• Actualité
  •  

  Dernières nouvelles militaires d'Alep  Ce matin, comme beaucoup d'autres matins ces derniers temps, la chaîne de désinformation continue I-Télé, émanation de Canal+ et qu'on pourrait définir pour la rigueur et l'objectivité comme une sorte d'al-Jazeera franco-bobo, I-Télé donc n'avait rien à dire sur la Syrie, ce qui est mauvais signe pour la "révolution". Juste une brève - d'origine OSDH - sur la bande de défilement signalant que la chute d'un obus sur un quartier kurde d'Alep avait fait une dizaine de [...]



Comment l’armée est en train de reconquérir Alep

Par Louis Denghien,



 

Dernières nouvelles militaires d’Alep

 Ce matin, comme beaucoup d’autres matins ces derniers temps, la chaîne de désinformation continue I-Télé, émanation de Canal+ et qu’on pourrait définir pour la rigueur et l’objectivité comme une sorte d’al-Jazeera franco-bobo, I-Télé donc n’avait rien à dire sur la Syrie, ce qui est mauvais signe pour la « révolution« . Juste une brève – d’origine OSDH – sur la bande de défilement signalant que la chute d’un obus sur un quartier kurde d’Alep avait fait une dizaine de morts. L’AFP précise qu’il est impossible en l’état de déterminer l’origine de ce tir, « ni l’armée ni les rebelles ne se trouvant dans ce quartier jusque-là épargné par les violences« .
L’AFP relaie aussi une source militaire syrienne selon laquelle les militaires ont repris le pont de Barkoum, situé sur l’autoroute Damas/Alep à une vingtaine de kilomètres au sud de cette dernière ville. Depuis, les rebelles auraient lancé pas moins de trois attaques pou reprendre ce point stratégique, en vain.
Et c’est tout pour Alep et pour l’AFP en ce vendredi  matin 7 septembre.
Du côté des médias favorables au gouvernement syrien, tant le site Shukumaku que la  télévision pan-arabe al-Mayadeene annoncent que l’armée régulière a réussi ces deux derniers jours (mercredi et jeudi) à imposer son emprise sur la plupart des quartiers entourant le bâtiment de la radio et télévision et à Seif ed-Dawlà (est de Salaheddine), où un grand nombre de francs-tireurs sont disséminés. Et elle poursuit son avancée dans les quartiers de Sakhour (nord-est), Hanano (nord est, à côté de Sakhour) et Haydariyyé (nord-est, juste au-dessus de Hanano).
Dans le quartier de Sayed Ali (centre-ville), six rebelles et un soldat de l’armée ont été tués. Et puis l’aéroport militaire de Meng au nord d’Alep a fait l’objet d’une attaque  qui s’est soldée par un échec et au cours de laquelle de nombreux ASL ont péri. Certains sites proches de l’insurrection prétendent que les aéroports d’Abou Zohour et Taftang ne sont plus opérationnels, en raison des pilonnages qu’ils ont subis, dans le cadre des efforts des insurgés pour neutraliser la force aérienne du régime.
Enfin dans son édition matinale du 7 septembre, l’agence syrienne Sana annonce que l’armée a « liquidé » un groupe rebelle dans le secteur d’al-Maysser, et infligé de « lourdes pertes » à une autre bande qui tentait de s’infiltrer à Alep du côté d’al-Ba’idine.
Comment l’armée travaille à Alep
Sinon, il nous faut revenir sur un article publié jeudi 6 septembre par l’AFP dont un correspondant a recueilli les déclaration d’un général commandant des unités d’élite de la Garde républicaine à Alep. Déclarations de tonalité globalement optimistes puisque selon ce haut gradé, l’insurrection serait définitivement écrasée à Alep d’ici une dizaine de jours. C’est peut-être un peu trop optimiste, l’exemple de Homs ayant démontré que des bandes peu nombreuses et très affaiblies pouvaient malgré tout tenir plusieurs mois dans quelques quartiers désertés de la ville.
Ce reportage de l’AFP, que nous reproduisons intégralement au bas de cet article, est intéressant à plus d’un titre. D’abord il donne des indications chiffrées, invérifiables mais plausibles, sur les effectifs engagés par la rébellion à Alep : « au moins 7 000 hommes » selon ce général, dont 2 000 auraient été tués en un mois et demi de combats. Bien sûr, le général ne manque pas de signaler la proportion importante de combattants étrangers.
Encore faut-il que ces assiégés ne reçoivent pas de renforts, mais, ainsi que que le précise l’article – et que l’avaient déjà précisé de nombreux articles de notre site – les lignes de communications rebelles au nord et à l’est d’Alep sont constamment sous le feu des moyen terrestres et aériens de l’armée.

 

Ensuite, on a des indications sur la tactique – prudente et méticuleuse même – de l’armée à Alep : il s’agit de « grignoter » les positions adverses, immeuble par immeuble, en ayant soin à chaque fois de désamorcer les engins piégés laissés partout par les ASL et/ou djihadistes. Les quartiers tenus par les activistes sont encerclés, puis « tronçonnés » en sous secteurs, réduits les uns après les autres. Les troupes engagées s’articulent en petits groupes mobiles d’une quarantaine d’hommes, évidemment reliés en permanence par radio à la chaîne de commandement. On en a une démonstration avec ce général qui donne ses ordres minute par minute, en fonction des renseignements qui lui parviennent de la « ligne de front ».

La volonté des forces gouvernementale de ménager au maximum les vies et les biens des habitants, bref de ne pas transformer un tiers ou une moitié de la capitale économique du pays en une nouvelle Homs, explique cette contre-guérilla urbaine de précision, qui épargne sans doute des vies de soldats et de civils, mais prend beaucoup de temps.

À Homs, justement, l’artillerie des canons et des blindés avait écrasé les quartiers tenus par l’ASL afin de préparer le terrain à l’infanterie. À Alep, en dépit des nombreuses descriptions de pilonnage par l’artillerie au sol et les hélicoptère et avions de combat, les moyens lourds sont là uniquement, en principe, pour cibler de la façon la plus précise possible des objectifs repérés par les troupes au sol.

On apprend aussi que la Garde républicaine a pour mission de réduire les quartier situés au sud-ouest de la ville, tandis que des unités des « forces spéciales » se réservent les quartiers du centre autour de la vieille ville. Dans les deux cas,on a affaire – enfin surtout les rebelles – à des troupes d’élite. D’autres troupes  sont à l’oeuvre dans les quartiers est et nord-est, qui seront sérieusement traités un peu plus tard, selon notre général.

À propos  l’entrée de l’ASL à Alep

Un autre élément très intéressant de cet article de l’AFP, qui pour le coup indique sans trop de commentaires malveillants la situation militaire vue du côté gouvernemental, c’est l’explication – ou plutôt les explications avancées côté militaire, de l’entrée soudaine et pratiquement sans coup férir d’une important colonne rebelle à Alep, vers la mi-juillet. Comment cela a-t-il été possible ? Eh bien selon les interlocuteurs du journaliste de l’AFP, on a droit aux deux thèses : le plan délibéré – selon le général – pour attirer et fixer les nombreux rebelles de la région nord d’Alep ;: la trahison du général responsable des renseignements militaires sur Alep  – thèse d’un officier des services de renseignements – qui a fait défection quinze jours avant le début de l’offensive ASL. Disons prudemment qu’il y a sans doute une combinaison de ces deux facteurs à l’origine de la bataille d’Alep.

Retenons de la lecture de cet article que si le général de la Garde républicain pêche sans doute par excès d’optimisme, il est incontestable que l’issue de la bataille n’est pas douteuse – nous avons écris ici assez vite qu’il ne pouvait en être autrement pour es raisons autant politiques que militaires – et que les insurgés n’ont d’autres choix, s’ils veulent éviter la mort, que la capitulation u la fuite – si celle-ci est encore possible, ce qui ne semble pas évident.


L’armée syrienne engagée dans la guerre urbaine à Alep

AFP le 06.09.12 | 11h17 | mis à jour le 06.09.12 | 16h07

Dans un appartement de l’ouest d’Alep, le général syrien regarde sur son Ipad une carte Google Earth où apparaît chaque pâté de maisons du quartier de Seif al-Dawla.
Sur une table de salon sont posés des talkies-walkies pris aux rebelles avec lesquels il peut écouter leurs conversations et d’autres appareils de communication pour rester en contact avec ses officiers sur le terrain.
« Avance jusqu’au bloc 4 mais n’ouvre pas le feu sur ta droite, car j’ai envoyé une autre équipe de ce côté pour les prendre en tenaille et je ne voudrais pas que vous vous tiriez dessus », lance le chef des opérations pour l’ouest d’Alep.
Crâne dégarni, flegmatique, ce général de la garde républicaine, une unité d’élite, est chargé d’une partie des quartiers les plus difficiles de la ville.
« Nous devons reprendre aux terroristes les secteurs qu’ils détiennent en évitant au maximum de détruire la ville et de toucher la population civile pour qu’elle reste de notre côté. Cela nécessite du doigté », explique cet officier supérieur de 53 ans.
Sur d’autres fronts, comme Homs (centre), l’initiative revenait d’abord à l’artillerie puis l’infanterie occupait le terrain.
A Alep, grande métropole du nord, l’armée est en revanche engagée pour la première fois dans une véritable guerre urbaine, où elle doit grignoter un pâté de maison, une rue ou un carrefour. Artillerie, chars et hélicoptères viennent seulement en appui.
« Nous sommes divisés en groupes d’une quarantaine d’hommes extrêmement mobiles, munis d’armes automatiques, de roquettes antichars », explique un colonel à Seif al-Dawla.
« Nous avons face à nous des terroristes qui ont recours aux tireurs embusqués et aux engins explosifs. Il faut d’abord les déloger des immeubles puis désamorcer les bombes pour considérer que le terrain est propre ».
Depuis le début de la révolte en mars 2011, le régime de Bachar al-Assad assimile les combattants rebelles à des « terroristes » soutenus par l’étranger.

À cela s’ajoute la guerre du renseignement. Chaque camp utilise des habitants pour espionner le camp adverse. A Sayyed Ali, un quartier du centre, trois habitants rudoient un homme errant avec un sac d’ordures. Il « avoue » rapidement travailler pour les rebelles et pour avoir la vie sauve, donne immédiatement la position de ses « commanditaires ».

L’armée a envoyé début août dans la deuxième ville du pays ses unités d’élite : la garde républicaine pour reprendre le flanc ouest et les forces spéciales, pour le centre. Ces dernières ont pris il y a deux semaines le quartier chrétien de Jdeidé, dans la vieille ville et ont avancé vers la place Sayyed Ali, qu’elles grignotent aux rebelles.
L’armée cherche à asphyxier les insurgés en tronçonnant la ville et en bombardant quotidiennement les lignes d’approvisionnement de l’extérieur de la métropole.

« Le vent a tourné en faveur de l’armée »

Affable, le général ne doute pas une seconde de sa « victoire » prochaine. Pour lui, le plus dur a été accompli avec la prise le 9 août de Salaheddine et la conquête samedi de hauteurs de Seif al-Dawla, deux quartiers stratégiques de l’ouest.
Selon lui, il reste à conquérir les hauteurs d’Izaa, dominant l’ouest et toujours aux mains des rebelles, et le quartier de Soukkari (sud-ouest). L’offensive sur l’est de la ville est pour plus tard. « Les rebelles n’avancent plus et le vent a tourné en faveur de l’armée avec la reconquête de Salaheddine ».
Construit de manière anarchique avec des petites ruelles et des immeubles de cinq à six étages, ce terrain idéal pour un combat de rues a été repris en une semaine par les militaires.

C’est par ce quartier que les rebelles se sont infiltrés au départ. Selon un officier des services de sécurité, beaucoup sont venus avec femmes et enfants, en cachant des armes et en prétextant fuir les combats à Idleb (nord-ouest). « Par pitié, nous les avons laissés entrer sans même les fouiller ».

L’autre explication, c’est la trahison du général Mohammad Maflah, chef des renseignements militaires d’Alep. « Il leur a donné les clefs de la ville », explique cet officier. Le général déserteur, qui s’est enfui deux semaines avant l’offensive rebelle, semble avoir été tué avant d’avoir franchi la frontière turque.
Pour le général, l’explication est plus simple: « Nous les avons laissés entrer car il est plus facile de les tenir au même endroit plutôt que de courir partout après eux ».
« Ils étaient au moins 7.000, nous en avons tué 2.000. Il y a des Syriens venus du nord et de la campagne alépine mais beaucoup sont des étrangers: Tchétchènes, Turcs, Afghans, Libyens et Tunisiens », explique t-il en montrant des papiers d’identité de Turcs.

