• Actualité
  •  

Une fois encore il faut nous répéter, mais en Syrie les manifestations de rue les plus importantes demeurent à l'évidence celles en faveur du régime. En témoigne une fois de plus ce rassemblement monstre à Tartous, ville côtière au sud de Lattaquié, qui s'est tenu lundi 15 août : l'agence Sana parle de plusieurs centaines de milliers de participants, scandant, selon un rituel désormais rodé, des slogans en faveur de Bachar, des réformes et contre l'ingérence étrangère. Des rassemblements avaient [...]



Incroyable (mais vrai) : Bachar continue de déplacer les foules !

Par Pierre Marulaz,



Manifestation de rue en faveur du régime

Une fois encore il faut nous répéter, mais en Syrie les manifestations de rue les plus importantes demeurent à l’évidence celles en faveur du régime. En témoigne une fois de plus ce rassemblement monstre à Tartous, ville côtière au sud de Lattaquié, qui s’est tenu lundi 15 août : l’agence Sana parle de plusieurs centaines de milliers de participants, scandant, selon un rituel désormais rodé, des slogans en faveur de Bachar, des réformes et contre l’ingérence étrangère. Des rassemblements avaient lieu au même moment dans des villes plus modestes de la région. On peut toujours mettre en doute les chiffres, les photos témoignent de l’affluence, et aussi de la ferveur des manifestants.

Naturellement, les médias de France et d’ailleurs, qui ne veulent voir – via des téléphones portables – que les manifestations de l’opposition – en les créditant de chiffres mirifiques et invraisemblables (cf les « 500 000″ manifestants de Hama), ne parleront pas plus de ce rassemblement de Tartous qu’ils n’ont daigné rendre compte des précédents, à Damas et dans les principales villes de Syrie. Reste que ces gens, que ce peuple existe, et cherche à le faire savoir au monde : détourner les yeux ne les fera pas sortir de l’Histoire, et de la vie politique syrienne. Les désinformateurs – qu’ils agissent par idéologie, conformisme ou paresse – les retrouveront fatalement sur leur chemin.

Manifestation de rue en faveur du régime



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

69 commentaires à “Incroyable (mais vrai) : Bachar continue de déplacer les foules !”

  1. sowhat dit :

    Toutes ces manifestations très massives en faveur du régime ET des réformes annoncées ont été traitées comme de non-événements par les médias occidentaux. A Alep et Damas le mois dernier ces manifestations ont attiré plusieurs centaines de milliers de personnes. Back-out total des médias français.

    Ce qui est certain c’est que le président conserve une large majorité dans le pays. Et que si des élections libres devaient avoir lieu dans un avenir proche, la soi-disant opposition extérieure et ceux qui la soutiennent vont être très déçus. C’est la raison pour laquelle ils s’acharnent sur la Syrie. Il s’agit de tout faire pour que les réformes n’aboutissent pas et que le processus démocratique échoue.

  2. shamsi dit :

    The Plot Against Syria

    Un Who’s who indispensable a consulter dès que l’on vous présente un « expert », ou militant des droits de l’homme syrien.
    Parfois peut être un peu large, dans le listing des comploteurs…
    Mais tres utile et à compléter

    Rahmi n’a pas encore la gloire d’y figurer… C’est dire le peu d’informations disponible sur la principale source des medias depuis 6 mois .

    http://plot.vsyria.com/

  3. Paradox dit :

    Ben voyons… C’est bien connu les dictatures déplacent les foules… De gré ou de force… Quel processus démocratique…

    • syrieux dit :

      « C’est bien connu les dictatures déplacent les foules… »

      J’aime!

    • sowhat dit :

      Contrairement à vos insinuations, ces gens manifestent librement et de leur plein gré. Regardez les vidéos sur Youtube vous vous en rendrez compte.

      Les manifestations c’est une chose. Mais une chose dont on parle peu c’est le nombre d’initiatives populaires dans le pays. Par exemple, campganes don du sang, appui à l’armée, visites aux familles des soldats morts et blessé, soutien de la livre syrienne etc… etc …

      Il se trouve qu’il y a des millions de syriens qui aiment leur pays et qui donneront cher pour le défendre. Mais cela semble difficile à admettre pour vous .

      • sowhat dit :

        J’ajoute que « dictature » est une contre-vérité. Je ne crois pas que les syriens, dans leur majorité, considèrent le régime comme une dictature. C’est eux les principaux concernés. Mais ils concèdent volontiers que le régime est autoritaire. Il faudrait peut-être prendre la peine de consulter les intéressés eux-mêmes.

        D’un autre coté, au niveau de la réalité du pouvoir, c-a-d sur un plan strictement politique, l’état syrien n’est pas structurellement ce qu’on peut appeler une dicature. Le régime s’apparente plutôt à une direction collégiale, avec à sa tête le président. Sinon, l’état se serait effondré depuis longtemps.

        Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de détentions abusives, de la corruption ou d’autres problèmes etc… Mais la situation actuelle exige de protéger les réformes et le processus démocratique que ces réformes vont amener en mettant fin aux troubles qui agitent le pays. Je ne vois pas qui peut réaliser cela en dehors du président actuel et de l’armée qui lui demeure fidèle. Et c’est ce qu’il est en train de faire. Et c’est précisément ce que veulent saboter les voyous-coalisés.

        • syrieux dit :

          « J’ajoute que « dictature » est une contre-vérité. Je ne crois pas que les syriens, dans leur majorité, considèrent le régime comme une dictature. »

          LOL.
          J’aurais dû m’arrêter là avec vous, et stephane aussi d’ailleurs.

          • Aleph dit :

            Malgrès vos airs assurés, je constate que vous avez abandonné les arguments pour faire des petits tacles accompagnés de petits rires et de petits « lol ».

            Hormis cela, vous apparaissez désormais pour ce que vous êtes réellement : une farce.

            Force est de constater que vous vous y êtes résigné désormais, sans trop de difficulté ce qui en dit long sur la dose d’honneur minimaliste dont vous êtes pourvu et qui semble déjà bien vous encombrer.

          • sowhat dit :

            Mais vous n’avez même pas commencé pour vous arrêter …
            On attend toujours vos fameux « arguments ».

          • syrieux dit :

            Aleph,

            oui, je me suis résigné à parler à des sourds aveugles. Mais pas avec tout le monde ceci dit.
            Tout le reste n’est que du blabla de votre part, comme depuis le début.

            sowhat,

            j’invite tout lecteur d’aller voir nos conversations sur ce que vous pensez être des slogans salafistes et mes réponses. Vous êtes risible.

        • Aleph dit :

          Tout à fait sowhat.

