• Actualité
  •  

Le diplomate algéro-onusien Lakhdar Brahimi : on peut penser que cet émissaire-là saura ce que signifie le terrorisme fondamentaliste... Il y a toujours une vie diplomatique de l'ONU en Syrie, après la démission de Kofi Annan : le diplomate algérien Lakhdar Brahimi a été pressenti pour le remplacer. À 78 ans, Lakhdar Brahimi, qui fut ministre des Affaires étrangères de son pays entre 1991 et 1993, au cours des "années de plomb" de l'insurrection islamiste, a déjà effectué des mission [...]



Des réfugiés comme outils de propagande…

Par Louis Denghien,



Le diplomate algéro-onusien Lakhdar Brahimi : on peut penser que cet émissaire-là saura ce que signifie le terrorisme fondamentaliste…

Il y a toujours une vie diplomatique de l’ONU en Syrie, après la démission de Kofi Annan : le diplomate algérien Lakhdar Brahimi a été pressenti pour le remplacer. À 78 ans, Lakhdar Brahimi, qui fut ministre des Affaires étrangères de son pays entre 1991 et 1993, au cours des « années de plomb » de l’insurrection islamiste, a déjà effectué des mission pour l’ONU dans des secteurs difficiles, notamment l’Afghanistan et l’Irak. On peut espérer qu’un diplomate algérien, bien placé pour savoir ce que représente une puissante guérilla révolutionnaire fondamentaliste à l’oeuvre contre un État souverain, abordera le dossier syrien avec regard au moins neutre. On peut même se demander justement si le choix d’un Algérien n’est pas une indication de l’évolution d’un certain nombre de décideurs internationaux sur la crise syrienne.

Mais cette vie risque de tourner au ralenti. Selon une source émanant des milieux diplomatiques onusiens, le nombre des bérets bleus en Syrie passerait de 150 actuellement à 100. Aux temps de leur premier déploiement, en avril dernier, le observateurs étaient environ 300. De toute façon, qu’ils soient 300 ou 150, c’est aujourd’hui une solution militaire qui s’impose en Syrie, et tout ce que pourront observer nos casques bleus, c’est la destruction de l’ASL à Alep et ailleurs.

Ce que fuient – le plus souvent – les réfugiés

Depuis au moins trente ans, l’aide humanitaire est un des moyens de l’ingérence ou de la pression diplomatique : quels que soient leur savoir et leurs bonnes intentions, les militaires médicaux français en partance pour la Jordanie sont allègrement instrumentalisés par Hollande et Fabius, à des fins de politique intérieure ou extérieure

On a appris par ailleurs que le nombre de réfugiés syriens a atteint le chiffre symbolique de 50 000. Ils seraient en tout 150 000 à avoir franchi les frontières syriennes : outre ceux de Turquie, la Jordanie en accueillerait près de 40 000, le Liban 35 000, et l’Irak 12 000. Mais ces chiffres, fournis par des gouvernements parfois hostiles, sont sujets à caution. Par exemple, on peut lire dans un article du site du Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés que les autorités jordaniennes estiment à… 150 000 le nombre de Syriens entrés sur leur sol depuis mars 2011 : un pays économiquement exsangue comme la Jordanie aurait parlé d’avantage d’une telle invasion si elle était vraie, ne serait-ce que pour bénéficier de la manne onusienne, ou d’aides économiques du Golfe, de l’Union européenne ou des États-Unis.

Il y a d’ailleurs une ambigüité politique entretenue à dessein sur les réfugiés par les médias notamment français : ceux-ci prétendent, ou suggèrent implicitement, que ces dizaines de milliers de civils ont fui la « répression » du régime. Non, le plus souvent, ils ont fui les combats et les difficultés de ravitaillement. Ils ont fui nettement aussi, à Alep, leurs « libérateurs » de l’ASL. Certains ont été « invités » de façon pressante à passer les frontières par les insurgés, pour qui ils sont un argument de propagande, voire une réserve de volontaires. Et puis les réfugiés ne sont pas « captifs » forcément de leur pays d’accueil : plusieurs milliers d’entre eux avaient quitté la Turquie et regagné la Syrie l’été dernier, avant que la dégradation de la situation sécuritaire dans les secteurs d’Idleb et d’Alep ne viennent à nouveau, cette année, grossir leur nombre.

Récemment, un reportage au Nord Liban de la chaîne I-Télé, réalisé au moment de la « bataille de Damas », montrait que nombre de ces « réfugiés » non seulement n’étaient pas anti-Bachar, mais venaient passer le week-end, comme à leur habitude, au Liban voisin. En tous cas, ce genre de migrants sont retournés très vite à Damas.

Ces malheureux sont aussi instrumentalisés par des gouvernements : c’est particulièrement le cas du gouvernement turc qui a utilisé les cinq ou six camps qu’il entretient au Hatay pour redorer son blason humanitaire, accabler Bachar et se rappeler a bon souvenir des Européens qui refusent d’admettre la Turquie dans leur club. Mais, de fait, la manoeuvre s’est retournée contre ses auteurs : incidents de frontière, incidents avec les autochtones, révolte dans certains camp, les réfugiés syriens sont vraiment devenus un poids politique sinon économique pour Erdogan et ses amis.

On sait qu’une mission militaro-sanitaire française est arrivée à Amman pour prodiguer des soins aux réfugiés de Jordanie. Certains y voient une mission militaire sous faux drapeau humanitaire. Pour notre part, nous ne voyons pas ce que peuvent faire les quelques militaires français pour l’ASL de ce côté de la frontière.  Certes, des hommes de la DGSE sont en Turquie, depuis des mois, pour jouer les conseillers militaires des insurgés, avec leurs collègues américains et britanniques. Mais ça ne va pas plus loin, et ça ne peut pas aller plus loin : la France de Hollande n’a aucune intention, elle qui sort dans la douleur du guêpier afghan, de s’impliquer dans une autre aventure militaire d’ampleur – et qui serait bien plus coûteuse en vies de soldats que l’Afghanistan. Les cris d’orfraie d’un BHL et d’un Sarkozy, relayés par des « responsables » UMP qui ont vraiment oublié ce qu’était le gaullisme diplomatique, ne changent rien à l’affaire.

