• Actualité
  •  

Kurdes à Qamichli, dans le nord-est de la Syrie : les militants kurdes tentaient de tenir à égale distance l'armée syrienne et l'ASL, mais depuis les incidents d'Achrafyeh, les hostilités sont ouvertes avec la rébellion islamiste De tous les incidents ayant marqué le début de la trêve théorique de l'Aïd al-Adha, vendredi ceux intervenus dans le quartier nord d'Alep d'Achrafyeh sont les plus lourds de conséquence et les plus commentés par les médias mainstream depuis 48 heures. Rappelons que de violents [...]



Les Kurdes bientôt en guerre ouverte contre l’ASL ?

Par Louis Denghien avec Cécilia,



Kurdes à Qamichli, dans le nord-est de la Syrie : les militants kurdes tentaient de tenir à égale distance l’armée syrienne et l’ASL, mais depuis les incidents d’Achrafyeh, les hostilités sont ouvertes avec la rébellion islamiste
De tous les incidents ayant marqué le début de la trêve théorique de l’Aïd al-Adha, vendredi ceux intervenus dans le quartier nord d’Alep d’Achrafyeh sont les plus lourds de conséquence et les plus commentés par les médias mainstream depuis 48 heures. Rappelons que de violents combats ont éclaté dans ce quartier à forte implantation kurde, vendredi, entre les miliciens du parti kurde syrien PYD et un  groupe de deux cents combattants ASL. Jusqu’à présent Achrafyeh était resté à l’écart des combats, l’armée en laissant le contrôle aux Kurdes et l’ASL « évitant » le quartier.
Les combats sont intervenus aux premières heures de vendredi quand les ASL ont attaqué les barrages tenus par les miliciens kurdes à l’entrée du quartier. Selon des médias occidentaux comme l’AFP et RFI, tout a commencé quand un groupe de l’ASL a fait cinq victimes en tirant sur des manifestants rassemblés pour leur demander de quitter ce quartier calme qu’ils tentaient d’investir.
Mercredi, les bandes insurgées avaient lancé des attaques contre quatre quartiers de la ville : Sabil , Jalaa, Syriane et Achrafyeh. elles ont été délogées des trois premiers par les forces gouvernementales. L’AFP s’est quant à elle contentée de mentionner le cas de Syriane, évoquant des positions militaires attaquées. Citant des habitants et une source militaire, l’agence française assure que des rebelles ont tenté de prendre une position militaire dans le quartier Syrian, mais ont été repoussés. Ils ont tiré deux obus, l’un a touché un immeuble et le second est tombé à proximité de l’Hôpital français, tenu par l’armée.
16 ASL au moins tués par les miliciens kurdes

Selon le site pro-gouvernemental Arab-Press, 16 insurgés ont été tués et une trentaine d’autres blessés dans les combats qui s’en sont suivis. Ils appartiendraient au front al-Nosrat (Jabhat-Nusrat, djihadiste), et aux brigades Tawhid et Salaheddine (à peine moins fondamentalistes). Arab-Press cite les noms de dix d’entre eux (originaires de Afrine, Idleb, Haritane et Hayyane). Alors que six d’entre eux n’ont pas été identifiés. Les comités de coordination (groupes d’opposition qui distribuent leur version des faits aux agences arabes et internationales) ont pour leur part présenté ces tués comme étant des civils, dont cinq d’entre eux seraient originaires de Haritane (ou Hreytane, à quelques kilomètres au nord-ouest d’Alep)..

Et voici la liste des tués vendredi à al-Achrafyeh :

1- Rabi3 Jamal Haddad, originaire dIdleb
2- Jamal Haddad, d’Idleb
3- Mustafa Marouch, originaire de Haritan
4- Mahmoud Zaki, Haritan
5- Ali Omar Majri de Hayan
6- Walid Samir Masri de Haritan
7- Mohammad Zaki, Haritan
8- Ahmad Samir Masri de Haritan
9- Said Arab de Haritan, habitant al-Achrafyeh
10- Hussam Subhi Bilal d’Ifrin

Les six autres n’ont pu être identifiés.