          Je dirais que les notions de dictature et de démocratie ne sont pas posées de la même manière en orient que dans la culture occidentale.

          Le dictateur (comme Charlemagne, Napoleon, Cleopatre ou Alexandre le Grand parmis d’autres de toutes valeurs) n’est pas, par nature, mauvais pour son peuple.

          L’essentiel c’est que l’homme au pouvoir, le leader, le berger, soit reconnu par son peuple comme étant une émanation de son peuple.

          Le principal c’est qu’il existe une concordance, continuité et adhésion populaire dans les faits!

          Par exemple, il est difficile de comparer De Gaule à Sarkozy. Pourtant les deux sont supposés être l’émanation du même peuple à 50 ans d’écart…

          Quel antagonisme!!!

          Il y a peut être d’autres forces en jeu! La démocratie n’explique pas tout sauf pour les perroquets lavés du cerveau.

          C’est seulement dans la pensée occidentale manichéenne que l’on a instauré ce principe du dictateur par principe mauvais pour son peuple.
          Peut être aussi pour influencer les occidentaux à penser que la démocratie et ceux qui en sont l’émanation en tant qu’élus sont forcément légitimes puisqu’ils sont l’émanation de la volonté populaire en oubliant que dans les faits de nombreux pouvoirs de l’ombre, n’ayant rien à voir avec le peuple, opérent, commandent et tirent les ficelles. Maybe, lima la! :-)

          Les Syriens, moins lavés du cerveau dans ces domaines, savent d’instinct distinguer ces quelques principes élémentaires parmis d’autres.

          • Cécilia dit :

            « Un dictateur qui déplace les foules »?
            Je me rejoins à vous sur ce sujet épineux sur soit disant que le président syrien est « un dictateur ».
            Étymologiquement, un dictateur est « celui qui parle » et on a donné ce nom à César et à la République romaine.
            Il est à souligner, comme certains ont fait, que Napoléon était bel et bien un dictateur et que la France le considère plus qu’un symbole national,
            il est même devenu un mythe. Nous continuons toujours à compter ses merveilles, son code, la banque de France, les grandes écoles et et et …Il possédait le pouvoir absolu, on dit même qu’il avait giflé le pape qui refusait de le sacrer empereur.
            Le dictateur donc a le pouvoir absolu et gouverne sans institutions qui limitent son pouvoir dans une absence totale d’autres partis politiques, à cela s’ajoute le manque de liberté des citoyens.
            En Syrie, ce n’est pas tout à fait le cas.
            D’abord, les institutions mises en place limitent le pouvoir du président bien que c’est le parti Baath qui est au pouvoir. D’autres partis sont présents comme les Nasseristes ou le Social Nationaliste Syrien et il ne faut pas oublier que des nouveaux partis sont en train de voir le jour.
            Quant à la liberté, la Syrie garantit la liberté du culte. Nul part ailleurs se trouve l’église à coté d’une mosquée même s’il arrive parfois de voir une église cernée par deux mosquées au même trois.
            Aucune obligation de faire le ramadan en public alors que la loi est claire dans d’autres pays comme le Maroc, l’Algérie. Ne parlons pas des monarchies du Golf là où j’ai lu il y a quelques jours qu’un Koweïtien a tué cinq asiatiques car ils mangeaient!
            La réforme est en marche en Syrie, Bachar reste toujours populaire, les Syriens sont un peuple fier et conscient de son héritage historique et sa position stratégique dans le monde. Oui, dans leur majorité, ils veulent aller en avant avec Bachar. D’ailleurs, soyons francs, nos voisins arabes ont-ils un meilleur gouvernement?
            Le tragie-comique de l’histoire, ils se permettent de donner des leçons!

            ,

          • Syrienne libre dit :

            La dictature, c’est : ferme ta gueule!
            La democratie, c’est : cause toujours!

        • syrienne libre dit :

          hahaha!
          Ben voyons , mais pourquoi les gens manifesteraient ils???
          Mais de quelle liberté parlent ils? Ils sont tres bien comme ça!
          Merci pour votre commentaire!
          Mais voici quelques définition du mot « dictature » :

          Encyclopædia Universalis : « La dictature est un régime politique autoritaire, établi et maintenu par la violence, à caractère exceptionnel et illégitime. Elle surgit dans des crises sociales très graves, où elle sert soit à précipiter l’évolution en cours (dictatures révolutionnaires), soit à l’empêcher ou à la freiner (dictatures conservatrices). Il s’agit en général d’un régime très personnel ; mais l’armée ou le parti unique peuvent servir de base à des dictatures institutionnelles. »

          Dictionnaire de la politique (Hatier) : « La dictature se définit comme un régime arbitraire et coercitif, incompatible avec la liberté politique, le gouvernement constitutionnel et le principe de l’égalité devant la loi. »

          Dictionnaire culturel (Le Robert) : une dictature est une « concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un individu, d’une assemblée, d’un parti ; organisation politique caractérisée par cette concentration de pouvoirs », (il cite comme exemple entre autres Cromwell et les Jacobins), et un dictateur est une « personne qui après s’être emparée du pouvoir l’exerce sans contrôle » ou une « personne qui exerce le pouvoir dans un régime qu’on peut à juste titre qualifier de dictature. »

          • Cécilia dit :

            Tout d’abord, merci pour les définitions données qu’on peut trouver sur
            l’internet ainsi que dans n’importe bibliothèque.

            Toutefois, elles s’accordent sur « l’exercice du pouvoir sans contrôle »
            et ce n’est pas la cas du président syrien car il est lié par des institutions ainsi qu’une constitution. Il n’est pas ce monarque absolu
            qui a un pouvoir sans limite.
            Certes, la Syrie n’est ni la Suisse ni l’Angleterre qui se trouvent
            dans une position géopolitique différente par rapport à la Syrie entourée des pays qui ne sont pas dans la matière meilleurs qu’elle. Mais avec les réformes déjà entreprises, le pays va progresser vers un avenir meilleur. Il faut seulement lui laisser le temps. Dieu a crié le monde en six
            jours.

