• Actualité
  •  

Missiles réels pour guerre virtuelle - pendant que la vraie se poursuit...   Reprenons notre chronique des événements militaires, répétitifs et sanglants - surtout pour les bandes semble-t-il, ces derniers temps - mais décisifs : car c'est un retour à la normale sur le terrain, avec l'éradication des groupes armés, qui conditionnera l'ensemble du dossier syrien, intérieurement bien sûr, mais aussi internationalement. Pour la journée du lundi 9 juillet, l'OSDH donne un bilan total de 89 morts : 31 "civils" (l'OSDH range [...]



L’armée manoeuvre et l’armée combat

Par Guy Delorme,



Missiles réels pour guerre virtuelle – pendant que la vraie se poursuit…

 

Reprenons notre chronique des événements militaires, répétitifs et sanglants – surtout pour les bandes semble-t-il, ces derniers temps – mais décisifs : car c’est un retour à la normale sur le terrain, avec l’éradication des groupes armés, qui conditionnera l’ensemble du dossier syrien, intérieurement bien sûr, mais aussi internationalement.

Pour la journée du lundi 9 juillet, l’OSDH donne un bilan total de 89 morts : 31 « civils » (l’OSDH range aussi dans cette catégorie les combattants de l’opposition non répertoriés comme déserteurs « officiels » de l’armée), 24 « rebelles » et 34 soldats. À ce dernier sujet, on notera que l’agence Sana ne rend plus compte des obsèques de militaires depuis deux semaines au moins. Et ne reconnait dans ses dépêches que des pertes restreintes de l’armée dans ses diverses opérations. Mais la fiabilité des statistiques de l’OSDH est plus que sujette à caution : cette officine de propagande anti-Bachar alimente ses statistiques militaires à partir de la propagande faite par l’ASL et ses « correspondants » locaux, tous engagés contre le régime syrien : exagérer les pertes militaires, ou le nombre des déserteurs est donc de bonne guerre psychologique pour ces activistes du communiqué.

Pour autant, l’OSDH n’est pas trop prolixe sur les combats de lundi, ou alors ce sont ses « clients » des médias occidentaux qui ont jugé ses rapports comme quantité négligeable.

Le fait saillant du 9 juillet – et il est rapporté par l’AFP, non l’OSDH – semble être la chute de quelque obus syriens en territoire libanais, dans le cadre d’un échange de tirs entre militaires syriens et activistes les harcelant depuis le territoire libanais selon un -détestable – habitude : pas de victimes signalées.

L’agence de presse syrienne Sana donne elle des détails sur la journée de lundi :

-Dans le secteur d’Alep, à Daret Izza, un accrochage avec des bandes a entraîné des « pertes considérables » pour celles-ci, et en tous cas la destruction de pas moins de huit véhicules « customisés » en auto-mitrailleuses.

-Dans celui d’Idleb, une nouvelle tentative d’infiltration rebelle depuis le territoire turc a été mise en échec, près des villages d’Ain al-Beida et de Beksiryea : plusieurs activistes tués, d’autres capturés, Sana donnant le noms de deux de ces activistes. À Ariha (ville située à un quinzaine de kilomètres au sud d’Idleb, une autre bande a été accrochée à deux carrefours routiers – Kafr Zeiba et Kafr Majd : là encore plusieurs activistes ont été tués – deux sont nommés -, Sana reconnaissant deux soldats tués et deux autres blessés.

-Pour la nuit de lundi à mardi, Sana signale plusieurs nouvelles tentatives d’entrée en territoire syrien dans le secteur de Talkalakh, en différents points de la frontière avec le Nord Liban : Harmouche, Armouta, Arida, Noura,et Dalieh : cette infiltration de grande ampleur, avec pick-up à mitrailleuse, a été néanmoins repoussée par les gardes-frontières : l’un d’entre eux a été blessé, tandis que plusieurs assaillants sont restés sur le carreau, les rescapés regagnant leur sanctuaire du Nord-Liban.

