• Actualité
  •  

Le djihadisme et le salafisme, ça n'arrive pas qu'aux autres (les Syriens) : le nouveau président égyptien est en train de s'en rendre compte... Les événements sanglants d'Égypte de ces derniers jours nous apprennent deux ou trois choses et posent quelques questions. Pour ce qui est des faits à peu près établis, voici ce qu'on peut dire : -Il y a donc, dans le désert du Sinaï et pas très loin des frontières de Gaza et d'Israël, des groupes djihadistes, ou salafistes, [...]



De l’Égypte à la Syrie

Par Louis Denghien,



Le djihadisme et le salafisme, ça n’arrive pas qu’aux autres (les Syriens) : le nouveau président égyptien est en train de s’en rendre compte…

Les événements sanglants d’Égypte de ces derniers jours nous apprennent deux ou trois choses et posent quelques questions.

Pour ce qui est des faits à peu près établis, voici ce qu’on peut dire :

-Il y a donc, dans le désert du Sinaï et pas très loin des frontières de Gaza et d’Israël, des groupes djihadistes, ou salafistes, armés, qui n’hésitent pas à attaquer des soldats du nouveau gouvernement, d’obédience « Frères musulman », égyptien. On apprend d’ailleurs que dans cette partie de l’Égypte, et depuis le « printemps » de 2011, les incidents violents – commissariats attaqués, touristes enlevés, oléoduc coupé – sont récurrents.

-Le président nouvellement élu Mohamed Morsi a réagi rapidement et vigoureusement à ces attaques, une vingtaine d’activistes ayant été tuées mercredi dans un raid de l’armée près du poste-frontière de Rafah, qui donne sur la bande de Gaza. Il y a donc, objectivement, un rapprochement entre Morsi, et donc les Frères musulmans, première force politique du pays, et l’armée, héritière de l’ère Moubarak.

-Israël, à propos de ces incidents survenus à ses portes, les djihadistes ayant tenté de pénétrer sur son sol avec deux véhicules blindés pris à l’armée égyptienne, a donné de la voix, mettant en cause le Hamas, mais aussi la fiabilité des militaires et du gouvernement égyptien, mettant donc, comme à son, habitude, un peu plus d’huile sur le feu terroriste (comme en Syrie, tiens).

-Le Hamas, correspondant palestinien des Frères musulmans, a nié toute implication dans ces événements, jouant la carte de la collaboration et de la solidarité avec le nouveau pouvoir égyptien qui, il est vrai, est devenu un appui politique et économique inespéré pour lui et les Gazaouis, avec la réouverture de la frontière.

Le Sinaï nouveau Nord-Mali ?

Bref, il y a clairement conflit – va-t-il se développer ?- entre les institutions islamistes établies – gouvernement égyptien et Hamas – et des groupes radicaux.

Parmi les questions, et le géopolitologue pro-israélien Frédéric Encel posait celle-ci mercredi sur le site de France Inter, le Sinaï va-t-il devenir une de ces « zones grises » du monde, où des groupes armés et/ou mafieux font seuls la loi, sur le modèle des zones tribales pakistanaises ou, hélas, de portions du territoire syrien ? Encel s’inquiète déjà pour la pérennité des accords de Camp David, mais d’autres problèmes se posent en terme de sécurité des Égyptiens, d’approvisionnements en pétrole ou même du tourisme, si nécessaire à l’économie égyptienne.

En terme d’équilibre politique de l’Égypte aussi : on ne doit pas oublier qu’aux législatives, al-Nour (« La lumière« ), la formation ouvertement salafiste, a quand même fait, concurremment aux Frères musulmans, 24% des voix. Soit un terreau de radicalité politique, une base populaire minimum pour une éventuelle guérilla islamiste radicale structurée. Certes, tous les électeurs d »al-Nour ne sont pas des adeptes du djihad et du Califat idéalisé et figé dont rêvent à voix haute nombre de barbus. mais c’est dans les rangs de cette puissante mouvance que se recrutent les émeutiers anti-coptes. Et les responsables des incidents sanglants de ces derniers jours.

Ce sont ces mêmes salafistes qui refusent la mixité religieuse dans les cimetières, et qui pour certains réclament sérieusement l’arasement des pyramides pharaoniques !