Ces Syriens qui ne vivent plus chez eux en Syrie

Pour en revenir aux réfugiés, on a un peu tendance à oublier ceux « intra muros« , c’est-çà-dire les personnes déplacées par les combats à l’intérieur de la Syrie.Le HCR estime à un million et demi le nombre de ces « déplacés internes » et c’est plausible : la majorité des habitants de Homs, au moins un dixième de ceux d’Alep, la majorité, semble-t-il, des habitants de Deir Ezzor, pas mal de résidents d’Idleb ou de Deraa, la grande majorité de ceux de villes moyennes comme Rastane, al-Qusayr, sans oublier les gens d’une foultitude de villages du nord du pays ont dû fuir les combats dans d’autres villages, d’autres quartiers, d’autres villes, d’autres gouvernorats. Beaucoup se sont regroupés en fonction d’affinités non seulement familiales mais communautaires, ce qui correspondait au dessein politique de pas mal d’insurgés radicaux religieux. Pour beaucoup, leur maison et leur patrimoine ont été détruits par les combats. Le relogement, le dédommagement de ces Syriens sera un des grands chantiers de reconstruction de l’ »après-guerre ». Un chantier qui a déjà été ouvert par les autorités, notamment dans certains quartiers de Homs, mais la tâche est immense. Dans l’immédiat, et dans la mesure où la situation sécuritaire le permet, le gouvernement – c’est son intérêt politique bien compris – collabore avec les services du HCR présents sur place, via notamment le Croissant Rouge syrien.

Et puis il y a ces civils littéralement détenus en otages politiques par les rebelles : c’est vrai dans un ou deux quartiers de Homs, ce l’est sans doute des civils restés à al-Qusayr ou Rastan, et dans nombre de bastions ASL, à l’échelle du village ou d’un quartier de petite ville. Mais c’est encore une autre histoire.

 

Distribution de vivres par le Croissant Rouge syrien à Idleb, en mars dernier



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

61 commentaires à “Des réfugiés comme outils de propagande…”

  1. Yassir Attalia dit :

    Lakhdra Brahimi s’est déjà illustré par sa neutralité sur plusieurs conflits.
    Il faut tout de même remettre les choses à leur place. Il n’est pas à ce poste, représentant de la Position Algérienne, qui est et a toujours été :

    _ Non ingérence dans les affaires internes de la Syrie, Pays Souverain.
    _ Refus de demander le départ de Bachar Al Assad, comme préalable à des négociations.
    _ Maintient de l’ambassadeur Algérien à Damas, et de l’Ambassadeur Syrien à Alger.

    Cependant, j’espère qu’il saura comprendre que face aux vrais Syriens, se trouvent des terroristes et qu’il fera honneur à l’Algérie, Pays qui a toujours été aux côtés du Peuple Syrien, le vrai, pas celui des terroristes.

    • Yassir Attalia dit :

      L’Algérie avait d’ailleurs refusé d’adhérer aux plans d’attaques contre la Lybie.
      D’ailleurs, elle avait refusé d’ouvrir son espace Aérien aux avions de l’OTAN… dont 1 avion français qui une fois l’avait solliscité.

      • Charles dit :

        Ouais ! Ben heureusement que l’Iran se montre un peu plus solidaire avec la Syrie que l’Algérie n’a fait avec la Libye. L’écrasement de l’Union africaine devant l’OTAN l’année dernière n’est à l’honneur d’aucun de ses membres (c’est le moins qu’on puisse dire).

        • fatima dit :

          Il a une mauvaise expérience avec les etats-unis en 2003 pendant la guerre de l’Irak.
          Si il a accepté cette mission, c’est pour réussir..Mais je m’en doute des bonnes intentions des golfistes et des occidentaux.

        • BWANE dit :

          Je trouve Charles, sans désavouer vos arguments, que vous êtes un peu trop sévère avec cette malheureuse U.A. Le sort de la Libye a été scellé après l’adoption de cette infâme résolution 1973 par le C.S de l’ONU. Un avion de personnalités déléguées par l’U.A en vue d’entamer un dialogue entre Tripoli et « l’opposition » a été interdit de survol de l’espace aérien syrien sous peine d’être abattu, exclusion aérienne oblige… Par ailleurs, les africains savaient de science certaine que la disparition du régime de Tripoli signifiait pour eux l’arrêt immédiat et définitif des divers investissements et autres projets de développement de la Libye en Afrique Noire. Et tout compte fait, la position de l’U.A est incommensurablement plus honorable que celle de l’infecte ligue dite arabe.

    • ElMaghribi dit :

      Lakhdar Ibrahimi est un grand monsieur et un diplomate chevronné. Son choix par l’ONU n’est sûrement pas fortuit.
      @Charles
      L’Algérie a fait de son mieux pour aider Kaddhafi, discrètement, bien sûr. En fait, Algérie et Libye avaient même organisé des manoeuvres militaires communes pour parer à une invasion étrangère du territoire libyen, sauf que personne ne s’attendait à une « révolte » interne. Le cas de la Libye n’a rien à voir avec celui de la Syrie. La Cyrénaïque, région riche en pétrole, voulait vraiment faire sécession de la Libye. D’ailleurs, actuellement, cette région est presque détachée du reste du pays.
      D’autre part, Charles, Kaddhafi ne s’était pas fait que des amis en Afrique et même les Algériens se sont toujours un peu méfié de lui, leur ayant déjà joué quelques mauvais tours. Pendant longtemps, Kaddhafi a représenté la version gauchiste des Séouds, finançant à fonds perdus tous les mouvements rebelles qui voulait semer le chaos dans leurs pays.
      Tout le monde savait que l’armée libyenne n’était pas une foudre de guerre, mais personne ne s’attendait à la voir se battre aussi mal et s’effondrer aussi facilement.

      • Charles dit :

        Oui, on peut trouver des tas d’excuses à tout le monde, même à l’Afrique du Sud, même à Nelson Mandela — l’intouchable héros — qui a laissé crever la Libye — le peuple libyen réduit à la misère — sans dire un mot.

        • Yassir Attalia dit :

          C’est toujours mieux que la France hein Charles ?!
          Et puis de la part d’un Pays qui s’est fait attaqué par la Lybie en 1996 (hein je te l’apprends) bien que éclaté par l’Armée Algérienne, c’est déjà pas mal…

          Halala, toujours ces relents anti-algérien en France. L’Algérie n’est pas responsable de ce qu’a subi Khaddafi.
          D’ailleurs tu peux me dire où a trouver refuge sa famille ?

          Dans ton pays Charles ?! Non, alors joue la modeste. Si tu n’es pas content, enrôle toi dans les milices pro-gouvernementales syriennes, au lieu de jouer le nostalgique Pied Noir ici.

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            A tous :

            Yassir Attalia
            ElMaghribi
            Charles

            Je dis :

            Oh là là !

            Laissez Lakhdar Ibrahimi travailler.

            Quels que soient les sales tours et les coups tordus que tenteront les Ultra-Sionistes-Associés, ils n’arriveront pas à lui faire dire que la Syrie a agressé les Qataristan, Salaudistan, Erdoganistan, Zétats-Zunistan, Younailleteude-Kingkonghistan, Hollandistan et autres stands de tours de bonimenteurs, de magie et de passe-passe.

