• Actualité
  •  

50 ou 100 activistes déterminés peuvent tenir (quelque temps) un quartier d'ALep. Et 20 000 rebelles peuvent déstabiliser un pays. Mais pas le conquérir.... -Damas : saignée de l'ASL à Adra ? Des dizaines de miliciens ont été abattus et des centaines blessés, alors qu’ils tentaient d’investir la cité ouvrière de Adra, située à environ une vingtaine de kilomètres au nord-est de la capitale, et à une dizaine à l'est de la vile de Douma. Le site Arab-Press, qui dit s'appuyer [...]



Les mystères statistiques de la guerre

Par Louis Denghien,



50 ou 100 activistes déterminés peuvent tenir (quelque temps) un quartier d’ALep. Et 20 000 rebelles peuvent déstabiliser un pays. Mais pas le conquérir….

-Damas : saignée de l’ASL à Adra ?

Des dizaines de miliciens ont été abattus et des centaines blessés, alors qu’ils tentaient d’investir la cité ouvrière de Adra, située à environ une vingtaine de kilomètres au nord-est de la capitale, et à une dizaine à l’est de la vile de Douma. Le site Arab-Press, qui dit s’appuyer sur des sources gouvernementales, affirme que des centaines de miliciens salafistes ont pris d’assaut les barrages de Tal Kurdi et ceux qui protègent les entrées orientales de la cité, incluse dans la zone industrielle, et que les affrontements se sont poursuivis depuis une heure jusqu’à 10 heures samedi matin. Quatre soldats de l’armée ont également été tués. Selon le site pro-gouvernemntal Shukumaku, ce sont 1 500 miliciens qui ont mené l’attaque contre Adra, et 300 d’entre eux ont été abattus.

Et dans la zone agricole de Ghouta qui borde l’agglomération damascène au sud et à l’est, et où l’armée régulière a lancé une opération d’envergure, et plus précisément dans la région Deir-‘Assafir (le couvent des oiseaux), l’ASL aurait été là encore durement saignée : Shukumaku parle de 175 miliciens tués. D’autres ont été arrêtés et des quantités d’armement saisis.

Par ailleurs, dans le sud de Damas, les forces gouvernementales ont bombardé les quartiers de Hajar al-Aswad et de Tadamone, deux places fortes des rebelles, a indiqué l’OSDH.

La guerre des chiffres

Évidemment, se pose, comme pour l’OSDH, la question de la fiabilité de ces chiffres, qui s’ils sont exacts constituent les plus lourdes pertes éprouvées en une seule journée par les rebelles, sauf peut-être à certains moments de la « bataille de Damas », courant juillet. Une attaque massive de 1 500 combattants contre des positions défendues par des soldats disposant d’une grande puissance de feu peut occasionner en effet  des pertes conséquentes en quelques heures. Mais pourquoi les rebelles choisissent-ils des tactiques aussi coûteuses, plus coûteuses en tous cas que l’infiltration discrète en milieu urbain ?

Se pose aussi, bien sûr, la question – qui fait débat sur le forum de ce site – des effectifs engagés par l’insurrection, dans le secteur de Damas et ailleurs. Un média pro-gouvernemental peut, à des fins de (contre) propagande, exagérer aussi bien le pertes que les effectifs de l’ennemi. 1 500 assaillants à Adra, quelques centaines peut-être dans le sud de l’agglomération – seul secteur de Damas à faire l’actualité militaire ces derniers temps – cela suggère une force totale de quelques milliers (2, 3 000 ?) d’activistes autour de la capitale. Mais les rebelles peuvent bouger, et passer rapidement du secteur sud de la capitale au secteur est.

Alors, combien de rebelles à Damas ? Cela demeure difficile à dire mais nous répétons que l’inflation des chiffres est un ingrédient essentiel de la propagande – de toutes les propagandes. Et que pour mener une guérilla urbaine efficace, point n’est besoin d’effectifs pléthoriques : 50 hommes armés et déterminés peuvent tenir, ou au moins terroriser, durablement un quartier.

En face, les médias du gouvernement syrien ou qui lui sont favorables peuvent eux aussi donner dans l’ »inflation triomphaliste » : Sana, par exemple, évoque quasi-quotidiennement des accrochages coûtant la vie à « des dizaines » de combattants ennemis. Vu le nombre des accrochages et incidents recensés – et toujours situés – par l’agence de presse syrienne, ces estimations demeurent néanmoins plausibles, sinon sûres : quand Sana indique chaque jour une dizaine de ces incidents à Alep ou à Damas – et une vingtaine à l’échelle du pays -, alors oui, les rebelles peuvent avoir perdu pas mal de monde dans une guérilla incessante où l’armée syrienne dispose de moyens militaires lourds et nombreux.

Et à ce rythme – 100, 200, 300 insurgés tués chaque jour – (et combien de blessés et de capturés ?) à travers le pays, la rébellion perd donc certainement un minimum d’un millier de combattants par semaine – tués, blessés graves, pris – dans le pays. Et donc un minimum de 3 000 par mois. Ce au moins depuis trois ou quatre mois.

Car n’oublions pas que les combats ont singulièrement gagné en intensité depuis au minimum l’été – dénonciation du cessez-le-feu bidon du plan Annan par Bachar al-Assad, batailles de Damas puis d’Alep. De cette montée en intensité témoignait aussi, côté gouvernemental, le chiffre record de 500 militaires et policiers enterrés en juin – dernière statistique à ce sujet médiatisée par Sana. Si l’armée enregistre ces pertes alors qu’elle dispose de d’avantage de moyens militaires que la rébellion, alors celle-ci peut subir  un taux d’(attrition bien supérieur.

La même question vaut aussi bien sûr pour Alep. Un général syrien en charge de la Garde républicaine a récemment estimé, devant un reporter de l’AFP, que 7 000 rebelles – dont 2 000 auraient été tués à ce jour – tenaient les quartiers d’Alep. Cette estimation était déjà celle de sources pro-gouvernementales au début de la bataille (de 5 à 7 000). Mais il y a aussi les bandes dans la région nord d’Alep, qui tiennent plusieurs localités comme al-Bab ou Anadan : les compte-rendus de Sana et d’autres sources pro-gouvernementales ont fait très souvent état de la destruction de colonnes motorisées rebelles tentant de gagner Alep depuis cette région nord. Bref, il est certain que l’ASL et les djihadistes sont plusieurs milliers dans ce secteur. Un responsable rebelle parlait de 20 000 combattants dans toute la région d’Alep. Mais il est à peu près certain que ce chiffre ressort à la propagande, pour ne pas dire à la tartarinade.

Il n’en demeure pas moins que la région d’Alep abrite la plus forte concentration de combattants de toute la Syrie. Pour d’évidentes raisons géographiques et logistiques, le sanctuaire turc étant tout proche. Les autres zones de force de la rébellion – le secteur d’al-Qusayr entre Homs et le Nord Liban, la région au nord d’Idleb, la région de Deraa, celle de Deir Ezzor font beaucoup moins parler d’elles : là, jusqu’à preuve du contraire, pas d’offensives massives, pas de « batailles » d’Idleb, de Deraa ou de Deir, juste des attaques ciblées, des embuscades, des attentats à la bombe ou, « au mieux », de la guerre de positions en milieu urbain.

Prenons par exemple l’exemple d’al-Qusayr, ville proche de Homs dont l’ASL contrôle une partie – et infeste les environs – depuis des mois : même si les combattants d’al-Qusayr profitent évidemment de la proximité du Liban, ils n’ont à l’évidence pas les mêmes capacités de nuisance que leurs « collègues » d’Alep ou de Damas, parce qu’ils n’ont pas autant de combattants. Leurs derniers « exploits » militaires semblent être l’attaque contre les postes de l’armée à Houla en mai dernier, qui ont entraîné le massacre de civils qu’on sait : à l’époque les autorités avaient estimé à 800 le nombre d’assaillants venus en convois d’al-Qusayr et de Rastan.

Ce qui est exagéré, ce qui est possible

Alors, combien de rebelles en armes en Syrie depuis cet été ? On a lu des chiffres impressionnants à ce sujet. Un ministre russe a récemment parlé de 70 000 hommes toutes tendances confondues. Thierry Meyssan a parlé lui de 60 000 rebelles venus de Jordanie. On remarquera que ces chiffres dépassent les revendications faites par des pontes de l’ASL comme Ryad al-Asaad, qui a dû parler de 40 000 hommes. 40 000 hommes, c’était (comme par hasard !) aussi l’estimation donnée par le spécialiste du Figaro, Georges Malbrunot, dans un article du 9 juillet. Malbrunot, s’appuyant évidemment sur des sources pro-opposition, avait alors recensé pas moins de 36 « brigades« , « bataillons » ou « compagnies » rebelles, dispersés à travers le pays, et dont les effectifs variant de 10 hommes  à..  3 000 ! L’addition des estimations d’effectifs avancées par Malbrunot  – seuls 5 groupes n’étant pas évalués – donnait d’ailleurs un total maximum d’à peine 10 000 combattants.

Tout ceci témoignait d’une bonne intention informative, mais ne nous paraissait pas très sérieux, compte tenu de la difficulté de vérifier, et aussi de la grande instabilité de ces bandes. Comme n’était pas sérieux le nombre de djihadistes étrangers avancé par Malbrunot : « 5 à 600 au total » – sur 40 000 !

Un autre spécialiste comme Richard Labévière parlait de 10 à 15 000 combattants au total, et nous étions assez de cet avis, nous méfiant des surenchères statistiques sensationnalistes. Peut-être faut-il malgré tout réévaluer à la hausse ce chiffre : si l’on part de 10 000 rebelles à Alep et dans la zone comprise entre la ville et la Turquie ; de quelques milliers (certainement pas 5 000) dans la région de Damas ; plus quelques centaines à al-Qusayr, au nord d’Idleb, à Deraa et à Deir, alors on peut raisonnablement miser sur 20 000 activistes, ce qui est très suffisant pour plonger de régions entières dans l’insécurité. Encore une fois, point n’est besoin d’être extrêmement nombreux – sauf peut-être à Alep – pour faire ce que l’ASL et les salafistes plus ou moins étrangers font depuis six mois en Syrie : une guerre de quartiers ou de coups de main, où les vraies-fausses insurrections de Damas et d’Alep font exception par leur ampleur.

En définitive, toute la question est de savoir si la rébellion a les moyens de compenser ses lourdes pertes quotidiennes. Et là, le réservoir à djihadistes – déjà occupés par ailleurs en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Libye et au Mali – n’est malgré tout pas inépuisable. Surtout qu’il s’agit de les amener en Turquie, au Liban  et en Jordanie, et de les armer et former un minimum, ce qui prend un peu de temps.

Nous avons écrit ici que la rébellion n’avait pas les moyens d’un guerre d’usure durable. Nous le maintenons. Comme nous maintenons que ce n’est pas avec 20 000 (ou 30 000, allez !) activistes divisés, plus ou moins bien armés, plus ou moins fanatiques, plus ou moins syriens que l’on peut prétendre battre une armée moderne de 2 à 300 000 hommes  dont au moins 50 000 aguerris, ni subjuguer un pays de 23 millions d’habitants. Et tout le reste n’est que propagande et manipulations de chiffres.

 

Il est certain que les bandes armées subissent des pertes (de plus en plus) considérables) : peuvent-ellel les combler, c’est toute la question

 

 

 


 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

180 commentaires à “Les mystères statistiques de la guerre”

  1. Souriya ya habibati dit :

    Allah Souriya Bachar wbass

    • GeorgesMohamedAli dit :

      Pitié, arrêtons le culte de la personne. Assez de dégâts. On ne peut plus avec cette mentalité. On ne peut pas combattre des islamistes sauvages avec des slogans pareils. Nous devons convaincre la majorité silencieuse de notre que cette époque est révolue est que, une fois sortie de la crise, il y aura plus  » Assad ila a Abad » ou d’autres slogans de ce genre même avec d’autres noms.
      Nous voulons une Syrie moderne laïque et démocratique où Mohamed, Ali et Issa trouvent leur place sans être obligés de chasser l’un l’autre.

      J’espère que la prochaine fois vous direz avec moi et avec nous tous:
      Souriya Souriya Souriya wbass

      • Ulpien dit :

        Mon cher GeorgesMohamed Ali

        La « Crise » syrienne n’est sûrement pas du à Bachar al-Assad. Il est le garant d’une laicité exemplaire en Syrie. Les OTANAZIS ne veulent sûrement pas « une Syrie moderne laïque et démocratique où Mohamed, Ali et Issa trouvent leur place sans être obligés de chasser l’un l’autre », comme on voit jour par jour. Plus d’un milloins de martyrs en Irak grâce à nos sales politiciens occidentaux, plus de 100’000 de martyrs gràce à nos sales politiciens occidentaux. Et combien encore de martyrs en Syrie grâce à nos sales politiciens occidentaux. Ce qu’ils veulent dans leur barbarie, c’est la déstruction. L’attitude des BRIC est trop défensive.

      • joska dit :

        GeorgesMohamedAli, chacun a libre choix de penser, parler, écrire et partager! Donc, pensez, écrivez et partagez comme vous le désirez mais n’imposez à personne de dire telle ou chose, car tout le monde ici, prie pour une Syrie sortie de la crise! Mais de grâce, il faut respecter chaque post comme nous respectons les vôtres! Merci cher Ami! de la part d’un franco-syrien!

      • Maroua dit :

        Sans Bachar El Assad il y a longtemps que vous seriez égorgé car avec ces cannibales il n’y a ni Moammmed ni Ali ni Aissa
        Ayez les pieds sur terre avant de dispraître à tout jamais. gloire et victoire à l’armée Syrienne gloire éternelle au courageux président Bachar ElAssad

      • nacera dit :

        Il n y a pas de honte d’avoir un leader en des moments pareils. c’est vrai que j’avais horreur des portraits et des statues mais c’est parceque j’avais tendance à oublier que la syrie est en guerre depuis trés longtemps. Un leader est trés important dans ce cas. celà rassemble normalement, mais il faut guetter la situation pour remarquer le moment ou le leader peux devenir un danger pour l’unité. actuellement assad est un leader de l’unité et ce ne sont pas quelques milliers de personnes qui sont obligés de chercher l’aide de l’extérieure qui vont prouver le contraire.

      • Khodr dit :

        Mon cher georgemohamedali
        Ne vivez pas dans une utopie!
        Soyez réaliste et revenez sur terre mon ami
        Ce que vous décrivez
        «  »" » Nous voulons une Syrie moderne laïque et démocratique où Mohamed, Ali et Issa trouvent leur place sans être obligés de chasser l’un l’autre. »" »"
        Hafez et par la suite bashar et le bath nous le propose déjà , juste quand ces temps dur, les occidentaux sionistes et erdoganiens et leurs chiens d attaques wahhabite et salafiste essayes de nous déstabiliser et d essayé de créer une guerre confessionnel pour affaiblir la Syrie ,
        Vous savez pourquoi bashar n est pas encore tomber au bout de 18 mois ? Car la plupart du peuple syrien est avec bashar !!! Et il ne tombera pas !!! Croyez vous a un président peut tenir aussi longtemps sans le soutien de son peuple ? Même la majorité des sunnites sont avec bashar !!
        Bashar SOURIYA ou bass

    • karimdz dit :

      Je rejoins Georges, j emets l espoir que l entreprise de destabilisation de la Syrie in shAllah, soit un échec total, que les syriens recouvrent leur souveraineté, et qu ils seront encore plus forts, mais il faut aussi mettre fin à la dictature et au culte du président.

      Je suis pour une transition democratique pacifique, ou l opposition, la vraie, pas celle imposée par les sionistes avec la complicité hélas, de pays musulmans, discutera avec le président Bachar de sa mise en place.

      Je suis pour une Syrie democratique, laique, arabe et forte, car elle demeure le dernier bastion face à israel et selon les predictions des anciens musulmans, c est en syrie qu israel se cassera les dents et signera le début de sa fin, amine !

      • Ulpien dit :

        Quelle démocratie voulez-vous en Syrie? La « démocratie » à l’occidentale? Où une institution comme le CRIF ou l’AIPAC fait la sélection des candidats à la présidentielle? Avec des ministres comme Fabius, Juppé, Kouchner, Moscovici et Valls, jamais élu par le peuple, agissant contre les intérêts du peuple? Etes-vous vraiment tellement naifs, que l’occident laisseraient choisir les Syriens eux-mêmes? Sous le drapeau du mandat?

        Désolé, mais je préfère Poutine, Assad et Ahmadinejad. Eux, ils respectent plus la volonté et les intérêts du peuple que ces criminels « démocrates » à la sauce occidentale.

        Lâcher Bachar al-Assad signifiera au moment donné un affaiblissement de la Syrie et une ouverture de la Syrie aux projets de l’occidentaux.

        • antioche dit :

          comment ça ce fait que je n’arrive pas à laisser un commentaire depuis ce matin

        • Maroua dit :

          De tout cœur avec vous Ulpien tout à fait juste votre analyse. Quant à Georges Md Ali je ne crois pas à votre sincérité

          • nacera dit :

            En effet, les peuples ont tendence à s’endormir lorsqu’ils sont en démocratie, et c’est en fait le reigne de l’argent pourri qui prend le dessus. Nous n’avons qu’à voire ce qui se passe en turquie avec MErdogan:
            il n’est à la tête du pays que grâce à ses milliards faits avec ses amis du golfe.
            Nous avons aujourd’hui la preuve qu’il n’y a pas de vrai démocratie, mais de là à la rejeter d’un bloc?
            La démocratie aujourd’hui n’a pas échoué à cause d’elle même mais à cause de la démissions des pouvoirs publics – je ne parle pas des ong – et nous savons tout que les absents ont toujours tort.
            Il faut oeuvrer à chercher des règles plus strictes, de sorte que les élus puissent expliquer par exemples sans procès et à la fin de chaque mandat la provenance de leurs biens. Les élus seront tous concernés – y compris leurs familles – à partir de la moindre election à des niveau moins élevés. Chacun s’engagera à être contrôlé par des financiers de l’état, qui seront eux-même contrôlés, dés le début de leur mandat. Ainsi, en plus de la sépararion des pouvoirs qui sont traditionnellement l’exécutif, le législatif et le judiciaire, il faut ajouter le pouvoir financier et le pouvoir médiatique en tant que pouvoirs indépendants contrôleurs et contrôlé par respectivement tous les autres pouvoirs.

