• Actualité
  •  

À Beyrouth, le Pape, sur le fondamentalisme islamique et les livraisons d'armes, n'a pas donné dans le jésuitisme !   On pouvait reprocher à l'Église catholique et à son chef une certaine "réserve" sur le drame syrien, et notamment les conséquences qu'il pourrait avoir sur le sort des chrétiens locaux et, au-delà, orientaux. Il est vrai que Benoît XVI, parce qu'il est ouvertement un traditionaliste - parce qu'il est allemand même, pour certains excités - est dans le collimateur des médias. [...]



Benoît XVI à Beyrouth : contre le fondamentalisme et la livraison d’armes aux factions

Par Louis Denghien,



À Beyrouth, le Pape, sur le fondamentalisme islamique et les livraisons d’armes, n’a pas donné dans le jésuitisme !

 

On pouvait reprocher à l’Église catholique et à son chef une certaine « réserve » sur le drame syrien, et notamment les conséquences qu’il pourrait avoir sur le sort des chrétiens locaux et, au-delà, orientaux. Il est vrai que Benoît XVI, parce qu’il est ouvertement un traditionaliste – parce qu’il est allemand même, pour certains excités – est dans le collimateur des médias. Dans le contexte d’hystérie anti-Bachar que l’on connait, le seul fait d’élever la voix sur le sort des chrétiens orientaux pourrait être vite interprété comme un désaveu romain de la rébellion et donc – ipso facto comme on dirait au Vatican – comme un soutien indirect au gouvernement de Damas.

Du fondamentalisme comme « falsification » de la religion

Il y a aussi que, comme tous les responsables moraux ou politiques – nous parlons de ceux qui sont vraiment responsables – Benoît XVI marche sur des oeufs dans une région plus fragilisée que jamais par les conflits religieux et surtout leur instrumentalisation et exacerbation par nombre de puissances étrangères.

Eh bien, pour sa première journée en terre libanaise, le Pape n’a pas esquivé les questions qui pourraient fâcher pas mal de gens. Et il a donc parlé, pour la première fois aussi clairement, de la Syrie. Il a condamné le fondamentalisme religieux – autrement dit dans le cadre qui nous occupe, l’islamisme salafiste qui sévit dans les bandes armées, en Syrie, mais aussi dans le nord du Liban : « Le fondamentalisme est toujours une falsification de la religion (…) Chaque homme est une image de Dieu que nous devons respecter dans l’autre« . »Le message fondamental de la religion doit être contre la violence » a-t-il dit encore. Les paroles du Saint Père sont bien dans la doxa catholique, mais elles devraient sonner désagréablement à l’oreille d’un certain nombre de fous de Dieu dont certains sévissent à quelques dizaines de kilomètres seulement de cette ville de Beyrouth d’où le pape s’exprimait.

Benoît XVI aurait pu en rester là ce qui n’était déjà pas mal du fait de l’hostilité des milieux islamistes radicaux à sa personne même de chef de l’Église catholique, hostilité avivée par son controversé discours de Rastisbonne – enfin un bref passage de celui-ci. Mais il a fait plus, qualifiant l’importation d’armes – c’est implicitement de la Syrie qu’il s’agissait là – de « péché grave » qui « doit cesser une fois pour toutes« . Évidemment, le pape ne distingue pas là entre les livraisons d’hélicoptères russes à l’armée syrienne, et les trafics à destination de l’ASL depuis le Liban ou la Turquie, mais, compte tenu du contexte, c’est d’abord une pierre dans le jardin des soutiens occidentaux de la rébellion.

Allusion transparente à un pays voisin…

Sur le fonds de l’affaire syrienne, Benoît XVI a évité de condamner qui que ce soit, ce qui là encore risque de déplaire aux monomaniaques médiatiques et diplomatiques de l’anti-bacharisme. Il a salué les printemps arabes, qualifiés globalement de « cri de liberté« . Mais cette aspiration à la liberté, a-t-il ajouté, comporte un risque, celui d’oublier justement « un aspect fondamental de la liberté, la tolérance envers l’autre« . Et le souverain pontife de saluer au passage « l »heureuse convivialité, toute libanaise (qui) doit démontrer à l’ensemble du Moyen-Orient et au reste du monde qu’à l’intérieur d’une nation peuvent exister la collaboration entre les différentes églises ».

Ce n’est pas, ce nous semble, solliciter exagérément les propos du Pape que de dire que cet hommage à la coexistence religieuse au Liban résonne jusqu’en Syrie, dont tout le monde sait qu’elle est, ou était, l’autre grand exemple de pays multiconfessionnel à majorité musulmane, surtout depuis que la politique américaine a conduit à l’exode les chrétiens d’Irak. Si l’on pense que dans un contexte aussi électrique, chaque mot de Benoït XVI a été pesé avant que d’être prononcé, alors oui, nettement, le Pape a soutenu, à sa façon, la Syrie telle qu’elle est, et non pas telle que voudraient la transformer la majorité des insurgés sous influence wahhabite/salafiste/djihadiste.

Le chef de l’Église catholique va rester trois jours au Liban. On verra s’il aborde plus ouvertement encore le cas syrien. S’il le fait, il ne devrait pas dire plus que ce qu’il vient de dire à Beyrouth, qui est beaucoup. On verra s’il rencontre un homme comme Nasrallah, qui pratique concrètement, au sein de l’actuelle coalition gouvernementale libanaise, l’oecuménisme trans-communautaire, et qui a fait preuve d’une grande retenue depuis des mois, notamment face aux provocations des salafistes locaux et de leurs parrains hariristes. Et l’on aimerait être petite souris pour savoir ce qu’il aura dit à un Samir Geagea ou un Amine Gemayel, chefs de l’opposition chrétienne aux pro-syriens.

En refusant de renoncer à sa visite, dans un climat très difficile et encore aggravé par certaine récente provocation cinématographique israélo-américaine, Benoît XVI a déjà fait preuve de courage physique. En prononçant les condamnations que l’on sait, il a en outre montré du courage moral autant que politique.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

125 commentaires à “Benoît XVI à Beyrouth : contre le fondamentalisme et la livraison d’armes aux factions”

    • Michel dit :

      Syrie : Brahimi ne veut pas être l’homme du Qatar

      Par Georges Malbrunot le 13 septembre 2012

      Avant d’arriver à Damas, ce jeudi, le médiateur international de la crise syrienne, le diplomate algérien Lakhdar Brahimi, avait eu la veille au Caire une explication de texte houleuse avec le premier ministre qatarien, Hamad Bin Jassem, un des adversaires les plus résolus du régime syrien au sein de la Ligue arabe.

      Selon un diplomate arabe en Egypte, Brahimi a d’abord refusé l’invitation que HBJ – comme on l’appelle familièrement dans les chancelleries – lui a lancée de venir discuter dans sa suite de l’hôtel Four Seasons, aux côtés de Nabil al-Arabi, le secrétaire-général de la Ligue arabe. «S’il veut me voir, il n’a qu’à venir à mon hôtel», a sèchement répondu celui qui a remplacé le 1er septembre Kofi Annan en tant que représentant spécial de l’ONU et de la Ligue arabe pour tenter de régler la crise syrienne.

      Finalement, le Premier ministre du Qatar, qui dirige le comité ministériel sur la Syrie, s’est déplacé pour une rencontre à trois avec Arabi chez Brahimi. Mais, selon notre source, ce dernier a dit «non» aux principales exigences de son hôte qatarien.

      Pas question, comme le lui demandait HBJ de fixer une date limite à sa mission en Syrie. Pas question, non plus, d’un transfert du pouvoir imposé par certaines puissances. «Je ne travaille pas comme ça», a fait valoir Brahimi au grand manitou de la diplomatie qatarienne. «Je suis l’envoyé personnel du secrétaire-général de l’ONU, je ne veux pas qu’on me fixe des limites», a-t-il expliqué.

      Finalement, HBJ a quitté la salle, en colère, et son ambassadeur n’a pas participé à la réunion qui eut lieu ensuite entre les ambassadeurs arabes et Brahimi. Une source proche du Premier ministre qatarien a toutefois démenti l’existence d’une altercation entre les deux hommes, ainsi que toute volonté de Doha de « dominer les débats » au sein de la Ligue arabe.

      Nul ne sait encore quelles sont les idées du diplomate algérien pour sortir de l’impasse en Syrie. «Il ne nous en a pas fait part», confirme le diplomate arabe. «Brahimi nous a dit, en revanche, qu’il voulait voir tout le monde avant de proposer une solution, qu’il voulait inclure tous les protagonistes du conflit, y compris les Iraniens, à un processus de négociation. Il ne veut pas, non plus, se lier avec les plans déjà mis sur la table comme celui de Kofi Annan».

      Y parviendra-t-il ? Lui-même ne se fait guère d’illusions, comme il l’a déclaré dans un de ses rares entretiens avec la presse. Une chose est sûre : ce diplomate chevronné affiche une grande prudence. Il parle d’un «changement inévitable» en Syrie, mais se garde bien de nommer Bachar el-Assad.

      En fait, selon un membre de son équipe, pour cette très délicate mission, Brahimi souhaitait n’être le représentant que de Ban ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU. Mais il a dû céder aux pressions. Il a également dû accepter de reprendre dans son équipe le diplomate palestinien, Nasser al-Qidwa, dont il voulait se séparer, parce que jugé «trop proche du Qatar». Mais là aussi, il a dû reculer face aux principaux pays du Conseil de sécurité, États-Unis, Grande-Bretagne et France.

      Sa première rencontre à Élysée avec François Hollande fin août s’est d’ailleurs plutôt mal passée. «Quand il a proposé aux Français de dissoudre le groupe des Amis de la Syrie, de laisser tomber le plan Annan, et de repartir de zéro, les Français lui ont clairement dit qu’il n’en était pas question», explique le membre de son équipe.

      Brahimi compte ouvrir un bureau à Damas, et en confier la responsabilité à son numéro deux, Mokhtar Lamani, un diplomate marocain, qui a travaillé avec lui à Bagdad en Irak quand l’Algérien était représentant de l’ONU en 2004.

      L’émissaire international doit rencontrer Bachar el-Assad demain vendredi.

  1. Maroquino dit :

    Ce Pape dit beaucoup de chose, il n’en pense pas moins le contraire. Sa aurait peut être mieux sonné de la bouche d’un Jean Paul 2.

    • Dedieu dit :

      Benoît XVI n’est pas traditionaliste, mais il est bien plus près du dogme que ne le fut Jean Paul II (qui pour les traditionalistes est un gnostique). Quand à vos paroles méprisantes Maroquino, elles ne donnent pas envie de dialoguer, mais plutôt de sortir l’épée pour vous trancher la langue. Il n’y aura probablement plus de pape traditionaliste (qui appellerait à la croisade pour libérer Jérusalem). En ces temps derniers, règne sur terre le malin, nous ne pouvons plus que prier pour le salut des âmes et le retour du Christ.

      • Ulpien dit :

        Mais constatons au moins une chose: Le Pape Benoît n’a pas dit « Bachar doit partir »…

        • Depositaire dit :

          Pour être franc, je suis agréablement surpris des déclarations du Pape. Il est vrai que jusqu’à présent il était resté assez réservé sur la situation en Syrie. Qu’il ne prenne pas ouvertement position pour le régime de Bachar el Assad est normal. Sa fonction se veut au delà d’un esprit partisan quel qu’il soit.

          Il a pris position sur l’essentiel en tant que chef religieux. Condamner le fondamentalisme et condamner le trafic d’armes. Et tout ceci au Liban à quelques dizaines de kilomètres du conflit syrien. Il faut lui reconnaître ce courage. Est-ce à dire qu’il sympathise avec l’Islam ? C’est beaucoup dire. Mais au moins, il a reconnu implicitement la cause du conflit et de sa pérénité. Ce n’est pas rien.

        • chb dit :

          Il a peut-être réalisé enfin que des chrétiens syriens ne sont pas trop en faveur du bouleversement en cours.
          D’autant que Juppé, qui proposait généreusement de les accueillir en Europe, a perdu la clé des hébergements d’urgence.

  2. salam dit :

    Prions pour que sa visite se passe sans heurt.
    Le programme de son séjour est connu de tous. Il reste dans les régions « chrétiennes » mais même là, il n’est pas à l’abri d’un « fou de Dieu ».
    Je n’aimerai pas qu’il lui arrive malheur sur la terre de mes ancêtres !

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Bonjour Salam,

      Nous pouvons très bien comprendre la crainte de certain d’entre vous.
      C’est une Grâce Divine que Le Saint Père soit en ce moment chez les enfants d’Orient et croyez qu’il ne lui arrivera rien.
      Cette visite  » Extraordinaire  » doit être reçu comme un Bien Fait
      Cordialement M.A.D

    • hachem dit :

      il n y a de fous de dieu que ceux fabriques par les américains mon ami. je suis musulman et libanais et je sais de quoi je parle.

      • Dyana dit :

        M.hachem vous çetes libanais alors est-ce-que vous avez entendu qu’est-ce qu’elle a dit mme mouawad sur aljadeed.tv cet aprés midi elle est vraiment deséquilibrer.

  3. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    La présence du Saint Père si proche de la Syrie représente pour moi beaucoup d’aspiration.
    Je ne suis pas du tout surprise par la teneur des propos car nous étions dans cette attente, nous imaginons l’espoir que cette déclaration à sans aucun doute donné à nos amis syriens autant chrétien que musulmans.

    Comme l’écrit Louis Denghien dans cet excellent article :
     » Et l’on aimerait être petite souris pour savoir ce qu’il aura dit à un Samir Geagea ou un Pierre Gemayel, chefs de l’opposition chrétienne aux pro-syriens. »

    Sans aucun doute, une allusion à l’avant veille de la date anniversaire des 30ans du massacre de Sabra et Chatila — deux camps de réfugiés palestiniens de Beyrouth-Ouest — a été perpétré, du 16 au 18 septembre 1982.

