• Actualité
  •  

Le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé jeudi les groupes rebelles de Homs d'avoir fait capoter les négociations menées par le CICR et le Croissant Rouge syrien pour l'évacuation de plusieurs centaines de civils des quartiers encore disputés. "Ces gangs terroristes n'ont pas permis aux équipes de secours d'aller porter leur aide aux blessés, aux vieillards, aux femmes et aux enfants, ce qui montre leur vrai visage criminel" dit le communiqué. Qui ajoute que non seulement les représentants locaux [...]



A Homs les rebelles refusent de laisser partir les civils

Par Louis Denghien,



Évacuation de blessés de Bab Amr par le CICR et la Croix rouge, fin février : un scénario rendu possible par l'accord des autorités et celui de l'ASL. Qui quatre mois plus tard ne veut pas relâcher ses otages de fait...

Le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé jeudi les groupes rebelles de Homs d’avoir fait capoter les négociations menées par le CICR et le Croissant Rouge syrien pour l’évacuation de plusieurs centaines de civils des quartiers encore disputés. « Ces gangs terroristes n’ont pas permis aux équipes de secours d’aller porter leur aide aux blessés, aux vieillards, aux femmes et aux enfants, ce qui montre leur vrai visage criminel » dit le communiqué. Qui ajoute que non seulement les représentants locaux de l’ASL se sont rétractés par rapport à leurs premiers engagements, mais que leurs hommes ont ouvert le feu sur deux équipes de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.

Mauvaise volonté stratégique

En conséquence de quoi, le ministère syrien appelle le Secrétaire général de l’ONU (Ban Ki-moon), le haut-commissaire onusien aux droits de l’homme (Navi Pillay), la mission d’observation onusienne en Syrie (le général Robert Mood) à assumer leurs responsabilités et à exercer d’ »extrêmes pressions » sur ces bandes de Homs pour qu’elles se conforment aux exigences humanitaires qu’en l’occurrence le gouvernement syrien a clairement pris en compte, acceptant tout de suite le principe d’un accord négocié à ce sujet par le CICR avec les rebelles.

Ce vendredi, le représentant du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), Robert Watkins a constaté, dans un entretien accordé à Reuters, que la hausse de la violence rendait « extrêmement difficile » la présence des humanitaires sur le terrain. « L’aide humanitaire se poursuit cependant mais pas au rythme que nous avions espéré » a ajouté M.Watkins.

Voici deux semaines, le gouvernement syrien a accepté un renforcement de la présence sur son territoire des agences des Nations-Unies et d’ONG comme la Croix Rouge internationale. Suite à cet accord, l’ONU a ouvert ou va ouvrir des bureaux dans quatre villes « sensibles » : Deraa, Deir Ezzor, Homs et Idleb. Mais là aussi, on retombe sur le même problème que pour le cessez-le-feu ou l’ouverture d’un dialogue politique : la défaillance ou la mauvaise volonté manifeste de l’opposition radicale, en tous cas de ses représentants militarisés sur le terrain. Mais au fond, quand l’ASL refuse l’évacuation de centaine de femmes, d’enfants, de vieillards, de blessés d’al-Khaldeeye ou de quartiers mitoyens, ne joue-t-elle pas une des dernières cartes qui lui restent ? Ces civils en effet demeurent des otages pour elle, des boucliers humains. et aussi un instrument de propagande vis-à-vis de l’opinion étrangère, et singulièrement occidentale. À qui ses médias « omettent » de dire que si une grande partie de Homs s’est transformée en ville-fantôme, c’est bien parce que les habitants, alaouites, chrétiens, bien sûrs, mais aussi sunnites, ont fui le climat de terreur et de persécutions instauré par les fanatiques, de Bab Amr à al-Hamidiyeh en passant par Karm al-Zeitoun. Mais sans doute ces médias sont-ils réticents à prendre en compte ce genre de subtilité, qui contrarie leur schéma hollywoodien sur le drame syrien…



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

26 commentaires à “A Homs les rebelles refusent de laisser partir les civils”

  1. Mohamed Ouadi dit :

    C’est de la légitime défense ! N’est ce pas ce que ces occidentaux hypocrites et mal intentionnés diraient pour excuser les crimes crapuleux de ces terroristes qu’ils couvrent, soutiennent et entretiennent, parce que c’est en Syrie, où ils se sont tout permis !