          • Nestor dit :

            Bonjour a tous, chers compaternautes Infosyriens
            je suis content de vous retrouvez de plus en plus nombreux!

            Je partage aussi l’analyse d’Ulpien et en partie les soupçons de Maroua envers les commentaires des Bisounours que sont GeorgesMohamedAli et Kermitz. Ce ne sont pas forcément des trolls mais la chose qui est certaine c’est que ce ne sont pas des Syriens ou alors des syriens « sur le papier » vivant en Occident depuis toujours et se nourrissant de nos déchets intellectuels.

            Le culte de la personnalité n’est pas une fantaisie du passé archaïque contre une modernité forcément « progressiste » comme semble le penser (ou feignent de le penser) Georges Mohamed Ali et Karmidz la grenouille. Ce qui est recherché a travers la lutte contre Le « culte de la personnalité » ce n’est rien d’autre que saper l’autorité elle même, en soi. bien au delà de la personne du président c’est l’unité du pays qui est visé puisque le culte d’un chef commun (le patriotisme incarné) est le seul facteur d’unité dans une nation multi-confessionnelle. Supprimer le culte de la personnalité et c’est le culte tout court, le culte de l’abstraction religieuse qui reprendra le dessus. Et comme Dieu ne parles pas et ne donnes pas d’ordres on peut chacun lui faire dires ce que l’on veut. l’Anarchie et la concurrence communautaire, voila le cadeau empoisonné que les neuneus de Karmitz & GeorgesMohamedAli rêvent pour la Syrie.
            Alors que, ironie du sens et de l’inversion des valeurs, le culte de la personnalité est paradoxalement le garant du pluralisme en Syrie comme il a put l’être avec Tito en Yougoslavie, Saddam en Irak, Mouhamar en Libye, etc.. Ce n’est pas une série de hasards si ces nations ont été détruites et qu’en dehors du monde arabe les cibles du mondialisme sont la Russie et le Venezuela. En France, au XXeme siècle, le peuple n’a jamais été aussi fier et la nation aussi forte que sous le règne du General De Gaulle et la fin du culte de la personnalité qui l’a chassé du pouvoir en 68 nous a imposé le règne des banques inauguré a l’époque avec Pompidou et toujours au pouvoir depuis avec les résultats qu’on sait.
            Tout bien peser, moi qui fut aussi un neuneu de gauche durant des années j’en viens par expérience a préférer sans aucune hésitation ni aucun remords le culte de la personnalité incarnée par le chef et pour la nation contre le culte de l’individu incarné par chacun et uniquement pour soi-même.

  2. Djazaïri dit :

    Que ces barbus islamistes tombent sous les balles de l’armée nationale syrienne qui défend le peuple, la laïcité et l’intégrité de la Syrie contre les monarchies corrompues rétrogrades pétrolières du moyen orient.

    • Marcel dit :

      Le leader du Brigade Amrou ben Al Aass « Abu Omar Al Safaaha » tué par un sniper de l’armée Syrienne durant un combat.

      http://www.dailymotion.com/video/xteslc_yyyy-yyyyyyyy-yyy-yyy-yyyy-yyyyy-yyyy-yy-yyyyy-syria-tube_news

    • karimdz dit :

      j appelle tous les arabes a utiliser la meme methode que les sionistes, et je vous appelle a relayer le message, investissons les forums seoudiens, quataris et reveillons nos freres arabes en leur rappelant que ceux qui les gouvernent ne sont pas musulmans, memes pas arabes, ce sont des pures sionistes, des imposteurs, qui en votre nom, participent à l anéantissement de peuples frères, utilisons leur meme methode, appelons les à se revolter, à mettre fin au soutien financier de ces monarchies sionistes qui n ont rien de musulman et d arabe, à notre ennemi déclaré, israel

      Il faut rappeler que c est l arabie saoudite qui a permis l invasion et le chaos en irak, c est encore l arabie saoudite et le qatar qui ont financé l opération plomb durci contre nos frères palestiniens, ce sont encore ces pays, qui mettent leur petro dollars à disposition des américano sionistes, si l arabie saoudite et le qatar tombe, l amérique et israel tomberont…

  3. Charles dit :

    Merci, Louis, pour cette mise au point détaillée.

    Il a toujours été certain que les mercenaires de l’OTAN-CCG ne pourront vaincre l’armée syrienne (régulière). Mais si le résultat final est comme déjà acquis, il coûtera plus ou moins de morts, de blessés et de handicapés à vie parmi les soldats syriens (sans parler des dégâts matériels, des angoisses, des misères quotidiennes), et plus il y a de mercenaires plus il y aura de victimes et de dommages. C’est cela qui fait « souci », ou plutôt qui enrage et attriste, comme l’exprime très bien Cécilia parfois.

    Pour ma part, je ne crois pas que les autorités syriennes gonflent leurs chiffres, car je ne vois pas l’intérêt : de toute façon, sur le terrain médiatique elles ne sont pas en position de force, et ni les mercenaires ni le gros des opinions otanisées ne les croient ; gonfler les chiffres de tués pourrait même entretenir l’image du « soulèvement du peuple tout entier » et du « régime massacreur ».

    J’espère donc, en suivant vos déductions, que les chiffres russo-voltairiens demeurent très exagérés.
    Merci encore.

    • joska dit :

      Charles vous avez raison, mais j’espère que la Syrie, la Russie, la Chine et les Brics demanderont réparations aux anti-syriens comme l’onu, l’otan, la Turqie, et tous les pays du golf! Qu’ils soient maudits ces dirigeants de fientes de pigeons pestiférés

  4. Cedric L. dit :

    Bien… Infosyrie commence enfin à montrer patte blanche. Mais il reste un peu de travail… de fait, on a ici, encore une fois des allers et retours de chiffre sans contacts sur terrain.

    Un informateur à Damas m’avait confié que trois nouvelles brigades se sont formées la semaine qui s’achève, dont une hier (d’au moins 50 hommes selon la vidéo qu’il m’a envoyé [publiée de plus sur le réseau Youtube] répondant au nom des Libérateurs d’Horan si je me rappelle bien).

    Vous tentez de signifier que seuls les champs d’Alep et de Damas et Homs/Qusayr seraient d’importance : quelques « centaines à Idlib » : c’est nier un fait : depuis trois semaines, ces quelques centaines auraient pu ainsi prendre 6 localités (dont les vidéos des prises et des manifestations s’ensuivant attestent les faits) tout en gardant le contrôle sur des parts entières de la région et le tout avec quelques centaines de personnes ? Même les talibans en Afghanistan, dans un pays bien plus chaotique, ont besoin de plus d’hommes. Un peu de sérieux. On dépasse largement les « centaines » dans la région d’Idlib. On a clairement plusieurs milliers de combattants. Moins de 10 000, cela est certain, plus que 2 000, certain là aussi. De même l’armée n’a pu reprendre comme elle l’espérait les localités de Naima ou encore Tafas comme l’ont indiqué des informateurs présents à Herak [là aussi absence d'informations sur l'AFP ou SANA...][Naima est une localité de la province de Deraa, qui a accueilli un temps Riad Hijab pour les plus renseignés]. De même elle souffre à Al Mayadin dont le nord commence à être clairement « infesté » pour reprendre votre terminologie : des rebelles venus principalement des quartiers sud et ouest de Deir ez zur. Ils ont clairement pour but non plus d’attaques ciblées mais de contrôle.

    Pour Qusayr et Rastan, comme à Homs, on dépasse clairement les 5 000 hommes. 15 000 comme l’a dit un temps le présomptueux al-Asaad est exagéré. Mais une chose est sur : c’ets là que se tient le point d’appui de Tlass avec sa fameuse katiba Al-Farouk qui compte à elle seule au moins 1000 hommes : Tlass est critiquable mais est un des rares à avoir imposer sa main de fer sur des dizaines de brigades hétéroclites [contrairement aux situations d'Alep, de Damas, etc... où les ASL se comptent comme les champignons en Automne].

    Les pertes chez les terroristes/rebelles (là encore chacun sa dénomination) sont grandes et ils le reconnaissent eux même, mais le vivier syrien reste grand. Les campagnes fournissent de nombreux volontaires. Quant aux jihadistes ils ne sont pas non plus éternels mais peuvent encore avoir des renforts, sans parler des déserteurs en Turquie. Hama est la grande preuve que la situation n’est pas à la tarrification du vivier rebelle avec depuis plus d’une semaine, une première, la prise en main par des rebelles du quartier périphérique de Bab Kabli… (avec le soutien de combattants venus de la province d’Idlib comme montré par eux même). Du coup l’armée a bombardé et lancé plusieurs assauts sur ce morceau d’Hama qui n’est pas des moindres. Dernier en date, ce matin du 9 septembre.

    On dépasse donc à terme votre estimation de 20 000 combattants, peut être même plus que 30 000, mais l’on atteint en effet pas 40 000 comme al-Asaad l’avait annoncé dans une vidéo. Je rappelle la désertion de 200 recrues alépines en juin 2012 ou encore, et même SANA l’avait reconnu (en qualifiant de traîtres devenus terroristes), ce groupe de déserteurs assez conséquent (plus de 300 hommes, pour la plupart des officiers sunnites en formation) en mai 2012 au nord de la Lattaquié qui avaient trouvé refuge à Al-Haffeh dont les médias prédisaient un massacre et où finalement l’armée a laissé partir ces déserteurs vers la Turquie.

    Il faut donc bien avouer une chose : ils sont bien plus nombreux que le Baas ne voulait l’entendre et la composante syrienne vient justement contrebalancer l’idée d’uniques jihadistes qui, s’ils étaient seuls, n’auraient pu couvrir si longtemps et sur de si grandes distances la situation. Comme je l’avais dit hier, ils ne sont pas un puits sans fond ! En sous-estimant la composante syrienne pour dénoncer le complot, vous avez oublié une part essentielle de la situation. Et vu la situation économique se dégradant, le nombre de jeunes des campagnes à s’armer pourrait continuer, puis des banlieues de grandes cités, où seul se battre pourra fournir, bien malheureusement, une occupation.

    Vous avez donc beau finir votre article, qui encore une fois pêche un peu, par une envolée verbale, ils sont largement capables de tenir. L’échec à Hanano est un exemple de leurs difficultés. Mais les captures de blindés hier à à lou’est de Kafrzita comme il y a quelques temps maintenant du poste d’Andan qui a fourni carburant, véhicules, au moins 2 tonnes de munitions, (là encore non mis dans les médias), etc… sauront fournir par moment largement de quoi tenir à ces combattants. Damas devait être nettoyée, Alep purgée, Homs libérée des massacreurs, il n’en est rien. Le simple fait d’avoir ouvert son flanc ouest (Idlib) en envoyant des blindés vers Alep pour tenter vaille que vaille de reprendre cette ville (pour éviter un scénario à la Homs, ville coupée en deux) montre que l’armée a bien du mal à couvrir tout le terrain.

    Cedric.

    Cdt.

    • Louis Denghien dit :

      Et qu’est-ce qui nous force à croire que l’ASL a pris telle ou telle localité – et les a conservées -, ou trois ou quatre blindés ? Qu’est-ce qui vous dit que la brigade al-Farouq a toujours 1 000 combattants ? que les ASL sont entre 2 000 et 10 000 dans la région d’Idleb ? Que les recrues alépines déserteuses étaient 300 et se sont empressées de rejoindre l’ASL ? Ce sont des vérités révélées (par les intéressés) ?

      Les détails que vous donnez sur la situation prévalant ici ou là, qui, en dernière analyse, émanent d »informateurs » pro-opposition, ne sont pas à accepter béatement sous prétexte qu’ils n’émanent ni de l’OSDH ni de Sana.

      Et puis si les ASL ne sont pas éradiqués complètement à Damas, on n’est clairement plus dans l’offensive pour la « libération » de la capitale, et depuis un bout de temps. Il y a des combats en périphérie, et encore pas constants. Quant à Alep, la rébellion y est condamnée, politiquement autant que militairement : le nettoyage prendra sans doute plus longtemps que les 10 jours du général de la Garde républicaine syrienne, mais ils ne tiendront pas.

      Au-delà des péripéties, il y a des tendances lourdes : l’armée syrienne est plus forte que la rébellion et peut tenir plus longtemps, et surtout la rébellion a perdu toute attractivité politique.

      L.D. & Infosyrie

      • JohnDoe dit :

        Je suis d’accord avec toi. Une guerre se gagne non pas seulement sur le terrain militaire mais aussi sur le terrain social et politique. Helas en Syrie l’armee de l’envahisseur n’a pas le soutien social et aucune education politique pour seduire et avancer. Elle tue ceux qui ne pensent pas comme elle. C’est d’ailleurs pourquoi l’Amerique a perdu la Guerre en Afganistan, Iraq, en Somalie et bien avant au Vietnam. Une guerre c’est un ensemble de faits et de disposition. Quand un habitant decouvre avec temoignage a l’appui qu’il sera tue s’il n’a la meme croyance que l’ennemi il ne peut que chercher refuge ailleurs. L’armee Syrienne est une armee de metier qui ne peut tuer deliberament un civil meme si ce civil n’est pas du camp du gouvernement legal representer par Assad. Bref avec ce que nous voyons sur les videos une victoire militaire des rebels devient tres improbable. Meme si Bashar est tue aujourd’hui cela ne va pas resoudre le probleme. Le mal est tres profond. Je pense plus que ce combat est pour Bachar Assad.L’Armee est plus interesse aujourd’hui a une victoire pour sauver la patries a laquelle est loyale. A chaque prise ils brandissent plutot le drapeau de la nation Syrian tel que representer a l’ONU. Il faut lire les images d’une guerre et tu comprendra la psychologie, la motivation et l’etat d’ame des combattants.

      • Purpan dit :

        « Et surtout la rébellion a perdu toute attractivité politique » c’est cela le meilleur résultat de la guerre d’Alep.

        Toute la propagande occidentale s’est cassée les dents sur cette bataille car :
        1- l’ASL attaque une ville alors que pendant des mois on nous présentait l’ASL comme « défenseur » de quartiers non soumis (je n’y ai jamais cru mais cette théorie s’est effondrée).

        2- »L’absence de djihadiste étranger dans les rangs de l’ASL » s’est effondrée ; les médias ont essayés de contourner le sujet en disant que leur apparition est récente et le résultat de la paralysie occidentale ce qui est totalement faux.

        3- Le mythe d’un tyran « isolé sans aucun soutient populaire » est mis a mal car les Alépins ont globalement crachés sur les mercenaires ASL et ont accueillit avec toute leur sympathie les forces loyalistes, y compris dans des zones sunnites (le 4-de la guerre civile chiite vs sunnite = inexistant)

        =>certains soldats sont sunnites et défendent de leur vie le pays, il faut le souligner car des gens comme Morsi (qui va devoir entrer dans le cercle des pays résistants envers Israël avec l’Iran, la Syrie, le Liban et l’Irak + les palestiniens) joue un jeu dangereusement diviseur.

        Bilan : sur les médias occidentaux, on n’entend plus beaucoup de chose sur la guerre d’Alep !

        • sancho dit :

          Personne ne vendait chère la peau d’Assad et de l’armée syrienne. Morsi sait que si les Syriens s’en sorte contre toute cette force destructrice, alors le leadership dans le monde arabe sera est assuré pour des décenies à venir.

          Alors la jalousie ne fait que commencer!

    • Collin dit :

      Vous évoquez des paramètres d’ordre tactique et militaire,que,vus depuis mon île au milieu de l’océan Indien,je ne suis pas en mesure de vérifier.

      Mais en élargissant le champ de la réflexion à la stratégie ,on arrive à la conclusion que la « rébellion » a déjà perdu la bataille.

      Pourquoi cela ?

      Parce que,privée d’un franc soutien populaire,cette « rébellion »avait une « fenêtre » temporelle limitée pour assurer sa victoire.

      Mais cette fenêtre s’est refermée depuis déjà quelques semaines.

      L’armée régulière,déstabilisée dans un premier temps par des actions de guérilla comme le serait toute armée de métier face à des tactiques qui n’ont pas été enseignées en école des armées,a fini par apprendre,car c’est cela son métier.

      En façe,au contraire,les pertes matérielles et humaines conduisent à dés-apprendre à combattre,par une mécanique de remplacement des pertes par des combattants de moindre valeur.

      Enfin,toute guerre moderne se mène également sur le terrain de la communication.

      Là encore,la « rébellion »avait devant elle un temps limité au-delà duquel ses contradictions éclateraient dans le champ du réel,en dépit de la propagande BAO.

      Ce temps est écoulé,pour preuve,les articles dans des publications de plus en plus nombreuses en « occident »,comme « MARIANNE » en France ou le Guardian en UK.

      Les Russes et les Chinois,en restant fidèles à leurs engagement contre l’adversité « occidentale »,ne permettront pas l’ultime transgression qui consisterait en une attaque surprise sans l’aval de l’ONU.

      Vae Victis….

    • dfgh dit :

      votre analyse ville par ville, chacune avec ses particularites autant dans l’organisation des rebelles que dans leur composition reflete bien mieux les specificites regionales de la rebellion, et par consequent bien plus convaincante que celle de Louis, qui se contente d’une confiance aveugle toujours a l’avantage du gouvernement d’el-assad (« ces estimations demeurent néanmoins plausibles, sinon sûres : quand Sana indique chaque jour une dizaine de ces incidents à Alep ou à Damas » « Un responsable rebelle parlait de 20 000 combattants dans toute la région d’Alep. Mais il est à peu près certain que ce chiffre ressort à la propagande, pour ne pas dire à la tartarinade »), assorties de contre-verites (A propos d’al qusayr: « Leurs derniers « exploits » militaires semblent être l’attaque contre les postes de l’armée à Houla en mai dernier »; ce qu’il dit est vrai d’apres wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Al-Qusayr), mais depuis ce n’est plus le gouvernement qui controle la ville mais la rebellion !)