            Quant à la question le pourquoi les Syriens manifestent alors qu’ils ont tout ça » ?
            On manifeste même dans les pays les plus développés dans le monde.
            Parfois, le gouvernement écoute les manifestants et parfois il leur
            répond : « La rue doit s’exprimer mais ce n’est pas la rue qui gouverne ». C’est la célèbre phrase de l’ex-Premier Ministre Jean Pierre Rafarin à propos de CPE. Ce jour-là, j’ai manifesté avec les autres et j’étais en colère.
            Bien entendu, les manifestants ne sont pas sortis des mosquées après
            la prière de vendredi qui est un jour sacré et doit être consacré à Dieu loin de ce monde matériel. La religion est une relation privée entre l’homme et son Dieu, relation intime et doit être loin de toute
            démonstration de force ou occupation des routes.
            Non seulement, les manifestations sortent des mosquées en Syrie, mais en dehors de vendredi, dans certains quartiers font « al-takbir », c’est-à-dire, dire « Allah akbar » pendant plus d’une heure sur le toit, une
            tapage nocturne qui dérange la tranquillité des autres (mes voisins ici, avant de recevoir des amis le soir, viennent m’avertir en me soulignant qu’ils vont essayer de faire le moins bruit possible. En Syrie, certains écoutent al-Arrour pour faire partir les diables. Faites un tour sur sa page disponible sur le net ou regarder les injures d’autres âges sur les pages de la soit disant « révolution syrienne ». Personnellement, je n’étais pas loin de vomir.
            Il me semble que j’ai répondu à votre question « pourquoi les Syriens
            manifestent alors qu’ils ont tout ça »?
            Oui, les femmes en Syrie ont tout cela. Elles sont libres et sont même mieux présentées dans le gouvernement que la France-même. Elles sont ministres, ambassadrices, universitaires, médecins, chefs d’entreprise. Le président syrien a confié la charge la plus importante pour être son conseillé à une femme. Tout le monde connait son nom, madame Chaaban Buthayna. Alors, soyons honnêtes avec nous-mêmes, Bachar n’est pas ce monstre, ce sadique assassin des enfants comme je vois et j’entends partout.
            En dernier mot, en Syrie, c’est la laïcité qui est visée

          • syrieux dit :

            « Non seulement, les manifestations sortent des mosquées en Syrie, mais en dehors de vendredi, dans certains quartiers font « al-takbir », c’est-à-dire, dire « Allah akbar » pendant plus d’une heure sur le toit, une
            tapage nocturne qui dérange la tranquillité des autres »

            Parler de tapage nocturne sans dire pourquoi les gens crient Allahou Akbar sur les toits…
            Aucun sens des priorités!

          • sowhat dit :

            syrieux

            manifestement ils ne savent pas dire autre chose
            cela donne une idée de l’indigence de leurs idées politiques

    • Akyliss dit :

      Si ces syriens sont forcé à aller faire des manifestations pro-gouvernement pourquoi alors les médias français n’en parlent ils pas pour dénigrer ses manifs « forcés » ??? ils ont peur du nombre ?

      • Syrienne libre dit :

        Bien sûr qu’il y a des manif volontaires et « semi » volontaires. Moi meme connais des personnes qui y ont participé…

        • Akyliss dit :

          ma tante qui n’aime pas du tout la politique, participe maintenant à des manifestations pro-Bachar car elle sent qu’on veut faire tomber la Syrie et personne ne lui a forcé la main !

          • syrieux dit :

            « ma tante qui n’aime pas du tout la politique, participe maintenant à des manifestations pro-Bachar car elle sent qu’on veut faire tomber la Syrie et personne ne lui a forcé la main ! »

            On s’en moque!
            On sait que certains y vont de leur plain grè, on parle de ceux qui y vont forcés!

          • sowhat dit :

            pourquoi vous dites « on s’en moque » ?
            pourquoi ce mépris ?

            ces centaines de milliers de syriens (des millions en fait à Alep et Damas) qui manifestent pour la stabilité de la Syrie ne comptent pas pour vous ? ce sont tous des idiots qui n’ont rien compris ?

            moi je me moque de vos slogans islamo-réactionnaires

            vous êtes synistre

          • syrieux dit :

            « pourquoi vous dites « on s’en moque » ?
            pourquoi ce mépris ? »

            Pas de mépris, mais on parle de ceux qui vont aux manifestations de force.
            C’est donc un hors sujet, donc je m’en moque dans ce cadre.

          • Akyliss dit :

            oui mais Syrieux je sais bien que vous vous moquez de tous ceux qui sont pro-gouvernement actuelle, mais comment vous croire également vous qui à chaque fois qu’il y a quelqu’un ou un événement qui est pro-gouvernement vous criez tout de suite que c’est des gens forcé, du faux et à la dictature sanguinaire etc… tout ça par ce que vous, vous prétendez connaitre parfaitement le gouvernement syrien ou le régime si vous preferez et que pour vous de toute façon il n’a pas changé ! je ne vois pas pourquoi discuter avec des « sourde aveugles » comme nous alors ! autant éconimiser votre énergie et aller voir vous même ce qui se passe sur place, vous filmerez les preuves irréfutable de ce que vous rabachez et vous nous amenerez des preuves avec vous et on sera bien obligé de vous croire à ce moment la puisque seule votre parole compte apparemment.

          • syrieux dit :

            « oui mais Syrieux je sais bien que vous vous moquez de tous ceux qui sont pro-gouvernement actuelle, »
            N’importe quoi, relisez mon message.

             » mais comment vous croire également vous qui à chaque fois qu’il y a quelqu’un ou un événement qui est pro-gouvernement vous criez tout de suite que c’est des gens forcé, du faux et à la dictature sanguinaire etc…  »
            Non pas à chaque fois, je sais que certains le font par intérêt.

            « tout ça par ce que vous, vous prétendez connaitre parfaitement le gouvernement syrien ou le régime si vous preferez et que pour vous de toute façon il n’a pas changé ! »
            Encore une fois relisez mes commentaires.
            J’ai dis qu’avec Bachar, ça avait changé, et j’étais de ceux qui sont optimistes, mais sa gestion des événements récent est inacceptable.
            Je connais assez bien le régime pour m’offusquer lorsqu’on me dit que ce n’est pas une dictature ou qu’on se fait le relais de la chaîne syrienne tout en prétendant être critique vis à vis des médias occidentaux.

            « je ne vois pas pourquoi discuter avec des « sourde aveugles » comme nous alors ! »
            Je suis là pour les lecteurs, pas forcément pour vous.

            « autant éconimiser votre énergie et aller voir vous même ce qui se passe sur place, vous filmerez les preuves irréfutable de ce que vous rabachez et vous nous amenerez des preuves »
            Ce projet est en réflexion avancée.

            « et on sera bien obligé de vous croire à ce moment la puisque seule votre parole compte apparemment. »
            Non, ma parole n’a pas cette impportance, mais celles des syriens oui.
            Par ailleurs, la plupart ici remettront en cause les éventuelles preuves que je pourrais apporter. Au pire, on dira que je fais partie du complot et des barbus.
            On a insinué cela pour moins que ça.

          • Akyliss dit :

            <> ben j’ai lu plusieurs de vos message qui allait dans ce sens!.

