• Actualité
  •  

La défection de Naouaf Farès semble inquiéter l'OSDH et le CNS d'avantage que le gouvernement syrien...   Eh bien, décidément, le crime est signé : Naouaf Farès, ambassadeur syrien à Bagdad, qui officialisait sa défection ce matin devant les caméras qataries d'al Jazeera, s'est bien réfugié au Qatar : la confirmation en a été faite par la télévision nationale irakienne, s'appuyant sur des informations du ministère irakien des Affaires étrangères. Il s'agit donc bien d'une opération, peut-être de longue haleine, menée [...]



Défection de Farès : une thèse abracadabrantesque de l’OSDH

Par Louis Denghien,



La défection de Naouaf Farès semble inquiéter l’OSDH et le CNS d’avantage que le gouvernement syrien…

 

Eh bien, décidément, le crime est signé : Naouaf Farès, ambassadeur syrien à Bagdad, qui officialisait sa défection ce matin devant les caméras qataries d’al Jazeera, s’est bien réfugié au Qatar : la confirmation en a été faite par la télévision nationale irakienne, s’appuyant sur des informations du ministère irakien des Affaires étrangères. Il s’agit donc bien d’une opération, peut-être de longue haleine, menée par l’émirat wahhabo-pétrolier, et d’une défection objectivement achetée. Car un opposant sincère au régime, même issu de celui-ci, un opposant patriote se serait quand même efforcé de ne pas s’exiler dans le pays le plus acharné à la subversion de la Syrie. Et il n’aurait pas tenu, sur la chaîne arabe n°1 de désinformation et de déstabilisation  qu’est al Jazeera les propos incendiaires que Farès a tenu.

Farès acheté ? Certainement mais par qui ?

Le curieux de l’affaire c’est que Farès, en poste à Bagdad depuis septembre 2008, et considéré par les opposants type CNS comme un « dur » du régime : il était en tous cas membre de longue date du Baas. L’AFP se fait l’écho de l’hostilité de certains milieux opposants vis-à-vis d’un homme qui a fait toutes ses classes dans les allées du pouvoir syrien, d’abord sous Hafez puis sous Bachar al-Assad. Farès a commencé en effet sa carrière au début des années 90 comme chef des services de sécurité pour le gouvernorat de Lattaquié avant de devenir carrément gouverneur de cette grande ville : un homme de confiance, un policier de formation, un dirigeant du Baas à qui on a naturellement confié le poste symboliquement et diplomatiquement important d’ambassadeur de Syrie en Irak, le premier après presque trente ans de brouille entre les deux pays.

Alors pourquoi un homme avec u tel profil a-t-il fait défection pour se réfugier au Qatar, ennemi d tout ce pourqUoi il avait apparemment travaillé toute sa vie? Eh bien l’AFP, à ce sujet, relaie une fois encore une thèse de l’OSDH. Selon son patron, l’imaginatif Rami Abdel Rahmane, Farès aurait été effectivement acheté, via le Qatar, par les « services de renseignement occidentaux » qui chercheraient, si l’on a bien compris Rahmane, à se constituer une équipe gouvernementale de rechange, anti-Bachar certes mais néanmoins issue du régime, considérée comme plus acceptable pour les Syriens – et pour les Russes -, et plus fiable en tous cas que les bras cassés du CNS. Le général dissident et ex-proche ami de Bachar, Manaf Tlass, serait aussi partie prenante de ce plan « diabolique » selon le patron de l’OSDH. L‘AFP se fait l’écho de soupçons identique émanant des habituels « militants » d’opposition contactés par téléphone ou s’exprimant sur internet.

Tout ça nous parait un rien fantasmagorique. Cette ébauche d’un « cabinet de défection », plus que de transition, sera évidemment rejetée par le pouvoir en place, mais aussi par le CNS et autres radicaux qui ne voudront pas se faire « squeezer » de la sorte. Néanmoins, Rahmane, lié au CNS et autres opposants radicaux des CLC, exprime peut-être une crainte sincère : celle de voir ses protecteurs occidentaux se lasser en effet des « loosers » du CNS, et rechercher avec les Russes sur leur dos – et accessoirement sur celui de Bachar  – un « petit arrangement entre amis ». Mais si l’on peut, pour une fois, rassurer R.A. Rahmane, nous ne croyons pas une seconde à ces subtiles combinazione, irréalistes car impossibles à mettre en oeuvre rapidement et « sans casse ». Et puis croit-on vraiment qu’un Poutine « échangera » l’actuel gouvernement avec une équipe de « déçus du bacharisme » à la fiabilité politique un rien douteuse ?

Et pendant ce temps-là, au Conseil de sécurité…

En tous cas, cette opération – car, vu la prise en charge complète de Farès par le Qatar, c’en est bien une – intervient à la veille de la discussion au Conseil de sécurité, d’une énième projet de résolution concocté par les Occidentaux et donnant dix jours aux autorités syriennes pour arrêter leurs opérations militaires et effectuer un retrait de leurs forces et armes lourdes des centres urbains, sous peine de nouvelles sanctions (économiques).

Naturellement, Damas ne déférera pas à ce nouvel ultimatum qui ne concerne pas les bandes armées. Et naturellement, la Russie et la Chine  feront subir à ce texte le sort des précédents de même genre : la poubelle, ou plutôt la corbeille de l’histoire diplomatique. Mais c’est toujours la même stratégie de harcèlement du gouvernement syrien et de ses alliés, le maintien par tous les moyens d’un climat permanent de crise et de tension autour de ce pays. Mais justement, les gouvernements syrien, russe et chinois ont montré qu’ils avaient les nerfs solides. Plus solides que ceux de Naouaf Farès, par exemple.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

63 commentaires à “Défection de Farès : une thèse abracadabrantesque de l’OSDH”

  1. ourika dit :

    cela me rappelle la réflexion de Bachar Al Assad à Kofi Annan: ce dernier aura beaucoup de difficultés pour trouver un représentant de- ou des oppositions- pour dialoguer avec le réprésentant de la Syrie pour la mise en place du programme des 6 points.
    Cette défection au Qatar rajoute une difficulté supplémentaire.
    la Syrie est très riche: un gouvernement issu de la volonté de son peuple, et beaucoup de petits gouvernements électrons instables style roitelets, non élus par le peuple mais imposés par les démocrates occidentaux.

