• Actualité
  •  

"Soutien illimité" de Téhéran à Damas. Et bonne ambiance générale des entretiens...   L'Iran apporte un "appui illimité aux efforts fournis par le gouvernement syrien pour ramener la stabilité et la sécurité." C'est ce qu'a dit notamment le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi à Bachar al-Assad, mercredi 19 septembre. Bachar al-Assad a lui réaffirmé que "la bataille qui se déroule actuellement ne vise pas seulement la Syrie mais tout l'axe de la résistance (à Israël)". Aucun spécialiste occidental, [...]



C’était voici seulement deux mois…

Par Louis Denghien,



« Soutien illimité » de Téhéran à Damas. Et bonne ambiance générale des entretiens…

 

L’Iran apporte un « appui illimité aux efforts fournis par le gouvernement syrien pour ramener la stabilité et la sécurité. » C’est ce qu’a dit notamment le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi à Bachar al-Assad, mercredi 19 septembre. Bachar al-Assad a lui réaffirmé que « la bataille qui se déroule actuellement ne vise pas seulement la Syrie mais tout l’axe de la résistance (à Israël) ». Aucun spécialiste occidental, pour peu qu’il soit honnête (restriction d’importance) ne peut nier en effet que la Syrie est visée en tant que pays n’ayant jamais reconnu l’État hébreu, et en tant qu’allié de l’Iran et du Hezbollah libanais.

Une question de sincérité…

Les activités du nouveau quartette islamique de réflexion sur la Syrie, mis en place par le président égyptien Morsi et qui inclut l’Iran, ont été été naturellement évoquées au cours de la rencontre. Le président syrien a rappelé que l’efficacité d’un tel groupe, qui comprend aussi des représentants de la Turquie et de l’Arabie séoudite, dépendait « des intentions sincères pour aider la Syrie, ainsi que du respect de sa souveraineté et du refus des interventions étrangères« .

Au risque d’être taxés de suivisme aveugle vis-à-vis de Bachar (allez, prenons-le), nous dirons que le doute est effectivement permis quant à la « sincérité » d’Ankara et de Ryad dans l’élaboration d’une sortie de crise en Syrie. Du reste, tout le monde se méfie de tout le monde : ainsi le CNS vient d’exprimer ses « réserves » sur la participation de Téhéran au groupe de contact égyptien sur la Syrie. C’est qu’il n’y a pas d’accord possible entre le gouvernement  et l’opposition radicale à direction islamiste et à soutien américano-golfiste. Chacun gagne du temps, ou cherche à isoler et diviser l’adversaire.

C’est le constat désabusé (?) que vient de faire le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon qui a déploré mercredi que les deux camps « semblent déterminés » (délices de la litote) à se battre jusqu’au bout.

Mais l’un des deux adversaires est en meilleure posture que l’autre : à Alep, Damas et dans le reste du pays, l’armée syrienne ne laisse pas de répit à l’insurrection, qui paie chaque jour un lourd tribut à sa révolution ou à sa guerre sainte. Les rebelles peuvent massacrer vingt soldats isolés dans un point de contrôle  de l’armée, s’emparer de postes-frontières dans des régions quasi-désertiques (comme sur la frontière irakienne), ils sont partout sur la défensive, et incapables de relancer des opérations de l’envergure d’Alep ou de Damas comme en juillet dernier.

 

L’été meurtrier et angoissant

Damas, le 19 juillet 2012 : Obsèques du général Daoud Rajah, ministre de la Défense, victime la veille du terrorisme assisté par l’Occident : la Syrie était sévèrement « secouée ». Mais elle a tenu bon..

 

Juillet dernier… Nous sommes le 20 septembre. Essayons de nous souvenir de ce qu’était l’actualité de la Syrie voici tout juste deux mois : le 18 juillet, alors que l’ASL avait démarré sa « bataille de Damas‘ quelques jours plus tôt, un dévastateur et audacieux attentat à la bombe décapitait le conseil de sécurité syrien tuant notamment le ministre de la Défense, le général Daoud Rajah, et son numéro 2 Assef Chawkat, beau-frère de Bachar, blessant grièvement plusieurs autres hauts-responsables dont le ministre de l’Intérieur al-Chaar.

Le lendemain matin 19 juillet, la chaîne d’information continue I-Télé, référence absolue en matière de bourrage de crâne atlantiste, affichait de grands titres un rien exaltés : « Le gouvernement syrien décapité… Damas se soulève… Bachar en fuite à Lattaquié… » À part la première information, tout était faux, Damas étant juste confrontée au plus gros effort des bandes armées infiltrées depuis des semaines dans la périphérie de la capitale. Et Bachar n’ayant jamais quitté son poste.

Mais symboliquement la capitale du pays, où siège le gouvernement et où vivent le président et sa famille, la ville restée grosso modo en marge de plus d’un an de troubles, était rattrapée, et de quelle façon, par les événements. Et 24 heures plus tard, on apprenait qu’une importante colonne rebelle était entrée, apparemment sans coup férir, dans la seconde ville du pays, elle aussi jusque-là globalement préservée, elle aussi réputé pro-gouvernementale.

Oui, l’été 2012 a été terrible et meurtrier : jamais la « nef » syrienne n’avait autant « tangué », même au plus fort des combats pour Homs, en début d’année, ou des troubles de Hama l’été dernier. Mais comme la nef de Paris, elle a tangué et n’a pas sombré. Et aujourd’hui le combat, dur et sanglant, continue, mais les rebelles sont le dos au mur à Alep, et réduits pratiquement à l’impuissance à Damas et à Homs. Des zones, aux abords des frontières turque et libanaise, demeurent infestées, mais l’armée ne les a pas abandonnées et continue de frapper. On peut penser d’ailleurs qu’elle frappera plus fort encore une fois l’abcès d’Alep vidé. C’est une question de temps, et d’économie de moyens.

En deux mois, la cause de la Syrie souveraine a pas mal progressé diplomatiquement aussi : non seulement la Russie et la Chine sont toujours là, mais l’Iran a opéré ce dernières semaines un retour en force sur le dossier syrien, brisant son isolement de sommet des non alignés en quartette égyptien. L’évolution de l’Égypte sur l’Iran, quoi qu’on pense de son nouveau président islamiste, est un fait nouveau, vraiment nouveau et significatif de l’effritement des positions occidentales.

Et puis, si, deux mois après, Bachar demeure une sorte de « Grand Satan » infréquentable pour la bobocratie occidentale, l’image de ses opposants s’est singulièrement ternie en quelques semaines : il y a eu l’impuissance, les divisions, les démissions du CNS, qui ont accru la lassitude de ses protecteurs de Washington à Bruxelles. Mais surtout il y a eu quelques vidéos horribles qui ont révélé, ou imposé, aux grands médias une réalité déjà ancienne, mais jusque-là niée ou tue : le caractère fanatique et barbare de nombre de ces soi disant combattants de la liberté. Et nombre de plumes du Monde ou du Figaro ont « découvert » les salafistes et djihadistes de Syrie, les décapitations et exécutions sommaires de prisonniers, tout un « folklore de l’atroce » dont nous avons signalé sur ce site les premières manifestations, dès juin 2011.

Alep, avant que d’être le tombeau militaire de la rébellion, a été celui de son image, les « libérateurs » multipliant les exactions contre tout ce qui leur était suspect, à savoir la majorité des Alépins

.. Et en deux mois, c’est comme si les barbes salafistes avaient subitement poussé au point de devenir omniprésentes dans les salles de rédaction du Monde, de TF1, du Figaro ou de Valeurs Actuelles !

Bref, la Syrie, la vraie, la majoritaire, a tenu. Et en tenant, elle a donné le temps aux réalités de s’imposer comme incontournables, et de plomber la langue de béton de la désinformation. Elle a notamment donné le temps de voir le « printemps » libyen, dont ose se gargariser encore un Nicolas Sarkozy (ne parlons évidemment pas de BHL), se retourner contre ses opérateurs américains. Un fiasco symbolique qui est en train de faire beaucoup réfléchir, chez « l’ennemi ».

Oui, le terrible mois de juillet semblerait presque loin aujourd’hui, alors que la Syrie a quasi-disparu des journaux d’I-Télé. La roue a pas mal tourné ces dernières semaines, et dans le bon sens. N’oublions pas ce qu’était le mois de juillet dernier, avant de nous inquiéter de tel ou tel communiqué de « victoire » de l’ASL ou de l’OSDH (un peu dévalué lui aussi, tiens). Et n’oublions pas non plus que ce sont quelques dizaines de milliers d’hommes courageux qui ont fait que « l’espoir a changé de camp, et le combat changé d’âme » comme disait Victor Hugo…

 

Par leur solidité, leur résistance,c es hommes ont donné le temps à la Vérité de se faire jour, de s’imposer même aux aveugles, même aux menteurs !



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

156 commentaires à “C’était voici seulement deux mois…”

    • Abbas dit :

      Pour la première fois, un journaliste occidental a obtenu l’accès aux prisonniers militaires d’Assad

      Par Robert Fisk

      Ils sont entrés dans la pièce un à un, la tête baissée, les poignets croisés devant eux comme s’ils avaient l’habitude d’être menottés. Dans l’une des prisons militaires syriennes les plus craintes, ils ont relaté leur histoire extraordinaire d’avoir aidé les opposants armés du régime de Bachar el-Assad. L’un d’eux était un Français d’origine algérienne, un petit homme voûté, dans sa quarantaine, portant une longue barbe ; un autre était turc, avec, semble-t-il, un oil au beurre noir, qui a parlé de son entraînement dans un camp de Taliban à la frontière afghano-pakistanaise. Un prisonnier syrien a décrit comment il a aidé deux poseurs de bombes suicides à déclencher une explosion sanglante dans le centre de Damas, tandis qu’un mufti a parlé de ses efforts vains d’unir les factions en guerre contre le gouvernement syrien.

      Compte tenu de la nature sans précédent de notre accès à cette prison syrienne de haute sécurité, nos rencontres avec ces quatre hommes – leurs geôliers tenaient d’autres détenus à notre disposition pour être interviewés – furent une expérience effrayante qui donne à réfléchir. Deux d’entre eux ont donné des indications nettes du traitement brutal qui leur a été réservé après leur première arrestation. Il a fallut dix minutes pour persuader le gouverneur de la prison militaire – un général d’âge mûr, aux cheveux gris, portant un uniforme militaire – et son officier des renseignements en bras de chemise qu’ils quittent la pièce durant notre conversation. Ce qui est incroyable est qu’ils aient quitté leur bureau afin que nous puissions parler à leurs captifs, seuls à seuls. Plus tard, nous avons refusé les demandes des autorités syriennes d’accéder à nos enregistrements des interviews.

      Deux hommes ont parlé de leur recrutement par des prédicateurs islamistes, un autre comment des chaînes arabes de télévision par satellite l’avaient persuadé de se rendre en Syrie pour prendre le Djihad. Les autorités syriennes voulaient de toute évidence que nous entendions ces récits, mais les prisonniers – qui doivent avoir fait les mêmes comptes-rendus à leurs interrogateurs – étaient manifestement très désireux de nous parler, ne serait-ce que pour rencontrer des Occidentaux et nous alerter sur leur présence après des mois de captivité. Le Français d’origine algérienne a englouti une boîte de poulet et de chips que nous lui avions donnée. L’un des Syriens a admis qu’il avait été maintenu dans un confinement solitaire constant. Nous avons promis à ces quatre hommes que nous donnerions leurs noms et les détails de leur incarcération à la Croix-Rouge internationale.

      Mohamed Amin Ali al-Abdullah était un étudiant en médecine âgé de vingt-quatre ans, venant de la ville syrienne septentrionale de Deir al-Zour. Fils d’une famille agricole « simple » à Latakieh, vêtu d’une chemise bleue à rayures et d’un pantalon propres – qui lui avaient été donnés, selon lui, par les autorités – il s’assit dans le fauteuil en cuir marron du gouverneur, et nous a racontés qu’il avait rencontré des « problèmes psychologique » au cours de sa deuxième année d’études. Il s’est effondré en larmes à deux reprises pendant qu’il parlait. Il a dit qu’il avait consulté un médecin en tant qu’étudiant, mais qu’il avait également accepté une aide psychologique de la part d’un « cheikh » qui lui a suggéré de lire des passages spécifiques du Coran.

      « D’une certaine façon, c’était une intrusion dans ma personnalité et, de temps en temps, cette deuxième personne me donnait des CD sur la cause salafiste, essentiellement des discours de cheikhs saoudiens, comme Ibn Baz et Ibn Ottaimin. Plus tard, il m’a donné des vidéos qui rejetaient toutes les autres sectes dans l’Islam, attaquant les Soufis, attaquant les Chiites. « Ce cheikh » fut emprisonné pendant un an mais rejoignit ensuite Mohamed comme camarade de chambrée à Damas. « Ensuite, il a pris l’habitude de me montrer des vidéos d’opérations en Afghanistan effectuées par des djihadistes contre l’OTAN et les Américains ».

      Lorsque le soulèvement a commencé en Syrie l’année dernière, dit Mohamed, le « cheikh » et deux autres hommes lui ont conseillé de participer aux manifestations contre le régime. « Après la prière du vendredi, l’un d’entre nous se tenait debout au milieu de la foule pour crier contre l’injustice et la mauvaise situation ; les quatre autres se dispersaient aux quatre coins et criaient « Allah Akbar » [Dieu est grand] pour encourager la foule à faire de même ».

      C’est à cette époque, a dit Mohamed, qu’il fut introduit à un salafiste du nom de « Al-Hajer », lequel lui a demandé d’aider son mouvement « sur le plan médical et logistique – cacher des hommes recherchés par les autorités et trouver des maisons sûres ». Al-Hajer a commencé à fréquenter la maison de Mohamed « et [lui] a proposé une sorte d’allégeance, où vous serrez la main de cet homme et lui dites que vous le reconnaissez comme chef à qui vous obéirez, et que vuus suivrez le Djihad sans lui poser de questions ». Al-Hajer a fait venir des étrangers à la maison de Mohamed.

      « Ils m’ont accepté dans leur cercle. J’ai laissé ma conscience de côté à cette période et j’ai ensuite reconnu que ce groupe était al-Qaïda. Le 10 avril de cette année, l’une de ces personnes m’a demandé d’aller avec lui en voiture. Je suis allé à un endroit où il y avait des tubes de 2,5 mètres, avec des caisses pour les remplir d’explosifs. Il y avait là environ dix personnes. Je ne sais pas pourquoi ils m’ont demandé de venir ici – peut-être pour que je sois mêlé à tout ça. Il y avait un Palestinien et un Jordanien qui devaient être des poseurs de bombes suicides et trois citoyens irakiens.

      Nous sommes partis en voiture avant les deux poseurs de bombes. Je ne sais pas où ils allaient poser leurs bombes, mais quinze minutes après être rentré chez moi, j’ai entendu l’explosion et deux minutes plus tard, il y a eu une explosion beaucoup plus forte. J’ai vu cette catastrophe à la télévision et que la bombe avait explosé dans une rue bondée dans le quartier de Bazzaz ; des maisons avaient été démolies dans l’attentat et tous les habitants [visés] faisaient partie de la classe-moyenne et des pauvres. J’étais si désolé. »

      Plus tard, l’un des salafistes a demandé à Mohamed de rendre visite à sa mère à l’hôpital – parce qu’il était médecin et que le salafiste serait reconnu [s'il s'y rendait lui-même] – mais le service de renseignements syrien Moukhabarat l’attendait. « Je leur ai dit franchement : « Je suis content que vous m’ayez arrêté -mieux vaut cela que d’être impliqué dans un tel groupe ou d’avoir joué un rôle pour répandre plus de sang ». Je ne sais pas comment j’ai pu être impliqué avec ces gens. Je me suis mis dans une sorte de « poubelle de recyclage ». A présent, je veux écrire un livre et dire aux gens ce qu’il m’est arrivé afin qu’ils ne fassent pas comme moi. Mais j’ai besoin d’un crayon et de papier ».

      Mohamed a vu son père, un enseignant, sa mère et l’une de ses sours, il y a deux mois. A-t-il été maltraité ? lui ai-je demandé. « Juste pendant un jour », m’a-t-il répondu. « Ce n’était pas de la torture ». Nous avons demandé pourquoi il y a avait deux marques sombres sur l’un de ses poignets. « J’ai glissé dans les toilettes », a-t-il dit.

      Djamel Amer al-Khodoud, un Algérien dont la femme et les enfants vivent à Marseille et qui a servi dans l’armée française dans le premier régiment de transport, était un homme maussade, ses 48 ans et son récit assez pathétique de quête pour le Djihad – encouragé par la couverture d’al-Jazeera de la souffrance musulmane en Syrie, a-t-il dit – ont fait de lui un homme quelque peu désabusé. Né à Blida, il a émigré en France, mais bien que parlant couramment le français, il n’a trouvé qu’une vie de petits boulots et de chômage, jusqu’à ce que, « après une longue hésitation, j’ai décidé de me rendre en Turquie et d’aider les réfugiés syriens ».

