• Actualité
  •  

Après quelques cafouillages de calendrier, Valérie Amos, secrétaire général adjoint de l'ONU et en charge des questions humanitaires, est donc arrivée à Damas mercredi 7 mars. Elle a pu s'entretenir avec le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem : un reportage montre le Syrien jovial et l'onusienne plus pincée mais, diplomatiquement, Valérie Amos, qui s'était plaint quelques jours plus tôt de l'obstruction du gouvernement syrien, l'a cette fois remercié de son accueil, affirmant qu'elle avait pour unique mission d'"évaluer" [...]



Ballet diplomatique et humanitaire à Damas

Par Guy Delorme,



De la Chine à L'ONU...

De la Chine à L'ONU...

...le chemin de Damas est très couru.

...le chemin de Damas est très couru.

Après quelques cafouillages de calendrier, Valérie Amos, secrétaire général adjoint de l’ONU et en charge des questions humanitaires, est donc arrivée à Damas mercredi 7 mars. Elle a pu s’entretenir avec le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem : un reportage montre le Syrien jovial et l’onusienne plus pincée mais, diplomatiquement, Valérie Amos, qui s’était plaint quelques jours plus tôt de l’obstruction du gouvernement syrien, l’a cette fois remercié de son accueil, affirmant qu’elle avait pour unique mission d’ »évaluer » la situation humanitaire en Syrie et notamment à Homs. De son côté, al-Mouallem l’a assurée qu’elle « pourrait se rendre là où elle voudrait« .

L’ONU est entrée à Bab Amr

Le prenant au mot, la responsable des opérations humanitaires de l’ONU s’est rendu ensuite à Bab Amr avec une équipe de fonctionnaires de l’ONU. L’équipe, dûment casquée de bleu, a pu constater les dégâts, la porte-parole de Valérie Amos décrivant le quartier comme « totalement dévasté » : après trois semaines de très violents combats, le contraire eut été étonnant. Dans sa visite, l’envoyée de l’ONU était accompagnée d’une délégation du Croissant Rouge syrien.

Les membres de la mission Amos n’ont pas été autorisés, cependant, à visiter d’autres quartiers, pour des « raisons de sécurité« , et ils disent avoir entendu des tirs : il y a certainement encore quelques petits groupes isolés qui font le coup de feu, et qui tiennent à signaler leur présence à une délégation onusienne. Les opposants ont expliqué le blocage de l’aide humanitaire aux portes de Bab Amr par le souci qu’aurait le gouvernement d’effacer au maximum les traces de ses « crimes« . Mais de leur côté les journaux syriens annoncent la découverte dans ce quartier de plusieurs corps de combattants étrangers, dont un Européen.

Mais Valérie Amos n’est pas la seule personnalité internationale à faire le chemin de Damas ces jours-ci : mardi, c’est l’émissaire spécial chinois pour la Syrie, Li Huaxin, qui était reçu par Walid al-Mouallem pour présenter le plan de sortie de crise en six points concocté par son gouvernement et contenu dans un message du chef de la diplomatie chinoise, Yang Jiechi. Le premier point concernant logiquement l’arrêt des violences « des deux côtés » et non de la part du seul gouvernement syrien comme les médias français ont tendance à présenter la chose. L’autre élément essentiel du plan étant, sans surprise, l’ouverture d’un dialogue politique concret dans le pays. Sinon, l’envoyé de Pékin a rappelé devant son hôte l’opposition résolue de la Chine à toute ingérence étrangère en Syrie : « C’est le peuple syrien seul qui est capable de résoudre la crise » a entre autres choses déclaré Li Huaxin. Pour le reste, on peut toujours se reporter à la déclaration officielle chinoise rendant compte de la réunion : « Le gouvernement syrien a répondu positivement à notre proposition en six points. Il nous a dit qu’il était prêt à coopérer avec les agences de l’ONU dans le domaine humanitaire dès lors que la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie sont respectés« .