            Et, n’espérant pas trop de la mission de Monsieur Lakhdar Ibrahimi, je compte sur la vaillance des héros défenseurs de la Syrie

      • Marie-Christine dit :

        « Tout le monde savait que l’armée libyenne n’était pas une foudre de guerre, mais personne ne s’attendait à la voir se battre aussi mal et s’effondrer aussi facilement. »
        Là, vous exagérez ElMaghribi, cela a quand même pris 7 mois ! Et sous un tapis de bombes qui la décimait du haut du ciel, en même temps qu’il mettait à terre les infrastructures du pays (sauf, les installations pétrolières), que pouvait-elle faire cette armée, aussi courageuse soit-elle !? Certes, il y a eu des failles fatales, semble-t-il, au niveau de la défense anti-aérienne, seul élément qui aurait pu peut-être (?) faire la différence, et il est certain que Khadafi était moins « intelligent » que Bachar, mais pas moins courageux !
        Je ne crois pas que ce soit l’armée libyenne qui soit à blâmer pour ce désastre.

  2. Algérois dit :

    La mission Militaro-humanitaire francaise pourrait surtout servir à soigner les agents français et occidentaux présents sur le térritoire syrien qui seront bléssés. Ca sert en même temps à de l’espionnage. Et enfion, peut etre pour soigner les refugiés.

  3. Franc-tireur dit :

    Lakhdar Brahimi est un « très très » proche de Zbigniew Brezinski…
    Donc il ne faut s’attendre à ce qu’il se comporte comme un Boumedienne par exemple…

    Ce mec est un habitué des salons feutré des think tank occidentaux…c’est clairement un vendu

    • JohnDoe dit :

      Nos freres et soeurs arabes sur cet espace ont tendance a ne pas faire des analyses tres pousees. Lakhdar Ibrahimi est un homme dangeureux a priori. Maintenant a 78 ans je ne sais s’il sera a la hauteur de la tache. Pour moi a cet age on vit pour mourrir. Quand on commence a vivre pour mourrir on devient honnete et sincere. Surtout pour un bon Musulman les derniers du croyants sont essentiel dans le jugement dernier. Dieu pardonera a ceux qui ce sont repantis et rapprocher de la verite avant leur mort. Mais n’importe qui dans ce conflit qui demande pas l’arret immediat des hostilites par les rebelles d’abord et ensuite par le gouvernement ne pourra pas comprendre. Il faut aussi faire attention a ce choix qui peut etre l’action effrite l’axe de la resistance dont le pays de Lakhdar Ibrahimi fait partir. Tant les Saoudiens, les Qataries et autres pays de la mort ne sont pas bouter la route reste encore longue et tres longue. L’Amerique est un pays depuis maintenant Reagan diriger par un secte d’individus tres dangeureux qui pensent qu’ils sont Dieu. Oui ce groupe est tres malefique. Le monde libre a en face deux entites extremistes: L’occident mercantile, dangeureux, demoniaque qui veut faire revenir le temps de l’esclavage, de la colonisation pour sauver un systeme capitaliste horrible et dictorial. Je reviendrai sur la nature dictorial meme du capitalisme. Vous aussi le fanatisme religieux avec L’Arabie Saoudite comme chef. Ca c’est l’axe du mal. Face a cet axe vous avez le monde qui croit naivement que la liberte c’est les plaisanteries qu’on appelle election. Qui croit le model l’occident mercantile, demoniaque soutenu par un capitalisme dictorial. La Guerre en Syrie n’est qu’un levain pour la grande croisade. Lisez l’histoire ces expansionistes et vous comprendrez que par nature ils sont demoniaque et perverts. C’est d’ailleurs le soins de l’image chez est essentiel parce qu’ils savent leur vrai nature qui celui du demon.

    • hamraoui dit :

      cet personne n’a jamais partagé les souffrances du peuple Algerien c’est un element parachuté qui va parler au nom des algeriens.
      moi je ne me reconnu pas damns ce genre de lache qui ont vendu un grande partie de l’Algerie

  4. Moi dit :

    un million et demi le nombre de ces « déplacés internes »
    c’est rien sur une population de 22 millions d’habitants même pas 10%
    pour vous donner une image..dans un village y a 20 habitants a peut prés 2 sont partie… et surtout ne pas oublier… que Certains ont été « invités » de façon pressante à passer les frontières par les insurgés, pour qui ils sont un argument de propagande

  5. marpielle dit :

    Pour ce qui concerne notre famille ou nos amis à Alep, ceux , minoritaires qui partent le font pour échapper aux enlèvements , aux dures conditions de vie : 2 heures de courant par jour , difficultés pour trouver du pain ,du gaz , du mazout ,essence ….et tous les prix se sont envolés.
    mais aussi,
    Le bruit des bombardements qui perturbe les enfants ,les voitures avec hommes armés qui tirent dans les quartiers épargnés par les bombes.
    Certains vont dans des zones où il n’a pas conflit ( nord est ), pour les autres c’est le Liban où ils ont de la famille.
    Tous ont la même foi en Dieu et en leur armée , tous parlent d’étrangers présents, et tous comptent revenir le plus tôt possible à Alep.
    Beaucoup sont assidus d’infosyrie , merci encore pour votre travail .

  6. marpielle dit :

    J’ajoute que nous pouvons avoir tout le monde régulièrement au téléphone ,que les mails arrivent …contrairement à ce que l’ont peut lire ou entendre ça et là .

    • AVICENNE dit :

      Tout à fait daccord avec vous.

      Malgrés quelques difficultés sur Skype de temsp en temps, j’ai toujours pu conversé, depuis 18 mois, par mail ou téléphone à ma famille à Damas, lattaquié (surtout) et Alep.

  7. idriss dit :

    il y a refugies et refugies.les bons et les mauvais.les bons syriens de la propagande et les mauvais par exemple maliens du nord et gaza sous embargo criminel.
    de qui se moque-t-on?
    comme on dit en algerie fakou.

    • idriss dit :

      brahimi ou annan bonnet blanc et blanc bonnet.s’ils occupent ce post au machin.c’est qu’il sont adouber par les sionards us.
      donc rien a attendre d’eux.mr le president roi de damas une seule chose a faire et t de suite pas de pitie. eradication totale de la vermine.

