• Actualité
  •  

    -Alep : Le massacre d'une vingtaine de jeunes conscrits capturés par les rebelles lors de l'attaque, vendredi, d'un complexe militaire dans le quartier de Hanano, fait la une des dépêche de l'AFP ce mardi, ce qui veut dire qu'aucun média français - sauf peut-être I-Télé - ne peut faire comme si ce nouveau crime de la rébellion n'avait pas eu lieu. À noter que l'AFP consacre un article - une première en 18 mois - aux différents crimes de guerre imputables [...]



Le massacre d’Alep résonne dans les rédactions occidentales

Par Guy Delorme,



 

 

-Alep :

Le massacre d’une vingtaine de jeunes conscrits capturés par les rebelles lors de l’attaque, vendredi, d’un complexe militaire dans le quartier de Hanano, fait la une des dépêche de l’AFP ce mardi, ce qui veut dire qu’aucun média français – sauf peut-être I-Télé – ne peut faire comme si ce nouveau crime de la rébellion n’avait pas eu lieu. À noter que l’AFP consacre un article – une première en 18 mois – aux différents crimes de guerre imputables à l’opposition armée depuis le 31 juillet dernier, date de l’exécution à Alep de plusieurs membres du clan pro-gouvernemental Berri, effectivement un tournant dans la perception médiatique de la rébellion. Évidemment, faire commencer la dérive terroriste de l’ASL et des salafistes à cette date est une imposture, qui permet d’évacuer d’innombrables crime commis dès l’origine du conflit, de Jisr al-Choughour à Homs en passant par Hama et la banlieue sud de Damas, sans parler de la tuerie de Houla faussement attribuée aux soldats et aux miliciens gouvernementaux. Mais enfin, un tel article c’est déjà un progrès à lui tout seul.

Bref, il devient un peu plus difficile à nos journalistes de continuer à faire la promotion de l’ASL et consorts, et de plus en plus de voix devraient – normalement – s’élever dans ce pays pour demander une inflexion de la politique syrienne du gouvernement et de la ligne éditoriale des journaux. En tous cas, en dépit de toutes les rumeurs et effets d’annonce, il est aujourd’hui politiquement impensable que la France, et d’autres pays européens, puissent livrer de l’armement à l’ASL.

Sur le terrain, et toujours en ce qui concerne ce massacre, il a été perpétré dans le quartier de Saba Baaharat, selon le patron de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui dit s’appuyer sur le témoignage de quatre personnes. Et sinon n ‘a guère d’informations, ce mardi matin 11 septembre, sur les opérations en cours, tant en en ce qui concerne l’OSDH que les médias pro-syriens.

 

Voici une vidéo sur la mort  du chef de la brigade ASL ou islamiste dite de l’émir Al Hamad (en l’honneur de l’émir du Qatar Hamad), tué à Al Bab (une trentaine de kilomètres au nord-est de Damas) par l’armée syrienne.

http://www.dailymotion.com/video/xtfhqr_yyyy-yyyyyyyy-yyy-yyyy-yyyy-yyyyy-yyyyyy-yyy-syria-tube_news

 

-Damas :

Sana annonce la prise d’un « repaire » rebelle à Jaramana, à la périphérie sud-est de la capitale : deux activistes ont été arrêtés. Lundi, selon la même source, es forces gouvernementales avaient achevé « pour la deuxième fois » la purification du quartier de Tadamone. Une source militaire indique que le quartier a subi de gros dégâts, et a été vidé de ses habitants par les terroristes. Elle insiste aussi sur la coopération de citoyens de Tadamone dans la localisation des rebelles. Sana cite quelques témoignages, évidemment peu favorables à l’ASL, de ces habitants.

Tadamone, dimanche ou lundi…

 

-Homs :

Selon Sana des « coups douloureux » ont été portés, sans doute lundi, dans le secteur d’al-Hosn (tout près du Krak des chevaliers, à une dizaine de kilomètres au nord de Talkalah, près de la frontière du Nord Liban) à des bandes armées. L’agence syrienne précise qu’un des chefs, un certain Abou Kassar, « de nationalité non syrienne », a été tué.