            <> ben ça revient à la même chose qui le font par interet ou forcé c’est tous des gens qui n’exprime pas la réalité n’est ce pas ? enfin pour vous je parle

            <> encore une fois vos information vous les tenez d’ou pour prétendre connaitre le « régime » syrien ? vous avez des indiques un peu partout en syrie qui vous envois les infos par sattelite ? vous vous basez sur des vidéos et facebook ? n’importe qui peut faire une vidéo trafiqué.

            <> Justement étant donné que infosyrie selon vous n’est que le relais de la propagande du « régime » on est tous des sourds muets à part quelques rare personne comme vous, ca vous fait pas beaucoup de monde qui vous écoute malheureusement !

            <> ben il faut se dépecher vite fait avant que les shabihas enleve toute trace des tortures des massacres etc.ce serait dommage que vous y alliez pour rien et revenez sans preuve

            <> vous n’avez pas tort mais moi je ferais l’effort de vous croire comme je vous l’ai dit dans le commentaire précedent, mais à vrai dire quelle importance que vous ou moi ayons raison ? il va arriver ce que Dieu à décidé, si Bachar doit tomber il tombera, si les états unis doivent prendre le controle de la Syrie il en sera ainsi, si les syriens prendront le pouvoir ça ce passera comme ça mais aussi si Bachar doit rester il restera ! nous sommes pas les décideurs que ce soit les pro ou les antis ou bien même les occidentaux… l’avenir nous le dira

          • Akyliss dit :

            Syrieux, j’ai oublié de dire aussi que ma tante à profité d’un avantage que le président syrien a mis en place, bien que pas mal d’anti,mon épouse la première, disent qu’il n’a rien fait depuis 10 ans, le prêt à 0% d’intérêt remboursable après 2 ans, elle en a profité pour créer sa petite entreprise qui marche bien maintenant, ça fait 5 ans qu’elle a ouvert sa boite de couturière grâce à ce prêt , il y aussi mon autre tante qui est prof d’arabe au collège qui a vue son salaire passé de 5000 livres à 25 000 livres en 3 ans ! ce n’est quand même pas mal pour un pays sous embargo et sous pression des puissances occidentale et sans parler du taux de croissance qui est compris selon les années entre 4 et 6%, en France on est entre le 0 et le 1.5% , c’est sûr que ce n’est pas le même pays mais la France n’est pas boycotté ni soumise à embargo !

          • syrieux dit :

            « vous n’avez pas tort mais moi je ferais l’effort de vous croire comme je vous l’ai dit dans le commentaire précedent, mais à vrai dire quelle importance que vous ou moi ayons raison ? il va arriver ce que Dieu à décidé, si Bachar doit tomber il tombera, si les états unis doivent prendre le controle de la Syrie il en sera ainsi, si les syriens prendront le pouvoir ça ce passera comme ça mais aussi si Bachar doit rester il restera ! nous sommes pas les décideurs que ce soit les pro ou les antis ou bien même les occidentaux… l’avenir nous le dira »

            Oui, je vous rejoins sur ce point. Et pour moi les courageux syriens pacifistes luttent contre un régime sanguinaire. Ils sont extrêmement motivés d’après tous les témoignages directs. On a atteint un point de non retour. La stratégie de diversion du régime semble donner encore plus de détermination aux syriens.

            Si j’ai tort, comme on le prétend ici, et que la majorité des syriens aime son Bachar (sic) et que l’armée ne fait que tirer sur des gangs armées et ce par la demande du peuple, alors tout devrait rentrer dans l’ordre.
            Mais si dans 5 autres mois notre super armée n’est pas venu à bout des gangs que nos super moukhabarat qui savent tout sur nous n’ont pas vu, êtes vous prêt à vous remettre en cause?

          • Akyliss dit :

            Syrieux, je me remetrais en cause même avant si j’ai des preuves mais des vrais, qu’il n’y a jamais eu de gangs armées, qu’il n’y a que des pacifistes, que l’armée tire sur les manifestants etc. mais je veux des preuves réel sans vidéo sur youtube sans Rami Abdel Rahmane avec son OSDH de Londres. et aussi des preuves que les états unis et les européens n’ont rien à voir dans ces troubles en Syrie! aprés oui je me remet en cause et je ferai même mon méa culpa !

      • Syrienne libre dit :

        « Le but de l’éducation totalitaire n’a jamais été d’inculuer des convictions, mais de détruire la faculter d’en former aucune » Hannah Arendt.
        Qui a bénéficié d’une scolarité syrienne?

        • nathalie dit :

          en réponse à Syrienne libre,
          je souhaiterais juste vous inviter à éviter de déraper!
          je vous avoue ne pas tout comprendre à la culture Syrienne, à son rapport à la politique, ni meme à son président, car je suis Française (et libre…)
          cependant , j’ ai bénéficié d’une éducation française, qui m’à entre autre donné un sens critique assez exacerbé;
          Sur la situation actuelle de la Syrie, il m’à fallu plus d’un mois et demi de recherches d’infos sur le net et d’appels quotidiens (ou presque) à des personnes connues là bas , de différentes villes ou villages pour me faire « mon idée » de la situation : bilan : je soutiens le président (y parais qu’ils n’y à que les imbéciles qui ne changent pas d’avis; mais pour une française pur jus, je peux vous dire qu’au départ c’est « raide »).
          Pas facile de discuter au telephone, ou sur le net,
          cet été j’ai été à Damas, et si je n’avais pas passé des mois à m’inquiéter, je pense que je ne serais rendue compte de rien! tout semblait ok, seule différence, les manifs pro Bachar, les seules que j’ai vues…..
          En ce qui concerne les « scolarisés Syriens » que j’ai pu rencontrer , souvant ex scolarises d’ailleurs, je tiens à vous rassurer tout à fait sur leur faculte a « former des convictions »!!! Ils sont très lucides sur la situation, et je pense que nombre d’entre eux qui avaient des raisosn légitimes de critiquer le régime, préfèrent largement les promesses faites que ….. ben meme là bas on ne sais pas quoi, mais cela ne parait pas rassurant!
          terrain glissant donc , car si l’on considère que les personnes ne sont pas conscientes de leur situation ,et donc pas à meme de décider pour elles meme, on est pas loin d’avoir envie de décider à leur place!!
          Ce qui me gène dans ce discours c’est que c’est celui des opposants avec qui j’ai échangé et qui partaient clairement du principe que si les Syriens ne s’étaient suffisamnt mobilisés c’était pour la raison que vous invoquez, et que de fait, ils fallait les pousser à réagir!!
          Et tant pis si cela finit par une guerre civile, si c’est le prix à payer.
          Moi je trouve que c’est une drole idée de la démocratie………
          Mais ce n’est que l’avis d’une personne ayant eu une scolarité française!

