• Actualité
  •  

Alors que se tient ce mardi à Bruxelles, à la demande de la Turquie, une réunion du conseil de l'OTAN, le gouvernement Erdogan, entretient un certain niveau de tension, accusant la DCA syrienne d'avoir pris pour cible un autre de ses appareils. Mais, le moins qu'on puisse dire, c'est que les autorités turques manquent de clarté, l'avion ayant d'abord, dans une première version, été juste "pointé" par un système de DCA - ce qu'auraient signalé des appareils de détection de [...]



Erdogan se cache derrière l’OTAN

Par Louis Denghien,



Erdogan rêve sans doute d'une Grande Turquie néo-ottomane, mais pour l'heure il a fait de la nation d'Ataturk une sorte de province de l'empire atlantiste dont il serait le gouverneur

Alors que se tient ce mardi à Bruxelles, à la demande de la Turquie, une réunion du conseil de l’OTAN, le gouvernement Erdogan, entretient un certain niveau de tension, accusant la DCA syrienne d’avoir pris pour cible un autre de ses appareils. Mais, le moins qu’on puisse dire, c’est que les autorités turques manquent de clarté, l’avion ayant d’abord, dans une première version, été juste « pointé » par un système de DCA – ce qu’auraient signalé des appareils de détection de l’appareil – puis, dans une dernière version, aurait carrément essuyé des tirs. La nature de ce deuxième appareil, chasseur-bombardier ou appareil de reconnaissance participant aux recherches des pilotes, a varié elle aussi au gré de communiqués ou articles de la presse turque. Quoi qu’il en soit, selon le porte-parole du gouvernement turc, l’état-major turc a aussitôt contacté les autorités syriennes et l’incident s’est clos.

Versions turques contradictoires

En revanche, le premier incident de vendredi n’est certes pas clos. Après la mise au point faite hier par le porte parole du ministère syrien des Affaires étrangères Jihad Maqdissi (voir notre article « F4 abattu ; Damas persiste et prouve », mis en ligne le 25 juin), Bulent Arinç, vice-Premier ministre turc, a qualifié lundi la destruction du chasseur-bombardier d’ »acte hostile au plus haut point« , et dit que son gouvernement envisageait sérieusement de couper ses exportations d’électricité vers la Syrie.

Notons que là encore que ces trois derniers jours, les responsables turcs se sont contredits, le président Gül concédant que le F4 turc pouvait avoir survolé par mégarde le territoire syriens pendant quelques minutes, et son Premier ministre Erdogan réaffirmant avec force que l’appareil avait été abattu dans l’espace aérien international, ce qui ne « colle » pas avec la portée maximum des classiques obus de DCA ayant touché l’avion selon Damas.

On remarquera encore, pour s’en étonner et s’en féliciter, qu’un média français bien formaté comme la chaîne I-Télé a  dans son édition nocturnes de lundi non seulement largement répercuté les arguments développés par Jihad Maqdissi, mais cité un expert russe selon qui le F4 turc survolait bien le territoire syrien afin de tester et découvrir le système de défense antiaérienne syrien dans la région. Igor Korotchenko, expert cité par l’agent russe RIA Novosti, reflète en effet l’avis de pas mal de ses collègues et compatriotes quand il estime que le but de la mission de vol était « de forcer les moyens de visée des batteries à se déclencher, d’activer les stations de radar, et peut-être de provoquer leur basculement en régime de combat« . L’AFP dans ses édition de ce mardi 26 juin se fait elle aussi largement l’écho de ces analyses russes.

Face aux bruits de bottes (des bottes virtuelles à notre avis) de l’OTAN, la Russie ne reste évidemment pas sans réaction : le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Groutchko, en visite à Vienne lundi, a dit espérer que les représentants de l’Alliance atlantique ne prendraient aucune mesure susceptible d’aggraver la situation, à l’occasion de leur réunion de ce mardi à Bruxelles, jugeant « inquiétante » la démarche turque en la circonstance.

