• Actualité
  •  

L'OSDH indique ce dimanche matin - et là on peut le croire - que des combats ont eu lieu toute la nuit à Alep, notamment dans le quartier de Bab al-Nayrab, à la lisière sud de la ville, où les rebelles ont tenté de menacer un aérodrome militaire, base de départ d'hélicoptères. Mais, même chez les propagandistes pro-ASL de l'OSDH and co, il n'est déjà plus question de la "grande offensive décisive" rebelle contre Alep, annoncée jeudi soir. Celle-ci s'est traduite [...]



Le seul succès de l’offensive ASL à Alep : l’incendie du souk

Par Guy Delorme avec Cécilia,



L’OSDH indique ce dimanche matin – et là on peut le croire – que des combats ont eu lieu toute la nuit à Alep, notamment dans le quartier de Bab al-Nayrab, à la lisière sud de la ville, où les rebelles ont tenté de menacer un aérodrome militaire, base de départ d’hélicoptères.
Mais, même chez les propagandistes pro-ASL de l’OSDH and co, il n’est déjà plus question de la « grande offensive décisive » rebelle contre Alep, annoncée jeudi soir. Celle-ci s’est traduite vendredi et samedi par de attaques de bandes dans différents quartiers, que l’armée affirme avoir  toutes enrayées, et dont des porte-parole de l’insurrection eux-mêmes ont reconnu l’échec global.
Sana évoque la destruction dans le quartier de Boustan al-Bacha (nord) la destruction (samedi soir ?) d’un minibus et de six pick-up rebelles, l’opération étant intervenue près de l’institut sportif du quartier. Trois autres véhicules et leurs équipages ont été mis hors de cause au rond-point de Jandoul.
Dans les environs d’Alep, une troupe rebelle a été décimée dans une opération de l’armée à Cheikh Souleyman, entre Qobtane al-Jabal et Darat Izza. A l’ouest d’Alep, le village de Balah a été le théâtre d’un accrochage qui a laissé plusieurs insurgés sur le carreau.
Le souk historique d’Alep incendié par les rebelles
Les médias français ont montré samedi soir et dimanche matin des images de l’incendie du souk d’Alep, au coeur de la Vieille ville, en omettant de préciser qui étaient les responsables. De nombreuses échoppes en bois ont ainsi été détruites au cours de la nuit de vendredi à samedi. D’après un contact, l’incendie de ce patrimoine non seulement commercial mais historique d’Alep – d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO – fait toujours rage par endroits samedi.
Voici des images de l’incendie du souk et des ses auteurs :

Dimanche matin

Et pour les premières heures de ce dimanche matin, le « pool » AFP/OSDH évoque des bombardements sur les quartiers disputés, et l’OSDH reconnait UN rebelle tué !
Samedi, non contente de mettre en échec les diverses incursions rebelles, l’armée semble avoir encore progressé dans sa reconquête. Ainsi la nouvelle chaine syrienne Sama annonçait en fin d’après-midi que l’armée syrienne contrôlait totalement le quartier al-Amiryeh (lisière sud d’Alep, juste en dessous de Sukhari) et quelques rues de Tall al-Zarazir.
Et voici la preuve par les images de la télé syrienne de la reprise d’al-Amiryeh hier, samedi 29 septembre. On voit dans le reportage l’officier syrien dit que l’armée contrôle la totalité de ce quartier qui va jusqu’au al-Zarazir dans la direction de Ramousseh.

Des habitants d’al-Amiryeh témoignent :

-Un homme :  « Tout va depuis à présent et depuis que l’armée syrienne est là ». Et à la question où il habite, il répond : »A côté de la pharmacie al-Farouq ».

-Un vieillard : « Que Dieu protège l’armée, leur donne la force, la santé et la victoire ! »

-Un homme (avec un enfant dans les bra)s : « Tout va bien depuis que l’armée entrée dans le quartier, avant nous vivions dans la terreur ! »

Le reportage finit sur l’indication que dans le quartier al-Zarazir subsistent quelques rues qui connaissent des échanges de tirs mais qu’al-Amiryeh est désormais sous le total contrôle de l’armée syrienne :

http://www.youtube.com/watch?v=eoJ_T9A0150&list=UUPoU04CP9GF3bLYgPlvvZXQ&index=1&feature=plcp

Les Kurdes d’Alep contre l’ASL
Vendredi, l’alliance objective de la minorité kurde et du gouvernement syrien s’est concrétisée militairement à Alep avec l’attaque de l’ASL contre le quartier, nordiste et à majorité kurde, de Cheikh Massoud (ou Maqsoud). Selon une source militaire syrienne, 10 hommes armés ont été tués en tentant de pénétrer le quartier kurde, alors que l’armée syrienne libre (ASL) a menacé d’attaquer les combattants kurdes locaux. Les rebelles ont affirmé de leur côté avoir « capturé huit éléments des milices pro-gouvernementales aux alentours du quartier », ajoutant que « certains détenus ont été tués », sans préciser si des Kurdes figuraient parmi les morts.

Dans un communiqué publié sur Facebook, le commandant des opérations militaires de la « brigade Attawhid », Abdel Qader Salah, a adressé « une dernière demande aux gangs du Parti des travailleurs kurdes pour déposer leurs armes immédiatement et ne pas s’entrainer dans une bataille perdue à l’avance », menaçant d’ouvrir le feu sur quiconque porte les armes contre les brigades de l’opposition armée. Décidément, l’ASL fait l’unanimité contre elle, et s’il est une « bataille perdue d’avance » c’est bien celle qu’elle poursuit à Alep..

A propos de Salaheddine

On a vu hier que le nom de Salaheddine, premier bastion des rebelles à Alep, pris dès leur entrée en force dans la ville vers le 20 juillet, et reconquis intégralement par l’armée depuis, était revenu dans les communiqués de l’insurrection, à la faveur de son « offensive décisive » de vendredi.

Un autre dirigeant de la même brigade Attawhid, connu sous le nom d’Abou Forat, a tiré samedi le bilan de cette opération (de communication), expliquant que les groupes armés avaient réalisé des « progrès » sur plusieurs fronts à Alep, dont le quartier Salaheddine. « Sur le front de Saleheddine, nous sommes parvenus à contrôler l’une des bases des forces régulières, et nous avons tué 25 soldats au moins », a-t-il dit, cité par le quotidien libanais Assafir.

» L’attaque avait pour objectif de repousser les forces du régime des quartiers Saïf al-Dawla, Salaheddine, el-Izaa, al-Amiriya et al-Soukari (tous situés au sud-ouest de la ville, sauf Izaa qui est au nord de la ville) », ajoute un autre chef militaire, faisant état de progrès sur les fronts d’al-Soukari et d’el-Izaa. Mais les rebelles ont dû reculer de Salaheddine « pour manque de munitions« , a-t-il encore dit. Un autre combattant a reconnu que 20 opposants armés ont trouvé la mort, et 60 autres ont été blessés dans les mêmes affrontements.

Retour sur la journée de vendredi

De source militaire syrienne gouvernementale, on indique que les affrontements les plus durs ont éclaté vendredi à l’aube aux quartiers al-Arkoub (est) et Maysaloun (centre), et ont duré plusieurs heures. Alors que les hommes armés ont tenté « plus d’une fois et sur plusieurs fronts » de pénétrer dans la place Saadallah al-Jabiri, au centre ville, mais en vain.

Le correspondant de l’Agence France Presse a rapporté de source militaire que les combattants armés ont fait sauter la porte orientale de la mosquée des Omeyyades dans la Vieille ville, dans une tentative de s’infiltrer vers la place des Sept lacs (Sabeh Bahrat en arabe) et arriver enfin à la place Saadallah al-Jabiri au centre d’Alep. Il a fait état d’affrontements entre les forces gouvernementales et les groupes armés qui se sont retranchés aux souks d’al-Neswan et d’al-Khouba.

 

En bonne illustration des combats de ces dernières 48 heures, en tous cas de l’ambiance de cette bataille, voici un montage de reportages sur la progression de l’armée dans des quartiers non identifiés : les soldats avancent précautionneusement au milieu des immeubles et rues dévastés ; plusieurs cadavres, parfois carbonisés, de rebelles jonchent le sol ; des civils accueillent les soldats, d’autres témoignent devant les caméras ; un blindé léger évacue un soldat blessé ; à la fin quelques plans de quantités de RPG avec leur roquettes chargées saisis, et aussi un grand panier de médicaments et une batterie de pinces chirurgicales…

http://www.liveleak.com/view?i=a2e_1348950474

 

 

 

 

Contre qui les soldats syriens combattent…

1) des assassins :

Oum Yousef, une vieille femme de 74 ans,vivant à Hayy al-Hejaira, dans la banlieue de Damas, a été tuée, le 28 septembre apparemment,  devant a famille. Sa faute ? Elle était chiite, c’est-à-dire une mécréant pour les islamistes à front bas de la rébellion. Sa fille et les enfants de  celle-ci ont dû assister à l »assassinat, mais les enfants tremblaient comme raconte la petite fille devant la caméra de la télévision syrienne.

La fille de la victime, et mère des enfants, dit en pleurant : « Pourquoi ils font cela à nous, nous étions des voisins pendant plus de 20 ans ? Ils ont trainé une vieille femme dans la rue devant tout le monde après l’avoir tué devant nous, elle était déjà malade et elle avait le bras cassé » :

https://www.youtube.com/watch?v=IRi-AsZJbVc&feature=plcp

 

2) des incendiaires et des destructeurs du patrimoine syrien :

Une vidéo de l’incendie du souk historique de la Vieille ville, une des pièces du patrimoine culturel d’Alep, filmée par les incendiaires, apparemment fort contents de ce nouvel exploit militaire. L’un  d’eux dit : « Allah Akbar ! C’était pour vous, commerçants d’Alep, voici à présent votre commerce se brûle ! » :

http://www.facebook.com/photo.php?v=293227220791056

 

3) des enrôleurs d’enfants :

Une nouvelle preuve en images (récentes) de l’utilisation d’enfants-guérilléros par la rébellion :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Q02cj4G2j8s

Une autre sur le même sujet. Apparemment l’AFP, ne trouve rien à redire à ce genre d’embrigadement d’innocents :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dEs2VJVwc9E

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

165 commentaires à “Le seul succès de l’offensive ASL à Alep : l’incendie du souk”

  1. Souriya ya habibati dit :

    Allah Souriya Bachar wbass

    • Souriya ya habibati dit :

      Bonjour à nos AMIS Infosyriens non-arabisants,
      J’ai trouvé un article qui donne un autre éclairage.. enfin, il essaie de nous raconter ce qui s’était passé en coulisses.. lors de l’attaque du bâtiment de l’Etat-major syrien sur la Place des Omeyyades. Je vous résume l’essentiel du propos – pas le temps malheureusement de faire du mot-à-mot – d’autant plus que l’article se compose de plusieurs parties dont les deux premières sont publiées; j’en suis à la première partie que je poste au fur et à mesure. Je lance par contre un APPEL à nos amis(es) Infosyriens si jamais l’un d’eux se trouve dispo pour participer à la traduction.. à commencer par la 2ème partie.. de nous faire signe par un petit post.. avec un grand MERCI d’avance.

      http://www.arabi-press.com/?page=article&id=50132
      إنزال النورماندي في ساحة الامويين و « جنرال اميركي » كاد يقول : ها قد عدنا يا صلاح الدين
      كتب خضر عواركة – المصدر : موقع نيوز برس الاخباري

      2012-09-28 06:29:00

      Le Débarquement de Normandie sur la Place des Omeyyades, un « général américain » fut sur le point de dire : « Saladin ! Réveille-toi ! Nous sommes revenus ! »

      (Je traduis l’essentiel de cet article à l’intention de nos AMIS Infosyriens non arabisants ; le journaliste aborde de prime abord le fait qu’il ne nous faut pas attendre de l’Etat-major syrien ni des media officiels, de nous livrer une version complète de ce qui s’était passé dans les coulisses de l’attaque qui fut perpétrée contre le bâtiment de l’Etat-major au cœur de la Place des Omeyyades.

      Le journaliste va même jusqu’à comparer « l’effeuillage » des Top Secrets de l’Etat sur les télés et autres média, dans la mentalité des Officiels Syriens politico-militaires, comme une sorte de grand TABOU – il utilise le mot « rajas » qui veut dire une SOUILLURE venant généralement par le biais de Satan – une souillure dont-il serait superflu de s’encombrer.. Le journaliste pour clarifier son idée, évoque la RETICENCE d’un Pape de Rome à aborder, ce qui dans son esprit relèverait d’une HERESIE, celle qui consiste à admettre, ne serait-ce qu’en hypothèse de travail, la « probabilité » d’un mariage entre le Christ et Marie-Madeleine..

      Ceci dit, le journaliste évoque les efforts des media syriens pour moderniser leurs méthodes, alors qu’il font face à une guerre SANS PRECEDENT – c’est moi qui souligne, puisque le « sans-précédent » fut le sésame des media mainstream le plus abondamment utilisé depuis 72 heures – menée par 130 chaînes satellitaires financées par les pétrodollars saouidi-qatari déversés à gogo..

      Il passe, par la suite, au camp d’en face, le pari des media ennemis soutenant l’opposition armée (subventionnés par l’OTAN) afin de découvrir ce qui s’était réellement passé, dans le bâtiment de l’Etat-major des Forces Armées syriennes, ce fameux mercredi 26 Septembre – tiens, c’est la Fête des Saints Côme et Damiens originaires d’Alep – 2012, équivaut à chercher un brin de vérité disparu sous des tonnes d’orge et d’ivraie ; non seulement ils ont annoncé la « chute » du régime quatre fois, depuis le début des événements, mais ils continuent de diffuser leurs mensonges et fabrications.. Informer, dans les media arabes et autres est devenu synonyme de PROPAGANDE de GUERRE.

      Le journaliste est allé à la pêche aux infos via trois sources :

      1) Un ami Officier ayant participé à la bataille, qui s’est déroulée dans les coulisses en d’autres points ET, qui aurait pu – en cas de réussite – transformer ce qui s’est passé sur la Place des Omeyyades en une « nouvelle réalité » faisant des quelques anciennes ruelles de la Capitale Damas une autre Alep.

      2) Un opposant fort impliqué dans le soutien logistique à ce qui se passe à Damas, bavard et résidant à Beyrouth.

      3) Un journaliste résidant à Damas qui était sur place au moment de la bataille, il couvrait l’événement et a en sa possession beaucoup d’éléments sensibles et secrets qu’il ne sera pas en mesure de publier vu sa position plus que sensible au cœur de la Capitale Syrienne.

      Quel est donc le résumé des infos recueillies auprès des trois sources ?

      (la suite dans l’après-midi)

      Le lien de la 2ème partie
      http://www.arabi-press.com/?page=article&id=50316
      انزال النورماندي في ساحة الامويين استباق رسمي اسكت من اراد ان يصرخ : ها قد عدنا يا صلاح الدين(الحلقة الثانية)
      Débarquement de Normandie sur la Place des Omeyyades, une ANTICIPATION Officielle a fait taire la voix de celui qui aurait voulu crier: »Saladin! Réveille-toi!Nous sommes revenus! » (2ème partie)

      • bramso.media dit :

        bonjour a tous voila la deuxieme partie
        Débarquement en Normandie omeyyade place anticiper formelle apaisé envie de crier: nous sommes de retour, ô Salahuddin (épisode II)

        Faible est à craindre de poser des questions difficiles, parce qu’il n’a pas de réponses, et parce que la Syrie forte qui, avec son peuple résistant, rien à craindre de réponses mises en réponse aux questions ne va pas l’esprit et l’esprit de pro-autorité appliquées non pas ignorée, la solution est la première (la disparition de questions) est impossible et la solution seconde (ignorer) en charge du moral nous:
        1 – le peuple de Syrie inoxydable
        2 – les partisans de la résistance chez les peuples arabes.
        Il est arrivé est arrivé et il axiomes nous nous posait d’abord, et l’hostilité des médias Istvzna Almtzin.
        « Herabh » réponse ici (comme l’ont fait les médias officiels syriens) n’est pas un «les deux tiers des chaudières. »
        La réponse est que sied le peuple syrien et les sacrifices de vingt mille martyrs de l’armée et des civils.
        Traiter officielle destination des médias est bon, parce qu’il veut protéger le dos de l’armée arabe syrienne et les forces de sécurité, et le ministre de l’information, par exemple, ne veut pas passer gratuitement des informations aux clients et leurs maîtres de l’OTAN, et cela a agi correctement et tout simplement merveilleux que la corrélation avec la publication du roman est ce qui est arrivé augmentation Bhmaver en matière de protection apparu pouvoirs de sécurité et militaires, mais ils ne sont pas Tbulbul fans fidèles, mais soulève perte, de confusion et de mécontentement et un sentiment de défaite dans le cœur des mercenaires ennemis.

        Connaître les réponses à nos gens se sont barricadés dans la Syrie de la guerre psychologique est l’objectif de certaines opérations militaires échoué jugement (y compris la prise de la personnel du bâtiment).
        J’ai eu une tempête est le plus grave depuis le début de la crise, et ce que nous avons vu tous les écrans et les alliés syriens, et publié sur le sujet dans les médias officiels et mis en face des défis de l’obscurité et ne produit pas d’étincelles nous a brille la lampe.
        Nous sommes convaincus que l’armée arabe syrienne est l’armée du droit qui défend son pays et son peuple contre l’invasion de mercenaires étrangers, impliquant toutes les forces de la terre de l’Ouest et de la Turquie et du Golfe. Donc, ce qui peut être réalisé dans une telle situation au niveau des topiques si des percées dans le personnel du bâtiment n’indique pas la force de l’Atlantique et sur la force de ses alliés, il s’agit d’un nouveau guide sur la force de la Syrie (….) sont exposés des vestiges exposés et restera victorieux.
        Ils (les Occidentaux, dirigée par les Américains) ont peur d’affronter برجالهم mercenaires Vgrroa et a bénéficié du fait culturel existe dans le cœur de la foule de nos peuples (la haine sectaire), et se moquaient de leurs connaissances et de leur connaissance de notre histoire qui remonte à avant notre naissance mille quatre cents ans pour prolonger arabe média client et un sioniste (plus de sionistes), y compris si elle veut la Syrie et ses alliés pour Qlapth contre eux, (une incitation sectaire).
        La Turquie est loin de lui si elle veut la Syrie pour aider à renverser la Turquie par le sectarisme? Assez pour convertir Radio « FM » radio turcophone et instigateur de sectarisme et d’un canal de diffusion par satellite de la lune langue turque russe, et de prendre une guerre sectaire en Turquie au cours du mois, et la même chose est possible en Arabie Saoudite.
        Mais la Syrie a choisi de ne pas le faire, et a choisi d’éteindre l’incendie provoqué par d’autres et n’a pas demandé la vengeance même qui veulent abattage Habhaero (car ils se sentent vraiment qu’ils ont le surplus de force morale)
        Je témoigne I libanais responsables syriens et iraniens (et résistance) ont refusé de soutenir les médias projet (canal satellite) ses conflits de diffusion entre les sunnites et les wahhabites, était destinée à protéger les sunnites de pénétrer dans le wahhabites dans leurs rangs dans le monde arabe dans son ensemble, ainsi que pour imposer un équilibre de la terreur sectaire entre les loyalistes Lal Saoud et le « Mozah du Qatar » المتصهينين des wahhabites qui envahissent le pays un an et les d’inciter les chiites, alaouites, druzes, chrétiens et sunnites laïques.
        Un responsable syrien a déclaré un commentaire à ce sujet: «Nous voulons que notre lutte n’est pas calmée calmer l’, comme en Arabie Saoudite, le Liban, le Yémen et la Turquie »
        Un responsable iranien a déclaré, est responsable de plus de vingt station spatiale prononcer plus d’une langue (c’est d’ailleurs l’un des responsables du bureau d’un homme a déclaré que son Foreign Policy magazine américain en 2008: «Il est l’un des cinq plus dangereux des hommes au Moyen-Orient» et Ashrkih dans la liste des Asif fin du deuxième Shaukat et troisième Meir Dagan quatrième Omar Suleiman Cinquième Bandar bin Sultan):
        «Je ne peux déclencher une guerre entre les sunnites et les wahhabites dans le monde longueur musulmane et présenté, et je pouvais drapeaux de la Turquie à l’enfer sectaire, de la même manière qu’il fonctionne dans laquelle les Américains à déclencher une guerre sectaire entre sunnites et chiites, et je ne pouvais (drapeaux) qui a déclenché une guerre entre Alasirien et Alnagdian en Arabie Saoudite, et entre les wahhabites et les Malékites en Tunisie et en Algérie, mais tout cela va augmenter dans saigne la nation et dans le reste d’Israël », le responsable iranien a ajouté:
        « Nous voulons unir les Syriens et les Arabes contre Israël, et ce qui se passe en Syrie n’est pas dans l’intérêt des Arabes et des musulmans, et ce qu’ils peuvent obtenir à partir d’un wahhabite sunnite rejetée par nous, parce que nous voulons gagner même les wahhabites et les Frères musulmans à la ligne résistants à l’Amérique et Israël, ne pas se battre entre eux Ftertah Israël. »
        Qui a le courage de penser de cette façon en Syrie pourquoi craindre la publication des faits?
        Armée et de la sécurité ont leurs préoccupations, et le droit du peuple syrien qui ne peuvent être attendus militaire et les réalisations de sécurité seulement qui les concernent, mais le devoir des médias officiels pour obtenir des réponses qui ne nuisent pas à l’armée et à la sécurité, pas mal dans le même temps le moral de ne pas effectivement pas la sécurité ni à l’armée en l’absence de moral élevé …. Ils sont partisans de l’Etat du peuple syrien (qui sont de l’avis de l’opposition de la majorité des loyalistes personnes).
        Des questions que je vais essayer de faire un bref Alaijah transparence totale et j’ai eu mon nom certaines sources ont laissé entendre à l’autre pour des raisons liées aux propriétaires de la relation (la source de l’information) n’est pas moi personnellement:

        1 – Montrez au monde comment l’armée a pris d’assaut la sécurité et des capacités du personnel de l’extérieur vers l’intérieur, ne terroristes occupé le siège? Et comment ils sont entrés dans le personnel du bâtiment et pourquoi pas rencontrer de la résistance à la porte?
        Le bâtiment réponse sur des informations provenant de sources mentionné quelques-uns dans le premier épisode:
        L’attaque de la résidence privée dirigée personnel faisait partie d’un plan de surveillance par les Américains et les mettre tout ce qu’ils possèdent les relations avec les autres services de sécurité ont des cellules terroristes armés à Damas, possède des percées pris en charge dans les rangs de l’armée, et nous parlons superpuissances de renseignement et d’intelligence des États étaient soeur et affectueux comme la Turquie, en plus de l’intelligence d’Israël, ce qui est naturel que possède quelques percées espionner ici ou là et où il est corrompu, mais elles reposent la plupart des Américains dans les pénétrations contre le corps de l’armée syrienne dépendait de certains chefs de tribus et les dissidents ont des parents ou des amis, et en particulier tous les Firas traîtresses Talas et son frère Munaf.