À défaut de pouvoir s’imposer à l’armée syrienne, les radicaux poursuivent leur campagne d’élimination des élites : cette fois c’est un médecin d’Alep, Abdel Basset Arja qui a été la victime d’un commando, alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule, au rond-point d’al-Koura. La terreur demeure bien le principal argument de ces bandes animées par le sectarisme et l’obscurantisme épurateur. C’est bien pourquoi, n’en déplaise à Hollande et Fabius, elles échoueront politiquement. Et c’est pourquoi l’armée doit en finir avec elles.

Des manoeuvres militaires très médiatique et politiques

Pendant cette guerre réelle, la Syrie continue une guerre virtuelle : les grandes manoeuvres entamées le 7 juillet se poursuivaient le 9, avec des évolutions d’avions et d »hélicoptères, et des tirs à missiles réels, qui ont touché leurs cibles (conventionnelles). Cette démonstration de force s’est déroulée devant un état-major composé notamment du général Daoud Rahja Abdellah, commandant en chef adjoint de l’armée syrienne et par ailleurs ministre de la Défense depuis août 2011. C’est, évidemment, la dimension médiatique et diplomatique qui l’emportait sur le caractère « technique » dans cette répétition de guerre virtuelle. Avec comme message que 1) l’armée continue sa mission, en dépit des rumeurs de presse sur sa « fatigue » ou « démoralisation » et 2) elle a même les moyens d’organiser des manoeuvres tandis qu’elle traque sur tous les fronts l’insurrection.

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

20 commentaires à “L’armée manoeuvre et l’armée combat”

  1. amical dit :

    A propos de la destruction de l’avion turc

    Selon le journal libanais Assafir, la destruction de l’avion turc RF4-E par la DCA syrienne a permis d’avorter dans l’œuf un projet américain de l’application d’une zone d’exclusion aérienne à l’intérieur de l’espace aérien syrien.

    Dans son édition du 09/07/2012 le journal libanais (en langue arabe) évoque des informations selon lesquelles une force aérienne multinationale a été constituée pour imposer ladite zone d’exclusion. Cette force constituée de 120 avions avait entamé des manœuvres aériennes pendant huit jours sous le nom de « Aigle de l’Anatole » entre le 11 et le 22 juin, jour de la destruction de l’avion turc.

    Après l’incident de destruction de l’avion turc, les pilotes ont reçu l’ordre de regagner leurs bases en attendant de nouvelles instructions.

    Selon les mêmes informations, les pays concernés ont constitué une force aérienne composée de 120 avions de combat dont 90 ont été apportés par l’Arabie Saoudite, la Jordanie, les Emirats Arabes Unis, les Etats-Unis, le Pakistan et l’OTAN. La Turquie avait participé avec 30 avions.

    L’Italie a participé aux manœuvres « Aigle de l’Anatole » avec 6 avions qui ont décollé de la quatrième base à Grosseto et la trente-sixième base aérienne à Gloia del Colle. Les américains ont participé avec des avions F/A-18 qui ont décollé à partir des portes avions américains. L’Arabie Saoudite a participé avec des avions Tornado GR3. Les Emirats Arabes Unis ont participé avec des avions de type F-16 Block 60 ;

    Selon des informations parvenues au journal Assafir de sources russes, la plus grande partie de la force aérienne constituée continuera à stationner en Turquie, dans la base américaine d’incirlik, en attendant une éventuelle décision de l’OTAN de relancer le projet de création d’une zone d’exclusion aérienne à l’intérieur de la Syrie.

    Traduction Amical

    • claudia dit :

      Je suis quand même surprise que le Pakistan soit présent aux côtés des charognards, elle qui a tendance à s’aligner avec la Chine. Les Américains ont cette manie d’oblitérer toute alliance entre les nations.
      Je crois qu’il serait temps pour le Traité de Coopération de Shanghaï d’accepter la canditature du Pakistan le plus rapidement possible.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      -*@amical dit :
      « ….Selon les mêmes informations, les pays concernés ont constitué une force aérienne composée de 120 avions de combat……..
      ….la plus grande partie de la force aérienne constituée continuera à stationner en Turquie, dans la base américaine d’incirlik, en attendant une éventuelle décision de l’OTAN »

      § « Désespoir » : Le Liban est victime quasi quotidienne de violations de son espace aérien par l’aviation israélienne, avions avec ou sans pilotes (Drones).