À ce stade, et à notre modeste niveau, nous estimons qu’à Ankara comme à Bruxelles, on gesticule et l’on gronde, guère plus fort à vrai dire que depuis des mois. Nous pensons même que le modeste canon anti-aérien syrien a donné à réfléchir à cette puissante coalition plus que jamais réduite à l’incantation et aux menaces verbales. Il est certain qu’Erdogan voudra marquer le coup pour son opinion publique, et que la Syrie peut s’attendre à des mesures de rétorsion économiques supplémentaires, qu’elles concernent l’approvisionnement en électricité ou un autre domaine. En tous cas ce que ne fera pas le gouvernement Erdogan, c’est fermer hermétiquement sa frontière, ce qui gênerait ses protégés de l’ASL !

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

32 commentaires à “Erdogan se cache derrière l’OTAN”

  1. Djazaïri dit :

    Hier, je passe devant un kebab.
    Je me suis dit, je vais aller questionner le propriétaire qui doit être Turc au sujet de l’avion.
    Il m’a dit que la Turquie se gonflait car elle sait que les Américains sont derrière. Il avait un regard critique.
    Je pense qu’il faut aller vers les citoyens Turcs de France.

  2. Mohamed Ouadi dit :

    Erdogan est pitoyable dans son discours devant le parlement turc. Il essaie de mobiliser le sentiment national, pointé ceux qui ne sont pas d’accord avec sa politique anti-syrienne, et révélé la grande rancune qu’il voue aux Assad père et fils. Il réitère ses mêmes mensonges et accusations et à peine s’il ne considère pas la Syrie comme une province turque à récupérer et à libérer de son usurpation … Il est vraiment lamentable, un fauve en papier très touché dans son égo !

    • Elias dit :

      Bonjour Mohamed,
      Vous avez l’autre partie de l’interview d’Anis Nakkache du 25-06, il n y a que 13 minute.

  3. Marie-Christine dit :

    Monsieur Denghien, j’aime beaucoup votre titre et votre analyse.
    J’espère que l’opinion turque ne se laissera pas manipuler par cette fausse rhétorique nationaliste d’une Turquie « attaquée ».
    Ce qui m’inquiète le plus, c’est cette menace potentielle (réelle ?) d’arrêter l’approvisionnement en électricité ???

  4. Harun dit :

    Une version contradictoire vous dites? « Gül concédant que le F4 turc pouvait… » ici c’est une suposition du Président Gul, sans avoir une réélle confirmation. donc il n’y a aucune contradiction dans le discours officiel des représentants Turcs.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @Harun

      « Il n’y a aucune contradiction dans le discours officiel des représentants Turcs »

      Pas de contradiction entre les discours des responsables turcs ?
      Ah bon !
      Passons sur contradiction, mais les mensonges, ne les voyez-vous pas ?

      • Harun dit :

        Erdogan à surement des comptes à regler avec ASSAD, et il fera surement tout pour arriver à le dérouter. je vois les mensonges mais cela ne me gene guerre. j’ai envie de tenir le discours officiel, et dire qu’il faut une démocratie en Syrie…

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          A y regarder avec lucidité et impartialité, il y a sans doute plus de vraie démocratie en Syrie qu’aux Etats-Unis d’Amérique.

          Mais, j’en conviens, la démocratrie doit s’installer en Syrie.
          C’est bien commencé. On est sur le bon chemin des réformes.

        • ERNESTO GUEVARA dit :

          Cher Harun,
          ‘…et dire qu’il faut une démocratie en Syrie’dîtes-vous.
          Tout d’abord,il faut la démocratie en Turquie,eu égard des prisonniers politiques qui attendent leurs  »procès »depuis 4 ou 5 ans,parmi lesquels sont notamment des militaires en fonction ou en retraite arrêtés avec des documents montés,fabriqués avec l’aide de la C.I.A.et celle du Nouveau GLADIO Islamiste.

