• Actualité
  •  

-Alep : Dans son bulletin de fin de journée du mercredi 19 mars, l'agence Sana parle d'une "opération spécifique" menée dans le quartier de Maysaloun au nord de la Vieille ville, et donc dans le centre-nord d'Alep, ayant infligé, selon une des expressions consacrées, "de lourdes pertes" à la rébellion, notamment aux abords d'un institut d'enseignement professionnel. L'agence officielle syrienne évoque "nombre de mercenaires tués" et des "dizaines" de blessés. Cette rhétorique triomphaliste immuable peut susciter un légitime scepticisme, ce conflit étant [...]



Alep : nouvelles saignées ASL

Par Guy Delorme, avec Cécilia & Marcel,



-Alep :
Dans son bulletin de fin de journée du mercredi 19 mars, l’agence Sana parle d’une « opération spécifique » menée dans le quartier de Maysaloun au nord de la Vieille ville, et donc dans le centre-nord d’Alep, ayant infligé, selon une des expressions consacrées, « de lourdes pertes » à la rébellion, notamment aux abords d’un institut d’enseignement professionnel. L’agence officielle syrienne évoque « nombre de mercenaires tués » et des « dizaines » de blessés.
Cette rhétorique triomphaliste immuable peut susciter un légitime scepticisme, ce conflit étant aussi celui de deux propagandes. Pour autant la vidéo – datée du 19 septembre – que nous mettons en ligne semble confirmer les affirmations de Sana : elle concerne Maysaloun, et montre effectivement un nombre très important de cadavres de rebelles. Incontestablement, l’ASL a été saignée dans ce secteur, qui n’est qu’un parmi une dizaine d’autres à Alep où l’armée affronte les poches de résistance insurgées.

http://www.youtube.com/watch?v=Lfp8MbCJvvE

Et, en effet, l’armée syrienne attaque et frappe sur plusieurs fronts. Ce 19 septembre, le quartier de Masaken al-Fardos, au sud de la ville, a vu lui aussi d’âpres combats, près du Centre culturel et de la mosquée d’Omar Ben al-Khatab et d’al-Fourn. Combats encore près de la Mosquée du quartier de Qastal Haram (centre d’Alep). Là aussi, Sana évoque de lourdes pertes dans les rangs ASL/salafistes, et des destructions de véhicules. Sept « terroristes » ont été tués à al-Jadideh (ou Jdaideh, centre-ouest).

Sana évoque encore ce 20 septembre, des combats aux abords de la mosquée al-Abbas à Hanano (est). L’OSDH de son côté, visiblement en panne de succès rebelles, se bornait à évoquer les bombardements des quartiers de Hanano, al-Chaar et Sakhour – trois quartiers limitrophes, à l’est de la ville -, ainsi que de plusieurs localités de la région nord d’Alep.

