• Actualité
  •  

  Lundi 23 juillet, au huitième jour de la "bataille" de Damas, l'OSDH, qui ne peut masquer la déconfiture de "ses" troupes, a envoyé les leurres habituels, accusant les forces syriennes ou les milices pro-gouvernementales d'avoir exécuté une vingtaine de prisonnier à Midane ou d'autres quartiers. C'est vrai que le besoin d'une diversion médiatique se fait cruellement sentir : chassés de Damas, les débris de l'ASL s'accrochent encore à quelques faubourgs. Selon l'agence Sana, l'armée syrienne a poursuivi lundi la réduction des [...]



Les combats du 23 juillet

Par Guy Delorme,



 

Lundi 23 juillet, au huitième jour de la « bataille » de Damas, l’OSDH, qui ne peut masquer la déconfiture de « ses » troupes, a envoyé les leurres habituels, accusant les forces syriennes ou les milices pro-gouvernementales d’avoir exécuté une vingtaine de prisonnier à Midane ou d’autres quartiers.

C’est vrai que le besoin d’une diversion médiatique se fait cruellement sentir : chassés de Damas, les débris de l’ASL s’accrochent encore à quelques faubourgs. Selon l’agence Sana, l’armée syrienne a poursuivi lundi la réduction des poches rebelles, dans les quartiers de Nahr Eicheh, Sayedeh Zeinab, al Hjeira et al-Dyabieh. Les deux premier secteurs sont situés l’un au sud-ouest de Midane, l’autre nettement plus au sud : Sayedeh Zeinab, une banlieue plutôt pauvre, est surtout connue pour son tombeau de la petite-fille de Mahomet et fille d’Ali, figure sainte et majeure du chiisme.

Sana fait état d’un grand nombre de rebelles tués, blessés et/ou capturés dans ces opérations. Voici quelques illustrations vidéo de cette phase des combats, empruntées aux journaux télévisés syriens. La première vidéo est consacrée au nettoyage de Nahr Eicheh, avec déclarations de soldats et de civils. Un soldat dit : « Nous avons suivi partout les terroristes. Inutile de nous demander sur notre moral, il faut nous voir en action ! » Un autre appelle sa mère pour lui donner de ses nouvelles et lui demander de prier pour lui et ses camarades.

Parmi les civils interrogés, relevons ces déclarations :

- « Il y avait des éléments armés qui nous ont terrorisé nous empêchant même de parler. Que Dieu protège l’armée ! »

- un petit garçon dit  qu’il y avait « beaucoup de problèmes, ces individus armés tiraient sur tout le monde, mettaient des barrages et qu’ils ont volé le magasin qui vendait de téléphones portables« .

- un homme affirme : « Ils ont fait de nous des boucliers humains ». Et quand la journaliste lui demande comment, il répond « Quand une personne armée se cache derrière ma maison pour tirer, il fait de moi un bouclier humain ».

- un autre civil assure : « Je me sens en sécurité en présence de l’armée. Quand j’ai vu les soldats, j’ai garé ma voiture, j’ai fermé chez après avoir pris mon fils pour sortir tout confiant »

- un autre encore : « Que Dieu protège l’armée, sans elle, pas de sécurité dans le pays. Que Dieu protège le pays, ses habitants et son armée ! »

http://www.youtube.com/watch?v=Qh-LqdRATN4&feature=plcp

La deuxième vidéo est consacrée encore à Nahr Eicheh avec une deuxième partie sur le quartier de Qabun (nord de l’agglomération de Damas). Les deux quartiers ont été déclarés sécurisés par l’armée et le gouverneur de Damas appelle les habitants à y revenir.