Obligé de par sa fonction, et les défis qu’elle implique, à endosser une position plus nationale que strictement religieuse, Mohamed Morsi va devoir tôt ou tard désigner son adversaire, le radicalisme islamiste. Il a, par ses paroles et ses actes, commencé de le faire. Les dirigeants du Hamas pourraient bien être obligés de prendre position, à leur tour.

Il ne faut pas oublier non plus la Libye voisine, à l’instabilité durable.

C’est arrivé près de chez vous

Et voilà qui nous ramène à la Syrie, devenue véritable laboratoire du djihadisme – et du contre-terrorisme dans le monde arabe. Ce que vit ce pays, l’Égypte, si elle n’y prend garde, pourrait le vivre aussi. Les ingrédients sont là : une base sociologique importante pour le salafisme, une situation économique difficile aggravée par la démographie, des groupes armés déjà constitués et assez audacieux. Et en plus la proximité d’Israël, véritable « chiffon rouge » – ou prétexte – aux actions de ces bandes qui néanmoins, et comme en Syrie, ne tuent que des Arabes.

Nous voulons dire que confronté – encore marginalement – aux mêmes adversaires que le gouvernement syrien, le nouveau pouvoir égyptien, qui doit compter avec une armée très puissante et modérément islamiste, va sans doute devoir adopter une ligne anti-djihadiste ferme. Et que cette prise de position ne peut qu’avoir des conséquences sur le regard que la nouvelle Égypte porte sur le conflit syrien. Le président Morsi a fait preuve, dans certaine récentes déclarations, d’une modération sur ce dossier, refusant lui aussi les ingérences étrangères. Des déclarations équilibrées et modérées qui n’ont pas dû beaucoup plaire aux Frères musulmans syriens, principaux « opérateurs » du CNS.

En tous cas, c’est au minimum un nouveau front qui s’ouvre pour la diplomatie américaine qui ne va pas pouvoir continuer longtemps à encourager certaines tendances radicales en Syrie sans en avoir le contre-coup ailleurs, qu’il s’agisse de l’Égypte, de la Libye, du Yémen ou du Liban.

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

34 commentaires à “De l’Égypte à la Syrie”

  1. ABAS LES IMPERIALISTES AMERICAINS VIVE BACHAR EL ASSAD

  2. Auda dit :

    Mais d’où sortent-ils tous ces barbus débiles ? L’humanité régresserait de 10 siècles avec l’arrivée au pouvoir de ces hystériques…

    • Charles dit :

      Ces « barbus débiles » ne sortent pas du 11e siècle, ils sont au contraire un produit de la société moderne. Il faut partir de ce fait, indéniable, et ne pas attribuer à une époque passée les horreurs de la nôtre.

    • Loubnan dit :

      L’absence de travail, la pauvreté et la dégradation du niveau de vie des égyptiens. Voila ce qui explique en partie le fait que certains en Égypte ou ailleurs se réfugient dans le fanatisme religieux et/ou dans la violence. Beaucoup de ces jeunes ne savent ni lire ni écrire et donc écoutent sans vérifier les discours haineux de certains chefs religieux fanatisés, politisés ou même escroqués par des groupes étrangers au pays. Il y en a beaucoup, ici en France, des imams soumis au pouvoir politique français ou financés par la dynastie saoudienne. Mon beau frère m’a dit que lorsqu’il était encore étudiant au Liban, il est parti avec un ami en Égypte et a été stupéfait par la misère qui sévit dans ce pays. Certains endroits sont tout simplement insalubres. Sa visite en Égypte remonte déjà à 10 ans. Il était même très étonné que la situation reste stable dans ce pays après toute la misère qu’il a vu. Ces pays sont une mine d’Or pour certains pays qui désirent faire bouger les choses dans le sens de leurs intérêts. Quelques dollars US et on observe la suite. Ceci ne doit pas être une excuse pour détruire son pays et commettre des crimes contre ses concitoyens ou son armée nationale. Mais vous savez, la recherche d’un « bouc émissaire » est une solution « miracle » qui permet de détourner l’attention de la population concernant les vrais problèmes. Soit c’est un président, soit c’est un ministre important, soit une origine ethnique, soit c’est une religion différente etc. Bref vous aurez compris, cette solution est tellement facile. Pourquoi s’en priver ? Depuis la nuit des temps, les individus s’entretuent pour des futilités. J’exagère peut-être, mais il y a beaucoup de vérités dans mes propos. L’histoire nous le prouve.