Cent afghans tués ?
Nous parlions de rhétorique triomphaliste : ce jeudi matin 20 septembre, Sana annonce la mort de « cent terroristes afghans« , tués par l’armée, le 19 septembre près de l’école Fida al-Arabi du quartier de Boustane al-Kasr (centre d’Alep, à l’ouest de la Vieille ville) : évidemment, le chiffre parait très élevé, et le fait que tous ces rebelles soient issus du même pays renforce l’incrédulité. Cela dit, même si le chiffre avancé par Sana est en la circonstance (peut-être) exagéré, il correspond quand même à quelque chose : certainement plusieurs dizaines de combattants islamistes, au moins en partie étrangers, ont été mis hors de combat à Boustane al-Kasr ce 19 septembre. Exagérer l’ampleur d’un combat est une chose, l’inventer purement et simplement en est une autre, dont nous ne pensons pas les médias pro-gouvernementaux capables.
Sana fait état d’un incident plus inhabituel ; selon elle (qui s’appuie évidemment sur des sources militaires), des combats auraient éclaté à Baïdine (quartier d’Alep) entre rebelles syriens et étrangers, après que les Syriens ont achevé des blessés étrangers dans d’autres quartiers d’Alep, sans doute pour ne pas les laisser tomber vivants aux mains de l’armée. Légende urbaine ? Propagande ? Tout le monde sait qu’il y a des frictions entre salafistes, al-qaïdistes, ASL pur jus, syriens et étrangers : de là À s’entretuer dans un contexte aussi difficile pur eux….
Dans les environs d’Alep, à al-Sfeira, les soldats ont arrêté des activistes et saisi quantité d’armes, dont des fusils russes, des mitrailleuses, des RPG, des bombes, ainsi que des médicaments et différents matériels volés. Sana parle encore d’actions à Hreytane (5 kilomètres au nord d’Alep), à Manbej près de la frontière), à Sadjane. À Mareh (une trentaine de kilomètres au nord d’Alep) un dépôt d’armes et de munitions a été réduit en cendres (une frappe aérienne ?)
À l’est de Mayer (une dizaine de kilomètres au nord de Hreytane, sur la route stratégique de la Turquie), les forces armées revendiquent avoir détruit trois bus avec les terroristes et les armes à bord ainsi que deux pick-up dotés des « traditionnelles » mitrailleuses lourdes de type Douchka. Quinze autres véhicules de ce type ont été par ailleurs réduits en fumée sur les deux axes principaux au nord d’Alep, la route Alep/Al-Bab, et la route Alep/Azaz (ville située près de la frontière turque, à une quarantaine de kilomètres au nord d’Alep) : cela signifie que l’armée ne relâche pas la pression sur l’arrière-pays et les voies de ravitaillement de l’ASL, qui ne doit pas pouvoir acheminer beaucoup de secours aux insurgés assiégés dans Alep.
Et voici d’autres vidéos, instantanés de la lutte à Alep, qui renseignent bien mieux qu’un compte-rendu militaire sur la réalité que vivent les soldats – et les insurgés – depuis deux mois à Alep

La première concerne les combats dans le quartier central de Midane, repris par l’armé voici 48 heures : on y voit un groupe d’ASL tiraillant depuis une petite ruelle perpendiculaire à un axe plus important. À un moment un char apparait au bout de la ruelle. Et tire le premier : il semble que le groupe a été anéanti.

http://youtu.be/FaJcf_pYTPs

La suivante (19 septembre) montre un groupe abrité derrière des maisons dans un secteur non précisé (sauf peut-être dans le commentaire en arabe) ; on entend des tirs de canon, et d’armes légères provenant sans doute de l’armée régulière ; un des ASL se promène sur la ligne de front en bavardant ; et puis un obus frappe le groupe :

http://youtu.be/6nh8_3p7Z9g

Autre vidéo, plus générique, sur l’armée en action à Alep ; un blindé lourd manoeuvre avec précaution dans une petite rue, avant de prendre en enfilade avec son canon une ruelle perpendiculaire :

http://youtu.be/i0eyOdi9pC4

Enfin, une page Facebook « dédiée » à Diya Matroud, responsable de la brigade ASL Al Furqan, tué par l’armée syrienne dans le quartier de Al Assali, au cours des dernières 48 heures semble-t-il. L’hécatombe rebelle à Alep est aussi une hécatombe de cadres.

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=347485058677460

 

 

-Damas :

Sana annonce la capture d’une centaine de « terroristes » dans le secteur du jardin des Pionniers dépendant du grand camp de réfugiés palestiniens et près d’une mosquée dépendant du camp de réfugiés voisin de Yarmouk, tous deux situés au nord immédiat de la localité d’al Hajar al Aswad, théâtre de nombreux incidents sanglants ces derniers jours. Sana parle de « purification » de cette localité, notamment du secteur de la station ferroviaire Aoudeh et de l’hôpital de Younes. Selon la source militaire citée par l’agence de presse syrienne, les terroristes ont utilisé lors de l’accrochage différentes sortes d’armes, dont des fusils à lunettes, des mitrailleuses Doshka, et des engins explosifs. Au moins un véhicule équipé d’une mitrailleuse Douchka a été détruit et ses occupants tués dans ces dernières opérations à al-Hajar al-Aswad. Rappelons qu’hier des combattants rebelles ont annoncé à leurs amis de l’OSDH leur « retrait » d’al-Hajar a-Aswad et d’Assali, reconnaissant leur échec.

