• Actualité
  •  

En attendant le 10 avril, le sang continue de couler en Syrie. Parce que les affrontements entre les soldats syriens et les bandes armées se poursuivent, même si l'OSDH continue de définir comme "civils" une bonne part des victimes qu'elle affirme avoir recensées : 35 pour la journée de lundi, dont seulement huit militaires et neuf rebelles. Parce qu'aussi les opposants continuent de régler des comptes avec leurs compatriotes mal pensants. Ces charniers "non homologués" par le politiquement correct Et ces morts-là, [...]


Mot-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Encore un massacre « pro-démocratie » découvert à Homs…

Par Guy Delorme,



En attendant le 10 avril, le sang continue de couler en Syrie. Parce que les affrontements entre les soldats syriens et les bandes armées se poursuivent, même si l’OSDH continue de définir comme « civils » une bonne part des victimes qu’elle affirme avoir recensées : 35 pour la journée de lundi, dont seulement huit militaires et neuf rebelles. Parce qu’aussi les opposants continuent de régler des comptes avec leurs compatriotes mal pensants.

Ces charniers « non homologués » par le politiquement correct

Et ces morts-là, l’OSDH les comptabilise dans quelle colonne ? L’agence Sana a rendu compte lundi 2 avril de la découverte d’un massacre commis par les groupes armés à Homs : les corps, découverts dans une ferme isolée du quartier de Deir Baalbé, seraient ceux de personnes enlevées auparavant. Les autorités affirment que les corps portent des traces de sévices et de mutilation. Ce n’est certes pas la première fois que des massacres de civils sont découverts à Homs. Le 13 mars, 15 personnes avaient été retrouvées abattues dans leurs domiciles, dans le quartier de Karm al-Looz. Aux dires d’habitants, repris par les autorités, ces personnes avaient été les victimes d’un groupe armé d’opposants, qui aurait fui ensuite vers le quartier voisin de Nazihin. Quelques jours plus tôt, le 11 mars, les opposants avaient médiatisé la découverte d’une cinquantaine de corps, essentiellement ceux de femmes et d’enfants, dans le quartier de Karm al-Zeitoun, attribuant le carnage aux hommes du régime. Mais très vite, des habitants des quartiers de Bab Sibah, de Nazihine et Nazha avaient affirmé à la télévision syrienne avoir reconnu des proches enlevés par des groupes armés voici des semaines, et le ministre syrien de l’Information avait, dans une déclaration à l’AFP, accusé l’opposition armée locale de ces meurtres (voir notamment notre article « A Homs, l’ASL déplace et fait parler des cadavres« , mis en ligne le 12 mars). Ceci, plus des explications vaseuses des porte-parole des radicaux de Homs sur les circonstances de la découverte des corps, avait coupé court à l’exploitation de l’affaire par les médias occidentaux, pourtant friands de ce genre d’actualité syrienne. Ce soi disant massacre bachariste avait tout juste permis au CNS de réclamer une convocation urgente du Conseil de sécurité, qui ne lui avait pas été accordée, compte tenu du caractère (encore plus que d’habitude) douteux des affirmations de l’OSDH, des CLC  et autres cyber-opposants.

Aujourd’hui, les raisons de ce nouveau massacre restent floues mais leur attribution ne fait guère de question : à Homs, un bon mois après la réduction de l’abcès de Bab Amr, le pouvoir cherche le retour au calme, et n’a aucun intérêt à perpétrer des massacres « à retardement ». En revanche, les plus radicaux des opposants, les desperados qui continuent de faire le coup de feu dans d’autres secteurs de Homs, ont tout intérêt à entretenir un sentiment d’insécurité dans cette grande ville dont tant le pouvoir que les insurgés ont fait un symbole. Et puis, par vengeance ou par tactique, nombre de ces radicaux entendent frapper les minorités chrétiennes et alaouites, qu’ils ont déjà persécutées ces derniers mois, contraignant une grande partie de ces « mal croyants » à fuir les quartiers où ils étaient implantés.

En tous cas, on voit mal les auteurs de ces crimes échanger le fusil d’assaut contre un rameau d’olivier le 10 avril à midi ou à minuit.

Et, jour après jour, les soldats et policiers continuent de découvrir des caches d’armes et d’équipements divers et variés indispensables à une guérilla. Lundi 2 avril, renseignés par des habitants, les forces de l’ordre ont arrêté quatre activistes et saisi un important matériel dans une ferme du secteur de Maadhamiya (banlieue sud-ouest de Damas, près de l’aéroport militaire d’al-Mazzeh).

Et, jour après jour, des tentatives d’infiltration sont stoppées à la frontière : une fois encore, c’est dans le secteur d’Idled, près du village de Kherbet al-Jooz, qu’un groupe d’activistes a été repoussé avec pertes – un mort, plusieurs blessés – vers la Turquie. D’où ils ont cependant tiré sur leurs adversaires, depuis le village de Kawatchi. Où il se confirme que si l’ONU et la Ligue arabe veulent vraiment la fin de la violence, ils feraient bien de déployer leurs observateurs et leurs casques bleus en Turquie !

Sana rend compte d’une dimension peu médiatisée de cette lutte contre le terrorisme : la reddition volontaire d’insurgés. Ainsi, selon l’agence de presse syrienne, pas moins de 103 insurgés se sont livrés, avec armes et bagages aux autorités, à Madhaya, dans l’agglomération de Damas. Sana explique que ce geste collectif est le fruit d’une prise de conscience des mensonges et manipulations orchestrées par l’étranger contre le pays. Ce peut être tout aussi bien une simple prise de conscience de l’inutilité d’une lutte prolongée contre un pouvoir qui a battu l’ASL et les groupes armés. A plusieurs reprises, le pouvoir a annoncé des amnisties, y compris pour les hommes ayant pris les armes contre lui. Les 103 ont pu, semble-t-il, regagner leurs foyers sans plus de tracasserie. Mais qu’avaient vraiment fait cette centaine d’hommes ? Une chose est sûre, ces redditions de groupe traduisent au minimum le reflux de l’opposition radicale, et dans l’immédiat elle dégonflent ses effectifs et l’isolent d’avantage. Reste à savoir l’ampleur cumulée de ces retours au bercail, depuis la chute de Bab Amr le 1er mars.

 

Gardes-frontière turcs : ils ont depuis des mois "allégé" les formalités pour les bandes armées à destination de la Syrie

Gardes-frontière turcs : ils ont depuis des mois "allégé" les formalités pour les bandes armées à destination de la Syrie



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

61 commentaires à “Encore un massacre « pro-démocratie » découvert à Homs…”

  1. samuel dit :

    Encore un massacre « pro-démocratie » découvert à Homs…

    Vous vous trompez sûrement, car ce sont les «armées pour rétablir l’ordre du régime» qui ont fait ce massacre.

    • Jo dit :

      vous etes vraiment ridicule

    • papyelian dit :

      Vous y étiez ?
      Vous avez des peaux de saucisses devant les yeux ?

    • suchite dit :

      Mais non Samuel Huntington on se trompe pas du tout, tu n’a qu’a relire ton livre, tu doit avoir des trous de memoires je pense.

    • SORISHARIF dit :

      @Samuel
      PIRATE ! ECTOPLASME COLOQUITE RAPACE !

      • averoes dit :

        Le seul moyen pour se débarrasser de ces vermines, mercenaires-terroristes qui sont rappelons-le financés et entraînés par l’axe impérialiste-sioniste épaulés par leurs larbins « arabes » du Qatar, d’Arabie saoudite, de Jordanie… et de Turquie, la seule manière donc d’éradiquer ces barbares-terroristes est que le peuple syrien soit derrière son armée nationale en lui donnant des infos sur les agissements de ces criminels, ces mêmes criminels sont appelés « révolutionnaires » par les grands médias occidentaux et arabes corrompus, mais quel ineptie et quel propagande!!

  2. samuel dit :

    Vous savez pourquoi que Bachar «résiste» ? Parce qu’il veut demeurer le pivot dans l’axe iran-hezbollah pour maintenir la pression sur le pays des mes ancêtres Israël.

    Tellement hypocrite. C’est un sentiement de haine derrière tout ce charabia.

    • Vanalic dit :

      « on ne t’appellera plus Jacob mais Israël car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes tu l’emporteras ».

      Même si vous vous basez sur cette phrase, biblique datant du 10ème siècle avant notre ère , relatant des faits du 19ème, toujours avant notre ère pour nous débiter tant de niaiseries!

      Une fois n’est pas coutume, vous avancez des arguments sans queues ni têtes, pardessus le marché tellement hypocrite…

      Il vous faut absolument un peu de repos, s’il le faut je vous le prescrirai n’ayez crainte.

      En attendant je vous conseille d’aller faire un tour à Notre Dame des Neiges, à l’orée des cyprès l’air y est vivifiant…L’architecture des mausolées enrichissante:

       » SAVIEZ VOUS QUE?

      À l’intérieur de notre mausolée La Pietà s’élève une Pietà en marbre, réplique grandeur nature de la statue de Michel-Ange à la Basilique Saint-Pierre de Rome. »

      Je respecte votre opinion, mais ce n’est nullement le mien et j’ose dire ni le notre.

    • Marie-Christine dit :

      Le pays de vos anc=etres, Samuel ? Vos grands-parents ont émigré en Israël ? Dans votre arbre généalogiquue avez-vous découvert des ancêtres qui vivaient en « Judée-Samarie » il y a 2000 ans ?
      En ce qui concerne Israël et la Syrie, c’est Israël qui continue d’occuper cruellement une partie de la Syrie, le Golan. Est-ce que la Syrie occupe Israël ?
      Et toutes les guerres barbares contre les peuples voisins qu’Israël a me né directement – Liban -, ou par USA et « communauté internationale-OTAN » interposée – Irak, maintenant Syrie (en voie d’échec, mais à quel prix pour la population)et bien sûr Iran, sa dernière cible à date, c’est de « l’amour » peut-être ? Sans parler bien sûr, de la première guerre meurtrière et sans fin contre les Palestiniens, Gaza, c’est de « l’amour » peut-être ?
      En ce qui concerne les massacres, quel intérêt aurait le régime à massacrer sa propre population, surtout quand il s’agit d’une population sympathisante du régime…!?
      Par contre, je vous félicite, dans ces deux derniers posts, il n’y a pratiquement aucune faute d’orthographe ! Vous voyez, quand vous vous appliquez…

    • vilistia dit :

      samuel

      Vous parlez de quel pays.. ancêtre, dites-vous ?