      • Auda dit :

        Vous avez 100 % raison tous les deux. Seule l’extraordinaire incongruïté de ces barbus préhistoriques avec la Syrie que je connais m’a fait employer cette expression. En fait, je ne les méprise pas : je les plains surtout ; ce qui n’empêche nullement qu’il est de la première urgence de les bouter hors de ce pays que j’aime…

      • tarico dit :

        Le problème économique est tout simplement insoluble en Egypte, en raison d’une démographie irraisonnée (mais inconsciemment belliciste, comme toute poussée démographique), de la concurrence chinoise qui a dévasté le secteur textile, et des préjugés religieux. Le tourisme est au plus bas, et peut baisser encore, ce n’est pas nouveau, remember l’attentat de Louxor. Le gouvernement égyptien ne pourra pas redresser la barre.
        Sadate puis Moubarak avait trouvé une rente dans le respect des accords de Camp David et la répression des islamistes, mais ça aussi c’est fini, les accords seront respectés de gré ou de force, et les USA se sont résignés aux Frères Muslims.
        Ces derniers qui apparaissaient comme une menace il y a seulement deux ans sont aujourd’hui le rempart contre le salafisme violent, cruelle ironie ! Votre analyse est tout à fait pertinente, les Frères vont devoir jouer les Bachar en Egypte s’il ne veulent pas être renversés comme de vulgaires mencheviks.

    • vanda dit :

      Où je me sens déstabilisé c’ est que pendant longtemps ,j’ ai cru que les révoltes islamistes étaient des réponses à la dureté occidentale parce que indirectement la misère constatée en Egypte par Loubnan est le résultat – indirecte sans doute, mais résultat quand mème- de la pression occidentale! mais je constate – avec la crise lybienne, mais plus encore la crise syrienne- que les occidentaux ont réussi à récuperer pour leur propre compte une révolte souvent justifiée à bien des égards …. Eclairages complémentaires bienvenus???

      • ElMaghribi dit :

        L’ignorance, comme l’a si bien souligné Loubnan, est la seule explication à ce paradoxe. Et du côté des Occidentaux, une connaissance très précise des croyances des arabes et un savoir faire confirmé en ingénierie sociale. Ajoutez à cela la complicité des Séouds et les fonds importants qu’ils consacrent à la diffusion de l’obscurantisme et vous avez tous les instruments pour faire faire à un jeune arabe peu ou pas instruit, chômeur, pauvre et paumé tout ce que vous voulez.
        La véritable leçon à tirer de tous ces évènements est que le modèle économique, le libéralisme, constitue le vrai problème. C’est un système qui permet à une minorité de s’enrichir à outrance, pendant que la majorité s’appauvrit petit à petit. Les classes sociales les plus défavorisées sont les premières à être touchée, avant que le déclassement ne touche également les classes moyennes. Par ailleurs, en réduisant au maximum les dépenses sociales de l’Etat, par « orthodoxie financière » et pour « préserver les équilibres macro-économiques », les établissements scolaires publics finissent par sombrer, réduisant d’autant les chances des jeunes de se faire un jour une place au soleil. Outre le fait que privé des lumières du savoir, ces jeunes deviennent des cibles faciles pour tous les propagandistes et recruteurs jihadistes.
        Pour ce genre de jeunes paumés, une analyse socio-économique de la situation est aussi incompréhensible que le chinois. Par contre, ils n’éprouvent aucune peine à comprendre le discours simpliste salafiste. « Pourquoi vous souffrez ? C’est à cause des laïques, des juifs, parce que vous vous êtes détournés de la loi de Dieu » et autres bêtises du genre. Pas besoin d’avoir fait des études poussées pour comprendre.
        Si je le pouvais, j’aurai mené une petite enquête auprès des jihadistes étrangers en Syrie, en leur posant une simple question, « pouvez vous me situer la Syrie sur une carte ? » Je suis certain que l’écrasante majorité de ces jihadistes ne saurait pas le faire. Pas la peine de leur demander de donner un bref aperçu historique sur la Syrie ou sur les composantes ethniques et religieuses de sa population, un extra-terrestre en saurait sûrement plus long qu’eux.
        Toutefois, tous les régimes politiques arabes devraient reconnaître leur part de responsabilité dans cette dérive socio-religieuse. Faute d’avoir pris en charge et encadré ces jeunes, d’autres l’ont fait à leur place, pour servir leurs propres intérêts. Le libéralisme, par essence, produit toujours des exclus, les moins aptes à se faire une place dans la jungle du marché. Croire qu’ils vont rester là à croupir dans leur marginalité et leur misère sans réagir est tout simplement ridicule.
        Il est temps d’en revenir à ce bon vieil état Etat-providence, si critiqué, mais seul apte à assurer la stabilité sociale.