        Mais le style de l’attaque: il en déployant de grands groupes de terroristes mènent une longue bataille pour relancer le centre-ville autour de la cour omeyyade (Baramkeh et al-Maliki et al-Shaalan et Abu Rumana) sont liés à de nouveaux combattants combattants armée près dissident combattants aspects (Cheikh Saad + Kafr Sousa Liwan + derrière Razi) donc diffuser ces groupes à la fois avec les œuvres de puissance syriens en question ressemblent à «coup militaire» devait être dirigée par son grade d’officier, compte tenu de (Dean a été tué dans les affrontements à l’intérieur du Chiefs).
        L’attaque a eu lieu et est entré les attaquants d’une manière inhabituelle ont-ils rencontrer une résistance, car premier bombardement extérieur du bâtiment était le plus occupé des défenseurs ont défilé sur le campus de l’immeuble avec l’agent de l’assistance qui pénètre le personnel du siège et de la protection du bataillon précisément, nous sommes trompés aussi lors de la réception des ordres concernés permettre le passage du convoi pris garde qu’il procession haut fonctionnaire est venu à son bureau de l’état-major général (cortège comme le convoi du ministre de la Défense).
        Information sur la source pro-autorité dit qu’ils savaient que le plan a été divulgué à eux par des agents des services de sécurité syriens ont pénétré dans les mercenaires et les ennemis de la Syrie pénètre aussi ceux de certaines forces par les mercenaires et ceux qui sont touchés par la propagande sectaire.
        «La pensée des planificateurs que les clients et les failles de sécurité dont il est propriétaire d’assurer le succès de l’abandon revivre Omeyyades de Damas cour autour de la même manière où il est allé faire revivre Alep, la construction de bombardiers + clients pour les Américains et le golfe de travail dans certains endroits de militaires et de sécurité qui aurait dû être de ceux qui ont facilité l’attaque + appartements sûrs contenant groupes de terroristes au sein de la zone cible.  »
        Tout ce qui précède a été censé travailler pour assurer le succès de l’attaque. Mais là où il ya un traître dans la protection du bataillon il ya des centaines d’honnête et lieutenant-colonel quelqu’un consacrées à la première vague de soixante-dix Vusbandhm armé bâtiment infiltré la place qui a présenté habilement comme ordonné aux soldats loyaux envers lui d’enlever leur chemise militaire et rester avec rien d’autre que leur Intérieur vêtements (ci-dessus) pour distinguer rapport défenseurs des attaquants de leurs camarades, qui ont laissé l’attaque en difficulté, les défenseurs de la maison ne tombe pas dans le piège de la confusion, a quitté mentionné les ailes de certains quartiers généraux étages des assaillants se sont enfuis, d’autres aux étages supérieurs, et ils se sont affrontés avec les forces de sécurité provenant de l’extérieur du bâtiment, dans le même temps est tombé dans les mains des forces de sécurité syriennes plusieurs groupes sont venus soutenir l’attaque, y compris les passagers de deux bus plein ressemblent bus utilisés par les forces de sécurité, et deux un nombre entier de passagers militaires qui se font passer pour l’armée a été battu ce forces armées de la terreur Brigades et des mercenaires à un président de pont ont été arrêtés plus de ne pas les tue. Il était responsable de la sécurité de la capitale avaient été divisés sur la responsabilité de la sécurité de couper certaines plus en détail les uns des autres, de sorte que devint boîte omeyyade Place fermé et limité à seulement défendre de l’intérieur si les troupes croisées nouvelle qu’ils s’arrogent des pouvoirs recette officielles avec l’aide de transfuges كامنين peut croire un bus ici ou mot mystère. Mais au moment de l’attentat contre le siège de la capitale omeyyade en place tomba comme du venin de serpent automne et meurent.

        Pour sa part, la source de financement des opérations de sécurité opposition Altenseekiet salle de savoir officiel dans toutes les parties de Damas, Mohammad Kamal Trusted Sankar lui transmet comme disant:
        « Armée Gratuit ne sait jamais ce plan, et ses plans immédiats sont les Américains et les Saoudiens, les a effectuées par la sécurité et les groupes militaires qui leur sont associés directement et ne pas passer leur relation traversé (Tenseekiet gratuit d’entraide armée) et assisté par un certain nombre de sécurité spécialistes en Syrie de plusieurs pays.
        Sankar continue:
        Et nous pouvons nous informer devrait être prêt à diriger les groupes armés de la périphérie de Damas dans les quartiers centraux d’entre eux, et c’est tout ce que nous savions (en tant que coordinateurs pour les bataillons armés et financiers). Et de relayer l’information véhiculée par Sankar sources fiables:
        Qui a effectué l’opération n’avait pas été consulté dissidents syriens et Atkloa de préserver la confidentialité de leurs officiers directe (Saoudiens et Américains) et ainsi avoir été victime de la trahison des traîtres supposés, ce qui est un jeu de pouvoir intelligence fréquence Syrie, a Aohmt que les Américains et leurs alliés que leur plan réussira, grâce à des clients Tmenm dans des endroits militaires n’étaient pas déjà que «traîtres à les traîtres américains dans les rangs du régime. »
        Troisième source est le fonctionnement des médias dans les sources de Damas cotées impliquées dans la capitale syrienne »qui ont été racontés par Sankar où certains problèmes de santé en termes de baisse des Américains dans une erreur de jugement, mais ici exagérations dans l’estimation de ce que je m’attendais aux Etats-Unis »
        Les médias se poursuit et dit:
        «Je ne se soucie pas de troupes américaines ont tué syriennes deux mille mercenaires armés, ceux-ci, y compris la majorité des takfiris ou ennemis, et les deux parties se destinés à mort à cause de l’incitation d’épaisseur et un lavage de cerveau à afficher ses médias hostiles à la Syrie, en particulier au niveau des Américains sectaires et poussée Bmrtzkth à mourir pour Messier médias est hors de question parce que tout plan militaire Fahim ne tombera pas dans l’erreur de penser une attaque contre le personnel du siège du système est le plus saint, et devrait rester en vie attaquants ….  »
        Si …. cercles opinion éclairée à Damas, selon l’activiste médiatique très dans la capitale syrienne: «Les Américains ont lancé l’attaque et ont poussé leurs clients à mort avec leurs connaissances antérieures ce qui se passera à partir de la panne, mais sont à la recherche d’un milieu complet et moi contre le système pour améliorer les conditions des négociations avec les Russes en préparation pour le règlement »

        Sankar avait assuré à ses interlocuteurs que son information indique qu’il:
        « Avant de chant ont zéro heure s’écoula forces de sécurité syriennes sur des maisons d’hébergement et des entrepôts industriels dans plusieurs domaines, y compris la zone Jobar (Razi Cheikh Saad) était le quartier général des groupes rebelles armés (takfiri)
        Sankar ajoute:
        «Il y avait une promesse des Américains avec la participation de deux mille hommes de troupes les nouveaux dissidents dans les combats dans la capitale, mais c’était juste un mensonge, ou que les forces officielles syriennes ont tué avant de faire dissident le coup d’état supposé (….)
        Également parier sur lui pour assassiner le ministre de la Défense et le chef du personnel est la victime de ses ambitions était pas au moment de l’état-major attaque et ministre de la Défense et chef d’état-major, ni aucun de leurs adjoints et des membres de leurs bureaux  »
        Ajoute ce qui suit source d’information fidèles:
        En fait, les Syriens savent qu’une attaque de grande envergure qui va se passer à Damas (il parier que les Américains et les Européens de tourner les tables en Syrie) et il peut surveiller les signes avant-coureurs politiques d’un tel développement par les dirigeants des états étrangers, dirigé par la Hollande, qui s’en alla dans ses rêves, il a supposé l’annonce d’un gouvernement intérimaire du cœur de la capitale syrienne! Ainsi que l’annonce de la transmission libre du commandement de l’armée en Syrie.

        Il a été supposé dépendre attaquants grand clivage dans l’armée, et du coup sérieux dans le siège d’une force militaire majeure dans la capitale, et a été impliqué le savent, et était l’un des objectifs de l’attaque de contrôler le siège du ministère de l’Information et le premier ministre, (si nous avons trouvé le monde arabe et l’île a été déclarée pour le siège Premier ministre d’attaquer l’annonce du plan, qui n’a pas obtenu parce qu’ils veulent faire de l’attaque à l’installation avait été arrêté la veille.
        Et s’occupait de tous les groupes en charge de la mise en œuvre de certaines des attaques à l’avance. Attaque a eu lieu sur le personnel et il n’y avait pas d’autres attaques étaient censés s’intégrer à  »
        Pourquoi les forces de sécurité avec succès dérailler l’attaque contre le siège du Premier ministre et le siège de la télévision, à l’avance et n’a pas réussi à déjoué au siège d’état-major?

        Est la source:
        Aucune information documentée J’ai ce que j’ai à dire, mais parfois détecter la pénétration est très coûteux, et peut-être en raison d’une lacune dans l’infiltration d’information, qui a aidé les attaquants, à savoir que le pouvoir savait que l’attaque sera mis en œuvre certains groupes, a lancé une campagne sur les maisons d’hébergement dans lequel ils vivent, mais si vous savez le pouvoir que un traître dissidents ouvrira la voie à des militants de l’étranger pour entrer dans le siège.

        Dans tous les cas est tombé attaque avec toutes ses parties, et l’échec des assaillants non seulement dans la réalisation de leurs objectifs, mais également omis de tenir à une percée dans un site très important. (Protection Bataillon)

        Suivre

        • Souriya ya habibati dit :

          mon cher bramso media je ne vais pas mettre en doute votre BONNE VOLONTE mais, le traduction googel ou autre nous met un formidable charabia qu’il va falloir décrypter pour nos AMIS non arabisants qui vont se poser beaucoup de questions au point d’invoquer la mémoire du grand Champollion.
          Merci MAIS traduction googel est à BANNIR.

        • le Fantôme de Zar Al-Dinn dit :

          Toi yen a bon traducteur bramso.

    • Souriya ya habibati dit :

      Suite et fin de la 1ère partie:

      L’opposant (bavard) résidant à Beyrouth se confie à une journaliste collègue et amie étrangère au milieu journalistique en vogue :

      «Non ce n’est pas moi qui ai demandé aux supporters de l’opposition de se préparer pour une future marche vers Damas ; pourquoi veulent-il me faire porter la responsabilité de l’échec de leur offensive ?! Riad Al as’ad ne m’avait-il pas devancé en annonçant une nouvelle bataille de Damas ?! »

      Notre opposant, très au fait de ce qui se passe à Damas et sa banlieue sur le front de l’opposition, continue : «Pourquoi veulent-ils me faire porter le chapeau suite à cet échec, alors que le Président français Hollande avait annoncé clairement que son pays était prêt à reconnaître le nouveau gouvernement qui se formerait sur les parties libérées de la Syrie ?! » .

      Il ajoute en réponse aux reproches rapportés par notre collègue :

      «J’avais fait passer le message aux activistes syriens présents à Beyrouth, de se préparer pour un retour à Damas, oui, mais je ne leur avais pas dit que ce sera pour « demain » et que Damas est sur le point de tomber ; ce n’est certes pas moi qui ai divulgué l’imminence de la grande offensive avant qu’elle n’ait eu lieu. »

      Il continue «il est vrai que je connaissais quelques détails, je savais que plusieurs milliers de soldats se joindraient à l’asl en surgissant du cœur de Damas, ce qui nous permettrait de revenir directement à Damas et participer à l’établissement du nouveau régime et en finir avec les derniers supporters de l’ancien régime ! »

      Les propos de notre opposant syrien ne nous éclairent pas sur les autres détails, néanmoins, ce qu’il dit suffirait pour croire que ce pourquoi l’asl à Alep avait fait la fête n’était pas de l’ordre des chimères,

      que les breaking news diffusées sur al-jazeera et al-arebiya en concert (chute du Ministère de l’Information aux mains des révolutionnaires, la chute de la Place des Omeyyades et la prise du bâtiment abritant le Conseil des Ministres) avec l’offensive contre le bâtiment de l’Etat-major ne relevaient pas non plus de divagations purement fantaisistes.

      Un simple petit « détail » fut le grand problème des media ennemis dans leur couverture de l’événement : « Ils ont dévoilé le plan de l’attaque sans s’assurer de sa parfaite exécution sur le terrain ».

      A suivre : Un tunnel qui a permis de démasquer le traître.

      • Tarico dit :

        Personnellement j’y vois un remake de l’attaque de l’ambassade US à Saigon pendant la guerre du Vietnam: un commando suicide déguisé en forcées armées parvient (ici grâce à des renseignements satellitaires) à passer les nombreux barrages qui mènent à la place des ommeyades: de la chance, du culot et probablement des complicités. Ils font exploser deux énormes bombes et profitent du chaos pour pénètrer à l’intérieur des bâtiments. Heureusement ils ne parviennent pas à prendre d’otages ni tuer de hauts gradés. La riposte de l’armée ne se fait pas attendre et ils sont liquidés en quelques heures au prix d’une quasi destruction du bâtiment.
        Au passage on voit mal comment les terroristes aurait pu cibler en plus l’assassinat d’un journaliste, comme certains l’affirment.
        Ceux qui les ont envoyés leur ont surement fait croire que d’autres insurgés interviendraient pour couvrir leur fuite, à moins qu’ils aient été à une mort certaine en toute connaissance de cause, ce qui est possible vu le fanatisme de ces dingos.
        Alors, y a-t-il autre chose à savoir?
        Le style bizantin de cette article empêche de saisir les éclairages nouveaux sur cette attaque suicide à Damas.

        • Souriya ya habibati dit :

          (J’espère avoir réussi à clarifier le charabia du tonton googel)

          Le lien de la 2ème partie
          http://www.arabi-press.com/?page=article&id=50316
          انزال النورماندي في ساحة الامويين استباق رسمي اسكت من اراد ان يصرخ : ها قد عدنا يا صلاح الدين(الحلقة الثانية)
          Débarquement de Normandie sur la Place des Omeyyades, une ANTICIPATION Officielle a fait taire la voix de celui qui aurait voulu crier: »Saladin! Réveille-toi!Nous sommes revenus! » (2ème partie)

          Faut-il craindre de poser les vraies questions ?!

          Dans la mesure où la Syrie est forte par la résistance de son peuple, on ne devrait pas avoir peur de poser les questions, qui de toute façon resteront présentes dans l’esprit des citoyens ; questions difficiles à aborder car non seulement elles sont impossibles à occulter mais le fait de les ignorer aurait des répercussions très négatives sur le moral des gens d’autant plus que nous sommes

          1) Un peuple résistant.

          2) Nous sommes de véritables soutiens aux mouvements de résistances dans le Monde Arabe.

          Nous sommes devant un événement important et des évidences s’imposent à nous d’autant plus qu’elles sont utilisées par les media ennemis contre nous. Fuir à la manière des media officiels n’est pas la solution.

          Il faudrait répondre à ces questions ne serait-ce que pour honorer la mémoire des 20.000 martyrs civils et militaires qui ont payé de leurs vies pour sauver la Syrie.

          Le traitement de l’info dans les media syriens part d’une bonne intention, celle de protéger les Forces Armées syriennes ; le parti pris du Ministre de l’information s’explique par le fait de ne pas vouloir donner gratuitement des détails qui serviront la cause des ennemis et leurs maîtres de l’Otan, ce qui est fort louable à condition que la réalité des faits soit expliquée telle quelle, de quoi protéger les Forces Armées et maintenir en même temps la confiance de la population dans le valeureux travail accompli par les soldats ; sans oublier que la relation des faits auraient des effets perturbateurs dans les rangs de l’ennemi.

          Connaître les réponses à ces quelques questions aura pour effet de renforcer la résistance du citoyen contre la guerre psychologique menée contre lui par ce genre d’opération.

          Le problème ainsi posé, le journaliste explique que nous avons tous confiance en l’Armée Arabe Syrienne et le fait qu’il y ait eu une faille qui a permis que l’opération ait eu lieu ne veut pas dire que l’Otan est invincible sur toute la ligne, au contraire cela voudra dire que la Syrie a une capacité insoupçonnée en matière de résistance face à l’ennemi.

          Cet ennemi, en sa tête les Américains contourne le fait de ne pas pouvoir faire la guerre directement aux Syriens, par une sorte de bourrage de crânes qu’il pratique sur une grande échelle en mobilisant des hordes de mercenaires fanatisées autour d’une seule idée très en vogue dans notre monde moderne : la confessionnalisme !

          Leur connaissance de notre Histoire qui remonte à 1400 leur procure les idées maîtresses pour inciter les sociétés arabes à s’auto-détruire en éveillant en son sein les conflits sectaires qui remontent aussi loin, conflits idéologiques entre sunnites et chiites ! L’arme la plus aiguisée passe par des dizaines et des dizaines des chaînes satellitaires qui déversent le poison du confessionnalisme à longueur des journées et des soirées.

          Arme à double tranchant et la Syrie aurait pu si elle l’avait voulu la leur retourner.. MAIS elle n’en pas voulu ; une simple radio FM et une chaîne émettant en turc aurait suffi de réveiller les haines ancestrales dans la population turque, composée d’une mosaïque de confessions ! Idem pour les populations d’Arabie..

          La Syrie n’a jamais voulu adopter, en guise de défense, ce chemin tortueux, elle a préféré ETEINDRE cet INCENDIE sectaire plutôt que de le propager chez les voisins ; il s’agit d’un PRINCIPE MORAL auquel la Syrie est attachée.

          Le journaliste a même été témoin, de par le passé, du REFUS des Syriens et des Iraniens de créer une chaîne satellitaire dont le message serait d’éveiller la fitna entre sunnites et wahhabites ; l’idée de base était de protéger les sunnites de l’influence maudite des wahhabites et d’imposer une sorte d’équilibre de la terreur pour contrer les media financés par al saoud et al mozza du qatar (les sionistes wahhabites) media fanatiques qui n’ont de cesse de souffler sur la fibre communautaire chez les sunnites arabes en les fanatisant contre les autres musulmans (shiites, alaouites, druzes, sunnites laïcs sans oublier les chrétiens) ; les Syriens n’ont pas voulu adopter ce chemin.

          Un responsable syrien a déclaré : « Nous voulons que la fitna soit éteinte chez nous et non pas l’éveiller en Arabie, au Liban, au Yémen ou en Turquie.