 

Casus Belli

 Mais des Kurdes ont été également tués dans ces combats, et beaucoup ont été enlevés par des membres de l’ASL. Selon l’OSDH, 30 personnes – arabes et kurdes – ont péri, et plus de 200 ont été enlevées, en grande majorité des Kurdes (seul 20 rebelles auraient été capturés par le PYD, selon l’OSDH). C’est donc un casus belli d’une ampleur sans précédent entre la communauté kurde syrienne et l’ASL, même si, depuis cette année,, des heurts sanglants ont déjà opposé, dans le secteur frontalier avec la Turquie, miliciens du PYD et rebelles islamistes (voir notamment notre article « L’ASL du secteur d’Alep en petite forme » mis en ligne le 17 juillet 2012). Et Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH et propagandiste n°1 de la « révolution syrienne » ne s’y est pas trompé qui exprimait samedi son inquiétude à l’AFP : « Nous lançons un avertissement sur les conséquences possibles de tels heurts », a-t-il déclaré, estimant que de tels combats bénéficiaient au régime du président Bachar al-Assad.
On notera que Radio France International parle, à propos d’Achrafyeh, d’une première attaque de l’armée syrienne contre le quartier qui aurait fait une quinzaine de victimes, attaque qui aurait eu lieu jeudi : mais on n’est sûr ni de la réalité de l’attaque, ni du nombre et du statut des victimes – rebelles ASL et soldats ? Cette histoire sert en tout cas à entretenir l’idée qu’à Alep les forces gouvernementales sont considérées par les membres du PYD comme des ennemis au même titre que les islamistes, ce qui n’est pas observé depuis le début des combats à Alep.
Quoiqu’il en soit, c’est la confrontation PYD/ASL qui a marqué tous les esprits, journalistes et Kurdes. Comme l’écrit le correspondant de RFI, « la population kurde, qui tente de rester en marge du conflit, est sous le choc« . Dans un communiqué, l’Unité de défense populaire, la milice kurde d’Achrafyeh, dit avoir utilisé son droit à la légitime défense et prévient qu’Achrafiyeh, comme le quartier voisin de Shah Maksoud, sont et resteront sous son contrôle exclusif. « Le terrorisme meurtrier venu du désert a causé la mort de cinq manifestants et blessé des dizaines dans notre quartier », a accusé pour sa part Hivine, une habitante du quartier Achrafyeh qu’elle a quitté pour se réfugier dans celui, voisin et à majorité kurde, de Cheikh Maksoud depuis que les miliciens l’ont attaqué le mercredi dernier, en ont chassé les habitants et se sont retranchés dans ses bâtiments. Et d’ajouter : « Nous ne voulons pas de miliciens à Cheikh Maqsoud. C’est une révolution pour la liberté ou alors du terrorisme takfiri obscurantiste ? Nous les Kurdes ne sommes pas impliqués dans cette guerre, pourquoi se mettent-ils à nous tuer s’ils sont une révolution pour la liberté ? » Rodine Azadi, une Syrienne d’origine kurde habitant elle aussi Achrafyeh raconte : « Les hommes armés nous ont obligés à quitter nos maisons pour les transformer en bases pour eux, pour que l’aviation militaire vienne les bombarder ». Et d’ajouter: « Je suis devenue hostile à la révolution parce qu’elle n’assure pas la liberté, mais voudrait detruire le pays. nous demandons à l’armée de les écraser par tous les moyens, parce que nous voulons retourner à nos maisons ou ce qui en reste ».
Selon certaines informations récentes, l’ASL serait toujours présente à Achrafyeh et le PYD et des comités de quartier seraient en train de négocier pour obtenir le retrait des islamistes d’al-Nosra et de la brigade Tawhid. Des miliciens kurdes auraient attaqué un barrage ASL à Kafr Janneh, capturant sept miliciens rebelles.
Et ce dimanche, une grande manifestation doit se tenir ce dimanche 28 octobre à Kamishli, principale ville du Kurdistan autonome syrien, sur la frontière et dans la pointe nord-est du territoire syrien, en hommage aux 20 victimes – désignées comme civiles par les Kurdes – des attaques d’Achrafiyeh. On verra quels slogans seront criés dans cette manifestation. Mais on comprend qu’un Rami Abdel Rahmane s’inquiète à haute voix des conséquences politico-militaires des incidents d’Achrafyeh : si le PYD passe de l’hostilité passive à l’engagement actif contre l’ASL, celle-ci a du souci supplémentaire à se faire. Il faudra voir comment le gouvernement et l’armée syriens gèrent ce dossier : jusqu’à présent, Bachar a su obtenir la neutralité plutôt bienveillante de milices kurdes de Syrie, leur délégant la surveillance de larges segments de sa frontière avec la Turquie. Et jusqu’à présent, il en allait des zones contrôlées par le PYD dans cette région frontalière comme des quartiers d’Achrafyeh et de Cheik Maqsoud à Alep : les rebelles ne s’y risquaient guère. Ce fragile statu-quo vient d’être bousculé à Achrafyeh.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