        • tarico dit :

          Dans les causes fondamentales du salafisme violent, en amont, je place la démographie. Aucun système économique, si vertueux soit-il, ne peut résister à la pression démographique quand elles fait délirante, comme en Egypte et dans les quartiers pauvres des capitales arabes. Il n’y aura jamais assez de structures socio-éducatives et de dynamisme économique, publique ou privé, pour absorber une démographie exponentielle dans les couches basses de la société.

          Une autre cause : la frustration sexuelle de la jeunesse arabe. Les asiatiques s’en sont tout récemment émancipés, en admettant la sexualité hors mariage, et cela a créé un cercle vertueux qui a accompagné positivement leur développement économique. Mais les sociétés arabes sont restées crispées sur la tradition.

          Notons aussi que le salafisme violent s’est aussi développé dans des pays riches, dans des classes hautes et moyennes, la haine est un poison socialement transversal, et si l’ont en trouve plus chez les pauvres, c’est juste parce qu’il y a plus de pauvres. La violence s’appuie sur le lumpen prolétariat, comme le nazisme en son temps, mais les idéologues sont souvent des nantis, ivres de leur puissance dévastatrice.

          • ElMaghribi dit :

            Remarques pertinentes, merci pour cet échange enrichissant Tarico.

          • ourika dit :

            réponse à AlMaghribi:
            extra-terrestres ceux dont vous parlez
            j’ y rajoute les français: certains croient que c’est une monarchie. quant à l’emplacement sur la carte géographique… un 0 pointé!

      • Victorserge0 dit :

        les salafistes sont l’équivalent de l’extrème droite en europe ! et ces gens là sont toujours du coté de l’argent et du baton , jamais du coté des pauvres

        • Louis Denghien dit :

          On pourrait tout autant dire qu’ils sont d’extrême gauche car internationalistes et désireux de faire table rase du passé national syrien…

          L.D. & Infosyrie

          • Maï dit :

            Et si le schéma était tout simplement celui du 9/11: des explosifs disposés scientifiquement sur les structures (des 2 tours) Là on assiste à la mise à feu à distance… Les jeunes paumés sont 1° voulus car utiles, 2°instrumentalisés. Nous,comme peuple non-élu ne sommes rien sauf à servir de bombe humaine éventuellement.

      • ourika dit :

        La misère sous toutes ses formes est toujours manipulée.
        Faisons référence à la fameuse révolution française de 1789. Même-mà la misère a été utilisée. Il y a eu rpogressivement une haine de la royauté, mais elle n’existait pas aux débuts des mouvements sociaux. les gens pauvres réclamaient à manger, la suppression des privilèges reconnus à cette époque. Les Etats généraux ont été réunis et ce n’est que par la suite que progressivement la terreur est apparue menée par les… bourgeois intellectuels, idéalistes, nouvelle vague, anti cléricanes, influencés par les auteurs éclairés. A qui a profité la révolution? aux bourgeois de l’époque. C’est pour cela que finalement, il est reconnu que dans cette révolution la bourgeoisie a eu un rôle prépondérant et s’en est sortie avec une nouvelle classe de privilèges, une nouvelle noblesse mise en place par Buonaparte devenu Napoléon. Toute cette nouvelle société est décrite dans les romans de Victor Hugo, George Sand, Flaubert, Balzac avec sa célèbre « divine comédie ».
        le pauvre crève tellement de faim qu’il ne peut aller à l’école et apprendre à réléchir et réfléchir.
        Dans ce que j’ai découvert en Syrie au cours de mes voyages et par les syriens rencontrés, il n’y a pas cette misère. Il y a des pauvres. Mais ils reçoivent de l’aide. L’école est gratuite, les soins sont gratuits. Il y a même certains avantages fiscaux pour ceux qui ont des revenus faibles en fonction de leur situation. Et ceci quelque soit leurs origines. Tous sont égaux dans ces droits.
        C’est ce que j’ai constaté.