Où l’on voit que l’action des bandes ASL est décidément limitée à la lisière sud de la capitale syrienne, entre banlieue et rase campagne.

Enfin, la rébellion frappe d’autres secteurs, mais sous la forme plus limitée du terrorisme pur : deux engins ont explosé aujourd’hui près de l’École féminine des Arts dans la ville de Qudsaya (banlieue nord-ouest de Damas), faisant nombre de blessés parmi les citoyens, « mais aucune des étudiantes de l’école », d’après une source officielle. La source a souligné au correspondant de Sana que le premier engin a explosé près de l’école et l’autre à 200 mètres du premier.

Sana annonce encore qu’une unité des forces armées a libéré sept personnes enlevées par les groupes terroristes près de l’usine des réfrigérateurs Barada dans la région entre Sbeineh et al-Issali dans l’extrême banlieue sud-ouest de Damas. Une source militaire évoque d’ailleurs la fuite des rebelles devant l’offensive de l’armée, dans ce secteur d’al-Bouayyda et de Sbeineh. D’autres sources gouvernementales annoncent qu’une opération militaire a permis de dégager quatre employés de la centrale électrique d’al-Hajar al-Aswad, assiégés par les rebelles depuis cinq jours.

Dans le gouvernorat de Damas, la ville touristique de Zabadani, adossée à la frontière libanaise dans un secteur montagneux à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale, fait (un peu) reparler d’elle : l’armée y a eu un accrochage avec une bande. Zabadani avait été un temps, au tout début de cette année, occupée par l’ASL, avant d’être reprise par l’armée à la mi-février.

 

-Homs :

À Homs, une unité de nos forces armées a tué, dans une opération spécifique, des dizaines de terroristes et détruit un entrepôt de munitions à Bab Houd. Ce petit quartier – peut-être 5 000 habitants avant les événements – situé dans le centre-ville à l’ouest immédiat du Souk et du centre historique semble concentrer les dernières forces de l’insurrection locale, qui certes ne fait plus beaucoup parler d’elle.

 

-Deraa :

Sana indique que, se basant sur des renseignements fournis par des habitants, les « services spécialisés » ont ratissé le repaires et les QG de groupes terroristes dans le village de Ghabaghib de Deraa, multipliant les arrestations dans leurs rangs ainsi que les saisies d’armes. Une source officielle précise que nombre de terroristes se sont rendus aux autorités, alors que d’autres ont essayé de résister avant d’être appréhendés.

 

-Ar Raqqah :

Comme nous le disions hier, un groupe rebelle a pris le contrôle du poste-frontière de Talabyad (ou Tall al- Abyad), après avoir massacré une vingtaine de soldats non loin de là à Beer al-Acheq (voir notre article « Un nouveau crime des protégés de Hollande et Fabius », mis en ligne le 18 septembre 2012). Le poste frontière de Tall al-Abyad est situé à une centaine de kilomètres au nord de Raqqah ; c’était semble-t-il un point de passage entre la Syrie et la Turquie assez peu fréquenté, se situant très à l’est de l’axe principal Damas/Alep/Turquie.