116 commentaires à “Les Kurdes bientôt en guerre ouverte contre l’ASL ?”

  1. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/09/25/syrie-les-kurdes-font-avancer-leurs-revendications_1765356_3218.html

    « En fait, le président Bachar Al-Assad a tout fait pour « neutraliser » les Kurdes en général, et le PYD en particulier, dès les premiers jours de l’insurrection, en raison de leur fort potentiel militaire. Il a promis de délivrer des papiers d’identité aux centaines de milliers de Kurdes syriens privés de nationalité depuis les années 1960, a veillé à réprimer « avec mesure » les manifestations au Kurdistan syrien et a levé la condamnation par contumace visant Saleh Muslim, qui peut aller et venir sans être inquiété.

    LE PYD A BÉNÉFICIÉ D’UNE TOTALE LIBERTÉ POUR SE RÉORGANISER

    En échange, le PYD a rejoint la Coordination nationale pour le changement démocratique (CNCD), une coalition d’opposants de l’intérieur jugés acceptables par Damas et enclins au compromis.

    Au Kurdistan, le PYD a été accusé d’encadrer les manifestations antirégime, voire de les réprimer lorsqu’apparaissaient des slogans appelant à sa chute. En échange, il a bénéficié d’une totale liberté pour se réorganiser et s’implanter, au grand dam de la dizaine d’autres partis kurdes regroupés dans le Conseil national kurde (CNK), aux inclinations nettement plus antirégime.

    M. Muslim explique sa stratégie par la prudence : « Dès le début, nous n’avons pas voulu d’une révolution armée pour empêcher que la région kurde ne se transforme en champ de bataille. » D’où sa volonté de se tenir aussi éloigné que possible de l’Armée syrienne libre (ASL) et du Conseil national syrien (CNS), la plus importante coalition de l’opposition syrienne, à qui il reproche d’être une création de la Turquie et du Qatar, tous deux opposés aux droits des Kurdes. Pour lui, c’est « la militarisation de la révolution, poussée par des intérêts étrangers, qui est la cause de l’impasse actuelle ».

    « Sans cela, le régime n’aurait pas tenu six mois, assure-t-il. Aujourd’hui, à cause des ingérences étrangères, le destin des Syriens n’est plus entre leurs mains. Dans ces conditions, les Kurdes doivent se protéger eux-mêmes par tous les moyens. » Il entend par là la prise en main politique, administrative et militaire des régions kurdes. »

    Je recite :

    « Pour lui, c’est « la militarisation de la révolution, poussée par des intérêts étrangers, qui est la cause de l’impasse actuelle ». »

    Très juste.

    Un peu d’histoire récent :

    http://www.actukurde.fr/actualites/348/les-kurdes-de-plus-en-plus-vises-dans-le-conflit-syrien.html

    « Les kurdes de plus en plus visés dans le conflit syrien
    2012-10-16 15:14:37″

    Très intéressant de suivre l’actualité kurde :

    http://www.actukurde.fr/actualites/49/la-turquie-accusee-d-avoir-utilise-des-armes-chimiques.html

    http://www.actukurde.fr/actualites/338/jouets-de-la-mort-bombes-a-sous-munitions-de-la-turquie.html

    Deux « choses  » qu’on a reproché au régime Syrien. En parle-t-on dans les medias ?

  2. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/091012/interview-avec-l-armee-kurde-syrienne

    « Les kurdes syriens ont désormais leur propre armée qui se dit être basée sur la légitime défense. Le nombre de ses membres est un « secret militaire », mais selon certaines sources, il dépasse déjà la barre des 10 mille militants armés.