      Est-ce bien celui-ci ?

      ______________________________

      Origine des Sémites

      Sur le plan culturel et physique, le monde sémitique se situe entre le monde blanc indo-européen et le monde noir Africain.

      La protohistoire voit la création du monde sémitique en Asie Occidentale par le métissage dérivant des noirs et d’un composant blanc venu d’ailleurs.

      Ce fait est confirmé par les nombreux témoignages des récits de la littérature sémitique et les découvertes archéologiques (type Nanouféen ancêtre lointain des Cananéens étudié par Miss Garrod représentant un noir), décrivant aussi que tout l’habitat actuel des Sémites était le lieu où vivaient primitivement des noirs depuis la préhistoire à l’apparition de la période historique.

      La suprématie culturelle des anciens Égyptiens a fortement influencé les rédacteurs de la Bible, on voit apparaître le nom Israël vers -1230 avant notre ère sur une stèle commémorative des victoires de Mineptah, quatrième fils du Pharaon noir Ramsès II sur les peuples de la mer.

      La plupart de ces peuplades, se situait à l’âge ethnographique comparé à l’Égypte avec ses 2000 ans d’histoire écrite. Au XIIe siècle av notre ère, à la suite d’attaque des Philistins (Palestiou qui donna la Palestine) sur les côtes du pays Canaan, Ramsès II brise leur flotte, les fait prisonniers, et ils seront transformés en agriculteurs, puis se mélangeront avec les autochtones noirs cananéens, et dès lors entrera dans l’histoire au Xè siècle avant notre ère, le peuple juif (sous le règne d’un certain roi Salomon).

      Ces sémites avec l’apparence plus métissée que ceux d’aujourd’hui qui se rapprochent du type blanc (Européen) ont vu leur aspect physique se modifier à la suite des différentes invasions: Perse, grecque, Romaine, et la période des croisades au moyen-âge (déplacement de population), idem pour certains Sémites d’Arabie métissés avec les Perses.

      * La langue hébraïque contrairement à ce que l’on pense n’est pas celle des hébreux mais celle des Cananéens (peuple autochtone noir, ancêtre biblique de Cham).

      * L’hébreu comme le syriaque, l’akkadien et l’araméen font partie de la même famille linguistique. Les racines germaniques que l’on retrouve dans les langues sémites supposent la présence d’éléments indo-européens dans le milieu méridional noir.

      * (Il y va de même pour la langue Berbère, il faut préciser que les Berbères sont en majorité le résidu des Peuplades de la mer qui, à partir du XIIIè siècle avant notre ère, s’éparpillèrent depuis l’Ouest du delta du Nil jusqu’aux abords de Carthage, ce sont ces tribus nomades, qui deviendront les lebous, libyens, tehe nou: termes non indo-européens.

      « A cette souche ancienne, il faut ajouter une nouvelle souche vandale (donc indo-européennne encore) ne remontant qu’au Vè siécle av notre ère et par conséquent très tardive.(…)

      Un autre fait, non moins certain, est que la langue Berbère d’aujourd’hui n’est pas l’une des langues indo-européennes que parlaient ces peuples blancs nordiques à leur arrivée en Afrique noire(…).

      Le Berbère est aujourd’hui le monument linguistique le plus important dont puisse disposer un scientifique serein, pour étudier le processus d’acculturation de l’élément nordique en milieu négroïde méridional, processus qui aurait abouti à l’apparition des langues sémitiques en Asie occidentale, où le nègre a également précédé le Blanc partout, dans la région de l’indus, à Mohendjo-Daro, dans l’ancien Elam, à Sus, en Mésopotamie, à Our et Lagash, en Palestine, au pays de Canaan, en Arabie méridionale anté-islamique.) cf. Cheikh Anta Diop « Antériorité des Civilisations Nègres »

      * Ce qu’il faut retenir: les peuples arabes et juifs sont des métisses (Noir et Blanc), comme certaines populations d’Amérique du Sud (les latinos) et, ce fait est encore visible sur leurs cheveux, leurs lèvres et leurs yeux…

      * Les vrais Sémites apparaissent dans l’histoire vers -2400 avant notre ère sous le règne de Sargon d’Akkad chef d’Agadès ville de Mésopotamie. *

      * Ainsi l’Akkadien (langue d’Akkad) devient la première langue sémitique connue. Pour cela, il faut tenir compte du long processus de métissage qui fut à l’origine de la création de la race et de la langue sémitique.

      Les Assyriens apparaissent vers -1250 avant notre ère, ils sont la conséquence d’un mélange entre les tribus indo-européennes (mitanniens et hourrites) qui s’étaient installées sur le Haut Tigre et l’Euphrate et les populations locales noires. Ils s’emparèrent de Babylone en installant une société patriarcale, avec une langue sémitique plus proche de l’Akkadien.

      On retrouve la présence d’autres tribus indo-européennes dans le désert arabique, en Libye et en Palestine… certaines passaient par la mer Noire et la mer Caspienne; Cheikh Anta Diop dans son livre « Antériorité des Civilisations Nègres » nous indique que:

      « Tous ces envahisseurs, manifestement indo-européens, qui ont été absorbés, culturellement et à un certain degré anthropologiquement, par le milieu, qui s’y sont dissous, suffiraient à expliquer le phénomène sémite. »

      En Arabie pendant la période dite primitive, un Empire Kouschite (noir) se serait installé sur tout le territoire et sera personnifié par les Adites, viendra ensuite la destruction de cet empire au XVIIIe siècle av notre ère par les Jectanides (peuple blanc venant du Nord-Est) qui se feront ensuite absorber par les Koushites d’où le produit du métissage qui sera à l’origine des sémites et de leur culture.

      Les Berbères sont des anciens indo-européens qui ont évolué depuis peu en terre d’Afrique: en effet Cheikh Anta diop Diop nous précise que:

      « les Berbères actuels qui sont, à n’en pas douter, les descendants des peuples leucodermes européens appelés Peuple de la Mer, dans les textes égyptiens, et qui envahirent l’Egypte sous la XIXè dynastie (1300 av.J.-C), celle précisément des Ramessides.

      Vaincus, ils furent rejetés à l’Ouest du Delta du Nil, d’où ils s’éparpillèrent progressivement jusqu’à l’Atlantique, à travers la Cyrénaïque, depuis les Nasamons jusqu’aux Gétules du Sud marocain ».

      La présence d’éléments de race blanche dans des régions comme la vallée de l’Indus, le pays de Canaan, la basse Mésopotamie et la presqu’île Arabique, ne s’explique que par des invasions tardives car les peuples indo-européens ne sont en rien les premiers habitants de ces lieux:

      « La péninsule Arabique, peuplée pour la première fois il y a 8000 ans, était, comme la majeure partie de l’Asie, peuplée de Noirs. En fait, leurs descendants vivent encore dans l’extrémité méridionale de la péninsule.

      Généralement classés comme véddoïdes par les anthropologues, ces Noirs forment aujourd’hui, dans la région, une part significative de la population négroïde Mahra.

      Ils sont les plus anciens Arabes que nous connaissions et leur nom découle de celui de peuples essentiellement identiques, tant culturellement que physiquement, qui vivent dans les environs du Sri Lanka (Ceylan). Leur chevelure varie de légèrement ondoyante à crépue; leur teint de peau, de brun clair au brun foncé. Ce sont les premiers habitants de l’Arabie.

      A l’origine ils étaient noirs et ils le sont restés jusqu’à nos jours ». cf: Runoko Rashidi: Histoire Millénaire des Africains en Asie).

      Cheikh Anta Diop dans son livre « Antériorité des Civilisations Nègres » nous précise encore ceci: « Les langues sémitiques sont moins autonomes, morphologiquement parlant, vis-à-vis des langues nègres africaines que vis-à-vis des langues indo-européennes. »

      En conclusion nous pouvons affirmer que les sémites sont en fait le fruit d’un long métissage entre des peuples autochtones noirs et des envahisseurs indo-européens contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire.

      Cf: Cheikh Anta Diop:

      -Antériorité des Civilisations Nègres – L’Unité Culturelle de l’Afrique Noire

      • betehem dit :

        Magnifique instruction. Personnellement, j’aime apprendre. Comme beaucoup de gens, qu’ils soient chrétiens, juifs ou arabes ou autre.
        Malheureusement, vu les commentaires qui suivent, certains ne savent même pas lire.
        En tout cas merci
        Merci à vous et aux premiers commentaires envers Samuel, très posés et polis. Donc à prendre en considération.
        Les insultes sont bonnes pour la poubelle immédiatement.
        Peut-être certaines personnes devraient faire du sport, plutôt que déverser leur agressivité sur Info Syrie, qui est un site de réinformation. Pas un site de vomissures haineuses.
        Je disais donc, Merci pour ce texte qui m’a beaucoup appris.

      • Cécilia dit :

        Très bon commentaire. Merci !

        En effet, « les sémites sont en fait le fruit d’un long métissage », mais aussi les langues sémitiques où il faut rappeler que la langue hébraïque pratiquée aujourd’hui est bien différente de la langue hébraïque de la bible (tanakh et de la Mishnah), alors que celle de la plus part des livres apocryphes sefarim hitsoniyim est de l’araméen).
        De même, le peuple grec ne parle pas la langue de Platon ou de Homère car on distingue bien le grec ancien de grec moderne et c’est la même chose pour l’hébreu.

        Les manuscrits de Qumran ו(sefarim guenouzot) découverts dans des grottes situées au Nord de la mer morte entre 1947 et 1956, sont eux aussi principalement écrits en hébreu. En dehors des copies de livres bibliques, seulement un manuscrit sur six était rédigé en araméen (un petit nombre de manuscrits étant aussi composé en grec).