    • ourika dit :

      et comme dit Bassam Tahhan: des barbus sans moustache!

  3. vilistia dit :

    (09-08-2012) Syrie – Les otages iraniens, La France aide les groupes armés
    EN FRANCAIS
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hV987LOhoFs

  4. vilistia dit :

    Fonctionnaires de l’Etat syrien sur la ligne de mire des terroristes 08 08 12
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=af-JU7TKrnU

  5. vilistia dit :

    Ce sont les bédouins du Sinaï qui servent d’idiots utiles !

  6. hakim dit :

    Gouvernorats / Les services compétents ont traqué aujourd’hui un groupe terroriste armé près du rond-point de Chifaa dans le quartier de la nouvelle Alep et lui a infligé de lourdes pertes.

    Citant une source du gouvernorat, le correspondant de Sana a souligné que l’accrochage a fait nombre de tués et de blessés entre les terroristes.

    La même source a indiqué que les services compétents poursuivent la traque des groupes terroristes armés dans le quartier de baba al-Naïrab et la purification du quartier de Salaheddine des résidus des terroristes et des mercenaires.

    Toujours à Alep, les services compétents ont intercepté les groupes terroristes qui tentaient d’obliger les habitants de quitter leurs foyers dans la région de Boustan al-Bacha, faisant des tués et des blessés entre eux.

    Citée par le correspondant de Sana, une source officielle a affirmé que l’accrochage a fait des dizaines de tués et de blessés parmi les terroristes.

    Dans le cadre de leur traque des groupes terroristes, les forces armées sont entrées aujourd’hui aux quartiers de Bab al-Nasser, al-Sabe’bahrat, Bab Hanin, Bab al-Hadid et les marchés commerciaux dans la région.

    Le correspondant de Sana a indiqué que les habitants desdites régions ont salué l’armée et exprimé leur soutien à son opération destinée à purifier les quartiers des terroristes.

    A Hassaké, et suite à l’aide des habitants, les services compétents ont arrêté nombre de terroristes dans le quartier de Ghwayran et saisi une grande quantité d’armes et d’explosifs.

    Nos forces armées lancent une attaque écrasante contre les terroristes à Hreitane

    A Hreitane, des unités de l’armée ont lancé une attaque écrasante contre les groupes terroristes armés dans cette région, tuant et blessant un grand nombre de terroristes mercenaires.

    Une source du gouvernorat a indiqué que les forces de l’armée, en collaboration avec les services spéciaux, ont poursuivi la purification des quartiers de la ville d’Alep, affronté un groupe terroriste à Boustane al-Bacha, et tué un grand nombre d’eux, dont certains de nationalités libyenne, yéménite et afghane.

    Nos forces armées ont traqué aussi les résidus des groupes terroristes armés dans les régions de Maïsser et des logements de Hanano, tuant et blessant un grand nombre d’eux.

    D’autre part, nos forces armées se sont affrontées à un gang terroriste dans la zone Baba Nasser, où elles ont infligé de lourdes pertes dans les rangs des terroristes.

    A Hama, les services compétents ont traqué hier soir un groupe terroriste armé qui tentait d’agression les forces du maintien de l’ordre dans la région de Karkat au nord-est de la citadelle de Madiq, faisant de tués et de blessés parmi ses éléments.

    Avortement d’une tentative d’infiltration d’un groupe terroriste à partir du Liban vers la Syrie

    Les gardes des frontières ont déjoué aujourd’hui une tentative d’infiltration d’un groupe terroriste depuis les territoires libanais vers la Syrie dans le site de Noura dans les périphéries de Telkalakh (banlieue de Homs).