Voici à ce sujet une autre vidéo de la brigade salafiste al-Tawhid qui proclame la « libération du rond-point d’al-Rayssi à Talabyad le mardi 18 septembre » assurant que « l’ASL se promène dans les rues de la ville » ; on peut lire en effet sur certaines voitures la mention « liwaa al-tawhid » ; on voit peut-être une cinquantaine de rebelles autour d’une placette avec une fontaine sur laquelle est hissé le drapeau ASL ; on notera une fois de plus le vocabulaire limité du commentateur, qui lance ses « Allah o akbar ! » toutes les 3 secondes environ :

http://www.youtube.com/watch?v=N3e7EbEISfk&feature=related

Quoi qu’il en soit, un média pro-ASL comme le quotidien libanais L’Orient-Le Jour indique dans un article en date du mercredi 19 septembre que « d’intenses combats ont éclaté mardi après-midi entre l’armée syrienne et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) qui tentaient de prendre le contrôle du poste frontière de Tall al-Abyad ». Le quotidien pro-Hariri et anti-syrien ajoute avoir eu la confirmation que les forces du régime bombardaient le village. Le séjour des salafistes à Tall l-Abyad sera sans doute de courte durée, et certainement pas de tout repos.

Une autre vidéo sur l’ASL à Tall al-Abyad (19 septembre), sans doute signée du même « caméraman » (on reconnait sa voix et ses « Allah o akbar ! » maladifs) : cette fois, on avance vers le poste-frontière ; un des bâtiments de la douane a souffert ; on voit un pick-up -mitrailleuse et quelques dizaines d’insurgés ; en face, à quelques mètres, le poste turc est silencieux, et la frontière fermée ;

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Pt1L_c25q6o#!

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

29 commentaires à “Alep : nouvelles saignées ASL”

  1. Loubnan dit :

    Il y a quelque chose qui m’échappe. L’armée syrienne a annoncé aujourd’hui une vaste offensive imminente à Homs. L’armée estime à 7000, le nombre de mercenaires étrangers qui sévissent à Homs. Comment, ce fait-il que 7000 individus lourdement armés pénètrent aussi facilement à Homs, qui, je le rappelle, est sensé être presque entièrement entre les mains de l’armée syrienne. Honnêtement, je ne comprends pas comment cela est possible. Soit l’information est bidon (source de l’irib), soit Homs n’a jamais été reprise par l’armée nationale syrienne. J’aurais accepté 200/300 mercenaires mais 7000 c’est trop. Décidément l’Arabie (saoudite) et le Qatar ont mis le paquet.

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/214020-syrie-homs-l-arm%C3%A9e-nationale-se-pr%C3%A9pare-au-grand-assaut,-7000-terroristes-vis%C3%A9s

    • Louis Denghien dit :

      Pas entendu parler de ça. On s’est toujours méfié ici, des chiffres pharamineux. A notre avis ce chiffre de 7 000 à supposer qu’il soit vrai – ce qui ne nous parait pas crédible – il concernerait l’ensemble de la région, à al-Qusayr, Rastane, la frontière nord-libanaise. La brigade ASL a-Farouq, qui a dû évacuer Homs après la chute de Bab Amr, était créditée de 2 000 hommes à son « apogée »… Mais 7 000 insurgés à Homs, c’est pour nous de la « guérilla-fiction ».

      L.D. & Infosyrie

      • Loubnan dit :

        OK.
        Je suis également très méfiant vis à vis des chiffres. De toute façon je ne prends aucune information concernant la Syrie pour acquis. Je préfère garder un certain recul et préserver mon esprit critique. Sinon votre article reflète assez la tendance générale en Syrie, à savoir une débâcle des éléments armés et financés par l’étranger.

        • kegan dit :

          J’avais entendu il y a un mois environs le chef des miliciens d’Al Farouq annoncer « 15 à 20 milles combattants »!!! au niveau du GOVERNORAT de Homs, s’il n’en reste plus que 7 milles c’est que bien du boulot a été fait…

    • karim dit :

      Ils confondent peut être avec les 7000 tero-rebèles qu’il y’avait à Alep au début juillet et dont avait parlé un certain général de l’armée arabe syrienne.

