• Actualité
  •  

  La vidéo envoyée par l'ASL à al-Arabiya, et diffusée à son tour par une télévision syrienne   L'enlèvement, samedi sur la route de l’aéroport de Damas, de 48 iraniens qui se rendaient à Sayda Zainab, traditionnel lieu de pèlerinage chiite, au sud de Damas, par un groupe ASL est un facteur de crise supplémentaire. Ces Iraniens sont désignés comme des pasdarans  - "gardiens de la Révolution iranienne" - venus prêter main forte à l'armée syrienne, une accusation déjà utilisée à l'encontre [...]



Une nouvelle – grosse – provocation anti-iranienne de l’ASL

Par Louis Denghien,



 

La vidéo envoyée par l’ASL à al-Arabiya, et diffusée à son tour par une télévision syrienne

 

L’enlèvement, samedi sur la route de l’aéroport de Damas, de 48 iraniens qui se rendaient à Sayda Zainab, traditionnel lieu de pèlerinage chiite, au sud de Damas, par un groupe ASL est un facteur de crise supplémentaire. Ces Iraniens sont désignés comme des pasdarans  – « gardiens de la Révolution iranienne » – venus prêter main forte à l’armée syrienne, une accusation déjà utilisée à l’encontre d’ingénieurs et coopérants iraniens précédemment enlevés en Syrie.

Dimanche, la chaine séoudienne al-Arabiya a diffusé des images de ces hommes, assis à même le sol et encadrés, sur fond de drapeau de l’opposition, par des hommes armés qui se réclament d’une « brigade al-Baraa » de l’ASL. On voit le « porte-parole » de la dite brigade demander à l’un des otages de présenter les cartes d’identité de plusieurs d’entre eux. Il avertit l’Iran que toutes ses installations en Syrie seront attaquées si Téhéran poursuit son soutien à Bachar al-Assad ; puis les ASL crient leurs habituels slogans religieux. Al-Arabiya prétend avoir identifié le chef de la brigade, un certain Abdelnasser Chmeir.

Samedi, le ministre de la Défense iranien avait démenti que la moindre unité iranienne combatte en Syrie et avait précisé que Téhéran n’avait jamais reçu la moindre demande en ce sens de la part de Damas. Mais l’engagement de pasdarans iraniens contre les manifestants syriens est une vieille « légende urbaine » de l’opposition.

Ci dessous, la vidéo d’al-Arabiya :

http://www.youtube.com/watch?v=Z7oxlnOrU7Y&feature=plcp

 

Fuite en avant tous azimuts

Quoi qu’il en soit, le gouvernement iranien a demandé à la Turquie et au Qatar d’user de leur influence sur les rebelles pour obtenir la libération de ces otages. Par le passé, une précédente médiation turque avait permis la libération de 27 Iraniens, une dizaine restant toutefois introuvables.

Un « responsable de l’opposition syrienne« , cité par l’AFP, a nié toute responsabilité de l’ASL dans cet enlèvement, l’imputant à un groupe radical sunnite… iranien. L’enlèvement serait donc l’oeuvre du groupe Jundallah – « les soldats de Dieu » – une tendance terroriste iranienne farouchement hostile aux chiites et donc aux alaouites, et qui a commis par le passé des attentats sur le sol iranien. Mais alors que font ces gens en Syrie ? Ne participent-ils pas, de toute façon, à l’insurrection syrienne, devenue de fait un agrégat de groupes aussi extrémistes que divers ? En tous cas ce sont bien le décorum et les  rituels de l’ASL qu’on retrouve dans la vidéo d’al-Arabiya. Et c’est en arabe que s’exprime l’ »orateur » de la vidéo.