        Dans la Bible, notamment dans le premier livre, la Genèse, au chapitre 14, verset 13, on trouveיAbram avant qu’il ne devienne Abraham, mais le texte ne fait aucune mention de la langue parlée par celui-ci et ses descendants. Il est généralement admis que le terme « hébreu » viendrait de l’expression « מעבר לנהר / me-’ever la-nahar » (de l’autre côté du fleuve) qui désigne l’origine d’Abraham qui venait d’Ur en Mésopotamie (l’Irak). D’ailleurs en arabe, on dit عبرانيون « ibraniyoun » qui vient du verbe عبر « abara » pour dire traverser de l’autre côté du fleuve. On peut donc supposer qu’il s’agit de fleuve du Jordan traversé vers la terre de Canaan.
        En terme de science historique, nous n’avons aucune preuve historique sur l’existence ni d’Abram ni de Moïse, pourtant l’Égypte pharaonique pratiquait l’écriture ainsi que les Akkadiens, les Assyriens et les Babyloniens.

        Le texte de la Bible hébraïque en usage dans les éditions imprimées ou dans les rouleaux de la Torah à la synagogue est appelé texte « massorétique » ( massoret, signifiant « transmission »). Sa rédaction est le fruit d’un travail de plusieurs siècles, depuis l’époque des rois (VIIIe siècle av. J.‑C.) jusqu’à celle des Maccabées (livre de Daniel, 167 avant l’ère chrétienne), dont il est difficile d’établir les différentes étapes.

        Hébreu mishnique

        Cette forme de l’hébreu correspond à une période de l’histoire de la langue hébraïque (Ier – VIe siècle) qui correspond à peu près à la période du Talmud (IIe – Ve siècle), et celui-ci en est donc un témoignage. Elle est appelée aussi hébreu rabbinique ou langue des Sages.

        L’hébreu mishnique contient certaines innovations par rapport à l’hébreu de la Bible, auquel il est postérieur de plusieurs siècles. Ces innovations portent en particulier sur les domaines de la syntaxe et du vocabulaire. Dans ce dernier domaine, on constate des emprunts aux langues politiquement et/ou culturellement dominantes de l’époque : araméen, grec, latin et persan.

    • kegan dit :

      A quelle heure tu vas te coucher niaiseux ? Tu parasites.

    • SORISHARIF dit :

      @Samuel
      #?!**@!&+#{!]

    • Julie dit :

      Samuel, au lieu de nous casser les c….lles, vous feriez mieux de continuer à tresser les poils qui vous sortent des oreilles, en plus ça fera plaisir à vos ancêtres, ils trouvent ça du dernier chic

    • Rhysa dit :

      Rappelez moi qui occupe le Golan. Merci.

      • samuel dit :

        C’est pour pas que le régime syrie lance des roquettes sur Israël.

        • Bahia dit :

          Ah Bon ???? dites moi Samuel, Si le Jourdain ne prenait pas sa source au Golan, que ce dernier n’ avait pas été le château d’eau de la Syrie, que le plateau du Golan n’avait pas été à 70% agricole, pensez vous qu’Israël aurait été intéressé ??? Vous devriez savoir que dans les documents que sa fille a bien voulu publié, Moshe Dayan a reconnu avoir commis la plus grande erreur de sa carrière en volant le Plateau du Golan aux syriens !

        • Cécilia dit :

          « C’est pour pas que le régime syrie lance des roquettes sur Israël. »

          Je te signale que ta petite chérie intouchable, occupe le plateau du Golan syrien depuis sa guerre contre la Syrie en 1967 et qu’elle a même annexé ainsi que Jérusalem-Est en 1982 et que c’est elle, Israël qui y exerce l’administration civile.
          Je te signale aussi que ces annexions ont été condamnées par l’ensemble de la communauté internationale et leur occupation est considérée illégale sans aucune autre forme de procès.

    • hakim dit :

      je comprend maintenant tes prises de position, tu est contre bachar parce que tu est sioniste, va voir ton ami avidgor liberman et ton ami le grand rabin de l’entité sioniste qui affirme que vous avez le droit de tuer les arabes et ce serait mieux ci c’est des enfants parce que sinon il deviendront des terroristes. Et sa c’est pas un massacre que vous faites en palestine, les juifs, les chrétiens et les musulmans vivait en paix avant l’arriver des juifs d’europe, soit disons qui ont été massacré par hitler. il parait que 6millions de juifs mort c’est du genocide, mais alors les 25millions de slaves ont majoriter des orthodoxes, c’est pas un genocides?
      et en plus de ca étant donner que vous avez été massacrer, fallé recuperer une parti de l’allemagne qui vous a massacrer et contruire votre pays la bas. ras le bol du sionisme, l’entité sioniste et vouez a disparaitre et ca ne saurait tarder. tous les sionistes retournerons chez eux de la meme facon qu’il sont venu en bateau mais cette fois sa sera en pleuront.

      • betehem dit :

        Ce sont les occidentaux qui ont donné ce territoire aux juifs réfugiés.
        Et je plains ces gens là, leur exode n’a pas été facile.
        Par contre, j’ai tout contre le gouvernement israélien actuel.
        On parle tant de la Shoah, qui a été réelle. On oublie tous les autres peuples raflés en plus des juifs. De ces autres gens là on ne parle jamais.
        Des exactions d’Israël, on ne parle pas dans nos médias
        On ne parle pas des millions de morts de faim ou de pollution qu’on créé les capitalistes dans des pays a priori riches et qui ont été ruinés. Je ne suis pas communiste, mais j’ai pris conscience de l’horreur que l’appat du gain peut imposer à des gens sans défense.
        A part ça, je pense qu’il n’était pas question de laisser les juifs s’installer dans un morceau d’Allemagne. Quoique les hypocrites racontent, personne ne voulait des juifs, à l’époque. La collaboration, y compris pour dénoncer ces gens là, et d’autres, communistes, gitans, homo, etc… a bien eu lieu. C’est si facile de pointer du doigt un ennemi.
        Hélas, la « bien-pensance » et le « politiquement correct » sont de retour, exactement comme alors. Je suppose que tous les lecteurs d’info syrie en sont conscients.
        Méfions nous donc et tirons des leçons de l’histoire.
        Amitiés.

    • Kegan dit :

      Notre djihadiste s’est revelé fils d’Israel finalement !!
      La Palestine n’est pas la Syrie avais tu dis ? Tu trompes abruti, tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles; chaque Arabe , digne de ce non, est palestinien dans l’âme …

      Mais tu n’y comprendas rien tu es trop niaiseux!

      En tout cas le Samuel d’aujourd’hui ne fait pas de faute d’ortographe !

  3. lafleuriel dit :

    Nouvelles fraîches d’Alep : ce matin 3 avril d’une amie de mère française mais qui avec toute sa famille bien connue (son père était une personnalité d’Alep bien connu de tous ceux qui passaient par la Syrie et voulaient comprendre la région et le pays. Tous essayaient de le rencontrer…).
    D’abord et contrairement à ce qui fut dit ou écrit dans les médias..pas de bombardement à Alep mais une bombe et une tentative d’attentat- attaque du domicile) contre un militaire mais qui a échoué. par contre ‘et en riant elle raconte – c’est leur mode opératoire maintenant ! – ces « démocrates et amis des droits de l’homme chers à La Pipe et mercenaires des Saoudiens et autres supporters « très monarchiques islamiques du Golfe » , passent en mot oet tire au hasard sur les gens; Elle raconte que même l’un d’entre eux a tiré sur un autobus public dans le quartier de Damiliehe. le magasin Carrefour (sur la route de la Turquie (boulevard de Gazientep en direction de Arrhétan)qui continue à fonctionner a été menacé à plusieurs reprises. Il y a toujours de tirs entendus dansla ville;.mais ….elle dit aussi que les gens en ont plus que marre de ces »révolutionnaires et que ceux qui avaient tendance à soutenir sont aujourd’hui à font pour que tout reviene comme avant.
    Mille fois sur ce site, nous avons tous dit et depuis le début, que cette opposition soutenue à la Buch par les « CLinton, Juppé et démocra autres « vrais » amis de la Syrie, n’était pas crédible et que les Syriens n’en voulaient pas. mais bien sûr qui se souviait de ses amis de ce que voulaient les Syriens…Bref

    • hakim dit :

      merci pour ces news lafleuriel et salut ton amie de notre par.

    • betehem dit :

      Merci de ma part aussi. Mais c’est quoi, La Pipe ?
      je me suis dis parfois : mais pourquoi les syriens patriotes n’abattent pas les fous qui leur font subir tant d’horreur. A eux, à leurs voisins…
      Je suppose que tuer n’est pas à la portée de tous, heureusement. Et que si les civils étaient armés, la guerre aurait peut-être été plus effroyable encore. Mais surtout, tuer, ce n’est pas n’importe quoi. Ouf, tout le monde ne trouve pas ça anodin, banal, voire juste.

  4. NO PASARAN dit :

    Je sens que vous allez aimer… Un porte-folio d’Idlieb… avec un torchon d’une romanciere en guise de commentaire… (Pour Samuel et consort, CA, c’est du larmoyant degoutant pour chercher a faire sensation !!! Rien a voir avec la dignite avec laquelle s’expriment les victimes des terroristes et des ennemis de la Syrie !!!)

    Un ami m’a demande d’y reagir. Voici :

    4 photos interessantes : 1) Les rebelles qui passent la frontiere avec la Turquie (implication d’un pays etranger), 2) photo d’un tres jeune homme appartenant aux forces rebelles (beaucoup d’ados, de marginaux, etc.) 3) une manifestation avec des enfants (on peut manifester pacifiquement) 4) Les rebelles controlant un bus (ce que la photo ne montre pas : comment, apres avoir controle le bus, les rebelles tuent les alaouites, les chretiens ou les chiites comme des chiens…)

    http://evenements.courrierinternational.com/syriepaysmv/

  5. machiavel dit :

    ALERTE-ALERTE-ALERTE : un hasbarite avéré parmi nous;lisez plus haut !

