• Actualité
  •  

La mort tragique du reporter de France 2 Gilles Jacquier, mercredi 11 janvier, à Homs, victime de toute évidence de tirs de RPG actionnés par des rebelles, fait évidemment pas mal de "vagues" en France. Mais les réactions témoignent, par leur prudence ou leur relative neutralité, de l'embarras d'une classe politico-médiatique confrontée de plein fouet à l'inanité, ou du moins au simplisme, de son discours sur la syrie. Hypocrisie et sournoiserie au sommet de l'Etat français Au sommet de l'Etat on fait [...]



Après la mort de Gilles Jacquier : embarras politico-médiatique français

Par Guy Delorme,



Gilles Jacquier à Homs, le matin précédant le drame : sa mort est une illustration tragique des "simplifications" de la classe médiatique française sur la Syrie

Gilles Jacquier à Homs, le matin précédant le drame : sa mort est une illustration tragique des "simplifications" de la classe médiatique française sur la Syrie

La mort tragique du reporter de France 2 Gilles Jacquier, mercredi 11 janvier, à Homs, victime de toute évidence de tirs de RPG actionnés par des rebelles, fait évidemment pas mal de « vagues » en France. Mais les réactions témoignent, par leur prudence ou leur relative neutralité, de l’embarras d’une classe politico-médiatique confrontée de plein fouet à l’inanité, ou du moins au simplisme, de son discours sur la syrie.

Hypocrisie et sournoiserie au sommet de l’Etat français

Au sommet de l’Etat on fait dans le flou bien pensant et un rien sournois : dans son hommage à Gilles Jacquier, Nicolas Sarkozy a une brève et perfide allusion au régime syrien « qui est ce qu’il est« . Plus exposé sur ce front-là, Alain Juppé exige « toute la lumière » sur cet acte « odieux« , et un de ses porte-micros a répété que le pouvoir syrien avait le devoir de protéger les journalistes présents sur son territoire.

On remarquera la cohérence d’Alain Juppé et de ses salariés : jusqu’il y a peu, le pouvoir syrien n’avait plus, selon, eux, la moindre légitimité et ses militaires et policiers étaient purement et simplement des bouchers. Les mêmes pestaient rituellement  contre l’interdiction faite aux médias étrangers de se rendre en Syrie. Bref, avec eux, le gouvernement syrien est sûr de perdre à tous les coups. Une attitude à rapprocher de celle que le tandem Sarkozy/Juppé a observé à propos de la mission arabe en Syrie : dans un premier temps on l’exige à cors et à cris ; et puis quand celle-ci, une fois sur place, ne dit pas ce qu’on voudrait entendre, on réclame aussi bruyamment son départ.

Mais l’on sait depuis longtemps qu’aucune honnêteté, et qu’aucune autre logique que celle des intérêts et buts de guerre atlantistes, n’est à attendre de cette « belle équipe » qui déshonore chaque jour un peu plus le pays de de Gaulle.

France 2, de la malhonnêteté à chaud à la neutralité à froid…

En ce qui concerne les collègues du malheureux Gille Jacquier, l’embarras se mesure évidemment aux commentaires qui se sont succédés, et parfois contredits, en moins de 24 heures. A France 2, premier média concerné par le drame de Homs, la première réaction, au 20 heures du 11 janvier, est empreinte de malhonnêteté intellectuelle : on dit ne pas savoir d’où sont partis les projectiles meurtriers, mais on parle du « pilonnage » de Homs par les forces bacharistes, alors que tout le monde sait que le gros de l’armée syrienne s’est retirée du coeur de la ville, et qu’il est impensable qu’elle tire sur les quartiers que sont en train de visiter les observateurs arabes. Et on ne dit pas ce qu’a dit, notamment dans Le Figaro, un journaliste de la BBC présent au moment du drame : à savoir que Jacquier et d’autres journalistes se trouvaient dans un cortège encadré par des officiels syriens, et même par des manifestants pro-Bachar (voir notre article « Un journaliste de France 2 tué à Homs par des rebelles« , mis en ligne le 11 janvier). Et la commentatrice, avec une malhonnêteté qui est comme une profanation du cadavre du journaliste de France 2, ose relier la mort de Jacquier au tout dernier discours de Bachar al-Assad, où celui-ci se serait montré « menaçant« . Envers qui ? Les bandes armées ou les journalistes français ?