    Gardons l’Espérance M.A.D

  4. Cedric L. dit :

    Il est surtout intéressant de voir qu’on parle du pape là où il n’a… presque aucune influence… c’est encore triste que les presses parlent du pape et de ses visites en Orient comme extraordinaires : elles n’ont d’extraordinaires que le fait qu’elles permettent aux médias de définir le pape comme porte-parole des chrétiens d’Orient… ce qui est une idiotie sans pareilles…

    Seuls les Maronites (majoritairement concentrés au Liban) et quelques communautés catholiques (Irak, Syrie, Liban, Jordanie) reconnaissent sa légitimité comme chef de l’Eglise. Les autres courants, les principaux soit dit en passant, n’y voient qu’un chef des autres chrétiens. Le patriarche copte d’Egypte, décédé il y a peu, Chenouda III, avait clairement chassé, et le mot est fort mais réel, les papes Jean Paul II et Benoit XVI de là où ils n’ont aucune légitimité : en Orient. Les grecs orthodoxes, comme les syriaques, arméniens, etc… ne reconnaissent en aucun cas les papes de Rome mais se tournent vers leurs propres autorités.

    Il serait temps donc que la presse cesse de présenter les visites de Benoit XVI comme celle d’un chef de tous les chrétiens d’Orient. Leur simplisme est à se demander si ils le font exprès…

    Cedric.

    Cdt.

    • Louis Denghien dit :

      Encore du pinaillage pour faire renseigné : dans le contexte actuel, Benoît XVI est le chef de file « naturel » de toute la chrétienté d’Orient, par-delà les vieilles querelles entre orthodoxes et catholiques…

      L.D. & Infosyrie

      • stephanie dit :

        je pense qu’il a fort raison: la venue du pape n’est un événement pour beaucoup de chretiens, en syrie également. Sa venue est plutôt anodine en réalité. Ses dires n’ont pas beaucoup de porte en syrie, surtout que en réalité il y’a quand même passablement de chretiens parmis la révolte pacifique en syrie, donc le pape…

        • Louis Denghien dit :

          Bien sûr, Stéphanie, la visite du Pape au Li!ban n’a aucune importance pour les chrétiens d’Orient, abandonnés des gouvernements occidentaux et menacés toutes parts par les racailles salafistes qui ont votre préférence. Vous n’êtes pas une opposante, vous êtes un bêtisier !

          L.D. & Infosyrie

          • Stéphanie dit :

            Vous ne comprenez ni mes propos ni ceux de Cédrick et ensuite vous nous insultez! C’est quoi qui est difficile à comprendre dans le fait que la visite du pape est un non-évènement pour la majorité des chrétiens d’Orien? La majorité ne reconnaissent pas la légitimité du pape de Rome. En résumé, la visite du pape est un non-évènement.

            Dès fois, je me demande ce qui est si dccile à comprendre…

          • Louis Denghien dit :

            Malheureusement (pour vous), vous traiter de crétine est vous définir scientifiquement, bien plus que vous insulter. Vos êtes la version féminine de notre mascotte opposante Samy. À moins que…

            Quant aux propos et à la démarche de Cédric, ils sont assez compréhensibles, et même transparents, et nous rappellent un Candide de jadis… Rien de nouveau sous ce soleil-là non plus.

            L.D. & Infosyrie

          • Stéphanie dit :

            T’as aucun argument solide, Louis Denghien. Donc, il te erste que els insultes et nous dire que nous sommes la réincarnation d’autres opposants qui ont été éjectés du site.

            Pour ce qui du fond des propos, c’est pourtant si simple à comprendre: la visite du pape est un non-évènement pour la majorité des chrétiens d’orient, car la majorité ne reconnaissent pas le pape de Rome.

          • Louis Denghien dit :

            Allez, en prison pour médiocrité, comme disait Montherlant…

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Stéphanie

            Vous dites des stupidités.
            La venue de Pape au Liban est toujours un événement, non seulement pour les chrétiens de l’église latine, mais aussi tous les chrétiens d’Orient même pour les musulmans.

            Dois-je vous apprendre comment Jean-Paul II a été reçu à Damas ?
            Il fallait voir la foule, il y avait plus de musulmans que de chrétiens.
            Il était le première PAPE à visiter une mosquée, c’était la mosquée des Omayades à Damas, il s’est déchaussé par respect pour l’islam et les musulmans et il a prié devant la mausolée de Jean-Baptiste (prophète Yaha en arabe) et il a ambrasse le Coran. Je possède des timbres de sa visite historique à Damas.

            Voici le comportement du Pape Jean-Paul II dans les lieux sacrés musulmans, mais que font vos amis, les fous d’Allah, amis de Hollande dans les églises syrienne ou dans les lieux saints chiites en Syrie comme Sayda Zainab à Damas ou la mausolée de l’imam Mohsen à Alep ?

            Cultivez-vous avant de venir raconter des stupidités sur infosyrie.
            Ici, contrairement aux médias porte-parole du gouvernement, les gens son bien informés.

            Cécilia, fille de Damas, fièrement syrienne !

          • Cécilia dit :

            A lire

            « prophète Yaha pour les musulmans »
            Pour les arabes chrétiens « Youhanna al-Maamadan.

            Désolée, comme toujours, c’est la faute de la vitesse !

          • Omar dit :

            Cécila, la mosquée des Omeyades habrite le tombeau d’un grand chrétien, donc cette mosquée comme vous dites si bien est une église chrétienne à la base. De plus, c’est la troisième venue de pape au Liban dans l’histoire seulement, donc on ne peut pas dire que le Liban est très prié par les papes.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Stephanie,
          Vous êtes une Chrétien Syrienne pour affirmer cela ?
          Ou alors il faut être d’une athéisme primaire pour avancer ce que vous annoncez là !

          • Cécilia dit :

            Encore !!!!!!!!!

            A lire :

            - « Il a embrassé le Coran ».
            - « les gens sont bien .. » le « t » a sauté.

            En plus, j’ai du problèmes avec le clavier !

          • Cécilia dit :

            Stéphanie

            Voici le traitement accordé au lieux saints par vos amis démocrates wahhabites. Un seul exemple par des dizaines rien qu’en Syrie, l’attaque de Saida Zainab dans la banlieue de Damas, une mausolée consacrée à la petite fille du prophète, le dernier en date du 13 septembre dernier et chaque fois l’armée syrienne repousse ces démocrates demandeurs de « la liberté à main nue » sauf de bombes, ils reviennent.
            Mais aux diables, pourquoi vouloir détruire la beauté et tuer la paix?
            « Allah est beau et aime la beauté », laissons la laideur aux diables !
            Dieu est un amour et paix, laissons la haine aux sataniques !

            Reportage exclusif de la chaine al-Alam avec leur correspondant, Hussein Murtada à Damas où les images tournées sont sur la Place al-Hujaira où se trouve la mausolée et plusieurs civiles ont été tués par les amis de Hollande :

            http://www.youtube.com/watch?v=QSfJo2gpYMI&feature=plcp

          • Cécilia dit :

            Et voici un autre visage d’un islam beau, tolérant et démocrate dans le pays du « dictateur syrien ». Il s’agit du Grand Mufti de la Syrie, Ahmad Badr al-Din Hassoun :

            - Concerne le film qui porte atteinte au prophète, le Mufti Hassoune affirme que ce film est un sale jeu visant à provoquer les Musulmans pour investir leur réaction pour noircir l’image de l’islam et les les musulmans. Nous avons déjà vu arriver cela plusieurs fois et chaque fois on oublie la cause pour ne pas parler que de la réaction des musulmans.

            - « Il faut que le monde arabe et musulman soit attentif à ce sujet et ne joue pas ce jeu ». Dit-il.
            De même, il appelle les organisations internationales à élaborer une loi contre ceux qui portent atteinte aux symboles religieux, islamiques ou chrétiens, au prophètes Moïse ou Ibrahim, en vue d’une position internationale contre toute offense visant toute chose sacrée.

            - Il a évoqué dans ce sens le film hollywoodien qui présenta Jésus et la sainte Vierge dansant. « Les chrétiens ont gardé le silence, mais nous avions interdit l’entrée de ce film en Syrie en respect du saint christ », dit-il.

            Hassoun insiste que l’affaire du film d’aujourd’hui n’est pas celle d’un gouvernement, mais des institutions et d’organismes qui étudient le monde arabe et musulman et cherchent à provoquer la sédition et faire des Musulmans des tueurs comme c’était à Benghzi noircissant ainsi l’image de la religion musulmane et il ne faut pas tomber dans leur piège.

            Hassoun invite le monde arabe et musulman à la vigilance et appelle « la ligue arabe, de l’OCI et et de la Ligue du monde islamique à remplir leur rôle, eux qui se sont réunis non seulement une, mais cinquantaine de fois pour la Syrie, pour la destruction de la Syrie, l’ONU s’est réuni 20 fois, et les ministres arabes des affaires étrangères 50 fois », s’est exclamé le Mufti Hassoun, réitérant « la position sage et ferme de la Syrie, gouvernement et peuple, envers tels actes, et ce depuis le lancement des caricatures danois ». « Nous refusons l’attaque de tout prophète et toute religion » dit-il.

            Lien vidéo sur le discours du Grand Mufti depuis Moscou :

            http://www.youtube.com/watch?v=reoj_n-2hN8&feature=youtu.be

            Voilà notre Islam en Syrie, sagesse et fermeté.
            Vive le Grand Mufti syrien !
            Vive l’islam syrien !

          • Cécilia dit :

            Après les lieux du cultes chiites, voici aussi le traitement accordé aux lieux du culte chrétiens en Syrie par vos amis démocrates wahhabites demandeurs de liberté « à main nue »:

            http://www.youtube.com/watch?v=AHRM-NbZsrQ&list=UUJWeFai4nRgXWbKNxqRYkKg&index=5&feature=plcp

          • mécréante dit :

            Je vous en prie Madame Marie Adélaïde DUGLAN !
            je suis athée syrienne et je n’ai rien dis de tout ça !!
            inutile d’insulter les gens…

        • Cécilia dit :

          C’est fort probable que Stéphanie soit chrétien(ne), mais Syrienne, NON, absolument NON.

          Ce(tte) Stéphanie a l’air moukmouk.

        • EAUX TROUBLES dit :

          La venue du Pape au Liban est EN SOI un évènement, d’autant plus au Liban.
          Et particulierement en ce moment. Qu’il soit ou non reconnu par les Églises Locales. En ces temps difficiles, les chrétiens d’Orient ont a cœur aussi d’entendre le discours papal, et aussi d’être entendus. ET il est intéressant ce discours, puisqu’il revient a dire également ce que disent les Russes depuis le début du conflit.

      • vilistia dit :

        Il n’y a pas de querelles ….oeucuménisme. Point.

        L’orthodoxe que je suis remercie le Pape. Point.

        • stephanie dit :

          tu es athee, voilà pourquoi.

        • Jean-Dominique dit :

          Louis, vos articles politiques sur la Syrie sont super, excellents, hors-classes. Mais sur la religion vos commentaires n’ont pas le même brillant.

          N’oublions pas que les chrétiens d’orient savent que ce sont les chrétiens d’occident qui leur ont toujours apportés malheur.

          D’abord, les croisades – le sac inégalé à ce jour de Constantinople en 1204 par les croisés – puis l’occupation. La colonisation et maintenant l’ingérence humanitaire.

          Comme l’avait fait remarqué Michel Aoun, partout où les occidentaux sont venus les chrétiens d’orient ont disparus; Palestine, Iraq…

          • Louis Denghien dit :

            Sans doute mais qu’est-ce que tout ça change à la stature spirituelle du Pape, singulièrement en ces lieux et en ces temps ? Les chrétiens orientaux ont besoin au moins de cet Occidental-là… Et je ne suis pas croyant, et assez critique envers l’Église (et l’Occident d’ailleurs).

            L.D. & Infosyrie

    • Nairod dit :

      C’est absurde « la visite du pape un non évenement »…effectivement, en occident on essaye d’en faire un non évenement pour éviter aux occidentaux de culture chrétienne de se demander pourquoi on arme les salafistes wahabittes. Se poser les bonnes question.

      Il passe pratiquement inaperçu dans les médias et ses propos ne sont pas soulignés. L’occident est du côté salafiste et les propos du pape ne l’arrange.

    • Louis Denghien dit :

      Mais cet article brode pour la dixième fois sur les mêmes arguments. On en tirera peut-être, secouant notre lassitude, un article mais dans l’immédiat vous pouvez toujours consulter sur le site celui intitulé « Juste une mise au point », mis en ligne dans la rubrique « Décryptage » le 7 octobre 2011 et qui répondait dèjà à L’Express, tiens !

      L.D. & Infosyrie

      • roland dit :

        Cet article pourrait servir d’exemple pratique sur le stratagème (est-il parmi les 32 stratagèmes de Schopenaurer ? http://www.philo5.com/Mes lectures/Schopenhauer, L’art d’avoir toujours raison.htm )consistant en jouant sur le vocabulaire de transformer toute vertu en vice et toute qualité en défaut, exemple classique : dans un livre de 1902 de Fernand Nicolay « est-il même une vertu ou une qualité qui ne puisse être présentée comme un défaut ? Nous ne le pensons pas. C’est ainsi que l’on voit certaines gens à l’esprit étroit et haineux pour qui les mots élogieux et les termes bienveillants semblent définitivement rayés de la langue.
        Dans leur vocabulaire détestable :

        La bonté s’appelle : faiblesse

        La persévérance entêtement

        L’habileté ruse

        Le courage témérité

        L’activité enfièvrement

        La générosité ostentation

        Le pardon platitude

        La franchise insolence

        La politesse flatterie

        L’élègance fatuité

        La conversation bavardage

        Le silence bouderie

        Le calme paresse

        Et la réserve bêtise !