    • Akyliss dit :

      Loubnan, depuis que l’armée syrienne a nettoyé la plupart de la ville de homs, les homsi vivent « mieux », la famille de mon épouse et des cousins et oncle vivent à homs dans plusieurs quartiers, ils n’ont plus peur de sortir comme avant et ils sortent d’ailleurs mon beau-pere et ma belle-mere font le trajet de Homs à leurs village (20km de Homs) presque tous les jours et sans être inquiété.

      donc comme le dit Louis Denghien, c’est surement de la guérilla fiction où alors ses uberlus se trouve entre homs et la frontiere libanaise ou peut etre bien du côté du krak des chevalier et de tal kalakh .

      • Cécilia dit :

        Désolée de vous contredire sur Homs.

        Homs n’est pas entièrement nettoyé, déjà le quartier chrétien al-Hamidyeh est toujours aux mains de la brigade al-Farouq depuis la chute de Bab Amr.
        Homs est la troisième ville en Syrie et comptait plus d’un million habitants avant les événement.

        Je vais chercher plus d’information sur sa situation actuelle, mais ce qui est sûr c’est que l’armée est présente et continue le nettoyage. Pas facile quand les enfants du Satan prennent position dans les habitations, les écoles ou les églises.

        • Akyliss dit :

          tu ne me contredis pas Cécilia, c’est vrai que Homs n’est pas entiérement nettoyé et d’ailleurs j’ai bien écrit que l’armée à nettoyé la plupart de la ville … mais du coté est de la ville c’est plutot calme et mes beau parents se déplace sans problème, sans être agressé par les terroristes.

    • dalla dit :

      M. loubnan vous connaissez tous sur la Syrie, est-ce-que vous connaissez autant sur Liban votre pays.

      • Loubnan dit :

        dalla,

        Je suis effectivement libanais et la souveraineté du Liban est non négociable. Je sais parfaitement le rôle des puissances étrangères au Liban et en particulier le conflit entre les états-unis et l’Iran. J’ai également connaissance des liens étroits et parfois « tumultueux » entre le Liban et la Syrie. Je suis issu d’une famille très divisée concernant les questions libanaises et régionales, notamment la Syrie. Je ne prétends pas connaître la Syrie comme je connais parfaitement le Liban et son histoire. Ma famille et moi avons vécu la guerre civile libanaise et je suis bien placé pour dénoncer l’ingérence néfaste des acteurs étrangers en Syrie. J’ai dis à plusieurs reprises, mais peut-être que vous avez découvert ce site web récemment, que j’étais pour une solution politique et contre l’intervention militaire occidentale qui ne fera que rendre la situation encore plus chaotique.
        Votre remarque est étrange. Peut-être êtes vous syrien(ne), peut-être êtes vous libanais(e) ou ni l’un ni l’autre, mais je vous réponds simplement. Le sujet est la Syrie et donc je parle de la Syrie. Le dossier syrien n’est pas réservé aux seuls syriens surtout si la déstabilisation de ce pays pose des risques très élevés à ses voisins et en particulier au Liban. Vous aurez remarqué les récents troubles qui ont secoué le Liban à cause de la polarisation d’une partie de la société libanaise. Si vous voulez parler du Liban, nous en parlerons dans le cadre d’un sujet traitant du Liban et de ses innombrables problèmes. Rassurez-vous je connais assez bien le Liban et son histoire est très importante pour mes proches et moi-même. Je vais chaque année au Liban et presque toute ma famille réside au Liban. J’essaye de parler du Liban à mes amis ainsi qu’à mes collègues du boulot qui ne connaissent absolument pas ce magnifique pays. Certains ont des préjugés, des idées préconçues qui sont fausses et que je rectifie avec intérêt et plaisir. Les propos que je tiens dans mes commentaires sont équilibrés et issus de sources officielles. Je respecte vos positions ainsi que les revendications légitimes des syriens. Ceci dit, il n’y a d’autre solution que le dialogue et l’arrêt des violences. Je travaille très tard et dors très très peu. Ainsi je me permets de vous répondre tardivement. Si vous voulez parler du Liban, n’hésitez pas mais nous devons garder à l’esprit que l’actualité de ce site web concerne principalement la Syrie et en tant que lecteur et commentateur occasionnel, j’évite de m’écarter du sujet.
        Bonne nuit à vous ou bonjour,