  8. Safitana dit :

    J’ai comme une impression, que pour la toute première fois, un complot Occidentalo-Sioniste soit révélé aux yeux d’un grand public!! En lisant les sections de commentaires, notamment de journaux anglais et allemands (main-stream), je m’apercois d’un changement très net de l’oppinion général concernant la Syrie. Alors qu’il ya encore un an, de nombreux commentateurs stigmatisaient les « Anti-révolutionnaires » de pauvres crétins conspirateurs, aujourd’hui, la grande majorité des commentaires vont clairement dans le sens des scéptiques, voire opposants de cette « révolution syrienne » et de sa campagne médiatique orchéstré. C’est un aspect qui parait ne pas être traité assez sur ce site. Même en parlant avec des gens qui ne sont pas forcément concernés par la syrie, ni même intéressé par la politique en général, je remarque qu’il ya une certaine prise de conscience. Ce développement est extraordinaire. Le mensonge de ces chefs-d#états est entrain de sortir comme du pu! Et cela ne sera que le début, je l’éspère. Les prostituées mediatico-politique seront mis à nu devant tout le monde, et pas seulement devant leurs proxénètes et clients! Saluons l’armée syrienne RÉGULIÈRE! Et ayons une pensée pour tous les héros qui sont tombé dans le combat!

    • JohnDoe dit :

      Safitana, c’est le monde est dans un grand bouleversement. La force de l’occident il ya 20 ans etait reposee sur le faite qu’elle controlait plus de 75% des donnees de l’information mondiale. Les langues occidentales etant les plus parles par les population du globe. Aujourd’hui avec l’avenement des methode oh combien de l’information et le taux croissant du niveau culturel des peuples du monde et surtout la disparution des barrieres entre nation de part les methodes de communcation nouvelle il devient difficile pour eux de ne pas accepter la verite. Actuellement je repond a ton opinion sans te connaitre. Cette vitesse dans la communication qui n’a pas besoin de passport ou de visa est l’avantage des peuples aujourd’hui. Il faut savoir que la plupart de ces medias dont la rentabilite est basee sur la publicite ne peuvent que dire ce que tout le monde sait sinon ils perdront leur visiteurs, leur lecteurs, et par dela leur revenue et fermerons boutique. Cet espace il y a des milliers sont le salut des peuples qui ont fain de la verite. En Conclusion chaque de nous qui passe meme une minute sur cet espace doit se considere comme un combattant de la liberte universelle. C’est pourquoi il faut s’opposer a toute loi qui va reduire les pouvoir de l’internet. Que des sites se creer pour aussi parler des dictateurs comme Reagan, Sarkozy, Bush, Tony Blair, etc. D’un individu comme Harry Truman qui a ordonne la largage de la bombe atomic sur deux villes Japonaise. Que des sites soit creer pour faire connaitre l’histoire de ces pays colonisateurs a la generation d’aujour’dhui. Que des petites videos soit montees pour faire savoir leur vrai visage. Je suis convaincu qu’un tel site internet aura l’echos et la popularite. Les crimes de l’occident esclavagiste, mercantile et demoniaque. Les crimes du capitalisme des extreme que chacun malheureusement semble epouse aujourd’hui. Il y a d’autres methode de gouvernement mieux que cet systeme dictorial qu’est le capitalisme.

    • vanda dit :

      Safatina, si seulement vous pouviez avoir raison : Vous nous auriez appris une grande bonne nouvelle!

  9. Maher dit :

    La mauvaise foi des journalistes se poursuit sans discontinuer, dans les médias dominants. Avec une dialectique aussi morbide que pathétique, ils refusent de dire ce qui est. En l’occurrence, la défaite militaire des aboyeurs d’Allah et leurs alliés occidentaux. Au fait, si Allah est vraiment le leur, il allait faire des miracles, non ? La réalité du terrain est nette, claire et précise. A Alep, c’est la grande débandade. Le fameux front d’as-Soukkari qu’avait évoqué les forces armées syriennes pour l’ultime combat de la reconquète d’Alep, et sur lequel les médias “mainstream” s’appuient pour étayer la thèse selon laquelle leurs protégés “se sont retirés de Salaheddine”, à la suite de violents bombardements, est un leurrre. Nous pouvons vous affirmer que c’est chacun qui a pris les pieds à son cou, en espérant échapper à la puissance de feu. C’est une défaite cuisante.

    Voici ce qu’on peut lire encore dans les médias impérialistes ce matin, 10 août 2012:

    Les rebelles syriens sont-ils en train de perdre leur bataille contre le régime de Bachar al-Assad ? Hier, les insurgés de l’Armée syrienne libre (ASL) ont annoncé qu’il se retiraient du principal quartier qu’ils contrôlaient à Alep, en raison de bombardements particulièrement violents de la part des forces du régime. La deuxième ville du pays et capitale économique, Alep, où les combats font rage depuis le 20 juillet, est l’enjeu crucial de la révolte populaire débutée en mars 2011. Une source de sécurité à Damas a affirmé que la prochaine bataille devrait avoir lieu à as-Soukkari, un fief des rebelles, plus au sud.

    En réalité, le “se sont retirés de Salaheddine”, est une tournure grammaticale qui veut dire “volontairement”, pas forcément sous la contrainte, d’où l’hypocrite et triste “repli tactique”. Une loghorrée qui en dit long sur les mots choisis pour faire encore croire à ces vaillants combattants pour la liberté. Laquelle ? Et pourtant, quand les mêmes attestent que c’est par l’effet de “bombardements inouïs”, on comprend tout de suite la défaite militaire et la contradiction car, tous les coups sont permis. Traqués dans tous les quartiers d’Alep où, selon nos informations, les foules sont en liesse, les “pauvres” terroristes et les mercenaires fuient, c’est chacun pour soi désormais, et “Allah pour tous”, sans demander son reste. Surtout, aussi, en prenant soin de se débarasser de tout ce qui peut les lier à la soi-disant rébellion. Mais, les plus exposés sont tous les Jordaniens, Libyens, Egyptiens, Turques et autres nationalités que les forces spéciales syriennes ont mis aux arrêts. Ils ne connaissaient pas la ville d’Alep et n’avaient pas d’endroit où se terrer.

    Le plus dur pour l’Occident, c’est aujourd’hui de pouvoir raisonnablement accuser encore une fois le régime syrien d’exactions, quand on connaît le pedigree peu glorieux de leurs amis wahabbo-salafistes. On n’est plus loin de la crise de nerfs, d’autant plus que ce qu’ils redoutaient, façon de poursuivre dans leur menterie universelle, c’est le fameux “carnage à Alep” qu’ils avaient tous à la bouche. Une falsification comme la “fameuse rivière de sang” de Saif Al-Islam à Benghazi. Ils nous avaient parlé d’une armée usée, fatiguée, et qui n’a plus le moral. Ah, bon ? le résultat inverse va-t-il préfabriqué une nouvelle dialectique guerrière tirer de derrière les fagots ? Sans doute. Ces gens sont prêts à tout, sauf à un réglement négocié de ce conflit. La chronique annoncée de la défaite de leur diktat : “Assad doit partir” les rend particulièrement nerveux. Leur dernier rêve, c’est l’assassinat du président syrien qu’ils sont entrain de préparer dans leurs officines du crime organisé.