          • Syrienne libre dit :

            En quoi j’ai dérapé?
            Le régime terrorise la population en les menacant d’une guerre civile si le president saute.

        • Cécilia dit :

          Une deuxième réponse à Syrienne libre,

          Moi aussi, je suis Syrienne libre et fière de l’être (je suis aussi Française libre et fière de l’être).
          Je ne comprends pas pourquoi vous prenez ce slogan comme identité.
          Bien que je sois Française depuis une dizaine d’années, ce n’est pas la
          France qui m’a rendu « libre ».
          Je suis née libre en Syrie-même où j’ai grandit et fais mes études à l’Université de Damas.
          J’ai bénéficié de la scolarité GRATUITE (il ne faut pas l’oublier), les droits d’inscription très symboliques à l’Université. Et comme j’ai été toujours majeure de ma promotion, j’avais bénéficié d’une bourse.
          Personne ne peut nier qu’il y a un décret présidentiel pour tout majeur de sa promotion de licence (4 ans en Syrie) pour qu’il puisse être nommé immédiatement à un poste « assistant à l’université » en attendant la préparation de son doctorat, souvent à l’étranger avec une bourse (autour 1300 £ pour la France).

          Alors « Qui a bénéficié d’une scolarité syrienne »?
          Fièrement, Je vous réponds: C’EST MOI et mes six sœurs QUI SE TROUVENT ACTUELLEMENT entre Damas, Dara et Alep, toutes diplômées de l’Université de Damas ainsi QUE mes deux frères, également, diplômés de Damas sans oublier leurs enfants qui sont dans des écoles publiques où une de mes nièces de 9 ans reste collée à sa maîtresse dans la salle d’informatique.
          Je n’ai jamais fais parti ni de Baath, ni de l’Union des Étudiants Arabes. Seulement, je partagé la culture de mon père sur Voltaire et Sartre avec d’autres amies et collègues communistes.
          La Syrie a fais le maximum pour inclure des valeurs, des vraies valeurs dans l’éducation de ses enfants

        • Aleph dit :

          J’ai suivi une scolarité Syrienne jusqu’à l’age de 13 ans suivie d’une scolarité française pour finalement faire des études universitaires en France.

          La scolarité Syrienne a été bien plus exigeante que la Française. Exigeante en terme de sérieux, d’étude, d’apprentissage et de contrôle des connaissances.

          En classe de 4éme en syrie, nous avions deux séries d’examens en milieu et en fin d’année. En fin d’année nous étions questionnés sur tout le programme de l’année.

          J’ai littéralement halluciné (et je pése mes mots) en intégrant la classe de 4éme dans le système Français. la transition fut brutale et extrêmement choquante.
          Le premier choc est celui de constater que le prof ne dispose plus d’aucune autorité dans sa classe, que tout le monde braille en même temps et qu’on entends à peine la voix du prof.

          Je vous passe les détails d’une intégration (sic) dans ce véritable capharnaum ou je n’ai plus eu à essorer mes neurones sur un probléme de mathématiques jusqu’à la classe de première compte tenu de la supériorité du niveau scolaire syrien.
          Beaucoup de choses ont perdu leur sens au moment de cette transition pour le jeune que j’étais.

          Je n’étais pas dans un lycée de zone défavorisée, loin de la.

          Pour le reste, je souscris aux excellents commentaires de Cécilia, notamment, lorsqu’elle dit qu’elle était déja libre dans le système éducatif syrien.

          J’ajoute que, personnellement, le système éducatif français m’a démotivé, frustré, incité au laisser aller, à l’indiscipline et à l’inconscéquence.

          En Syrie, nous aimons et admirons le savoir. Beaucoup aime jouer aux échecs. L’intelligence, la persévérance et le travail de l’éléve sont mis sur un piedestal.
          Le système éducatif syrien est dispensé par des syriens à des syriens et les enseignants sont des hommes et des femmes libres qui enseignent leur discipline.

          Syrienne libre…je ne sais pas si vous êtes libre mais j’ai l’habitude de voir les gens libres parler vrai.

          Vous sous-entendez que vous êtes une rareté et que les autres syriennes ne sont pas libre?
          Ou avez vous été libérée par le seul fait d’avoir pu vous expatrier? et vous appelez liberté cette l’illsion qui veut que l’herbe serait systématiquement plus verte ailleurs.

          Les hommes libres aspirent au libre arbitre plus qu’à la liberté. Il n’y a pas de liberté dans l’engagement ou dans la prise de position. Il peut même y avoir sacrifice ou perte de liberté, au nom de choses bien supérieures.
          Mais cela est consenti, librement.

          • Cécilia dit :

            Merci Aleph pour le commentaire,
            Je partage votre point de vue sur le système éducatif français étant donnée que mes enfants y sont scolarisés.
            Les enseignants perdent beaucoup du temps à établir le calme en classe compris dans les meilleurs établissements comme c’est le cas de mes enfants.
            C’est que j’ai constaté est c’est sans le soutien actif des parents, nos enfants vont tout droit, dans la plus part des cas, aux échecs.
            Mon aîné vient d’avoir son bac avec mention et c’est parce que j’étais souvent derrière lui.
            Moi aussi, j’ai halluciné de voir l’apprentissage ici, même les langues étrangères. Les meilleurs n’arrivent même pas à tenir une conversation de trois phrases correctes même au Lycée (mon dernier se trouve en classe européenne depuis la sixième).
            Quant aux matières scientifiques, n’en parlons pas; tout est théorique!
            Le côté pratique est absent.
            Quant au français! Les enfants arrivent en sixième avec un tiers d’illettrés parmi eux (source de l’EN).

            Des Syriennes libres?
            Elle sont partout en Syrie, à l’école, à l’université, épouse et mère de famille. Elles sont des médecins, des universitaires, chefs d’entreprise, Elles sont mieux présentées dans le gouvernement qu’en France, en tant que ministres et ambassadrices. En effet, le président syrien a confié la tâche importante à une femme, pour être sa conseillère, madame Buthayna Chaaban

          • aleph dit :

            Merci pour vos commentaires.

            Oui les femmes syriennes sont en général libres, maîtres d’elles mêmes et épanouies.

            Elles sont souvent dans un contexte familial, social et civil plutôt favorable.

            Je souhaite la même chose aux femmes françaises qui, selon moi, ont perdu leur rôle naturel dans une fausse course à la masculinisation qui, au final, n’a rien de liberatoire.

            Dans la course, la famille française, socle de base de la nation, a explosé.
            Inutile de m’étendre plus. C’est un drame national.