  2. karim dit :

    Vivement que le president syrien extermine ces hordes terroristes armés par les occidentaux et la Turquie, qui rappelons le au passage, avait voté contre l’indépendance de l’Algérie en 1962.
    Il faut que les responsables syriens tiennent compte de l’expérience algérienne dans la lutte anti-terroriste. L’Algérie avait commencé par armer les membres de familles ayant perdu un fils tué par les terroristes. Sur cette base que s’est constitué les groupes d’auto-défense (GLD), ce qui a permis de minimiser au maximum les trahisons et les inflitrations de ces groupes par les teros…

    • Maroquino dit :

      Le problème n’est pas les groupes armés, c’est le soutiens sans précédent dont ils bénéficient qui est exceptionnel.

      • Khodr dit :

        @maroquino
        Moi je pense comme karim
        À force d exterminer les terroristes, les occidentaux auront du mal à refaire stock d hommes, ils peuvent avoir les armes mais sans les hommes cette ASL barbu terroriste ne servira à rien!

      • adel dit :

        rassuré vous,les terros en Algérie étaient aussi soutenus
        de tous parts:médias,armements,finances,politique.Pire,le pays était
        pestiféré ainsi que ses dirigeants;non seulement par les occidentaux
        et leurs alliés mais même par les pays « frère » et leurs oulémas.Au moins en Syrie,vous bénéficiez du veto à l’ONU.le soutien et l’engagement de la population
        est la seule issue à faire face aux soutiens externes.
        le peuple doit s’engager et se révolter au yeux du monde pour contrecarrer
        la propagande des alliés ennemis.asbirou inna ALLAH maâ assabirine.
        la Syrie triomphera par ses fils.

  3. VLAD dit :

    les médias occidentale sont extrêmement discrets actuellement. Tout juste parlent ils de l’hélicoptère abattu ce matin car c’est l’unique news des rebelles . C’est tellement dur de montrer l’avancée évidente jour après jour de l’armé régulière

    Comme on dit, pas de nouvelles BONNES NOUVELLES !

  4. guillaume dit :

    Merci pour votre travil de réinformation vous lire me faire beaucoup de bien . J’espère que le president syrien et son peuple sortiront vainqueur de cette machination montée contre leur souverainété et leurs droits à s’autodéterminer

  5. Tarek dit :

    Info intéressante.

    Selon le quotidien al Diyar, la Fédération de Russie envisagerait d’envoyer un escadron de 16 intercepteurs MiG-31 E en Syrie pour protéger l’espace aérien face à une éventuelle attaque occidentale. Une information qui mériterait d’être confirmée puisque personne ne précise le type d’équipage (syrien ou russe) qui pilotera ces appareils, ni quelles seront exactement leurs conditions d’engagement. Aucune information ne filtre quant au délai de livraison de ces intercepteurs sophistiqués.
    Début septembre 2009, l’agence russe RIA Novosti affirmait que la Russie et la Syrie étaient en train de négocier la livraison à Damas de plusieurs chasseurs-intercepteurs russes MiG-31 E, information confirmée par le PDG du Groupe aéronautique unifié russe (OAK) Alexeï Fedorov dans une interview au quotidien Kommersant.

    http://zebuzzeo.blogspot.fr/2012/09/la-russie-envisagerait-denvoyer-des-mig.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+Zebuzzeo+%28zebuzzeo%29

    • salim dit :