Il n’est pas inutile de noter que, dans le même temps, le gouvernement chinois discute avec d’autres pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU d’un nouveau projet de résolution présenté par les Etats-Unis, et portant sur l’obligation pour Damas d’accepter l’entrée de missions humanitaires sur son territoire. Mais Moscou a d’ores et déjà fait savoir que le dit projet ne lui paraissait pas « équilibré« . A propos de Moscou et puisque la Syrie demeure au coeur d’un intense ballet diplomatique, rappelons que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se rendra samedi au Caire pour y rencontrer ses collègues de la Ligue arabe. Mais Lavrov ne devrait pas leur tenir un langage très différent de celui qu’il a tenu mardi, par communiqué interposé, avertissant qu’après l’élection de Poutine les Occidentaux ne devaient pas s’attendre à un changement de ligne de la Russie sur la Syrie. Lavrov a toutefois déclaré que la rencontre du Caire pourrait être une « importante opportunité de faire une analyse approfondie de la situation » et d’ »apporter d’intéressantes idées qui pourront ensuite être mises  en avant dans un contexte international plus large ». On verra, mais on est à peu près certain que cette « analyse approfondie » et ces « intéressantes idées » ne seront certainement pas les mêmes que celles des Etats-Unis et du Qatar.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

49 commentaires à “Ballet diplomatique et humanitaire à Damas”

  1. Kinan dit :

    L’ambassadrice américaine au Liban, Maura Connelly, qui a rencontré le ministre de l’intérieur libanais Marwan Charbel l’a pressé de « protéger les syriens désarmés » qui fuient de Syrie, selon un article du daily Star of Lebanon : http://www.dailystar.com.lb/News/Politics/2012/Mar-06/165728-connelly-calls-on-lebanon-to-protect-disarmed-syrians.ashx#axzz1oVrI9dSJ

    La déclaration officielle, citée par le Daily Star est un numéro d’équilibrisme rhétorique dont le but est évidemment de cacher, par l’argument humanitaire, le fait que les USA pressent les autorités libanaises afin qu’elles ne fassent rien contre le trafic d’armes et l’infiltration de combattants en Syrie.

    Citation (traduite) :
    « Elle [Maura Connelly] a noté que le droit du gouvernement libanais et la reponsabilité pour sécuriser ses frontières, et a appelé à la protection de tous les syriens désarmés, incluant des membres de l’Armée Syrienne Libre », selon la citation de l’ambassadeur Connelly dans une déclaration.

    En gros, les USA font pression sur les autorités libanaises afin qu’elles laissent faire de territoires aux frontières du Liban une arrière-base par la guerrilla de l’ASL, tout en déclarant de manière contradictoire :
    « L’émissaire américain a renouvelé l’engagement des USA à un Liban stable, souveraihn et indépendant ». Ca ne mange pas de pain !

    Notons que le Christian Science Monitor qui reprend l’info omet opportunément la référence à la protection de membres de l’Armée Syrienne Libre dans la déclaration de l’ambassadrice américaine :
    http://www.csmonitor.com/World/Middle-East/2012/0307/Fleeing-Syria-refugees-tell-of-dodging-bullets-in-orange-grove

  2. BWANE dit :

    (Hors sujet)
    Deux vidéos (sous-titrées en français)sur le cinéma de la C.Q et de CNN :

    Les monteurs menteurs d’alJazira (I):

    http://almanarnews.net/french/adetails.php?cid=18&eid=53679&frid=18&fromval=1&seccatid=37

    Les monteurs menteurs de la CNN (II):

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=53839&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  3. l'ingenue dit :

    On verra, mais on est à peu près certain que cette « analyse approfondie » et ces « intéressantes idées » ne seront certainement pas les mêmes que celles des Etats-Unis et du Qatar.

    —————————————————————————celles des Etats-Unis et du Qatar—–
    depuis quand le Qatar est devenu une grande puissance qui a son mot à dire

  4. Marie-Christine dit :

    Les chausse-trappes et les pièges de l’humanitaire continuent sous une autre forme.
    Le premier humanitarisme serait d’arrêter les sanctions qui pèsent directement et lourdement sur la société civile, le système de santé, etc.