          Un responsable iranien qui a la haute main sur une vingtaine de chaînes satellitaires diffusant en plusieurs langues (l’homme en question est directeur du cabinet d’un responsable iranien cité par Foreign Policy en 2008 comme faisant partie des cinq hommes les plus dangereux au Moyen Orient ; la liste comportait feu Assef Chawkat, Meir Daghan, Omar Suleiman et Bandar ben Sultan) dit :

          « Il me serait possible de déclencher une guerre sans merci entre wahhabites et sunnites tout au long du monde islamique, par le biais d’une chaîne satellitaire ; je pourrais même transformer la Turquie en un enfer brûlant de guerres sectaires, imitant ainsi les chaînes américano-sionistes qui éveillent la haine entre shiites et sunnites à longueur des journées ; par la puissance des média, je pourrais fomenter troubles et guerres entre les habitants d’Al Asir et ceux de Nadjd en Arabie Saoudite, entre wahhabites et malikites en Tunisie et Algérie MAIS, tout cela ne ferait qu’augmenter les blessures de la Umma pour le bonheur d’Israël. »

          Il ajoute : « Nous voulons unifier les Arabes et les Syriens contre Israël et ce qui se passe en Syrie est contraire aux intérêts des Arabes et des Musulmans ; la fitna entre sunnites et wahhabites est totalement rejetée par nous CAR, nous voulons gagner et, les wahhabites et, les frères musulmans afin qu’ils combattent eux aussi les Etats-Unis et Israël ; nous voulons les gagner à notre cause, non pas les combattre pour soulager Israël. »

          Pourquoi avoir peur de relater les faits tels qu’ils se sont déroulés?!

          Il va sans dire que la population n’attend de l’Armée que de faire son travail et nettoyer la Syrie de tous ces criminels ; concernant les media officiels, elle est en droit d’exiger les réponses dont la divulgation ne porterait pas préjudice aux soldats et forces armées, ni n’agirait négativement sur le moral des gens.. qu’ils soient anti ou pro (la majorité du peuple).

          Les questions que je vais poser sont les suivantes :

          1) Le monde entier a vu comment les Forces Armées avaient investi le bâtiment en rentrant de l’extérieur ; les terroristes avaient-ils occupé les lieux ?! Comment ont-ils fait pour entrer dans le bâtiment de l’Etat-major, n’ont-ils pas rencontré de résistance aux portes ?!

          La réponse selon les différentes sources dont j’avais parlé est la suivante : L’offensive contre le bâtiment de l’Etat-major fut une partie d’un plan supervisé par les Américains où ils avaient investi toutes les relations qu’ils ont avec des Services secrets disposant de cellules terroristes armées à Damas, bénéficiant de complicités supposées dans les rangs de l’Armée ; nous évoquons ici les Services de grands pays, les Services de pays qui furent – en un passé proche – amis à l’instar de la Turquie, sans oublier les Services israéliens qui agissent sur le terrain, là où sévit disons la corruption.. Mais le plan américain était élaboré avec le soutien de quelques infiltrés dans le corps de l’Armée, ceux issus de certains clans favorables à l’opposition, ceux parmi les dissidents qui avaient des proches ou amis et surtout les deux traîtres Firas et Manaf Tlass.

          (à suivre)

          • Souriya ya habibati dit :

            Le modus operendi : déployer plusieurs ensembles de terroristes au cœur de Damas afin de s’y livrer à de longs combats de rues, dans les quartiers avoisinants de la Place des Omeyyades (Baramké, Al Maliki, Sha’lane et Abu Rumaneh) ; ces nouveaux combattants rejoindraient les dissidents de l’Armée et fusionneraient avec ceux-là qui surgiraient des banlieues proches (Cheikh Sa’d, Kafer Soussé Alliwane et les rues situées derrière Al Razi) ; tous ces ensembles se déploieraient en même temps pour occuper le Pouvoir syrien avec ce problème s’apparentant à une sorte de « coup d’Etat » qui serait mené par un haut gradé de l’Armée (un général qui fut tué dans les combats à l’intérieur du bâtiment).

            L’offensive a eu lieu ; les attaquants réussirent à investir les lieux sans trouver de résistance en face d’eux puisque le première explosion, en dehors du bâtiment, était programmée pour occuper les gardes ; le cortège d’attaquant a fait son chemin dans l’enceinte du bâtiment, procession facilitée par l’Officier félon qui donnait ses ordres, précisément, à la division chargée de la protection de l’édifice ; il y eut un grand branle-bas lorsque les soldats présents reçurent l’ordre d’ouvrir le passage devant un cortège ressemblant à celui d’un Haut responsable arrivant à son bureau dans l’Etat-major (le cortège du Ministre de la Défense).

            Notre source pro-gouvernement affirme qu’ils étaient au courant du plan, qu’ils avaient eu l’info via les agents des Services syriens infiltrés chez les mercenaires et ennemis de la Syrie, de la même manière que certains des forces syriennes sont des fois infiltrés par les mercenaires et autres âmes faibles influencées par les sirènes du confessionnalisme.

            « Les comploteurs ont cru que leurs espions et autres infiltrés leurs garantiraient le succès pour investir les quartiers environnants de la Place des Omeyyades, ainsi qu’ils l’avaient fait en s’infiltrant dans certains quartiers d’Alep ; ajouter à ceci les kamikazes + les agents sous les ordres des Américains et des Khaliji, espions qui travaillent dans certains postes militaires et sécuritaires, qui devaient faciliter l’attaque + les appartements sûrs, habités par quelques bandes de terroristes, situés dans la zone visée ». Tout ce qui précède devait en principe garantir la réussite de l’attaque.

            MAIS, là où se trouve un traître dans une division de gardes, on trouve à côté des centaines de fidèles, dont un Général qui a réussi à retarder la première vague d’attaquants, un groupe composé de 70 individus armés qui s’était faufilé vers la cour intérieure ; il usa d’un stratagème afin de pouvoir faire le tri entre le bon grain et l’ivraie, en donnant l’ordre à ses soldats de se débarrasser de leurs vestes et chemises militaires, de ne garder sur le dos que leurs sous vêtements (de haut) ou flanelles ;

            AINSI dévêtus, ils pouvaient différencier leurs copains loyalistes des attaquants accoutrés en tenues militaires ; les attaquants se trouvèrent dans l’impasse car les défenseurs censés tomber dans la confusion par effet de surprise, évitèrent le piège par la ruse inventée par leur chef ; le général, entre temps, avait réussi à obliger les attaquants à se réfugier dans les étages supérieurs, ce sont ceux qui ont eu à affronter les vaillants soldats venus de l’extérieur pour nettoyer les lieux.

            Au même moment, d’autres groupes de terroristes venus en renfort furent accueillis par les Forces de sécurité ; ils étaient venus au bord de deux bus pleins à craquer, des bus qui ressemblent à ceux utilisés par les Forces Armées ; ils étaient tous habillés en tenues militaires ; la bataille a eu lieu sur le pont alraïs, beaucoup des terroristes mercenaires furent éliminés et ceux qui sont restés en vie ont été faits prisonniers.

            Les Forces chargées de la défense de la Capitale avait divisé les bataillons et partagé les responsabilités de la garde ; la Place des Omeyyades étaient ainsi fermée, seuls y étaient présents ceux qui furent chargés de la défendre ; si d’autres forces devaient rentrer à l’intérieur de ce carré sécurisé, cela voulait dire qu’elles faisaient partie de groupes armées se faisant passer pour une troupe loyaliste, en ayant bénéficié de l’appui de dissidents qui leur auraient facilité le passage en leur livrant un mot de passe. Mais au moment de l’attaque au cœur de la Capitale ils tombèrent sur la Place des Omeyyades comme le serpent qui se tue par son propre venin.

            De son côté, notre source opposant, qui est le responsable du financement des opérations menées par les coordinations dans le tout Damas, dénommé Mohamad Kamal Sanqar, a dit (propos rapportés par des gens de confiance) :

            « l’asl n’a jamais été mise au courant du plan, ceux qui l’ont établi directement sont les Américains et les Saoudiens, ils l’ont mis en exécution avec le concours de groupes armés qui leurs sont attachés sans passer par nous (coordinations de soutien à l’asl), ils ont été secondés par des agents spécialisés originaires de plusieurs pays et œuvrant sur le territoire syrien.

            Sanqar continue : « On nous avait donné l’ordre de nous tenir prêts pour envoyer des groupes armés, basés dans les banlieues de Damas et les faire converger vers les quartiers principaux ; c’est tout ce que nous savions de l’opération (en tant que coordinateurs et financeurs des divisions armées) » ; les personnes de confiance qui rapportent les propos de Sanqar ajoutent ;

            « Ceux qui ont exécuté l’opération n’avaient pas consulté les opposants syriens ne faisant confiance qu’à leurs Officiers directs (saoudiens et américains) et c’est pour cette raison-là qu’ils sont tombés de le piège de ceux qui étaient supposés être des traîtres, ils ont été trahis par ceux qui étaient censés trahir leur patrie la Syrie ; il s’agit là d’une machination des Services secrets syriens dont est habitué le Pouvoir ; ils ont convaincu les Américains et leurs alliés que le plan fomenté par eux ne pouvait que réussir en les infiltrant par des supposés « traîtres » concoctés parmi des officiels syriens occupants des postes militaires en activité ; des agents qui n’étaient autres que des « traîtres vis-à-vis de l’Américain et non point traîtres dans les rangs du régime » .

            Notre troisième source est un journaliste travaillant à Damas, il rapporte, citant une personne des Services compétents:

            « Ce que dit Sanqar n’est pas totalement faux concernant l’erreur d’appréciation des Américains mais il y a beaucoup d’exagérations quant aux attentes des Américains ».

            Notre journaliste ajoute : « L’Américain se fiche pas mal que les Forces syriennes tuent 2000 mercenaires qui sont dans leur ensemble des takfiris ou des hommes travaillés par une haine inassouvie ; tous les deux se jettent vers la mort à cause du lavage de cerveaux qu’ils subissent via les media qui attisent les haines confessionnels et font une propagande sans relâche contre le Pouvoir de Damas ; que l’Américain pousse tous ses mercenaires vers une mort certaine pour réaliser un coup médiatique est fort probable CAR tout comploteur militaire sensé ne commettrait pas l’erreur de fomenter une attaque contre l’Etat-major dans le saint des saints du régime, et supposer que les attaquants en sortiraient vivants (…) »

            En bref, du point de vue des milieux bien informés à Damas et selon notre journaliste très actif dans la Capitale syrienne :

            « Les Américains ont engagé leur offensive et poussé leurs mercenaires vers une mort certaine, en sachant à l’avance, que leur tentative ne sera pas couronnée de succès ; ils cherchaient un scoop, un événement médiatique et psychologique contre le régime afin d’améliorer les conditions des négociations aves les Russes en préparation du règlement du conflit. ».

            Sanqar avait ajouté – à ses interlocuteurs de confiance – qu’il disposait d’informations précisant ; « Avant le chant de coq annonçant l’heure zéro, les Forces Armées syriennes avaient fait une descente sur les appartements et les magasins situés dans plusieurs zones dont Jobar ( Al Razi et Cheikh Sa’d) qui abritaient des groupes de rebelles takfiris armés.

            Les Américains avaient promis d’associer 2000 nouveaux soldats dissidents au combat au cœur de Damas, mais tout ceci se révéla un grand mensonge, ou alors que les Forces syriennes avaient tué le dissident avant qu’il n’ait le temps de faire son coup d’Etat ( …)

            Et celui sur lequel ils ont misé pour assassiner le Ministre de la défense ainsi que le chef d’Etat-major, est tombé victime de ses ambitions ; à l’heure de l’offensive, ni le Ministre, ni le chef d’Etat-major ni leurs adjoints n’étaient présents sur les lieux. ».

            Une source pro complète ces informations : « Effectivement, les Syriens avaient le pressentiment qu’une grande offensive se préparait contre Damas (un événement sur lequel misent Américains et Européens pour renverser la table à la figure de Syriens) ; on pouvait capter les signes avant coureurs de ce type de développement à travers les déclarations des Chefs d’Etats occidentaux dont celles du Président Hollande qui est allé très loin dans ses rêves en annonçant qu’il reconnaîtrait un futur gouvernement de transition lorsqu’il sera formé ! Un autre signe fut l’annonce du transfert du commandement de l’asl vers la Syrie.

            (à suivre)

            Il reste un petit paragraphe mais je suis fatiguée. Bonne nuit

            Que Dieu protège la Syrie de tout mal

          • Souriya ya habibati dit :

            Les attaquants devaient lancer leur offensive en concordance avec un grand mouvement de défections qui ferait éclater les rangs de l’armée ainsi qu’un grand renversement de situations qui surviendrait dans les principaux bâtiments officiels de la Capitale syrienne ;

            ce plan était connu des Services de sécurité, il visait de prendre d’assaut les bâtiments abritant le Conseil des Ministres et le Ministère des Affaires Etrangères (ce qui explique les breaking news sur al arabiya et al jazeera qui annonçaient les attaques contre les Ministères, ce qui était en réalité l’annonce du plan qui.. était MORT NE, étant donné que ceux qui devaient lancer l’assaut sur ces bâtiments s’étaient faits prisonniers la veille).

            Ce régime fut appliqué aux autres groupes d’insurgés qui projetaient d’attaquer les autres bâtiments, les Forces Armées avaient pris le soin de les neutraliser par anticipation.. Les breaking news faisaient rage sur les écrans télés certes MAIS seule l’attaque contre le bâtiment de l’Etat-major eut lieu tandis que les attaques complémentaires qui devaient se faire en parallèles furent toutes étouffées dans l’œuf ».

            Comment expliquer le succès des Forces de sécurité syriennes à déjouer les complots contre plusieurs bâtiments officiels, et leur échec à empêcher l’offensive contre l’Etat-major ?!

            (Fin de la 2ème partie)
            A suivre pour la 3ème partie en attendant qu’elle soit publiée en arabe.

          • Souriya ya habibati dit :

            (PARDON un oubli, il restait un tout petit paragraphe de fin)

            Je n’ai pas de preuves certifiées de ce que j’avance MAIS il est très difficile de démasquer un traître ; il est fort possible qu’une défaillance dans le système ait pu aider les assaillants, autrement dit, que les Forces de sécurité ait eu vent du complot et ait pris les devants, en faisant une descente dans les appartements habités par toutes les cellules cachées qui devaient passer à l’action à l’heure zéro,

            MAIS ce que les Forces n’ont pas prévu est qu’un traître dissident ouvrirait le passage devant les groupes armées et faciliterait leur entrée dans l’enceinte du bâtiment.

            De toute façon, l’offensive a échoué dans sa totalité ; les assaillants n’ont pas uniquement échoué à réaliser leurs buts mais aussi, ils ont grillé un traître qui occupait un poste important dans la division chargée de la protection !

    • antioche dit :

      je suis d’accord à 100 % Allah Souriya Bachar Wbass

  2. Cécilia dit :

    Pitié, pitié, pitié !

    C’est la Place Saadallah al-Jabiri et non Abdallah !

    Pitié, mon cher Louis !

    Saadallah al-Jabiri était un grand résistant contre l’occupation française et qui a fait la prison plusieurs fois pour son nationalisme.
    Il vient d’une très grande famille alépine, son père Abdel-Kader était le Mufti de Syrie.

    Il était le premier ministre dans le gouvernement de Chukri al-Qouwatteli.

    Pitié, Louis !

    Cécilia hurle ! Saadallah pardonnez-les car ils ne savent pas !

    • Hurlez moins fort, Cécilia, ou prenez ma place ! Je vous rappelle incidemment que je prends ces noms tels que je les trouve….

      L.D. & Indosyrie

      • AVICENNE dit :

        Vous n’allez tout de même pas vous eng… ?.

        Cécilia, en tant que syrienne, il est de votre responsabilité de corriger Louis qui, en tant que non syrien, à le droit de se tromper.

        Soyez son « orthographiste ». A deux, les récits seront ainsi sans erreurs.

        Merci.

        • AVICENNE dit :

          Cécilia,

          Nous tous, syriens, non syriens, amoureux de l’humanité, sommes à fleur de peau depuis 19 mois de destructions et de massacres.

          Mais ce n’est pas, lorsque nous voyons enfin le bout du tunnel, que nous allons nous « étriper » n’est-ce pas ?.

          Vous faites un travail formidable. Ne le gâchez pas SVP.

        • djiadfucker dit :

          Rassurez-nous. On ne veut pas lire ni de réaction de Louis ni de Cécilia. C’est bon. C’est passé.

          • Mais oui, c’est passé…

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Peut-être ma réaction était un peu trop exagérée ?

            Il est vrai que voir le nom de la Grande et la plus célèbre Place d’Alep, Saadallah al-Jabiri massacré, m’a mis en colère, déjà partout sur la Syrie tout est faux dans les médias.

            Il est vrai aussi que j’attends trop de Louis, j’attends la perfection oubliant souvent que la perfection n’existe pas chez les humains. Pourtant, Louis n’est pas loin de l’être et il fait un travail gigantesque que jamais je ne peux remercier. Il est notre fierté.

            Et puis, Cécilia comme vous tous, il lui arrive d’être en batte-feu surtout que son pays vit dans le malheur depuis plus de 18 mois déjà.
            Ce malheur vit en moi jour et nuit, je suis trop impliquée dans cette histoire et je n’ai plus une vie à moi depuis plus d’un an.

            Pardonnez-moi en silence SVP si ma réaction vous a choqué !

            Cécilia

          • Mais j’écris quand même ici que vous êtes une aide très précieuse pour ce site et ses deux rédacteurs français.

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Mais oui, Louis, c’était, c’est parce que j’aime infosyrie à la folie comme une puce à l’agonie !

            Il fait gris à Marseille aujourd’hui comme dans mon cœur et cela me donne envie de pleurer, c’est déjà fait, mais cela n’empêche pas le soleil de pointer timidement et brièvement son nez de temps en temps pour signifier que la vie est là malgré tout.

            Je vais fermer mon ordinateur, aller prendre une bonne douche, me mettre mes beaux habilles et sortir avec mon mari pour changer un peu.

            Quant à mon neveu touché à Alep il y a une dizaine de jours, il a un bras et une jambe cassés, il a été soigné à Lattaquié. Sa mère comme beaucoup de ses collègues à Alep n’a pas repris son travail à l’école où elle travaille à Cheikh Maqsoud où la majorité des enseignants habitent à l’extérieur du quartier comme le cas de ma sœur. Cependant, l’État continue à payer les salaires des enseignants d’Alep.

            Cordialement

            Cécilia

          • Marie-Christine dit :

            Tiens au fait « l’orthographe » ; ça commence bien !
            Ne soyez pas trop sévère avec moi, chère Cécilia. Je vous embrasse

          • Marie-Christine dit :

            J’ai mal placé ce dernier post : il allait après ma réponse à Cécilia de 18 h 33; merci.

        • LafleurJs12 dit :

          Oh Cecilia, même moi la Bourbonnaise qui connait bien la Syrie et dans tous les coins et recoins, quand j’écris les noms de ces coins et recoins, je fais au pif et mon arabe reste primaire !
          Et en plus Ok on connait l »histoire de la Syrie y compris de l’indépendance mais bon, même si je vous demande de me faire le détail des relations des sultans ayyoubides je ne suis pas sûre que vous n’allez pas vous tromper !
          Moi quand je lis les infos du matin données par Louis Denghien, je trouve qu’il a bien mérité, quand Alep redeviendra Alep, qu’on le prenne par la main et qu’on lui fasse visiter à pied et tranquillement tous les recoins d’Alep et surtout au delà de Jdaidé du souk du cuivre à Bab Nayrab et de faire le chemin de BAB Hadid à ma maison en revenant par les ruelles ! Il aura même droit à un bon sandwich de Falafel avec un laban et Avicenne lui offira, à la nuit tombée un thé dans l’un des cafés de la citadelle et plus (mais ah non par un narguilé marre, marre des narguilés. Moi, je l’invite au Carlton, ben ouais ! et oui là haut sur la terrasse restaurée et d’où l’on voit si bien la citadelle ! Promis ! ou alors au SISSi redevenu impec ou au Dar Zamaria mais j’aimais moins !
          Et si ces amoureux et passionnés défenseurs de la Syrie ne retiennent pas tous ces noms ! Vous savez vous comment orthographier sans faute, vous le quartier de « Hotlok (?) » qui sent les bons légumes et les fraises bien mûres ? Moi par contre je ne sais jamais comment écrire le nom de la forêt de « Forloq »au dessus de la côte et Ladié(je fais exprès ! vite la rondelle qui rigole !)
          pour le temps des indépendances même dans l’histoire de la Syrie et celle des familles d’Alep ou de Damas, des chefs druzes ou ismaéliennes ou des villes grandes et petites dont Homs et des chefs de tribus bédouins qui se sont illustrées pour ou contre d’ailleurs les Français , il y a du monde !

          • Un tel programme est un argument supplémentaire (quoique marginal) en faveur du nettoyage définitif d’Alep et de sa région. Merci à vous.