      • Louis Denghien dit :

        Voici un mois à peine, une reporter espagnole travaillant pour I-Télé et d’un parti-pris pro-rebelles touchant par sa puérilité reconnaissait que ceux-ci ne contrôlaient qu’une « partie » d’al-Qusayr. D’autre part comment pouvons nous être d’une « confiance aveugle » dans les affirmations du gouvernement syrien et alors que nous envisageons que celui-ci puisse parfois exagérer dans ses bilans guerriers ? Quant à l’attaque contre Houla des bandes islamo-ASL venues d’al-Qusayr et de Rastan, libre à vous de dire qu’elles venaient de Saint-Germain-des-Prés, vous n’en êtes plus à une falsification près…

        L.D. & Infosyrie

      • joska dit :

        dfgh ce n’est pas une poche de terroristes qui mène la direction de telle ou telle localité mais qui sème le chaos dans les cités que vous citez mais arrêtez de nous mener une propagande pro-occidentale et sioniste! allez prêcher votre parole sur les sites autre qu’ici s’il vous plaît et ne nous embrouillez plus, de grâce

    • Nestor dit :

      Sauf votre respect mon Commandant vous en dîtes trop ou pas assez et mon petit doigt me dit que vous pourriez nous en dires bien d’avantage sur ces terroristes/rebelles (là encore « chacun sa dénomination » comme vous dîtes!)

      Alors mon Cdt, avec toutes les rumeurs et les infos que vous devez entendre au boulot vous pourriez bien nous lâcher un peu de biscuit sur le terrain…

      C’est que pour faire la guerre il faut bien manger, et nous sur infosyrie on reste toujours sur notre faim quand on se nourrit ailleurs.

      Nestor.

      2eme Classe.

      • joska dit :

        Nestor à qui s’adresse votre post?

        • Nestor dit :

          Je m’adressais sans ironie a celui qui signe « Cdt Cédric L. » mon cher joska.
          Et si je l’appel « mon commandant » c’est que je pense que derrière son écran il s’agit bien d’un commandant.

          Vous ne lisez donc pas les commentaires que vous commentez ?

  5. MBM dit :

    @ Souriya
    Tous les jours la même incantation. SVP. C’est tout ce que vous avez à raconter? Et vos vacances? Et les enfants?

  6. Franc-tireur dit :

    Entre l’arrivage des mercenaires de la divisions Yéménite d’Al CIADA et des combattant opérant au Pakistan….je pense que les pertes vont être comblées.
    C’est pour cela qu’il faut bloquer les frontières rapidement….et surtout démasquer les traitres au sein des renseignements pour éviter les fuites et les coups tordus

  7. Yrreiht dit :

    Oui disons 20 à 30 000 mercenaires avec 100 tués tous les jours ; Mais je crois que le réservoir à djihadistes est grand. On leur promet 3000 €/mois, mais ils n’ont pas le temps de toucher la deuxième paye c’est pas cher.
    Je pense que ça peut durer encore longtemps, j’ai lu quelque part que c’était le but des US, affaiblir la Syrie sans donner aux mercenaires assez de moyens pour l’emporter.

    • L'étrangère dit :

      L’énigme syrienne
      Par Xavier GUILHOU*, le 25 août 2012
      http://www.diploweb.com/L-enigme-syrienne.html

      Extrait :
      C’est pour cela que beaucoup conseillent aux chancelleries de renouer avec les vieilles techniques de la Guerre froide et ainsi geler la situation en « pourrissant » les jeux d’acteurs afin de tenir le terrain avec le minimum d’énergie. Diviser pour régner, ce que l’Occident a fait pendant tout le XXème siècle… Ce n’est clairement pas dans l’idée de manœuvre d’Erdogan, de Poutine ou de Netanyahu, comme de la nouvelle équipe chinoise qui émergera en octobre 2012. Tous ont une autre éducation plus offensive avec une vision plus affirmée de leur avenir géostratégique. Il suffit de comparer les cursus très militarisés de Poutine, Netanyahu, Barak, Ahmadinejad et très militant d’Erdogan à celui de nos dirigeants européens très policés et peu charismatiques pour se rendre compte que nous sommes sur un risque majeur de casting politique. Ces « durs » dans le jeu syrien n’ont pas peur des faiblesses occidentales, elles sont au contraires dimensionnantes pour justifier leurs décisions de faire bouger les lignes en prenant des risques inconcevables pour les démocraties occidentales. Ils placent désormais leur survie mais aussi l’avenir de leurs pays à un autre niveau que celui de l’Europe impuissante ou de l’Amérique affaiblie. Ils savent jouer l’effet de surprise et Poutine en Géorgie en a fait une démonstration implacable en pleine inauguration des jeux olympiques à Pékin (2008). Dans ce contexte nous devrions réfléchir un peu plus au sort de la Grèce, et entre autre à celui de Chypre, dans un scénario d’exclusion de l’Euro et de radicalisation des positions de ces jeux d’acteurs locaux sur la Méditerranée orientale…

  8. chibani84 dit :

    L’analyse est des plus pertinentes. Même si elle ne fait pas état du point de vue plus technique de la difficulté de mener une guerre en milieu urbain. Malgré tout on discerne ça et là de réels progrès de l’Armée Arabe Syrienne dans ce type de conflit pour lequel elle n’était pas vraiment préparée. On le voit dans l’utilisation tardive des moyens aériens alors qu’elle en a la totale maîtrise. L’utilisation de munitions thermo bariques est également récente. De plus, le conflit a changé de nature. L’ennemi d’opposants syriens s’est transformé en internationale jihadistes. A supposer que les opposants syriens trouvent un accord de type réconciliation nationale, cela ne garantit en rien que le conflit s’arrête. Au contraire même. Nous en sommes tous convaincus, l’enjeu de ces morts et de ces destructions cela n’est plus le gain d’une certaine libéralisation ou de droits nouveaux mais simplement faire tomber le gouvernement et au-delà dépecer la Syrie. Les opposants d’hier sont les cocus, les floués d’aujourd’hui. La guerre sera encore longue même si les progrès sont réels. Les signes d’essoufflement sont là, ils ne trompent personne. Sauf les mercenaires de la désinformation. La loyauté de la grande majorité du peuple syrien est acquise y compris du côté des palestiniens et des kurdes sans compter celles de plusieurs communautés religieuses.

  9. Maroua dit :

    que dieu protège la grande Syrie ,ses valeureux soldats et à leur tête l’unique président Bachar El Assad Allah est avec vous .La victoire est à vos portes incha Allah

  10. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Bonjour Louis,
    Pouvez nous donner des nouvelles de Madame Asma Al-Assad.
    Cordialement à toute l’équipe.
    Marie Adélaïde DUGLAN

    • joska dit :

      Madame Duglan veut des nouvelles de l’épouse du Président syrien, quel est le rapport avec les évènements en Syrie! S’il vous plaît arrêtez, cela est bien déplacé

      • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

        Réponse à joska,

        Ma question s’adressait à Monsieur Louis.

        C’est votre réponse Monsieur qui me parait très sectaire et particulièrement déplacée.
        J’ai 82ans et je suis bien placée pour savoir que dans toute les guerres, les femmes jouent un très grand rôle et je pense que la première Dame de Syrie n’est pas épargnée.
        Nous sommes en droit de penser que Madame Al-Assad mène des actions à la hauteur de sa fonction d’épouse du Président et pensions qu’InfoSyrie était en mesure de nous donner des nouvelles sur ses actions pour venir en aide au peuple syrien.
        Si ce genre de question ne doit pas être posée en Syrie pour une Dame, alors veuillez m’en excuser auprès de vos lecteurs.

        Madame Marie Adélaïde DUGLAN

        • joska dit :

          Madame Duglan, vous avez peut-être 82 ans mais sachez que Madame a assez été visée par les médias français et occidentaux pour son non parti pris au sujet de ces évènements syriens, elle s’occupe bien de son peuple et je la salue bien bas, car aucune des première dame d’un pays ne fait ce qu’elle fait, elle visite les blessés et les familles déplacées en Syrie! Mais, vous faut-il des preuves? référez vous aux anciens post du site, mais soyez sûre qu’elle soutient son peuple et son époux président légitime! Et les femmes, en Syrie, ont toujours eu droit à la parole mais quand elle est pertinente!

          • Marie-Christine dit :

            « Et les femmes, en Syrie, ont toujours eu droit à la parole mais quand elle est pertinente! »
            Cher Joska,
            Cette dernière phrase laisse à désirer…et, sujette à mauvaise interprétation : c’est dommage !
            Un peu d’humour :
            Qui donc décide que la parole d’une femme est pertinente ou pas, et donc a le droit d’être exprimée ?
            Ainsi seuls les hommes en Syrie auraient le droit de dire des choses non pertinentes ? Ou bien il ne serait tout simplement pas envisageable que les hommes puissent exprimer parfois des « âneries »…
            La liberté d’expression inclus le droit à l’erreur : le droit à l’erreur pour tous, hommes et femmes, vous et moi également…
            J’espère que vous ne m’en voudrez pas de cette remarque ; surtout que ce n’est peut-être pas cela que vous vouliez exprimer…
            Bien à vous de toute façon,

          • Cécilia dit :

            Bonjour joska

            J’ai l’habitude d’être franche et je ne vois pas pourquoi faire une exception cette fois-ci.

            Je vous lis régulièrement avec grand intérêt et respect, mais désolée de vous dire que cette fois j’étais un peu choquée de deux choses. La première votre manière un peu rude de vous adresser à madame Duglan qui, à mon avis, n’avait pas une arrière pensée lorsqu’elle a posé sa question surtout que nous lisons depuis quelques temps ses réactions aux articles d’infosyrie.
            Bon, je dirais que ce sont les hommes qui manquent parfois de délicates en s’adressant aux femmes. Il est vrai que je regarde un peu trop les détailles.

            Cette remarque devenue plus claire à mes yeux lorsque vous avez écrit « Et les femmes, en Syrie, ont toujours eu droit à la parole mais quand elle est pertinente! »
            Non, cher monsieur, dans la famille où j’ai grandis à Damas, les sept sœurs que nous sommes, mon père nous a toujours donné la parole et la liberté de nous exprimer sans aucune condition préalable même devant les hommes. Nous avons choisi nos études et nos spécialités à l’université souvent contrairement à son souhait, moi la première qu’il voulait que je fasse médecine comme lui. Je me souviens comme si c’était hier de sa réaction « Tes études littéraires ne vont pas te nourrir convenablement! »
            Et il n’avait pas tord ! Je ne me voyais pas faire médecine alors que je n’arrive pas à regarder une goûte du sang.
            Bref, ces sept sœurs ont même choisi leur mari, deux parmi elles, contre sa volonté avançant les propres arguments de mon père à savoir nos valeurs selon lesquelles il nous a éduqué.

            Non, joska, les femmes en Syrie ont la liberté de parole et s’expriment parfois plus que les hommes, il est même rare de trouver un foyer où la femme n’a pas la parole. Mon père nommait ma mère « Ministre de l’intérieur ». Certes, dans le milieu conservateur, la femme a moins le droit à la parole, mais selon les lois en Syrie, la femme a exactement les mêmes droits que l’homme compris le salaire chose encore la femme française ne l’a pas sans parler des acquis politiques, droit de vote bien avant la Française sans parler que la femme syrienne est mieux présentée dans l’espace politique et occupe des postes-clés dans le gouvernement car on lui a donné la parole et le droit de s’exprimer tout comme l’homme avec le droit à l’erreur compris et il ne faut pas oublier que l’ERREUR EST HUMAINE sans distinction de race, de culture, de sexe ou d’âge.

            J’ai parlé un peu longuement pour expliquer que le droit à la parole signifie une action, donc une responsabilité.

            Bien à vous et bonne soirée

            Cécilia a toujours le droit à la parole pertinente ou non ! ;)

      • Marie-Christine dit :

        Vous êtes un peu injuste Joska vis à vis de Madame Dunglan : son souci pour Asma al-Assad, qui a été en butte à tant d’indignes et basses attaques haineuses avec l’objectif d’atteindre son mari n’est pas déplacé !
        Asma y a fait face avec beaucoup de dignité, et c’est vrai que depuis un grand silence, que je suppose de protection, entoure la vie privée et familiale du Président.
        Nous espérons qu’Asma va bien et continue de traverser avec les trois enfants du couple et son mari les dures et injustes épreuves auxquelles ils sont confrontés, avec courage.
        En tout cas c’est ce que nous lui souhaitons de tout coeur ! Nous sommes de tout coeur avec elle !

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Marie-Christine,
          recevez mes remerciement pour votre réponse Joska.
          Je ne voudrais pas que ma question déclenche une quelconque polémique,
          comme depuis des années je ne lis pas du tout les torchons français,
          je n’étais pas du tout au courant que  » Madame a assez été visée par les médias français et occidentaux pour son non parti pris au sujet de ces évènements syriens « .
          (je ne comprend même pas ce que ce mots  » non parti pris  » vient faire dans les événements. Je suppose qu’elle est quand même au plus proche de son époux.)
          Je suis très heureuse d’apprendre qu’elle visite les blessés et les familles.
          Je trouve particulièrement inconvenant de dire :
           » aucune des première dame d’un pays ne fait ce qu’elle fait  »

          Concernant la dernière phrase de Joska :
           » Et les femmes, en Syrie, ont toujours eu droit à la parole mais quand elle est pertinente! »
          Je préfèrerais ne pas y répondre car j’avais rarement entendu aussi
          irrévérencieux.

          Sachez que dans notre famille nous prions beaucoup pour tous nos amis de Syrie Chrétiens et Musulmans.
          Cordialement à Vous.
          Madame Marie Adélaïde DUGLAN

        • joska dit :

          Marie-Chritine mon avis voulait seulement dire qu’au sujet de Mme ASSAD, il y a un pas à ne pas franchir, car les critiques des médias sont allés bon train, et pour la question des femmes, elles toujours eu le droit et le devoir de parler, de penser, de la culture, car j’ai des cousines diplômées en Syrie et le machisme n’est pas de mise dans ma famille! Cela concerne juste Mme Duglan, car dans son interrogation, n’y avait-il pas une pointe d’ironie? A mon avis, oui! Et quand à être injuste, désolé, Marie-Christine, ne pensez vous pas que ce qui se passe en Syrie est injuste pour un si beau pays multi culturel malgré les critiques des occidentaux sionistes turcs et les pays du golf qui sentent le vent de leur perte venir à eux car la Syrie vaincra! Maintenant s’il vous plait, il ne faut pas parler de personnes mais des évènements sur InfoSyrie qui nous est si cher et notre soutien dapuis presque deux ans! Joska

          • joska dit :

            Mille excuses mais il faut lire: depuis et non « dapuis », ma main a dérapé

          • Porte Nawak dit :

            Joska je crois que tu a marché sur un nid là. Résultat tu as a un essaim qui tourbillonne au dessus de ta tête et qui ne veut plus te lâcher !

            Sauve toi vite joska ou elles vont te finir au rouleau a pâtisserie* !

            (*= Attention: le rouleau a pâtisserie syrienne est d’un bois beaucoup plus dense qu’un rouleau a pâtisserie ordinaire)

  11. nacera dit :

    Le problème vient du fait que des adolescents peuvent trés bien être attirés par l’aventure djihadiste. Là vient le rôle des parents qui doivent expliquer à leurs enfants que ceux qui prônent la confrontation armée sont surtout des gens qui habitent l’étranger et qui en ce moment même bénéficient de toutes sortes d’avantages en plus du fait de pouvoir dormir tranquilement la nuit, sans avoir à trembler pour leur sécurité ou celle de leurs enfants.
    J’ai vu un cas typique sur la chaine BBC qui n’a pas manqué de me rappeler un cas similaire, pour un autre pays, il y a quelques années de celà. Une femme habitant à l’étranger est questionnée sur son avis sur la lutte armée, elle répond que c’était necessaire. Une autre femme habitant en syrie répond le contraire.
    À mon avis quelqu’un qui vit à l’étranger n’a aucunement le droit de décider de la continuité du conflit armé puisqu’il ne peux même pas imaginer ce que c’est!

  12. Cécilia dit :

    Merci Louis pour cet article chiffré et détaillée.

    Cependant, pourquoi votre article intitulé Sur les autres fronts les 4, 5 ou 6 septembre, en date du 6 septembre, n’est plus accessible, erreur 404?

  13. mohacsy akos dit :

    triste litanie des chiffres.un bon bombardement de riyadh et de doha arreterait cette folie meurtriere ala fois en syrie et en iraq.

    • Moi dit :

      entièrement D’accord avec vous !!

      je ne comprend pas pourquoi… Bachar ne donne pas l’ordre d’envoyer quelques
      missiles sur le Quatar voir l’Arabie saoudite , il a peur de Quoi… d’une guerre, sont pays est déjà en guerre

      • Louis Denghien dit :

        Il a sans doute peur de donner à la coalition un prétexte en or pour fondre enfin sur son pays, avec ou sans la bénédiction de l’ONU. Vous vous croyez dans un jeu électronique, Moi ?

        L.D.& Infosyrie

        • Cécilia dit :

          « envoyer quelques missiles sur le Qatar voir l’Arabie saoudite », mais franchement, j’espère que vous plaisantez !

          L’Irak paye toujours la connerie de Sadam lorsqu’il a occupé le Koweït.
          C’était le prétexte pour les USA d’installer ses plus grandes militaires dans la région, notamment Qatar et l’Arabie. Pourtant, à l’époque Hafez al-Assad avait lui même supplié de retirer son armée.

          Bon, parfois l’orgueil démesurée tue non seulement des personnes mais tout un pays voir des nations lorsque la personne en question est le DIRIGEANT politique du pays.

          Lorsqu’on est un chef politique, il faut mettre ses sentiments dans sa poche et faire travailler sa cervelle. Avis aussi à nos dirigeants de l’Empire à commencer par le pays de Voltaire !

          • MOI dit :

            Quand on a pas L’arme Nucléaire on n’est rien..
            on est a la merci de L’occident Prédateur

          • joska dit :

            Amin cécilia herté

          • Maroquino dit :

            Il ne faut pas oublier que les USA avaient donnés le feu vert à Saddam pour l’invasion du Koweit, c’est les arabes les pourris, il n’ont rien trouvé d’autre que de se ranger du côté de nos ennemis. Remercions là encore ces chiens de séoudiens et leurs esclaves.

        • MOI dit :

          Moi j’ appelle ça baisser sont FROC….

          c’est vrai…que la Syrie n’est pas la Russie

          la Russie aurait bombarder le quatar+l’Arabie saoudite+la Turquie + la Jordanie et bien d’autre

          • Louis Denghien dit :

            Et attaquer les États-Unis, dans la foulée ?