      • LafleurJs12 dit :

        Et au fait Hala K.comme on le sait tous ici est cette soeur de Basma k. qui vient d’entrer en humanitaire après avoir été jetée du CNS par les chefs machos qui, très successifs, y jouent à la chaise musicale (au point qu’on ne sait plus qui est le chef provisoire et que cela donne le tournis aux très bien intentionnés « amis du peuple syrien ». Cette conversion désormais modeste discrète autant que silencieuse à l’humanitaire, est sans doute parce que Fabius-Hollande ont dit qu’ils feraient en Syrie(sic) de l’humanitaire et rien que de l’humanitaire et de la livraison de lunettes de vision nuit(sic) ! Grande soeur s’est dit qu’il y avait une place chaude à prendre et dans doute un job à gérer les millions que la France a dit avoir débloqués(dit mais pour ce qui est du débloquage !) mais là où il y a ou peut avoir du dollar ou de l’euro et du passage assuré sur petit écran : miam, miam…!
        l’humanitaire donc après avoir été formée à la Fondation Ford pour tout autre chose mais bon…il n’y a que les sottes qui ne changent pas d’avis et ce n’est pas moi qui dirait ou écrirait surtout à cette heure tardive que les dames Kodmani n’ont rien dans le crâne et pas de suite dans les idées !
        Alors pour la cadette Hala K., c’est semble-t-il- l’écriture d’articles qui la passionne dans ces journaux multiples en panne de ce genre d’analyses et d’infos et qui ont besoin de cette prose particulière sans avoir en plus à censurer ! Le sujet marche bien et depuis toujours dans nos grands médias: manipulations, délations et infos fantaisistes pour égarer le lecteur déjà déboussolé et stressé. N’oublions pas : savon d’Alep et boycott et d’autres révélations du genre et il y a déjà des mois sur l’absence totale de médicaments dans les pharmacies syriennes, manque de nourriture sur les marchés syriens et famine, vente de l’essence aux gens par les militaires de l’armée syriennes qui n’avaient déjà plus un quignon de pain pour se nourrir ! pas un mot par contre sur les sujets qui fâchent: rapts et rançons, insécurité, vols, pillages et destruction systématique des usines et autres centres de l’économie syrienne !
        Cette « journaliste spécialiste de la Syrie » comme l’indique gentiment l’Express, n’a pas cessé de répandre ses informations et analyses profondes dans nos quotidiens ex :( Libération) ou magazines( Express) – au fait « magazine » Cécilia ce joli mot lui aussi d’origine tout à fait arabe comme « rame » pour nos rames de papier à faire des journaux- Donc de ce fait et grâce à ces articles pertinents, peu à peu elle devient journaliste spécialisée ! C’est pas facile de se faire un trou en France dans le métier. Mieux vaut écrire dans le sens qui plait aux politiques successifs mais si semblables qu’on n’a pas à changer son fusil d’épaule ou comme le disait si bien Dutronc de retourner sa veste mais toujours du bon côté. Celui qui est en velours permet de faire carrière ! C’est pas Madame Skandrani que notre  » journaliste spécialiste bientôt de tout le M.Orient » allume avec tant d’assurance et d’élégance dans sa prose expresse qui sera un jour sa consoeur à l’Express, au Figaro ou à Libé ! Mais bon autant prendre le soin de ne pas avoir d’ennemis, tant dans les médias bien de cheux nous que ceux à la soupe saoudienne ou qatari ! Et c’est plus sûr pour éviter le censeurs !

    • Merrick dit :

      Article de « Hala Kodmani » sœur de « Bassma Kodmani » … tout est dit !

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Cet article est la prose d’un pisse vinaigre qui détruirait les aciers les plus durs avec ses acides !

      • Marie-Christine dit :

        Oui Madame DUGLAN, ce sont des pisse-vinaigre, car ils sont deux « auteurs » officiels, mais « l’acide corrosif » c’est d’abord contre eux qu’il risque bien de se retourner : quand on « pisse », attention au vent !
        Nulle volonté de grossièreté de ma part, vous l’aurez bien compris.
        Bien à vous.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Marie-Christine,

          J’ai déjà écrit mes pensées à plusieurs reprises sur l’histoire de la Chrétienté d’Orient et de lire que certains arrivent jusqu’à l’associer à la croisade du christianisme c’est trop pour moi !

          Il faut bien comprendre une seule chose qui est fondamentale:

          Quand un Pape comme Benoits XVI est en Terre Sainte, il parle en tant que Saint Père de la Chrétienté Originelle…Pas au nom du christianisme originel.

          Je pense que Paul VI et Jean Paul II n’était pas du tout dans le même cas de
          figure lors de leurs voyages .

          Toute les Eglises d’Orient font parties de La Chrétienté, elles sont la fibre de la Chrétienté.
          Même si ce voyage était prévu depuis deux ans il arrive à point nommé.

          Est le moins que nous puissions dire:
          C’est un Message de la Grâce Divine autant aux Musulmans qu’aux Chrétiens pour s’insurger contre tous les fondamentalismes religieux.
          Cordialement à vous,
          Marie Adélaïde

          • Marie-Christine dit :

            Bonjour chère Madame,

            En premier lieu, je pense qu’il y a eu méprise de ma part dans ma réponse à vos propos que je croyais se rapporter au torchon de l’express dont un des auteurs est une soeur Kodmani, mais à la rigueur, mon message pouvait presque être transposé…
            D’autre part, il semble bien que c’est vous qui aviez raison en ce qui concerne le grossier et provocateur film anti-islam (autre post) : il apparaît de plus en plus qu’il n’est pas le fait d’un seul individu isolé israélo-américain, mais d’un « cartel » malodorant d’associations de Chrétiens fondamentalistes américains, d’Américains d’origine égyptienne, coptes militants anti-islamiques, de milieux sionistes, et même d’un réalisateur de films pornos… Imposture répugnante et provocatrice apparemment mûrie , et volontairement explosive, par ce conglomérat nauséabond aux ramifications politiques, de la « guerre à l’islam » aux Etas Unis (« l’exploit » de ce film n’est qu’une pointe d’iceberg).

            Voici les dernières informations d’aujourdhui rapportées sur le net

            « Le film anti-islam tourné en Californie par une association chrétienne et un cinéaste porno
            Par AFP | AFP – il y a 4 heures.. .

            Le film anti-islam qui enflamme actuellement le monde arabe a été tourné sous le titre de « Guerriers du désert » près de Los Angeles, par une organisation caritative chrétienne, un copte condamné pour fraude et, selon la presse, un réalisateur de films pornographiques.
            Le film a été tourné en 2011 dans la ville de Duarte, à 45 km à l’est de Los Angeles, avec la collaboration du copte (chrétien d’Egypte) Nakoula Basseley Nakoula, 55 ans, qui habite à Cerritos, à 40 km au sud de Los Angeles. Nakoula Basseley, condamné en 2009 pour fraude bancaire, fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire pour avoir violé les restrictions imposées à sa liberté conditionnelle, ont indiqué vendredi des sources gouvernementales.
            « L’affaire est en révision », a déclaré à l’AFP un porte-parole du tribunal de Washington.
            Le film a apparemment été réalisé par Alan Roberts, 65 ans, un réalisateur de films pornographiques et d’action à petit budget intitulés « La jeune Lady Chatterley II » ou « Karaté Cop », par exemple, révèle le site web Gawker.
            D’après Gawker qui a interrogé des membres de l’équipe de tournage du film « Innocence of Muslims », les acteurs affirment avoir été trompés, croyant jouer dans un film de fiction épique, et découvrant ensuite qu’un doublage avait transformé leurs répliques en propagande anti-musulmane.
            Initialement, les rôles principaux attribués par Alan Roberts à ses acteurs s’appelaient George, Condalisa et Hillary, mais la version finale du script les faisaient interpréter le prophète Mahommet et d’autres personnages du Coran.
            Le film a été ensuite promotionné par des coptes par des chrétiens évangéliques antimusulmans de droite, tel Morris Sadek, Egypto-américain, et le pasteur de Floride Terry Jones, connu pour avoir brûlé publiquement des exemplaires du Coran.
            Le militant chrétien anti-musulman Steve Klein, consultant sur le film, est l’une des rares personnes qui ait reconnu publiquement sa collaboration au film, dans un entretien avec l’AFP. Mercredi, il avait nié l’implication d’Israël dans la production et assuré que l’auteur du film « Sam Bacile » — un pseudonyme, a-t-il reconnu — était mortifié par le décès de l’ambassadeur américain en Libye lors de l’attaque du consulat de Benghazi.
            « Sam Bacile », s’affirmant israélien, avait assuré être l’auteur du film mardi dans une interview au Wall Street Journal.
            Nakoula Basseley a lui aussi reconnu sa collaboration en tant que producteur du film, tout en déclarant vendredi à la radio américaine en arabe Radio Sawa ne pas regretter ce tournage. « Non, je ne le regrette pas. Je suis attristé par la mort de l’ambassadeur (des Etats-Unis en Libye, NDLR) mais je ne regrette pas d’avoir fait » ce film, a-t-il dit.
            Selon des documents judiciaires dont l’AFP a eu copie, il a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.
            La maison de Nakoula Basseley est depuis mercredi sous surveillance policière et entourée par les journalistes. Malgré les violentes manifestations anti-américaines que son film a provoquées dans le monde entier, il bénéficie d’une protection de la Constitution et de son 1er amendement sur la liberté d’expression qui interdit les poursuites pour des propos insultants ou diffamatoires.
            L’autorisation de production du film a été délivrée au nom de Media for Christ (Médias pour le Christ), a indiqué à l’AFP un responsable de LA Films, le bureau qui fournit ces autorisations.
            Le président de cette association, dédiée à « faire briller la lumière de Jésus » sur le monde, est l’Egyptien de religion copte Joseph Nassralla Abdelmasih.
            La vice secrétaire-générale de Duarte, Karen Herrera, a confirmé à l’AFP que Media for Christ avait son siège dans la ville mais démenti qu’un tournage y ait eu lieu avec une autorisation à ce nom.
            « Le seul document émis par la municipalité concernant Media for Christ est une attestation de présence à Duarte depuis 2006. Mais aucune autorisation de tournage », a-t-elle dit. « Pour tourner en extérieur, il faut y être autorisé et ils n’ont demandé aucune autorisation », a-t-elle répété.
            Le site Internet et la page Facebook de l’organisation, encore consultables vendredi matin, ont disparu en milieu de journée, a constaté l’AFP.
            Des policiers de Duarte ont affirmé que des « patrouilles » allaient être organisées autour des locaux de l’association, ce qu’a refusé de confirmer un porte-parole de la mairie interrogé par l’AFP.
            Le film « Innocence of Muslims » (« L’Innocence des musulmans »), production amateur à petit budget, a provoqué de violentes manifestations et une dizaine de morts dans le monde musulman. Il se veut une description de la vie du prophète Mahomet, et évoque notamment les thèmes de l’homosexualité et de la pédophilie.
            Articles liés.
            La genèse du film anti-islam peu à peu mise au jour
            Un copte condamné pour fraude bancaire lié à la vidéo anti-islam
            Film anti-islam : aux Etats-Unis, sur la piste du réalisateur Sam Bacile
            « L’Innocence des Musulmans », un brûlot amateur
            Une actrice de la vidéo anti-islam dit avoir été trompée
            EGYPTE. Les Frères appellent à manifester contre le film anti-islam
            Journée à haut risque dans le monde musulman »

            En ce qui concerne votre post présent sur le voyage du pape au Liban, j’apprécie votre message oecuménique. Je dois vous avouer qu’ayant pris mes distances depuis longtemps avec la religion catholique et son église, la Papauté n’est en général pas « ma tasse de thé ». J’ai en général beaucoup de réserves sur le caractère et la portée de spiritualité des interventions papales, ayant plus l’habitude de les analyser en termes politiques. Cependant, dans le cas présent, je souscris assez entièrement à l’analyse de Louis dans son article.
            Bien à vous.

          • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

            Marie Christine,

            Pour qu’il n’y ai pas de confusion, car pour moi ce n’est pas évident d’arriver à suivre tous les commentaires, ma réponse :
            Cet article est la prose d’un pisse vinaigre qui détruirait les aciers
            les plus durs avec ses acides !

            s’adressait à bassel dit :
            14 septembre 2012 à 18 h 27 min

            infosyrie on a besoin de vous sur cette article pitoyable.

            http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-la-legion-francaise-d-assad_1160179.html

  5. Merrick dit :

    Concernant le Liban, voilà une nouvelle encourageante qui montre que ce pays n’est pas complètement « saadharirisé »

    « L’armée libanaise libère quatre militaires syriens kidnappés par un groupe terroriste armé » :
    http://www.french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=7720&cid=287

  6. vilistia dit :

    Vidéo anti-islam : une des actrices s’explique

    L’actrice Cindy Lee Garcia, qui joue une femme dont la fille est proposée en mariage à Mohamet,assure qu’elle ignorait que le film était une propagande anti-musulmane, ajoutant que des dialogues avaient été doublés après le tournage. Selon elle, « il n’y avait rien sur Mahomet ou les musulmans » dans le film qu’elle a tourné.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=eZ59YROHv5c

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Bonjour Vilistia,

      C’est information est bien possible et cela ne me surprendrait pas plus que ça… Il faut jamais sous estimer l’adversité !