Dans la première partie du reportage on est donc à Nahr Eicheh. On voit tout d’abord une voiture de fonction volée par les terroristes et tachée de sang. Puis un soldat parle : « Beaucoup de terroristes sont enfuis dans les champs et vergers à notre arrivée, normal, ils ne peuvent rien faire contre notre armée vieille de plus de 60 ans qui défend une cause, une armée très forte et impossible à vaincre ! »
Une femme dit : « Ils nous ont encerclé, impossible de sortir ! » ; et à la  journaliste  qui lui demande si elle savait d’où venaient les terroristes, la femme répond : « Non, mais ils sont tous étrangers d’ici, ils ne sont absolument pas de notre région ! « . Un homme se plaint : « Ils ont brûlé le magasin de mon frère « .
À 5.32 de la vidéo, on voit des positions sur le toit d’où des tireurs avaient pris position.

La deuxième partie est consacrée à Qaboun et au gouverneur de Damas, Becher Sabban. On assiste à la distribution de vivres pour la population.

Bref, des images de propagande évidemment, mais qui ne travestissent pas pour autant la réalité de fond, à savoir le  rejet des bandes par les Damascènes, et leur mise en déroute par l’armée.

http://www.youtube.com/watch?v=7JUhppCi5SA&feature=youtu.be

(merci à Cécilia pour les vidéos et leur traduction) :

Sur les autres fronts :

Peu de nouvelles d’Alep : le Journal de la Syrie, bulletin français de la télévision syrienne, se contente de dire dans son édition du 23 juillet que les forces armées ont infligé de lourdes pertes aux insurgés, détruisant plusieurs pick-ups. Sana parle d’accrochages dans les quartiers de Salaheddine (centre) et d’al-Sukari.

Sinon, ce lundi 23 juillet…

-Dans le secteur de Talkalakh, sur la frontière du Nord Liban, une nouvelle vague d’infiltration visant les villages d’al-Tahawneh, Halat, Adlin et Tabbit al-Chahem a été mise en échec : les insurgés transportaient à dos de mule de l’armement. Ceux qui n’ont pas été tués ont dû regagner leur point de départ libanais d’al-Bira.

-À l’autre bout du territoire, au sud de Deraa, plus précisément au point de passage de Nassib, sur la frontière jordanienne, une autre tentative d’infiltration a été mise en échec, et plusieurs activistes tués : Sana donne les noms de cinq d’entre eux. Toujours dans le secteur de Deraa, à Kherbet Ghazaleh, un accrochage a décimé une autre bande : deux au moins des rebelle tués étaient de nationalité étrangère arabe.

-Dans le secteur d’Idleb, dans la plaine d’al-Roug, d’autres groupe poursuivis par l’armée ont perdu du monde dans une série d’incidents ; Sana donne les noms de cinq d’entre eux. À Idleb même, le terroristes ont enlevé puis assassiné Ali Abna Zeid, pédiatre travaillant à l’hôpital de la ville. Son corps a été retrouvé menotté dans son véhicule, dans un quartier nord d’Idleb : une nouvelle victime du Moloch extrémiste et obscurantiste, pour lequel l’avènement de la nouvelle Syrie « religieusement pure » passe par le massacre de ses élites, si modestes soient-elles.

-Dans le secteur d’al-Qusayr, ville en partie tenu par l’ASL entre Homs et la frontière libanaise, une opération de l’armée a conduit à la destruction d’une base insurgée, près de la localité d’Ain Tanour : un grand nombre de miliciens ASL ont été tués, et Sana donne les identités de trois d’entre eux.

-Dans le secteur de Deir Ezzor, les soldats ont traqué des groupes infiltrés dans les quartiers de Hamidyyeh (centre-ville) et de Deir Atik : là encore, des activistes tués, des armes récupérées.

-Dans le secteur d’al-Hassaké (nord-est de la Syrie, à 120 kilomètres au nord-est de Deir Ezzor et près des frontières turque et irakienne), des unités de l’armée ont attaqué des positions ennemies à Chweihan, un village proche de Markada (au sud-est d’al-Hassaké) : 18 activistes – dont un certain nombre de ressortissants étrangers – arrêtés, des armes, quatre véhicules 4X4, 10 000 $ et 150 000 livres syriennes saisis.