            L.D. & Infosyrie

          • joska dit :

            MOI croyez vous qu’il serait judicieux de donner l’opportunité à l’axe du mal d’attaquer la Syrie? Mais on est pas au siècle dernier mais attendez voir la suite donnera raison à Bashar et l’envergure de sa politique n’en sera plus que bénéfique

      • Marie-Christine dit :

        Heureusement pour les Syriens que vous n’êtes pas à la tête de la Syrie, écervelé Moi, et mohacsy akos par la même occasion !

    • Jean-Dominique dit :

      tout à fait d’accord avec toi. Il est super ce mohacsy akos !

      • mohacsy akos dit :

        que voulez-vous je suis quelque un naif.quand je les entends ces politicards francais pirates/uk US/pretendre quils veulent sauver des vies humaines jaimerais leur croire.alors monsieurs bombardez ceux qui financent le terrorismes dans les pays martyres que sont syrie et iraq…

        • Ulpien dit :

          Je comprends bien votre colère. A mon avis, les états BRIC agissent d’une manière trop défensive. Au moins, il faudrait dénoncer des criminels comme des criminels. Et il est urgent d’élaborer des moyens pour en finir avec ce sale impérialisme criminel des Etats-Unis et les mensonges quotidiens . Mais il faudrait aussi que ça bouge dans les masses d’une manière organisée dans un mouvement de résistance internationale.

          • joska dit :

            Ulpien, tout arrive à qui sait attendre, les puissances qui ont opté pour un conflit anti syrienne auront des comptes à rendre car les pays anti empire du mal feront le boulot de les dénoncer, et la France fera partie des accusés sur le banc du Tribunal International de la Haye, Les syriens le savent

          • Ulpien dit :

            Oui, effectivement, il y a un espoir que les crimes des Otanowahhabosios ne restent pas impunis, car les Syriens dans leur sagesse ont bien documenté tous ces crimes, et j’en suis sûr, que les vrais amis de la Syrie, soit la Russie, la Chine et d’autres disposent de tous les preuves. A la différence des évènements en Libye et en Irak, la vérité concernant la Syrie ne peut pas s’echapper dans un trou noir. Non, Hitlary & Co., cette fois-là, vous ne réussirez pas à falsifier l’histoire.

            Il me reste à exprimer mon plus grand respect à ceux, parmi eux l’équipe d’Infosyrie, qui ont participé à documenter la vérité et à démasquer les mensonges.

  14. Cécilia dit :

    Le roi Abdallah II: invité d’honneur au dîner annuel de l’organisation sioniste
    L’équipe du site

    Selon l’agence d’information UPI, citant l’hebdomadaire Jewish Chronicle  » le roi de Jordanie Abdallah II et son épouse la Reine Rania seront les invités d’honneur du dîner annuel du Conseil des Représentants des Juifs Britanniques en Novembre prochain ».

    Selon Laurence Brasas, le trésorier du conseil, « Cela représente un renversement, cela dit, un événement similaire a eu lieu dans le passé avec son père le roi de Jordanie Hussein qui avait assisté au dîner annuel du Conseil il ya quelques années ».

    Et d’ajouter: « cette année nous célebrons le huitième anniversaire de l’accord de paix entre Israël et la Jordanie et il nous a semblé opportun de commémorer cet anniversaire en invitant le monarque jordanien, qui a tenu à rester en contact avec la communauté juive ».

    « Nous nous attendons également une participation des membres de très haut niveau du gouvernement israélien, tout autant nous nous attendons à la venue des membres de la famille royale britannique pour assister au dîner annuel » a-t-il souligné..

    Laurant Brass a précisé que l’invitation du roi Abdallah II au dîner annuel avait reçu » la bénédiction du gouvernement israélien ».

    Le même journal a rapporté en Juin que le roi Abdallah a eu des entretiens avec des représentants de la communauté juive en Grande-Bretagne au cours d’une réunion organisée par le chef de la direction d’été du Conseil juif Mick Davis cette année.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=77881&frid=18&seccatid=153&cid=18&fromval=1

    • Maroquino dit :

      A celui là aussi, ces jours sont comptés.

    • Khodr dit :

      Un chien fait un chien,
      De la glace et de l eau sont la même chose sauf u il n ont pas la même apparence.
      abdallah et Hussein sont pareil!, tel père tel fils , 2 traites, 2 esclaves, , les 2 cabots des sionistes, j ai jamais vu des lèches comme ça de vie

  15. Cécilia dit :

    Syrie

    Des dizaines de rebelles tués

    L’armée syrienne continue de pourchasser les rebelles armés au rif de Damas. Ces derniers ont pilonné aux obus de mortier le camp des réfugiés palestiniens Yarmouk, tuant un nombre de réfugiés, selon les correspondants de presse accompagnant les soldats syriens.

    A Maysaloun, dans la ville d’Alep, un grand nombre de terroristes armés ont été tués et d’importantes quantités d’armes confisquées, selon le correspondant de la chaine de télévision arabophone iranienne alAlam.

    Dans le centre du pays, sur la route reliant Homs à Massyaf, au moins quatre personnes ont été tuées et d’autres blessées, selon la télévision officielle et une ONG syrienne.

    La télévision a accusé un groupe terroriste d’avoir placé une bombe dans le bus. L’attentat a causé la mort de quatre passagers et fait des blessés, selon elle.
    Le chef de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, interrogé par l’AFP de Beyrouth, a confirmé ce bilan mais affirmé qu’il risquait de s’alourdir.

    « Il y a avec certitude quatre morts mais le bilan risque d’être plus lourd » car il y a eu « des dizaines de blessés », a-t-il dit. Selon lui, ce sont deux bombes, placées sur le bord de la route, qui ont explosé au passage du bus transportant des civils et des soldats.

    Par ailleurs, l’armée régulière a repoussé une attaque terroriste sur la caserne militaire Hanano à Alep. De nombreux assaillants ont été tués dans cette opération. La caserne Hanano a résisté aux plans des groupes armés pour la contrôler, elle est restée aux mains de l’armée », a affirmé le journal al-Watan.

    Toujours à Alep, au marché Seif el-Dawla, les unités de génie de l’armée ont désamorcé des bombes implantées par des groupes armés.
    Dans le même souk, les forces de l’Etat ont pris d’assaut une cave transformée par les rebelles en un hôpital de campagne et en ont confisqué de grandes quantités de médicaments, d’équipements médicaux, des bouteilles d’oxygène et des appareils respiratoires volés des hôpitaux et des centres de santé publics et privés.

    De plus, les forces armées ont repoussé un groupe rebelle qui tentait de pénétrer à Alep depuis elBidine et un autre groupe qui tentait d’attaquer la police sur place, leur infligeant de lourdes pertes.

    Nouvelle dispute russo-américaine sur la Syrie

    Russes et Américains ont étalé de nouveau au grand jour dimanche leurs divergences sur la guerre en Syrie, le jour même où le médiateur international Lakhdar Brahimi est attendu au Caire pour sa première mission depuis son entrée en fonctions.
    Brahimi a jugé « indispensable » le soutien de la communauté internationale pour trouver une solution à la crise qui entre le 15 septembre dans son 18e mois.

    La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a jugé insuffisante une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU, qui n’appelle pas au départ d’Assad.

    « Cela n’a pas de sens de passer une résolution sans conséquence parce que nous avons déjà vu plusieurs fois qu’Assad passait outre et continuait d’attaquer son propre peuple », a-t-elle dit au dernier jour du sommet annuel du Forum de coopération économique Asie-Pacifique à Vladivostok dans l’Extrême-Orient russe.

    Elle a dit vouloir continuer à travailler avec son homologue russe Sergueï Lavrov, qu’elle a vu la veille, sur une résolution liée à l’accord tout en répétant que celle-ci ne « sera efficace que si elle inclut des conséquences en cas de non-respect ».
    Clinton a ajouté que si les différends persistent avec Moscou, les Etats-Unis « œuvrerons avec des Etats partageant le même point de vue pour soutenir l’opposition syrienne afin de hâter le jour où Assad tombera (…) ».

    Les alliés européens des Etats-Unis ont évoqué samedi de nouvelles sanctions contre Damas, et le ministre belge Didier Reynders a même mentionné un « devoir d’ingérence » si Moscou et Pékin continuaient de bloquer les initiatives internationales en opposant leur veto au Conseil de sécurité.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=77961&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  16. jamal du maroc dit :

    Tuerie en Haute-Savoie : une piste irakienne ?
    http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=5488
    Dimanche 9 septembre 2012

    Réaction signée « Cook », trouvée sur le Web(7/9/12)*.

    C’est l’histoire normale d’un mec normal qui naît à Bagdad…

    Dans les années 70, sa famille immigre au Royaume-Uni pour raison politique. Normal !

    En 2002, cet irakien obtient la nationalité britannique. Normal!

    En 2002 juste avant que l’Angleterre n’attaque l’Irak ! Normal !

    Il s’avère que le mec est un chef d’entreprise, ingénieur-consultant qui bosse dans les satellites… Normal !

    Son dernier client était l’entreprise SSTL,Surrey Satellite Technology Ltd, entreprise travaillant pour l’agence spatiale britannique et faisant partie du groupe EADS, complexe militaro-industriel français. Le job normal quoi!

    Le mec, il habite avec toute sa famille dans un quartier aisé de la capitale londonienne dans une maison cossue d’une valeur minimum d’1 million d’euros; mais il aime aller en France régulièrement pour aller faire du camping avec sa caravane. Normal !

    Le mec, il décide juste au moment de la rentrée scolaire et du business, en Septembre, de partir en vacances avec toute sa famille. Normal !

    Il part avec sa voiture, prend le ferry pour aller dans un camping français en Haute-Savoie, mais sans sa caravane qui, elle, est restée en Angleterre. Normal !

    Par contre, le mec, en plus de son passeport britannique, il prend également son passeport irakien pour aller en France! Normal !

    Ah oui, y a aussi la grand-mère dans la voiture… et elle, elle a un passeport suédois. Normal !

    Bon, le mec, il arrive avec toute cette famille dans un camping près d’Annecy un lundi matin et le mercredi après-midi, il emmène toute la famille faire une petite excursion (sans oublier mamie suédoise) dans la montagne, en prenant soin d’emmener tous les bagages dans sa voiture. Normal !

    Et le mec, une fois arrivé sur le parking de cet endroit isolé en pleine montagne, il a même pas le temps de dire ouf et d’arrêter le moteur de la voiture qu’il se fait buter, lui, sa femme et la grand-mère au pistolet-mitrailleur. Normal !

    Chacun avec une balle dans la tête… Normal !

    La voiture, elle, est restée intacte, sans avoir reçu de balles… Normal !

    Ah oui, quand même, la voiture, elle a un pneu dégonflé… Normal !

    Ah et puis, tant qu’on y est, y a aussi à côté de la voiture un cycliste français qui s’est fait buter en même temps. Normal !

    Le cycliste, il bossait pour Cezus du groupeAreva dans le secteur des combustibles nucléaires. Normal !

    Alors, pour résumer la situation, le cycliste français d’Areva, l’ingénieur britannique d’origine irakienne bossant à la fois pour l’agence spatiale anglaise et EADS, sa femme et puis la grand-mère irakienne avec un passeport suédois se sont fait buter par un ou plusieurs pros de la gâchette avec 15 douilles retrouvées, mais la gamine de 8 ans, elle, elle s’est uniquement fait tabasser et est toujours vivante… Normal !

    Juste après la tuerie, y a un témoin qui se pointe. Normal !

    Lui aussi, c’est un cycliste. Normal !

    Lui aussi, il est britannique. Normal !

    Et c’est un ancien de la Royal Air Force. Normal!

    Quand il arrive sur les lieux, la voiture est toujours en marche, la gamine titube encore, debout, mais les agresseurs, eux, ont disparu… Normal !

    Après avoir secouru la gamine et appelé les secours à 15h48, le cycliste anglais de la RAFcasse la vitre du conducteur pour rentrer dans la voiture, au lieu d’ouvrir simplement la portière… Normal !

    Les secours arrivent sur place, constatent le décès des 3 adultes dans la voiture sans remarquer la présence d’une deuxième gamine de 4 ans à l’arrière aux pieds des 2 passagères. Normal !

    L’enquête est tout de suite confiée à des experts parisiens au lieu des experts lyonnais quasiment sur place… Normal !

    Les experts parisiens (qui eux sont pros et réactifs) arrivent sur la scène du crime 8 heures après le premier appel au secours. Normal !

    Et là, parce qu’ils sont de vrais bons experts, ils découvrent la deuxième gamine de 4 ans dans la voiture. Normal !

    Tandis que les policiers d’Annecy, eux, ils ont cherché cette deuxième gamine pendant des heures dans la montagne sans la trouver. Ben ouais, puisqu’elle s’était cachée dans la voiture!!! Normal !

    La gamine de 8 ans, elle, elle a été déclarée morte dans un premier temps, puis en vie et sauvée dans un deuxième temps, et enfin, dans un troisième temps, plongée dans un coma artificiel pour une seconde opération médicale lors de la conférence de presse du procureur d’Annecy… Normal!

    Toujours à cette conférence de presse, le procureur nous explique qu’il faut être prudent, qu’il n’est pas sûr de l’identité des victimes, que l’enquête commence tout juste. Par contre, il nous présente le déroulement des faits avec précision, intégrant d’office la version du cycliste britannique. Normal !

    Une dernière news nous apprend que l’ingénieur irakien d’EADS était aussi un cycliste passionné, tout comme le cycliste français d’Areva et le cycliste britannique de la RAF !… Normal !

    Bref, pas de quoi en faire un gruyère, c’est juste une histoire normale de 3 cyclistes en balade en Haute-Savoie !…

    (à suivre…)

    • jamal du maroc dit :

      j’ai posté cette article parce qu’il m’as troublé

      j’ai vu l’histoire de cette tuerie sur france 24 sans trop y faire attention
      mais la je me pose de questions a vu de cette article
      apparemment si cette article n’est pas un canular alors cette tuerie est l’oeuvre des barbouzes atlantistes chapeauté par « les humanistes qui denonce le dictateur bachar assad de tuer des civils »

      dans l’espoir d’en apprendre un peu plus prochainement
      jamal du maroc

    • Ulpien dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. L’histoire de cette tuerie en Haute-Savoie est extrèmement puante et paraît être, une fois de plus, l’oeuvre des services secrets.

    • I love PUTINE dit :

      MSF dont ce soi-disant docteur est membre est une ONG, qui sous le couvert de l’humanitaire donne dans l’espionnage à temps partiel et tout cela sous la couverture respectable d’aide aux blessés

      • Anonyme dit :

        Merci pour les infos et tout le site, ça donne un autre point de vue que nos médias de masse complètement débile…

    • mécréante dit :

      C’est moi qui pige pas ou ils ont supprimé les commentaires ??

  17. Abdel dit :

    Les cafards plus on en éliminent et plus on a l’impression qu’ils en arrivent.Moi j’ai arrête de comptabiliser la mort de ces crapules a la mi-juillet.

  18. Cécilia dit :

    Journaliste japonais dans le nord de la Syrie

    D’après cette vidéo, ce journaliste entouré par la l’ASL dans le Mont al-Turcman (Jabal Turman) devient musulman et répète al-Chahada (la foi musulmane), en plus il change son nom pour devenir Mostafa lorsqu’un ASL lui demande son nom.

    Je constate qu’il comprend l’arabe car il répond à la question de son nom.
    Je constate aussi qu’il prononce plus ou moins correctement l’arabe, une langue difficile, alors que j’ai connu à l’université des francophones faire des années d’arabe sans pouvoir articuler certaines lettres mais cela ne leur a pas empêché de réussir le capes ou l’agrégation d’arabe. J’ai connu même une qui mettait sa main sur sa gorge pour pouvoir mieux articuler certaines lettres.

    Quelqu’un a-t-il plus d’informations sur ce journaliste japonais devenu musulman qui s’appelle désormais Mostafa ?

    La vidéo a été publiée le 29 juillet dernier.

    http://www.youtube.com/watch?v=LdEFRQJr7zc&feature=related

    • Cécilia dit :

      A lire (Jabal Turkman), le « k » a sauté. Désolée !

    • Cécilia dit :

      Lattaquié / Dorine

      Dorine, un petit village dans la montagne, 950m d’altitude à 55km de Lattaquié et Un seul km au sud de Salma et 16km de Slénfehast.
      Ce village touristique est connu par la Grotte de la Vierge.

      L’armée syrienne vient de faire un bon travail dans ce village que les terroristes essayaient d’occuper comme le montre la vidéo où une voix pleurniche « le massacre sauvage d’Assad contre le village et les civiles » avec le rituel Allah Akbar.

      La vidéo m’a fait bien rire car les cadavres des terrorises montrent bien qu’il s’agit de combattants armés, en habit militaire mais on voit bien des armes sur eux.

      A votre avis, ces terroristes qui viennent combattre chez nous armes à la main, pensent naïvement que l’armée syrienne va leur lancer des FLEURS ?

      Alors AVICENNE, l’armée syrienne travaille et fait un bon travail qui fait pleurer parfois les terroristes et le rire de Cécilia, voir surtout la stupidité et la lâcheté de ces « révolutionnaire » et le courage de l’armée syrienne.

      http://www.dailymotion.com/video/xteqb1_yyyyyy-yyyy-yy-yyyyy-yy-yyyyyyyy-8-yyyyy-yyyyyy-2012-18_news#from=embediframe

    • Khodr dit :

      Salut Cécilia , pense tu vraiment qu il comprend ce qu il dis ce c japonais ?

  19. Baki dit :

    Encore un massacre des terroristes. Une bonne cinquantaine de personne.