  2. FRANCOSYRIEN dit :

    D’après le ministre des affaires étrangères irakien l’ambassadeur a passé,ces derniers mois,la plus part de son temps en dehors de l’Irak.

  3. joseph cotton dit :

    L’Orient le Jour:

    « Mais ce retournement de veste ne semble pas avoir convaincu les dissidents ni les militants des droits de l’Homme. « Je sais que cet homme est un criminel », a affirmé Rami Abdel Rahmane, chef de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

    « C’est assez similaire à l’histoire de Manaf Tlass. Si l’ambassadeur fait défection, il le fait par avidité du pouvoir car les services de renseignements occidentaux cherchent à sélectionner des personnalités qui pourront être utilisées pour la période transitoire ».

    Une opinion partagée par un militant de Hama se présentant sous le nom d’Abou Ghazi. « Les gens sont très méfiants sur les motivations qui l’ont poussé à déserter. Peut-être qu’au moment où la Russie est en train de changer doucement, la communauté internationale et le régime cherchent à mettre sur pied un gouvernement consensuel et cette défection s’incrit dans ce scénario ».

    « Mais, ajoute-t-il, nous voulons vivre dans une démocratie et dans un Etat de droit et vous ne pouvez pas les construire avec des gens qui ont tant de sang sur les mains et ont été si longtemps complices du régime ».

    Sur la page internet Tansiqiyat, qui regroupe l’opinion des militants sur le terrain, l’un d’eux accuse le fils de cet ex-ambassadeur, Barges, d’acheter des voitures luxueuses en Arabie Saoudite sans payer de taxes douanières en profitant de la position de son père et de les vendre à des prix exorbitants.

    Un autre qui se fait appeler « Golan First » ironise: « Demain on dira que c’est un honnête homme qui essayait de réformer la Syrie ».

    En revanche, sur le forum de sa tribu, Al Ouqaydate, on lui tresse des lauriers. « Il a excellé dans toutes ses fonctions, a reçu des récompenses car il a participé à l’instauration de la sécurité et de la loi dans le pays. Connu pour l’aide qu’il offre aux gens, il a honoré la tribu et est devenu un symbole dans la région de Deir Ezzor grâce à sa modestie et à son amour pour les gens ».

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Permettez-moi de me référer, en dehors de tout prosélytisme, au Nouveau Testament :

      Ils étaient douze.
      Un Juda a trahi, par cupidité. Puis qui a disparu de la Lumière.

      L’humanité a perdu un pitoyable personnage.
      Mais elle a gagné Paul, un immense apôtre, celui des gentils, qui a été envahi par la Lumière, sur le chemin de Damas.

      Un sur douze, cela fait 8,33 %.
      En Syrie, un sur douze, cela ferait 16 ambassadeurs, on n’en est pas là.

      Je dirai aux Syriens patriotes :

      Cet ambassadeur, Naouaf Farès, a trahi, en quittant le chemin de Damas, pour celui du Qatar.

      Dans l’Humanité, il y a le meilleur et le pire.

      Les traîtres recevront l’or de la félonie.
      Mais ils sont les perdants.
      Laissez donc les égoûts rejoindre leur mer morte.

      Mais, vous, tenez bon face aux Tartuffes.

      Vous êtes capables de miracles.

  4. Mohamed Ouadi dit :

    Dans un entretien de Jihad Maqdissi, le porte parole du ministère syrien des affaires étrngères , accordé à la chaîne Al Mayadeen et qui sera diffusé cet après-midi, les clefs de la solution de la crise syrienne, sont de 40% entre les mains des syriens, et 60% entre les mains des forces étrangères, qui financent arment et attaquent la Syrie par tous les moyens imaginables !

  5. Mohamed Ouadi dit :

    La Russie renouvelle son rejet du projet occidental !

    Selon les sources d’Al Mayadeen, l’Iran a adressé un message écrit à Poutine le mettant en garde contre toute discussion du devenir d’Al Assad, car ce sera tomber dans un piège qui va reproduire le scénario libyen et entraîner la région dans une grande catastrophe. !

  6. Aghiles Zitouni dit :

    En Algérie, pendant la décennie noire, plusieurs félons avaient lâchement désertés l’armée et les services secrets pour rallier le camp des défenseurs du terrorisme et la campagne de désinformation contre l’Etat algerien. Mais certains militaires avaient effectués de fausses défections et gagnant les maquis, faisant croire aux terroristes qu’ils étaient de nouveaux membres voulant se battre pour leur cause fanatique. Ces militaires qui ont infiltrés les groupes terroristes avaient donc signalés les zones d’implantation des terroristes, afin de permettre leur éradication. Afin de faire croire au pantin qatariotte que le « bonheur » des désertions va se poursuivre, certains militaires syriens doivent infiltrer les elements terroristes afin de les espionner et et les eliminer et contribuer à infliger ainsi une magistrale victoire finale contre les terroristes et leurs relais exterieurs wahabo-sionistes. Au plus vite, l’armée syrienne aura adopté cette stratégie piège, au plus vite, l’hydre terroriste sera definitivement neutralisé pour que la Syrie recouvre le chemin de la paix, sérénité et prospérité.