-Dans la province de Lattaquié, à Rabiia non loin de la frontière turque, un groupe a attaqué un poste de l’armée : un adjudant-chef et un conscrit ont été tués, et 18 autres soldats blessés, mais les agresseurs ont été finalement repoussés avec pertes.

Pas de nouvelles des postes disputés sur les frontières turque et irakienne…

La guerre d’usure, et qui peut la supporter

Sana ne donne plus depuis un mois environ  le détail des obsèques de militaires et fait assez peu mention des pertes de l’armée dans ses compte-rendus d’opérations. Juin avait vu un « pic » de 500 militaires et policiers tués environ, dans un contexte de contre-offensive généralisée et vigoureuse des forces de l’ordre. Cette montée en intensité des combats s’est poursuivie ce mois-ci, avec les opérations que l’on ait à Damas et Alep, entre autres. Elle entraînent forcément des pertes pour l’armée, même si une puissance de feu accrue, et sans doute des tactiques plus prudentes et économes de la vie des hommes, ont dû en réduire le niveau. En revanche, il est à peu près certain que l’ASL et autres bandes subissent de très lourdes pertes, de l’ordre de plusieurs dizaines de tués – sans compter les capturés – chaque jour.

Et il est évident que cette guerre d’usure usera l’ASL bien avant l’Armée arabe syrienne.

Ci-dessous, le Journal de la Syrie du 23 juillet :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_bm0SriGDl0



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

38 commentaires à “Les combats du 23 juillet”

  1. [...] Syrie : Réinformation Les combats du 23 juillet [...]

  2. Jean-Dominique dit :

    Louis, une information que vous avez peut-être déjà:

    Les 8 et 14 juin, le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, a affirmé, à la suite d’une enquête qu’il a mené, que les massacres de Houla sont le fait des rebelles et non de Damas. Un membre du parlement allemand a même accusé les rebelles de « Rebelle marketing ».

  3. Jean-Dominique dit :

    Jürgen Todenhöfer est le membre du parlement allemand dont je parle ci-dessus.

  4. karim dit :

    « les terroristes ont enlevé puis assassiné Ali Abna Zeid, pédiatre travaillant à l’hôpital de la ville. Son corps a été retrouvé menotté dans son véhicule, dans un quartier nord d’Idleb : une nouvelle victime du Moloch extrémiste et obscurantiste, pour lequel l’avènement de la nouvelle Syrie « religieusement pure » passe par le massacre de ses élites, si modestes soient-elles. »

    C’est exactement ce que les frères musulmans ont fait pendant 3-4 ans, avant la riposte gouvernementale sur Hama en 1982.

    • ourika dit :

      une lueur d’espoir.
      Si un faucon dirige dorénavant les armées, Mr FREIJ, si les armées sont dynamisées, si la Russie, la Chine et les BRICS soutiennent la Syrie, si les troubles s’accentuent chez notre fïancée séductrice cocuifiée par la déesse Europe, -les mariages homo étant autorisés actuellement en Occident-, bref si et si… est-ce que la Syrie peut vaincre à nouveau comme en 1982? Elle rase tout. elle n’a plus rien à pardre!
      et si l’occident a peur des armes chimiques, la Syrie peut avoir peur de la bombe atomique de son voisin qui vous savez!

      • karim dit :

        Que veux dire vaincre?

        Il y a clairement un point de non retour. Ca ne peut pas redonner la syrie de 1982 à nos jours, tenue par le même type de régime. 50% de chance que d’ici quelques années le régime connaitra de profond changement, ceci sans trop de casse, il reste 50%. L’ouverture que Bachar voulait amener en 2000 est enfin possible.

  5. MC dit :

    Complément d’informations en anglais: http://landdestroyer.blogspot.ch/

  6. AVICENNE dit :

    Louis,

    je parcourt depuis ce matin pas mal de sites (bien entendu, anti régime).