La nuit ayant peut-être porté conseil, et la responsabilité directe des guérilléros ASL et/ou djihadistes, au vu des faits et des témoignages, étant plus que probable, l’édition de 8 heures du jeudi 12 janvier est nettement plus « neutre » : on dit que pouvoir et opposition se rejettent la responsabilité, et l’on ne s’étend pas plus que ça sur les circonstances du drame. On est même bien obligé de dire que la visite des journalistes à Homs se faisait avec l’accord, et sous la responsabilité des autorités, qui donc n’ont pas pu organiser le traquenard. Tout de même, on interroge un responsable de Reporter sans Frontières qui évoque la possibilité qu’un jour soit prouvée l’implication du régime et alors.., le tout sur fond d’affiche anti-Bachar : le service minimum, en quelque sorte… Et c’et à peu près la même « prudence » du côté d’ I-Télé.

On retrouve la même neutralité, certainement embarrassée, à Libération. Au fond ce drame déstabilise – un peu, et pour combien de temps ? – ces médias français qui sont pris – tragiquement – au piège de leur désinformation sur le dossier syrien, une désinformation digne de celle qui avait accompagné la première guerre d’Irak en 1990/91, ou celle de Yougoslavie. Les vaillants « résistants » anti-Bachar de Homs ont envoyé deux ou trois roquettes « humanistes et pro-démocratie » sur un groupe de journalistes et de Syriens pro-régime, écornant quelque peu le « roman » édifiant que le PJF – Paysage journalistique français – nous vendait depuis des mois sur la Syrie.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

59 commentaires à “Après la mort de Gilles Jacquier : embarras politico-médiatique français”

  1. Syrienne Libre dit :

    L’Armee Syrienne Libre n’a aucun intérêt a tuer des journalistes.
    Ça ne ferait qu’appuyer sa thèse du complot et le pouvoir justifiera d’autant plus la répression…

    • Purpan dit :

      Bien sur que l’ASL n’a aucun intérêt a tuer des journalistes, pour ça je suis d’accord. Par contre, tuer les pro-Assad, elle le revendique depuis le début. Les bavures sont involontaires mais grave de conséquences. Vous verrez vous-même par la suite.

      • sowhat dit :

        mais l’ASL n’a rien d’une armée. L’appellation ASL est juste une sorte de franchise pour un certain nombre de bandes armées dispersées sur le territoire et qui n’ont pas de véritable unité de commandement, en tout cas pas pour l’instant. Les artisans de la désinformations comme ce type qui utilise le pseudo Syrienne Libre veulent nous faire croire que c’est une armée organisée et structurée. Il n’en est rien. D’où le recours aux mercenaires lybiens et étrangers spécialement entraînés et encadrés par des instructeurs européens américains turcs qataris et autres … Les syriens avec l’aide des russes ont du reste mis en place un système de surveillance qui est capable de neutraliser les communications sur le terrain. Cette opération est typiquement l’oeuvre de groupuscules extrémistes appuyés par des terroristes inflitrés depuis le Liban et qui tirent de manière aveugle sur les quartiers de la ville où il y a une population fidèle aux autorités et ces terroristes opérent à partir des repaires restés aux mains des rebelles après le retrait de l’armée régulière. De même il n’est pas certain que les attentats suicides de Damas soient à mettre à l’actif de l’ASL. Mais on ne peut pas nier d’un autre coté qu’il y ait une certaine coordination entre les composantes militaires adverses celle précisément que les autorités peut difficilement anticiper.

    • Marie dit :

      la syrienne libre:Taratata, bien le bonjour au Qatar….
      L’ASL est un ramassis de criminels….