      §A – Observations liminaires :

      Lesdits pays, d’après leurs affirmations tant de fois réitérées :
      1 – tiennent au respect de la légalité internationale et de la souveraineté des Etats membres (quelquefois même fondateurs, comme la Syrie) de l’ONU ;
      2 – et jurent (France et Zémiroyaumes, en particulier) qu’il tiennent le Liban, pays peu militarisé, pour un pays zami dont l’indépendance et la souveraineté sont sucrées, et même part-en-fumées.

      §B-Considérations pataphysiques :

      a)-Laisser dans une oisiveté désespérante d’excellents pilotes, parfaitement aguerris, sans compagnie galante pour les distraire, qui plus est, dans une Turquie à l’islamisme sourcilleux, sans autres occupations que de se ronger les ongles jusqu’à l’épaule, il y a deux risques :

      b)-ils peuvent devenir manchots, alors adieu le manche à balai et le pilotage de ces avions ultra-perfectionnés ;

      c)-ou, par ennui, pour tuer le temps et ne pas « perdre la main », ils pourraient s’amuser à lâcher quelques missiles solaires, sur des objectifs zamis, des gouvernauxrats d’Istanboule, d’Ankabaccarat, des sérails aux belles bayadères, des casionies, ce qui entraînerait une chute abyssale assurée des titres de nos compagnies d’insolence, type tape-Lloyd’s, Axa-meplait et autres Mondiales, Generali, Winterthur, et une explosion de bulles de Davidoglouglou…etc..

      Par ces mots tifs,

      - Con sidérant comme il con vient le § « Désespoir » ci-dessus ;
      - Con sidérant la sincérité des §A1 ET §A2 .
      - Tenant compte des risques §B-a, §B-b et §B-c ;

      La Communauté Internationale, unanime, et mesurant ses risques, décide d’assigner à cette farce aérienne de 120 avions, la mission de protéger l’espace et la souveraineté libanais, contre les agressions inacceptables de l’armée de l’air israélienne.

      Tolérance Zéro.

      Ce texte sera publié dans le Journal officiel de la Communauté Internationale, et authentifié par les augustes signatures de Bernard Vauzéro et FaubisDitJuppéDeux.

      Et, si nécessaire, par le sot contrefait de BadHumanLogics, à liasses BHL.

      Pour tous renseignements complémentaires et modus, au père Andy s’adresser.

      Dernier Recours et Appels au secours : SOS-Syrie.Eternelle

  2. vendetta dit :

    Oui, mais ça fait déjà longtemps qu’elle agit ainsi. Tout porte à croire que la victoire est loin d’être assurée.

  3. Fabius Maximus dit :

    Mauvaise nouvelle, sur RIA Novosti. Le CNS s’entête, on dirait…:

    L’opposition ne mènera aucun dialogue avec les autorités syriennes, a déclaré mardi à Moscou Bassma Kodmani, membre du Conseil national syrien (CNS) basé à Istanbul, en Turquie.

    « Depuis le début de la crise, le CNS répète qu’aucun dialogue avec le régime au pouvoir n’est possible. Il peut y avoir des négociations sur la transition vers un nouveau système de pouvoir », a-t-elle déclaré.

    Mme Kodmani a par ailleurs ajouté qu’à présent, le Conseil examinait le mécanisme politique de sortie de crise proposé par la Ligue arabe et que ce dernier devait être adopté par le Conseil de sécurité de l’Onu.

    « Nous prônons tout type de négociation (…) sur la mise en place de ce mécanisme sous l’égide de l’Onu », a-t-elle poursuivi.

    « Renverser le régime et mettre en place un nouveau système politique (…) c’est ce qui unit actuellement l’opposition. Nous nous adressons à la Russie (…) qui, nous l’espérons, nous aidera à tourner la page liée à l’ancien régime et à passer à un nouvel ordre démocratique », a conclu la militante de l’opposition.