            L.D. & Infosyrie

          • LafleurJs12 dit :

            la Porte et entrée du souk des femmes (nissan!) qui conduit d’ailleurs à l’ensemble du souk est sur la place au nord dont l’avenue à double sens qui y conduit depuis qui « Sabah Barat (ortho ?-) (les sept fontaines plutôt) et du minaret situé coté nord ouest juste au bout gauche de l enceinte plutôt carrée qui avait été dégagée et bordée d’un jardinet, la porte de l’est c’est celle qui est dans le souk non elle doit être au sud…difficile de se repérer quand on est dans le souk ?
            A l’ouest et face à la très vieille mosquée Halawiyé la grande porte s’ouvre sur le souk des ferblantiers ..et les petits boutiques à mêmes portes rénovées et vernies des vendeurs de ….douceurs sucrées loukoum et etc ! Les portes en bois qu’on voit brûler étaient récentes, de fabrication moderne même si elles imitaient les anciennes et vernies ce qui peut aussi faire comprendre pourquoi le feu rampe sur ces portes !Comme il y avait beaucoup de touristes, les boutiquiers avaient fait de grands efforts pour la présentation deleurs magasins, mais comme dans le souk de Damas…

          • Cécilia dit :

            LafleurJs12

            Décidément, je ne sais pas quoi faire ?

            Hier, parce que je n’avais pas réagit, j’ai été critiquée pour l’orthographe de Tall al-Zarazir alors qu’il s’agissait purement et simplement d’une faute de frappe dans l’article de Guy.

            Aujourd’hui, c’est la Place de Saadallah al-Jabiri et dans le passé c’était surtout « Souieda sur l’Euphrate » qui m’a marqué le plus et que j’avais signalé, cette même erreur a été reprise par d’autres sites pour critiquer infosyrie les accusant d’ignorer la géographie de la Syrie.

            Est-ce que vous comprenez pourquoi je veux qu’infosyrie soit irréprochable? Je ne veux pas donner l’occasion GRATUITE à des imbéciles pour nous critiquer, c’est aussi simple que cela.

            J’ai l’impression que quelque soit position, je serai toujours critiquée.

          • Marie-Christine dit :

            Mais non cécilia ne vous inquiétez pas, continuez à reprendre l’ortographe, cela nous aide beaucoup.
            Quant à moi, je n’aimerais pas être à la place de Louis, non pas tant à cause de vos « remontrances », mais parce qu’il me semble que je me tromperais tout le temps…!
            Je vous embrasse Cécilia et vous remercie pour votre contribution difficilement remplaçable, ou irremplaçable, sur le site !
            Bien à vous.

      • Cécilia dit :

        N’aillez surtout pas peur, Louis, pour votre place !
        Vous avez la vôtre et j’ai la mienne; je suis contre le mélange du genre.
        Et puis, je ne suis pas une voleuse, Louis.

        Louis, vous avez dit une bêtise tout à fait gratuit.

    • Khodr dit :

      @ Louis et Cecilia
      bon on arrête les enfantillage !
      Au boulot

      ;-)

    • Marcel dit :

      Des terroristes ASL touchés sévèrement par un bombardement de l’armée Syrienne à Deir Ezzor, il y aurait beaucoup de pertes :

      http://www.youtube.com/watch?v=WCrtSYR5xw4

    • Marcel dit :

      Toujours à Deir Ezzor, un commandant de l’ASL « Abou Jawish » tué par l’armée Syrienne :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=351989728226993

    • Marcel dit :

      Toujours à Deir Ezzor, un leader de l’ASL, le déserteur « Ayish Abdallah » tué hier dans une opération de l’armée Syrienne, beaucoup de dirigeants ASL ont été éliminés dans cette opération :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=352010911558208

    • Marcel dit :

      Un massacre commis par les terroristes de l’ASL à Homs (les amis des journalopes-putes sionistes), des civils torturés et décapités par les terroristes :

      http://www.facebook.com/media/set/?set=a.477603262259738.107805.279535285399871

  3. roll dit :

    A Louis Denghien, alias Guy Delorme et Cécilia

    Dimanche 30 septembre 2012, 13 heures 06

    D’abord mon étonnement et des questions sur le fonctionnement effectif d’Infosyrie.

    Mon commentaire publié hier après-midi sur Infosyrie à propos de la comparaison – déplacée, sinon choquante politiquement, et de surcroît dépourvue de toute signification historique – entre les incendiaires de Paris lors de la semaine sanglante de Mai 1871 et les pyromanes qui mettent à feu et à sang Alep aujourd’hui, s’adressait, explicitement à Guy Delorme et Cécilia (ces deux noms sont écrits et répétés deux fois, en toutes lettres, en en-tête de mon texte, parce qu’ils sont écrits, eux-mêmes, en toutes lettres en tête de l’article auquel j’ai répondu).

    Surprise ! La réponse (attendue) est venue de … Louis Denghien ! avec la formule rituelle, à la fin de la réponse : « L.D. & Infosyrie »…

    Je trouve surprenant que les deux personnes qui étaient, apparemment, les signataires (et donc les auteurs) de l’ article où se trouve le passage douteux en question, n’aient pas jugé utile, ou trouvé le temps ( ?), de me répondre sur ce point, où je les remettais directement en cause sur leur pertinence politique et leur cohérence historiographique. C’était, probablement, une grande naïveté de ma part de penser que celles et ceux qui écrivent et qui signent doivent assumer ce qu’ils ont écrit et signé. Et doivent avoir l’éthique de veiller à ne surtout pas déléguer cette responsabilité à quiconque d’autre en le laissant répondre à leur place.

    Les noms et les personnes qui collaborent quotidiennement à Infosyrie, et que nous apprécions tous infiniment pour leur formidable travail, (ce qui ne doit pas ou ne saurait nous dispenser, a priori, de différends ou de désaccords éventuels et ponctuels avec eux), sont donc, semble-il, rigoureusement interchangeables.

    Si c e n’est pas le cas, pourquoi alors Louis Denghien répond-il à la place de Guy Delorme et Cécilia ?

    Infosyrie a donc, apparemment, réalisé cette folle utopie des pires heures de la Grande Révolution Culturelle Chinoise : l’incarnation du Grand Intellectuel Collectif, ou, pour ne pas quitter la Chine, le « Guan Yin, la déesse bouddhiste aux mille mains surmontée d’une seule tête aux mille yeux.

    Il me revient, à ce propos à l’esprit, cette phrase de Wittgenstein qui se trouve quelque part dans ses « Cours de Cambridge », de l’hiver 1933-34 – je cite approximativement : « Of course it is a question of terminology whether one says Dr. Jeckyll and Mr. Hyde are two persons or one » (« Bien évidemment, dire que le Dr. Jeckyll et Mr Hyde sont deux personnes ou qu’elles n’en font qu’une est une question de terminologie. »).

    On ne pourrait pas mieux dire pour l’image que vous venez de renvoyer d’Infosyrie. Et je trouve cela regrettable pour Infosyrie et la cause bonne et juste que ce site et tous (ou presque) les intervenants défendent, et auxquels, et je crois l’avoir démontré quotidiennement depuis des mois, je tiens, au moins autant que vous.

    Pour le reste, la question de la comparaison stupide entre la « Commune de Paris » et la « Commune d’Alep », j’ai dit, brièvement, dans ma réponse à Guy Delorme et Cécilia, tout le mal que j’en pensais, et vous avez répondu à leur place, à la marionnette Cédric, tout le bien que vous en pensiez, en nous démontrant que l’obstination dans l’erreur n’était pas la moindre de vos qualités : « je maintiens, écrivez-vous, MON parallèle militaire historique avec la tactique des Communards de la semaine sanglante. » (c’est moi qui souligne en capitales).

    Fort bien.

    Mais je n’ai, cependant, pu m’empêcher de sursauter sur mon siège, en relisant deux fois, « MON parallèle », car me suis-je dis, si c’est « SON parallèle » (et de toute évidence ça l’est, puisque qu’il le revendique fièrement et avec l’assurance de celui à qui il ne peut jamais arriver de se tromper), qu’est-ce qui appartient, de fait, à Guy Delorme et Cécilia dans l’article qu’ils ont signé ? Certainement pas cet aparté « politiquement sensible », qui comme au théâtre, nous donne une indication sur la pensée (dans le cas présent, politique) de celui qui le prononce sans que les autres acteurs sur scène soient censés l’entendre. Ceci expliquerait donc cela, et lèverait un coin du voile du mystère : si Guy Delorme et Cécilia ne m’ont pas répondu, c’est qu’ils ne se sentaient pas concernés par cette comparaison hasardeuse et tout à fait inopportune, et qu’ils considéraient, par conséquent à ne pas devoir l’assumer. C’était au « directeur de conscience » d’Infosyrie de le faire. Ce qui fut fait en bonne conscience, sûr de votre fait.

    Bref, vous aurez peut-être compris que je n’ai nullement l’intention, ici, de continuer à polémiquer et à argumenter, à n’en plus finir avec vous, sur le bien fondé historiographique et la pertinence politique des « parallèles (militaires ?) historiques » que vous prenez le risque d’établir à propos de la « Commune de Paris » et de la « Commune d’Alep ». Je ne vois vraiment pas l’utilité d’encombrer le site d’Infosyrie en continuant avec un débat ou un échange académiques oiseux entre « historiens »* sur ces « parallèles historiques » auxquels vous semblez tellement tenir (je me souviens, qu’il n’y a pas si longtemps, vous avez déjà établi, ici, le même genre d’amalgame entre les « Khmers Rouges » – toujours les « Rouges » ! décidément cela semble viscéral chez vous et être une couleur qui vous excite – et les bandes terroristes criminelles qui sévissent en Syrie, et je me souviens aussi que la réponse de Marie-Christine fut prompte et décisive pour en démont(r)er le caractère hasardeux, inapproprié et historiquement infondé pour éclairer, précisément, la situation en Syrie). Qui plus est, la marionnette Cédric remplit parfaitement, grâce à vos libéralités, cette fonction amusante et sympathique de bonimenteur historique. Et loin de moi, l’idée de vous contester votre art magistral de la manipulation pour l’agiter et la faire gesticuler quand vous jugez le moment opportun.

    Je veux, avant de conclure cette malheureuse et improductive histoire, vous donnez mon sentiment sur quelques une de vos affirmations, faites ici devant nous tous, infosyriens et syriens, qui somme d’accord sur l’essentiel : la victoire de la Syrie libre, indépendante et souveraine contre l’agression étrangère.

    Vous « n’aimez pas, dites vous, les anachronismes et les simplifications historiques, ni les imageries d’Epinal. ». Je ne peux être que d’accord avec vous. Mais une fois dit cela, il reste à chacun le plus difficile à faire : en établir la démonstration et en apporter la preuve cas par cas . Vous le savez comme moi : on ne peut juger chacun que sur pièce.

    Vous « n’avez pas (non plus) de sympathie particulière pour les Versaillais et la réaction bourgeoise conservatrice. »

    Je vois là aussi que vous et moi nous partageons les mêmes valeurs la même « antipathie pour les Versaillais et la réaction bourgeoise conservatrice ». Et c’est très bien comme çà et cela me suffit amplement pour continuer à partager avec vous le site d’Infosyrie.

    Vous ne « donnez pas, dites vous, dans le manichéisme breveté du PCF… et vous vous méfiez du prêt à penser historique ».

    Cela tombe bien, c’est aussi mon cas.

    Je me suis toujours défié des « manichéismes historiques » (quel que soit, d’ailleurs, leur certificat de garantie).

    Je me suis toujours méfié, moi aussi, « du prêt à penser historique ». Je suis, en ce domaine, un partisan inébranlable de l’ancienne mode : « la coupe sur mesure » bien ajustée de l’esprit.

    Enfin, il y a cette question que vous semblez lancer à la cantonade :

    « Au fait, quel camp soutient l’extrême gauche française en Syrie ? »

    J’avoue que je ne vois pas très bien à qui cette question s’adresse ici ?

    Dans tous les cas cela ne peut pas être à moi, qui écrivais, il y a encore moins d’une semaine, ici même, sur Infosyrie, à l’occasion de l’ « Appel à la constitution d’un collectif de secours à la population syrienne », relayé par le site Al Faraby / assawra :

    « Comme je l’avais fait remarquer lorsque j’ai envoyé la première fois l’info, à InfoSyrie, (le 13 septembre) : du Parti de Gauche au NPA en passant par le PC, la « gauche » (sic) et l’ « extrême gauche » (faut-il encore en rire !) s’exhibe obscènement en rangs serrés. Que du beau monde! – pourri en état de décomposition avancé! C’est à vomir. (…) de l’UMP au NPA, en passant par tout le reste, la totalité( ou presque) de la scène politique française est passée objectivement, avec armes et bagages, dans le camp atlantiste et sioniste! – à l’exception (c’était le presque), d’une organisation politique représentative qu’il est inutile de nommer ici, et qui démontre, encore une fois, et cette fois-ci à propos de la Syrie, qu’elle prend le parti, à contre-courant du « mainstream » politique aux relents d’égouts, de défendre une bonne et juste cause… »

    Il ne reste, finalement entre nous deux, qu’une note discordante et une incertitude qu’il ne tient qu’à vous de lever, en étant précis.

    Je commence par l’incertitude.

    Vous nous dites :

    « Je ne sais si en 1871 j’aurais été versaillais ou communard »

    Moi non plus, évidemment. Comment projeter son existence sur une vie que l’on n’a pas vécue ! Vous et moi n’étions pas nés en 1871 ! Par contre ce que je sais avec certitude, c’est qu’en 2012, je ne pourrai jamais être versaillais. Je serai toujours communard.

    Et vous ?

    Reste la note discordante, mais qu’à mon avis vous ne pouvez pas tenir sérieusement, ni longtemps. Vous écrivez :

    « Les communards, puisque vous avez l’air d’y tenir, auraient volontiers fusillé ou déporté en Nouvelle Calédonie une bonne moitié de la France s’ils en avaient eu les moyens politiques et militaires. »

    En voilà un procès d’intention ! Et une affirmation qui ne fait pas honneur à l’historien rigoureux que vous revendiquez être.

    Vous savez, comme moi, que l’histoire ne se fait pas avec des « ils auraient » et des « s’ils en avaient eu ». Vous savez, comme nous tous, qu’il n’y a pas de « Mur des Versaillais » au cimetière du Père-Lachaise, ni d’ailleurs au cimetière de Passy, ni dans un quelconque cimetière des « beaux quartiers ».

    En découvrant hier la comparaison entre la « Commune de Paris » et la « Commune d’Alep », dans l’article de Guy Delorme et Cécilia, je savais que je ne pourrais pas ne pas répondre. C’était trop gros ! si vous me permettez cette expression. Je savais aussi que les deux intéressés ne pourraient pas ne pas me répondre à leur tour. Et je savais encore, que je ne pourrais pas ne pas leur répondre à nouveau.

    Voilà c’est fait.

    Et seul mon interlocuteur a changé en cours de route.

    Maintenant, tirons un trait sur cette pénible affaire. Du moins c’est ce que je souhaite sincèrement. Et revenons à la Syrie odieusement martyrisée par ce qui constitue le plus répugnant des excréments de la terre : l’atlantisme et ses alliés politiques turcs et arabes, le sionisme et le fanatisme religieux. Nous avons tous ici des « sensibilités » politiques différentes. Evitons, autant que possible, de les mettre en avant, au détour d’une phrase maladroite et qui de toute façon n’apporte rien au débat.

    Mettons, au contraire, ces différences, ensemble comme nous nous sommes efforcé nous tous, de nous y appliquer depuis le début afin qu’elle se complètent et s’enrichissent et non qu’elles s’affrontent stérilement. La voie qui mène à une Syrie Libre, indépendante et souveraine, est encore longue et escarpée, et fort loin de ressembler à une voie royale vers la paix et la coexistence de tous dans ce beau pays.

    Tout l’honneur revient à vous, Louis Denghien et à tous ceux qui collaborent avec vous à Infosyrie, d’avoir rendu possible d’entrevoir cette belle perspective. Et encore une fois, grâce à votre formidable et tenace travail accompli depuis bien plus d’un an.

    Bien cordialement

    roll

    * Bien qu’aujourd’hui ces questions se soient éloignées de l’horizon de mon propre travail de recherche académique, et que mes centres d’intérêts se soient déplacés, j’ai, dans une autre vie, travaillé pour l’université sur cette période de l’histoire de la Troisième République, dont nous débattons ici .

    • Par accord tacite et ancien, et pour des raisons de « confort technique », j’ai hérité, moi, Louis D., des fonctions de « commissaire politique » (eh oui, je sais encore le tropisme « rouge » !) qui donc répond pour deux. Il y a assez de travail – avec Infosyrie et d’autres activités que nous exerçons – pour que nous nous répartissions les taches, Guy assurant plutôt la partie « militaire » de l’actualité (avec le renfort de Cécilia & Marcel) et moi le reste.

      Et dans le reste, il y a la mise à jour de ce forum, et dans cette mise à jour, il y a les réponses que je peux faire pour le binôme à des questions ou interpellations comme la vôtre.

      Tout ça pour dire que nous avons beaucoup de mal à « respirer » un peu, ce dont nos visiteurs – mais c’est normal – ne se rendent pas toujours bien compte : encore une fois nos existences, professionnelles, notamment, ne se limitent pas à la défense de la Syrie « telle qu’elle est ».

      Sur le fond du différent, je ne peux que répéter que Guy a évoqué les Communards pour des raisons d’analogie tactique (l’incendie comme moyen de retarder l’ennemi, ou de ne lui laisser que des ruines). De même que l’ »exemple » de Khmers rouges a été évoqué à propos de la politique de suppression des élites, syriennes en l’occurrence. Ces références peuvent heurter vos sympathies, et celles de Marie-Christine, pour un certain idéal communiste ou progressiste, elles n’en sont pas moins pertinentes, en tous cas défendables.

      Sur le fond du fond, nous ne partageons pas votre vision un peu idyllique et romantique de la Commune de Paris, et, si j’en avais moi le temps je fournirais un début d’argumentaire.

      Vous n’aimez pas Sarkozy, la bourgeoisie libérale, la logique de la finance et son prolongement diplomatique otanesque ? Neither do we ! Maintenant, la gauche, y compris la gauche de la gauche (vous savez cette héritière « légitime » des communards), est montée depuis longtemps, nolens volens, dans le train de la social-démocratie, du libéralisme mondialisé et du sionisme associés. C’est un fait qu’on constate notamment à propos de la Syrie. Et vous le constatez vous même, pour vous en désoler…

      Mais bon, peut-être Guy D. aurait pu prendre une référence moins typée que la Commune de Paris, genre l’incendie de Moscou par Rostopschine.

      L’essentiel, vous le savez bien, est ailleurs. Comme disait Jean Mermoz, « Le souci commun rapproche les coeurs »…

      Cordialement,

      Louis Denghien (et par délégation Guy Delorme) & Infosyrie

    • AVICENNE dit :

      Roll,

      Je suis un ignare patenté concernant l’histoire de France. Par conséquent, je ne disserterais pas sur un sujet que vous semblez maîtriser.

      Y a t il eu une comparaison « outrancière » entre les deux évènements historiques ?. peut-être.

      La réponse n’était pas adéquat ?. Possible.

      Mais ne nous détournons pas de ce qui nous préoccupe aujourd’hui.

      La syrie, rien que la syrie.

      Merci à toutes et à tous.

      • L'étrangère dit :

        « Tout ça pour dire que nous avons beaucoup de mal à « respirer » un peu… » dit Louis Denghien et c’est ce que je retiens de ce débat qui témoigne de notre volonté commune de chercher à comprendre et à expliquer l’inexplicable à une société qui a oublié ses propres tragédies… et qui est bien loin de vouloir s’arrêter devant la nôtre ! Nous sommes tous pris à la gorge par cet abominable déploiement de «malfaisance»… les incendies d’Alep nous asphyxient le sang et l’esprit tout autant que ses habitants qui refusent de mettre genou à terre… Rien ne nous a préparés à les défendre sinon nos sincères convictions, confortées par les multiples rendez-vous quotidiens sur ce site… Merci à tous ses rédacteurs, à la
        «une» comme en «coulisse», sans doute épuisés par tant de malheurs et quel que soit leur choix politique… à partir du moment où convaincus de la véritable injustice qui frappent cette région du monde, ils font de leur mieux pour en analyser les causes et les conséquences… chacun selon ses références heureusement soumises à débats contradictoires. Il faut espérer qu’une fois la victoire contre Mr Hyde assurée, nous pourrons mieux réfléchir à chacun des beaux textes qui se sont succédés sur ce site depuis des mois… à commencer par ceux de son «commissaire politique», de Roll, Marie Christine et tant d’autres !