 

-Raqqah :

dans les environs de cette ville du nord-est, deux activistes connus ont été  capturés alors qu’ils circulaient à bord d’une voiture.

 

-Deir Ezzor :

Dans ce secteur, une vidéo pour illustrer l’actualité  : le caméraman insurgé Zahir Mohamed Al Shaher est tué en direct par les tirs de riposte de l’armée syrienne, apparemment à Deir même, après une attaque des terroristes.

http://www.dailymotion.com/video/xtfs2v_yyyyy-yyy-yyyyy-yyyyyyyy-yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyyyy-yyyyy-yyyyy-yyyyyy-yyyyyyy-syria-tube_news

 

-Idleb :

Une vidéo montrant des insurgéss tués à Al Harem, ville située au nord-ouest d’Idled sur la frontière turque, tenue par l’armée mais plus ou moins assiégée par l’ASL.

http://www.dailymotion.com/video/xtg0il_yyyyy-yyy-yyyyy-yyyyyyyy-yyyy-yyyyyy-yyy-yyyy-syria-tube_news

 

(merci à Marcel pour les vidéos)



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

37 commentaires à “Le massacre d’Alep résonne dans les rédactions occidentales”

  1. junio dit :

    tlass le traite serait a paeis,quelqu’un doit le decesndrecomme le port qu’il est!!!!

  2. Elias dit :

    @Guy Delorme
    Sarkosy a joué au poker en Libye avec le sang des libyens pour gagner quelque chose qu’il avait déjà.
    Apres comme tout joueur, il entré dans une autre partie… pareil pas avec son argent mais avec celui des autres…
    en l’occurrence ici les sang des syriens.

    Le problème est que å force de monter les enchères, il ne reste plus rien a gagner et ce qui était gagner avant le début de la partie commence å se volatiliser.

    Mais la partie a changé de nature, et tous les joueur commence å cumuler des dettes qu’il va falloir payer tôt au tard, des dettes en monnaie Merah…

    • Louis Denghien dit :

      Peut-être bien.. De toute façon, la France est hors-jeu dans ce dossier.

      L.D. & Infosyrie

      • Elias dit :

        @Louis

        La France ferme les yeux sur le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui eux jouent avec de l’Argent de tout le monde.

        En particulier de l’argent français…

      • sowhat dit :

        s’ils prennent tant les gens pour des cons sur « ce » dossier il y a des chances qu’ils les prennent aussi pour des cons sur un tas d’autres dossiers peut-être même sur tous les « dossiers »

        • sasha dit :

          oh que Oui . Regardez simplement les <> en Afrique subsaharienne
          ben là aussi ils prennent des gens pour des cons et il me semble qu’ils n’ont même pas l’intention de s’arrêté.

        • M. dit :

          Oh que Oh que Oui!!!
          en scandale (multi) national, il y avait deja :
          . l’affaire du sang contamine,
          . les manifs (de Nanterre et d’ailleurs) noyautees par les RG (en tant que casseurs!), . les fruits, legumes et lait tous OGM que les Francais consomment depuis les annees 70 (oui soixante-dix!!) et qui eux n’ont jamais ete estampille OGM…

      • sowhat dit :

        d’ici les élections US il faut s’attendre à une grande escalade contre la Syrie et à ce que le dossier syrien devienne un enjeu important entre Obama et Romney.

        Avec Romney on a la quasi certitude d’une guerre régionale décisive à très court terme avec pour but l’éviction par la force de Bachar et quoiqu’on dise et si l’on tient compte du concours des pays voisins principalement la Turquie et Israel les voyous-coalisés disposent des moyens pour mener une guerre éclair , sachant qu’ils ne regardent pas à la dépense (humaine) en matière de plomberie démocratique … N’empêche ce serait si l’entreprise réussit un affaiblissement considérable pour l’Iran et pour le Hezbollah

        Avec Obama la différence est que cette guerre pourtant annoncée il est vrai en termes peu diplomatiques le moins qu’on puisse dire (*) est indéfiniment reportée jusqu’à l’armageddon ultime. Elle aura lieu plus tard c’est certain … puisque le projet est le même et les intentions sont les mêmes. Par conséquent le discours pourrait être encore plus agressif que chez Romney (!).