  7. L'étrangère dit :

    ASIE/SYRIE – Le Forum syrien des familles rejoint Mussalaha
    http://www.fides.org/aree/news/newsdet.php?idnews=33408&lan=fra

    Damas (Agence Fides) – Le Forum syrien des familles a adhéré au mouvement interreligieux Mussalaha (Réconciliation) qui travaille à la recherche d’une voie de dialogue inter syrien entre les parties au conflit civil actuel. Mussalaha entend démontrer qu’il existe une troisième voie possible, alternative à la guerre et aux armes, celle proposée par la société civile.
    Ainsi que cela a été indiqué à Fides, Salman Al Assaf Binari, fondateur du Forum qui réunit des figures influentes de la société syrienne, des clans et des différentes communautés autour des principes fondateurs et de la valeur de la famille, a noté l’urgence de « réconciliation, de fraternité, de loyauté et d’appartenance », exprimant son soutien à l’œuvre de réconciliation, de dialogue et à une ère de réformes. Khalil Noè, Président du Comité exécutif du Forum, a déclaré que Mussalaha « montre une série d’indices importants quant à la santé de la société syrienne. Dans un premier temps, l’unité du peuple syrien qui constitue une seule famille, puis l’engagement commun contre le sectarisme et la violence, ensuite la conscience et la volonté de s’asseoir autour d’une table pour dialoguer. Ce sont – a-t-il dit – des facteurs permettant d’obtenir une sortie de crise ».
    Du Forum font également partie des personnalités religieuses. Le Père Gabriel Khajo a insisté sur le besoin de pardon et d’amour, rappelant que l’être humain est la pierre d’angle de la société et que la famille est la principale source d’éducation. Le Père Hermes Shiba, vicaire patriarcal de l’antique Eglise assyrienne, a élevé une prière affligée « afin que Dieu entoure ce Forum de Son Esprit d’amour, de réconciliation et de paix » déclarant que « Dieu nous a créés pour vivre en paix et dans la sécurité. La paix génère l’amour : aimons-nous les uns les autres et aimons notre pays ».
    Des comités locaux de Mussalaha sont présents dans les provinces de Daraa, Deir Ezzor, Idleb, Hama et Homs et ont commencé à obtenir les premiers résultats positifs, s’attirant les sympathies du gouvernement comme de l’opposition. Récemment, plus de 800 personnalités syriennes se sont retrouvées à Deir Zor, en province d’Hassaké, pour affirmer que la seule porte de sortie à la crise était le dialogue interne et une action non violente. (PA) (Agence Fides 11/07/2012)

  8. vilistia dit :

    Le Journal de Syrie 12 Juillet 2012. Manœuvres forze missilistiche,détruisent deux bateaux arme.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=s_7CPBUFR8U

  9. En passant dit :

    Bonjour,

    Hypothèse. Tous ces assassinats « ciblés » (pour reprendre la terminologie en vogue chez les assassins au prix Nobel)de personalités syriennens n’ont pas pu se produire sans d’importantes complicités intérieures. Idem pour ces bandes qui circulent décidément bien librement à l’intérieur d’un pays moderne. Il n’est pas exclu que ces déféction soient des exfiltrations. Ainsi, chacun retournerait à son protecteur et obligé.

    Toutes mes félicitations et mes encouragements pour votre travail sur ce site indispensable.

  10. vilistia dit :

    NOTE D’ACTUALITÉ N°278
    SYRIE : ASSASSINAT D’UN CADRE DU HAMAS
    http://goo.gl/IvEs9

    • Marie-Christine dit :

      Très choquant cet article, qui accuse « par déduction », sans aucune preuve bien entendu, les « chahibas » (j’espère que je ne me suis pas trompée pour l’écrire, pas sûr du tout) du régime d’avoir perprétré ce crime assez terrible avec tortures, puis carbonisation du cadavre et incendie de la maison, car dit benoîtement l’auteur : »C’est leurs méthodes ». Ah oui ! et depuis quand ? Par contre cela ressemble furieusement aux méthodes des AllahAkbarassassins que nous ne connaissons, hélas que trop !!! (« l’opposition » n’est pas mentionnée une seule fois dans l’article)
      Et pourquoi le régime, selon ce fin déducteur, aurait-il assassiné ce cadre du Hamas qui se serait opposé à Mechaal et a refusé de quitter la Syrie, mais, pour punir le Hamas de son ingratitude envers Bachar voyons : c’est tout simple, il fallait juste y penser !! Sauf que, (à supposer seulement que ce soit des méthodes du régime), assassiner pour ce faire un cadre du Hamas qui justement s’était opposé à la ligne de Mechaal et certainement était en divergence avec son parti sur la question de la Syrie est proprement invraisemblable et irait totalement à l’encontre de son intérêt !!!
      vilistia, cet article est proprement scandaleux, non seulement complètement tendancieux dans ses analyses, mais résolument diffamatoire ! C’est un article de propagande d’un ami des bandes de tueurs wahhabistes !!
      C’est nauséabond : est-ce une erreur de votre part de l’avoir posté ? Si oui, une grosse erreur !!!

  11. atsekoe dit :

    qu’ils partent … ces deserteurs sont des lâches qui n’ont concience que de remplir leur ventre avec les petro-dollars souillés par le sang du vaillant peuple syrien qui continu avec bravoure de resister à la soit disante communauté internationnale dont l’objectif est de piller la syrie….

  12. Cécilia dit :

    L’état et les « aveux » du général, Monir Chalabyeh enlevé à Damas par l’ASL :

    - traces des coups et blessures au visages.
    - mains attachées.
    - manche de sa chemise déchirée.

    La personne qui l’interroge le traite de tous les mots vulgaire et insultes même quand il nie de donner des ordres pour tirer sur les manifestants ou qu’il adore Bachar au lieu de Dieu, il répète inlassablement sa version : « pas d’ordre pour tirer contre les manifestation », « J’atteste qu’il n’y a qu’un seul Dieu, Allah, et que Mahomet est son prophète ».
    Le pauvre général a été obligé de se présenter en tant qu’alaouite alors qu’en Syrie, jamais auparavant on s’identifie selon sa confession. L’affaire est doublement grave s’agissant d’un militaire :

    http://www.youtube.com/watch?v=zycH8_eU2kI&feature=relmfu

  13. Tarico dit :

    J’espère que le nouvel ambassadeur pourra rapidement monter une opération militaire conjointe pour prendre les insurgés en tenaille sur l’Euphrate.
    Quel plus beau cadeau d’adieu aux américains qui s’apprêtent à quitter l’Irak !