    Je suis un peu étonné car tous (dans les articles, les discourts et les posts) insistent sur « la chute imminente de bachar » (ça, nous en avons l’habitude) mais aussi d’un « évènement » qui pourrait se produire sans, bien entendu, qu’il ne soit préciser.

    Intox peut-être mais ça use les nerfs tout de même.

    • Charles dit :

      Avicenne, pourquoi vous usez-vous les nerfs à lire la propagande ennemie ? Lisez tranquillement InfoSyrie : l’expérience prouve, sur plus d’une année, que ce site est au plus près de la réalité du terrain, de sorte que nous n’avons jamais eu de grosses surprises (bonnes ou mauvaises) de son fait.

      • AVICENNE dit :

        Je sais Charles je sais mais je ne peux m’en empêcher.

        Ils sont tellement fourbes……………..

        Merci

        • Marie-Christine dit :

          AVICENNE, cher ami, vous ne changerez donc jamais ?
          Il ne sert à rien de s’inquiéter à l’avance et à travers leur propagande, de tous les coups possibles et/ou imaginaires qu’ils sont susceptibles de préparer…
          Leurs « coups » réels se dévoilent assez vite et les conduisent jusqu’à présent à l’échec.
          Courage, et sang froid autant que possible.
          Bien cordialement.

  7. MC dit :

    De l’art de renommer les « terroristes », « insurgés » ou « rebelles ».
    http://www.moonofalabama.org/, dépêche du 23.7.2012

  8. ALI B. dit :

    Bonjour

    Je viens de lire ceci sur le site de l’IRIB (un peu l’équivalent d’un RFI Iranien sans les gros mensonges. Article de ce matin qui citent les déclarations du Chef d’Etat Major adjoint des Armées de l’Iran.

     » Les vrais amis de la Syrie et le grand front de la Résistance ne sont pas encore entrés en action et si jamais une telle chose se réalise, des coups cinglants seront assenés aux ennemis de l’indépendance des peuples et à leurs acolytes arabes  » .

    « Les Amis de la Syrie n’ont pas encore décidé de passer à l’action si jamais ils le décidaient , les ennemis du peuple syrien auront des coups assassins à subir ».

    C’est ce qu’a déclaré le chef d’Etat Major adjoint de l’armée iranienne, Seyyed Masoud Jazayeri.

  9. ALJ dit :

    Les bombes qui ont explosé en Irak sont probablement de la fait de la syrie ou de l’iran… en représailles ! parmi les miliciens qui combattent la syrie y a probablement des irakiens, envoyés par oncle sam, eh oui oncle qui controle toujours l’irak.

    Imaginez le monde dans lequel nous visons. Il y a le droit international, L ONU, et maintenant les zio veulent contourner l’onu, en gros traduire ne pas respecter le droit international.

    La syrie va sortir triomphante, c’est encore une défaite pour les zio.

  10. La cigogne dit :

    « l’OSDH, qui ne peut masquer la déconfiture de « ses » troupes, a envoyé les leurres habituels, accusant les forces syriennes ou les milices pro-gouvernementales d’avoir exécuté une vingtaine de prisonnier à Midane ou d’autres quartiers. »

    Parmis les images transmissent par Marcel il y a quelques jours au sujet des pertes ASL a Alep il y en avait quelques une qui posent questions. Qui étaient les morts en tenues civiles alignées au pied d’un mur ? Pieds, nus, sans armes et face au mur, ils ont manifestement été exécutes dans le dos. Ces images sans légendes, au milieu d’autres montrant les corps de soldats ASL, ne sont pas forcement du meilleur effet pour le régime.