    Normal, puisque les choses ne se passent pas comme ils l’avaient prévu. La presse belge est plus honnête que la nôtre, même comme elle aussi fait partie de la coalition des soldats de l’apocalypse. Elle titre ce matin, la RTBF pour ne pas la nommer : “Syrie: bataille d’Alep entre armée et insurgés, avantage Bachar al-Assad.” Ici aussi, les mots sont bien choisis, quand vous parcourez l’article. Tout d’abord, parler de bataille, c’est sans doute, pour l’imagerie populaire, faire du Charles de Gaulle dans sa déclaration londonienne de juillet 1940: “la France a perdu une bataille, mais la France n’a pas perdu la guerre”. Une façon explicite de dire aux terroristes, vous avez perdu une bataille. La guerre, elle, se gagne à long terme. On est loin des titres redondants tels, celui-ci, ”Syrie : Al-Assad a-t-il perdu le contrôle de la situation ?”, quand le désormais ex-Premier ministre Ryad Hidjab, ce félon couille-molle, quittait le pouvoir. Et même ceux, des lâches, qui faisaient défection, convaincus que le président Bachar Al-Assad allait perdre, c’était mal connaître l’homme, surtout la majorité des militaires syriens qui sont en sa faveur, et faisant surtout partie, les médias “mainstream” ne vous le diront jamais, de toutes les confessions religieuses syriennes…

    Pour finir, suivons un peu les informations syriennes d’hier, 09 août 2012, pour mieux comprendre ce qui se passe réellement sur le terrain à Alep. Il est facile de déceler le bon grain de l’ivraie.

    http://allainjules.com/2012/08/10/syrie-alep-la-grande-debandade-des-terroristes-et-des-mercenaires/

  10. tavasoli dit :

    l’ONU joue un rôle très négatif. sous prétexte de vouloir stopper et mettre fin à la violence , l’ONU a pratiquement offert aux terroristes mercenaires armés soutenu activement par les USA ( sponsorisés par QATAR , logés par la TURQUIE , galvanisés
    par les wahhabites Saoudiens ) de semer les cahots afin d’ empêcher le dialogues s’ installe entre l ‘opposition et le gouvernement syrien . par conséquent l’ armée régulière syrienne doit éradiquer et assécher la racine de ces terroristes salafistes et wahhabites
    qui n’ inspire aucun sentiment humain .ils ne sont que des terroristes qui servent simplement et purement les intérêts de regime fascistes et appartheid de sioniste .

  11. Bernard dit :

    Pourquoi ne pas organiser à partir de ce site une chaine d’entraide pour les civils qui souffrent de cette guerre ?
    Des maisons sont (et hélas d’autres le seront encore) et donc des familles seront à la rue, par exemple…
    Perso j’ai un appartement à Beyrouth que je suis disposé à mettre à la disposition de familles syriennes le temps qu’il sera nécessaire, gracieusement bien sur et sans aucune contre-partie !

  12. Bernard dit :

    Désole, lire : « des maisons sont détruites… »

  13. Byblos dit :

    Lakhdar Brahimi a déjà sévi au Liban, pays qu’il a contribué à inféoder à l’Arabie Saoudite par les (prétendus) accords de Tayef en 1989. Ces accords ont entraîné des modifications constitutionnelles qui ont placé pratiquement le pouvoir, tout le pouvoir, sous le contrôle de l’Arabie Saoudite, même si à la devanture de la boutique, on pouvait encore voir la Syrie, jusqu’à son évincement en 2005 en prélude à la tentative de sa destruction à laquelle nous assistons aujourd’hui.

    L’opération était, est encore, très ramifiée.

  14. Abdel dit :

    Bashar El Assad doit aller jusqu’au bout et gagner cette guerre,ne rien attendre de l’ONU tous les prétexte seront bon pour repousser la défaite voir renversé le cour des choses.Certains roitelets du Golf sont en train de jouer leurs trône en carton et quoi de plus dangereux qu’une bête blessé qu’on est sur le point d’achever.Le volcan de Damas va se transformé en fournaise de Doha.Le peuple et surtout les soldats Syriens sont en train de donner une leçon de courage au monde entier et humilient tous ceux qui on échangé leurs honneurs contre des dollars.

  15. joseph cotton dit :

    Louis

    « 150 000 le nombre de Syriens entrés sur leur sol depuis mars 2011″

    Il a été precisé plusieurs fois par les autorités jordaniennes que 150,000 refugiés ont ‘passé’ en Jordanie avant de se déplacer ailleurs ou de revenir en Syrie. Cette precision est souvent ignorée pour pouvoir gonfler les chiffres.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Bonsoir Marie-Christine,

      Merci pour cet article très bien construit, de Mireille Delmarre, que j’ai lu avec intérêt et consternation.

      Bien sûr, ce n’est un secret pour personne que les Dirigeables Français, dès le lendemain du 14/03/2003 (Discours passionné et pertinent de de Villepin au CS de l’ONU) ont été pris, bon gré mal gré, dans la nasse des Ultra-Sionistes-Associés : Patronage politique, adulation des médias, privilèges divers.

      L’infecSion a été rapide le début, puis débridée avec Sarkolas Nicozy qui avait pour Youyou (le petit bouch-er, ami du grand boucher Sharon) une admiration sans borne, pour tous les crimes commis en Afghanistan et en Irak (pour ce qui est connu).

      Au fur et à mesure que la France rabougrissait, on voyait ces Dirigeables synapser leurs neurones raréfiés au CRIF (Commandement Régional d’Israël en France).

      Donc, tout se fait dans le même sillon Ultra-Sioniste.

      C’est un secret de polichinelle que les Services Actions sont en Syrie, en Turquie, en Jordanie et au Liban.

      Mais cela ne suffit pas.
      Il leur faut d’autres nouveaux coups tordus, en préparaSion.

      Mais en a-t-on, aujourd’hui, l’audace, comme au temps « regretté » de Sakolas Nicozy ?

      Non, alors, ne pouvant pas envoyer, officiellement, de forces armées idoines, on prétexte d’intentions humanitaires.

      Cela ne trompe personne.

      Car l’Etat Français aurait pu doter la Croix-Rouge Française de moyens appropriés, et les faire compléter par des volontaires indemnisés convenablement, puis les diriger vers la Syrie où il y a énormément de personnes dans la difficulté.
      De telles actions seraient parfaitement efficaceset licites, et coûteraient tellement moins cher !

      Non, on envoie, en Jordanie, du « personnel médical » (25 à 35 personnes, noyées dans un groupe d’un total de 90 « agents » de l’Etat).

      Le supercherie ferait rire par sa naïveté, n’était la situation sanitaire difficile.

      Voilà pourquoi je suis consterné, Ma Chère Marie-Christine.
      Avec toute mon amitié.