  6. NO PASARAN dit :

    Les pacifistes ont pris d’assaut le siège de l’OTAN !!!

    La police de Bruxelles a arrêté des dizaines de militants du mouvement de la paix qui ont organisé la manifestation intitulée « L’OTAN, le jeu est terminé ».

    Les manifestants ont tenté d’entrer dans le bâtiment de l’OTAN pour le fermer symboliquement, en accrochant des cadenas sur les portes. Des forces de police très nombreuses ont été obligées de faire face à ces actions et à plusieurs centaines de manifestants d’organisations pacifistes.

    Comme l’ont expliqué les organisateurs des manifestations, ils veulent attirer l’attention sur le fait que l’alliance crée plus de problèmes qu’elle n’est capable d’en résoudre, à la veille du sommet de l’OTAN les 20-21 mai à Chicago.

    http://french.ruvr.ru/2012_04_02/70322575/

  7. mécréante dit :

    Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Jakob Kellenberger, arrive aujourd’hui (2 avril) en Syrie pour une visite de deux jours, durant laquelle il s’entretiendra avec des hauts représentants du gouvernement syrien, notamment le ministre des Affaires étrangères, Walid Muallem, le ministre de l’Intérieur, le général Mohammed Ibrahim al-Shaar, et le ministre de la Santé, le Dr Waël al-Halqi.

    le CICR a obtenu un meilleur accès à de nombreuses zones touchées par les troubles. Le personnel de l’institution peut désormais rester plus longtemps sur le terrain pour se faire une meilleure idée des besoins de la population et y répondre du mieux possible. M. Kellenberger se rendra dans des zones touchées par les affrontements pour évaluer par lui-même la situation et l’action menée par le CICR et le Croissant-Rouge sur le terrain.

    http://www.icrc.org/fre/resources/documents/news-release/2012/syria-news-2012-04-02.htm
    Souria B Kheir

  8. dlauren dit :

    Une dépêche de Reuters, la descentes aux enfers continue pour les syriens…

    (Reuters) – Syrian rebels fighting to oust President Bashar al-Assad have been accused of using children as fighters in violation of international conventions banning the recruitment of child soldiers, a senior U.N. official said on Monday.

  9. SORISHARIF dit :

    L’Express mardi 3 avril :
    La diplomatie de Hafez el-Assad, père de Bachar, a réussi à faire de la Syrie un bastion inexpugnable qui fige les lignes stratégiques de la Méditerranée au Golfe persique.

    Le drame syrien ne cesse de surprendre par sa complexité comme par sa férocité. Les chancelleries européennes et américaine ont négligé la capacité de résistance du régime et trop misé sur une montée en force des rebelles.
    Contrairement à d’autres pays secoués par le printemps arabe, la Syrie a acquis dès le début de la révolte, il y a plus d’un an, la dimension d’un terrain de manoeuvres planétaire. Autant la Libye laissait, elle, les mains libres à la France, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, autant le cas syrien a réveillé l’autre face du directoire mondial que représentent la Russie et la Chine. Rien à voir, non plus, avec les cas de la Tunisie et de l’Egypte ; l’une comme l’autre ont connu des évolutions internes qui, pour peu brillantes qu’elles soient, ont jusqu’ici évité le bain de sang. Le régime de Bachar el-Assad, responsable de 10 000 morts en une seule année, pose un problème d’une tout autre ampleur.
    Desserrer l’étau diplomatique
    De manière redoutablement efficace, la diplomatie diabolique de Hafez el-Assad, père de Bachar, a réussi à faire de la place forte syrienne ce que fut en son temps le Krak des chevaliers : un bastion inexpugnable qui fige les lignes stratégiques à perte de vue, de la Méditerranée au Golfe persique, tout en attirant la Russie et la Chine dans ce parage anti-occidental. C’est dire si desserrer l’étau diplomatique est un objectif essentiel, sans lequel aucune intervention efficace en faveur du peuple syrien ne peut voir le jour.
    On refuse catégoriquement toute intervention armée, de type libyen, de même qu’on s’interdit toute livraison d’armes, de peur qu’elles ne profitent aux islamistes
    Pour autant, la diplomatie a montré ses limites. Bachar el-Assad profite de façon criante des discussions pour gagner du temps et poursuivre son programme d’horreurs. En acceptant, le 27 mars, le plan proposé par l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, Damas ne présente absolument aucune crédibilité. Non qu’il faille tenir pour négligeables les efforts louables d’Annan, qui visent à empêcher la Syrie de basculer dans la guerre civile généralisée en exigeant l’arrêt des hostilités de part et d’autre (mettant ainsi à égalité rébellion et répression, selon le voeu des Russes), la libération des prisonniers et l’acheminement de l’aide humanitaire ; mais cette formule prouve à l’évidence la concession faite à Moscou et à Pékin. Et le consentement factice d’Assad à ce plan n’a d’autre but que d’obtempérer aux recommandations tactiques de ses deux protecteurs. Après la phase dure, qui n’a donné aucun résultat, on aura donc tenté la voie conciliante, ce qui revient à un aveu d’impuissance de la part des Occidentaux.
    Ce n’est pas de bon augure. En réalité, le drame syrien a surpris, par sa complexité, les chancelleries européennes et américaine. Elles ont en particulier négligé la capacité de résistance du régime et trop misé sur une montée en force des rebelles, hâtivement jugés susceptibles d’entraîner la chute de Bachar el-Assad. C’était afficher une lourde contradiction : d’une part, on refuse catégoriquement toute intervention armée, de type libyen, de même qu’on s’interdit toute livraison d’armes, de peur qu’elles ne profitent aux islamistes ; d’autre part, on constate, les bras ballants, le besoin impérieux qu’a l’opposition de disposer de financements et d’armements massifs afin de ne pas se faire écraser.
    C’était aussi compter sans la leçon irakienne, mélange d’attentats terroristes et de terreur intercommunautaire, qui fonctionne comme un repoussoir dans tout le Moyen-Orient. Même les responsables israéliens sont épouvantés à l’idée de se retrouver avec une poudrière syrienne, ouverte à tous les djihadistes, directement à leurs portes. 83 pays ou organisations ont participé à la conférence des « Amis du peuple syrien », laquelle a accordé au Conseil national syrien (CNS) le statut de « représentant légitime de tous les Syriens ». Position purement rhétorique, sachant que le CNS, très divisé, exige maintenant des armes à cor et à cri. La solution, en Syrie, ne pourra pas ressembler à une trêve.

    Christian Makarian
    Directeur Délégué de la rédaction de L’Express

    • betehem dit :

      Extraordinaire, cet article. Quelle mauvaise foi.
      Mais où sont passés les vrais journalistes ?
      Je retiendrai son nom aussi, à ce type là.

  10. hezbollah dit :

    Nous les algériens personne nous a aider pendant la décennie noir/rouge, on a éliminé les salafistes wahhabites tout seul .

    Et notre malheur et arrivé juste après la chute de l’ URSS.
    Aujourd’hui, c’est différent… Avoir les russes, les chinois, les iraniens avec soi, ça pèse lourd dans la balance !
    Mais il faut d’ abord rendre hommage a l’ armée Arabe Syrienne, c’ est elle qui fait le boulot pour assurer la sécurité de son peuple !

    http://youtu.be/DUBE8Bn_1qY

    • mécréante dit :

      Que vive l’Algérie souveraine et laïque
      et 7oumata al diyari 3alikoum salam

      • hezbollah dit :

        @ mécréante

        L’Algérie est dans le colimateur des vampires sionistes …Mais l’ armée algérienne et son peuple vaincra les ennemies qui tourne autour de l’ algérie en ce moment !

        Quand la patrie et en danger il n’ y a plus de différence entre nous, tout le monde fait bloc, et nos ennemis le savent très bien.

  11. Mohamed Ouadi dit :

    Les ennemis de la Syrie se sont attendu à ce que les syriens se réfugient dans les pays voisins, mais rien de cela n’a eu lieu. Malgré les déplacements forcés par les armes, malgré les exactions terroristes commises par les bandes de l’opposition armée, les syriens par milliers ont préférés se déplacer et se déployer à l’intérieur de la Syrie, où des syriens les ont pris en charge, au lieu de se réfugier dans les camps des pays voisins.
    Voilà une chose à méditer !

    • betehem dit :

      Et les chrétiens ne suivent pas les propositions manichéennes de fuir le pays. Ils aiment leur pays, la Syrie.
      Et font entendre leur voix, et crient au scandale et à la manipulation.

  12. machiavel dit :

    Vous avez tout à fait raison Mr Delorme,si casques bleus il devrait y avoir,c’est sur les territoires d’où viennent les armes et à partir desquels s’infiltrent les bandes de terroristes pour commettre leurs forfaits en Syrie.
    Quand à ce hasbarite qui aboie dans les deux premiers commentaires, je lui adresse cette expression d’un penseur et écrivain juif anti-sioniste qui a dit à propos de ce pseudo pays de « ses ancêtres »,que cette entité n’est plus qu’un cadavre dont les ongles et les cheveux poussent encore pour un temps .Et il conviendra d’y ajouter « jusqu’à la putréfaction totale » .

  13. Cohen dit :

    d’accord encore une fois avec Samuel , même si Infosyrie dit le contraire.

    • Cécilia dit :

      « d’accord encore une fois avec Samuel , même si Infosyrie dit le contraire. »

      Non, Cohen, ce n’est pas inosyrie qui dit le contraire, mais c’est l’Histoire.
      En effet, les récits bibliques ne sont pas considérées selon la science historique comme faisant partie de l’Histoire avec un grand H.

      Bien à vous

    • samuel dit :

      Merci. Je suis content d’avoir des adeptes de moi sur ce site :)

      • Cécilia dit :

        « Merci. Je suis content d’avoir des adeptes de moi sur ce site :)  »

        Adepte, un partisan farouche d’une théorie, d’une ou des idées.
        Mais quelles sont tes théories, tes idées, Samuel le Québécois ? Tantôt d’origine syrienne, tantôt d’origine marocaine, tantôt critiquant les jihadistes, tantôt réclamant jihadiste faisant la même chose avec les sionistes ?

