• Actualité
  •  

En rendant compte de l'entretien accordé par Bachar au grand quotidien turc Cumhuriyet (voir notre article"Avion turc : Bachar expose ses regrets et ses explications au peuple turc", mis en ligne le 3 juillet), nous nous étonnions que le président syrien n'ait pas profité de la circonstance pour rappeler à es voisins que leur gouvernement soutenait par tous les moyens - sauf la co-bélligérance ouverte - les bandes armées de l'ASL, leur offrant conseils, encadrement et bases de repli et [...]



Bachar prend à témoin les Turcs de la duplicité d’Erdogan

Par Louis Denghien,



Bachar a bien accusé Erdogan d'aider les terroristes en Syrie

En rendant compte de l’entretien accordé par Bachar au grand quotidien turc Cumhuriyet (voir notre article »Avion turc : Bachar expose ses regrets et ses explications au peuple turc », mis en ligne le 3 juillet), nous nous étonnions que le président syrien n’ait pas profité de la circonstance pour rappeler à es voisins que leur gouvernement soutenait par tous les moyens – sauf la co-bélligérance ouverte – les bandes armées de l’ASL, leur offrant conseils, encadrement et bases de repli et d’entraînement.

Eh bien nous nous étions trompés, n’ayant pas eu connaissance de l’intégralité de l’interview, dont la deuxième partie a été publiée ce mercredi par Cumhuriyet. Et, en effet, clairement le président syrien accuse et déplore : « La Turquie a fourni un soutien logistique aux terroristes qui ont tué notre peuple« . Apparemment, Bachar n’entre pas dans des détails connus à vrai dire de tous les Turcs, pro ou anti-Erdogan, mais tire la morale de cet engagement indirect de son voisin dans la crise syrienne : « La volonté de la Turquie de vouloir s’immiscer dans les affaires intérieures de la Syrie l’a placée dans une position qui a malheureusement fait d’elle une partie prenante dans toutes les activités sanglantes » en Syrie.

Bachar s’en est pris plus directement à Erdogan, l’accusant d’agir contre la Syrie sous l’empire d’ »instincts sectaires« , une allusion transparente à son pan-islamisme militant et pro-occidental et pro-Golfe. Un sectarisme qui ne fait qu(‘attiser le conflit, selon Bachar al-Aassad.

Le Point contre l’OTAN

Dans la première partie de l’entretien, le président syrien avait assuré le peuple turc – et non son gouvernement – de ses regrets- et non présenté des excuses – pour la destruction du F4 turc. Mais il avait expliqué dans quelles circonstances l’incident était survenu, réaffirmant que l’appareil avait survolé l »espace aérien syrien, en utilisant un couloir aérien déjà utilisé par le passé par l’aviation israélienne.

Or, à ce sujet, le site du Point a publié le 3 juillet un article au titre éloquent : »Avion turc : l’OTAN a-t-elle menti ?« . En substance, Le Point commence par… « pointer » les versions contradictoires de l’événement données successivement, ou simultanément, par le Président Gül, le Premier ministre Erdogan et le ministre des Affaires étrangères Davutoglu. Puis, rappelant le communiqué accusateur émis par l’OTAN à l’issue e sa réunion d’urgence du 26 juin à Bruxelles, le magazine français note que la version Otano-turque de l’incident a été immédiatement remise en cause par des experts russes, qui disent tous que le F4 était venu tester, pour le compte de l’OTAN précisément, les systèmes anti-aériens syriens.

Et Le Point cite un expert, français celui-là, qui appuie la version syrienne et russe : « L’avion a été abattu dans l’espace aérien syrien. La DCA de ce pays est très efficace » explique au Point François Géré, directeur de l’Institut français d’Analyse stratégique (FIAS). Et Géré d’ajouter : « L’avion volait évidemment à l’extrême limite de l’espace aérien syrien pour une mission de reconnaissance du système anti-aérien syrien« . Même sorti rapidement de l’espace aérien syrien, il n’a pu échapper aux projectiles de la DCA. Le Point fait état aussi de sources citées par le Wall Street Journal, qui « vont encore plus loin » : d’après celles-ci, l’avion quand il a été touché se trouvait encore dans le ciel syrien.

Dans la deuxième partie de l’article, l’hebdomadaire reprend d’autres thèses, avancées par d’autres experts, qui disent que le F4 espion  a été abattu par un missile tiré par une batterie de lanceurs de type Pantsir S1, de fabrication russe, et même actionnée par des militaires russes en la circonstance. À voir : les systèmes ont quand même été vendus à Damas en 2007 et on peut penser qu’en cinq ans les artilleurs syriens ont eu le temps, en stage russe ou syrien, de se familiariser avec ce matériel.

Quoiqu’il en soit, on voit que même de grands médias français ne croient plus aux explications et accusations bredouillées par Erdogan et ses parrains de l’Alliance atlantique.

Ci-dessous, le lien vers l’article du Point :

http://www.lepoint.fr/monde/avion-turc-l-otan-a-t-elle-menti-03-07-2012-1480501_24.php



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

97 commentaires à “Bachar prend à témoin les Turcs de la duplicité d’Erdogan”

  1. Byblos dit :

    Faut-il désormais décrypter la diplomatie de la République à travers les versions que donnent, d’un événement donné, les media à la botte?

    Une bonne partie de l’article du Point donne à croire que la République Une et Indivisible cherche à se dépatouiller de ces partenaires encombrants que sont la principauté de Qatar et la Saoudie (À cet égard, essayez donc d’imaginer un instant qu’au lieu de s’appeler la France, ce pays fût nommé La Mérovingie, ou la Carolie, ou encore la Capétie ou la Bourbonie.

    Je vois bien que je sors du sujet. Mais au fait, un instant nous avons frôlé la Sarkozie. Ouf!!!

    • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

      @Byblos.
      Lieu d’Histoire, auriez-vous raté votre Géographie?
      Alors,Holla!, Vous avez oublié Batavia!

        • Mohamed Ouadi dit :

          Le mode de la vidéo a été changé par le propriétaire du compte youtube qui l’a rendue privé, donc non accessible au public !
          Ne serait-il pas question des habitants enlevés à Selkin, par un groupe d’hommes armés, épaulés ou dirigés par des terroristes wahhabites cagoulés ? Parmi les personnes enlevées, il y’a plusieurs jeunes enfants ? Les kidnappés sont accusés par les terroristes d’être des chabbihas, et donc de n’avoir pas adhéré à leurs points de vues sanguinaires.
          S’il s’agit de cette question, voilà une autre vidéo accompagnée d’un commentaire écrit, et d’un autre parlé qui dénonce ce qui se passe et appelle les musulmans à se réveiller de ce cauchemar pour arrêter l’effusion de sang musulman, de se réveiller avant que l’on devienne saoul du sang musulman, qui doit normalement être versé au bon endroit pour libérer les terres arabes occupées et libérer les lieux saints et rendre aux palestiniens leurs droits usurpés …. Le commentateur, d’un ton grave dénonce les terroristes takfiristes et tous ceux qui les soutiennent ….
          La vidéo est Publiée le 4 juil. 2012 par manwella1.

          http://www.youtube.com/watch?v=DFcUFJMW63I&feature=share

      • abbas dit :

        Syrie : Mood jette l’éponge!

        Dans une lettre adressée à Kofi Annan, émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue arabe en Syrie, le général Robert Mood, chef de la mission de l’ONU dans ce pays, a demandé de démissionner.

        C’est conformément au plan en six points de Kofi Annan, que les observateurs internationaux sont déployés en Syrie. Ils ont pourtant quitté non seulement ce pays après deux mois mais en plus le plan de paix d’Annan risque d’échouer.

        Selon les sources occidentales, l’envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe en Syrie, Kofi Annan, entend aussi mettre fin à sa mission. L’ensemble de ces évolutions qui découle de la pression de l’Occident pourra compliquer davantage la situation en Syrie.