      • Marie-Christine dit :

        Cher Syrie.Eternelle,
        Nos « ballons dirigeables » se devaient d’être présents en Jordanie, via barbouzes interposées. C’est le dernier lieu à date « à la mode » de tous les ennemis de la Syrie, promis et promu à un bel avenir en tant que nid d’espions, foyer de sédition et de guerre en tout genre contre la Syrie.
        C’est in : la « France » se devait absolument d’être présente ! Il fallait cependant se trouver une couverture : plutôt que la chasse aux papillons, on a choisi la « couverture médicale »…
        C’est hélas en parfaite logique de « navigation » de nos ballons dirigeables, nos ballons dirigés… Mais qui peut être dupe ? Et pas sûr du tout que cette « mission » remplira « toutes » leurs espérances (en plus, il me semble, à moins que je ne me trompe, qu’ils naviguent pas mal à vue…)… Le mieux serait qu’elle couvre de ridicule et de honte nos ballons dirigeables (qui ne sont pas la France) ou en tout cas, si c’est possible, que sa réelle capacité de nuisance contre la Syrie tourne court…
        Pour la Syrie Eternelle, pour sa victoire, et pour tous les Français qui se scandalisent de plus en plus de l’action (axe-sion) de guerre que nos « hauts dirigeables » (confiscateurs de la volonté du peuple) mènent sans eux et/ou contre eux, au « nom de la France », je vous embrasse.

        • Marie-Christine dit :

          Le pire dans tout cela est d’utiliser le prétexte de la souffrance réelle et la situation sanitaire très difficile auxquelles le peuple syrien est confronté, justement à cause de cette guerre (par euphémisme de « basse intensité ») qu’on lui inflige. Ceux qui envoient des « docteurs » sont non seulement partie prenante de cette guerre qui ne veut pas dire clairement son nom, mais ouvertement partisans de mettre la terre syrienne à feu et à sang…
          En outre, je m’interroge sur le statut « délicat » des médecins militaires : bien que régis comme les autres par le serment d’Hypocrate, ne sont-ils pas d’abord aux ordres, aux ordres de l’armée !? Dans le cadre de « leur mission », qu’est-ce que l’on attend exactement d’eux ?

          • Marie-Christine dit :

            Pour compléter : à quoi on veut les faire servir ?

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            Les vrais médecins, militaires, sont des médecins.

            Mais combien de vrais médecins dans cette cohorte d’envoyés spéciaux ?

            Je m’interroge sur le monologue intérieur à chacun de ces envoyés.

            Y aura-t-il, parmi eux, des objecteurs de conscience ?

            Amitié

  16. Cedric L. dit :

    Encore une fois, Infosyrie nous fait son AFP/OSDH : aucun témoignage de réfugiés, aucun envoyé dans les camps (accessibles), aucun invité syrien dont une famille est réfugiée, etc… Les critiques entre vous (les deux soit disant camps de l’information) sont de plus en plus inutiles quand on sait que les méthodes sont de plus en plus semblables… de moins en moins d’intérêt pour le concret, de plus en plus de généralités. Infosyrie se dit « agence de ré-information » (donc on purrait attendre un contenu bien plus fort et de fond) mais passe son temps à donner des généralités aussi fades et sans fond de recherche (notamment des contacts sur place cités, interrogés ou même filmés / audio-diffusion) qui feraient dormir le plus nerveux des coureurs de 100 m…

    Marat doit se retourner dans sa tombe, lui, un vrai révolutionnaire, mais surtout père du journalisme d’engagement et de la parole citoyenne. Lui qui ne tolérait aucun régime. Voila donc sa suite : des médias et des alter-médias qui sombrent dans l’inutile et le commentaire « d’experts de brèves » (un petit nom que j’aime à qualifier désormais les « journalistes et informateurs » comme ils ont la prétention de se qualifier).

    Je reviens de temps en temps voir ce qui se passe ici. Ne vous inquiétez pas, votre manque total de recherche et de contacts locaux n’est pas le plus désastreux, vos confrères de l’AFP et de Reuters ne font pas mieux… faisant d’al-Asaad un général, faisant de Qardaha « un haut lieu de la contestation » ou encore ancien Manaf Tlaas ministre de la défense… à la place de son père… et là encore, en oubliant de citer le quotidien de la rue, qui seule elle doit être écoutée et mise en avant, sans commentaires. Quand la rue parle, le commentateur se tait. (Sur l’Express du 10 aout, site web : « Kobani, quartier d’Alep »… ou comment Ain al’Arab/Kobane, ville kurde du nord de la province d’Alep devient un quartier… [ville échappant au passage aux Assad depuis le 19 juillet dernier).

    Cordialement,

    Ced’

    • Louis Denghien dit :

      Merci de rappeler les bourdes des chers confrères qui ont cent fois plus de moyens que nous, nous qui n’avons jamais désigné al-Asaad (peut-être à tort d’ailleurs) que comme « colonel ».

      Mais au fait les désinformateurs de l’AFP et de Reuters ont pas mal de monde sur place, ou à Amman ou à Beyrouth. Et une Édith Bouvier était à Bab Amr, ça ne l’a pas empêché de décrire des fanatiques comme des démocrates, et des terroristes comme des libérateurs. La réflexion vaut pour Adrien Jaulmes et Florence Aubenas, en ce qui concerne Alep. Et l’OSDH s’est assez vanté de ses « contacts locaux » pour vendre son enfumage de masse.

      « Quand la rue parle, le commentateur se tait ». Quelle rue, qui dit quoi, et quand ? Cette démagogie spontanéiste ne fait pas de sens : il faut remettre les choses en perspective, même de loin, même depuis la France. Nous en savions assez sur la nature des bandes ASL, sur le rapport de force militaire, et certaines réalités sociologiques, à Damas et à Alep, pour savoir, même sans faire un sondage ou un micro-trottoir à Salaheddine, qu’ils ne pouvaient gagner.
      Et nous en savions assez sur la Syrie, sur l’Occident libéral-sioniste et sur les médias français pour crier à la désinformation dès les premiers jours de la crise.

      Vous nous faites la leçon du haut de votre insignifiance citoyenne, vous prenez la pose de celui à-qui-on-ne-la fait-pas. Vous disposez donc d’un satellite espion? Ou vous êtes en contact avec une belle soeur à Alep ? Ca ne nous impressionne pas beaucoup. Nous faisons ce que nous devons faire – défendre la Syrie souveraine et, autant que faire se peut, mette nos chers confrères le nez dans leur caca atlantiste – et nous croyons y arriver à peu près depuis un an et demi. Quant à prendre un malade sanguinaire et hystérique comme Marat pour modèle de journaliste, c’est un de vos problèmes…

      Et vous, vous faites quoi, au juste ? Marat du moins faisait sa révolution….. Vous ne seriez pas inutile, des fois ?