          ‘Erdogan à surement des comptes à regler avec ASSAD,..’dîtes-vous!
          Au cas où il y aurait qqn. à régler ses comptes avec M.Assad,cela devrait être le peuple syrien,n’est-ce pas?
          Il l’a fait en votant en Syrie pour plus d’une dizaine de parties pendant les élections du mois de mai dernier!
          Venons à nos moutons:…’une supposition du Président Gul, sans avoir une réélle confirmation.’dîtes-vous!
          Lisez les suivants(le 1er,c’est un site turque!):
          http://www.analizmerkezi.com/haber/ankara-ucagimiz-tek-ve-silahsizdi-29486.html
          ….’Zaten radar kayıtlarının ilk incelemesinde, Ankara’nın elde ettiği bilgi, tek ve silahsız olan F4 tipi keşif uçağının, radar ayarlamaları için uçtuğu yönünde. Üstelik hızdan dolayı Suriye hava sahasına girdiği, çıkarken vurulup, düşürüldüğü de bilgiler arasında.’…(Traduction en français:Selon l’étude des enregistrements de radars,Ankara dit que F4 volait  »seul »(!), »sans armes »(!)et pour les réglages(?!) de (son)radar ».A cause de sa grande vitesse,il est entré dans l »espace aérien syrien et en y quittant,il a été cible(de la DCA syrien-pas de missile tiré!) et s’est écrasé(étant atteint par des BALLES de ladite DCA).
          A mon avis,ledit F4 volait avec le système de reconnaissance embarqué qui permet distinguer des avions amis(syrien)et qui a été rétiré à peine du MIG-21 syrien atterri auparavant en Jordanie,et envoyé en Turquie pour voir si les radars syriens le considérerait comme l’avion ami!Cela n’a pas marché!
          http://www.sana.sy/tur/236/2012/06/25/427541.htm
          Türk Askeri Uçağın İhlali Belgelerle Kanıtlanmıştır
          Haziran 25, 2012
          (…Suriye otoritelerinin buldukları ve resmi bir tutanakla Türkiye’ye teslim ettikleri uçak enkazında da bu makineli tüfeğe ait kurşun deliklerinin bulunduğunu..
          >Traduction:Sur un morceau d’avion rendu à la Turquie,il y a des trous de balles de la DCA<
          http://www.sana.sy/fra/51/2012/06/23/427100.htm
          Le Porte-parole militaire: La DCA syrienne tire sur un objectif qui a violé notre espace aérien sur nos eaux territoriales et le touche
          23 Juin 2012

          De plus,les organs de presse et de diffusion pour les moutons à 2 pattes sont obligés de mentir pour défendre le système capitaliste dont ils font partie et l'Impérialisme américain!

          Entre l'assassin et le voleur,je n'oublie jamais de faire la distinction!Je suis toujours contre l'assassin qui est,en cas de la Syrie,l'Impérialisme américain et
          ses collabos y compris le gouvernement turc.

          Hasta siempre,Hasta La victoria!Venceremos!

          Salutations amicales(En turc:Dost selâmlar).
          ernesto-guevara@laposte.net

    • machiavel dit :

      …encore un cancre merdoganopode !

  5. Charles dit :

    Rien du côté des Séoudites et des Qataris dans cette affaire ? Aucune marque de soutien à leur ami turc ?

  6. ALJ dit :

    Erdogan a préparé longtemps cette stratégie. Il a fait croire qu’il était le nouveau défenseur de la cause palestinienne… mais en jouant la comédie devant S PEREZ au sommet de DAVOS. En vérité, le commerce economique entre la turquie et l entité sioniste n’a jamais été florissant que sous ERDOGAN.

    La TURQUIE ce n’est qu’une base d’attérissage pour les avions US.
    Les marionettes à la tête de ce soit disant pays musulman ne valent plus qu’un chien mort. J’ai longtemps cru que les turcs étaient proches des musulmans, mais ce n’est pas le cas.

