• Actualité
  •  

Le "colonel" Ryad al-Asaad, chef virtuel (et contesté) d'une armée virtuelle, quitte son bureau turc pour un Q.G. symbolique en Syrie : une nouvelle et sûrement pas un événement, comme aurait dit Talleyrand... En annonçant samedi le transfert de son commandement central de la Turquie voisine en "zone libérée" syrienne dans le nord du pays, l'armée dit syrienne et libre fait un coup médiatique ; elle ne marque pas un tournant historique ou simplement stratégique dans la guerre qui l'oppose aux [...]



L’état-major ASL en Syrie ? Un non événement militaire !

Par Louis Denghien,




Le « colonel » Ryad al-Asaad, chef virtuel (et contesté) d’une armée virtuelle, quitte son bureau turc pour un Q.G. symbolique en Syrie : une nouvelle et sûrement pas un événement, comme aurait dit Talleyrand…
En annonçant samedi le transfert de son commandement central de la Turquie voisine en « zone libérée » syrienne dans le nord du pays, l’armée dit syrienne et libre fait un coup médiatique ; elle ne marque pas un tournant historique ou simplement stratégique dans la guerre qui l’oppose aux forces gouvernementales depuis un an et demi.
-Tout d’abord, il est significatif que cette annonce ait été faite par le colonel Ryad al-Asaad, premier chef historique, et autoproclamé de l’ASL, apparu sur le devant de la scène l’été 2011 et depuis mis sur la touche par un « conseil militaire » de l’ASL constitué d’une petite dizaine de généraux déserteurs. Al-Asaad, par ce communiqué abondamment répercuté en Occident, essaie à l’évidence de « reprendre la main ». Certes, le  général Moustapha al-Cheikh, chef du « Conseil révolutionnaire supérieur » qui chapeaute l’ASL en concurrence avec al-Asaad, est associé à cette initiative : les chefs rivaux font « amis amis  » devant les caméras, car pour eux l’heure est plus grave que ne laissent le supposer les quotidiens communiqués de victoire d la rébellion..
-Ensuite, on va se répéter, mais la vision d’une ASL  unifiée, hiérarchisée et coordonnant donc à partir de son état-major de Turquie les différents groupes armés sévissant du nord au sud et de l’est à l’ouest de la Syrie, cette vision est une fiction : sans même parler des nombreux groupes d’influence salafiste-djihadiste et à fort recrutement étranger, présents notamment à Alep comme la « brigade Tawhid« , ou le « Front al-Nusra« , qui combattent au mieux « à côté » des groupes se revendiquant plus ou moins de l’ASL, nombre de combattants syriens ne reconnaissent aucune légitimité à al-Asaad ou à ses compétiteurs du conseil militaire, qu’ils considèrent, à assez juste raison, comme des planqués ambitieux et déconnectés des réalités de terrain : de cela on a lu des témoignages dans deux ou trois reportages au moins parus dans la « grande » presse, à propos des rebelles d’Alep.
-Enfin, cette arrivée d’al-Asaad et de son équipe – si elle est effective et durable – dans le nord de la Syrie ne traduit aucune évolution militaire significative : on sait bien que les différents groupes rebelles contrôlent d’assez vastes portions du territoire syrien le long de la frontière turque, grosso modo au nord d’Idleb et d’Alep. L’OSDH, à l’occasion de cet effet d’annonce d’al-Asaad, a affirmé que « près de 80% des villes et villages syriens frontaliers de la Turquie échappent désormais aux troupes du régime« .
Les faux-semblants de la géographie insurrectionnelle
On retombe là sur les illusions – ou les impostures – de ce qu’on pourrait appeler la topographie ou la géographie insurrectionnelle. À partir du moment, où l’armée n’est pas – et ne peut évidemment pas être – présente dans tous les villages, et toutes les montagnes, les attachés de presse de l’ASL proclament que la région est sous leur contrôle. À ce compte-là, comme on l’a déjà écrit ici, les rebelles contrôlent effectivement toute la frontière irakienne, qui traverse un désert sans localité ni routes de quelque importance. Idem pour de qui est de la frontière avec la Turquie, qui  entre le djebel kurde de Lattaquié et Jisr al-Chougour à l’ouest et, disons la ville d’al-Bab  à l’est, court sur au moins 250 kilomètres dans une configuration de montagne ou de désert : il est impossible hélas à l’armée syrienne de poster des hommes en quantité minimum derrière chaque col, dans chaque village, sur chaque chemin d’une région aussi étendue et au relief aussi tourmenté.
L’ASL en situation d’insécurité au nord d’Alep et d’Idleb
Dans ces conditions géographiques, ce qui compte pour un camp comme pour l’autre, c’est de contrôler certaines villes et routes stratégiques, ou d’importance politique dans le cas d’une grande ville, certains postes frontières avec la Turquie, qui permettent de constituer des points d’appui ou d’acheminer des renforts sur tel ou tel point du front.
Prenons la région nord d’Alep : le drapeau rebelle flotte sur des petites villes – ou des quartiers de celles-ci – comme al-Bab, Azaz, Anadan, Marea, Tall-Rifat et jusqu’à Hreytane, à 4 ou 5 kilomètres des portes nord d’Alep. Mais toutes ces localités sont quotidiennement soit bombardées par air, soit disputées au sol par les soldats syriens. Et les rebelles ont échoué dans toutes leurs attaques contre les aérodromes militaires de Taftanaz (20 kilomètres au sud-ouest d’Alep) et de Menakh (35 kilomètres au nord d’Alep et donc tout près de la frontière).
Et sur la route qui court d’Alep à la frontière turque en passant par Anadan, Tall Rifat, Azaz, comme sur celle qui à l’est file vers al-Bab, les colonnes motorisées rebelles sont régulièrement mises à mal par les hélicoptères, ou les embuscades au sol de l’armée. C’est encore arrivé mercredi 19 septembre, où une quinzaine de pick-up ASL ont été détruits par l’armée sur ces deux axes. Et trois bus à l’est de Mayer dans une embuscade tendue par l’armée  – or Mayer se trouve à une dizaine de kilomètres au nord de Hreytane, donc en plein territoire soi disant contrôlé par la rébellion.
Ce qui signifie que les rebelles, même dans leurs zones prétendument « libérées » ne sont en sécurité nulle part, et que notamment leurs voies de ravitaillement vers le « front d’Alep » sont partout ou presque menacées.
Même en faisant la part d’exagérations propagandistes, des dizaines de ces pick-up de la rébellion ont été détruit ces dernières semaines dans le seul secteur d’Alep : l’ASL est en situation d’insécurité dans les zones qu’elle prétend avoir « libérées »….
À l’est de ce secteur, l’armée est présente, par exemple à Manbej, petite ville située à une cinquantaine de  kilomètres à l’est d’al-Bab sur la grand route n°4. On sait que l’armée a encore infligé des pertes aux insurgés à Maskana (80 kilomètres à l’est d’Alep). Et au-delà, l’ASL est contenue par les milice kurdes qui certes jouent leur carte mais se sont dans l’immédiat affrontées aux groupes rebelles ; plus à l’est encore des capitales régionales comme ar-Raqqah et al-Hassaké sont toujours contrôlées par le gouvernement. Parlons aussi des postes ou des villes frontières : au nord d’ar-Raqqah par exemple, le poste de Tall al-Abyad a effectivement été pris voici quelques jours par un groupe de combattants islamistes ; mais l’armée a aussitôt déclenché une contre-offensive, obligeant l’armée turque à déployer des troupes dans ce secteur. Au nord-ouest d’Alep, les rebelles semblent toujours tenir Bab al-Hawa, pris fin à la mi-juillet. Mais en tout ils n’auraient sous leur contrôle que trois des sept postes échelonnés d’ouest en est, sur environ 300 kilomètres de frontière : Bab al-Hawa, donc, Al-Salama et Jarubulus (sur l’Euphrate, à 100 kilomètres à vol d’oiseau à l’est d’Alep)
À l’autre extrémité (ouest) de cette frontière syro-turque, une ville comme Harem est toujours au pouvoir de l’armée, de l’aveu même des rebelles qui affirment l’ »assiéger« . Mais là encore, établir des barrages sur une ou deux routes d’accès ne signifie pas encercler durablement. Du reste, l’armée est aussi présente à Salqin, une dizaine de kilomètres au sud de Harem, où elle disputent des quartiers de la ville à l’ASL. Plus globalement, les compte-rendus de Sana l’attestent, les militaires s’ »accrochent » quotidiennement avec les insurgés au nord d’Idleb et de Jisr. Rien que ce mois, nous avons pu rendre compte d’affrontements – terrestres – à Saraqib, Harem, Maaret-Misrine, Sarjeh, Besnia, Abou al-Zouhour, petites villes ou gros villages du gouvernorat d’Idleb où l’armée soit repousse des attaques des insurgés, soit entreprend des opérations ou tend des embuscades contre eux.
Au fait, si la frontière syro-turque est globalement aux mains de la rébellion, pourquoi l’armée turque déploie-t-elle des forces en différents points de celle-ci ? Pourquoi Ankara se plaint-il assez régulièrement de tirs syriens ayant atteint des « réfugiés » sur son sol?

Un geste pour remotiver les parrains internationaux

Redisons-le, ce transfert d’un état-major sans réelle autorité dans un bout de territoire syrien traduit d’autres préoccupations que militaires. Non seulement on entretient une flamme médiatique bien vacillante mais on s’efforce de regagner l’indulgence de puissances étrangères sans doute un peu lassées de l’insuccès persistant de leurs protégés. D’ailleurs, al-Asaad l’a reconnu lui-même devant un micro de l’AFP le 5 septembre : il avait alors déclaré que les dirigeants rebelles cherchaient à restructurer l’ALS pour tenter de convaincre une communauté internationale réticente à l’idée d’armer la rébellion « sous prétexte que (l’ASL) n’est pas une véritable institution ».

Car, comme l’écrit  l‘AFP elle-même, l »’ASL, qui compte des milliers de combattants, est minée par des rivalités internes, alors que les généraux à l’extérieur et même à l’intérieur peinent à assurer la coordination avec de multiples groupuscules qui ont proliféré et revendiquent une certaine autonomie« .

Selon le colonel al-Asaad, le transfert de l’état-major ASL a été décidé après des « arrangements » avec les chefs rebelles sur place (lesquels ?), et le but est de commencer « bientôt » le plan de « libération de Damas ». Rien que ça ! On a déjà entendu ce genre de tartarinade en juillet dernier. Décidément, la « bonne nouvelle » annoncée par al-Asaad au « peuple syrien » est un nouveau leurre politico-médiatique !

 

 

Al-Asaad commande au moins à son domestique…

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

221 commentaires à “L’état-major ASL en Syrie ? Un non événement militaire !”

  1. Bassel BisSo dit :

    SCANDALEUX// FORCES SPECIALES FRANÇAISE EN SYRIE A VOIR

    http://www.youtube.com/watch?v=N-nqIAcbeMw

    • salim dit :

      Il n’y a rien à mon sens de tangible sur cette vidéo qui attesterait de la présence des forces spéciales françaises. L’une des personne porte un tee shirt avec un blason au drapeau français et apparait plutôt comme étant bien équipé, mais rien n’atteste qu’il le soit pour autant. A moins que j’ai loupé d’autres indices.
      Cela étant, je ne remet pas en question l’implication des forces françaises en Syrie.

      • joska dit :

        salim, vous avez raison, d’autant plus que le soi disant militaire des forces spéciales françaises parle aux syriens en syrien mais pas une fois en français! D’autant plus qu’il ne se montre pas en tirant aux militaires de l’armée arabe syrienne! quelle belle propagande à mes yeux

      • Akyliss dit :

        je suis d’accord avec toi Salim, ce n’est pas une personne des forces spéciales française !
        et d’ailleurs ils ne se montrerons jamais pour donner une preuve qu’ils sont bien sur place.
        le fait d’avoir un blason sur un tee shirt tout à fait normal avec une pub imprimée dessus prouve que ce n’est que de la comédie si le but était de prouver que Hollande est impliqué dans cette guerre en Syrie.

        Hollande et les autres sont bien impliqué et pas besoin de ce genre de vidéo pour le prouver, il suffit de voir l’hypocrisie des dirigeants occidentaux quand il s’agit d’un pays « allié » arabe ou tout simplement vis à vis d’ « Israel »

    • N. le Natio dit :

      Mouais, enfin il n’a ni l’air d’un professionnel ni une tête de soldat de l’armée française. Pas non plus un Français musulman partit faire le djihad car dans ce cas il aurait bien comme ici un T-shirt d’américain, mais jamais avec un drapeau français dessus. Il a juste du se coller un écusson, d’autant plus que les blasons français sur les manches des soldats n’ont pas cette forme là et ne se portent pas sur des habits civils.

      Regardez comme ils se battent n’importe comment, entre les gars qui hurlent (et révèles leurs positions) ceux qui tirent au hasards sans prendre la peine de viser alors que d’autres traversent la rue tranquillement, c’est n’importe quoi! Ah oui, et puis le mec en orange assis juste là ou l’ennemi est censé tirer c’est pas mal non plus dans le genre professionnel.

      • Nestor dit :

        Peut être des instructeurs militaires de la 7éme Compagnie alors.

        http://www.youtube.com/watch?v=sqBLWoWT5Is&feature=related

        Ce qui expliquerai a la fois leur niveau de professionnalisme in-com-par-able et la mort soudaine de leur chef Pierre Mondy ?

        http://www.closermag.fr/content/72253/obseques-de-pierre-mondy-alain-delon-marc-lavoine-et-les-autres-lui-rendent-hommage

      • georges dit :

        moi je trouve qu’il a l air d’un professionel qui peut faire ce qu’il veut il a meme une oreillete pour comuniquer

      • RoyL dit :

        Je suis assez d’accord avec vous — ou alors un *professionnel*
        du contrebande, du racketter?, et ainsi de suite, peut-être.

        Un professionnel surement n’essaierait pas de *se faire noter*
        comme tel (wannabe) devant la camera, ou aimerait à se laisser
        reconnaitre. Je ne peux pas parler pour la France, mais pour la
        Suisse, je vous assure que si vous vous employez comme soldat à
        l’étranger — pas au service de la Suisse je veux dire — vous
        allez être arrêté dès que vous remettez pied en Suisse; vous
        allez être jugé, et vous allez passer quelques mois en prisons –
        parce que servir dans une armée en dehors de celle suisse est
        interdit par la loi pour tout soldat suisse; et cela, bien sur,
        pourvu que les autorités suisses en viennent à connaissance.

        Vous avez remarqué l’essentiel, qu’est-ce que je peux ajouter?
        Que pendant les quelques minutes de la durée de la vidéo, il y a
        eu trois, quatre blessés, dont un probablement gravement (il
        n’arrive plus a bouger du thorax en bas et n’arrive plus à
        maintenir la tète droite sans grand perte de sang visible) de
        leur coté — pour …?! (Un professionnel dirait adieu, qu’est-ce
        que je fais ici?!)

        • RoyL dit :

          Exception: la Garde suisse pontificale au Vatican (où ils sont
          tous suisses exclusivement by the way). Mon caporal d’école
          recrue (à Bremgarten, en Argovie), venait juste de rentrer après
          quelques années — le minimum — de service comme garde suisse
          (il avait rencontré à Rome sa femme à devenir). Il parlait un peu
          l’italien, qu’il avait appris, et avait ainsi été assigné — pour
          son désespoir — à une compagnie de tessinois, lesquels ont la
          réputation d’être parmi les soldats les plus indisciplinés.

    • Colonel Patouillard dit :

      Intéressant et atterrant.
      Des clowns frimant en vase clos. Pas d’encadrement, tirant n’importe comment surtout préoccupés d’être dans le champ de la caméra. Manifestement passablement handicapés du bulbe. Des intoxiqués par les jeux vidéos, probablement. Avec des Mickeys mousses pareils Fabius peut faire une croix sur ses projets. Je souhaite bonne chance aux émirs grassouillets avec leurs recrues de choix !

      • Marie-Christine dit :

        Dîtes Colonel, je ne suis pas très familière des choses de la guerre sur le terrain, mais si c’est ça la « guerre » !? Et quel gachis de munitions ! Mais enfin, c’est peut-être juste pour le temps de la vidéo…

        • Colonel Patouillard dit :

          Oui, Marie-Christine, c’était peut-être leur quart d’heure de récré. L’émir du Qatar distribue les balles comme des smarties. On peut se demander aussi si les blessés ne l’ont pas été par des « tirs amis », un peu agités et pas seulement du bulbe, les « libérateurs ».

      • résistance2 dit :

        Mon Colonel, à mon humble avis, je crois que vous avez admirablement résumé la situation!

    • pad60 dit :

      Je suis mort de rire en regardant cette vidéo de sois disant force Française le mec qui a mis un autocollant bleu/blanc/rouge sur un tee shirt civil c est grotesque. Il se déplace n’importe comment, sa gestuelle est elle aussi orientale. et enfin aucun militaire Français ferait autant de bruit en se battant au contraire. Je pense que oui, Il y a des forces Française en Syrie mais ils Ne sont pas nombreux et surtout ils ne sont pas sur le terrain a faire les guignols a danser comme eux. Ce qui est dommage c’est tous ces blessés et morts !

      • résistance2 dit :

        Si cette personne est un membre des Forces Spéciales françaises, alors, comprenez-moi de plaindre ce pays!

        • Louis Denghien dit :

          Arrêtez de fantasmer : il n’y a aucun membre des forces spéciales de la DGSE et autres à Alep ou ailleurs en Syrie : vous prenez la France pour une puissance impériale ? Elle va tout juste essayer d’aider les Maliens à récupérer le nord de leur pays… Des téléphones, c’est bien tout ce que Laurent Fabius pu envoyer comme secours à la rébellion ! Le type qu’on voit dans la vidéo est sans doute américain (mercenaire ou régulier).

          L.D. & Infosyrie

    • Vlad dit :

      ah ces djihadistes..ils sont aussi fan de l’equipe de France de football va savoir!!

      Manquerait plus qu’ils portent le tshirt de ribery ou benzema

    • Baki dit :

      Juste un mec avec un écusson.

      Dans le style, je suis con, je sais pas me servir d’une arme, et je termine tiré comme un lapin, il y a cette vidéo aussi.

      http://www.youtube.com/watch?v=xNcUQ-TcFTQ

      • kegan dit :

        Ca c’est du crétin!! et apparemment il y en a un autre qui lui en a donné l’ordre …

      • Observateur rationel dit :

        Avec son ombre qui le précède par terre, ce type s’est suicidé face à une armée régulière…De plus ses rafales sont téléphonées en terme de timing…Tout ça à cause des gars qui l’ont incité…Les cimetières débordent de gars comme çà !!

        • joska dit :

          Observateur rationel, je suis tout à fait de votre avis car il était blessé en montant dans le véhicule qui le transportait mais leur centre de soin devait être assez loin et il fallait se débarrasser de blessé gênant!

      • balain dit :

        Pas mal ,quel con ce mec

      • logripet dit :

        Ce ne sont absolument pas des FS français.

        • résistance2 dit :

          Qui sait! Jusqu’à preuve du contraire, tout porte à croire qu’il s’agit d’un élément des Forces Spéciales françaises. C’est peut-être tout simplement leur niveau! Il ne faut s’étonner de rien dans la vie, ni n’exclure quoi que se soit d’ailleurs! Wait and see!

      • Le Gardien dit :

        Rambo en 3 dimensions, pis en 3 épisodes.

        À voir… dans un cinéma près d’chez-vous.

        Sauf que là, il ne joue pas dans un film de Rambo. Là, y’a pas d’reprise…

    • donk dit :

      Ces t-shirt font partie de l’aide non léthale envoyée par Fabius.

    • Marcel dit :

      Homs : 3 leaders de l’ASL « Ibrahim Al Raz », « Wakhaled Jaou », et « Mohammed Hamadi » tués par l’armée Syrienne.

      http://www.youtube.com/watch?v=DfTnt6kDMvI

      http://www.youtube.com/watch?v=iI34SzW90zk

    • Marcel dit :

      Le lien vidéo (Homs : Un dirigeant de l’ASL « Ibrahim Bakir » tué par l’armée Syrienne) :

      http://www.youtube.com/watch?v=MP7J0Ty1jgs

      • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

        Quelle tristesse cette violence, cette guerre nous bouleverse, quand nous voyons l’état des rues et des immeubles nous voudrions bien en voir l’épilogue au plus vite…

    • martin dit :

      Bof, juste un chandail banal. De plus, le mec semble être un arabe. C’est pas une preuve.

    • willem dit :

      Ecusson français ,oui,mais ce qui est plus important c’est son tee-shirt marqué  » Xe  » au dos ,qui est le nouveau nom (depuis quelques années) de l’entreprise privée « Blackwater » qui louent des mercénaires ,et qui ont leur base d’entrainement au Qatar.

  2. idriss dit :

    he bien elle tres belle cette force speciale il faut pas qu’il est une guerre avec unpays etranger.avec des conseillers pareil la france est vernie.
    dejas deux rats blesse et la suite sera leur eradication totale avec ou sans les conseillers talmudiques

  3. Marcel dit :

    Bataille dans la région d’Alataareb (banlieue d’Alep), un commandant militaire de l’ASL « Omar Walid Aroub » tué par l’armée Syrienne. Les medias Syriens annoncent que des centaines de terroristes ont été éliminés dans cette bataille.

    http://www.youtube.com/watch?v=u99VKtb4oWo

  4. JEAN SANNI dit :

    qui gagne vraiment le terrain en syrie moi je soutien plutôt bachar el-assad. mais ki gagne le terrain pourquoi la Turquie soutien les rebelles?

    • kegan dit :

      On sait pas pourquoi, il faut demander aux turcs… Ca semble plutot gtatuit (mais ils en touchent quand même le prix par les gens du golf)…

      • antioche dit :

        J’ai entendu aujourd’hui sur RFI que les rebelles contrôlaient 80/100 du territoire de l’extrême nord syrien. Ce qui en définitive montre que les rebelles perdent du terrain et qu’ils seraient même en voie de disparition. car d’après les même sources au début de la guerre les rebelles contrôlait
        80/100 du territoire syrien en entier. Mais dit avec la subtilité des radios mainstreams on a l’impression que ces pingouins gagnent sur le terrain.

  5. Frantz Fanon dit :

    Ne criez pas au scandale! C’est la réalité de ces pseudo-démocraties bourgeoises europénnes! La démocratie comme gouvernement populaire n’a fonctionné que pendant des moments extraordinaires: le gouvernement de Robespierre (1793-94), ou la Commune (1871). Du reste, que de la tyrannie. Je ne trouve pas de tout scandaleux la présence de forces spéciales françaises en Syrie. Ce qui est scandaleux, c’est que nous continuons à parler de nos états européens en terme de ‘démocratie’.

    • branarkelt dit :

      Apprenez Monsieur qu’il n’y a peu de différence entre une « démocratie » et une dictature car la dictature c’est » ferme ta gueule » et la démocratie c’est « cause toujours ».Seule la manière change mais le résultat en sois est le meme

      • dalla dit :

        absolument juste comme vous dites m. branarkelt « cause toujours mai tu es un mouton.

      • Auda dit :

        Pas faux ! Et mieux vaut parfois une bonne dictature qu’une démocratie pourrie… si tant est qu’elles ne le soient pas presque toutes aujourd’hui.

    • houssman dit :

      ils mont lair desesperés ces rebelles… les occidentaux aussi dailleurs…

      • vanda dit :

        Désolé mais pour moi la présence de forces françaises en Syrie est inacceptable ! De la mème manière que je ne tolèrerai jamais qu’ un autre pays s’ ingère dans nos « affaires  » il est inacceptable que nous le fassions dans un autre pays et surtout avec les objectifs inavouables que se donnent nos dirigeants !

    • roll dit :

      @Frantz Fanon

      Vous n’avez pas usurpé votre pseudo, « Frantz Fanon ».

      Vous lui faites honneur.

      A votre généalogie historique, très juste, j’ajouterai, cependant: : plusieurs moments de la Révolution Russe, ainsi que que la Révolution Allemande (1918).

  6. Cécilia dit :

    Damas

    Tous les moyens sont bons pour les terroristes. Ici, une découverte par l’armée syrienne d’une bonbonne de gaz prête a l’explosion cachée dans les égouts :

    http://www.youtube.com/watch?v=gveUfcVm10A&feature=plcp

  7. Nestor dit :

    (Je parlais de la video de Bassel BisSo)

  8. viguer3 dit :

    Et si c’étaient les Turcs qui avaient eu finalement la bonne idée de les expulser? Ce n’est pas logique qu’ils prennent le risque de s’installer en Syrie alors qu’ils ne maîtrisent rien sur place et qu’ils finiront par se faire capturer par l’armée syrienne si elle est effectivement en train de reconquérir le nord du pays.

    Les Turcs subissent de fortes pressions des Russes, des Chinois et des Iraniens, et n’ont objectivement rien à gagner d’une destruction de la Syrie, sinon plus de troubles avec les Kurdes, des revendications indépendantistes des alévites du Hatay pour être rattachés aux alaouites de Lattaquié et des revendications territoriales arméniennes. Bref elle aussi risque l’éclatement.

    Peut-être un tournant: à voir, souhaitons qu’il soit dans le bon sens.

    Quelques liens intéressants sur la bêtise des Européens:

    http://vieilleeurope.free.fr/?p=1538

    http://www.xavierguilhou.com/Clients/Guilhou/site_xavier.nsf/005546776102f9f0c1256d09002800c8/fa9f089bd6f78f2fc125794a004bd1f0/$FILE/L%27%C3%A9nigme%20syrienne.pdf

    @ Bassel BisSo: ce sont autant des forces spéciales françaises que je suis un jihadiste takfiriste libyen… L’écusson et l’oreillette ne font pas le commando!

    • branarkelt dit :

      Cet idiot d’Erdogan vient juste de percuter qu’il s’est fait manipulé ,la Turquie est un patchwork ethnico-religieux ,les alévis ne sont pas tous arabes ,beaucoup sont « zazas » ,turque,ou kurde .La Grece,l’Azerbaidjan,l’Arménie ont tous des revendication territoriales .Ce pays est entouré de pays qui détestent son pays et son apprivisionnement énergétique dépend entièrement de voisins hostiles .Ce qui sauve la Turquie d’un éclatement c’est son armée que cet idiot affaiblit par des purges et surtout le fait que la Turquie fasse partie de l’Otan

      • DjenghizKhan dit :

        Tu devrai mesurer tes propos quand tu parle du Premier Ministre d’un pays…

        • branarkelt dit :

          Idiot est un adjectif qualificatif et non une insulte Monsieur !! Quand je pense qu’il avait réussis à relever l’économie et le poids diplomatique de son pays après beaucoup d’éffort et qu’il vient de saborder une grande partie de cela par une décision particulièrement stupide ,donc c’est un idiot ! Ne vous inquiétez pas ,nous les Français avons le champion des idiots à l’heure qu’il est

          • DjenghizKhan dit :

            Tout adjectif qu’il soit, il signifie quelque chose qui ne correspond pas selon moi…là n’est pas le sujet…l’avenir dira très prochainement qui est idiot de qui ne l’est pas…cela fait très longtemps que nous sommes là, notre histoire est celles d’empires…tout les pays qui nous entourent ne peuvent pas en dire autant.