            Non les femmes syriennes vont bien. La famille syrienne va bien. Et ils n’ont besoin de personne pour les libérer.

            Je défend autant la Syrie que la France. Avec rage.
            Parce qu’il le faut. Parce que tout est lié. Une victoire de la Syrie est aussi une victoire d’une certaine France qui est mise bien à mal de nos jours.

  4. nathalie dit :

    pour info,
    article parut su le monde, avec des témoignages de Syriens:
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/08/17/syrie-une-revolte-si-loin-si-proche_1560399_3218.html
    enfin un peu de vérité…..

    ps: merci à toute l’équiped’info syrie, cela me remonte le moral lorsque je passe vous lire

    • shamsi dit :

      Incroyable …. TOUT les syriens ne sont donc pas pour le renversement de Bashar Assad, avec des manifestations « populaires » monstres de « plusieurs centaines de milliers » de personnes, comme le Monde nous le raconte depuis des semaines ? :-) )

      • syrieux dit :

        « Incroyable …. TOUT les syriens ne sont donc pas pour le renversement de Bashar Assad, avec des manifestations « populaires » monstres de « plusieurs centaines de milliers » de personnes, comme le Monde nous le raconte depuis des semaines ? :-) ) »

        1 – Vous croyez lemonde.fr maintenant? faudrait savoir!!

        2- personne n’a dit qu’il n’y a pas de pro-Bachar, vous vous trompez. Mais les pro-Bachar nient l’existence de ceux qui sont contre, le minimisent, ou alors mentent sur eux pour les diaboliser ( cf. la peur de l’islamisme sur ce site en parlant de barbus, sans oublier l’utilisation abusive du terme salafiste)

        OUvrez les yeux!

  5. Souriya ya habibati dit :

    Nathalie, Cécilia, Aleph, Sowhat, Akyliss et Shamsi, Bonsoir à vous et je salue particulièrement Nathalie qui se refuse de se soumettre à l’entreprise du lavage de cerveau généralisé qui se pratique dans les médias occidentaux et ceux arrosés au naphte.. J’ai adoré les souvenirs de votre scolarité en Syrie.

    A propos, le fait d’entendre répéter le mot free accolé à la Syrie, disons syria plutôt.. n’évoque pas pour vous le souvenir d’un valet qui a profité du système toute sa vie pour ensuite préférer le choix de Judas et devenir khadame de tout ce qui nuit à son pays?!! C’est une question qui ne nécessite pas de réponse.

    Je fais confiance à la Syrie et au Président Bachar et n’oubliez pas la réponse de Walid Almouallem à la question d’un journaliste qui lui demandait de commenter les propos de Hariri fils..Vous souvenez-vous du bel éclat de rire d’Almouallem?!

    Que penzez-vous d’une fatwa qui s’appliquerait à tous les ‘ara’ira qui fréquentent le site d’infosyrie en croyant le discréditer?! khuzuhom bil sukhria.

    • Cécilia dit :

      A propos des « fatwa », il y a une d’une originalité sans pareille;
      « Offrir ou recevoir des fleurs est interdit par l’islam » selon un cheikh saoudien!
      C’est ce que j’ai entendu il y a quelques jours!

      • Syrienne libre dit :

        Vous en avez d’autres des « fatwas » dégueulasses?
        Quel est le but de rapporter ce genre d’informatiion?
        Vous n’arrivez plus à contenir votre haine de l’Islam?
        je comprends mieux les choses maintenant.
        Vous ne supportez pas que les manifs sortent des mosquées, mais est ce que seulement, vous savez , que tout regroupement de plus de 3 personnes en Syrie est susceptible d’etre interprété comme une menace contre la sûreté et la stabilité de l’Etat? Où voulez vous qu’ils se réunissent, se regroupent sans se faire arreter?
        Heureusment les Syriens ne sont pas tous aussi intolérants et ingnorant à l’egard de cette réligion.
        Petit exemple de tolérance et de fraternité :
        L’Union des coordinations de la revolution, a raporté que,Dans la ville de Salamyia, bonlieu de HAMA, les habitants musulmans et chrétiens ensemble sont allés à la mosquée pour faire la prière de tarawi7; Ils ont chanté « ya7aif ya7aif », puis ont manifesté contre Bachar.
        Je salus les frères de patrie musulmans et chrétiens pour leur communion à la mosquée. Voila un bel exemple de l’unité nationale foi,solidarité et compatriotisme.
        Les seuls extrémistes en syrie sont finalement Bachar et tous ceux qui le soutiennent.

        • aleph dit :

          Ceci dit la phrase » Offrir ou recevoir des fleurs est interdit par l’islam  » ressemble bien à une phrase de sheikh saoudien ne vous en déplaise.

          Et je connais beaucoup de musulmans syriens pieux qui seraitent fachés de ne pas pouvoir ou offrir des fleurs.

          En général les musulmans syriens ont un mépris profond pour ces princes saoudiens, la clique de sheikhs dégénérés qu’ils abritent et le faux islam qu’ils répandent.

          L’union de la coordination de la révolution en dit quoi? Peut être que c’est pas bien de dire du mal des patrons saoudiens…Excusez nous.

          • Cécilia dit :

            J’ai déjà mis en ligne des informations concernant le Grand Mufti de Syrie, un grand homme dans sa science et dans son état d’esprit.
            Et n’est pas le seul en Syrie, mais malheureusement, avec des chaines comme al-wisal, avec al’Arrour en tête, al-lahidan, al-Qarni, al-Zubi …. et leurs fatwas qui prennent ses sources chez Ibn Taymieh (moyen-âge), des esprits faibles ont pu influencer beaucoup des gens. J’ai visionné
            plusieurs vidéos sur les manifestations à Hama, Homs, Deraa, Jableh: on réclame ce Arrour!!!

            Mais avez-vous lu le dernier article mis aujourd’hui sur ce site?
            Ce n’est plus l’islam syrien de jadis.

          • Syrienne libre dit :

            vous commencez à être lourd. Vous prenez vos rêves pour des réalités mon ami!
            Trop facile…

          • aleph dit :

            Cécilia, j’ai fait le même constat que vous sans avoir vu extensivement les mêmes vidéos. J’ai pu constater les discours de ce fou de Arrour. Et j’ai pu mesurer à quel point son influence était grande à Hama notamment.

            Mais quel est le pourcentage de sunnites syriens qui se réclament de ces sheikhs?

            Je sais qu’il est difficile d’avancer ds chiffres en l’air. Mais si vous ou une âme charitable pouvait se risquer à une estimation…

            Syrienne Libre. Surveillez vous voyons! vous allez finir par insulter en oubliant d’argumenter.