    • NO PASARAN dit :

      Par contre, si on dit que l’Etat n’a pas intérêt à tuer ses propres citoyens, ça vous fait rire ou ronchonner…

      • Akyliss dit :

        « Par contre, si on dit que l’Etat n’a pas intérêt à tuer ses propres citoyens, ça vous fait rire ou ronchonner… » c’est pas faux No Pasaran !

      • Nouh dit :

        Oui, l’Etat a un interêt à mater une révolte pour sa survie.

    • Michel dit :

      Syrienne libre à Qatar; restez à Qatar, la plus belle démocratie wahabite du monde.

      • joska dit :

        D’accord avec vous Michel, il vrai que cette personne de balancer ça et là des accusations fortes de contradictions comme toutes ces puissances anti-syrienne qui visent plus le peuple que le gouvernement! Maintenant, que la majorité des syriens, intérieur comme ceux vivant en France est pour Bashar et ses réformes, on nous accuserait peut-être d’être des assassins comme ces terroristes qui tuent aveuglément dans les rues d’Homs! Que DIEU vienne en aide à la Syrie toute puissante sur cette terre sainte

        • Nouh dit :

           » Maintenant, que la majorité des syriens, intérieur comme ceux vivant en France est pour Bashar et ses réformes  »

          Et d’où tu sors ton affirmation , tu les as compté peut-être ?

  2. joujou dit :

    les faits:
    - une manifestation pro assad, des morts parmi les pro-assad
    - un mort parmi les journalistes qui filmaient les pro-assad dans les quartiers pro assad
    - les journalistes avec les opposants sont sains et ils ont rentre chez eux mais sous la protection des gangs armes

    a vous d’analyser

  3. BWANE dit :

    Il semble bien que Gilles Jacquier ait été victime de ses propres préjugés. http://french.irib.ir/analyses/interview/item/163580-thierry-meyssan-journaliste-fran%C3%A7ais

    • Christian dit :

      Merci pour ce lien… beaucoup d’eclairage sur la personalite meme de Gilles Jacquier…

    • Mohamed dit :

      Merci pour le lien, Bwane.

      • Joseph Cotton dit :

        Thierry Meyssan déclare que Gilles Jacquier est un sympathisant de l’état d’Isreal et qu’il porte la double nationalité.
        Gilles Jacquier est-il de nationalité israelienne? Ceci n’est repris nulle part dans les medias.
        Quelqu’un peut-il le confirmer?
        De plus il a été reporté que Gilles Jacquier avait été invité par Soeur Agnès, une religieuse libanaise en Syrie qui soutient le régime. Or Thierry Meyssan déclare que Jacquier est venu de son propre gré sans invitation officielle. Comment aurait-il pu obtenir un visa si sa profession est connu de tous?
        Beaucoup de questions….

        • Akyliss dit :

          « Or Thierry Meyssan déclare que Jacquier est venu de son propre gré sans invitation officielle. Comment aurait-il pu obtenir un visa si sa profession est connu de tous? »
          non thierry Meyssan explique que Jacquier est venu de son propre gré dans le quartier où il a malheureusement pour lui était tué…
          Jaquier se trouvait dans le groupe de journaliste qui devait rencontrer le responsable pour Homs je crois et comme il n’a pas trop aimé la chose il a voulue faire son journaliste indépendant en refusant de se faire accompagné par le service de sécurité et c’est par ses propres moyens qu’ils c’est retrouvé dans le quartier

      • Joseph Cotton dit :

        D’après la plupart des documents et articles ecrits sur Jacquier, il était pro-palestinien contrairement à ce qu’affirme Thierry Meyssan. Je commence à me méfier sur ce que Thierry Meyssan affirme…

        • BWANE dit :

          « a plupart des documents et articles ecrits sur  » la Syrie accusent le « régime » syrien des pires atrocités, « contrairement à ce qu’affirme  » Infosyrie. »Je commence à me méfier sur ce que » Infosyrie « affirme… ». Quel merveilleux syllogisme ! Quelle logique implacable ! Dans son interview, T. Meyssan a eu la mauvaise idée de prononcer le mot Israël, dés lors l’antisémitisme ne peut être très loin, nos modernes gardiens de la foi correcte et vigilants inquisiteurs voient rouge et décrètent du haut de leur Très-Haute-Vigilance-Antiraciste le reste de l’interview nul et non avenu. Amen.