    • kegan dit :

      LA guerre des images est finie depuis longtemps;
      On ne parle plus des pauvres manifestants pacifistes contre le régime sanguinaire
      On ne parle plus des pauvres révolutionnaires qui se battent avec des armes légeres contre des chars
      On sait que la Qaida est en Syrie et ça n’emeut personne
      On sait qu’il y a des tunisiens, lybiens, marocains, afgans, chéchenes.. et tout le monde s’en fout
      On sait qu’ils se battent avec des armes israeliens, Otans et autres et qu’ils onr utilisé de l’uranium apauvri …
      Ils on utilisé du C4 (tres americain) pour tuer les dirigeants qui s’en soucie?
      Ils nous emmerdent avec les armes chimiques alors que toutes les armées du monde en possedent..
      On sait que Houla, le massacre, était l’oeuvre des terroristes, mais on n’a pas fait revenir les embassadeurs..
      On sait qu’ils utilisent les otages civiles à Homs, mais ça ne change rien..

      Alors, vous voyez, l’image de quelques abrutis désarmés et déshabillés, tués dans le dos contre un mur??? pfff, ça pourrait à la limite amuser Etudiant…
      On en est à l’attaque de la Syrie par Israel (tel que l’ont demandée les ordures du golfe); la guerre de ces petites images ne fait plus frissonner personne !!!

  11. Miguel dit :

    Bonjour M. Guy Delorme , Je suis un assidu lecteur de votre site , que me semble être une contre-information ultra nécessaire dans ces jours de obscurantisme médiatique , c’est ainsi que je pris la liberté de faire une traduction de ce texte et de le publier parmi les lecteurs du monde hispanofone. vous pouvez le vérifier dans ce site :

    http://www.elcatalejoaldia.blogspot.com

    merci , et courage !

  12. Miguel dit :

    de nada y la lucha continua …………

  13. Miguel dit :

    le message était pour tout le équipe d infosyrie

  14. Maurcich dit :

    Thierry Meyssan parle de 7.000 rebelles mobilisés pour la bataille de Damas.

  15. Gilles dit :

    http://friendsofsyria.wordpress.com/2012/07/24/attention/

    Attention!!
    Rafic Nasrallah : une fausse chaîne de télévision du nom d’Addounia TV a commencé à émettre en Europe avant d’être diffusée au Moyen-Orient.
    Attention!

    Attention!!
    Rafic Nasrallah: a fake TV channel in the name of Addounia TV has started broadcasting in Europe before it being broadcasted in the Middle East.
    Attention!

  16. ALEVI dit :

    je lis dans un journal turque….(qui n’a pas erdogan pour amour) qu’un mouvement important de kurdes qui quittent l’irak et penetrent en syrie
    EST CE QUE QUELQU’UN AURAIT DES INFOS A CE SUJET ?

  17. ALEVI dit :

    Trois navires de débarquement russes entrent en Méditerranée
    Que se passe t’il donc ?

    http://fr.rian.ru/defense/20120724/195460270.html

  18. ALEVI dit :

    des navires russes en patrouille permanente..

    http://fr.rian.ru/world/20120413/194298269.html

  19. ALEVI dit :

    Moscou appelle Damas à respecter l’interdiction des armes chimiques

    http://fr.rian.ru/world/20120724/195460587.html

  20. ALEVI dit :

    d’apres des informations a verifier , ils semblerait que le gouvernement syrien souhaiterais s’allier les kurdes en leur promettant une region autonome….au grand damne du grand con d’erdogan….

    a suivre……

  21. chabiha3 dit :

    et moi qui passaient des longues heures sur rfi et france24 et aljazeera mais franchement sa menervait d’abord l armee arabe siryenne est presenter comme des chabiha  »’comme en libye  »’2attayibe de khadaffi et les terroristes comme des messies venu droit du ciel,j ai bcp aimer se site merci poiur tt se qUE VOUS FAITES

  22. Sham dit :

    Bonsoir,

    Vive la Syrie, Il faut la soutenir dans cette épreuve abominable que certaines puissances lui infligent.