    • freddy dit :

      Au contraire. Nouvelle attendue et normale. Le CNS ne représente rien sur le terrain en Syrie. Ce n’est pas vers lui que l’Etat syrien tend la main mais vers l’opposition populaire intérieure représentative d’un certain pourcentage, même minoritaire, de la population.

      C’est en appaisant à l’intérieur et sur le terrain que la reconciliation nationale aura lieu et que les syriens nationalistes de l’opposition ou de la majorité, pourrons résister à toute cette masscarade de révolution et à tous ses agents sérviles.

      Le CNS, agent des pays qui veulent la destruction de la syrie ne peut pas approuver cette démarche. Ce serait contre nature!

    • Souriya ya habibati dit :

      Mais non Fabius Maximus, la gente dame que vous citez souffre d’un Délirium tremens; avez-vous observé sa bouche comme elle se tord lorsqu’elle parle?!

      • Marie-Christine dit :

        Et son délirum à la « gente dame », contrairement à ce qu’affirme le diagnostic, n’est pas mince du tout !

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Bonjour à @Fabius Maximus

      « Depuis le début de la crise, le CNS répète qu’aucun dialogue avec le régime au pouvoir n’est possible. Il peut y avoir des négociations sur la transition vers un nouveau système de pouvoir », a déclaré Madame Basma Kodmani

      Suite donnée à cette requête :

      Kodmani, Basma :

      C’est une enfant gâtée. Elle aime se faire obéir. Illico.
      Elle a raison.

      Dès sa naissance, ses parents ne lui ont jamais rien refusé.
      Même pas des diplômes qui tapissent son landau : enfant précoce.
      Elle a pris l’habitude que l’on satisfît à tous ses caprices.

      Aujourd’hui, elle demande la tête de Bachar AlAssad (demain, Poutine, et, après-demain, elle seule c’est qui ?).

      Fort bien ma belleBasse.
      Vous l’orée, au coin du bois, ce totem syrien.

      A condition que vous fassiez ce que fit Salomé, pour obtenir la tête (qui est déjà à Damas) de Saint Jean-le-Baptiste (Yahya, pour les Musulmans) :

      Avant le prochain Ramadan, toute une nuit vous ferez de la danse du ventre, en tenue de Bikbachienne(*), devant les zémirois, et DSQ, UltraSioniste, invité d’honneur.

      Cette tenue, modèle exclusif, qui sera coupée et cousue à vos exactes et délicates mensurations, vous sera offerte par le prince D’avide-au-glouglou. Le Pacha Erdo vous aidera à l’enfiler puis à vous déshabiller et rhabiller.

      Un conseil : Tenez-vous loin de l’ex du FMI, à moins que cela vous plaise, ainsi que du conquérant de Libye, l’ex de la belle à riels (**).

      (*)Bikbachien est un grade élevé dans les armées ottomane et égyptienne – rappelez-vous le Bikbachien Nasser (Je demande pardon à la mémoire du grand Jamal Abd-an-Nasser, mais il faut que je me fasse comprendre de la belleBasse).
      Au féminin : bikbachienne.

      (**) Riel : monnaie du magnifique Cambodge. Et, bien sûr, quand on a riels, on a talents, alors que la Grèce est perdue d’avoir détruit ses drachmes.

    • Cécilia dit :

      Cette Basma est UN Zéro à gauche !
      Que cette nounoune habituée à se regarder constamment le nombril garde son opinion pour ses amis imbéciles !
      C’est incroyable, 16 mois après, elle a encore le nombril vert ?
      En plus, qui lui a annoncé qu’elle sera reçue en Syrie comme la mélasse en carême ?

      « Les chiens aboient et la caravane passe », dit un dicton arabo-infosyrien et tout le reste n’est qu’une sous-littérature !

  4. abbas dit :

    voila une bonne blague :

    Syrie: l’Occident et le Qatar pas impliqués dans la « révolution » (opposition)

    IRIB-Les opposants du Conseil national syrien (CNS) qui se trouvent actuellement en visite à Moscou ont formellement démenti mardi l’implication du Qatar ou des pays d’Occident dans la révolution syrienne.