  2. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    Faubis devrait passer un coup de téléphone, aux vaillants barbus de l’Armée Livres Syriennes, en fait Armée Pétro-Dollars, avec les nouveaux appareils de communication qu’il leur envoie, pour délibérer avec eux à ce sujet :

    - Garder le bouclier
    - Or not garder ?

    Zatizeucouescheun !

  3. le chercheur dit :

    vous pouvez voir le video de la terreur qui règne à Homs exclusive depuis ce turque site http://www.trtfrancais.com/fr/informations/detail/moyen-orientasie/2/il-a-filme-la-terreur-qui-regne-a-homs/3522

    • idriss dit :

      TRT c’est comme FRANCE24 cherche une autre source d’information.moi personnellement je suis vaccine anti propagande

  4. Tarico dit :

    Pas étonnant. Les 2 brigades qui tiennent ces quartiers savent très bien qu’aussitôt après l’évacuation des civils, ils seront taillés en pièce par l’armée.
    Cette situation peut perdurer un certain temps. Pas très grave, l’armée peut maintenir le blocus , sans oublier les souterrains, et continuer l’offensive partout ailleurs.
    Assiégés, ils sont contenus. Et n’auront nulle part où aller lorsque le reste du pays sera nettoyé de cette engeance.
    Quand la population n’aura plus peur d’eux, ils se feront déchirer dans les rues par ceux-la même qu’ils prétendaient libérer.
    Un remake du final de Salammbô de Gustave Flaubert.

  5. Christian dit :

    Parlant d’avion de chasse, il parrait que l’armée syrienne vient d’abattre un F-16 du côte de Lattaqhieh. On ne sait toujours pas si c’est F-16 turque ou israëlien… un deuxième c’est enfuit vers la Turquie. Avez-vous entendu cela?

    • Elias dit :

      C’est un avion turque qui a été abattu

    • kegan dit :

      Arabi Press / Maydin/ sources turcs ; un avion de combat turc aurait disparu des radars ce matin dans la mediterranée aux frontieres syriennes ;
      نقلت قناة « الميادين » عن مصادر تركية تأكيدها ان الدفاع الجوي السوري أسقط طائرة غير سورية قرب الحدود التركية، وفي سياق متصل نقلت وكالة أنباء « الأناضول » التركية عن هيئة الأركان العامة في الجيش التركي أن مقاتلة عسكرية إختفت عن الرادار فوق البحر المتوسط، جنوب غرب إقليم هاتاي الجنوبي على الحدود مع سوريا، بعد إقلاعها من قاعدة « ماتايا- إرهاك » الجوية عند الساعة 10:30 صباحاً بالتوقيت المحلي للبلاد.
      وقد اختفت المقاتلة عن الرادار عند الساعة 11:58 صباحاً. وقال الجيش التركي إن عمليات التفتيش عن المقاتلة المفقودة جارية في المنطقة.

      http://www.arabi-press.com/?page=article&id=40241

    • FRANCOSYRIEN dit :

      De sources turques,le contacte a été perdu avec un avion F16 près des eaux territoriales syriennes.D’autres sources disent que l’avion a été abattu dans les eaux syriennes et un autre était touché.Je croix que la Turquie voulait tester la vigilance de l’armée Syrienne mais elle a perdu.

  6. shezar dit :

    rejoignez l’ASL ou votre famille en subira les consequences

    http://www.youtube.com/watch?v=eXz_dxF1mcQ

    sinon l’atroce massacre des 25 civils

    http://www.youtube.com/watch?v=XZ7Eve-zO-U

  7. vilistia dit :

    L’Empire contre attaque la syrie – 5 vidéos en français

    http://goo.gl/sMxQM

  8. L17 dit :

    Bonjour

    Il est indéniable que ces malheureuses familles de civils sont les otages des rebelles.
    Ces terroristes, s’ils ne se rendent pas, devraient être mis hors d’état de nuire par des commandos des Forces spéciales de l’Armée syrienne : il doit bien en exister…