        Tu veux que je te rappelle quelque chose ?
        Le jour où je t’ai nommé Samuel alors que tu commentais avec Samy ou Sami, tu as changé ton nom. Je t’avais écrit « continue à m’écouter » ;)

        Tu sais, j’aime bien ton prénom car il est chargé de références culturelles et sémantiques (Son nom est Dieu), raison de plus, c’est le prénom du parrain de mon dernier, qui travaille actuellement à Londres, un ami et collègue depuis la faculté.

        Je te repose la question pour la deuxième fois :
        Où est la Vérité Samuel ?
        Ne me réponds pas comme la dernière fois « dans mon âme secrète »

    • betehem dit :

      J’ai un mal fou à comprendre un Samuel ou un Cohen : en Syrie, tous les peuples, toutes les religions cohabitaient ! Cohabitent toujours d’ailleurs.
      Et j’espère de tout coeur que ça continuera.
      Qu’avez-vous contre un pays privilégié comme ça ?
      Pourquoi haïssez-vous la tolérance, voire le droit de vivre, penser, croire en sa religion, pour ceux qui ne sont pas comme vous ?
      Peut-être estimez-vous que vous avez raison en tout, et que les autres ont tous tort en tout. Vous détenez la vérité. Est-ce cela ?

      • Kegan dit :

        Mais par ce que les pires RACISTES, les pires CONSERVATEURS, les pires INTOLERANTS sont les Cyonistes ; cohabiter ne fait pas partie de leur vocabulaire ..
        Et ces deux niaiseux sont clairement des enfants d’Israel payés pour venir parasiter notre site (j’ai dèja démontré qu’il y avait plusieurs niaiseux derrière l’appellation Samuel)!!

      • fatima dit :

        Israêl ne peut plus vivre sans faire la guerre. Cela est existentielle pour elle.
        Elle est agressive et veut que tous les pays à sa frontière soient des moutons.
        Si vous voulez savoir l’histoire du juda¨sme, vous n’avez qu’à lire le manuscrit « assyrien » volé du musée de Bagdad qui relate l’hitoure des juifs.
        Ce musée a été pillé pour cette raison et pour d’autres.
        Ce manuscrit est inestimable, c’est un chef-d’oeuvre
        Sur ce site, un Infosyrien a bien parlé de l’Histoire des peuples sémites.
        Samuel, Cohen et autres font de la propagande pour le mouvement sioniste qui dirige le monde par la force ..et par l’argent

    • L17 dit :

      @ Cohen

      Évidemment, vous ne pouvez qu’être d’accord avec votre compère Samuel : vous êtes tous le deux membres de la Hasbara (Cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hasbara ) pour promouvoir la politique sioniste sur le Net.

      [[[ En 2009, le ministère des affaires étrangères israélien organisa des réseaux de volontaires pour intervenir en faveur d’Israël dans les sites web de commentaire d'actualité en relation avec la Guerre de Gaza de 2008-2009, ce que le Guardian définit comme de la « propagande 2.0 »[2 :( en)Hasbara spam alert [archive], The Guardian, publié le 9 janvier 2009.]. Les journaux israéliens Jerusalem Post et Haaretz parlèrent d’une « armée de blogueurs [recrutés pour combattre la propagande] antisioniste »[3 : (en)Latest hasbara weapon: ‘Army of bloggers’ [archive], Jerusalem Post, 19 janvier 2009.],[4. (en)Israel recruits ‘army of bloggers’ to combat anti-Zionist Web sites [archive], Haaretz, 19 janvier 2009.] ]]]

      En outre, Samuel raconte n’importe quoi lorsqu’il parle du « pays des mes ancêtres Israël » !!! Ni la Torah ni la Bible ne sont des livres d’Histoire : ils racontent les mythes fondateurs des 3 religions monothéistes. Il faut savoir aussi que les Juifs se sont largement inspirés des lois et de la mythologie de Babylone et n’ont commencé à rédiger leurs textes qu’après leur retour d’exil en 538 avant JC.
      Il faut aussi préciser qu’avant l’an 932 av. JC., les seules « informations » les périodes de l’Exode, des Juges, des rois Saül, David et Salomon proviennent de la Bible : ensuite pendant une période d’environ 200 ans coexistent les royaumes d’Israël et de Juda assujettis par les Assyriens en 722 av. JC. (prise de Samarie) et par les Babyloniens en 587 av. JC.

      Au retour d’exil, grâce au Perse Cyrus, les Juifs ne seront jamais indépendants, passant de la domination des Perses à celle des Grecs puis des Romains qui rasent le Temple de Jérusalem en l’an 77 de notre ère.
      En 135 ap. JC., la révolte de Bar Kobhba est écrasée dans le sang par les légions romaines, Jérusalem est rasée puis reconstruite sous le nom de Ælia Capitolina : »Elle est déclarée cité romaine et interdite aux Juifs sous peine de mort.Les Juifs de Palestine se regroupent en Galilée et autour du lac de Tibériade où s’établit le Sanhédrin »….

      Aux Romains succéderont les Byzantins, etc. … Jusqu’en 1948, la Palestine et Jérusalem seront toujours sous une domination autre que celle des Juifs.

      La domination des Musulmans (638 à 1917, hormis le temps des Croisades -1096 à 1244- ) a été la plus longue, ne vous en déplaise Chers Cohen et Samuel… Révisez l’Histoire de la Palestine depuis la naissance de Jésus et la Torah pour les temps « non historiques » : il y est dit qu’au temps de Moïse, si tant est que ce dernier ait bien existé, la Palestine était peuplée (et si je ne me trompe sous domination égyptienne, les Hébreux, les Apirous selon Christiane Desroches Noblecourt égyptologue française, de petites tribus nomades…)

      Un peu de modestie siérait davantage à vos amis israéliens..

      Salut

      http://salam-akwaba.over-blog.com/

      • L17 dit :

        Mille excuses ! J’ai oublié un mot dans la phrase :  » il y est dit qu’au temps de Moïse… tribus nomades…) »

        Il faut lire :

        « il y est dit qu’au temps de Moïse, si tant est que ce dernier ait bien existé, la Palestine était peuplée (et si je ne me trompe sous domination égyptienne, les Hébreux, les Apirous, selon Christiane Desroches Noblecourt égyptologue française, [ formaient ] de petites tribus nomades…) »

        • Cécilia dit :

          Très belle démonstration historique bien argumentée et illustrée, L17. Vous avez développé le sujet plus que j’ai fait ce matin en réponse à Cohen.

          En effet, nous ne possédons aucune preuve historique sur l’existence de Moïse et encore moins sur Abram, le Mésopotamien venant d’Ur.

          Parmi les légendes qui ont influencé la Bible, il y a la célèbre épopée babylonienne de Gilgamesh sur la Déluge que certains y voient les 12 travaux d’Héraclès (l’homologue grec du héros romain Hercule), la légende babylonienne, composée de 12 tablettes, étant antérieure de près de 1 000 ans aux écrits d’Homère.

          Faisant partie des œuvres littéraires les plus anciennes de l’humanité, la première version complète connue a été rédigée en akkadien dans la Babylonie du XVIIIe siècle av. J.‑C. ou XVIIe siècle av. J.‑C. ; écrite en cunéiforme sur des tablettes d’argile, elle s’inspire de plusieurs récits, en particulier sumériens, composés vers la fin du IIIe millénaire.

          Gilgamesh engendré par un mortel et une déesse porte ainsi en lui une dualité qui reflète son comportement: violence de ces colères et dignité de sa sagesse; extrême courage et fragilité. Le mur d’enceinte de la ville d’Ourouk est son œuvre.

          Voici quelques passages :

          La cité première

          Celui qui a tout vu
          Celui qui a vu les confins du pays
          Le Sage, l’omniscient
          Qui a connu toutes choses
          Celui qui a connu les secrets
          et dévoilé ce qui était caché
          nous a transmis un savoir
          d’avant le déluge.

          Il a fait un long chemin
          De retour, fatigué mais serein,
          il grava sur la pierre
          le récit de son voyage.
          Il bâtit les remparts d’Ouruouk
          et l’Eanna sacré, pur sanctuaire
          demeure d’Anou et d’Ishtar

          Le Déluge

          Un jour, les grands dieux ont décidé
          de faire le déluge
          entre eux, ils ont tenu conseil

          Homme de Shourouppak, fils d’oubar-toutou
          démolis ta maison et construis pour toi un bateau
          abandonne tes bien et tes richesses
          demande la vie sauve
          rejette tes possessions et préserve ta vie
          charge dans le bateau
          la substance de tout ce qui vit.

          Ce bateau que tu construiras
          que ses mesures soient bien exactes !
          que sa largeur égale sa longueur !
          scelle le bateau !
          rends-le semblable à l’Apsou, les eaux des profondeurs.

          Comme le jour du Nouvel An,
          je me suis lavé et frotté les mains avec de l’huile.
          Au septième jour
          la construction du bateau était terminée.
          Sa descente dans l’eau était difficile
          …..
          …..
          J’ai porté dans le bateau tout ce que je possédais.
          …..
          J’ai fait monter dans le bateau
          tout ma famille et mes parents
          j’ai fait monter les bêtes domestiques
          et celles de la pleine
          tous les artisans je les ai fait monter aussi.
          Le dieu Shamash m’a fixé le moment précis et m’a dit :
          « Lorsque le soir, celui qui tient les tempêtes
          fera pleuvoir la pluie de malheur
          entre dans le bateau et ferme ta porte ! »
          …..
          …..
          Lorsqu’arriva le septième jour
          je lâchai un colombe;
          la colombe prit son vol
          n’ayant pas trouvé où se poser elle revint.