      Il a dit qu’il était un « salafiste modéré », mais dans le camp turc de réfugiés, il avait rencontré un cheikh libyen, de nombreux Tunisiens et un imam yéménite « qui m’a donné des cours de djihad ». Il a traversé la frontière syrienne avec un fusil, et avec d’autres hommes, il a attaqué des barrages militaires et a dormi à la dure dans des maisons abandonnées et une mosquée dans les montagnes au-dessus de Latakieh. Entraîné sur des armes françaises, il n’avait jamais tiré auparavant avec une kalachnikov – on l’a autorisé à tirer trois balles sur une pierre qui a servi de cible d’entraînement, a-t-il dit – mais après plusieurs semaines misérables où il a découvert que le djihad en Syrie n’était pas pour lui, il s’est résolu à repartir à pieds vers la Turquie et à retourner en France. « Ce que j’ai vu à la télévision, je ne l’ai pas vu en Syrie ».

      Capturé par des villageois qui l’ont trouvé suspect, il a été emmené en ville (probablement Alep) puis par hélicoptère vers Damas. Pourquoi n’a-t-il pas choisi la Palestine plutôt que Syrie pour son djihad ? avons-nous demandé. « Un ami palestinien m’a dit que son peuple avait plus besoin d’argent que d’hommes », a-t-il répondu. « Par ailleurs, c’est une frontière difficile à traverser ». Lorsque je lui ai demandé s’il avait été mal traité dans sa captivité, il a répondu : « Dieu merci, je vais bien ». A la même question, il a fait la même réponse.

      Un imam syrien – de la mosquée Khadija al-Khobra de Damas – au visage mince et sombre nous a racontés ses rencontres dans la ville, cette année, avec quatre « groupes militants » syriens, dont les objectifs nationalistes et religieux étaient différents, comment il avait essayé de les unir, mais découvert qu’ils étaient des voleurs, des assassins et des violeurs plutôt que des djihadistes. Du moins, c’est ce qu’a dit le Cheikh Ahmed Ghalibo. Parsemant toute sa conversation avec le nom de ces hommes, le cheikh a dit qu’il avait été scandalisé par la façon dont ces groupes avaient liquidé tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux, seulement sur des soupçons, « découpant les corps, les décapitant et les jetant dans les égouts ». Il a dit avoir été témoin de sept de ces meurtres ; en effet, jeter les cadavres dans les égouts se produit communément à Damas.

      Sachant qu’il était un mufti de la mosquée al-Khobra et visiblement consciente qu’il avait rencontré les quatre dirigeants extrémistes, la sûreté syrienne a arrêté Ahmed Ghalibo le 15 avril de cette année. Il nous a dit qu’il avait fait des aveux complets parce que « ces militants ne sont pas une « Armée Libre » » ; il a insisté sur le fait qu’il avait été « très bien traité » par ses interrogateurs, a condamné d’Emir du Qatar d’avoir provoqué la révolution en Syrie, et dit qu’il pensait qu’il serait libéré « parce que je me suis repenti ».

      Cima Östürk vient de la ville du sud-est de la Turquie, Gaziantep, et a pénétré en Syrie après des mois d’entraînement, dit-il, dans un camp Taliban à la frontière afghano-pakistanaise. Il ne pouvait pas parler le pachtoune – ou l’arabe – mais avait laissé derrière lui, à Gaziantep, sa femme enceinte Mayouda et leur fille de trois ans, pour se rendre à Damas. Il n’a parlé que vaguement de djihad, mais il a dit qu’on lui avait demandé d’organiser un passage de « contrebande » de la Turquie vers la capitale syrienne, qui impliquerait également le déplacement d’hommes à travers la frontière. Il a été arrêté lorsqu’il s’est rendu à Alep pour les funérailles de belle-mère. « Je regrette tout ce qui m’est arrivé », dit-il avec mélancolie ; il était « désormais » bien traité. Il nous a demandés de faire savoir aux autorités turques qu’il se trouvait dans cette prison.

      Lorsque que ces quatre heures et demie d’interviews furent terminées, nous avons lancé un appel au gouverneur de la prison syrienne pour qu’il accorder à ses prisonniers un meilleur accès à leurs familles, une demande que son sourire las suggère être probablement en dehors de ses attributions. Nous avons également demandé un crayon et du papier pour Mohamed al-Abdullah et nous avons parlé – même si c’est en vain – de la nécessité d’appliquer la loi internationale à ceux qui se trouvent dans cette prison. Les détenus ont serré la main du gouverneur de façon amicale, même si j’ai remarqué un peu moins de bienveillance entre eux et l’homme en bras de chemise des services de renseignements – qui baissait la tête et braquait ses yeux sur le sol.

      Source: The Independent, le 2 septembre 2012,
      Article original : Robert Fisk: Syria’s road from jihad to prison
      Traduit par: Questions critiques.free.fr

      • Phoenix dit :

        « C’était voici seulement deux mois…

        Par Louis Denghien, le 20 septembre 2012″

        @FRONT NATIONAL DU GERS

        Merci beaucoup FRONT NATIONAL DU GERS , pour ce très bon article de Robert Fisk, dans sa version traduite, avec les remerciements à Questions critiques.fr pour sa bonne traduction.

        J’avais répondu à un visiteur d’infosyrie, qui désespérait avec raison du manque de vraies informations honnêtes et intègres de la part de nos médias MSM (Main Stream Media’s).

        Je ne considère la presse et les médias en général, à l’heure actuelle, comme des organes de propagande et de diffusion de mensonges, à la solde de ceux qui les possèdent (ce verbe exprès utilisé car reflète la vérité), servant les agendas des pouvoirs et non exerçant de façon honnête et intègre leur travail de journalistes au service de la diffusion de l’information.
        Aujourd’hui on en est déjà arrivé au stade de créer « l’information », donc de rendre plausible un tas de mensonges bien placés, dans un but bien déterminé d’avancer dans les desseins de ceux qu’on pourrait appeler les vrais décideurs de l’ombre.

        Robert Fisk et encore quelques autres grands journalistes, en tant qu’exceptions aujourd’hui, font honneur à cette profession d’informer le public d’une manière honnête, intègre et non biaisée…
        Les journaleux et non plus les journalistes, ne sont plus que des faire-valloirs de certaines politiques et de simples propagandistes et c’est tout, à leur grand déshonneur !

        Je pense qu’il est grand temps de les nommer répétitivement et sans cesse, utilisant leurs méthodes de propagande, afin que ce qu’ils sont de fait: de propagandistes et des criminels, rentre dans la tête des gens et que lorsque ils les entendent, voient ou lisent, ils savent déjà le contenu de leurs futurs mensonges et aient le bon réflexe de défense et de dégoût, les considérant comme des ennemis du peuple.

        Si eux ne se gênent pas de prendre les gens pour des demeurés, pourquoi l’inverse ne serrait pas possible de les prendre pour ce qu’ils sont vraiment et non pour ce qu’ils ne sont pas, mais voudraient nous faire croire que…

        Ces dits « journalistes » pour faire leur propagande, ont plus fréquenté l’école de Goebbels que de journalisme !

        Ils ont rangé leur conscience au placard et ne se soucient plus de présenter des mercenaires terroristes islamistes, des égorgeurs et des assassins, des poseurs de bombes, comme de romantiques révolutionnaires, à l’instar des torchons à faire vomir, écrits par feu l’espionne de la CIA et terroriste notoire Marie Colvin, tuée par ses copains terroristes de la soit disant ASL et non l’Armée Syrienne comme les propagandistes ont voulu le faire croire, dans leurs moyens de propagande et non Presse, Christiane Amanpour (honte de son pays de naissance l’Iran) de CNN, qui a fait des ravages avec sa propagande dans les Balkans, en Tchétchénie et ailleurs, Florance Aubenas, Adrien Jaulmes et d’autres criminels du mensonge, qui à grande échelle tue.

        Car c’est devenu l’instrument de guerre le plus redoutable !

        La nocivité de cette cinquième colonne, composée d’exclusivement de propagandistes et manipulateurs de l’informations, ainsi que de « story tellings » pour justifier des guerres de pillages des pays souverains et de déstabilisations de régions entières du globe par les Globalistes du Nouvel Ordre Mondial, dont la France fait partie, sont à l’instar de leurs maîtres des pouvoirs occultes, de vrais Criminels de Guerre et des Criminels contre l’Humanité.

        Ils devront un jour, ainsi que leurs Maîtres du Nouvel Ordre Mondial, Sarkosy compris, pour la guerre et les crimes commis contre la Libye, répondre devant un Tribunal Pénal International et Populaire (a créer, car le TPI de la Haie est le Tribunal de la Honte, car est le tribunal pour les vaincus des guerres incessantes de pillage du NOM) et répondre de Crimes de Guerre et de Crimes contre l’Humanité.

        C’est la moindre des réparations pour toutes les victimes de leurs crimes à grande échelle world wide !

        Dans un commentaire sur InfoSyrie et réponse à un visiteur et grand contributeur, qui se posait la question sur ces média’s qui ne font pas leur travail et ne rapportent pas les informations pourtant importantes, car elles ne cadrent pas avec les agendas et intérêts de leurs maîtres.

        J’avais répondu en y donnant mon opinion sur les raisons de cette déraison.

        Mais j’avais aussi mis en ligne des liens avec les journalistes autres et aujourd’hui pouvant être considérés comme exceptions mais aussi exceptionnels dans cette pléthore de la médiocrité et immoralité de journaleux propagandistes, qui fait HONTE à la profession du journalisme.

        Parmi eux figurait Robert Fisk.

        « Plusieurs responsables ASL tués à Alep et ailleurs
        Par Guy Delorme avec Cécilia, le 17 septembre 2012″

        http://www.infosyrie.fr/actualite/action-35/

        Cordialement

        Phoenix

        N.B. Mon commentaire était en réponse à @eaux troubles et je pense qu’il date du 18 septembre 2012

  1. Auda dit :

    « Guerre sainte » ?…

    Aucune guerre n’est sainte : le Démoniaque seul inspire ces possédés débiles.

    • Marcel dit :

      Vidéo-documentaire exclusive montrant une opération de l’armée Syrienne à Maysaloun :

      « Le Chemin vers Maysaloun » : 2ème partie (durée 16 minutes 47) :

      http://www.youtube.com/watch?v=pYUhJZMlV_c

    • Marcel dit :

      Les forces armée syrienne arrivent jusqu’à la frontière Turque :

      19/09/2012 : L’armée syrienne a pourchassé jusqu’à la frontière Turque les terroristes selon SyriaTube et semble décider de contrôler la région frontalière, dans cette attaque de nombreux terroristes ont été tués.

      On peut voir les terroristes en Turquie pris de panique et leurs blessés sont conduits en hôpital Turc, les médias turque ont confirmé que l’attaque a blessé trois personnes de nationalité turcs.

      http://www.youtube.com/watch?v=DwZ0GVfGXg8

      • Ulpien dit :

        Ce vidéo a probablement été prise près de la douane de Tall Abyad (SYR) – Akçakale (TR). Sur l’ambulance, j’ai aperçu le nom de la ville Sanliurfa, juste 40 km au nord d’Akçakale.

      • Marcel dit :

        Cette vidéo est en faite la bataille pour la prise du poste frontalier de Tall Al Abyad par l’ASL datée du 19/09/2012, l’ASL aurait subit de pertes conséquentes dans cette bataille :

        http://www.youtube.com/watch?v=6PdBj0pGyZ8

        • Cécilia dit :

          Un mélange de l’arabe et de turc et la seule phrase que j’ai comprise et m’a faite vraiment plaisir lorsqu’un traitre pleurnichait « l’armée d’Assad bombarde même en Turquie, mais où-tu Erdugan, où êtes-vous les Arabes ? »

          Les images sont en effet prises à la frontière côté turc.

          • Cécilia dit :

            La vidéo se date du 19 septembre, mais selon le Nouvel Observateur, Reuters, citant un responsable turc, de violents combats sont éclatés mardi donc mardi 18 « entre les forces syriennes et les insurgés à la frontière avec la Turquie, près du poste-frontière de Telabyad, et des balles perdues ont atteint des habitations situées du côté turc de la frontière ».

            Il dit aussi que « les maisons touchées se trouvent dans la localité d’Akçakale » et « que plusieurs fenêtres avaient volé en éclats ».

            D’après lui, mardi, les insurgés tentaient de « prendre le contrôle du poste-frontière de Telabyad, « qui était naguère l’un des principaux points de passage pour les relations commerciales entre les deux pays ».

            De même, il parle « des rumeurs indiquent que les rebelles s’en sont également servis pour acheminer des armes ».

            Il reconnait que cette région de Raqqa est restée pour l’essentiel loyale au président Bachar al Assad.

            Jonathon Burch; Henri-Pierre André pour le service français

            http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120918.REU6209/violents-combats-en-syrie-pres-de-la-frontiere-turque.html

    • Marcel dit :

      Un haut dirigeant de la Brigade Al Mutasem « Adham Abboud » tué à Dera par l’armée Syrienne.

      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=421171307947179

    • Marcel dit :

      Le dirigeant de la Brigade Hateen « Yamen Mustapha » éliminé par l’armée Syrienne, dans les « montagnes Turkmen » à Lattakia.

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=348140121945287

      Un autre dirigeant de l’ASL « Hassan Ali Hassan » tué dans le quartier Al Qadam par l’armée Syrienne.

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=348397905252842

    • Marcel dit :

      Une embuscade réussi contre un convoi de l’ASL par les forces de sécurité Syrienne, dans le désert de la province de Deir Ezzor :

      D’après la vidéo les terroristes ont été éliminés, armes et véhicules confisqués, les deux chefs ASL du convoi blessés et capturés, ils sont transportés par hélicoptère de l’armée directement dans le centre de détention.

      http://www.youtube.com/watch?v=IHfeAog_lKY

    • nacera dit :

      @ Auda
      « Aucune guerre n’est sainte : le Démoniaque seul inspire ces possédés débiles. »
      Je suis désolée de devoir contredire, mais il y a vraiment des guerres saintes: Celles menées contre des agresseurs extérieurs qui attaquent des peuples pour les destabiliser, les diviser, les destructurer, les perturber et provoquer la haine entre les citoyens unis de ce peuple, les armant les uns contre les autres.
      Un peuple ainsi traité a le droit de riposter.
      Il ne faut pas confondre avec la course au pouvoir, la volonté de changer le pouvoir par la force que nous voyons aujourd’hui en syrie.
      Ainsi une guerre est toujours sainte pour un seul côté, celui qui a le devoir de rétablir un ordre naturel et légitime, tantdisque le côté agresseur qui crée un désordre mène une guerre maudite, vouée tôt ou tard à l’échec.

  2. Cedric L. dit :

    Les rebelles ont pris une partie Maarouda et ses environs (petit village à mis chemin en Tall al-Abyad et Raqqah) et avancent encore (d’où l’actuel bombardement aérien de la route menant à la ville). D’autres venant d’al-Thwarah (ville sur le lac Assad, aux mains des rebelles) tentent d’avancer au sud de Raqqah. Et des tractations sont en cours à Ain al Arab (Kobane) entre trois chefs de rassemblements de brigades locales et les brigades populaires kurdes pour que celles-ci les aident à Raqqah.

    Voila pour la situation dans ce gouvernorat où Raqqah est encerclée (la ville est stratégique pour les Assad, elle sert de point d’appui pour ensuite aller sur les régions nord-est, d’Alep et vers Deir ez zur). Pour rappel, Raqqah, en mars 2012, c’était cela : des manifestations hostiles au régime qui ont fini très rapidement par ce que l’on sait (et que vous direz bien évidemment qu’il s’agit de je ne sais qui, mais tout sauf l’armée…) :

    http://www.youtube.com/watch?v=8Ysz_QOOu9s&feature=related

    http://www.youtube.com/watch?v=JI05aAfGIOo&feature=related

    etc…

    Ar Raqqah est une ville historiquement conservatrice, tenue à l’écart des développements économiques. Il ne faudra pas s’étonner qu’une partie de la population sabote des installations locales, en vue de ralentir l’armée sur place, tout en attendant ces rebelles venus du nord, du sud et de l’est de la ville…

    Une fois de plus, vous essayez de coudre un pull mais sans les principaux files de laine, il est peu épais et ne tiendra pas l’hiver… il serait temps de vraiment avoir des contacts sur place (pour autre information, les kurdes anti-Assad ont pris Burj al-Islam et assiègent Ghmam en coopération avec des arabes armés du Djebel, juste tout au nord de Lattaquié). Quant à Alep, le simple fait que les combats aient lieu depuis trois jours autour de la citadelle montrent qu’ils ont percé la limite que l’armée avait placé à Jazmati à l’est.

    PS : A Al Mayadin, sud de Deir ez zur, des combats ont touché ce jour la première fois le centre.

    Cdt.

    Cédric !

    • Louis Denghien dit :

      La révolution syrienne est en marche, sous la férule éclairée du commandant Cédric et de ses mystérieux et exclusifs contacts. Ne manquez pas de nous rappelez pour la libération de Rzqqah (et celle d’Alep aussi, au point où vous en êtes).Dans l’immédiat nous n’échangerons pas notre pull pro-gouvernemental contre la veste que vont se prendre vos amis.

      L.D. & Infosyrie

      • vanda dit :

        Depuis 18 mois les oiseaux de mauvaise augure ( pour la Syrie) nous annoncent l’ effondrement du » régime » de Bachar el Assad et ce corbeau vient nous dire, avec son lot habituel de localités où est en train de se tramer l’ histoire avec un grand H ,que décidément, c’est sur,il ne passera pas l’ hiver! A sa place je me garderai bien de faire de tels pronostics!