    Hier Lavrov a une nouvelle fois affirmé le soutien sans faille de la Russie à Bachar Al-Assad et à la Syrie, tandis que « La Chine réaffirme son rôle constructif dans la résolution du conflit en Syrie ».

    http://french.news.cn/chine/2012-06/21/c_131668872.htm

    Le Ministre russe des Affaires Étrangères a été on ne peut plus clair sur la position de son pays :

    [[[ MOSCOU, 21 juin - RIA Novosti

    Le départ volontaire de Bachar al-Assad du poste de président syrien est impossible, de telles exigences des leaders occidentaux étant absurdes, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov sur les ondes de la radio Echo de Moscou.

    "Le schéma voulant que le président Assad parte avant toute avancée vers la fin de la violence et le lancement d'un processus politique ne fonctionne pas depuis le début et est tout bonnement irréalisable, parce qu'il ne partira pas", a indiqué M.Lavrov.

    Selon le ministre, "il faut comprendre (…) qu'Assad a recueilli les suffrages d'au moins la moitié des Syriens qui, pour différentes raisons, voient en lui leur avenir et leur sécurité".

    Et d'ajouter que Moscou n'admettrait pas l'application du scénario libyen en Syrie.

    "Dans le cas de la Syrie, le scénario libyen ne passera pas. Nous nous en portons garants. Aussi faut-il se mettre à la table des négociations. Nous devons obtenir un cessez-le-feu et faire en sorte que les parties adverses se mettent à négocier", a souligné M.Lavrov. ...]]]

    Cela devrait couper court aux stupides insinuations occidentales et US !
    http://fr.rian.ru/world/20120621/195116914.html

    Cordialement

    http://salam-akwaba.over-blog.com/articles-blog.html

  9. betehem dit :

    « Voici deux semaines, le gouvernement syrien a accepté un renforcement de la présence sur son territoire des agences des Nations-Unies et d’ONG comme la Croix Rouge internationale. Suite à cet accord, l’ONU a ouvert ou va ouvrir des bureaux dans … »
    Encore une fois : folie qu’ouvrir des routes aux ONG non neutres, avec les couloirs militarisés qui s’ensuivront.
    Il faut poursuivre le nettoyage.
    Pas laisser entrer des gens dont on n’est pas sûr de leur positivité.

  10. betehem dit :

    C’est la deuxième fois que je râle contre l’acceptation d’ONG, dont la Croix Rouge. A Cause des couloirs humanitaires vite militarisés. Dont vous-même, M. Denghien, aviez soulevé la dangerosité.
    Je réitère : ce n’est absolument pas le moment d’accepter ça. Ca n’a l’a jamais été et maintenant que le gouvernement nettoie systématiquement les villes et les villages, ça l’est toujours aussi peu.
    Depuis quand le gouvernement syrien fait-il encore confiance aux bonnes intentions de l’ONU ?

    • Marie-Christine dit :

      Et ils paraissent en plus d’une utilité très discutable, puisqu’ils ne sont même pas foutus de faire accepter aux rebelles qu’ils libèrent la population civile qu’ils tiennent en otage !

  11. nabil34 dit :

    La brave défense aérienne syrienne a abattu un avion de combat turc F4…et aurait touché un 2ème appareil…les 2 avions ont violé l’espace arien syrien et la réponse ne leur a pas été tardive….on parle d’excuses faites par les autorités syriennes « pour l’erreur commise » …néanmoins le message a été clair et bien reçu par les turcs …les batteries pantsir S1,et S300,S400,sont et seront toujours opérationnelles face à toutes provocations ou tentatives d’intimidation…
    VIVE LA SYRIE …ET SA GLORIEUSE ARMEE….UN FRERE ALGERIEN…

  12. sowhat dit :

    Question candide : pourquoi la France n’envoie-t-elle pas BHL à Homs afin de négocier avec les insurgés islamistes la libération des otages qui sont en leurs mains ? Ce serait une initiative intelligente et compte tenu de la stature de BHL et de son aura auprès des islamistes elle ne manquerait pas de réussir. La France ne soucie donc pas du sort de ces malheureux alors qu’il est en son pouvoir de faire quelque chose pour eux ?