Ce général, qui se dit laïque, dénonce l’ « aveuglement » de la France et d’autres pays occidentaux qui soutiennent selon lui les mouvements islamistes dans la région. « Ne comprennent-ils pas que nous sommes la dernière digue qui empêchera la vague islamiste d’engloutir l’Europe ? ».

 

AFP

(Merci à Djazaïri)

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

157 commentaires à “Comment l’armée est en train de reconquérir Alep”

  1. jibril dit :

    La revue de presse international de Thomas Cluzel transmise ce matin sur France Culture:

    La revue de presse internationale de Thomas Cluzel

    07.09.2012 – 07:24

    Par Thomas CLUZEL

    S’accoutume-t-on à la déchirure syrienne ? Voilà la question posée ce matin par l’éditorialiste du SOIR de Bruxelles, lequel constate, amer, que la Syrie ne fait plus la une de l’actualité et ce alors même que le conflit reste sur le terrain de la plus haute intensité comme en attestent les bilans des victimes toujours plus lourds même si la précision des chiffres ne peut être vérifiée. Seulement voilà, de l’accoutumance à l’indifférence il n’y a qu’un pas. Alors, les décideurs et les opinions publiques l’auraient-ils franchi en Occident s’agissant du drame qui se déroule en Syrie depuis bientôt un an et demi ?

    Pire, le traitement de l’information, lorsqu’il a lieu répond-il aux standards journalistiques ? Alors que la couverture de la révolution égyptienne par les chaines d’informations Al Jazeera et Al Arabiya avaient été saluée pendant le printemps arabe, à présent les deux chaînes de télévision chercheraient à contrer la propagande du régime de Damas au risque, comme leur adversaire, de travestir la vérité. C’est en tous les cas l’objet de cet article à lire sur le site d’information en ligne SLATE et intitulé la défaite de l’information arabe. En essayant de soutenir la cause des rebelles syriens écrit le commentateur politique, ces deux mastodontes auraient selon lui abaissé leurs standards journalistiques, abandonné les vérifications factuelles les plus rudimentaires et délaissé leur sérieux au profit d’appels anonymes et de vidéos non authentifiées. Au lieu de reportages soigneusement conçus, certains journaux télévisés reposent désormais quasi exclusivement sur les compte rendus de «témoins oculaires» ou de «journalistes citoyens» à l’instar du I-REPORT de CNN, cette demie heure d’émission mensuelle et interactive sur le journalisme citoyen, sauf qu’ici cela dure plusieurs heures et même plusieurs fois par jour. Et c’est ainsi notamment qu’il n’est pas rare de zapper sur l’une de ces deux chaînes et de tomber pendant les vingt premières minutes d’un journal télévisé sur des activistes syriens, aux antécédents suspects, basés soit à l’intérieur soit à l’extérieur de la Syrie et rapportant des événements censés s’être déroulés à plusieurs centaines, voire des milliers de kilomètres de là.

    Alors évidemment en Syrie le travail de la presse est devenu un exercice extrêmement périlleux. Sauf que les difficultés réelles du journalisme sur place servent aussi bien souvent d’excuse aux deux chaînes et leur permettent de ne pas traiter les sujets qui contredisent leurs récits préférés. Partout ailleurs, par exemple, on a vu des articles remettre en question la crédibilité du très souvent cité Observatoire syrien des Droits de l’Homme, un organisme de l’opposition basé à Londres mais Al Jazeera comme Al Arabiya n’ont pas touché à cette histoire. De même, les journaux du monde entier ont souligné la présence de groupes terroristes en Syrie parmi les combattants opposés au régime, mais cette éventualité n’est que rarement, si ce n’est jamais mentionnée sur les chaînes arabophones. Autrement dit poursuit l’article, s’il arrive qu’Al Arabiya et Al Jazeera commentent directement ce qui se passe en Syrie, les chaînes auraient tendance en revanche à minimiser les défauts des rebelles et à mettre en avant les lignes de faille religieuses du conflit.

    Et c’est très certainement la raison pour laquelle les différents sites de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, tant la version arabophone que la version anglophone ont été piratés cette semaine par les Syriens pro-Assad. C’était mardi dernier. Lorsque les internautes se rendaient sur la page d’accueil de la chaîne explique le magazine JEUNE AFRIQUE, ils tombaient non pas sur la page d’accueil de la chaîne, mais sur un message d’un groupe de hackers syriens, accompagné d’un drapeau du pays et de la mention «piratage électronique». Les militants numériques pro Assad accusent en effet la chaîne d’être partisane. Plus exactement, ils lui reprochent de semer je cite la discorde dans le monde arabe et dénoncent la diffusion de fausses informations sur les événements en Syrie.

    De son côté, la chaîne satellitaire panarabe détaille bien sûr tous les aspects de cette opération sauvage, en précisant que les autorités américaines mèneraient l’enquête, puisque le distributeur de contenus se trouve sur le territoire des Etats-Unis et que c’est bien l’allié de Washington, le Qatar, qui a pris fait et cause pour les manifestants qui aurait été directement visé. D’où ce titre choc de la radio tunisienne MOSAIQUE : La vengeance est un plat qui se mange en ligne. Et de rappeler tous les précédents depuis le début de la révolte syrienne, notamment les piratages perpétrés par la fameuse armée électronique syrienne, ce puissant levier du pouvoir encore en place à Damas, sorte de bras numérique du régime notamment présent sur Twitter, YouTube et Facebook, où les hackers s’appliquent à détruire les messages de propagande anti Assad.

    Alors la chaîne Al JAZIRA en réalité n’a pas beaucoup fait de publicité autour de cette attaque dont elle a été victime précise ce matin LE TEMPS en Suisse, prouvant sans doute par là sa volonté de ne pas faire de vagues sur sa couverture des événements en Syrie.

    Reste que cette chaîne qui avait été suivie par des dizaines de millions de téléspectateurs arabes l’an dernier, en pleine apogée du Printemps arabe a beaucoup perdu dans l’histoire peut-on lire toujours sur le site d’information en ligne SLATE. Pire, elle ne serait plus désormais que l’ombre d’elle même. Alors heureusement, les travers d’Al Jazeera et d’Al Arabiya sont aujourd’hui de plus en plus critiqués. Une partie importante du public d’Al Jazeera et d’Al Arabiya, horrifié à juste titre par la violence du régime syrien, croit sans aucun doute qu’il s’agit réellement d’un combat du bien contre le mal. Sauf que pour les gouvernements saoudien et qatarien, le destin de la Syrie affecte en réalité directement leur avenir politique, en clair ces pays ont des raisons personnelles ou stratégiques de vouloir voir la chute du régime d’Assad. Et de conclure, la fin probable de cette Syrie-là correspond à un nouveau chapitre dans l’histoire de la transformation structurelle de l’État arabe, une histoire qui a débuté avec la chute de Saddam Hussein et qui s’est continuée par celle d’Hosni Moubarak. Or c’est une histoire tout simplement trop importante pour être laissée aux mains de groupes médiatiques qui n’ont que leurs propres intérêts en vue.

  2. Djazaïri dit :

    Incontestablement l’armée nationale syrienne a appris le combat de rues.
    Il lui faut un peu de temps, mais on sent qu’elle peut l’emporter.
    Merci aux spécialistes militaires de donner leurs avis.

    • Loubnan dit :

      Je ne suis pas un expert militaire. Ceci dit, une chose est certaine et réside dans le fait que l’armée nationale syrienne s’est renforcée au cours de ces derniers mois de guérillas urbaines. Le point positif est que ces évènements ont mis en évidence les faibles et les traitres qui exerçaient dans l’armée syrienne lorsque tout était calme. Malheureusement, ces évènements sont très « coûteux » en vies humaines pour les militaires syriens. Les erreurs fondamentales qu’a commis l’ASL, est de s’être allié avec des terroristes et mercenaires étrangers contre leurs frères d’armes et ensuite de s’être tourner vers le terrorisme d’état en s’attaquant aux institutions étatiques au lieu d’accepter des compromis et de permettre une réconciliation nationale. Ensuite, l’ASL est allé jusqu’à menacer les autorités syriennes de commettre des crimes contre le peuple syrien (par exemple, l’ASL a menacé de bombarder des avions transportant des populations civiles). Pour terminer, cette même ASL plonge progressivement vers l’extrémisme religieux en faisant des minorités religieuses (très importantes en nombres) des boucs émissaires et en assimilant les Chiites, Chrétiens, Alaouites, Sunnites qui refusent de participer à la militarisation des troubles à des milices du pouvoir. Cet esprit binaire des mercenaires de l’ASL ne peut-être que destructeur pour la Syrie et la région toute entière.

      • l'ingenue dit :

        Mais l’ASL est à la solde de ceux qui la finance

      • nacera dit :

        La journaliste Ugarit Déndéche de la chaine libanaise al mayadeen a eu un entretien avec un terroriste qui lui a assuré que l’ASL ne faisaient pas de différence entres les différentes minorités et les autres « la preuve, lorsque nous capturons un chabbih nous l’abattons sans lui demander s’il est de telle ou telle confession, en réalité nous avons tué plus de sunnite qu’autre chose. » Ce discours enregistré était en langue arabe et s’il y a quelque chose de terrifiant dedant c’est la manière dont le terroriste avait dit ces mots: pour lui c’était logique de tuer des gens parcequ’ils étaient soupconnés et seulement soupconnés d’être des chabbiha. Cette accusation passe-partout permet de tuer dans remors toutes sorte de gens en passant par des directeurs d’écoles et du personnels enseignants qui ont voulu défendre une école, des postiers, des travailleurs du secteur de la télécommunication, et même des travailleurs agricoles qui voulaient empêcher le vol de laur engrais (l’engrais étant utilisé dans la fabrication d’explosifs)

    • Marcel dit :

      Une bataille perdue par l’ASL dans la ville de Qusseir (Homs) :

      La vidéo montre une bataille intense entre l’armée Syrienne et l’ASL dans la ville de Qusseir, à la fin par la puissance de feu de l’armée Syrienne l’ASL est écrasé, leurs chef du brigade Menzer Al Zahouri est tué dans les combats, d’après les informations de l’armée 6 terroristes ont été tués dans cette bataille plus le chef du brigade Menzer Al Zahouri.

      http://www.youtube.com/watch?v=-mFEPrU-0uw

      • Marcel dit :

        Le leader de l’ASL dans la ville de Qusseir « Mahiyehdine Al Zine Abou Arab » sévèrement blessé, après une tentative ratée de prendre le contrôle d’un checkpoint de l’armée Syrienne, ses doigts ont été arrachés par les balles.

        http://www.youtube.com/watch?v=LbdjBdUZYwc

        • Khodr dit :

          Quand je vous ces barbus dans dans cette vidéo et kil dise chahid , quel chahid ??? C est juste de la vermine terroriste qu l faut écraser !!!
          Je suis trop content de voir notre armée les exploser ces chiens

    • Tarico dit :

      La contre-guérilla est une tâche délicate et ingrate. On en voit pas la fin.
      Limiter les pertes, utiliser toutes les techniques et technologies de démoralisation de l’ennemi. Avoir des informateurs, bénéficier de l’aide de la population, disposer de systèmes d’écoute, de systèmes de localisation GPS des départs de feu, tendre des embuscades, perquisitionner des QG, démanteler des souterrains, des caches d’armes,des dispensaires, intercepter les convois, repérer les regroupements, les déplacements, encercler, avancer, se replier, favoriser la concentration de rebelles pour frapper un grand coup, si possible en évitant les destructions.

      Yara, la jeune journaliste de la TV syrienne, enlevée puis libérée par l’armée grâce à une embuscade qui coûta la vie à plus de 100 terroristes, raconte que ces combattants ne cherchent pas la gloire, ni même la victoire. Ils cherchent le martyr. Les soldats de l’armée syrienne, eux, ne veulent pas mourir, leur mère les attend, leur a dit « tue les terroristes et reviens vite dans ta famille qui t’aime ». Leur supériorité en nombre n’est qu’apparente. 220.000 hommes, c’est beaucoup, mais seul un dixième combat réellement. C’est bien d’avoir des avions et des hélicoptères mais il faut sécuriser les bases et les aérodromes, sécuriser les routes, les convois, surveiller les frontières… L’armée fait beaucoup de prisonniers, mais il faut bien sûr sécuriser les prisons. Il faut protéger les gouvernants, et souvent les militaires se protègent eux-mêmes.

      L’armée syrienne est une armée de conscrits, ce qui lui donne une grande légitimité, ce sont en effet les enfants de chaque communauté, au prorata de leur représentation, qui luttent contre l’ASL.