        • Khodr dit :

          Mais tu es de retour KHAKHA!

          Pourrais tu finie ta phrase ? Si ce n est trop te demander!

          • DjenghizKhan dit :

            Je ne parle pas tout à fait ta langue toi…avec tout le respect que je te dois.

          • Khodr dit :

            Ah oui excusé moi mon cher monsieur! Vous êtes un ottoman !
            Même vos paroles ont une certaine valeur aussi grande que votre calife le sultan ERDOGAN alias Abdul Hamid,
            dit le sultan rouge
            Mes respect le neo-ottoman

      • résistance2 dit :

        Entièrement d’accord avec toi, branarkelt, car c’est tout simplement la réalité que tu relates si bien qui aurai du d’emblée s’imposer à l’esprit de Receip Erdogan. Mais bon, tout le monde n’est pas lucide, et encore moins fin.

        • DjenghizKhan dit :

          @ Khodr,

          AbdulHamid est appelé le sultan rouge par les ennemis de l’Islam en Turquie, les musulmans en Turquie appelle ce sultan Abdul Hamid Khan, pour différentes raisons dont une en particulier, la gifle qu’il a mis à l’émissaire des sionistes qui voulait prendre de force ou contre de l’argent la Palestine. Voici qui sont mes ancêtre et voici de qui se revendique mon Premier Ministre R.T. Erdogan.

          • Khodr dit :

            C est votre vision des choses!
            Pas celle de tout le monde!

          • Khodr dit :

            Et je ne pense pas que nous avons la même définition du sionisme car aujourd’hui MR le grand erdogan est un grand sioniste, allié d israel et du qatar et arabie saoudite!
            votre monsieur erdogan sans fou de la cause palestinienne ou arabe , il a juste cherché a avoir le coeur des musulmans et arabes pour ppuvoir essayer de ce refaire un mini empire ottoman, devenir le guide!sauf qu il a échoué et aujourd’hui la guerre est au porte de l empire et la rébellion y est déjà!
            Donc notre tres grand erdogan souteneur du terrorisme d état , égorgeur de femmes et d enfants c est complètement loupé!
            MR le grand erdogan est retourné chez ces maîtres US et ISrael comme un petit toutou!
            Votre Turquie ne sera jamais accepté ni par le monde arabe ni pare les EU, elle restera comme toujours seule , le seul pays qui en veut c est Israël , le pays de la traîtrise , Faite un sondage sur ce forum ou dans plusieurs pays antisioniste et vous verrez de vous même .
            Cordialement
            Bien cordialement

    • l'oeil de Moscou dit :

      Cher Viguer3 vous avez d’excellentes références.

      Le lien en question est le podcast d’un Entretien d’une heure et demi avec Xavier Guilhou, à propos de la crise syrienne et de ces conséquences sur le plan géopolitique. Xavier Guilhou, historien et géographe, est titulaire de plusieurs doctorats en Sciences Humaines et en Sciences Politiques. Il est aussi auditeur de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale).

      Le thème de cette Chronique de la vieille Europe du 18 septembre est :

      « Géopolitique de la Syrie. Face à la crise syrienne, l’Occident apparait affaibli, divisé, déstabilisé dans ses stratégies de résolution de ses propres crises internes et en repli sur ses stratégies de projection de puissance face à un Orient qui se « poutinise » dans ses postures aussi bien à Ankara, qu’à Téhéran ou à Jérusalem. »

      Vous pouvez le telechargez ici :
      http://pehele.podomatic.com/

      ou en simple écoute ici :

      http://pehele.podomatic.com/player/web/2012-09-18T17_58_18-07_00

      • DjenghizKhan dit :

        @Khodr,

        Mr Erdogan, son gouvernement et la Turquie ne sont pas sioniste, nous venons de rompre toute relation diplomatique avec Israël, il fallait attendre d’avoir raison pour le faire, et nous l’avons fait. Et nous n’avons pas rompu pour le plaisir de rompre, mais nous avons rompu parce que la notion de justice a dicté nos actes.
        Ensuite, selon ma lecture des choses, nous sommes effectivement dans le même camp que les pays que tu cites mais pas pour les mêmes raisons qu’eux, nous étions avec les occidentaux en Libye, mais mon premier ministre a été acclamé par la foule lors de sa visite dans ce pays contrairement à Sarko et Cameron.
        Nous avons refusé le passage des armés américaines lors de l’opération en Irak. C’était le même Erdogan.
        Nous avons été les seuls à aider durablement la Somalie, c’était encore Erdogan.
        Les pourparlers de paix entre la Syrie et Israêl, c’était encore Erdogan etc…
        Je ne sais pas si tu sais, mais dans notre foi, les actes valent par leur intention, donc 2 actes identiques peuvent avoir 2 intentions différentes et donc 2 rétributions différentes auprès du Seigneur de l’univers.
        Mr Erdogan s’en fout de la cause arabe, et je m’en fou de la cause arabe, par contre Mr Erdogan soutient jusqu’à la moelle la cause de l’Islam et je soutiens jusqu’à la moelle la cause de l’Islam, nous ne sommes pas des nationalistes ou des patriotes, nous sommes des musulmans, nous sommes pour la Oumma.
        L’objectif n’est pas de recomposer l’Empire Ottomans juste pour le plaisir, l’objectif final est de remettre l’Islam et les musulmans à sa place…rétablir l’équilibre et la justice.
        Dans ce monde où l’économie règne, ton pouvoir dépend de ta puissance économique et nous sommes en train de devenir un géant économique, avec comme objectif de peser en faveur de la Turquie, des musulmans et des opprimés du monde entier.
        Pour ce qui est de notre aura dans le monde musulman, mon ami, sans vouloir te contredire, mais je sais que nous n’avons jamais été aussi populaire auprès de nos frères musulmans dans le monde entier que ce que nous sommes actuellement de Rabat au Maroc, en passant part Dakar au Sénégal, jusquà Samarkand, en passant par Ryad, jusqu’à Kandahar…alors bien sur tout ce que je viens de dire ne te plaira pas; mais je n’y peux rien; ce n’est que la vérité.

        • Louis Denghien dit :

          Erdogan ne dérange pas Israël, contrairement à Bachar. Et il plait beaucoup aux Américains, contrairement à Bachar.

          L.D. & Infosyrie

          • Djenaghizkhan dit :

            Louis, pour moi déranger ou non ce pays en question n’est pas une référence de quoique ce soit, mais vu que tu emploi cet exemple, je vais le reprendre pour le besoin de mon argumentation.
            Louis, tu te trompes et lourdement en plus…actuellement le pays et la personne qui dérange le plus le pays que tu cites est la Turquie et son Premier Ministre. Si tu sais comme moi ce qui se trame dans ce monde depuis la nuit des temps et où on en est actuellement de cette confrontation, tu dois savoir et reconnaître que la plus grosse épine dans le pied des mondialo-atlantiste est le modèle que nous proposons en Turquie.
            Alors, tu vas me dire, comment se fait ce que ce modèle semble être dans le même camps que ceux que nous dénonçons? Il n’en n’est rien, j’ai écris plus haut que 2 actes identiques peuvent avoir 2 intentions différentes et donc avoir 2 significations différentes…il en va de même ici, nous poursuivons des objectifs ultimes différents de celui de l’autre camp, mais dans cette poursuite il arrive parfois que les 2 camps opposés se retrouvent sur un même objectif intermédiaire…et c’est ce qui est le cas aujourd’hui en Syrie. Ce qui compte c’est l’objectif ultime.
            Le Seigneur de l’univers, reconnait les siens, et lorsqu’un innocent meurs, sa place est au paradis, et le Seigneur de l’univers est le plus savant.

            cdt

        • khodr dit :

          de samarkand a kandahar, teheran , bagdad, damas , beyrouth cela m etonnerai que ton premier ministre a du soutien ,
          par contre tunisie lybie, qatar , ryiad, TEL AVIV, je n en doute pas ,
          si ta foie et celle de ton premier ministre que tu cheri tant est la meme que les terroristes que vous habrité sur votre sol et que vous envoyé en syrie egorgé femme et enfant, chretiens et alouite, et minorité, ta foie n est pas l islam.
          PS cela doit faire plaisir a ton gouvernement d envoyé des orde barbare attaqué et tué des syriens armeniens en syrie!!!!
          tu nous parle d islam, donc en gros ce que tu veu me dire , c est que ton pays soutien la rebellion terroriste en syrie au nom de l islam mais sais tu que la syrie regroupe plusieurs religions autres que l islam? la syrie est autant au chretiens qu au musulmans comme le liban.
          et arrete de me dire que ton pays a rompu ces liens avec israel! faut pas prendre les gens pour des cons
          ton pays a rompu ces liens avec la syrie et ca ne serait tardé avec d autres pays soutiennent la syrie,
          ton pays est isolé
          entouré de plusieurs pays hostile a sa polique, syrie, irak , iran, armenie , grece! sans compté la pression de la chine et la russie
          ton pays a les fesses entre deux chaises et il n y pourra jamais si asseoir, il ne sera jamais accepté par l union europpeenne et ne sera jamais accepté par les pays du moyen orient ou ceux du caucase. le seul pays qui veut de vous c est israel, un pays de juda comme le votre ! vous etes retourné aupres de votre maitre le sioniste apres avoir essayé d amadoué les peuples arabes en vous interressant a la cause pamlestinienne.
          pour moi nous n avons pas la meme definition du sionisme
          pour vous ; etre un anti sioniste c est etre sioniste en vous disant que vous ne l etes pas ,
          vu le leche derriere que ton gouvernement fait au USRAEL Et pays du golf.
          mais bon gardé votre blabla pour essayé d adoucir l image de votre gouvernement.
          c
          salutations

          • khodr dit :

            dernier truc sarko et l anglais ont été aplaudie a benghazi avec drapeau et tout honneur, n oublions pas la presence de BHL

  9. Victorserge dit :

    c’est bien qu’il vienne en Syrie ; ça sera plus facile de descendre ce fils de pute

    • Khodr dit :

      Oh Serge!!
      Quel vulgarité!
      Mdrrrr
      Mais je te rejoins en disant ces fils de quatains car j ai promit de tenir ma langueur et être plus courtois !

      • DjenghizKhan dit :

        On ne peut pas discuter sereinement avec toi, je sens ta forte émotion…tes propos ne sont pas fondés, j’y ai déjà maintes fois répondu…mais tu ne veux pas entendre…parce qu’aveuglé par ton patriotisme bidon…c’est pour cela que nous ne faisons pas de patriotisme ou de nationalisme, seule la Oumma compte.

        • Louis Denghien dit :

          Ha, les masques tombent et une barbe fournie apparait aussitôt ! Le patriotisme, et même le nationalisme, ne sont pas des sentiments « bidons », ils sont la colonne vertébrale de cette résistance syrienne. Du reste votre Erdogan sert le nationalisme grand-turc.

          L.D. & Infosyrie

          • DjenghizKhan dit :

            Mon masque n’est tombé que pour toi…parce que sinon je n’avançais pas caché, du reste je ne suis pas barbu; ni fournie, ni quoi…bref, et oui tu as raison le patriotisme et le nationalisme sont les colonnes vertébrales de cette résistance syrienne, c’est tout ce que je voulais t’entendre dire. Donc nous autre, avions tiré les conséquences de ce que tu viens de confirmer ici.
            Et por favor, ne conjecture pas sur ce que sert d’autre à part toi.

            cdt

          • Khodr dit :

            toi djengizkhan qui aime jouer sur les mots, ne comprend tu pas quand Louis te dis barbu, ,tu me déçois !

        • Khodr dit :

          Ta puma n est pas la mienne!
          Ton patriotisme est du sionisme !
          Ne transfert pas ton émotion d un sioniste refoulé par l occident et l orient sur moi !
          Tu es sioniste et tu es même refoulé par les sioniste !
          Les turque resterons à jamais isolé

          • Khodr dit :

            Ta ouma n est pas la mienne !

          • Khodr dit :

            @ Djenghizkhan

            Je te cite:
             » Mr Erdogan s’en fout de la cause arabe, et je m’en fou de la cause arabe, par contre Mr Erdogan soutient jusqu’à la moelle la cause de l’Islam et je soutiens jusqu’à la moelle la cause de l’Islam, nous ne sommes pas des nationalistes ou des patriotes, nous sommes des musulmans, nous sommes pour la Oumma »

            Ne me dis pas,que ton Erdogan n est ni un nationaliste ni un patriote!
            C est juste un mensonge de ta part!

            Tu me dis que vous vous en fouté des arabes et des palestiniens!
            Pour ça tu dis la,vérité!

            Tu me dis que le but d Erdogan comme le tiens est l Islam
            Et je te répond que tu n’est pas un musulman ni toi ni ton maître Erdogan
            Sache que vous soutenez ce terrorisme qui attaque et pillent , tue, viole en Syrie comme des musulmanes et en particulier des chrétiens et arméniens , toutes minorités confondu, tu sais que les chrétiens font parti des gens du livre donc il est interdi à tes compatriotes terroristes de les tuer , de les expulser de leur domicile, de les violer etc…..
            Sache que pour moi , tu ne connais ni Oumma , ni l islam, tu n est qu un petit sioniste comme ton maître erdogan l égorgeur de femmes et d enfants, tu es un résidu nauséabonde que ni l occident ni l orient ne veut à part ton maitre le grand Satan sioniste BENYAMIN ,
            tu salis l islam et tu grandis honneur le sionisme, tu te sers de l islam pour faire passer ton message de sioniste contre les peuples d orient chretiens et musulmans.
            et essayer de passer pour un Grand musulman pieu , personne ne si trompe sur ce site pour toi et dans le monde pour erdogan, vous n êtes rien et vous resterez rien dans ce monde ni dans l au delà !

             » lorsque votre esprit erre au gré du vent,
            Vous vous retrouverez sans guide, si ce n est votre solitude,
            Portant ainsi préjudice à autrui et donc à vous même.
            Et pour avoir causé ce tort , vous devrez alors faire appel au bienheureux
            Et attendre quelque peu à leur porte dédaigneuse. »

            Ceux ci représente ton , pays , ton gouvernement!

            Tu te sens agressé ,
            tu nous as révéler une partie de ton vrai visage dans ton dernier post!
            Le grand djengizkhan perd ses moyens!
            Les belles paroles sont remplacer par le visage de Satan qui est le barbu sioniste!
            Tu as été découvert!,
            Tu es né de l enfer et tu retournera en enfer!

            Mes chaleureusesssssss salutations

          • DjenghizKhan dit :

            @Khodr,

            Ecoute, crois ce que tu veux, et comprend ce que tu veux de mes propos…nous verrons bientôt qui avait raison.
            C’est dommage que tes peut être bonnes intentions soient noyés dans ton océan de propos négatif.

          • Khodr dit :

            @ djenghizkahn

            Verra bien qui rira le dernier
            Je pense que ça ne sert à rien de continué à polémiqué.
            Bonne continuation dans ta oumma et dans ton prêche .
            Bien cordialement

          • Khodr dit :

            @ Djenghizkhan

            De toute de façon tu es à cours d arguments!
            Tu te perd dans tes pensées,
            Tu ne sais plus quoi me répondre donc tu esquive la discutions, tu répond à côté!
            Tu ne me répond pas sur les terroristes d alquaida chez vous, tu ne. Me répond pas sur le soutien de ton gouvernement aux terrorismes !
            Mais tampis tu n es pas aussi digne que tu souhaite nous le faire croire !
            Cordialement

  10. Djazaïri dit :

    Moi j’aimerais que les pouvoirs publics syriens mettent un corps d’élite à la recherche de cet état-major afin de l’eradiquer totalement et définitivement.

    • Marie-Christine dit :

      Oui, mais c’est peut-être une installation-bidon en Syrie ? Ce n’est pas un lieu de villégiature idéal pour El-Asaad, qui jusqu’à présent, à moins que je ne me trompe, ne m’a jamais semblé briller par son courage…!

      • I love PUTINE dit :

        La réalité médiatique et la réalité sur le terrain sont des choses différentes.D’après des officiels syriens,
        il y aurait environ 300 groupes différents les uns des autres ; probablement des bandits opportunistes
        a la recherche d’un gain rapide (a quick buck)

    • Auda dit :

      Est-il même seulement réellement en Syrie ?…

    • Khodr dit :

      Une fois sur le territoire syrien , cela sera fait et je n en doute pas une seule seconde!

  11. [...] L’état-major ASL en Syrie ? Un non événement militaire ! [...]

    • maryse dit :

      tient voila les gros porc du FN.Comment infosyrie peut manger de se pain la??
      la majorité de l’armée national Syrienne sont des arabes et ses gens nous vomissent en France et partout ailleurs, pauvre de vous bande de traître a la patrie.
      Vive Bachard et les collabo au sionisme de LEPEN, vous me faite bien rire avec vos larmes de crocodiles.

  12. [...] 2012. Crédit : a.anis/Goran Tomasevic via Flickr (cc) 23/09/2012 – 16h30 DAMAS/ALEP (via Infosyrie.fr) — Le « colonel » Ryad al-Asaad, chef virtuel (et contesté) d’une armée virtuelle, quitte [...]

    • Observateur rationel dit :

      Je pense que c’esu du bluf à destination essentiellement médiatique voir qu’il s’agit d’un élément de plus dans la lutte politique pour le pouvoir sur la base interne à l’ASL. Accessoirement il vise à faciliter le financement par les bailleurs de fonds de ces assoiffés de pouvoir.
      Sur un plan strictement ce serait un suicide. Ils n’ont plus aucun tank, aucun avion, aucun hélicoptere. Dans la mesure où aucune zone d’interdiction aérienne n’est établit efficament dans leur secteur, dès que ce centre soit disant de commandement sera localisé, il sera réduit en cendre…Bienvenu sur le terrain bande de flambeurs…

  13. LafleurJs12 dit :

    Si un « débarqué  » dans la situation en Syrie et désireux d’être informé lisait les dépêches de l’AfP reprises ensuite sans changer un hiota par tous les différents journaux, y compris l’Orient le jour ou « la dépêche de Montréal » dont je ne sais si elle existe, et en passant par les journaux de partout y compris ceux d’Algérie qui souvent font partie du club sportif des amateurs du copié-collé, il se rendrait vite compte que le métier de rédacteur dans ces magasines n’est pas fatigant ! Ils ne font que copier ou mettre sur internet tous à la queue leu leu et dans un bel ensemble, des infos qui sont fabriqués à l’AFP qui en invente plus de 3000par jours et à la façon Coluche pour faire plus dans la quantité.
    Par exemple, on y apprend aujourd’hui, et à quelques centaines d’exemplaires strictement identiques, qu’ »un » « chef rebelle » a déclaré que (sic) la Syrie est sous leur coupe (resic).E t c’est repris comme un grand scoop et bien sûr par les médias tout aussi francs du collier ! Beau métier, celui de journalistes en bureau et qui doit permettre ensuite de continuer à jouer aux cartes sur des écrans vite libérés de ce qui risque d’ennuyer!
    Ce matin et comme tous les matins, c’était comique ! la déclaration du chef de l’ASl qui, sur un ton qui se veut triomphal, annonce à la population syrienne qu’il arrive en Syrie ! Pourtant cette fois, le journaliste de RFI s’est fendu d’un doute en ajoutant que , d’abord il y a non seulement ces innombrables « électrons libres guerriers » et armés par tant d’autres, qui n’en font qu’ à leurs têtes et sont surtout là pour piller à leur seul profit, puis qu’au moins trois chefs qui se disputent le poste et qui sont prêts à se battre mais entre eux sur le terrain.Cela dans l’hypothèse qu’il y aura un futur pour eux (RFI dixit)! Ils vont être bien occupés on n’en doute pas à s’étriper. c’est là le combat des chefs annoncé ! et enfin, personne ne sait où il va atterrir « à découvert » ce grand chef, et sur un terrain où justement on lui reproche y compris par nos conseillers mandatés par Fabius, de ne pas avoir mis les pieds et de s’impliquer seulement en salons turcs.
    Et comme on a l’habitude de lire entre les lignes, m^me en étant que de simples citoyens mis sous intox, on se doute que s’il atterrit en Syrie c’est parce qu un coup de pied quelque part lui a été enfin bien envoyé par des Turcs excédés sans doute et par fortes pressions des conseillers multiples dont certains venus de Paris. (redixit RFI un conseiller de l’Elysée)qui désespère de trouver le dit chef là où il devrait être.
    De plus les donateurs en dollars et armemements ( certains ) voudraient sa où passent tout ce fric et toute cette luxueuses quincaillerie  » létale ou non létale » mais de pointe qu’on leur distribue mais dont on ne sait où elle est revendue. Elle n’est perdue que pour leurs mercenaire sur le terrain envoyés au casse pipe sans rien puisqu’ils n’arrêtent pas de clamer qu’ils se battent héroïquement avec des lance pierre et des silex taillés volés sur tous les sites antiques de Syrie et sans rien de plus.
    Que notre ministre de la défense et Fabius-s’en va-en guerre-en -syrie -mironton-mironton-mirontaine leur conseille de se faire livrer les arquebuses en dépôt au musée de l’Ecole militaire Paris. ça ne coûtera pas trop cher à notre budjet déjà plus en endettement que prévu !
    Je me demande aussi si nos avisés spécialistes de l’armement en court de livraison leur ont conseillé les balayettes pour épousseter le sable qui achève aussi bien qu’on fait pour les chevaux, les engins envoyés par les USA mais juste pour engraisser le marché spéculatif sur les armes, dans le désert saoudien et golfien et que nos chers cheikhs essaient de leur refourguer pour se débarrasser et faire la place pour les neufs tout aussi estampillés démocratiques qui arrivent par jets continus en containers anonymes mais de tous nos pays marchands d’armes !

  14. Phoenix dit :

    ça bouge (dans le bon sens) chez les chameliers d’Arabie Saoudite…

    La peur et la terreur va peut-être changer de camp…et de géographie…

    Dozens of Saudi judges resign in protest at regime pressure

    Sun Sep 23, 2012 11:15AM GMT

    http://www.presstv.com/detail/2012/09/23/263125/saudi-judges-resign-in-protest-at-regime/

    « Qui sème le vent récolte la tempête. »

    Proverbe biblique

    Ce qui expliqué, dans le contexte actuel des agissements de l’Arabie Saoudite et Cie…, dans l’instigation directe du conflit extérieur imposé à la Syrie, via mercenaires terroristes, barbus égorgeurs et fous de Dieu interposés, pour déstabiliser et renverser le gouvernement légal syrien, un retour de balle(s)(pluriel et dans plusieurs sens possible aussi)…, qui en quelque sorte ne serrait que justice… »Divine » pour ceux qui croient et que je respecte, sans moi-même partager la profondeur de la foi, mais les convictions profondes, l’honnêteté et le sens de la justice pour tous, peuvent souvent rejoindre ceux qui croient, dans un seul et même sentiment d’appartenance à un et seul monde humain et humaniste…

    Explication directe et théorique de la citation biblique :

    Ce lui qui provoque des différends risque la querelle. Autrement, quand on provoque de petits troubles, on en récolte de plus importants. Ce proverbe signifie également que quand on provoque le désordre, il ne faut pas s’étonner des conséquences.

    Cordialement à tous

    Phoenix

  15. résistance dit :

    Bonjour,
    Je me présente:
    j’ai été banni du blog d’Allain Jules, tout simplement parce que j’ai humilié et méprisé jusqu’à la moelle un sioniste ayant comme pseudo « AlgerianLover » qui avait au préalable très gravement diffamé sur l’Algérie et les Algériens. Le pire, ce n’est pas mon bannissement de ce blog, mais le fait que, d’une part, personne en dehors de moi ne s’était mouillé à défendre l’Algérie vis-à-vis de ce sioniste, et, d’autre part, personne ne m’a soutenu explicitement après que j’ai attaqué le sioniste. Au contraire, j’avais eu droit à une sacrée volée de bois vert sous forme de remontrances et de reproches par rapport aux obscénités que j’ai utilisé à dessein pour humilier et mépriser le sioniste à la hauteur du préjudice qu’il a occasionné à mon pays l’Algérie en terme d’image de marque. Bien des gens ont fait mines de ne pas avoir compris mon intention, et ce sont uniquement focalisés sur le côté obscène de mes attaques à l’égard du sioniste.

    Ceci dit, passons à ce qui nous fait rencontrer ici:
    Quand la folie des hommes atteint son paroxysme, c’est toute l’humanité qui trinque en se retrouvant au bord du gouffre. Jamais le genre humain n’a été en si grand danger que durant cette année 2012. Quand je pense que l’être humain s’estime civilisé, alors qu’il est inférieur à l’état bestial; au moins ces derniers ne se dévorent pas entre-eux au sein d’une même espèce. Le genre humain s’est maudit lui-même, alors qu’il a tout pour vivre avec humilité, respect des autres et dignité de soi.

  16. Marie-Christine dit :

    Hors sujet de l’articlr, mais…
    Il récidive et enfonce le clou !

    ASSAWRA :
    Vous avez été nombreux à répondre à cet appel dont nous avons pris l’initiative de publier sur « Assawra ».
    Nous nous étions engagés à transmettre aux initiateurs de cet appel les contacts qui se manifesteraient à travers notre site, ce qui a été fait. Aussi, nous le renouvelons, en signe de notre solidarité afffirmée avec la lutte du peuple syrien dans sa lutte pour un véritable changement démocratique dans son pays. – (Al Faraby)

    Appel à la constitution d’un collectif de secours
    à la population syrienne

    Lire à l’adresse:
    http://www.Assawra.Info/spip.php?article887

    Pour moi, c’est un point de non-retour : je vais me désinscrire avec explication de ce site dont j’étais une abonnée depuis une dizaine d’années.
    Avantage subsidiaire : ma boîte mail va s’en trouver soudainement et heureusement allégée, car les posts et communiqués divers d’Assawra la submergeaient pas mal !