      Information qui reste effectivement à confirmer. Mais l’armée syrienne semble trés bien s’en sortir avec les moyens dont elle dispose actuellement. L’évolution de la situation ne donne aucun indice d’une quelconque probabilité de son affaiblissement. Bien au contraire, et comme en témoigne de nouveau cet article (je parle de celui d’infosyrie), elle semble s’aguérir de jour en jour au difficile combat en milieu urbain et gagner du terrain sur les contras. De plus, avant que les Russes ne s’impliquent sur le plan militaire (par la livraison de ce type d’arme pour commencer), il y a la RII qui à priori se charge déjà de ravitailler l’armée syrienne et dont les autorités se sont clairement exprimé sur ce qu’ils laisseront et ne laisseront pas se produire en Syrie : en cas d’implication direct d’un pays étranger, seul levier pour faire basculer les rapports de force, elle rentre en guerre pour prêter main forte à l’armée syrienne.

      • salim dit :

        suite de mon précédent commentaire…
        Maintenant, s’il y a eu quelque choses de contractualisée entre la Russie et la Syrie en 2009 comme vous le rapportez, je pense qu’au vu de la donne actuelle, plus rien n’empêche la Russie de respecter ses engagements. La période lors de laquelle les Russes pouvaient encore hésiter à vendre des armes aux autorités syriennes pour ne pas être taxés, par les hystériques de l’autre camp, de « salopards anti-droitdelhommisme » est bien derrière nous à présent. Période durant laquelle, il était encore délicat pour les Russes d’envoyer un gros bras d’honneur en disant « je vends ce que je veux à qui je veux » tant qu’ils n’avaient pas gagné la bataille diplômatique et que les hystériques n’étaient pas encore bien confondus dans leurs mensonges répétitifs. Maintenant que ces deux choses sont acquises et que les hystériques ont sombrés dans la dépression, les Russes ne vont donc certainement pas se gêner pour reprendre le business là où il en était resté.

  6. Baki dit :

    Une explosion dans la province syrienne de Raqa fait au moins 110 morts et blessés, selon une ONG
    AFP – 20 septembre 2012

    Au moins 110 civils ont été tués ou blessés par une explosion à la suite d’un raid aérien dans une station-service du village d’Aïn Issa, dans la province syrienne de Raqa (nord), a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

    « Au moins 30 personnes ont été tuées et 83 autres blessées, mais des informations non confirmées font état de plus de 50 morts », a déclaré à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

    « Des avocats et des militants dans cette zone ont indiqué que cette explosion était due à un raid aérien », a rapporté l’OSDH, organisation basée en Grande-Bretagne qui s’appuie sur un vaste réseau de militants et de témoins.

    « Cette station-service est la seule à fonctionner dans la zone et elle était pleine à craquer », a déclaré un militant de la province, joint via Skype par l’AFP.

    « Elle a été touchée par un avion de combat », a ajouté ce militant qui se fait appeler Abou Mouawiya. « La seule raison qui peut amener à bombarder cette station avec un avion de combat, c’est de tuer le plus de gens possible », a-t-il insisté.

    Compte tenu des restrictions imposées à la presse et aux organisations humanitaires dans le pays, il était impossible de vérifier ces accusations de source indépendante.

  7. Moi dit :

    des débiles qui tire avec une kalach sur un char
    maintenant je comprend pourquoi ses dégénérés non jamais évolué depuis 900 ans

  8. joseph cotton dit :

    Cher Louis

    Les médias turques affirment que les 13 postes-frontières avec la Turquie sont aux mains des rebelles.
    Le danger existe qu’il se forme une région tampon espérée par les Turcs qui en profiteraient pour se débarrasser des réfugiés devenus encombrants.
    Est-ce que vous pensez que l’armée syrienne permet l’occupation de ces postes pour rejeter sur la Turquie l’entière responsabilité de gérer les refugiés ainsi que le passage des jihadistes ou bien y a-t-il un dessein militaire autre.
    En effet il semble facile l’aviation syrienne de bombarder ces postes frontières une fois que la police syrienne n’y est plus.
    Est-ce une bonne stratégie?

  9. Merrick dit :

    C’est ahurissant ce « Allah o akbar » toute les secondes !!
    Ils sont vraiment TOC TOC (Trouble obsessionnel-compulsif).