    « Inspirés par les révolutions égyptienne et tunisiennes, de jeunes gens ont réclamé un changement de régime. Leur revendication a été accueillie par des balles et réprimée par la force. Le peuple s’est révolté. Bref, c’était une révolution purement syrienne. Ni l’Amérique, ni l’Occident, ni le Qatar, ni aucun autre pays n’y sont pour rien », a déclaré devant les journalistes Najib Ghadbian, du Secrétariat général du CNS.Et d’ajouter qu’au début, la révolution syrienne n’avait été soutenue que par les diasporas syriennes à l’étranger, y compris par des Syriens vivant à Moscou. »Le Conseil national syrien a été créé environ cinq mois après le début de la révolution syrienne, et à l’époque, aucun Etat n’a soutenu cette initiative. C’était une initiative des Syriens eux-mêmes », a souligné l’opposant.Le CNS, principale coalition de l’opposition syrienne, réunit 230 opposants résidant tant en Syrie qu’à l’étranger.

    AHHHHHHHH trop forte la blague

  5. abbas dit :

    Première vidéo montrant les libanais enlevés par les TERRORISTES de l’ASL en Syrie

    http://www.youtube.com/watch?v=XZPhLTZM7sM

  6. claudia dit :

    SYRIE: CHAVEZ CHARGE CONTRE CLINTON
    Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a fustigé les déclarations de la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton à l’égard de la Russie et de la Chine sur le problème syrien, rapportent mardi les médias mexicains.

    « Nous avons vu les menaces proférées par la secrétaire d’Etat à l’égard de la Russie et de la Chine selon lesquelles ces pays devraient payer cher s’ils ne faisaient pas ce qu’on exigeait d’eux. Vous comprenez? C’est de la folie flagrante de ceux qui se croient les maîtres du monde entier », a lancé M. Chavez lors d’une conférence de presse à Caracas.

    La semaine dernière, la chef de la diplomatie américaine a appelé les pays participant au groupe des Amis de la Syrie à exercer des pressions sur la Russie et la Chine qui, selon elle, entravaient le processus de règlement de la crise syrienne. D’après le dirigeant vénézuélien, Mme Clinton ferait mieux de s’occuper des problèmes de son propre pays. « Il y a de nombreux problèmes à l’intérieur des Etats-Unis mais cela ne les empêche pas de chercher à faire en Syrie ce qu’ils ont déjà fait en Libye », a estimé Chavez.
    (Al-Manar)

    DES NAVIRES DE GUERRE RUSSES EN ROUTE VERS LE PORT SYRIEN DE TARTOUS:
    http://www.alterinfo.net/notes/Des-navires-de-guerre-russes-en-route-vers-le-port-syrien-de-Tartous_b4499124.html

    Et finalement, pour arroser le tout, la Chine présentement effectue des manoeuvres militaires dans le Pacifique.

  7. Nina dit :

    sur le site « mer et marine » : « un sous-marin lance missiles de croisière américain entre en méditerannée »

    il a été vu au détroit de Gibraltar

  8. Mohamed Ouadi dit :

    La relance du plan de sortie de crise syrienne de Kofi Annan, après les visites de ce dernier à Damas, Téhéran et Bagdad, en préparation de son rapport devant le CS de l’ONU demain. Annan reçoit le soutien de toutes ces capitales, et les dirigeants ont tous insisté sur la gravité de la situation et la nécessité d’entreprendre sérieusement des efforts pour laisser les syriens résoudre leur crise, après dépôts des armes par l’opposition armée et l’arrêt de l’armement et du financement et de la guerre médiatique. Attendons le rapport de Koffi Annan devant le CS de l’ONU et la réaction des pays hostiles, pour juger ! Les iraniens sont intransigeants, quant à la solution exclusivement inter et intra – syrienne :
    http://www.youtube.com/watch?v=Tncx1FgB-j0&list=UUZ-8I5p6mxrzchZuMpTbLWg&index=2&feature=plcp

  9. Djazaïri dit :

    Exercices réussis de la défense anti-aérienne syrienne.
    http://www.youtube.com/v/08c488ywDaA

    Bravo pour la maîtrise de ces armes sophistiquées.