    • Marie-Christine dit :

      Voilà, ma demande de désinscription immédiate dûment motivée a été envoyée à Assawra.
      En « souvenir », le dernier résumé d’actualité du site, via les « agences de presse » que je vous transmets : parfois « commodes », mais jamais déterminants. Si d’autres pensent quand même mieux de rester sur leur liste de diffusion, en cas de nouvelle « inédite » (sur la quantité, quand même minime), ils voudront bien s’en charger…

      Syrie : Réunion à Damas du Comité de coordination pour le changement national et démocratique
      http://www.assawra.info/spip.php?article970

      • Souriya ya habibati dit :

        Chère Marie-Christine, je n’ai pas hésité à mettre fin à une amitié de 12 ans à cause de DIVERGENCE de point de vue concernant la Syrie.. Les points de NON-RETOUR sont des choses trop importantes dans la vie.

        Que Dieu protège la Syrie

      • joska dit :

        Marie-Christine, depuis les évènements et la perte d’un petit cousin et un autre grièvement blessé en Syrie, j’ai eu des revers avec quelques membres de famille en France, mais mon père, ma petite soeur et moi sommes très unis dans cette lutte syrienne! Depuis, je ne parle plus à ma nièce qui me reprochait d’avoir écrit que j’étais pro Bashar et sa mère donc une de mes soeur nous ne nous parlons plus! Ma raison de vivre c’est la Syrie qui a donné le jour à mes ancêtres! Donc, vous avez raison, le vide ne durera pas car, malgré que nous ne connaissons pas, vous êtes notre soeur, amie et pensons dans le même sens pour notre sainte Syrie!

        • Marie-Christine dit :

          Bien chers Souriya ya habibati et Joska,

          Merci pour vos deux messages qui me touchent !
          Vous savez depuis le drame que vit la Syrie face à la coalition guerrière otano-sioniste (pour faire bref) contre elle, j’ai dû prendre mes distances avec la plupart des quelques amis et relations syriennes que j’avais, et jamais je n’ai voulu rentrer dans le jeu des manipulations diverses : invitation à des soirées, rencontres et bien sûr manifs !
          Mes recherches personnelles m’ont conduite sur InfoSyrie, et là je peux dire que j’y ai rencontré de vrais Syriens et Franco-syriens, qui m’ont appris, non seulement, à connaître la Syrie, mieux que j’aurais pu le faire dans les livres, de l’intérieur, (c’est pour moi le véritable chemin, en tout cas le meilleur, de la connaissance !) et ce qu’était l’amour de leur pays !
          De cela, je les en remercie tous.
          Chers Souriya ya habibati et Joska, je vous embrasse.

    • I love PUTINE dit :

      Mieux vaut tard que jamais

  17. AVICENNE dit :

    Regardez ces cartes. L’une il y a deux semaines, l’autre en ce moment.
    Puis, regardez les commentaires. C’est à se tordre de rire !.

    Au final, l’armée syrienne est en passe de se rendre car encerclée !

    Il y a des moment ou je me demande si les gens qui pondent ce genre de conneries réflechissent !.

    http://www.liveleak.com/view?i=59b_1348341247

    1- La personne dit que l’armée régulière à progréssé (mais pas trop tout de même = some progress)dans Alep mais…..

    1bis- A l’ouest, un « vent de liberté » arrive à la rescousse !.
    2bis- Au Nord, « les alysés de la révolution » vont tout raser !.
    3bis- A l’Est, « El nino » va les prendre en tenaille !.

    2- Et l’armée pendant ce temps là ?. Que fait-elle ?. Elle attend patiemment le moment où elle va se rendre.

    Chuuuuuuuuuuuuut !, elle n’est pas au courant…..

    • Khodr dit :

      Mdrrrrr

    • joska dit :

      Avicenne merci pour ce moment récréatif

    • kegan dit :

      Elles sont bien ces cartes dommages qu »elles ne soient pas plpus nettes (probablement pas les originaux)…
      Bon on laisse tomber les commentaires; on voit quand même une tres belle avancée vers l’est, et la partie qui esr pris en tenaille (les quartiers derrie Jedida, etaient en cours de nettoyage ce soir (Qastal Harami, Qasr al ouali ..)même Kallasé etait attaqué c’est à dire l’encerclement de la partie sur (en vert)..
      A l’aeroport (mon frere a pris l’avion pour Damas hier) il ne se passe rien..
      Il semblerait qu’il n y a plus qua Al Soukkari et la banlieu est à finir..
      Ce qui est remarquable c’est que la ligne rouge depuis le début ne bouge que dans un et unique sens: d’ouest en est..

      • kegan dit :

        Erratum: J’ai reussi à ouvrir les images; en fait , sur l’image 2, la ligne rouge est plus à l’est, puisque Arqoub a été pris ainsi que Soulayman Halabi, il faut placer la ligne rouge à hauteur de Gisr al Sakhour et au sud, Ferdos a été pris..
        Par contre dans la tenaille Sabaa Bahrat et bab al naser c’est toujours pas fait; ce matin ca chauffait à Sabaa bahrat et il y avait le feu dans un batiment publique et un pompier a été tué et un autre blessé par des coups de feu sur leur vehicule…

  18. Charles dit :

    Bien qu’il n’indique nullement un progrès de l’ASL, encore moins quelque imminent succès militaire, le transfert de l’État-Major de l’ASL est un évènement militaire, tout au moins un symptôme supplémentaire de recul et de défaite.
    Ce n’est pas d’eux-mêmes que les planqués anti-syriens, tel Ryad al-Asaad, décident de quitter leur confortable repaire turc pour aller se mettre à portée de l’armée syrienne en train de saigner les mercenaires de l’OTAN-CCG. Il faut vraiment qu’ils y soient poussés (à coups de pied dans le cul) par Erdogan, car ce qui les y attend c’est le destin des nombreux chefs de groupes armés qu’on a vu tomber ces dernières semaines sous les balles des soldats syriens.
    Ces malheureux planqués ne peuvent pas croire à ce qu’ils disent. Ils savent fort bien quelle est la réalité du terrain, et qu’ils risquent d’être pris dans le mouvement de refoulement massif des milliers de combattants ASL vers la Turquie (voir le commentaire de Tarico http://www.infosyrie.fr/actualite/liban-2/#comment-88156). En poussant dehors les gradés, Erdogan esquisse un mouvement contraire : la syrianisation plutôt que la turquisation de la guerre.
    Alors que la Turquie risque d’être « envahie » par les ASLimistes fuyant devant l’inexorable armée syrienne, des volontaires islamo-fascistes risquent fort de continuer à arriver sur son territoire, si l’Arabie dite saoudite et le Qatar n’arrêtent pas le recrutement et le financement. Or la maison des Saoud n’a pas intérêt à arrêter d’exporter une « énergie rebelle » qui pourrait menacer son trône en l’absence d’échappatoire à l’extérieur de l’Arabie dite saoudite. Ça fait déjà quelques décennies que la monarchie wahhabite purge son territoire de cette manière, ce n’est pas aujourd’hui, alors que les tensions montent du fait de la révolte dans la province orientale et au Bahreïn, qu’elle va renoncer à cette commodité.
    Les intérêts de la Turquie et de l’Arabie dite saoudite commencent donc à s’opposer fortement dans la gestion des mercenaires. N’est-ce pas ce que traduisent leurs attitudes opposées par rapport au groupe de contact de Morsi (Égypte, Iran, Turquie, Arabie), à la réunion duquel il n’y avait lundi dernier (17 sept.) aucun représentant saoudien — ni le ministre des affaires étrangères, malade, ni le vice-ministre, qui l’avait pourtant remplacé en août aux réunions du MNA et du CCG ? Le ministre des affaires étrangères turc s’est inquiété de cette absence : «Les consultations avec l’Arabie Saoudite sont nécessaires parce que le royaume est un acteur clé dans la recherche d’une solution à la crise syrienne». Mais quand Davutoglu parle de « crise syrienne », il entend déjà peut-être « crise turque », si, comme le dit Tarico, « le problème de Bachar devient le problème d’Erdogan ». D’autant que, foncièrement, la maison des Saoud n’aime guère plus le régime démocrate-musulman turc que le régime socialiste-arabe syrien, et qu’à défaut d’anéantir celui-ci elle affaiblirait bien celui-là, l’influence de l’AKP dans le monde arabe n’ayant guère plus sa faveur que celle du Baas.

    • Souriya ya habibati dit :

      Votre intuition sonne juste Charles; les sites pro ont diffusé la semaine dernière la nouvelle du suicide d’un officier syrien dissident résidant dans les camps à Antioche.. il s’est suicidé en apprenant que le merdogan négociait sous la table.. le retour des officiers turcs emprisonnés en Syrie.. en échange des têtes de l’asl.. Les Syriens auraient décliné la proposition du merdogan..

  19. Phoenix dit :

    Les chameliers, décidément ont une obsession de la Syrie et ne savent même plus « s’amuser », ni fêter à cause d’elle, tellement que ça « cogite » (autant que peut se faire, vu leurs neurones restreints et leur myopie géopolitique chronique), car le boomerang est peut-être proche et maintenant plus que possible…

    C’est valable, pour le reste de la troupe de chameliers du Qatar et Cie…

    Nouvelles brèves de Russia Today en anglais :

    September 23, RT News line 11:29

    http://rt.com/news/line/2012-09-23/#id37772

    « Saudi Arabia cancels National Day festivities in solidarity with Syrian people
    Saudi Arabia’s King Abdullah has canceled festive opera performances within the 82d National Day celebrations across the country. The King’s decree was intended to show the kingdom’s solidarity with “the brothers of Syrian people,” reported the Saudi Press Agency (SPA).The UN estimates that around 20,000 people, mostly civilians, have been killed since the uprising against Syrian President Al-Assad began some 18 months ago. About 2.5 million Syrians are in urgent need of humanitarian assistance. »

    « Souviens toi homme, que tu es poussière (SABLE) et que tu redeviendras poussière (retourneras au SABLE).

    Citation biblique de l’Ancien Testament (Ecclésiastiques 38,23)

    Phoenix

    • Phoenix dit :

      Suite de la caravane sérail des chameliers…

      Ne peux m’en empêcher… :D :D:D

      Aujourd’hui moi, demain toi…

      Citation biblique de l’Ancien Testament…

      Phoenix

      N.B. Qui l’aurait cru…, jamais n’ai été si près de Dieu…

      C’est que la Syrie doit faire des miracles…

  20. roll dit :

    Al Faraby / assawra persiste et signe !! (23 septembre 2012)

    Une réponse collective à ces ordures vous semble-t-elle à l’ordre du jour ?

    Comme je l’avais fait remarquer lorsque j’ai envoyé la première fois l’info, à InfoSyrie, (le 13 septembre) : du Parti de Gauche au NPA en passant par le PC, la « gauche » (sic) et l’ « extrême gauche » (faut-il encore en rire !) s’exhibe obscènement en rangs serrés. Que du beau monde! – pourri en état de décomposition avancé! C’est à vomir.

    Ci-joint le message et le lien que je viens de recevoir aujourd’hui (le lien est identique à celui du 13 septembre) :

    « Vous avez été nombreux à répondre à cet appel dont nous avons pris l’initiative de publier sur « Assawra ».
    Nous nous étions engagés à transmettre aux initiateurs de cet appel les contacts qui se manifesteraient à travers notre site, ce qui a été fait. Aussi, nous le renouvelons, en signe de notre solidarité afffirmée avec la lutte du peuple syrien dans sa lutte pour un véritable changement démocratique dans son pays. – (Al Faraby) »

    Appel à la constitution d’un collectif de secours
    à la population syrienne

    Lire à l’adresse:
    http://www.assawra.info/spip.php?article887

    « Appel à la constitution d’un collectif de secours à la population syrienne »

    jeudi 13 septembre 2012, par La Rédaction

    « Les manifestations pacifistes de jeunes dans toute la Syrie réclamant la démocratie depuis mars 2011 ont dévoilé la nature du régime syrien : pour rester au pouvoir en stoppant les manifestations, et punir collectivement les millions de syriens qui ont manifesté quotidiennement contre lui, le régime syrien a pris la responsabilité d’une répression criminelle et d’une confrontation armée. Depuis 18 mois, il a fait plus de 30000 victimes hommes, femmes et enfants (dont plus de 5000 pour le seul mois d’août) tout en expulsant de leurs foyers plus de 3,5 millions de Syriens, (dont 1/2 million ont pu s’échapper en Turquie, en Jordanie, au Liban ou en Irak) en bombardant les quartiers qu’il considère opposants, puis en y envoyant des mercenaires massacrer les familles. Le régime ne cessant pas ses bombardements et destructions, le nombre de Syriens sans toit risque d’augmenter dans les semaines à venir. La pluie et le froid vont aggraver l’insécurité de ces millions de victimes de la répression de masse aveugle du régime.

    Les considérant comme des ennemis, le régime bombarde, exécute ou enlève les déplacés rassemblés de façon visible. Grâce à l’extraordinaire mobilisation de solidarité de la société civile syrienne, la plupart des déplacés sont hébergés, cachés et nourris jusqu’à ce jour par les autres familles syriennes. Par exemple à Deraa, au sud de la Syrie, 45.000 des 60.000 habitants déplacés, après 45 jours de bombardements continus, ont pu être accueillies par les familles des environs. Mais 15.000 d’entre eux n’ont pu trouver de refuge, et restent exposés à la vengeance du pouvoir dans des écoles, des églises, des mosquées, ou dans la rue.

    La population syrienne, par toutes les composantes, sociales, confessionnelles, ethniques et politiques, a pris en charge financièrement les blessés et les déplacés, depuis mars 2011. Des bénévoles ont constitué des réseaux d¹entraide à travers toute la Syrie qui ont assuré les secours depuis le début de la révolution. Les milliers de jeunes des « coordinations » locales démocratiques et laïques qui organisent les manifestations sont également ceux qui, avec d’autres volontaires dans la population, collectent les dons auprès des habitants et organisent les secours.

    Mais après 18 mois de blocus et de bombardements, les familles n’ont plus de moyens. Les réseaux militants et associations de secours syriens à l’intérieur, liées au mouvement révolutionnaire, et qui partagent ses objectifs de société démocratique, laïque et de justice sociale ont réussi à collecter des dons pour nourrir les réfugiés qui ne sont pas pris en charge par d’autres familles jusqu’au mois de septembre. Elles redoutent une forte détérioration de la malnutrition à partir d’octobre et l’apparition de la famine pour la plupart des déplacés sans toit.

    Face à cette urgence, les organisations et personnalité signataires ont décidé de :

    1- D’exiger des gouvernements et instances des Nations Unies la mise en oeuvre immédiate des moyens financiers, juridiques, diplomatiques et logistiques, sans intervention militaire étrangère, nécessaires à l’entrée d’organisations de secours internationales ou toute autre organisation civile syrienne indépendante du régime permettant l’acheminement des secours directement aux millions de syriens dans le besoin, victimes des bombardements, déplacés ou réfugiés, par les organisations de secours internationales, hors de tout contrôle du régime syrien.

    2- D’expliquer à la population française la situation en Syrie et la nécessité de secourir la population syrienne hors du contrôle du régime et par l’intermédiaire des organisations démocratiques laïques issues de la population (organisations de secours locales, coordinations locales et conseils municipaux et locaux indépendants du régime).

    3- De collecter dès maintenant en France des moyens financiers pour les faire parvenir aux organisations de secours démocratiques et laïques de l’intérieur indépendantes du régime. Les organisations de secours françaises et syriennes en France agréées partenaires du collectif garantissent l’acheminement des dons aux personnes qui en ont le plus besoin. Des rapports réguliers ne mettant pas en danger la sécurité des bénéficiaires seront fournis aux donateurs par ces associations partenaires.

    4- D’appeler les organisations progressistes et des droits de l’homme dans les autres pays à constituer des collectifs semblables dans chaque pays.

    Pour vous joindre à cet appel, envoyez votre signature (nom, prénom et profession) à la rédaction du site à l’adresse : redaction@assawra.info qui transmettra.

    Signataires :

    Personnalités : 1. Aïcha Arnaout, poète syrienne 2. Alain Baron, Syndicaliste 3. Annick Coupé, Syndicaliste 4. Aziz Hmoudane, Syndicaliste et militant politique (UFICT – CGT et PCF)) 5. Benjamin Joyeux, Militant politique (Responsable de la commission Transnationale d’EELV). 6. Christian Mahieux, Syndicaliste 7. Driss El Kherchi, Militant associatif (Président ATMF) 8. Frédiric Sarkis, Militant associative (J’aide la Syrie Libre) 9. George Pons, Universitaire 10. Gérard Gendre, Economiste 11. Ghayath Naisse, Militant politique (Gauche révolutionnaire syrienne) 12. Hala Alabdalla, Cinéaste syrienne 13. Ilham Maad, Réalisatrice, France 14. Jean-Jacques Maset-Urpi, Editeur 15. Jérôme Gleizes, Militant politique (EELV) 16. Marc Prunier, Conseiller municipal Gentilly 94, Syndicaliste et Militant politique (FSU et NPA) 17. Marcel Siguret, 18. Michel Bafour, Formateur retraité 19. Michel Kilo, Opposant syrien 20. Michel Morziere, Militant droits humains(Porte parole de Collectif Urgence Solidarité Syrie). 21. Monique Loubeyre-Brasquet, Ecrivain 22. Nadia Aissaoui, Féministe Algérienne 23. Naïssam Jalal, flutiste syrienne 24. Renée Le Mignot co-présidente du MRAP 25. René Magniez, Médecin 26. Renée Le Mignot, Militante associative (Co-présidente du MRAP) 27. Saâd Zouiten, Militant droits humains 28. Salameh Kaileh, 29. Sami Boumadjel, Militant associatif 30. Samia Ammour, Militante internationaliste 31. Subhi HADIDI, Ecrivain syrien 32. Tarek Ben Hiba, Conseiller Régional Île-de-France 33. Ziad Majed, Professeur Universitaire, Libanais.

    Organisations : 1. Inter-co, Inter-collectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe 2. ACDA, Agir pour le changement et la démocratie en Algérie 3. AMAL, Association pour la mémoire algérienne 4. AMDH-Paris, Association Marocaine des Droits Humains. 5. AMF, Association des Marocains en France 6. Association Revivre, (Droits Humains) 7. ATMF, Association des Travailleurs Maghrébins en France 8. ATTAC-France, Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne 9. Collectif CAAC, Comores 10. EELV, Europe Ecologie Les Verts 11. FCMA, Forum Citoyen du Monde Arabe 12. FCSME, Forum Citoyen Solidaire des Marocains en Europe 13. Forum Palestine Citoyenneté 14. Forum Democratique Syrien 15. FTCR, Fédération Tunisienne pour la Citoyenneté des deux Rives 16. LDH, Ligue des droits de l’Homme 17. La Maison Internationale de Rennes 18. Le MRAP 19. Les Alternatifs 20. Manifeste des libertés 21. Mouvement du 20 février Paris/IDF (Maroc) 22. MRAP, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples 23. NPA, Nouveau Parti Anticapitaliste. 24. PADS-Fédération d’Europe, Parti d’Avant-garde Démocratique Socialiste (Maroc) 25. PCF, Parti Communiste Français 26. PG, Le Parti de Gauche.

    • Souriya ya habibati dit :

      « Une réponse collective à ces ordures vous semble-t-elle à l’ordre du jour ?  »
      Mon cher roll, vous avez toujours eu le mot JUSTE.. Il ne faut pas hésiter.
      Que Dieu protège la Syrie de la « ferveur » de tous ces intellos illuminés.

    • Marie-Christine dit :

      Cher Roll
      Cette fois-ci, je vous ai précédé dans l’information…. Je me suis donc désinscrite de leur liste de diffusion. Détails en amont.

      • Marie-Christine dit :

        Cher Roll,
        Information complémentaire -je ne sais pas si elle a été donnée : bien sûr cet appel a été amplement diffusé au stand de Souria Houria à la fête de l’Huma. Il fallait s’y attendre. Le monde est petit chez les bien-pensants de la gauche française et francosyrienne contre la Syrie !
        Une action collective ? Contre qui exactement ? Ne quand même pas trop « s’affoler » : ce n’est qu’une petite pointe de l’iceberg, et je ne suis pas sûre du tout que leur appel et leur rêve de l’organisation d’un « vaste » réseau de « secours » clandestin en syrie soit promis, pour l’instant, à un grand avenir !?
        Il y a un business du « secours » : argent et salaires à la clef ; aussi facteurs de divisions pour un « collectif »… M’étonnerais pas que ce soit un petit nombre d’individus qui se soient déjà cooptés…
        Toujours la même logique : besoin de sous et d’une plateforme possible de « notoriété » personnelle – panier de crabes en perspective. (il y a des sous pour l’humanitaire, dixit Fabius, et il faudrait voir à en profiter ; c’est le filon qui semble marcher pour l’instant…).
        Pour l’instant, je ne vois pas très bien le type d’action collective à entreprendre…? Et je ne sais pas, toujours pour l’instant, si c’est vraiment une priorité ? Peut-être attendre un peu de voir la tournure que va prendre, ou ne pas pouvoir prendre, leur « projet »… Structure « vide », éminemment politique, au bénéfice de quelques uns ?
        Si d’autres ont un avis différent…

        • roll dit :

          Chère Marie-Christine,

          A force de nous croiser nous finirons bien par nous rencontrer!

          Pour la diffusion honteuse (oui, j’ai honte!) de ce torchon à la « fête » (je viens de me mordre la langue jusqu’au sang en prononçant ce mot avant de l’écrire!) de l’Huma, j’étais au courant.

          « Ne quand même pas trop « s’affoler » »?

          je ne crois pas qu’il y ait « affolement » de ma part, du moins je l’espère, parce que l’affolement est un mauvais conseiller.

          Mais tout de même: de l’UMP au NPA, en passant par tout le reste, la totalité( ou presque) de la scène politique française est passée objectivement, avec armes et bagages, dans le camp atlantiste et sioniste! – à l’exception (c’était le presque), et je souhaite ne pas être démenti, d’une organisation politique représentative qu’il est inutile de nommer ici, et qui démontre, encore une fois, et cette fois-ci à propos de la Syrie, qu’elle prend le parti, à contre-courant du « mainstream » politique aux relents d’égouts, de défendre une bonne et juste cause…

          Pas d’ »affolement », donc, mais désespoir,

          - même si cela fait bien longtemps que j’ai fait mes adieux définitifs à la « gauche » française, c’est bien fait pour moi, après tout, cela m’apprendra d’avoir eu la faiblesse de conserver une lueur, aussi infime était-elle, d’espoir dans la cohérence politique que devait encore nécessairement « afficher » – même en pure façade – une partie de ce qui reste du cadavre qui bouge encore de la « gauche » française (j’exclus évidemment le PS de la réalité politique que peut désigner le mot « gauche »), pour demeurer au moins politiquement lisible et visible et ne pas être confronté à des contradictions intenables;

          Il y a, après tout encore (!), pour rester en Europe, des partis communistes en et des organisations politiques de gauche représentatifs, qui n’ont pas rejoint honteusement l’atlantisme aujourd’hui et ont une position radicalement différente sur la Syrie – comme, entre autres, le Parti Communiste Portugais, le Parti Communiste Grec (le KKE, le « Kommounistiko Komma Elladas », et ce n’est pas un hasard si le KKE et son journal le « Rizospastis » ont été exclus de la fête de l’Humanité cette année!) ou le Parti Communiste Russe (voir la déclaration, il y a seulement deux jours, reproduite sur Russia Today, de Ivan Melnikov, vice président de la Douma russe, et vice président du comité central du parti communiste russe et… l’article de Louis Denghien du 27 janvier, ici même) ). je n’entends pas ici être exhaustif ni faire une apologie des partis communistes européens, mais il y a, il me semble, un certain nombre de réalités qu’il faut connaître et dont il faut tenir compte, pour prendre pleinement conscience de la situation catastrophique dans laquelle nous nous retrouvons aujourd’hui en France.

          Donc, pas d’ »affolement », mais situation désespérée, et par conséquent: lourde et pesante inquiétude pour les projets menaçants à venir de tout « ce beau monde » pourri et répugnant, qui, de l’UMP au NPA, est « enfin » réuni et uni, OUVERTEMENT!, sans s’embarrasser de la moindre pudeur!, dans le choeur des unanimes pour renverser l’Etat indépendant et souverain de la Syrie, pour liquider son président légitime Bachar al-Assad, et imposer par la force, avec toujours plus encore, encore plus de larmes et de sang, le diktat de Washington, de Paris, de Londres… et de leurs alliés régionaux, aux Syriens et aux patriotes qui combattent chaque jours avec un courage et un héroïsme qui est l’honneur de nous tous, l’agression étrangère inouïe dont est l’objet leur pays.

          Pas d’ »affolement », donc, mais situation désespérée, et par conséquent, lourde et pesante inquiétude sur la menace que fait maintenant peser ce choeur des unanimes, qui vient « enfin »! d’opérer la jonction, en donnant potentiellement une « légitimité politique » (que demande d’autre le peuple?) quasiment sans faille à ce que nous nous redoutons tous le plus ici pour la Syrie (et le formidable enjeu géopolitique, pour la liberté et l’indépendance des peuples, que représente ce pays aujourd’hui)… sans vraiment vouloir nous l’avouer.

          Car autrement, pourquoi serions-nous, ici, sur InfoSyrie, tous les jours? si nous ne le redoutions pas?

          Alors: quel « type d’action collective à entreprendre…?

          Franchement, je ne le sais pas.

          Je viens, seulement, de tenter d’en donner, bien succinctement et maladroitement, ce que je pense être quelques bonnes raisons à cette entreprise.

          Mes amitiés à vous Marie-Christine.

          roll

        • Nestor dit :

          l’action collective, c’est que chacun en toutes occasions démontres aux militants de gauche la perfidie et la mauvaise foie de TOUTE la gauche française.
          il faut inlassablement faire et refaire ce travail de vérité avec le plus de gens possible car il y a au sein de la gauche beaucoup plus de naïfs et de faignants du bulbe que de cyniques salopards.

          Leur parler en utilisant leurs marottes a géométrie variables comme la laïcité, la mixité, la place de la femme, le pouvoir des médias qui n’est curieusement perçu par eux avec méfiance qu’en politique intérieur alors qu’ils boivent jusque la lie tout le fiel de la propagande US sur le monde.
          Sur tous ces points et bien d’autres ils sont en totale contradiction et leur seule fausse excuse est toujours que « là, il s’agit d’une dictature » et que donc dans cette logique de l’urgence permanente leurs grands principes ne s’appliqueraient pas pour l’instant. En gros, il faudrait attendre que la société Syrienne, Afghane, Irakienne, Libyenne, Tchètchene, Malienne, Ivoirienne et j’en passe « se reconstruisent » comme par magie.