          • Joseph Cotton dit :

            Bwane
            Je ne suis pas sourd! Thierry Messyan a bien dit dans son interview que Gilles Jacquier était un supporter d’Israel qu’il portait la une double nationalite!!!!
            Or Gilles Jacquier est anti-Israel et n’a pas de double nationalité. J’apppelle cela un mensonge honteux et indigne d’un journaliste que je ne respecte plus

    • Akyliss dit :

      parfait cet interview de Thierry Meyssan !

      merci Bwane

  4. Syrienne Libre dit :

    Des journalistes francais pensent a une manipulation…

    , Jacques Duplessy: « Ce n’est pas du tout le fait du hasard, parce qu’après ces quatre obus, il n’y a eu plus rien, c’était terminé: pas d’attaque, pas de tir ». Le journaliste s’étonne aussi de la très grande réactivité des médias syriens qui se sont rapidement rendus sur place: « Il y avait la télévision syrienne partout, trois caméras. Ils ont tout filmé, en long, en large, en travers ».

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-ce-que-l-on-sait-sur-la-mort-de-gilles-jacquier_1070661.html

    • Purpan dit :

      J’adore (dans le sens péjoratif).

      D’abord, vous prenez une phrase un peu énigmatique mais qui ne vise personne (ni régime, ni opposition) : Ce n’est pas du tout le fait du hasard, parce qu’après ces quatre obus, il n’y a eu plus rien, c’était terminé : pas d’attaques, pas de tirs.

      Puis une autre : « Il y avait la télévision syrienne partout, trois caméras. Ils ont tout filmé, en long, en large, en travers ».
      C’est totalement neutre. Il constate un fait.

      Vous noterez qu’entre ces 2 citations, il n’y a aucun lien. Dans le discours donné par ce journaliste, il y a forcement quelque chose entre ces 2 phrases : si vous pouvez me le retranscrire intégralement, on comprendra mieux le sens.

      Vous rajoutez un commentaire personnel : Le journaliste s’étonne aussi de la très grande réactivité des médias syriens qui se sont rapidement rendus sur place.
      PS : Ils ne se sont pas rendus sur place, ils y étaient au coté des autres journalistes. C’était un voyage organisé par le régime rappelons le.

      On a en fin de compte une petite tentative de manipulation : une énigme avec un suspect fortement conseillé.

      A mon avis, au lieu de mettre l’accent sur l’émotion et la tristesse que suscite la mort de personnes innocentes, et bien, on essaie de nous faire croire a la thèse du complot.

      Moi j’ai beaucoup de mal avec cela : pourquoi attendre le 4eme obus si la cible numéro 1 c’était ce journaliste. Pourquoi le tuer lui plutôt qu’un autre ? Pourquoi ?
      Pourquoi ne pas vouloir aller au plus simple et aimer le plus compliqué ?

      Il faut admettre pour cela une réalité et pour certain, elle est difficile a imaginer…

    • Lebaron dit :

      ..Sacrée pipoteuse Syrienne libre comme d’habitude..
      « Des journalistes » et on a UN avis. Des en français c’est un pluriel.. et

      Va jusqu’au bout de l’article que tu cites « Le directeur de l’Info de France Télévisions, Thierry Thuillier, est plus plus prudent: « Imaginer une manipulation me paraît, à ce stade-là, vraiment prématuré », a-t-il indisqué. »

    • l'ingenue dit :

      Fait ton analyse toi même syrienne « libre » au lieu de rapporter ce que disent les autres. Ce que rapporte le journaliste n’a d’intérêt que si on peut analyser soit même. Soit indépendante d’esprit.