        Et entre les deux il faut s’attendre à ce que les prébendiaires d’ici jouent leur petite partition de laquais coprophiles.

        (*) voila des nations qui ouvertement mènent une guerre non déclarée contre une autre nation la Syrie qui ne leur a pas déclaré la guerre ni à aucun autre pays et cela après avoir copieusement injurié et vilipendé injustement les autorités légitimes de la Syrie et nommément son président . A ma connaissance mais je peux me tromper depuis que l’ONU existe on n’a jamais vu ça …

        • Elias dit :

          Une guerre éclair cela m’étonnerai,
          .Au meilleur des cas…un début éclair après un Afghanistan bis…
          Apres parmi les conséquences probables…
          Il y a assez de personnes patriotes pour faire payer le prix a qui de droit, il y aura des incursions aux Golan.
          Il y aura un Hezbollah version sunnite ou national syrien, qui luttera pour libérer le Golan, avec le désordre
          dans le reste de la Syrie, aucune entité a attaquer pour arrêter ce mouvement.
          Israel sera obligé d’envahir, et la elle aura a faire a une guérilla expérimentée…elle ne pourra faire
          la police dans un pays de 23 millions d’habitants,
          La Turquie, il faudrait qu’elle arrive a faire la police dans le Kurdistan Turque.
          L’Otant ou Une force multinationale on connait le résultat au Liban dans les année 80, et puis il faut qu’ils sortent d’Afghanistan déjà.

          Voila pourquoi je ne pense pas que les US vont intervenir, ils pousseront la guerre d’usure au maximum.
          certain dans l’opposition syrienne sont assez cons pour croire a un soutien US.

          • tarasboulba dit :

            Elias et sowhat,vous tirer des plans sur la comète,mais que faites vous des chinois et des russes,vous croyez vraiment qu’ils vont laisse
            faire la la coalition occidentale et compter les points vous ne croyez pas que ces ces deux autres super puissances vont se faire à nouveau sodomiser par
            ces lâches,traitres coalisés onussraél,avec de la vaseline ils l’ont vus pour la libye, sans oublier la Serbie avec le Kosovo.Je ne lis pas dans le marc de café,mais si cette fois,s’ils ne se bougent pas alors leurs crédibilité sera très affectée car ces deux nations s’ils le veulent
            peuvent mettre un terme à cette guerre dès demain.
            D’ailleurs tant que ces agresseurs n’auront pas sur leurs propres »sols
            leurs territoires » avec des guillemets que ce soit les Etats-UNIS
            ou ISRAEL que j’appelle les coucous une force d’occupation pour
            connaître toutes les souffrances qu’ils infligent aux autres dans
            leurs désirs de conquête,ils n’arrêteront jamais.Ce qui est malheureux dans tout cela c’est que les petits enfants et arrières petits
            enfants de la shoa ont l’enseignement de toutes les souffrances qu’ont pu subit leurs aînés mais à quoi cela peut il servir si vous même
            ne mettez pas cela en application?
            Pendant combien de temps va t’il falloir faire notre méaculpa peut
            être encore pendant des siècles? les arrières petits enfants de mes arrières petits enfants seront encore tenus responsables? ils devront porter
            ces responsabilités pour ces crimes odieux,vous dites souvent nous pardonnons mais nous n’oublions pas,si c’est votre parabole,c’est merveilleux,la mienne est la suivante:Ne nous pardonnez jamais,mais surtout oubliez nous,lâcher nous une bonne fois pour toute!!!!.
            Un Goy

          • Elias dit :

            @Tarasboulba

            Lisez bien mon post, je dis que même dans l’hypothèse de l’intervention:
            avec un silence Russe et Chinois, et une faible résistance de l’armée syrienne.
            (ces conditions ne sont pas acquises)

            Les résultas de cette intervention seront pires et ce en particulier pour le chouchou.