          Le pire c’est qu’il s’agit de gens plutôt instruits ou du moins qui pensent l’être par la seule lecture de la presse. Il le sont au regard de la masse populaire, mais contrairement a la méfiance instinctive du peuple, eux sont beaucoup plus exposés a la propagande par leur consommation de la presse écrite. Un article du Monde ou du Figaro même le plus aberrant qui soit paraitra toujours a la classe moyenne bien plus sérieux qu’un JT du 20h. C’est pourtant par là que passe les plus gros mensonges qui sont ensuite vulgarisés et résumés pour la télévision. Tellement vulgarisés d’ailleurs qu’ils ne trompent pas grand monde même chez les moins instruits et que ceux qu’ils arrivent encore a tromper, eux, n’ont pas d’opinion, ils broutent et oublient aussitôt.
          L’exemple parfait de l’abrutit instruit, l’archétype caricatural de l’idiot utile cette éponge a conneries conceptuelles reste le prof de gauche. C’est eux qu’il faut aller réveiller, qu’il faut secouer jusque au harcèlement moral et la culpabilisation en démasquant leurs partis PS/FG/NPA etc….
          Retourner leurs armes rhétoriques contre eux parce qu’ils n’en ont pas d’autres, ni d’autres perception du monde et des rapports de forces.

          Ils sont faiblards mais très nombreux, alors courage mes amis, la tache serra longue et rébarbative.

          PS : @ marie-christine
          Bonjour MC, j’ai lu que vous m’aviez cherchez en vain Dimanche, j’en suis désolé j’ai manqué a ma parole par étourderie, mais ca n’est que partie remise a la prochaine manifestation ou conférence. Promis!

          • Marie-Christine dit :

            Chers roll et Nestor,

            D’abord mon mot « affolement » n’était pas le bon terme.
            Oui, il y a quelque chose à faire, et de plus en plus, pour dénoncer la trahison de la « gauche » (ce ne sera pas la première fois), mais là de plus en plus flagrante et massive, honteuse, en ce qui concerne la Syrie et qui signe pour la Syrie et pour l’avenir leur alignement sur la vision otano-sioniste et « guerrière » du monde, qui se sont littéralement embarqués avec ! C’est une trahison, non seulement pour les peuples du monde (l’internationalisme), mais pour le peuple français.
            Ce que je voulais dire Roll, c’est que ce n’était pas seulement et particulièrement sur cet appel qu’il fallait se fixer (l’arbre qui cache la forêt, mais qui fait partie de la forêt), mais une dénonciation globale, dont cet appel ne fait que partie, comme une des nombreuses évidences de la trahison.
            A ce propos je voudrais vous remercier pour toutes les informations que vous m’apportez sur l’évolution différenciée des partis communistes du monde et du PCF, et en plus il a des scissions sur des lignes d’orientation politique essentielles à l’intérieur du mouvement communiste et plus globalement des mouvements de gauche, souvent le fait de minorités courageuses et lucides qui refusent la « ligne du troupeau » quand celle-ci est de trahison. Je vous remercie aussi de celles complémentaires que vous avez apportées sur le cru 2012 de la fête de l’Huma, par exemple j’ignorais que le PC russe n’avait pas été invité (de même pour la Syrie par ailleurs, et je ne crois pas me tromper). J’ai l’impression que cette « fête » 2012 illustre un tournant marqué et marquant de la trahison, et pas seulement sur la Syrie, bien que celle-ci agisse comme un révélateur.
            C’est sur le comment que la réponse n’est pas forcément aisée et évidente. Pour l’instant seulement, car la prise de conscience est en cours (une lame de fond ?), et les appareils des « partis de gauche » s’emploient eux-mêmes (« de mieux en mieux » !?) à se discréditer de plus en plus ouvertement… La troupe des militants sincères va-t-elle continuer à suivre sans poser de questions (la force des armées !), les apparachiks toujours pouvoir éviter les débats qui « troublent », notamment la Syrie ? Je ne le crois pas et il faut l’y aider !
            Nestor donne quelques pistes et tel que nous le connaissons à travers le site, je pense qu’il doit s’y employer vaillamment à son niveau !!
            Ce n’est pas le moment de « désespérer » cher Roll, au contraire, même si les insurgés -et pas seulement « à gauche » – que nous sommes (beaucoup plus nombreux peut-être que nous le pensons, mais chacun « dans son coin ») se sentent parfois bien seuls et découragés de nager (combattre) apparemment à contre-courant de la « masse ».
            Un grand merci pour vos deux interventions. Comme je n’ai pas de réponse tout prête (sans doute personne !?), mes réflexions sont de l’ordre du débat…
            Eh oui, à bientôt de se rencontrer.
            Avec mon amitié.

  21. joseph cotton dit :

    Les « Amis de la Syrie » se sont réunis en Hollande sous la présidence de Uri Rosenthal, le soit-disant impartial premier ministre hollandais.

    “Uri Rosenthal, fils d’un survivant de l’Holocauste est marié à une israélienne, insiste que son origine juive et sa connection avec Israel n’affectent pas ses decisions.”

    http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/dutch-fm-ties-with-israel-are-like-our-bond-with-nato-1.331155

  22. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    La faille du Proche et du Moyen Orient,

    Le problème sioniste réside essentiellement dans sa notion intrinsèque de supériorité qui est une maladie d’Israël incurable et qui va la conduire à sa perte.
    Les services de renseignements pro-israélien sont légions dans toute la région et leurs amis de l’OTAN et de l’ONU vont bientôt en faire les frais .

  23. Nestor dit :

    C’est quoi cette histoire de BHL en Irak ?
    http://www.echoroukonline.com/ara/articles/133102.html

    Quelqu’un peut il traduire grosso-modo ce qui ce dit ?

  24. Christian dit :

    Tant mieux… il est plus facile de les éliminer sur le territoire Syrien.

  25. Merrick dit :

    « L’état-major ASL en Syrie ». Plus précisément … dans les égouts de Syrie. C’est l’endroit que privilégie l’ASL : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EA-VP0I0ZRk

  26. observateur francosyrien dit :

    Très bon article Louis.

  27. l'ingenue dit :

    Voila l’islam que combattent les occidentaux pour le remplacer par l’islam des milicien takfiris pro-US de ceux qui ont assassinné sauvagement le journaliste Mohamed al-Saeed qui montre dans une prière en direct de la TV syrienne un cheikh musulman et deux prêtres chrétiens prier ensemble main dans la main

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=W5mVRwpJVg4#!

    le cheikh sunnite, les deux prêtres et le présentateur journaliste laïc récitent ensemble le Pater et l’Ave Maria. Pour concilier entre la foi du cheikh (pour lequel Marie est la Mère du Messie Jésus) et celle des deux prêtres (pour lesquels Marie est la Mère de Dieu); Marie devient « Notre Mère à tous » ! Ensuite ils passent à la Fatiha (adressée à Dieu au début de toute prière dans l’Islam) : « Au nom du Dieu de miséricorde, le Miséricordieux. Toi que nous adorons, Toi que nous appelons à l’aide, trace-nous la voie droite, la voie de ceux qui T’ont suivi, ceux que Tu as comblés de Ta Grâce, ceux contre qui Tu n’as pas de colère, qui ne sont pas dans l’errance. Amen Amine

  28. Marie-Christine dit :

    liens :

    L’Iliade du Sept-Septembre:
    le jour Stephen Harper s’habilla en Agamemnon
    Fida Dakroub
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Fida_Dakroub.220912.htm

    L’Humanité (Paris) et le PCF rejoignent définitivement les « communistes de Washington », qui soutiennent l’agression contre la Syrie !
    Luc Michel & Karel Huybrechts
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Luc_Michel.220912.htm

    Quand Marine Le Pen débusque l’hypocrisie des laïcs en France
    Kharroubi Habib
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Kharroubi_Habib.230912.htm

    La liberté d’expression en France: une double mesure
    Sarah Raad
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Sarah_Raad.220912.htm

  29. Phoenix dit :

    Syria opposition starts summit in Damascus

    Published: 23 September, 2012, 15:50

    http://rt.com/news/syria-opposition-conference-meeting-788/

    Phoenix

    N.B. Si ils sont là, c’est qu’ils ne sont pas kidnappés comme dit quelque part…, sur la route de l’aéroport à Damas…

    Mais il est possible qu’ils aient aussi « été libérés »…, avec l’appui d’un T-90SM, avec comité d’accueil des batiouchkas…, directement envoyés de Tartous… :D

  30. betehem dit :

    Baratin habituel et sans intérêt, de la Turquie à la terre de Syrie, le soi-disant gouvernement ? bof, mon oeil, baratin pur et simple comme depuis deux ans.
    Mais étonnant quand même, qu’on continue à taper sur le « Tyran » Bashar. Alors que tout le monde crève de trouille devant les salafistes, djihadistes et Cie. Il a même été dit que les premières victimes de ces porcs là étaient des musulmans. Avant tout des musulmans. Mais quand les musulmans honnêtes vont-ils chasser ces gens là ? Tueurs fous envoyés par d’autres musulmans cinglés, qui se croient des dieux ?
    Etonnant, plus moyen d’envoyer un commentaire à des journaux, via le courrier des lecteurs, oui, je suis pas experte, mais il y a quelques mois, j’y étais arrivée. Sur Info Syrie c’est encore possible, j’en profite.
    Mais quand les musulmans vont-ils saupoudrer leur DDT sur leur vermine ? Quand vont-ils s’entraider contre leurs tortionnaires ?
    Combien de morts faudra-t-il avant que les braves gens disent non et s’assemblent pour les foutre dehors ?
    Que veulent les musulmans ? Ca ? Entre nous, ça m’étonnerait que ça plaise à la majorité des musulmans. Mais après tout, s’ils se laissent faire, ça les regarde, non ? C’est ce que disent de plus en plus de gens.
    Désolée de choquer certains. C’est pourtant vrai.
    Personnellement, je ne fais pas un tel amalgame. M’enfin, quand même, ce n’est pas réjouissant ce qui se passe dans ces pays, et je n’aimerais pas y résider, et je plains les natifs qui subissent tant de hirsutes mal rasés, embouchés et lavés.
    Est-il impossible que la majorité non meurtrière se lève et refoule les bandits ?

    • donk dit :

      La propagande anti musulmane a bien marché sur toi.Avant d’être des musulmans, ce sont des civils comme toi et moi. Ils ne veulent que vivre en paix, travailler, que leurs enfants aillent à l’école. Tu crois qu’ils ont les moyens de se battre contre ces animaux?
      C’est comme pendant l’occupation nazie. Une minorité prend le maquis mais la majorité se taît en attendant la fin de la folie guerrière.
      Cesse donc de tout voir à travers le prisme de la religion. Ce qui se passe est une question d’agression impérialiste. Avant le communisme servait d’epouvantail, maintenant c’est l’islam. Mais la finalité reste la même, l’expansion de l’empire US.

      • Nestor dit :

        @ donk

        betehem ne parles pas des civils Syriens. Mais parles de musulmans au sens large, notamment ceux de chez nous que l’on appelés encore il y a dix ans « des maghrébins » avant qu’ils se définissent eux-mêmes comme étant avant tout « des musulmans ».
        Bien sur qu’il y a de la propagande anti-musulmane, mais franchement, les musulmans n’ont pas besoin d’elle pour se caricaturer eux-mêmes. C’est comme si tu disais que s’opposer a Liebermann ou Ovadia était le fruit de la propagande antisémite parce que la majorité des juifs ne les critiquent pas eux-même.
        Le comble c’est que je lis partout sur le web « Attention, InfoSyrie « est un site du FN ! » alors que la moindre petite critique sur les musulmans est toujours commentée 4 ou 5 fois pour être récusée comme raciste.

      • Phoenix dit :

        C’est étrange qu’on soit de suite taxé de ce que l’on n’est pas, si on ose s’aventurer à poser des questions normales et souvent fondamentales.

        J’ai horreur de fous de Dieu de tous bords et il serrait temps que ce que vous appellez les musulmans respectent aussi les autres non musulmans. Ou est-ce trop demander. Sont-ils comme nous tous, d’abord des citoyens et nationaux d’un quelconque pays avant d’être des « musulmans » ?!

        Nous en Europe et ailleurs, nous définissons d’abord comme citoyens d’états laïcs, séculiers et non religieux, dont la question religieuse, quelle que soit cette religion est d’ordre privé.

        Et ras le bol de cet obscurantisme et quelque par prosélytisme de certains concernant leur compréhension de ce que leur religion représente par rapport au reste. On ne peut rien imposer à quiconque, surtout à une majorité de personnes, ayant vécu des siècles autrement…et à tout un pays ou plusieurs encore moins.

        Alors avoir ses propres opinions, pour certains, dont vous représente être lobotomisé et ne pas avoir son libre arbitre ?

        Ne serrait ce pas le contraire qui ce passerait entre vous et nous ?

        Car comment expliquer autrement, que ce ne sont pas des Chrétiens qui vont massacrer, égorger, poser de bombes, se faire sauter, faire des carnages barbares en Syrie (et ailleurs), mais bien des musulmans, contre en majorité d’autres musulmans, en ramassant les Chrétiens au passage et tout ça au nom de Dieu.

        Alors, si ce Dieu existe c’est un monstre d’inciter ses adeptes à perpétrer l’horreur contre d’autres êtres humains et je n’ai pas peur de le dire!

        Je dirais plutôt que c’est les prêcheurs et les propagandistes à votre instar qui sèment le trouble parmi les gens, ainsi que ces imams de la haine, financés par les chameliers du Golfe Persique, qui manipulent les masses incultes et les poussent dans l’obscurantisme pur et dur.

        Vous mettez des inepties, dont vous ne connaissez même pas la signification, ou votre aveuglement est tel que vous n’y voyez plus rien du tout. Parlez distinctement ou taisez vous alors, pour épargner les autres de votre personne…

        « Amen » !

        Phoenix

        N.B. J’aime assez ce site d’Infosyrie, y contribue dans la mesure de mon temps, mes connaissances et désirs d’échanges, mais soutien aussi à la Syrie souveraine et légale, représentée par le Président Bashar Al Assad avec des personnes différemment informées et un esprit ouvert car les infos sont « autres »…, mais je ne suis fanatique d’aucune cause ni personne.

        Si ce site devient une tribune pour certains islamistes et propagateurs d’idées autres et extrêmes, au détriment de la majorité…, alors je me retire et leur souhaite bonne chance avec des cocos nocifs comme vous.

        • donk dit :

          Je ne suis pas sûr de comprendre. C’est betehem qui réduit les syriens à des musulmans et je lui dit que ce sont d’abord des citoyens qui aspirent à une vie paisible. Pas de quoi s’exciter.

  31. Alepinefiere dit :

    Vive l’ASL !

    • Louis Denghien dit :

      Ha voilà, à la bonne heure, enfin une argumentation construite et imparable. Vous voyez quand vous voulez…

      L.D. & Infosyrie

    • Ministere ASL du droit des femme dit :

      @ Alepinefiere

      Mais comment ose tu parler a des hommes sur internet, femelle lubrique ?
      Retourne a ta cuisine immédiatement ou, wouhla je préviens ton mari que tu flirt avec des français sur internet!

      Wouhla il va bien te corriger pour avoir humilier sa famille, sa religion, sa région, le moyen-orient, l’Asie centrale, la race humaine et Allah en osant parler a des hommes!

      En plus je suis certain que tu pianoté sur ton clavier tête dévêtue comme une koufar pour mieux les aguichés!
      Tu devrais avoir honte, femme. Tu n’est même pas digne de cuisiner pour l’ASL.

      • Marie-Christine dit :

        Ha ha ha ! Cette tirade du Ministere ASL du droit des femme est extraordinaire !
        Elle a raison Alépinefière : vive l’ASL !!

    • Cécilia dit :

      A cette soi-disant Alepine fière de l’ASL !

      Vous avez raison, vos amis viennent d’accomplir un exploit de plus, ils ont fait exploser à Alep un bâtiment civil entier sous prétexte de présence des « chabbihas » avec des Allah Akbar hystériques qui se conforment d’ailleurs à leur image.

      http://www.youtube.com/watch?v=idLwyrdQ0kc&list=UUPoU04CP9GF3bLYgPlvvZXQ&index=1&feature=plcp

      En effet, il y a de quoi être fière de voir sa propre ville en ruine avec Allah Akbar sataniques. De toute façon, les enfants de Satan se reconnaissent mutuellement.

      Encore quelques jours et les enfants du Soleil vont envoyer les enfants de Satan dans leur propre monde à savoir l’Enfer et vous avec !

      • Alepinefiere dit :

        ils ont fait exploser à Alep un bâtiment civil entier sous prétexte de présence des « chabbihas »

        (alors raison de plus de bombarder et d’exterminer les shabillah!)

    • hannibal dit :

      COCORICOOOOOO

    • joska dit :

      Alepinefière de quoi? « vive l’ASL »? ou vive l’Arbritre Sobre Loufoque?

      • joska dit :

        Alépine pas fière, jouez de votre clavier mais allez sur le terrain et les jihadistes vont vous clouer le bec du vautour opportuniste que vous êtes! N’oubliez pas de consulter un neuro chirurgien car la verrue purulente dans votre cerveau ramolli grossi comme votre connerie, non vous ne serez pas fière après la défaite de vos amis pro sionistes

    • antioche dit :

      faites les toujours vivre!!! ils en ont besoin car sur le terrain la mort les guette.!!! haaaaa ha ha haaaaa!

  32. RoyL dit :

    > L’état-major ASL en Syrie ?

    En regardant sous une autre prospective, il ne faut pas oublier
    aussi que ça chauffe pas mal sous le derrière de Erdogan. Par
    exemple:

    http://sana.sy/fra/55/2012/09/22/442973.htm
    Kilçdaroglu: la politique d’Erdogan à l’égard de la Syrie
    compromet la sécurité nationale turque
    22 Sept 2012

    Pour le reste, et en prenant en prête l’idée aux (si je me
    rappelle bien) ukrainiens pro Russie qui se moquaient du
    président géorgien, Mikheil Saakashvili^1, on aura fait attention
    à équiper le « colonel » Ryad al-Asaad, du même modèle de
    chaussures Nike du sprinter et champion olympique, Usain Bolt: le
    « colonel » disposera ainsi de la meilleure *technologie*
    disponible aujourd’hui lui permettant de se (re)mettre — en
    dépendance de la situation — à l’abri en Turquie, en parcourant
    à la vitesse de l’éclair la (de toute façon) courte distance qui
    le séparera de la frontière.

    1. On dit que Saakashvili, pris par la terreur pendant le conflit
    (guerre) Georgie-Russie, se serait donné une fois à une course
    folle pour se sauver en entendant les bruit d’avions militaires
    en les prenant (erronément) pour de chasseurs russes; les
    ukrainiens pro Russie avaient alors acheté des chaussures Nike du
    même modèle utilisés par le recordman des 100 mètres, Bolt, et
    les avaient expédies à Saakashvili dans un colis — comme
    encouragement à s’améliorer, et à courir plus rapidement encore,
    la prochaine fois 8-)

    • RoyL dit :

      Pour ceux qui comprennent l’anglais:

      http://tarpley.net/2012/09/23/free-syrian-army-claims-hq-in-syria/? utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=rss

      “Free Syrian Army” Claims HQ in Syria: Were They Ousted by
      Turkey, or Are They Trying to Get Bombed to Plead for NATO No-Fly
      Zone?
      Webster G. Tarpley, Ph.D.
      September 22 2012

      Le titre correspond à l’hypothèse #3 (que je ne crois pas
      faisable toujours, Russie et Chine en particulier obligeant),

      Je suis pour ‘hypothèse #2, qui est celle dont j’ai parlé
      brièvement avant.

  33. speedeo dit :

    pour info , les forces speciales francaises ou autre , en operation , leur uniforme ne contient aucun signe distinctif , surtout si ils sont dans un pays ou ils n’ont rien a « faire »…..et aucune video n’aurait ete publie sur youtube evidemment………….

  34. touri dit :

    Veuillez excuser le HS mais je dois utiliser votre site pour répercuter un appel au boycott de Goofgle et son rejeton You Tube.
    Le combat de la Syrie me semble le même car un même ennemi les menace, et c´est la désinformation, et la diabolisation de tout ce qui va à l´encontre de leurs visées expansionnistes et impérialistes.

    6.Posté par djamel le 23/09/2012 21:08

    Une campagne mondiale de boycott de Google et de sa plate-forme d´échange vidéos You Tube pour les 2 jours qui viennent, à savoir lundi 24 et mardi 25 septembre 2012, a été décidée par des intellectuels et des savants musulmans, suite au refus de You Tube de retirer le film infamant et blasphématoire sur notre prophète Mohammed (PBSL), Film produit aux USA et financé par une centaine de riches juifs américains (100 Millions de $).

    Il est donc du devoir de chaque musulman de faire un minimum pour revendiquer haut et fort le respect de notre croyance et des symboles sacrés qui lui sont liés.
    Les manifestations étant presque passées de mode, inutiles et parfois même contre-productives à cause de brebis galeuses ou de provocateurs, il s´agit cette fois de taper là où cela fait mal, c´est à dire le porte-feuille, seule caisse de résonance susceptible d´être entendue ou à la limite, de se faire entendre.

    Cette campagne mondiale de deux jours amènerait les décideurs et les chantres de la liberté d´expression à double standard (n´est-ce pas Dieudonné) à réfléchir par deux fois avant d´accueillir dans leur plate-forme , leurs journaux et les autres supports médiatiques d´éventuels Unes destinées à promouvoir l´offense , l´insulte et les intimidations à la mémoire collective de 1,5 milliards de musulmans.

    Les calculs approximatifs donnent pour ces 2 jours de boycott une perte sèche de 210 millions de $ aux pourfendeurs de l´islam, sans préjudices des autres pertes en bourse à New York.

    Ce message est censé toucher la conscience de ceux qui portent l´amour de notre prophète Mohammed (PBSL) dans leur cœur et leur âme.
    Il est censé circuler parmi vos connaissances de façons à alimenter le boycott d´une manière exponentielle.

    Dieu m´est témoin que cet appel au boycott ne sert ni parti ni pays ni une quelconque autre entité politique, économique ou culturelle.
    Il provient d´ une âme meurtrie, blessée et mise en situation de réagir selon un minimum « syndical ».

    http://www.alterinfo.net/notes/Film-anti-islam-50-activistes-musulmans-interpelles-a-Paris_b4748711.html#last_comment

  35. Leboninformateur dit :

    @Louis

    Cette info sur le transfert du QG de l’ASL à l’intérieur de la Syrie est un message à “consommation intérieure” qu’Erdogan distille pour donner le sentiment à son opinion publique de plus en plus hostile aux rebelles Syriens, que la Turquie ne les héberge plus.

    Cette info est bien évidemment fausse et s’inscrit dans une opération de “relations publiques” de l’OTAN envers la population Turque. Les videos des mercenaires de l’ASL fuyant vers le côté Turque de la frontière dans la province de Raqqa ont dû certainement beaucoup indiposé le régime Turque et l’OTAN

    Sans “protection aérienne” (no fly zone)de l’OTAN à l’intérieur du territoire Syrien, comme vous l’avez signalé das votre article, le commandement de l’ASL ne peut avoir
    “pignon sur rue” en Syrie.

    Rien indique pour l’instant que la Turquie ne continue pas à héberger les mercenaires de l’ASL

  36. Khodr dit :

    DERNIÈRE NEWS DE MASYAF ET ÇA RÉGION

    J ai réussi à avoir la famille, tout est calme dans ce coin, la vie est calme et paisible ,depuis le début de la crise jamais eu un seul débordement ou manifestation pro asl.
    Toute cette région est protéger des infiltrations terroristes par nos valeureux soldats et patriotes armés par l armée.
    Je me suis renseigner sur ce qui ce passe à HOMS et villages au alentour de HOMS ou certains terroristes et bandes de voleurs sévices mais moins qu auparavant je voulais savoir ce qui est advenu des nos amis HOMSI et village,
    Donc sachez que plusieurs familles sunnites ce sont installé dans des villages et petites communes alaouites et chrétiennes dans nos montagnes et régions pour se sentir en sécurité des barbus , ce qui va de soit que chrétiens et alaouites avait déjà immergé dans cette région. Les sunnites ayant échappé à ces barbares ont été bien accueilli par ces villages .
    Ce ci pour prouvé que la majorité de la communauté sunnite ne soutien pas les barbus et asl !
    Qu il n y’a pas de guerre sectaire ou de risque comme on voudrais nous le faire croire! A par celle faite par l,asl et les barbus !.
    Je me suis renseigner sur les gens qui nous protège de BAHELRINE À MASYAF À NON TRÈS LOIN DE HAMA , TOUTE CETTE RÉGION majoritairement ALAOUITE , CHRÉTIENNE
    ce sont de brave gens de toute confessions , qui bloquent tout les axes strategiques et qui repère toute personne étrangère à la région surtout quand c est des groupes de terroristes, tunisiens, lybiens, afghan etc…..
    Éradiquerions direct , c est la guerre, ils n y osent même pas si aventurer!

    C est ça qu il faudrait faire à toute la Syrie!

    Deplus , je vous signal que nous sommes en très bonne voie pour la récupération totale de ALEP , j ai eu l’info que l armée envoyait de gros renfort dans le nord , en gros DAMAS est pratiquement nettoyer ,,
    des. Régiments ont été envoyé deDamas a Alep, j ai un de mes cousin qui a quitter Damas avec son régiment pour Alep . Et j ai un autre cousin aussi qui a été envoyé à Alep , il ést réserviste .
    Deplus j ai vu sur certains posts que l on ce demandait les pertes de l armée syrienne, j ai eu l info comme quoi nous avons perdu beaucoup d hommes , surtout des civils du aux attentats, guettapens et prisent d assaut sur de jeunes soldats par des terroristes qui sont bien armés et aguerrient à la guerre originaires du Caucase , Afghanistan , Irak ,corne afriquaine, Yémen .
    Gros accrochage à la frontière jordanienne

    Sachez que ces pays qui abritent les terroristes et barbus vont devoir les récupérer , et les gérer, cela va être un vrai problème sur leurs territoires et pour leurs populations car sachez que l armée syrienne va les repousser et est déjà entrain de les repousser vers la Turquie du aux renfort envoyé dans le nord de la Syrie!
    Notre plus gros problèmes est la frontière turque! Mais cela va être régler .

    Souhaitons à tous nos soldats de réussir dans leurs missions et que leurs courages, bravoures et sacrifice pour la nation syrienne restera à jamais dans la memoire et le cœur de syriens.
    Que DIEU les bénisse et les protege.

    • Louis Denghien dit :

      Bon, merci de ces informations directes, Khodr.