    • Jo dit :

      Pour les journalistes Français , les opposants sont tous gentils pas armées et démocrates , pfff pas étonnant qu’ils disent tous ça

      • Nouh dit :

        Pour certains esclaves pro-Bachar, le régime est tout gentil avec sa population, très démocrate, pfff pas étonnant qu’ils disent tous ça.

    • l'étrangère dit :

      Sans commentaires… La vérité finira par se savoir… D’ici là… les avis divergent :

      Syrie:assassinat du journaliste,défection d’un observateur..et désinformation

      http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=45516&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

      • amal dit :

        La vérité est bien là, elle est claire, mais il faut avoir la volonté et l’honnêteté de la faire éclater. Malheureusement il y aura encore du sang qui va couler tant qu’on refuse de montrer ce qui se passe réellement en Syrie. J’ai peur, j’ai lu qu’ils ont appelé ce vendredi : Vendredi de soutien avec « l’armée » « libre » syrienne et il faut avouer que leur armée n’est que des terroristes soutenus et financés par l’Europe, l’Amérique et certains pays arabes. On aura plus de problèmes le jour où les médias décident d’admettre l’existence de ces bandes terroristes en Syrie.

    • Akyliss dit :

      C’est facile de refaire tout ressortir après surtout venant des journalistes français qui tout à coup se sentant pointé du doigt pour leurs mensonge arrive à faire croire que c’était un coup monté !encore un peu ils vont nous dire que c’était prévisible…
      par contre quand c’est le gouvernement syrien qui dit quelques chose et apporte des preuves on le prend de haut en disant mouais …

    • Akyliss dit :

      « Le journaliste s’étonne aussi de la très grande réactivité des médias syriens qui se sont rapidement rendus sur place: « Il y avait la télévision syrienne partout, trois caméras. Ils ont tout filmé, en long, en large, en travers  »
      pauvre Jaques Duplessy, avece tous les journalistes sur place et ce qui ce passe en Syrie, croit il vraiment que la télévision syrienne ne serait pas aussi réactif? elle suit le mouvement aussi des observateurs de la ligue arabe…

      mais bon, on s’accroche à ce que l’ont peut !

      j’ai déjà écrit cette citation trouvé sur le net ( et merci à l’auteur dont je ne connais pas le nom )

      quand le mensonge prend l’ascenceur, la vérité prend les escaliers, elle met plus de temps mais fini par apparaitre …

      et la vérité est là et on essai encore de l’étouffer notamment avec les journalistes français sous ordres sarkozyen…

    • touri dit :

      Il vous faut combien de roquettes (obus) pour penser qu´il n´y a pas complot et que c´est pour du « vrai » ?
      Vous devriez savoir que ces roquettes tirées c´est comme les « baisers volés,ou mieux, comme les photos ou interview volées, en cachette et donc en un temps court et que nécessairement, qui dit temps court pense aussi aux moyens(ici roquettes)réduits en nombre.
      N´allez surtout pas me rétorquer que 4 est un nombre pas assez court car une roquette est toujours de trop.

    • amal dit :

      Les journalistes ne se sont pas rendus rapidement sur place, les journalistes étaient déjà là avec les autres.
      Les bandes armées ne veulent pas de ce genre de journalistes qui rentrent avec l’accord du gouvernement syrien et qui veulent connaître la vérité pour un seul but de la montrer au public. Ces gens armés par l’Europe, l’Amérique et certains pays arabes veulent des journalistes envoyés par certains pays ou certaines chaines et qui rentrent en cachette dans le pays pour faire des reportages bidon qui rappelle les films « action » comme on en a déjà vu quelques uns.