        Les chancelleries occidentales, dont et surtout les Etats-Unis, et certains pays arabes y compris l’Arabie saoudite et le Qatar n’ont lésiné sur rien, pendant la mission internationale en Syrie, pour torpiller les efforts internationaux. Il est clair que l’Occident cherche à rendre le terrain propice au déclenchement d’une guerre en Syrie. Afin de parvenir à cet objectif, il suit parallèlement quelques voies pour ainsi resserrer l’étau autour de la Syrie. Les Etats-Unis viennent de mettre en avant le projet d’une nouvelle résolution anti-syrienne au Conseil de sécurité alors que l’Occident ne cesse d’apporter son soutien appuyé aux opposants au gouvernement syrien, voilà les tout récents agissements de l’Occident contre la Syrie pendant ces derniers jours. Pour d’aucun, les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux sont à l’origine de la violation de l’espace aérien syrien par le chasseur turc pour ainsi porter un message de guerre à l’adresse de Damas. En outre, la prochaine Conférence de Paris qui se tiendra le vendredi 6 juillet visera aussi à accéder à un consensus contre la Syrie. Par ailleurs, la Russie s’oppose toujours aux politiques bellicistes des Etats-Unis. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a stigmatisé les Etats occidentaux pour avoir fait pression sur Bachar Assad déclarant que Moscou boycotterait la Conférence de Paris. Toujours dans ce contexte, monsieur Lavrov accuse les pays occidentaux de tenter de manipuler l’accord conclu à la Conférence de Genève concernant le processus politique en Syrie. Cette manipulation montre comment l’Occident ne cherche qu’à renverser le gouvernement syrien. L’Occident est conscient qu’il ne peut répéter l’expérience libyenne en Syrie, d’où les tergiversations pour attaquer ce pays.

        Dans cette conjoncture, les chancelleries occidentales optent pour une politique de pas à pas afin de renverser le gouvernement syrien. Dans la foulée, ils arment les groupes terroristes et sèment le trouble dans les régions frontalières. L’ensemble de ces évolutions prouve que l’Occident focalise ses efforts pour intensifier la crise en Syrie. Or, les pays indépendants insistent toujours sur le règlement négocié de la crise sans ingérence étrangère.

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          Les UltraSionistesAssociés – France exceptée – ont jeté tous leurs atouts, mais pas tous leurs moyens, dans cette conjuration.

          La France a tout intérêt de se désolidariser de cette entreprise insensée.

          Mais ses dirigeants actuels (comme les précédents) auront-ils la force de caractère et l’objectivité pour tout mettre à plat et réétudier le dossier syrien, dans le respect des principes historiques de la France et de ses intérêts légitimes ?

          Je voudrais l’espérer, bien que cela soit si peu probable.

          Si les UltraSionistesAssociés, comme c’est à craindre, persistent dans leur plan cruel de vouloir détruire la Syrie, la responsabilité historique et morale de notre démocratie sera immense, parce qu’elle est la seule, en l’état actuel de la crise, à pouvoir, sans s’aligner sur la Russie et la Chine, se rapprocher d’eux et contribuer à résoudre la crise par des moyens politiques.

          • Marie-Christine dit :

            « Mais ses dirigeants actuels (comme les précédents) auront-ils la force de caractère et l’objectivité pour tout mettre à plat et réétudier le dossier syrien, dans le respect des principes historiques de la France et de ses intérêts légitimes ? »
            Non, ni même la volonté, car ils ne sont devenus, hélas! qu’un rouage de l’Ultra Sionisme Associé !Et en plus des imbéciles-heureux, de l’être !

        • shezar dit :

          le site d’alex jones planet prison met en ligne un condensé des horreurs de l’ASL

          http://www.prisonplanet.com/shocking-videos-reveal-truth-behind-syrian-freedom-fighters.html

          • joska dit :

            Merci shazar pour le lien sur les assassiats de ces enfoirés de terroristes! Comme ils « DIEU EST GRAND » mais ils ont oublié que c’est le suprême qui dicte les lois divines et non ce qui leur reste d’humain et ça prône la démocratie! Vive l’anéantissement de l’Otan et l’ONU qui pour des raisons racistes et géostratégiques accusent à tord et à travers un pouvoir qui ne demandait qu’une sortie de crise! Ennemis du vrai peuple syrien, je crache sur vos futures dépouilles, soyez maudits ainsi que vos commenditaires

    • sowhat dit :

      ou la République Plantain

      • sowhat dit :

        parce qu’ils n’arrêtent pas de se planter

        • joska dit :

          Sowhat et je rajouterai sur plantain que les puissance occidentales aiment bien la banane plantin celle qu’ils se fourre dans leur trou de balle jusqu’à se perforer leur cerveau conditionné pour les esprits low cost

    • Mohamed Ouadi dit :

      Troisième partie de l’ITW de Bachar Al Assad avec le quotidien turc « Cumhuryet », publiée le 05 juillet 2012 :

      Al Assad : votre voisin direct, le Shah d’Iran, avait un Etat très fort, une armée très forte, et des renseignements très forts, et un soutien international, et, évidemment, un soutien régional illimité, aussi, mais a-t-il été capable de résister devant le peuple ? Il est évident qu’il ne soit pas capable. Si, moi, je suis dans cette position, vous ne pouvez pas parler de 15 mois, ni de deux semaines, ni de trois mois.

      Dans la troisième partie de son interview avec le quotidien Cumhuriyet : Tous les paris sont tombés !

      Al Assad : La crise syrienne, en grande partie, est extérieure, la preuve en est la l’existence de combattants arabes et des extrémistes islamiques, et d’armement sophistiqué qui entre en contrebande à travers les frontières, et d’argent pompé de l’extérieur.
      Ce qui s’est passé a changé les convictions de beaucoup à l’intérieur de la Syrie, qu’ils soient opposants ou partisans. Maintenant ils défendent la patrie.
      La révolution ne peut pas être une révolution de gangs, elle doit être une révolution du peuple. Et personne ne peut opprimer une révolution du peuple.
      Vous êtes maintenant en Syrie, et vous pouvez aller, de vous-même, vous promener dans n’importe quel endroit pour voir s’il y’a révolution ou non ?
      Nous traquons et nous tuons des terroristes, et nous nous défendons … Eux, ils commettent des massacres de civils, et il est de notre devoir de défendre les civils … C’est notre devoir en tant qu’Etat.
      Que faîtes-vous quand vous vous faîtes tuer ? Vous les turcs, ne vous défendiez-vous pas ? Ne justifiez-vous pas toutes vos opérations militaires, au nord de l’Irak et en Turquie, par la lutte contre le terrorisme ?
      Allons –nous dire que l’Etat turc tue son peuple dans ce cas ? … C’est le double poids double mesure, c’est de l’hypocrisie politique que nous n’acceptons pas !
      Dans chaque travail, il y’a un niveau d’erreur …. C’est évident. Nous sommes des hommes … nous nous trompons et nous réussissons … mais nous devons distinguer entre les erreurs que nous commettons à l’intérieur de la Syrie et les facteurs extérieurs.
      Le plan contre la Syrie est passé par trois étapes : la première étape est celle des manifestations … et une grande partie de ces manifestations est poussée …
      Au début de la crise, le coût du manifestant est de 10 dollars … maintenant, il est de 50 ou 100 dollars selon la région.
      Ils s’attendaient à ce qu’il y’ait, effectivement, une véritable révolution, à travers des manifestations et une révolution pacifique, comme en Egypte et en Tunisie, au mois de ramadan dernier … et ils ont échoué à cette étape …
      Ils sont alors passé pour créer des zones entièrement contrôlées par des bandes armées, à la façon de Benghazi, en Libye, et l’armée a frappé cette tentative qui a continué jusqu’à mars dernier.
      Ils ont échoué à la deuxième étape, et ils sont passés aux assassinats individuels et aux massacres contre des civils, en plus du sabotage d’institutions de l’Etat par des explosifs.
      Si nous disons que les manifestations sont pacifiques … ce sont des propos naïfs … ce n’était pas le cas … et de toutes les façons, il y’a encore des manifestations qui sortent de temps en temps, mais en nombres très réduits, et payés pour la plupart …
      Nous savons tous que les institutions internationales sous soumises à la volonté étasunienne et occidentale, et il est idiot de considérer que la parole des organisations internationales est une référence de la réalité … Elles expriment, uniquement, les rapports de forces internationaux.
      L’objectif, en fin de compte, est d’imposer davantage de pressions sur la Syrie, et autant qu’ils échouent dans la mise en œuvre de leurs plans, autant ils essayent d’exercer davantage de pressions sur la Syrie.
      Tant que nous sommes dans notre droit, nous n’allons nous plier ni aux organisations internationales ni à autre.