            Et donc je ne crois pas vraiment a une intervention.

          • sowhat dit :

            une guerre éclair vous savez ce que c’est ?

        • RoyL dit :

          > Avec Romney on a la quasi certitude d’une guerre régionale
          > décisive à très court terme

          Guerre régionale?!, mais avec *régionale* = les États Unis?

          Particulièrement bon podcast, World Crisis Radio with Webster
          Tarpley, la semaine passée:

          http://podcast.gcnlive.com/podcast/world_crisis/0908121.mp3
          World Crisis Radio Saturday September 08 2012 Hour 1

          http://podcast.gcnlive.com/podcast/world_crisis/0908122.mp3
          World Crisis Radio Saturday September 08 2012 Hour 2

          En synthèse, il semble bien que (worst case) Romney l’emportera.
          (Écouter Tarpley, lequel est probablement #1 en *lecture* de la
          situation interne des États Unis.)

          Il y aura donc des désastres assurés (non pas que la situation
          pouvait être beaucoup meilleure avec Obama!!!, c’est un peu comme
          avoir le choix entre venir exécuté par chambre à gaz ou par
          chaise électrique) à la grande échelle et à la grande vitesse
          dans la situation interne des États Unis; au point que l’on fait
          déjà des calculs préventifs de guerre civile et de mesures de law
          enforcement.

          ***

          Ainsi (et ces sont mes considérations maintenant), de façon
          comparable au cas de la Turquie avec ses problèmes internes
          s’aggravant de plus en plus, les ressources que les États Unis
          pourront diriger ailleurs — à l’extérieur — diminuent.

          Il faut quand même des généraux et des amiraux pour conduire des
          guerres, et ceux-là se refuseront en grand partie de le faire –
          de la commencer formellement — parce que ils savent qu’ils la
          perdraient et que les États Unis se démembreraient comme
          l’ancienne Union Soviétique (à se demander si cela n’arrivera pas
          de toute façon).

          Il s’en suit: PAS DE GUERRE (ils n’auraient pas attendu jusqu’à
          maintenant, quand c’est encore plus désespéré et perdu). Et
          souvenons nous du secrétaire général du Hezbollah quand il
          remarque que Israël ne peut rien faire sans que les États Unis le
          veuillent aussi — parce que il a raison, c’est ainsi!!!

          It’s over. Déjà les généraux se mutineraient; mais pour le cannon
          fodder aussi, avec tout le monde haïssant les États Unis; le
          nombre des suicides, viols, abus et violences parmi les soldats
          – où le trouver?!

          Il faudra par ailleurs quelque temps pour que le flux des
          *stampeder* terroristes s’arrête: par inertie, manque de fonds,
          ressources et autre.

    • idriss dit :

      le plus degueulasse n’est pas sarkosy(il a joue son role a merveille)mais mohamed 6 dit amir el mouminine qui a offert la villa et le reste a un assassin de musulmans.

    • michel dit :