          Je lâchai l’hirondelle
          l’hirondelle prit son vol
          n’ayant pas trouvé où se poser elle revint.
          Puis je lâchai un corbeau

          le corbeau prit son vol
          lorsqu’il vit les eaux se retirer
          ayant trouvé de la nourriture
          il se posa et ne revint plus

          Alors je lâchai
          tout ce que le bateau contenait
          aux quatre vents

          Chez Gilgamesh, une bonne leçon d’amitié lorqu’il perd son ami Enkidou et refuse sa mort :

          Enkidou, mon ami, mon compagnon
          celui que j’ai tant aimé d’amour si fort
          celui qui m’a accompagné dans toutes les épreuves
          est devenu ce que tous les hommes deviennent.
          Je l’ai pleuré la nuit et le jour
          je me suis lamenté sur lui six jours et sept nuits
          en me disant qu’il se lèverait
          par la force de mes pleurs et de mes lamentations.
          Je n’ai pas voulu le livrer au tombeau
          je l’ai ardé six jours et sept nuits
          jusqu’à ce que les vers lui tombent du nez.
          Après sa mort, je n’ai plus retrouvé la vie.
          Par peur de la mort, me voici errant dans le désert.
          Ce qui est arrivé à mon ami me hante.
          Comment pourrais-je me taire ?
          Mon ami que j’aimais d’amour si fort est devenu de l’argile,
          moi aussi devrais-je me coucher
          et ne plus jamais me lever ?

          * Eanna : temple de la déesse Ishtar et du dieu Anou, à Ourouk
          * Anou : dieu-ciel (père d’Ishtar)
          * Ishtar : déesse de l’amour, de la fertilité et de la guerre (mentionnée dans la Bible où Salomon est accusé de laisser Dieu pour l’adorer comme c’est le cas souvent chez les hébreux de l’époque fascinés par les dieux de leurs voisins. J’ai parlé l’autre jour de veau d’or adoré en Sinaï ce qui a soulevé la colère de Moïse

          Références :

          1- Le Syrien(qui soutien Bachar aussi), Firas Al-Sawah فراس السواح (en arabe uniquement): جلجامش: ملحمة الرافدين الخالدة (دراسة شاملة مع النصوص الكاملة وإعداد درامي)، طب 1، دمشق، 1996 – gilgamesh: malhamat ar-râfidayn al-khâlida (dirâsa shâmila ma’a al-nuçûç al-kâmilat wa i’dâd drâmy, dimashq, 1996,Gilgamesh: l’épopée mésopotamienne éternelle (étude complète avec le récit entier et présentation dramatique), Damas, 1996.
          2- Mon exemplaire personnel, L’Epopée de Gilgamesh traduit et adopté en français par le poète et muscien syrien, Abed Azaié, Berg International, 4ème édition 1993

  14. Ibrahim dit :

    Salutations Cher Moderateur, je ne tiens pas particulièrement à ce que mon message apparaisse dans vos commentaires cependant j’aimerais vous dire que je consulte chaque jour avec grand intérêt votre site et même parfois plusieurs fois par jour. Je ne me considère pas comme partisan de ce régime n’étant pas Syrien, néanmoins il est clair que ce conflit a d’autres objectifs que la liberté du peuple syrien ou les resources naturelles. Ce sont des enjeux qui se passent à des stratosphères plus élevées pour des valeurs et des principes qu’il me semble valent la peine d’être défendus. A votre niveau vous défendez courageusement et dignement bien ces principes. Dans cette guerre des mots et de la communication il faut être conscient qu’il n’y a pas de répit. Les commentaires sur votre site font partie intégrante de l’information car un bon nombre de vos commentateurs contribuent positivement à relayer la vérité. Pour l’amour de Dieu ne vous rabaissez pas à offrir une tribune aux Samuels de ce monde car leur graffitis me font penser aux signatures des écoliers israéliens sur les obus destinés au Liban, ells ne font pas mal physiquement mais détruisent moralement.

    • betehem dit :

      Super commentaire ! J’apprécie.
      Mais quoi, on est en démocratie. Et ces « opinions » là, même exprimées grossièrement, ça existe.
      Hélas.

  15. chb dit :

    Oumma a publié hier une tribune de la « La Coordination du Collectif pour la Syrie », qui essaye en des termes très modérés de contrer la propagande anti Bashar. Le rôle de l’OSDH est dénoncé, comme celui de syriens occidentalisés bellicistes ou de la presse aux ordres.
    http://oumma.com/12209/un-autre-point-de-vue-sur-la-syrie
    Alors que la coalition OTAN-CCG s’empêtre dans toujours plus de mensonges, la vérité gagne du terrain…

  16. BWANE dit :

    Témoignage : « Prouve nous que tu es chrétien, sinon…! »

    par Jérôme
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30121
    Une lettre d’un prêtre résidant à Homs

    Voici une lettre adressée, le 15 mars 2012, par un prêtre jésuite résidant à Homs à un de ses confrères en Belgique. Cette lettre relate le quotidien dans le quartier chrétien de Homs occupé par des opposants armés.
    http://www.silviacattori.net/article3050.html
    Conférence d’Istanbul
    Pluie de dollars sur les insurgés syriens
    L’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe vont créer un fonds de plusieurs millions de dollars pour financer les rebelles qui luttent contre le régime du président syrien Bachar el-Assad.
    http://www.silviacattori.net/article3051.html

    • Cécilia dit :

      Grand merci BWANE pour les lien surtout le témoignage émouvante de Jérôme et sa femme Sahar de Homs, la ville martyre.
      Et voici une copie-collée de cette lettre :

      28 février
      Bonsoir à tous,
      Vous me demandez des nouvelles de la famille en Syrie, je vous envoie ce jour quelques éléments de réponse.
      Le téléphone portable et internet sont coupés complètement dans la région de Homs, donc également dans les villages chrétiens où se sont réfugiés la plupart des chrétiens de la ville de Homs dont Majd et les parents de Sahar.
      Le téléphone fixe est coupé quand on appelle de l’étranger et est de temps en temps ouvert quand on appelle de Syrie. C’est comme ça que nous avons des nouvelles concrètes sur les morts, les survivants et les vivants…

      Sont morts…

      Est mort le fils du cousin d’Aymad, mon beau père. Une bombe a explosé dans sa salle à manger. Il habitait à 200 mètres de la maison des parents de Sahar. Est mort le fils d’un des meilleurs amis d’Aymad. Il faisait son service militaire (qui dure un an ou un an et demi selon le niveau d’études). Il lui restait dix jours à faire, il a été tué par les révolutionnaires.
      A échappé à la mort un bon ami à nous qui est aussi le frère du mari de la cousine de Sahar. Il rentrait chez lui, a été arrêté par un barrage de révolutionnaires armés. Il les a suppliés de le laisser partir. Ils l’ont menacé en mettant leur fusils sur sa tempe et lui ont dit  » Prouve-nous que tu es chrétien ! ». Il a récité le « Notre Père », ils l’ont laissé partir…

      « Prouve-nous que tu es chrétien ! »

      Ont échappé à la mort une copine à Sahar et sa mère qui quittaient la ville en taxi. Même scénario à un barrage. Menaces. Ils ont prouvé qu’ils étaient chrétiens, ils ont pu passer. S’ils avaient été alaouites, ils auraient été assassinés sur le champ. C’est la règle dans Homs. C’est la règle principale de cette guerre (eh oui, ce n’est pas la même version que vous avez à la télé, désolé !).

      Sont vivants (apparemment) les trois oncles paternels de Sahar qui ont décidé de rester dans leur maison (belle folie !). Le jeune oncle Georges habite seul derrière chez nous, à 20 mètres de notre appartement, au cœur des coups de feu et des bombes. Sa femme et son fils sont au village. Lui, il veut continuer à bosser et se déplace au travers des barrages des « deux camps » pour aller bosser dans les quartiers de la ville pas encore trop touchés par la guerre. Il connaît apparemment les révolutionnaires de son quartier et les barrages militaires du gouvernement. Il sait par où passer… S’il survit, je crois que j’écouterai ce qu’il aura à me raconter des nuits entières, parce qu’il doit en vivre des vertes et des pas mûres !
      Le frère Hafez qui ne s’entend pas trop avec la famille est resté là bas aussi. On ne sait pas trop pourquoi… Sa femme est partie au village elle aussi. Le frère Inaam a été endetté la moitié de sa vie, il n’a pas l’argent pour louer et vivre au village (les prix des locations dans les villages ont doublé). Ses enfants sont au village dans la famille. Sa femme et lui sont chez eux, en ville, au cœur des bombes et des coups de feu.

      Virés en pleine nuit de leurs maisons

      Et nombreux sont les chrétiens n’ayant pas trop ou pas d’argent qui sont encore en ville, dans cette ville fantôme, où il est TRES difficile de sortir de chez soi, dans cette ville où certains sont virés de chez eux en pleine nuit par les révolutionnaires, car les révolutionnaires – outre le pillage – prennent le contrôle d’un maximum de maisons pour pouvoir tirer sur les militaires depuis les balcons…
      Les grands-parents de Sahar et leurs deux fils et leur famille sont à Homs aussi, mais eux habitent un peu plus loin de la guerre et sont dans un quartier chrétien et alaouite. Si bien que le danger de kidnapping, d’attentat et d’assassinat est énorme, mais la différence entre les chrétiens et les alaouites est que les alaouites ont des ARMES chez eux, les chrétiens n’en ont pas. Et l’armée essaie de protéger un max ces quartiers où la guerre n’a pas encore vraiment commencé. C’est pour ça aussi que des chrétiens se font virer de chez eux dans notre quartier, car les révolutionnaires savent que les chrétiens n’ont pas d’armes…

      Sahar n’a pas parlé à ses parents depuis 15 jours. Nous avons des nouvelles par les cousins de Damas, et d’Alep par la sœur du mari de Majd. La sœur de Wissam expliquait que la vie à Alep, deuxième ville de Syrie était complètement normale.
      Hier, Sahar a chatté une heure trente avec une très bonne amie à elle à Dubaï, Rawan. Son père est au milieu de la guerre, à 300 ou 400 mètres de la maison des parents de Sahar et personne n’a de nouvelles de lui depuis quinze jours. Rien. Elle pleure tous les jours.
      Sahar a téléphoné à une bonne copine à elle qui bosse comme pharmacienne à Damas… Elle expliquait qu’à Damas, la vie était complètement normale. Une bombe explose de temps en temps, mais assez rarement. Rien d’autre à Damas. La vie y est normale.