    Attention images dures
    http://www.youtube.com/watch?v=pIPBKEDMODA

    • Loubnan dit :

      Cette vidéo est cruelle. Qui va juger les assassins de ces civils innocents. L’hypocrisie des dirigeants occidentaux est insupportable. Ils commettent des crimes abominables en Irak, en Libye sans être inquiété par le droit international. Bush, Blair, Sarkozy, Cameron font des conférences à travers le monde et touchent des centaines de milliers de dollars pour moins d’une heure de baratin. Maintenant, Fabius et ses amis atlantistes prennent la relève pour détruire la Syrie et commettre de nouveaux crimes contre le peuple syrien sous le prétexte fallacieux de protéger les populations civiles. C’est tristement marrant cette idéologie de la classe dirigeante française. Sous prétexte de protéger des civils, on bombarde le pays de manière brutale et intensive. On se base sur des chiffres biaisés. La source de l’occident est la fameuse institution britannique dont le nom est connu du monde entier, alias l’OSDH. Ses liens avec les services secrets britanniques ont été mis en évidence par divers journalistes britanniques. Qui va payer pour le massacre des innocents de cette vidéo. L’occident hypocrite est aveugle et sourd. Ne vous inquiétez pas, ils mettront ces massacres sur le dos du bouc émissaire idéal (le président syrien). Bien évidemment, il n’y aura aucune enquête ni présomption d’innocence vis à vis des autorités syriennes. Les criminels de l’ASL, seront blanchis puis aidés par ceux qui souhaitent une décomposition de la Syrie et demain nous aurons un énième massacre de civils innocents assimilés par cette « brave » ASL à des espions du régime. C’est si facile. Ils dénoncent les crimes de Al-Assad et commettent des crimes en parallèle. Ou est la logique dans tout ce bordel voulu par l’impérium US? Il n’y en a aucune. Ce triste scénario syrien est à l’image de la chute accélérée de la puissance US ainsi que de la perte de légitimité des dirigeants de l’alliance américaniste. Près de 50% des américains de votent plus aux états-unis. Le président US est celui de lobbys et sa politique étrangère résulte de l’influence de ces lobbys au sein du pouvoir exécutif.
      Bref, que Dieu préserve l’âme des innocents assassinés dans la vidéo ci-dessus.

  20. balpiz dit :

    Le point crucial est effectivement de savoir si le stock de rebelles est épuisable. Curieusement, la mort
    assurée pourrait commencer à en dissuader certains, comme elle peut aussi être une garantie de paradis
    pour d’autres qui viendraient de plus en plus nombreux en Syrie, encouragés par les agences de voyage
    des pétromonarchies dont les ressources sont inépuisables. Ca pourrait durer bien longtemps. Ca paraît déjà
    interminable. Les rebelles ne gagneront jamais, c’est certain… mais ils peuvent ne jamais être vaincus.
    Il n’y a donc pas de « victoire » envisageable, pas de reddition, pas d’ennemi , pas de traité de paix… pas de guerre au sens où deux états s’affrontent. Dans ce conflit, il ne peut y avoir que deux perdants…
    L’évolution de la situation, dans un sens ou un autre, ne viendra que de l’extérieur. L’obstination
    des occidentaux, l’obstacle légitime de l’est, font qu’on bouffe du carburant (des vies humaines quand même) sans véritablement avancer. Le scénario s’enlise… tout en continuant à détruire des vies, des infrastructures…
    L’explosion d’un hôpital, c’est énorme. Ca vaut certaines frappes de l’Otan en Libye. Si une poignée de rebelles
    sont tués, ils sont remplacés aussitôt. Mais on ne reconstruit pas un hôpital en deux jours. Les dégâts se cumulent…
    Personne ne voudra renoncer… conclusion : ou sa dure comme une épuisante et longue maladie ou ça explose.
    L’avenir n’est pas souriant.
    Cherche optimistes. Peut-être que quelque chose de rassurant m’échappe.

    • balpiz dit :

      Et voilà on annonce justement l’arrivée prochaine d’un nouveau joli petit lot.

      Cinq mille djihadistes d’al-Qaeda devraient être envoyés en Syrie en vertu d’un accord passé par les Etats-Unis et l’Arabie saoudite avec un chef de la branche yéménite de ce groupe, classé terroriste à Washington.

      Selon des informations diffusées dans la région par la publication digitale yéménite AdenAlghad.net et l’agence iranienne de nouvelles Al Alam, des représentants du gouvernement des Etats-Unis et de l’Arabie saoudite auraient passé un accord avec le djihadiste Tariq al-Fadhli, compagnon d’armes d’Oussama ben Laden, pour envoyer en Syrie 5 000 djihadistes en provenance des villes de Zinjibar y de Ja’ar, dans le sud du Yémen. Cela expliquerait « le soudain retrait des hommes armés de la région yéménite d’Abyan », indiquent les médias cités, dont les informations ont été reprises par la chaîne Russia Today.

      Le quotidien états-unien The New York Times souligne que, pour le gouvernement yéménite, Al-Fadhli est « est un des terroristes les plus dangereux du pays ».

      Selon le journal britannique The Guardian, des hommes d’al-Qaeda dirigent d’’ores et déjà les « Contras » en Syrie et les forment à la fabrication d’engins explosifs, une des spécialités de ce groupe terroriste.

      Les liens inavouables des Etats-Unis et des autres pays membres de l’alliance atlantique avec la nébuleuse désignée sous le nom d’al-Qaeda ont déjà été dénoncées à maintes reprises, notamment par l’historien et journaliste états-unien Webster G. Tarpley [1] et par l’ex agent du MI5 David Shayler [2].

      Divers chercheurs estiment en outre qu’al-Qaeda est une créature des services de renseignement états-uniens, britanniques et saoudiens [3] pour justifier les nouvelles guerres de Washington et l’OTAN.

      Réseau voltaire

  21. AVICENNE dit :

    Cela semble sentir le roussi pour les rebelles à Alep :

    http://breakingnews.sy/en/article/6526.html

    En date du 08/09/2012.

  22. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.afp.com/geopolitique/?post/2012/04/13/Syrie

    Dans un fief des rebelles syriens

    Reportage Par Michel MOUTOT

    « Abou Souleimane. « Et nous sommes si près de la frontière que Bachar n’osera pas employer l’aviation, il craint les Turcs ».

    A 35 ans, ce fils de notable de Hama tué dans la répression sanglante de la révolte de 1982 a mis la richesse familiale à contribution pour former dans cette région l’un des groupes armés qui luttent contre le régime de Bachar al-Assad.

    L’unité porte son nom, c’est lui qui donne les ordres, accueille les nouveaux venus, finance les achats d’armes. Au volant de sa berline blanche, lunettes noires et fusil d’assaut américain M4 entre les jambes, il roule à petite allure, saluant paternellement les jeunes gens en armes aux carrefours.

    Il affirme disposer d’un millier de combattants. Difficile à vérifier. La base que des journalistes de l’AFP ont pu visiter, quatre cabanes de parpaings au sommet d’une colline verdoyante, entourées d’oliviers, de ruines et de bains romains, n’en comptait qu’une trentaine.

    Aucun mur d’enceinte, pas de barbelés, rien qui délimite ou permette de protéger les lieux. Une cuisine improvisée dans l’une des cabanes, deux bouteilles de gaz, des jerrycans pour l’eau potable.  »

    « Le « groupe de combat Abou Souleimane » assure coopérer avec des unités voisines pour monter des opérations. Leurs représentants viennent souvent, en fin d’après-midi, dans la maison où sont servis les repas pour prendre des contacts et coordonner les actions.

    Mais les hommes d’Abou Souleimane ne veulent pas entendre parler de l’Armée syrienne libre (ASL), qui semble monopoliser à l’extérieur de la Syrie la représentation de la rébellion.

    « Je suis allé trois fois en Turquie voir son chef, Riad Assaad », affirme le « capitaine Ayoub », l’un des seconds. « Je lui ai demandé de nous fournir de l’argent, des armes. Il n’a rien fait. C’est un menteur. Ce qu’il veut c’est prendre la place de Bachar dans son palais et rien d’autre ! »

    Si l’ASL semble disposer de puissants relais médiatiques et politiques en occident, dans la région visitée par l’AFP elle est invisible. Au point que l’on se demande parfois si le sigle « ASL » n’est pas utilisé à l’étranger, un peu par facilité, pour désigner tout rebelle combattant les forces de Damas…

    Quelques dizaines d’hommes de l’ASL, autour de son chef Riad al Assaad, sont hébergés dans un camp près de la ville d’Antakya, en Turquie non loin de la frontière. Mais l’armée turque en interdit formellement l’accès à quiconque ne peut prouver, papiers d’identité à l’appui, qu’il est un parent de l’un des hommes logés là. « 

  23. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.boursorama.com/actualites/syrie-les-rebelles-depasses-par-les-tirs-de-l-armee-a-alep-images-et-declarations-4e6202e3639adfda59a0ac88f8a87dd5

    « L’armée syrienne libre continue de défier les snipers et les tanks de l’armée régulière dans le quartier stratégique d’Izaa à Alep. Ce samedi 8 septembre, les différents groupes n’ont pas réussi à se coordonner. Après avoir repoussé l’armée syrienne, ils ont été vite dépassé par les tirs des snipers et les bombardements. Images et déclarations. »

  24. Bertrand dit :

    Pan sur le bec de Florence Aubenas et consorts !
    Le témoignage du fondateur de Médecins Sans Frontières :

    http://gaideclin.blogspot.fr/2012/09/syrie-au-moins-la-moitie-des-rebelles.html

  25. EAUX TROUBLES dit :

    La Russie, fidèle allié de Damas, a annoncé hier qu’elle allait pousser le Conseil de sécurité de l’ONU à approuver l’accord de Genève sur les principes d’une transition en Syrie, où l’armée a infligé un revers aux rebelles dans la bataille stratégique d’Alep.

    Ainsi, après environ 20 heures de combats, les forces armées syriennes ont repoussé avec des chars et des hélicoptères une attaque rebelle contre une caserne à Hanano, dans l’est d’Alep, où ils avaient réussi à entrer vendredi, selon des témoins.

    « D’après une source militaire à Alep, métropole du Nord théâtre de violents affrontements depuis le 20 juillet, les soldats ont réussi à détruire six véhicules tout-terrain où les rebelles avaient commencé à entreposer des armes prises dans l’armurerie. «Les rebelles ont mis toutes leurs forces dans cette bataille car ils manquent cruellement d’armes», a précisé cette source.

    Les rebelles avaient la veille souligné que la prise de cette caserne était «cruciale», cette base étant utilisée par l’armée pour les bombarder. Les témoins ont indiqué qu’«il y avait beaucoup de victimes de part et d’autre». »

    http://www.jeune-independant.net/index.php?option=com_content&view=article&id=2633:larmee-syrienne-defait-les-rebelles-a-alep&catid=3:monde&Itemid=4

  26. EAUX TROUBLES dit :

    http://blog.mondediplo.net/2012-08-29-Que-faire-en-Syrie

    un article de fond :
    Que faire en Syrie ?

    mercredi 29 août 2012, par Alain Gresh

    http://www.monde-diplomatique.fr/2012/09/AMADO/48102

    « Confusion et désinformation
    Syrie, champ de bataille médiatique

    Comment rendre compte d’un soulèvement qui dure depuis dix-huit mois, alors que l’accès au terrain est périlleux ? Si la férocité du régime ne fait aucun doute, la manière dont certains médias relaient, sans les vérifier, les communiqués de tel ou tel groupe d’opposition et occultent le jeu de puissances comme l’Arabie saoudite, les Etats-Unis ou la Turquie relève plus de la propagande que de l’information.
    par Antonin Amado et Marc de Miramon, septembre 2012″

    • Marie-Christine dit :

      J’avais fait une réponse à votre post concernant l’aticle du Diplo, mais les caprices sans appel de l’informatique du site n’ont pas daigné l’enregister… et je n’avais pas fait de copie…
      Alors tant pis, je n’ai pas le courage de recommencer !

  27. suchite dit :

    je suis tout a fait daccord avec louis, je regarde souvent les sites pro rats et au vu de leur video il n ya rien dimpressionant, seulement des petits groupes et au maximum de 100 personnes. le probleme cest quils sont tres dangereux et quils sont la pour sabreuver de sang syriens.
    un djiadistes peut faire denorme degats. une dixaine de djiadistes peuvent prendre le controle dun village.
    dommages que la syrie na pas investit dans les drones car cest larme militaire la plus approprie pour ce genre de combats et pour empecher les intrusions dans le pay.

  28. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Actualite/Mgr-Bechara-Rai-patriarche-de-l-eglise-maronite-Les-chretiens-de-Syrie-ont-peur-de-l-avenir-553044

    « Les chrétiens de Syrie ont peur de l’avenir »

    INTERVIEW – Le pape Benoït XVI se déplace vendredi au Liban, alors que les tensions nées de la crise syrienne frappe le pays. Un voyage que Mgr Béchara Raï, patriarche de l’Église maronite, la plus influente au sein de la communauté chrétienne libanaise, tente de dédramatiser.

    « Y compris par les chrétiens de Syrie que l’on dit parfois plus proches de Bachar El-Assad que de l’opposition…

    En général, les chrétiens du monde arabe respectent l’autorité locale, même si elle est dictatoriale. Respecter l’autorité locale ne signifie pas soutenir les régimes en place. C’est une distinction importante.

    Mais en Syrie, soutenir l’État revient à soutenir le régime de Bachar?
    Les chrétiens de Syrie ne sont pas favorables au régime qu’ils savent dictatorial. Nous, nous respectons le désir des peuples. Et les peuples veulent des réformes constitutionnelles, économiques et sociales. Nous sommes également favorables à la démocratie, au respect des droits de l’homme, à l’égalité. Je ne voudrais donc pas condamner l’opposition en Syrie. Simplement, nous sommes contre la guerre. On ne parvient pas à des réformes, à un printemps arabe, par la violence.

    Les chrétiens syriens ont-ils peur d’un changement de régime?

    Les chrétiens ont seulement peur de l’avenir et que leur sécurité soit menacée. Et ils ont des raisons d’être inquiets. Sur le terrain, des fondamentalistes – Frères musulmans, salafistes – sont soutenus en argent et en armes par divers pays. Ces pays fomentent leur arrivée au pouvoir.

  29. Cécilia dit :

    Alep

    Attentat à la voiture piégée devant trois hôpitaux à Sahat al-Malaab.
    Bilan provisoire assez grave en attendant plus d’informations.

    • Cécilia dit :

      Les premières images de l’attentat d’Alep à Sahat al-Malaab où beaucoup de femmes et d’enfants se trouvent parmi les victimes qui avaient trouvé refuge dans l’école du quartier. L’attentat a fait selon les premiers chiffres 17 martyrs et une dizaine de blessés selon la télé syrienne :

      http://www.youtube.com/watch?v=lTxLGOUIElw&feature=youtu.be

      • Cécilia dit :

        Attentat d’Alep à Sahat al-Malaab du 9 septembre

        Reportage exclusive de Ddounia.

        - la colère des Alépins contre Hamad de Qatar et Erdugan de Turquie, on crache et on lève la chaussure en mentionnant leur nom.
        - dégâts très importants, notamment dans les deux hôpitaux du quartier : al-Hayat et al-Markazi sans parler de l’école de Noussour Souriya pour les enfants où des déplacés alépins ont trouvé refuge notamment femmes et enfants.
        - la chaine avance le chiffre de 40 blessés et 17 martyrs.

        Attention, images dures !

        http://www.youtube.com/watch?v=cRgefUC6L78&feature=plcp

        • Marie-Christine dit :

          Des « rebelles » ? De lâches assassins criminels !!!
          Et leurs complices, Hollande, Fabius et co., les mainstream, Aubenas et co. vont-ils « s’émouvoir » au moins pour la forme (sans parler de la « Syrienne », Madame Al-Masri), ou continuer imperturbables, à parler de ces courageux rebelles « libérateurs », pratiquement désarmés, que l’on doit continuer à soutenir !
          Combien de sang encore sur vos mains, Messieurs-dames !? Mais l’on ne s’arrête pas en si bon chemin…!?

        • Ulpien dit :

          Attaquer des écoles, hôpitaux et des réfugiés est une violation claire et nette des Conventions de Genève. Mais nos gentils politiciens et le CICR se taisent…

          • joska dit :

            Marie-Christine et Ulpien, vous savez très bien que tous ces dirigeants à la solde des Usionistes font dans leur froc et ne se rendent pas compte que tout se paie et les économies de ces puissances vont être menées à mal car notre cher petit président Mollande nous promet une récession pour deux années encore! Mais qui veut d’un dirigeant qui nous annonce que des plans négatifs pour notre porte monnaie! Il va gagné sa perte et la porte de sortie sera tellement étroite qu’il sera obligé de maigrir encore, la démocratie française va lui donner le glas de la révolution du peuple française! Mollande = Louis XIV, et le peuple a faim

          • Marie-Christine dit :

            Cher Joska,
            C’est Louis XVI dont vous vouliez parler, n’est-ce pas ?
            Mollande=Louis XVI ; intéressant ce rapprochement auquel je n’aurais pas pensé ! Nous lui souhaitons quand même de garder sur les épaules, au moment de la débandade, ce qui lui sert de tête…

  30. EAUX TROUBLES dit :

    « A Amman, en Jordanie, un militant islamiste lié à Al-Qaïda, Mohammad al-Shalabi, a affirmé dimanche que des « attentats meurtriers » seraient perpétrés en Syrie pour renverser le président Bachar el-Assad, et répondre aux « crimes » de son régime alaouite contre la majorité sunnite du pays. Il s’exprimait lors d’une manifestation devant le siège du gouvernement dans la capitale Amman. »

    http://www.985fm.ca/international/nouvelles/au-moins-huit-morts-dans-des-violences-en-syrie-170540.html

  31. EAUX TROUBLES dit :

    « En Syrie, si la légitimité de la révolte populaire n’est pas contestable, il reste que la destruction de l’Etat constitue l’objectif des Etats Unis et ses alliés dont Israël et l’Arabie Saoudite. Ils ont pour cela, mobilisé le mouvement islamiste wahhabite et introduit des groupes armés au risque de déboucher sur l’éclatement du pays et sur des massacres ethno-confessionnels (Alaouites, Druzes, Chrétiens..), leur objectif n’étant pas, à l’instar de l’Irak ou de la Libye, de libérer la Syrie de son dictateur.
    Pendant ce temps, l’opposition réelle, populaire, démocratique et sociale se trouve en porte à faux et isolée. Elle ne veut ni du régime de Bachar el Assad ni de la rébellion armée appuyée de l’extérieur. Mais qui l’entend ?