      Source : http://www.facebook.com/addounia.channel/posts/386783311381664 traduction pour Infosyrie.

  2. Cécilia dit :

    Alep/ Attareb

    L’armée syrienne vient de nettoyer la ville d’Attareb dans le nord de la province d’Alep de terroristes, ASL et les bandes fanatiques en tête.

    C’est aussi à Attareb que armées franque de Roger de Salerne, deuxième prince latin d’Antioche qui essayait de conquérir Alep a été vaincue par les troupes du sultan d’Alep. La campagne qu’il menait se heurtait aux troupes de l’émir El Ghazi victorieuses sur le champ de bataille d’Attareb. La défaite entache durablement la réputation d’invincibilité des Francs.

    Les nouveaux fanatiques, alliés d’Arabie/Qatar avec l’OTAN et les nouveaux ottomans ont connu le même sort.
    L’Histoire se répète, éloignez-vous de la Syrie !

    http://www.youtube.com/watch?v=Mg6JENaR05c&feature=related

    • Cécilia dit :

      A lire « que l’armée franque » et non « armées ».

      Désolée, c’est la vitesse !

      • lafleuriel dit :

        Cecilia je n’ai pas le temps de vérifier; Attareb, c’est là où il y a eu la bataille des Champs dit :’ager Sanguinis ) là où les croisés se sont tellement fait étriller que la terre était imbibée d’hémoglobine?

        • Cécilia dit :

          En effet, chère Simone, c’est là où la bataille du champ du sang qui oppose, le 28 juin 1119, les Croisés d’Antioche à Attareb contre les Alépins.

          Roger de Salerne (le Normand) qui régnait à Antioche pour le compte de Bohémond II, a été tué d’un coup d’épée en plein visage et le nombre des morts était si grand que la défaite de cette bataille sera nommée « Ager Sanguinis », en latin «le Champ du Sang » et en arabe « maʿraka sāḥa ad-dam, معركة ساحة الدم », « la bataille qui a fait couler le sang ». Le reste de l’armée fut complètement taillé en pièces: 2 chevaliers seulement survécurent ! L’un d’eux se réfugia dans le château de Sarmada pour attendre le roi Baudouin mais fut plus tard pris par El-Ghazi

          Cette bataille qui était la première défaite importante des Latins installés en Orient a montré aux Syriens qu’ils pouvaient battre les croisés sans l’aide des Turcs Seldjoukides, jusqu’alors jugée indispensable.

          Baudouin affaibli, Antioche fini par accepter la suzeraineté de l’Empire byzantin.
          Cependant, les Latins améliorent quelque peu leur situation en Syrie, notamment par leur victoire d’Azaz, province d’Alep, en 1125, 6 ans plus tard (Ni Alep, ni Damas est tombée aux mains des croisés), mais ils seront chassés définitivement de l’Orient avec la reprise de Jérusalem par Saladin en 1187 après avoir unifié l’Égypte et la Syrie.

          Aujourd’hui, Attareb (ou Atharib) compte 20 000 habitant et se compose de 21 villages et de 10 fermes, connue surtout pour sa forteresse lieu de siège de l’armée d’El-Ghazi au début de la bataille.

          Attareb ou Atarib, c’est Atharib chez les chroniqueurs latins.

          Voilà, chère Simone, ce que je sais sur cette bataille pour le moment, mais j’aimerais bien apprendre plus. Vous êtes notre spécialiste en la matière, n’hésitez surtout pas à me corriger. Omar ib al-Khattab disait : »Rahama Allah imrian ahda ilyya akhtay ! », « Que Dieu bénisse celui qui m’a offert mes erreurs! »

          Bien à vous

      • Camilo dit :

        Bonjour Cécilia,

        Désolé de faire office de rabat joie, mais la vidéo que vous avez mise date du 4 juin dernier…

  3. abbas dit :

    Nous,le Hezbollah et l’Iran combattrons aux côtés de la Syrie en cas d’agression

    Le Secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, Ahmed Jibril, a affirmé dans une interview télévisée diffusée sur la chaîne satellitaire arabe Mayadine, que « les factions palestiniennes, le Hezbollah et l’Iran participeront avec la Syrie dans un conflit armé en cas d’une «agression extérieure» contre Damas.

    Et de souligner : « le régime en Syrie est fort, mais en cas d’agression extérieure, nous avons discuté de cette question avec les Frères (en Syrie) et avec le Secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah au Liban et avec nos frères en Iran, nous ferons partie de cette bataille ».

    «S’il y a une tentative d’une escalade militaire turque, européenne et ou de la part de l’OTAN, nous descendrons dans la rue et nous nous battrons avec tous nos honorables frères syriens» at-il ajouté.

    Le responsable palestinien a affirmé qu’ « il a rencontré Sayyed Nasrallah le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et le président syrien Bachar al-Assad », ajoutant que «Sayyed Hassan lui a assuré qu’il ferait partie de cette bataille en cas d’agression extérieure», ajoutant que « les dirigeants iraniens ont affirmé qu’il n’était pas question de laisser la Syrie exposée à une agression sans riposte », et ils ont ajouté «nous avions prévenu les Turcs plus d’une fois de ne pas jouer avec le feu et que toute intervention militaire contre la Syrie est une ligne rouge».

    Jibril a indiqué que « son mouvement de résistance, le Hezbollah et les régimes syrien et iranien sont dans un même axe », ajoutant que «nous avons ressenti qu’il y avait une entente entre nous sur ce qui se passe en Syrie, qu’il ne s’agit pas d’un mouvement populaire interne, mais plutôt une tentative de renversement de la structure de cette région au bénéfice d’un nouveau Moyen-Orient».

    Et de conclure : « La bataille pour défendre le régime syrien est celle qui déterminera l’avenir de la région. »

    Très bonne nouvelle la fin de l’empire USA-UE-GOLFE est proche !!!!!

    • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

      Il faut que nos dirigeants, avec les informations que nos excellents services leur font parvenir, aient le courage, pour se conformer aux principes fondamentaux de notre Constitution, de réviser leur politique arabe, et syrienne, en partivulier.

      Qu’ils laissent, de côté, les simili-promesses faites aux amis de Berhenlé Nardrivy, et privilégient les intérêts présents et futurs de la France.

      Ce sera à leur honneur, on reconnaîtra leur courage, et le Peuple de France leur en sera reconnaissant.

      • Marie-Christine dit :

        Cher Syrie.Eternelle, hélas, 3 fois hélas!, rien n’à attendre de ce côté là !!!
        Il faudrait une véritable révolution en France…!
        Amitié.

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          Oui, je suis de votre avis, Chère Marie-hristine.
          Mais je me permets de radoter, des fois que ces crétins comprendraient un langage de rêveur.
          Merci de votre amitié, qui fait chaud au coeur.

  4. Serge dit :

    Désolé, je vais faire un doublon pour voir si mon message est envoyé-ne pas publier.

  5. Aa dit :

    J’ai lu l’interview et je trouve qu’il est beaucoup plus dure dans l’interview envers erdogan que ce qui y est retranscrit ici

  6. Gallus dit :

    J’avoue être impressionné par la mesure et le tact politique de M. Bachar Al Assad, qui a dès le départ choisi le ton juste pour parler de cet incident. On sent qu’il a reçu une formation diplomatique de son machiavélien de père. Quelle différence avec les éclats de Nasser, de Kadhafi et même de Saddam! Dans son malheur, la Syrie a la chance d’avoir un chef politique au sens le plus profond du terme. Si le nationalisme arabe n’avait eu que des chefs comme lui, il est probable qu’il n’en serait pas au point d’abaissement où il se trouve aujourd’hui.