  5. Manant dit :

    L’expression « chemin de Damas » qui fait allusion à la conversion de Saint-Paul au christianisme est généralement utilisée dans ce sens de conversion subite, brutale, car, sur ce chemin, St-Paul a eu une révélation décisive qui bouleversa le cours de sa vie et de l’histoire du christianisme. Dans ces conditions, l’appliquer à la Chine, relève de la maladresse.

    • Briouzga dit :

      Cela se discute (mais est-ce le lieu ici?) Le vocable latin « conversio » correspond en fait à deux mots grecs de sens différent; « epistrophê » et « métanoïa ». Dans le cas de Paul il s’agit plutôt d’une métanoïa que d’une epistrophê, c’est-à-dire d’une « conversion » qui suggère une révolution éthique. Il y aurait conversion (epistrophê) et catastrophe sur le chemin de Damas si, par exemple, Hillari Clinton revenant à ses convictions du temps où elle militait contre la guerre au Vietnam, prenait fait et cause pour le régime bachariste. La métanoïa de Paul relève plus du zèle apostolique, d’un changement de mentalité, d’une expiation. Il fut une sorte d’opportuniste qui s’était convaincu depuis longtemps et comme malgré lui du potentiel intellectuel de la nouvelle doctrine qu’il avait combattue.
      Dans la position des Chinois bien sûr il n’y a ni epistrophê, ni métanoïa. Leur philosophie est toute autre.

      • L17 dit :

        @ Briouzga

        Merci pour ces remarques savantes. Je pense pas qu’il faille chercher « midi à quatorze heure » sur la légende des photos ou même sur « Mais Valérie Amos n’est pas la seule personnalité internationale à faire le chemin de Damas ces jours-ci… » qu’il faut prendre au ses littéral, à mon avis, les Chinois n’ayant aucun besoin de changer leur soutien à la Syrie ce qu’ils sont venus confirmer d’ailleurs.

        Votre opinion sur Paul,l’apôtre des Gentils, est vraiment très subjective.
        Parler d’opportunisme dans la conversion de Paul relève des idées toutes faites… Avant de disserter, avec autant d’assurance, de la métanoïa de Paul, lisez les quelques pages écrites par Sylvain Romerowski, théologien féru de linguistique, expert en traduction biblique. Il explore les différentes utilisations et interprétations de « epistrophê » et « métanoïa » dans la Bible. La lecture des Actes des Apôtres pourrait aussi vous éclairer sur « l’opportunisme » de Paul.
        Cf. : http://www.flte.fr/pdf/pdf144.pdf

        Cordialement

        • mécréante dit :

          Désolée de me mêler mais la c’est un convaincu qui prêche non ?

          • BWANE dit :

            Vous auriez en effet mieux fait de ne pas vous mêler de ce qui vous dépasse
            Votre étroitesse d’esprit est sans limites. Votre athéisme étriqué est lamentable, je n’aime pas à exhiber mes croyances spirituelles-philosophiques, mais je puis vous dire que je lis tous les auteurs, écoute toutes les opinions…indépendamment des croyances religieuses ou autres, faites un effort s’il vous plait Madame !

        • BWANE dit :

          Je suis d’accord avec vous, il n’y a nul opportunisme dans la conversion de Paul, véritable fondateur de ce christianisme universel (c’est l’apôtre des gentils). Si j’avais à critiquer Paul, je citerai sa position sur les femmes (à qui il demande de se taire) en contradiction flagrante avec l’enseignement des évangiles.

    • L17 dit :

      @ Manant

      En France, vous avez raison, cette expression, rappelant la conversion de St Paul, jeté à bas de son cheval (selon la Tradition chrétienne) par sa vision du Christ « sur le chemin de Damas », signifie : un chemin de conversion.

      Ici c’est un simple jeu de mot ou bien Guy Delorme veut-il dire qu’entre le site de l’ONU à New York et Damas le chemin est trop court (avion) pour permettre une « conversion » à Valérie Amos la déléguée ???