    Citant une source du gouvernorat, le correspondant de Sana a souligné que les gardes se sont affrontés avec le groupe terroriste et lui ont atteint directement. Nombre d’éléments du groupe ont pris la fuite vers les territoires libanais

    La même source a fait noter que cette tentative avait coïncidé avec l’affrontement des services compétents des gangs terroristes qui tentaient d’agresser les forces du maintien de l’ordre à Telkalakh.
    http://208.43.232.81/fra/338/2012/08/09/435556.htm

    • hakim dit :

      Une unité de nos forces armées a pris d’assaut un repaire d’un groupe terroriste près de l’hôtel Carlton à Alep, faisant des tués et des blessés parmi les terroristes

  7. Leboninformateur dit :

    @Louis

    La destruction de l’Egypte fait également partie du plan des atlanto-sionistes. L’objectif des comploteurs est de s’apppuyer sur les franges les plus extremistes des mouvements islamistes afin de susciter des affrontements inter-religieux dans le pays,notamment avec la minorité Copte

    Le nouveau Président Egyptien(qui semble être « un peu nationaliste » ainsi qu’une bonne partie la confrérie des Frères Musulmans qui accusé le Mossad d’être derrière les incidents dans le Sinai, ne pourront plus être instrumentalisés à souhait par le Qatar et l’Arabie Saoudite, comme c’est le cas actuellement. Il est donc fort probable qu’un rapprochement ait lieu entre le Caire et Damas au nom de lutte « antiterroriste », au plus grand dam des atlanto-sionistes

    • Amîn dit :

      @Leboninformateur
      J’aimerais sincèrement que vous ayez raison mais malheureusement, les frères musulmans sont une confrérie qui a fait allégeance dès, sa création, aux services secrets anglais puis américains : des alliées inconditionnels du bloc atlanto-sioniste ! Que ce soit en Tunisie, en Egypte, en Turquie ou ailleurs, les frères musulmans sont toujours les premiers à défendre les intérêts de l’OTAN. La Tunisie a été la première à expulser l’ambassadeur syriens, quant aux turques, pas besoin de commentaires… Comment cela pourrait-il changer ?
      Je lis beaucoup la presse tunisienne et tous les médias reprennent uniquement et intégralement pour leur rubrique « monde » les dépêches de l’AFP !!! On dirait que le pays a un ministre des affaires étrangères juif comme en France !

      • Avic dit :

        Si vous avez raison, les Frères Musulmans savent donc mieux que personne de quoi il retourne. Cela donnerait d’autant plus de poids à ce que dit Leboninformateur.

    • ourika dit :

      il faudra bien un moment que cette propagande prétendue « défense des droits de l’homme s’arrête » et que tous les pays de la Ligue Arabe s’aperçoivent qu’à avoir peur devant le président de cette ligue, également chef du Qatar et PDG du Qatari Investisment Authority dans les médias français et PSG, pour n’en citer que certains, ils risquent de perdre leur pays.
      Lorsqu’ils auront tous réagi, enfin, en faveur de leur réveil ou sortie de leur torpeur, je ne pense pas que le Qatar aura la vie facile avec ses voisins proche…et j’aimerais être petite souris pour savoir ce que vont devenir les accords franco-qatari( si je suis attaqué tu me défends et si tu es attaqué je te défends et en échange de cela j’achète chez toi avec le maximum d’avantages et privilèges, même si le peuple français se serre la ceinture pour payer la dette européenne)!

  8. vilistia dit :

    (08-08-2012) Libye – Le CNT,Un gouvernement comme en occident, c’est bien. EN FRANCAIS
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=qqr9ebVI3cY

  9. Frantz Fanon dit :

    Article très intéressant. En analysant la situation en Egypte et au Sinaï il faudrait peut-être prendre en considération aussi la rivalité entre les familles As-Saoud et Al-Thani, alliés les premiers aux groupes salafistes opposés à Morsi et les frères, et les deuxièmes supports du président egyptien. La guerre n’est pas seulement entre les héritiers des révolutions panarabistes et socialistes des années 1950 et les héritiers des régimes coloniaux de la première moitié du 20e siècle. Il y a aussi la guerre qui oppose ces derniers entre eux. Une guerre dont on ne parle que rarement, mais dont PressTv entre autres a donné des preuves irréfutables. Fondamentalisme light à la Qatar, et fondamentalisme hard à la Arabie ‘Saoudite’ (jusqu’à quand?).