      L’ASL, ce serait plus de 1000 groupes armés distincts, entre 5 en 100 hommes, que l’armée doit affronter. Certains sont des combattants aguerris, qui ont fait leurs armes en Tchétchénie, en Afghanistan, en Somalie et sur tous les fronts du Djihad. Ceux-là sont extrêmement dangereux, tant qu’il en restera un, on en aura pas fini, voyez comme un seul type en France, Mohamed Merah, déterminé et fanatisé à l’extrême, a pu semer la terreur.

      D’autres sont des pièces rapportées, qui un frère, un fils, un cousin, et aussi des criminels, syriens ou étrangers, et de pauvres types, qui se sont laissés embrigader, ou qui trouvent en l’ASL une voie de subsistance.
      Combien sont-ils ? On en sait rien. L’armée en tue des quantités chaque jour, mais il en arrive de toute part. L’argent du Qatar et la folle doctrine salafiste trouvent des candidats au djihad dans les innombrables quartiers pauvres et surpeuplés du monde arabe.

      Je suggère aux autorités syriennes de légiférer ceci :
      « Combattant syrien de l’ASL, tu as choisi d’attaquer ton propre pays. Nous allons te faire la guerre. Si tu meurs au combat, dans la mesure du possible, nous enterrerons ton cadavre, tu auras une tombe avec ton nom dessus. Il ne sera fait aucun mal à ta famille. Ils recevrons un certificat de décès et tes proches pourront exercer leur droit à l’héritage. Si tu n’as pas encore de sang sur les mains, tu peux encore changer d’avis, et retrouver les tiens, après quelques vérifications. Mais si tu n’es pas Syrien, ce texte ne s’applique pas. »

      Les pays arabes ont trouvé un moyen commode de se débarrasser d’un trop plein démographique et de ses éléments violents en les envoyant combattre en Syrie. Jusqu’aux prisons que l’ont vide des plus dangereux terroristes.
      On a vu l’ASL brûler les cadavres de combattants étrangers, pour empêcher leur identification, non parce qu’ils sont étrangers, cela tout le monde le sait, mais parce que sans doute ils devraient se trouver en prison, pour des actes extrêmement graves, et que les gouvernements ne tiennent pas à ce que cela s’ébruite. Poutine parle de vider Guantanamo, mais ce n’est pas une boutade, c’est exactement ce qui se passe! Qui sait si ça ne se passe pas aussi en France ? Ce sont des faits qui faut prouver : photos, empruntes, ADN… en temps voulu, on pourra faire rendre gorge aux salauds qui nous gouvernent.

      La Syrie est comme un trou noir où se précipite toute la violence et la haine religieuse du monde musulman. L’armée et aussi la société syrienne tient le coup.
      C’est aussi en dehors de Syrie qu’il faut intervenir : 5000 combattants d’Al Qaïda venant du Yemen, ça ne passe pas inaperçu, il doit y avoir un moyen de les intercepter en chemin. Les russes doivent aider la Syrie à ralentir l’afflux de contras.
      Contre ces nouveaux SS, qui ont troqué la haine raciale contre la haine religieuse, pas de quartier. Je l’ai déjà dit, mon père, en 1944, en a tué plus de 500, sans se poser de questions. Ces types là doivent mourir. Comme les SS, ils sont les ennemis de la civilisation, les ennemis de la culture, les ennemis des valeurs humaines, des valeurs intrinsèques à l’humain depuis la préhistoire.

      Le moment approche où leurs attaques vont s’espacer, où les embuscades seront systématiques, plus moyen de passer en douce, plus moyen de mener un véhicule armé d’un point à l’autre, plus moyen de tenir une position, plus moyen de détenir des otages dans un lieu sûr…

      A ce moment là, il faudra enclencher la terreur pour les terroristes. La plupart, comme on l’a vu dans d’autres conflits, vont se fondre dans le crime organisé, pour continuer à tuer, enlever, voler et violer dans un cadre moins risqué. N’oublions pas que ces gens sont payés, donc ils ont de l’argent, s’il ne l’ont pas sur eux, ils l’ont sur un compte en banque. En les torturant un peu, on peu récupérer plusieurs milliers d’euros facilement, peut-être plus… C’est ainsi que finissent les guerres de mercenaires quand les mercenaires ont perdu et que leur commanditaires leur tournent le dos.
      Quant aux derniers, ce sont les sunnites eux-mêmes qui devront les nettoyer. « Viens te cacher dans mon quartier mon frère ! »

    • idriss dit :

      je deteste ce journal.mais il a un article qui en dit long sur le raz le bol des alepins a propos des wahabites.
      http://www.elwatan.com/une/syrie-a-alep-rebelles-et-commerce-ne-font-pas-bon-menage-07-09-2012-184547_108.php

  3. vilistia dit :

    BRICOLAGE FABIUS
    _____________________

    Syrie: Fabius évoque un « code de conduite » pour débloquer le Conseil de sécurité

    Laurent FabiusLe chef de la diplomatie française Laurent Fabius a évoqué jeudi la piste d’ »un code de conduite » qui permettrait de surmonter les blocages au sein du Conseil de sécurité de l’ONU face à des « tragédies humanitaires ou violations massives des droits de l’Homme ».

    Se référant implicitement à la crise syrienne, le ministre a évoqué l’hypothèse d’ »une sorte de code de conduite par lequel les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU s’engageraient à ne pas exercer leur droit de veto dans les situations de crises humanitaires graves où leurs intérêts vitaux ne sont pas en jeu ».

    « C’est une des nombreuses questions posées et une des nombreuses pistes possibles », a-t-il dit lors d’un discours devant les étudiants de Sciences Po à Paris.

    « La France est favorable à une réforme qui permette l’élargissement du Conseil de sécurité de l’ONU. Mais il faut aussi se donner les moyens de surmonter les blocages face à des tragédies humanitaires ou à des violationsmassives des droits de l’homme », a dit Fabius.

    Mais Fabius n’a pas précisé si cette procédure sera adoptée face aux tragédies humanitaires et violations israéliennes à l’encontre du peuple palestinien.

    « Le peuple syrien vit un martyre qui heurte les consciences », a déclaré M. Fabius un peu plus tard dans son allocution. « Face à l’urgence, la France se mobilise », a-t-il ajouté, évoquant une aide humanitaire et une assistance aux zones libérées dans le nord de la Syrie.

    Source: Agences
    07-09-2012

    • VLAD dit :

      Fabius devrait être condamner par le TPI (tribunal pour les illuminés)
      ah et juppé aussi…

    • ourika dit :

      là encore Fafa brillera s’il ne voit cette réforme qu’à sens unique!

      • fatima dit :

        qu’il essaye de réformer le Conseil de sécurité dans le sens qu’il veut !!! il va heurterle « mur de berlin » (le veto Russe) ??
        il pense qu’il est ruse et intelligent, !!!??
        il est plus bête que ses pieds !!
        « pauvre petit con », fabius du sang contaminé

    • johndoe dit :

      Je crois que ce Petit pays qu’est la France qui n’existe aujourd’hui qu’a travers le vol des pays africain et des territoires d’outre Mer devrait comprendre que son temps est revolu. Est-ce que la France seule fait la Guerre contre la Syrie. Des mangeurs de fromage qui ont perdu toutes les guerres au monde. L’Allemagne d’Hilter a pris Paris en 3 jours de combat.
      La France doit commencer a se consacrer a elle meme. Bientot les pays d’Afrique vont se liberer d’elle et elle deviendra tout simplement comme le Portugal et l’Espagne. De Sarkozy a Hollande c’est la honte pour ce pays.

      • anonyme dit :

        les DOM-TOM et les pays africains nous coûtent plus qu’ils ne rapportent, alors en effet si on pouvait en être débarrassé ( et surtout de leurs ressortissants ), ce serait un miracle pour les mangeurs de fromage non casher-hallal.

    • Khodr dit :

      Fabius devrait être juger devant le TPI pour son affaire du sang contaminée !!!!
      Quel honte à hollande d avoir mis se Mr au gouvernement

  4. Cécilia dit :

    « ni l’armée ni les rebelles ne se trouvant dans ce quartier jusque-là épargné par les violences ».

    Il est vrai qu’al-Cheikh Maqssoud, quartier à majorité kurde est protégé par les Kurdes même où leurs drapeaux flottent à la place du drapeau syrien (une parente à ma sœur y habite) tout comme dans al-Achrafyeh, mais il faut signaler que les deux obus tirés hier soir sur al-Cheikh Maqsoud proviennent selon les sources de syriatruh sur place du quartier Bustan al-Pacha et très exactement de Malaab al-Uroubah (Stade al-Uroubah), un quartier au Sud-Est de Cheikh Maqsoud, contrôlé par la brigade al-Tawhide (voir la carte dans le lien ci-dessous).
    Les deux obus sont tombés tout près des habitations à côté de la mosquée al-Maarouf faisant 16 martyrs et 15 blessés (dernier chiffre).

    Il est à signaler que d’autres obus venant toujours de Bustan al-Pacha sont tombés ces derniers jours près du cimetière chrétien.

    http://www.syriatruth.org/%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1%D9%88%D8%AA%D9%82%D8%A7%D8%B1%D9%8A%D8%B1%D8%A3%D8%AE%D8%B1%D9%89/tabid/94/Article/8210/14.aspx

    Et de mes propres sources sur place, le quartier al-Achrafyeh, lui aussi, est souvent attaqué par les terroristes qui essayent de s’infiltrer dans ce quartier calme défendu aussi par les Kurdes.

    Les terroristes pratiquent toujours la même tactique, attaquer les quartiers calmes comme nous l’avons vu aussi dans les quartiers chrétiens d’Alep, les quartiers chrétiens de Homs comme par exemple al-Hamidyeh, les villages chrétiens à Lattaquié comme Kansabba, Qassab et d’autres ou la ville de Jaramana, ville chrétienne et druze sans oublier les récentes attaques contre des villages alaouites. Pourtant, ils savent que l’armée ne va pas les laisser faire, mais dans le cas des quartiers protégés par les Kurdes que cherchent ces imbéciles sataniques égorgeurs de l’Humanité?

    Les enfants du Satan cherchent toujours à semer le chaos et la mort.

    • Elias dit :

      Bonjour Cécilia,

      Non les « rebelles » cherchent le conflit sectaire pour retourner la majorité silencieuse sunnite qui est neutre ou pro-régime.
      C’est le seul moyen pour emporter le combat, pour cela provoquer des cycles de vengeance sectaires.
      N’ont-ils pas fait la même chose avec le camps de réfugiés palestiniens Al Yarmouk a Damas?
      De même que celui de Latekeya, il y’a de cela des mois.

      • fatima dit :

        ce jeiche alkour n’arrivera pas à « tourner la majorité silencieuse sunnite », au contraire les gens qui étaient avec eux..Ils sont retournés contre ..!!!
        De plus, les occidentaux (comme peuple)commencent à ouvrir leurs yeux après un long sommeil sur la vérité de la crise syrienne..Donc, ils ont perdu et de plus en plus vont être rejeté..
        Si l’occident, les golfistes et la turquie n’étaient plus là , ils seraient abattus depuis bien longtemps..c’est grâce ou à cause de ce monde impérialiste que jeiche alkour est là..

  5. Charles dit :

    S’il y a eu 2000 mercenaires tués en un mois, il y a eu aussi 2000 blessés et 1000 capturés. S’il y en avait 7000, il en resterait donc 2000 en état de marche, qui, au même rythme de 500 neutralisés par jour, devraient être mis hors de combat en 12 jours, donc d’ici le 20 septembre. Espérons.

    • ourika dit :

      cela correspond à ce qu’a dit ce général: dans 10 jours… si la France, l’UE, les USA, le Yémen et autres n’en ramènent pas d’autres.
      Mais gageons qu’Israël va se réveiller par peur des salafistes en Syrie…
      et puis on dit toujours que le Qatar kapout dans quelques temps.

    • kegan dit :

      500 x 4 = 2000; 4 jours !!
      Mais je crois qu’il faut plutot calculer en demi vie ou quart de vie; c’est à dire à chaque fois il perdent disons le quart de ce qui reste; et c’est là que ça devient tres long ..

      • Charles dit :

        Pardon, j’avais mal écrit. C’était 500 tous les 3 jours, d’où 12 jours pour 2000.

      • l'ingenue dit :

        c’est de la radioactivité le calcul en demi vie lol
        Que la Syrie sorte vainqueur de toute cette racaille islamosioniste ligué contre elle inchallah amine

      • l'ingenue dit :

        Les atlanto-sionistes ont utilisé hier et utilisent aujourd’hui ces ignards de barbus pour arriver à leurs fins. Mais ils sont tellement cons qu’ils ne comprennent pas

      • roll dit :

        autrement dit, c’est l’histoire d’Achille et la tortue…

    • sancho dit :

      Les destructeurs de la Syrie ont comme stratégie entre autres de faire rentrer un flux continu de mercenaires et de térorristes afin de rendre la tâche presque impossible à l’armée syrienne !