      Cordialement

    • BWANE dit :

      Vous avez parfaitement raison. Paul, Saul de Tarse, juif romanisé, pharisien persécuteur des chrétiens, se convertit au christianisme sur le chemin de Damas où Jésus lui serait apparu.

  6. Marie-Christine dit :

    Le titre : A MA MERE SYRIENNE
    Triste !
    Quand la journée de la Femme est détournée par une écrivaine palestinienne (peut-être sincèrement fourvoyée), Latifa Aghban, pour rendre un hommage émouvant aux mères syriennes sous la botte du bourreau (Bachar), dont les fils meurent, etc.
    Triste ! Quid des autres mères syriennes. Il ne lui vient même pas à l’idée qu’elles existent !
    Une « fille » syrienne de préférence, serait-elle capable de répondre, car moi, en tant que française, il me semble que je saurai pas bien le faire, et en plus, moins crédible.
    Je me rends compte que j’ai perdu le lien. Je vais le mettre dans un prochain message

    • Marie-Christine dit :

      http://www.aloufok.net/spip.php?article6904

      Le lien pour A MA MERE SYRIENNE

      • Souriya ya habibati dit :

        Bonjour Marie-Christine,

        J’espère que je ne suis pas hors sujet MAIS,

        Ce serait bien de demander à la gente dame si elle connaissait les raisons qui avaient con-vaincu Mahmoud Abbas de laisser sa place de président de la Ligue arabe.. pour un an, à un gros barril de naphte !!!!

        La caravane de la Syrie passe mahma ‘awat al kilab

        Que Dieu protège la Syrie de tous ces prédateurs « pro-démocrates ».

        • joska dit :

          Souryia, je pense que Mahmoud Abbas est en fin de carrière politique, il prépare sa retraite et n’en cure de ses amis, alliés, famille ou patrie, je l’admirait et plus maintenant c’est un vendu, mes cousins, en Syrie ne disent pas de bien sur lui! Les palestiniens sont nos frères, la Syrie, le Liban et autres terres les ont accueillis à bras ouverts mais voilà ce que leur dirigeant fait pour remercier toutes les communautés pour leur aides

          • Marie-Christine dit :

            Les Palestiniens sont « travaillés » par tous les courants, ce A MA MERE SYRIENNE en est exemple, Qatar et Arabie Saoudite, notamment à la manoeuvre.
            Mais la cause de la résistance palestinienne reste la même. Et cela m’étonnerait que beaucoup de Palestiniens de la base, en tous cas je l’espère, soient dupes, ou il faudrait qu’ils se réveillent.

  7. Kinan dit :

    Alain Gresh du Diplo vient d’épingler sur son blog Caroline Fourest pour son article du 24 février dans le Monde où elle écrit notamment : « D’après Al-Arabiya, des opposants au régime iranien affirment que leur gouvernement a fourni un four crématoire à son allié syrien. Installé dans la zone industrielle d’Alep, il tournerait à plein régime… Pour brûler les cadavres des opposants tués ? On compte au moins 6 000 morts et plusieurs milliers d’opposants disparus. ».
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/24/les-yeux-ouverts-sur-la-syrie_1648060_3232.html

    Tout en dénonçant la propagande du régime, Gresh note que citer al-Arabiya comme une source crédible sur une info aussi manifestement fausse et sans se poser la question des intérêts mêmes de l’Arabie saoudite dans la crise syrienne relève également de la propagande :
    http://blog.mondediplo.net/2012-02-27-Caroline-Fourest-les-fours-crematoires-et-la

    Toujours dans le monde Diplo, un édito d’Halimi sur le deux poids deux mesures entre l’Arabie saoudite et l’Iran dans la presse occidentale : http://www.monde-diplomatique.fr/2012/03/HALIMI/47477