      L.D. & Infosyrie

      • Khodr dit :

        C est un plaisir de donner quelques info directement de ma famille en Syrie

        • LafleurJs12 dit :

          A Khodr, je connais bien cette région et la campagne autour de Massiaf et sa citadelle ! J’ai fait plusieurs fois la route Homs-Massaif dans les petits minibus avec mes filles ou mes neveux venus découvrir la Syrie (côté Bourbonnais Auvergne) ou encore des amis ! j’ai bien visité tout ce coin du sud à Alep au mord, et par ces routes qui desservent la région entre côte et axe Nord sud Alep Homs et qu’on peut suivre m^me duKrak au sud à Jzir al Shouggour tout au nord. et c’est très verdoyant et très agréable et toute la région très vallonnée du Krak à Mashtal Helou mais par les petites routes et il y avait des gens qui faisaient au bord de la route très sinueuse des pains au thym comme ces manakish (je ne sais l’écrire !. On a visité tous les recoins de la citadelle de Sinan, chef des Assassins alors en cours de restauration. mais c’était pendant une virée de Homs à mayssiaf..;
          Oui c’est une région qui doit rester en paix elle aussi avec ses villages proprets, et avec des tuiles rouges,ses restaurants où on trouve tous les gens de toutes sortes qui y trouve fraîcheur et air pur en été…On n’en peut plus d’entendre toutes ces criminelles insanités et de supporter l’insondable bêtise de cette pseudo Alepine ! Elle n’a rien dans le crâne pas plus que ceux qu’elle soutient ! il est bien vrai que les imbéciles ne sont pas supportables tant leur inconscience est mortelle tant pour les hommes que pour la terre !

          • Khodr dit :

            @lafleurjs12

            Oui très belle région,
            Il y a un super village quand vous prenez le bus de masyaf direction tatous, je ne sais pas si vous connaissez,
            c est. L oued laheyyioun désolé pour l orthographe

    • Nadine dit :

      Merci Khodr pour ses informations!! vive la SYRIE.
      Pensons aussi au boycott des pays qui ont soutenu le terrorisme en syrie, en particulier la Turquie.

    • Marie-Christine dit :

      Merci khodr.

    • Khodr dit :

      J espère que l armée va mettre une très grosses pressions dans le nord!
      Nous sommes en très bonne voie!

      • résistance2 dit :

        Effectivement, Khodr, c’est urgent et vital. Il faut couper, et de manière très violente et massive, le corridor du nord de la Syrie par où transite les ravitaillements tant humains que matériels des terroristes. L’armée Arabe Syrienne doit mettre le paquet en réagissant très puissamment et très rapidement pour contrôler de manière HERMETIQUE et définitive tout le nord de la Syrie. Cela me semble d’une importance extrême!!! Je me demande, si ce n’est pas une grave erreur stratégique que d’avoir laissé l’extrême nord du pays entre les mains des terros jusqu’à maintenant. Car en laissant béante cette partie de la Syrie, l’hémorragie ne fera que grandir et donc l’infestation de l’intérieur du pays n’ira que crescendo, et en définitive l’armée loyaliste Arabe Syrienne risquera de s’épuiser à force de courir à n’en pas finir après des terros qui se renouvellent comme des lapins par ce biais. L’armée Arabe Syrienne doit constamment veiller à ne jamais tomber dans le piège d’une guerre d’usure qui l’embourberait dans un premier temps, et l’affaiblirait irrémédiablement dans un second temps. Et cette béance du nord est une menace qui guette à terme l’armée loyaliste Syrienne. Pour moi, il est inconcevable et donc intolérable que le nord de la Syrie soit laissé jusqu’à maintenant entre les mains des terros de tous les horizons, des forces spéciales étrangères et des services spéciaux de puissances étrangères qui ne veulent que la perte de la Syrie. Je ne comprends pas ce laxisme de la part des autorités Syriennes, qui décident seulement maintenant de prendre ce problème à bras le corps; certes, il y avait d’autres chats à fouetter, d’autres urgences du moment, mais ce problème du nord de la Syrie me paraît si évidemment crucial qu’il aurai du être la priorité des priorité dans l’état actuel des choses!

        • Khodr dit :

          Très compliqué tout cela , beaucoup de paramètres que nous ne maîtrisons pas, l armée syrienne à du sécurisé les grandes villes, si le chaos aurait été installé dans ces villes , ça aurait été l anarchie totale et les civiles auraient payé le prix fort du aux terrorismes,
          Les terroristes cherchaient à piégé le gouvernement tel armée pour crime contre l humanité , maintenant que cela à été prouvé que ces sont les brigades de la morts qui commettent de tel actes, que la populations syriennes et que plusieurs pays ont ouvert les yeux sur cette crise qui est un ingérence occidental, l armée syrienne à la majorité du peuple avec elle, donc elle peut commencer son nettoyage profond en direction de cette frontière !
          Sachez qui si l armée syrienne avait utilisé les moyens qu elle utilise au jours d aujourd’hui hui près de la frontière turque, une guerre aurai sûrement été déclenché par l Otan sur le principe de protection des civils( ce qu aujourd’hui hui nous savons et plusieurs pays savent que ce ne sont pas des civiles mais terroristes)
          Donc le gouvernement syrien à le soutien de son peuple et de certains pays et ne risque pas d être agressé par certain pays,
          Le gouvernement est dans son droit légitime à défendre son peuple,
          De plus toutes ces zones soit disant tenu par ces brigades sont vraiment de petites zones inhabité, l armée à aucun scrupule. À les bombardé
          D autres de paramètres géostratégiques et politique international que nous ne maîtrisons pas , sachez que la guerre se joue aussi dans l ombre, exemple , nous n entendons pas parlé de pression que mettent la Russie et la Chine et surtout l Iran sur la Turquie pour son rôle d appuie au terrorisme !
          Amicalement

          • résistance2 dit :

            Bonjour Khodr,
            Vous m’avez, ci-dessus, fait comprendre les raisons de cette temporisation, j’ai maintenant compris ce qui a motivé un tel comportement de la part des autorités Syriennes. Merci.

          • Khodr dit :

            C estvjuste ma vision de voir les choses, peut être que je me trompe

  37. Leboninformateur dit :

    Rien à voir directement avec la Syrie, mais ci-dessous est une synthèse d’un article publié sur le site Internet de Press TV intitulé « L’Attaque de Benghazi et la Manipulation de l’OTAN (Benghazi Attack and the NATO cover up)

    Cet article révèle qu’il n’y a pas de « Consulat US » à Benghazi et que l’Ambassadeur US est mort suite à une opération d’un groupe Pro-Qaddafi et non des « services du régime Syrien » comme le Gouvernement d’Erdogan a paraît-il déclaré.

    L’article est signé Finian Cunningham et Mark Robertson qui sont deux chercheurs britanniques spécialistes du Moyen-Orient qui collaborent avec la chaîne Press TV ainsi qu’avec le site globalresearch.ca.

    Les deux chercheurs britanniques affirment qu’aucune manifestation n’a eu lieu le 11 septembre 2012 devant le « Consulat » US de Benghazi

    Il nous est également rapporté que Christopher Stevens, utilisait jusqu’il y encore peu :un hôtel de Tripoli comme « base », vu que l’Ambassade US avait été brulé par une foule en colère le 1er mai 2011, suite à l’assassinat lors d’un bombardement de l’OTAN d’un fils du Guide Libyen.

    Après qu’un groupe Pro Qaddafi ait tenté de l’assassiner avec une voiture piégée à l’extérieur de l’hôtel, Christopher Stevens avait pris la décision de retourner à Benghazi, ville où les habitants sont censés être plus « pro-US » et qui est un fief des islamistes Djihadistes, qui fournissent les rangs des combattants d’Al-Qaeda. Stevens était « adoré » des Islamistes de Benghazi, selon un certain Ahmed al-Abbar qui est cité dans l’article.

    Stevens se sentait donc « en sécurité » parmi les habitants de Benghazi et sa « popularité » auprès des miliciens ismalistes faisaient de lui un cible légitime pour les « Tahloob »(Les Prp Qaddafi)

    Selon Cunningham et Robertson , contrairement aux affirmations de la presse occidentale, il n’y eu aucune « atteinte majeure à la sécurité du bâtiment» et aucun mystère n’entoure l’attaque.

    D’ailleurs le 12 septembre 2012, les marionnettes de l’OTAN ont tous admis que les « Tahloob » (les Pro-Qaddafi) étaient derrière l’attaque et que l’OTAN ne faisait pas assez pour les éradiquer. Le Vice Ministre de l’Intérieur Libyen Wanis al-Sharif l’a même admis dans une conférence de presse à Benghazi diffusée sur al-Jazeera.

    Le Premier Ministre Libyen, Abdurrahim el-Keib, tout comme le Président Libyen Mohamed el-Magariaf ainsi que Ali-Aujali, l’Ambassadeur de Libye à Washington ainsi que Ibrahim Dabbashi, l’Ambassadeur Libyen à l’ONU ont également tous affirmé que les partisans du Guide ont attaqué le bâtiment US à Benghazi

    Pourtant tous ces « braves gens » sous la pression de leurs patrons de l’OTAN ont très rapidement commencé à changer de discours.

    Dans les heures qui ont suivi, ils ont tous commencé à parler « d’extrémistes étrangers » et ont commencé à déclarer que c’est « Al-Qaeda qui est responsable »

    Dans un article du 24 août 2012, publié dans Time Magzine,qui est une publication 100% Pro-OTAN, il est rapporté le fait que « Qaddafi bénéficie toujours d’une admiration silencieuse dans de nombreuses régions de Libye »
    .
    Le fameux « Consulat » US de Benghazi n’était qu’en réalité ni une ambassade, ni un consulat, ni une enceinte, mais un complexe de villas, appartenant à un certain Mohamed al-Bishari qui les louait au personnel du Département d’Etat des USA.

    Ces locaux étaient ce que les USA appellent des « locaux intérimaires » ne disposant pas de blindage au niveau des vitres, ou des portes ce qui n’est pas le cas des ambassades et des consulats US. L’utilisation du mot
    « Consulat » par l’Administration Obama vise à donner le sentiment que la souveraineté US a été attaquée et à accréditer la thèse selon laquelle des manifestants ont pénétré une forteresse similaire à celle de Baghad en Iraq

    L’absence de manifestants a été confirmée à McClatchy news le 13 septembre 2012 par à un témoin oculaire qui est un des huit employés Libyens de la société de sécurité britannique chargée de protéger le complexe de villas de Benghazi, loué par le Département d’Etat des USA.

    Selon le témoin, « les américains auraient fui, s’il y avait des manifestants. Il n’y en avait pas un, même pas « une fourmi » La zone était totalement calme jusqu’à 21h35, lorsqu’environ 125 hommes armés de grenades, RPG et d’armes anti-aériennes ont commencé prendre d’assaut l’endroit.. Ils ont jeté des grenades à l’intérieur des villas, ce qui m’a blessé et m’a fait évanouir. Il ont ensuite investi le portail principal et se sont déplacés de villa en villa » a-t-il déclaré.

    Le témoin oculaire est parvenu à s’échapper en disant à l’un des assaillants qu’il n’était qu’un jardinier. Son témoignage est conforme aux premiers propos tenus le 12 septembre par le propriétaire des villas, Mohamed Bishari.

    Selon lui,l’Ambassadeur Stevens a été victime d’une importante asphyxie (une inhalation de fumée) et était toujours vivant après l’attaque. Ce sont des Libyens Pro-USA qui l’ont amené au Centre Médical de Benghazi où il est mort dans la nuit.

    Source: http://www.presstv.com/detail/2012/09/21/262767/benghazi-attack-and-the-nato-coverup/

    • Phoenix dit :

      J’ai appris la même chose dans un journal britannique et un américain, avec une vidéo directe filmée par un témoin direct oculaire, qui à l’intérieur de ce bâtiment en feu, où était étendu sur le sol Chris Stevens, les gens essayaient de l’aider, lui ont palmé le coup pour savoir si il était toujours vivant et l’un d’eux faisait des gestes et criait aux autres de le sortir du bâtiment et de la pièce par la fenêtre pour qu’il respire, ce qu’ils ont fait d’ailleurs. c’était des gens arabes et non européens ou américains, qui voulaient l’aider et pas le molester du tout.

      Mais alors, un problème se pose, où sont ses propres gardes du corps, si il est laissé seul dans ce bâtiment en flammes et encore en vie et où est le reste du personnel américain du Consulat et leur sécurité et gardistes américains, que les Américains ont le droit d’avoir dans tous les pays, où sont leurs représentations diplomatiques ?! Ils n’ont pas tous été tués !

      Le reportage concluait que c’était une opération montée de toutes parts par la CIA et d’autres agences américaines, pour justifier une opération militaire américaine et le film blasphématoire, mis en même temps sur le net, malgré que déjà produit en juin était ou faisait partie de cette opération de Psy Ops et que malheureusement l’Ambassadeur Stevens a été tué par les siens, lui aussi faisant partie de la CIA.

      Je n’ai malheureusement pas gardé en mémoire ce lien de vidéo et d’article, mais vais essayer de les retrouver.

      Je viens de retrouver un article qui va dans ce sens que c’était une opération de Psy-Ops montée par les Américains et que les versions des évènements de la mort de l’Ambassadeur Chris stevens, diffèrent selon que données par les Américains et le State Department et les Autorités libyennes, qui aussi disent qu’il n’y avait pas de manifestations ce jour là devant ce qu’ils disent être le Consulat Américain de Benghazi.

      America and Libya give completely different versions of Benghazi consulate attack

      http://counterpsyops.com/tag/al-qaeda/

      Voilà je viens de trouver une autre source avec la même vidéo tournée par le portable d’un arabe essayant avec d’autres personnes d’aider à sortir l’Ambassadeur Stevens par la fenêtre ouverte. C’est de CNN; Donc ça ne concorde pas avec la version américaine de tortures faites sur l’Ambassadeur par une masse d’islamistes qui protestaient.

      Selon toute vraisemblance c’est une opération montée de toutes pièces par les siens…

      Video purportedly shows Libyans rushing to aid U.S. ambassador

      http://edition.cnn.com/2012/09/17/world/africa/libya-benghazi-video/index.html

      Etrange quand même que la foule dehors criait:  » il est en vie, il est en vie, Dieux est grand », quand il ont sorti Chris Stevens dehors, hors du bâtiment en flammes par la fenêtre pour qu’il respire…

      Il a été emmené à l’hôpital en vie et c’est là qu’il serrait mort…ou…

      ‘He is still alive!’: Video shows the moment ambassador’s body is pulled from embassy . . . as witness says he was breathing
      Video shows a man later found to be Ambassador Chris Stevens being pulled out of a room following attack in Benghazi
      Libyans reportedly shout ‘God is great!’ after finding out that Stevens is alive and breathing
      He later died of smoke inhalation
      Hezbollah leader Sheik Hassan Nasrallah gives speech condemning anyone who supports anti-Islam film Innocence of Muslims

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-2204626/Chris-Stevens-death-Video-shows-ambassadors-body-pulled-embassy.html

      Il faudrait bien enregistrer tout ça car tout va probablement disparaître…, comme pour le 11 septembre 2001

      Et encore un lien d’un site de Français d’étranger, qui a l’avantage de donner de tas de liens sur cette affaire…fumeuse…

      http://www.francaisdeletranger.org/tag/ambassador-chris-stevens/

      Phoenix

  38. claudia dit :

    SYRIE: un chef rebelle affirme que le régime perd du terrain
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/09/23/007-syrie-rebelle-reunion-opposition-bouchra-dimanche.shtml

    A remarquer qu’à Radio-Canada, les « nouvelles » parviennent inmanquablement
    de AFP et Reuters comme c’est le cas présentement.

  39. Recherchinfo dit :

    Bonjour M. Denghien,

    je lis vos articles depuis plusieurs mois avec beaucoup d’intérêt, ils me permettent d’avoir une semaine à l’avance l’information qui arrivera en France complètement déformée, j’enfonce le clou pour rappeler que les journalistes français avaient attendu plusieurs années pour s’apercevoir du génocide des kmers rouges au Cambodge donc rien de nouveau pour les media qui n’informent qu’à travers le filtre de l’idéologie.

    Il semble que maintenant il n’y ait plus beaucoup de transfuges qui quittent l’armée régulière syrienne, ce qui contribue probablement à améliorer son efficacité. Dans une guerre, les traîtres sont ceux qui font le plus de dégâts.

    - Une information est apparue il y a quelques jours (bfm-tv et I-télé en petite ligne en bas des écrans) indiquant que l’armée turque avait tué 400 ou 500 kurdes en un mois (bien sûr aucune réprobation des media), est-ce vrai ? Les kurdes étant actuellement alliés avec la Syrie contre l’ASL, il y a peut-être eu des attaques kurdes en Turquie pour desserrer l’étau sur la Syrie, qu’en pensez-vous ?

    - Les polémistes contre la Syrie parasitent votre forum, c’est la preuve que votre site a de l’influence et que la liberté d’expression existe. Vos réponses concises aux « trolls » sont bonnes, je pense que d’autres intervenants ne devraient rien ajouter car c’est donner trop d’importance aux perturbateurs, ce qui est exagéré est insignifiant.

    - La population syrienne semble se rallier de plus en plus au gouvernement légal, par adhésion pour une partie et peut-être par lassitude pour une autre. Comment des infiltrations de l’ASL et des constructions lourdes comme un tunnel d’un km de long ont-ils pu être faîtes sans que les services de renseignement de l’armée régulière en aient eu l’information ? A quelle part de la population peut-on estimer le soutien actuel à l’ASL ? et quelle part du territoire (ou selon votre définition des villes et des routes stratégiques) est encore actuellement sous contrôle rebelle ? Ou pour mieux comprendre et avoir une vue d’ensemble, serait-il possible d’avoir une présentation à l’aide d’une carte de la Syrie avec les zones 100% armée régulière, 100% ASL et zones disputées ?

    - Pourquoi l’armée régulière qui reconquiert les cités ne semble pas concrétiser ses victoires par l’anéantissement des rebelles qui fuient une ville. Les rebelles en terrain découvert ne sont-ils pas très vulnérables avec l’aviation notamment ?

    - L’effet de surprise du départ étant passé, comment se fait-il que des garnisons semblent encore se faire surprendre par l’ASL, là encore avec l’appui de l’aviation, la riposte devrait être rapide ?

    Encore merci M. Denghien pour l’information que vous collectez et les synthèses que vous faîtes, cela m’a aidé à comprendre la situation de la Syrie.

    • roll dit :

      @Recherchinfo

      Trop obséquieux pour être franc!

      Trop « naïf » pour être « innocent »!

      Trop « beau » pour être vrai »!

      A mon sens, mais peut-être que je me trompe complètement, le dénommé « Recherchinfo »e , après relecture de de ses « questions », dont certaines, si ce n’est toutes, n’ont rien d’ »innocent », ne recherche pas que des « infos ».

      Car, toutes les « innocentes » questions » que pose « Recherchinfo » à M. Denghien, sont des contre assertions (faussement et innocemment présentées sous la forme interrogative) aux affirmations, concernant la Syrie, présentées par M. Denghien dans ses informations et ses synthèses.

      Autrement dit, toutes les vraies fausses questions posées par « Recherchinfo » sont de vraies négations à des fausses affirmations (selon « Recherchinfo ») présentées par M. Denghien dans ses « informations » et ses « synthèses » (et ici, les guillemets sur « informations » et « synthèses », sont de rigueur, car ils rétablissent la distanciation polémique, habilement (bof! on a vu beaucoup mieux!) masquée de la position polémiste réelle occupée par « Recherchinfo »)

      La dernière phrase du commentaire de « Recherchinfo » me semble, à cet égard, très éclairante, en même temps qu’une grossière erreur de sa part, dans le maniement de l’arme mal maîtrisée de la polémique et qui révèle, de fait, sa position réelle – celle d’un « stratège » polémiste en culottes-courtes:

      « Encore merci M. Denghien (trop obséquieux pour être franc!) pour l’information que vous collectez et les synthèses que vous faîtes, cela m’a aidé à comprendre la situation de la Syrie. »

      Car, si comme le dit « Recherchinfo », l’information que collecte M. Denghien et les synthèses que fait M. Denghien ont aidé « Recherchinfo » à comprendre la situation en Syrie, pourquoi poser à M. Denghien toutes ces questions, censées être « embarrassantes », qui démontrent, au contraire, que « Recherchinfo » n’est pas parvenu à « comprendre » la situation en Syrie, après avoir lu l’information que collecte M. Denghien et les synthèses que fait M. Denghien?

      Autrement dit: tout ce qu’ »affirme » M. Denghien, dans ses « informations » et ses « synthèses » (dorénavant, les guillemets sont indispensables pour situer le discours réellement tenu par « Recherchinfo » et (maladroitement) masqué à partir de sa position réelle), tout ce qu’ »affirme », donc, M. Denghien sont des « contre-vérités » par rapport à ce que « je vous dis, moi, « Recherchinfo », avoir observé impartialement »

      « Vous voilà donc bien embarrassé M. Denghien par un observateur impartial comme moi « Recherchinfo » (tien? viendrait-il lui aussi de Sirius?), d’autant plus impartial, que moi, « Recherchinfo », j’ai commencé par vous démontrer (cette « impartialité ») en vous adressant, d’entrée de jeu, toute ma reconnaissance pour votre travail d’ »information » et de « synthèse » et mon absence de préjugés et d’a priori à votre égard »

      Et pour enfoncer le clou afin que « ma tentative de « greffe » tienne encore plus solidement sur InfoSyrie »:

      « Les polémistes contre la Syrie parasitent votre forum, c’est la preuve que votre site a de l’influence et que la liberté d’expression existe. Vos réponses concises aux « trolls » sont bonnes, je pense que d’autres intervenants ne devraient rien ajouter car c’est donner trop d’importance aux perturbateurs, ce qui est exagéré est insignifiant. »

      En d’autres termes:

      1) « je ne suis pas un polémiste, puisque je me démarque d’emblée de ces derniers en précisant que les polémistes sont des perturbateurs, ou mieux, des « trolls (je reprends, vous voyez, jusqu’aux expressions heureuses inventées par vous-même sur ce site pour désigner ses adversaires) qui parasitent InfoSyrie (qui parasitent, c’est à dire, n’ayons pas peur d’être redondants, qui sont donc négatifs) »

      2) » Et je rajoute encore une louche de pommade, après vous avoir donné, au passage, un coup de brosse à reluire (« vos réponses concises aux « trolls » sont bonnes » et « concises »), en vous montrant bien, que je ne suis pas le dernier à reconnaître l’influence de votre site dont je loue la vertu principale: la liberté d’expression »

      3) » Et là, je pense, M. Denghien, vous avoir bien coincé en vous retournant (le défaut de) vos qualités »

      4) « Ah! j’allais oublier M. Denghien. Votre travail, je vous le répète, est parfait. Vos réponses sont bonnes et concises Il n’y a rien à y ajouter. Aussi,évitez, dorénavant, autant que possible, de mêler les intervenants aux débats qu’engendrent l’intrusion des perturbateurs qui polémiquent avec vous. Il n’ajoutent rien et ne font qu’embarrasser et compliquer le tâche de ces perturbateurs ».

      « Damned! Je n’aurais peut-être pas dû écrire cette dernière phrase! »

      La conclusion sera l’introduction, à une phrase près.

      Trop obséquieux pour être franc!

      Trop « naïf » pour être « innocent »!

      Trop « beau » pour être vrai »!