      Quelqu’un sur ce site nous a rappelé le triste souvenir de la Lybie où les forces Kadhafistes tuaient en masse des hordes intarissables de jihadistes et autres rebels.

      Il faut vérouiller chaque parcelle du sol syrien pour les empêcher de se fixer, de se renforcer, de reçevoir les armes parachutées ou non, et enfin de continuer à égorger les innocents.

      • mohacsy akos dit :

        et il faudrait demander laide directe de liran russie chine.parfaitement possible:comme le bahrein avec larabie saoudite…

      • AVICENNE dit :

        N’oublions pas que pour la Lybie, si l’OTAN n’était intervenue, l’armée Lybienne l’aurai certainement emporté.

        Rappelez-vous les points repris par l’armée Lybienne lorsqu’il n’y avait pas de frappes Otanesques.

        Rappelez-vous également comment les « rebelles » Lybiens avancaient très vite lorsque les bombardements avaient eu lieu quelque temps avant.

        En syrie, l’insécurité peu (et va) perdurer. Mais les « grandes batailles » prendront fin dans quelques mois (ce serait pas mal avant la fin de l’éléction américaine mais bon…..).

        Reste encore à mon avis :

        - Lattaquié et sa région.
        - La Frontière Turc jusqu’à Alep.
        - La Frobtière Irakienne sur certains points précis de celle-ci.

        Va s’ensuivre un long et douloureux « ratissage » qui peut durer des années.

    • fatima dit :

      Charles, votre calcul est très juste..D’ailleurs un grand officier syrien a dit qu’il faut encore 10 jours pour nettoyer Alep des gangs armés..
      Moi, je dis à condition qu’il y aura pas un grand et affreux évènement qui attise le feu.
      Car les américains, la turquie et les golfistes sont prêts à toutes les atrocités du monde contre le peuple syrien pour arriver à leur but. Mais ils n’y arriveront pas..le peuple syrien est grandiose ..ce n’est pas le jeich alkour qui va l’anéantir.
      VIVE LA SYRIE TOUJOURS LIBRE,ORGUEILLEUSE ET LA TETE HAUTE

  6. ourika dit :

    post scriptum: et comment cette modification sera-t-elle votée? à la majorité absolue? simple? sans droit de véto?

  7. antioche dit :

    Je salut le retour de l’équipe d’infosyrie. puisse Dieu vous accorder longue vie et beaucoup de lucidité pour mieux nous informer.
    Que dieu bénisse aussi nos vaillants soldats syrien que se battent tout seuls pour la liberté du monde entier. Et que dieu n’oublie pas son serviteur Bachar al Assad qui fait face au démons occidentaux et wahhabite.
    Puisse sa détermination à la victoire soit sans faille.

  8. Hafez dit :

    Les chaînes syriennes Addounia et Syria TV n’émettent plus sur Nilesat. Et sur Arabsat, Syria TV continue toujours d’émettre mais pas à Addounia.

  9. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.romandie.com/news/n/Grenades_suisses_en_Syrie_une_commission_exige_des_explications31070920121503.asp

    « Photos accablantes

    La polémique s’est enflammée début juillet après la publication par l’hebdomadaire « SonntagsZeitung » d’une photo d’une grenade à main qui proviendrait d’une livraison de l’entreprise d’armement RUAG à Abou Dhabi. Le cliché ne permet pas de déterminer où l’arme a été découverte mais le journal évoque la localité syrienne de Marea.

    Selon les premières conclusions, les grenades figurant sur les photos comptaient parmi celles livrées en 2003. A l’époque, 225’162 de ces engins avaient été vendus à l’armée émiratie, dont le commandement avait toutefois signé une déclaration de non-réexportation.

    Dans un premier temps, la Suisse a décidé de bloquer les livraisons d’armes déjà autorisées vers les Emirats. Puis elle a levé cette mesure le 20 juillet après que Berne et Abou Dhabi se soient entendus pour créer une commission d’enquête commune.
    Avertissement déjà donné

    La commission de politique extérieure du National avait déjà fait part de son irritation. Le non-respect d’une déclaration de non-réexportation est au centre des préoccupations parlementaires.

    La commission de gestion du National avait déjà rédigé un rapport en 2007 concernant des obusiers blindés vendus par la Suisse aux Emirats et qui ont finit au Maroc. Elle avait alors demandé au Conseil fédéral de tirer les conséquences dans le cas où un pays ne respecte pas ses engagements et de geler les ventes vers cet Etat. »

    • fatima dit :

      la Suisse , le pays , dit « neutre » a réagi d’une façon très lâche !!??
      dis donc, je me demande si ce pays n’est pas neutre, qu’aurait-elle fait ????
      Bravo le gouvernement suisse..

  10. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.courrierinternational.com/breve/2012/09/07/la-france-aide-la-syrie-libre

    « La France aide la Syrie libre et étudie la fourniture d’armes lourdes », titre le quotidien de la capitale saoudienne. Selon une source diplomatique citée par Reuters et reprise par le journal, la France aurait identifié des zones contrôlées par les insurgés et réfléchirait aux moyens de les soutenir. L’Arabie Saoudite avait à plusieurs reprises laissé entendre elle-même qu’elle fournissait des armes à la rébellion. Elle est très impliquée dans la lutte qui se déroule en Syrie, où elle défend ses intérêts contre l’influence iranienne et chiite dans la région. »

    Hallucinant non ? Si c’est exact !

  11. joseph cotton dit :

    Le ASL annonce en catimini son « unification » sous le nom de la SNA ( Syria National Army) sous le commandement du Major General Muhammad Hussein al-Haj Ali. Le but est de rassurer les pays pourvoyeurs d’armes que ces armes seront en main « sures ».
    Colonel Ryad Al Assaad semble avoir été relégué a l’arriere plan.

    Le SNA est opposé à une zone tampon et attend que le CNS s’unifie avant de pouvoir espérer uen coopéeration. Le général défend aussi sa nomination qui est contestée par des plus anciens déserteurs.

    http://www.asharq-e.com/news.asp?section=1&id=30965

    • Cécilia dit :

      Bonjour joseph cotton

      Ce projet remonte à plusieurs semaines voir des mois. L’ASL cherche à redorer son image, mais cela ne change rien, elle est condamnée ainsi que le CNS, ils sont déjà en agoni et rien ni personne ne peut en venir en aide.
      Que le colonel Ryad al-Assaad soit écarté ou relégué au deuxième plan, cela montre que les chiens commencent se manger entre eux. Bon Appétit !

      Quant au rêve d’une zone tampon, cela réalisera le jour où les poules auront des dents.

      Que le nom soit changé, le fond reste le même !

    • Marie-Christine dit :

      Les journalistes de nos « chers » médias vont-ils devoir réviser leur vocabulaire…? Ils risquent de devenir de plus en plus confus dans leur exercice de désinformation : à quand une grève de protestation pour qu’on leur facilite quand même un peu plus la tâche (bon, enfin c’est de « l’humour », qui vaut ce qu’il vaut…)?

  12. balpiz dit :

    Pas facile de savoir le coût de la politique de la France en Syrie.
    Entre les aides matériels en tout genre, les agitations diplomatiques, les interventions du renseignement et de nos formateurs, nos militaires sanitaires en jordanie… Publié dans le Monde :
    « Si on ajoute l’aide directe des Etats, l’aide fournie par l’UE à la population syrienne devrait atteindre, avec le versement de cette nouvelle aide (50 millions), 200 millions d’euros, soit la moitié environ de l’ensemble de l’aide humanitaire internationale en faveur des victimes de la crise.  » Pas mal!

    • balpiz dit :

      Non seulement la politique de la France est illégale, imbécile, irresponsable et barbare, mais en plus elle coûte la peau des fesses.
      Nous payons pour panser les plaies commises par des rebelles et autres terroristes que par ailleurs nous payons grassement. D’une main nous semons la terreur et le malheur, de l’autre nous nous façonnons une innocence compassionnelle et jouons les généreux samaritains. Nous, des salauds?

      Ah oui, « Votez Hollande! ». Il y avait encore beaucoup de naïfs…
      La politique étrangère n’intéressent pas les français, dit-on. C’est dommage parce que c’est sur ce terrain
      que nos dirigeants nous révèlent le mieux leur médiocrité et leur éthique nauséabonde. C’est là que se découvre au grand jour leur vraie nature… et que vous fuyez les urnes.

      • bigliardi dit :

        Vous avez tout a fait raison…….
        Le comportement irresponsable et mensonger de nos dirigeants en politique étrangére
        est a la hauteur de la considération qu’ils ont du peuple francais.!!!!!!

        • marie dit :

          Bonjour bigliardi,
          je ne sais si votre pseudo est aussi votre nom mais ce nom est cher à mon coeur et si vous êtes familier de près ou de loin, je vous souhaite la bienvenue sur le site ….

      • mohacsy akos dit :

        umps hors la loi!

    • adecip dit :

      Nul doute qu’ils obtiendront des prêts (supplémentaires) des généreux saoudiens ou quataris.
      Tout me porte à croire que les taux bas auxquels à pu emprunter mon pays ces derniers mois sont dus à ce que celui ci s’est rangé entièrement à leur côté en Syrie.
      Sic transit gloria

    • fatima dit :

      la france est impliquée dans la crise syrienne jusqu’au « cou »..
      Mais l’hypocrisie à la Française fait croire aux français « simple d’esprit » de croire que c’est le jeich alkour n’est que des « révolutionnaires » réclamant la liberté !!
      La France fait la guerre contre la Syrie, elle n’est plus innocente..elle a le sang des syriens « accroché à son cou » (comme on dit en arabe.)
      C’est honteux …Moi, j’ai honte d’avoir le passeport français..

    • Tarico dit :

      sans parler des sanctions contre l’Iran qui coutées un manque à gagner de 200.000 véhicules à Renault et 155.000 à Peugeot en 2012.
      Le suivisme atlantiste est non seulement criminel, il est aussi ruineux.

  13. vilistia dit :

    Publiée le 7 sept. 2012 par icisouriaalassad

    Les autorités syriennes ont organisé une rencontre entre des journalistes arabes et occidentaux avec des membres de groupes armés de nationalité syrienne et arabe appartenant à alQaïda et alNosra, arrêtés lors des combats contre la soi-disant armée syrienne libre.

    Reportage: Anas Azrak – correspondant d’alManar en Syrie
    EN FRANCAIS :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=_v_f4kOmyU8

  14. kaleda dit :

    Salut, juste vous dire que quand la page facebook de syrian revolution fait un post, en 5min plus de 300 commentaires. Vous en 1 journée, 28 commentaires…

    La réalité est que lamajorité est avec la révolte populaire en Syrie.

    • kaleda dit :

      La ré-information est si importante, mais en réalité vous êtes une minorité, c’est cela que je veux dire.

    • Louis Denghien dit :

      Syrian revolution a bénéficié depuis un an et demi d’une publicité gratuite massive et universelle.

      Votre majorité (de qui et de quoi au fait ?) est en ballotage sérieux, notamment en Syrie. Mais juger de rapports de forces politiques à partir d’une page Facebook nous renseigne sur votre sérieux et vos capacités intellectuelles.

      L.D. & Infosyrie

      • Kaleda dit :

        Ce que je veux dire, c’est que sur les pages de la révolution, ils sont beaucoup. J’ai été témoin en 5min de 300 commentaires, alors que ici en 1 journée, 28 commentaires sur l’un de vos articles d’hier.

        La majorité est avec la révolte.

        • Louis Denghien dit :

          Samy s’est réincarné, en oubliant une fois de plus son cerveau…

          L.D. & Infosyrie

        • touri dit :

          Kaleda
          Il existe des logiciels qui arrivent à expédier 1000 commentaires en 5 mn…
          Ceux qui interviennent dans ce site sont des gens avec une existence réelle, travaillent et ont une vie sociale.
          Il m´arrive de poster entre cinq ou huit commentaires ailleurs que sur Infosyrie.

    • saladin dit :

      Kaleda,Syrian révolution est en soi une imposture! syrian doit désigner ,en principe ,une chose syrienne mais il n’en est rien! Quant à la chose révolutionnaire je la cherche toujours! Sauf si vous considérez les meurtres et les liquidations abjectes des innocents comme étant des actes révolutionnaires?Je crois que vous etes une victime non innocente du nombre.Je vous invite à visiter alarabia ou aljazeera,vous verrez des centaines de commentaires haineux et stupides où l’intelligence fait cruellement défaut.Et pour vous éclairer ,j’aimerais vous dire que comme des centaines d’anonymes ,je lis toujours infosyrie ,je m’informe et il m’arrive de temps en temps comme aujourd’hui de réagir à un commentaire.
      Kaleda arretez de compter,lisez les commentaires pour le salut de votre intelligence!