    • Charles dit :

      Vous avez raison, Gallus, sur la justesse de Bachar al-Assad. Toutefois, il n’est pas sûr qu’elle vienne du père, puisqu’il n’avait pas destiné ce fils au pouvoir. Mais peu importe. L’assurance, la maîtrise, l’intelligence et la grandeur de Bachar sont d’autant plus redoutables qu’elles sont peu reconnues ou carrément déniées. Il n’a pas fini de nous étonner.

      • Marie-Christine dit :

        Assez remarquable, en effet, digne d’admiration et de respect, pour la justesse du ton, la clarté, la fermeté et la hauteur de vue. Si vous connaisez un autre chef d’Etat arabe actuel de cette trempe, dîtes-le : moi je n’en vois pas.
        Pas étonnant qu’un tel dirigeant arabe, tout le contraire de la propagande diffamatoire martelée jour après jour, soit considéré comme un danger (leur ennemi public N°1), un obstacle inacceptable pour leur suprématie, par les Ultras sionistes Associés.
        Que Dieu, le respect et l’amour de son peuple et de tous les résistants pour la dignité et la souveraineté du monde arabe, le gardent !

        • réalité dit :

          Bonjour à tous

          J’ai également beaucoup de respect pour Bachar el-Assad

          Les dirigeants assassins de ce monde financent les invasions des groupes de barbares qui torturent et tuent avec atrocité les Syriens et n’ont même pas honte de décrire Bachar el-Assad comme un cruel dictateur alors qu’aucun d’entre eux ne connait l’intégrité ni ne possède la moindre bravoure et la grandeur d’âme qui lui sont propres.

          Que Dieu protège Bachar el-Assad

          Vive la sublime Syrie et son magnifique peuple qui souffre tant, gloire à tous les martyrs, merci à l’armée syrienne

          DE TOUT MON COEUR AVEC VOUS

    • Souriya ya habibati dit :

      Mon cher Gallus,
      J’ai trouvé cette nouvelle traduction de la 1ère partie de l’interview du Président Al-Assad

      http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31761

      J’espère que nous aurons bientôt la traduction de la 2ème partie, Bachar y met les points sur les I.. sur le tarbouche du Tartuffe ottoman.. La TV Syrienne a diffusé les images de l’interview avec les journalistes turcs. « la Syrie a la chance d’avoir un chef politique au sens le plus profond du terme »

      Je vous embrasse Gallus.

      « Nous vivons une étape que je considère historique. Une multitude d’événements et de développements sont en train de dessiner la carte de toute une région. À mon avis, cette étape est probablement comparable à celle qui a eu lieu, il y a cent ans, lorsque l’Empire Ottoman a reculé et que le Khalifat est tombé, avec la discorde entre les Arabes et les Turcs qui a suivi. Ces douze dernières années, et depuis la première visite du Président Sezer en Syrie, nous n’avons eu de cesse de changer cette image héritée du passé, et même de l’effacer totalement de l’esprit des Arabes. Nous avons toujours dit que l’époque de ces litiges révolus nous a beaucoup et utilement appris.

      Les Arabes ont perdu… les Turcs ont perdu… il n’est donc pas raisonnable que, tout d’un coup, nous reprenne l’envie de revenir à ce stade pour que vous et nous perdions de nouveau ! Depuis un an et 3 mois, autrement dit, depuis le début de la crise en Syrie, nous avons travaillé dans plusieurs directions à la fois… la première pour résoudre la crise et faire face aux terroristes ; la deuxième pour tenter de conserver la relation que nous avions réussi à construire avec la Turquie, alors que chacun des pas et des discours de l’actuel gouvernement turc s’évertuent visiblement à la saper… Je peux dire qu’ils sont arrivés à détruire la plus grande partie de l’édifice que nous avions bâti, mais les fondations sont restées, et ces fondations sont les relations entre les deux peuples.

      C’est pourquoi et en réponse à votre question, je tiens à dire qu’en Syrie nous continuerons à travailler dur pour que les choses n’en arrivent pas à la confrontation, une confrontation perdante pour la Syrie, et pour la Turquie. Je vois bien que la Turquie se dirige dans le sens inverse, mais seulement au niveau de son gouvernement, non au niveau de son peuple. Le peuple turc est conscient et ne permettra pas, comme nous ne permettrons pas, d’en arriver là. Il sait que ce gouvernement veut l’entrainer vers la confrontation pour des intérêts particuliers et non pour des intérêts nationaux ».

      Un grand MERCI à Mouna Alno-Nakhal pour sa virtuose traduction.

    • سوريا.خالدة dit :

      Il a fallu l’immense tragédir d’aujourd’hui pour révéler ce patriote et grand dirigeant.

  7. serge dit :

    pourquoi ne pas faire de nouvelle sur l’enquete de sanglant pour le régime syrien ? Un rapport obtenu après des semaines d’enquete via des dires d’opposants, mais ausside pros-regime. Pourquoi ne pas en parler !

    • serge dit :

      j’ai eu beauop de diffulte a envoyer ce message. Il m’a fallu le faire sur mon téléphone…

    • Louis Denghien dit :

      Parce que, venant d’où ça vient, ce n’est pas une nouvelle, mais un gimmick, un classique de la progande si vous préférez. Mais vous ne manquez pas de sites pour cette propagande-là.

      L.D. & Infosyrie

      • Serge dit :

        Mais vous avez déjà fait un article quand HRW a incriminé les rebelles pour usage de boucliers humais. C’est pas question de propagande ou pas, mais bien d’une réalité que vous tentez par dessus tout de nous vendre en ommetant de dire tout.

        • Serge dit :

          Quand HRW fait une enquête disant que les rebelles usent de boucliers humais, ont fait un article, mais pas quand on incrimine le régime ? C’est ça…et vous dites que c’est du gemmick…mais c’est pas du gemmick quand on incrimine les rebelles…

          • Louis Denghien dit :

            Eh non, ce n’est pas devenu un gimmick, car il est assez rare, sur ces 15 derniers mois, que l’ONU ou une quelconque ONG incrimine les rebelles !

            L.D. & Infosyrie

          • Serge dit :

            Dans le cas de HRW, je pense que les recherches sont sérieuses avant de faire quelquonc rapport.

          • kegan dit :

            C’est vrai serge barre toi , on s’en fout de ce que tu dis franchement!!
            Nous (la Syrie) est en train de se battre contre les pires ordures du monde , avec une centaine de pays des plus puissants en appui qui nous font la guerre sans crier gare et utilisant les pires artifices; les pires et tu en es niaiseux; alors ne viens pas nous emmerder avec tes etats d’âme…
            Ce ne sont pas des rebelles ce sont des ordures, des voleurs violeurs, tueurs, ils ne meritent aucun pitié, juste la mort !!

        • Louis Denghien dit :

          Ce doit être le troisième ou quatrième rapport de ce type ; on en doit de précédents notamment à Amnesty, La commission des Droits de l’homme de l’ONU et déjà HRW, et nous en avons parlé alors. Ca va bien comme ça !