C’est une tactique – simpliste mais récurrente – de l’opposition syrienne d’attribuer ses actions les plus contestables et gênantes au gouvernement ou à des provocateurs. Et l’on comprend que l’ASL et l’opposition puisent être gênées par cette nouvelle « initiative de terrain » d’une bande. Comment réagira en effet Téhéran et, au-delà, le monde chiite, en effet si les ravisseurs exécutent une cinquantaine d’Iraniens, des pèlerins a priori ? Le massacre à Alep du clan Berri a démontré que le nihilisme et la vengeances tous azimuts servaient de stratégie révolutionnaire à une bonne partie des rebelles. À la limite, il n’y a pas grand chose de rationnel, de « diplomatique  » ou de « politique » à attendre de ces gens-là, qui vivent – et tuent – dans une autre dimension.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

31 commentaires à “Une nouvelle – grosse – provocation anti-iranienne de l’ASL”

  1. vilistia dit :

    Syrie – Damas . l’explosion d’une bombe dans le bâtiment de la TV 06.08.2012 9h40

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fWPTZ-aTHUA

  2. yacine dit :

    Cette histoire me laisse perplexe parce qu’il 2 deux jours, environ, la télévision iranienne annonçait que l’Iran avait demandé à la Turquie de coopérer afin de ramener sain et sauf ces ressortissants, mais aujourd’hui, l’Iran dément que des iraniens sont fait prisoniers.

    Alors, est-ce vrai qu’il y’a des iraniens de capturés ?

    • yacine dit :

      Oups. désolé, l’Iran a démenti que ce sont des militaires, mais pas l’enlèvement(j’avais mal lu et je viens tout juste de relire).

  3. yacine dit :

    Vous savez pourquoi qu’il y’a autant de haine anti-chiite ? Parce que le chiisme connaît une montée assez prononcée depuis quelque temps et dieux seul sait comment les extrémistes sunnites sont cruel face à ceci. L’Arabie et le Qatar ont tellement peur de cette montée chiisme qu’elle finance une rebellion dans un pays dirigé par des chiites.

    Je souhaite la paix en Syrie avec ou sans Bashar El Assad.

    • Abdel dit :

      Et bla bla bli et bla bla bla arrête de nous prendre pour des dégénérés,la Libye elle était aussi Chiite.Le Wahhbisme ne tolère aucune autre religion s’est une secte satanique sous le joug Amerisioniste point.S’est la dernière fois que je te répond je déteste perdre mon temps.

      • yacine dit :

        la Libye n’était pas chiite, tu fais bien de ne pas me répondre…

        • saladin dit :

          Moi je leur propose ,s’ils veulent avoir un certain prestige dans le monde arabe et avoir leur » montée à eux », d’arreter de faire la guerre à la Syrie et de faire comme les chiites de se battre contre Israel le mal absolue qui a fait énormément de mal aux palestiniens qui sont très majoritairement sunnites!Eux « les jihadistes » anti-musulmans et anti-arabes n’ont jamais tiré un seul coup de fusil sur les ennemis des arabes,par contre ils se montrent extemement sauvages et barbares en terre arabe.Ils font ce que « quoreiche » a fait au prophète des musulmans,ils l’ont traqué et ont tenté de l’assassiner.Une partie de quoreiche s’est finalement rangée du coté du prohète et ont gagné la guerre .Yacine ,dans quel camps etes-vous?c’est la guerre il faut se déterminer!

    • ElMaghribi dit :