    • Franc-tireur dit :

      C’est bien qu’ils soit nombreux…BHL a beaucoup embauché…d’ailleurs tu peux aller lui demander du taf moyennant une pipe

    • l'ingenue dit :

      sur les pages d’al jazeera facebook vous trouverez des millions de commentaires issue de la meme personne .L.D a bien raison de nous faire un commentaire sur vos cappacités intellectuelles

    • joseph cotton dit :

      Signes de leur frustration et desespoir

    • Akyliss dit :

      kaleda, en France à l’époque de nicolas mankozy, il y a eu des manifestations qui ont réuni 1 million de personnes et cela étaient réel et pas sur facebook, pour autant mankozy n’a rien changé à sa politique…
      alors tes « 300 commentaires » en 5mn sur Facebook ce n’est pas ça qui fait le cour des choses en Syrie ! la victoire se fera avec l’armée national syrienne de la Syrie et de Bachar El Assad et ce n’est pas facebook et la page syrian revolution avec ses 300 com en 5mn qui vont y changer quoi que ce soit…

    • antares dit :

      Une si grande réalité que sur le terrain et dans l’aide explicite de l’OTANAZI, tes terroristes mercenaires du dollar et des banksters prennent une raclée sur le terrain …

    • donk dit :

      C’est la qualité qui compte, pas la quantité. Mieux vaut être minoritaire dans la vérité que majoritaire dans le mensonge.

      Je ne connais pas syrian revolution mais je n’ai aucune confiance dans ces sites soit disant populaires. Je suspecte toujours que la CIA ou la division de propagande de l’armée US les ont monté de toute pièces.

      Aujourd’hui il y a des sociétés privés spécialisés dans la publication de faux commentaires sur les sites commerciaux. Je ne serais pas étonné que les ennemis de la Syrie aient payé une de ces sociétés pour publier de faux commentaire et alimenter la propagande.

    • kaleda dit :

      Premièrement, infosyrie a beaucoup de publicité, nottament sur le Front National, la page francophone de Al-Manar, etc. Le fait n’est pas sur ce point, mais sur le fait que en comparant les médias de la révolution et infosyrie, les statistiques font vraiment pitié pour infosyrie. Ce site web crée une ilusion pour ses utilisateurs, car en réalité vous êtes très peux sur ce forum(plusieurs personnes font plusieurs commentaires en plus). Avant-hier, 28 commentaires sous un article….ça fait pitié comme statistique.

      Vive la Révolte.

      • Louis Denghien dit :

        Le forum ne reçoit pas moins de 200 commentaires par jour, souvent 300, et les connections quotidiennes se comptent par milliers. Ce n’est pas gigantesque mais Infosyrie n’a pas reçu le centième de la publicité planétaire et gratuite dont ont bénéficié Syrian Révolution et autres « médias de la révolution » fabriqués par l’Occident. Et à propos ce qui fait (de plus en plus) pitié c’est ta révolution sous perfusion américaine, golfiste et sioniste, sous-traitée à de égorgeurs analphabètes, et un rien looseuse.

        Vive la révolte bobo sponsorisée par l’OTAN, l’émir du Qatar et BHL !

        Bonne soirée pitoyable Kaleda…

        L.D. & Infosyrie

      • Cécilia dit :

        kaleda

        Vos propos ne sont que de mensonges et contre vérité.

        Comment prétendez parler de « beaucoup de publicité » pour infosyrie en vous appuyant uniquement sur deux sources à savoir le FN et al-Manar dont aucune ne l’est pas en réalité et vous-même étes incapable de le prouver ?

        De plus, vous comparez infosyrie aux pages de la soi-disant « révolution syrienne », mais votre intellect trop limité vous empêche de savoir que sur ces pages la grosse majorité des commentateurs ne sont pas Syriens bien qu’ils soient venus de quatre point du monde.
        Cécilia peut repérer le non Syrien par des milles, rien que sur le site d’infosyrie je peux citer des dizaines de cas si ce n’est pas plus.
        De même, par exemple, je pourrais dire que vous n’êtes pas Syrien ni une femme, mais plutôt Français et que j’ai même l’impression de vous connaitre

        Vous parlez de commentateurs qui utilisent plusieurs pseudos, mais vous me semblez ignorer que c’est un phénomène qui touche n’importe quel site.

        Quant à votre exemple d’un article qui n’a fait que 28 commentaires avant hier, il faut donner plus de précision, lequel, quand et pendant combien du temps, c’est-à-dire sur une journée ou deux. Mais puisque vous aimez les chiffre, à l’heure où j’écris ce commentaire, aucun article d’infosyrie en date d’avant hier avait vos 28 commentaires.
        Cependant, u article en date du 1er septembre intitulé Une semaine en Syrie a pu réunir 575 commentaires.

        Le nombre de commentaires se varient selon l’article et le jour de sa publication car j’ai toujours constaté que les infosyriens sautent sur le dernier article pour poster surtout leur(s) lien(s); Cécilia ne fait pas exception non plus bien qu’elle essaye de mettre les liens au bon endroit.

        Quant à votre « révolution syrienne », j’ai le regret de vous informer qu’elle n’a jamais existé sur le terrain. Je comprends qu’après tant d’illusions miroitées médiatiquement, le réveil ne peut être que dur, trop dur même.

        Une douche bien froide accompagnée de musique ou avec la voix divine de Dalida vous fera certainement du bien et vous aidera à arrêter de vous battre contre les moulins à vent. Trop lire Don Quichotte peut s’avérer dangereux.

        Cécilia pragmatique

      • kaleda dit :

        Cependant, u article en date du 1er septembre intitulé Une semaine en Syrie a pu réunir 575 commentaires.

        - cette publication était la dernière et elle est restée ainsi pendant 5 jours…

        • Louis Denghien dit :

          Merci de gratifier ce site d’un commentaire supplémentaire, en dépit de son inintérêt (nous parlons bien sûr du commentaire).

          L.D. & Infosyrie

        • Cécilia dit :

          « Cependant, u article en date du 1er septembre intitulé Une semaine en Syrie a pu réunir 575 commentaires.

          - cette publication était la dernière et elle est restée ainsi pendant 5 jours…

          kaleda

          Vous venez de confirmer implicitement mes arguments en faveur d’infosyrie, mais comme la mauvaise foi est votre seconde nature vous refusez de reconnaître la Vérité.

          Et puisque vous aimez tant les chiffres alors que Cécilia aime le défi, trouvez-moi un article pro-révolution qui a pu réunir autant de commentaires en 5 jours.

          Je vous laisse le choix non seulement entre Figaro, l’Expresse, la Parisienne, le Point, le Monde…; mais là où vous avez envie en dehors de France, en GB, USA ou Belgique, au cas où vous le trouveriez, je vous inviterai à prendre un thé ou un café là où vous voulez.

          Je m’engage solennellement ici-même à vous tendre la main et non la patte ni celle avec des griffes.

          Cécilia, femme de Parole !

          • Cécilia dit :

            Kaleda

            Je dois préciser que ma phrase « je vous inviterai à prendre le thé ou le café là où vous voulez » signifie un espace libre à l’Extérieur.

            Cécilia adore les détailles !

          • kaleda dit :

            Et puisque vous aimez tant les chiffres alors que Cécilia aime le défi, trouvez-moi un article pro-révolution qui a pu réunir autant de commentaires en 5 jours.

            - Je vous disais que la page de syrian revolution a pu réunir une fois(je l’ai vu de mes yeux) 300 commentaires en 5 min.

            L’article dont vous parlez a été en tête du site pendant 6 jours. C’est pas vraiment gratifiant que de parler de cet article.

            La majorité est avec la révolte, vie la révolte.

          • Louis Denghien dit :

            On se rassure comme on peut : l’ASL va gagner la guerre sur Facebook !

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            L’éphémère kaleda

            Je vous ai parlé d’un site d’information et vous me parler de la page de la soi-disant « révolution syrienne ».

            Votre page « révolution » n’est pas un site d’information sur la Syrie.
            Votre page est une prostituée à bas prix qui passe à toutes les casseroles de l’Empire; elle sent le gaze et le pétrole, elle est nourrie de sang syrien, elle est satanique, elle est cannibale, elle est sadique et criminelle.

            Voulez-vous connaitre quelques exploits de votre révolution ?
            Je vais me limiter seulement à Homs :

            أموالهم حلال لكم. أعراضهم حلال لكم. دمائهم حلال لكم
            C’était le cri lancé par des cheikhs à Homs concernant les alaouites,ldes fanatiques de votre révolution ont passé à l’acte non contenant de violer des femmes alaouites, les découper en morceaux pour les jeter ensuite dans la rue pour que les chiens les mangent, mais leur exploit le plus remarquable était en date du 5 décembre 2011 (l’année dernière) lorsque vos révolutionnaires ont attaqué l’hôpital al-Watani et al-Walid pour trier les infirmières alaouites, les faire marcher entièrement NUES dans le quartier al-Wair en plein hiver et devant tout le monde. La suplice de ces femmes ne s’arrêtent pas là, elles étaient violées, torturées à mort et une cerise sur le gâteau DECOUPEES, parmi elles, une enceinte, mais savez-vous comment ils ont sorti le fœtus et le sort que vos amis lui ont réservé ?
            Les inquisiteurs du Moyen Age passent pour des enfants du Chœur.
            Je vous laisse imaginer.

            Ma colère est mêlée de tristesse ce soir car j’ai appris ce soir la mort de mon cousin à Sayef al-Dawlah à Alep, un jeune ingénieur de 26 ans qui a travaillé très dure pour réussir ses étude, il a été rappelé par l’armée en tant réserviste et le voilà tué par vos amis 15 jours seulement après son départ à Alep, tué par des barbares sans cervelle alors que lui, il pouvait être utile pour la société et l’humanité.

            Que personne ne me parle de révolution et des révolutionnaires, même pas de l’opposition.
            Je hais ces mots à mort !

            Et vous avez de la chance que vous soyez loin en ce moment !
            Depuis quelques heures je ne vois que le visage beau et souriant de mon cousin. Il est le cinquième de ma famille tué par vos révolutionnaires barbares, ennemis de Dieu et de l’Humanité.

            C’est la dernière fois où je prends la peine de discuter avec un « opposant » qui défend la barbarie contre la civilisation, la mort contre la vie.

            RIDEAUX !

          • Cécilia dit :

            A lire :

            « quartier al-Khaldyeh » à la place « al-Wair »

            Désolée !

          • kaleda dit :

            Votre page « révolution » n’est pas un site d’information sur la Syrie.

            - Si justement et à elle seule elle regroupe beaucoup plus de lecteurs que infosyrie.

            La majorité est avec la révolte. Vive la révolte.

          • Louis Denghien dit :

            Une logique robuste, servie par une dialectique riche : Samy est mort (?) vive Kaleda !… Cela dit, à défaut de te mettre une balle dans la tête comme viennent encore de faire avec leurs prisonniers tes amis d’Alep, nous t’invitons à aller exercer tes « talents » de débatteur ailleurs. Est-ce bien clair ?

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Merci Louis pour votre réaction.
            Ma décision a été prise hier de ne plus répondre à ces âneries.
            J’ai toujours constaté que l’homme arrive parfois à trouver un moyen d’entente avec même l’animal, mais avec ces gens-là, IMPOSSIBLE ! Ils ne sont ni des hommes, ni des animaux !

    • tarasboulba dit :

      @Kaleda,vous connaissez la fable des moutons de panurge?,et bien je préfère faire partie de cette minorité,voir seul et contre tous et aller à contre courant de vos infos propagandistes! quand à vous continuez avec votre masturbation de votre esprit s’il vous en reste, sinon faite le physiquement comme vos acolytes de fesses – boucs.

      • kaleda dit :

        Masturbation intellectuelle? Comme sur ce site il faut l’avouer. Internet à ce mauvais coté que de donner ce Grand Pouvoir ilusionaire et de se masturber intellectuellement comme vous dites si bien.

  15. jesuisdésolé dit :

    en fait je m’excuse d’avance car je peux pas m’empêcher de vous faire lire l’info que je viens de lire et rire sur mediapart!!! mais comme ils ont fermé les commentaires donc je me suis dis je vais partager toute son article!!! mais franchement c’est gens s’ils ont des cartes presse je ne suis pas sur donc voilà l’info écris par

    un Rachid Barbouch

    Titre : Syrie : les coulisses dévoilées du palais présidentiel

    Selon le journaliste Abdallah Al Amar, un ancien du service de presse du palais présidentiel syrien, Bachar Al-Assad paraît très tendu depuis six ou sept mois et ne dort qu’une ou deux heures par nuit.