      • roll dit :

        @Madame Marie Adélaïde DUGLAN

        « Il faut jamais sous estimer l’adversité ! »???!

        Je ne comprends pas ce que vous voulez dire en employant le mot « l’adversité » dans le contexte de votre phrase.

        Au singulier avec un article défini, « Adversité » signifie:des circonstances malheureuses (comme un deuil, un revers de fortune…) s’imposant comme une épreuve à subir ou à surmonter.

        Je ne pense pas que c’est ce que vous vouliez dire, ici, en employant ce mot.

  7. vilistia dit :

    Pierre Dortiguier « Le film anti-islam provoque les musulmans pour justifier une intervention des Etats-Unis » -

    vidéo en français

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ETb3cWLKW1A

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Heureusement, Washington pose les questions qui comptent. L’attaque de leur ambassade à Benghazi leur paraissant orchestrée et nullement spontanée, la piste… d’Al-Qaida est soigneusement explorée.

      « Il y a des détails encore assez flous, mais clairement on a la signature d’Al-Qaïda », a estimé le président républicain de la commission du renseignement au Congrès, Mike Rogers, interrogé sur la chaîne CNN.

      Depuis le 11 septembre, on n’entend guère parler que d’Al-Qaida, tandis que les intérêts d’un certain pays du Proche-Orient ne sont jamais explorés.
      Un pays qui regrette que les États-Unis ne soient pas décidés à attaquer l’Iran et qui a tout à gagner à susciter dans l’opinion publique américaine la peur de tout ce qui est musulman.
      C’est là que la personne de Sam Bacile, avec sa double identité de copte égyptien ou d’israélo-américain, selon les sources, devient particulièrement intéressante.
      Donc une affaire à suivre …

      • Marie-Christine dit :

        Non, c’est un israélo-américain qui se terre maintenant dans sa maison de Los Angeles et qui bénéficie, information des médias, d’une garde de protection de l’Etat !

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Marie Christine,

          Je vous communique une information que je viens de trouver.
          ( Le réalisateur du film « L’innocence des musulmans » aurait décidé de se cacher, craignant pour sa vie. Cet homme se qualifie d’Américano-Israélien et se fait appeler Sam Bacile, un pseudonyme. Sa vraie identité reste un mystère.)

          Un nom a été avancé par les médias américains, celui d’un copte vivant dans la banlieue de Los Angeles, Nakoula Basseley Nakoula: il serait le responsable de la société de production du film. Cet homme a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.

          Un journaliste de l’Agence France Presse s’est rendu au domicile de M. Nakoula, devant lequel étaient stationnés plusieurs véhicules de la police et du shérif de Los Angeles. La famille a refusé de parler aux quelques journalistes présents. Mais la porte d’entrée de la maison présente une similitude flagrante avec une porte apparaissant dans plusieurs scènes du film.

          Steve Klein, consultant sur le film, a nié l’implication d’Israël dans la production et a assuré que « Sam Bacile » était mortifié par le décès de l’ambassadeur américain en Libye.

          Dans un entretien au Wall Street Journal, mardi, « Sam Bacile » s’en était pris à l’islam, qu’il qualifiait de « cancer ». « C’est un film politique. Pas religieux », ajoutait-il, précisant l’avoir tourné avec 60 acteurs et une équipe de 45 personnes.

          cordialement
          M.A.D

          • Marie-Christine dit :

            Vous avez raison, ma réponse était trop simpliste ! J’ai transmis plus haut dans les commentaires les dernières informations qui apportent de l’eau à votre moulin, des « eaux » pas mal nauséabondes !

    • Dyana dit :

      il sont ou les gardiens de Haramayin Al charifayin, pour défendre l’islam.

  8. bassel dit :

    cet dsl

  9. RoyL dit :

    > Du fondamentalisme comme « falsification » de la religion

    http://www.voltairenet.org/Dagestan-Syria-comes-to-Russia
    Dagestan: Syria comes to Russia…
    by F. William Engdahl
    13 September 2012

    [... T]hroughout the entire Islamic world today, a wave of hate
    is being unleashed in the name of Islamic fundamentalism that
    could bring a new world war. This is the consequence of the
    Greater Middle East Project put in play in 2010 and earlier by
    circles in Washington, London and Tel Aviv. [...]

    [...] « Everyone thinks that Islam is this fanatical religion, but
    it is not,” Loftus [former US Justice Department Nazi researcher
    John Loftus] continues. “They think that Islam—the Saudi version
    of Islam—is typical, but it’s not. The Wahhabi cult has been
    condemned as a heresy more than 60 times by the Muslim nations.
    But when the Saudis got wealthy, they bought a lot of silence.
    This is a very harsh cult. Wahhabism was only practised by the
    Taliban and in Saudi Arabia—that’s how extreme it is. It really
    has nothing to do with Islam. ISLAM IS A VERY PEACEFUL AND
    TOLERANT RELIGION. It always had good relationships with the Jews
    for the first thousand years of its existence. » [...] [+emphase]

  10. Colonel Patouillard dit :

    Cher Louis Denghien, je vois que vous reprenez le terme « printemps arabe », ce terme, à mon avis nous a été imposé par la propagande. Il s’agit en fait d’un hiver qui tourne même à la glaciation. Rien que sur le dossier de la question des femmes, la situation est devenue dramatique dans des pays civilisés comme l’Egypte ou la Tunisie.
    Le label « Printemps arabe » me fait le même effet que les labels « révolution orange » de Kiew ou « révolution rose » ou je ne sais plus trop quoi de Tiflis… Ce n’auront été que des coups d’état de la finance internationale que les médias aux ordres nous auront fait passer pour des élans populaires pour la « liberté » et tutti quanti.

    La Birmanie vient d’acheter sa paix en permettant aux multinationales de s’installer dans ce pays. CQFD

    • Louis Denghien dit :

      C’est d’abord le Pape qui en parle. Pour le reste, ma saison préférée est l’automne…

      L.D. & Infosyrie

      • Cécilia dit :

        L’Automne

        Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
        Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
        Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
        Convient à la douleur et plaît à mes regards !

        Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
        J’aime à revoir encor, pour la dernière fois,
        Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
        Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

        Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire,
        A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits,
        C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire
        Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

        Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques

        C’est ma saison préférée aussi depuis que j’étais une petite écolière.
        Atténué avec l’âge, le romantisme reste l’un de mes plus grands défauts bien que je sois souvent guidée par la raison ! ;)

        Mais peut-on réellement sortir de sa peau ?

        • Louis Denghien dit :

          Vous me gâtez Cécilia… Pour moi, Lamartine est d’abord l’auteur de cette supplique fédératrice : « O temps, suspend ton vol… » Et j’ai déjà éprouvé qu’il suffisait qu’un seul être vous manque pour que tout soit, au moins provisoirement, dépeuplé…

          L.D. & Infosyrie

          • Marie-Christine dit :

            Tellement exact, Louis !

          • Cécilia dit :

            Vous avez raison, Louis, Lamartine est connu surtout pour « Le Lac » qui se trouve d’ailleurs dans « Méditations poétiques » 1820. Il s’agit du Lac du Bourget en Savoie (je l’ai visité avec ma famille il y a quelques années).

            Cependant et comme vous avez parlé de l’automne, (la saison des poètes), j’ai choisi les vers de Lamartine.

            Moi aussi, j’ai déjà éprouvé ce même sentiment suite au décès de mon père, mais depuis quelque temps j’éprouve le même pour la Syrie où j’ai l’impression que le temps s’est arrêté et plus rien ni personne ne rempli ce vide. La Syrie a colonisé chaque veine et chaque goûte de mon sang, je dors et je me réveille avec la même pensée, la Syrie.

            Et voici les quelques vers du Lac :

            Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
            Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
            Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
            Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

            Méditations poétiques, 1820

            J’avais un très bon prof de linguistique à la faculté à Aix dont je garde toujours un beau souvenir de lui, monsieur Pierre Larcher, qui, un jour, m’a sorti le même vers « Un seul être.. » lorsque j’ai franchi la porte de la salle de classe après deux cours d’absence. Cela a fait rire toute la classe.
            Monsieur Larcher a le don de faire aimer une matière aussi rude et abstrait que la linguistique et ce n’est pas donné à tout le monde.
            En plus, il a le don de parler un français châtié, le sens de l’humour et le respect de ses étudiants et une cerise sur le gâteau, il connait bien la Syrie où il a habité plusieurs années. Bref, il était respecté par tous et j’avais de bonnes notes avec lui alors que l’autre qui n’était « pas loin d’être un Dieu SVP » et qu’il m’a dit auparavant : « J’étais fier de mettre 16 à la meilleure étudiante que je n’aie jamais eue », (pour un concours national, pas mal ;) ), mais…

            Il y a des gens qui sont méchants par nature et d’autres bons aussi par nature. Le Mal est-il nécessaire pour notre monde ?

      • Colonel Patouillard dit :

        J’ai vu en effet par la suite que Benoît XVI avait employé ce terme. Le Pape est homme politique et Janus bifrons en l’occurence. Il ne peut guère sortir du discours onusien. Pour la question de l’automne, belle et habile réponse qui suggère semble-t-il que la vérité ne se trouve ni en deça ni au delà (in medio stat virtus comme on dirait au Vatican dont la langue officielle reste le latin !). Les cartes sont très brouillées, certes, et encore plus ces temps-ci.

    • EAUX TROUBLES dit :

      Les outils marketing a la disposition des agences de renseignement, de l’armée, du pouvoir. Vive le Kapitalisme !

      • EAUX TROUBLES dit :

        le mot me manquait, le voici : STORY TELLING

        http://www.monde-diplomatique.fr/2006/11/SALMON/14124

        « Selon Evan Cornog, professeur de journalisme à l’université Columbia, « la clé du leadership américain est, dans une grande mesure, le storytelling ». Une tendance apparue dans les années 1980, sous la présidence de Ronald Reagan, lorsque les stories en vinrent à se substituer aux arguments raisonnés et aux statistiques dans les discours officiels. »
        « Avec « Storytelling », Christian Salmon signe un essai décapant sur la nouvelle « arme de distraction massive », devenue grâce à la mondialisation et à la férocité cynique des communicants, l’arme de destruction rêvée du marché : quand « l’art de raconter des histoires » devient l’art de « formater les esprits » pour les aliéner. Ce n’est pas de la fiction : le « storytelling » manage le monde depuis les années 90. »

        • Marie-Christine dit :

          Ma réponse à votre post s’est volatilisée, quel dommage !
          Il y aurait effectivement beaucoup à dire sur l’histoire du storytelling au 20ème siècle et son évolution, depuis le premier, « formidable », qui a présidé à la création de l’Etat d’Israël !

      • Colonel Patouillard dit :

        L’intox marche sur le message de la propagande, mais la grande évolution depuis les années 90 aura été aussi l’abrutissement des masses.
        Comme disait Lelay PDG de TF1 « nous travaillons du temps de cerveau ». Education nationale, éducation « civique », médias depuis 30 ans soumettent les individus à un prêt à penser bas de gamme qui rend les masses soumises à tout.
        Les ficelles grossières de la propagande passent d’autant mieux que les cerveaux du citoyen moyen est à l’état protoplasmique.
        Interrogez le citoyen lambda sur la Syrie (ou sur n’importe quoi) il vous ressortira pas même digéré le journal télé de la veille.
        L’esprit critique a totalement disparu.
        Les Fabius, Hollande, BHL, Fourest sont ni plus ni moins des délinquants quand on part de ce principe, car ce sont eux les tireurs des grosses ficelles. La capacité de réagir de l’opinion est à peu près égale à zéro, les masses gobent tout, ils ont certes l’excuse d’être englués dans la crise ; mais la crise n’est-elle pas un bon moyen d’entretenir la dépendance des populations laminées culturellement et intellectuellement ? Eh, bien on peut se poser la question. On est en plein dans Orwell, les kapos nous gouvernent.

  11. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.romandie.com/news/n/_En_Syrie_partisans_et_opposants_du_regime_contre_le_film_anti_islam23140920121946.asp

    « DAMAS – Ennemis mortels depuis 18 mois, partisans et opposants du régime syrien ont trouvé vendredi un terrain commun: leur hostilité au film ridiculisant l’islam réalisé aux Etats-Unis qui a provoqué de violentes réactions anti-américaines dans le monde musulman.

    A Damas, près de 200 personnes ont participé à un sit-in de protestation devant l’ambassade des Etats-Unis, fermée depuis plusieurs mois.

    Les manifestants arboraient des drapeaux syriens et des portraits du président Bachar al-Assad, en proie depuis un an et demi à une révolte populaire qui s’est militarisée face à la répression.

    Silencieux, les manifestants portaient des pancartes proclamant: Celui qui insulte le prophète Mahomet ne répand pas la démocratie, Dieu et Mahomet aiment Damas.

    C’est un complot impérialo-sioniste et les gens sont venus exprimer leur vif mécontentement face à cette agression contre tous les musulmans, a indiqué l’un des participants.

    Ce film dénigrant l’islam et diffusé sur internet a provoqué de nombreuses manifestations, ainsi que plusieurs attaques contre des représentations diplomatiques américaines, dont plusieurs se sont soldées par la mort de manifestants et d’un ambassadeur en Libye.

    Du côté de l’opposition, des défilés ont eu lieu en Syrie en cette journée traditionnelle de manifestations, pour demander la chute du régime mais aussi pour protester contre ce film islamophobe.

    A Hama (centre), les soldats ont lancé des explosifs contre des manifestants, en blessant plusieurs, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

    Dans cette province, plusieurs manifestations contre le film L’innocence des musulmans ont été organisées. Selon l’OSDH, à Kfar Zeita, des centaines de personnes ont entonné des chants hostiles au régime et dénoncé le film controversé.