    « Nous ne sortons pas en dehors de nos secteurs pour lancer des attaques à qui que ce soit. Mais en revanche, s’il le faut, nous sommes prêts à lutter contre le monde entier pour protéger les territoires kurdes » résume Sipan Hamo, un responsable de des Unités de défense du peuple (YPG), créées « officiellement » le 20 juillet 2012.

    Il avertit qu’en cas d’une intervention de la Turquie contre la région kurde, la résistance sera grande, tout en soulignant : « Nous n’avons aucun problème avec les turcs. » »

    • Moi dit :

      elle me fait bien rire cette Phrase…prêts à lutter contre le monde entier pour protéger les territoires kurdes » résume Sipan Hamo, un responsable de des Unités de défense du peuple (YPG)

      quand il recevrons entre 2 et 3 bombes nucléaire sur leur territoire
      personne aura besoin de les enterrer ils auront tous été vitrifier !!!

      • soleil dit :

        Tu me fais bien penser quand tu dis « quand il recevrons entre 2 et 3 bombes nucléaire sur leur territoi » Donc tu n’a qu’une tête comme les faschiste turc, comme les nazi hitler. Tu es un honte pour l’umhanité.
        Dans ce cas c’est toi qui doit être disparaitre….. A Haleptché ils ont eu des bomme chimie, aujourd’hui ils ont autonome. Personne peut disparaitre les kurdes….

        • ourika dit :

          une petite précision au sujet de ces 2 ou 3 bombes nucléaires, c’est que cet auteur, s’il ne les reçoit pas directement, il les recevra par voie collatérale que l’on dira, et puis le reste du monde
          alors autre question Qui enverra ces 2 ou 3 bombes? l’Occident? cela sera de l’autodestruction avec l’auteur de cette phrase en plus!

  3. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.mondialisation.ca/pas-dentite-kurde-en-syrie-dit-le-chef-des-freres-musulmans

    « Concernant leur avenir dans une Syrie post-Assad, les Kurdes de Syrie savent à quoi s’en tenir si le CNS (Conseil national syrien), et plus particulièrement si l’actuelle direction des Frères Musulmans sa principale composante, parvient au pouvoir. Dans une interview au quotidien turc Cumhuriyet, Mohammed Riad al-Shaqfa, secrétaire général de la confrérie, a dit clairement qu’il est «opposé à l’établissement d’une entité kurde en Syrie» (1). On s’en doutait, surtout depuis le refus du CNS au Caire, le 2 juillet dernier, d’introduire un paragraphe reconnaissant le peuple kurde en tant que nation ou tout du moins lui permette d’exercer ses droits linguistiques et culturels. Les délégués du PYD (Parti de l’union démocratique) et du CNK (Congrès national kurde)avaient alors quitté la salle et la réunion s’était achevée par un pugilat !

    Le lendemain, des membres de l’opposition syrienne ont enlevé un jeune kurde à Afrin (au nord-ouest d’Alep) et l’ont décapité. Poursuivis, les assassins ont été rejoints et tués. Salih Mohammad Muslim, chef du PYD, a accusé l’ASL (Armée syrienne libre) d’être l’auteur du crime. En novembre 2011, il déclarait à kurdwatch.org : les Frères Musulmans « ont signé un accord avec la Turquie par lequel ils nieront l’existence des Kurdes s’ils viennent au pouvoir en Syrie », tous ceux qui siègent au CNS sont des « sbires de la Turquie » (2).

    Depuis, suite à un accord secret avec le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan), dont le PYD est la branche syrienne, les troupes et les services de renseignements du régime de Damas se sont quasi totalement retirés de la région kurde, pour contenir le soulèvement populaire à Alep et à Homs. La photo d’Abdullah Ocalan, chef du PKK emprisonné en Turquie depuis février 1999, trône dans tous les bureaux officiels.

    La région kurde syrienne est désormais contrôlée par le PYD, sous couvert du Congrès national kurde (CNK) créé les 9 et 10 juillet dernier à Erbil sous la houlette de Massoud Barzani, président de la Région autonome du Kurdistan irakien. Des Comités de défense du peuple se sont transformés en Forces armées kurdes (YPG). Près de Dohouk, en Irak, un camp d’entraînement accueille les déserteurs kurdes et les prépare à l’après-Assad. Selon Barav Hassan, un des représentants du CNK, un millier de membres et de cadres du PKK a passé la frontière syrienne pour entraîner militairement les militants kurdes syriens (3).