      L.D. & Infosyrie

    • claude dit :

      « aucun invité syrien dont une famille est réfugiée »

      Je pense que vous ne lisez pas assez souvent les commentaires du site infosyrie pour faire une remarque pareille. Les commentateurs ne sont pas des invités bien connus, c’est vrai. Mais pourquoi les gens non connus ne seraient-ils pas au moins aussi crédibles que les autres?
      Nous avons sur ce site quasiment tous les jours des nouvelles directes de familles vivant en ce moment en Syrie. Aujourd’hui ce sont Marpielle et Avicenne qui nous ont parlé de leur famille. L’autre jour Syrie Eternelle nous a dit qu’il avait perdu dans les combats un neveu qui faisait son service militaire. Et ne parlons pas de Cecilia et de bien d’autres.

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        @Cedric L.,

        Vous signez en racccourci : Ced’

        J’admire comment vous arrivez encore à vous raccourcir.

        Encore un effort, et vous disparaîtrez.

        Nous ne vous regretterons pas, et, je crois, ni la France, ni la Navarre.

        Quant aux Syriens qui résistent héroïquement aux Etats cannibales, hypocritement conjurés, il leur faut des hommes de la stature d’un cèdre millénaire pour mériter leur considération.

        Allez, donc, dans le monde de Jonathan Swift, sur l’ile de Lilliput, vous trouverez des vivants à votre dimension.

        Et peut-être, une Lilli-…. vous offrirait ses services.

        Je n’ai aucune idée de ses possibles tarifs.

        Mais, rassurez-vous, c’est bien moins que ce que les calls-girls demandent aux Zémirois Qatar-pilleurs et Salaudiens.

        Et encore tellement moins que ce que ces monstres paient aux médiocres qui trahissent leur pays.

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        @claude dit :

        « L’autre jour Syrie Eternelle nous a dit qu’il avait perdu dans les combats un neveu qui faisait son service militaire. »

        Je confirme et précise ce drame.

        Un poste de sécurité appelle à l’aide la caserne la plus proche.
        Une petite escouade de quelques soldats part aussitôt porter secours.

        En chemin, des terroristes embusqués les mitraillent.

        Mon neveu – fils d’une de mes soeurs qui ne l’avait pas vu depuis assez longtemps – accomplissait son service militaire.

        Je confirme qu’un autre neveu, fils d’un de mes frères, officier, a été gravement blessé. Il a été entièrement rétabli.

        Cordialement.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @Cedric L.,

      Vous signez en racccourci : Ced’

      J’admire comment vous arrivez encore à vous raccourcir.

      Encore un effort, et vous disparaîtrez.

      Nous ne vous regretterons pas, et, je crois, ni la France, ni la Navarre.

      Quant aux Syriens qui résistent héroïquement aux Etats cannibales, hypocritement conjurés, il leur faut des hommes de la stature d’un cèdre millénaire pour mériter leur considération.

      Allez, donc, dans le monde de Jonathan Swift, sur l’ile de Lilliput, vous trouverez des vivants à votre dimension.

      Et peut-être, une Lilli-…. vous offrirait ses services.

      Je n’ai aucune idée de ses possibles tarifs.

      Mais, rassurez-vous, c’est bien moins que ce que les calls-girls demandent aux Zémirois Qatar-pilleurs et Salaudiens.

      Et encore tellement moins que ce que ces monstres paient aux médiocres qui trahissent leur pays.

    • BWANE dit :

      Voilà un salapiste sérieux ! Qui écrit avec un minimum de sérieux et de bonne fois. Ce Zeus, pour séduire les brebis égarés d’infosyrie, n’hésite pas à condamner, pèle mêle tous les média, à maladroitement insinuer qu’il n’est pas dupe-lui- de ces pseudo-révolutionnaires-mercenaires stationnés en Syrie (Marat, si tu n’existais pas, ce salapiste t’aurait inventé), et broder de la sorte in délirium. Bon, disons-nous, armés que nous sommes de notre gros bon sens de paysans : -Pourquoi ce ci-devant perd-il son temps à discréditer une chose qui ne vaut rien ? Allez ailleurs, parasite méprisable, nous sommes ici immunisés contre vos sophismes triviaux et vos paralogismes qataris. Revenez à la fin du Ramadan pour que je inflige une réponse quelque peu plus sévère, ce mois m’obligeant à certaine retenue.

  17. Bernard dit :

    Info Syrie a le mérite d’éxister, amoureux par passion de la Syrie, de sa culture et de son peuple je ne l’ai découvert (info syrie) qu’il n’y a peu de temps en recherche d’informations sur les évènements graves que nous connaissons…
    Bien sur c’est perfectible, bien sur certaines envolées lyriques sont parfois agaçantes, bien sur certains commentaires ne volent pas haut parfois, bien sur les rédacteurs ne sont pas avec le pare balles et le casque en kevlar à la terrasse du Hilton du coin comme d’autres…
    Je ne sais pas de quoi est fait l’avenir, par contre je connais le passé ! Je sais en toute objectivité que le régime gouvernemental passé n’était pas vraiment aux normes occidentales à pas mal de titres (pourquoi « passé » ? tout simplement parce que demain ne sera jamais plus comme hier) mais je sais aussi que c’était le meilleur pour la Syrie, et j’espère que « demain » ce régime gouvernementale pourra montrer qu’il est le bon choix des syriens !
    Et cela, des sites comme Info-Syrie y contribuent, avec leurs qualités et leurs défauts…
    Merci à l’équipe de rédaction, continuez !

    • Bernard dit :

      Et navré pour les fautes !

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        @Bernard dit :

        « Et navré pour les fautes ! »

        Ne soyez pas navré, Cher Bernard.

        Personne ne compte les fautes d’orthographe, quand il n’y a pas de fautes contre l’esprit.

        Merci.

        • Marie-Christine dit :

          @Bernard,
          Approbation totale de ce que dit Syrie.Eternelle.
          Dame Académie en personne m’a confirmée qu’elle mettait à disposition des indulgences spéciales et sa complète absolution ! Mais oui, mais oui…
          Je vous salue, Syrie.Eternelle, avec toute mon amitié.

  18. baiservos morts dit :

    fock la démocratie , « la démocratie = la dictature du mensonge » ,fock la france ,la patrie des « lumières » ténébreuses , qu’elle donne des leçons(cette salope) aux juifs ou aux usa , ca nous changera !

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @baiservos morts

      Cher baiservos morts

      Il faut pas focker à tort et à travers.

      Surtout que, d’une part, la France n’est pas la coupable (bien qu’hélas ! responsable).

      Ce sont ses « Dirigeables politiques » Ultra-Sionorientés, les complices des agresseurs de la Syrie.

      Et si vous en aviez l’envie, ça ferait trop de monde.

      Limitez donc votre projet de redresseurs de torts, et fockez ces médiocres flatteurs et arrivistes, dont beaucoup, probablement, ne demandent que ça.