      • Charles dit :

        Il n’y a pas eu de comparaison outrancière, si on s’en tient au texte, mais rapprochement entre deux gestes incendiaires. D’ailleurs l’expression « Commune d’Alep » ne se trouve que dans les commentaires de roll (d’hier et d’aujourd’hui), et non pas dans l’article de Guy Delorme et Cécilia ni dans les commentaires de Louis Denghien. Cette expression excessive indique, à mon avis, que roll s’est un peu « monté le bourrichon » en poussant le parallèle bien plus loin qu’il n’avait été fait.
        Aujourd’hui on criminalise les techniques de combat en elle-même, en premier lieu le « terrorisme ». Mais les Français en lutte contre l’occupant allemand faisaient du terrorisme, les Irlandais du Nord en lutte contre le colonisateur anglais faisaient du terrorisme, les Basques espagnols en lutte contre la dictature franquiste faisaient du terrorisme : ils ont butté Carrero Blanco, préident du gouvernement de Franco et très probable successeur, et du coup le franquisme s’est converti en démocratie occidentale (merci l’ETA à qui on crache dessus aujourd’hui).
        La mode est d’amalgamer tous les terroristes, de toutes les époques, de toutes les causes. À Alep les ASLimistes islamo-fascistes incendient une partie de la ville en s’exclamant « Allah Akbar » Et alors ? Est-ce que tous ceux qui ont eu recours à l’incendie ou ont prononcé « Allah Akbar » sont assimilables à ces ignobles mercenaires démocrates-wahhabites ? Non, ce n’est ni ce geste ni cette parole qui font d’eux ce qu’ils sont, et nous les haïssions bien avant et sans cela.

        • roll dit :

          Charles,

          Très bien. Supprimons « Commune d’Alep » et rétablissons la phrase originale:

          « cette stratégie de la « ville brûlée », déjà utilisée par les Communards de Paris en 1871, a une double motivation : freiner l’avance de l’armée, et punir une ville qui s’est refusée à la « Révolution » » (Guy Delorme et Cécilia)

          Mettons entre parenthèses « le parallèle militaire stratégique » (Louis Denghien) qui va de soi, et voyons ce qui reste (c’est moi qui souligne en capitales):

          « cette stratégie de la « ville brûlée », déjà utilisée par les Communards de Paris en 1871, a une (…) motivation (…) PUNIR une ville qui s’est refusée à la « Révolution » »

          Oui: « PUNIR » !!… Comme à Alep, aujourd’hui.

          Les ordures terroristes qui incendient, tuent, à Alep, aujourd’hui, sont la réincarnation criminelle des Communards. CQFD!

          Mais qu’est-ce qui autorise à attribuer l’intention aux communards de « punir une ville qui s’est refusée à la « Révolution » »? Sur quels faits, cette volonté délibérée de nuire et d’insulter la mémoire des communards et de la commune de Paris est-elle établit?

          Vous pouvez, maintenant continuer à penser que « Roll s’est un peu « monté le bourrichon » en poussant le parallèle bien plus loin qu’il n’avait été fait ».

          • Marie-Christine dit :

            Cher roll, non je ne crois pas que Guy et Cécilia aient prétendu que les Communards voulaient « punir » Paris, ce serait bien sûr grotesque ! Car c’était les Versaillais qui voulaient punir Paris et ses habitants fédérés pour leur dissidence et ce que l’on pourrait peut-être qualifier de la « trouille sans pardon, de classe » que le laboratoire de leur commune leur inspiraient ; et ils l’ont fait de la plus féroce des façons ! Avec pour couronner le tout, l’érection de la basilique du Sacré coeur comme expiation « définitive » envers le ciel du crime-sacrilège de la Commune et la proclamation triomphante du retour de l’ordre « du sabre et du goupillon ».
            Je suis persuadée qu’il s’agissait juste d’une formulation trop télescopique, d’où la confusion possible…
            Bon, cher Roll, maintenant revenons à la Syrie. Je crois de toute façon que vous êtes d’accord !
            Avec mon amitié.

          • Charles dit :

            Oui, roll, j’ai fait une erreur… induite par la vôtre.

            En revanche, j’ai peut-être trouvé, chez un partisan de la Commune, la source d’inspiration (secrète) du passage qui vous révolte (c’est moi qui mets les capitales) :
            « Je crois que cette ville a été ravagée un peu avant toutes les autres parce que ses révolutions toujours recommencées n’avaient que trop inquiété et choqué le monde ; et parce qu’elles avaient malheureusement toujours échoué. On nous a donc enfin PUNIS par une destruction aussi complète que celle dont nous avaient menacés jadis le Manifeste de Brunswick ou le discours du girondin Isnard : afin d’ensevelir tant de redoutables souvenirs, et le grand nom de Paris. » (Guy Debord, In girum imus nocte et consumimur igni [1978])

            Par ailleurs, si on veut comparer les mercenaires islamo-fascistes à des Européens, seuls les phalangistes franquistes, qui ont instauré la seule dictature religieuse intégriste en Europe (l’émirat catholique d’Espagne), conviennent parfaitement : fanatiques catholiques intégristes, sûrs de combattre avec et pour Dieu, imposant leurs croyance et leur pratiques, cruels, sanguinaires, tortionnaires, sans pitié, suicidaires, le tout se résumant dans leur fameux slogan « Viva la muerte » que les « djihadistes » ne font que traduire en arabe.

          • Quitte à rallumer la polémique, les atrocités et le fanatisme des communistes et diverses variétés d’anarchistes du camp républicain espagnol, c’était bien aussi !

            L.D. & Infosyrie

          • anonyme dit :

            Les franquistes ont sauvé l’Espagne du bolchévisme, ce que ne leur pardonnent pas les sionistes.
            Désespérant de constater que des présumés antisionistes prennent fait et cause pour tous les diktats idéologiques des sionistes.

      • roll dit :

        Avicenne,

        « Mais ne nous détournons pas de ce qui nous préoccupe aujourd’hui.

        La syrie, rien que la syrie. »

        C’est bien le sens de ma conclusion.

        Non?

        roll

        • AVICENNE dit :

          Oui roll, je le sais. Je voulais simplement vous dire à toutes et à tous que le débat que vous aviez ne devait peut-être pas s’éterniser plus que cela.

          Peut-être serait-il souhaitable que vous en parliez en dehors de ce site ?.

          Bonne soirée.

      • recherchinfo dit :

        Roll ne maîtrise pas du tout l’histoire de France, Je maintiens les compliments que j’avais fait à Louis Denghien.
        Il y a un parallèle évident entre le comportement des communards qui souhaitaient détruire Paris (les Tuileries par exemple, palais des rois de France) et massacrer les habitants qui ne partageaient pas leur opinion lorsqu’ils ont vu leur cause perdue (tuerie pour des raisons religieuses, l’archevêque de Paris notamment). Après nous le néant … Il me semble bien que c’est ce que font les rebelles à Alep et dans le reste de la Syrie et ce qui prouve le manque de soutien populaire actuel des rebelles.
        Pourquoi l’histoire est importante c’est parce qu’elle peut nous aider à prévoir l’avenir même si les faits ne se reproduisent jamais de la même façon.
        La commune de Paris n’avait aucune légitimité autre que celle des armes et se comportait comme l’ASL,
        Le gouvernement légal élu démocratiquement par l’ensemble de la France était celui de M. Thiers (que cela plaise ou non) comme est légal celui du président Assad.
        Les différences car il y en a : Il n’y avait pas d’appui étranger aux communards ni de mercenaires étrangers chez les communards et seul Paris a fait l’objet d’une insurrection armée, aucune rébellion n’a eu lieu dans les autres villes françaises alors qu’en Syrie plusieurs villes ont été touchées par les attaques de la rébellion.
        Quant aux opinions de Roll elles sont imprégnées du politiquement correct et donc m’importent peu, il ne faut pas confondre Rol-Tanguy avec Roll-Laverdure.

        • roll dit :

          @recherchinfo

          bravo, vous m’avez terrassé.

          je m’incline devant le spécialiste.

          Louis Denghien a bien de la chance d’avoir des supporters aussi compétents que vous.

        • vanda dit :

          Les communards défendaient la capitale face à l’ avancée allemande que les versaillais avaient choisi de ne pas combattre . Pour leur défense ils prirent des otages en particulier dans le clergé et ( on peut la aussi comparer leur tactique aux islamistes terroristes d’ Alep ) en éxécutèrent une dizaine peut etre un peu plus pour retarder l’ avancée des versaillais ( Les versaillais s’ étant entendu avec l’ état major allemand pour que les troupes allemandes les laissent faire). Lorsque les versaillais reprirent le controle de la capitale la répression que ceux ci exercèrent à l’ égard des communards fut terrible : 30.000 fusillés ( rappel de la chanson de J. Ferrat:  » celle dont MR Thiers a dit : « qu’ on la fusille! » ….. ma France!) Je ne voulais surtout pas relancer le débat trés bien clos par Louis et Roll, mais il y avait des manques dans la contribution de Recherchinfo!

        • Chamaco dit :

          @ recherchinfo
          Vous qui vous permettez de juger les connaissances historiques de , feriez bien simplement de lire quelques ouvrages de base. Vous faites tant d’erreurs et délivrez tant de sentences creuses an-historiques que vous en êtes ridicule.
          si un site comme celui-ci permet de débiter tant de bêtises, je m’interroge…

        • sowhat dit :

          très juste la comparaison est inappropriée dans la mesure où les communards ne disposaient pas de l’appui d’une puissance étrangère (encore que cela devait arranger les prussiens je n’ai pas assez de connaissance sur le sujet mais ce ne sont pas eux qui ont armé les insurgés…) comme c’est le cas ici avec la Turquie qui ouvertement pourvoit les insurgés en armes, munitions, argent, soutien logistique etc…

          la Commune de Paris a été une micro-guère civile circonscrite à une petite région en revanche il n’y a toujours pas en Syrie les prémices d’une guerre civile même s’il y a des risques que les violences dégénèrent en guerre civile. La Commune reste un épiphénomène, c’est un faux-tabou qui en cache un plus ancien.

          en quoi la comparaison demeure néanmoins pertinente est l’élément commun aux deux insurrections à savoir la populace. La populace ne fait pas de révolution mais on a vu certaines révolutions utiliser la populace et cela a engendré la terreur et les goulags. Pour ce qui est de la populace, la question ne se pose plus en Europe à cause des saignées des guerres de l’empire et des guerres mondiales et d’autres facteurs (éducation obligatoire, déclin démographique, consumérisme etc… ) ont joué pour en quelque sorte absorber le phénomène. Mais la question demeure lancinante en Syrie et encore plus dans tous les autres pays arabes et au-delà. Evidemment c’est un tabou surtout en occident où l’on accepte mal l’idée qu’il est besoin d’un régime autoritaire pour faire face à ce problème. Si par un coup de baguette magique la démocratie était appliquée en Syrie aujourd’hui selon les critères les exigences et les contraintes d’une démocratie (fort imparfaite du reste) de l’europe de l’ouest, au moins un quart de la population syrienne serait en prison.

        • Marie-Christine dit :

          Je vous en prie, ne recommencez pas à alimenter la polémique. il doit bien exister des sites pour discuter de la Commune, avec tous les avis complémentaires et divergents, et passionnés dans les deux cas ! je ne suis pas d’accord avec vos parallèles, bien sûr, mais ici n’est pas le lieu d’en discuter.
          Tenons-nous en, s’il vous plaît, à la recommandation d’AVICENNE.
          Merci à tous.
          Nous n’allons pas recommencer la « guerre » de la Commune de Paris (c’est vrai, chère, affectivement, à mon coeur) sur le site !! SVP, SVP.

          • Marie-Christine dit :

            Mon message était adressé à recherchinfo.

          • roll dit :

            Marie-Christine

            Nous ne « recommençons pas la « guerre » de la Commune de Paris sur le site ».

            Pourquoi?

            Parce que la « guerre » n’est apparemment pas terminée… pour certains… ici.

            Bien que nous ayons appris, à l’occasion d’une initiative malheureuse, ici, dans quel camp étaient les « vainqueurs » supposés de cette « guerre ».

            La politique n’est pas (malheureusement – cela serait trop beau!) qu’une question « de coeur » – bien qu’elle le soit…, dans un certain sens des rapports de force (politique) en présence.

          • Marie-Christine dit :

            Cher roll,
            Mais la guerre n’est jamais terminée !
            L’histoire ne se répète pas, elle écrit de nouvelles pages. Si certains veulent rester en arrière et semblent vouloir poursuivre des guerres qu’ils ont par ailleurs déjà gagnées (camp des versaillais), c’est bien dommage…
            Non, la politique n’est pas pour moi une question de coeur, je dirais presque au contraire : pouah ! trop souvent… Mais certains combats, oui ! Ce qui n’interdit pas l’intelligence : pour moi, coeur et intelligence sont et doivent être, liés !

          • Marie-Christine dit :

            Et en cadeau, la fière chanson :

            Tout ça n’empêche pas Nicolas, qu’la Commune n’est pas morte
            http://www.youtube.com/watch?v=WUUC7Z3aaqo

        • spartacus dit :

          rechercher bien vos info mon cher!! Marseille Lyon Toulouse Narbonne etc… ont aussi proclamé des communes en soutien aux communard parisiens elles furent violemment réprimés, concernant les exécutions de l’archevêque ou les autres clerc exécuté s’était en réponse à la répression des dits versaillais, bref pour ne pas réalimenter cette polémique stérile votre commentaire n’est fait que de contre vérités , recouper vos info, sur ce sujet la propagande va bon train ,mais les versaillais sont bien plus proche des assassins asl qui « œuvre » en Syrie que l’inverse, les versaillais ont bien étaient aidé par l’étranger! bismarck avait libéré 60000 prisonniers pour constituer une armée de répression! les ennemis d’hier se sont allié pour sauver « leur » système l’exemple des parisiens risquait de faire tache d’huile dans toute l’Europe c’est la raison de cette alliance et de la répression d’une violence inimaginable qui suivie qui n’a rien à envier aux asl de syrie. sur ce le débat est clôt
          sauvons la syrie et son peuple telle qu’elle est des otanosionistes qui sont pour moi et apparemment quelques autre les dignes continuateurs des versaillais
          malgré que wiki… n’est pas « parole d’évengile » cet article est assez neutre et récuse vos contre vérité: fr.wikipedia.org/wiki/Commune_de_Paris_(1871)

          • Marie-Christine dit :

            Merci pour ce post Spartacus, et d’accord avec vous,
            « sauvons la syrie et son peuple telle qu’elle est des otanosionistes… » !

    • bob dit :

      D’après Donald Rumsfeld qui a assisté à la projection du film, La Bataille d’Alger est un modèle d’enseignement sur la guérilla urbaine pour mieux comprendre le développement de la guerre en Irak.
      Ce film était régulièrement projeté aux stagiaires étrangers de l’École des Amériques (installée tout d’abord au Panama puis sur le territoire américain), dans le cadre des études relatives aux guerres de type révolutionnaire. Le réalisme poussé de la mise en scène et du scénario ont fait que ce film a été utilisé à contre-emploi par certains services de renseignement.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Bataille_d'Alger

    • anonyme dit :

      @ Roll
      L’histoire de l’idéologie de gauche et des partis de gauche, c’est surtout l’histoire de la tentative de l’établissement de la « République universelle  » -et la Commune de Paris est bien dans cette optique – la même qui veut la destruction de la Syrie.
      Entre Mélenchon d’une part et Clinton, Fabius d’autre part, il y a l’épaisseur d’une fausse opposition entre individus qui poursuivent le même but.

      • roll dit :

        @anonyme

        désolé, « entre Mélenchon d’une part (je ne comprends vraiment pas pourquoi vous n’allez pas jusqu’au PC et au NPA, peut-être est-ce là toucher à votre sensibilité politique? moi, en tous cas, j’y vais,résolument, sans aucune sensibilité!) et Clinton (pas Obama? pourquoi?), Fabius (pas Hollande? pourquoi?), d’autre part » il y a la MINCEUR infiniment microscopique d’une VRAIE fausse opposition entre individus (j’aurais plutôt dit entre pouvoirs politiques) qui poursuivent le même but (tout à fait d’accord avec vous) »… où je ne trouve décidément pas ma place.!!

        pour la première partie de votre intervention: « L’histoire de l’idéologie de gauche et des partis de gauche, c’est surtout l’histoire de la tentative de l’établissement de la « République universelle » -ET LA COMMUNE DE PARIS EST BIEN DANS CETTE OPTIQUE – LA MÊME QUI VEUT LA DESTRUCTION DE LA SYRIE »

        Je vous souhaite bonne chance et bon courage, avec ce magistral argument (qui, je l’espère pour vous, est fondé- j’ai hâte de découvrir votre argumentation);

        je ne vous souhaite pas, cependant, de tomber sur moi le jour où vous expliquerez publiquement et SERIEUSEMENT cette prodigieuse thèse.

        j’aime bien l’idée des pelotons d’exécution.

        roll

        • anonyme dit :

          C’est bien l’idéologie de la République universelle qui est à ‘oeuvre en Syrie.
          Sinon, vous avez une autre explication, Roll ?

          • roll dit :

            @anonyme

            « C’est bien l’idéologie de la République universelle qui est à ‘oeuvre en Syrie.
            Sinon, vous avez une autre explication, Roll ? »

            Bien sûr: « la République universelle », la « République » des juifs, des communistes et « zeitgeist »* oblige, des salafistes, n’est-ce pas?

            Avec vous, ce n’est apparemment pas compliqué. Pas question de faire dans la dentelle: tout ce que vous exécrez (tout ce sur quoi se porte votre haine) est mis à cuire dans le même four. Et Dieu reconnaîtra les siens.

            Et je vous fais pleinement confiance pour prendre la tête de la « waffen »* qui s’élancera probablement, un jour, à la conquête de cette « République »

            Je pense avoir une autre explication, puisque vous me le demandez.

            Si dans une autre vie, j’ai quelques loisirs et un peu de temps à perdre avec vous, je vous en ferai éventuellement part.

            * Evidemment, j’ai laissé les mots en allemand. Je suppose que cette langue vous est familière.

          • anonyme dit :

            Roll, vous n’avez aucune explication autre …
            La mise en oeuvre du « point Godwin  » en est une preuve supplémentaire.

    • mécréante dit :

      Très sensible aux arguments de roll, la commune est un symbole !
      Louise la communarde qui comprend un peu la défense de Louis…

    • chb dit :

      Quelques neurones en surchauffe ? Vivement la victoire, qu’on donne des vacances à tout le monde.

      • ho oui !

        L.D. & Infosyrie

        • Charles dit :

          Il faut reconnaître, cher Louis, que la Syrie aurait été écrasée telle la Libye sans la Russie et la Chine ; que ces deux États protecteurs se sont constitués à partir de révolutions conduites par des communistes pour lesquels la Commune de Paris était la référence, le modèle. Et que c’est ce sont les pays gouvernés par des hommes qui s’arc-boutent sur la même tradition révolutionnaire, en laquelle la Commune de Paris fait office d’étoile polaire, qui soutiennent sans faille la cause de la souveraineté des pays arabes agressés par l’Occident et ses islamo-fascistes : Cuba, le Vénézuéla, le Bélarus… La Commune brille et vainc encore, en Syrie, alors que dans une semaine on aura oublié les minables incendiaires d’Alep (aussi incultes et modernes que les énarques français qui ont assassiné Paris, selon le mot de l’historien Louis Chevalier).

          • Poutine est autant l’héritier de l’URSS que de la Sainte Russie et du panslavisme. Les dirigeants chinois sont eux aussi dans cette tentative de synthèse nationale-communiste, l’idéologie révolutionnaire maoïste étant à bout de souffle et ne suffisant plus à légitimer le régime. C’était la même démarche pour feu Milosevic. Il est vrai que la Commune de Paris avait une dimension nationaliste aussi. Enfin, j’observe que nombre d’anciens gauchistes à la Cohn-Bendit sont devenus les chantres les plus en vue de l’Amérique et de l’américanisation du monde…

            L.D. & Infosyrie

          • anonyme dit :

            Les néo-conservateurs américains sont tous d’anciens (anciens, pas si sûr ) juifs gauchistes ; tout se tient .
            Mais laissons croire à Charles que la révolution russe n’a pas été l’oeuvre de Rothschild et cie .

          • Rothschild (ou Warburg) n’aurait pas suffi : il y a eu aussi la dégénérescence du régime tsariste, en dépit des efforts d’un Stolypine ; la faiblesse des partis modérés et des menchéviks ; et bien sûr l’habileté et la volonté de fer des bolchéviks et de leurs dirigeants. et puis aussi bien sûr le facteur chance, sur lequel insistait beaucoup Napoléon. Pas de réductionnisme conspirationniste, SVP…

            L.D. & Infosyrie

          • anonyme dit :

            @ Louis Denghien
            Certes, il faut que le corps soit malade, mais sans Rothschild, cela se serait terminé autrement, cette barbarie est anormale.

    • Le savon de Alep dit :

      Vous aussi vous questionnez sur le pourquoi que c’est seulement Louis qui répond sur ce forum. J’aimerais bien voir une photo de Cécilla et Guy pour clore définitivement le débat.

      Et vous avez raison pour l’histoire de la Commune, c’est une insulte à notre histoire que infosyrie a fait…

      • Vous voulez sans doute la mienne aussi, de photo ? J’ai dit à Roll pourquoi c’est moi qui gérait ce forum. Quant à l’ »insulte » que j’aurais fait à « votre » histoire via la Commune, je hausserais bien une épauler, mais je suis fatigué.

        L.D. & Infosyrie

        • le savon de alep dit :

          je suis bien d’accord avec vous, mais pourquoi guy ne commente jamais sous ses articles? Il a cree une polemique, mais en aucun cas il intervient, laissant cette jobine a vous. Pourquoi que guy n’intervient-il jamais dans ses articles comme simple commentateur?