  14. Kinan dit :

    Quelques articles récents rompent, chacun dans leur style, avec la doxa médiatique. Quelques unes de ces pépites de vérité que nous sommes habitués à chercher depuis plus d’un an, dans le torrent boueux des récits journalistiques occidentaux :

    * sur le site de Marianne, Pierre Lévy, « blogueur associé, manifestement de tendance « souverainiste » développe un point de vue que ne renierait pas les rédacteurs d’Infosyrie dans un article intitulé « Syrie, l’incroyable aveu de Laurent Fabius » :
    http://www.marianne2.fr/Syrie-l-incroyable-aveu-de-Laurent-Fabius_a220615.html

    * dans The Guardian, Jonathan Steele dans un article intitulé « le verrou syrien ne peut-être cassé que par un embargo sur les armes » essaie de dresser les conditions nécessaires à une fin de la violence en Syrie. Steele perçoit le blocage actuel sur la Syrie comme la conséquence de la perception qu’ont chacun des protagonistes syriens (le régime et l’opposition radicale) de pouvoir l’emporter militairement et du fait que l’Occident et la Russie s’affrontent sur la Syrie. Steele dénonce par ailleurs l’hypocrisie occidentale consistant à prétendre appuyer le plan Annan tout en favorisant l’arrivée d’armes en Syrie. Il plaide pour un double embargo (russe sur les armes au régime et occidentalo-golfique sur les armes aux rebelles), appelle à appuyer sérieusement le plan Annan plutôt que de miser sur l’issue victorieuse d’une guerre civile totale :
    http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/jul/09/syria-arms-embargo-civil-war

  15. vilistia dit :

    Syrie : Les puissances étrangères ont déjà décidé du successeur d’El-Assad

    Selon les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, les grandes puissances préparent déjà l’après El Assad. Elles ont même réfléchie à trouver un successeur au président syrien, au mépris de la souveraineté du peuple.

    Le ministre français des Affaires étrangères assume un soutien officiel à la rébellion, confirmant en la matière la parfaite continuité entre les deux locataires successifs de l’Elysée. Mais Laurent Fabius ne s’en tient pas là. Appelant à ce que «le tyran (soit) dégagé au plus tôt», il a précisé au micro de France Inter : «un pouvoir doit avoir un successeur ; donc il y a des discussions très précises et très difficiles».
    On se frotte les yeux : pour la première fois ouvertement, un responsable avoue que les grandes puissances entendent non seulement abattre un régime, mais choisir qui le remplacera.
    Le plus extraordinaire est qu’une telle déclaration soit passée quasiment inaperçue, comme s’il s’agissait d’une chose finalement très naturelle.

    Source : Marianne2 / Bastille République Nations

  16. Mohamed Ouadi dit :

    Comme c’est désormais le cas à chaque réunion du Conseil de Sécurité, les terroristes commettent des massacres pour influer sur le cours des débats, et cette fois à l’encontre des habitants de Tremsé à rif de Hama … Les forces de sécurité ont répondu aux appels de détresse des habitants et ont eu raison de nombreux terroristes, et ont déploré trois victimes dans leurs rangs ! Le bilan définitif n’est pas encore annoncé …. !

    • Mohamed Ouadi dit :

      La TV syrienne annonce que les forces de sécurité ont arrêtés des terroristes parmi ceux qui ont tiré sur les habitants de tremsé et ont saisi les armes qui étaient en leur possession, dont des fusils mitrailleurs et des armes israéliennes … !

    • Mohamed Ouadi dit :

      Les martyrs de Tarmissé acclamés par les habitants début 2012, qualifiés hier d’esclaves du régime par l’opposition terroriste, et aujourd’hui de martyrs de la liberté !!! Ils assassinent et font de leurs victimes des martyrs de la « évolution » :
      http://www.youtube.com/watch?v=eSF4iOjAvMY&feature=youtu.be

      • Mohamed Ouadi dit :

        Rectification :
        Les martyrs de Tarmissé, habitants qui acclamaient l’armée arabe syrienne, début 2012, et qui étaient accusés d’être des esclaves du régime, hier, et qui sont devenus victimes de la « évolution », aujourd’hui !!!

      • Mohamed Ouadi dit :

        Mais pourquoi les massacres n’atteignent que les habitants qui sont des partisans du régime, et surviennent à l’occasion des réunions onusiennes sur la Syrie ?

        • touri dit :

          Ils sont bêtes ces « Syriens » qui persistent à commettre des massacres à la veille de chaque réunion du C.S de l´ONU. Ne pourraient-ils pas patienter quelques heures avant de s´adonner à leurs méfaits, d´autant que le décalage horaire s´y prête ?…

      • Mohamed Ouadi dit :

        Vidéo des morts (terroristes (?!) probablement passés pour des martyrs) de la localité de Tremsé, à rif de Hama, le 12 juillet 2012, mise en ligne sur Dailymotion, par syriatruth :
        http://cort.as/2Dbl

        Selon le site syriatruth.org, il s’agit d’une véritable bataille entre deux parties militaires, contrairement à ce que les médias du golfs ont avancé, se basant sur les « commissions de coordinations locales », et l’ « union des coordinations » et le CN et autres qui ont déclarés que des services du pouvoir ont commis un massacre qui a fait plus de 220 martyrs parmi les civils, dont un grand nombre d’enfants et de femmes, et la destruction de 55 maisons sur la tête de leurs occupants, selon la déclaration du CNS.
        La localité de Tremsé se trouve à 5km au nord ouest de la localité de Mehradé et à 25 Km au nord ouest de Hama.
        Selon les sources des centaines d’hommes armés ont attaqué les habitants pour se venger d’eux, pour leur soutien au régime.
        Les forces de l’ordre sont venus à la rescousse des habitants et suite à des combats des dizaines de terroristes ont été tués, d’autres sont arrêtés, et des armes ont été saisis. Trois morts des forces du pouvoir.
        La vidéo montre des personnes barbues membres des terroristes abattus …