    Tout aujourd’hui doit inciter à la prudence au lieu de la surenchère, aux solutions politique et diplomatique au lieu de la guerre rajoutée aux guerres. Redonner toute sa place au règlement politique et pacifique des conflits, c’est le rôle et l’action qui sont attendus de la France. »

    Latifa Madani

    http://www.le-patriote.info/index.php/reseau-citoyen/222-syrie

  32. Cécilia dit :

    Alep / Rif

    C’est la première fois que je vois l’ASL si nombreuse.
    C’est la première fois que je vois une brigade terroriste imiter les Syriens dans leur salut à savoir la main droite tendue à la manière des anciens romains.

    Cependant, Takbir et Allah Akbar reste le même. Vidéo publiée aujourd’hui 9 septembre :

    http://www.youtube.com/watch?v=eDCxMh-1-10&feature=plcp

    • Jean-Dominique dit :

      Si nombreuse ??? allez à la sortie d’1 match de foot, là vous verrez ce que c’est « du monde ». Et puis il y a beaucoup de vieux, chauves. En combat ils ne valent pas tripette.

      • I love PUTINE dit :

        Moi je dis que » Al-djezira » la chaine satellite recrute des intermittants du spectacle pour pas cher, c’est grossier
        mais cela fait son effet sur les crédules

      • Cécilia dit :

        Jean-Dominique

        Merci pour votre conseil d’aller à la sortie d’1 mach de foot pour voir que c’est « du monde ». Mais franchement !!!

        Je n’ai aucunement besoin pour y aller, les manif pro Bachar rassemblent beaucoup plus du monde que vos stades de foot !

        Vous me décevez beaucoup, mon cher monsieur car vous avez raté une belle occasion pour vous taire pour éviter de dire une bêtise.
        Tout simplement, vous n’avez pas compris mon post qu’il faut le mettre dans son contexte présent et passé.

        Sans rancune !

    • Elias dit :

      J’ai visionné la vidéo, c’est tourné en Studio et c’est un montage grossier.
      Regarde bien les ombres, elles changent de direction. (Présence de projecteurs a plusieurs endroits)
      Normalement si c’est a l’éxterieur elle ne doit pas changer (Le soleil).
      Les arrières plans semblent être des photos.

      C’est surement une fabrication a Doha.

      • Elias dit :

        Regardez la seconde 35,
        La luminosité sur le visage des gens, et la luminosité sur le bâtiment en arrière plan,
        On a donc deux soleils perpendiculaire???

        • Cécilia dit :

          En effet, Elias, très bonne remarque !

          En plus, ils essayent d’imiter la manière officielle des Syriens de jurer devoir et sacrifice pour la patrie même dans les manif pro Bachar.
          Ces imbéciles regardent donc bien les chaines syriennes croyant naïvement en copiant le geste que leur mouvement peut marcher.
          Nous connaissons tous comment s’est terminé l’histoire de « la grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf » :

          Une grenouille vit un bœuf
          Qui lui sembla de belle taille.
          Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
          Envieuse, s’étend, et s’enfle et se travaille,
          Pour égaler l’animal en grosseur,
          Disant: « Regardez bien, ma sœur;
          Est-ce assez? dites-moi: n’y suis-je point encore?
          Nenni- M’y voici donc? -Point du tout. M’y voilà?
          -Vous n’en approchez point. »La chétive pécore
          S’enfla si bien qu’elle creva.

          Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
          Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs ,
          Tout prince a des ambassadeurs,
          Tout marquis veut avoir des pages.

          En plus, l’habit ne fait pas le moine, dit un dicton bien français !

        • Jean-Dominique dit :

          Exacte Elias! il y a 2 sources lumineuses sur cette vidéo.

          Seconde 0.09 le soleil est derrière la caméra, face à la montagne. Et seconde 0.25 le soleil est à gauche de la caméra -alors que le cameraman est statique.

        • I love PUTINE dit :

          Regardez la tour d’antenne, elle est comme ivre elle balance sans cesse de droite à gauche,
          c’est que la toile sur laquelle est peint le paysage est remuée par un vent

      • idriss dit :

        oui elias c’est un decors.regarde la foret en arriere plan aucune ombre.ni vent c’est statique tou ça.ha que je voudrais bien voir un muissile sur el kanzera et l’exploser avec le sac a merde.

    • antioche dit :

      cette vidéo est un montage. comme celles des chars brulés au début de la guerre. Mais il est vrai qu’en faisant une analyse des discours sionistes, les rebelle ont reçu du renfort et vont certainement passer à l’offensive.
      Ils ne vont pas chercher à pourrir la situation. une guerre d’usure se prépare.

      • idriss dit :

        les chars et le mig c’est des images prises en lybie.
        si les syriens etaient pour le depart de assad.il y a longtemps que l’affaire aurait ete pliee.

    • Khodr dit :

      Dommage qu un MIG ou un SUKOI ou des hélicoptères ne soit pas passer à ce moment la pour massacrer cette vermine!!!
      Quel dommage,
      Quand je vois ce genre de vidéo cela me conforte dans mes position, ma fidélité à mon pays la Syrie , à bashar, à mes compatriotes syrien.
      Et moi je dirais ma chère Cécilia
      TAKBIR BASHAR SOURIYA OU BAS

    • Cedric L. dit :

      Cette brigade n’en est pas une (pour le moment). De fait elle n’est pas encore formée. J’ai usé de mes contacts dans la région d’Alep, et notamment d’Al Bab pour en savoir plus. L’image a bien été tournée dans la région mais pas le 9 septembre, aux environs du 2 septembre. Mais cela au final je change pas grand chose. J’en vois ici sortir des études filmiques à dix sous. J’ai préféré me renseigner sur le terrain.

      Cette vidéo est très intéressante car sont présents ici, et c’est symbolique, de nombreux déserteurs qui avaient fui entre juin 2011 et récemment en Turquie pour ne plus revenir. Ces hommes commencent donc à revenir. Ces gens considérés comme des traîtres par le Baas mais aussi un temps par une partie de la rue révoltée, voir des déserteurs restés sur place avec les volontaires civils et les jihadistes (dont des étrangers). Leur retour peut signer quelque chose d’important. Pour plusieurs raisons, mais la première c’est que dans les camps turcs dorment plus de 20 000 déserteurs. Ces hommes n’ont jamais remis le pied en Syrie depuis pour la plupart et ne voulaient surement pas y retourner.

      La seconde raison de l’importance de cette arrivée (on peut aussi voir des jihadistes clairement) est qu’elle peut fournir encore de la main d’oeuvre aux rebelles (terroristes, selon que l’on veut les dénommer). Ne pas oublier donc, avant de sortir « vidéo studio » à chaque grand rassemblement rebelle, qu’il y a un nombre chez eux aussi, que vous le vouliez, ou non, et en partie aussi des syriens, aussi attristant cela soit pour vos coeurs pro-Baas (comme si au final tout ce qui n’est pas en accord avec vos pensées ou idées était faux… c’est très intéressant comme point de vue mais légèrement limité… : je me rappelle une vidéo des manifestations de Hama de fin juin 2011 où un pro-Assad serbe avait commenté sur Youtube (je traduis) « Se sont des images tournées au Yémen et dont les voix ont été remplacées »… alors que la place de l’Oronte existe uniquement à Hama et que ces manifestations ont bien eu lieu : même des studios ne peuvent reproduire la Syrie en entier, toutes ses villes, dans des studios géants dont étrangement on n’a jamais eu de preuves d’existence et dont le budget ferait faire banqueroute le Qatar).

      Mais au moins, Cécilia, c’est la preuve que vous avez peu de connaissances du camp que vous affrontez (ce qui vous donne un sérieux désavantage) : ce genre de rassemblement n’a rien de nouveau, peut être pour vous. A Taftanaz, en juillet dernier, plus de 2 000 combattants s’étaient réunis pour une vidéo commune [ils venaient d'Idlib, Atareb ou encore de Jisr alShugur]. Ils couvraient un champ entier. Dans les semaines qui ont suivi, et les médias ont fait silence (soyez donc heureux, vous qui parlez de matraquage), toutes les villes, je dis bien toutes, entre Maarat al-Numan et le nord de Hama ont été conquises par ces rebelles/terroristes. De quoi étayer ce massif rassemblement car pour contrôler et prendre la zone (Kafr Nabel, Kafrzita, etc…) il fallait bien autant d’hommes.

      Je l’ai récemment démontré ici, et j’en remercie mes contacts en Syrie, il y a un vivier rebelle, et pas uniquement jihadiste étranger, mais bien de jeunes syriens. Enfin, il y a cette coulée dormante de déserteurs en Turquie qui pourraient largement inverser le cours des évènements… sauf s’ils préfèrent encore ne pas agir. Ne pas oublier ceux-là, c’est essentiel. Et surtout, la situation économique syrienne ne pourra que pousser plus de gens à se montrer hostiles : le régime a annoncé qu’une partie des salaires des fonctionnaires (vous pouvez le vérifier) seraient désormais ponctionnée pour soutenir l’effort de guerre… dans un pays où le PIB par habitant est déjà inférieur à celui… de la Tunisie (aussi incroyable cela soit-il. 35 % de chomeurs (chiffre du ministre syrien du travail récemment), un pays ruiné, surendetté : la jeunesse va faire quoi ? Maçons, enduiseurs et ne plus passer de diplomes pendant des années pour se consacrer à cela, certes avec un patriotisme probable ? Même un prêt russe de long terme ne suffira pas : ces jeunes seront un nouveau retour de flamme, bien plus violent que le premier. Ce pays est désormais à terre et n’offre plus aucun avenir à la jeunesse syrienne. (Soit dit-en passant : même des gouvernements post-Baas récolteront cette colère due à l’impatience de la population qui exigera un rétablissement économique rapide…).

      Cedric.

      Cdt.

      • Louis Denghien dit :

        En quoi vos « contacts en Syrie » sont plus fiables que ceux de l’OSDH ? Pourquoi vos milliers de jeunes déserteurs et exilés en Turquie reviendraient-ils se battre aujourd’hui dans les rangs de l’ASL s’ils ne l’ont pas fait hier ? Comment ces soi-disant renforts « dormants » pourraient inverser demain le cours des événements alors que l’ASL ou ce qui en tient lieu a reçu depuis plus d’un an une aide très importante en hommes et en moyens ? Et que savez-vous des ressources de l’État syrien ? Que savez-vous surtout ce que pensent la plupart des Syriens des vraies responsabilités de leurs difficultés économiques actuelles ?

        Vous pouvez jouer les observateurs dépassionnés (tu parles), « scientifiques » en quelque sorte, vous êtes, plus intelligemment que d’autres, mais comme les autres, dans la propagande. Et la propagande pro-américaine, pro-OTAN, pro-sioniste, pro-bobo. Banalement anti-syrienne en tous cas.

        Nous voyons les choses plus simplement, et d’encore plus haut que vous et votre satellite espion :
        1) les rebelles, même avec leur vivier fantasmatique turc, sont incapables de battre l’armée, si celle-ci a des difficultés à les éradiquer (encore que e sot selon nous une question de temps)

        2) La rébellion par ses crimes, son radicalisme religieux, son recrutement et son appui étrangers a perdu toute attractivité (si jamais elle en a eu beaucoup) : on l’a vu à Damas, on le voit à Alep.

        3) Il n’y a pas d’alternative crédible, à un horizon visible, à l’actuel pouvoir en Syrie : c’est, très simplement là encore, Bachar ou le chaos.

        4) La seule chose qui pourrait amener vos amis au pouvoir – et encore ! – ce ne sot pas vos « milliers de volontaires » fantasmatiques mais une intervention étrangère, et nous ne la croyons pas possible.

        Bref, vous n’avez pas fini de nous entretenir des ressources humaines caché »es e la rébellion… Ca nous occupera les uns et les autres….

        L.D. & Infosyrie

        • Cedric L. dit :

          Et voila encore les insultes, pour ne pas répondre sur les faits. Bobo : comme je vous l’ai dit, je ne savais pas que j’étais bobo, mais j’en suis ravi : le fils de marin-pécheur breton, moi même amateur de vulgarité aigue, en est honoré : on monte socialement à bourgeois bohème. Bientôt « grands d’Espagne ? ».

          Revenons au sérieux : « sont incapables de battre l’armée » : car celle-ci utilise l’aérien et de l’artillerie lourde. Dans des combats d’infanterie, l’armée syrienne a toujours ou presque du battre en retraite. Il ne faut pas oublier le facteur moral des rebelles, via un Islam rigoriste et suvitaminé tout autant que celui de jihadistes étrangers. Je ne nie pas le probable patriotisme des troupes du Baas, loin de là, mais il n’a jusque là, en termes de combats à égal, jamais été à la hauteur. L’appui aérien et d’artillerie lourde fournissent en effet de quoi avoir le dessus.

          Vous allez vous mettre à hurler mais j’ai été clairement en poigne avec un ami d’Alep quand j’ai su qu’ils avaient détruit des avions de chasse… on a les identités d’au moins 50 pilotes syriens ayant déserté (je met à part le cas du type ayant été en Jordanie). Ils sont en Turquie : imaginez si ces pilotes les avaient utilisé, ne serait-ce qu’en une attaque, sur les troupes du régime ? Avant d’être abattus. De même que le gaspillage de munitons de chars et de quelques canons lourds capturés n’aide en rien. Mais dans les faits, ils ont les moyens, et du personnel déserteur, capable.

          En effet on peut se poser la question du sommeil de ces déserteurs. Mais en aucun cas les sous-estimer comme vous le faites. En effet jusque là se pose la question : vont-ils rien faire, vont-ils revenir ? Dans le cas de la vidéo ci-dessus, des centaines sont revenus. C’est une chose que vous devez désormais accepter. Après nous n’en sommes pas au déferlement de ces déserteurs, une fois de plus je le répète pour nombre reconnus par le régime (Assad a parlé des « vendus » dans son dernier discours).

          Il n’y aura pas d’intervention étrangère : l’Occident ne le veut pas et n’en a pas les moyens financiers (du moins en Europe). Seuls les Etats-Unis avec le Qatar le peuvent. Donc personne ne viendra, si cela peut vous rassurer.

          Il y a une alternative crédible. Sauf qu’elle n’est pas au CNS et est connue de la population, y compris des pro-Assad sincères sur de possibles évolutions démocratiques : le régime les craint bien plus que le CNS à cent balles qui n’a aucune emprise et n’en a jamais eu : ni sur les comités, ni sur les manifestants, ni sur les rebelles ou jihadistes. Ces opposants, bien souvent des laïcs soit dit au passage, sont capables de former quelque chose de stable et structuré. Ces gens vous les connaissez aussi je n’aurais pas besoin de mettre ici des noms.

          Les ressources de l’Etat syrien sont connues : c’est le ministère même du travail, toujours le même, qui parlant du chômage, a accepté de dire que le pays avait creusé sa dette de l’ordre de x 5. Aujourd’hui, le fait d’en appeler à des prélèvements sur fonctionnaires est une piste, ou encore les accords pour un prêt russe, dont vous même avez relayé la chose ! L’Iran aurait pu aider, mais vu sa situation économique propre, ils ont déjà bien assez à faire avec eux même. L’Etat syrien aura donc d’ici quelques mois, quand le premier prêt russe aura été écoulé, de nouvelles difficultés : entretenir une armée, son équipement, maintenir le pays en état de guerre est un coup abyssal, je ne vous apprend rien et point besoin de boule de cristal comme vous aimez à le dire.

          (Etant contre l’OTAN, mais totalement contre, sortir totalement, pas que du commandement intégré, étant en contact avec des opposants palestiniens aux politiques sionistes, il faudra apprendre que les gens ne sont pas forcément manichéens comme vous Louis, je vous l’ai déjà dit : il y a les indépendants, seuls comme vous dites, mais ils existent).

          Cedric,

          Cdt !

          • Louis Denghien dit :

            « 50 pilotes » déserteurs en Turquie ! Mais quand on voit le foin qu’on fait sur un seul passé en Jordanie, d’I-Télé au Monde, comment voulez-vous qu’on vous prenne au sérieux ! Et l’armée syrienne recule devant les rebelles ? Toujours pas à Bab Amr, à Houla, à Damas, à Alep, à Deraa, Deir Ezzor, Zabadani, Hama et j’en passe.

            J’ajouterais que l’ASL est, jusqu’à preuve du contraire, surtout forte pour les embuscades, les assassinats ciblés et les attentats à la bombe. Ou alors les attaques à dix contre un comme à Houla (ou elle a d’ailleurs perdu) ou Anadan (au nord d’Alep, où elle a triomphé de 30 conscrits isolés). Et puis bien sûr pour la guérilla de quartier où l’on se sert de la population comme otage (Homs) et où l’on peut ambiancer durablement un quartier avec seulement 50 types.

            Vous avez une thèse de départ que vous vous efforcez de transformer en exercice journalistique purement objectif, à l’aide de « sources » mystérieuses. Mais ça reste, ne vous déplaise,une opinion et non une froide et implacable description clinique d’une réalité.

            On est d’accord sur le fait qu’il n’y aura probablement pas d’intervention étrangère. Quant à votre alternative crédible, parlez-vous de Kilo, de Manaa ou de je ne sais quelle mystérieuse « troisième force » à la FNL sud-vietnamien ? Pour l’heure (une heure qui risque de durer) il n’y a rien entre Bachar et l’ASL…

            Quant à la paie de fonctionnaires, ce n’est pas le plus grave danger auquel soit exposé la Syrie souveraine….

            Cordialement et ironiqyement (tout de même),

            L.D. & Infosyrie

          • Khodr dit :

            Mon Cédric L
            Dite moi vous faite parti de la CIA , MOSSAD , DGSE ou autre , d ou avez vous ces info?
            On en aurai entendu parler si 50 pilotes avait déserté et je pense qu ils auraient déserté avec leur avions si c était réélection le cas.
            Louis je vous rejoins sur tous vos points de vu

          • Khodr dit :

            Et mon cher Cédric L ne confondé pas rébellions et terrorisme, il n y’a pas de REBELION en Syrie mais juste du terrorisme,, donc tous ce qui est ASL et groupes armées barbus et services secrets d états étrangers sont juste du terrorisme ou du terrorisme d états.
            Je pense que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez , ou alors vous voyez juste ce que voulez voir ou êtes tous simplement endoctriné ou travailler à la solde de ces terroristes,
            Les terroristes sont très bien armés, ils y’a beaucoup d étrangers djihadistes , quand ils se battent contre l’armée régulière, ils s infiltrent dans des quartiers, village et prennent les gens en otages, comme homs , houla, daraya, etc…. Ils ce cachent comme des traites parmit les civils, ,ils vident par la terreur et les exterminations ces villages en gardant quelques familles comme boucliers, ils égorges tuent des familles pro gouvernemental et après disent que ce sont des sunnites et font porté le chapeau au gouvernement, la plupart des civils martyrs ne sont pas des sunnites, mais d autres confessions, et les sunnites tué sont pro gouvernement.
            Donc revoyez vos sources ou ouvrez vos yeux
            Salutations!