      • Cedric L. dit :

        Une fois de plus l’évitement. Puisque vous assumez de plus en plus ne pas vouloir informer mais simplement donner clairement des avis, il ne faut donc pas mettre plus haut et ailleurs sur le site ré-information (comme les autres médias devraient se retirer le terme « information » soit dit en passant).

        Vous noterez que j’ai apporté des éléments précis une fois de plus quand vous avez besoin de SANA, Al Manar, etc.., ou l’OSDH (citée par l’AFP) pour faire vos compositions. J’ai hate de voir un jour un article ici composé uniquement de témoignages locaux syriens, c’est pas demain la veille cela dit…

        Le site s’allège de plus en plus. Il n’y a pas de mystérieux contacts (avez-vous déjà eu un comportement adulte sur de tels sujets sérieux ou est-ce un attardement enfantin bloqué depuis des années ?) : qui parle d’un sujet, fait en sorte de s’informer sur le terrain. Cela devrait être la politique des médias et des alter-médias mais ils ne le font pas. Alors au lieu d’uriner dans des violons, d’autres font en sorte de savoir au mieux les situations. J’ai récemment eu la chance de communiquer via Skype (et malgré une liaison pitoyable) avec un déserteur kurde combattant dans une brigade populaire kurde du PYD à al-Hassakah contre le régime. C’est une exemple parmi d’autres d’avoir à se renseigner. Il ne niait pas ainsi qu’ils auraient du mal à al-Hasskah et que d’ailleurs ile ne progressaient pas plus que dans les banlieues nord où ils sont positionnés (il a participé à la prise d’une partie de Qamishli, et avant, à celle d’Amude, après avoir fui en Irak en mars dernier). C’est cela le terrain. Et quand on veut ré-informer, ou quand on ose dire être capable, on fait en sorte de s’en donner les moyens et de répondre par sérieux aux contre-argumentation, à moins qu’elles ne vous dépassent.

        Cdt.

        Cedric !

        (Cdt : cordialement… mais commandant si vous le souhaitez).

        • Louis Denghien dit :

          Bien, il est normal que les grands enfants prétentieux dans votre genre se la jouent prof, voire censeur. Vos correspondants-sur-le-terrain-déserteurs-kurdes ou que sais-je qui vous racontent ce qu’ils veulent – comme les CLC à l’OSDH tiens -ne m’impressionnent pas plus que ça. Parce qu’au-delà des aléas de la guerre anti-terroriste, l’ASL – pour ne pas parler évidemment des djihadistes – n’a pas les moyens militaires ni politiques de sa révolution : c’est durablement – définitivement même – une « armée de coups de main » et d’attentats, pas une force révolutionnaire.

          Vous êtes, pour ignorer volontairement ces données fondamentales et fondatrices, un désinformateur, qui nous recycle les communiqués de l’OSDH avec un label « qualité régionale » invérifiable.

          Vous trouvez que ce site n’est pas sérieux et s’allège de plus en plus ? C’est vrai, il va notamment s’alléger de vos contributions si pointues.

          Allez faire profiter Syrian facts de vos informations exclusives (et pour cause).

          Mes respects, mon commandant de l’armée morte. Au plaisir de ne plus vous lire !

          L.D. & Infosyrie

        • roll dit :

          cedric L

          Encore une fois (et j’en ai ras-le bol, mais c’est, en partie, la faute à Louis Denghien qui s’obstine à reproduire vos interventions – mais je pense comprendre sa démarche…), je reprends ce que vous nous écrivez :

          « LES REBELLES (terroristes ? bandes armées soutenues et armées par qui l’on sait, pour vous, nous le savons, « ce n’est qu’une question de dénomination » !) ONT PRIS » :

          « UNE PARTIE (« de » – je rétablis votre coquille) Maarouda » (UNE partie !… d’un petit village, « petit », c’est vous même qui le dites)

          « ET SES ENVIRONS (’c’est à dire ? c’est vaste et indéterminé, par définition « les environs de… » )

          petit village à mis (sic) chemin en (tre – je rétablis vos coquilles) Tall al-Abyad et Raqqah ( ??!!) – après vérification sur une carte (vous me faites perdre vraiment mon temps Cedric !) la configuration topographique ne permet pas de dire que « Maarouda est à mi-chemin de Tall al-Abyad et ar-Raqqah.

          et AVANCENT ENCORE (s’ils avancent ENCORE, c’est qu’ils ne sont pas, à l’inverse de ce que vous venez de nous dire, ENCORE arrivés)

          d’où l’actuel bombardement aérien de la route menant à la ville. (hypothèse, ou, malheureusement, divagation à jamais invérifiable)

          D’autres venant d’al-Thwarah (…) TENTENT D’AVANCER (ils avancent ou ils n’avancent pas ? ou, seulement « ils tentent » ? où sont-ils ? et où en sont-ils ? dans leur « AVANCE » ou, ce qui est tout à fait différent, dans leur « TENTATIVE » d’avancer ? Mais dans les deux cas : il n’avancent pas, malgré leur tentative d’avancer)

          « Et DES TRACTATIONS SONT EN COURS à Ain al Arab (Kobane) (précision géographque qui ne mange pas de pain) entre TROIS (« trois » ! pas « deux » ni « « quatre », non « TROIS », voilà l’ « autorité » que confère l’arithmétique, quand elle marche comme seul « homme » avec la géographie) chefs de rassemblements de brigades locales et les brigades populaires kurdes POUR QUE CELLES-CI LES AIDENT A RAQQAH. (autrement dit, qu’est-ce qu’il en est de tout ce que vous venez nous raconter, si ce n’est que nous somme censés avoir appris que vous êtes cet informateur mystérieux, qui a « des contacts sur place », c’est vous qui le répétez et vous ne craignez pas la redondance – névrose obsessionnelle? -placé au cœur de tractations ignorées de tous)

          Et voilà la conclusion :

          « RAQQAH EST ENCERCLEE (la ville est stratégique pour les Assad, elle sert de point d’appui pour ensuite aller sur les régions nord-est, d’Alep et vers Deir ez zur). »

          Après ce que vous venez de démontrer : il est certain que nous en somme convaincus.

          « Raqqah est encerclée » (au moment même où vos « amis « prennent une rouste mémorable à Alep – et à Damas) : vous nous annoncez un tournant stratégique… quand tout ce que vous nous avez apporté c’est qu’un « petit village » – Maarouda – aurait été « pris » (en « partie » !) par vos « amis » (je place amis entre « guillemets », parce qu’il est clair, et j’en suis sincèrement peiné pour vous, vous n’avez pas d’amis (vous êtes seul, comme vous nous l’avez dit antérieurement). Vous n’êtes même pas un représentant, ou, mieux, un « reflet » des ordures que vous prétendez, en vain, représenter, ici)

          Qui êtes-vous ? Cedric L ?

          Je tenterai une hypothèse (sans avoir aucune compétence en la matière) : un malade mental, un mythomane, qui raconte des histoires (ce qui est courant) mais qui, aussi, SE RACONTE DES HISTOIRES SUR CE QU’IL EST DE NE PAS AVOIR ETE.

          Il y a-il un « psy », sur Infosyrie, qui puisse nous éclairer davantage sur les cas « Cedric L » ?

          Afin qu nous puissions passer, définitivement, à autre chose.

          roll

          • Marie-Christine dit :

            Cher roll,
            C’est un imposteur, ravi de semer le trouble, mais il ira maintenant se réjouir ailleurs !

        • Marcel dit :

          2 novembre 2011 : Des centaines de milliers de personnes manifestent pour soutenir le régime et son président Bashar Al Assad à Raqqah. Fort soutien de la population au régime à Raqqah.

          http://www.youtube.com/watch?v=OYvB62Odp6U

          Petit cédric…

        • joska dit :

          Louis, allez vous laisser cet abruti de cédric continuer sa propagande, s’il vous plait, dégagez le du site, il me fait c…., pour parler français, bloquez maintenant ça suffit

        • tarik dit :

          @moderateur
          je vous prie de supprimer mon precedent commentaire sur Cedric au vu de ce que je lis sur lui dans les posts suivants
          veuillez excuser ma …trop » hative et agressive reponse a Cedrid »

          • Louis Denghien dit :

            Certains points demeuraient valables, mais c’est vrai qu’il n’est plus là pour répondre, alors d’accord.

            L.D. & Infosyrie

          • sowhat dit :

            il n’y a absolument aucun point valable dans les commentaires de Cédric L. pour peu qu’on prenne la peine de les examiner. Tout est mensonge. Mais ce qui est quand même curieux c’est que cette propagande – à mon avis d’inspiration israélienne – arrive bien tard et accuse un décalage assez remarquable par rapport à la réalité. En effet cette énorme machinerie de la désinformation est à l’image d’un train qui roule à grande vitesse sur sa voie et qui ne pouvant être stoppé d’un coup de frein va continuer sur sa lancée pendant encore quelque temps …

            eh oui on a infusé énormément d’argent dans cette machinerie, des tas de gens ont été payés et continuent de l’être bien que la cause soit perdue … Il en va de même de Fabius et cie. Impossible pour eux de s’arrêter tout de suite .

          • Louis Denghien dit :

            Oui, il y a une force d’inertie de la désinformation médiatique et politique…

            L.D. & Infosyrie

          • Marie-Christine dit :

            En quelque sorte ce serait une « industrie » qui fabrique des produits et pour laquelle il n’est pas aisée de se recycler et changer les chaînes de montage, si tant est aussi que l’on en voit la pertinence si l’on subodorre l’arrêt prochain à terme de la production…?
            Donc elle poursuivrait sur sa lancée en attendant de voir comment le vent va tourner ?
            Mais la place de Fabius et co. dans cette industrie ? Des investissements à protéger ? Des gains attendus ? Des ordres d’état-major ? Une loyauté « obligatoire » de « staff » à l’entreprise ?
            J’aime beaucoup cette analyse et cette image que vous proposez : elles doivent être pas mal approchantes de la réalité.

      • Elois dit :

        Bonjour, je suis un lecteur régulier d’Infosyrie. Je suis gêné par le fait qu’un troll nommé Cédric puisse faire sa propagande ici. Jusqu’à maintenant, je me contentais de lire les infos et les réactions fort intéressantes des intervenants. J’écris ce petit message car je trouve le modérateur très indulgent et très patient avec le troll squatteur Cedric. Sur des sites pro-islamistes, on vous censure sans pitié! Pourquoi laisser ce troll s’installer, prospérer, désinformer tranquillement dans le seul but de désorienter vos lecteurs?
        !

        • Louis Denghien dit :

          Il est « supprimé » !

          .D. & Infosyrie

          • FB dit :

            A Louis,
            Permettez-moi d’intervenir pour le retour de Cedric et de fournir quelques informations sur son compte.
            Il est l’auteur d’une page Facebook sur les révolutions arabes très originale. Il se donne beaucoup de mal et publie des informations quotidiennement. Elles concernent toutes les révolutions arabes y compris Bahreïn et le Yémen dont on ne parle plus guère nulle part ailleurs puisqu’elles contrarient les impérialistes. C’est là que vous-vous rejoignez.
            On ne peut pas l’accuser d’atlantisme ou de sionisme bien au contraire. On ne peut pas non plus le soupçonner de recycler la propagande de l’OSDH ou des grands journaux qu’il a en horreur. Pas plus que d’aveuglement devant l’islamisme. Il croit plutôt aux doléances légitimes du peuple devant les gouvernements et les partis politiques. C’est sans doute de la naïveté puisqu’aussitôt passées les élections, Cédric critique les élus tunisiens ; égyptiens ou libyens. Le peuple étant l’éternel cocu…
            Il s’appuie sur les coordinations locales (tansiquiat) et le petit peuple des manifestants et des protestataires locaux qu’on trouve sur internet. C’est « l’intelligence collective » des réseaux sociaux.
            Ceci dit, je ne crois pas qu’il sache l’arabe et qu’il est tributaire du filtre de ses amis de facebook qui traduisent pour lui et lui font savoir ce qu’ils veulent bien lui dire. C’est son point faible. Sa page gagnerait à laisser passer la contradiction (mais je crois qu’il n’aime pas trop les contradicteurs)
            Ce n’est donc ni un troll, ni un bobo, ni un admirateur de BHL. Il a des choses à dire. Faites-le revenir, il est honnête.
            PS : je ne donne pas son nom complet ni l’adresse de sa page Facebook puisqu’il ne l’a pas fait lui-même.

          • Louis Denghien dit :

            Mais un de nos amis, Suchite, l’a identifié : Cédric Labrousse. Sur le fond, il a peut-être en horreur les puissances occidentales et leur hypocrisie, et critique vertement l’OSDH et les médias occidentaux. Mais c’est pour recycler avec les apparences de l’objectivité la même propagande, basée comme vous le suggérez sur les mêmes ou presque les mêmes sources rebelles que l’OSDH. C’est peut être un idéaliste démocrate sincère, mais ce genre de personnage par leur tropisme pro-révolution et leur naïveté (le mot est de vous) sont les fourriers des barbus et des Américains, un peu comme les pacifistes post-hippies des années 70 ont fait le jeu des staliniens communistes au Viet Nam ou au Cambodge.

            Il se donne du mal ? Tout le monde se donne du mal. Infosyrie pour résister à la désinformation comme I-Télé pour bourrer les crânes. Nous pensons sincèrement que Cédric L. désinforme, par myopie et tropisme pro-révolution. Il y a suffisamment de sites pour recycler ses « travaux »‘. Il y a des soldats et des civils qui tombent chaque jour sous les balles de ceux dont Cédril « L » fait la promotion, même avec des réserves de pure forme.

            Nous n’avons pas besoin de lui sur ce site.

            Mais merci néanmoins d’avoir intelligemment plaidé sa cause…

            L.D. & Infosyrie

          • I love PUTINE dit :

            merci de l’avoir enfin renvoyé chez les siens,ce prétentieux aux allures de prof.ADIEU LE Commandant et
            faites nous le plaisir de ne plus te montrer à nouveau et regarde comment Louis a été patient avec toi et aussi
            avec nos nerfs

          • Marcel dit :

            Cédric était un petit menteur pour Raqqah, des centaines de milliers de Syriens manifestent en soutien au régime dans la ville de Raqqah, le 2 novembre 2011 :

            http://www.youtube.com/watch?v=OYvB62Odp6U

          • Julie dit :

            Louis, Cédric Labrousse fait partie du fan club de Syrienne Libre tout simplement, son profil sur Facebook est parlant.

          • Khodr dit :

            Merci Louis!!!
            Ça m évitera de derrapé!

          • sowhat dit :

            petite remarque d’ordre linguistique au sujet de l’énergumène Cédric L.

            dans un commentaire du 19 septembre, il écrit :

            « Tous comme les bidouns syriens (bédouins) de l’est et du sud (au sud de Deraa et Sweïda) qui furent les premiers » (sic)

            or les bédouins en Syrie sont désignés par le terme badou et non pas « bidoun » qui n’est même pas un mot arabe. Mais Bidoun en revanche est le terme utilisé par les israéliens pour désigner les bédouins qui vivent en Israël.

          • Marie-Christine dit :

            @ Sowhat,
            Au sujet du terme bidoun utilisé par l’ex d’infosyrie, qui serait en fait un mot israélien, cela ne m’étonne pas du tout : Cedric est un bidoun hasbariste, formé au bidounage(bidonnage pour ceux qui n’auraient pas compris…hihi…) de l’information – exercice auquel il semble prendre beaucoup de plaisir -, comme les autres ! Employés multiformes selon leurs « compétences » et peut-être des variétés de registres recommandées. J’imagine même que le délogement du site de Cédric doit provoquer un petit émoi dans l’équipe « dédiée » à Infosyrie et à la propagande anti-Bachar : sniff…sniff…

        • anonyme dit :

          Censure féroce sur les sites sionistes également; pour ma part , j’ai horreur de la censure et considère que c’est tout à l’honneur d’un site de ne pas censurer; la liberté d’expression, c’est quand même la valeur suprême, la condition sien qua non de la création en tous domaines, la vie.

          • Cécilia dit :

            « Mais Bidoun en revanche est le terme utilisé par les israéliens pour désigner les bédouins qui vivent en Israël. »

            Le terme « bidouns » qui vient de l’arabe pour dire « sans » est un concept utilisé depuis quelques temps en géopolitique pour désigner les apatrides sans nationalité « bidouns jinsyyeh » d’où l’emploi de l’administration israélienne pour désigner les bédouins palestiniens.

            Dans le Golfe, les bidouns, ce sont plusieurs dizaines de milliers à être privés de la citoyenneté des pays où ils sont nés. Mais certains ont trouvé une parade inattendue pour recouvrer leurs droits.

            Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Les Bidoun, ces apatrides du Golfe Jeuneafrique :

            http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2684p049.xml0/

            Cela dit, ce terme désigne surtout les bédouins de Koweït sans nationalité :

            Koweït : Les Bidouns ne parviennent pas à se libérer du statut d’apatride
            21 juin 2011

            Dans un de ces récents rapports, Human Rights Watch (HRW) s’attaque au Koweït et l’exhorte à octroyer la nationalité à 106 000 apatrides dénommés « Bidouns » qui réclament depuis des décennies d’être naturalisés. Le gouvernement koweïtien leur refuse toute inscription sur les registres de l’état civil ainsi que l’accès à l’enseignement public et à l’emploi légal. Être apatride est le pire des statuts qui soit, rappelle HRW. Ce statut ne confère même pas le droit de quitter le territoire.