      La France, grande (im)puissance au Moyen-Orient
      par Antoine Sfeir

      Pourquoi la France est-elle impuissante – sinon absente – devant les événements de Syrie ? Certes, le ministre des Affaires étrangères s’égosille à demander le départ de Bachar Al Assad. En vain : soutenu par la Russie, l’Iran et la Chine, le régime syrien se maintient et semble gagner du terrain sur les insurgés.
      Ces derniers, pourtant, sont régulièrement alimentés en armes, en hommes et en matériel par le Qatar et l’Arabie séoudite qui ont, si l’on peut dire, tombé le masque, puisqu’ils appuient partout où ils le peuvent les salafistes aussi bien que les islamistes, faisant passer ces derniers pour des modérés aux yeux de l’opinion publique. Les Turcs, quant à eux, se montrent désormais plus réservés, se contentant de laisser ouvert un seul poste frontière : celui de Bab el Hawa.
      Russes et Chinois rendent un fier service aux Occidentaux en opposant régulièrement, au Conseil de sécurité des Nations unies, leur veto à toute résolution laissant poindre une intervention internationale en Syrie. Serions-nous vraiment prêts à envoyer nos soldats, nos avions et nos navires de guerre en Méditerranée orientale ? Rappelons que l’armée syrienne est loin d’être aussi inefficace que l’armée libyenne…
      C’est d’ailleurs l’affaire de la Libye qui a entraîné la radicalisation de la posture russe : Moscou vient de réaffirmer, en fin de semaine, son soutien au régime de Damas. Sous l’impulsion d’un intellectuel sans aucun doute épris de bons sentiments, nous nous sommes précipités en Libye pour défendre les habitants de Benghazi, menacés de massacre par le sanguinaire Kadhafi ; nous avons en même temps laissé mourir la population de Syrte. En envoyant des troupes au sol, nous avons outrepassé la résolution du Conseil de sécurité qui prévoyait uniquement la neutralisation du ciel libyen, empêchant ainsi le bouillant et non moins dictateur d’utiliser son aviation contre sa propre population.
      Aujourd’hui, la Libye est déchirée entre tribus et régions qui veulent toutes avoir une part du gâteau. Le droit d’ingérence utilisé depuis le début du troisième millénaire par l’Occident en Afghanistan et en Irak, avec les résultats que l’on sait, transgresse l’un des principes fondamentaux des relations internationales : celui de la souveraineté des États. Pourquoi pas ? À condition de le remplacer par un autre système diplomatique, qui demeure introuvable. D’autant qu’utilisé exclusivement par l’Occident vis-à-vis des pays du Sud, ce droit d’ingérence pourrait avoir des relents de néo-colonialisme avéré.
      La situation en Syrie est différente : mosaïque d’ethnies – circassiens, turkmènes, Kurdes – et de religions – chrétiens rattachés ou séparés de Rome, sunnites majoritaires, chiites alaouites, ismaéliens ou druzes – le pays est aujourd’hui menacé d’éclatement, à l’instar de l’Irak.
      Tout cela n’explique toutefois pas la faiblesse de la France, hier encore puissance de référence au Levant. M. Juppé, en son temps, avait rappelé notre ambassadeur à Damas et renvoyé parallèlement celui de Syrie en France. Est-ce une solution ? La diplomatie ne sert-elle pas surtout avec ses adversaires ? Une rupture des relations ne gêne-t-elle pas plus les peuples que les gouvernants ?
      En février 2005, lors du tragique assassinat de l’ancien président du Conseil libanais Rafic Hariri, Jacques Chirac, qui connaît pourtant la région bien mieux que d’autres, s’est laissé emporter par l’émotion et la passion causées à juste titre par la perte d’un « ami très cher », accusant immédiatement les Syriens d’être les commanditaires de l’attentat. Peut-être. Sans doute. Mais l’enquête n’avait pas encore commencé… La France, dont la puissance et la force dans cette région était de garder langue avec tous, ne parlait plus avec les Syriens.
      La France ne parlait déjà plus avec l’Iran, pourtant puissance régionale incontestée, alliée de la Syrie et contrôlant le Hezbollah au Liban. En conséquence, la France ne parlait plus avec une bonne portion des Libanais puisque le général Michel Aoun, force incontournable du camp chrétien, s’était allié au Hezbollah.
      La France ne parle plus avec une partie des Libyens, certaines tribus et régions s’accrochant à l’ancien régime tandis que le nouveau tarde à « récompenser » les pays qui l’ont installé.
      La France ne parle pas souvent avec l’Algérie, dans un perpétuel jeu du « je t’aime moi non plus ».
      La France a du mal à parler avec les Irakiens, surtout depuis un récent incident au cours duquel un colonel, membre d’une délégation officielle en visite en France, a été arrêté à sa descente d’avion et mis en garde en vue 24 heures durant par des gendarmes zélés, sur plainte d’un opposant iranien d’Auvers-sur-Oise.
      La France a enfin du mal à établir un dialogue avec l’Égypte nouvelle, tombée dans l’escarcelle des Frères musulmans.
      La France est en train de perdre son rôle, sa crédibilité et l’efficacité de ses médiations.
      Plus que tout cela la France, protectrice des chrétiens dans les anciennes provinces de l’Empire ottoman depuis François Ier, se voit désormais contestée avec succès dans ce rôle par un certain Vladimir Poutine. Le « Tsar russe » ne cache pas son ambition de prétendre être dorénavant le défenseur des chrétiens d’Orient, à travers la diplomatie de l’État russe, mais également celle des Popes de l’Église orthodoxe.
      Un adage levantin rappelle qu’il n’est pas de guerre possible au Proche-Orient sans l’Égypte, comme il n’existe pas de paix possible dans cette région sans la Syrie. Certains n’hésitaient pas à ajouter qu’il ne pouvait y avoir de stabilité sans une présence française, rempart contre les velléités hégémoniques anglo-saxonnes. Cette sentence ferait-elle désormais partie du passé ?