          L.D. & Infosyrie

          • joska dit :

            Serge, il serait temps d’avancer et non de regarder derrière à moins que quelqu’un ne vous suive, serge! Les jours passent sans les autres sites ne démontent les accords de Genève en date du 30/06/2012! Il serait préférable pour certaines gens comme vous d’aller sur les sites d’opposants et nous laisser savourer la chute de l’ASL, CNS et autres terroristes opposants aux pouvoirs qui assassinent le peuple syrien! Là vous ne dénoncez pas ces criminels qui n’auront pas de comptes à rendre, à moins qu’il y ait une justice de l’homme, authentique et réaliste

    • koui dit :

      En général, HRW et amnesty disent la vérité. Sauf qu’ils ne disent pas toutes la vérité. Donc, le dernier rapport d’HRW prouve que l’armée syrienne torture et ce qu’ils disent est certainement vrai mais partial. Ils enquêtent seulement sur les ennemis du bloc occidental. Dés qu’un pays est cité, c’est qu’il est dans le viseur. Parfois ils font des rapports très prudents sur les alliés des USA mais c’est pour mettre en évidence l’absence de preuves et la complexité de la situation. Par contre, quand l’armée turque tue 30000 kurdes, ce n’est pas possible d’avoir de détails. Quand l’armée américaine reconnait avoir tiré sur des manifestants agressifs, HRW peut condamner l’acte mais c’est tout. Quand l’armée américaine tue des civils ou torture ses ennemis, ce n’est pas HRW qui va faire des révélations. Quand l’armée américaine sous-traitait la torture des islamistes à l’armée syrienne ou libyenne, HRW ne parlait pas de faire intervenir la CPI. A la limite, c’est peut être les services US qui ont fournit la liste des centres de torture syrien avec lesquels ils travaillaient, ainsi que leurs méthodes habituelles. Gérer l’information, faire intervenir un tiers de confiance, c’est un boulot compliquée que les USA maitrisent avec brio.

      • sowhat dit :

        « En général, HRW et amnesty disent la vérité » ceci est un mensonge

      • Marie-Christine dit :

        « En général, HRW et amnesty disent la vérité. Sauf qu’ils ne disent pas toute la vérité »
        Oui, mais dans le cas de la Syrie, cela ne les dérangent pas de mentir outrageusement, le cas échéant, et pas seulement par omission, ils sont même payés directement pour cela, pour être un véritable acteur de la propagande atlantico-sioniste contre Bachar et pour l’intervention étrangère. Ils sont très partiaux et manquent de crédibilité et de transparence dans leurs méthodes d’investigation des faits à charge qu’ils rapportent, à commencer par la crédibilité même de la véracité des témoignages recueillis et de l’identité réelle des témoins sélectionnés. Depuis le début, ils travaillent main dans la main avec l’OSDH et sont réellement embedded avec l’ALS et les différents groupse « rebelles » de l’opposition.
        Après Donatellablabla et ses énormes mensonges et manipulations, qui continue d’ailleurs de sévir dans les médias, ce dernier rapport (ce qui ne veut pas dire que je pense que la torture n’existe pas)nous pouvons nous attendre presqu’à coup sûr à de nouveaux rapports de « dénonciation » éminemment « politiques » : ils font partie de l’offensive actuelle pour un changement de « régime » et le départ de Bachar.
        Il me paraît évident qu’il y a eu une réelle prise de contrôle au plus haut niveau des Ultras Sionistes Associés de ces institutions pour leur campagne de propagande contre la Syrie légitime et souveraine.
        Et cela ne risque-t-il quand même pas de faire du mal dans une partie de l’opinion qui reste attachée à ces institutions et veut continuer à croire en son impartialité ?

        • Marie-Christine dit :

          En fait l’opinion commence quand même à être vaccinée…
          A force propagande, on tue la propagande, et ça fait une masse de gens de plus en plus désabusée…

  8. Dumuzi dit :

    Si j’étais officier militaire syrien au terrain, la vue de cet avion de fabrication américaine survoler à basse altitude mes positions m’aurait tout de suite appellé à le faire abattre.

    http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=70969

    Ce sont les plus hautes instances turques qui ont du sang sur les mains, en envoyant cet avion à une destruction certaine. Pas les forces de défense présentes sur place, Ni Bachar.

    Il me semble que le gouvernement turc cherche à se forger en toute mauvaise foi un casus belli, rien de plus.

  9. vilistia dit :

    Avion turc abattu: les corps des pilotes retrouvés

    http://fr.rian.ru/world/20120704/195247608.html

  10. vilistia dit :

    On rigole un peu :
    Syrie: Londres appelle Moscou à cesser son soutien à Assad

    http://fr.rian.ru/world/20120704/195247966.html

    • joska dit :

      Merci vilistia pour le lien, je vois que le gouvernement ment et a crié aux loups! Mais qui paie les pots cassés? Le peuple des deux côtés

  11. Victor dit :

    Hors sujet de l’article mais lourdement notable dans les infos d’hier et de ce jour, textes presse,journaux tvs,plus vidéos:

    Un article d’hier sur 200 témoignages de tortures par Al-Assad receuillis par Human Right Watch qui glace le sang et horrifie , et qui peut à tort ou à raison peser possiblement lourd vers un assentiment de l’opinion mondiale horrifiée vers une intervention militaire extérieure éventuelle .

    http://www.liberation.fr/monde/2012/07/02/syrie-l-archipel-de-la-torture_830739

    On peut quand même remarquer que l’indépendance de HRW est contestée dans certains milieux politiques et journalistiques. Ainsi, la revue de l’essayiste et polémiste américain Lyndon LaRouche, Executive Intelligence Review, la qualifie de « boîte financée par Soros ». Le journaliste néerlandais Paul Treanor affirme que HRW est « une entreprise conjointe de George Soros, de la NED et du Ministère américain des affaires étrangères ». Ainsi, l’organisation elle-même annonçait en 2010 recevoir 100 millions de dollars de George Soros via l’Open Society Institute. Des dons aussi de l’Arabie Saoudite reconnus. Cette aide lui aurait notamment permis d’agir dans le cas de la Crise ivoirienne de 2010-2011 où Gbagbo fût plus spécialement taillé en pièces avec de nombreux témoignages et enquêtes contre sa cruauté et celle des siens,et qui pesa lourd dans l’issue géopolitique finale .

    Et aussi:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Criticism_of_Human_Rights_Watch

    • Louis Denghien dit :

      Nous ne croyons pas que ce rapport aura la moindre incidence militaire… Cela fait plus d’un an que ce accusations sont régulièrement lancées à grand renfort médiatique par les ONG à financement américain.

      L.D. & Infosyrie

      • joska dit :

        Louis tout à fait d’accord avec vous, car ces témoignage ne sont pas fait d’aujourd’hui mais c’était bien enfoui pour mieux accuser le régime syrien car l’Otan et Eutanasien-sioniste ne savent plus comment écraser le peuple et soi disant pour le sauver mais de quoi? de leur démocratie, bien sur, la Lybie en témoigne avec les massacres qui font rage actuellement

    • Byblos dit :

      J’ai fait un étrange lapsus «clavieri». Peut-être y a-t-il quelqu’un pour l’expliquer. J’ai voulu commenter cette pseudo «information» de weigh… Ça y est. Ça recommence. J’ai voulu écrire wei… Pardon human rights. Et chaque fois, c’est weignt washers qui sortait. À croire que c’est aussi sérieux dans un cas que dans l’autre.

  12. vilistia dit :

    Ingérence impérialiste en Syrie: Le sinistre plan du Nouvel Ordre Mondial…
    Analyste politique: Les Etats-Unis ont un sinistre plan pour le monde

    Press TV interview de Webster G. Tarpley

    Le 2 Juillet 2012,

    url de l’article original (avec vidéo):

    http://www.presstv.ir/detail/2012/07/02/248921/us-has-sin

    ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

    __________________________________________

    La Russie et la Chine disent que toute décision concernant la transition du pouvoir en Syrie ne doit être prise uniquement que par le peuple syrien

    Les ministres des affaires étrangères russe et chinois MM Sergei Lavrov et Yang Jiechi ont annoncé la position de leur pays respectif après une réunion sur la situation en Syrie au siège des Nations-Unies à Genève Samedi.

    La Syrie est victime de troubles depuis la mi-Mars 2011. Beaucoup de gens incluant des membres ces forces de sécurité, ont été tués dans le tumulte.

    Press TV a interviewé depuis Washington Mr Webster G. Tarpley, Ph.D, écrivain et historien, afin de discuter plus avant le problème. Ce qui suit est une transcription des grandes lignes de l’interview.