  8. zidane dit :

    il faut que la syrie passe a l’offensif

  9. Cécilia dit :

    Mensonge des journalistes étrangers à Homs selon un journaliste américain :

    http://www.youtube.com/watch?v=XZ9OEto_PAM&feature=share

  10. ebba dit :

    REPONSE DU MAE LIBANAIS

    PAS DE MEMBRE DE L’ASL AU LIBAN

    Ministre des Affaires étrangères Adnan Mansour, le mercredi a rejeté l’ appel de l’ambassadeur américain au Liban Maura Connelly aux autorités libanaises pour assurer la protection des membres de l’Armée rebelle syrienne libre qui fuient au Liban…
    «Le Liban ne peut pas tenir compte d’une telle demande, il agit plutôt en fonction de sa situation de sécurité d’intérêt, et les capacités, et nous ne pouvons pas fournir un appui aux éléments armés stationnés sur le territoire libanais”, Mansour a déclaré dans une interview sur Al-Manar.

    “Nous ne voulons pas un autre camp au Liban Ashraf,” a dit Mansour, se référant à un camp de réfugiés iraniens dans la province irakienne de Diyala, qui est aussi le siège des Moudjahidine du peuple en exil de l’Iran.

    “Nous ne voulons pas créer un problème de sécurité au Liban qui dépasse nos capacités et viole notre politique”, a ajouté Mansour.

    «Offrir un refuge à des éléments armés est une chose inacceptable», a souligné le ministre des Affaires étrangères.

    Le dimanche l’armée libanaise a arrêté un groupe d’hommes armés syriens qui avaient pénétré dans le territoire libanais par l’intermédiaire de la ville frontalière d’al-Qaa, et effectué la saisie d’une voiture et une importante cache d’armes ……

  11. Cécilia dit :

    Juste le temps de faire une photo et l’envoyer à al-Jazeera pour dire qu’une manifestation est sortie de la très belle église Grecque-Catholique, Notre Dame de Damas, à Damas (église du Père Elias Zahlawi qui a envoyé plusieurs lettres à Jupée dénonçant l’ingérence étrangère), quelques voyous (une vingtaine) étrangers au quartier, sont venus crier leur slogans habituels sans oublier de mettre le feu sur place, mais vite, les habitants du quartier sortis et les rats ont pris la fuite aussitôt, mais sur al-Jazeera, la nouvelle est annoncée avant même que les habitants soient sortis !

    Cela est passé hier vers 19heures et voici le témoignage des habitants du quartier :

    http://www.youtube.com/watch?v=-dsnFh8MRbA&feature=channel

    • Cécilia dit :

      Et j’ajoute que hier soir, il y avait la coupeur d’électricité comme c’est souvent le cas en Syrie depuis quelque temps. Vous remarquez que il faisait sombre.

      • Djazaïri dit :

        Il serait bon de développer le solaire en Syrie.
        Maintenant, les panneaux chinois sont de moins en moins chers.

  12. Cécilia dit :

    Haytham al-Mannaa, l’opposant syrien, donne son avis sur les appels de Qatar et l’Arabie à armer l’opposition:

    - Cet appel est irresponsable !

    - Il y a eu des explosions en Arabie Saoudite, des responsable dans le monde les ont dénoncé.

    - Nous sommes sûrs de l’existence des combattants étrangers en Syrie et nous avons plus de cent cadavres étrangers.
    Les attentats d’Alep et du Midan à Dams sont faits par ces combattants étrangers et nous sommes certains de cela.

    - Ils veulent faire le djihad, qu’ils aillent en Arabie ou Qatar, mais qu’ils ne viennent pas chez moi. Nous refusons que la Syrie devient une nouvelle Bosnie.

    - Ceux qui viennent en Syrie pour tuer au noms de tuer les alaouites et nossairites qu’ils restent en dehors de la frontière syrienne.

    - Ces appels de fous charlatans qui pensent parler au nom de l’Islam qu’ils restent hors de la Syrie car cela va détruire non seulement la Syrie, mais également toute la région.

    Haytham al-Mannaa est très en colère !