            Leur statut d’apatride est lié au fait que la majorité des Bidouns n’a pas brigué la nationalité koweitienne quand l’émirat, devenu un protectorat britannique en 1914, a accédé à l’indépendance en 1961. Cette communauté provient dans sa majorité de Bédouins du Nord de la péninsule arabique. Puis elle a été renforcée par des réfugiés irakiens restés au Koweït après la guerre de 1990 et par des Palestiniens.

            http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article5253

            Et pour plus d’information, voici un autre lien :

            http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2510p034.xml0/

        • roll dit :

          @Elois

          C’est clair, c’est net et c’est sain!

          Merci infiniment, Elois.

    • kegan dit :

      Schtroumphe à lunettes a encore des informations que seul lui connait…
      Pour Raqqa; il est vrai qu’il etait question que l’ASL se retire d’Alep où la situation devient intenable pour elle et trouver un autre but (o combien strategique par rapport à une ville comme ALep par exemple).. Ceci dit i est clair que l’armée n’a pas encore pesé de tout son poids sur l’est de la Syrie (cf renforcer noyau dur d’abord et surtout en finir avec le gouvernorat de Homs autrement plus important que Raqqa; mais ce type est tellement nul en vision strategique des evenements…)
      Nord Lattaqié rien d’inquiétant des arabes de la montagne ou autre, ils sont en plein fief alaouite et donc leurs heures sont comptées..

      A Alep par contre, seul Schtroumphe à lunette sait que la bataille s’est approchée de la citadelle (où sont parqués, de ce que je sais sur place, 500 tireurs d’élite de notre vaillante armée); alors que si on regarde la carte de notre ami Camilo et on suit les nouvelles de ce matin (o combien prolifiques en cafards litteralement ecrasés) on s’apreçoit très clairement que la ligne de front avance tel un rouleau compresseur en même temps que la destruction de leur profondeur strategique à Bab, Hereitan et même jusqu’à Mounbej…

      Je ne rentre pas dans une joute verbale avec ce niaiseux, je profite juste pour transmettre à nos amis infosyriens mon intime certitude, au vu des nouvelles de ces trois derniers jours et surtout ce matin, mon intime conviction que la bataille d’Alep est en tres bonne voie sinon déjà gagnée…

      Je me permets de remettre le lien de cette fameuse carte; si on regarde la ligne rouge du front des combats, on s’aperçoit que noue ne somme plus à Midan mais à Bridj SAKHOUR à l’est, que Ansari, Bab al hadid sont tombés la semaine derniere, Jadida est tombée avant hier et hier matin, que Ferdos est tombée , que Saif al daoulé est quasi complètement encerclé apres le combat de Maysaloun et la chute de Boustan qaser ce matin et que les jours de Soukari lui aussi quasi encerclé sont comptés; c’est factuel et mathematique , rien à voir avec les elucubrations de Schtroumphe à lunettes…

      http://img228.imageshack.us/img228/2250/capturadepantalla201209f.png

    • salim dit :

      dites moi Cédric,
      Je n’ai pas votre omniprésence ni votre science infuse qui m’empêche d’avoir des informations aussi précises telles que celles dont vous vantez disposer et que vous nous balancez en pleine figure à longueur de post depuis que vous commentez sur ce site ; mais, aussi ignorant que je sois, je suis quand même capable de douter de ce qu’on peut me raconter et de me poser des questions. voici donc mes questions :
      1. d’où tenez vous ces informations que je ne parviens à trouver sur nul autre média? Etes vous sur place? Travaillez vous pour les services de renseignement Français? Officiez-vous au Quai D’orsey? Disposez-vous d’un réseau d’informateurs sur place comme s’en vante un certains vendeur de kebab à Londre? fournir vos sources serait un premier point pour que vous me soyez crédible
      2. ça fait un moment que vous nous racontez que les « rebelles par ci et les rebelles par là » et qu’il y a des surprises (mauvaises pour les pauvres « fanatiques de Bachar » que nous sommes) qui se préparent ; mais, sauf erreur de ma part, je n’ai vu aucune de vos prophétie se réaliser. Comme je n’ai pas de temps pour cela, pourriez-vous reprendre quelques unes des « promesses » (et voyez-vous je ne suis pas trés gourmand puisque je ne vous demande pas « toutes ») que vous nous avez fait jusqu’à présent et nous fournir les faits qui témoignent de leur concrétisation? Pourriez-vous également revenir sur vos affirmations concernant des  » nouvelles conquetes » au profit des « rebelles » dont vous nous disiez avoir connaissances grace à vos infos exclusives et vos mystérieux informateurs, et nous présenter les faits qui corroborent ce que vous aviez avancé à l’époque? Un simple retour en arrière pour ne confirmer que vous aviez raison vous donnerez davantage de crédibilité

      voici pour mes premières questions pour lesquelles si j’ai des réponses, je pourrais commencer à accorder un peu de crédit à vos propos ; à défaut, vous resterez tel que je vous perçois pour le moment : un mythomane doublé d’un pervers narcissique (mentir et manipuler pour se rendre interressant et exister en somme)

      • vanda dit :

        Pas grand chose à ajouter à ce que viennent de répondre Louis,Kegan et Salim si ce n’ est que je suis trés impressionné par la prétention à détenir la vérité de ce Cédric! Cette vérité , tout le monde la cherche qui au travers d’ un témoignage , qui à la lecture d’ une dépèche , qui au travers d’ une vidéo,qui en recoupant plusieurs infos ,articles ,etc… et généralement les articles d’ info syrie me paraissent etre du bon travail : Les sources sont toujours citées et contrairement aux télés on trouve le plus souvent les 2 bords et cela permet de se faire une idée .. ce qui n’ est pas la vérité et qui détient la vérité à moins de survoler les lieux et d’ etre muni de sacrées lunettes …. Mais Cédric est sûr de son fait : « il sait « , « il a été le premier à dire », il cite des noms ,plein de noms ,des localités dont on a jamais entendu parler, il a un ami qui sait puisqu’ il est sur le terrain . Je le trouve trés bavard sur les exactions de l’ armée de Bachar … et muet comme une carpe sur les tellement plus nombreuses du camp dont il vient faire ici la propagande et c’ est vrai que celle- ci est difficile à supporter lors qu ‘ à longueur d’ antenne nous y sommes confrontés!

      • Khodr dit :

        Cédric ne pourra vous répondre!
        Il a été éradiqué ! Supprimé! Éliminé!

      • Marie-Christine dit :

        Cher salim,
        Inutile de vous fatiguer à poser des questions au stroumphe à lunettes, ce pédant enfantin ravi de « semer le trouble », il vient de prendre la porte !
        J’espère que vous ne le regrettez pas ? Moi, non !

        • salim dit :

          ma Chère Marie Christine,
          Le regretter… non! en revanche, je trouvais qu’il (elle?) avait une fonction de véritable « idiot utile » sur ce site dans la mesure où il provoquait des réactions de certains commentateurs (dont vous même) fort instructives et éclairantes ; mais, il est vrai que le schtroumpf à lunette, sobriquet qui lui sied à merveille, peut finir par devenir agaçant de part sa tendance à ne s’inscrire que dans une communication à sens unique (asséner sa vérité à autrui sans jamais entendre et prendre en compte les contre-arguments de ceux qui prennent la peine de démonter point par point ses assertions fallacieuses).
          En revanche, il y en a quelques uns que je regrette car je ne les lis plus sur ce site depuis quelques temps. Je pense, entre autres, à Mohamed et à No passaran… quelqu’un sait-il ce qu’ils deviennent?
          Bonne journée à vous Marie-christine (et mes sincères remerciements pour vos contributions dont j’apprécie aussi bien le contenu que la forme)
          Salim

          • Marie-Christine dit :

            Cher salim,
            Plus que du psychiatre, Cédric L. me semblait relever du jardin d’enfants, dans sa façon de sembler littéralement frétiller de plaisir de ses « prouesses » et de sa fierté sans bornes de lui-même : une vraie jubilation, on aurait dit que ce jeu ; c’est un peu désarmant, mais quand-même…
            Qu’il y retourne, au jardin d’enfants, il a plus de chances d’y rencontrer du succès.
            Quant à nous, il me semble que nous avons déjà tout un quota « d’idiots utiles » et Cedric me paraissait de plus en plus over, « over quota » !
            Je n’ai pas votre patience !!
            Oui, moi aussi, je regrette la « disparition » de certains contributeurs : pour Mohamed, je n’en connais pas la raison et je le regrette, pour No pasaran, je suppose qu’entre sa réinstallation en Belgique et surtout son bébé, qui j’espère « pousse » bien, elle doit être très accaparée. Je pense aussi entre autres à Bwane et à Machiavel qui a disparu depuis longtemps : il nous avait déjà dit, il me semble, qu’il était malade…? Syrie Eternelle aussi m’a beaucoup, beaucoup manqué, mais hélas, pour lui, nous en savons la raison…! Et d’autres encore…, mais de nouveau contributeurs arrivent aussi !
            Une bonne journée Salim.

    • AVICENNE dit :

      Bon,

      Prenons en compte ce que vous écrivez. Il ne suffit pas de l’écrire encore faut-il connaître les sources.

      Quelles sont donc vos sources ? (SVP, pas trop vague)

    • Marcel dit :

      2 novembre 2011 : Des centaines de milliers de personnes manifestent pour soutenir le régime et son président Bashar Al Assad à Raqqah. Fort soutien de la population au régime à Raqqah.

      http://www.youtube.com/watch?v=OYvB62Odp6U

      Cédric petit menteur…

    • nacera dit :

      @Cedric L. dit :
      20 septembre 2012 à 17 h 24 min

      Tu te croit malin avec tes vidéos bidon mais laisse moi te dire que ta première vidéo est une prise de vue pour un film de mauvaise qualité. Moi, j’aurai demandé aux gens qui gisent sur le sol, parceque soit-disant touchés par des balles, de prendre des positions plus conformes à la situation. Ensuite, certaines personnes courent comme pour fuir des balles, d’autres les regardent courir sans bouger… nul.
      À un moment donné le commentateur dit: »quelqu’un d’autre a été touché, quelqu’un est décédé » mais il ne montre personne qui soit touché. Ils ne montre même pas les gens qui soi-disant seraient en train de tirer alors qu’il se tenait à un endroit propice, vues ses prises de vues des gens qui fuyaient. Au lieu de celà, à l’endroit où étaient sensé se trouver les tireurs, un groupe de personnes qui lèvent les bras comme pour dire: « regardez, je suis là et il ne m’arrive rien, qu’èce qui vous arrive? » Ceux-là il n’ont pas été mis au courant pour le film, c’est sûr.
      Ta deuxième vidéo montre des gens qui défilent et protestent, personne ne leur tire dessus, et je suis sûre que beaucoup d’entre eux sont aigris aujourd’hui contre les bandes armées qui leurs ont confisqué leurs revendication pour les brandir en tant qu’argument pour semer leur chaos.

  3. Camilo dit :

    Excelent article.
    Sinon en mode projection vers l’avenir et a l’aune de l’hélicoptère abattu aujourd’hui on peut constater que les Takfiristes disposent de plus en plus de matériel sophistiqué qui n’est pas (ou fort peu) disponible chez les trafiquants d’armes.

    Ce type de matériel de dernière génération est strictement contrôlé. Il s’agit d’achats très récents que seul actuellement les Etats peuvent faire. Par exemple nous pouvons voir dans les vidéos ci-dessous des fusils anti matériel avec caméra thermique de dernière génération :

    https://www.youtube.com/watch?v=wcF37xLowOI

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=NQtmF7LjdpM

    http://loadoutroom.com/2985/anti-material-rifle-syrian-rebels/#ixzz1xuTDqeIg

    Autre exemple, cette photo d’un lance grenade portable chinois KLZ-87 aussi de dernière génération,

    http://imageshack.us/a/img11/6328/qlz89syria.jpg

    Ici le fusil de précision M24 en service chez les snipers de l’Us Army pourtant entre les mains de sniper ASL (voir à partir de la seconde 50’).

    http://www.liveleak.com/view?i=312_1348052006

    http://img528.imageshack.us/img528/8321/100013x.jpg

    Ici le fusil autrichien AUG Steyr de grande prédilection chez les rebelles:

    http://www.tumblr.com/tagged/aug-in-syria
    http://news.bbcimg.co.uk/media/images/62252000/jpg/_62252635_jex_1491221_de27-1.jpg

    Les exemples abondent de matériel ultra-moderne entre les mains des rebelles et dont les experts s’interrogent de plus en plus sur leur provenance. Cette constatation est à relier aux soupçons dont la presse Russe ce fait écho aujourd’hui, à savoir la livraison de matériel occidental de plus en plus lourd et de plus en plus moderne :

    http://fr.ria.ru/world/20120919/196087864.html

    Au train où vont les choses il est légitime d’envisager la possibilité pour l’ASL qu’une brigade de chars hétéroclites pourrait ce créer à la frontière Turque. Il est vrai que le nombre de chars et blindés russes récupéré par les rebelle et la réception de T-72, T-62 T-55 libyens, voir des M-48 modernisé jordaniens sont d’ores et déjà suffisants pour constituer ce type d’unité.

    En attendant, ils montrent fièrement leurs dernières « prise de guerre » :

    http://www.youtube.com/watch?v=jS8MKvcJ5-Q

    Mais il leur manque un aspect fondamental, à savoir le bouclier antiaérien nécessaire à la protection de ce type d’unités. Si les livraisons de MANPADS turques ou russes de type Igla-S (482 unités furent vendu à la Lybie en 2004 selon Wikipedia), ce confirme cela pourrait bientôt combler un tel manque,et nous savons que les soupçons de livraisons de ce type de matériel datent depuis plusieurs mois :

    http://www.reuters.com/article/2012/07/31/us-usa-syria-missiles-idUSBRE86U1T920120731

    La modernisation voir l’occidentalisation du matériel de guerre ainsi que la « conventionnalisation » des unités ASL en unités régulières seront les prochains pas que les rebelles chercheront à franchir, ces objectifs sont connues, à l’Armée Arabe Syrienne d’empêcher de tels velléités.

    • kegan dit :

      Salutation cher Camilo (merci de m’avoir repondu l’autre jour, je viens juste de lire la reponse)

      Pour l’accident d’helcoptere, sur Arabipress à midi , les syriens assurent qu’il est due à un avion civile qui passait par la et que tous les passagers (200) ont bien atteri à l’aeroport de Damas; ceux de l’helico on ne sait pas…

      Pour la qualité des armes; si on suit les nouvelles, les prises restent classiques en dehors d’une il y a deux jours à Hama je crois, où il y avait 4 charges de STINGER et d’autres fusées dont ils n’ont pas pu determiner la nature…

    • Baki dit :

      Merci pour les liens.

      Toutes ces armes que vous citez peuvent provenir des arsenaux du Qatar ou de l’Arabie Saoudite. Ils en ont des tonnes en stock. J’ai en mémoire une photo de grenade suisse dont il a été prouvé que le numéro de série provenait d’un stock vendu au Qatar.

      En déduire comme vous le faites que les armes ont été fournis par l’Europe directement aux rebelles est aller un peu vite en besogne, même très vite.

    • Tarico dit :

      Il est de plus en plus probable que la reconquête du nord d’Alep ressemblera plus à une guerre conventionnelle qu’à de la guérilla, et c’est tant mieux. Car quel que soit l’équipement lourd dont se serait doté l’ASL, l’armée syrienne sera enfin dans son élément et, épaulée par l’aviation, les taillera en pièce.
      Il y a une division en réserve pour cette opération.

      Donc, si entretemps, l’ASL s’empare de quelques villages à quelques kilomètres de la frontière turque, ce n’est pas grave, il y a longtemps que les populations ont fui la charia imposée dans ces zones « libérées ». Les civils présents dans ces régions appartiennent plutôt aux familles des rebelles qui les logent dans les habitations désertées. Ça évite à leurs mères de se faire violer par les militaires turcs dans les camps de réfugiés, ou à leurs petites soeurs de se faire acheter 500 euros par des saoudiens charitables. Ça leur permet aussi d’exhiber des cadavres d’enfants quand l’aviation bombardent leur QG, comme à Azzaz.

      J’ai hâte de voir l’ASL refluer en désordre vers la Turquie, Erdogan va commencer à blémir ! Quoique ce n’est pas drôle pour les turcs frontaliers qui vont se les coltiner.

  4. Djéraz dit :

    je viens de la province de hatay et hier j’ai parler avec de la familles qui vivent labas et ils mon annoncer que la turquie venait de signer la guerre avec la syrie et que la turquie va attaquer la syrie ! avez-vous des informations sur cela ??

  5. Mahmoud A dit :

    Pourquoi avoir supprimé la preuve de l’implication des pasdarans dans la guerre en syrie?
    Liberté d’expression à la bashar !!!

    • Louis Denghien dit :

      C’est plutôt l’implacable règlement intérieur infosyrien : on ne diffuse pas sur ce site les vidéos et images de propagande de l’opposition. C’est d’autant moins grave que votre « preuve », une photo de tombe en Iran si j’ai bien compris, est un peu légère.