    Press TV:

    En regardant l’historique des participants à la réunion de Genève concernant les droits de l’Homme, spécifiquement les Etats-Unis, il est assez difficile de croire que leur seule préoccupation en Syrie est la question des droits de l’Homme. Pouvez-vous nous dire en quoi un changement de régime en Syrie pourrait être bénéficiaire à chaque participant de cette conféfrence ?

    Tarpley:

    La politique actuelle sous le gouvernement Obama avec Hillary Clinton comme ministre des affaires étrangères, vise à la destruction de la souveraineté des nations sur cette planète. Il est vraiment question de ramener le monde aux temps précurseurs du traité de Westphalie en 1648, traité qui établît alors le régime des états souverains indépendants.

    Le désespoir des Etats-Unis et du Royaume-Uni vient de leur banqueroute financière et ce qu’ils doivent faire est simplement accélérer la vitesse d’exploitation, de pillage et de pompage de l’économie mondiale. Ce faisant, ils se rendent compte que tout gouvernement national est un obstacle intolérable qui est sur leur chemin.

    Un gouvernement peut dire non, comme Moubarak leur a dit non en de multiples occasions et Kadhafi la plupart du temps, alors ils ont décidé d’écraser ces pays.

    Mais notez au passage que leur but n’est pas seulement le changement de régime: il est d’instaurer des micro-états, de “petits états”, pour utiliser la terminologie de Zbigniew Brzezinski, une “partition”, terme favori de George Soros, une balkanisation, des états brisés, une agglomération de seigneurs de la guerre comme on le voit actuellement en Libye..

    Ceci est le but, celui d’obtenir une situation où le FMI et l’OTAN règnent sur le monde d’en haut, et en bas vous avez une cour de petites entités ineptes, folles et balbutiantes, qui jamais ne pourront résister à Exxon Mobil, JP Morgan, Halliburton ou quelque entité que ce soit leur ressemblant, un peu comme la Libye aujourd’hui.

    Voilà le chemin que cela prend. Il s’agit pour eux donc de briser la Syrie, d’en détacher la partie kurde, d’en détacher d’autres parties qui seront réclamées par la Turquie; peut-être recommencer une guerre civile au Liban, peut-être y aurait-il une guerre perpétuelle en Syrie, peut-être qu’Israël se servirait de territoires convoités et ainsi de suite. Voilà où on va. C’est très sinistre.

    Press TV:

    En regardant la situation de terrain, combien de temps pensez-vous qu’Assad et son administration en général seront capables d’absorber une telle pression et rester au pouvoir ?

    Tarpley:

    Indéfiniment je pense. Pour un laps de temps très long. Le maintien au pouvoir d’Assad peut très bien être plus important que la prise de pouvoir de la coalition qui est contre lui. Ceci bien sûr dépend de la Russie et de la Chine maintenant leur position de blocage actuelle au conseil de sécurité de l’ONU.

    Après la tirade d’Hillary Clinton que nous venons juste d’entendre, son plan hystérique est de retourner auprès du conseil de sécurité et d’essayer une fois de plus d’obtenir une résolution du chapitre 7 par le conseil de sécurité, ce qui inclurait des sanctions économiques draconiennes et qui mènerait éventuellement à une attaque, une zone d’interdiction aérienne, ce qui veut dire des bombardements, des couloirs humanitaires, des zones tampons etc. Ce serait une attaque massive sur la Syrie.

    Il n’y a aucune indication que la Russie sera d’accord. Lavrov, qui menait les affaires aujourd’hui, a dit que la chose importante était que rien ne soit imposé. Quand nous contemplons cette formule vide dont ils ont accouché, c’est une forme de réthorique pour sauver les apparences.

    D’un côté, Assad et son gouvernement ont dit qu’ils n’accepteraient pas une solution dictées par des étrangers, ce qui est tout à fait correct politiquement. De l’autre, nous avons le CNS, toujours près à aider diplomatiquement, qui dit qu’ils ne négocieront pas avec Assad parce qu’il a du sang sur les mains.

    Maintenant nous découvrons finalement grâce au grand quotidien conservateur allemand le Frankfurter Allgemeine, que ce fut l’armée syrienne libre (ASL) qui a commis le massacre de Houla et non pas Assad et l’armée régulière syrienne, mais bien plutôt ces escadrons de la mort de l’OTAN qui ont été importés de l’extérieur et qu’Hillary Clinton soutient, ainsi que Hague, Fabius et le reste de ces gens. En fait, Kofi Annan, l’hypocrite, n’est essentiellement rien d’autre qu’un homme de paille pour ces escadrons de la mort.

    Press TV:

    Il y a des pourparlers de gouvernement de coalition et vous y avez brièvement fait allusion, dans quelle mesure un tel gouvernement peut-il être appointé et dans quelle mesure Assad sera t’il d’accord ?

    Tarpley:

    Il y a eu des élections. Voilà encore une de ces caractéristiques orwelliennes dans cette procédure. Il vient juste d’y avoir des élections en Syrie, auxquelles plus de 50% de la population, je ne sais pas exactement le pourcentage réel, mais toutes les indications donnent que plus de la moitié des électeurs enregistrés ont voté; il y avait des figures de l’opposition dans ces élections.

    Pas tout le monde élu dans ces élections fait partie du parti Baath. Bien sûr, le CNS, ce groupe “d’aventuriers” qui aiment vivre dans des hotels de luxe et faire des déclarations aux quatres points cardinaux, disent toujours qu’ils ne veulent pas négocier. Pourquoi le ferait-il ? Ils ont largement bien vécu de la manière dont cela se passe.

    Il y a eu des élections où on ne devait pas être membre du parti Baath pour participer. Des élections ont eu lieu mais Kofi Annan dit “elles ne furent pas assez bonnes, ce n’est pas ce que nous voulons dire.”

    Et bien, que veut-il dire alors étant donné que l’ASL et le CNS disent qu’ils ne participeront pas aux élections ? Ce sont eux qui sont inflexibles et la responsabilité de la crise leur incombe.
    Je pense qu’Assad peut rester encore un bon moment.

    • Cécilia dit :

      « Je pense qu’Assad peut rester encore un bon moment. »

      Je le pense aussi comme beaucoup de Syriens et des gens bien sensé.

      Vive la Syrie !

    • Serge dit :

      Petit exemple en prenant en considération que l’avion volait en internationale:

      Si l’avion volait au large des eaux syriennes, mais dans l’internationale, et qu’à la droit était la Syrie, si on tirait sur l’aile droite, l’avion pencherait vers la droit et c’est de la physique.

      Car, en perçant l’aile d’un avion d’un seul coté, la pression sous l’aile s’échappe au travers de l’aile, ce qui n’est pas le cas pour l’autre aile. Si je perce l’aile droit d’un avion, l’avion deviens plus légère de l’autre coté, car le principe des ailes d’avion c’est de faciliter le passage de l’aire sous l’aile, ce qui fait voler l’avion.

      Donc, l’avion a très certainement pu dévier en eau syrienne selon ce principe physique.

      • Christian dit :

        C’est beaucoup plus compliqué que ca… je suis ingénieur, je m’y connais!

        • joska dit :

          Christian mais serge est plus qu’ingénieur, il invente des situations et déséquilibres

          • touri dit :

            @ Serge
            A croire que c´est vous avez déjà récupéré les débris de l´avion pour prétendre curieusement qu´il a été touché au niveau de l´aile alors que les deux ailes ne représentent qu´un petite surface par rapport à la carlingue.
            Il y a aussi le cas où c´est le réacteur qui prend les pruneaux en plein dans le mille. Qu´est-ce qui se passerait dans ce cas ?
            Une chute libre d´autant que l´avion volait à basse altitude…Dans ce ca cas, il n´aurait pas le temps de rejoindre les eaux internationales pour s´y abîmer.