    • Mohamed Ouadi dit :

      Source médiatique : Les médias sanguinaires massacre en collaboration avec les terroristes, les habitants d’al-Treimseh

      12 Juil 2012

      Damas / Une source médiatique a indiqué que les chaînes médiatiques sanguinaires, en partenariat avec les groupes terroristes armés, ont commis un massacre contre les habitants du village d’al-Treimseh dans la banlieue de Hama, dans le cadre de leurs tentatives de mobiliser l’opinion public contre la Syrie et son peuple et d’interpeler une ingérence étrangère à la veille de la tenue d’une réunion du Conseil de sécurité.

      La source a ajouté que les chaînes médiatiques sanglantes avaient mobilisé leurs outils du Conseil d’Istanbul pour investir le sang des Syriens innocents tués par balles de ces groupes terroristes armés au village.

      La Source a fait noter que lesdits outils étaient disposés depuis Istanbul, Paris, Londres, Bruxelles et Berlin et autres, à inciter contre la Syrie et à investir le sang des Syriens comme s’ils connaissaient auparavant que les terroristes tiraient sur les civils au village précité.

      « La Phobie de la chute du complot tramé contre la Syrie a atteint ces chaînes sionistes partenaires à l’agression contre le peuple syrien d’un état hystérique, ce qu’ils avaient poussé à diffuser des nouvelles falsifiées et dépourvues de tout fondement sur nombre de régions en Syrie », a-t-il souligné.

      La source a fait savoir que ces nouvelles sont dépourvues de tout fondement, faisant noter que les services compétents, en collaboration avec les habitants du village, avaient mis en échec de nouveau les tentatives des terroristes d’exécuter les ordres du Conseil d’Istanbul et de son bureau militaire avant la tenue, vendredi, d’une réunion du Conseil de sécurité.

      A. Chatta
      http://www.sana.sy/fra/51/2012/07/12/431205.htm

    • Mohamed Ouadi dit :

      Accrochages avec des terroristes à Trimsa à Hama en leur infligeant d’énormes pertes

      12 Juil 2012

      Hama / Les services spécialisés se sont accrochés aujourd’hui avec des groupes terroristes dans la localité de Trimsa à la banlieue de Hama, leur infligeant d’énormes pertes et l’arrestation d’autres, alors que les services déplorent la perte de 3 agents.

      Les services ont pu récupérer les armes des terroristes.

      D’autre part, à Deir-Ez-Zor, les services en question dans ce gouvernorat se sont aussi accrochés avec des terroristes armés qui étaient à bord de trois vedettes en provenance des territoires irakiens suivant le fleuve de l’Euphrate, plus précisément à proximité d’al-Baghouz, chargées d’armes à destination des gangs terroristes dans la région.

      Une source au gouvernorat a précisé que l’accrochage a causé la destruction des vedettes en question et la liquidation de leurs occupants.

      Les services compétents détruisent deux bateaux dont les terroristes se servaient pour acheminer armes à al-Qseir

      Homs / Les services compétents se sont accrochés avec nombre de terroristes à bord de deux bateaux au lac de Qattineh à Homs utilisés pour acheminer l’arme et les munitions aux groupes terroristes aux villages d’al-Qusseir.

      Une source au gouvernorat a fait savoir que les services compétents avaient détruit les deux bateaux avec les terroristes qui étaient à son bord.

      Toujours à Homs, les services compétents se sont accrochés avec un gang terroriste dans le quartier d’al-Qoussour, causant de lourdes pertes dans les rangs des terroristes.

      Une source au gouvernement a souligné au correspondant de Sana que l’accrochage a fait nombre de tués parmi les terroristes, dont Amar Hamadi, Omer al-Ghamtawi et Mouhand al-Khatib.

      D’après la source, les terroristes tentaient de fuir en voiture alors que les services compétents l’ont détruit.

      A Idleb, les éléments de génie ont désamorcé trois engins explosifs sur la route Idleb-Ariha.

      Une source du gouvernorat a souligné au correspondant de Sana que les engins, de 100 kg chacun, visaient les citoyens et les forces du maintien de l’ordre.

      D’après la source, les services compétents ont arrêté les deux terroristes, Mohammad et Mahmoud Za’eb alors qu’ils plantaient les engins en question.

      Par ailleurs, les services compétents se sont accrochés avec un groupe terroriste qui agressait les forces du maintien de l’ordre au carrefour de Kafr Najd (Ariha), lui infligeant de pertes considérables et confisquant ses armes.

      Les services compétents traquent des terroristes dans la localité de Rabi’a, banlieue de Lattaquié

      Les services compétents ont traqué aujourd’hui des groupes terroristes armés dans la localité de Rabi’a, banlieue de Lattaquié.

      Une source a indiqué que des accrochages avaient opposé les services compétents aux terroristes qu’ils ont infligés de grandes pertes.

      « Des quantités d’armes et de munitions qui étaient en possession des terroristes ont été saisies », a poursuivi la source, ajoutant que nombre de terroristes avaient pris la fuite vers les frontières turques.

      Les agents du commissariat de police de Khabab dans la banlieue de Daraa s’accrochent avec des terroristes qui barraient l’autoroute

      Les agents du commissariat de police de Khabab dans la banlieue de Daraa se sont accrochés hier avec un groupe terroriste armé qui barrait l’autoroute et volait les véhicules qui y passaient.

      Une source au gouvernorat a fait noter que l’accrochage avec le groupe terroriste a fait trois tués parmi ses éléments et causé l’arrestation d’autres.