          • Parce que c’est comme ça ! D’autres questions ?

            L.D. & Infosyrie

          • le savon de alep dit :

            oui. Guy delorme se base dans 99% de ses articles avec des sources des contributeurs, donc c’est une preuve qui prend bien le temps de venir lire les tribunes. Alors, pourquoi il n’est pas capable de contribuer tout comme vous? Je ne suis pas ami avec le principe du journaliste-fantome. Et vous?

            mais bon, j’avou que c’est du pillanage de ma part, mais je pense que c’est une question qui se pose. Allez, bonne journée.

        • le savon de alep dit :

          et, tout a fait entre nous, je n’ai pas besoin de votre photo puisque nous nous sommes déjà parle et vu lorsd’une manifestation pro-regime syrien en automne passe. Je partage certaines de vos idées nottament celles sur la syrie souveraine, mais pas sur les autres.

      • sowhat dit :

        le salon te court après espèce de saleté

      • roll dit :

        @anonyme

        Félicitations pour votre commentaire sur la révolution russe.

        « Les néo-conservateurs américains sont tous d’anciens (anciens, pas si sûr ) juifs gauchistes ; tout se tient .
        Mais laissons croire à Charles que la révolution russe n’a pas été l’oeuvre de Rothschild et cie . »

        Il doit absolument être encadré et exposé au Musée de la Bêtise Universelle.

        Il doit même demeurer pour l’éternité dans les collections permanentes de ce musée.

        PS: Je constate, tristement, que l’équation que vous établissez en toute impunité: « révolution russe = oeuvre des juifs »,
        a été, précisément, établie par les nazis pour combattre le Bolchévisme et l’Union soviétique… avec toutes les suites que nous connaissons (du moins, je l’espère pour vous).

        Répugnant!

        • anonyme dit :

          Et pourtant c’était l’opinion de l’ambassadeur américain à Moscou de l’époque ! du temps où il existait des Américains libres .
          Pour le reste, je ne me suis jamais laissé intimider par les habituelles complaintes, la chanson de gestes.

          • roll dit :

            @anonyme

            Je réitère ma conclusion (et tout ce qui la précède): répugnant!

          • anonyme dit :

            J’ai toujours eu des interrogations sur ceux qui mettent sytématiquement sur le dos d’israel, et quelquefois injustement, les évènements au moyen orient mais qui se prosternent ,sans vélléité pourtant naturelle de révolte , devant le dogme du juif innocent de tout et victime depuis la nuit des temps.

  4. Phoenix dit :

    Tout cela sonne le glas pour ces mercenaires, sans Dieu (même si il est crié à chaque crime et égorgement d’un Syrien, enfant, femme ou homme), ou Foi si vous voulez, ni Loi, sauf celle barbare de massacrer à tout va…

    Mais rassurez vous Syriens, la fin de ce cauchemar et proche car la fin des Maîtres de ces barbares venus vous assaillir sur vos terres ancestrales, venus rompre votre quiétude et vous arracher de la vie que vous meniez auparavant, est proche aussi…

    En prime, je vous offre à InfoSyrie et aux Infosyriens, un magnifique texte, écrit comme une poésie, qui vient à peine de naître de la plume du poète.

    Ce texte est la synthèse de ce que beaucoup d’entre nous pensent et ont l’espoir qu’enfin la chute de ce système oppresseur de peuples et mise à mal de pays souverains, indépendants et libres se passe, pour le bien de la majorité de tous les peuples du monde qui aspirent à vivre en paix et à coopérer entre eux et non à s’entre tuer…, d’où qu’ils viennent…

    « Au pays des perdants flamboyants… »

    http://www.gatsbyonline.com/main.aspx?page=text&id=735&cat=ataraxie

    « La plus belle victoire est de vaincre son coeur. »

    de Jean de La Fontaine

    Phoenix

  5. Jo dit :

    Les MERDIAS de merde ommettent bien de dire que ce sont leurs MERDES qui ont fait ça

  6. Jo dit :

    On en est pas a la situation que disait Amin Hoteit ?

    Echec du plan Annan (meme si il ya Brahimi)
    Nettoyage du pays
    Comme les merdes n’ont plus de cartouche , ils font des attentats

    • Marie-Christine dit :

      « Comme les merdes n’ont plus de cartouche , ils font des attentats »
      Plus de cartouches, ces « combattants » de mes deux savates !? Et pourtant, on les voit toujours tirer à tort et à travers !!

      • Marie-Christine dit :

        Et puis en plus avec toutes les caches d’armes découvertes, ils sont d’excellents fournisseurs pour l’armée ! :)

  7. kegan dit :

    Tres bel article
    Qu’Infosyrie soit mille fois remercié …

  8. Cécilia dit :

    Alep

    Le journal de la matinée de ce dimanche de la chaine almayadeen :

    http://almayadeen.net/ar/Newscast

    - la reprise d’al-Amiryah et la grande partie d’al-Zarazir.
    - la mort d’une soixantaine de terroristes à Idleb hier.

    http://almayadeen.net/ar/Newscast

  9. chibani84 dit :

    Les deux vidéos sur l’enrôlement d’ados et d’enfants en dit long sur les difficultés que connait à présent l’ASL. Les takfijugend vont connaitre le même sort que jadis les hitlerjugend. Ils auraient plus sûrement aidé leur pays, la Syrie en restant sur les bancs de leurs écoles et collèges. Victimes eux aussi de la lâcheté et de la bassesse de quelques pseudos commandants bien planqués en Turquie et qui la défaite venue iront se réfugier au Qatar. Quant on naît servile c’est comme la connerie, on n’en guérit pas. Et ça s’aggrave avec la vieillesse. Il est clair aujourd’hui que sur le terrain, l’ASL a été saignée. Les militaires syriens ont préféré jouer la montre à Alep de manière à focaliser toutes les forces des takfiristes sur cette ville plutôt que tomber dans l’épuisement à leur courir après sur l’étendue du pays. Les voilà fixés, au bord de la destruction. La reconquête du Nord de la Syrie sera une formalité. L’Armée Arabe Syrienne a formidablement bien géré ses forces, les a utilisées parcimonieusement. Elles se trouvent à présent renforcées par l’arrivée de combattants iraniens et du Hezb. Un élément de plus pour terminer le boulot plus vite. Il ne reste plus à présent aux syriens qu’à prendre le temps de régler leurs différents politiques et à reconstruire. La Syrie demeure et en sort sûrement plus forte. Les émirs et chameliers du pays des Saoud ont intérêt à se méfier…

  10. Rensk dit :

    J’aime pas rentrer dans vos « histoires » assez inutiles…

    Je me permet juste de vous dire qu’il faudra bientôt plus regarder ce que dit le BND (service secret Allemand) que ce que déblatère l’OSDH…

    - 95% des rebelles, en Syrie, sont d’origine étrangère (Service Fédéral de Renseignement allemand)

    Source = Le quotidien allemand, « Die Welt »

    • Tarico dit :

      Par le passé, le BND à fourni d’autres chiffres tout aussi farfelus.
      personne ne connaît le pourcentage exact de djihadistes étrangers, mais certainement pas 95%.
      C’est très variable selon les régions, plus élevé à Alep, moins à Homs et Idleb, plus dans le nord…
      Combien sont venus d’eux-mêmes, combien ont été recrutés et payés, combien ont été sortis de prison des pays voisins et peut-être d’Europe?
      Combien ont été tués, combien de prisonniers? Des milliers, c’est tout ce qu’on peut dire.
      Seuls les services syriens le savent, mais tout ce qui emmane de l’état syrien est assimilé à de la propagande…
      Une chose est sûre : plus ce pourcentage est élevé plus aisée sera la sortie de crise, lorsque le plus gros d’entre eux aura été anihilé.

    • mécréante dit :

      vous pouvez donner la référence svp ?
      merci

  11. AVICENNE dit :

    Quelques petites vidéos qui deviennent quotidienne !:

    http://www.liveleak.com/view?i=dc3_1348990686

    Une ruelle dans Alep :

    Avant ? : http://www.liveleak.com/view?i=1ca_1348991178

    Après ? : http://www.liveleak.com/view?i=528_1348991435

    Et bien entendu : Allah ou Akbar !!!!!

  12. antioche dit :

    Bonjour à tous infosyriens.
    Je viens de lire ceci sur IRIB.
    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/216072-syrie-les-aveux-de-manaf-tlass.
    en terme militaire cela signifierais (si ma mémoire set bonne) que les dirigeants ASLois ont reconnu leur défaite et que normalement les troupes devaient se retirer. Mais comme ses jour ci je ne suis pas très au courant de l’actualité, pouvez vous me faire une petite analyse rapide de ça SVP?

    • Tarico dit :

      Tlass ne dirige pas l’ASL. Seule l’armée fera taire l’ASL.
      Tlass poursuit sa mission de désintégration du CNS.
      Il est grandement aidé par la stupidité et l’avidité de « l’opposition en exil ».
      À suivre… Pour l’instant ce sont les armes qui parlent, même si en coulisse on peut noter un infléchissement des américains qui ne croient plus à la victoire de l’ASL et pourraient préférer Tlass plutôt que le CNS pour négocier une sortie de crise.
      Le Qatar et la Turquie, qui ont tout misé sur la chute de M. Bachar al Assad, ne sont pas d’accord mais ils sont maintenant affaiblis, surtout la Turquie qui va craquer en premier. Les récentes menaces de Damas à Erdogan sont à prendre au sérieux. Personne n’en parle mais le Qatar s’est vu refuser d’armer l’ASL de missiles, grosse humiliation. Son argent est parti en fumée ou dans la poche des politiciens turcs.
      C’est ce que pense – et espère – depuis plusieurs mois… Mais on y est pas encore.

      • Colonel Patouillard dit :

        Je sais que ça fait gonflé, même très gonflé de la ramener, mais je me permets de me citer ici, comme quoi la guerre contre la Syrie était dans les tuyaux dès 2006, votre ami le colonel Patouillard l’avait prévue dans un petit texte de 2008 :

        Colonel PATOUILLARD le 26/08/2008 à 18:21
        http://www.lepoint.fr/reactions/actualites-monde/2008-08…/269103
        Cynisme hyper rigolo
        Il n’y a qu’à en rire…. Madame Merkel s’est mise dans la tête que sa popularité européenne – destinée à s’effondrer – peut lui permettre n’importe quoi. Mais il arrive à des personnes averties comme le colonel Patouillard de ne pas être tout à fait niaises. Qui a fait éclater la Yougoslavie et déclenché là-bas une guerre civile sanglante ? Nos bons amis d’Outre-Rhin, qui ont reconnu les premiers la Croatie et ont fait éclater des frontières reconnues (tout ça pour rafler les plages adriatiques pour les nudistes allemands). C’est assez jouer les « démocrates », Madame Merkel a des marchés en Pologne, en Ukraine, dans les Pays baltes, un point c’est tout, les droits de l’homme, c’est de la littérature pour elle comme pour les autres dirigeants atlantistes… Mais il y a à craindre plus grave : pourquoi cette interdiction de liberté pour les Ossètes et les Akhazes tant brimés par les chauvinistes géorgiens ? Pourquoi cette récente menace contre l’Arménie par Mme Merkel (elle veut lier Georgie, Azerbaïdjan et Arménie dans une communauté caucasienne anti-russe). Ce n’est pas innocent : Saakachvli s’apprêtait à faire un sort comparable aux Ossètes aux Arméniens de Géorgie (les 150 000 Djavakhétes, citoyens de seconde zone en Géorgie…). Bernard Henri Lévy dans un passage peu cité de son fameux article du Monde n’affabulait sans doute pas quand il faisait dire à Saakachvili que les Arméniens de la République d’Arménie étaient des alliés de l’Iran, donc partie prenante de l’Axe du Mal. Relevé par personne, curieux. Ah c’est beau, ces hymnes ronflants à la démocratie adressés à M. Saakachwili, personnage assez sinistre pour qui connaît ses faits d’armes intérieurs… Mais les journalistes va-t-en guerre ont d’autres choses à faire, semble-t-il !
        Une certitude : l’Otan est dirigée par de dangereux excités du bulbe qui veulent faire la guerre tous azimuths. La Russie qui est encerclée petit à petit par des petites dictatures montées par l’association Freedom des USA ne pouvait pas indéfiniment se faire égorger comme un mouton bêlant. Quand l’Irak a été envahie par l’Otan, tout le monde s’est dit à qui le tour après ? Vénézuela ? Iran ? Syrie ? Soudan ? Bolivie ? Biélorussie ?
        Arménie ? Turkménistan ? La France ? Non : elle est devenue atlantiste par une élection bidonnée… Non, la Russie ! Le Colonel Patouillard l’avait prévu dés 2003 ! Relisez les carnets du Colonel Patouillard.
        Bonne soirée à tous.
        Et pour les atlantomaniaques, respirez fort, prenez une infusion de tilleul, puis prenez un atlas, regardez bien comment le monde s’enflamme grâce aux artificiers du Pentagone ! Il ne manquait plus que Merkel qui ne veut pas seulement installer ses nudistes sur les plages de Sotchi ! Mais qui me fait penser à de tristes remembrances : ceux qui se sont battus en Europe contre le IIIe Reich sont montrés du doigt, les amis du IIIe Reich (Utchéka albanaise, Vlasovien d’Ukraine, Légion Géorgienne, Garde de Fer roumaine) tous promus à l’Otan !

        • Phoenix dit :

          @Colonel Patouillard

          Bonsoir Colonel Patouillard,

          Je suis entièrement d’accord avec vous et pas plus tard que ce soir au bas de ce reportage ou de ces commentaires, en réponse à @Auda et @Vlad, cherchant à trouver le lien d’un reportage de la télévision autrichienne, indiquée par l’Agence Sana, mais sans précision aucune, j’ai essayé de trouver par moteur de recherche en Allemand et les mots clés de ce reportage où on parle de l’implication de l’Occident dans cette guerre…, ou simplement de son instigation pure par l’Occident et Cie (Chameliers du MO compris, ainsi que les néo-Ottomans)

          Je ne suis pas arrivée à mes fins car travail de Sisyphe, par manque d’éléments, noms du journaliste, date, chaîne etc…, mais je suis tombée chez nos amis germains sur un docu extraordinaire de géopolitique, qui justement en date de l’année 2006 prévoit les évènements actuels vécus en Syrie et le redessinement de la carte du Grand Moyen-Orient, en faveur des US et d’Israël.

          Pour ceux lisant l’Allemand, c’est fort intéressant, je n’en ai traduit que le titre et mis le lien, car manque malheureusement de temps…

          « Le jeu politique ressemble à ces salades qui finissent mal le marché, en été. Elles sont fanées, rejetées. Où est la fraîcheur ? J’appellerai cela la parabole de la laitue. »

          de Michel Jobert
          (homme politique français, de sensibilité gaulliste de gauche, né le 11 septembre 1921 à Meknès (Maroc), mort le 25 mai 2002 à Paris.)

          Cordialement

          Phoenix

      • suchite dit :

        Je pense quil y a du avoir un deal entre les russes et occidentaux.
        Jarrete de fournir des armes a la syrie et vous ne livrer pas aux opposants des miciles anti aerien.
        Car je ne comprand pas ce qui les empeche den fournir. Cest une supposition.

        • sancho dit :

          En ce qui concerne les missiles anti-aériens, le seul deal que l’on puisse évoquer est celui de la sécurité de l’aviation civile.
          Ces armes sont hyper dangereuses pour tout le monde et donc pas besoin de deal pour ne pas les livrer !

  13. Baki dit :

    Capture de soldat à Quneitra ( ? ils sont en civil ) par des rebelles. Plusieurs sont tués, les autres regroupés et tabassés dans la cour.

    http://www.liveleak.com/view?i=d60_1348614412

    Ensuite, ils exhibent les survivants de l’attaque.

    http://www.liveleak.com/view?i=324_1348959304

    • AVICENNE dit :

      Ils ne respectent rien !.

      Nous sommes en face du Golan occupé par Israël et ils prennent les soldats syriens qui surveillent cette « frontière » par dérrière !.

      Armée Syrienne, tues les tous !, sans aucune exception. Qu’ils meurent dans d’atroçes souffrances en criant Allah ou Akbar, les seuls mots qu’ils connaissent, incultes qu’ils sont !.

    • suchite dit :

      Surement que ces terroristes ont ete deverses sur la frontiere du golan par des bus israeliens.
      Ces rats ont dus traverses israel ,venant de gasa avec la bien veillance des israeliens.

  14. [...] Le seul succès de l’offensive ASL à Alep : l’incendie du souk [...]

  15. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    La France appelle au meurtre contre Damas pour mieux masquer son impotence

    En Syrie, alors que la bataille fait rage dans le nord, à la frontière turque pour établir une tête de pont hostile dans la région d’Alep.
    A Damas le régime baasiste continue à tenir bon. Ce qu’il ne pourrait pas faire s’il n’avait le soutien, d’une grande partie de la population syrienne, celle dont les médias ne parlent jamais, habitants de zones et de régions syriennes inintéressantes puisque aucun combat ne s’y déroule.

    Il n’empêche, la France, mardi 25 septembre, par la voix autorisée de M. Hollande, a demandé à l’Assemblée Générale des Nations Unies, la mise au ban des nations du président syrien : « M. Bachar el Assad n’a pas d’avenir parmi nous » ! On ne saurait être plus explicite. Le Minus Habens présidentiel à l’égard duquel l’éditorialiste politique de BFM TV, Olivier Mazerolle, a eu la dent particulièrement dure, il est en effet tout à fait exceptionnel qu’un discours présidentiel soit assassiné en direct ! – ne faisait qu’enfoncer le clou, puisque le sponsor du PSG – « Paris St Germain » – et de nos banlieues 3, Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, ci-devant émir du Qatar, avait un peu avant, appelé à une intervention militaire des pays arabes en Syrie pour « faire cesser le bain de sang ».

    Vieille antienne reprise du trio démoniaque Sarkozy-Lévy-Juppé, qui fut invoquée pour forcer la main du Conseil de Sécurité, lui faire voter la Résolution 1973 autorisant une « intervention à caractère humanitaire »… ce qui permit aux Anglo-Français, sous couvert de l’Otan et avec l’énorme soutien logistique des États-Unis, de matraquer jusqu’à plus soif les maigres troupes de la Jamahiriya libyenne. Un « bain de sang » évité qui coûta néanmoins la bagatelle de 140 000 cadavres bien froids, bien saignants. On ne fait pas d’omelette humanitaire sans casser des œufs n’est-ce pas ?

    Notons qu’avec des trémolos d’ersatz d’indignation, M. Hollande y est allé de son petit couplet sur les 30 000 morts en 18 mois, comme si toutes ces victimes appartenaient toutes au camp des victimes supposées… et pas une seule à celui des tenants et des fidèles du régime.
    Que l’Élysée et le Quai d’Orsay commencent donc par balayer devant leur porte au lieu de participer pro-activement au grand désordre international. Surtout en invoquant la « morale ». Comme si la « morale » ordinaire, celle du tout-venant héritée de deux millénaires de christianisme, avait quelque chose à voir avec la morale désincarnée des États.
    MM Fabius et Hollande prennent les indigènes céfrancs pour des imbéciles. Sans doute ont-ils partiellement raison, mais uniquement jusqu’à un certain point… au-delà duquel !

    Libye/Syrie… Des conflits aux antipodes l’un de l’autre

    En tout cas on ne nous fera pas croire – d’ailleurs nul n’y croit plus – que l’on pourrait, même si on le voulait, réitérer en Syrie, le méchant coup libyen…
    Car l’État syrien, monolithique, constitué d’une impressionnante superposition de services de sécurité – mis en place par les soviétiques – n’est en rien comparables au patchwork tribal installé sur les rivages du Golfe des Syrtes.
    Nous ne sommes plus ici dans le cas de figure du « fort au faible », il ne s’agit plus d’affronter une armée disparate, déstructurée, mais un corps de bataille aguerrie par dix mois de durs combats contre les mercenaires salafistes financés et armés par le Qatar, l’Arabie saoudite, la Jordanie, ou expédiés par les Agences fédérales américaines 4.
    À ce propos, il serait temps de remettre les choses en place ! Les franco-anglo-américains ont affronté en Libye – sur une étroite bande littorale, un rail qui a permis le retour remarqué de l’usage de l’artillerie de marine – des forces déstructurées, peu combatives hormis les mercenaires touaregs et subsahariens qui ont été les derniers à combattre, évidemment, avec l’énergie du désespoir.
    Ceux que l’on retrouve maintenant au nord Mali… où ils sont arrivés grâce, ou par contrecoup prévisible, de l’intervention occidentaliste en Libye ! Situation à l’inverse donc de celle de la Syrie où les troupes se sont aguerries au cours de dix huit mois de combats incessants… et forment désormais l’un des corps de bataille opérationnel – organisé sur le modèle soviétique comme l’était l’armée de Saddam Hussein – parmi les plus solides de la région avec ceux de la Turquie et de l’Iran. Rappelons que lors de la Guerre d’Octobre en 1974 les Israéliens l’ont appris à leur dépends.