  13. vilistia dit :

    REFLEXION VIDEO EN FRANCAIS SOUS-TITRES

    L’alliance musulmans-russes et la guerre mondiale entre Gog & Magog

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rbANI5uIktw

  14. MC dit :

    Concernant Human Rights Watch et Amnesty International:
    comme je vous l’avais déjà indiqué dans ces pages, ces deux organisations sont financées, entre autres, par l’escroc financier sioniste George Soros et elles font partie donc de la machine d’intoxication de l’OTAN. De plus et à titre d’éloquent exemple, la nouvelle directrice éxecutive d’AI aux USA est Suzanne Nossel, qui a travaillé au département d’Etat et à la délégation US à l’ONU avec Hillary Clinton, Madeleine Albright, Samantha Power and Susan Rice (voir http://www.informationclearinghouse.info/article31642.htm).
    L’ancien directeur d’AI est maintenant représentant de l’OTAN en Lybie. Sûrement pour y promouvoir les droits de l’Homme à la BHL, car les massacres y battent leur plein, mais la presse occidentale considère qu’il n’y a plus de danger pour les lybiens…
    Donc ne vous faites pas d’illusions sur l’intégrité de ces organisations. Elle n’en ont aucune, elles sont là pour servir de ministère de la propagande de l’OTAN.

    • joska dit :

      Christian, Mood en démissionnant révèle l’ampleur des dégâts générés par les puissances occidentales dans leur politique de déstabilisation de la région pour Israël et atteindre l’Iran et l’affaiblir! Mais là, ils auront fort à faire car l’Iran, nouvelle puissance nucléaire ne laissera jamais tomber la Syrie

  15. Passionario dit :

    Assez bonne anlyse de Stratfor à traduire à toute fin utile, au cas où……
    http://www.stratfor.com/analysis/halting-syrian-chaos-robert-d-kaplan-and-kamran-bokhari

  16. l'ingenue dit :

    SYRIE : De quel pupitre vient le prêche
    L’art de la guerre

    par Manlio Dinucci

    Mondialisation.ca, Le 3 juillet 2012
    ilmanifesto.it

    Envoyer cet article à un(e) ami(e)
    Imprimer cet article

    0diggsdigg 9
    Share

    « Profondément préoccupés par l’intensification de la violence », qui risque d’élargir le conflit à des dimensions régionales, ils demandent avec fermeté «la cessation de la violence armée sous toutes ses formes ». Qui sont les non-violents ? Les membres du Groupe d’action pour la Syrie qui, réunis à Genève le 30 juin, ont émis un communiqué final. A la tête des non-violents on trouve les Etats-Unis, metteurs en scène de l’opération guerrière par laquelle, après la destruction de l’Etat libyen, ils tentent de démanteler aussi le syrien. Des agents de la Cia , écrit le New York Times, sont à l’œuvre secrètement depuis la Turquie méridionale, recrutant et armant les groupes qui combattent le gouvernement syrien. A travers un réseau clandestin transfrontalier, où est aussi à l’œuvre le Mossad, ils reçoivent des fusils automatiques, des munitions, des missiles anti-chars et des explosifs. Par une vidéo postée sur YouTube, ils montrent comme ils savent bien s’en servir : un camion civil, pendant qu’il passe à côté d’un magasin, est détruit par l’explosion d’un puissant engin télécommandé. La Turquie aussi exprime son « opposition ultérieure à la militarisation du conflit », qui doit être « résolu par un dialogue pacifique » : c’est elle qui fournit le centre de commandement à Istanbul, d’où est dirigée l’opération, et les bases militaires où sont entraînés les groupes armés avant de les infiltrer en Syrie ; c’est elle encore qui, prenant prétexte de l’abattage d’un de ses avions militaires qui volait à basse altitude le long de la côte syrienne pour en tester les défenses anti-aériennes[1], amasse maintenant ses propres troupes à la frontière en menaçant d’une intervention « défensive ». Qui servirait d’hameçon à une attaque à vaste échelle de l’Otan sur la base de l’article 5, dépoussiéré à l’occasion tandis que pour l’attaque contre la Libye avait été utilisé le non-article 5.

    Les autres membres du Groupe aussi déclarent être « engagés à défendre la souveraineté, l’indépendance, l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la Syrie » : ce sont la France , la Grande-Bretagne , l’Arabie Saoudite et le Qatar. Ceux qui mettent en acte en Syrie la même opération que celle déjà effectuée en Libye : entraînant et armant l’ « Armée syrienne libre » et d’autres groupes (une centaine environ), recrutés dans divers pays, et dont les membres sont payés par l’Arabie Saoudite ; ils utilisent aussi des militants et d’entiers groupes armés islamistes, auparavant marqués comme de dangereux terroristes ; ils infiltrent en Syrie des forces spéciales, comme celles du Qatar envoyées l’an dernier en Libye, camouflées en groupes d’opposants internes. Et les membres du Groupe d’action qui demandent la « liberté de mouvement dans tout le pays pour les journalistes » sont les mêmes qui, en mystifiant aussi les images, mènent une campagne de martèlement médiatique à l’échelle mondiale pour attribuer au gouvernement syrien la responsabilité de tous les massacres. Ce sont les mêmes qui ont organisé l’attentat terroriste où ont été tués trois journalistes syriens[2], quand un de leurs groupes armés a attaqué la télévision al-Ikhbariya à Damas, en l’attaquant à coup de missiles et en la faisant ensuite exploser. Pour faire aussi exploser l’assurance donnée par Russie et Chine, membres du Groupe d’action, que personne de l’extérieur ne peut prendre de décisions concernant le peuple syrien. Les puissances occidentales ont déjà décidé, en mettant en marche leur machine de guerre, d’annexer de nouveau la Syrie à leur empire.

  17. L17 dit :

    Bonsoir à tous

    Depuis plusieurs heures maintenant, il m’est impossible de me connecter à

    SANA, l’Agence Arabe Syrienne de Presse ??? à partir de France !

    Savez-vous ce qu’il se passe ?

    Le site est-il accessible en Syrie ?

    J’espère qu’il n’est rien arrivé de grave.

    Merci de me renseigner à ce sujet si quelqu’un a des informations.

    Cordialement.

  18. vilistia dit :

    Sommet sur la Syrie, conférence de presse de Sergey Lavrov
    En français à la 15 ème minute

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DupK01Zm52A

  19. AVICENNE dit :

    Bonsoir à toutes et à tous.

    Je tente depuis 1 heure de me connecter à SANA sans succés. Avez-vous des problèmes de votre côté ?.

    Merci

  20. Julie dit :

    Elle ne contient pas des scènes claires de violence ou de torture, mais cette vidéo me glace le sang
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DFcUFJMW63I
    Qu’est-ce qu’ils ont fait de mon pays!

    • Cécilia dit :

      Je comprends pourquoi cette vidéo vous glace le sang, elle m’a fait d’ailleurs la même chose.

      Une bande assez nombreux de fanatique wahhabite takfie a attaqué un village tranquille et a enlevé 47 de ses habitants dont plusieurs enfants qui appartenait tous à la même tribu, al-Chalkhi, connue pour son refus de violence et l’ASL, en plus, elle est la seule dans la région à ne pas posséder d’armes.
      Ces pauvres Syriens sont accusés, comme le disent dans la vidéo ces fanatiques criminels, d’être des « chabihas ».

      Le pire est que parmi ces fanatiques criminels assoiffés du sang syrien des étrangers et qu’ils installent des tribunaux pour juger leurs prisonniers.

      Honte à toi Ghalioun et CNS !
      Honte à l’Occident !

      • Cécilia dit :

        La même vidéo intitulée « ASL fait des centaines de prisonniers chabihas à Salkin », mais plus courte. Regardez les images et comparez-les :

        https://www.youtube.com/watch?v=aJvXR0bFH4M&feature=related

        • Cécilia dit :

          Et une autre, un homme dit que l’ASL « a libéré Salqin de chabihas d’al-Assad » et a fait des prisonniers ». Regardez comment elle fait marcher ses pauvres gens, on dirait que c’est l’armée israélienne qui a fait prisonniers des Palestiniens ou l’armée américaine des Irakiens pendant la guerre !
          Quelle honte !

          https://www.youtube.com/watch?v=MjIXf-iramc&feature=related

          Il est à souligner que Salqin est attaché au gouvernorat d’Idleb dans le Nord-Ouest à 80km d’Alep et à 45 km d’Idleb, dans une très belle région.
          Salqin est habité par 45000 habitants et considéré comme un centre commercial et industriel important pour les villages aux alentours, de même, il a connu un grand développement dans tous les domaines ces dernières années comme des usines pour l’huile d’olive exporté à l’étranger.
          Salqin est aussi touristique et la ville organise annuellement un carnaval pour le tourisme et achalandage.