      Le régime politique syrien est laïque, d’ou le soutien des chrétiens et des sunnites syriens. Le chiîsme duodécimain est effectivement sur une pente ascendante actuellement, alors que le sunnisme, surtout la tendance salafiste, peine à s’inscrire dans la modernité. Du temps du Califat Abbasside et de l’autorité de fait des Seldjoukides, la situation était inversée. Le sunnisme était en cohésion avec son temps et c’était les chiîtes ismaéliens qui posaient problème. Je ne crois donc pas que c’est telle ou telle doctrine qui pose en soi problème, mais son instrumentalisation.
      Au début du mouvement islamiste au Maghreb, dans les années 70, nous avions vraiment cru qu’il allait motiver un profond débat socio-religieux et culturel préalable à un mouvement de renaissance qui allait réinscrire l’Islam de tendance sunnite dans son temps. C’était l’époque ou l’on lisait beaucoup plus Ibn Rochd qu’Ibn Taïmya. Une époque ou lire et débattre des oeuvres marquantes du sociologue des religions chiîte, Ali Shariâti, ne posait pas du tout problème pour les sunnites que nous sommes. Qu’elle ne fût notre déception de voir les idées obscurantistes du salafisme, portées par les pétrodollars de l’Arabie Saoudite, se répandre au sein du mouvement islamiste comme une maladie contagieuse, détruisant tout espoir de renaissance de la pensée musulmane sunnite, les penseurs qui s’inscrivaient en dehors du radicalisme envahissant étant systématiquement conspués, voir excommuniés, si ce n’est assassinés.
      Réduire la guerre qui se déroule actuellement au Proche Orient à la fausse dimension des différences doctrinales serait faire le jeu des sionistes. Les Séouds et autres roitelets du Golf se foutent de ses différentes doctrines autant que de leur premier verre de whisky. C’est le modèle socio-économique et politique qui est entrain d’émerger en Iran qui pose vraiment problème. Non seulement toute une classe moyenne est entrain de se renforcer et de se structurer politiquement en Iran pour mieux défendre ses intérêts, ce qui n’est pas prêt d’arriver en Arabie des El Séouds ou il risque de faire « mauvais exemple », mais en outre, l’Iran a l’outrecuidance de vouloir peser sur les évènements dans la sphère arabo-musulmane, considérée comme chasse gardée des Occidentaux, des sionistes et de leurs « obligés » chefs d’Etats arabes. Mais comme ces véritables raisons de l’acharnement envers l’Iran et son allié syrien sont inavouables, il fallait bien trouver une « raison » de mobiliser l’opinion publique arabe contre les pays de l’axe de la résistance. Le Hamas palestinien est bien sunnite, et même une branche des Frères musulmans d’Egypte, cela n’en a pas moins empêché les Séouds de s’en détourner, jusqu’à empêcher toute collecte de dons en faveur des habitants de Gaza.
      Tant que l’argent des Séouds and co continue d’irriguer les courants les plus obscurantistes de l’Islam sunnite, les choses ne vont faire malheureusement qu’empirer.

  4. vilistia dit :

    Bandar mort ou vivant :

    Pépé Escobar toujours à faire de l’humour :
    « Debkafiles ne l’a pas encore révélé mais Bandar « Bush » y vivrait dissimulé sous une Niqab fournie par le ministre de la guerre israélien Ehud Barak grand spécialiste du déguisement féminin arabe*!!!!

    http://french.irib.ir/component/k2/item/204703-ou-est-pass%C3%A9-bandar-%C2%AB-bush-%C2%BB,-le-chef-des-barbouzes-saoudiens-,-par-mireille-delmarre

  5. trust dit :

    sans aucun doute, il s’agit de pèlerins iraniens; comme d’habitude les lâches salafiste wahabites s’attaquent à des innocents, comme en Irak et au Pakistan. Désormais, tous les bus et convois de pèlerins iraniens seront escortés d’un point A à un point B comme en Irak. Cela dit, on nous annonce au même moment que Damas est entièrement libéré, il y surement eu une complicité au sein de membres de Bachar…simple hypothèse!
    Par ailleurs, seulement une personne est suspecté d’être un membre des gardiens de la révolution, à croire que les gardiens n’ont pas le droit de se déplacer hors d’IRAN. ASL pourri, réveillez vous votre pays est envahi par des étrangers wahabites terroristes qui veulent détruire votre pays et la grande Syrie.

  6. Jean-Dominique dit :

    On se demande ce que viennent faire des pèlerins dans la galère syrienne!? Surtout que ce n’est pas la première fois que cela arrive. Alors soit on prend ses précautions, soit on reste chez soit! C’est G.Brassens qui chante « Quand on est con, on est con ».

    • Cécilia dit :

      « On se demande ce que viennent faire des pèlerins dans la galère syrienne!? »

      Mais, monsieur Jean-Dominique, oubliez-vous que nous sommes au mois sacré du ramadan ?

      En plus, les chiites sont connus pour leur foi et n’ont jamais peur de la mort. Rappelons ce que les iraniens disaient pendant leur révolution : « Notre imam est Khomeiny, notre djihad est husseinite (de Hussein, petit-fils du prophète et martyr de Karbala). Sans comprendre la mort de Hussein et les membres de sa famille à Karbala, on ne peut pas comprendre le chiisme. C’est exactement comme la mort du Jésus sur la croix.

      Un peu de lecture historique ne fait du mal à personne.