      Avant hier, Majd était dans une autre région que celle de Homs, à la frontière, dans la région de Tartous, avec son mari et a pu parler deux minutes à Sahar lui disant que tout était OK, qu’ils étaient tous en sécurité et que le téléphone ne marchait pas. Et boum, ça a coupé… Majd a expliqué qu’une rue principale qui rejoignait les deux villages chrétiens les plus importants de cette région était contrôlée par les révolutionnaires et interdite à la circulation. Donc, les gens doivent faire un détour énorme pour aller d’un village à l’autre pour rendre visite à la famille etc.

      Sahar a très peur que la guerre gagne les villages, car la révolution a commencé dans le village du Crack des Chevaliers et ce village (sunnite uniquement) est juste au dessus de celui où sont ses parents. Juste au dessus, ça veut dire à 400 mètres de dénivelé au dessus des villages chrétiens…
      Sahar est très inquiète et elle parle souvent de ses parents et de Majd. Ce matin, le petit Benjamin a demandé :  » Elle est où Majd ?  » J’ai répondu :  » En Syrie, dans son pays, dans le pays de Maman.  » Benjamin a dit :  » Non, dans le magasin !  » La religion, la guerre, le pouvoir, l’argent, la jalousie, toutes ces inventions humaines sont si loin de la pureté d’un enfant… La jalousie peut-être ?

      C’est la fin de la rue du magasin d’Elian. La photo est prise de la rue où on prend le bus pour aller à la gare des bus ou à la fac… En montant dans cette rue, la troisième rue à gauche, c’est celle où il y a la maison des parents de Mira. Et la cinquième rue à droite, on arrive dans la rue du bureau d’Hannah.

      Correspondance avec Michel Collon…

      J’aimerais tellement croire que des gens comme vous font avancer le monde, mais je vis tellement de corruption, de mensonges, de gens qui ne courent qu’après argent, reconnaissance matérielle et pouvoir que je me dis que des gens comme vous se battent face à un mur qui ne se casse jamais…
      Ma femme et moi sommes conscients qu’il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas, mais le gouvernement a réellement engagé des réformes fortes déjà au mois d’avril 2011, mais les chefs révolutionnaires ne veulent ni réforme ni démocratie, ils veulent le pouvoir.
      Je n’écoute presque plus les médias européens. Je m’informe sur place. Les médias en Syrie sont également complètement manipulés, totalement Pro Bachar, mais ce que vivent mes amis et ma famille est réel et non manipulé.

      Une partie est totalement contre et une partie est totalement pour
      Que savons nous en Europe des millions de syriens Pro Bachar ? D’Europe, on a l’impression que tout le peuple syrien est contre son gouvernement, ce qui est totalement FAUX. Une partie est totalement contre et une partie est totalement pour.
      Ma belle famille dans son ensemble est Pro Bachar. Sur la centaine de membres (tous chrétiens), aucun n’est contre. Aucun. Y en a même qui écrivent sur facebook des textes du style « Devant Dieu, je suis prêt à donner mon sang pour toi, Bachar »
      Nous, on trouve ça idiot et fanatique, mais vous ne pouvez pas vous imaginer combien de gens sont Pro Bachar et c’est une des raisons pour laquelle il restera encore longtemps.
      Parmi mes amis en Syrie, une majorité est Pro Bachar. Quelques uns sont contre.
      Moi, j’ai mes arguments pour être contre et mes arguments pour être pour…
      Compliqué… Que de morts pour rien… Et puis les dirigeants sunnites à l’extérieur du pays et les hauts membres du gouvernement syrien ne sont bien sûr pas devant les fusils et les chars. Les humains sont des pions dans les deux camps. Ils tombent pour le pouvoir des uns ou des autres et eux pensent tomber pour une idéologie…

      Si un journaliste écrivait la vérité…

      Avec des amis « bien placés dans la société AUTRICHIENNE » qui étaient venus en voyage en Syrie organisé par mes soins en avril 2011, soit un mois après le début de la révolution et ayant vu sur place que les médias européens ne tissaient que mensonges et inventions, nous avons essayé ensemble en Autriche de diffuser « un autre son de cloche », mais jamais personne n’a levé le petit doigt ne serait-ce que pour nous écouter. Et pourtant, un de mes amis connaît des gens haut placés de manière personnelle… Je suis sûr que si un journaliste écrivait la VERITE, il se ferait réprimander ou on ne lui publierait pas son article…

      Ce qui me révolte, c’est la télé à 20h
      1 mars
      Vous savez, mes deux enfants sont de petits franco – syriens. Je me sens Syrien à travers eux, à travers mon union avec ma femme, à travers mes sept ans de vie dans ce peuple. Sept années pendant lesquelles j’ai compris pourquoi autant de gens étaient derrière leur président et pourquoi autant de gens ne l’étaient pas. Cette guerre me touche dans ce sens, mais ce qui me touche encore plus et ce qui me révolte matin, midi et soir, ce sont certains membres de ma famille et certains de mes amis qui aujourd’hui encore croient dur comme fer ce qu’ils regardent à 20 heures à la télé… et qui osent dire qu’en France, il y a une parfaite démocratie et une parfaite liberté d’expression… alors que notre gouvernement fait tout ce qu’il veut publiquement ou en cachette…
      Etre bien placé en politique et être complètement droit, ce doit être rare…
      Ce qui me rend dingue, c’est la position de la riche opposition sunnite qui vit à l’extérieur du pays qui finance des pions et qui attend bien sagement le pouvoir et la position du gouvernement syrien qui lui aussi finance des pions et attend bien sagement que tout s’arrange. Ces pions sont des vies comme s’ils étaient poussière ou coup de vent… RIEN, ces morts ne sont RIEN et les dirigeants des deux côtés continuent à prendre le thé tranquillement en cherchant de nouvelles stratégies…

      Non, je ne signerai pas la pétition d’Avaaz

      Tu me demandes de signer la pétition d’Avaaz pour intervenir en Syrie. Dans ce message d’Avaaz, il y a des tas d’arguments complètement à côté de la plaque (pacifiques, les civils innocents qui sont soit disant bombardés par le gouvernement ? Oui, y en a plein, mais combien sont bombardés par les révolutionnaires ?). Ils vont dans le sens des médias et des gouvernements occidentaux, point barre.

      Contre qui faudrait-il alors une pétition ? Contre Bachar, son gouvernement, son armée, OUI. Contre les révolutionnaires AUSSI. Vu leurs méthodes violentes et expéditives, si ils arrivent à leur fin, y a des chances qu’on soit bien dans la merde après… Enfin qui sait ?

      Jamais je ne signerai une pétition pour qu’une force EXTERIEURE aille foutre sa merde en Syrie. Les médias (syriens comme européens) nous manipulent, personne ne comprend rien à la situation syrienne et des milliers de gens qui n’ont rien compris signent parce qu’on leur dit que des gens sont morts.
      Mais OUI, ces morts existent, OUI, le gouvernement syrien ASSASSINE. OUI. Mais les AUTRES MORTS, ceux qui n’ont jamais demandé à ce qu’il y ait une révolution, ceux qui sont ni pour ni contre, qui avaient une VIE qu’ils avaient construit lentement et qui crèvent, ces morts là n’existent pas ???
      Il n’y a qu’à lire une seule journée les actualités sur facebook, la moitié de mes « amis facebook » SYRIENS sont CONTRE Bachar et l’autre moitié POUR Bachar.
      Pourquoi n’a-t-on qu’un son de cloche en Europe ???

      Deux sortes de « révolutionnaires »

      La propagande du gouvernement syrien en SYRIE est de dire « les révolutionnaires cherchent à poser des problèmes entre les différents groupes religieux et sont un danger pour la sécurité du peuple ».
      Cette propagande est fausse pour les Contre Assad et vraie pour les Pro Assad. Moi, je dirais qu’il y a du vrai et du faux, car les révolutionnaires qui se battent réellement pour la liberté existent et sont NOMBREUX. Mais les révolutionnaires qui se battent pour que la religion musulmane sunnite arrive au pouvoir après 40 ans de religion musulmane alaouite (et ce serait normal puisque les sunnites sont 70% en Syrie) sont NOMBREUX aussi. Bref, il y a dans cette propagande du vrai et du faux. Que savons nous de cette propagande en Europe ?
      Qu’en savons nous ? On ne parle que de démocratie et de liberté ici, alors que la guerre civile confessionnelle est très forte à Homs et presque exclusive vu les nombreux enlèvements et assassinats dans ces deux groupes religieux…
      Moi, je sens que l’Occident en Syrie ne fera que du tort comme il l’a fait chez son voisin l’Irak.
      Les chrétiens savent ce qu’ils avaient, mais ne savent pas ce qu’ils auront. Les chrétiens ont ou avaient la paix, un logement, un travail, souvent une voiture, signe de réussite en Syrie. Les chrétiens ont peur d’être virés ou opprimés et c’est aussi dans ce sens que la MAJORITE chrétienne est Pro Bachar, car le gouvernement alaouite (étant lui-même une minorité) a TOUJOURS interdit toute tension interconfessionnelle.