      Mais nous ne sommes pas si cons!

      roll

      • Recherchinfo dit :

        Bonjour Roll
        Vous confondez politesse et obséquiosité, je ne connais pas personnellement les intervenants, je ne suis donc pas familier dans mes formulations.
        Mes questions ne vous paraissent embarrassantes, je ne vois pas en quoi, il s’agit de questions pour lesquelles ne je n’ai pas trouvé de réponse et je ne pensais pas que les poser serait interprété de cette façon !
        Vous me faîtes des procès d’intention, je n’ai aucune envie de polémiquer, je resterai donc en simple lecteur.
        Cordialement

  40. Khodr dit :

    « L’énigme syrienne »

    Depuis la mort de Kadhafi, toutes les chancelleries sont désormais « sur le chemin de Damas ». Nous assistons au même matraquage médiatique et aux mêmes gesticulations diplomatiques que pour l’affaire libyenne avec une mise en scène quotidienne des horreurs perpétrées par le régime syrien. Il est évident que Bachar el Assad et le premier cercle de la communauté alaouite qu’il représente1 ne sont pas des démocrates et que la défense de leurs intérêts passe par une démonstration de force impitoyable, comme cela l’a toujours été au Levant. Pour autant ce serait un leurre que de prendre ses opposants pour des démocrates et leurs pratiques sur le terrain laissent augurer les mêmes chaos politiques qu’en Libye2. Une fois de plus la saturation médiatique autour des gesticulations de nos émissaires empêche toute réflexion approfondie alors qu’une multitude de zones d’ombres et d’agendas cachés interpellent les praticiens de ce terrain complexe et sensible qu’est le Proche-Orient.
    Bachar el Assad doit partir !
    A priori il est entendu dans toutes les chancelleries occidentales que cette affaire syrienne devrait être réglée rapidement, que les jours du « dictateur » Bachar el Assad sont comptés et qu’un changement de gouvernance est imminent. Les relais du CNS (Conseil national syrien) à Istanbul ne cessent d’abonder en ce sens en mettant en scène avec Al Jazeera les victoires de l’ASL3 sur le terrain à Alep ainsi que les défections de dirigeants (la plupart du temps sunnites) à Damas. Une fois de plus, personne n’évoque l’environnement de ces quelques dirigeants du CNS, très proches des frères musulmans, qui sont sponsorisés par des financements du Qatar et des pétromonarchies, cela avec la bénédiction de nos chancelleries… Le dossier syrien n’échappe pas à la règle des opérations géopolitiques et cristallise toutes les formes possibles de désinformation et de manipulation. Etant donné que les jeux d’acteurs sont denses et complexes, autant dire que ces formes de guerre psychologique se jouent à plusieurs degrés souvent indéchiffrables pour un observateur non averti aux subtilités orientales.
    Pour ceux qui se situent dans l’alignement de la diplomatie américaine, il n’y a plus l’ombre d’un doute : au nom de la démocratie, la dynastie alaouite qui règne à Damas doit subir le même sort que celui réservé depuis quelques années aux despotes et tyrans qui sévissent depuis 30 ans au sein du monde arabo-musulman. Rappelons discrètement que l’Occident a soutenu ou entretenu des relations très ambigües avec tous ces régimes qui garantissaient d’une certaine façon nos intérêts stratégiques aux lendemains de la guerre froide. Dans ce contexte, nous n’avons pas été très regardants sur les pratiques des partis baas irakiens et syriens face à l’Iran et au Liban dans les années 80… A présent il est clair que nous sommes entrés dans un autre jeu de rôles et qu’il faut faire évoluer les castings politiques face à des sociétés qui aspirent à la fois à une certaine modernité, à plus de décence et à d’autres modes de gouvernance. De Saddam Hussein jusqu’à Mouammar Kadhafi, en passant par tous les népotismes locaux en Tunisie, en Egypte, nous assistons au même processus de destitution des pouvoirs en place avec une délégation de maitrise d’œuvre ambigüe aux pétromonarchies, dont tout le monde connait l’appétence démocratique, notamment l’Arabie saoudite avec le wahhabisme … L’islamisation en cours de tous ces régimes est loin d’être rassurante et parait de plus en plus éloignée des souhaits schizophrènes de nos chantres des droits de l’homme, qui verrouillent les plateaux de télévision, ou des discours pontifiants de nos ministres des affaires étrangères qui se complaisent dans des litanies humanitaires que nous connaissons trop bien face aux drames humains qui se jouent sur le terrain.
    Mais la route de Damas est bloquée !
    Pour autant le « chemin de Damas » semble plus difficile à conquérir qu’il n’y parait, et la résistance de Bachar el Assad ne surprend guère les experts de la région. Ces derniers n’ont cessé de rappeler à tous nos dirigeants pressés, voire naïfs, et souvent incultes que la Syrie n’était pas la Libye et qu’il ne fallait pas s’imaginer qu’il suffirait de faire un copier- coller diplomatico-militaire pour régler la question en quelques semaines dans la perspective des échéances électorales des uns et des autres4. La politique de la canonnière a ses limites. Nous ne sommes plus à l’époque du général Sarrail, lorsqu’en 1920 Haut Commissaire au Levant, il envoya un corps expéditionnaire français, commandé par Gouraud, pour disperser les troupes de Fayçal sur la route de Damas… Bien que le contexte soit différent, une étude de cette campagne de Syrie, de la révolte des druzes, du mandat français et de ses conséquences encore très présentes dans le fonctionnement des communautarismes locaux, pourrait nous inciter à beaucoup plus d’humilité et de prudence dans les planifications en cours…
    de la Chine5 . Ces puissances régionales s’efforcent de retrouver un rôle de premier plan sur le plan géostratégique et nul ne peux plus sous-estimer leurs ambitions et leur volontarisme face aux puissances occidentales. Ce dossier syrien constitue une opportunité pour ouvrir des pages d’histoires fermées depuis un siècle. En effet, la vieille Europe impériale, au travers des accords Sykes-Picot6 en 1916, puis les Etats-Unis au travers du pacte de Quincy7 en 1945, ont administré le Proche et Moyen-Orient au cours du XXème siècle en démantelant l’empire ottoman, en canalisant les nationalismes arabes, en divisant pour régner, en installant l’Etat d’Israël et en imposant au monde entier un contrôle sans concession de l’accès aux ressources énergétiques. Il est clair que l’Occident peut encore s’abriter derrière une certaine suffisance militaire avec la surpuissance américaine, elle- même garantie par l’efficience des technologies israéliennes8 et la complaisance européenne. Mais pour Ankara, Téhéran et Moscou il s’est passé beaucoup de choses depuis les Balkans, surtout avec le Kosovo, puis avec la Géorgie et depuis un an avec les révoltes arabes. Tous ont compris qu’il y a avait de nouvelles fenêtres de tir à exploiter juridiquement et diplomatiquement. D’autant que l’autorité de nos diplomaties s’est érodée au fil du temps avec des opinions publiques et des gouvernants qui ne sont plus prêts à mourir pour des idées d’un autre siècle. Par ailleurs, nos alliances de circonstances avec le monde sunnite, notamment avec des pétromonarchies vieillissantes, pour garantir la sécurité de nos approvisionnements énergétiques, sont de plus en plus fragiles. Enfin, l’intensité de la crise financière actuelle obère durablement nos capacités de projection de puissance avec des politiques qui sont de plus en plus engluées dans une crise de modèle sans précédent doublée d’un repli identitaire qui alimentent des populismes sans issues.
    Le Pétrole et le Gaz dimensionnent la crise syrienne
    Pour Vladimir Poutine, qui administre désormais la première puissance pétrolière et gazière mondiale9, les règles du jeu issues de Yalta ne sont plus d’actualité. La remontée du barycentre du management de l’énergie fossile au nord de la Mésopotamie avec la concurrence des gisements de l’Asie centrale, du Kurdistan, du Caucase et aussi de la méditerranée orientale avec les récentes découvertes au large de la Syrie, de Chypre, du Liban et d’Israël modifient considérablement la donne… Pour les chinois qui sont discrètement en arrière plan il en est de même. Fin connaisseur de ce terminal de la route de la soie, qui est devenu en quelques années le réservoir stratégique de leurs approvisionnements en pétrole et gaz, Pékin a de plus en plus de mal à admettre cette prétention occidentale à vouloir contrôler un « grand Moyen-Orient » dont il redéfinirait une fois de plus, avec comme sponsors l’Arabie saoudite et le Qatar, les contours et les conditions d’accessibilité au travers de quelques révolutions de palais. Il suffit de regarder une carte des tracés des pipe-lines pour comprendre les enjeux du « chemin de Damas ». La bascule de notre sécurité énergétique de la péninsule arabique vers l’Asie centrale, et demain vers l’Arctique, modifie considérablement les jeux d’alliance pour les 30 prochaines années, surtout en pleine transition énergétique avec une Chine et une Europe (surtout l’Allemagne avec sa sortie du nucléaire) qui sont très dépendantes des énergies fossiles. Moscou, Istanbul et Téhéran connaissent parfaitement cet agenda et nul ne doit oublier qu’ils contrôlent physiquement ce verrou géostratégique. Rien ne pourra se faire sans eux ou en les ignorant!
    De fait, les discours sur la démocratie et les errements de la gouvernance de la minorité alaouite ne constituent que des prétextes qui masquent d’autres calendriers plus déterminants sur le moyen-terme. Dans cette perspective les vétos russe et chinois prennent une autre dimension. L’arrivée très médiatique de la flotte russe à Tartous et la montée en puissance régionale d’une militarisation conséquente sur les flancs turcs et perses sont à prendre très au sérieux. L’instrumentalisation des kurdes, des composantes libanaises dont le Hezbollah, les minorités chrétiennes et druzes ne sont pas marginales. La mobilisation de la population et de l’armée israélienne sont suffisamment éloquentes pour arrêter de considérer la situation au même niveau que l’affaire libyenne… Nous sommes sur d’autres paradigmes qui peuvent nous emmener sur des conséquences infiniment plus graves en termes de conflictualité. L’occurrence d’un risque de nouvelle guerre mondiale n’est plus à écarter compte tenu de la radicalisation de certains acteurs, notamment d’Israël.
    Le piège des modes de représentation de la crise syrienne
    Sur ce dossier, la géographie commande, l’histoire dimensionne les jeux d’acteurs, l’énergie est l’une des clés des affrontements à venir, mais la résolution de cette crise ne peut passer que par la maîtrise des subtilités culturelles de la région. Le piège serait d’aborder le contexte syrien avec une approche trop rationnelle et dialectique : les grandes puissances contre les communautarismes locaux, les bons contre les méchants, les sunnites contre les chiites, les grandes composantes religieuses contre les minorités. Au Levant, tout est à la fois simple et compliqué. Tout est à la fois précis et enchevêtré. Tout est à la fois formalisé et dissimulé. Tout est à la fois limpide et paradoxal. Tous les acteurs locaux usent et abusent de cette complexité en utilisant tous les stratagèmes que le monde sémitique
    connait bien, à commencer par les israéliens pour qui c’est une question de survivance… De la main tendue au mensonge, de l’alliance à la trahison, de la force à la ruse, tout est bon pour garantir et sauvegarder sa zone de pouvoir tribale, clanique, territoriale, confessionnelle. La démocratie, dans ces jeux d’acteurs très denses, mouvants et indéchiffrables, ne constitue qu’une illusion occidentale, un tigre de papier pour les chinois, qui n’intéresse personne localement, sinon quelques exilés syriens à Londres, à Paris, à Washington qui plastronnent sur les plateaux TV et qui ont abandonné depuis longtemps les rues de Damas.
    Pour le moment le jeu est bloqué stratégiquement au Conseil de sécurité par la Chine et la Russie qui exigent que de nouvelles règles du jeu soient mises en œuvre autour de l’équilibre des puissances et surtout de la gestion de la sécurité énergétique mondiale. Pour cela, elles disposent d’un premier niveau de confrontation locale que le régime alaouite sait très bien manipuler avec sa proximité culturelle avec Téhéran mais aussi historique et géographique avec Istanbul. Pour les Etats-Unis, ses alliés soumis de l’OTAN et ses partenaires sunnites de la péninsule arabique, une redéfinition des règles n’est absolument pas envisageable, ni même imaginable. « Le Grand Moyen-Orient n’est pas négociable ! » telle est la position des responsables américains. De fait, les lobbies à Washington se battent sur les postures à privilégier pour tenir coûte que coûte le terrain. La posture de la guerre subversive tend à étendre la démocratie au sein du monde arabo-musulman au travers de la stratégie du « smart power ». Elle est portée de façon emblématique par les réseaux sociaux mais aussi par le Département d’Etat et plus discrètement par la CIA… La posture de la guerre préventive, dans le sillages des opérations en Irak et en Afghanistan, tend à défendre le monde « judéo-chrétien » contre les « dangers civilisationnels » portés par un « mal » incarné au sein de l’Islam par des dirigeants tel Mahmoud Ahmadinejad en Iran ou par les réseaux Al Qaida au Yémen, les talibans en Afghanistan, AQMI au Sahel etc…. Elle est soutenue par les réseaux très complexes du complexe militaro-industriel.
    Les premiers, plutôt proche d’Obama privilégient des approches en souplesse, avec le concours des Nations unies même si elles essuient des échecs notoires. Ils jouent le temps, que ce soit dans leurs négociations avec Téhéran autour du dossier nucléaire, ou avec Ankara sur la maîtrise des jeux communautaires en essayant de doser les équilibres entre les minorités, les frères musulmans et les acteurs locaux. Les seconds plus proches des néoconservateurs américains, européens et surtout israéliens, privilégient une intervention armée immédiate en focalisant la stigmatisation de la menace sur le nucléaire iranien via la promotion d’une économie de guerre basée sur la planche à billets. Ils privilégient sur le plan tactique l’installation de situations chaotiques qui justifient l’imposition de nouvelles formes de « mandats », plutôt privatifs, tels qu’on les voit désormais à Bagdad, à Kaboul mais aussi en Afrique subsaharienne derrière les opérations de l’Africa Command10.
    La crise syrienne face à des agendas électoraux tendus
    Tout ceci se joue dans un contexte très instable sur le plan de la gouvernance mondiale : les américains entrent en pleine campagne présidentielle dont l’échéance est en novembre ; les chinois entament leur XVIIIème congrès du Parti communiste qui doit entériner en octobre le choix d’une nouvelle équipe ; l’Allemagne est engagée dans un processus électoral pour l’automne 2013 avec des tensions déjà très fortes sur l’avenir de l’Euro face à la crise bancaire et à l’insolvabilité des dettes souveraines des pays du sud de l’Europe ; l’Iran entre également en campagne pour des élections présidentielles décisives en juin 2013, de même qu’Israël où Netanyahu a annoncé des élections législatives anticipées en septembre prochain pour une législature qui s’achève en octobre 2013, élections qui devraient conforter le Likoud. En arrière plan, l’Otan organise son départ d’Afghanistan avec un bilan mitigé et l’Occident se trouve confronté suite à l’affaire libyenne à une implosion du sahel. Seuls Poutine et Erdogan restent sereins dans cet agenda assez exceptionnel. Ils ont désormais toute latitude pour affirmer davantage leur autorité. Les monarchies du Golfe sont également libres de leurs mouvements, puisqu’elles ne sont pas contraintes par des échéances démocratiques… Seules les tensions actuelles sur le prix du pétrole et sur les logiques de production pourraient les contrarier.
    Tout se joue aussi avec des jeux locaux et régionaux très ambigus : Israël, qui fustige
    le danger iranien, n’a paradoxalement aucun intérêt au départ de Bachar el Assad (qui
    entrainerait un chaos en Syrie avec la mise en place d’un gouvernement composite islamiste
    piloté par les frères musulmans et les sunnites, émules du wahhabisme du Golfe). Cela
    provoquerait une radicalisation des postures des composantes hezbollah sur le sud Liban
    (qui ne pourraient que s’allier avec les minorités chrétiennes et druzes contre les sunnites,
    générant une nouvelle guerre civile au Liban) et légitimerait une radicalisation encore plus
    forte des mouvances islamistes au sein du Hamas en Cisjordanie et à Gaza. Que dire des
    conséquences au Caire dont personne ne peut augurer la stratégie à terme vis-à-vis d’Israël
    dans un tel contexte… A Tel-Aviv, on admet volontiers qu’ un adversaire que l’on connait
    bien, comme la dynastie alaouite à Damas ou la menace nucléaire à Téhéran, vaut mieux
    qu’une multitude de dangers protéiformes avec des guerres civiles anarchiques entre
    composantes islamiques sur le pourtour d’Israël : de Beyrouth au Caire en passant par
    Damas, Aman, Bagdad…. Le risque majeur pour Israël n’est pas l’installation par le
    Département d’Etat d’un grand Moyen-Orient sunnite qui servirait de glacis face à un Iran
    Chiite, dont on voit bien actuellement les limites à Bagdad…, mais bien d’un chapelet de
    guerres civiles sur toutes ses frontières avec un risque de contagion à l’intérieur même
    d’Israël. Au regard de la menace de destruction massive, pour le moment très maîtrisée, que
    représente le risque nucléaire iranien, on perçoit bien au-delà l’affaire syrienne un risque de
    destruction rampante et insidieuse bien plus dangereux pour la survie d’Israël à terme sur
    son propre territoire.
    Quels jeux israélien et russe ?
    Si Bachar el Assad représentait un danger majeur pour Israël, il est évident que son
    aviation et ses chars auraient été cloués au sol en 48h par Tsahal. Or, ce n’est pas le cas, le
    régime syrien détient toujours la maîtrise du ciel et de ses armements lourds, malgré les
    agitations de Madame Clinton et les pressions du Qatar pour qu’une exclusion arienne soit
    décidée par le Conseil de sécurité. La rencontre Netanyahu-Poutine en juin dernier est dans
    ce contexte très intéressante à décrypter11, lorsque le président russe précise au Premier
    ministre israélien : « Regardez ce qui est arrivé aux Américains en Afghanistan et en Irak. …
    L’Irak a un régime pro-iranien, après tout ce qui s’est passé là-bas. Les choses doivent être
    pensées à l’avance avant de faire quelque chose qu’on regrettera plus tard… Il ne faut pas
    agir prématurément. 12». Là aussi, il est clair que Vladimir Poutine n’a pas intérêt à voir
    s’installer une multitude de guerres civiles avec des chaos tribaux et religieux comme celui
    engendré par la Libye au Caucase et en Asie centrale. Il semble évident qu’Israël, comme la
    Russie, ont intérêt à faire bouger subtilement et rapidement le jeu interne iranien pour
    rééquilibrer la montée en puissance turque afin de contenir les prétentions des sunnites au
    travers des frères musulmans, des mouvances d’Al Qaida et de l’activisme qatari sur la zone.
    C’est sûrement la conclusion qu’en ont tiré le Mossad, le FSB et d’autres services
    occidentaux conscients de l’urgence de savoir composer avec le temps mais aussi avec
    toutes les subtilités culturelles sur le terrain en évitant de tomber dans le piège d’une
    intervention militaire intempestive. Tout cela ne va pas forcément dans le sens des
    planifications de Washington. Pour autant, force est de constater que depuis le 11
    septembre 2001 rien n’a été vraiment dans le sens des planifications de Washington. Il suffit
    de regarder les résultats en Irak avec un pouvoir chiite à Bagdad, et un retour évident des
    talibans à Kaboul après le départ de l’Otan… Telle n’est pas nécessairement la conviction
    d’autres cénacles qui ont d’autres agendas et qui privilégient toujours l’option militaire
    depuis une quinzaine d’années. Certains sont prêts à forcer la main à Obama et à l’OTAN,
    comme ce fut le cas pour la Libye, afin d’ouvrir de nouvelles boites de Pandore où le
    religieux sera de nouveau instrumentalisé avec des résultats désastreux que nous
    connaissons, tant pour les populations concernées que pour la sécurité mondiale. En
    stigmatisant actuellement le sunnisme contre le chiisme, l’islamisme radical contre toutes
    ces minorités qui façonnent la longue histoire du Proche-Orient en jouant sur la question
    civilisationnelle13, ces cénacles jusqu’au-boutistes peuvent déclencher autre chose qu’une
    guerre régionale…
    Quelle issue ?
    Bachar el Assad sait tout cela. Le roi Abdallah II de Jordanie, héritier des Hachémites,
    comme le roi Mohammed VI au Maroc aussi. N’oublions pas que le roi du Maroc a des
    racines alaouites, qui n’ont rien à voir avec les syriennes14, et qu’il est la cible des mouvances
    islamiques, notamment d’AQMI (qui remettent en cause sa légitimité sur le rite malékite
    sahélien). Les deux monarques savent qu’ils peuvent être les prochains à essuyer les
    conséquences collatérales de ces déstabilisations géostratégiques au sein du monde arabo-
    musulman. Ouvrir une nouvelle fois la boîte de Pandore islamique, avec une nouvelle
    intervention armée, sous prétexte qu’elle nous garantirait momentanément notre sécurité
    énergétique, alors même qu’en Occident nous traversons une crise considérable dont nous
    n’avons pas l’antidote, pourrait s’avérer très grave. La vraie question qui est sous-jacente
    derrière l’éviction de Bachar el Assad, et demain derrière l’éventuelle déstabilisation par
    effets collatéraux des monarchies jordaniennes et marocaines, est celle de l’émergence d’un
    conflit religieux institutionnalisé entre sunnites et chiites qui pourrait mettre l’économie
    mondiale à genoux en bloquant les approvisionnements pétroliers et gaziers sur Ormuz et
    sur le Caucase et déclencher dans la foulée une nouvelle guerre mondiale, dont l’Occident
    ne sortira pas forcément gagnant face aux nouveaux empires émergents russe, perse,
    chinois… mais aussi indien, lesquels n’admettront pas d’être pris en otage.
    C’est pour cela que beaucoup conseillent aux chancelleries de renouer avec les
    vieilles techniques de la guerre froide et ainsi geler la situation en « pourrissant » les jeux
    d’acteurs afin de tenir le terrain avec le minimum d’énergie. Diviser pour régner, ce que
    l’Occident a fait pendant tout le XXème siècle… Ce n’est clairement pas dans l’idée de
    manœuvre d’Erdogan, de Poutine ou de Netanyahu, comme de la nouvelle équipe chinoise
    qui émergera en octobre prochain. Tous ont une autre éducation plus offensive avec une
    vision plus affirmée de leur avenir géostratégique. Il suffit de comparer les cursus très
    militarisés de Poutine, Netanyahu, Barak, Ahmadinejad et très militant d’Erdogan à celui de
    nos dirigeants européens très policés et peu charismatiques pour se rendre compte que
    nous sommes sur un risque majeur de casting politique. Ces « durs » dans le jeu syrien n’ont
    pas peur des faiblesses occidentales, elles sont au contraires dimensionnantes pour justifier
    leurs décisions de faire bouger les lignes en prenant des risques inconcevables pour les
    démocraties occidentales. Ils placent désormais leur survie mais aussi l’avenir de leurs pays
    à un autre niveau que celui de l’Europe impuissante ou de l’Amérique affaiblie. Ils savent
    jouer l’effet de surprise et Poutine en Géorgie en a fait une démonstration implacable en
    pleine inauguration des jeux olympiques à Pékin. Dans ce contexte nous devrions réfléchir
    un peu plus au sort de la Grèce, et entre autre à celui de Chypre, dans un scénario
    d’exclusion de l’Euro et de radicalisation des positions de ces jeux d’acteurs locaux sur la
    Méditerranée orientale…
    Au milieu de tout cet imbroglio régional, l’avenir d’Israël et le destin de Jérusalem,
    lieu saint pour tous les monothéismes, constituent sûrement la clé stratégique de cette boîte
    noire que constitue l’énigme syrienne. Dans tout cela, le sort de Bachar el Assad et toute sa
    confrérie ne serait qu’anecdotique s’il n’y avait les massacres dont sa famille et proches sont
    responsables depuis des décennies. Mais qu’en sera-t-il demain lors de l’avènement de
    groupes armés salafistes qui auront pris le pouvoir au travers d’une guerre civile avec son lot
    de liquidations confessionnelles et d’épuration ethnique ? C’est l’argument qui prévaut à
    Tel-Aviv, l’expérience des laboratoires de Beyrouth, puis de Gaza et de Cisjordanie, se
    passent de tous commentaires pour ceux qui connaissent ces terrains.
    Nouvelle guerre froide ou coup de poker des émergents ?
    Face à cette équation syrienne, les grandes puissances occidentales sont face à une
    impasse stratégique, politique et juridique et laissent leurs services secrets et forces
    spéciales œuvrer discrètement sur le terrain aux côtés des « insurgés » pour gérer une prise
    de Damas en souplesse…. L’ONU va d’échec en échec, la situation lui échappant à tous
    niveaux. Il en est de même pour la ligue arabe ou pour l’OCI. Seuls les grands acteurs
    régionaux et locaux maîtrisent pour le moment leurs intérêts immédiats et à moyen terme
    qui ne sont pas forcément convergents avec ceux de Washington, de Bruxelles, de Londres
    ou de Paris. Le furent-ils dans le passé ? Uniquement parce que les contraintes militaires et
    politiques les ont obligés à se soumettre à des règles du jeu que l’Occident a maîtrisées
    fermement. Pour autant est ce toujours le cas aujourd’hui? L’illusion des victoires
    américaines en Irak, en Afghanistan, la pagaille en Libye, les inconnues sur l’ensemble du
    monde arabo-musulman, l’extrême faiblesse institutionnelle et sécuritaire des
    pétromonarchies laissent penser que nous entrons dans d’autres scénarios. Seuls les
    israéliens ont parfaitement identifié les vrais enjeux sur le moyen terme : ceux où l’empire
    ottoman pourrait reprendre toute sa place, où la Perse s’affirmerait de nouveau, où la Russie
    redeviendrait incontournable face à une Chine et une Inde qui vont dominer la géopolitique
    du XXIème siècle. La route de Damas n’est qu’un prétexte pour ouvrir de nouvelles pages
    d’histoire que les monothéismes issus de l’ancien testament connaissent bien. Mais pour
    cela il faut accepter de se plonger un peu plus dans cette histoire du Levant et du Proche-
    Orient et d’arrêter de se laisser désinformer quotidiennement par des officines, tels
    l’OSDH15, dont les intérêts et la finalité ne sont pas des plus pacifiques.
    Entre d’un côté le retour d’une nouvelle forme de guerre froide que certains
    préconisent entre USA et Chine, avec une instrumentalisation d’acteurs régionaux autour de
    points de fixation comme le fut et pourrait encore l’être la Syrie pour les turcs, les russes et
    les iraniens, et d’un autre côté des coups d’éclats spectaculaires qui surprendraient nos
    chancelleries en pleines périodes électorales, en plein crash de l’Euro, que peut-il se passer ?
    Il est évident que la période entre le 15 septembre et le Thanksgiving16 est celle de tous les
    dangers. L’Occident apparait affaibli, divisé, déstabilisé dans ses stratégies de résolution de
    ses propres crises internes et en repli sur ses stratégies de projection de puissance face à un
    Orient qui se « poutinise » dans ses postures aussi bien à Ankara, à Téhéran à Jérusalem.
    Face à cet échiquier très déséquilibré dans ses postures, la Chine silencieuse compte les
    points et attend le moment opportun pour convier tout le monde à de nouvelles règles du
    jeu qu’elle imposera. Il suffit d’observer comment elle manœuvre depuis 5 ans autour de la
    crise de liquidités que traverse notamment l’Europe pour voir comment elle pourrait se
    positionner demain (avec ses compagnies pétrolières et ses fonds souverains) sur de
    nouveaux jeux géostratégiques aux côtés des turcs, des russes et des iraniens, notamment
    autour de la question énergétique qui se situe au cœur de cette énigme syrienne.
    Maintenant cette conclusion reste encore trop rationnelle et pour rester fidèles à Aristote
    n’oublions jamais sur cette énigme syrienne que: «la surprise est l’épreuve du vrai
    courage 17». Le Levant peut en effet nous réserver encore des rebondissements dont seuls
    les orientaux sont capables.

    http://www.xavierguilhou.com/Clients/Guilhou/site_xavier.nsf/005546776102f9f0c1256d09002800c8/fa9f089bd6f78f2fc125794a004bd1f0/$FILE/L%27énigme%20syrienne.pdf

  41. résistance dit :

    Je constate avec plaisir que le niveau des billets des auteurs de ce site et le niveau des commentaires de ses internautes sont de loin supérieurs au blog qui m’a ingratement banni après tant et tant de contributions de ma part! Mais bon, ainsi va la vie, je ne peux pas exiger de tout le monde d’être reconnaissant, de même que je ne peux pas non plus attendre de chacun d’être patriote, qualité qui m’a valu mon bannissement de par ma réaction à une grave provocation à l’endroit de mon pays l’Algérie. Je forme le voeu, et je n’en doute pas un seul instant, que les gestionnaires de ce site se comporteront humainement à mon égard contrairement à l’endroit qui m’a rejeté, et me laisseront m’exprimer comme tout un chacun.

    • bob dit :

      Bienvenue au club!

    • Cécilia dit :

      résistance

      Je vous lis depuis quelque temps avec intérêt et je ne pense pas que je suis la seule.

      Ici, nous sommes aussi des résistants !
      Soyez donc la bienvenue !

      • résistance dit :

        Bonjour Cécilia et Bob,
        Cela me donne du baume au coeur que de vous entendre me souhaiter la bienvenue parmi vous! Je vous remercie du fond du coeur pour votre humanité, votre profond respect de vos semblables et de votre combat quotidien pour la résistance contre l’oppression d’où quelle vienne. Sachez que je suis profondément honoré et enthousiaste d’être accepté parmi vous! Un grand MERCI à vous toutes et à vous tous!!!

        P.S. Je suis du genre masculin, bien que mon pseudo est au féminin. J’ai opté pour ce pseudo pour signifier l’importance pour tout un chacun de cultiver quotidiennement la résistance. Si j’avais choisi résistant qui correspondrait mieux à mon genre, cela pouvait être perçu comme un choix se rapportant uniquement à ma personne, car je n’aurais pas souligner l’importance d’étendre la notion vers les autres.
        A l’échelle individuelle, d’une nation et des relations entre les pays, seule la résistance -de tous les instants et en chaque endroit- de chaque personne à son niveau peut endiguer les forces oppressives quelles quelles soient.