      • joseph cotton dit :

        Des millions de Shiites visitent Kerbala en Iraq et sont soumis régulièrement à des actes terroristes meurtriers. Cela ne les empêche d’y aller.

        Damas n’est soumise à aucun bombardement, le soul Hamidieh fonctionne normalement et la circulation y est habituelle.

  7. Zenon dit :

    Cette mosquée est un lieu de pèlerinage pour tous les Iraniens. La fille de l’imam Ali, Sayyida Zainad, y est enterrée. Après Kerbala et Naja en Iraq c’est le lieu le plus important. Donc pour les chiites Iraniens pas beaucoup d’endroit où faire des pèlerinages en sécurité !… Eux au moins ils n’ont pas peur de prendre des risques (contrairement à nous Occidentaux).
    Mais ce qu’il faut dénoncer c’est bien la volonté de l’ASL de les faire passer pour des combattants (les vrais combattants ne se trouvant pas dans un bus pour l’aéroport).

    • Jean-Dominique dit :

      faux, Elle est au Caire. Comment croire un instant que cette Grande dame fasse de la publicité pour Damas, la ville de yazid, moawya et autres sofyanis!!!

      car les villes de pèlerinage se font de l’or sur le dos des pèlerins. L’ironie cruelle est que les descendants des meurtriers de l’Imam Hussein vivent grâce aux apports des chiites.

      • ElMaghribi dit :

        Quand il s’agit de foi, il vaut mieux ne pas trop gratter… Que sunnites et chiîtes commercent ensemble vaut toujours mieux qu’ils ne se fassent la guerre…

        • Jean-Dominique dit :

          Le Caire ville fondé par les chiites est aujourd’hui majoritairement sunnite. Donc, les pèlerins chiites feraient aussi du commerce avec les sunnites égyptiens. On y rencontre quelques pèlerins iraniens d’ailleurs.

  8. Le Lion du désert dit :

    La Syrie abrite plusieurs sanctuaires chiites, dont le mausolée de Dame Zaynab, des milliers de pèlerins iraniens y viennent chaque année. Ce chantage ignoble de mafieux, est un outil d’intimidation du faible soumis à l’ennemi pour faire pression sur Téhéran. Les pèlerins chiites ont toujours été persécutés par cette discrimination confessionnelle appliqué par ces ignares pouilleux qui insultent le pieux. L’éminent savant Sheikh Al Bouti prédicateur de la mosquée des Omeyyades à Damas de renommée internationale en sciences islamique, respectée en Syrie pour l’étendue de sa science religieuse s’est vue refusé le visa pour effectuer son pèlerinage à la Mecque. Ainsi ne pas faire allégeance au Moloch vous expose à des représailles, quelle manière miséricordieuse en ces jours de piété collective des musulmans de manifester sa dévotion.

    • Jean-Dominique dit :

      Le mausolée de Dame Zaynab est au Caire, ville fondé par les chiites d’ailleurs. Croire qu’une Grande Dame comme Zaynab procure des sommes considérable aux descendants de yazid en se faisant enterrer à Damas est une insulte grave à Sa Mémoire.

      • Cécilia dit :

        Le prénom de Zainab est très courant chez les musulmans, notamment parmi les descendants du prophète.

        Sayda Zainab de Damas est la petite-fille du prophète. En effet, elle est la troisième enfant de Fatimah al-Zahraa et Ali ibn Abi Taleb. Elle a grandit sur le giron de ses deux frères al-Hassan ibn Ali et al-Hussein ibn Ali et part avec son père, Ali en Irak lorsqu’il devient califat et fait de Koufa sa capitale.

        Tombée en captivité après la bataille de Karbala (ville située à 100 km au sud-ouest de Bagdad) en 680 après la mort de Hussein, son frère et ses soixante-douze compagnons brutalement tués lors de la bataille, Zaynab sera conduite avec les autres femmes et enfants survivants de l’expédition de Hussein, jusqu’à Damas au palais de Yazid 1er ibn Mouawya, le nouveau califat de Damas et elle sera la mère de son neveu, Ali Zain al-Abidin, le seul survivant mâle de la descendance du prophète à Karbala.