    • Caius dit :

      Le problème de la théorie du complot, c’est quelle exige tant de condition pour fonctionner qu’elle rend la mise en oeuvre d’une telle opération très improbable.
      Car l’histoire de la réactivité des journalistes syriens, sous entendrait qu’ils savaient à l’avance que quelque chose allait se passer: donc cela demanderait qu’il y ait tellement de personne au courant que les risques que tout cela soit éventé sont très élevés, sans compter que les pro bachar font preuve d’un très grand sens du sacrifice pour se laisser bombarder dans le seul but de tuer un journaliste étranger…

  5. Christian dit :

    voir ce qui s’est passe a Homs…

    http://www.youtube.com/watch?v=_JWvKxlPYbc

  6. passionario dit :

    Non mais! Il faut être imbécile et de mauvaise foi pour s’imaginer une seconde que les terroristes n’ont rien à voir avec la dernière horreur! C’est ce qu’ils font depuis bientôt un an: on arrête les coups après avoir eu la dose requise de victimes; c’est comme se droguer, ce qu’ils font; alors, ils arrêtent pour re-sniffer, se reshooter ou avaler une nouvelle dose de leurs cocktails qui les excitera en attendant les prochaines victimes qu’ils cibleront……Ils sont bien rémunérés pour cette besogne, et le Pouvoir Syrien n’a pas encore atteint votre niveau de crétinisme pour se permettre une bévue pareille….

    • Nouh dit :

      « et le Pouvoir Syrien n’a pas encore atteint votre niveau de crétinisme pour se permettre une bévue pareille… ».

      Il l’a atteint depuis belle lurette !!!

  7. BWANE dit :

    Aussi extraordinaire que cela puisse paraître par les temps qui courent, il existe encore des hommes politiques occidentaux lucides, comme quoi: « quelques critiques que puissent être la situation et les circonstances où vous vous trouvez, ne désespérez de rien ; c’est dans les occasions où tout est à craindre, qu’il ne faut rien craindre ; c’est lorsqu’on est environné de tous les dangers, qu’il n’en faut redouter aucun ; c’est lorsqu’on est sans aucune ressource, qu’il faut compter sur toutes ; c’est lorsqu’on est surpris, qu’il faut surprendre l’ennemi lui-même. » :
    http://www.vigile.net/Le-probleme-au-Moyen-Orient-tient

  8. Bernard dit :

    Citation:

    « On retrouve la même neutralité, certainement embarrassée, à Libération. Au fond ce drame déstabilise – un peu, et pour combien de temps ? – ces médias français qui sont pris – tragiquement – au piège de leur désinformation sur le dossier syrien, une désinformation digne de celle qui avait accompagné la première guerre d’Irak en 1990/91, ou celle de Yougoslavie ».

    Etonnante omission de la part de l’auteur de l’article…La Libye…La même omission que celle du président de la République Islamique d’Iran dans son dernier discours devant l’AG de l’ONU alors que la Libye subissait encore d’intensifs bombardements aéro-navals, meurtriers et dévastateurs. Le processus engagé en Syrie par les dirigeants Nord-Occidentaux, Leur appendice de Palestine, leur « allié » dans l’OTAN, La turquie et les Pétro-Monarchies arabes, avec leurs chambres d’écho médiatiques respectives est pourtant rigoureusement similaire à celui engagé en Libye.

    La seule diffèrence réside dans la dangerosité d’une intervention militaire aéro-navale et terrestre directe, compte-tenu de l’éxistence au Moyen-Orient d’une Entité établie au-dessus des lois communes à l’humanité, détentrice de l’arme nucéaire et de la montée en puissance de la Nation Perse.

    Face aux « évènements », en Syrie comme en Libye, nous sommes soumis au silence assourdissant de la Nation Arabe, réduite à « les arabes », à « le monde arabe », censés être représentés dans une « ligue » dont les potentats du Golfe tirent financièrement les ficelles.

  9. l'ingenue dit :

    A ropos d’Anouar Malek
    En résumé cet personne avait hébergé Anouar Malek en France et sur son site internet (ouvert en France en 2006 alors que Malek étais encore en Algérie. En gros c’est imposteur né en 1972 et non en 1960 étais recherché par Interpol de son vrai nom Nouar Abdelmalek
    Il disait qu’il était déserteur de l’armée Algérienne .Alors qu’il a été chassé de L’Armée pour vol et pour abus de confiance
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=F1V_JZXkh1o

  10. Purpan dit :

    Vous n’en croirez pas vos yeux. Voici ce que l’on peut lire et je pense que ce n’est qu’un début :
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/12/01003-20120112ARTFIG00687-syrie-la-france-soupconne-une-manipulation.php

    En gros la France soupçonne une manipulation mais sans preuve.