    Al Amar qui a rejoint le mouvement de rébellion récemment dit être en possession de preuves qu’un grand nombre de hauts responsables du régime ainsi que leurs familles s’apprêtent à quitter la Syrie à destination de la Russie dans les 60 jours qui viennent.

    D’après lui, ce sont plus de 300 familles de militaires et de shabiha qui ont déjà quitté le pays. « Les prochains jours vont être très durs pour les Syriens, ajoute Al Amar, car Bachar a la ferme intention de faire le plus de victimes possibles avant que les sous-marins et navires russes ne quittent le port de Tartous.

    La défection d’Al Amar a surpris beaucoup de monde dans les milieux de la rébellion vu qu’il occupait un poste très sensible au sein même du palais présidentiel . Al Amar qui n’a pas été avare en informations révèle que Bachar reçoit quotidiennement les nouvelles en provenance de ses ambassades à l’étranger et qu’il regarde 16 chaînes d’information en continu pour s’enquérir sur la situation dans le pays.

    Al Amar précise que Bachar Al Assad se met devant sa fenêtre et regarde la Capitale Damas à chaque fois qu’il est en colère.

    À en croire Al-Amar c’est le service de presse du palais qui contrôle, fabrique et donne des informations aux différentes chaînes nationales et non le Ministère de l’Information qui lui se contente uniquement de les les lire ou les consulter.

    Al Amar révèle que c’est Bachar lui-même qui donne les ordres de bombardements et de pillonnage des quartiers une fois qu’ils son contrôlés par l’ASL. Il précise aussi que Bachar devient furieux quand il apprend la défection des Alaouites.

    Al Amar nous dévoile qu’un grand nombre d’Iraniens accompagnent le président dans ses déplacements, que plusieurs d’entre eux font partie de sa garde rapprochée et que des dizaines se postent en snipers sur les toits des édifices environnant le Palais présidentiel.

    Al Amar accuse Bachar d’être derrière l’assassinat de plusieurs personnalités syriennes et libanaises ( Rafic Al Hariri et plusieurs parlementaires libanais ).

    Dans la foulée, Al-Amar cite un fait insolite : Bachar Al-Assad se serait disputé avec sa sœur Bouchra après la mort d’Asef Chawkat, mari de celle-ci.

    Al Amar nous dit que l’accès au Palais est très strictement contrôlé par des officiers qui fouillent et passent tout le monde aux détecteurs de métaux . D’après lui, personne n’était autorisé à entrer dans le bureau de Bachar avec une arme, y compris son frère Maher et son beau-frère Asef.

    L’auteur de ce billet a décidé d’en fermer les commentaires

    • Marie-Christine dit :

      « L’auteur de ce billet a décidé d’en fermer les commentaires »
      Rien que cela en dit long sur l’accueil auquel l’auteur s’attendait pour son torchon !!! Le venin d’égout d’une désinformation qui à défaut de pouvoir rapporter « des succès » pour l’ASL, verse à nouveau dans le versant de l’attaque sordide « de l’intérieur » de Bachar pour continuer à alimenter’l'horreur » qu’il doit inspirer et l’illusion d’une « débandade », d’une « implosion intérieure » prochaine du « régime ».
      Sordide !!!

      • Marie-Christine dit :

        Il a l’air de se passer bien des affaires nauséabondes dans « le Milieu » (de la presse)…
        A titre d’exemple, ce post :

        Interview de René Balme, maire de Grigny
        http://www.palestine-solidarite.org/interview.Rene_Balme.050912.htm

        René Balme est une personne intègre et courageuse attaquée notamment par le CRIF pour son soutien à la campagne BDS (boycott, désinvestissement, sanctions à l’égard d’Israël).

      • Khodr dit :

        aahhhahhhmina ahahahhh , c est vraiment un torchon et faut vraiment être con ou barbus ou asl ou wahhabite ou salafiste pour croire à ça !!!
        Ahahhh
        Quand je pense sur des site d information réussisse à exister grâce des torchons pareil,
        Faut pas être journaliste pour écrire , vous prenez un gars comme SAMY. Ou notre ami KALEDA qui est SAMY pour des cochonneries pareil

    • Franc-tireur dit :

      Ce texte à autant de valeur qu’une Analyse de Marc Touati sur les marchés Financiers….
      Comme je l’a déjà dit : Alep est contrôlé à 90% par les terroristes, Homs est à 70%, à Damas les combats se rapprochent du palais présidentiel. La femme de Bachar est en Russie et lui a fuit en Vélo à Lattaquié…
      Toutes les villes frontière sont sous contrôle des rebelles…

      Donc je ne comprends pas pourquoi ces gens s’enflamment et demandent de l’aide…

    • Tarico dit :

      Oui pas grand chose en fin de compte.
      Je suis un peu déçu. Pas de détail croustillant sur les orgies sanguinaires de Bachar?

      • Marie-Christine dit :

        Oui, tout compte fait Tarico, pas grand chose à se mettre sous la dent…
        Les temps deviennent vraiment durs pour les désinformateurs et diffamateurs enragés pitoyables…!!

    • mécréante dit :

      C’est vraiment du n’importe quoi ce Rachid Babouch!

      « l’accès au Palais est très strictement contrôlé par des officiers qui fouillent et passent tout le monde aux détecteurs de métaux » Ah bon et pourquoi ??
       » Bachar Al-Assad se serait disputé avec sa sœur » Oh c’est pas bien !!

      A bas mediapart alors voila…

    • jamal du maroc dit :

      @ jesuisdésolé :

      al amar a oublié une chose , la plus importante : bachar assad prend son petit déjeuner avec du rôtis de bébé humain !

    • Tanger et Tetouan dit :

      Je suis sur que ce monsieur al amar détient les preuves de la rumeur selon laquelle bachar égorgerait un enfant avant d aller se coucher 1 ou 2 heures.

    • sancho dit :

      Il est dans la chambre de Bachar Al Assad pour savoir combien d’heures il dort par nuit !!! Il doit prendre ses rêves pour la réalité ce taré !

      Merci quand même pour la distraction.

    • Cécilia dit :

      jesuisdésolé

      Votre texte n’a de sens que de monter les vaches au grenier.

      Copie à réviser !

  16. marie dit :

    Nous nous réjouissons du retour de l’équipe d’infosyrie…
    La persévérance et la constance sont les qualités indispensables à la réussite.
    Poursuivez donc votre travail qui article après article contribue à construire la vérité…

  17. Fares-dz dit :

    Simple profane on peut dire que c’est une armée qui n’a jamais été préparée, ni équipée pour la guérilla urbaine ou autre. D’où des « dégâts collatéraux », comme disent les militaires, importants notamment sur le tissu urbain. Il n y a qu’un faible pourcentage des forces syriennes engagées. On ne peut pas faire autrement. Le recours aux forces spéciales et à la garde républicaine dont ce n’est pas forcément la mission est le seul moyen de traiter convenablement la situation. Le temps parait long mais pas tant que ça vu la complexité de la tache. Une dizaine de terroristes décidés peuvent mettre n’importe quel pays sens dessus dessous pendant une période importante. Alors quand ils se comptent en milliers avec le soutien des grandes puissances ça devient assez compliqué quand même ! Mais les choses avancent dans le bon sens pour l’armée syrienne malgré les nombreuses défections d’officiers généraux et la décapitation de son commandement. Étonnamment elle garde toute sa cohésion et s’adapte rapidement, du moins mentalement, à sa nouvelle mission.
    Ce qui est étonnant c’est cette subversion terroriste qui n’agit pas en guérilla. Peut être se surestimant de par ses souteneurs et donneurs d’ordres, elle se comporte comme une armée régulière qui vise d’emblée à conquérir et occupée la capitale ensuite la seconde ville du pays. Mais ceci est intenable sans un soulèvement populaire qui là légitime, là renforce et là nourrit, et/ou une couverture aérienne conséquente. Ce qui n’a pas été pas le cas.

  18. Cécilia dit :

    Damas aujourd’hui

    Deux attentas à Damas, l’un dans le quartier de Rokn al-Din, Place Chamdine avec une moto piégée faisant cinq morts et plusieurs blessés

    http://www.youtube.com/watch?v=sPGg6ZtJoSI&feature=youtu.be

    et le deuxième à la voiture piégée dans le quartier Mazzeh devant le palais de Justice faisant des dégâts matériels sans faire de victimes.
    Le correspondant de la chaine al-Alam à Damas, Hussein Murtada était sur place comme nous le montrent ces images :

    http://www.youtube.com/watch?v=n_IY8hVV9x4

  19. Marie-Christine dit :

    Liens :
    ma tentative de poster ces liens a échoué ce matin, j’essaye à nouveau.
    Les sujets ne sont pas directement liés à l’article de Louis, mais « connexes ».

    Les dégénérées de Pussy Riot
    et le faux procès fait à Mireille Matthieu
    Allain Jules
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Allain_Jules.060912.htm

    Lakhdar Brahimi cherche à lever les obstacles
    avant de se rendre en Syrie
    Konstantin Garibov
    La Voix de la Russie
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Konstantin_Garibov.060912.htm

    Morsi réislamise l’Egypte par la presse
    Djamel Bouatta
    La télévision d’état passe au hidjab
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Djamel_Bouatta.050912.htm

    La destruction de la Syrie
    Patrick Seale
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Patrick_Seale.060912.htm

    Syrie : Ban Ki-moon accuse le CS de l’ONU d’inaction
    La Voix de la Russie
    http://www.palestine-solidarite.org/actualite.La-Voix-de-la-Russie.060912.htm

    Tunisie
    Un gouvernement «provisoire» peut durer très longtemps
    Ridha Kéfi
    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ridha_Kefi.050912.htm

  20. vilistia dit :

    RT . fabius veut armer les terroristes en Syrie S/T
    VIDEO EN FRANCAIS

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=2TuUgLuNdV4

  21. mécréante dit :

    Le saviez vous ?
    Le nom de Fabius remonte à l’arrière-arrière-grand-père de Laurent, Joseph, né en Moselle, commis-marchand de son état, qui s’appelait Lion. Il choisit de prendre Fabius comme patronyme lorsqu’en 1808 les juifs reçurent le droit de porter un nom de famille !

    Fichtre ?! Mais il sait Laurent le sanguinaire que Lion ça fait Assad en arabe ???

  22. Lion dit :

    J’en ai marre d’entendre parler de la majorité sunnites! Celle-ci ce n’est qu’une histoire de bande dessinée car les minorités réunis sont plus importantes en nombre et en cerveau que la majorité sunnites présumée ! Meme les sunnites ne sont pas tous avec l’ASL ! En outre pourquoi transformer un conflit politique en un religieux comme si la révolution au d »part était pour des causes religieuses !!! mais l’Histoire est tournée contre les traitres et les barbues depuis le premier doit l’État répondu aux réclamations des manifestants ! Mais ça n’arrangeait pas les leadeurs de guerre et ses sponsors !!! Les syriens ne veulent pas que les barbues extrémiste prennent le pouvoir ! si l’Occident veut convaincre les syriens de sa bonne volonté, elle n’a qu’à aider les bahreniens, les palestiniens et les saoudiens dans leur révolution aussi bien qu’elle fait en Syrie !!!

    • Charles dit :

      Le wahhabisme tente avec le sunnisme ce que le sionisme a réussi avec le judaïsme.
      Au 19e siècle, la plupart des juifs d’Europe rejetaient l’idéologie sioniste. La quasi-totalité des rabbins s’y opposaient au nom du judaïsme. Au cours du 20e siècle, le renversement s’est accompli, et le sionisme est parvenu à se faire passer pour le judaïsme, au grand dam de quelques juifs « archaïques » qui tiennent à leur judaïsme « authentique ».
      Le wahhabisme voudrait manifestement réussir le même « coup de religion » sur le sunnisme, et on en est réduit à espérer que la tradition tiendra contre ce projet de « modernisation ».

  23. Cécilia dit :

    Massacre en vue:

    L’ASL assiège et enlève les habitants de deux localités d’Alep
    L’équipe du site

    Quelques 118 habitants de la localité de Nabel, dans la province d’Alep ont été enlevés, par les miliciens de l’ASL durant ces deux derniers jours. Selon le correspondant du site syrien Syrian Documents, ces enlèvements sont à caractère confessionnel incontestable. Sachant que ces syriens sont des chiites. Comme c’est le cas des habitants d’une autre localité avoisinante, Zahraa, où les miliciens ont tué ce vendredi un civil à bout portant.
    Pour justifier leurs actes, des sources de l’ASL ont accusé ces habitants d’être « les collaborateurs du régime ».