    Chaque année ils mendient leur entree en EUROPE sans aucune fierté, et les européens leurs disent NIET, PAS DE TURCS EN EUROPE.

    • machiavel dit :

      Merdogan a même participé à l’assassinat de Kadhafi mais Sarko a continué de lui dire NIET pour l’entrée en Europe. Sa dignité doit être en souffrance profonde.

  7. Tarico dit :

    Si M. Erdogan perturbé la saison touriste en provoquant des tensions militaires en Méditerranée, le turcs ne le lui pardonneront pas.
    Si comme c’est probable, les bandes armées fuyant la Syrie commencent à créer des troubles, les turcs ne le lui pardonneront pas.
    Comment rester la référence de réussite économique d’un islamisme « modéré » dans ces conditions?
    Aujourd’hui il sera humilié devant le monde car sa requête à l’OTAN ne tient pas debout.
    M. Erdogan a mangé son pain blanc.

    • Purpan dit :

      C’est très bien dit.

      La Turquie ne va pas sacrifier sa saison touristique pour un vieil avion qui s’est lamentablement planté ! Tout ce brassage d’air ne sert qu’a servir la politique interne de la Turquie.

      L’OTAN et l’État major turque ne bougera pas, il vont faire tête basse.

      Je pense que pour le régime, on rentre dans une période très opportune : il y a les vacances des pays occidentaux et l’élection américaine qui n’a jamais été aussi proche. Par contre, ce sera le calme avant la tempête d’automne post-élection américaine. J’espère que la Syrie aura réglé ses problèmes d’ici la.

      • machiavel dit :

        « L’OTAN et l’État major turque ne bougera pas, il vont faire tête basse. », …tête basse et le nez bien écrasé dans la boue parce qu’ils n’auront pas le choix, sinon qu’ils essaient et les syriens et leurs alliés, bien pleins jusqu’à la gorge, se feront un immense plaisir de foutre le bazar en l’air si la guerre leur est imposée. Et….,le grand allumeur de mèches sioniste en place, ne sortira pas indemne de cette « promenade de santé » !

  8. Harun dit :

    Djazaïri, effectivement , nous avons un regard critique…et nous ne tirons pas a boulet rouge sur Assad le saint des saints(?)…

    • Marie-Christine dit :

      Qui êtes vous Monsieur Harun ? le pas très clair pour mes méninges peut-être un peu limitées…?

  9. Harun dit :

    Alj, votre regard critique est vraiment impartiale, la turquie à augmenter ses echanges comemrciaux avec tous les pays de ce globe, irak, iran, russie, Allemagne etc.. etc… Les echanges avec l »entité sioniste à belle est bien augmenter mais pas de façon significative contrairement à ceux que vous pouvez penser.

  10. abbas dit :

    OTAN : Pas d’intervention militaire

    Et puis, comme prévu la réunion de l’Otan au siège de l’alliance atlantique à Bruxelles, qui a duré environ une heure et demie, n’a pas évoqué une possible intervention militaire.

    L’Otan s’est contenté de juger « inacceptable » la destruction d’un avion de combat turc par la Syrie.

    « Nous considérons cet acte comme étant inacceptable et nous le condamnons dans les termes les plus forts », a déclaré mardi le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, à l’issue d’une réunion d’urgence de l’alliance.

    Cette réunion, qui a rassemblé les ambassadeurs des 28 pays membres de l’Otan, avait été demandée par la Turquie au titre de l’article 4 du traité de l’Alliance. Ce dernier prévoie que tout pays membre peut porter une question à l’attention du Conseil quand il estime que « son intégrité territoriale ou sa sécurité est menacée ».

    Durant la réunion, « nous n’avons pas discuté de l’article 5″, a souligné M. Rasmussen. Considéré comme le plus important du traité de l’Atlantique nord, cet article envisage l’usage de la force en stipulant qu’une attaque armée contre l’un ou plusieurs des membres de l’Otan est considérée comme une attaque dirigée contre tous les membres.