    Vous vous souvenez l’attentat contre la Finul => le Hezbollah défendant le régime syrien. On nous a lancés ça sans aucune preuve et puis… silence radio.
    Et bien ça recommence.

    Mais la, on ne se fera pas avoir 2 fois. Si vous lancez cette rumeur sans la moindre preuve, c’est que c’est surement l’un de vos alliés (l’ASL) qui est surement en cause.

    Pauvre France.

    • Daniel BESSON dit :

      Bonjour ,
      Au moderateur :
      Je comprendrais parfaitement que mon intervention ne soit pas publièe ou publièe apres  » moderation  » de certains de ses passages !

      Le fait que la famille du journaliste tué , conseillée par nos représentants diplomatiques en Syrie , ait refusé une autopsie totale de sa dépouille par un institut médico-légal Damascène renforce le doute quand à une possible manipulation non pas des autorités Syriennes mais des autorités Françaises .

      Cette autopsie , au delà de déterminer de manière prècise la ( les ) cause(s) du décés , d’une analyse des impacts de munitions létaux , aurait permis de déterminer peut-être le fabricant de la munition mortelle par une analyse métallurgique des éventuels éclats .

      On peut donc s’attendre comme en 1995 lors du  » massacre de Markale  » à des  » preuves  » exhibées ex-nihilo par M. Juppé et ses services . Au besoin montrera-t’-on un transfuge nous assurant qu’il a  » été payé par le régime pour tirer sur les journalistes Français  » !

      Les autorités Syriennes devraient donc sans tarder se lancer dans un recueil massif de témoignages sur place afin d’essayer de contrer le tsunami de propagande qui s’annonce .Elles doivent sans tarder établir qui se trouvait dans la zone d’ou aurait pu provenir le tir , la marque laissée par l’impact du projectile sur la chaussée peut les y aider .

      Elles doivent sans tarder mettre sous scellés les débris de munitions retrouvées sur place afin de les opposer aux  » preuves  » Françaises découvertes suite à une autopsie . Il se pourrait que certains de ces débris aient été  » souillés  » , c’est le terme employé , par des fragments de tissus humain du journaliste tué et une analyse ADN permettra alors de faire face à une manipulation des autorités Françaises .
      Daniel BESSON

      • NO PASARAN dit :

        Le problème de la France, c’est qu’elle prend ça comme une attaque personnelle !!! Et si, par hasard, c’était le journaliste belge qui avait été tué et le Français blessé… Aurait-on fait couler autant d’encre ? Il n’y avait pas que des journalistes français !!! C’est un hasard si Gilles Jacquier a été tué ; ça s’appelle être au mauvais endroit au mauvais moment. Ca fait malheureusement partie des risques du métier. Je suis triste pour lui, mais c’est sans doute parce qu’il était journaliste qu’il est allé voir ce qui s’est passé. Un simple citoyen aurait peut-être préféré se mettre à l’abri en cas de danger plutôt que de s’exposer…

    • NO PASARAN dit :

      Oui, mais bon, imaginons, un instant que les soupçons soient vrais : n’y avait-il pas de moyen plus simple, pour le régime et ses sbires – bhou !- que de procéder ainsi :

      1) Organiser une manifestation patriotique non loin d’un groupe de journalistes étrangers.

      2) Tirer avec des roquettes RPG sur ces mêmes manifestants en causant la mort de 8 d’entre-eux.

      3)S’arranger pour que le groupe de journalistes étrangers accourt près du lieu du drame.

      4) S’arranger pour que LE journaliste français soit assez exposé mais assez loin des autres journalistes pour que ceux-ci ne soient pas assassinés en même temps.

      5) Tirer une roquette RPG en plein mille : LE journaliste français.

      (Encore que, s’il avait été opposé au terrible régime, c’eût été plausible, mais là, il est en Syrie pour relater la vérité !!!)