    Dans le quartier Cheikh, toujours à Alep, 3 civils ont été blessés dans la chute d’un obus d’origine inconnue. Alors que dans le quartier Chaar, l’aviation a pilonné dans la nuit de jeudi à vendredi, trois repaires de miliciens, tuant un grand nombre d’entre eux, selon Syrian Documents. La Commission générale de la révolution syrienne (CGRS), qui regroupe des militants à travers la Syrie a signalé pour l’AFP que plus de 35 obus se sont abattus sur Chaar. Shukumaku fait état de 22 civils tués dans ce quartier et 50 autres blessés, dans un pilonnage provenant de la région Boustane-Pacha où les miliciens sont stationnés en grand nombre.

    Vue panoramique de la ville d’AlepDes sources ont indiqué au site que les forces gouvernementales contrôlent désormais les artères principales du quartier Seif ed-Dawlé situé à l’ouest de la deuxième métropole de la Syrie, et font état de 2000 miliciens tués cette semaine à Alep et sa province seulement.

    Une guérilla dans les rues d’Alep

    Selon Middle East on Line (traduit par Arabs Press), l’armée régulière mène une guérilla dans les rues d’Alep, où les consignes consistent à restituer les régions occupées par les miliciens en s’infiltrant dans les maisons, les rues et les rond points, avant de l’entrée en action des chars et des hélicoptères. Pour épargner les victimes civiles.

    Un officier œuvrant à Seif ed-Dawlé rend compte que l’armée fait face à des miliciens qui utilisent des snipers et piègent les bâtiments aux explosifs. Et de signaler que les habitants sont utilisés comme espions par les miliciens pour scruter les déplacements de l’armée.

    Selon Middle East On line, une grande partie des miliciens sont originaires du gouvernorat d’Idleb. Ils étaient venus en compagnie de leurs familles, sous prétexte qu’ils fuyaient les batailles. Ils sont entrés sans être fouillés, profitant de l’indulgence des forces de l’ordre, alors qu’ils transportaient des armements.

    L’histoire de Mefleh : il a donné les clés de la ville avant d’être abattu

    Le consul turc à Alep, Kajiji, à droiteSelon le site Suria Truth, c’est la « trahison » du directeur des renseignements à Alep, le colonel Mohammad Mefleh qui a permis aux miliciens d’entrer en grands nombres et relativement facilement à Alep. Avant de fuir le 21 juillet dernier, il avait rencontré le consul turc à Alep, Adnane Kajiji, qui lui a demandé en échange de faciliter sa fuite en Turquie « des garanties sécuritaires » pour assurer qu’il ne sera pas tué par les miliciens, sachant qu’il est impliqué selon le site Syria Truth dans le bains de sang perpétré à Hama en juin 2011, lorsqu’il a ordonné d’ouvrir le feu contre les manifestants. Il se devait donc de faciliter l’entrée de milliers de miliciens de la brigades Tawhid de l’ASL avant de prendre la fuite et de leur donner « les clés sécuritaires » de la ville.

    Quatre jours après cette rencontre, il a livré le poste de frontière Bab el-Hawa aux miliciens d’Al-Qaïda.

    C’est aussi lui qui a demandé aux miliciens d’apporter leurs familles avec eux et qui a fait croire aux forces de l’ordre de les laisser entrer, les faisant passer comme des réfugiés venus des provinces d’Idleb, de Hama, et d’Alep. Ce qui a permis à 5 milles miliciens d’occuper le quartier Salaheddine. Le 21 juillet, il a pris la fuite et s’est rendu en direction de la frontière avec la Turquie. Arrivé aux abords de la localité Azzaz, contrôlée par les miliciens de l’ASL, à trois kilomètres de la frontière, il a été tué ainsi que ses deux gardes du corps. Le lendemain les Frères Musulmans annonçaient le lancement de l’opération « Fourkane pour la libération d’Alep ». Le jour suivant, le 23 juillet, le consul turc quittait la Syrie.

    Le site Syra Truth soupçonne les Frères Musulmans de l’avoir liquidé, en collaboration avec les services de renseignements turcs, les seuls qui étaient au courant des détails de sa défection. Pour sa part, Al-Jazeera s’était contente de déclarer sa défection et son arrivée en Turquie.

    la moto piégéeDans la capitale Damas, plusieurs personnes ont été tuées dans un attentat à la moto piégée qui s’est produit à la sortie des fidèles d’une mosquée dans le nord de Damas à Roukneddine après la prière de vendredi, a rapporté la télévision officielle syrienne.

    Selon l’AFP, citant l’OSDH, 5 éléments des forces de l’ordre ont été tués. Alors que la télévision al-Manar a affirmé que des civils aussi figurent parmi les victimes. En plus des 5 tués des forces de l’ordre, Shukumaku évoque quant à lui une sixième victime : un civil.

    L’explosion de Mazzé

    Une voiture piégée qui a explosé presque en même temps dans le quartier Mazzé, situé entre le Palais de justice et le ministère de l’information, n’a pas fait de victime.

    Et dans le camp des réfugiés palestiniens de Yarmouk, 5 civils ont été tués, et une vingtaine d’autres blessés dans un pilonnage perpétré par les miliciens. Alors que dans la ville de Harasta, 8 cadavres ont été retrouvés.
    Et dans la ville de Douma, au nord de la capitale, trois miliciens ont été tués, selon l’aveu de leur milice, « la brigade d’Al-Islam » dans des accrochages durant la nuit.

    Violents combats dans la province de Damas

    Selon Shukumaku, de violents combats ont eu lieu dans le province de Damas Jeudi, surtout dans les localites Yelda, Bebella, Rayhane et Chifoniyyé, au cours desquels 78 miliciens auraient péri. le site fait état aussi de la mort d’un chef milicien recherché par la justice, Mohammad Adnane Chokal, dans le quartier Tadamone, proche du camp Yarmouk.

    Dans la province d’Idleb, 42 miliciens ont été abattus dans une embuscade tendue par l’armée régulière, contre leur convoi, à Maaret-Misrine, selon Syrian Documents.

    Alors que dans la localité Harem, un groupe armé a annoncé la mort de deux de ses miliciens durant des affrontements avec les forces gouvernementales.

    Les deux députés koweitiens avec el-Wawi Et selon Arabs Press, deux députés salafistes du parlement koweitien, Walid Tabatabaï et Joumaane Al-Harbech ont effectué une visite secrète au chef de la milice « brigades Ababils » de l’ASL, le capitaine dissident Ammar Al-Wawi. Sachant que ce dernier avait été blessé dans une attaque contre son convoi a proximité de l’aéroport Abou Zohour que les miliciens de l’ASL tentent en vain de contrôler.

    Cet incident a été derrière les désaccords qui ont éclaté dans les rangs de ses miliciens sur sa succession éventuelle, surtout que les informations faisaient état que son état de santé s’empirait. Selon le site, ce sont les salafiste du Koweït qui finance cette milice et dont les privilèges font envier plus d’un dans les autres milices.

    A Der Ezzor aussi, une milice islamiste de l’ASL, la brigade d’Al-Fourkane a annoncé la mort de trois de ses éléments dans des accrochages avec l’armée dans la ville même. Des sources de l’insurrection ont fait état pour Syrian Documents de pilonnage contre la ville Boukamal, à la frontière avec l’Irak, entièrement sous le contrôle des miliciens et au cours duquel 5 personnes ont été tuées et 20 autres blessées.

    A Lattaquié, 6 soldats de l’armée syrienne ont été tués dans des accrochages avec des miliciens de l’ASL. Le site Shukumaku indique que l’armée a pilonné les repaires des miliciens à Bourj Kassab tuant et blessant un nombre indéterminé d’entre eux. Les forces gouvernementales sont également parvenues à libérer Kahtane Sleimane, le frère de l’ambassadeur syrien en Jordanie Bahjat Sleimane, des mains de ses ravisseurs.

    Le site a fait état dans la région de Deraa de la mort de 7 miliciens, dont il a précisé les noms, dans sa province Nassib, et de trois autres dans la ville même.

    Version AFP-OSDH

    Manifestation à kassir (Homs) contre le régimeAu moins trois attentats ont secoué vendredi Damas où de violents combats ont éclaté entre rebelles et les troupes régulières, tandis que des « centaines » de soldats ont pris d’assaut une localité près de la capitale, selon une ONG.
    Par ailleurs, des milliers de personnes ont défilé dans les rues dans plusieurs régions de Syrie, bravant dans certaines villes comme Alep (nord) les bombardements de l’armée, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
    Des vidéos ont montré des jeunes manifestants dans une ruelle dans les quartiers de Barzé et de Assali à Damas. « Syrie, une révolte de dignité et de liberté », scandaient-ils notamment.
    « Ceux qui n’ont pas été tués par les avions d’Assad l’ont été à cause de la complicité des Arabes et du monde », lisait-on par ailleurs sur une pancarte, critiquant « l’inaction » de la communauté internationale, à Chaar, un quartier de l’est d’Alep (nord).
    Un attentat à la voiture piégée a secoué le quartier huppé de Mazzé de Damas, près du Palais de justice et du ministère de l’Information, selon la télévision d’Etat syrienne, qui l’a qualifié de « terroriste ».
    Deux heures plus tôt, cinq membres des forces de l’ordre ont été tués dans un attentat à la moto piégée perpétré à la sortie d’une mosquée dans le nord de Damas après la prière de vendredi, selon la télévision d’Etat.
    Selon l’OSDH, l’attentat à la bombe s’est produit alors que des membres des forces de sécurité se trouvaient près de la mosquée al-Roukniya.
    La télévision syrienne a diffusé des images de destruction, notamment des débris de tuiles tachés de sang et des voitures endommagées près d’une carcasse de mobylette calcinée.
    Par ailleurs, une bombe a explosé dans le quartier de Salhiyé (centre), blessant des soldats.
    Plusieurs attentats ont secoué Damas depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, le plus meurtrier ayant fait 55 morts et 372 blessés le 10 mai dans le quartier populaire de Qazzaz.
    Un groupuscule islamiste obscur a revendiqué certaines de ces attaques, alors que régime et opposition s’accusent mutuellement d’être derrière ces violences.
    C’est à Qazzaz (sud-est), qu’ont éclaté vendredi de violents combats entre rebelles et soldats et où les forces de sécurité ont arrêté des dizaines de jeunes hommes.
    A Tadamoun, quartier rebelle du sud de Damas, quatre soldats ont été tués dans une attaque contre leur véhicule.
    Dans la province de Damas, des « centaines de soldats » loyalistes secondés par des véhicules lourds ont par ailleurs attaqué Babbila pour tenter d’y écraser des poches rebelles, selon l’OSDH.
    Les soldats ont pénétré en force dans cette localité où se sont retranchés des insurgés.
    « Cette localité, ainsi que celle de Yalda, sont à la lisière de quartiers rebelles de Damas comme Tadamoun et font d’objet de grandes opérations militaires pour les contrôler », a expliqué Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH.
    Des combats ont également éclaté dans plusieurs localités d’Idleb (nord-ouest).
    Les violences à travers le pays ont fait vendredi 61 morts dont 29 civils, 19 soldats et 13 rebelles, selon un bilan de l’ONG.
    Vendredi, les corps de 16 hommes ont été retrouvés à Harasta dans la province de Damas, certains portant des marques de torture, au lendemain de la découverte de 45 corps dans la même région.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=77851&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  24. Cécilia dit :

    Coûts apparents et coûts cachés de la politique turque envers la Syrie

    Turquie/Davutoglu : Si des pays comme la France ou la Grande Bretagne peuvent se permettre d’entretenir le brasier syrien sans subir d’autres conséquences que l’arrivée sur leur territoire de quelques réfugiés, le plus souvent triés sur le volet, il en va autrement pour la Turquie.

    En effet, la Turquie a une longue frontière avec la Syrie qui était il y a encore peu de temps un partenaire commercial important, non seulement par les achats de produits turcs effectués par les entreprises syriennes, mais aussi comme voie de transit pour les marchandises destinées aux marchés jordanien et saoudien.

    A cela s’ajoutent des caractéristiques de l’Etat turc qui le rendent vulnérable aux mêmes facteurs de désagrégation que ceux qui sont à l’œuvre en Syrie. D’une certaine manière, ces facteurs sont encore plus puissants dans une Turquie moins unifiée linguistiquement que la Syrie mais qui est aussi traversée par des lignes de fracture sectaires potentielles.

    A côté de ces facteurs de risque, la question du fardeau des réfugiés, sans être négligeable, revêt un aspect presque accessoire.

    Je vous l’ai dit à plusieurs reprises sur ce blog, l’inquiétude monte chez une bonne partie des élites turques tandis que la masse de la population est indifférente ou hostile à la politique syrienne conduit par son gouvernement.

    L’article signé Yusuf Kanli que je vous propose expose cette inquiétude de manière claire et appelle à un changement conforme aux intérêts fondamentaux de son pays.