    Il n’y a de Dieu que Dieu et Mahomet est son prophète, criaient les manifestants, selon une vidéo postée par les militants sur le net.

    Ce film a rend furieux beaucoup de gens, mais ce qui est intéressant, c’est qu’il n’y a pas eu de violence de la part des manifestants (comme dans d’autres pays). Ils ont manifesté de manière civilisée, a estimé un militant.

    (©AFP / 14 septembre 2012 19h44) »

    • EAUX TROUBLES dit :

      http://www.zenit.org/article-31844?l=french

      « Liban : conférence de presse dans l’avion papal, 14 septembre 2012

      Benoît XVI appelle à cesser l’importation d’armes »

      • Labaykabashar dit :

        C est bizarre on parle que des manifestation des musulmans sur toute les chaîne d information incroyable il sont accordé comme un violon il est très claire que tous sa est organisé on a l impression de revivre les révolutions
        Les arabes si on leur dit de sauter par la fenêtre il sautent

    • EAUX TROUBLES dit :

      http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/09/14/liban-le-conflit-syrien-inquiete-l-eglise-maronite_1760405_3218.html

      Liban : le conflit syrien inquiète l’Eglise maronite

      LE MONDE | 14.09.2012 à 15h35

      « Certains prélats ont apporté leur soutien au régime de Bachar Al-Assad, quand d’autres ont condamné les violences ou sont restés silencieux. Mais aucun n’a apporté son soutien au soulèvement syrien. Parmi les représentants du clergé oriental, le patriarche Béchara Raï, à la tête de l’Eglise catholique maronite, plus grande communauté chrétienne du Liban (environ 20 % de la population), sera l’un des interlocuteurs privilégiés du pape Benoît XVI durant sa visite de trois jours. »

    • Cécilia dit :

      Cécilia dit :
      14 septembre 2012 à 1 h 52 min

      Bonne remarque, l’ingenue et voici la réaction de Damas et les Syriens protestant symboliquement devant l’ambassade des USA à Damas :
      Le ministre des waqfs, Dr Abdel Sattar al-Sayyed, a affirmé que porter préjudice au prophète Mohammad à travers le film « L’innocence de l’Islam » est nuisible aux valeurs humains et un acte honteux et une violation de la prétendue démocratie des Etats-Unis et ses alliés
      Dans une déclaration journalistique faite aujourd’hui, al-Sayyed a souligné que ce film, dont des politiques américano-sionistes de haine sont derrière sa production, a nuit aux sentiments de plus d’un milliard et 700 millions musulmans dans le monde et se contredit avec les moindres facteurs de la démocratie qui doit respecter les sentiments de la nation envers ses lieux saints.
      « Si la Maison Blanche veut déclencher une guerre contre l’essence des religions céleste, notre rôle et celui du monde devrait être de faire face aux pratiques américano-sionistes qui profanent les législations célestes et la sainteté de la religion », a-t-il conclu.
      Le conseil national de l’information considère le film « l’Innocence de l’Islam » comme acte immoral qui vise à attiser la sédition et l’incitation religieuse et confessionnelle
      Pour sa part, le conseil national de l’information a condamné cet acte immoral réalisé par des groupes suspects qui a produit ce film nuisible au prophète Mohammad.
      Dans un communiqué dont Sana a reçu une copie, le conseil a estimé que le film constitue une nouvelle tentative des parties américano-sionistes de nuire à l’Islam et aux musulmans et d’attiser le feu de la sédition et de l’incitation religieuse et confessionnelle.
      Il a appelé les honnêtes du monde à dévoiler les plans de sédition religieuse et confessionnelle, concrétisés par le film, et toutes les parties concernées dans les deux mondes arabe et islamique à œuvrer avec sérieux et conscience pour faire face aux plans de sédition.
      Le conseil a souligné que la production et la projection du film fait suite à l’emploi des médias et des chaînes télévisées suspectes pour provoquer les sentiments et propager le chaos.
      Des centaines de Syriens manifestent devant l’ambassade US à Damas contre le film blasphématoire « Innocence of Muslims »
      Des centaines de citoyens syriens se sont rassemblées aujourd’hui devant l’ambassade des Etats-Unis à Damas pour protester contre le film anti-Islam produit aux Etats-Unis et ce, dans un but cynique celui de provoquer et d’attiser les conflits religieux, alors que l’administration américaine assume la responsabilité d’avoir permis la production et la diffusion de ce genre de film condamnable.
      Les manifestants ont scandé des slogans qui rejettent le dédain des religions célestes, des symboles et des constantes religieux.
      Les manifestants ont par ailleurs appelé à être vigilants devant le complot qui est exécuté aujourd’hui pour porter atteinte à l’intégrité de la personne du prophète Mohamed (QSSSL).
      Les masses populaires sont venues devant l’ambassade des Etats-Unis pour faire entendre leurs voies dénonçant les offenses contre l’Islam et le prophète Mohamed (QSSSL), se demandant où sont les Ulémas du monde musulmans qui se sont tus devant cette pratique inacceptable, alors que leurs voies ont été entendues dans d’autres affaires moins importantes.

      http://sana.sy/fra/51/2012/09/13/441333.htm

      http://www.infosyrie.fr/actualite/le-prix-du-sang/#comment-85125

      Cécilia dit :

      14 septembre 2012 à 2 h 09 min
      Damas, 12 Sept 2012

      L’Union des Ulémas de Bilad al-Cham a affirmé que le film intitulé « Innocence des Musulmans » réalisé et produit par un américano-israélien a pour objectif d’envoyer au monde un message de haine et d’incitation contre le prophète (QSSL)
      Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’Union a mis en garde contre une série de productions américano-sionistes qui vise à semer la haine entre les fils de la communauté humaine et provoquer l’hostilité à l’Islam via la désinformation de l’intégrité de la personne du prophète.
      L’Union a demandé aux arabes alliés des Etats-Unis et d’Israël de déployer tout possible pour empêcher la projection de ce film.
      L’Union a aussi appelé les fils de la nation et ses dirigeants à prendre leur distance avec l’alliance des forces du mal au niveau international : Les USA et Israël, à stopper l’appui au terrorisme en Syrie et à exhorter toutes les parties à se mettre autour de la table de dialogue pour préserver la Syrie.

      http://sana.sy/fra/51/2012/09/12/441236.htm

    • touri dit :

      « Ils ont manifesté de manière civilisée, a estimé un militant »

      C´est bien cela qui intrigue, « civilisée » d´un côté et sauvage vis à vis de leurs frères en Syrie.
      Comme quoi le double standard reste une vertu appliquée un peu partout chez nos démocraties en herbes et en…hashich.(Ah les Hashachines !)

  12. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.20minutes.fr/ledirect/1003849/syrie-doit-transparence-domaine-nucleaire

    Ca n’a rien avoir – quoique – mais l’article de 20 minutes me laisse pantois !
    Deux poids deux mesures !

    ET ISRAEL qui possède véritablement l’arme nucléaire !!! A-t-elle jamais été contrôlée ? De plus acquise avec l’aide l’Afrique du Sud de l’époque de l’apartheid !

    A lire :
    http://alencontre.org/moyenorient/israel/la-bombe-nucleaire-israel-et-l%E2%80%99afrique-du-sud.html
    et
    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8136
    « Des documents secrets sud-africains publiés (et reproduits) par le quotidien britannique The Guardian révèlent qu’Israel a offert de vendre des armes nucléaires quand l’Afrique du Sud était un régime raciste où régnait l’apartheid, (Noirs et Blancs séparés). C’est la première preuve officielle du fait qu’Israël possède bien des armes nucéaires.  »

    « La Syrie doit la transparence dans le domaine nucléaire
    Mis à jour le 14.09.12 à 15h35

    La «brutale répression» en cours en Syrie ne doit pas servir de prétexte au régime de Bachar al-Assad pour éviter de répondre aux interrogations de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) sur ses activités nucléaires supposées, ont déclaré ce vendredi les Etats-Unis.

    Le régime syrien est confronté depuis mars 2011 à un soulèvement qui s’est transformé en guerre civile. Le conflit a fait plus de 27.000 morts. Robert Wood, ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’AIEA, a déclaré que «les propres actions déstabilisatrices (de la Syrie) ne sauraient justifier son refus» d’honorer ses obligations dans le cadre du Traité de non-prolifération (TNP).

    «Le régime Assad utilise sa brutale répression du peuple syrien comme un prétexte pour ne coopérer à l’enquête de l’agence», a-t-il dit lors d’une réunion à huis clos du conseil des gouverneurs de l’agence, selon une version écrite de son intervention.
    Accord sur un plan d’action

    L’AIEA cherche de longue date à avoir accès à un site dans la région syrienne de Daïr az Zour, qui, avant d’être bombardé par Israël en 2007, était soupçonné par les services de renseignement américains d’abriter un programme de production de plutonium pour fabriquer des armes nucléaires.

    L’agence onusienne a aussi demandé des informations au sujet de trois sites possiblement liés à celui de Daïr az Zour. L’ambassadeur syrien auprès de l’AIEA, Bassam al Sabbagh, a réitéré la position de son pays, selon lequel le site de Daïr az Zour est une installation militaire conventionnelle, sans réacteur nucléaire. Il a ajouté qu’un accord avait été conclu en octobre avec l’AIEA sur un plan d’action visant à clarifier ce point.

    Lundi, le directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano, avait par avance répondu à cet argument: «Je souhaite dire clairement qu’aucun accord n’a jamais été conclu sur un soi-disant plan d’action.»
    Reuters »

    Propagez cette information…

  13. Personne dit :

    le Pape a dit,verbatim:l’envoi d’armes en Syrie est un grand péché.
    avis au gouvernement français et autres….

  14. Khodr dit :

    Bonjour , je ne suis pas chrétien mais je préfère un million de fois benoît 16avec ces défaut et qualités que ces sataniques salafistes et wahhabites , et je trouve ça bien que benoît 16 soit venu au Liban, il apporte un message de paix, c est ça la simple vérité !! Que ces détracteurs ou pas sur ce forum , c est ça son message: la paix et non a l armement des rebelles terroristes ! Que vous le vouliez ou pas , il soutien officieusement bashar pour la protections qu il amène aux chrétiens syriens, irakiens qui sont en syrie
    Mes condoléances STÉPHANIE , OMAR ET CÉDRIC L

  15. joseph cotton dit :

    Syrie : Brahimi ne veut pas être l’homme du Qatar
    Par Georges Malbrunot le 13 septembre 2012 14h08

    Avant d’arriver à Damas, ce jeudi, le médiateur international de la crise syrienne, le diplomate algérien Lakhdar Brahimi, avait eu la veille au Caire une explication de texte houleuse avec le premier ministre qatarien, Hamad Bin Jassem, un des adversaires les plus résolus du régime syrien au sein de la Ligue arabe.

    Selon un diplomate arabe en Egypte, Brahimi a d’abord refusé l’invitation que HBJ – comme on l’appelle familièrement dans les chancelleries – lui a lancée de venir discuter dans sa suite de l’hôtel Four Seasons, aux côtés de Nabil al-Arabi, le secrétaire-général de la Ligue arabe. «S’il veut me voir, il n’a qu’à venir à mon hôtel», a sèchement répondu celui qui a remplacé le 1er septembre Kofi Annan en tant que représentant spécial de l’ONU et de la Ligue arabe pour tenter de régler la crise syrienne.

    Finalement, le Premier ministre du Qatar, qui dirige le comité ministériel sur la Syrie, s’est déplacé pour une rencontre à trois avec Arabi chez Brahimi. Mais, selon notre source, ce dernier a dit «non» aux principales exigences de son hôte qatarien.

    Pas question, comme le lui demandait HBJ de fixer une date limite à sa mission en Syrie. Pas question, non plus, d’un transfert du pouvoir imposé par certaines puissances. «Je ne travaille pas comme ça», a fait valoir Brahimi au grand manitou de la diplomatie qatarienne. «Je suis l’envoyé personnel du secrétaire-général de l’ONU, je ne veux pas qu’on me fixe des limites», a-t-il expliqué.

    Finalement, HBJ a quitté la salle, en colère, et son ambassadeur n’a pas participé à la réunion qui eut lieu ensuite entre les ambassadeurs arabes et Brahimi. Une source proche du Premier ministre qatarien a toutefois démenti l’existence d’une altercation entre les deux hommes, ainsi que toute volonté de Doha de « dominer les débats » au sein de la Ligue arabe.

    Nul ne sait encore quelles sont les idées du diplomate algérien pour sortir de l’impasse en Syrie. «Il ne nous en a pas fait part», confirme le diplomate arabe. «Brahimi nous a dit, en revanche, qu’il voulait voir tout le monde avant de proposer une solution, qu’il voulait inclure tous les protagonistes du conflit, y compris les Iraniens, à un processus de négociation. Il ne veut pas, non plus, se lier avec les plans déjà mis sur la table comme celui de Kofi Annan».

    Y parviendra-t-il ? Lui-même ne se fait guère d’illusions, comme il l’a déclaré dans un de ses rares entretiens avec la presse. Une chose est sûre : ce diplomate chevronné affiche une grande prudence. Il parle d’un «changement inévitable» en Syrie, mais se garde bien de nommer Bachar el-Assad.

    En fait, selon un membre de son équipe, pour cette très délicate mission, Brahimi souhaitait n’être le représentant que de Ban ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU. Mais il a dû céder aux pressions. Il a également dû accepter de reprendre dans son équipe le diplomate palestinien, Nasser al-Qidwa, dont il voulait se séparer, parce que jugé «trop proche du Qatar». Mais là aussi, il a dû reculer face aux principaux pays du Conseil de sécurité, États-Unis, Grande-Bretagne et France.