      Et, après cela, envoyez au Canard Enchaîné et à InfoSyrie, le rapport fidèle de votre entreprise.

    • Bernard dit :

      A l’équipe de modération, parfait les messages censurés, c’est édifiant ! Merci de cet éclairage… A ce demander quel est l’objectif réel, à moins qu’il ne s’agisse de transformer vos amis en ennemis ? Dans quel but ?

  19. Raphael Babin dit :

    « la France de Hollande n’a aucune intention, elle qui sort dans la douleur du guêpier afghan, de s’impliquer dans une autre aventure militaire d’ampleur »

    Justement, c’est pourquoi l’on peut penser que la diplomatie russe, au lieu de desservir le camp otanien – en considérant que l’Angleterre comme les États-Unis n’ont pas plus envie que la France de s’impliquer dans ce genre d’aventure – apparaît comme ce qu’il y a de plus souhaitable pour ses élites politiques qui, autrement, ne sauraient plus quelle posture adopter.

  20. baiservos morts dit :

    les medias francais ce sont déscridités depuis longtemps j’ai donc pas besoin leurs « satisfactions’ …? quand aux fock jpeux fock le hezbollah (ett son culte du ali merdique )si vous préférez avec son culte basé sur une chimère et sur une légende ….? de toutes facons l’idélogie des (dératiseurs ou « thora-tiseurs’ , on la connez ,ils souhaitent que ca d’apparaitre , ces bonnes grosses salopes éxibi-sionnistes ….

  21. roll dit :

    Louis Denghien,

    vous écrivez: »Mais ça ne va pas plus loin, et ça ne peut pas aller plus loin : la France de Hollande n’a aucune intention, elle qui sort dans la douleur du guêpier afghan, de s’impliquer dans une autre aventure militaire d’ampleur – et qui serait bien plus coûteuse en vies de soldats que l’Afghanistan »

    j’aimerais, très sincèrement, partager votre analyse et votre relatif optimisme, mais cette dépêche d’ATS, publiée ce matin par romandie.com, ne laisse, selon moi – et j’espère de tout coeur me tromper – rien augurer de bon et permet, peut-être, d’éclairer sous un autre jour la finalité réelle de ce « déploiement humanitaire » à la frontière syrio-jordanienne: parvenir à justifier l’ instauration d’ »un couloir de sécurité » pour les « réfugiés » (dont on sait par avance à quoi il servira pour engager une agression aérienne contre la Syrie ).

    j’ai été très frappé, il y a un ou deux jours (je ne me souviens plus très exactement), par un commentaire d’ »Avicenne » (dont j’estime toujours beaucoup les interventions, ici) qui modérait un peu notre enthousiasme après l’avancée décisive de l’armée syrienne à Alep et qui se terminait par (je le cite approximativement, mais je ne pense pas déformer le contenu de son propos): « attendons et regardons maintenant vers la Jordanie… »

    Voici la dépêche d’ATS en question publiée ce matin par romandie.com et reproduite telle quelle:

    « Des affrontements éclatent à la frontière syro-jordanienne

    Des accrochages ont éclaté vendredi soir entre les troupes syriennes et jordaniennes. Selon des sources à Amman, des soldats syriens ont ouvert le feu sur un groupe de 500 réfugiés qui fuyaient le pays. Les Jordaniens ont répliqué, car ceux-ci se trouvaient déjà sur sol jordanien.

    Cet incident est le plus important impliquant les deux Etats depuis le début du soulèvement populaire contre le régime du président syrien Bachar al Assad il y a 17 mois.

    Selon un militant de l’opposition syrienne, témoin des faits, l’affrontement, impliquant des véhicules blindés, s’est produit dans le secteur de Tel Chihab-Tourra à environ 80 km au nord d’Amman. « Les Syriens ont ouvert le feu en direction de la Jordanie à 22h30 en poursuivant des réfugiés et les Jordaniens ont riposté », a raconté ce militant, seulement identifié par le prénom Abdallah.

    « Les affrontements se sont intensifiés et des blindés jordaniens ont touché deux postes-frontières syriens. Les combats ont duré de manière intense pendant une heure et maintenant ils sont sporadiques », a-t-il poursuivi.

    « Les Syriens ont tiré des coups de feu depuis l’autre côté de la frontière et un affrontement s’en est suivi. Les premières informations indiquent que personne n’a été tué du côté jordanien », a confirmé une source officielle à Amman sous couvert de l’anonymat.

    Des dizaines d’officiers de haut rang de l’armée de Bachar al-Assad se trouvaient parmi les fuyards, ont indiqué des activistes syriens. Selon des sources jordaniennes, certains d’entre eux ont reçu un traitement de faveur et ont été conduit dans un endroit réservé à l’accueil des déserteurs syriens.

    Des dizaines de milliers de Syriens, fuyant les combats dans leur pays, ont trouvé refuge en Jordanie depuis le début de l’insurrection.

    (ats / 11.08.2012 06h32)

    • Louis Denghien dit :

      Les médias mainstream ne disent rien de cet incident/. Et je maintiens que la France ne fera rien militairement, en tous as toute seule (mais alors avec qui ?), en Syrie. Il ne faut pas réagir au quart de tour à n’importe quelle « nouvelle » de provenance militante et ennemie.

      L.D. & Infosyrie

    • Marie-Christine dit :

      roll,
      ce qui peut nous rassrer quand même, en attendant de plus amples informations, c’est que les sources « activistes » de l’opposition sont rarement crédibles : une sardine qui devient une baleine, et même, qu’à cela ne tienne, pas de sardine du tout…

  22. unknownsoldier dit :

    @ Bernard, sur la modération
    Hélas, nos plumes ne sont pas toujours parmi les plus légères, ni les plus affutées non plus !! Chacun pourrait modérer un peu son enthousiasme et la rivière coulerait à nouveau au milieu, paisible, à la fraiche ! :)
    Mais, peut-on s’empêcher de dire à notre ami Ced qu’une petite noisette de gel l’aiderait à céder plus facilement ?!
    Comparer Infosyrie et AFP c’est naviguer sous pavillon arc-en-ciel !!
    Et je pèse ma plume !!
    Je profite aussi de l’humeur laborieuse et au combien provisoire pour exprimer mon étonnement sur le fait que les réfugies boudent ouvertement l’hospitalité juive de la seule démocratie du Moyen Orient !! C’est le moment ou jamais de montrer au monde entier que le pays de BHL est le pays où l’étranger est roi !! Amis réfugies, faites un geste pour que les masques tombent encore un peu plus !!
    Au sujet des « tirs de Bachar sur les réfugies » : Pourquoi « Bachar » tirerait-il sur des réfugies bon sang ??!!!
    Il suffit de poser une ou deux questions pour que le mensonge s’effondre.