    A kurdwatch.org qui lui demandait, fin 2011, ce qui se passerait si Damas changeait de stratégie, Salih Mohammad Muslim, chef du PYD, a répondu : « Nous verrons ce qui arrivera ». »

    • andre dit :

      Lequel Riad al Shaqfa faisait partie dans les années 1970 de l’avant garde combattante, ceux qui faisaient à Hama et Homs des croix sur les maisons des alaouites et des chrétiens avant d’égorger 60 cadets de l »armée syrienne…

  4. andre dit :

    Il est évident que cette malheureuse guerre risque de se libaniser, communautés contre communautés; l’atout des Syriens est un Etat fort et qui doit être capable de faire le lien entre les communautés,assimilant leurs revendications pour éviter l’éclatement de la Syrie. je suppose que le président Assad en est conscient.

    • fatima dit :

      le but des occidentaux , israël et les golfistes de « diviser le peuple syrien » selon les religions .. !!

  5. TURK dit :

    ARRETTONS LA GUERRE , aujourd hui c est asl contre les kurdes demain ce sont les alaouites contre sunnites,apres demain c est chretien contre muslumans,ensuites des druzes contres yezidis,ensuite frere contre frere,,,, pour terminer y a pas de vainqeur c est une guerre civile ,,,,personne n a ttaque la syrie,,,,,que la PAIX revient ,,,,,

    • Auda dit :

      Autrement dit la « Guerre de tous contre tous » ; c’est ce qui nous menace, en effet.

      • antioche dit :

        ceci est parole de traitre et de lâche. la guerre la Syrie ne l’a pas voulu.
        alors il faut juste souhaiter la victoire de l’armée quelque soit ce qui arrivera

    • Mulungu dit :

      @Turk
      Qui doit ARRETER la guerre ? je crois que ce sont les AGRESSEURS qui doivent arrêter. Ce sont les USA, Israel, Otan coalisés avec le Quatar et l’Arabie Saoudite qui doivent cesser de soutenir la minorité extrémiste de l’opposition syrienne. Ne nous dites pas que « personne n’a attaqué la Syrie ».
      Je suis loin du Moyen Orient, mais toutes les informations accessibles sur la « crise syrienne » pointe vers une vérité : l’ingérence extérieure et une agression ouverte (reportez vous aux déclarations ahurissantes d’arrogance des Obama, Hollande,Al Thani… sur le financement des faux-rebelles et vrais mercenaires). La guerre a été imposée aux peuple et à l’état Syrien par ceux qui ont armé une opposition extrémiste minoritaire et des milliers de mercenaires de tout poil et obédiences. Ils ont imposé la guerre parce c’est le seul moyen pour eux de parvenir a leurs objectifs: recoloniser la Syrie, la partitionner, installer un régime soumis, piller les ressources et faire de la Syrie une base pour finir d’encercler l’Iran (la prochaine proie de leur haine). Ils voulaient faire comme en Libye : chaos, destruction, gouvernement fantôche et si possible assassinat du président légitime, asservissement total.
      Mais il y a eu la force de Bachar et de l’état syrien, la loyauté de l’armée et le soutien du peuple. Résultats : les bandes de mercenaires payés, armés , encadrés et renseignés) par les Hors La Loi Internationaux (USA, Israel, Otan)coalisés avec l’Arabie Saoudite et le Quatar en particulier continuent de semer le chaos sans réussir à vaincre la Résistance organisée autour du président légitime.
      Perso je me garde de rêver, mais mon idée est que ce sera la vérité du terrain militaire qui dictera les conditions des négociations futures (qui se tiendront quand les conditions en seront réunies).
      Oui nous voulons tous la Paix! , mais une Paix qui reconnaisse et consacre la Souveraineté et l’Indépendance de la Syrie ! Mieux vaut mourir DEBOUT que vivre sous la Botte du gang USOTANIEN !!! Allez demander aux Libyens, même ceux là qui criaient contre la Jamahriya de Kadaffi.
      Salam.