    Sa première rencontre à Élysée avec François Hollande fin août s’est d’ailleurs plutôt mal passée. «Quand il a proposé aux Français de dissoudre le groupe des Amis de la Syrie, de laisser tomber le plan Annan, et de repartir de zéro, les Français lui ont clairement dit qu’il n’en était pas question», explique le membre de son équipe.

    Brahimi compte ouvrir un bureau à Damas, et en confier la responsabilité à son numéro deux, Mokhtar Lamani, un diplomate marocain, qui a travaillé avec lui à Bagdad en Irak quand l’Algérien était représentant de l’ONU en 2004.

    L’émissaire international doit rencontrer Bachar el-Assad demain vendredi.

    • Karimdz dit :

      Mais Brahimi pourra t il faire face à autant de pressions, si j etais lui, je ferai une conférence de presse pour dénoncer ces pressions

  16. Cécilia dit :

    HARUT SASSOUNIAN

    Il est temps d’agir : les Arméniens de Syrie ont besoin de votre aide de toute urgence

    Collectif Van

    Par Harut Sassounian, Éditeur de : The California Courier

    Des analystes et des experts autoproclamés ont beaucoup trop parlé de la crise tragique qui a lieu en Syrie, et ils ont réussi à diffuser de la désinformation, mettant ainsi en danger la sécurité de la communauté arménienne.

    Bien que ce soit un peu tard, au lieu de propager des idées politiques qui ne tiennent pas de debout, la diaspora devrait plutôt se concentrer pour fournir d’urgence une aide humanitaire très nécessaire aux Arméniens syriens.

    Il est encourageant de constater que des organisations arméniennes ont commencé à lever des fonds pour répondre aux besoins des Arméniens de Syrie. Allant plus loin, dans quelques pays, des organisations sociales, religieuses et politiques ont formé des coalitions pour distribuer l’aide nécessaire d’une façon coordonnée. On espère que ces groupes feront rapidement des déclarations sur les besoins spécifiques des Arméniens de Syrie, la somme qui doit être levée et le mécanisme pour distribuer les fonds.

    En absence d’une grande structure de la diaspora, qui représenterait tous les Arméniens du monde entier et gèreraient leurs problèmes collectifs, chaque communauté essaie de former son propre groupe de coordination. Dans quelques cas, plusieurs commissions mixtes sont établies dans la même communauté, chacune traitant un problème spécifique. Pour éviter des redondances, il serait préférable de former une seule commission mixte dans chaque communauté, avec des sous-comités s’occupants de tâches distinctes.

    De plus, deux organismes pan-arméniens pourraient jouer un rôle essentiel dans cette crise humanitaire – l’un situé en dehors de la Syrie et l’autre à l’intérieur du pays, en charge de la coordination et de la distribution de l’aide humanitaire provenant de toutes les sources :

    1) L’entité à l’extérieur de la Syrie – qui doit encore être formée – coordonnerait non seulement l’aide de la diaspora et de l’Arménie, mais plus important encore, une aide sécurisée des gouvernements, des organisations internationales (Nations Unies, Conseil œcuménique des Églises) et des organisations non gouvernementales.

    2) L’entité pan-arménienne récemment créée en Syrie est composée de toutes les organisations caritatives et religieuses arméniennes. Elle est chargée de communiquer les besoins de la communauté au monde extérieur, de réceptionner l’aide fournie et de la distribuer aux Arméniens dans tout le pays.

    Si une évaluation complète des vastes besoins de la communauté syro-arménienne n’a pas encore été faite, il est clair que des millions de dollars sont nécessaires pour fournir de la nourriture, de l’eau, des soins médicaux, du carburant, de l’électricité aux milliers de familles nécessiteuses et des cours aux étudiants dans le besoin. Il est impératif que l’aide soit partagée entre toutes les personnes vivant dans des quartiers arméniens ou près de ceux-ci, indépendamment de leur affiliation ethnique ou religieuse.

    Afin d’effectuer une telle levée de fond à une échelle mondiale, le Hayastan All-Armenian Fund devrait envisager cette année, de consacrer son téléthon au secours syro-arménien. On devrait demander aux principaux donateurs et organisations de faire des contributions généreuses, afin de préserver la présence historique arménienne en Syrie, qui est antérieure au génocide. Le Hayastan All-Armenian Fund a déjà pris une première mesure en ouvrant un compte bancaire spécial à Erevan pour solliciter des donations pour la Syrie, et à ce jour, la somme recueillie s’élève à 50 000 dollars. Ce montant a été dépensé pour l’évacuation par avion des enfants d’Alep, afin qu’ils viennent en colonie de vacance en Arménie.

    Les fonds devraient être aussi levés de toute urgence, pour fournir un logement et des frais de subsistance aux Syriens qui sont récemment partis en Arménie, que ce soit sur une base provisoire ou permanente. Ce n’est pas le moment de débattre de ce choix difficile qui est d’aider les Arméniens à rester en Syrie ou à déménager, puisque leur survie même est en danger. Tout le monde doit respecter les vœux et les appréciations des Arméniens syriens et soutenir leurs décisions personnelles. Après tout, puisque leurs vies ne tiennent qu’à un fil, leurs choix ne doivent pas être mis en doute. Ce n’est pas non plus le moment de rendre des jugements sur la qualité et la quantité d’aide fournie par le gouvernement arménien aux réfugiés syro-arméniens. De telles évaluations pourront être effectuées à une date ultérieure, une fois que la tempête sera calmée.

    Finalement, bien que l’aide financière soit le besoin le plus urgent, il est également important de faire passer le message aux Arméniens syriens qu’ils ne sont pas seuls dans cette période de grand besoin ! Ils faudrait leur faire ressentir que les Arméniens et les personnes de bonne volonté dans le monde, se soucient sincèrement de leur bien-être et mettent tout en œuvre pour assurer leur survie.

    Un message compatissant et rempli de tant d’espoir est essentiel, non seulement pour les Arméniens syriens, mais pour tous les Arméniens du monde. La douleur d’une communauté quelle qu’elle soit doit être partagée par tous les Arméniens. Ils devraient se dépêcher de venir en aide à la communauté frappée, parce qu’ils sont tous membres d’une grande famille. Cet esprit de soutien mutuel prouverait à toutes les communautés arméniennes, qu’en cas de malheur, elles ne seront pas abandonnées à leur destin tragique.

    Étant donné la situation sinistre des Arméniens en Syrie, mettons de côté toutes les autres considérations et hâtons-nous de leur porter secours !

    ©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 30 août 2012 – 07:00 – http://www.collectifvan.org – lien plus bas
    jeudi 30 août 2012,
    Jean Eckian ©armenews.com

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=82173

    • Karimdz dit :

      La solidarité doit profiter à tous les syriens, pas seulement à une minorité. Les arméniens qui vivent en Syrie, et qui sont syriens aujourd’hui vivent des ressources de la Syrie, et il me semble juste que la solidarité dans les moments difficiles profite à tous les syriens sans distinction.

  17. Serge Charbonneau dit :

    Le pape n’est que l’un des plus grands hypocrites qui soient.

    Selon lui, vendre des armes à la Syrie est un péché, mais il ne souffle mot de ceux qui donnent des armes aux chiens enragés qui sèment la mort et le chaos dans ce Pays.

    Ce pape grand ami de Bush avec qui il fêta jadis son anniversaire n’a que très peu de religieux et beaucoup de politique d’extrême-droite religieuse fondamentaliste, comme notre Harper canadien.

    Je suis renversé de ce texte mielleux en faveur de ce pontife qui se promène la sainteté.

    Pour qui donc se prend cet homme ?
    Un saint hypocrite.

    Ce pape devrait se contenter de prier humblement son dieu et cesser de faire comme font les américains: dicter au monde entier ce qu’il faut faire.
    Jamais ce pape et aucun pape n’ont levé le petit doigt pour empêcher un massacre.

    Il a béni le massacre ivoirien et le massacre libyen.
    Son prédécesseur n’a rien fait contre l’invasion immonde de l’Irak.
    Ces hypocrites ont même fermé les yeux sur les chambres à gaz nazi.

    Il faut lire Sœur Yvonne Pierron, Missionnaire sous la dictature.
    Elle nous livre un excellent témoignage de la visite de JP2 au Nicaragua sandiniste.
    Maurice Lemoine aussi nous en fait un excellent résumé.

    Ces papes sont des ordures.

    Serge Charbonneau
    Québec
    veliserdi@hotmail.com

    • Louis Denghien dit :

      Tout ce qui est excessif est insignifiant (Talleyrand)…

      L.D. & Infosyrie

      • stephanie dit :

        merci de corriger ce drôle de personnage louis. Il y’a de ces personnes qi disent vraiment des niaiseries…

        • Serge Charbonneau dit :

          Pour prouver que je dis des niaiseries, Mme Stéphanie, vous devriez nous décrire les agissements tangibles de ces représentants «officiels» de dieu sur terre.

          Il est trop facile de dire que les gens disent des niaiseries sans étayer avec plus d’éléments son attaque.

          Si moi, j’avais été pape juste avant la première frappe en Irak, j’aurais été m’offrir, comme plusieurs l’on fait, comme bouclier humain pour empêcher les fous américains de bombarder.

          Si j’étais pape, ce n’est pas au Liban que j’irais, mais bien en Syrie rencontrer Assad et rencontrer les rebelles.

          Là le pape monterait dans mon estime.
          Le saint pape craint-il pour sa vie, sa vie dans l’au-delà est pourtant assurée du meilleur. Un geste spectaculaire pour la Paix contre la guerre et contre l’injustice.

          Un homme dans sa position pourrait apporter beaucoup plus à la Paix.
          Tout nous indique, et cela, depuis des lustres que ces individus ne sont que des hypocrites de la pire espèce. Si le pape est vraiment pour la paix qu’il se rende à Damas. Sœur Agnès-Mariam de la Croix et Assad pourraient l’accueillir à bras ouvert et assurer sa protection.

          Serge Charbonneau
          Québec
          veliserdi@hotmail.com

      • Serge Charbonneau dit :

        Mon cher Louis, il ne faut pas confondre «excessif» et «révoltant».

        Il n’est nullement «excessif» de dénoncer l’hypocrisie.

        Et je crois que ce petit bonhomme aux grands airs dans sa robe blanche et ses petits souliers rouges avec ses gardes du corps et sa papemobile se prend pour un autre dans son royaume sans femme et plaqué or.

        Dénoncer ce religieux qui en mène large (très large) en se prenant pour un dieu (représentant «officiel» de dieu sur terre, mon ami Louis) n’a rien d’excessif. Ce qui est excessif c’est de voir son hypocrisie flagrante comme celle de tous ses prédécesseurs.

        Ces gens ont toujours lutté contre ceux qui dénoncent l’exploitation capitaliste, pensons simplement aux vrais religieux de la théologie de la libération en Amérique latine, jamais un appui à ces grands hypocrites et même toujours des remontrances.

        Ces religieux ont participé à tous les renversements «Coup d’État» en Amérique latine, pensons à la tentative de 2002 au Venezuela ou celle du Honduras et du Paraguay.

        Non vraiment, cet hypocrite veut la mort de Assad autant que Obama, Sarkozy, Hollande, Harper et Cie.

        Merci de ne pas me censurer.
        C’est tout à votre honneur de permettre la liberté d’expression et la divergence d’opinions.

        Cela dit, outre ce texte mielleux, je considère vos textes généralement excellents et même «essentiels».

        Salutations,

        Serge Charbonneau
        Québec
        veliserdi@hotmail.com

        • Serge Charbonneau dit :

          « … la théologie de la libération en Amérique latine, jamais un appui à ces gens par ces grands hypocrites et même toujours des remontrances. »

          • AVICENNE dit :

            Tout ce qui touche à la religion (quelle qu’elle soit) est délicat.

            Force est de constater tout de même que les hauts dignitaires du vatican sont très forts dans leurs envolées lyriques mais ont peu (et je suis gentil)d’effets sur le terrain.

            Je n’ai aucune foi, il est donc difficile pour moi d’avoir un avis tranché sur le rôle du vatican dans ce qui arrive en syrie.

            Ceci dit, nous savons ce qu’endure la communauté chrétienne (et d’autres)depuis 18 mois.

            Je n’ai pas entendu le pape condamner les déplacements forçès, les assassinats etc… à l’encontre de ses fidèles.

            S’ils veulent être respectés, il va bien falloir que ces hommes, garants en théorie de la conscience de l’humanité, « mouillent » leurs chemises.

            Je ne suis pas certain de le voir de mon vivant….

          • Marie-Christine dit :

            J’approuve ce commentaire d’Avicenne en réponse à Serge Charbonneau avec qui j’avoue je tendrais à être en accord sur nombre de points, sauf, entre autres, la « réponse mielleuse de Louis » (manque pas mal de nuance, quand même !).
            C’est pour cela que la réponse d’Avicenne me convient !

          • mécréante dit :

            Serge Charbonneau est révolté mais ce qu’il dit n’est pas faux tout de même !!

    • Colonel Patouillard dit :

      Quelqu’un comme Benoît XVI cumule l’hostilité du Monde, de Libération, d’Edwy Plenel, de Martine Aubry, de Josiane Balsako et de toute la bobosphère ne peut pas être foncièrement méchant.
      Cela me le rend même fort sympathique. J’ai voté en 2002 pour les mêmes raisons pour Chevènement en 2002 après les bordées d’injures que publiait sur Le Monde. Longue vie à Benoît XVI trouble fête du Boboland !