        Le tombeau de la Sitt Zainab comme la nomment les Damascènes était longtemps fréquenté autant par les sunnites que par les chiites. Dans le récit de ses voyages, l’andalou Ibn Jobair (mort en 1217), rapporte que les chiites occupent dans la région une place extraordinaire et qu’ils sont plus nombreux que les sunnites; il raconte s’être rendu au mausolée de Sayyida Zaynab pour y passer la nuit et recueillir la baraka de la sainte.

        Au XIVe siècle, les chiites ne constituent probablement plus la majorité des musulmans de Syrie; ils continuent toutefois à être présents à Damas. A cette époque, Ibn Battûta évoque le tombeau de Zaynab, il est flanqué d’une mosquée et doté de legs pieux.

        C’est à Damas aussi et très exactement au cimetière de Bab Sagir où se sont enterrés de nombreux ahl al-bayt et autres martyrs de Karbala. De même, la mosquée des Omeyyades, que l’on dit renfermer la tête de l’imam Hussein, et le mausolée de sayyida Ruqayya, dans le quartier al-Amara, au coeur de la vieille ville.

        Le mausolée profitant d’initiatives privées, la communauté chiite de Syrie garde une emprise sur lui, à travers la famille Murtada qui gère ses waqfs depuis le XIVe siècle

        Quant à Sayda Zainab du Caire, la dynastie des Fatimides chiites a gouverné l’Egypte entre 969 et 1171 et à ma connaissance, aucune mention de Sayaida Zainab chez les chroniqueurs arabes antérieur à celle de Damas. Connaitre ces éléments historiques sans oublier ceux liés aux détailles de Karbala et la proximité géographique avec la Syrie, il parait plus probable que celle de Damas est la vraie petite-fille du prophète, en plus, Sitt Zainab a été toujours vénérée par les sunnites syriens avant même la fondation de la dynastie fatimide-chiite de l’Égypte au Xième siècle.

        Références :

        - Sabrina MERVIN, « Sayyida Zaynab, Banlieue de Damas ou nouvelle ville sainte chiite ? », Cahiers d’Etudes sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien [En ligne], 22 | 1996, mis en ligne le 04 mars 2005, consulté le 06 août 2012. URL : http://cemoti.revues.org/138

        - Ibn Jobaïr, Voyages, traduction de Maurice Gaudefroy-Demombynes, 3ème partie, Paul Geuthner, Paris, 1953-1956, 409 p., p. 323 et p. 325.

  9. Jean-Dominique dit :

    Le mausolée de Dame Zaynab est au Caire. Damas est le dernier endroit au monde où elle aurait fini Ses Jours!!!

    • Marie-Christine dit :

      Vous semblez y tenir mordicus Jean-Dominique et en faire quasiment une affaire personnelle !?
      Au moins on peut dire que vous n’êtes pas une girouette : vous avez une belle constance et on dirait bien que tous les arguments ou preuves que l’on pourrait apporter ne vous feraient pas changer d’avis…!
      Vous savez, moi qui suis en dehors de la contreverse, la seule chose que je peux vous dire c’est que ce sont en général la piété et la foi des pélerins qui font les mausolées, les lieux de pélerinage, quelle que soit par ailleurs la réalité objective de la personne sainte enterrée.

    • joseph cotton dit :

      ah bon?.. qu’en savez-vous?

    • Cécilia dit :

      @ Jean-Dominique

      Lisez ma réponse SVP !

      http://www.infosyrie.fr/actualite/iran-3/#comment-72075

      • Jean-Dominique dit :

        merci de votre réponse Cécilia. Mais croyez-vous sincèrement qu’après tant de souffrance Dame Zaynab veuille finir Ses Jours à Damas?

        • Cécilia dit :

          La question n’est pas ce que je crois ou non mais la réalité historique des faits. Nous n’avons pas à ma connaissances des preuves de son passage en Egypte. L’Histoire nous raconte son attachement à son petit neveu, Ali Zain al-Abidin, seul survivant mâle de ce massacre, n’oublions pas la tradition arabe et l’attachement aux enfants, symboles de continuité. En plus, les historiens arabes comme c’est mentionné dans mon précédent commentaire parlent d’une présence chiite à Damas supérieur à celle des sunnites. D’autre part, d’autre disent que Yazid a regretté cette tragédie et a donné une vaste terre à Damas pour Zainab et sa famille.