        • résistance dit :

          Je viens d’apprendre qu’il y’a un ou une internaute qui s’identifiait, avant ma venue sur ce site, avec le pseudo « résistance ». Je lui est donc tout naturellement proposé(e) de transformer mon pseudo en « résistance2″, afin que lui ou elle puisse conserver son pseudo « résistance ». Ainsi, il n’y aura pas de confusion, de quiproquo dans l’esprit des gens à propos de nous deux.Donc, désormais, je m’identifierai sous le pseudo « résistance2″.

          • Khodr dit :

            Bienvenu à toi resistance
            ;-)

          • résistance2 dit :

            @ Khodr,
            Un grand bonjour à toi mon frère et mille mercis du fond du coeur pour m’avoir souhaité la bienvenue!
            J’ai cru comprendre d’après quelques uns de tes posts, à moins que je me trompe vu le peu de temps depuis que je suis ici, que tu es Syrien.
            Sache que la terrible tragédie que traverse ton vaillant pays me touche profondément en tant que VRAI Algérien. Sache aussi, cher Khodr, et tu le sais probablement, que la Syrie est le frère le plus estimé de mon pays l’Algérie. Les valeurs chéries par nos deux pays sont similaires, et nos pays constituent désormais les seuls pays Arabes progressistes encore réellement debout constituant le front du refus face à l’impérialisme et au sionisme.
            Enfin, sois-en convaincu que ton pays vaincra, par la volonté d’ALLAH(swt), car sa cause est juste, ce n’est qu’une question de temps. Par la grâce d’ALLAH(swt), la Syrie sortira haut la main et grandie de cette tourmente imposée par les forces du mal!

          • Khodr dit :

            EnchAllah
            Merci a toi résistance ,
            Oui je suis syrien vivant en France,
            La Syrie est frappé comme l Algérie a l époque du GIA mais ce que nous avons en plus , c est que des pays comme la Turquie , le Qatar , les saoud , et autres sionistes, disons ces mécréants appuie le terrorisme au nom d une démocratie qu il ne voudrons même pas chez eux!
            Je ne doute pas du peuple syriens, de l armée syrienne et de notre président , nous sortirons plus fort de cette tragédie !
            Pour moi ml,Algérie est un peuple frère, est le seule pays antisioniste d Afrique du nord, le seul pays qui ne soit pas sous l affluence sioniste,j ai été extrêmement heureux quand le président Boutflika à renvoyé par deux fois le ministre des AE qatari!
            J ai la haine contre ces terroristes , contre tous ces pays qui soutienne ça ! De voir mes frères et sœurs , pères et mères de toutes confessions différentes, souffrir, mourir, sous ces ordres de barbares dirigé par le grand sultan rouge Abdul hamid alias erdogan .
            Un jour ou lautre ils payeront
            Qui sème le vent récolte la tempête .
            Un jours ou l autres ils auront des comptes à rendre tant pour le mal qu ils aurons fait , tant pour le bien qu ils n aurons pas fait
            Amicalement

    • Louis Denghien dit :

      Non, Roll, ma « répression bachariste » s’est abattue récemment sur le « syrologue citoyen solitaire » Cédric L. et sur l’ »Alépine fière de participer à la destruction de sa ville ». Mais Cédric L.a bien eu le temps de nous pondre une dizaine de compte-rendus militaires « impartiaux pro-rébellion »…

      L.D. & Infosyrie

  42. l'ingenue dit :

    Géopolitique : La Syrie
    http://lesjeunesmarxistesdepau.over-blog.org/article-geopolitique-la-syrie-108527688.html

    Les vieilles puissances impérialistes euro-atlantiques connaissent un déclin économique historique et traversent une crise sans précédent. Elles sont en outre confrontées à l’essor de nouveaux impérialismes qu’elles ont contribué à créer et à développer. La puissance financière et industrielle de ces pays dits émergents est telle qu’ils sont aujourd’hui en capacité de rivaliser avec les pays impérialistes occidentaux pour un repartage du monde et en particulier de ses richesses énergétiques. Les évènements de ces dernières années, au Moyen-Orient et en Afrique notamment, sont l’expression de cette lutte acharnée inter-impérialiste pour le contrôle de ces ressources.

    Voyant leur hégémonie mise en danger mais encore supérieurs militairement, les pays impérialistes occidentaux recourent quand ils le peuvent à la guerre pour assurer leur pillage et leur domination là où elle est contestée, que cette domination soit contestée par les peuples ou qu’elle le soit par des dirigeants bourgeois locaux sensibles aux offres « pacifiques » des nouveaux impérialistes émergents.

    S’appuyant sur de légitimes mouvements populaires ou en suscitant des insurrections par divers procédés éprouvés de la subversion, ils interviennent militairement. Ils le font au nom des droits humains et de la démocratie, pour installer par la guerre civile ou l’agression extérieure de nouvelles dictatures sous leur contrôle.

    L’Afghanistan, l’Irak, la Côte d’Ivoire, la Libye ont subi directement des agressions armées extérieures des pays impérialistes car l’opposition interne n’était ni assez forte ni suffisamment sous leur contrôle.

    Ailleurs, en présence d’un authentique mouvement populaire prolongé contre des dictatures pro-occidentales, comme en Tunisie et en Egypte, les pays impérialistes occidentaux ont manœuvré politiquement. Ils ont dévoyé et étouffé la révolte pour imposer « démocratiquement » de nouveaux gouvernements à leur solde.

    Après la Libye, la géostratégie impérialiste euro-atlantique associée aux buts colonialistes de l’Etat sioniste d’Israël se porte aujourd’hui sur l’Iran et la Syrie. Ces pays sont les deux derniers obstacles à leur contrôle du Proche et Moyen Orient. L’agenda impérialiste vise d’abord à soumettre la Syrie avant de s’en prendre à l’Iran

    Pourquoi la Syrie ?
    Il suffit de regarder une carte.

    Publié dans : Articles – Communauté : Encyclopédie- Marxiste – Par La Jeunesse Marxiste de Pau

    • Nestor dit :

      Je ne sais pas si historiquement ces JCML sont les bien mêmes JCML ou leurs héritiers que ceux du temps des maos, mais avec une gauche comme cela on peut au moins se retrouver sur une base de discussion solide : la racine du mal.

      Pour moi, perso la coupe est pleine, je ne serais jamais plus en accord avec la gauche occidentale sur les remèdes qu’elle préconises sur toutes sortes de sujets. Néanmoins je reconnais que ce court diagnostic des JCML est plus digne de l’oeil aiguisé de Marx, par son analyse des rapports de forces, que n’importe quelle déclaration sur la Syrie émanant des partis de gauche.

  43. Cécilia dit :

    Un martyr dans une explosion d’un engin à Damas…
    Purification de la région de Qasr al-Wali à Alep…. Un grand nombre de terroristes tués dans la banlieue d’Alep

    23 Sept 2012

    Gouvernorats / Un citoyen est tombé en martyr ce soir dans l’explosion d’un engin planté par un gang terroriste sur la passerelle pour piétonnière dans la rue de l’ancienne foire à Damas.

    Une source responsable a affirmé que l’attentat à l’explosif pesant 1 Kg a causé des dégâts matériels à l’endroit de la déflagration. à Alep, les forces de l’armée syrienne ont purifié la région du Restaurant de Qasr al-Wali des terroristes mercenaires qui prenaient le restaurant comme siège pour leurs actes terroristes.

    Une autre unité de nos forces a ciblé un groupement de terroristes mercenaires près de l’école de Sinaa V dans le quartier d’al-Merjeh à Alep, tuant des dizaines d’eux.

    En outre, une unité de nos forces armées ont pris pour cible des groupements de terroristes, l’un près de la mosquée d’Urwa al-Baqiri dans la cité de Hanano et l’autre à proximité de la zone d’al-Icharat à Boustane Pacha, leur infligeant de lourdes pertes.

    Une autre unité a visé des rassemblements de terroristes dans les axes de Qobtane al-Jabel, Byanoun et Kafr Naha (Banlieue d’Alep).

    Toujours dans la banlieue d’Alep, une unité de nos forces armées a visé des rassemblements des terroristes et tué nombre d’eux à Daret Izzah.

    Grand nombre de terroriste ont été tués et blessés dans l’opération militaire exécutée par nos forces armées pour purifier la zone de Souleymane al-Halabi de la présence des terroristes.

    A Arkoub, un frais tireur a été tué quant il tentait de s’enfuir de la région de Arkoub, et deux voitures dotées de mitrailleuses de Doshka dans la région de Khazzan dans la même région.

    A Atareb dans la banlieue d’Alep, les forces armées intrépides ont exécuté une opération spécifique tuant un grand nombre de terroristes qui essayaient d’agresser l’une des unités des forces armées.

    Des unités de l’armée poursuivent la traque des terroristes dans plsuieurs zones à Homs

    Dans la banlieue de Homs, l’armée syrienne a détruit une voiture dotée de mitrailleuse Doshka avec ses occupants terroristes près du pont de Qantara dans la périphérie de Q’seir.

    Une de nos unités de l’armée a liquidé nombre de terroristes dans la localité de Naqira dans la banlieue de Homs, et poursuivi les résidus du terrorisme dans la localité de Soltanieh faisant nombreux tués et blessés dans les rangs des terroristes.

    Près de la localité de Chayahat dans la banlieue de Qusyr, 4 terroristes ont été abattus lors d’une opération au cours de laquelle un véhicule de type Jeep Toyota a été intercepté et détruit avec un motocycle utilisés par des terroristes.

    Une source au gouvernorat a aussi précisé qu’une autre unité de nos forces a pu détruit une batterie de lance-roquettes qui ciblaient les immeubles et les maisons et aussi les check-points près du château d’eau de la localité de Tell Saqrajah dans la banlieue de Homs.

    Un autre véhicule Pick-up transportant des terroristes a été détruit avec ses occupants après un accrochage, où /10/ assaillants armés ont été liquidés.

    http://sana.sy/fra/338/2012/09/23/443080.htm

  44. Cécilia dit :

    Une frappe sur l’Iran pourrait déclencher une 3e guerre mondiale

    Un commandant des Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite du régime iranien, a assuré qu’une attaque d’Israël sur l’Iran déclencherait « une troisième guerre mondiale », mettant en garde contre une possible frappe « préventive » de Téhéran en cas de préparatifs israéliens.

    Si Israël et l’Iran s’opposaient militairement, « cela deviendrait une troisième guerre mondiale », a déclaré le général Amir Ali Hajizadeh, chef de l’armée de l’air, à la chaîne iranienne en langue arabe Al-Alam.

    Si une attaque israélienne semblait imminente, « il est possible que nous menions une attaque préventive. Mais nous ne voyons pas cela pour le moment », a déclaré M. Hajizadeh, qui est en chargé des forces missilières.

    Des dirigeants israéliens menacent régulièrement de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes pour empêcher le pays de se doter de l’arme atomique, même si Téhéran insiste sur le caractère civil de son programme controversé.
    Israël, considéré comme l’unique détenteur de l’arme nucléaire dans la région, estime que le programme nucléaire iranien représente une menace pour son existence.

    En cas d’attaque israélienne, que les Etats-Unis aient ou non donné leur feu vert, les Iraniens « attaqueront les bases américaines à Bahreïn, au Qatar et en Afghanistan », a ajouté M. Hajizadeh.

    Israël « ne peut pas imaginer (la) réponse (iranienne) — et subira de lourdes pertes », a-t-il ajouté, en évoquant un « prélude à sa disparition ».

    Samedi, le général Mohammad Ali Jaafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution, avait estimé que la guerre d’Israël contre l’Iran « (finirait) par arriver » et que son pays était prêt à cette confrontation qui provoquerait la destruction de l’entité sioniste.

    C’était la première fois qu’un haut responsable iranien reconnaissait officiellement la possibilité d’un conflit armé avec Israël, ennemi juré de Téhéran, dont les dirigeants avaient jusqu’à présent qualifié de bluff les menaces israéliennes sur des frappes.

    « La stratégie défensive (de l’Iran) est basée sur l’hypothèse que nous allons nous engager dans une guerre, une bataille massive contre une coalition mondiale menée par les Etats-Unis », a par ailleurs déclaré dimanche l’adjoint du général Jaafari, le général Hossein Salami, à l’agence Fars.

    Il a précisé que la République islamique avait mené des préparatifs pour « écraser » l’ »ennemi », en frappant ses « bases dans la région, la sécurité du régime sioniste (Israël, ndlr) et le marché énergétique, de même que les vies des forces ennemies ».

    Néanmoins, il a souligné: « Nous ne commencerons pas une guerre. Mais si quelqu’un nous déclare la guerre, nous lancerons des offensives continues ».

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=79571&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=28&s1=1

  45. l'ingenue dit :

    http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2012/01/19/la-syrie-est-une-tete-de-pont-pour-une-agression-contre-l-i.html

     » La Syrie est une tête de pont pour une agression contre l’Iran  » ou Le « printemps arabe » lui-même était-il une opération américaine ?
    En dépit de la focalisation de l’actualité sur l’Iran, la Syrie demeure sujet à préoccupation de la part des observateurs. Ce pays rétif à l’instauration du Nouvel Ordre Mondial reste est « victime d’actes de terrorisme planifiés et organisés par des puissances étrangères ». Quelle part des services secrets occidentaux dans cette tentative de déstabilisation ? Instrumentalisation de l’OTAN par l’impérialisme US, bras armé de l’ONU ainsi que d’autres questions auxquelles Joëlle Penochet, journaliste, ethnologue et sociologue des mass-médias a répondu dans cet entretien accordé exclusivement à La Nouvelle République.

    Ex: http://mediabenews.wordpress.com/

    La NR/ Quelle est votre analyse de la situation en Syrie?

    J.P/ Ce n’est pas Bachar el-Assad qui est visé, mais la Syrie en tant que pays laïc, nationaliste et indépendant, ennemi d’Israël et rétif à l’instauration du Nouvel Ordre Mondial. Après l’Iraq et la Libye, ce pays doit inéluctablement être détruit à son tour pour permettre la réalisation du vieux projet atlantiste de «Grand Moyen Orient». Par ailleurs, la Syrie est une tête de pont pour une agression contre l’Iran et la poursuite de l’encerclement de la Russie et de la Chine.

    Après l’élimination du colonel Kadhafi, dans les conditions ignobles que l’on connait, Bachar-el-Assad est le nouvel homme à abattre, l’Hitler du moment. L’agenda atlanto-sioniste (qui correspond à celui des néo-conservateurs du PNAC (Projet pour un nouveau siècle américain) a pris du retard, et le rythme infernal de l’enchaînement des guerres contre les pays ciblés (annoncé par Bush dans le cadre d’une «guerre de cent ans contre le terrorisme) doit s’accélérer. La Syrie est depuis longtemps sur la liste étasunienne des «Etats-Voyous» dont le régime doit être renversé. L’ancien commandant en chef de l’OTAN, le général Wesley Clark, a rapporté en 2007 qu’un officier d’état-major de haut rang lui avait confié, quelques semaines après les attentats du 11 septembre, qu’une campagne militaire de cinq ans était programmée, pour des motifs inconnus, pour attaquer sept pays: l’Irak, la Syrie, le Liban, le Libye l’Iran, la Somalie et le Soudan.

    Concernant l’application de ce projet en Syrie, c’est le scénario libyen, à quelques détails près, qui est répété: la même propagande guerrière contre le régime et la diabolisation de son chef, les mêmes mercenaires et combattants professionnels étrangers lourdement armés déguisés en manifestants pacifiques, les mêmes faux-témoignages de «victimes», la création d’un «Conseil national de transition» (le 1er octobre à Istanbul) – un clone du CNT libyen -, et des sanctions économiques répétées pour asphyxier le pays.

    Car, depuis la chute du mur de Berlin, c’est toujours le même schéma qui est utilisé pour lancer une guerre «humanitaire» (en Yougoslavie, en Iraq, en Libye…): on déclare que le dirigeant du pays ciblé «massacre son propre peuple», ensuite on fait des discours droits-de-l’hommistes enflammés à l’ONU («nous devons libérer le peuple de son tyran»), on impose des sanctions économiques de plus en plus lourdes, on menace, on lance des ultimatums innacceptables. Siimultanément, on prépare méthodiquement l’opinion publique internationale (que l’on doit émouvoir en lui racontant des histoires atroces préfabriquées – de bébés, de femmes et d’enfants torturés, massacrés par le régime…) à une intervention «humanitaire».

    Actuellement, Washington et ses vassaux – en premier lieu la France – se disent «mécontents» des rapports des observateurs de la Ligue arabe, qui les a «trahis» en ne remplissant pas leur mission véritable qui était de de confirmer la version de la Maison Blanche. Ils leur font le même reproche qu’au projet de résolution russe, celui de mettre sur le même plan les violences du régime et celles des «contestataires». Les américains ont d’ores et déjà déclaré que, quelles soient les recommandations de la délégation des observateurs arabes, leur position resterait inchangée. On s’en serait douté!

    Mais Washington a oublié que la Syrie n’est pas la Libye. C’est un pays de 23 millions d’habitants, avec des moyens militaires plus importants, des forces militaires aguerries, et des alliances qui semblent plus sûres, du moins pour l’instant. Le pays est toujours en état de guerre larvée avec Israël depuis 1948 – avec l’épisode douloureux de la prise du Golan en 1967 (territoire qu’Afez el-Assad avait toujours essayé de récupérer) et la guerre de 1973 -, et en froid avec l’Egypte et la Jordanie qui ont signé des traités de paix avec Israël.

    La Syrie étant alliée de l’Iran, du Hezbollah au Liban, et du Hamas à Gaza, pour contrer l’expansionnisme de l’état d’Israël, elle connait des tentatives de déstabilisation récurrentes: rappelons-nous l’accusation de l’assassinat de Rafic Hariri en 2005, invalidée par la révélation que les chefs d’accusation reposaient totalement sur une série de faux-témoignages. Ce n’est pas à la Syrie que profitait cet assassinat…

    Les puissances occidentales, par l’intermédiaire des dictatures théocratiques du Golfe et de la Turquie veulent en finir avec ce pays comme ils l’ont fait de Iraq et de la Libye. On peut malheureusement redouter qu’il ne s’agisse que d’une question de temps, car Washington est déterminé à appliquer son agenda quoi qu’il en coûte, quitte à provoquer l’embrasement de la région entière et le déclenchement d’une troisième guerre mondiale, avec l’utilisation d’armes thermonucléaires.

    Une nouvelle fois, il ne s’agit en aucun cas d’une révolte populaire, comme les media mainstream, aux mains des banksters et des multinationales de l’armement, veulent le faire a

  46. NO PASARAN dit :

    Allez, les ptits belges, on vous attend nombreux !!!

    USA : pourvoyeur de terroristes et fauteur de guerre en Syrie
    Rassemblement devant l’ambassade des USA
    Mardi 25 septembre à 18h
    27 Bd du Régent, 1000 Bruxelles
    Métro: Arts-Loi

    Stop à l’intervention occidentale en Syrie

    Jadis, l’Occident menait la Guerre Sainte pour répandre le christianisme et la civilisation. Aujourd’hui, la religion nouvelle s’appelle « droits de l’Homme », « démocratie » ou « protection des civils ». Au nom de ses valeurs et de ses intérêts, l’Occident, Etats-Unis en tête, ne recule devant aucun sale coup : financement de groupes d’opposition et de filières terroristes, désinformation, opérations psychologiques (Psyops), livraison d’armes, formation de mercenaires, actions de sabotages et de déstabilisation, embargos et sanctions, attentats ciblés, attentats aveugles et au besoin, bombardements massifs.

    Si la Syrie est aujourd’hui dans la ligne de mire de nos Etats, ce n’est certainement pas parce que le régime maltraite ses opposants. Nous avons vu en effet comment nos élites pouvaient faire preuve de compassion et d’indulgence envers leurs alliés régionaux qui ne sont pas moins violents comme le régime de Tel-Aviv, celui d’Ali Abdallah Saleh au Yémen, de Ben Ali en Tunisie, celui des Saoud au Royaume du même nom ou celui des Al Khalifa au Bahreïn.

    D’abord, la Syrie paie le prix de son attachement à sa souveraineté nationale. C’est le dernier pays arabe capable de résister au courant néoconservateur qui déferle avec le soutien de l’Occident sur les pays de la région à la faveur du « printemps arabe ».

    Ensuite, la Syrie subit des représailles pour son insoumission à Israël. L’alliance stratégique que Damas a tissée avec l’Iran et les organisations de la résistance libanaise et palestinienne est un crime grave et sans appel aux yeux de nos élites. Officiellement en état de guerre avec Israël, l’Etat syrien est de surcroît doté de la dernière armée arabe capable de résister à la superpuissance de Tsahal.

    Tous les mémorandums altruistes de l’Occident sur la Syrie ne servent qu’à dissimuler ces deux réalités. Pour se rendre compte de l’imposture humanitaire, est-il besoin de rappeler l’aveu d’Henry Kissinger, ancien secrétaire d’Etat sous le président Ford, affirmant que « les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts » (cf. Georges Soros, On Globalization, New York Review of Book, 2002, p. 12)?

    Nous aurions bien voulu croire que la mission de nos élites soit de répandre le Bien. Mais nous pensons avoir le droit d’être sceptique quant aux intentions et aux moyens mis en œuvre en Syrie par ceux-là même qui nous avaient tant promis l’avènement de la démocratie en Afghanistan, en Irak ou en Libye.

    La Libye pour ne citer que cet exemple a curieusement disparu de nos écrans-radars alors que les milices y font régner la terreur et procèdent à une épuration ethnique et religieuse méthodique. Des dizaines de milliers de prisonniers politiques accusés de loyauté envers l’ancien régime et d’émigrés subsahariens croupissent dans plusieurs prisons secrètes. Ces détenus sont quotidiennement torturés et parfois assassinés dans l’indifférence générale. Tous les jours, des attentats sont commis par des inconnus et des règlements de compte opposent des bandes rivales. Les tombeaux des saints considérés comme « hérétiques » sont détruits un à un sous le regard bienveillant des nouvelles forces de « sécurité » (cf. De Morgen, 30 août 2012). Bref, la Libye est en pleine voie de « somalisation ».

    Depuis dix-neuf mois, un feu destructeur ravage la Syrie. Affirmer que ce feu est alimenté par la seule intransigeance et la seule brutalité du pouvoir syrien est parfaitement malhonnête. Car ce feu n’est ni une nouveauté ni exclusivement dû à des facteurs intérieurs. Ce feu est en effet entretenu sous forme de guerre larvée par les puissances occidentales depuis la libération de ce pays en 1946 du joug français. Soucieuse de restaurer leur tutelle sur la Syrie, ces puissances coloniales ont indirectement contribué à la militarisation de ce pays en soutenant la création et l’expansion d’Israël (1948) ainsi que toutes les pétromonarchies du Golfe dont le discours religieux sectaire s’avérait utile face au panarabisme prôné entre autres par l’Egypte de Nasser et la Syrie baassiste.
    En avril 1949, pour établir leur hégémonie sur la Syrie et soulager Israël, les USA ont soutenu le coup d’Etat du colonel Za’im.
    En 1957, soit bien avant l’avènement de la Syrie d’Hafez el-Assad, l’axe américano-britannique a planifié d’assassiner trois dirigeants syriens jugés trop pro-soviétiques (cf. Ben Fenton, The Guardian, Macmillan backed Syria Assassination Plot, 27 septembre 2003). A l’époque, tous les plans de renversement du régime baassiste ont été envisagés par la CIA et le SIS (MI-6) : organisation de troubles, appels à l’insurrection, création d’un « Comité Syrie Libre », armement de l’opposition, « activation des Frères Musulmans à Damas ». Bien naïf serait celui qui nierait la similitude entre cet épisode de l’histoire syrienne et la situation actuelle.

    Revenons un moment sur le traitement de l’information à propos des événements récents.
    A partir de mars 2011, profitant de l’agitation naissante dans le pays, nos experts en communication ont exagéré le poids de l’opposition et l’ampleur de la violence d’Etat tout en minimisant le réel soutien populaire dont dispose le gouvernement de Damas ce que d’ailleurs l’ambassadeur de France en Syrie Eric Chevalier n’a pas manqué de reprocher à son ministre Alain Juppé. On nous a sciemment caché la militarisation d’une partie de l’opposition syrienne et la présence de groupes terroristes s’infiltrant depuis le Liban, une réalité pourtant constatée dès le mois d’avril 2011 par des journalistes d’Al Jazeera, la chaîne qatarie. La censure imposée par le patron d’Al Jazeera alias émir du Qatar sur les événements qui révéleraient la conspiration anti-syrienne a contraint ces journalistes à faire « défection » pour utiliser un terme que l’on nous sert toujours à sens unique.
    Qui plus est, à vouloir dénoncer systématiquement la propagande de l’Etat syrien, la presse mainstream occidentale a soit gobé soit alimenté la propagande de l’opposition radicale allant jusqu’à déguiser des massacres de soldats ou de civils par des terroristes en « crimes de la dictature » comme à Jisr-Al-Choughour (juin 2011), Houla (mai 2012), Deir Ez Zor (mai 2012) ou Daraya (août 2012).
    On peut en conclure que l’Occident mène au moins une guerre psychologique contre la Syrie.

    Est-il cependant raisonnable de croire que l’Occident n’est pas militairement engagé dans ce pays ?

    En automne de l’année dernière, lorsque le gouvernement syrien a appelé les conjurés à déposer les armes, Victoria Nuland, porte-parole du département d’Etat US, a sommé ses protégés syriens de désobéir. Parallèlement, les agents de la CIA et leurs acolytes européens ont incité les soldats syriens à passer dans les rangs d’une armée de mercenaires placée sous commandement de l’OTAN par le truchement de l’armée turque.
    Sans surprise, les QG de l’Armée syrienne libre (ASL) installés au Hatay accueille désormais des terroristes du monde entier désireux d’en découdre avec les Syriens patriotes accusés d’être des « infidèles » à la solde de « l’ennemi chiite ». Ces terroristes y reçoivent une formation militaire, des armes, des pick-up surmontés de fusils-mitrailleurs, des MANPAD (systèmes portatifs de défense anti-aérienne) et des appareils de communication performants.
    « Nous avons surtout récupéré des roquettes RPG9 puisées sur les stocks de l’armée saoudienne » jubile un rebelle dans les colonnes du Figaro (28 juin 2012) qui ajoute « Elles ont été acheminées par avion, jusqu’à l’aéroport d’Adana, où la sécurité turque a surveillé les déchargements avant de savoir à qui ces roquettes allaient être destinées ». Petits détails: l’armement saoudien est essentiellement américain et la base turque d’Adana dont parle le terroriste, est la base américaine d’Incirlik.
    L’Occident s’est longtemps défendu de fournir des « moyens létaux » aux terroristes alors que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) croisant au large de la Syrie transmettaient des informations concernant les mouvements des troupes syriennes aux services britanniques et US pour qu’elles parviennent aux rebelles (cf. Bild am Sonntag, 19 août 2012).
    Selon le Sunday Times, les services britanniques basés à Chypre ont eux aussi aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.
    Le fait d’indiquer à ces derniers à quel moment et quel endroit ils doivent tirer sur les troupes syriennes ne revient-il pas de facto à participer militairement au conflit ? L’Occident semble donc loin d’être neutre et habité par de louables intentions. En cette époque de crise et de récession, il peut même se targuer de mener une guerre low cost dans laquelle les seules victimes sont des Arabes.