      • Elias dit :

        Prenant le cas de la Tunisie,
        - Le maghreb est une profondeur stratégique pour la France, il a joué ce rôle pendant la seconde guerre mondiale,
        -Le Qatar a financé pour 150 millions USD El Nahda,

        Pourquoi la France n’a pas dit au Qatar STOP, ne modifiez les règles du jeux des élections en Tunisie, brefs sans aller aux liens historiques, La France n’a pas défendu ses intérêts en protégeant son environnement geo-politqiue.
        En plus que les démocrates Tunisiens sont des francophones et francophiles.

        Louis a raison la France est gouvernée par des atlantistes, qui font passer les intérêts des USA avant les intérêts des Français.

      • sowhat dit :

        « le bouillant et non moins dictateur » dixit l’expert Antoine Sfeir . Ouah c’est « trop drôle » comme on dit par ici !

        mais le constat est juste – malheureusement

  3. Merrick dit :

    Un chuchotement de vérité dans un vrombissement de mensonges … seuls ceux qui veulent entendre auront tendu l’oreille !

  4. Franc-tireur dit :

    Personnellement je pense que notre travail sur internet et notamment sur les réseaux sociaux commence à payer…

    Le Cartel international du crime m’a pas prévu internet, encore moins sa puissance….donc il faut prendre des réseaux sociaux et montrer les crime de ces terroristes et leurs maitres.

    Hier une vidéo de torture d’un handicapé mental par les wahabbites en Syrie commence à circuler et à faire réagir beaucoup de monde dans la webophère…

    Je l’ai envoyé à 120 de mes contacts en l’intitulant « après le sang contaminé en France, Fabius sponsorise la torture des malades mentaux par les wahhabites en Syrie »…
    Beaucoup me disent que je risque un procès si le mail est suivi jusqu’à des proches de ce fils de putes….lol, j’ai demandé donc à ce que la diffusion soit totale…

    Il ne faut pas voir peur….il faut diffuser non stop avec des titres qui choquent.

    Sous un faux pseudo, je suis allé sur la page facebook de Fabius et posté le message suivant « dehors les chrétiens, sortez des terres d’Islam…merci Monsieur Fabius pour votre soutien contre Bachar…on les auras tous »…
    5 minutes plus tard, le commentaire a été supprimé lool mais a pu être lu je pense…
    Il faut choquer les journalistes et les militants de base

  5. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-syrie/201209-A11391/syrie-armee-arabe-syrienne-arrete-mercenaires-libyens-septembre-2012.html

    « L’armée arabe Syrienne a tué des dizaines de terroristes dans la région de Tel Hadid.

    A Rif Damas, les combattants de l’armée arabe Syrienne ont ciblé un rassemblement de terroristes. Ils les ont tué.

    L’armée arabe Syrienne a arrêté une femme kamikaze qui portait sur elle des explosifs et qui assistait à l’enterrement d’un militaire. Elle a failli tuer tous les assistants.