      Vous pouvez toujours aller vous exprimer librement sur le site Syrian Facts, je crois qu’ils ont besoin de visiteurs et de rédacteurs…

      L.D. & Infosyrie

      • Mahmoud A dit :

        Je suis d’accord avec votre analyse sur le reste mais ici ce n’est pas de la propagande, c’est véridique.

        http://www.irangreenvoice.com/photo/28837

        • I love PUTINE dit :

          Mahmoud A, puisque tu sais lire l’arabe, tu dois savoir que- 1.le site irangreen est géré par les Mossad anglo-
          franço-us et généreusement payé
          2- la date de la mort du pasdaran à Damas est
          8 mois antérieur aux batailles de Damas.D’accord ? Une explication ? ou vous aussi vous donnez dans la grossiéreté de la propagande occidentale ?

      • nisrine dit :

        C’est parce que syrianfact est un vrai média alternatif et non payé ni subventionné. Tu comprend, Louis, que Syrieux ne fait pas son métier comme le tien, il y’a une autre vie.

        • Louis Denghien dit :

          Son métier de barbouze atlantiste et sioniste. Pas besoin d’être acheté, déjà vendu. Ha, Nisrine, qui à part vous chantera la misère héroïque des amis français de Washington, de Londres, de Doha, de Ryad et de Tel-Aviv (j’allais oublier Paris, tiens) ?

          Bonne autre vie aux simples d’esprit !

          L.D. & Infosyrie

        • joska dit :

          nisrine qu’est que tu viens nous brouter avec tes conneries à deux euros six cents? lache nous va voir ailleurs, louis bloquez cet individu « nisrine »

  6. AVICENNE dit :

    j’espère que l’épisode syrien va modifier l’équilibre des forçes. Et ce, même si le pays dans lequel je vis en paiera le prix fort !.

    Il est temps que l’arrogance de nos « despotes » de ces 30 dernière années fasse place à la modestie (on peut rêver non ?).

    Concenant la syrie, de nouvelles épreuves (et pas des moindres) se profilent à l’horizon.

    Négotiation, reconstruction et pardon (??).

    Inch Allah………..

    Egoïstement, j’aimerais tellement remprendre mes petits déjeuners sur les terrasses, face à la citadelle d’Alep, me trimbaler sur la corniche à Lattaquié, marcher quasiment seul à travers le site antique de palmyre.

    Et ma famille….l’embrasser de toutes mes forçes.

  7. Charles dit :

    On peut rappeler aussi que le 18 juillet, peu avant l’attentat contre le gouvernement syrien, Louis Denghien mit en ligne sur InfoSyrie un article, à contre-courant médiatique, intitulé « À Damas, l’«offensive finale» de l’ASL s’essouffle déjà » (http://www.infosyrie.fr/actualite/action-3/). L’explosion parut lui donner tort, mais la suite prouva la justesse du regard. Ce qui nous permit aussi de ne pas paniquer. Donc :
    Chapeau Louis, et merci.

    • joska dit :

      Charles je ne comprend pas votre commentaire au sujet des titres faits sur infosyrie par Louis! Mais si vous êtes meilleur que lui pourquoi ne pas ouvrir un site qui vous est propre au lieu de déblatérer?

      • Charles dit :

        Vraiment vous ne comprenez pas ! C’est un message de félicitations. Il suffit de le lire littéralement, au lieu de supposer avec malveillance des intentions malveillantes.
        Figurez-vous que même après l’attentat, nous étions un certain nombre, dont Louis, à savoir que Bachar était en train de gagner, et même qu’il avait déjà gagné. Si vous en voulez une preuve me concernant, lisez mes commentaires dans les articles avant et après du 18 juillet…

        • joska dit :

          Charles merci pour votre réponse mais si je vous ai offusqué veuillez m’en excuser, comme je suis un franco-syrien et que sans connaitre Louis, je l’apprécie, car je me retrouve dans tous ses commentaires ainsi que Cécilia, Avicenne, et les autres internautes vrais amis du peuple et du président syrien! Smakhiné hayo!

        • Jean Némare dit :

          Il a gagner quoi au juste ?
          Cordialement

    • Tarico dit :

      Excellente interview de Andrej Fursov. Si quelqu’un doute encore du soutien de la Russie, qu’il lise cet article !

  8. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/a-l-ecole-de-la-rebellion-syrienne-premier-entrainement-des-jeunes-recrues-20-09-2012-2173157.php

    « Ils portent des T-shirts roses ou des chemisettes cintrées, ont des sandales aux pieds, mais ils redressent la tête et tentent de prendre un air méchant: c’est le premier jour d’entraînement pour les nouvelles recrues d’une caserne rebelle du nord de la Syrie.
    Sous le regard attentif de combattants, qui s’improvisent pour l’occasion formateurs en tir ou entraîneurs sportifs, une vingtaine d’adolescents débraillés tentent de suivre les instructions pour bientôt « débarrasser la Syrie de la tyrannie ».
    « Stand de tir artisanal
    L’atelier suivant se déroule au stand de tir. L’installation est rudimentaire et un simple carton scotché sur un mur criblé de balles sert de cible.
    Les instructeurs, eux aussi formés sur le tas lorsque les combats ont éclaté, tirent debout ou accroupis. »

    « D’ici un mois, ces jeunes recrues pourront être envoyées au front à Alep, la métropole du nord en proie à de violents combats à une soixantaine de kilomètres au sud d’Azaz, explique Jassim, 31 ans, l’un des instructeurs(…)de la brigade Amr Ibn al-Aass.

    Encor un mois, avec la mort au bout !

    • The Truth dit :

      Ces gens là sont fous. Ils envoient des gamins pour aller se battre et mourir pour rien encore. Comme ils ont épuisé leurs stocks de combattants, maintenant ils envoient des jeunes. Et ces cours de « religion », c’est pour les radicaliser encore plus?
      Les journalistes du parisien font de la pub pour ces gens là, ils doivent être fières d’eux. Mais au moins ils montrent la réelle nature des combattants à leurs lecteurs.

  9. EAUX TROUBLES dit :

    http://fr.ria.ru/world/20120920/196096313.html

    « Plus de 100 combattants afghans ont été éliminés par les troupes régulières syriennes à Alep, la deuxième ville du pays, a annoncé jeudi l’agence SANA.

    L’opération a été réalisée par une unité de l’armée gouvernementale dans le quartier de Boustan-Al-Qasr.

    La chaîne publique Surya TV rapporte qu’un Yéménite, deux Saoudiens, deux Afghans et un Qatari figurent parmi les membres du groupe extrémiste Jabhat An-Nusra capturés à Alep.

    Le journal syrien indépendant El-Watan a récemment annoncé que près de 75% des combattants de l’Armée syrienne libre (opposition) étaient des jihadistes de pays arabes et d’autres pays étrangers.

    Des médias occidentaux ont aussi évoqué la présence de jihadistes parmi les opposants armés syriens. Selon l’agence Associated Press qui se réfère au centre d’analyse britannique Quilliam Foundation, 1.200 à 1.500 combattants étrangers se trouvent en Syrie. »

  10. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.atlasinfo.fr/Syrie-l-ONU-enquete-sur-des-exactions-commises-contre-des-enfants_a33746.html

    Syrie: l’ONU enquête sur des exactions commises contre des enfants

    Mercredi 19 Septembre 2012 modifié le Mercredi 19 Septembre 2012 – 23:46

    « Mme Zerrougui a aussi fait état de soupçons de recrutement d’enfants soldats par l’Armée syrienne libre. « Nous continuons d’enquêter sur des incidents commis par des acteurs armés, dont l’Armée syrienne libre, qui pourraient compter des enfants dans ses rangs ».

    Elle a aussi fait part de son inquiétude à propos de l’utilisation d’enfants soldats par des milices libyennes ainsi que par les groupes islamistes comme Ansar Dine et Al-Qaida dans le nord du Mali. »

    • Auda dit :

      Doublet du comm. de Christian…
      (excuse !)

    • branarkelt dit :

      Faut la Russie n’est pas du tout visée dans cette histoire .La véritable cible c’est la Turquie .Les Usa et les Russes ont un intéret commun dans cette région c’est l’éclatement de la Turquie et jouent tout les deux un double jeux.Pour les Russes c’est le controle de la Mer noire ainsi que la création d’une Grande Grèce(actuellement le budget de l’armée Grec est le seul a n’avoir pas été réduit!!!) avec Chypre et pour les Américano-sioniste la création d’un kurdistan comprenant aussi les régions ZAZA d’anatolie soit 25 pourcent de la Turquie .Car pour qu’il y est Eretz Israel ,il lui faut des frontières sures et les Kurdes sont les alliés idéaux .A cela rajoutons l’Azerbaidjan d’Aliev qui lui aussi a des visées territoriales sur une province de Turquie et sur une la partie Azérie de l’Iran qui est la prochaine cible .Les Américains révent mais vont y arriver à éclatement de l’Iran qui est aussi un de leur buts .
      Le conflit Syrien est bien plus complexe qu’il n’a l’air .Erdogan est tombé dans un piège du à sa mégalomanie et à son doux rève de restaurer l’empire Ottoman ,ce pays est entouré d’ennemi qui ne veulent que le dépecer pour mon plus grand bonheur

  11. Aghiles Zitouni dit :

    http://allainjules.com/2012/09/20/scoop-syrie-la-turquie-prise-en-flagrant-delit-dinfiltration-de-terroristes-video/
    Recep Tayyip Erdoğan, le premier ministre turc qui se permet de traiter la résistance kurdes de terroristes, aide pourtant les vrais terroristes ceux-là, à entrer illégalement en Syrie, pour aller porter main forte à ceux qui veulent affaiblir le monde arabe.

    “Des dizaines de combattants turcs, des terroristes liés à l’ASL, ont été repoussés par l’armée, lors de leur tentative d’infiltration en Syrie, aidé par…la police turque.” (voir video sur le site)

  12. theflowerpower dit :

    Turkish FSA Terrorists run back to Turkey after Syrian Soldiers go after them. Ou Merdogan en flagrant delit !
    http://www.youtube.com/watch?v=Wy1ZQAKTf1Q&feature=player_embedded
    “Des dizaines de combattants turcs, des terroristes liés à l’ASL, ont été repoussés par l’armée, lors de leur tentative d’infiltration en Syrie, aidé par…la police turque.” !!Lu sur: http://cort.as/2VUD

    • theflowerpower dit :

      Ce que l´on voit clairement : c´est des hommes armés qui qui passent une frontiere sans passer par le control passeports … et la police turque est bien présente !!

      • claudia dit :

        @theflowerpower

        Oui j’ai vu cette vidéo. J’ai fait un lien sur le site de Radio-Canada et, comme d’habitude, CENSURE. Il faut dire que Radio-Canada se nourrit, comme une hyène, seulement de Reuters, AFP et AP. Ouf! assez pour avoir une indigestion.

  13. Christian dit :

    Ancien agent de la CIA: les avions de l’OTAN transportent les islamistes et les armes de la Libye vers la Syrie

    http://www.french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=7751&cid=287

  14. suchite dit :

    je viens de debusquer cedric l.(cedric labrousse). il intervient dans un site prorebelles ou prorat avec les memes mensonges, les memes fantasmes.
    Sont avatar est un bebe avec le drapeau yankee syrien(vert blanc noir).
    je reproduit ici les bobards qu’il raconte dans un site de desinformation continu:

    La Chronique du Printemps Arabe يوميات الربيع العربي, par Cédric Labrousse
    J’aime cette Page · il y a 3 heures

    CARTE INEDITE – LA BATAILLE POUR LE GOUVERNORAT DE RAQQAH COMMENCE – Ce 20 septembre, des bombardements d’une rare violence de la part des forces loyalistes, via des MG-23, ont tué déjà près de 16 civils (non combattants | au moins 4 femmes dans les victimes) dans le centre de la province (Ain Easa, Shakarak, etc… [trop petits pour être mis sur la carte]). De quoi enrager la rébellion qui avanc
    e donc vers Maarouda. L’objectif final est bien Raqqah, qui avait connu des manifestations de masse très hostiles au pouvoir dès avril 2011, avec l’apogée de mars 2012 où, entre les 12 et 18 mars, la ville a connu des manifestations immenses exigeant le départ de l’armée qui stationne là depuis des mois. La répression fit plus de 55 morts en une semaine…

    • Louis Denghien dit :

      Bravo Suchite ! Il n’y a pas de miracle ou de hasard, décidément : enfin, nous avons éliminé cet « agent trouble »…

      L.D. & Infosyrie

    • Cécilia dit :

      Ne me dites pas que vous ne saviez qu’il s’agissait de Cédric labrousse ?

      Il y a déjà plus de deux semaines j’avais trouvé le reportage de Ddounia sur le massacre de Daraya sous-tiré en FRANCAIS sous le titre « Décryptage honteux d’al-Dounia (25 août) sur le massacre de Daraya » que voici :

      http://www.youtube.com/watch?v=EYJlqIT_hZk&feature=plcp

      J’avoue que j’étais intriguée et je me suis demandée s’il connait l’arabe ou il a une traductrice comme Louis ? ;)

      Je pensais que le monde savait qu’il était ! ;)

      D’ailleurs, autre sujet l’intéresse, « Alain Soral et l’Empire Islamo-Judéo-Trotskiste des Qatari anglo-américains grâce aux Évangiles et Tariq Ramadan ».

      par ailleurs, il m’a critiqué une fois, mais j’avais oublié de lui répondre. Il me semble que c’était après la mort de mon cousin et je n’avais pas trop envie de répondre à quiconque à ce moment-là.

      • Cécilia dit :

        A lire

        « …s’il connaissait l’arabe » au lieu « s’il connait »

        Comme d’habitude, Cécilia désolée pour écrire des bêtises!!!!!!!!!!!!!!!!

      • nacera dit :

        J’ai vu la vidéo et lu le commentaire de Cédric L.. J’ai l’impression qu’il comprend toujours tout de travers.
        A SON AVIS donc il est faux de laisser une vieille femme sous le choc – qu’il qualifie de mourante sans raison – de la laisser donc allongée le temps qu’une ambulance arrive??????????????
        Il a vraiment cherché des petites bêtes là où il n’y en a pas.
        La journaliste a peut-être profité de ce que les gens reposent en attendant que des moyens arrivent afin qu’ils soient évacués, elle leur a posé des questions et du moment où ils sont conscients quel mal y a t-il à celà? Ou je me trompe?
        Elle s’approche d’une camionnette(?) où il y a 3 enfants, elle demande à la plus âgée des 3 enfants: »qui est à côté de toi? » je suppose qu’elle voulait que l’enfant lui réponde « mon petit frère » car la maman a dû être évacuée du moment qu’on ne la voit pas. La petite n’a pas compris la question et est visiblement sous le choc et a répondu « maman »
        Je ne vois pas de scénario macabre, je vois une journaliste qui profite de ce que les gens attendent des secours pour leur poser des questions.

        • Cécilia dit :

          Vous avez exprimé, nacera, ma pensée. Merci !

          Fidèle à lui-même, Cédric a cherché midi à quatorze heures !

    • maati dit :

      en quoi est-ce un argument pour l’eradiquer? Les opposants n’ont pas le droit de commenter parrallelement sur d’autres sites web?

      bravo, tu l’as demasque, mais en quoi ceci justifie son eradication? En fait, on s’en foux de qui il est, peut importe si il commente ailleur, surtout qu’il semble bien articule.

      • joska dit :

        maati cela vous gêne qu’il soit refoulé ou êtes vous de son acabit? Mais sachez que les opposants pro barbus ne sont pas les bienvenue sur ce site! N’en déplaise à qui que ce soit, et qu’ils s’estiment heureux d’aller voir sur les sites des opposants! Merci de nous comprendre maintenant

      • Marie-Christine dit :

        Sa place est au jardin d’enfants maati (les enfants aussi sont bien articulés : il y a des graines d’apparents « forts en thème »…). Il y sera mieux que sur notre site, car nous ne sommes pas un site de puériculture !

  15. Cécilia dit :

    Raqqa, poste frontalier de Talabyad

    Les terroristes qui se disent de l »ASL ont fait prisonnier un soldat syrien, mais ils persistent à dire qu’il est « chabbih ». Pire, ils ajoutent à son nom sa confession chiite le nommant « Fouad Ali al-Homsi, le chiite. » comme si être un chiite est une honte !
    Regardez-le, le pauvre, notamment son visage bleu et rouge, ces fanatiques ont pris un plaisir considérable à maltraiter un prisonnier chiite !

    Aux enfers enfants du Satan, chiens des wahhabites, le CIA et la Maussade!

    http://www.youtube.com/watch?v=H2y9za7v4zw&list=UUHCOeTu0T8rFuCRCM6ZaN2Q&index=6&feature=plcp

  16. Cécilia dit :

    La Syrie visée par une guerre contre « l’axe de résistance » (Président Assad)

    Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé mercredi en recevant à Damas le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi que la Syrie était visée par une guerre contre « l’axe de résistance » anti-israélien

    « La bataille qui se déroule actuellement ne vise pas seulement la Syrie mais tout l’axe de résistance » anti-israélien, a affirmé M. Assad, cité par l’agence officielle Sana.

    M. Assad a affirmé par ailleurs, après avoir été informé par M. Salehi de la réunion de lundi au Caire du « groupe de contact » régional sur la Syrie (Iran, Egypte, Turquie et Arabie saoudite), que son pays a montré « une ouverture à toutes ces initiatives, proposées pour trouver une solution à la crise » en Syrie.

    « La clé de la réussite de ces initiatives dépend des intentions sincères pour aider la Syrie, ainsi que du respect de la souveraineté de ce pays et du refus des interventions étrangères », a poursuivi le président Assad.