    Le Mali petit lot de consolation

    Le morceau est si gros et si militairement inaccessible que les gens du Quai vont par conséquent devoir trouver autre chose à se mettre sous la dent et ainsi se venger sur le Mali. C’est ce qu’a encore annoncé le président français – en outre chaud plaideur du droit des minorités sexuelles, ça ne mange pas de pain ! – face aux rangs clairsemés de l’Assemblée Générale des Nations Unies… mais sous l’œil attentif et vaguement goguenard de la délégation hébreu ! Parce qu’il est en effet plus facile de traquer, et moins coûteux, quelques poignées de bandits badigeonnés d’islamisme que d’affronter une armée aguerrie et placée le dos au mur.
    Dans cette occurrence, Paris apportera un appui aérien aux forces déployées au sol, celles de la Cédéao, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest.
    Les Français pourront compter à ce titre sur les repérages satellitaires du Pentagone… ou de Tsahal qui a mis en orbite un satellite espion spécialement « dédiée » à l’Iran, mais que l’on peut certainement réorienter pour l’occasion.
    M. Hollande, reprenant devant l’Assemblée générale sa « récitation de l’annuaire du téléphone » la situation dans le nord du Mali « est insupportable, inacceptable… il faut que le terrorisme soit écarté de cette zone du Sahel ».
    Ce qu’à Dieu plaise, mais parviendront-ils à y sauver nos malheureux otages ? Rien n’est moins sûr !
    Nous aussi, M. Hollande, nous vous trouvons insupportable de plate suffisance, que ne dites-vous à vos concitoyens que votre « job » – celui pour lequel vous avez été élu – c’est la guerre ?

    Pourquoi ne parlez-vous pas aux Hexagonaux [AFP 25 sept.] des manœuvres conjointes franco-saoudiennes qui se dérouleront du 1er au 18 octobre en Corse ?
    Pourquoi ces liens si étroits, presque incestueux avec les États les plus despotiques, financiers des Frères musulmans d’Égypte, de Libye, de Syrie, de Tunisie pour le Qatar et des salafistes et al-qaïdistes de tous poils pour l’Arabie saoudite.
    Quel modèle de « démocratie » la France promeut-elle au Proche-Orient à travers ces alliances contre nature avec des despotes d’autre monde… en dépit des fonds souverains qui abondent nos finances en tant que de besoin. Nous attendons la réponse ! Elle ne saurait tarder.

  16. AVICENNE dit :

    Ils en ont de l’humour les rebelles non ? (il recrutent en gériatrie maintenant !) :

    http://www.liveleak.com/view?i=386_1348992335

  17. Marie-Christine dit :

    Bon, hors sujet, et pourtant…
    Un appel :
    Il y a une légende d’une photo que vous ne pourrez pas voir : Et avec la « baraka » des émirs qataris de la honte ! Celle-ci montre le splendide maillot de la Fondation du Qatar destiné aux joueurs !

    Boycotter le club de foot de Barcelone qui fait honneur à un soldat israélien !

    Les Palestiniens appellent à boycotter le club de foot de Barcelone « Barça » qui joue la finale du championnat d’Europe contre l’Italie le 7 novembre prochain, et ce pour y avoir invité le soldat israélien, Gilat Shalit.
    [Quel rapport entre un soldat et le foot si ce n’est pour manifester l’arrogance sioniste ?]

    Et avec la  » baraka » des émirs qataris de la honte !

    Texte en arabe ci-après traduit par Chérif BOUDELAL)
    Le centre d’étude sur les prisonniers palestiniens considère l’invitation officielle du soldat israélien, Gilat Shalit, par le club de foot espagnol de Barcelone, au stade « Camp Nou » le 7 novembre prochain, comme un soutien à l’occupation israélienne. Mais aussi comme un encouragement à israël pour commettre davantage de crimes contre le peuple palestinien et les prisonniers politiques qui croupissent dans les geôles israéliennes, donc un soutien au criminel contre sa victime.
    Son directeur de presse, le chercheur Ryad Al-Ashkar, appelle tous les arabes, les musulmans et les sympathisants de la cause palestinienne, ainsi que tous les gens épris de liberté à travers le monde qui aiment et supportent l’équipe de Barcelone, de boycotter ce club. Il les incite à boycotter ce club, à mener une campagne d’information par tous les moyens possibles pour le dénoncer, et appeler à le boycotter en guise de sanction pour sa position cynique d’encourager le crime d’israël. Cette campagne est destinée à faire pression sur la direction du club pour qu’elle revienne sur sa décision d’honorer le soldat terroriste israélien par cette invitation, alors qu’il a été capturé à Gaza, 6 ans en arrière, tiré de son char pendant qu’il lançait des obus contre les enfants palestiniens.
    Cet honneur est fait par ce club à Gilat Shalit, oubliant que nos prisonniers meurent dans les geôles israéliennes, ou encore ceux qui ont été libéré après 32 ans d’emprisonnement. Ce club aurait dû honorer en premier le joueur palestinien libéré, Mahmoud Sarsak, qui a fait une grève de la faim héroïque pendent plusieurs dizaines de jours à l’intérieur des geôles israéliennes avant d’être libéré.
    Le centre d’étude sur les prisonniers palestiniens invite le club de Barcelone de bien réfléchir sur cette décision qui fera perdre sa popularité auprès des peuples arabes et des musulmans, voire auprès de tous les gens épris de liberté à travers le monde, car la cause palestinienne est primordiale pour eux. Ils considèrent l’occupant israélien comme un ennemi qui a occupé la Palestine, expulsé ses habitants d’origine et tué des milliers parmi eux, et il continue de tuer, de détruire et d’exproprier leurs terres et leurs lieux saints.

    Le centre d’étude sur les prisonniers palestiniens, service de presse, 26/9/2012.

    مركز اسري فلسطين /تكريم شاليط من قبل نادي برشلونة انحياز للاحتلال وتشجيع لجرائمه بحق شعبنا

    اعتبر مركز أسرى فلسطين للدراسات نية نادي برشلونة الاسباني توجيه دعوة رسمية للجندي الإسرائيلي جلعاد شاليط لملعب « كامب نو » الخاص بالنادي لتكريمه في السابع من الشهر المقبل انحياز للاحتلال وتشجيع للجرائم التي يرتكبها بحق أبناء شعبنا وأسرانا في السجون ، ونصره للجاني على الضحية .
    ودعا الباحث رياض الأشقر المدير الاعلامى للمركز كافة العرب والمسلمين والأحرار في العالم الذين يحبون ويشجعون فريق برشلونه مقاطعة النادي حتى يتراجع عن هذه الخطوة المستهجنة ، وتنفيذ حملات على مواقع التواصل الاجتماعي وفى كافة وسائل الإعلام للإعلان عن هذا الموقف الساخط حتى يشكلوا ضغط على إدارة النادي للتراجع عن تكريم الجندي الارهابى شاليط ، والذي أسر في قطاع غزة قبل 6 سنوات من داخل دبابته وهو يطلق النار والقذائف تجاه الأمنيين والأطفال ، وأطلق سراحه في صفقة تبادل في أكتوبر من العام الماضي .
    واستهجن الأشقر هذا القرار المتسرع من قبل إدارة نادى مشهور ومعروف يلقى تأييد واسع بين العرب والفلسطينيين ، في الوقت الذي لا يلتفت النادي أو غيره من المؤسسات إلى تكريم أسرانا الذين يموتون داخل سجون الاحتلال أو إلى المحررين الذين امضي بعضهم 32 عاماً في سجون الاحتلال ، حيث دخل بعضهم السجون شابا يافعا وخرج منها وهو كهل ، مشيراً إلى انه كان من الأولى أن يكرم نادي برشلونه اللاعب الرياضي الفلسطيني المحرر (محمود السرسك) الذي خاض إضراب بطولي عن الطعام لعشرات الأيام في سجون الاحتلال ، قبل أن يطلق سراحه .
    ودعا مركز أسرى فلسطين نادي برشلونه الى التفكير جيدا في هذا القرار الذي سيفقد النادي شعبيته بين العرب لان القضية الفلسطينية تعتبر محور اهتمام كل العرب والمسلمين ، والأحرار في العالم ، وان الاحتلال الاسرائيلى هو عدو في نظرهم احتل الأرض وطرد أصحابها الأصليين ، وقتل الآلاف منهم ، ولا يزال يدمر ويقتل ويصادر الأرض والمقدسات.
    وحدة الإعلام
    مركز أسرى فلسطين للدراسات
    26/9/2012

  18. Ulpien dit :

    Hors sujet:

    Est-ce qu’il y a des détails sur l’incident de l’objet d’espionnage abattu par l’armée régulière syrienne sur Tartous la semaine passée?

    Est-ce que peut-être « la seule démocratie au Proche Orient » a voulu tester les capacités anti-aériennes de la Syrie?

  19. EAUX TROUBLES dit :

    « Le gouvernement du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan forme et finance les rebelles étrangers qui luttent contre le peuple syrien, à déclaré, samedi, Kamer Genc du Parti populaire républicain turc (CHP).

    « Le gouvernement de M. Erdogan forme et soutient financièrement les terroristes et les envoie en Syrie pour massacrer les forces de sécurité et la population du pays“, a -t-il dit.

    Il a condamné la politique d’Ankara contre les Etats régionaux, spécialement l’Iran et la Syrie, et a averti que M. Erdogan cherche l’aventurisme dans la région et a l’intention de mener une guerre contre la Syrie dans le but de servir Washington. »

    Le Parti populaire républicain turc (CHP)est le principal parti d’opposition.

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=83069

  20. Zakaryas dit :

    Je tiens à saluer les efforts de l’armée syrienne qui mène un combat quotidien, particulièrement risqué, totalement ignoré et même méprisé par les médias occidentaux. Une guerre longue, pénible et lente due à la nature même de ce conflit.

    Merci à l’équipe d’Infosyrie

  21. chibani84 dit :

    C’est les renforts de l’ASL. Leurs troupes d’élite. Sont entrain de vider les hospices. Tenir la ligne de front en fauteuil roulant ou en déambulateur, ça va se compliquer. Déjà que les valides en prenaient plein la figure… Ça sent vraiment la fin. Restent plus que les 7-12 ans et les 75-90. Ça va se bousculer vers la sortie turque avec les hélicos sur le dos et les T 72 en embuscade. Ils leur restent plus qu’à rejoindre le nouvel eldorado takfiriste: le Nord Mali. On attend plus qu’eux pour commencer. Fabius s’impatiente. L’est pas d’accord de se faire voler la vedette par son compère communautaire BHL. Et un planning ça se respecte. Mais qu’est ce qu’on leur apprend dans les madrassas saoudiennes? Et la ponctualité?

    • antioche dit :

      Hé bien si se sont ces vieux et ses gosses qu’on nous enverra, on se réjouit d’avance. L’Afrique ne sera plus seulement le berceau de l’humanité.
      on pourra dire dans les livres d’histoire et autres le tombeau des extrémistes. Car l’Algérie n’est pas un petit morceau.

  22. l'ingenue dit :

    Le Qatar, l’Arabie Saoudite, les USA et les Frères musulmans déterminés à faire chuter l’Algérie »
    Algérie, mai 2012 – « Comment l’Occident peut-il donner des leçons de démocratie à la Libye et à la Syrie en s’alliant à l’Arabie Saoudite et le Qatar ? Comment le Qatar donne-t-il des leçons de démocratie à la Syrie, pays à la civilisation millénaire ? » (photo, terroristes de AQMI)
    http://fr.ossin.org/algerie/qatar-arabie-saoudite-usa-freres-musulmans-algerie.html

    • Marie-Christine dit :

      C’est pour cela que la Syrie souveraine doit tenir et triompher : pour elle bien sûr, mais aussi pour l’Algérie et autres pays en ligne de mire, et pour nous autres aussi !

  23. ECLEREURE dit :

    c’est ragent joli monument rempli d’histoire qui part en fumée je suis triste pour mes frère syrien et inchallah il aura une joli restauration

  24. l'ingenue dit :

    L’alliance contre-nature de l’Occident et des Islamistes.

    Conspirationnisme.

    Par eva R-sistons

    L’alliance stratégique, contre-nature et circonstancielle, opportuniste (chaque camp y trouve son compte) des Occidentaux et des Islamistes fondamentalistes, radicaux et intransigeants, est désormais une donnée politique incontournable – et ahurissante.

    Les intérêts sont divergents – les uns veulent dominer pour voler, piller, contrôler, les autres pour imposer leur idéologie fanatique -, mais ils convergent pour décimer les pays. En fait, cette alliance particulière a pris ses racines – allons, cherchez bien ! – en Afghanistan, quand machiavéliquement, l’Occident a motivé les Russes à s’y investir pour les prendre au piège (entraînant à terme la dislocation de l’URSS) du bourbier local, avec de surcroît un patriote éclairé en embuscade, le Cdt Massoud d’abord utilisé par les Américains puis assassiné quand les Russes ont été chassés, afin qu’il ne fédère pas autour de lui les Afghans plus évolués et attachés à leur indépendance. Seuls devaient rester les Talibans, ensuite désignés à la vindicte mondiale ! En clair, les Occidentaux se servent des antagonismes idéologiques ou religieux entre Chiites, Sunnites, Alaouites, Salafistes radicaux, Frères Musulmans … pour mieux régner.

    Car si les Islamistes sont utilisés par l’Empire contre les Musulmans éclairés, voire laïcs (Irak, Libye, Syrie, Egypte, Tunisie, mêmes scénarios, tous les Régimes étaient plus évolués, plus « modernes », osons le mot : « plus occidentalisés », comme en Syrie), c’est en réalité pour en définitive faire le lit d’une part des « Usraéliens » comme on dit dans la blogosphère (des Anglo-Saxons et des Israéliens, + caniches européens), puis ensuite, après avoir dressé l’Opinion internationale contre les plus fanatiques des Musulmans (avec à la clef l’amalgame entre les plus radicaux et l’ensemble des Musulmans), trouver un prétexte pour faire accepter le choc de civilisations juteux pour les Grands intérêts financiers et industriels de l’Occident.

    C’est comme pour l’Europe (mise en place progressive de la dictature), comme pour la crise (racket progressif des peuples, avec détricotage des conquêtes sociales, des services publics etc), les événements se suivent selon un plan pré-établi, ils ne sont pas spontanés. C’est logique, tangible, incontournable, et les adversaires de la Vérité se saisissent de ces analyses pour les jeter à la face des journalistes d’investigation (comme Thierry Meyssan) ou des citoyens éveillés et ouverts (comme le formidable Elu de la Nation qu’est René Balme) pour les étiqueter outrageusement « conspirationnistes », « bruns-rouges », « antisémites », et j’en passe ! C’est ce qui bien évidemment m’est arrivé, car je suis une non-alignée affirmée, revendiquée, publiant à contre-courant de la Pensée Unique.

    Bref, continuons à informer à contre-courant, et à irriter les adversaires de la vérité et des nations souvcraines !

    eva R-sistons

    http://r-sistons.over-blog.com

  25. l'ingenue dit :

    Voilà aussi des dizaines d’années que je me bats pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes contre toute forme de colonisation, contre l’hégémonie américaine, contre les va-t-en-guerre, et je veux dire que ces 2 ou 3 dernières années qu’on vient de passer, la colonisation elle y est allée bon train. J’ai pas entendu les médias – ceux qui m’attaquent aujourd’hui – s’élever contre ce qui s’est passé en Libye, contre ce qui se passe en Irak, contre ce qui se passe aujourd’hui en Syrie. Parce que c’est bien beau de dire : « la Syrie – évidemment – c’est Bachar Al-Assad ». La Syrie c’est pas Bachar Al-Assad. La Syrie, c’est le seul pays au monde qui regorge d’une quantité incroyable de gaz ! Et la Syrie, c’est le lieu aujourd’hui où a lieu le conflit entre l’Orient, et puis la Russie et la Chine, et ça se passe en Syrie. Voilà ! Et qui c’est qui tire les ficelles de tout ça ?… [inaudible] Voilà ! Et la France y participe ! Sauf ça on n’a pas le droit de le dire, parce que si on le dit, on est un « conspirationniste ». Et ben je suis heureux d’être un conspirationniste, parce que je continuerai à dénoncer ce genre de choses. [applaudissements de la salle]
    http://www.conspiracywatch.info/Rene-Balme-heureux-d-etre-un-conspirationniste_a862.html

    • Marie-Christine dit :

      Oui, René Balme est une personne honorable et très courageuse. Pas étonnant que la France du déshonneur et les sionistes veuillent l’abattre !
      J’ai fait sa connaissance à Grigny, près de Lyon, dont il était maire, lors de la cérémonie de nommination de Salah Hamouri comme citoyen d’honneur. Et ça n’a pas plu du tout, mais alors pas du tout, aux sionistes et à la France couchée.

  26. Marie-Christine dit :

    Un court article d’alerte que j’avais hésité à envoyer au site, maintenant avec l’incendie du souk d’Alep (et combien d’autres destructions !?) nous touchons au sujet du patrimoine culturel syrien sans prix.
    J’avais hésité, car l’auteur Gilles Munier, président de France-Irak qui a soutenu Saddam Hussein jusqu’au bout, nourrit par ailleurs de fortes préventions contre les Assad, père et fils et le parti baas syrien, en raison je crois de la dure répression qui s’est toujours exercée sur la dissidence et les dissidents (dont il doit connaître un certain nombre) à l’intérieur du parti. Ce qui ne l’empêche pas, par ailleurs, d’être résolument avec le camp de la souveraineté de la Syrie et contre l’agression otan-sioniste et consorts.
    Pour lui les chabihas sont, au moins en partie, composés « de voyous alaouites », et ce pillage des ressources, notamment sur le site de Palmyre, est le fait des deux bords : rebelles, chabihas et complicités dans l’armée (corruption ou monnayage de la collaboration de certains groupes). Ceci peut paraître choquant, mais il est fort possible, hélas, qu’il y ait des éléments de vérité…
    Il s’agit d’un sujet grave concernant le patrimoine national, qui a touché de façon tellement dramatique l’Irak et maintenant la Libye

    Le pillage des trésors archéologiques syriens
    Gilles Munier
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Gilles_Munier.250912.htm

    • Marie-Christine dit :

      Mon post est parti plus vite que prévu. Donc ma conclusion en forme de question : quelqu’un a-t-il des informations complémentaires sur le sujet ?

      • Charles dit :

        Pas d’informations complémentaires, mais deux remarques.
        Le pillage des trésors archéologiques c’est bien pire que l’incendie du souk d’Alep.
        La destruction du souk d’Alep est comme celle des halles de Paris dans les années 1960. Il faudrait songer à comparer les incendiaires d’Alep aux démolisseurs du ventre de Paris : les technocrates agissant sous la haute autorité du vénéré Charles de Gaulle, alors président de la République (au lieu de remonter un siècle plus tôt).

        • Marie-Christine dit :

          Mise en parallèle intéressante à laquelle je n’aurais pas pensé…
          Oui, vous avez raison, le pillage des trésors archéologiques, hélas si répandu à l’échelle de la planète et quasiment toujours dans la même direction, est beaucoup plus grave.