    • joseph cotton dit :

      Il y a certainement anguille sous roche entre l’arabie seoudite et le Qatar dans l’affaire du Sinai.
      L’Arabie voit d’un tres mauvais oeil la montee des freres musulmans allies a la Turquie et au Qatar. En fait ils les detestent et s’en méfient voyant en eux un mouvement qui voudrait leur voler leur controle sur le monde musulman sunnite avec l’aide du Qatar et, oh horreur, des turcs.
      A défaut du candidat salafiste qui ne semblait pas assez populaire, l’Arabie soutenait le candidat libéral, ancien ministre de Mobarak.
      La victoire de Morsi a été celle du Qatar et de la Turquie.
      Il n’est pas surprenant que l’Arabie veuille maintenant miner le pouvoir des FM pour s’en débarrasser et placer a la tête de l’Egypte un libéral pro-USA qui ne remettra pas en question la proeminence de l’Arabie et le traité avec Israel.
      Les évènements dans le Sinai, financé par l’Arabie, si ils sont mal geres, risquent de couter la peau des freres musulmans et retablir une regime liberal pro-USA.
      En ce sens Israel suit la meme logique que l’Arabie et n’est pas étrangère à ces conflits dans le Sinai: Affaiblir ou éliminer les FM.

  10. Leboninformateur dit :

    @Amin

    La Confrérie des Frères Musulmans Egyptienne n’est pas monolithique. Il y a des éléments « patriotes » à l’intérieur de ce mouvement, un peu comme chez le Hamas Palestinien. Il est exact que cette Confrèrie a été une « création » des services secrets britanniques et qu’elle a souvent été utilisée contre les « nationalistes arabes ». Israel a fait la même chose dans les années 80 en « promouvant » le Hamas dans le territoires pour contrer l’influence de l’OLP.

    Cela étant dit une faction non-négigleable des Frères Musulmans est profondément « anti-sioniste »(donc anti-impérialiste) et sera contrainte de « calmer le jeu » avec Damas.

    Le fait que des voix au sein des Frères Musulmans Egyptiens accusent le Mossad d’être derrière les incidents du Sinai est une excellente chose et inquiète beaucoup à Washington.

    Les islamistes Egyptiens baignent dans un environnement culturel et politique où Israel ait perçu comme un ennemi historique, auquel on a livré bataille plusieurs fois et qui a humilié le pays, ce qui n’est pas le cas des islamistes Tunisiens

  11. Leboninformateur dit :

    La France Envoie des Soldats à la Frontière Jordanienne

    Pourquoi envoyer des « avions militaires » pour soigner des « réfugiers »?

    Ca sent le coup fourré, genre Rainbow Warrior

    En tous les cas Press TV, rapporte que la France déploit des soldats à la frontière pour « aider les réfugiés » (Source: http://presstv.com/detail/2012/08/09/255333/france-sends-troops-to-syria-border/)

    Ces soldats doivent à mon avis être des « conseillers militaires » chargés d’encadrer les mercenaires salafo-sionistes. La frontière Jordanienne est à 100km de la capitale Damas et il n’est pas impossible que les comploteurs tentent de rééditer le scénario d’Alep dans cette zone.

    Le Roi de Jordanie a accordé un entretien « super provocateur » à une chaîne de télévision américaine il y a quelques jours où il insulte le Président Syrien. Je ne serai donc pas étonné qu’il ait accepté que son territoire soit utilisé de manière « officielle » pour attaquer la Syrie

    La bonne nouvelle de la journée, c’est que les terroristes eux-mêmes affirment s’être retirés TOTALEMENT de Salah al-dine à Alep (http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-19192413)

    • ourika dit :

      pour cela je renvoie à la vidéo qui a été mise sur ce site et rapporte l’onterview de Bassam Tahhan avec Bourdin sur BFM où justement il
      donne son impression sur ces médecins militaires et non civils.