    Le ministre iranien, dont le pays est le principal allié régional de Damas, a de son côté évoqué « l’appui illimité » de Téhéran « aux efforts pris par le gouvernement syrien pour ramener la sécurité et la stabilité ».

    L’entretien entre les deux hommes a porté sur « la consolidation de la coopération bilatérale, de manière à permettre aux peuples des deux pays de vaincre les difficultés engendrées par les sanctions injustes » occidentales imposées contre la Syrie et l’Iran.

    Ces sanctions visent à « briser la volonté des deux pays au service des intérêts des pays occidentaux et d’Israël ».

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=79181&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  17. suchite dit :

    superbe texte, a lire absolument:

    Les masques sont tombés… mais l’Occident n’est toujours pas décidé à renoncer à sa « Théorie du chaos constructif » née dans les cerveaux de « néoconservateurs » malades d’arrogance et de l’illusion qu’elle pourrait pérenniser sa suprématie et résoudre ses problèmes non seulement d’ordre matériel [énergétique et financier], mais aussi d’ordre politique, moral et spirituel.
    Notez

    Dr Amin Hoteit
    Jeudi 20 Septembre 2012

    AUTRES ARTICLES
    Avec qui les « amis de la Syrie » sont-ils en relation ?
    Exercices militaires d’ampleur dans la région du Golfe
    La priorité de Morsi
    Cheikh Ibn-Ibrahim de la Mosquée Al Aqsa : initiative de paix contre le plan de la Fitna en Syrie (vidéo)
    La vérité selon Leïla Trabelsi .

    Et pourtant, cette fameuse théorie se heurte à une autre théorie, celle inéluctable du « retour de manivelle », comme nous sommes malheureusement bien obligés de le constater partout où l’Occident a semé ce chaos soi-disant salvateur : Libye, Tunisie, Égypte… Drapés de leur souci prétendument humaniste et humanitaire nos dirigeants incapables d’inverser le cours des événements s’acharnent à nous démontrer le contraire. Le déni de la réalité est désormais l’idée maîtresse pour nous endormir. L’association à des malfaiteurs, en l’occurrence les « terroristes takfiristes », est l’arme fatale censée faire le sale boulot pour ménager nos consciences et nos finances. Exactement comme cela se passe pour la Syrie… Mais, gardons espoir, car « la fin de l’espoir est le commencement de la mort » comme a dit un certain Général ! [NdT].

    Lorsque l’Occident s’est lancé dans son agression contre la Syrie, il ne s’attendait pas à se retrouver dans une impasse plus dangereuse que toutes celles dans lesquelles il a dû s’engager depuis que le monde est devenu unipolaire et que les USA ont décidé de le dominer. Ayant choisi la Syrie pour mener une guerre qui le sauverait et le vengerait d’un « Axe de la Résistance » [Iran, Irak, Syrie, Liban, Palestine] qui a été le seul à lui tenir tête depuis la fin de la guerre froide et à refuser de se plier au diktat US, il ne s’attendait pas à ce que la résistance se poursuive et surtout pas à ce que la Syrie puisse en sortir victorieuse et annoncer un nouvel équilibre du monde.

    L’Occident s’est imaginé qu’en traitant avec « ceux qui se réclament indûment de l’Islam », il pourrait mettre à mal la résistance et l’indépendance des vrais musulmans ; tandis que les USA les ont utilisés dans leur stratégie dite du « soft power » après avoir cherché à duper le monde musulman par le fameux discours du Caire [1] de leur Président fraichement élu et de racines africaine et musulmane. Discours qualifié d’historique, entrecoupé de références flatteuses, et destiné à gommer la méfiance installée depuis la croisade annoncée par Georges W. Bush et sa « Guerre contre le terrorisme » ! Terrorisme volontairement confondu avec l’Islam, exactement comme ils ont procédé en assimilant « l’Axe de la Résistance » libératoire au terrorisme destructeur ; la guerre contre la Syrie n’étant qu’une étape parmi d’autres.

    Les USA ont donc utilisé les partis, organisations et pays qui se réclament de l’islam mais suivent des préceptes qui lui sont étrangers pour combattre le véritable Islam qui résiste, croit en l’Homme, en sa liberté et ses droits, part du principe que les hommes sont l’œuvre d’un même Créateur et frères par la foi, invite au respect et à la reconnaissance d’autrui, conseille le dialogue pour gérer les désaccords aussi importants soient-ils… Telle est la religion qu’ils ont défiguré et marginalisé pour favoriser le « takfirisme » qui ne sait que détruire, s’en prendre à la vie, aux biens et à l’honneur d’autrui, considérant tous ceux qui ne partagent pas son idéologie comme des apostats à éliminer et donc à assassiner ! Ils ont recruté ces déviants parce qu’ils ont trouvé en eux ce qu’ils cherchaient : l’arme fatale pour combattre l’Islam résistant !

    Usant et abusant de cette idéologie ennemie de l’humanité, étrangère à l’Histoire et au Droit, les USA ont pensé pouvoir sortir victorieux d’une guerre universelle qui leur permettrait de disposer du monde. Et parce que le Moyen-Orient est la voie et le réservoir de l’énergie qui garantiraient leur perpétuelle hégémonie, ils ont envahi puis couvé les adeptes du takfirisme qui représentent à peine 2% des musulmans [les wahhabites ne dépassant pas les quarante millions sur un total d’environ un milliard et demi], mais qui leur ont permis de mettre la main sur une formidable richesse pétrolière ; richesse qui aurait dû profiter à l’ensemble des croyants censés se partager « l’eau, les pâturages et le feu »… Mais l’Occident a fait en sorte que les wahhabites en soient les seuls propriétaires [2] et la bénédiction s’est transformée en malédiction, puisque ses revenus ne servent plus qu’à tuer des Arabes et des Musulmans et à détruire leurs biens.

    C’est donc cette stratégie très « soft » que l’Occident a choisi pour attaquer les Musulmans par des musulmans et les Arabes par des arabes pour tous les anéantir, et c’est dans cet esprit qu’il a mené sa guerre contre la Syrie en espérant atteindre ses objectifs dans la région. Il s’est servi des groupes wahhabites takfiristes riches et puissants pour mener sa transaction du siècle : « à nous occidentaux le pouvoir, à vous takfiristes l’autorité locale à condition que vous injectiez votre argent dans nos économies quitte à ce que nous vous reversions ce que le vassal peut attendre de son maître ! ». C’est ainsi que le bon peuple a été dupé et que certains régimes ont changé par les urnes, traduisant l’entente préalable entre les USA et les gouvernements occidentaux, d’une part ; les USA et les soi-disant musulmans, d’autre part.

    Les mouvements takfiristes opérant sous diverses étiquettes, tout autant que les planificateurs US-Sionistes, ont cru que la Syrie ne pourra pas tenir face à leurs intimidations, leur démagogie et leur terrorisme, et que l’Occident fera tout le nécessaire pour la démolir quel qu’en soit le prix… Mais au bout de dix-huit mois de terreurs, de destructions et de crimes commis contre son peuple, la Syrie n’est pas tombée… En revanche les agresseurs ont subi tellement de pertes que désormais leurs slogans prêtent à rire et que l’Occident, après avoir longuement hésité, commence à exprimer ses doutes, sa déception, son impuissance, voire sa faillite dont les signes avant coureurs sont les suivants :

    1. La certitude qu’il est désormais impossible de renverser le gouvernement syrien dirigé par le président Bachar al-Assad, après avoir joué toutes ses cartes contre lui ; une certitude exprimée par l’ambassadeur de France au Liban, lors d’un symposium qui s’est tenu la semaine dernière à Beyrouth [le 11/9/2012], quand il a dit en substance : « Nous ne savons pas vers où se dirige la Syrie. Nous ne pouvons rien offrir sur le terrain car il nous est impossible d’établir des zones de sécurité, des couloirs humanitaires ou d’exclusion aérienne. Nous sommes persuadés qu’Al-Assad doit quitter le pouvoir, mais nous ne savons pas comment ! ». Une déclaration qui témoigne clairement de l’impuissance et de l’échec de l’Occident en la circonstance. Ensuite, ce fut au tour de la conseillère de la Maison Blanche d’exposer les différents scénarios possibles pour finir par dire que le plus probable était que le Président Al-Assad reste au pouvoir… parce qu’il en a les moyens ! Autre déclaration qui traduit certainement la déception des USA qui, après avoir abusivement décrété sa soi-disant illégitimité et l’imminence de sa chute, sont obligés d’admettre cette forte probabilité !

    2. L’appel vigoureux du Pape Benoît XVI [3], la plus haute autorité spirituelle chrétienne catholique et l’autorité morale par excellence, à mettre fin aux violences, au trafic d’armes, et de travailler à une solution pacifique en Syrie par le dialogue sincère entre toutes les composantes de la société syrienne et sans ingérence extérieure. Un appel que le Pape n’aurait jamais prononcé s’il n’avait pris connaissance de l’exacte situation en Syrie et s’il ne pensait qu’il avait de fortes chances d’être entendu, notamment par la France et l’Union Européenne qui déclarent « s’interdire, aujourd’hui, d’armer l’opposition syrienne » [4] !

    3. L’empressement du nouvel émissaire de l’ONU, Mr Lakhdar Brahimi, à se déclarer libre des pressions exercées par les « ourbanes » wahhabites et sa volonté d’ébruiter ce qu’il a fait savoir à la direction qatari et à Hamad Ben Jassem, son ministre des Affaires étrangères, quant au fait qu’ils devaient désormais rester à l’écart de sa mission censée mettre en place les bases d’une solution pacifique que lui et sa Ligue n’ont cessé de torpiller. S’ajoute à cela le sentiment que l’Occident a besoin de lui pour tenter de sauver la face. Sans oublier ses prises de position suite à sa rencontre avec le Président syrien qui lui a permis de lever ses doutes quant à la solidité de la gouvernance syrienne, et d’avertir indirectement ceux qui souhaiteraient entraver sa mission que les retombées de la crise ne se limiteraient pas aux frontières syriennes, laquelle crise « représente une menace pour le peuple syrien, pour la région et pour le monde » ; ce qui laisse à penser que Mr Brahimi ne sera pas un Mr Annan bis !

    4. La remise en question des stratégies occidentales soutenant le terrorisme par nombre d’intervenants qui déclarent publiquement que la poursuite d’une telle politique menace leurs propres intérêts, en Europe et plus particulièrement aux USA [6]. Ainsi que les réactions aux extraits du film blasphématoire [L’Innocence des musulmans, NdT] qui devraient pousser les USA à se départir de leur arrogance, à comprendre que le temps est venu de cesser de manipuler les peuples [7], et à prendre conscience que même les gouvernements nouvellement constitués suite à la transaction « pouvoir mondial contre autorité locale » ne sont pas nécessairement leurs alliés ! Ce n’est donc pas sans arrière pensée qu’Obama a déclaré que l’Égypte n’était « ni un allié, ni un ennemi » !

    Certains diront que, sur le terrain, la réalité ne traduit pas cette faillite étant donné la quantité faramineuse d’armes en perpétuelle livraison aux terroristes en provenance du Liban ou de la Libye via la Turquie… la dernière livraison portant sur 400 tonnes [8] ! … Mais ceci ne contredit en rien le succès de l’Armée arabe syrienne qui par sa « stratégie d’encerclement avant nettoyage » a écrasé un grand nombre de ces terroristes et en a débarrassé les régions infestées l’une après l’autre…

    Par conséquent, nous disons que la Syrie est entrée dans une nouvelle étape que nous pouvons résumer comme suit :

    1. Le camp des agresseurs se cherche une voix de sortie et même si certains continuent à vouloir atteindre leurs objectifs premiers par les menaces et le terrorisme, ils sont obligés de tenir compte du fait qu’ils allument un incendie qui risque de les brûler et de nuire aux intérêts des pays occidentaux.

    2. Le dialogue national pour une solution pacifique est seul capable de restaurer la stabilité. Il doit être garanti par les forces régionales et internationales impliquées dans la crise, sans oublier que la Syrie après avoir résisté à l’agression est capable d’une contre-offensive.

    3. Les masques sont tombés : l’Occident ne peut plus tromper personne… l’idéologie takfiriste destructrice a révélé sa déviance et celle de ses adeptes !

    Article original : Al-thawra
    http://thawra.alwehda.gov.sy/_kuttab.asp?FileName=68849384520120917002710

    Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

  18. M.Sa dit :

    Les gens à ALEP SONT d’avatage rassurés parla presance de l’armée national et sortent aujourd’hui en masses par rapport aux derniers jours
    J’ai appri que des armes (qui a été enoyé probablement par les Cataris) sont sur les marchés dans certains zones = elles ne serent plus à combatre l’armée mais encore pour faire l’argent pour (les pauvres) gens

  19. malja dit :

    Je suis sûr qu’il y a des étrangers dans l’armée syrienne dite libre et pour cause il y a 5 mois j’étais au bord de la mer morte et les libyens y pullulaient (depuis avec les notes non payées qu’ils ont laissé dans les hôtels et les hôpitaux il se font plus rares …..ou plus discrets) Un groupe de jeunes libyens entre 18 et 25 ans se pavanaient devant un couple chinois. L’un d’entre eux a dit textuellement  » ont va faire a Bashar ce qu’on a fait à Kadhafi » Sans commentaires surtout que maintenant il doit être mort et peut être même brûlé par ses meilleurs amis.

  20. Khodr dit :

    FRANCE 2

    Ce ramassa de merde de mensonge!!!
    C est vraiment sectaire

    Le petit qui parle sur ça famille c est que des mensonges!
    En plus ce gamin parle avec un grand sourire!!!!
    Vraiment un sacré mensonge

  21. henry dit :

    Bonsoir a toutes et tous, je viens de visionner l’émission d’envoyé spécial, reportage concernant le massacre de Houla, j’aimerais savoir ce que vous en pensez.
    Cordialement.

  22. Aghiles Zitouni dit :

    y’aurait il un problème technique? je ne vois pas mon dernier post en attente de moderation.

  23. Aghiles Zitouni dit :

    C’est un peu ça qu’on a vu de TF1 à France2. Tous unis pour le faux. Tous unis pour le mensonge. Tous unis pour la falsification. Tous unis pour tuer le peuple syrien. Tous unis pour ne pas parler des djihadistes. Fichtre: 1% disent-ils. Des reportages aussi bidons les uns que les autres dans le journal de Gilles Bouleau. Après la nausée TF1, enchaînement avec la daube qui a perdu de sa superbe, Envoyé Spécial, depuis le départ de Paul Nahon et Bernard Benyamin, émission qui avait bercé mon enfance. L’arrivée de Guilaine Chenu et Françoise Joly, pas professionnelles pour un sou, a plombé cette émission.

    Tout était dirigé contre le régime Assad. Pour se justifier TF1 dit n’avoir pu tourner que dans les zones…. LIBÉRÉES. Et là, quand ça vient d’un journaliste qui est sensé rester impartial, on comprend tout de suite. “Qu’est-ce qu’elle a fait cette petite, conduisait-elle un char ?” a attiré mon attention. Depuis quand les terroristes conduisent des chars. C’est ainsi que France 2 (Envoyé Spécial) s’est disqualifié en tentant d’expliquer l’inexplicable, alors que des preuves sont là pour dire qu’aucun bombardement n’a tué ces gens-là. Je les avais déjà épinglé avec le bidouillage sur la mort de Gilles Jacquier. Une femme voilée déclare que” la ville de Houla était encerclée par l’armée” mais, bizarrement, personne ne lui demande comment ils ont pu manifester dans ladite ville. Une pseudo enquête, avec surtout la connerie nommée “commission des droits de l’homme de l’ONU. Elle attend quoi pour enquêter sur l’assassinat morbide de Kadhafi ? D’ailleurs, depuis quand l’ONU respecte les droits de l’homme ?
    http://allainjules.com/2012/09/20/syrie-quand-tf1-et-france2-nous-prennent-pour-des-gobe-mouches/comment-page-1/#comment-218760

  24. Aghiles Zitouni dit :

    c’est bon. je vois qu’il n’y a aucuns problèmes.

  25. anonyme dit :

    Ce soir sur France 2 une émission scandaleuse de parti-pris sur les évènements en Syrie, AVEC L’ARGENT DES CONTRIBUABLES FRANCAIS.

  26. Marie-Christine dit :

    Liens :

    L’écho
    Chérif Abdedaïm
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Cherif_Abdedaim.190912.htm

    Syrie : Les signes avant-coureurs de la faillite de l’Occident !?
    Dr Amin Hoteit
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Amin_Hoteit.170912.htm

    Le Pape… et nous !
    Soraya Hélou
    http://
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Soraya_Helou.190912.htm

  27. Cécilia dit :

    Article important du Time publié mardi 18 septembre :

    Syria’s Secular and Islamist Rebels: Who Are the Saudis and the Qataris Arming ?

    La Turquie, selon l’article de Time est impliquée profondément et militairement avec le Qatar et l’Arabie dans la crise syrienne même si elle continue à nier.

    Elle est impliquée dans le passage des armes à travers la frontière aux rebelles syrien comme le rapportait déjà le Time en juin dernier.
    Il s’agit d’un groupe secret qui fonctionne à peu près comme un centre de commandement à Istanbul qui dirige la distribution de fournitures vitales militaires fournis par l’Arabie et le Qatar le transportant à l’aide de l’intelligence turque à la frontière syrienne et puis aux rebelles.