      Bulletin français
      http://www.sana.sy/fra/338/2012/07/12/431031.htm

  17. tarek dit :

    Louis, c’est la fin de votre rêve. Vous pensez vraiment que le régime syrien peut durer longtemps comme ça ? Ben non, il va finir par tomber, par usure.

    • Louis Denghien dit :

      Attention Tarek, on entend vos cheveux tomber ! Vous serez chauve quand Bachar partira. Et vous serez toujours un pauvre valet de l’Amérique, un figurant arabe pour film de BHL…

      L.D. & Infosyrie

      • tarek dit :

        Je ne pense pas, c’est vous qui vivez dans un fils, le film où ont peut toujours résister même si on a plus aucun amis.

      • tarek dit :

        Et de toute façon, les fuites wiki démontrent que ce sont les américains qui suggèrent de faire la guerre-web à l’opposition environ 3 mois après le début du conflit. Infosyrie a été imaginé par les américains dans l’ombre non-avoué. Les sionistes.

        • Louis Denghien dit :

          Et moi-même je l’avoue, je suis un agent dormant de la CIA !

          L.D. & Infosyrie

        • Cécilia dit :

          « Infosyrie a été imaginé par les américains dans l’ombre non-avoué. Les sionistes. »

          Je commence à vous trouver, cher tarek, intéressent ! Vous en connaissez de choses.
          A votre avis, Cécilia a été endoctrinée dans quel laboratoire ?
          Rassurez-vous, pour moi, toute théorie est digne de réflexion.

      • joseph cotton dit :

        En 2014, il y aura un certainement un changememnt dans
        le gouvernement Syrien.

      • joska dit :

        Non, Louis tarek ne pourra tourner dans un des films de BHL car trop mauvais figurant

    • Cécilia dit :

      Attention tarek, cela sera possible lorsque les poules auront des dents !
      Attendons donc !

    • joska dit :

      Tarek le taré, de quel rêve parles-tu à notre AMI LOUIS? Jusqu’à preuve du contraire, tes amis se font démontés, arrêtés avec des prises d’armes d’origine israéliennes et tu viens, espèce d’abruti, nous parler de la chute de Bashar? Dans tes rêves, peut-être mais le cauchemar qui s’en suit sera pour les traîtres de ton genre! Tu as remporté le pompon de la connerie et la palme de l’imbécillité sans pareil! Mais l’âne qui erre dans le désert arride ne peut que s’en prendre à lui, car sa pensée l’a éclairé vers le tunnel de la déroute que tu vas connaître sous peu! ALLAH AKBAR, HANZIR! DIEU PROTÈGE LA SYRIE DES TRAÎTRES ET ENNEMIS DE LA SYRIE! RETOURNE TOI A CHAQUE PAS QUE TU FERAS, UN DE TES ENNEMIS TE SURVEILLE, VIVE BASHAR! Louis faites moi plaisir, bloquez ce parasite

    • Marie-Christine dit :

      Vous pensez que vos amis terroriste sont des termites et le régime syrien un meuble en bois qu’ils peuvent « manger » de l’intérieur, jusqu’à ce qu’il s’écroule, faute de substance ? Eh bien non, voyez-vous, cher ami, ce n’est pas tout à fait cela…

  18. Cécilia dit :

    Massacre terrible dans Tremsah dans le gouvernorat de Hama pour accuser l’armée.
    Je n’ai pas encore un lien pour le moment, toutefois, je le posterai une fois arrivé.

  19. Mohamed Ouadi dit :

    Vives critiques d’Erdogan contre les médias et les journalistes turcs qui contredisent sa version de la descente de l’avion F4 turc par la DCA syrienne.
    C’est à peine s’il n’accuse pas ces contradicteurs de « CHABIHAS », (l’expression est de moi, mais c’est tout comme), Assadistes. Ils les accusent toutefois de comploter contre LUI = la Turquie, et de croire plutôt les dires d’Al Assad et le journal Wall Street, plus qu’ils ne le croient LUI et son ministre des affaires étrangères … :
    http://www.youtube.com/watch?v=fADx9ZHpYLg

  20. Maurcich dit :

    La Grande Armée Syrienne en ordre de marche, tremblez rats !

    http://www.youtube.com/watch?v=6OQ3j-oVbf4&feature=plcp

  21. Cécilia dit :

    Selon les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, les grandes puissances préparent déjà l’après El Assad. Elles ont même réfléchie à trouver un successeur au président syrien, au mépris de la souveraineté du peuple. Pierre Levy «se frotte les yeux».

    Chaussures, bagages et valises de luxe. Voilà quelques-uns des articles que les Vingt-sept ont placés sous embargo à travers la énième vague de sanctions contre Damas. On aurait presque envie d’en rire (on avait en effet cru comprendre que les dirigeants européens souhaitaient la fuite du président syrien) si la situation n’était si tragique. Cette énumération surréaliste (figurent également cigares, caviar, eau de vie et bijoux…) illustre l’insondable suffisance qui domine à Bruxelles, où l’on semble considérer Bachar el-Assad comme une marionnette s’accrochant au pouvoir pour le plaisir de «massacrer son propre peuple» entre deux orgies.

    En tout cas, on peut être rassuré sur un point : la propagande de guerre n’a rien perdu de son allant. Ainsi la BBC (modèle de rigueur journalistique, dit-on) a-t-elle mis à la une de son site la photo d’un massacre syrien… prise quelques années plus tôt en Irak. Quant à la tuerie d’Houla – des familles entières achevées à l’arme blanche – qui a été présentée comme un «tournant dans l’horreur», ses auteurs ne semblent pas être les affidés du président, mais bien ses adversaires armés ; c’est en tout cas ce qu’indiquent les indices et témoignages recueillis par un reporter chevronné, et publiés dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung , qui ne passe pas pour être un suppôt du président Assad.