  10. Djazaïri dit :

    Merci pour votre travail d’information.

  11. njama dit :

    Bonjour aux rédacteurs et aux lecteurs d’Infosyrie

    Une petite note au sujet de ce film brûlot anti-islam qui fait l’actualité et qui a déjà fait beaucoup des dégâts.

    Ce film aurait été tourné initialement sous le titre de « Guerriers du désert » …
    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_film-anti-islam-tourne-par-une-association-chretienne-et-un-cineaste-porno?id=7839220

    ce qui corroborerait l’affirmation de Cindy Lee Garcia première actrice du film à s’être fait connaître après l’explosion des violences le 11 septembre dernier, qui a porté plainte mercredi à Los Angeles contre son producteur, affirmant avoir été trompée sur les intentions du film.

    Par ailleurs selon ce même article, « Mr Bacile a affirmé que (L’innocence des musulmans) était un film d’aventures sur l’Egypte ancienne » …
    http://www.leral.net/Une-actrice-du-film-anti-islam-porte-plainte-contre-le-producteur_a56479.html

    Comment faire dire ce qui n’est pas dit dans l’original (« Guerriers du désert », un film d’aventures sur l’Egypte ancienne)
    C’est très simple ! on change le texte, et la bande son.

    Exemple de manipulation à partir d’un film …
    http://www.youtube.com/watch?v=cs4kgp9sSm8&feature=related

    On ne tourne pas un film sans script ? où est le script initial de ce film avec les répliques des acteurs ?
    Cela ne doit pas être pourtant très difficile de trouver ce document ! ce qui est assez basique dans une enquête.
    Que font le FBI, la CIA, la NSA, nos journalistes occidentaux pour démêler cette intrigue, dénoncer cette imposture, remonter la filière et trouver « ces manipulateurs », ces boutefeux, ces fouteurs de merde ?

    Merci pour votre attention. Bonne journée à tous.

  12. Mulungu dit :

    Merci a tous les amis de la vraie Syrie, celle qui se bat héroïquement pour sa souveraineté et son indépendance et (reconnaissons -le) pour la dignité de tous les « damnés de cette terre ».
    Nous sommes tous des Syriens!!!
    Vive le peuple et l’armée nationale et patriotique de Syrie tous unis pour sauver la Patrie!!!
    Les ennemis des peuples et des nations NE PASSERONT PAS !!!
    Avec Bachar Al Assad !!! Jusqu’au dernier mercenaire !!! Jusqu’à la Victoire!!!
    Pour qu’un Nouvel ordre multipolaire et plus Juste puisse voir le jour, Pour libérer la Palestine et tous les peuples opprimes et spolies,
    Pour mettre fin au règne des Criminels yankis et de leurs mercenaires d’Europe et d’ailleurs ,
    TOUS LES PEUPLES ET TOUTES LES NATIONS DOIVENT FAIRE BLOC CONTRE LES PROJETS D’ASSERVISSEMENT ET DE DOMINATION AMERICANO/SIONISTE !!!
    NOUS DEVONS REFUSER LES DIVISIONS QUI NOUS FRAGILISENT ET QUI RENFORCENT NOS ENNEMIS!!! NOUS DEVONS FAIRE REMPART CONTRE LA FOLIE MEURTRIÈRE DE CES PSYCHOPATHES QUI MENACENT LA PAIX DANS LE MONDE ET LA SURVIE DE L’HOMME SUR CETTE PLANÈTE !!!
    Chiliens, bantous, chrétiens , boudhistes ou vaudouistes, jaunes, blancs, noirs ou rouges, NOUS SOMMES TOUS DES SYRIENS !!! NOUS RESISTERONS FAROUCHEMENT OU NOUS PERIRONS SOUS LA BOTTE IMPITOYABLE DES EMPEREURS ANGLO-SAXONS ET AFFIDÉS !!!