          Une photo de la Place de l’horloge à Salqin

          http://www.esyria.sy/eidleb/index.php?p=stories&category=round&filename=2009081513052812

          Et d’autres sur Salqin :

          http://www.freewebs.com/salqin/photossalqin.htm

          Dieu, aie pitié de mon pays !
          J’ai l’impression que la porte de l’enfer s’ouvre sur le paradis de Dieu sur terre !
          Pitié Dieu, ne laisse pas les enfants de Satin détruire la Syrie !
          Le Mal triomphe dans le monde depuis trop longtemps, il est temps que te fasse quelque chose !
          Il est temps que tu t’occupe de ces monstres que tu as fabriqués !
          Jusqu’à quand tu vas laisser le monde à la dérive et au gré de vos monstres crées par vous-mêmes ?
          Jusqu’à quand tu laisses les enfants de Satin tuer en votre nom ?
          Fais quelque chose, même un nouveau déluge pour purifier l’humanité !
          Seigneur, Dieu, il m’est arrivé même de te maudire pour avoir crée des monstres plus animaliers que l’animal même !

          • Marcel dit :

            Des enfants et des civils capturés et menacés par les terroristes de L’ASL à Salqin.

            http://www.youtube.com/watch?v=W0kXeLX5U7A

          • Julie dit :

            Ce qu’ils font est immonde, j’espère que les autorités feront tout pour libérer ces pauvres gens. Ce matin j’ai vu un vieux monsieur pleurer à Homs, Jouret et-Shayyah, et des enfants soldats enrôlés par les rebelles et le krak des chevaliers envahi.
            Je devrais arrêter de regarder les infos

  21. AVICENNE dit :

    Voici un lien avec quelques unes des personnes prises en otage à Salquin (on en reconnait quelque uns).

    Et l’enfoiré qui déblatère ses conneries !. Si j’avais le pouvoir de les faire souffrir, je le ferais sans hésitation.

    https://www.youtube.com/watch?v=mUGbZY3CRJM&feature=related

  22. Marie-Christine dit :

    OMMENT DEPECER LA SYRIE

    Le Jerusalem Post annonce un agenda militaire secret américano-israélien visant à « mettre en pièces la Syrie ».
    Cet article de Jonathan Spyer dans le J.P. (16 mai 2012) s’intitule : « Un politicien kurde expérimenté en appelle à Israël pour soutenir l’éclatement de la Syrie ».

    Sherkoh Abbas, Président de l’Assemblée Nationale Kurde de Syrie (ANK) établie aux Etats-Unis a « fait appel à Israël pour soutenir l’éclatement de la Syrie en une série de structures fédérales fondées sur les différentes ethnies du pays », relève Michel Chossudovsky, professeur à la faculté des sciences sociales de l’université d’Ottawa (Canada)*.

    « La « balkanisation de la République Arabe Syrienne » doit être menée à bien en soutenant des divisions sectaires qui conduiront éventuellement à une « guerre civile » sur le modèle de l’ancienne Yougoslavie.

    L’un des « scenarii d’explosion » possibles en ce qui concerne la Syrie, qui constitue une société pluri-ethnique, serait la formation d’entités politiques séparées et « indépendantes » sunnites, alaouites-chiites, kurdes et druzes.

    « Il nous faut dépecer la Syrie », a déclaré Abbas.

    « Le dissident syro-kurde a fait valoir qu’une Syrie fédérale partagée en quatre ou cinq régions sur une base ethnique servirait aussi à Israël de ̏tampon ̋ naturel à la fois contre les forces islamistes sunnites et chiites ». Ironiquement, tandis que les forces islamistes constituent la principale menace contre l’état juif, voilà Tel Aviv qui apporte secrètement son soutien aux islamistes de l’Armée Syrienne Libre (ASL).

    Rencontre à huis clos au Département d’Etat américain.

    Une rencontre au plus haut niveau du Département d’Etat s’est tenue en mai avec des membres de l’opposition kurde syrienne. Y participaient : des représentants du Conseil National Kurde (CNK), Robert Stephen Ford, le dernier ambassadeur américain en Syrie (qui a joué un rôle-clé dans l’acheminement d’aide aux rebelles), de même que Frederic C.Hof, un ancien partenaire en affaires de Richard Armitage, qui assure actuellement les fonctions de « coordinateur spécial sur la Syrie ». La délégation a également rencontré le secrétaire d’Etat adjoint pour les questions du Proche Orient, Jeffrey Feltman.

    Frederic C. Hof, Robert Stephen Ford et Jeffrey Feltman sont au Secrétariat d’Etat les conseillers politiques essentiels sur la Syrie, et entretiennent des liens étroits avec l’Armée Syrienne Libre (ASL) et le Conseil National Syrien (CNS).

    Les déclarations publiques du leader du CNK Sherkoh Abbas à la veille de cette rencontre suggèrent qu’ont été discutés l’éclatement politique de la République Arabe Syrienne selon une délimitation ethnique et religieuse, tout comme la création d’un « Kurdistan indépendant ». « Le porte-parole du Département d’Etat, Mark Toner, a défini le but de la rencontre comme s’inscrivant dans les « efforts en cours … pour aider l’opposition [kurde] syrienne à construire une opposition plus cohérente contre Assad ». Le leader du CNK en a appelé à Washington pour soutenir la création d’un état kurde séparé consistant en « une région autonome en Syrie, se joignant au gouvernement régional kurde en Irak – lequel est frontalier de la région kurde en Syrie, ou peut-être même un état kurde plus vaste [le Grand Kurdistan].

    Les Kurdes, dans l’ensemble du Kurdistan, aspirent au droit de former un état kurde indépendant. Nous ne pouvons atteindre ce but tant chéri qu’avec l’aide des démocraties occidentales, et avant tout des USA », a affirmé Sherkoh Abbas (Syrie : un choix alternatif, Ekurd.net, 22 mai 2012). Il vaut la peine de noter, sous cet aspect, que la création d’un « Grand Kurdistan » a été envisagée depuis plusieurs années par le Pentagone comme constitutive d’un « plan plus vaste pour remodeler le Moyen-Orient ».

    Cette option, qui semble improbable dans le futur proche, irait contre les intérêts de la Turquie, un allié constant à la fois des USA et d’Israël. Un autre scenario, envisagé par Ankara, consisterait dans l’annexion par la Turquie du Kurdistan syrien.

    Le « Grand Kurdistan » inclurait des portions de l’Iran, de la Syrie, de l’Irak et de la Turquie, comme il est envisagé dans la remarquable carte du « Nouveau Moyen-Orient » par le Colonel Ralph Peters, qui a enseigné à l’académie militaire américaine.

    Bien que la carte, publiée dans le Journal des Forces Armées en juin 2006, ne reflète pas officiellement la doctrine du Pentagone, elle a été utilisée lors d’un programme d’entraînement à l’Institut de la Défense de l’OTAN pour des officiers supérieurs. Elle a probablement été en usage à l’Académie Militaire Nationale de même que dans des cercles de programmation militaire. »

    Source : http://globalresearch.ca/index.php?…

    (Traduit par Anne-marie PERRlN)

    *Contributeur occasionnel du Monde diplomatique, il est le directeur du Centre de recherche sur la mondialisation, un site internet consacré aux enjeux de « la guerre au terrorisme » et les conflits du Moyen-Orient. Son livre Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (The Globalization of Poverty and the New World Order) a été traduit en onze langues.

    CAPJPO-EuroPalestine

  23. [...] Bachar prend à témoin les Turcs de la duplicité d’Erdogan [...]