  18. L'indigné dit :

    Je suis catholique. Je comprends que ceux qui ne soient pas catholiques, notamment les incroyants, critiquent à chaque fois ce que fait le pape, ce qu’il dit. C’est habituel chez les incroyants dont le vieux fonds maçonnique de 1882 à 1905 a bien imbibé les esprits.
    Le pape n’est pas « le pape de l’Occident » ; il est le chef de l’église catholique mondiale quels que soient les rites et les continents. Il est venu au Liban pour apporter sa caution morale à toutes les communautés chrétiennes d’Orient persécutées, ce qui les rapproche.
    D’ailleurs, il n’y a pas que les représentants des communautés qui reconnaissent le « pape de Rome » qui sont présents pour l’accueillir et prier avec lui, ce qui prouve qu’il s’agit d’une initiative excellente.
    De même que je trouverais normal que le métropolite Kirill, patriarche de l’Église orthodoxe russe, se rende au Liban, pour un voyage identique. Et je suis sûr que toutes les communautés chrétiennes, y compris les communautés catholiques orientales viendraient l’accueillir de la même façon.
    Il y a dans cette vision la défense de la chrétienté quels que soient les clivages historiques. Car l’adversaire, quand il massacre, il ne fait aucune différence entre catholiques ou orthodoxes. Tous sont unis dans le martyr.

  19. Auda dit :

    On pourrait aussi se dire que le Christ est infiniment plus grand que tous les christianismes qui se réclament de Lui…

    http://spfc441.blogspot.com/

  20. LafleurJs12 dit :

    moi et ma réaction d’un seul jet envoyée à l’Express et en réaction (avec d’autres d’ailleurs) à l’article de  » la journaliste spécialiste de la Syrie » Hala Kodmani titre de l’article : la légion Française de Bachar al Assad –
    Bon c’est dit comme je le pense et dans la limite de l’espace imparti !

    14/09/2012 22:03:31

    « Un long article qui se veut dénonciateur mais qui montre surtout trop de mépris pour cette « tribu certes hétéroclite mais finalement elle, sourde aux appels des banquiers qataris et saoudiens , ou unie dans son hostilité aux injonctions de puissances cyniques depuis toujours en action pour ne défendre que leurs seuls intérêts; Empreinte de cette assurance condescendante récurrente dans des propos qu’accueillent ces médias qui ne rechignent jamais à recevoir ce qu’ils doivent faire entendre et comprendre à une population assez éloignée finalement de ce qui arrive à la Syrie, tant de morgue enfin y compris pour ces » vieux ambassadeurs retraités et de vieux (mais comme les archéologues) syrianologues, comme tant d’autres riens dans votre très discrète et très effacée action passée et dans vos articles récents de  » journaliste spécialiste de la Syrie » ambulatoire, ne peuvent vous imposer pas plus que le reste de votre tribu, comme porte parole de la majorité du peuple syrien que vous ignorez depuis des années, et à ce peuple actuel auquel vous aviez honte d’appartenir ! D’ailleurs quand on l’interrogeait en Syrie il n’y a pas si longtemps sur qui se targuait de le représenter en France a u temps de la création du CNS, (avec ce CNL libyen botulesque ), ce peuple se fâchait, disait recevoir le propos comme une gifle,ne connaissant ni votre nom ou à peine, pas plus qu’il ne savait qui était ce monsieur Ghalioun imposé par la France de Sarkozy-Juppé-BH.L – « Tu te rends compte cela se traduit par Monsieur Pipe et tu veux qu’ en plus il nous représente ! s’insurgeait par exemple et entre autres réponses la descendante d’un acteur de l’indépendance syrienne ) – Cet
    article en duo ne vaudrait même pas d’être retenu tant la plupart de ces « minables, insignifiants disciples de la secte bien sûr pro Bachar », ont entendu de ces propos se voulant insultants dans leurs engagements d’avant y compris Vietnam,Algérie, Palestine…
    Mais par contre qui êtes vous donc, vous?

  21. Franc-tireur dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    Certains de mes commentaires ne sont passé pour une raison que j’ignore…pourtant il y a avait rien d’insultant….j’ai juste évoqué le Cartel des Khazar et son contrôle sur le Pape….enfin il n y a pas de quoi censurer un commentaire.

    Je ne sais pas si ce commentaire va passer, mais ce sera bien le dernier sur ce site…je n’aime pas être censurer sans raison valable.

    Bon courage à toutes à tous dans ce combat et inchallah mansourine.

    • Khodr dit :

      Non des fois le site déconne ,moi aussi à m arrive déçois, je valide le commentaire et ça disparaît, donc maintenant je fais toujours copier de mon commentaire et sa ne l enregistre pas en attente de modération , je le remet illico presto.
      Louis ne censure que très rarement mon ami

    • Charles dit :

      Quand un commentaire ne passe pas, on le voit tout de suite, car il ne s’affiche pas avec la mention « Votre commentaire est en attente de modération » après que vous avez cliqué sur le bouton « Commenter » ; c’est le haut de la page (le titre de l’article, la photo, etc.) qui s’affiche à la place.
      Il s’agit d’un problème technique, non d’une modération-censure instantanée (qui supposerait qu’un modérateur lise par-dessus votre épaule pendant que vous rédigez, et décide le rejet avant même que vous envoyez…).

  22. Karimdz dit :

    Belles petites phrases de la part du Pape, lors de son voyage au Liban, mais il n en demeure pas moins soumis aux pressions de qui vous savez : israel.

    Déjà ces petites phrases risquent de lui couter cher.

  23. AVICENNE dit :

    Il semble que l’hécatombe continue dans les rags des rebelles :

    - A Alep : Al Midan est en passe d’être néttoyé.3 pick-up avec mitrailleuses ont été détruites dans la région d’Al firdos.
    - A Homs et dans sa région, il semble que 30 d’entre eux soient morts et 20 blessés à Bab Houd. 20 autres ont été tué au rond point Al Kharaba à Al Rastan.
    - Idlib : un aéroport (militaire ?)a été attaqué (Abou douhour). Les rebelles ont été repoussé avec « pertes et fracas ». Ibrahim Aloush, chef du « bataillon de la victoire » est mort.

    Ce n’est que pour la matinée semble-t-il.

  24. Cécilia dit :

    Tunis/

    Manif anti-US: des actes « inacceptables » contre un pays ami (Marzouki)

    Tunisie/Manifestation anti-USLe président tunisien Moncef Marzouki a dénoncé vendredi soir dans une allocution télévisée l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis, y voyant un acte « inacceptable » contre un « pays ami », et a indiqué s’être entretenu avec la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton.

    « Les actes de violences qui ont eu lieu aujourd’hui devant l’ambassade américaine sont totalement inacceptables et condamnables », a-t-il déclaré.

    « On aurait pu comprendre la colère des manifestants et même la partager, mais ces jeunes ont commencé à perpétrer des actes de destruction, à mettre le feu (…) dans une ambassade d’un pays ami », a-t-il dit.

    Il a par ailleurs indiqué avoir parlé à Mme Clinton au téléphone, lui assurant que les Tunisiens ne faisaient pas l’amalgame entre les Etats-Unis et le film insultant l’islam à l’origine d’une vague de manifestations anti-américaines dans le monde.

    Deux manifestants ont péri et quarante personnes blessées lors d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité à l’ambassade des Etats-Unis, en banlieue de Tunis.

    Selon le ministère de l’Intérieur, 28 personnes ont été arrêtés et 68 véhicules ont été incendiés lors de ces manifestations.

    Les protestataires ont réussi à pénétrer dans l’enceinte du bâtiment et ont mis le feu à des véhicules sur le parking de la représentation diplomatique américaine située en banlieue de Tunis.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=78591&cid=21&fromval=1&frid=21&seccatid=51&s1=1

  25. LafleurJs12 dit :

    Réponse envoyée au Figaro et concernant les journalistes et leurs reportages complaisants autant que complices et sanguinolents à Alep : tous embedded et sans doute payant à prix fort, leur convoyage jusqu’à Alep.
    « Bon voilà la copie de la réponse au Figaro :
    Ces journalistes-photographes, dont ce Monsieur Stephen Dock embedded, et qui, certainement paient leur passage à ces rebelles qui ont besoin de leurs photos, vivent des articles racoleurs qui plaisent tant à ces médias qui veulent du sanglant et du version western, et qui se plaisent tant à rendre compte des exploits de ces fanatiques religieux qui les remplissent d’admiration, mais dont la majorité du peuple syrien ne voulait pas, qu’est ce qui les empêche d’aller aussi parler et photographier la détresse à tous ces Syriens ordinaires ?
    Eux-aussi souffrent et survivent dans Alep et dans ces autres quartiers qui ont échappé à l’intrusion en force de ces « inspirés  » ! Eux -aussi ont perdu leur travail, leur maison, leur ville, leur vie ordinaire ou leur vie tout court par rapts, rançons, pillages vols, viols et etc. interrogés ils auraient rendu compte de leur liberté d’ aller ou de venir eux qui n’avaient aucune envie de vivre ce qu’ils voyaient bien se profiler et qui ressemblerait à ce qui est le quotidien des Irakiens. Eux-aussi comptent ! Leur quotidien insensé, la perte de leur avenir et de leur vie ils nous le racontent tous les jours au téléphone quand on peut les joindre et aussi leur rejet de ce qu’ils subissent mais cela n’intéresse pas les photographes ! Ils ne sont pas sanguinolents à l’instant du déclic de la photo ! Ce sont aussi des Syriens respectables,ordinaires simples gens et pas forcément des riches profiteurs comme on en a partout dans le monde y compris chez nous, mais qui ne dérangent pas la conscience de nos politiques ni celle des médias.
    Mais ces journalistes devraient aussi savoir que ces rebelles sans le savoir et sans comprendre ce que nous, nous voulions, en réalité, faire d’eux, se sont mis au service de ces puissances occidentales qui ne rêvent jamais tant que de casser ces pauvres pays sous ingérence par « rebelles » interposés et bien sûr au nom de la démocratie et liberté. C’est bien connu pourtant! Et cela depuis …que les intérêts de nous les puissances mandataires franco anglais, enrichis des appétits américains et de’ nos ingérences actives se sont mis en tête de « découpailler » la région, disposant de la terre des populations tenues dans la peur et écrasées sous nos bottes, de les tenir sous contrôle y compris les chefs que l’on a en notre temps d’après nos guerres sélectionnés pour leur docilité et de faire et défaire les régimes par eux mis en place et quand ça les sert.
    C’est tout ! Et ces apprentis reporters devraient aussi avoir le temps de relire les innombrables travaux et témoignages et archives qui racontent avec précision, le calvaire récurrent des Syriens d’aujourd’hui comme des peuples arabes d’hier et d’avant nos intrusions ! »
    ……
    Et, ensuite, aujourd’hui et depuis deux jours, c’est plus calme à Alep ! Il y a de l’eau, de l’électricité.La famille fait ses mâchis et pourtant ils sont des plus ordinaires ! Les gens s’organisent pour héberger les proches les voisins qui ne se risquent plus dans les quartiers tenus par des transfuges d’Al Qaïda tous très fanatisés comme le reconnait le photographe du Figaro !

  26. l'ingenue dit :

    C’est quand meme louche le fait que le realisateur du film est: au debut un israelo-americain (Basile). Puis apres il deviens un Copte qui parle Arabe. Ou sont les vrais journalistes?

    • l'ingenue dit :

      Ceci dans les medias de l’empire je veux dire

    • Marie-Christine dit :

      Non, le réalisateur serait un cinéaste de films porno ! Le producteur est toujours l’israélo-américain (quoique…), qui aurait préféré prendre un pseudonyme et faire profil le plus bas possible maintenant, les promoteurs et financiers: une alliance d’associés entre fondamentalistes chrétiens, américains d’origine égyptienne coptes militants anti-islamistes (en « délicatesse » avec la justice américaine pour le principal), le chef des tea-parties (je ne me souviens plus de son nom)… C’est tout !? Que du beau monde quoi, qui s’investit dans le choc des civilisations et la guerre contre l’islam.
      Voici en date de ce matin ce qu’en disaient les journalistes, via l’AFP : c’est pas triste !!

      « Le film anti-islam tourné en Californie par une association chrétienne et un cinéaste porno
      Par AFP | AFP – il y a 4 heures.. .