    Le régime de ce dernier serait-il alors blanc comme neige ? Certes non. Mais cela est l’affaire du peuple syrien, qui semble loin d’être majoritairement acquis à l’opposition. En réalité, les souffrances de celui-ci sont bien la dernière des préoccupations des chancelleries : celles-ci tentent de déstabiliser la Syrie afin d’affaiblir l’Iran, contre qui l’étranglement économique vient de monter d’un cran. Pour l’heure, une intervention armée directe n’est pas à l’ordre du jour : Moscou et Pékin semblent cette fois décidés à garantir le principe de non-ingérence, seul fondement d’un ordre international qui ne soit pas la loi du plus fort. Et quand bien même ce verrou sauterait, il n’est pas certain qu’une invasion soit envisagée avec enthousiasme par les alliés atlantiques, tant le terrain est miné. Ce qui n’empêche nullement les livraisons d’armes occidentales, ainsi que la présence de forces spéciales (notamment sous couvert qatari et saoudien) aidant les rebelles armés, qui multiplient les attentats.

    «Un pouvoir doit avoir un successeur»

    Le ministre français des Affaires étrangères assume un soutien officiel à la rébellion, confirmant en la matière la parfaite continuité entre les deux locataires successifs de l’Elysée. Mais Laurent Fabius ne s’en tient pas là. Appelant à ce que «le tyran (soit) dégagé au plus tôt», il a précisé au micro de France Inter : «un pouvoir doit avoir un successeur ; donc il y a des discussions très précises et très difficiles». On se frotte les yeux : pour la première fois ouvertement, un responsable avoue que les grandes puissances entendent non seulement abattre un régime, mais choisir qui le remplacera. Le plus extraordinaire est qu’une telle déclaration soit passée quasiment inaperçue, comme s’il s’agissait d’une chose finalement très naturelle.

    Après tout, n’étaient-ce pas déjà Bruxelles, Berlin et Paris qui avaient organisé la mise à pied de l’Italien Berlusconi et du Grec Papandréou, puis nommément introduit leurs successeurs ? Plus discrètement, un double règlement européen (baptisé «pack de deux») est actuellement en discussion entre le Conseil et le parlement européens, qui permettrait de placer directement sous tutelle (et sans son aval) un pays qui se montrerait incapable d’«assainir» suffisamment ses finances publiques. La banalisation, en quelque sorte, de l’expropriation politique que subissent Grecs, Portugais et Irlandais.

    La raison d’être des empires a toujours été d’imposer leurs choix. En cette ère postmoderne, les armes, selon les circonstances, sont celles des services spéciaux ou de l’Otan ; ou bien de la BCE, de la Commission et du FMI.

    On n’en a décidément pas fini avec les derniers des Troïkans.

    http://www.marianne2.fr/Syrie-l-incroyable-aveu-de-Laurent-Fabius_a220615.html

  22. OMAR-TUNISIE dit :

    Honte à vous de combattre les aspirations du peuple syrien. Ce faisant , vous combattez l’humanité toute entière. Néanmoins il n’est jamais trop tard pour se repentir. Bien à vous.

    • Cécilia dit :

      OMAR-TUNISIE

      Occupez-vous de votre pays au lieu d’endoctriner des pauvres jeunes tunisiens à venir faire le jihad en Syrie.

      NON, nous combattons pas l’humanité entière comme vous dite, mais seulement, un peu que la moitié et très exactement l’axe du Mal, l’impérialisme et le sionisme américain, des anciens colonisateurs avec les pays wahhabites, collectionneurs de dollars et de femmes d’autre âge.

      A méditer, pauvre arabe, depuis quand l’Amérique aime les Arabes ?

  23. joseph cotton dit :

    Je pense que la Russie va utiliser le Conseil de Sécurité pour faire adopter la reconnaisance officielle et astreignante du plan Annan qui ne reconnait pas la démission de Bashar Al Assad et exige un dialogue avec le régime, une fois le cessez-le-feu établi.
    Les Russes profiront pour y incluse une cause demandant un arrêt total et immédiat des livraison d’armes aux rebelles, s’étant eux-mêmes offerts à ne plus livrer d’armes au gouvernement Syrien pour donner l’exemple.
    Ils demanderont surtout des mécanismes de surveillance des frontières turque, jordannienne,irakienne et libanaise des envois d’armes.
    La Turquie et le Liban sont déjà en train de surveiller mieux leurs frontières et le SAL aura de plus en plus de difficultés à s’approvionner en armes. Ils s’en plaignent deja. Le Qatar risque de se faire prendre la main dans le sac si ils ne respectent pas la résolution qui est astreignante pour tous les membres de l’ONU.
    L’opposition déjà très affaiblie politiquement se verra affaiblie militairement et opposera moins d’arrogance et de résistance au dialogue sans conditions proné par le Plan Annan.
    Si ils parviennent à y inclure ces clauses, les Russes n’opposeront pas leur veto, ils s’abstiendront et tout le monde criera victoire.
    La suite sera entre les mains de Annan et de l’ONU.

  24. vilistia dit :

    13.07.2012

    Radio Iran, interview le 12 juillet 2012 de Thierry Meyssan, écrivain journaliste, à propos de la situation de guerre qui menace la Syrie depuis des mois.
    Th. Meyssan réexplique que depuis le début les Occidentaux cherchent par tout moyen à renverser le régime de Damas quand dans le même temps les Russes
    cherchent une solution negociée permettant d’éviter la guerre civile.

    Les Occidentaux ne veulent pas d’observateurs sur place en Syrie car ceux-ci donneraient raison au gouvernement syrien qui répète que les exactions sont le fait de mercenaires étrangers, ils constateraient également que seules les forces fidèles au régime respectent le cessez-le-feu.
    VOIR VIDEO :

    http://www.dailymotion.com/video/xs4ni1_irib-2012-7-12-t-meyssan-sur-la-menace-de-guerre-en-syrie_news

  25. Jabril dit :

    La raison la plus probable de cet «achat» est que le régime syrien va tomber dans les prochaines semaines, voir peut-être avant la fin de l’année. La Russie n’est plus avec le régime syrien. La semaine passée, elle est entré dans le commerce mondiale et la raison la plus probante est que la Russie a changé son fusil d’épaule avec la Syrie. Les jours du régime syrien sont compté.