    D’autres rapports ont révélé plus de détails sur la politique et le fonctionnement pour créer une force rebelle unifiée à partir du vaste éventail de groupes pour tenter de renverser Assad.

    L’ASL est nominalement dirigée par Ryad al-Asaad, basé en Turquie, mais ni Asaad, ni son rival, le général Mustafa Cheikh fait parti de la salle de contrôle d’Istanbul qui fournit les rebelles opérant sous la bannière de l’ASL d’armes car les deux hommes ont chacun leurs propres sources de financement.

    Le time parle des sources qui ont traité avec un home, « l’homme de l’Arabie saoudite dans le centre d’Istanbul qui contrôle tout » en précisant qu’il s’agit d’un homme politique libanais nommé Okab Sakr qui appartient au Courant du futur, l’organisation de l’ancien Premier ministre libanais, Saad Hariri, qui a une longue histoire avec Damas. (Syrie a été accusée de complicité dans l’assassinat en 2005 du père Rafiq Hariri.), mais le parti nie son implication dans tout accord d’armes insistant que Sakr se trouve en Belgique « en congé » de ses fonctions politiques. Cependant, l’enquête de Time dans un hôtel à Antakya confirme la présence de celui-ci en août dernier, il a même subvisionné la distribution des lots de fournitures – petits envois de balles de Kalachnikov 50.000 et plusieurs dizaines de grenades propulsées par fusée – au moins quatre différents groupes dans la province d’Idlib, ainsi que plus les envois vers d’autres régions, y compris Homs.

    - Certaines régions reçoivent plus que d’autres.

    1- La majeure partie des fonds substantiels Ahrar al-Sham vient du Koweït.

    2- le groupe salafiste Ahrar al-Sham qui ne fait pourtant partie de
    l’ASL, mais à Idlib, le groupe fait partie du conseil militaire reçoit le soutien du Centre d’Istanbul.
    Par ailleurs, à Idlib, les opérations sont souvent menées conjointement entre groupes de combattants islamistes, l’ASL, salafistes et même les extrémistes Jabhat al-Nusra.

    3- On peut dire la même chose concernant Souqour al-Cham qui se réclame de l’asl alors qu’en réalité il fait parti des groupes islamistes tout comme Jabhat tahrir sourya (front de libération de la Syrie) ou la célèbre brigade d’al-Farouq.

    L’asl, une sauce à mettre dans chaque groupe qui fait la guerre à Bachar même si l’on admet qu’ils sont des islamistes comme le confirme au Time Zeidan, un membre du Conseil militaire à Idlib. Il dit : «Je sais qu’ils ont peur (les USA) de quelque chose appelée Al-Qaïda. C’est un gros mensonge ». « Ils parlent de Ahrar al-Sham et Suqoor al-Sham. Ils sont des islamistes conservateurs, mais pas extrémistes ». Il ajoute : »Nous voulons renverser le régime, donc nous sommes prêts à accepter l’aide de tout le monde. Nous voulons juste en finir.  »

    - le rôle des vidéos

    Les vidéos servent de publicité pour solliciter des fonds et des armes non seulement à partir du commandement central d’Istanbul, mais aussi des donateurs privés, y compris des religieux dans le Golfe avec des capacités de collecte de fonds massifs. « Ils nous ont appris, de toucher, de le filmer, je vais vous aider», dit un combattant nommé Nasr.

    http://world.time.com/2012/09/18/syrias-secular-and-islamist-rebels-who-are-the-saudis-and-the-qataris-arming/

    Il est à signaler que même le Monde dans un article intitulé « Syrie : une base secrète en Turquie pour appuyer les rebelles » en date de 27 Juillet dernier, a parlé de l’installation d’une base secrète à Adana, ville proche de la Syrie, avec l’aide de Qatar et de l’Arabie pour fournir aux rebelles syriens une assistance militaire et un appui logistique dans les communications.

    En effet, le Monde a relié la nouvelle révélée par Reuters dans des sources dans les pays du Golfe. Il dit que ce Centre turc névralgique, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, a été mis en place à la demande du vice-ministre des affaires étrangères saoudien, le prince Abdoulaziz Ben Abdallah al-Saoud, après une visite en Turquie, a-t-on précisé.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/07/27/syrie-une-base-secrete-en-turquie-pour-appuyer-les-rebelles_1739407_3218.html

    • Cécilia dit :

      Concernant l’article de « Time », j’ai fait un résumé en français à partir de l’article en question car mon anglais reste très modeste et si quelqu’un parmi vous estime avoir la capacité et le courage ce sera très utile.
      Je ne sais pas ce que pense Louis pour le relier par un article ?

  28. Cécilia dit :

    Bonsoir Louis

    Je viens juste de trouver un autre site qui a publié un article d’infosyrie.

    http://intellection.over-blog.com/article-syrie-encore-un-vendredi-tres-couteux-pour-les-rebelles-110160244.html

  29. henry dit :

    Comme en Algérie il est possible que des « commandos  » commentent des saloperies sans l’aval du président car comme dans tout pays ou l’armée tient une grande place au sein du pouvoir celui ci est forcément partagé, moi je suis un algérien qui vie en France et je me permet pas de me mêler des problèmes de mes frère Syriens mais j’espère sincèrement que la paix soit devant vous et avec Mr Bachard, pardons pour les fautes d’orthographe.
    Cordialement.

    • nacera dit :

      Parceque tu crois vraiment la salade selon laquelle « l’armée » n’a rien à faire dans les pays comme la france, les états unis ou le royaume uni?
      La différence est que les généraux de ces pays sont en civil, une vraie tricherie.
      Tout pays où il y a une armée, tu peux être sûr que c’est l’armée qui commande. Lorsque l’armée des états unis est allée anéantir l’irak ce sont des civils qui commandent à l’armée de faire ce boulot, et si ces civils ont pu faire bouger l’armée c’est qu’ils la commandent: ces civils sont les chefs, ce sont les généraux de cette armée.

      • touri dit :

        @nacera

        Et pour appuyer tes dires, j´ajouterai qu´aux USA, le directeur de la NASA doit impérativement être au moins un général étoilé: ce qui en dit long sur l´indépendance des scientifiques majoritairement civils par rapport aux militaires.

  30. Ex madrid dit :

    Bonsoir

    Louis, merci pour le travail.
    Merci pour ton amour pour la Syrie.
    Par contre, autant que Bachar fait la dératisation en Syrie, autant que certains rats viennent pousser ici, Là louis il faut aller mon cher, un coup de karcher au Monsanto hallal!
    __
    Cécile, Avicennes, no pasaran et tous les fidèles à ce site; je suis heureux de vous lire.
    en cours d’installation, je viendrai vous voir plus tard

    • Cécilia dit :

      Merci EX madrid pour votre mot.

      Mais il n’y a aucune Cécile sur le site, c’est Cécilia qui aime bien le « a » à la fin, c’est plus juste et en plus c’est chantant !

      J’ai trois prénoms et dans chacun il y a un « a » !

      - Le « A » est la première lettre des alphabets latin et étrusque.

      - Le « A » est la première voyelle.

      - La première lettre de l’alphabet phénicien, nommée aleph comme en arabe et en hébreu. Elle symbolise l’origine mystérieuse de l’existence.

      - Dans la kabbale, Aleph symbolise le monde des créations, des anges et des principes. C’est la pulsation Divine qui anime l’être en puissance d’être et de devenir, elle anime la vie pour en faire une existence, elle anime notre énergie, la féconde et la rend fécondante ; pourtant, elle n’est ni la vie, ni l’existence.

      - Cette consonne, sous une autre forme, était également la première consonne de l’alphabet ougaritique (des tablettes découvertes dans le Nord de la Syrie dans la ville Ougarite), à qui l’on doit l’ordre levantin.

      - le « A », première lettre de l’alphabet phénicien sera aussi utilisée par l’alphabet grec pour écrire le son [a]. La lettre ainsi créée est nommée « alpha », écrite « Α », puis lorsque l’alphabet devient bicaméral, « α » en minuscule.

      - L’alpha grecque provient de la prononciation sémitique ancienne (qu’on ne peut reconstituer avec précision), ainsi qu’il en est des autres lettres (béta, gamma, delta, etc.).

      - La lettre s’est ensuite transmise à l’alphabet latin par l’intermédiaire de l’alphabet étrusque, lui-même dérivé de l’alphabet grec.

      - La voyelle « A » est associée à la couleur noire par Rimbaud dans son célèbre sonnet Voyelles. J’adore le mariage du noir avec le rouge.

      - « A » est aussi le titre d’une œuvre majeure du poète américain Louis Zukofsky.

    • nacera dit :

      Arrête de confondre les musulmans avec des terroristes, je te conseille de faire le ménage du côté de tes préjugés, et de prendre de la purge.

  31. Cécilia dit :

    Israël

    Manœuvres militaires sur les hauteurs du Golan

    L’armée d’occupation israélienne a effectué un exercice surprise mercredi dans la partie du plateau du Golan syrien occupé par l’entité sioniste, sur fond de tensions avec l’Iran et de craintes de dissémination de l’arsenal d’armes chimiques syriennes.

    Cet exercice a été décidé par le chef d’état-major, le général Benny Gantz, selon un communiqué de l’armée afin « d »examiner le niveau de préparation et de compétence de plusieurs unités de l’armée, notamment de l’infanterie ».

    « Cet exercice fait partie d’une inspection de routine de l’armée », poursuit le communiqué, évoquant « plusieurs exercices de ce genre durant l’année ».

    Des sources militaires ont expliqué que l’exercice avait débuté avec un rappel de réservistes qui ont été transportés par voie aérienne sur le plateau du Golan, affirmant que les manoeuvres étaient prévues de longue date et n’indiquaient aucun changement dans le niveau d’alerte de l’armée israélienne.

    L’entité sioniste redoute que des armes chimiques du pouvoir syrien soient transférées au Hezbollah!

    Selon le quotidien as-Safir « Israël a tenu à faire une grande campagne médiatique de cette manœuvre pour se justifier et ne pas laisser l les Syriens penser qu’elle se prépare à la guerre »

    De plus, l’entité sioniste a entamé en juillet des travaux pour renforcer la barrière le long de sa ligne d’armistice avec la Syrie.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=79221&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=22&s1=1

    • Marie-Christine dit :

      Toujours « l’argument » du risque des « armes chimiques » dont on se sert : le seul qu’on garde encore dans sa poche pour justifier une intervention militaire. Pour moi, de moins en moins convaincant, mais on continue de s’en servir et de le distiller « savamment » comme « menace » toujours présente… Il convient de garder une vigilance…

  32. .l'ingenue dit :

    Syrie : l’envers du mouroir
    Nation Arabe :: Vendredi, 2 mars 2012 :: Bahar Kimyongür ::

    Dictature contre démocratie est le credo simpliste censé résumer la réalité géopolitique syrienne. Si le régime de Damas est incontestablement responsable d’atrocités, il est aussi titulaire d’un CV politico-idéologique qui n’est pas du goût de certaines puissances notamment régionales. A la fois laïc, nationaliste, panarabe, pro-palestinien, allié de l’Iran, du Hezbollah, des BRICS [1] et de l’ALBA, l’Etat syrien réunit tous les ingrédients pour s’attirer simultanément les foudres de Washington, des pétromonarchies du Golfe, d’Israël et des groupes salafistes. Mais aussi pour nourrir fantasmes et clichés. En voici quelques-uns…

    1° Laïcité et religion d’État.

    On dit du pouvoir syrien qu’il est aux mains d’une « clique alaouite » [2]. Or, la Syrie est un État laïc depuis 1973. Discrets, les alaouites sont absents du champ religieux. S’il y a une religion institutionnelle en Syrie, c’est l’Islam sunnite. Écoles coraniques et mosquées sont en effet gérées par le ministère des fondations religieuses (waqfs). Certes, la transmission dynastique du pouvoir et le népotisme caractérisent le régime. Cette situation inacceptable existe cependant dans toute la région, que l’on soit en république, en monarchie ou en théocratie : les Séoud d’Arabie Séoudite, les al-Thani du Qatar, les Hariri au Liban… S’agissant des Assad, l’indignation sélective est de mise. Or, les Assad dirigent le pays avec d’autres ba’assistes issus d’autres communautés. Le gouvernement d’Adel Safar compte 19 ministres d’origine sunnite sur 31. Certains ministres sont chrétiens, kurdes, chi’ites ou druzes.

    2° Le salafisme syrien, un danger réel.

    Depuis les Omeyyades, la Syrie est le berceau de l’Islam flamboyant et universaliste mais il est également celui du djihâd contre les hérésies. Les thèses de l’inquisiteur sunnite syrien du XIVe siècle Ibn-Taymiyya sont encore en vogue dans le pays. Parmi ses fervents disciples, il y a le cheikh al-Arour, un « télécoraniste » syrien de la chaîne séoudienne Wissal TV qui menace de « hacher les alaouites et de donner leur chair aux chiens ». A Baba Amr, quartier rebelle de Homs, « Pacifiques jusqu’à l’extermination des alaouites » était un slogan omniprésent avant l’assaut meurtrier lancé par l’armée gouvernementale. Le consultant religieux d’Al-Jazira Al-Qardawi appelle à verser le sang des « infidèles » qui règnent à Damas. Quant au principal juriste séoudien Al-Luhaydan, il prône l’extermination d’un tiers de Syriens pour sauver les deux tiers[3]. Les sunnites qui « trahissent » ces prêches sont logés à la même enseigne. Saria, fils du grand mufti de Syrie, a été tué parce que son père refusait d’adhérer à ces discours haineux. N’est-il pas étonnant que nos médias ignorent ces appels au meurtre vus et entendus par des millions de téléspectateurs arabes ?

    3° Bons terroristes.

    En Occident, l’Armée syrienne libre (ALS) a la cote. Ce groupe mobilise pourtant des djihâdistes financés entre autres par le sultan séoudien Bandar Bin-Sultan, promoteur du terrorisme international et grand ami de Bush. Encadrée par des Libyens naguère actifs au sein d’Al Qaida, l’ALS reçoit l’appui logistique du renseignement français[4]. Ses brigades portent des noms de conquérants musulmans comme Khalid Ibn-al Walid, Mu’awiya ou Abu Bakr. Le 21 décembre 2011, la Brigade Farouk, cette filiale de l’ALS à Homs qui enleva cinq ingénieurs iraniens s’était d’abord autoproclamée « Mouvement contre l’expansion chi’ite »[5]. C’est l’ALS qui aurait pilonné le quartier où périrent huit Syriens ainsi que le journaliste français Gilles Jacquier[6]. Le confessionnalisme déclaré de l’ALS en dit long sur ce qu’elle réserve aux minorités en cas de prise de pouvoir. Le soutien de la DGSE à ce groupe terroriste est tout aussi éloquent.

    4° Mauvaises victimes.

    Curieusement, les victimes civiles pro-régime n’apparaissent jamais sur les écrans radars de nos médias. Personne n’a évoqué l’assassinat de Mohamed Qabbani (17 ans), un hacker de « l’armée électronique syrienne ». Son groupe avait pourtant piraté plusieurs sites dont la page facebook du Soir la veille de son assassinat, une raison évidente pour parler de lui. Personne ne s’est indigné de la mort du journaliste Chukri Abou al-Bourghol du quotidien pro-régime At-Thaoura. Qu’elles soient pro ou anti-Bachar, terroristes ou pacifistes, les « victimes civiles » sont mises d’office sur le compte du gouvernement. Dès lors, comment ne pas s’interroger sur la fiabilité du bilan de 6.000 morts avancé par l’Onu ?

    Puissent la dégénérescence du drame syrien et le martyre de Homs en particulier, nous inciter à redoubler de prudence face aux obus de la propagande de guerre. Avant que Damas ne suive Tripoli et Bagdad dans la liste des capitales arabes bombardées, conquises et humiliées par nos justiciers autoproclamés.

    • AVICENNE dit :

      Très beau texte, clair, direct et sans concessions !.

      • L'étrangère dit :

        Bien Monsieur Bahar Kimyongür, nous pouvons donc mettre la sacro-sainte « opposition syrienne » à sa juste place et nous intéresser à la priorité des priorités : le salut de la Syrie avant que « Damas ne suive Tripoli et Bagdad dans la liste des capitales arabes bombardées, conquises et humiliées par nos justiciers autoproclamés »; le salut de la Syrie pour elle-même et pour tous ceux qui sont menacés par les « néocon…servateurs » qui ne veulent conserver que leurs priviléges et ceux de leurs vassaux ! Merci donc pour ce beau texte en attendant de vous relire !