    L’Otan a invoqué l’article 5 une seule fois dans son histoire, à la suite des attentats du 11 septembre 2001, avant l’invasion de l’Afghanistan.

  11. abbas dit :

    Syrie : F4 turc, la nature de la mission ?

    Et si la fuite d’un pilote syrien, en Jordanie, n’était pas sans rapport avec l’abattage du F4 turc, dans le ciel syrien?
    On se demande beaucoup le pourquoi de l’incident du 22 juin, qui a fait monter d’un cran les tensions Damas/Ankara, mais on sait moins y répondre. Selon le site syrien Dampress, le pilote de l’avion de combat qui a fui son pays, collaborait avec les services de renseignement jordaniens; l’avion qui s’est posé, à l’aéroport d’Amman, a été examiné de près par les agents et les techniciens israéliens, jordaniens et américains. L’objectif : décoder le système et permettre son application, sur des avions autres que ceux de la flotte aérienne syrienne, et c’est là que le lien est fait avec l’incident du vendredi. En effet les avions de chasse turcs, qui sont entrés, dans l’espace aérien de la Syrie, étaient en mission, et celle-ci consistait à bombarder le système de défense anti-aérien de la Syrie. il s’agissait d’utiliser le même code d’entrée que celui des avions syriens et de tromper, ainsi, les systèmes de Radar de la Syrie. Les services secrets syriens ayant découvert la manoeuvre la DCA avait l’ordre expresse de tirer sur tout objet volant, y compris, les avions syriens. L’opération baptisée « Chasse aux corbeaux » a réussi, quand la DCA syrienne est parvenue à abattre l’un des deux F4 turc, tandis que l’autre a pris la fuite. la Turquie a, une nouvelle fois, fait preuve d’un parfait alignement, sur les politiques de l’OTAN. mais que cherchaient les avions turcs? Bombarder le port de Lattaquieh et le systèpe défensif de la Syrie et permettre un afflux, sans précédent, de terroristes vers le territoire syrien.

  12. betehem dit :

    Un bombardement par la Turquie, je n’y crois pas. Mais un test pour éveiller les défenses, ça oui. Heureusement, l’avion a été abattu par un vulgaire DC à portée courte. Bravo aux soldats qui ont gardé leur calme et obéit strictement aux ordres. Sans un tel sang froid, ça aurait pu être très embêtant.
    Et en effet, la défaillance des touristes commence à être prise en compte par tous ces braves islamistes ! Je pense que peu de touristes s’imaginent plonger dans des eaux magnifiques habillés jusqu’aux yeux, enfermés dans un camp gardé par des types armés. Quoique, maintenant qu’on crie au danger de cancer par soleil interposé, la France pluvieuse, au fond … elle refait ses nappes phréatiques.

  13. claudia dit :

    Je crois que peu de personnes savent que se tenaient, au moment de l’impact, des manoeuvres militaires en Turquie. En effet, depuis le 11 juin, des manoeuvres conjointes US/OTAN, Arabie Saoudite, EAU, Jordanie et Pakistan se sont déroulées dans l’espace aérien turc. Selon un communiqué de presse de l’US Air Force: « s’il y a une autre opération des forces alliées, ce sont avec ces participants que nous allons combattre côte à côte ».

    http://www.alterinfo.net/Et-si-le-F4-turc-participait-a-une-manoeuvre-conjointe-US-Otan-Israel-Arabie_a78254.html

    Que fait le Pakistan dans cette histoire, mois qui croyait que les relations US/Pakistan étaient à leur plus bas. Et quels avions le Pakistan utilisera-t-il? Ceux offerts gratuitements par la Chine?

    Est-ce que le Pakistan est prêt à détruire la Syrie pour Israel???? Faudrait qu’il s’explique.

  14. nana dit :

    un proverbe BANTOU « qui érige un barrage pour inonder la cours de son voisin fini toujours par se faire inonder de façon plus violente »