    • Louis Denghien dit :

      Combien de jours, cher Jabril ? Vingt, dix, deux ? Il faudrait que nous sachions, pour prendre nos dispositions !

      L.D. & Infosyrie

    • Loubnan dit :

      Jabril,

      Je pense que la Russie ne soutient pas le président mais s’oppose aux résolutions occidentales pour préserver les structures importantes de l’état syrien afin d’éviter le chaos et une guerre civile entre les syriens (notamment l’armée qui demain aura son mot à dire avec ou sans Bachar Al-Assad). Je pense également que même Bachar Al-Assad pense sincèrement à quitter le pouvoir. Ceci dit, il le quittera une fois la Syrie stabilisée et surtout une fois les bandes armées neutralisées. On le ressent depuis quelques semaines cette réelle volonté de changement en Syrie de la part des autorités actuelles. Il faut rappeler que lorsque le président Al-Assad est venu a pouvoir (un peu par la force. C’est son frère mort dans un accident de voiture qui était le préféré du père), ce dernier a hérité de structures étatiques « lourdes » et surtout des membres extrêmement conservateurs issus de la garde rapprochée du père. Les russes connaissent parfaitement la situation politique actuelle de la Syrie. La résistance russe es légitime et je pense que Al-Assad quittera le pouvoir dans un avenir + ou – proche. Cela se fera lorsque l’armée syrienne reprendre le contrôle totale de la Syrie et permettra la sécurité à l’ensemble des syriens. Ceci dit la fin de Al-Assad ne veut pas dire l’Échec des Russes ni la victoire du Qatar. Des éléments proches de Al-Assad resteront aux postes clés jusqu’à l’organisation d’élections présidentielles qui permettront de mettre en évidence le refus par la majorité écrasante des syriens des islamistes made in US/OTAN/CIA (un peu comme en Libye ou les élections sont un échec important des islamistes. Ceci malgré l’abstention des pro-Kadhafi qui sont très très nombreux en Libye).

    • Cécilia dit :

      La Russie n’a jamais dit qu’elle soutient le « régime » cher Jabril.
      Il faut apprendre à bien lire les journaux et à écouter les discours à moins que vous lisez et écoutez toujours la même source. VARIEZ vos lectures par vous-même. Les journalistes en France ne font que prendre leur désir pour une réalité et combien de fois les Russes ont été obligés de corriger et démentir tels propos ?

      Les Russes défendent la souveraineté de la Syrie, c’est aux Syriens seuls de décider de leur avenir alors que l’Empire met son nez partout.

      Quant aux « jours du régime sont comptés », c’est de la vieille chanson, aucune raison pour que le régime. Il a le soutien au moins de la moitié de la population plus les Russes, les chinois et les BRICS. Pourquoi tombera-t-il donc?

  26. touri dit :

    Ci-joint un commentaire lu sur le figaro.fr et signé par Hop-lint

    Comme c’est curieux, dès qu’un projet de résolution à l’ONU est discuté, l’opposition nous sort un massacre… C’est devenu une habitude. Au fait la presse française qui avait joué à plein quand le massacre de Houla a été annoncé pour le coller sur le dos de l’armée, est devenue bien muette sur le sujet depuis que éléments concordants permettent de conclure qu’il a été commis par les jihadistes de l’opposition et s’est bien gardée de relayer l’article de la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui le démontre (traduction et lien vers l’article ici, pour mémoire: http://blogs.mediapart.fr/blog/valentin-perez/180612/le-frankfurter-allgemeine-zeitung-confirme-les-rebelles-sont-respons?onglet=). Un bon vieux procédé de manipulation qui a déjà fait ses preuves à Timisoara et au Kosovo (Racak).
    Nos politiques irresponsables qui jouent avec les émotions des populations pour mieux les manipuler ont donné un très mauvais signal à l’opposition avec leurs réactions hystériques suite à l’affaire de Houla et surtout en votant un texte à l’ONU sur ce massacre. C’était un blanc-seing donné aux jihadistes pour s’enfoncer dans la barbarie et l’horreur avant chaque réunion internationale importante pour faire pression sur elle. Le pire, c’est que les opinions publiques occidentales marchent encore dans ces combines (on annonce un massacre en Syrie et 5-6% de personnes en plus sont favorables pour y aller faire la guerre) et sont toujours aussi incapables de prendre du recul par rapport aux événements et d’exiger de leurs dirigeants de la retenue et des preuves de ce qu’ils leur racontent.

    • AVICENNE dit :

      « Du pain et des jeux » !. C’est tout ce que veut la grande majorité de la population.

      Le reste, ils le laisse aux gens qu’ils élisent !.

      C’est dramatique mais…………….

      Que la baguette de pain vienne à manquer ou passe à 10 euros et vous verrez.
      Que le football vienne à être interdit et vous verrez.

      la Syrie ?. pourquoi fatiguer ses neurones à essayer de comprendre ?. Des gens « le font pour nous ».

  27. AVICENNE dit :

    Cher Louis,

    Encore un massacre (au moins 150 personnes) à la veille ou le jour d’une réunion importante du conseil de l’ONU comme par hasard.

    Cher louis, vous serait-il possible de réaliser un article très bien étayé comme à votre habitude indiquant ce que l’on sait de façon certaines sur les massacres « ultra-médiatisés » (à partir peut-être de celui de Homs qui avait fait 47 morts) afin que le plus de personnes possibles puissent se faire une idée vraiment précise de l’atroçité de tous ces actes.

    Merci par avance.