    Chapeau pour un patriote qui a, non seulement, compris ce que se passe, mais il a eu le courage de le dénoncer

    http://www.youtube.com/watch?v=_MRNVCDnAmo&feature=channel

    • Cécilia dit :

      Je dois préciser que sa réponse a été à la question posée de la proposition de l’Arabie et de Qatar d’armer l’opposition.

    • salim dit :

      Merci trés chère Cécilia pour la synthèse en français pour les non-arabophones tel que moi!
      Ce Monsieur a apparamment compris une chose que n’ont toujours pas compris les groupies syriennes fanatisées : le linge sale se lave en famille … toute autre procédé n’est que témoignage d’imbécilité, de cupidité et de lacheté!
      Généralement ces trois « qualités » vont ensemble chez les larbins!

      • Cécilia dit :

        Salim

        Je n’ai fait que mon devoir. Cependant, je tiens à rectifier le mot « synthèse » car le mot juste est « traduction ».

        En effet, j’ai traduit l’entretien complet.

        • mécréante dit :

          j’ai adoré cette phrase de Manaa « celui qui veut faire le djihad qu’il aille le faire dans la maison de son père »
          :) expression typique difficile à traduire mais bon ;)

  13. Cécilia dit :

    Zabadani, le 6 mars

    Habitants heureux de retrouver la paix et la vie normal. Aucune barrage sur les rues, mais téléphone et courant vandalisés par les terroristes dans certains endroits sont en cours de réparation :

    http://www.youtube.com/watch?v=jlet2uPyZOQ&feature=channel

  14. l'ingenue dit :

    C’est quoi cet humanisme a la con .D’un coté on soumait le peuple syrien à des embargos et des sanctions de toutes sortes et de l’autre on apporte une aide alimentaire qu’on veut distribuer à ce meme peuple . C’est quoi cette logique?

    • Marie-Christine dit :

      Non non non, c’est très logique, et surtout ne pas confondre l’humanisme et « l’humanitaire », par les temps qui courrent, j’ai presque envie de dire, c’est tout le contraire ! Quoi de plus logique de soumettre un pays à l’embargo et aux sanctions,pour qu’il ait justement besoin besoin d’aide humanitaire, prétexte ultime pour s’infilter dans le pays, et infilrer toutes sorte de choses et de gens.
      La dernière menace en date contre la Syrie : l’aide humanitaire ?

  15. fatima dit :

    Au moins, Manaa est un opposant conscencieux. Il a refusé de se vendre aux golfistes et aux Occidentaux.
    Cette personnalité et d’autres à l’intérieur de la Syrie sont de vrais opposants . Impossible de les acheter .. Ils veulent que ce pays s’en sorte uni. Mais, la seule chose qu’il faut faire, c’est qu’ils doivent se mettre autour de la table pour dialoguer avec les autorités syriennes.

    • Cécilia dit :

      Il faut aussi souligner que Haytham al-Mannaa, juriste de formation, est un laïc convencu et un militant de longue date.

      • Cécilia dit :

        A lire « laïc convaincu »

        Désolée !

        • mécréante dit :

          Désolée mais je pense pas qu’il soit juriste, Haytham al-Mannaa, mais médecin !

          • Cécilia dit :

            Désolée !

            Nous avons toutes les deux raisons, sa vaste culture dépasse celle d’un médecin ou un juriste.

            En effet, Haytham al-Mannaa a collectionné les diplômes et a varié ses informations :

            - diplôme de médecine et un autre en psychiatrie et en médecine douce et de problèmes de sommeil.
            - doctorat en anthropologie islamique.
            - diplôme en droit international
            - DEA en Science sociale.
            - DEA en science du langage.

            34 livres et plus de trois milles articles en dizaine de langue.

            http://www.aljazeera.net/writers/pages/67aea630-9f67-445d-9759-0c3f795d1506

            هيثم مناع
            الدكتور/ هيثم مناع – الجزيرة نت

            - مواليد 16 مايو/أيار 1951 في جنوب سوريا (أم المياذن) من عشيرة العودات.