    Suite à l’aide de la population, l’armée arabe Syrienne a arrêté 15 mercenaires Libyens qui étaient cachés dans la région de Jebel. Voilà la malédiction du guide Kadhafi touche les barbares qui ont détruit la Libye. »

  6. Nairod dit :

    Voilà la solidarité arabe des waha-bîtes, aller se battre contre la syrie :
    http://www.voltairenet.org/Pacte-USA-Al-Qaeda-sur-la-Syrie-5

    Jamais on verrais cette solidarité et cet enthousiasme envers leurs frères sunnites palestiniens………

  7. Max.F dit :

    Dans ce document filmé c’est l’assassina de six personnes qui est revendiqué dont une femme .On va quand même pas venir m’expliquer que c’est des pro-régimes qui ont commis ces atrocités!

    L’aide sous toutes ses formes qu’offre mon pays la France à ces fous furieux ,ces dégénérés meurtriers m’écœure profondément.Pas en mon nom Monsieur Hollande et Monsieur Fabius pas en mon nom!

    http://www.documents.sy/videos.php?id=2119&lang=en

  8. Jean-Dominique dit :

    On ne se rend pas/Pointbarre! il n’y a rien a attendre de ces fous de salafistes car ils ont de la merde à la place du coeur.

    Vous ne me croyez pas?

    http://www.liveleak.com/view?i=8da_1307812012

  9. Khodr dit :

    Regarder cette jolie vidéo ou un terroriste ce fait exploser la main,!…
    Il ce sauve comme un chien

  10. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.france24.com/fr/20120911-asl-syrie-armee-syrienne-libre-crime-guerre-execution-sommaire-soldats

    « Depuis quelques mois, l’image de la rébellion a été écornée par plusieurs dérapages filmés. Le 31 juillet, l’exécution de membres de la tribu des Berri, qui participaient aux combats au côté des forces du régime de Bachar al-Assad à Alep, a ébranlé la communauté internationale. « Nous avons une dizaine de cas d’exécutions documentés de l’ASL « , ajoute Jean-Marie Fardeau. »

    «  »L’ALS est un peu une auberge espagnole »

    Face au risque de perdre la guerre des images, l’opposition tente pourtant de canaliser ses hommes. « Plusieurs hauts responsables de l’ASL et du CNS [Conseil national de transition, NDLR] ont appelé leurs troupes à respecter le droit international », rappelle Jean-Marie Fardeau. Un « code de conduite », rédigé par des activistes et des membres de l’ASL a ainsi été signé le 8 août dernier, par plusieurs commandants de brigades. « Je jure à mon peuple et à la révolution que je ne ferai rien qui porte atteinte aux principes de la révolution, de la liberté, de la citoyenneté et de la dignité », ou encore, « Je respecterai les droits de l’Homme, les principes tolérants de notre religion », stipulait l’article 2 du code de conduite.

    En vain. « L’ASL est loin de contrôler ses troupes sur le terrain », insiste Hasni Abidi. « L’ALS est un peu une auberge espagnole. Il s’agit d’éléments armés, opposés au régime au pouvoir, qui décident de le défier mais on ne sait pas qui ils sont exactement, ajoute le politologue. Il y a de nombreux mouvements isolés. Et, avec les frontières avec l’Irak et la Turquie qui sont devenues de véritables passoires, les conditions sont propices à l’entrée en Syrie de ce que l’on appelle les nouveaux djihadistes ».

    La menace de poursuites

    Une chose est sûre, l’ALS est diverse et elle n’a pas de commandement centralisé. « L’opposition souffre de nombreux dysfonctionnements mais il lui est impossible aujourd’hui d’ouvrir un front supplémentaire, en interne, pour chasser ceux qui commettent des exactions », poursuit Hasni Abidi.

    Dix-sept mois après le début du conflit, la communauté internationale, paralysée par le blocage de la Chine et la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU, condamne néanmoins les violences perpétrées par les deux camps. Le 15 août, une commission d’enquête de l’ONU a accusé les forces gouvernementales et les milices pro-régime de crimes contre l’humanité, et l’opposition armée de crimes de guerre mais à une échelle beaucoup plus limitée. Lundi, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a assuré que « toute personne, des deux côtés, qui commet des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité ou autres violations des droits de l’Homme internationaux ou du droit humanitaire [sera] traduite en justice ». »