      Le film anti-islam qui enflamme actuellement le monde arabe a été tourné sous le titre de « Guerriers du désert » près de Los Angeles, par une organisation caritative chrétienne, un copte condamné pour fraude et, selon la presse, un réalisateur de films pornographiques.
      Le film a été tourné en 2011 dans la ville de Duarte, à 45 km à l’est de Los Angeles, avec la collaboration du copte (chrétien d’Egypte) Nakoula Basseley Nakoula, 55 ans, qui habite à Cerritos, à 40 km au sud de Los Angeles. Nakoula Basseley, condamné en 2009 pour fraude bancaire, fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire pour avoir violé les restrictions imposées à sa liberté conditionnelle, ont indiqué vendredi des sources gouvernementales.
      « L’affaire est en révision », a déclaré à l’AFP un porte-parole du tribunal de Washington.
      Le film a apparemment été réalisé par Alan Roberts, 65 ans, un réalisateur de films pornographiques et d’action à petit budget intitulés « La jeune Lady Chatterley II » ou « Karaté Cop », par exemple, révèle le site web Gawker.
      D’après Gawker qui a interrogé des membres de l’équipe de tournage du film « Innocence of Muslims », les acteurs affirment avoir été trompés, croyant jouer dans un film de fiction épique, et découvrant ensuite qu’un doublage avait transformé leurs répliques en propagande anti-musulmane.
      Initialement, les rôles principaux attribués par Alan Roberts à ses acteurs s’appelaient George, Condalisa et Hillary, mais la version finale du script les faisaient interpréter le prophète Mahommet et d’autres personnages du Coran.
      Le film a été ensuite promotionné par des coptes par des chrétiens évangéliques antimusulmans de droite, tel Morris Sadek, Egypto-américain, et le pasteur de Floride Terry Jones, connu pour avoir brûlé publiquement des exemplaires du Coran.
      Le militant chrétien anti-musulman Steve Klein, consultant sur le film, est l’une des rares personnes qui ait reconnu publiquement sa collaboration au film, dans un entretien avec l’AFP. Mercredi, il avait nié l’implication d’Israël dans la production et assuré que l’auteur du film « Sam Bacile » — un pseudonyme, a-t-il reconnu — était mortifié par le décès de l’ambassadeur américain en Libye lors de l’attaque du consulat de Benghazi.
      « Sam Bacile », s’affirmant israélien, avait assuré être l’auteur du film mardi dans une interview au Wall Street Journal.
      Nakoula Basseley a lui aussi reconnu sa collaboration en tant que producteur du film, tout en déclarant vendredi à la radio américaine en arabe Radio Sawa ne pas regretter ce tournage. « Non, je ne le regrette pas. Je suis attristé par la mort de l’ambassadeur (des Etats-Unis en Libye, NDLR) mais je ne regrette pas d’avoir fait » ce film, a-t-il dit.
      Selon des documents judiciaires dont l’AFP a eu copie, il a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.
      La maison de Nakoula Basseley est depuis mercredi sous surveillance policière et entourée par les journalistes. Malgré les violentes manifestations anti-américaines que son film a provoquées dans le monde entier, il bénéficie d’une protection de la Constitution et de son 1er amendement sur la liberté d’expression qui interdit les poursuites pour des propos insultants ou diffamatoires.
      L’autorisation de production du film a été délivrée au nom de Media for Christ (Médias pour le Christ), a indiqué à l’AFP un responsable de LA Films, le bureau qui fournit ces autorisations.
      Le président de cette association, dédiée à « faire briller la lumière de Jésus » sur le monde, est l’Egyptien de religion copte Joseph Nassralla Abdelmasih.
      La vice secrétaire-générale de Duarte, Karen Herrera, a confirmé à l’AFP que Media for Christ avait son siège dans la ville mais démenti qu’un tournage y ait eu lieu avec une autorisation à ce nom.
      « Le seul document émis par la municipalité concernant Media for Christ est une attestation de présence à Duarte depuis 2006. Mais aucune autorisation de tournage », a-t-elle dit. « Pour tourner en extérieur, il faut y être autorisé et ils n’ont demandé aucune autorisation », a-t-elle répété.
      Le site Internet et la page Facebook de l’organisation, encore consultables vendredi matin, ont disparu en milieu de journée, a constaté l’AFP.
      Des policiers de Duarte ont affirmé que des « patrouilles » allaient être organisées autour des locaux de l’association, ce qu’a refusé de confirmer un porte-parole de la mairie interrogé par l’AFP.
      Le film « Innocence of Muslims » (« L’Innocence des musulmans »), production amateur à petit budget, a provoqué de violentes manifestations et une dizaine de morts dans le monde musulman. Il se veut une description de la vie du prophète Mahomet, et évoque notamment les thèmes de l’homosexualité et de la pédophilie.
      Articles liés.
      La genèse du film anti-islam peu à peu mise au jour
      Un copte condamné pour fraude bancaire lié à la vidéo anti-islam
      Film anti-islam : aux Etats-Unis, sur la piste du réalisateur Sam Bacile
      « L’Innocence des Musulmans », un brûlot amateur
      Une actrice de la vidéo anti-islam dit avoir été trompée
      EGYPTE. Les Frères appellent à manifester contre le film anti-islam
      Journée à haut risque dans le monde musulman »

      Bref, on dirait bien, une « Sainte Alliance » puante made in USA de propagande (de guerre) anti-islam…
      Attendre la suite, si tant est que les journalistes nous permettent d’y voir plus clair…, ou au contraire…

  27. roll dit :

    Lu sur : http://www.assawra.info/

    « Syrie : Le président Bachar al-Assad appelle à un dialogue intersyrien lors en rencontrant Brahimi »

    « Le président syrien Bachar al-Assad a appelé à un dialogue intersyrien lors d’une rencontre avec l’émissaire international Lakhdar Brahimi samedi à Damas, rapporte la télévision syrienne.
    « Le véritable problème en Syrie c’est de combiner l’aspect politique et le travail sur le terrain. Le travail sur l’aspect politique se poursuit, notamment par un appel à un dialogue centré sur les aspirations du peuple syrien ».
    L’émissaire Lakhdar Brahimi, à Damas pour tenter de trouver une solution à un conflit sanglant qui entre dans son 19è mois sans issue en vue, a affirmé samedi après sa rencontre avec le président Bachar al-Assad que le conflit représentait une « menace pour le monde ».
    « La crise est dangereuse, elle s’aggrave et elle représente une menace pour le peuple syrien, pour la région et pour le monde », a déclaré le médiateur international aux journalistes dans un hôtel de Damas, après un entretien avec le chef d’Etat syrien.
    « Nous allons faire de notre mieux pour aller de l’avant et déployer tous nos efforts et nos possibilités pour aider le peuple syrien », a encore ajouté le nouveau médiateur, en mission pour la première fois en Syrie.
    Il a précisé que « le gouvernement syrien a promis d’aider le bureau (du médiateur) à Damas pour qu’il mène à bien son travail ». Ce bureau sera dirigé par le diplomate canadien Mokhtar Lamani.
    « Nous allons être en contact avec les pays qui ont des intérêts et une influence sur le dossier syrien », a assuré M. Brahimi.
    Les pays occidentaux, Etats-Unis en tête, et les pays du Golfe ainsi que la Turquie réclament le départ du président Assad, tandis que l’Iran, la Russie et la Chine, alliés de Damas, sont favorables à une transition politique sans appeler au départ de M. Assad.
    Vendredi, M. Brahimi avait eu des contacts avec des membres du Comité de coordination pour le changement national et démocratique (CCCND, opposition de l’intérieur), ainsi qu’avec l’ambassadeur russe et le chargé d’affaires chinois en Syrie.
    L’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe a aussi rencontré le personnel des Nations unies sur place ainsi qu’un délégué du Comité international de la Croix-rouge (CICR).
    La porte-parole de l’Unicef, Marixie Mercado, a indiqué que plus de deux mille écoles ont été détruites ou endommagées au cours du conflit et des centaines d’autres sont utilisées comme abris, alors qu’une nouvelle année scolaire commence dimanche. »

    (15 Septembre 2012 – Avec les agences de presse)

    lorsqu’on relit la dernière phrase :

    « La porte-parole de l’Unicef, Marixie Mercado, a indiqué que plus de deux mille écoles ont été détruites ou endommagées au cours du conflit et des centaines d’autres sont utilisées comme abris, alors qu’une nouvelle année scolaire commence dimanche. »

    on voit tout de suite que les « amis de la Syrie » sont de fervents défenseurs et propagateurs de l’éducation et de la culture des peuples !!

  28. EAUX TROUBLES dit :

    « Des jeunes syriens sont venus de Homs pour rencontrer le pape

    Ces jeunes animateurs sont accompagnés par un jésuite syrien, le P. Hilal. Celui-ci met l’accent sur la complexité de la situation. »

    http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Des-jeunes-syriens-sont-venus-de-Homs-pour-rencontrer-le-pape-_NG_-2012-09-15-853802

  29. EAUX TROUBLES dit :

    Copie d’un résultat de recherche GOOGLE :

    « Brahimi affirme que la Syrie menace la paix dans le monde
    98,5 fm-il y a 3 heures
    DAMAS – Le nouveau représentant spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a affirmé samedi à Damas que le… »

    Copie du texte de l’article associé au lien web
    http://www.985fm.ca/international/nouvelles/brahimi-affirme-que-la-syrie-menace-la-paix-dans-l-172107.html :

    « DAMASCUS, Syria – DAMAS (Sipa) — Le nouveau représentant spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a affirmé samedi à Damas que le conflit dans ce pays constituait une menace pour la paix dans le monde. »

    Une petite différence quand même !

  30. Djazaïri dit :

    Pas mal cette prise de position du Pape à propos de la livraison d’armes à l’ASL.

  31. [...] Benoît XVI à Beyrouth : contre le fondamentalisme et la livraison d’armes aux factions [...]

  32. donk dit :

    Voilà comment l’AFP corrompue traduit la visite:

    http://www.boursorama.com/actualites/le-pape-salue-pour-la-premiere-fois-le-courage-des-jeunes-syriens-a906d6ef994c0eefaa6abe8e602974de

    En résumé le pape a salué le courage des jeunes qui sont victimes du régime!

    • Serge Charbonneau dit :

      C’est l’AFP (Agence Franche Propagandiste) ou le pape qui salue le courage des jeunes Syriens face à l’affreux régime de Assad ?

      Quel est donc le message du pape ?

      Serge Charbonneau
      Québec

  33. njama dit :

    J’ai lu l’article et le fil de discussion.

    Chrétiens, musulmans, de Syrie sont dans la même galère, comme ils baignent dans cette même culture « arabe » depuis si longtemps. Ce qui pourrait arriver de pire c’est de vous diviser … et ce n’est franchement pas le moment, de polémiquer.
    Je ne pense pas que de la venue du pape au Liban sortira un miracle, mais si sa venue et ses paroles peuvent vous réconforter les uns et les autres, vous inviter à vous serrer les coudes comme on dit …

    Ce que disait le docteur Rafiq Khoury, prêtre palestinien du Patriarcat Latin de Jérusalem, est aussi vrai pour la Palestine, qu’au Liban, qu’en Syrie:
    Il suffit de changer les mots, remplacer « palestiniens » par « syriens »

    « (…) les Chrétiens font partie de l’identité de la terre et la terre fait partie de leur identité, avec leurs concitoyens musulmans. Le fait déterminant que les chrétiens de Palestine sont des Arabes palestiniens chrétiens. Ils partagent avec leurs concitoyens musulmans le même espace géographique, la même langue, la même culture, la même histoire, les mêmes traditions sociales. L’arabité et la palestinité des chrétiens de Palestine sont des faits acquis, que nous recevons avec le lait de notre mère, comme on dit en arabe ».

  34. Damien dit :

    « Et l’on aimerait être petite souris pour savoir ce qu’il aura dit à un Samir Geagea ou un Pierre Gemayel, chefs de l’opposition chrétienne aux pro-syriens. »
    Je pense que vous voulez parler d’Amine Gemayel, qui j’ajouterais, s’est légèrement dissocié du « printemps » arabe en relevant, je cite que « les révolutions sont tractés essentiellement par deux chevaux, mais qui vont dans deux directions différentes : l’un aspire à plus de liberté, et l’autre malheureusement plus puissant, aspire à plus d’islamisation »
    (vu dans le quotidien libanais pro-ASL L’Orient-le-Jour)
    Ceci dit, merci BEAUCOUP pour l’excellent boulot que vous faites, ça fait plaisir d’avoir un éclairage différent sur la situation syrienne !

  35. njama dit :

    Merci @ Cécilia qui nous avait rappelé la visite de Jean-Paul II à Damas en mai 2001
    http://www.youtube.com/watch?v=W_PrWOn6YE4&feature=plcp

    Discours de Jean Paul II à Damas 2001

    « C’est dans les mosquées ou les églises que les communautés musulmanes et chrétiennes ont façonné leur identité religieuse et c’est en leur sein que les jeunes reçoivent une part importante de leur éducation religieuse. Quel sens de l’identité insuffle-t-on chez les jeunes chrétiens et chez les jeunes musulmans dans nos églises ut nos mosquées? Je souhaite ardemment que les responsables religieux et les professeurs de religion, musulmans et chrétiens, présentent nos deux importantes communautés religieuses comme des communautés engagées dans un dialogue respectueux, et plus jamais comme des communautés en conflit. Il est capital d’enseigner aux jeunes les chemins du respect et de la compré­hension, afin qu’ils ne soient pas conduits à faire un mauvais usage de la religion elle-même pour promouvoir ou pour justifier la haine ou la violence. La violence détruit l’image du Créateur dans ses créatures, et elle ne devrait jamais être considérée comme le fruit de convictions religieuses.

    J’espère vraiment que notre rencontre d’aujourd’hui dans la Mosquée des Omeyyades sera le signe de notre détermination à faire progresser le dialogue interreligieux de l’Église catholique et de l’islam. Ce dialogue s’est accru lors des récentes décennies; et nous pouvons aujourd’hui manifester notre reconnaissance pour la route qu’aussi loin nous avons parcourue ensemble. Au plus haut niveau, le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux repré­sente l’Église catholique dans cet effort. Depuis plus de trente ans, le Conseil envoie un message aux musulmans à l’occasion de l’Aïd al-Fitr à la clôture du Ramadan, et je suis très heureux que ce geste ait été bien accueilli par de nombreux musulmans comme un signe d’amitié croissante entre nous. Ces dernières années, le Conseil a mis en place un comité de liaison avec des Organisations islamiques internationales, et aussi avec l’Université al-Azhar en Egypte, que j’ai eu le plaisir de visiter l’an dernier.

    Il est important que musulmans et chrétiens continuent à explorer ensemble les questions philosophiques et théologiques, afin de parvenir à une connaissance plus objective et plus appro­fondie de leurs convictions religieuses respectives. Une meilleure compréhension mutuelle conduira sûrement, sur le plan pratique, à une nouvelle manière de présenter nos deux religions non pas en opposition, comme cela est advenu trop souvent par le passé, mais en partenariat pour le bien de la famille humaine ».

    http://www.relations-catholiques-musulmans.cef.fr/documents/textes-fondamentaux/discours-de-jean-paul-ii-a-damas

    —————————————————-
    Dis : «Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n’adorions que Dieu, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors de Dieu».
    Sourate la famille d’Imran 3/64