            - درس الطب في جامعة دمشق وجامعة ماري وبيير كوري في باريس.

            - درس العلوم الاجتماعية، ونال الدكتوراه في أنثروبولوجيا الإسلام من المعهد العالي للعلوم الاجتماعية في باريس.

            - حائز على دبلوم المعالجة النفسية الجسدية، ودبلوم اضطرابات النوم واليقظة، ودبلوم المعالجات الطبيعية، ودبلوم الدراسات المعمقة في العلوم الاجتماعية والألسنية من باريس، ودبلوم جامعي في القانون الدولي.

            - درّس اضطرابات النوم واليقظة في جامعة باريس 13، وعمل مديرا للبحوث أربعة أعوام.

            - شارك في تقرير التنمية العربية وفي صياغة عدة إعلانات ومواثيق أممية.

            - بدأ الكتابة في سن الثامنة حين حرر مع عبد العزيز الخير مجلة التعاون.

            - كتب في المجلات القومية منذ سن 16 عاما.

            - له 34 كتابا وعدة أطروحات ودراسات بالعربية والفرنسية والإنجليزية.

            - من أهم كتاباته موسوعة « الإمعان في حقوق الإنسان » و »مستقبل حقوق الإنسان » و »الإسلام وحقوق المرأة » و »ثنائية التنوير » و »المقاومة المدنية ».

            - وله قرابة ثلاثة آلاف دراسة ومقالة بأكثر من عشر لغات.

            - يرأس تحرير مجلة « مقاربات » ويشرف على عدة مواقع ثقافية حقوقية.

            - شغل منذ 1979 عدة مناصب قيادية في المنظمات غير الحكومية الدولية والعربية.

            - عضو في مجلس أمناء أو المجلس الاستشاري لقرابة 135 منظمة في العالم.

            - من مؤسسي اللجنة العربية لحقوق الإنسان والمتحدث الرسمي باسمها.

            - رئيس المكتب الدولي للجمعيات الإنسانية والخيرية.

            - خاض حملات شهيرة للإفراج عن المعتقلين السياسيين في عدة بلدان عربية وفي أوروبا.

            - شارك في إقامة محكمة جنائية دولية.

            - شارك في الحملة العالمية ضد الحرب.

            - وساهم في مناهضة الانتهاكات في ظل الحرب على الإرهاب ومن أجل إغلاق غوانتانامو، وأخيرا ساهم في تشكيل التحالف الدولي لمحاسبة مجرمي الحرب الإسرائيليين.

            - يعيش في باريس منذ 1978، وبعد 25 عاما من النفي القسري أعيدت له حقوقه السياسية والمدنية في سوريا عام 2003.

            - صفحة الويب الشخصية: http://www.haythammanna.net

          • mécréante dit :

            Mannaa c’est vraiment autre chose que le Ghalioun qui ne ressemble à rien et qui, a mon avis, a un poste universitaire de complaisance, par ses relations, et bass..

  16. rerdine dit :

    bonjour a tous .
    faisons confiance aux soldats du hezbollah ,pour garantir l’intégrité du sol libanais. Les usa et la bêtes sioniste connaissent le prix a payer .Je pense que pour l’instant la résistance laisse faire l’armée libanaise ,ils interviendront lorsque cela sera nécessaire .Je pense qu’un combat de l’ombre vas ce jouer et que beaucoup de ces assassins de terroristes internationaux,ces criminels de la démocratie ont de longues heures d’angoisse et de peur devant eux .Peut-être que quelque un seront prisonnier,si ce n’est déjà fait .Mais cette farce de démocratie qu’est l’Europe est entrain de déchirer sont masque , sont vraie visage nous apparait,c’est celui de la cupidité,du mensonge,de la bestialité et de sa servilité envers cette Amérique ,qui depuis sa création sur le meurtre a grande échelle de la nation indienne ,na engendré qu’une civilisation de dégénéré .
    vive la Syrie , vive la France .
    Un fils de France