      « As-tu déjà mis les pieds en Syrie ? »

      Chère Manuela,

      A ta soeur, je lui demanderais : « As-tu déjà mis les pieds en Syrie ? Si non, en quel droit parles tu pour un peuple que tu ne connais pas et dont la complexité va bien au delà de ce que l’Europe diffuse ? Si oui, en tant que touriste ou en tant qu’habitante ? Dans les deux cas, combien de temps et avec combien de SYRIENS en profondeur ? »
      Si elle répond « non », eh bien, qu’elle continue à jouer les débiles et à foutre une partie de la population syrienne dans la merde. Si elle répond oui et qu’elle est restée plusieurs mois en Syrie et qu’elle a connu des Syriens de tous les groupes religieux, de la ville et de la campagne, et de différents groupes sociaux en profondeur, alors c’est que son combat est respectable. Qu’elle continue et qu’elle GAGNE !
      Des gens comme ta sœur qui perdent leur temps devant les journaux télévisés et qui les croient dur comme fer, j’en ai pas mal parmi mes amis et ma famille ! C’est FATIGANT, mais je continuerai à leur envoyer la REALITE qui me vient directement de SYRIE… Je continuerai.
      Moi, je continue à dire qu’une partie de la population syrienne en a ras le bol et je lui souhaite de trouver ce qu’elle recherche, même si ça me paraît impossible, mais je reste convaincu que la MAJORITE est toujours derrière Bachar et encore plus depuis que les révolutionnaires mettent le pays à leur sauce.
      J’ai entendu dire lors de la guerre en Lybie qu’une bombe européenne qui tombait coûtait 300 000 euros. Un Européen qui soutient son gouvernement pour envoyer des bombes en Syrie ne devrait-il pas d’abord lui-même vivre cette expérience qui est de recevoir une bombe sur la tête ?
      Car si une bombe tombait en Syrie, elle tomberait peut être sur mes amis ou ma belle famille ! Comment peut-on soutenir une telle horreur ?

      Chaque quartier est commandé par un « chef »

      7 mars
      Majd est allée sur Damas aujourd’hui avec son mari Wissam et sa belle famille. Sahar a donc enfin pu la joindre et a discuté avec elle une demi-heure.
      Parmi les gens que nous connaissons, tout le monde va bien. Le père de Rawan est à Alep. Les parents de Sahar sont retournés à Homs la journée d’hier pour voir les grands-parents de Sahar, ses oncles maternels, leur maison, notre appartement.
      L’information est vraiment quelque chose de fascinant, parce qu’on se rend compte que d’un coup de téléphone à l’autre, certaines infos ont changé du jour à la nuit… Cette fois, mes beaux parents et la tante de Sahar étaient à Homs, ils étaient sur le terrain.
      Voilà ce qu’ils ont raconté : Le quartier chrétien de Homs est aux mains des révolutionnaires. Chaque rue ou « quartier » est « commandé » par un « chef ». Par exemple, dans le quartier de Aymad et Elham, c’est le vendeur de cacahuètes du bout de la rue (qui était déjà avant la révolution connu comme un musulman sunnite stricte) qui « contrôle » le quartier et c’est ainsi que Aymad et Elham ont pu passer sans problème ! Parce que ce « chef » les sait chrétiens et habitants du quartier !
      Dans la rue principale, c’est le vendeur de falafel, je le connais et j’ai toujours entendu aussi qu’il s’agissait de musulmans sunnites strictes. Ces choses-là sont connues de tous…
      Dans le quartier des parents de Wissam, c’est le vendeur de pizzas, un vieil homme très respecté. Je suis allé souvent lui acheter des pizzas car il est réputé être le meilleur dans le quartier chrétien ! Je viens d’apprendre qu’il est musulman !

      Dans notre maison, le linge sèche toujours

      La maison de mes beaux parents n’a pas bougé. Elle est exactement comme ils l’ont quittée. Notre appartement (à Sahar et moi) n’a pas bougé. Le linge est toujours en train de sécher comme lorsque nous l’avons quitté en avril dernier… Le même état qu’avant alors que des tas d’apparts ont été très abîmés.
      La tante de Sahar est tombée nez à nez dans sa rue (la rue principale du quartier chrétien, la rue Hamédiya el raissé) avec un cadavre sur le trottoir qui devait être là depuis quelques jours… Elle a tellement vomi et pleuré que ses proches ont pensé que quelqu’un l’avait frappée ! La mort de cette personne a-t-elle servi à quelque chose ? Peut être à mettre dix dollars dans la poche d’un Pro ou Contre Assad ?
      Majd disait que ses parents et Hiba, sa tante, ont été terriblement choqués par l’aspect du quartier.

      A Damas, la vie est normale

      Majd disait qu’à Damas, la vie était complètement normale. Elle n’y a vu aucun changement. Ce qui a été confirmé par toute la belle famille installée à Damas…
      Sahar et moi sommes aussi rassurés par ces nouvelles de Homs. D’abord parce que tout le monde va bien, ensuite parce qu’il semblerait que ce soit des musulmans qui travaillent dans le quartier chrétien qui ont la rébellion de ce quartier en mains, ce qui est bien plus positif que si c’était des Libanais ou des Saoudiens… Car apparemment, ils « respectent » les gens de ce quartier…

      Je conçois qu’on puisse le détester, mais…
      10 mars
      Tu m’écris : « J’avoue qu’au début, j’étais comme toi : on a vécu là bas et on y a connu une vie douce. Maintenant qu’on nous annonce 8500 morts je me dis que je ne veux plus voir ce type ni sa clique diriger le pays qu’ils ont mis à feu et à sang. Trop violent pour régner. »
      Je ne partage pas cet avis, mais bon, chacun doit analyser la situation comme il le désire.
      Je conçois à fond qu’on puisse être Contre Assad, qu’on puisse le détester, qu’on veuille le virer, le juger, le tuer. Je le conçois.
      Mais je ne conçois pas qu’on mette toute la responsabilité des morts, des kidnappés, des torturés, des emprisonnés sous sa responsabilité, car Assad a toujours été VIOLENT et INHUMAIN contre ceux qui ont EXPRIME être contre lui, et je suis d’accord pour dire que cet homme doit être jugé pour ces faits, mais les révolutionnaires en face font la même chose voir PIRE, car ils ne s’attaquent pas qu’aux militaires mais à la POPULATION. Je le sais, les grand parents de Sahar sont dans un quartier chrétien/alaouite à Homs et VIVENT des horreurs chaque semaine si ce n’est pas chaque jour. Ce que font les révolutionnaires pour ARRIVER AU POUVOIR est VIOLENT et INHUMAIN… et la HAINE entre une partie des alaouites et une partie des sunnites est REELLE et certainement compréhensible vu les débordements qu’il y a toujours eu avant la révolution…

      Saura-t-il faire marcher le vidéo – projecteur ?
      12 mars
      Rien de « nouveau » à part que les sunnites dont le quartier a été rasé (Bab al Amr) vont squatter les apparts et maisons des chrétiens, car le quartier chrétien est assez vide… La majorité est partie dans les villages chrétiens sous le Crack des Chevaliers.
      Nous avons peut être donc de la visite chez nous dans notre appartement à Homs !
      S’ils respectent les lieux, je n’ai rien contre et Sahar non plus…

      15 mars
      Au jour d’aujourd’hui, je n en sais pas plus. Y a t il quelqu’un chez nous ? Y a t il quelqu’un chez mes beaux-parents ? La question reste ouverte… et elle sera ouverte longtemps, car je me demande si quelqu’un de ma belle famille retournera en ville dans les semaines à venir ? Peut être ?
      S’il y a quelqu’un chez nous, j espère qu’il saura faire marcher le vidéo projecteur, car regarder un petit film romantique au cinéma dans cette ambiance de guerre peut faire du bien…

      MSF et le gouvernement
      16 mars
      Ayant lu tes arguments, je ne suis pas étonné en fait, car la politique du gouvernement syrien, même si des millions sont avec lui, est de dire que les révolutionnaires sont tous des terroristes et tous veulent créer des problèmes entre les différentes communautés religieuses syriennes.
      Ce qui est complètement faux. Une partie veut le POUVOIR et certainement VIRER ou OPPRIMER tout ce qui ne sera pas SUNNITE. Une partie veut la liberté, la démocratie, la fin de la dictature, la fin de 40 ans d’injustice.
      Médecins sans frontières veut venir en aide aux militaires, aux milices et au peuple qui sont visés par les révolutionnaires et aux révolutionnaires qui sont visés par les militaires et les milices.
      Mais le gouvernement n’est pas d’accord que les révolutionnaires soient soignés et soutenus. Ici, par exemple, c’est un exemple type d’un point noir que vit la Syrie depuis des lustres sous une DICTATURE. Tu sais, moi, je n’ai jamais dit « Le gouvernement syrien est génial et n’a rien à se reprocher » Non (enfin je l’espère, sinon, c’était après 3 bières), il y a des tas de choses évidemment inhumaines, dramatiques engendrés par ce gouvernement.

      Une solution pour l’avenir ?

      Moi, ce que je n’accepte pas, c’est qu’on lance toujours toutes les responsabilités sur ce gouvernement, alors que de l’autre côté, ce qui se fait est aussi inhumain et dramatique et des deux côtés, c est une course au pouvoir et ce que je n’accepte pas, c’est de cacher dans le monde que des millions de syriens, malgré la dictature, malgré les crimes, des millions de syriens sont derrière leur gouvernement.
      C’est pour ces derniers arguments que je me bats. Maintenant, je suis complètement d’accord avec une partie des révolutionnaires qui disent que le gouvernement a toujours trop PROFITE. C est sûr. Il a profité et profite encore. Tous les Syriens le savent, les Pro et les Contre. mais les Syriens derrière BACHAR voient en lui une SOLUTION pour l’AVENIR, même s’il s’en met plein les poches et qu’il est une marionnette manipulée par ses proches, son gouvernement et les grands chefs militaires….

      Je te remercie pour ton soutien et je suis complètement d’accord avec toi. La force que nous avons vient de nous, mais aussi de nos enfants. Ils sont merveilleux.

      Jérôme

  17. fatima dit :

    Il n’y a pas que le Quatar et les Alsaoud qui donnent de l’argent aux gangs armés, l’Allemagne aussi et par la voix de sa chancellière a déclaré une aide qui vaut des millions d’euros, et la Corée du Sud !!! vous imaginez !!
    C’est une vraie guerre mondiale.
    Allez au site Arabi-press, lisez des articles concernant l’ASL et les manifs qui s’accentuent en arabie saoudite ..Mais personne n’en parle dans les « merdias » occidentaux..