    Incidemment, il est particulièrement piquant de voir le gouvernement turc, qui a foncé tête le premier dans le piège syrien tendu par la Grande Bretagne et la France, protester contre l’introduction du génocide arménien dans les manuels scolaires français.

    Le coût augmente

    Par Yusuf Kanli, Hürriyet (Turquie) 5 septembre 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri

    La guerre en Syrie va-t-elle se terminer avant le début de l’hiver? Dès le début, les décideurs politiques Turcs avaient annoncé que les jours du régime baathiste étaient comptés et que sa chute était imminente. Sauf que ces mêmes décideurs politiques ont fait des prévisions presque identiques tout au long des 18 mois de tragédie en Syrie.

    Il est évident que ces pronostics irréalistes et à courte vue manquent de logique et de rationalité, mais sont fondés sur les immenses espoirs des collaborateurs sunnites locaux de la phase «Printemps Arabe» de la conspiration pour le Grand Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Sur les débris des fables sur l’évolution démocratique dans la région, des dictatures sont en voie d’être remplacées par des régimes totalitaires de substitution, régis cette fois ci par la mentalité théocratique des Frères Musulmans.

    Il reste néanmoins que les Frères musulmans, qui emmènent toute la région vers une «gouvernance démocratique avancée» n’ont fait aucune avancée au Bahreïn. La communauté internationale a fait la sourde oreille et est restée aveugle aux développements au Bahreïn, mais permettez-moi de vous le rappeler : le soulèvement a été maté avec une intervention militaire saoudienne. Pourquoi ? Parce que, au Bahreïn, ce n’étaient pas des sunnites, mais plutôt des chiites qui remettaient en cause la monarchie.

    Le coût de ce « printemps » pour la Turquie a atteint de telles proportions cependant que, ne pouvant plus se contenter de la formule «à part ça tout va bien,» le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a commencé à avouer qu’il avait eu tort d’espérer un soutien généreux à l’aide “humanitaire” et “généreuse” apportée par la Turquie aux rebelles Syriens. Ce dont ils s’est plaint à l’ONU la semaine dernière. La Turquie a déjà dépensé 300 millions de dollars pour héberger quelque 80 000 réfugiés Syriens. La facture syrienne de la Turquie, ainsi que le nombre de réfugiés, vont malheureusement doubler ou même tripler dans les semaines à venir.

    D’un autre côté, la Turquie n’est plus aussi enthousiaste qu’elle l’était quand Davutoğlu avait emporté ans ses bagages des millions de dollars pour acheter la loyauté des rebelles Libyens et qui ont été perdus dans la compétition libyenne remportée par la France et la Grande Bretagne…

    Quel a été le coût réel du “printemps Arabe” pour les finances turques, mis à part les milliards perdus dans le commerce bilatéral, ainsi que dans le transport de marchandises vers des pays tiers via les territoires en conflit? Dépenser 300 millions de dollars pour les réfugiés ou d’autres formes d’assistance “humanitaire” aux rebelles Syriens ne représente certes pas grand chose pour une économie comme celle de la Turquie. Par ailleurs, par de nombreux canaux très discrets, les amis Qataris, Saoudiens et Américains de la Turquie ont probablement aidé Ankara.

    Le coût véritable ne réside cependant pas dans l’argent dépensé mais dans les retombées sur l’économie, la stabilité, la sécurité et l’intégrité du territoire national de la Turquie. Les Turcs en ont assez d’entendre jour après jour la liste de leurs fils tombés sous les coups du terrorisme séparatiste. L’inquiétude s’accroît sur les conséquences le jour d’après [la crise syrienne], indépendamment du cours que suivront les évènements en Syrie. La Syrie et l’Irak parviendront-ils à préserver leur intégrité territoriale? Que va-t-il arrivé à l’Iran? La Turquie réussira-t-elle à préserver son intégrité au milieu de tant de volatilité régionale?

    Dénigrer Davutoğlu est devenu une mode. Mais Davutoğlu a-t-il conçu et appliqué seul ces politiques ratées qui lui ont valu à juste raison le titre de “pire ministre des affaires étrangères que la Turquie ait jamais eu”? La Turquie devrait-elle le sacrifier pour continuer dans l’aventurisme? Cela ferait-il une différence?

    Le temps est peut-être venu d’analyser les coûts de manière réaliste et de donner une nouvelle orientation à la politique étrangère turque.

    Source : mounadil.wordpress.com

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=77811&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=35&s1=1

  25. Cécilia dit :

    Homs

    Un révolutionnaire barbu dans une église à Homs (sic) met en garde les chrétiens s’ils rentrent chez eux comme le gouvernement leur demande car selon lui il ne faut pas écouter le gouvernement mais les « révolutionnaires » (sic et sic)!

    http://www.dailymotion.com/video/xtcbz5_yyy-yyyyy-yyyyyyy-yyy-yyyy-yyyyyyyyy-yy-yyyyyy-yyy-yyyyyyy_news

  26. Cécilia dit :

    Alep / quartier al-Sukkari 5 septembre

    Dans une ambiance populaire de joie hystérique et avec le rituel Allah Akbar, Liwaa al-Tawhid a exécuté « le chabbih Mohammad Ahmad Saab ».

    Attention, des Images Dures !

    http://www.dailymotion.com/video/xtcbxq_yyyyyy-yyyy-yyyyyyy-yyyy-yyyyyy-yyyyy-yy-yy-yyyyyy-yyyy-yy-yyyyyy-yyyyyyy_news

  27. Mulungu dit :

    Chers amis infosyriens,
    je voudrais envoyer TOUS LES JOURS aux braves soldats MES REMERCIEMENTS pour leur patriotisme exemplaire. Je voudrais exprimer TOUS LES JOURS au peuple et a la nation syrienne martyrises MA SOLIDARITE . C’est comme quand on a un frere et une soeur au front exposes aux pires dangers… On veut les revoir vite rentres en bonne sante a la maison, mais on comprend qu’ils ont une mission SACREE pour l’accomplissement de laquelle NOUS SOMMES PRETS A LEUR PARDONNER MILLE FOIS DE PAS REVENIR… DE NE JAMAIS REVIVRE QUE DANS LE DOUX SOUVENIR DU GRAND SACRIFICE QUE NOUS AVONS TOUS ACCEPTER : eux de risquer leur vie pour la survie de la Patrie et nous de risquer de les perdre pour le salut de la Patrie.
    VAILLANTS SOLDATS, JE VOUS AIME. QUE DIEU VOUS BÉNISSE ET BÉNISSE LA SYRIE ET SON BACHAR AL ASSAD. Une modeste carte postale d’Afrique.

  28. AVICENNE dit :

    Voici des images qui parlent d’elles même.

    C’est à Alep, en plein milieu d’un quartier. Il étaient 4 à un « check point » et boum !. Il n’en reste plus qu’un.

    http://www.liveleak.com/view?i=2d4_1347042729

    Cela prouve que les tirs de l’armée sont asser précis non ?.

  29. AVICENNE dit :

    Attention, la scène ci-dessus est du 04/08/2012 !.

  30. AVICENNE dit :

    Voilà,

    Syrianfact vient enfin « d’accoucher » d’un nouvel article (1 tous les 3 à 4 mois…): « Que vive l’Armée Libre! Légitimité, stratégie et défis de la résistance armée en Syrie ».

    Pour résumer :

    - On reprend les différents points classiques : « le régime c’est toujours trompé », « Homs, Alep » ne « sont pas prêts de tomber », le régime est incapable de gérer le térritoire, les syriens sont avec « la révolution ».

    - On explique « la stratégie militaire » de l’ASL (syrieu est devenu un véritable « expert militaire »).
    - On minimise les exactions de ces « fiers rebelles » (bien entendu, les exactions de l’ASL ne concernent que les chabihas) mais, fait nouveau, on en l’admet (18 mois pour l’admettre, c’est long….).
    - On ne parle ni du CNS ni de Al Asaad ni des « libérateurs étrangers » qui commencent à être nombreux en Syrie.

    Bref, un article qui tente (déséspéremment ?)de montrer que l’ASL « s’organise », « s’humanise » et devient une « véritable armée ».

    Un article basique comme syrieu sait les écrire.

    http://syrianfacts.wordpress.com/2012/09/07/que-vive-larmee-libre-legitimite-strategie-et-defis-de-la-resistance-armee-en-syrie/

    • Cécilia dit :

      AVICENNE

      Mais qui sont ces syrianfacts pour les prendre comme référence ?

      J’y étais sur leur site une ou deux fois, AUCUN NIVEAU !
      UNE PERTE DU TEMPS !

      • AVICENNE dit :

        Cécilia,

        Je sais que ce site n’est qu’un erzats de n’importe quoi et que peu de personnes y interviennent.

        Cependant cécilia, je ne peux m’empécher de voir rouge lorsque je lis les articles (1 tous les 4 mois)de syrieu.

        Je pense également à ceux qui, par hasard, tombent sur ce site et se disent : « pourquoi pas ? ».

        Ils ne sont pas grand chose à mes yeux mais peuvent l’être aux yeux de certains autres.

    • Marie-Christine dit :

      Décidément, cadences infernales de production d’articles sur syrianfacts !? Hihihi…
      On dirait bien que l’exercice devient de plus en plus difficile, les pauvres !

  31. joszik dit :

    @« Ne comprennent-ils pas que nous sommes la dernière digue qui empêchera la vague islamiste d’engloutir l’Europe ? ».
    Bien sûr qu’ils comprennent !!
    Il veulent des islamistes pour faire perdurer la guerre contre le terrorisme comme en Afghanistan, car cette guerre permanente permet d’exterminer la population.

  32. Cécilia dit :

    Tartus

    Des volontaires de Tartus portent une aide alimentaire aux déplacés de Homs, aux familles des martyrs et ceux dans le besoin qui se trouvent à Homs.

    Tartus est ville toujours calme. Souhaitons que cela dure :

    http://www.youtube.com/watch?v=GA-ackdDSV8

  33. Cécilia dit :

    Damas / quartier al-Tadamon

    Yara, la journaliste d’al-Ikhbaryah est avec les soldats syriens qui nettoient le quartier des terroristes. La plus grande partie de ce quartier populaire dans le sud de Damas a été nettoyée.
    Dans la vidéo nous constatons les dégâts causés par les amis de Hollande, la souffrance des familles et leurs enfants.
    Une mère parle de l’enlèvement de son fils sur son lieu du travail depuis plus d’une semaine. Un enfant raconte comment « les terrorises armés qui détruisent la Syrie » comme il les appellent, ont tué son père, un autre enfant parle de sa volonté de devenir soldat pour défendre la Syrie des terroristes qui tuent les Syriens et détruisent le pays.
    Ces sataniques posent des bombes partout, dans les maisons, dans les ruelles et même devant les mosquées comme le dit un habitant du quartier.

    Les habitants saluent le courage des soldats « courageux et protecteurs de la patrie » comme ils les nomment :

    http://www.youtube.com/watch?v=cICTgA6pWR0&list=UUuD15-hA3hh_qX7YqwHrgag&index=9&feature=plcp

  34. Cécilia dit :

    Harem

    D’après la vidéo intitulée Idleb/Harem, katébat Jund Allah pour les opérations spéciales 4/9; 1ère partie, Omawi Syria pour chasser l’occupation nossairites-chiite », publiée ce samedi 8 septembre, on voit un homme se présentant comme de l’ASL annonçant « la grande marche pour libérer Harem de l’armée d’Assad ».

    Donc, les nouvelles qui j’ai données il y a quelques jours sur la reprise de Harem par l’armée syrienne sont justes.

    http://www.youtube.com/watch?v=9CBrpJDcwUk&list=UUUfpvZwqhvWDpMdE7QYReZg&index=2&feature=plcp

    Et la deuxième partie montre quelques terroristes soi-disant l’ASL qui hurlent Allah Akbar pour la grande marche sur Harem. La personne qui parle donne aussi la date, le 4 septembre :

    http://www.youtube.com/watch?v=78hQSWeTe3o&feature=relmfu

    Quelques images de leur bataille de la « libération de Harem », surtout ne riez pas SVP :

    http://www.youtube.com/watch?v=u9dc-vWEubE&feature=related

    http://www.youtube.com/watch?v=z2UN2O6b5Fw&feature=relmfu

    http://www.youtube.com/watch?v=8Fnd-711SQk&feature=endscreen

    • idriss dit :

      comment ne pas rire cecilia?
      de vrais guignols c’est pathetique.il tiait sur le derriere la citerne d’eau ou bien sur le char a 1 km.des rambos de papiers.ils ont du visionner plusieurs fois les actions de stalone le pleutre.

      • idriss dit :

        hahaha il fait vraiment grave.il demande a son dieu satan de viser a sa place.le degre d’endoctrinement des wahabites a atteint son apogee avec cette vermines sans cervelle