          • khodr dit :

            et dernier point que je voulais aborder, ces terroristes cherhcent a faire une guerre confessiionelles et essaye de faire porté le chapeau au gouvernement mais il n y a arrive pas, la majorité du peuple syrien n est pas tombé dans le panneau et est derriere son armée et son president

  33. EAUX TROUBLES dit :

    « Gregorios III Laham, en Syrie
    « Pour la réconciliation, je suis prêt à donner ma vie »

    feedproxy.google.com
    Samedi 8 Septembre 2012

    « Pour la Syrie, la réconciliation est la seule chance de salut ». C’est pourquoi il est urgent que soit organisée « une campagne internationale en faveur de la réconciliation en Syrie », campagne qui devrait voir la participation de toutes les églises du monde.

    CNS photo/Youssef Boudlal, Reuters

    Tel est l’appel éploré du Patriarche gréco-catholique melkite de Damas, SB Grégoire III Laham, lancé dans une lettre ouverte alors que la situation en Syrie dégénère et que « le langage de la violence a emporté tous les autres types de langages ». La missive – envoyée à l’Agence Fides – s’adresse aux chrétiens et à tous les ressortissants syriens, au monde entier, notant « avec les yeux et le coeur pleins de larmes » que les victimes laissent, dans chaque communauté composant la population syrienne, une traînée « d’angoisse familiale, sociale et nationale ».

    Pour la énième fois, le Patriarche réinvite au dialogue, comme au chemin qui permet de résoudre la crise « pour surmonter nos blessures, les souffrances et les épanchements de sang », invitant à un parcours de « réconciliation les yeux dans les yeux ». L’appel note que « il s’agit de la route la plus difficile mais également de la seule raisonnable en ce qu’elle représente une garantie pour l’avenir ». Dans tous les cas, ajoute le Patriarche, « elle est inévitable » dans la mesure où aucune des parties en conflit ne parvient à prévaloir sur l’autre. « La violence génère la violence, le dialogue renforce et fait fructifier le dialogue. La réconciliation prépare les coeurs et les esprits en vue d’un dialogue ultérieur et de la réconciliation ».

    Le responsable de l’Eglise gréco-catholique rappelle que « l’Eglise en Syrie est appelée au ministère de la réconciliation par tous les moyens disponibles » appuyant la précieuse action du mouvement Mussalaha (Réconciliation), initiative populaire interreligieuse née de la société civile syrienne.

    La Patriarche, souhaitant un effort de paix partagé par « toutes les églises soeurs du monde catholique, orthodoxe et protestants » demande aux responsables spirituels d’unir leur voix à celle de l’Eglise en Syrie.

    Aux fidèles chrétiens syriens il est demandé « de faire preuve de patience » et de ne pas quitter le pays alors qu’à tous les syriens est adressée la prière de rechercher « un chemin différent de la violence », « parce qu’à la fin personne ne remporte la victoire par la violence mais tous sont vainqueurs avec le pardon ». « Pour le ministère de la réconciliation, je suis prêt à donner ma vie » conclut SB Grégoire III. »

    http://www.toujoursenligne.com/41365-pour-la-reconciliation-je-suis-pret-a-donner-ma-vie

  34. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/080912/represailles-des-kurdes-contre-l-armee-syrienne-3-morts

    « Les unités de défense populaires (YPG) qui assurent la sécurité du peuple kurde ont également saisi quatre-vingts kalachnikovs lors de l’assaut contre les forces syriennes, a-t-on appris de sources locales.

    Cette attaque fait suite au massacre de vingt kurdes dans le bombardement de l’aviation syrienne contre un quartier kurde à Alep, deuxième ville de Syrie, le 6 septembre. Les organisations kurdes avaient fermement condamné le massacre et avaient juré que « le prix à payer sera lourd » pour le régime.

    « Aucune attaque ne sera sans réponse » a déclaré le porte-parole du YPG, Khabat İbrahim, affirmant que les unités de défense sont prêtes à défendre le peuple dans tout le Kurdistan occidental, terme utilisé par les kurdes pour designer la région kurde en Syrie.

    Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées vendredi 7 septembre pour les funérailles des victimes enterrées à Afrin, ville sous contrôle des kurdes. Le meme jour, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont également descendues dans les rues de Qamishlo, plus grande ville du Kurdistan syrien, pour protester contre le régime syrien. »

    Est-on sur que ce soit l’Arme syrienne qui ait bombardé ?
    Qui a d’autres informations sur celui-ci ?

    • antioche dit :

      comment c’est possible. les kurde se battent du coté du pouvoir! non?

      • Marie-Christine dit :

        Cela vient de Médiapart !!!
        Oui, plus d’informations sont nécessaires !

      • Cedric L. dit :

        Non Antioche, malheureusement pour le Baas.

        Vous voulez des vidéos de ces villes sous contrôle de comités locaux ? Le drapeau kurde national flotte avec celui de vos ennemis rebelles ? Je peux en fournir via des contacts basés à Derbasiyeh, nord-est de la Syrie, en terre kurde. (Et avec des preuves qu’elles sont belles et bien vraies).

        Ne pas oublier que ces comités kurdes et les brigades populaires kurdes répondent du Conseil National Kurde, composé de trois partis autonomistes, scission du CNS (qui refuse un kurdistan syrien), mais qui a recu l’appui militaire (hommes et matériels) de Barzani en Irak, qui aimerait gagner là aussi en popularité… 12 villes à majorité kurdes ne sont plus sous contrôle du gouvernement dont les principales sont Afrin, Derbasiyeh, Kobani, Darik, etc…

        Cedric.

        Cdt.

  35. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.turquieeuropeenne.eu/5347-les-rebelles-syriens-confirment-recevoir-un-entrainement-militaire-a.html

    Les rebelles syriens confirment recevoir un entrainement militaire à la frontière turque

    samedi 8 septembre 2012, par Ayça Söylemez, Trad. Aurélien Roulland

    « « Nous sommes profondément reconnaissant au gouvernement Turc et au Premier Ministre Recep Tayyip Erdoğan pour nous accueillir à bras ouverts » a dit Abu Hussein, qui commande une section d’environ 50 hommes. Les représentants du gouvernement ont annoncé que le camp d’Apaydın à Hatay dans le district d’Antakya accueillait des officiers de l’Armée syrienne ayant désertés le régime Al-Assad et ont déclaré que le camp était interdit d’accès pour des raisons de sécurité.

    Les officiels, cependant, doivent encore apporter une explication sur les bases légale nationales et internationales sur lesquelles le camp a été établi.

    Des communiqués officiels ont par ailleurs indiqués que les habitants des camps étaient des déserteurs de l’Armée Syrienne Libre, et que pour ces raisons leurs noms devaient rester confidentiels.

    La question de savoir si l’Armée Syrienne n’a réellement aucune idée de l’identité de ses membres qui ont déserté, reste toutefois en suspend. Pour autant, les questions à propos de la différence exacte entre les résidents du camp d’Apaydın et les habitants des autres camps de réfugiés nécessitent aussi une réponse.

    Tous les habitants du camp d’Apaydın sont-ils d’extraction syrienne, ou comptent-ils aussi des autres ressortissants de pays tels que la Tunisie, le Yemen, la Tchétchénie et l’Afghanistan ? Est une autre interrogation ayant besoin d’obtenir une réponse. »

    • Ulpien dit :

      Désolé, mais je pense que vous êtes un sale imposteur…

      • Ulpien dit :

        @ EAUX TROUBLES
        Avec vos interventions – de quelle fiabilité? vous ne faites que la démoralisation. Travaillez-vous pour le DSGE et Fabius?

        • I love PUTINE dit :

          Turquie européenne ?????? Ils rêvent ces turcs d’entrer dans l’UE,et pour entretenir ce rêve aucun crime
          n’est de trop.Les turcs ont le sang de tout le monde sur les mains (grecs, bulgares, arméniens,syriens,etc..)
          ces descendants de Genghis Khan

          • ben dit :

            devenir européens c’est impossible tant qu’il y aura le véto de chypre et de la grece !
            menacer la russie avec des missiles otaniens et allors qu’ israel prétend mener une attaque préventive pour une menace inexistante c’est courir un grand danger pour rien ce que les dirigeants polonais ont bien compris mais peut étre bien que eux font passer leur peuple avant .
            si la situation dégénére la turquie sera la premiére touchée peut étre la seule.

        • EAUX TROUBLES dit :

          @ Ulpien :

          J’effectue un travail et de recherche sur les sources ouvertes du web.
          En quoi est-ce démoralisant ? Pour qui, pour vous ?

          Quant a la DGSE et Fabius, ils ont d’autres chats a fouetter. Et moi aussi !

      • Marie-Christine dit :

        Ulpien, je ne pense pas que vos propos sont injustes : ce n’est pas sur le messager qu’il faut tirer !
        Les informations que EAUX TROUBLES nous transmet sont utiles à connaître, même si elles ne nous plaisent pas toujours.

      • EAUX TROUBLES dit :

        De quelle imposture parlez-vous ?

        JE me fais le re

  36. l'ingenue dit :

    Meme au Monde on commence à se poser des question article D’Allain Gresh à lire surtout les commentaires qui montrent le fossé entre le journal et son lectorat

    Nouvelles d’Orient
    Que faire en Syrie ?
    468 commentaires
    mercredi 29 août 2012, par Alain Gresh

    La crise syrienne s’éternise. Pour l’instant, en tout cas, ni les discours du pouvoir annonçant qu’il va écraser l’opposition, ni les espoirs des Occidentaux que le régime s’effondre ne se sont réalisés. Et le pays paie un prix élevé pour cette impasse, coût qu’il est difficile de chiffrer – des dizaines de milliers de morts, un nombre incalculable de blessés, bientôt 200 000 réfugiés à l’étranger. Cette descente dans l’abîme érode la fabrique même de la société, dressant les communautés les unes contre les autres, les villageois contre leurs voisins.

    On l’a dit à plusieurs reprises ici : le pouvoir porte la responsabilité majeure du bain de sang et de la spirale de violence qu’il a largement alimentée. Mais la crise syrienne se réduit-elle à un pouvoir dictatorial affrontant l’ensemble de son peuple ? Si tel était le cas, le régime serait tombé depuis longtemps. D’autre part, peut-on comprendre la crise en dehors de sa dimension géopolitique, en dehors de l’action d’acteurs aux motivations diverses ?

    Ph. Arnaud :
    29 août @20h29 « »
    A tous

    Pour savoir ce que vaut une cause, il suffit de voir ce qu’en pense un quelconque des anciens « nouveaux philosophes » : un Alain Finkielkraut, un Pascal Bruckner, un André Glucksmann, et, bien entendu, un inénarrable Bernard Henri-Lévy…

    Dès lors que ces personnages s’engagent en faveur d’une cause, il y a tout lieu, en effet, de regarder celle-ci avec la plus grande méfiance, car on peut être sûr que les bombes occidentales ne vont pas tarder à tomber sur l’objet de leur vindicte (et, bien entendu, laisser la situation dans un état pire qu’auparavant…).

  37. l'ingenue dit :

    Faut savoir lire entre les lignes .Cette phrase d’Allain Gresh est un aveux que la crise syrienne est bien un complot contre la Syrie

    La crise syrienne s’éternise. Pour l’instant, en tout cas, ni les discours du pouvoir annonçant qu’il va écraser l’opposition, » ni les espoirs des Occidentaux que le régime s’effondre  » ne se sont réalisés.

  38. Cécilia dit :

    Alep / Sayef al-Dawlah, 9 septembre

    L’armée dit d’avoir nettoyé le quartier et qu’elle va continuer pour le reste d’Alep. Les soldats disent qu’ils ont le moral d’acier.

    http://www.youtube.com/watch?v=gGwmIHqy4hA

    Déjà, une vidéo en date du 3 septembre intitulée Une Unité de notre armée courageuse continue le nettoyage de Sayef al-Dawlah à Alep, montre le progrès de l’armée dans son travail.

    - on voit bien les trace de la destruction.
    - le bâtiment le plus haut à Alep est bien touché par les dégâts, on nous dit que sur son toit, les terroristes ont posté leurs tireurs.
    - « Dans quelques petits jours seulement, le quartier sera entièrement nettoyé » dit un soldat.
    - « Ici, ils ont posé des bombes (les terroristes, on voit deux dans la vidéo) prévues pour exploser à distance » dit un autre soldat.
    - sur un mur (ou porte), on peut lire en arabe Kataïb al-Taliaah al-Mouqatilah (des années 80 de retour), écrit en rouge ainsi que Fajr al-Islam et la Chahadah en noir.
    - on voit par la suite l’arrivée d’une voiture et une femme en pleure qui supplie Dieu de protéger un blessé dans la voiture qui a subi l’attaque des terroristes et on voit des soldats syriens le secourir avec le remerciement de la femme.
    - les soldats mentionnent une fois de plus l’aide précieuse des habitants d’Alep à l’armée syrienne pour dénoncer les terroristes :

    http://www.youtube.com/watch?v=IQeMFOXs33M&feature=related

    • Djazaïri dit :

      Merci pour vos efforts pour nous informer.

    • Cécilia dit :

      Alep, le 9 septembre

      - Libération de 30 personnes enlevées à Mayssaloun au sud de l’institut de la formation professionnelle (des images touchantes avec des enfants).

      - A Mayssaloun aussi, l’armée a tué un groupe terroriste de francs tireurs qui postaient près de la mosquée d’al-Ansar, alors que l’une des unités de l’armée a visé, aussi des terroristes qui fuyaient vers ceux de Safa et al-Chaar.

      - Des terroristes ont détruit dans le quartier al-Souleimanyeh une maison par deux obus de mortiers.

      - Au quartier d’al-Arqoub, l’armée a tué un sniper posté sur le toit d’un bâtiment, un accrochage avec des terroristes a eu lieu près de la mosquée d’al-Furqan faisant des tués et des blessées parmi eux.

      - Des terroristes ont essayé d’attaquer le commissariat de la police à Mayssaloun dont on voit les dégâts dans la vidéo.

      - Saisie d’armes, médicaments et munition dans des écoles à Sayef al-Dawla où les terroristes ont aussi posé des bombes dans des écoles, maisons et rues. Voir leur poids, imaginons les dégâts !

      - Des habitants remercient l’armée syrienne et une femme pleure car elle a quitté chez elle avec l’arrivée des terroristes qui ont enlevé aussi le mari de son amie lui volant en plus sa voiture depuis le mois de ramadan. Elle demande à Dieu de protéger l’armée.

      http://www.youtube.com/watch?v=RWuSNIuIjV0&list=UUJWeFai4nRgXWbKNxqRYkKg&index=5&feature=plcp

  39. ben dit :

    bonsoir
    Alain Gresh travaille au monde diplomatique dont la ligne éditoriale et politique est alter mondialiste et indépendante y compris et surtout financiérement de celle du monde.
    je ne lis plus le monde depuis 15 ans ou plus mais je lis qque fois le diplo

    • ben dit :

      Je ne dis pas que je suis d’accord avec lui. sur certains sujets il ne reste qu’internet pour s’informer

    • Nestor dit :

      @ ben

      Le Monde Diplo est a l’opinion ce que Jean David Lévitte est a la diplomatie disait Chirac dans une rare lueur de lucidité.

      Cela fait bien longtemps que le monde diplo c’est couché devant l’argument honteux de l’antisémitisme avec l’affaire Alain Ménargues, comme le Front de Gauche l’a fait aussi en sacrifiant René Balme, comme Besancenot qui a pleuré face au Crif, etc, etc…

      La devise des « alters mondialistes » était a la fin des années 90 « il n’y a pas de capitalisme a visage humain ». Cette phrase pompeuse et pompé aussi vaniteuse que dévoyée et tiré d’un livre de … BHL.
      Le projet été voué a l’échec dès le début.

      pour info:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_diplomatique

      extraits :

      …En 2010, Le Monde SA détient encore 51 % du capital du Monde Diplomatique mais ce dernier a une « rédaction indépendante »…

      …C’est aujourd’hui une filiale « rédactionnellement indépendante » du groupe La Vie-Le Monde…

      Au dela du fait que tous les journaux dans l’histoire ce sont toujours proclamés indépendants au niveau de leurs rédaction, il n’y a d’indépendance réelle que matérielle et pécuniaire. Tous le reste n’est que littérature.

      l’indépendance c’est comme les frites McCaïn ce sont ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins.

  40. Cécilia dit :

    Moscou /

    Le mufti de la république, Ahmed Badr Eddine Hassoun a appelé les syriens résidant en Russie et dans les pays indépendants à œuvrer à l’unisson pour sauver la Patrie

    Les rencontrant aujourd’hui, et l’archevêque Luca al-Khouri, vicaire patriarcal pour les Grecs orthodoxes, accompagné de l’ambassadeur de Syrie à Moscou, Riyad Haddad, le mufti Hassoun a affirmé que le dialogue est la voie sure pour que la Syrie sorte de sa crise actuelle.

    « La Syrie, blessée, a besoin aujourd’hui de tous ses enfants, pour se tenir tous ensemble, sans exclusion, face à ses ennemis qui menacent de recourir à l’article VII de la charte de l’Onu au service d’Israël », a-t-il insisté.

    Il a, par ailleurs, souligné que les chaînes satellitaires de la sédition poursuivent leur crime de provocation dans le but de semer la division dans les rangs du peuple et de démembrer la Syrie.

    L’archevêque Luca a, de son côté, exhorté les Syriens à serrer les rangs pour sauver leur pays, affirmant que la Syrie sortira des griefs de la conspiration arabo-occidentale dans le but de l’émietter, plus forte que jamais et restera unifiée pour toujours.

    Pour sa part, l’ambassadeur Haddad a fait noter que la Syrie est le berceau des civilisations et des cultures, terre des religions célestes qu’il faut protéger et sauver de son épreuve.