        • Cécilia dit :

          A « Syrienne Libre »,
          A « Syrienne presque libre »,
          A « Hoyda »,
          A……(en attendant d’autres….

          Au nom de quoi vous lancez des accusations portant atteinte à ma personne en m’accusant de ne plus pouvoir, je cite: « contenir votre haine de l’Islam »?
          Savez-vous qu’en France la diffamation est un DELIT et que l’absence de faits imputés est une injure selon l’article 29, loi du 29 juillet 1881?

          Une personne intellectuelle ne discute pas avec des sentiments mais avec des arguments, alors épargnez-moi SVP ce mot « haine » qui correspond mieux à ces fanatiques qui cherchent « le martyr par des millions pour aller au paradis »!
          Certes et je le dis fièrement, je suis contre le fanatisme partout où se
          trouve.

          Vous ne m’apprenez rien sur la tolérance en Syrie où je suis née et grandit et toute ma famille y habite, de DAMAS SVP, la capitale des Omayades, la où l’église embrasse fièrement la mosquée. Moi-même, je suis le produit de l’union d’une chrétienne avec un musulman.

          Les responsables des églises grecs-Melkites, syriaque-Orthodoxe, syriaque-Catholique, arméniennes et Maronites ont pris publiquement position, ils
          sont avec la réforme avec Bachar et n’ont pas envie que la soi-disant « révolution » les envoie à Beyrouth!

          « La scolarité syrienne » a su donner des leçons de patriotisme.
          Les élèves syriens scandent le hymne national et non « des slogan à la gloire du régime tous les matins » comme vous le dites.
          De même, quand vous citez Hannah Arendt qui a écrit beaucoup sur les régimes totalitaires, votre citation n’a aucune valeur sans sa mise en contexte et argumentation.
          En plus, cette philosophe américaine d’origine allemande a suscité beaucoup de polémiques et de controverses

          Quant aux fatwa, hélas! je connais beaucoup dans le genre, il suffit de regarder la chaine « Safa/Wissal »!

          S’agissant de l’interdiction des réunions de plus de trois personnes, cela était vrai avant Bachar, mais tous les Syriens habitant la Syrie savent que les choses sont changées depuis, en plus, manifester est un droit garanti par la loi depuis plus de deux mois déjà.
          Pourquoi les chrétiens ne sortent pour manifester de leurs églises après la messe de dimanche?

          « Opposante », « pas une vraie opposante », Syrienne libre », Syrienne presque
          libre », que vous n’avez « jamais revendiquez de faire la politique »,
          faut faire son choix et l’assumer!
          Dommage que la femme n’a pas le droit d’en faire!

          Alors assumez ce que vous dites. Il faut bien réfléchir avant d’écrire. Un mot est un acte, une responsabilité, une position. J.P.Sartre disait
          « Mes mots sont des pistolets chargés »

          • Cécilia dit :

            Ma phrase: « Dommage que la femme n’a pas le droit d’en faire »!

            Doit être lue comme suite de la « chaine « Safa/Wissal »!

            Désolée, ma pensée était plus rapide que ma main!

          • Syrienne libre dit :

            J’assume absolument tout ce que je dit.
            Votre commentaire est un fouilli.
            Travestir, interpreter à votre maniere ce que j’ecris , refletent bien vos émotions.
            Vous ne savez pas sur quoi baser votre offensive, alors vous critiquer les pseudos que j’empreinte. Vous prenez tous au 1er degrès, meme les pseudo à connotation ironique.
            Vous etes toujours à cran, on dirait, surtout avec vos majuscules et vos points d’exclamation…
            Vous m’accusez de délation? et bien venez porter plainte. Vous m’avez l’air procéduriere, c’est tout ce que vous avez appris de la culture francaise?
            Vous baissez le niveau des post, car les tournez vers des attaques personnelles , sans interet.
            On se fout de qui je suis, c’est le contenu , les arguments qui importent.
            Maintenant, c’est la derniere fois que je me rabaisserai à repondre de vos petites attaques et menaces personnelles.
            Merci
            Je comprends pourquoi les opposants ne viennent pas commente

    • aleph dit :

      ceux qui se ressemblent s’assemblent » Salutaions à vous

      Citation extraite d’une correspondance de Voltaire:

      « Vous portez en tremblant votre livre à une dame de la cour ; elle le donne à une femme de chambre qui en fait des papillotes, et le laquais galonné, qui porte la livrée du luxe, insulte à votre habit, qui est la livrée de l’indigence. »

      « Comme disait Voltaire, le laquais, en imitant les vices de ses maîtres, a l’impression de s’approprier leur puissance. » J-L Mélenchon.

      J’ai souvent l’impression d’une perte de temps et d’énergie en répondant à ces khadame/laquais.
      Je me dis souvent qu’il serait plus constructif de les ignorer et d’apporter juste du matériel positif et constructif. D’avoir confiance et de laisser faire. D’autres se comportent ainsi. Cela ne m’a pas échappé.

      Je me dis aussi que je les « nourris » en leur répondant. Plus une posture est fausse et son argumentaire est vide et vicié, plus il faut s’orienter vers une attitude réservée.

      Peut-on discuter avec un fou sans avoir à parler la langue des fous et se transformer en fou soi même?

      Puis à d’autre moments, je me laisse aller et je le regrette aussi tôt
      Le rire d’almouallem est certainement bien plus sage.

    • Cécilia dit :

      En réponse à Sourya ya habibati,
      Je suis d’accord!

    • Cécilia dit :

      Sourya ya habibati,

      Je suis pour ce fatwa!

  6. Hwayda Syrienne presque libre! dit :

    Mais qu’est ce qui vous embête dans « Syrienne libre »? Je vous précise qu’il ne s’agit pas d’un slogan, mais d’un pseudo.
    Je vous rappelle qu’exprimer ses opinions sans être inquiété de son sort (même sur le net), contre le gouvernement, est une liberté qu’on ne trouve pas en Syrie.
    Manifester son mécontentement vis-à-vis du régime est une liberté pour laquelle notre peuple (du moins une partie) se bat aujourd’hui.
    Si ça vous offusque de m’appeler Syrienne libre, appelez moi Hwayda!
    Mais je n’ai jamais sous entendu quoique ce soit par ce pseudo, ne vous sentez pas offensés!
    Pour ce qui est de la citation d’Hanna Arendt, je ne remettais pas en question le système éducatif syrien. Je le sais exigent, difficile et d’un bon niveau. Il est gratuit et accessible à tous.
    Les Syriens, un peuple cultivé où le taux d’alphabétisation atteint 88% avec une quasi parité garçons/filles, alors qu’en 1981 il était de 55.7%.
    Le %PIB consacré à l’éducation se rapproche de celui de la France (4.93 pour la Syrie, 5.5% pour la France)
    Sans compter l’arrivée de quelques 250 000 enfants irakiens en âge d’être scolarisé en 2003, que la Syrie doit gérer sans aucun soutien international (ceci est un autre sujet).