          Je vais chercher plus d’informations sur ce sujet qui m’a fait beaucoup pleuré lorsque, écolière, j’ai lu le roman historique de Georgi Zaidan écrit sur ce massacre, intitulé « Ghada Karbala », (La Belle de Karbala).
          L’écrivain, un Syrien chrétien, s’est spécialisé dans le roman historique arabe. J’avais pratiquement tout lu avant 18 ans. Que faire ? Les livres chez mes parents se trouvaient dans chaque pièce de la maison, même à table, j’avais souvent un caché sur les genoues.

  10. RoyL dit :

    http://www.presstv.ir/detail/254841.html
    Turkey responsible for safety of Iranian abductees: Senior
    official
    Mon Aug 6, 2012

    Ce qui est parfaitement logique et sensé de la part des iraniens.

    Or, maintenant je commence à me demander si on est pas en train
    de programmer la démolition, volens, nolens, de la Turquie pour
    avoir un alibi pour amorcer une guerre (mondiale), vu que la
    défaite et l’anéantissement des terroristes sont inévitables; je
    rappelle d’abord que la Turquie — méthode directe –
    commenterait harakiri si elle attaquerait la Syrie; et que d’une
    autre part, plusieurs satellites, je ne les appelle même plus
    *états*, de l’OTAN ont affirmé dans un rare moment de lucidité
    qu’ils ne prendraient pas part à une intervention armée en Syrie
    (l’Allemagne et l’Espagne par exemple).

    Avec ce dernier acte de folie de l’enlèvement de 48!!! pèlerins
    iraniens et un Iran ayant les moyens de choisir entre une gamme
    de mesures de rétorsion à prendre une après l’autre et de façon
    incrémentielle, la Turquie — méthode indirecte et cadeau de ceux
    qui contrôlent les terroristes réellement — se retrouve ainsi
    étranglée *incaprettamento*^1 style et mûre pour un coup d’état
    – assez de ce fléau et ruine d’un Erdogan!!! — imaginons avec
    quels développements après.

    1. incaprettamento

    http://4.bp.blogspot.com/_mAt969BsG7o/S1yO5es8zlI/AAAAAAAAB4Y/3iCUPqnt7jI/s400/incaprettato.jpg

    method of strangulation used by the Mafia whereby a rope is
    passed around the victim’s wrists, ankles and throat method of
    strangulation used by the Mafia whereby a rope is passed around
    the victim’s wrists, ankles and throat

    • RoyL dit :

      http://www.presstv.ir/detail/254894.html
      Iran summons Swiss envoy over kidnapping of pilgrims in Syria
      Tue Aug 7, 2012

      Iran’s Foreign Ministry has summoned the Swiss charge’ d’affaires
      to Tehran to protest the abduction of 48 Iranian pilgrims by the
      insurgents in Syria, WHO ARE SUPPORTED BY THE US GOVERNMENT.
      [...] [emphase ajoutée]

      ***

      En langage diplomatique c’est: « SUPPORTED by the US government, »
      bien qu’on sache qu’il s’agit plutôt de terroristes qui sont
      DIRIGÉS, AUX ORDRES des US en vérité (mais ainsi marchent les
      choses en diplomatie). Anyway, en sommant les suisses, les
      iraniens se montrent toujours parfaitement logiques et sensés.

    • RoyL dit :

      http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=74351&cid=18&fromval=1
      Après la Syrie, ce sera le tour de la Turquie et des autres pays
      de la région
      07-08-2012

      [L]e chef d’état-major des forces armées iraniennes a accusé
      l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, d’être responsables du
      sang versé et de la crise actuelle en Syrie.

      « Les activités des pays voisins contre la Syrie favorisent les
      objectifs coloniaux et aventuriers des Etats-Unis, et cela sera
      en leur défaveur, car, après la Syrie, ce sera le tour de la
      Turquie et des autres pays de la région », a prévenu le commandant
      Sayed Hassan Firouz. [...]

      ***

      On n’arrivera pas à ça, car la Syrie et ses vrais amis tiendront,
      mais on a compris l’idée: oui, d’accord.