    • DZYRIA dit :

      à vous tous qui vous interrogez sur les sunnites je vous demande d’écouter l’intervention du cheikh Ibn Ibrahim de la mosquée EL AQSA lequel ne mache pas ses mots quant aux faux précheurs et malfaisants;
      vous retrouverez un homme dans sa profonde vérité et son rapport à DIEU. Il a appaisé mes blessures, allégé mon angoisse et conforté ma foi.
      Il a trouvé les mots nobles pour la SYRIE, pour les musulmans, les arabes(qu’ils soient chrétiens ou mislmans de quelque obédience) , les mots des prohètes, la parole de DIEU;
      enfin ecouter aussi GALLOWAY remettre en place les faux-frères musulmans sur AGORA VOX est un plaisir et dans la continuité de l’intervention du cheikh Ibn Ibrahim;
      à vous tous mon salut fraternel

  33. .l'ingenue dit :

    5) AFP 9 juil. 2004 – Patrick Le Lay, Pdg de TF1 dans « Les dirigeants face au changement » nous explique comment rendre le cerveau du Konsommateur réceptif et malléable : « Le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit… Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

  34. .l'ingenue dit :

    5) AFP 9 juil. 2004 – Patrick Le Lay, Pdg de TF1 dans « Les dirigeants face au changement » nous explique comment rendre le cerveau du Konsommateur réceptif et malléable : « Le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit… Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

    http://www.youtube.com/watch?v=kjMIa9Kspy4&feature=player_embedded

  35. Cécilia dit :

    Alep

    Selon l’arabi-presse, le chef de la brigade al-Farouq à Alep, Abdul-Basset Junaid al-Ahmadi, 34 ans, originaire d’al-Jazmatya, est mort dans une embuscade tendue par une unité spéciale de l’armée syrienne. De même, plusieurs de ses amis djihadistes ont été arrêtés par l’armée syrienne.

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=49374

    • AVICENNE dit :

      Si cela est vrai, c’est parfait !.

      Le « petit » Tlass va peut-être « faire dans sa culotte ». J’espère que son tour viendra.

      Je ne pensais vraiment pas pouvoir écrire ce genre de choses il y a deux ans mais j’en ai marre !.

      Qu’ils crèvent !

    • l'ingenue dit :

      Au diable les rats de l’Otan

  36. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.michelcollon.info/Breves-Syrie-merci-Al-Qaida-le.html

    « Dernières infos de Syrie : Pourquoi les médias n’ont pas parlé de cette grande manifestation ? Qui remercie publiquement Al Qaïda ? Arour, le cheikh saoudien, apporte sa contribution à la paix comme il peut. Ailleurs, la résistance s’organise.

    Table des matières

    * Manif à Antioche pour la paix en Syrie
    * Un responsable américano-syrien de l’ASL remercie Al Qaïda
    * Les rebelles syriens tuent des vivants et des morts
    * Arour, le retour
    * Les sunnites de Harem résistent à l’assaut de l’ASL »

  37. Mahmoud A dit :

    Pour ceux qui savent lire le persan, voici un lien vers la photo d’un pasdaran tué en syrie. C’est sûr qu’il devait y être en vacances

    http://www.irangreenvoice.com/photo/28837

    • Ulpien dit :

      Irangreenvoice est un rélict de la soi-dite « révolution verte » de 2009 en Iran, autre projet de « révolution » des USA, mise en scène et complètement échoué. Mahmoud A, vous êtes un imposteur.

    • salim dit :

      et alors? Qui aurait-il de mal que le grand frère iranien vienne prêter main forte à l’armée syrienne pour décontaminer la Syrie de tous ces virus takfiristes et « rebelles de mes deux savates » (pour reprendre l’expression de certains commentateurs de ce site)? devrions nous en rougir? je trouve même dommage que la RII, aprés ses démonstrations de manoeuvre militaires (qui, entre autres, ont été pour beaucoup pour renvoyer à leurs niches tous les chiens qui les menaçaient de l’attaquer), n’ait pas envoyé ses lions en syrie pour qu’ils entretiennent leur entrainement in situ. Mais, l’intrépide armée syrienne est entrain de botter le derrière de tes amis comme jamais on a du les lui botter auparavant sans avoir besoin de l’aide de quiconque.
      bref, si votre message était de nous faire comprendre que les « méchants pasdarans » prêtant main forte à l’armée syrienne, le président Bachar ne pouvait être du coup qu’un « salopard », je vous recommande d’aller tenter votre chance sur un autre site. Ici, voyez-vous, c’est plutôt tendance « pro-résistance au-delà de toute obédience » et vous ne destabiliserez ni impressionnerez personne par de telles désinformations.
      Allez ouste, à la niche!

    • Khodr dit :

      Ce n est pas un Pasdaran!
      C est juste un iranien sui c est fait tué à Damas parcequ il était iranien!!!!!
      Si tu savais le nombre d iraniens qu il y a en Syrie en tant normale pour les pèlerinages chiites!
      Sans salutations

  38. Baki dit :

    Un article intéressant sur la guerre du gaz.

    La Syrie centre de la guerre du gaz au porche-orient
    par Imad Fawzi Shuebi
    http://mecanoblog.wordpress.com/2012/05/15/la-syrie-centre-de-la-guerre-du-gaz-au-proche-orient/

    Pour sortir du sujet, un reportage sur l’Irak qui m’a beaucoup impressionné. Je ne pensais pas que l’Irak était encore dans un état aussi lamentable. Souhaitons à la Syrie de ne pas finir comme cela.

    http://www.pluzz.fr/bagdad-taxi-2012-09-18-20h50.html

  39. AVICENNE dit :

    Et la lumière fût !!!!!!!

    http://www.breakingnews.sy/en/article/7402.html

    Le « ban de l’ONU » qui ouvre les yeux !. Après l’américain l’autre jour, cela commence à faire beaucoup.

    Quelsues remords ?……………………………..

  40. Marie-Christine dit :

    Reçu des Indigènes de la République, cette vidéo in live des évènements « Caroline Fourest » à la fête de l’Huma, que je trouve personnellement très intéressante. C’est le débat sur la propagation du racisme et de l’islamophobie et notamment dans le cadre de la fête de l’Huma qui est posé. A l’heure entre autres des caricatures de Mahommet dans Charlie Hebdo, incidemment des « copains » de Caroline, c’est un débat qui est plus que d’actualité.
    Avertissement aux électeurs du FN sur le site : les intervenants sur la vidéo ne le sont pas, au contraire. L’idéologie raciste et islamophobe de Caroline Fourest est souvent assimilée à celle du FN : certains pourraient ne pas ne pas être d’accord, mais c’est un débat qui ne peut être évité.

    Opération Banane contre Caroline Fourest à la fête de l’Huma

    http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1713

  41. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.michelcollon.info/USA-pourvoyeur-de-terroristes-et.html

    USA : pourvoyeur de terroristes et fauteur de guerre en Syrie :

    « Hier -au nom du respect de la souveraineté des peuples, de l’humanisme et de la paix-, nous, avons dénoncé l’invasion de l’Afghanistan sans pour autant éprouver de sympathie pour les Talibans. Nous avons manifesté contre l’invasion de l’Irak sans pour autant défendre le président Saddam Hussein. Nous avons protesté contre l’ingérence occidentale en Côte d’Ivoire sans être des laudateurs du président Laurent Gbagbo. Nous nous sommes indignés de l’implication occidentale dans la guerre civile libyenne sans adorer le dirigeant Kadhafi. Et aujourd’hui, nous nous insurgeons contre l’intervention militaire en cours en Syrie sans pour autant être des partisans du président Bachar El-Assad.

    Constatant que la destruction de la Syrie ne profite qu’à ses ennemis de toujours, conscients que seules les initiatives prônant la paix, le dialogue et la réconciliation pourront offrir une alternative digne et viable au peuple syrien, nous appelons tous les véritables amis de la Syrie à condamner l’ingérence de nos dirigeants dans les affaires intérieures de ce pays.

    Dans le cadre du lancement de notre campagne pour la paix, le dialogue et la réconciliation en Syrie, nous appelons à protester contre l’ingérence militaire occidentale par un rassemblement devant l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles le mardi 25 septembre à partir de 18 heures. Pour le Comité contre l’ingérence en Syrie (CIS) Bahar Kimyongür USA : pourvoyeur de terroristes et fauteur de guerre en Syrie Rassemblement devant l’ambassade des USA Mardi 25 septembre à 18h 27 Bd du Régent, 1000 Bruxelles Métro : Arts-L »

  42. M.Sa dit :

    Les amis: pour être plus heuruex arrêter de regarder la télé, et consacrez plus de temp pour écouter la musique, comme ça TF1 ne vendra plus « ces coca cola »
    Malheureusement, les média qui sont senser de nous informer, ils nous (des)informent!! dommage pour ses pauvres journalists

  43. Cécilia dit :

    Syrie

    la Russie envoie 40 tonnes d’aide humanitaire

    Un avion Il-76 du ministère russe des Situations d’urgence avec environ 40 tonnes d’aide humanitaire à son bord s’est envolé pour la Syrie, a annoncé jeudi à RIA Novosti un porte-parole du ministère.

    « A 4h30 heure de Moscou (0h30 UTC, ndlr), l’avion a décollé de l’aérodrome de Ramenskoïe dans la région de Moscou à destination de Damas », a fait savoir l’interlocuteur de l’agence.

    Selon lui, l’aéronef acheminera en Syrie des conserves de poisson et de viande, des aliments pour bébés et du sucre.

    Comme l’a indiqué la semaine dernière le ministère russe des Affaires étrangères, la Russie a déjà fourni 80 tonnes d’aide humanitaire à Damas. Ainsi, le Croissant-Rouge syrien a reçu des tentes, des couvertures, des kits de vaisselle, des meubles légers et des produits alimentaires.

    http://fr.rian.ru/world/20120920/196091141.html

    Et voici l’arrivée de l’avion à l’aéroport de Damas :

    http://www.youtube.com/watch?v=VyNttBnMXBU&list=UUJWeFai4nRgXWbKNxqRYkKg&index=5&feature=plcp

  44. idriss dit :

    comme le lien ne passe pas.voici unarticle sur le site d’alain soral.
    Loin de la réalité syrienne et au cœur de Londres, cette organisation est ouvertement un organe de propagande de l’Empire. Pire encore : les médias occidentaux prennent ses informations pour parole d’évangile.

    Au prétexte que les journalistes étrangers sont indésirables sur le sol syrien, les grands médias se tournent vers la principale source d’information du conflit : l’observatoire syrien des droits de l’Homme. Il s’agit d’un groupuscule gravitant autour de la personne de Rami Abdel Rhamane, un soi-disant opposant syrien dont on ne sait pas grand chose. Ses proches critiques lui reprochent un faible niveau d’instruction, de ne pas avoir de formation juridique et journalistique solide et enfin une absence de la maîtrise de l’anglais. D’ailleurs, le contenu du site n’est disponible qu’en langue arabe.

    Cet organe, créé en 2006, diffuse des informations sur l’état du conflit en prétendant avoir plus de 200 contacts sur place. Le nombre de morts quotidiens, largement surestimé annoncé par l’observatoire est repris sans vérification et objectivité par l’AFP et les médias occidentaux. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter nos grandes stations de radios publiques. Malgré la fausse information fin 2011 sur la mort de la martyre de la répression Zainab el Hosni qui réapparaîtra quelques semaines plus tard à la télévision, sa crédibilité n’a pas été remise en cause. Plus folklorique encore, les médias n’ont pas hésité à relayer la grande manifestation à Hama du 15 juillet 2011 qui aurait rassemblé plus de 500 000 personnes, plus que le nombre d’habitants que compte la ville.

    L’importance accordée à cette structure dans la guerre de l’information ne repose pas sur l’aura de son leader, mais bien sur les soutiens dont elle bénéficie. Selon un ancien responsable de la DGSE Alain Chouet, l’organisation profite du soutien financier des qataris et des saoudiens, et serait proche de la mouvance des frères musulmans. La légitimité sur le terrain des droits de l’homme lui a été reconnue par Amnesty International. Une ONG bien connue pour être toujours dans le principe de réalité, au contact de la souffrance des damnés de la terre… Plus sérieusement et sans pudeur, Amnesty international n’hésite pas sur son site à faire la promotion des conditions de travail et des rémunérations confortables de ses collaborateurs. D’ailleurs, l’ancienne secrétaire générale a quitté ses fonctions l’année dernière avec plus de 650 000 euros d’indemnités de départ.

    Ce que l’on apprend surtout à travers les informations relayées par l’observatoire, est que l’occident déploie toutes les stratégies pour venir à bout du régime d’Assad. Par exemple, le Royaume-Uni a versé une aide de 5 millions de livres à l’Armée Syrienne Libre (ASL) afin d’acquérir du matériel de communication et des fournitures médicales, tandis que de son côté, le secrétaire général de l’ONU essaie sans relâche d’intervenir auprès des autorités chinoises pour infléchir leur position.

    Sur le journalisme d’aujourd’hui, la formule d’Alain Soral prend d’autant plus son sens, qu’il faut vraiment être de mauvaise foi à l’heure d’internet, pour ne pas faire de travail d’investigation. N’est-il pas une formule célèbre : « Le journalisme est un métier où l’on passe la moitié de sa vie à parler de ce que l’on ne connaît pas et l’autre moitié à taire ce que l’on sait » ?

  45. Cécilia dit :

    Syrie:

    Bachar el-Assad assure que « la porte du dialogue est ouverte

    Bachar el-Assad affirme dans l’hebdomadaire égyptien Al Ahram Al Arabi, à paraître vendredi, que les groupes armés qui tentent de renverser son régime en Syrie « ne seront pas victorieux ». Mais, ajoute-t-il, « la porte du dialogue reste ouverte ».

    Le président syrien déclare par ailleurs que « les groupes armés pratiquent du terrorisme à l’encontre de l’Etat ». « Ils ne sont pas populaires au sein de la société (…) Ils ne seront pas victorieux au bout du compte », explique-t-il.

    S’exprimant dans son bureau du quartier de Raouda, au coeur de Damas, Bachar el-Assad ajoute que « le changement ne peut être obtenu par le biais d’une intervention étrangère ».

    Bachar el-Assad s’en prend violemment à Ankara, Ryad et Doha

    Interrogé sur ses relations quasiment rompues avec l’Arabie saoudite et le Qatar, M. Assad a déclaré: « Ceux-là ont vu soudain de l’argent entre leurs mains après une longue période de pauvreté et ils croient qu’avec, ils peuvent acheter l’Histoire et un rôle régional ». « L’idée répandue selon laquelle l’Arabie saoudite, la Syrie et l’Egypte constituent la pierre angulaire de la stabilité dans la région est fausse. Cela a toujours été et restera la Syrie, l’Irak et l’Egypte », a ajouté M. Assad.

    Selon lui, Ryad n’a servi avant le début du conflit syrien que « de médiateur avec l’Occident qui n’apprécie pas l’axe de résistance contre le sionisme prôné par la Syrie ». Quant aux Qatariotes, « ils utilisent le pouvoir de l’argent et gravitent dans l’orbite de l’Occident en fournissant aux terroristes armes et argent pour répéter le même scénario qu’en Libye », où Mouammar Kadhafi a été chassé du pouvoir et tué après plusieurs mois de révolte armée, a-t-il poursuivi. « Les Qatariotes ont été les plus rapides à alimenter la violence », a encore accusé le président syrien

    Evoquant la Turquie voisine, une ancienne alliée dont les autorités réclament désormais son départ, M. Assad a estimé que le gouvernement d’Ankara ne s’intéressait pas aux « intérêts de son peuple mais à ses ambitions, en particulier au projet ‘du nouvel empire ottoman’ ».

    Le président syrien est confronté depuis mars 2011 à un soulèvement qui a pris des allures de guerre civile. Ses opposants affirment que le conflit a fait plus de 27.000 morts. Il a reçu samedi à Damas le nouveau médiateur international Lakhdar Brahimi, selon lequel la « situation est extrêmement dangereuse et se dégrade ». Dans l’interview donnée au magazine égyptien, le président syrien se dit « ni optimiste ni pessimiste » au sujet de la mission de Lakhdar Brahimi.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/20/97001-20120920FILWWW00772-syrie-bachar-el-assad-assure-que-la-porte-du-dialogue-est-ouverte.php

  46. ALICE dit :

    A Cédric et ceux qui le lisaient :
    Il disait : »J’ai hate de voir un jour un article ici composé uniquement de témoignages locaux syriens, c’est pas demain la veille cela dit…  »
    ERREUR ! CEDRIC TU AS MAL LU LE SITE !
    Justement,de nombreux contributeurs et lecteurs du site ont de la famille en Syrie, et portent témoignage, et n’ont de cesse de vérifier la fiabilité des différentes sources d’information, et de les confronter avec les sources directes sur place. Nous craignons pour la vie et les moyens d’existence de nos proches tous les jours. Alors ce qui nous importe, c’est
    1- la vérité
    2- de résister à la désinformation
    3- de résister tout court aux forces de destruction de la Syrie.
    Et pour ça, le mieux, c’est Infosyrie !

  47. Cécilia dit :

    Concernant la chute d’un hélicoptère hier, jeudi à 20 septembre, à Adra, dans la banlieue de Damas, elle est le résultat d’un accident aérien avec la queue d’un avion Airbus appartenant à la compagnie syrienne d’Aviation.

    La queue de l’avion touchée n’a pas empêchée l’avion d’atterri à l’aéroport en toute sécurité avec ses 200 passagers à bord sains et saufs.

    Par contre, les quatre membres de l’équipe de l’hélicoptère sont tous morts car le pilote a préféré de se sacrifier avec son équipe pour éviter un grand catastrophe.

    Il est à signaler que l’Airbus a été touché juste après le décollage ce qu’il a obligé le pilote à faire un demi-tour et revenir à l’aéroport.
    Cet Airbus dans son état actuel est désormais hors service et avec les sanctions contre la Syrie, il sera difficile de le remettre en service.

    Cette précision m’a tété transmise par un ingénieur en aéronautique sur place.

    Remercions Hollande et la France qui a vendu des Airbus mais il refuse de vendre les pièces détachées mettant en danger la vie des Syriens !