    Avec cette citation, je faisais plutôt allusion aux slogans scandés à la gloire du régime tous les matins à l’école!

    Mais bon, force est de constater, que parce que je suis une « opposante » mes propos se prêtent aux fâcheuses interprétations liées à votre susceptibilité sans équivoque!

    • aleph dit :

      Assumez ce que vous avez dit au lieu de vous défiler honteusement.

      Soyez opposante si vous voulez mais ayez au moins de la suite dans les idées et assumez au lieu de jouer à l’anguille.

      vous avez dit : « Le but de l’éducation totalitaire n’a jamais été d’inculuer des convictions, mais de détruire la faculter d’en former aucune » Hannah Arendt.
      Qui a bénéficié d’une scolarité syrienne? »

      Comment cela constitue-t-il une « allusion aux slogans scandés à la gloire du régime tous les matins à l’école! »

      Non. Non et Non.

      Vous avez dit qu’en Syrie l’éducation détruit les facultés de former une conviction. Point.
      Et cela ne constitue aucune allusion à des slogans.

      Et en plus vous mentez. A l’école on chante l’hymne national. On ne scande pas la gloire du régime tous les matins. faux!

      Il n’y a pas de susceptibilité.

      Il y a de quoi s’opposer. Positivement. Avec et pour les syriens. D’une manière constructive.
      Il faut s’opposer par conviction constructive et non destructive.

      Votre opposition! Elle est au niveau du caniveau. Et je la traite comme tout ce qui est dans le caniveau.

      • Syrienne libre dit :

        je ne me défile pas honteusement!
        Avec cette citation, je souligne la conscience politique d’une partie de notre population ayant réussi à outre passer le lavage de cerveau!
        Je suis fiere de ces hommes, ces femmes qui ont compris que ce systeme dictatorial doit enfin disparaître!
        Je ne suis pas une « vraie opposante  » comme vous dites. Tout ce que je fait, c’est m’exprimer, par écrit, oralement et physiquement.
        Je n’exprime que mon opposition mais ne propose pas d’idée politique, ce n’est pas mon boulot. Le peu que je fasse m’a value des menaces, des rapports (déja que je suis fichée), et des vieilles rumeurs de terrorisme!
        Ne vous méprenez pas, je me suis sentie flattée!

        Sinon, ne faites pas semblant de vouloir dialoguer avec des opposants, vous l’auriez déjà fait.Ils sont tout a fait accessibles.

        Et moi je vous envoie ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=gXVV12-B3EU&feature=related

        Cordialement

        • Louis dit :

          « Je ne suis pas une « vraie opposante » comme vous dites. [...] Je n’exprime que mon opposition mais ne propose pas d’idée politique »
          C’est déjà bien de le reconnaître…

          • Syrienne libre dit :

            Je n’ai en effet jamais revendiqué faire de la politique… Je ne le « reconnais » pas, je le dis. Et Je l’ai deja dit plein de fois Mr Louis, à vous en premier.
            On a quand meme le droit de s’exprimer non?

          • Louis dit :

            Quoi que vous clamiez le contraire, je ne vous en empêche pas du tout.

          • Syrienne libre dit :

            S’exprimer, c’est faire de la politique?

        • aleph dit :

          Merci pour le lien.

          Ces gens que l’on voit dans cette vidéo avaient des grands chefs. Martin luther king, Le Che Guevara et d’autres.

          Qui est le chef de la révolution syrienne? Obama? Hillary? Sarkozy? Erdogan? Abdallah? ou Netanyahou?

          Et donc vous envisagez de faire tomber la dictature sans chefs, sans projet…

          Et après? Vous nous donnerez à qui? Qu’est ce qui vous ferait plaisir?

          • Cécilia dit :

            Ils sont tous les chefs de cette « révolution », mais il faut surtout ajouter al-Arrour et ses collègues d’Arabie qui se trouvent sur la chaine Safa/Wisal sans oublier Hariri.

    • aleph dit :

      J’aimerai bien discuter avec des opposants. Des vrais. Avec des idées et des propositions concrétes.

      Pas pour les descendre ou les combattre. Pourquoi? S’ils aspirent à servir leur pays et le changer en mieux, ce sera un plaisir et un enrichissement.

      Mais je ne peux m’empêcher de ressentir un certain désarroi pour un programme qui se résume au mot liberté.

      J’aimerai bien que les idées syrienne positives se développent. Que les changements continuent et que d’autres lois d’ouverture au multipartisme et de lutte contre la corruption ainsi que d’organisation du pays soient promulgées. Il y a beaucoup de travail et le pays en a bien besoin.

      J’aimerai surtout de voir qui sont les nouveaux leaders de l’opposition qui vont émerger. De comprendre qui ils servent et quel est leur programme avant de les suivre ou non.

      Je pense que Bashar est un de ces hommes. J’aimerai en voir d’autres et entendre leurs idées et leurs projets de changements.

      En attendant je ne crirais pas un slogan idiot : »liberté » au moment où certaines puissances utilisent le prétexte de libérer les syriens afin de les sousmettre.

      Tiens ne vous fâchez pas. Un petit cadeau pour que vous restiez avec nous:

      http://www.youtube.com/watch?v=je2Pgdwl91U

      • Cécilia dit :

        Merci beaucoup Aleph pour le « cadeau » qui est tombé au bon moment!

        Je partage votre souhait de trouver un ou une opposant(e) qui pense avant tout à La SYRIE, qui veut la rendre plus belle avec ses réformes, son avenir, son éducation, son progrès.
        Ici, je ne connais que des amoureux de la Syrie, homme, femme, enfant.
        Des étudiants syriens, des Français d’origine syrienne (comme moi).
        Et maintenant, sur ce site, je suis plus que déçue de ne pas pouvoir échanger et dialoguer avec les « opposants », écouter leurs propos, leurs programmes car la Syrie a besoin de nous.
        En plus, ce mot « liberté », comme vous dites « un slogan idiot », et à force d’être mâchée, est devenue vide, sans aucun sens!
        En tout cas, le débat démocratique s’apprend!
        Il faut positiver!

  7. Syrienne libre dit :

    Et j’ai bien mis le mot « opposant » entre guillemet…
    Je ne suis pas prétentieuse.

  8. Daraa dit :

    Nimporte quoi ! Vous vous payez la tête de qui là ?
    En effet OUVREZ LES YEUX ! parce que là c’est limite !