    • LafleurJs12 dit :

      Marie Chrisitne déj à

      • LafleurJs12 dit :

        Marie Christine, déjà et dans toutes les régions du monde où il y tant de sites archéologiques il y a fouilles clandestines, trafic illicite, ventes d’objets de fouilles…CAR acheteurs intéressés mais chez nous et chez nos riches amateurs. Mais en Syrie, ce ne sont pas les Syriens qui ont envie de ces objets. Ils parrt,e pa leLiban et la Turquie;..et m^me pas dans les muséescar il y a vérification mais chez les collectionneurs et revendeurs privés
        Alors que Gilles Munier que je connais bien et qui donnerait presque les noms des voleurs comme si il avait des preuves, c’est pas sérieux et ce n’est pas acceptable.ET en Irak , en plus de mettre sur les sites des parkings pour leurs tanks et autres engins militaires et de labourer les lieux pour leurs manoeuvres. Ce sont les GI qui ont volé plus exactement rachetés en dollars ce qu’on leur proposait ou les démarcheurs pour leurs clients le plus souvent …américains et dans tous les cas occidentaux ! D’abord la plupart des Syriens pour ne parler d’eux et qui vivent sur cette terre « archéologique  » s’en fichent de la valeur du site et les plus riches préfèrent des trucs chers venus de chez nous made in France par exemple. les autres gens moyens ou pauvres, l’art comme on l’entend ici çà les interèsse encore moins sauf si…les objets ont de la valeur parce que nous on est acheteurs. mais, en Syrie, il y avait des archéologues syriens (avec les 150 missions au moins venues de tous les pays qui travaillent en coordination avec les Syriens ou en équipes indépendantes mais depuis au moins le 19siècle et avant et après !Il faut relire Agatha Christie)) Avec les archéologues ou dans les missions étrangères il y avait aussi les espions (dans le groupe des espions archéologues : Lawrence ! A l’indépendance la Syrie et l’Irak comem l’Egyte que j’oubliais ont créé leur propre adminsitration .. . l’archéologie moderne s’est faire en Syrie Irak, Egypte Palestine bien sûr et etc. pour les pilleurs, je vais faire hurler mais en Syrie il est connu depuis des lustres que par exemple le PKK (comme en Turquie orientale, se finance par les fouilles faites dans le nord entre Turquie et Syrie et Euphrate…Les bédouins, ce qu’ils trouvent sur leurs terres et on met sa tente et on creuse par dessous;..Quand on visite les sites, il y a des familles qui sont spécialisées dans la revente mais attention c’était en Syrie très risqué de sortir du territoire avec des objets de fouilles ou achetées mais en douce comme vbeaucou pd’objets présentés comme antiques étaient des faux très bien fabriqués ! Et il se trouve toujours des touristes occidentaux qui se laissent tenter..Marie Christine en Afrique, en Asie et partout c’est pareil !c’est le chaos, et les gens sont déboussolés ! l’administration ne peut plus rien, la direction des Antiquités, les directeurs de musées et les responsables sur les sites , tous font ce qu’ils peuvent mais il est clair que le problème dépasse tout le monde.il était déjà si difficile avant. Un Syrien me disait un jour en riant: « Toute la Syrie est un site archéologique..Qu’on le protège, qu’on le clôt et qu’on nous mette nous Syriens en dehors ! » Dans la cour de mon ancienne maison en creusant on a trouvé des canalisations romaines. Dans les murs, il y des pierres de réemploi d’époque mamelouke. En versant de la terre dans son jardin venu de la campagne un ami a découvert un ensemble de pipes en terre; à Lattaquié, on trouve, objets ou des mosaïques ou de tessons o u etc ! idem à Damas comme à Alep, toutes deux les plus anciennes cités au monde et toujours cités de première importance depuis 9000 sans arrêt, (ce qui explique aujourd’hui !) et
        construites sur des strates de plusieurs millénaires mais dans chaque petit coin du pays c’est pareil !! On regarde au sol et on reconnait des tessons, de la céramique et etc;.. à Idlib, chaque lopin de terre idem conserve des vestiges et partout partout il y a du travail pour les archéologues et pour des centaines d’années !

        • LafleurJs12 dit :

          j’ai écris vite et je vous quitte. Sur ce sujet il y a des livres et des milliers d’articles et de publications et j’ai déjà écrit pas mal pour vulgariser tout ce travail d’équipes pluridisciplinaires et très pointues ! .voir mon  » Syrie berceau des civilisations » hélas épuisé et la réédition modernisée parce que il y avait tous les jours une nouvelle découverte de grande importance, stoppée par le chaos ambiant !

          • Marie-Christine dit :

            Merci, merci infiniment chère lafleurjs12 pour toutes ces informations.
            Je vous embrasse.
            Oui Gilles Munier ne me paraît pas toujours « très objectif », et souvent c’est le moins qu’on puisse dire !

  27. Phoenix dit :

    FRÈRES MUSULMANS OU FRÈRES TOUT COURT…, C’EST DU TOUT AU MÊME…

    Les Pleurnicheries de Hani Ramadan, frère de « l’illustre » Tarik Ramadan, les 2 fils de Saïd Ramadan, panislamiste Égyptien, gendre et fils spirituel du fondateur des Frères Musulmans Hassan El Banna…

    29.09.2012
    L’Occident a perdu son âme entre Homs et Alep

    Nous sommes arrivés au comble de l’horreur. Le drame syrien préfigure, en Occident, l’effondrement de la prétendue civilisation des droits de l’homme. Et cela, pour plusieurs raisons.

    L’élan révolutionnaire, qui a gagné le monde arabe contre les dictatures, a porté le peuple syrien à manifester pacifiquement pour renverser le régime de Damas. La répression a été terrible, et la lutte pour l’indépendance était dès lors nécessaire.

    Devant cette confrontation opposant les hommes libres au tyran assassin, la réponse de l’Occident aurait dû se traduire par une aide immédiate empêchant les tueries. Mais rien de tout cela.

    Représentants successifs de l’ONU, du CICR et d’autres vénérables institutions sont passés à la table du dictateur sans obtenir un quelconque résultat, si ce n’est le fait d’accorder encore une forme de reconnaissance au criminel de Damas, et de permettre que les terribles exactions se poursuivent.

    Ce qui se passe en Syrie n’est pas une guerre civile, mais une obstruction à la révolution. Comment expliquer la passivité de la communauté internationale?

    La Syrie représente un enjeu géostratégique financier important pour la Russie et la Chine. Cette seule considération révèle le degré de barbarie que nous avons atteint lorsque, dans l’enceinte onusienne, notre système accorde une quelconque légitimité au droit de veto sino-russe qui se traduit déjà sur le terrain par la mort de 30 000 Syriens, dont plus de 2000 enfants.

    Mais l’enjeu est aussi politique. Si, en apparence, il est de bon ton de s’associer publiquement au Printemps arabe, dans la réalité l’administration américaine aussi bien que la communauté européenne observent avec la plus grande inquiétude cette libération des peuples musulmans, qui menace fortement l’hégémonie occidentale.

    Les Assad, de père en fils, se sont illustrés et s’illustrent encore par leur haine des Frères musulmans, mouvement qui, dans une grande partie du monde arabe, n’a cessé d’exiger le respect de la volonté populaire.

    En 1982, afin de briser la résistance des Frères, la ville de Hama était écrasée, et plusieurs dizaines de milliers de civils étaient massacrés par les bombardements acharnés de l’armée syrienne.

    Ce scénario, tout le monde le connaissait, et tout le monde pressentait que Bashar suivrait le modèle de son père. Mais personne, dans le monde prétendument libre, n’est venu vraiment au secours du peuple syrien. Depuis18 mois, les citoyens poursuivent leur combat au sol et gagnent du terrain. Le régime ne dispose plus que d’une stratégie pour survivre: les bombardements indiscriminés. Avec un embargo aérien, la révolution aurait connu rapidement un dénouement favorable. Et tant de vies auraient pu être sauvées! Mais rien. Une passivité complice écoeurante, qui montre que décidément, oui, l’Occident a perdu son âme entre Homs et Alep sous les bombes.

    Hani Ramadan,

    24 Heures

    L’invité
    24 septembre 2012

    http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2012/09/24/l-occident-a-perdu-son-ame-entre-homs-et-alep.html

    « La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. »

    Mao Tsé-Toung

    Phoenix

    • Phoenix dit :

      GAME OVER!

      Sa confrérie, « Les Frères Musulmans », a gagné les élections et le pouvoir en Egypte, aurait-il voulu l’étendre à la Syrie ?

      C’est probable, mais son Occident, apparemment n’était pas à la hauteur de la défense de la Syrie et de la force de son pouvoir qui combat la bête depuis 18 mois maintenant et est en passe de vaincre l’ennemi…, si pas de surprises et coups fourrés des occidentaux et de leurs Frankenstein’s barbus égorgeurs assassins, fous de Dieu…

      Désolée pour vous Hani Ramadan et pour ceux de votre sorte, mais oubliez vos desseins de barbus du Moyen-Age au pouvoir en Syrie, car en Syrie, le peuple, le Président Bashar Al Assad et la glorieuse et héroïque armée arabe syrienne ont dit : NO PASARAN !

      GAME OVER !

      « Toi, rends grâces à Rome (à l’Occident), et sans cesse regarde Que, comme son pouvoir est la source du tien, En perdant son appui tu ne seras plus rien »

      CORNEILLE

      Phoenix

      • Khodr dit :

        @ phoenix
        MEme au moyen âge les barbus n étaient pas de cette espèce , je ne sais pas de ce que nous avons hérité mais apparament Satan réincarné en une multitude de petits égorgeurs
        Que l égorgeurs soit passé à la guillotine !

    • Jean-Dominique dit :

      Le comble de l’horreur, mr ramadan, c’est des musulmans comme vous qui sont devenu des lavettes sans honneur. Qui pleurent pour que l’OTAN sionistes leur donne la liberté, le Golan et Jérusalem. En vérité, c’est au Père Noel que vous croyez et vos « Allahou akbar » ne trompent plus que vous meme.

      • Marie-Christine dit :

        Les « révolutions arabes » vues à l’aune de la confrérie des Frères : éh bien bravo, c’est édifiant ! Et s’il croit à ce qu’il raconte, c’est encore pire !
        Jamais si clair que la confrérie, maintenant en alliance et compétition avec les wahabistes du Golfe, est un wagon du train de l’OTAN et consorts.

        • njama dit :

          vues à l’aune de la confrérie des Frères …

          « L’Occident a perdu son âme entre Homs et Alep » … il veut dire que le vent tourne, que l’Occident lâche les rebelles, ces sicaires de l’ASL.

          Hani Ramadan oublie l’exécution lâche des cadets alaouites de l’école militaire l’été 1979, … soit presque 3 ans avant Hama en 1982. Que ce sont eux qui ont provoqué l’incendie …
          Que ferait la France ou un autre pays, si quelques fous exécutaient sommairement 82 élèves-officiers dans une école militaire de leur pays ?

          « Les Frères musulmans, mouvement qui, dans une grande partie du monde arabe, n’a cessé d’exiger le respect de la volonté populaire. »

          « Une grande partie du monde arabe » ? … il croit convaincre quelqu’un ! il n’est pas sorti de son canton pour dire ça. Un petit stage en Syrie, ou au Liban lui aurait fait du bien, et l’aurait fait sortir de ses visions étriquées de sa petite secte du monde musulman égyptien.

          « le respect de la volonté populaire. » … le respect de la charia « version frères musulmans » bien sûr ! agréée par le Roi Fahd Oups !

  28. karim dit :

    Juste une idée sur une personnalité (Mohamed Abassa)qui a dénoncé les méfaits de la Chaine El-Djazira, en 2007, en disant que c’est une chaine pro-sioniste. Je vous donne donc le lien d’un ancien article du Matin (Quotidien algérien en ligne)qui parle d’une présentation orale de Mohamed Abassa (Algérien, Ex-Directeur d’un institut de sondage en Algérie, Opposant au régime algérien, Exilé actuellement…etc.) Lors d’une conférence en Jordanie, où il a failli se faire lyncher par certains partisans de cette chaine, si ce n’est l’intervention de certains collègues présents.
    http://www.lematindz.net/news/6079-el-djazira-tv-et-al-qaida-creations-prouvees-de-la-cia-et-du-mossad.html

  29. Auda dit :

    La TV autrichienne affirme que la Syrie fait face à une guerre par procuration =

    http://sana.sy/fra/55/2012/09/30/444508.htm

    • VLAD dit :

      rassurant à entendre….mais dommage qu’ils précisent pas quelle chaîne….

      • Phoenix dit :

        @Vlad, @Auda,

        Bonsoir InfoSyrienne et InfoSyrien,

        Sans rien vous promettre, mais vais faire mon possible, pour retrouver le lien original de la télé autrichienne. Mais si au moins il y avait une précision su le nom de l’émission, la chaîne, la date de publication, cela aurait été plus facile. Les Syriens, dans un souci d’étendre leur pouvoir médiatique, dans ces moments difficiles pour eux devraient y penser.

        Mais je sais aussi qu’ils ont déjà tellement de choses à penser que ceci n’est « qu’un détail » de l’histoire »…, mais nous sommes tous là pour eux, avec nos moyens propres, mais notre désir de bien faire et d’étendre et diffuser l’info (pluriel dans la majorité des cas, vu le nombre de liens et bon contributeurs) au plus large nombre…

        Suis en train de décortiquer par des moteurs de recherche en mettant les mots clés en allemand, sur les télés autrichiennes, mais malheureusement cela n’a encore rien donné. C’est un travail de Sisyphe que cette entreprise…

        Pour ceux qui parlent l’Arabe, ils pourraient poster à Sana une demande dans ce sens…

        Bon mais ce n’est pas mal de faire ce genre de recherche car je suis tombée sur une étude géostratégique extraordinaire (en Pdf, en Allemand seulement), qui même si beaucoup d’éléments datent de 2006 est quasi d’actualité car les prévisions concordent avec la réalité d’aujourd’hui… ?!)

        Rien que le tire met en « appétit », ainsi que le nom du site…

        Was die Massen-Medien verschweigen:(Ce que les Médias de masse nous cachent)

        US-Israelische Kolonial-Kriege (Les guerres coloniales américano-israéliennes)

        Pour ceux comprenant l’Allemand, car je n’ai malheureusement pas le temps de traduire je vous mets le lien quand même, car c’est très instructif pour savoir exactement comment ça marche à l’intérieur de leurs « labos » de destructions massives de pays souverains.
        Selon le contenu du document il-y-a beaucoup d’informations d’intelligence (les SS comme je les appelle ou les Services Secrets :D )

        http://www.was-die-massenmedien-verschweigen.de/Was_sie_verschweigen/Iran/us_israel_iran.pdf

        Mais merci mes amis, cette recherche m’a permis de me « promener » un peu au travers des dédales de la presse de nos amis germains et d’y découvrir avec délice certains titres, qui expriment l’impuissance de l’Occident et leur frustration réelle concernant la Syrie, a cause de ses forts appuis des 2 grandes puissances : La Russie et La Chine…

        Ils se réunissent à n’en plus finir, avec toutes les instances internationales, avec tous les sigles possibles, ONU, UE, OTAN…en emporte le vent (pauvre Margaret Mitchell, qu’elle me pardonne :-( )etc…et essayent par la ruse de trouver la bonne combine pour aider leurs amis mercenaires, barbus islamistes égorgeurs, fous de Dieu, mais se heurtent toujours au MUR russo-chinois…:D

        Le titre d’un chapitre est très indicatif de leurs vraises « souffrances » et frustrations :D , :D , :D

        « China und Russland mauern weiter »

        La Chine et la Russie continuent à se murer (peut aussi être compris comme : La Chine et la Russie continuent à fortifier le mur (de la Syrie s’entend)

        Comme un de nos très sympathiques et grands contributeurs je dirais mdr ;D

        http://orf.at/stories/2142987/2142988/

        (c’est le site de de Österreichisches Rund Funk, qui reprend toute l’info sur la Syrie)

        « L’intérêt personnel fait déguiser la vérité aux rois: l’esprit de parti fait qu’on se la dissimule à soi-même. »

        Citation de Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes

        Cordialement

        Phoenix

  30. fredo dit :

    bonjour a toutes et tous,je voudrais ajoute sur le lien qua fait karim, »sur al djazeeraqui a ete conçu a lorigine par les freres david et jean frydman des francos israeliens jean frydman fut l un des co fondateurs et l un des premiers dirigeant d europe 1 avant de passe a la tv monte carlo et de dirige regie n)1 on disait de lui quil etait le jardinier secretdu paysage audivisuel francais. la carriere d anne sinclair lui doit beaucoup,puisque il etait l ami de son grand pere paul ROZEMBERG, jean frydman sera le conseil d itzhak rabin,de ehoud barak, puis de shimon peres. CEST CE QUE JAI LUT sur http:/tunisie.secret.over blog.com(artile les juifs.d aljezeera 8484230.htlm)desole pour toutes ces fautes.JESPERE QUE QUELQUN NE LE SAVAIT PAS POUR QUE JE SERVE A QUELQUE CHOSE.ont comprend pourquoi apres avoir lut le lien de karim et merci intchallah que la syrie va voir arrive la fin du tunnel.LES BARBUS SATTAQUE A UNE MATRIARCHE BLESSEE ET LA TUE LE COMBLE DE L HORREUR.MAIS AUCUN HONNEUR,celle ci revenant aux soldats vive la syrie plus forte encore a moet le sionisme dou vient le mal

  31. AVICENNE dit :

    Il semble qu’un attentat ait eu lieu à Homs avec 17 victimes dans les rangs de l’armée.

    A sulkin, des combats ont eu lieu et il semble qu’un nouveau massacre (relayé par Al jazzira qui le met sur le compte de l’armée bien entendu)ai eu lieu.

    Par contre, comme depuis plus de deux mois maintenant, ils se font massacrer partout…..

  32. fredo dit :

    guerre et subversion des etats unis et israel dans le monde. CUBA 2 LAOS.IRAK 3 PANAMA.INDONESIE.REPUBLIQUE DOMINICAINE.GUATEMALA.CAMBODJE 2 OMAN. CHILIE.ANGOLA.IRAN 2.LIBYE.SALVADOR.NICARAGUA.LIBAN 2.GRENADE.HONDURAS.BOLIVIE.PHILIPPINE.ARABIE SAOUDITE.KOEIT.SOMALIE.BOSNIE.ZAIRE(congo)LIBERIA.ALBANIE.SOUDAN.YOUGOSLAVIE.YEMEN.COLOMBIE.HAITI.PAKISTAN.SOMALIE.AFGHANISTAN.EGYPTE.MACEDOINE.EGYPTE.PALESTINE.SYRIE. VOILA LA DEMOCRATIE AMERICANO SIONISTE

  33. fredo dit :

    A MR LOUIS LA MOITIE DES PAYS NE SONT PAS PASSEZ . JE REPOSTE LES MANQUANTS PALESTINE EGYPTE SOMALIE SYRIE PAKISTAN HAITI VIET NAM ETCETC

  34. résistance dit :

    Encore un massacre que l’ASL veut faire amputer à l’Armée syrienne :
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Ps4uTXEcuok

  35. résistance dit :

    C’était toujours une spécialite des diplomates étrangers de sortir des antiquités hors de la Syrie dans leurs valises diplomatiques ou encore mieux dans leurs déménagements, car tout cela était intouchable pour les douanes syriennes. Il y a des vendeurs dans les souqs de Damas et d’Alep qui ont fait fortune ainsi et tout le monde le sait. Et il y a un certain réseau qui sort les antiquités par le Liban pour les vendre dans les enchères en Suisse et ailleurs. Hélas, il y a des gens pas très patriotiques en Syrie aussi. Mais c’est souvent aussi une question de pauvreté qui empêche certains gens d’être honnêtes. Ce sera un des défis après que l’armée aura gagné. Soyons confiants!

    • mécréante dit :

      Les pauvres ne sont pas moins patriotes ni moins honnêtes que les riches !
      je dirais même plus !!
      Désolée

    • Marie-Christine dit :

      Oui, d’après les très intéressantes et documentées informations que nous a apportées Lafleurj12 à ce niveau, ce trafic des antiquités ne date pas d’aujoud’hui (dans quelle mesure il s’est amplifié à la faveur de la guerre, ce me semble pour l’instant pas encore très clair…).
      Il s’agit d’un trafic, une « industrie » internationale, qui ne touche pas que la Syrie. Elle a ses relais, ses réseaux locaux…
      Ceux qui tirent les ficelles, les organisateurs de réseaux de vente, ne sont pas des pauvres, loin de là !! (et des complicités lucratives au niveau des politiques ne sont certainement pas toujours à exclure…).
      Les « pauvres » se retrouvent au niveau de la main d’oeuvre du ramassage et des fouilles, et peut-être ne se rendent-ils même pas toujours très bien compte du tort qu’ils peuvent faire au patrimoine culturel de leur pays : les artefacts archéologiques, dont les collectionneurs internationaux semblent si friands, paraissent inépuisables en Syrie (pas seulement en Syrie) et pour eux presque banaux…
      Ce sont ces « pillard » pauvres que l’on accuse de préférence, mais ce ne sont pas les premiers responsables loin de là !
      S’attaquer à ce problème ne date pas seulement d’aujourd’hui, mais d’hier et de demain, quand la Syrie aura retrouvé le plein exercice de sa souveraineté.

  36. résistance dit :

    Pardon, à 19h04 il faut remplacer amputer par attribuer

  37. résistance dit :

    Colonel Patouillard, Mme Merkel est aussi bien soumise aux souhaits outre-atlantiques et zionistes que Mrs. Hollande et Fabius. N’oubliez pas qu’il y a encore plein de troupes (je crois 80 000) américains sur le sol allemand. Les Américains veulent encercler la Russie et la Chine, ils ont la Georgie et l’Azerbaidchan dans la poche, mais pas l’Arménie. C’est cela leur but. Et Merkel fait ce qu’on lui dit.

  38. fredo dit :

    en syrie reste les coeurs les amis voisins familles et dans cette douleur malgre ces destructions son peuple est solide contre vent et maree et la france ne peut pas en dire autant il ny a plus de liberte en syrie vous vous battez pour elle en france ont a laissee les clefs a tel aviv vive l honneur debout toujours voila la syrie forte qui dejoue les complots meme de leurs soit disant frere qatar seoud etc etc debout est la syrie comme un seul et je dit aux egare ouvrez les yeux le coeur ont se sert de vous revenez chez vous…ARRETEZ VOS QUERELLES NE TUE PLUS VOS SOEURS ET FRERES IL NI A QUNE SYRIE PARTAGEZ TOUJOURS TOUT INTCALLAH