      Je pense qu’il y avait mille et une autre manière beaucoup plus simple et plus sûre de tuer ce malheureux journaliste…

      • Cécilia dit :

        Mère Mariam de la Croix répond au Figaro :

        - elle n’a pas accompagné l’équipe des journalistes à HOMS comme le Figaro l’a mentionné
        - de même, elle n’a pas invité le journaliste français, c’est lui-même qui l’a contacté pour aller en Syrie.

        Le Figaro rectifiera son erreur ?

  11. Cécilia dit :

    Russe: Le ciblage des journalistes en Syrie est une sorte de provocation servant l’opposition

    12 Jan 2012

    Moscou/ L’expert dans les affaires du Moyen-Orient à l’Institut de l’Economie scientifique et des Relations internationales à Moscou, Victor Revesky, a averti de l’insistance par l’opposition sur l’ingérence étrangère en Syrie ce qui va détruire grandement le pays et ensuite les pays voisins pour arriver à la Turquie qui soutient l’opposition.

    Dans une interview à la chaîne Russie Aujourd’hui, le responsable russe a précisé que le ciblage des journalistes en Syrie est une opération de provocation faite par l’opposition pour chercher une lacune causant une ingérence militaire et créant des circonstances adéquates pour une intervention occidentale et une répétition du scénario libyen.

    Il a ajouté que l’opposition syrienne doit maintenant avant toute chose s’asseoir sur la table des négociations.

    http://www.sana.sy/fra/55/2012/01/12/393862.htm

  12. Ali BENAMAR dit :

    « ALGERIA ISP rapporte une info de « Libya Now (Pro CNT) » affirmant que Abdel Hakim Belhadj est présent en Turquie sous le nom de Salem El Alwani. Il conduit un bataillon composé de 700 personnes, opérant sous le commandement de « dissidents de l’armée syrienne », en vérité d’autres terroristes arabes. Il dirige les milices de « Libye libre ». La Turquie lui fournit le soutien militaire. Vous avez compris que les terroristes de « Libye libre » sont les éléments payés par le Qatar et qui ont détruit la Libye où ils ont fait des milliers de morts. Kadhafi a fait une grave erreur de libérer ce Belhadj!

  13. NO PASARAN dit :

    Cécilia, il faut que tu postes la manif des enfants de Souweida : trop mignons !!! Ils chantent les chansons, écrivent « quelque chose avec des roses… mais surtout, qu’est-ce qu’ils parlent bien !!! Je t’embrasse !

    • Cécilia dit :

      Je vais chercher la vidéo chère NO PASARAN

      • Cécilia dit :

        NO PASARAN

        Je viens de trouver une vidéo de la manifestation des enfants de Souweida dont tu parle, une manifestation où ils ont écrit « J’écris Ma Patrie avec des fleurs » :

        « J’écris le nom de ma patrie avec des fleurs,
        Un jour, je serai grand, j’aurais un style et un livre à la main,
        Un jour je saurai comment défendre ma patrie »

        C’est avec des fleurs que les enfants du Sultan Pacha al-Atrach, chef de la révolution syrienne contre la présence française en Syrie des années 20, ont écrit ce poème dédicacé pour leur patrie, la Syrie.

        Un petite dit avec une fleur rouge à la main qu’elle vient avec une fleur rouge car le rouge symbolise le sang des martyrs. Une autre dit : « Nous sommes tous pour la patrie » et une autre : « Nous sommes tous les enfants de la Syrie », mais une plus déterminée, s’adresse aux Arabes du golf « qui ont vendu la Syrie aux Américains » leur demandant de se réveiller leur rappelant le sacrifice de la Syrie envers les Arabes et rappelant le terroristes à déposer les armes.

        http://www.youtube.com/watch?v=weQ6JR3xwV4&feature=mfu_in_order&list=UL

  14. habib dit :

    Les médias suisse sont à leur tour contaminés par l’embarras français
    http://www.laliberte.ch/info/zones-d-ombre-sur-le-drame-de-homs