  12. freddy dit :

    je vois que Gaza est redevenue de fait une prison pour ses habitants. Poste frontière hermétiquement fermé et tunnels de contrebande/approvisionnement détruits.

    Et le président Morsi et avec lui les frères musulmans d’Égypte sont débarrassés du dossier Gaza voir Palestinien en enfermant les gazaouis à nouveau à double tour pour les laisser dépérir à petit feu.

    Cela fait suite à une belle opération Israelo-Egyptienne qui ne vise qu’à nous enfumer et qu’à cacher la réalité de la décision des frères musulmans Egyptiens d’abandonner la cause Palestinienne.

    C’est un scénario qui devait certainement être prévu depuis un moment.

  13. mensongeophobe dit :

    Ultra-libéralisme et politique de l’empire britannique = pléonasme !
    N’oublions pas qu’un empire divise pour régner.
    Depuis le démantèlement de l’empire Ottoman lors des accords de Sykes Picot en 1916, l’empire britannique n’a cessé de souffler sur les braises, laissant s’exciter ses pions, juifs, seigneurs du pétrole, intégristes douteux et autres partenaires ou idiots utiles.
    L’empire britannique a dû avancer masqué depuis les accords de Bretton Woods-1944.
    L’intention initiale de ces accords, voulue par Roosevelt, était, en s’appuyant sur un système monétaire établissant des parités FIXES entre les monnaies, d’appliquer au monde entier le système de crédit (anti-oligarchique par nature) qui avait permis aux USA de sortir du marasme post 1929.

    Puis Roosevelt est mort, en 1945, et l’empire britannique a pu continuer à piller le monde d’une autre façon : FMI, « arrangements » de type Iran 1953 avec Mossadegh, reléguant la voie vers le développement des peuples à un autre siècle, voie possible uniquement en passant à un autre système monétaire.

    Personnellement, plus je lis, plus je pense qu’il s’agit ici des vraie raisons qui expliquent la situation d’extrême pauvreté de bien des pays du sud …
    http://www.dailymotion.com/video/xrcm8r_discussion-entre-f-roosevelt-et-w-churchill-sur-l-empire-britannique_news?start=36

    Puis les taux fixes entre les monnaies ont sauté le 15 août 1971 : explosion des accords de Bretton Wood, et de la pensée et des projets à long terme

    Puis le Glass Steagall fut abrogé en 1999, cette loi de séparation stricte des établissements bancaires, qui a évité le pire pendant 66 ans … Les criminelles pyramides spéculatives d’argent toxique pouvaient enfin devenir le cauchemar de tous.

    Puis on nous annonce ( enfin on commence à reconnaître ou on a de plus en plus de mal à le cacher, je ne sais plus : ils en sont où, ils disent quoi la mainstream-presse- mon-c… ? ) que les too big to fail sont en faillite, càd.que l’empire britannique, pour faire court (!), est une pyramide de Ponzi : même si ça ne se voit pas encore bien, leur tune ne vaut rien, normal, ça fait 40 ans qu’ils ne créent aucune richesse en échange, le pillage monétariste étant un concept qu’ils ignorent en parole, mais pratiquent à merveille …

    Comme certains lecteurs l’ont parfois souligné, dans un tel état de déliquescence, l’empire britannique, avec sa farce monétariste, est foutu face aux monstres que constituent la Russie et la Chine, qui ont compris ce qu’est le développement, eux, en dépit de moultes considérations et problèmes à affronter.
    Je ne parle pas de la puissance militaire !
    Non : en terme d’économie physique, si les nations se défont du joug monétariste de cet empire, celui-ci n’est plus rien, et la Russie et la Chine auront, de fait, les moyens de leur faire fermer le clapet !

    La Syrie et plus généralement tout le Moyen Orient, se retrouvent au beau milieu de ce jeu hypocrite visant à déclencher une guerre car c’est la seule issue donnée à l’empire pour ne pas se réduire à néant.

    Courage courage au peuple syrien, qui paie, lui, de ses vies ce jeu odieux
    http://www.solidariteetprogres.org/La-strategie-britannique-en-Iran-Guerre-et-depopulation_08265
    http://www.solidariteetprogres.org/La-veritable-histoire-de-ce-qui-se-joue-en-Syrie_08973