    En rappelant ces faits, notre but n’est absolument pas de minimiser les responsabilités du gouvernement de Damas dans la terrible répression du mouvement de contestation syrien, les crimes d’Etat commis au nom de « la paix et la sécurité », le degré de corruption de certains hauts fonctionnaires de l’Etat, la cruauté de ses services de renseignement, ni l’impunité dont ils ont trop longtemps bénéficié. Tous ces facteurs internes de la tragédie syrienne font partie des éléments déclencheurs de la légitime révolte populaire lancée en mars 2011.

    Nous réitérons au passage notre profonde indignation face au degré de violence du conflit syrien et souhaitons que le peuple syrien puisse accéder à l’improbable démocratie à laquelle il aspire légitimement.

    En soulignant le rôle de l’Occident dans la militarisation de l’Etat syrien, nous tenons avant tout à renouveler cet avertissement à ceux qui croient en « la libération » du peuple syrien par la voie des armes : au-delà du caractère illégitime de l’action de nos pompiers pyromanes, celle-ci a pour seul résultat l’augmentation de la souffrance de ce peuple et entraîne inexorablement l’humanité dans une aventure aux conséquences que nul ne peut aujourd’hui mesurer.

    Les show médiatique d’un Laurent Fabius qui appelle au meurtre du président syrien (en déclarant qu’il ne mérite pas de vivre), celui d’un Didier Reynders qui vient de plaider au sommet de Paphos pour « le devoir d’ingérence » en Syrie ou les déclarations scandaleusement violentes de l’administration Obama ne font que précipiter l’humanité vers ce chaos.

    Hier -au nom du respect de la souveraineté des peuples, de l’humanisme et de la paix-, nous, avons dénoncé l’invasion de l’Afghanistan sans pour autant éprouver de sympathie pour les Talibans. Nous avons manifesté contre l’invasion de l’Irak sans pour autant défendre le président Saddam Hussein. Nous avons protesté contre l’ingérence occidentale en Côte d’Ivoire sans être des laudateurs du président Laurent Gbagbo. Nous nous sommes indignés de l’implication occidentale dans la guerre civile libyenne sans adorer le dirigeant Kadhafi. Et aujourd’hui, nous nous insurgeons contre l’intervention militaire en cours en Syrie sans pour autant être des partisans du président Bachar El-Assad.

    Constatant que la destruction de la Syrie ne profite qu’à ses ennemis de toujours, conscients que seules les initiatives prônant la paix, le dialogue et la réconciliation pourront offrir une alternative digne et viable au peuple syrien, nous appelons tous les véritables amis de la Syrie à condamner l’ingérence de nos dirigeants dans les affaires intérieures de ce pays.

    Dans le cadre du lancement de notre campagne pour la paix, le dialogue et la réconciliation en Syrie, nous appelons à protester contre l’ingérence militaire occidentale par un rassemblement devant l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles le mardi 25 septembre à partir de 18 heures.

    Pour le Comité contre l’ingérence en Syrie (CIS)
    Bahar Kimyongür

    comitesyrie@hotmail.fr

  47. Serge Charbonneau dit :

    Qui donc peut commenter et nous informer sur ce départ (réel ou fictif) de Bouchra, la soeur de Bachar, vers Dubaï ?

    Merci

    Serge Charbonneau
    Québec

    • Charles dit :

      Quelle importance ? Vous pouvez d’emblée demander où trouver des photos de Bouchra seins nus, c’est capital pour la suite de la guerre en Syrie.
      Traiter la famille de Bachar al-Assad comme une famille royale (anglaise ou saoudienne), c’est accréditer la thèse de la prétendue opposition sur « la famille », « le clan Assad » qui tiendrait la Syrie comme la maison des Saoud gère sa propriété privée de la péninsule arabique. S’il y a encore (pour quelques temps) une « Arabie saoudite », il n’y a pas de « Syrie assadite ».

  48. résistance dit :

    Je constate qu’il y a un double qui s’appelle aussi résistance et qui a été banni ailleurs. Moi, j’ai contribué ici quelques fois auparavant. Est-ce que vous pourriez choisir un autre pseudonyme?

    • résistance dit :

      Bonjour mon homonyme,
      Enchanté de faire votre connaissance! Vous m’apprenez que vous êtes sur ce site avant moi, je propose donc au gestionnaire(s) du site de transformer quelque peu mon pseudo, et de m’identifier désormais en tant que « résistance2″. Ce compromis est pour moi tout naturel, et démontre mes capacités de respect d’autrui qui me respecte et de conciliations. Ainsi, vous gardez à loisir votre pseudo « résistance » sur ce site, et moi, je modifie le mien de bon coeur en « résistance2″. De cette façon, il n’y aura pas de quiproquo, et tout le monde est content! Au plaisir de vous lire prochainement,ex-homonyme!

  49. l'ingenue dit :

    La Guerre humanitaire de la NED et de la FIDH en Syrie
    La Guerre humanitaire de la NED et de la FIDH en Syrie
    Ex: http://mbm.hautetfort.com/

    La National Endowment for Democracy, ou la NED, est une organisation qui se présente comme une ONG officiellement dédiée “à la croissance et au renforcement des institutions démocratiques dans le monde”. Mais en réalité il s’agit d’un organisme financé à hauteur de 95% par le congres des États-Unis. C’est sous l’administration Reagan que sa création fut officialisée en 1982.

    La nature de la NED a conduit de nombreux intellectuels et chercheurs contemporains à la décrire comme une officine permettant aux services secrets américains de renverser les régimes qui ne conviennent pas au Département d’État. 
Cette critique fut notamment étayée par les propos d’Olivier Guilmain, chercheur au CECE (Centre d’Etudes Comparatives des Elections), lors d’une session d’information au Sénat français portant sur l’encadrement financier du processus électoral. En effet, la NED finance des partis d’opposition dans de nombreux pays et prête une assistance particulière aux exilés et opposants des régimes visés par le département d’État US. 

En Syrie, Le Damascus Center for Human Right Studies est l’organisation principale de la NED. Elle est également partenaire de la FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme). Cette dernière a reçu 140 000$ U.S de la part de la NED suite à une réunion entre Carl Gershman et de prétendues organisations de droits de l’homme françaises. L’interlocuteur français de la NED fut François Zimeray, l’ex-Ambassadeur pour les droits de l’homme de l’ex-Ministre des Affaires Etrangères Bernard Kouchner. Lors de cette réunion qui s’est tenue en Décembre 2009, étaient présents : le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) ; la section africaine de l’AEDH (Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme) ; Reporters Sans Frontières ; SOS Racisme et la FIDH.

    La Fédération Internationale des droits de l’Homme est donc un partenaire officiel de la NED comme le montre par ailleurs son soutien aux allégation de l’ex-secrétaire général de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme – elle aussi rattachée à la FIDH- à l’encontre du gouvernement de Mouammar Kadhafi. Cette dernière, également appuyée par l’ONG U.N Watch, est à l’origine des procédures diplomatiques à l’encontre de la Jamahiriya Arabe Libyenne.

    En Syrie, le Dr Radwan Ziadeh est le directeur du Damascus Center for Human Rights Studies. Sa biographie, plus qu’impressionnante démontre son engagement en faveur de la politique étrangère des États-Unis au Moyen Orient. Il est en effet notamment membre de la Middle East Studies Association (MESA) et est le directeur du Syrian Center for Political and Strategic Studies à Washington. Il était également présent aux côtés d’Aly Abuzakuuk – un des responsables de la NED en Libye – lors de la Table Ronde des Democracy Awards, la récompense remise aux “militants des droits de l’homme” par la NED.

    Il existe par ailleurs de fortes similitudes entre le processus de la Guerre Humanitaire en Libye et celui qui est en cours d’élaboration à l’encontre de la Syrie. En effet, U.N Watch, organisation qui coordonne les pratiques de la NED et de la FIDH à Genève, a déjà lancé plusieurs pétitions à l’encontre du régime de Bachar Al-Assad. Pour ce faire les mêmes allégations de massacres que celles promues par l’ex-secrétaire de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme Sliman Bouchuiguir au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, sont dors et déjà mises en avant à l’encontre de la Syrie.

    Il est donc urgent de dénoncer ces procédures, d’autant plus que l’histoire récente nous montre que ces allégations n’ont pas été vérifiées dans le cas libyen mais également qu’elles ne reposent sur aucune preuve solide contrairement à ce qu’avance la Cour Pénale Internationale.

  50. Cécilia dit :

    Alep

    L’opération de l’armée syrienne « Alep de l’Est », lancée il y a peu de temps a bien avancé car le quartier Cheikh Bakr vient de tomber sur le contrôle total de l’armée syrienne.

    De même, selon le correspondant du breaqkingnews quelques heures seulement après le lancement de l’opération « Alep de l’Est », l’armée a pu prendre le contrôle de la grande partie du quartier al-Arqoub qui se trouvé d’ailleurs à côté de Cheikh Bakr :

    http://breakingnews.sy/ar/article/7556.html

  51. maryse dit :

    je suis Syrienne, pro Assad mais sur se site j’ai vraiment l’impression pour certains commentaires d’êtres sur le journal minute, pas besoin de me DERATISER je vous quitte de moi même.

    • Louis Denghien dit :

      Sur la Syrie, du moins, mieux vaut lire Minute que Libération. L’ »antifascisme » hystérique (et anachronique) est un piège où un certain nombre de gens ont toujours su faire tomber la gauche….

      Bon voyage.

      L.D. & Infosyrie

      • Charles dit :

        Oui, « le pire produit du fascisme c’est l’antifascisme », et le pire produit de l’antifascisme démocratique c’est la démocratie fasciste (le summum de la civilisation).

    • Nestor, Dératiseur de Deraa dit :

      @ Maryse

      Vous dîtes : « pas besoin de me DERATISER je vous quitte de moi même »

      oui, c’est bien gentil de partir de vous même, mais qu’est ce qui nous dit qu’avant de fuir vous nous en avez pas pondue une portée dans un coin, hein ?

    • Khodr dit :

      Au revoir Maryse

    • Marie-Christine dit :

      Bon vent, très chère, bon vent.
      Mais je suis sûre que vous, la Syrienne « pro-assad » qui préférait vous DERATISER du site, dixit vous-même, allez nous revenir proxhainement sous un autre pseudo. Avec plus de courtoisie et de clarté, je l’espère.
      Nous vous en remercions à l’avance.

  52. Cécilia dit :

    Damas, samedi 23 septembre

    Le Congrès National de Saut de la Syrie à Damas

    Les Forces de Changement et plusieurs partis de l’opposition se sont réunies, dimanche 23 septembre, à Damas en présence des ambassadeurs de Russie, de Chine et d’Iran, malgré l’absence de trois membres dirigeants du Comité de Coordination des Forces de Changement National Démocratique à savoir Abdel-Aziz al-Khayyer, Iyas Ayyach et Maher Tahhan, disparus il y a deux jours sur la route de l’aéroport de Damas sur le chemin de retour d’un voyage en Chine.

    Dans un entretien accordé à France 24, Haytham Manna insiste sur la solution politique de la crise syrienne contre toute ingérence étrangère car c’est la seule solution pour la Syrie et les Syriens.
    De même, il insiste sur l’importance que « la solution soit décidée à Damas et non ailleurs car la révolution a commencé à Daraa en Syrie » disait-il.

    « Il n’y a pas de solution au dépriment d’une partie contre une autre, mais pas ou avec le régime » disait-il. Ajoutant : « Notre position était claire dès le début vis-à-vis du régime ».

    « Une partie de l’opposition veut avoir pour elle toute seule la solution excluant les autres, ce sont liés avec les Occidentaux et les Amis de la Syrie, mais la solution doit être avec tous les Syriens et en Syrie mais pas avec une partie contre une autre.

    Il n’y a plus de révolution en Syrie et vous-mêmes dans vos médias ne parlez que de guerre. Cette guerre là est très sale, il faut donc en finir avec la violence et faire taire les armes pour une solution politique ».

    Et sur la question si le régime va les écouter, il répond : »Bachar al-Assad a t-il écouté Clinton ou Hollande lorsqu’ils lui ont demandé de partir ?
    Nous menons notre bataille politique sur terrain en Syrie et le changement viendra de la Syrie et pour cela j’appelle Ibrahimi pour une conférence internationale sur la Syrie pour une solution politique » :

    http://www.youtube.com/watch?v=4VeKUwI_qCs

  53. Khodr dit :

    Tentative d’assassinat contre Aoun

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/23/97001-20120923FILWWW00025-tentative-d-assassinat-contre-aoun.php

    Un allié chrétien clé du parti chiite libanais Hezbollah, le député Michel Aoun, a affirmé avoir été la cible d’une tentative d’assassinat hier soir, à la suite d’informations sur une attaque contre son convoi. « J’ai été la cible de trois tentatives d’assassinats dans ma vie », a déclaré cet ancien chef de l’armée libanaise. « Il s’agit de la quatrième tentative et elle a échoué », a-t-il ajouté dans un discours retransmis à la télévision.

    Le mouvement de Michel Aoun, le Courant patriotique libre (CPL), a indiqué dans un communiqué que le convoi de son chef avait été la cible de tirs à son retour d’une tournée politique dans le sud du Liban. Des médias libanais ont précisé que l’attaque avait eu lieu à Saïda, ville à majorité sunnite dans le sud du Liban.

    « Pourquoi voudraient-ils me tuer? Parce que je vais à contre-courant », a dit M. Aoun, en allusion à son alignement sur les positions du Hezbollah, fervent partisan du régime de Bachar al-Assad qui réprime dans le sang la rébellion dans la Syrie voisine.

    Aoun, qui était farouchement hostile à Damas pendant la guerre civile au Liban (1975-1990), a par la suite conclu une alliance controversée avec le puissant mouvement armé du Hezbollah soutenu par Damas et Téhéran. Le Liban est profondément divisé entre une opposition pro-occidentale qui soutient la révolte syrienne, et le camp mené par le Hezbollah et le CPL. Aoun a averti à plusieurs reprises qu’une chute du régime Assad porterait des extrémistes islamistes au pouvoir à Damas.

    En avril dernier, un autre chef politique chrétien libanais, Samir Geagea, un pilier de l’opposition et l’un des hommes politiques les plus virulents envers le régime syrien, avait indiqué avoir été victime d’une tentative d’assassinat.

  54. Cécilia dit :

    Siemens a vendu des équipements piégés à l’Iran

    Un influent député iranien, Alaeddine Boroujerdi, a accusé le géant industriel allemand Siemens d’avoir vendu à son pays des équipements munis de mini-explosifs qui ont été repérés par les services secrets iraniens et retirés, selon des médias locaux dimanche.

    M. Boroujerdi, qui préside la commission parlementaire de la Sécurité nationale et des Affaires étrangères, a porté cette accusation lors d’un entretien avec le site d’informations du Parlement Icana
    (www.icana.ir/NewsPage.aspx?NewsID=206727).

    « Les services de renseignements et de sécurité ont découvert des explosifs dans les équipements qui nous avaient été fournis pour nos activités nucléaires », a-t-il affirmé.
    Les charges « devaient exploser (…) pour perturber l’ensemble du système. Mais, des experts iraniens ont réduit à néant le complot de l’ennemi », a-t-il affirmé à Icana. « L’entreprise Siemens, qui a fourni cet équipement, devra répondre de cette action », a-t-il martelé.
    La chaîne iranienne Press TV a fait état de cette accusation.
    Siemens n’était pas disponible dans l’immédiat.

    L’Iran accuse régulièrement les services de renseignements occidentaux ou israéliens de tentatives de sabotage.
    Néanmoins, quatre scientifiques nucléaires iraniens ont été tués ces deux dernières années, Téhéran accusant l’entité sioniste, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.
    L’Iran a aussi été la cible de virus informatiques élaborés, comme Stuxnet et Flame, qui visaient son programme nucléaire.
    Les grandes puissances et Israël, considéré comme l’unique détenteur de l’arme nucléaire dans la région, soupçonnent l’Iran de vouloir se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie catégoriquement.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=79541&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=28&s1=1

  55. Mulungu dit :

    A @ l’Ingenue.
    Pour une fois que des gauches de France analysent objectivement et se positionnent dans le sens des intérêts des peuples, on ne peut que s’en réjouir. Certains Allemands ont cru jusqu’à leur mort dans la justesse des délires fascistes et ambitions impérialistes d’Hitler. AHH le retour du bâton …

    Mais, comme a chaque jour suffit sa peine, la menace (existentielle) la plus immédiate étant la coalition impérialiste dirigée par USrael, tous les amis des peuples du monde doivent se mobiliser pour aider la Syrie agressée.D’où l’urgence de bien s’informer et … et de reinformer les camarades, les concitoyens, les amis autour de soi.
    Pourquoi? Parce que, marxiste ou simple humain, on peut comprendre qu’une victoire des mercenaires de l’ASL et cie en Syrie serait une catastrophe pour tous les peuples car elle signifierait la perte d’un allier de poids dans les guerres inéluctables a venir, je parle de celles que l’Otan a planifiées contre l’Iran, le Hezbollah, le Pakistan, la Russie et la Chine.
    Comme il lui reste encore ses forces armées et celles de ses allies dans le Mal (Europe, Israel, CG, …) l’empire US ne veut pas admettre de perdre sa position dominante dans la marche du monde. Déjà les citoyens américains vivent sous un régime de type hitlérien. A présent, le président est libre de lancer toutes les ressources du « Pays de la Liberté » dans les guerres coloniales d’asservissement et de conquêtes des autres nations et de leurs richesses. Comme Hitler et son Reich en somme: terreur et endoctrinement a l’intérieur, terreur bombes et oppression féroce a l’extérieur !!!
    Les chaos en Afghanistan,en Irak,le dévoiement du « printemps arabe » (Libye, Égypte, Tunisie), la sécession du Sud Soudan , le coup d’état contre Gbagbo et la déstabilisation du Mali sont l’œuvre de l’Otan pour les mêmes raisons : accaparer des ressources et gagner des positions stratégiques militaires (bases et points d’appuis) pour contrôler les voies de passage des matières dont la Chine et les autres « pays émergents » notamment ont besoin (= réguler, voire ralentir l’essor économique de tous ces pays rivaux et prolonger le « siècle américain » du PLUS FORT).
    Cependant, la Syrie n’est pas la Libye. La Syrie est forte d’une longue histoire de résistance qui a forcer le respect et l’admiration des populations du Tiers-Monde. Les pays émergents, la Chine et la Russie en particulier, ont compris et se sont résolus a faire face et s’opposent a la Libyanisation de la Syrie. Bachar Al Assad et son gouvernement, avec tous leurs défauts, au moins ils n’ont jamais transiger sur la cause Palestinienne,ni varier dans leur opposition a Israel et a son garde du corps en chef (les USA).
    SOUTENONS DONC LE VRAI PEUPLE SYRIEN !!! DÉFAITE INTERDITE!!!
    VIVE LA SYRIE SOUVERAINE!!!
    LES MERCENAIRES ET LEURS BAILLEURS BAISSERONT LA TETE !!!
    LES PEUPLES VAINCRONT!!!

  56. njama dit :

    La propagande des médias occidentaux se fait aussi avec les images, des images « bien choisies », un colonel souriant, l’air satisfait, le rebelle dans le pick-up … il a presque l’air de partir en vacances avec ses copains …
    « ils sont partis à la guerre en chantant » … on nous a déjà fait le coup !
    La propagande des médias occidentaux évitent le plus qu’elle peut de communiquer les vraies images de la guerre, de cette triste réalité. Très récemment on en a eu l’expérience avec la Libye. La guerre ce n’est pas si terrible au fond, c’est « l’image » qu’elle cherche à donner.
    La guerre « propre » pour se donner bonne conscience. Juste un mauvais moment à passer …
    Heureusement les rebelles sont assez stupides pour se filmer (surtout ces idiots de salafistes wahhabites qui roulent en boucle des « Allah Akbar » l’arme à la main – et, ça se dit « musulman » -. Si ce n’était pas dramatique, cela en serait presque cocasse). Même si parfois, c’est dur à voir, bravo à Infosyrie de montrer « la réalité » du terrain, pour qu’on puisse transmettre l’info …
    bonne journée

  57. Khodr dit :

    J ai une certaine vision de ce déménagement de l ASL sur le territoire syrien

    Ma vision des choses :

    Le gouvernement turque demande à l ASL de dégager de son territoire car vu l avancer de l’armée syrienne vers la frontière turque , le reflux des djihadistes et ASL vont ce faire de plus en plus du côté turque
    , l armée syrienne gagne du terrain donc il y a un Retours à l envoyeur des bandes armées , la,Turquie ce demande comment elle va gérer ces groupes de terroristes sur sont territoires si celle ci ne peuvent plus rentrer en Syrie? Ou vont ils aller?
    Voilà le pourquoi du comment du déménagement de l ASL en Syrie .
    Du moment ou le commandement de l ASL est en Syrie, les groupes terroristes n ont plus rien a faire en Turquie et sont laisser à leurs sort qui est eradiquation par l armée syrienne.
    L armée turque à envoyer des renfort à la frontière non pas pour ce confronter à l armée syrienne ou de faire une zone tampon (celle ci faisant parti d une utopie sioniste!)
    Elle ce renforce pour pouvoir gérer et peut etre combattre les brigades de la mort car ces brigades ci ne seront plus quoi faire une fois que l armée syrienne aurai reprit le contrôle totale de toute ces zones soit disant sécurisée qui n en sont pas mais plutôt des chAmps ou des petits villages abandonner par les civils.
    Sachez que pour moi que la fin est proche pour ces terroristes.
    N oublié pas que la Turquie est sous forte pression des russes et chinois et iraniens d ou ce revirement et il ne faut aussi oublié que le gouvernement turque est un gouvernement de traite , après s être allié à la Syrie et l Iran, il les lâche pour l ASL , maintenant nous les voyons lâché l ASL mais je ne sais pas pour qui!

    À TOUT LES POSTEURS QUE PENSEZ VOUS DE CETTE ANALYSE?

  58. résistance dit :

    Tout est bien qui finit bien. Merci résistance 2!

  59. Zenobia dit :

    Tout d’abord un grand merci pour l’excellent travail de réinformation que vous nous avez offert tout au long de ces mois si éprouvants pour quiconque aime la Syrie.
    Au risque de paraître un tant soit peu pessimiste, je trouve la nouvelle contenue dans votre article « l’Etat-major ASL en Syrie, un non-évènement militaire » très inquiétante.
    Que le commandement de l’Armée syrienne libre déménage en Syrie peut s’expliquer en tenant compte des raisons que vous avez parfaitement développées et auxquelles peut être ajoutée également l’hypothèse que la Turquie, qui est en proie à de sérieux problèmes internes (ne pas oublier que 17 millions de Turcs sont alaouïtes) veuille se débarasser de cette présence encombrante et ait prié l’Etat-major de retourner dans ses pénates…. mais que ce chef historique – celui qui est le plus lié aux puissances occidentales depuis la première heure – le colonel Ryad al Asaad, fasse une déclaration sur Ie Net, tient lieu du délire, sauf si son objectif est de faire croire au monde son absolue supériorité de terrain et son absence totale de crainte, même de la terrible aviation de Bachar, qui pourrait parfaitement anéantir son QG, désormais installé sur le territoire syrien.
    Car, que l’on sache, la zone d’exclusion aérienne tant souhaitée par l’opposition n’existe toujours pas!
    Que cache donc une telle provocation « suicidaire »?
    Ne viserait-elle pas à convaincre, d’ici à quelques jours, l’opinion occidentale que l’ASL gagne sur tous les fronts et que Bachar étant acculé, au bord de la défaite, courant à l’abîme, son ultime recours et sa suprême vengeance ne pourront être que l’arme chimique?
    Et le scénario pourrait être monté de manière classique: « on » ferait usage de cette arme à l’encontre d’un village un peu isolé (pour éviter quand même trop de dégats) et « on » accuserait sur le champ Bachar d’avoir voulu viser le nouveau QG de l’ASL (qui naturellement ne s’y trouverait pas) et d’être à l’origine de l’ utilisation d’une arme hautement criminelle « contre les rebelles et contre la population »…. Genre de machination perverse dont les Services secrets sont passés maîtres.
    Et ainsi, la voie serait ENFIN libre pour permettre la guerre ouverte et l’ingérence militaire « officielle », puisqu’ Obama l’a promise avec sa menace de ne pas franchir une certaine ligne rouge…

    Chers responsables d’InfoSyrie, en vous faisant part de mes craintes que j’espère trop exagérées, je n’aspire pas du tout à être publiée sur votre site. Au contraire, je pense que si votre site est lu par « l’ennemi » (et c’est certainement le cas), cette hypothèse, tout de même hardie, pourrait lui inspirer de mauvaises idées…
    Mon intention est que, si vous n’y avez pas déjà pensé, vous préveniez les dirigeants syriens auxquels vous avez accès qui pourraient être victimes d’une telle machination, certes diabolique mais tout à fait envisageable et dont les conséquences seraient définitivement catastrophiques.
    A vous de juger.

    • Louis Denghien dit :

      Je ne crois pas que ce scénario-catastrophe soit possible. Et je publie votre hypothèse, à laquelle des tas de méchants « en poste » ont sûrement déjà pensé. Je crois qu’al-Asaad tente, comme le fait l’opposition depuis plus d’un an et demi, de « relancer l’intérêt » des médias et diplomaties occidentales, bien émoussé depuis l’échec de l’ASL à Damas et son enlisement à Alep. Il s’agit, presque chaque jour, de faire croire à un progrès nouveau de la cause. C’est la fuite en avant comme stratégie politico-militaire (c’est peut-être aussi, comme vous le dites, un deal avec Erdogan)

      En ce qui concerne manipulations et provocations, l’OTAN, l’Amérique et et la Turquie avaient un prétexte en or au moment de l’affaire du Phantom turc abattu. Ils n’ont pas saisi l’occasion… La guerre contre la Syrie est invendable à l’opinion occidentale et l’est chaque jour un peu plus…

      Amicalement,

      L.D. & Infosyrie