    Il a aussi exprimé sa confiance que la Syrie, de part la maturité de ses fils et de leur nationalisme, sortira triomphante de sa crise.

    Les représentants de l’association des anciens combattants russes et le comité russe de lutte anti-mondialisation ont décerné un certificat de mérite à l’ambassadeur al-Haddad pour ses efforts déployés pour consolider et développer les relations entre la Syrie et la Russie.

    http://sana.sy/fra/55/2012/09/07/440268.htm

  41. Djazaïri dit :

    L’Algérie a indiqué vouloir recevoir des réfugiés syriens. Mais elle a ajouté qu’elle refusera la création de camps sur son territoire.
    Les pouvoirs publics ne voudraient pas la formation de groupes ASL sur son territoire.

  42. Labaykabashar dit :

    LE NID DE GUÊPE
    Comment ont il fait tombé URSS
    Se qui faut savoir c est que les réserve en rat est très grande chez les musulmans dans les pays arabes et occidentales il suffit de recrutés tous simplement une centaine de personne dans chaque pays concerne et vous verrais que c est une armes entière qu ont peut mobiliser.
    Imaginer un petit réseau de la cia dans chaque pays et le toure est joué
    Par exemple la mobilisation des dizaines de milliers jihadiste lors de la guerre en afguanistant qui ont combattu l armé rouge c état pas de la propagande mais bien le travail BIN SULTAN
    Pendant la guerre en afghanistant les recruteure on approché mon père pour qu il envoie un de ces fils en afghanistant ou bien ils distribuaient des milliers de flûte de diamètre de 1 francs et on devait les remplire et l’argent aider les moudjahidine sioniste en Afghanistan
    je peut vous dire au il y avait des recrues dans chaque mosquée .

    • Marie-Christine dit :

      Oui, cet aspect des données réelles du réservoir « djihadiste » dans le monde, monde occidental compris, est à vrai dire, largement ignoré, méconnu à l’heure actuelle. C’est pour cela que des « calculs » statistiques » sur leur nombre encore à déverser en Syrie me paraissent supputations brumeuses et faux calculs, en tout cas très hasardeux, en dehors d’une connaissance réelle de cette « puissante » armée transnationale de l’ombre, à faire pâlir de jalousie Blackwaters et co. !
      Elle est mise en évidence par le drame que l’on fait subir à la Syrie et où elle se précipite, on la précipite comme un « trou noir ».
      Il est temps de s’y arrêter et de commencer à l’étudier un peu plus sérieusement !
      Cette organisation internationale via Arabie Saoudite, Qatar, CIA et co., ses réseaux actifs de recrutement par l’intermédiaire des organisations islamistes, des prêcheurs et mosquées wahabistes (avec la complicité tacite ou active des gouvernements occidentaux) doivent être identifiés et nommés et dénoncés le plus cairement possible, ne serait-ce que pour protéger (tenter) un certain nombre de familles et jeunes musulmans de tomber dans le piège…

  43. l'ingenue dit :

    Article interressant adressé aux opposants Syriens qui en dit long sur les objectifs des soit disant révolutions Arabes
    FACE AU CHAOS SYRIEN : L’EFFONDREMENT DE LA CONSCIENCE POLITIQUE ARABE

    http://contredit.blogspot.fr/2012/08/face-au-chaos-syrien.html

  44. Cécilia dit :

    Lataquié

    Lattaquié a reçu beaucoup de déplacés d’Alep, certains se trouve dans la City de Sport aménagée pour recevoir des familles avec des enfants voir des bébés où les habitants de Lattaquié, volontaires ou non apportent leurs soutiens moral et matériel s’occupant aussi des enfants.

    La City a reçu la visite des responsables médicaux et politique comme le président du Syndicat de Médecins Syriens, le docteur Ghassan Fandi qu’on voit dans la vidéo.

    Des Alépins interrogés remercient la générosités des habitants de Lattaquié qui leur rappelle que « Nous sommes des Syriens ».
    Une Alépine dit « N’importe qui se proclame de l’ASL, vient chez nous, il réclame de l’argent et si on ne paye pas, il égorge notre frère ou notre mari. On veut en finir et vivre comme avant. Que Dieu protège notre armée! »

    http://www.youtube.com/watch?v=Bj8Dd91eKho&list=UUJWeFai4nRgXWbKNxqRYkKg&index=3&feature=plcp

  45. Cécilia dit :

    Journal de la Syrie le 8 septembre en français :

    Alep: l’armée poursuit ses opérations contre les terrorist
    * APEC Moscou: s’oppose à l’évaluation de Ki moon sur la situation en Syrie
    * Régularisation de la situation de /35/ personnes impliquées dans les événements sans avoir du sang sur les mains
    * Le terrorisme regagne à nouveau l’Irak

    http://www.youtube.com/watch?v=hr4Iah0YLsI&feature=plcp

  46. Cécilia dit :

    Damas / al-Tadamone

    La deuxième partie de la vidéo sur le nettoyage de ce quartier :

    http://www.youtube.com/watch?v=MNgKUTwHMIg&list=UUuD15-hA3hh_qX7YqwHrgag&index=23&feature=plcp

    J’aime dans cette vidéo :

    1- Le cri des soldats syriens à la fin de la vidéo :
    « birouh, bidam, nafdiki Souriya ! » qui veut dire : Nous sacrifons notre âme et notre sang pour toi, la Syrie ! »
    2- les soldats avec les enfants.

  47. Fares-dz dit :

    2O OOO terroristes, même 10 000 ce qui est énorme avec le soutien d’une partie de la population,les plus déshérités des villes et des campagnes comme c’est le cas aujourd’hui, peuvent tenir dix ans les doigts dans le nez.Le traitement strictement militaire relève de l’imbécilité précoce sans une action politique vigoureuse refondant le contrat social syrien.

    • Nestor dit :

      @ Fares-dz

      Je crois que c’est toi qui ferait bien de te mètre les doigts dans le nez parce là tes doigts ils sont dans ton oeil jusqu’au coude mon ami.

      Sans intervention extérieure ans 6 mois l’ASL est écrasée et ne subsistera pendant un an ou deux que les djihadistes les plus illuminés. Ils pourront toujours posé des bombes et égorgés des alaouites comme ils l’ont toujours fait, mais pas plus et pas durant très longtemps. Pas dix ni même cinq ans.
      Et pour ton histoire de « contrat social syrien » je ne suis pas certain que la solution passe par des emplois-jeunes pour la milice Tawhid.

      • Fares-dz dit :

        Je crois que c’est plutôt vous qui vous fourrez le doigt dans le nez jusqu’à vous triturez dangereusement le cerveau mon cher « compaternaute » comme vous dites si joliment.

        La révolution du peuple syrien pacifique et démocratique à son origine, a été dévoyée par le recours des islamistes c’est à dire des Fréres Musulmans syriens, à la violence puis à l’intervention atlanto-wahabo-sioniste qui a totalement fait avorté le processus initial. La configuration actuelle, relève de la subversion terroriste et de la « proxy war » classique.

        10 000 terroristes, sans aucun soutien extérieur, tiendront 15 ans en ne comptant que sur une partie de la population la plus déshéritée des villes et des campagnes ce qui fait une majorité du peuple syrien. Faisant de la syrie un « failed state » et c’est le but du jeu, son objectif minimum en tout cas. Avec le soutien extérieur massif la subversion Wahabite ambitionne de faire tomber les grandes villes et même la capitale. Avec l’objectif politique inéluctable de la partition de la syrie en mini-Etats confessionnels à l’image de l’Etat confessionnel sioniste qui ne peut survivre que dans une région ou un monde ou le tribalisme religieux et/ou identitaire règne en maitre.

        Au fur et à mesure de l’évolution du conflit, des prises de consciences vont s’opérer nécessairement, y compris dans les catégories sociales qui soutiennent encore aujourd’hui les terroristes, quand ils verront l’ordre wahabite à l’œuvre dans les quartiers, dans les villages, dans les régions les plus reculés du pays. Les scènes de fraternisations avec l’Armée arabe syrienne dans les zones reconquises témoignent ce début de basculement de la population. Pas celle des quartiers huppées qui s’est déjà mise à l’abri à l’étranger ou ailleurs mais des quartiers populaires qui ont soutenu la subversion au départ. Mais cela n’est pas suffisant. Il faudra des relais politiques puissants à même de redonner confiance, de remobiliser la population et d’organiser ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui la résistance. Le régime du Baath, tel qu’il a fonctionné jusqu’à aujourd’hui est arrivé à son terme. Il n’existe plus sur le terrain. Il est fini. Définitivement. D’ou la nécessité vitale pour la Syrie de renégocier un nouveau contrat social, non pas sur des bases autoritaires et totalitaires qui ont conduit finalement à cette catastrophe mais sur des bases démocratiques, consensuelles et pluralistes seules à même de refonder l’Etat sur des structures solides. Inébranlables.

        Ceux qui s’imaginent naïvement que la solution sera militaire ne savent pas de quoi ils parlent. L’excès de compétences coercitives du III Reich, à l’Union Soviétique en passant par l’Italie fasciste ou l’Argentine de Pinochet constitue le chemin le plus court vers l’effondrement total. C’est l’une des nécessités historiques les plus salutaires on va dire…

  48. Karim dit :

    L’Algérie à Gagné son match de foot face à la coalition Libye-CNT-Otan par un but à zéro, qui s’est déroulé dans un pays dont le roi soutient les impérialistes.

    • Fares-dz dit :

      lol …Oui joli but suite à un débordement fulgurant sur le flanc gauche. Les révolutionnaires du nato n’ont pas gobé leur défaite. Au retour ça va être un festin au stade du 5 juillet.

    • Maroquino dit :

      Un roi qui soutient sutout tout ce qui peux le maintenir au pouvoir.

  49. Marie-Christine dit :

    Lien :
    Chronique
    La dernière ligne droite
    Chérif Abdedaïm
    http://fr.mg41.mail.yahoo.com/neo/launch

  50. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-une-vingtaine-de-soldats-sommairement-executes-par-les-rebelles_1158834.html

    « Au moins 20 soldats syriens ont été sommairement exécutés par des rebelles le week-end dernier dans la ville d’Alep, a annoncé lundi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). « Ces soldats ont été capturés à la caserne Hanano vendredi ou samedi par les rebelles, puis ont été exécutés ailleurs. Leurs mains sont été ligotées et leurs yeux bandés », a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH avec à l’appui une vidéo. »

    Crimes de guerre commis donc par l’ASL.

    Pour info. :
    http://www2.ohchr.org/french/law/crimes_de_guerre.htm

    http://www2.icc-cpi.int/NR/rdonlyres/6A7E88C1-8A44-42F2-896F-D68BB3B2D54F/0/Rome_Statute_French.pdf

    Voir article 8, p. 6 et 7 Crimes de guerre

  51. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.rtl.be/info/monde/international/905897/syrie-pas-d-indication-d-utilisation-d-armes-chimiques

    « L’Otan n’a aucune indication que le régime du président Bachar al-Assad ait utilisé des armes chimiques, a affirmé lundi le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, rappelant que l’organisation n’avait pas l’intention d’intervenir en Syrie.
    « Nous n’avons pas vu de mesures dans ce sens », a déclaré M. Rasmussen à la presse en réponse à une question sur le recours à des armes chimiques de la part de Damas dans la guerre civile en cours depuis 18 mois en Syrie. »

    On s’en doutait mai bon, c’est toujours bon a asavoir.

  52. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.causeur.fr/armeniens-de-syrie-la-tentation-derevan,19013#

    Arméniens de Syrie : la tentation d’Erévan
    Subir la guerre civile sans la faire

    Publié le 10 septembre 2012 à 17:26

    « Privilégiant le réseau social Facebook dont le groupe des Arméniens d’Alep fondé en février 2012 a été grossi de 2 500 membres en l’espace de trois mois, un grand nombre de profils arméniens n’ont pas hésité à arborer sur certains groupes de discussion leur soutien au président syrien.

    Malgré le discours rassurant des opposants anti-Assad, les minorités de Syrie craignent le pire, en l’occurrence la répétition d’un scénario à l’irakienne, synonyme de chaos et d’intégrisme religieux. Signes inquiétants : les menaces proférées contre les chrétiens, le saccage en juin dernier de l’église et de l’école arméniennes de Homs – ville de laquelle près de 138 000 chrétiens ont fui à la suite de menaces proférées par des militants salafistes syriens et étrangers – ont justifié les craintes des chrétiens3.
    Côté arménien, depuis mars 2011, les pertes humaines (civiles et militaires) se comptent par dizaines. En témoignent la disparition des soldats Viken Hayrabédian et Levon Kouyoumdjian – le premier mort lors de l’explosion d’une bombe dans les alentours d’Alep, le second dans un échange de tirs avec des rebelles près de la frontière turque – ainsi que celle d’Araxie Bédrossian, cette dernière ayant été tuée en mars dernier dans l’explosion d’une voiture piégée dans le quartier chrétien de Suleimanié.

    Interrogé sur les moyens de défense de la communauté, Tigrane Kapoyan, un jeune écrivain d’Alep, n’y va pas par quatre chemins : « Les armes ont été distribuées par l’armée il y a un an et demi, mais il n’y en a pas pour tout le monde. » De son côté, Krikor, un conscrit déserteur de l’armée syrienne qui a fui en Arménie, tient des propos guère rassurants. « Les quelques armes distribuées sont destinées à l’autodéfense des structures communautaires. Ceux qui ont les moyens se sont procurés des armes légères pour défendre leurs biens. Les hommes d’affaires, eux, ont bien du mal à liquider leur commerce. » Plus inquiétant, certains chômeurs arméniens auraient été enrôlés dans les rangs des milices du régime (Chabiha) pour participer à la répression contre des opposants.
    Installé à Erévan, Tigrane, lui, a intégré le ministère de la Diaspora comme conseiller dans le cadre d’un bureau en charge des affaires syriennes. Les moyens sont limités, l’inquiétude chaque jour plus pesante. Selon lui, au plus fort des combats, trois vols hebdomadaires ont été maintenus entre Alep et Erévan – deux assurés par la compagnie Armavia et le troisième par la Syrian Air. »

    « Depuis le déclenchement de la révolte en mars 2011, près de 3 250 citoyens syriens ont demandé la citoyenneté arménienne. Nourrissant de légitimes inquiétudes quant à l’issue incertaine du conflit, les plus fortunés ont pu se procurer au prix fort des places sur les vols en partance pour Erévan. Un billet en classe économique se vendait entre 237 000 et 250 000 drams (568 et 600 dollars) au lieu de 119 000 drams (285 $).
    Dans le cas de l’émigration syrienne, ne s’installent en Arménie que ceux qui ont les moyens de dénouer les cordons de leur bourse. Début août, au plus fort des combats à Alep, les vols pour Erévan affichaient complet jusqu’au mois d’octobre. (…)
    Attentistes, la plupart des responsables communautaires auront tout au long du conflit affichent une neutralité bienveillante vis-à-vis du régime de Bachar el Assad. Otages d’une guerre à la fois civile et internationale, dont les tenants et les aboutissants leur échappent entièrement, les Arméniens de Syrie ne sont pas moins réalistes pour autant. A Erévan, une éventuelle émigration vers l’Arménie serait vécue comme une aubaine pour les quelques partisans d’un rapatriement synonyme de rente stratégique, à l’heure où l’hémorragie démographique saigne le pays à blanc. Mais qu’on ne s’y trompe pas : en l’absence d’infrastructures d’accueil et d’une politique efficace d’intégration en amont comme en aval, l’Arménie assistée par des fonds de la diaspora est encore loin de constituer un refuge viable pour des Arméniens de Syrie méconnaissant les rouages d’une réalité socioéconomique étrangère.

    La tragédie qui se joue dans cette partie du monde montre au grand jour des faiblesses structurelles. Faute d’avoir anticipé les pires scénarios, le monde arménien a assisté impassible à la lente déliquescence d’un des plus importants sanctuaires culturels et humains de la diaspora. Etant donné qu’il nous est impossible de revenir en arrière, une autre question demeure digne d’intérêt : comment relever le défi de l’intégration des Arméniens de Syrie dans un Etat fragile et corrompu ?

    Une première version de cet article a été publiée dans le dernier numéro de France-Arménie (septembre 2012).

    Tigrane Yegavian

  53. EAUX TROUBLES dit :

    Un peu d’histoire :

    « http://jerusalem.blogs.rfi.fr/article/2012/09/10/le-jour-ou-des-bombes-israeliennes-pulveriserent-le-reacteur-syrien-dal-kibar

    « Le jour où des bombes israéliennes pulvérisèrent le réacteur syrien d’Al Kibar

    Israël ne l’a jamais reconnu mais c’est un secret de polichinelle : ce sont ses avions qui ont réduit en miettes une mystérieuse installation nucléaire syrienne le 6 septembre 2007 à Al Kibar.

    Cinq ans plus tard, le magazine américain New Yorker publie des détails sur cette opération et sur sa préparation.

    On y apprend que c’est en entrant par effraction dans la maison d’un officiel syrien installé à Vienne que les agents du Mossad israélien ont découvert des clichés d’un réacteur nucléaire ressemblant à celui de Yongbyon en Corée du Nord.

    Informé, le gouvernement israélien (à l’époque dirigé par Ehud Olmert) se tourne vers l’administration américaine qui estime ne pas disposer d’assez de preuve pour lancer une attaque préventive sur le réacteur d’Al Kibar. L’État hébreu choisit alors d’agir seul.

    Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2007, quatre F-15 et quatre F16 décollent de leur base israélienne et utilisent des systèmes de brouillage radar pour échapper à la défense anti-aérienne syrienne. Toujours selon le récit du New Yorker, 17 tonnes de bombes sont larguées sur le site d’Al Kibar.

    L’opération est comparable à celle du mois de juin 1981, qui vit l’aviation israélienne détruire le réacteur irakien Osirak.

    En ces temps de tension autour du programme nucléaire de l’Iran, ces deux épisodes sont souvent cités comme illustrations de la détermination d’Israël à agir seul, dès lors qu’il estime sa sécurité menacée par les progrès nucléaires de pays ennemis. Cela dit, la comparaison a des limites : en Irak en 1981 comme en Syrie en 2007, un seul raid a permis de rayer de la carte les installations nucléaires de ces deux pays. Impossible à réaliser en Iran où les sites nucléaires sont nombreux, dispersés et parfois dissimulés sous terre. »