  6. Abdel dit :

    Je comprends Rodine Azadi quand elle dit « « Je suis devenue hostile à la révolution parce qu’elle n’assure pas la liberté, mais voudrait detruire le pays. nous demandons à l’armée de les écraser par tous les moyens » et ajouterai que la pression éxercée sur les rats les obligent a agir contre les Kurdes face au silence assourdissant de la toupie erdogan.Le premier ministre Turc qui est resté en retrait depuis le détournement d’avion ne pourra que réagir si les Kurdes prennent les armes.

    • Auda dit :

      Le contentieux syro-kurde est lourd (2004…), mais pas insurmontable cependant.

      • Pierredelacraudetoulon dit :

        INFO REUTERS

        Des affrontements armés ont éclaté samedi entre des rebelles de l’opposition et des membres de la branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à Achrafieh, un quartier kurde d’Alep qui était jusqu’à présent resté à l’écart des combats.

        Mouhaimen al Roumaid, coordinateur du front rebelle de l’opposition syrienne, a indiqué que

        les combats avaient éclaté lorsque les combattants du PKK

        avaient aidé les forces loyales au président syrien à défendre un complexe de sécurité d’Achrafieh attaqué par les rebelles.

        • nacera dit :

          Désolé, mais ce n’est pas le pkk, et ceux qui tentent de faire passer cette pipule veulent juste fournir un argument à MErdogan afin qu’il envahisse hassaka.

    • Tarico dit :

      Les kurdes semblent se rendre compte aujourd’hui que l’ASL est constituée d’assassins sans autre projet que l’asservissement – voire le génocide – de toutes les minorités en Syrie.
      Il n’y a pas de neutralité possible et l’armée ne peut être partout.
      Chacun doit défendre sa maison son quartier, son pays.
      D’autre part, l’armée à besoin des milices kurdes du nord pour prendre l’ASL en tenaille quand elle lancera son offensive vers le nord jusqu’aux frontières.
      Les kurdes ont jusqu’a présent joué un jeu trouble, comme s’il était possible de sanctuariser leurs territoires, même à l’échelle d’un quartier, en attendant de voir gagner l’un ou l’autre camp pour ensuite négocier ce que le rapport de force leur permettra. Grave erreur.
      Kurdes, chrétiens, alaouites, sunnites… Une seule issue : vaincre cette rébellion sauvage par les armes.
      Fini la compromission qui consiste parfois à offrir un couloir de fuite aux rebelles pourvu qu’il ne pénètre pas chez eux, au lieu de leur couper la retraite et aider l’armée à les exterminer.
      Ce n’est pas par la négociation qu’il faut expulser l’ASL de Archafyeh mais en leur cassant la gueule!

  7. joseph cotton dit :

    Les sectes en Irak rejoignent les deux parties de la bataille en Syrie
    28 octobre 2012 00:26

    Par Yasser Ghazi et Tim Arango / The New York Times

    BAGDAD – Les militants sunnites d’Irak combattent en Syrie contre le président Bachar al-Assad depuis des mois. Maintenant les chiites irakiens se joignent à la bataille en nombre croissant, mais du côté du gouvernement, transplantant ainsi le conflit explosif sectaire de l’Irak dans une guerre civile de plus en plus alimentée par la rivalité religieuse.

    Certains chiites irakiens se rendent à Téhéran d’abord, où le gouvernement iranien, le principal allié régional de la Syrie les envoie à Damas, capitale de la Syrie. D’autres prennent les bus de la ville sainte chiite de Nadjaf, en Irak, sous le prétexte d’un pèlerinage à un sanctuaire chiite important à Damas qui depuis des mois a été protégé par des Irakiens armés. Dans ces bus de pèlerins, les dirigeants chiites irakiens disent qu’ils transportent des armes, des fournitures et des combattants pour aider le gouvernement syrien.

    « Des dizaines d’Irakiens se joignent à nous, et notre brigade se développe de jour en jour», Ahmad al-Hassani, un combattant de 25 ans irakienne, a déclaré par téléphone depuis Damas. Il dit qu’il est arrivé il ya deux mois, en prenant un vol en provenance de Téhéran. Les chiites irakiens se mobilisent avec les combattants chiites du Liban et l’Iran, amenant la Syrie plus proche a devenir un champ de bataille régional sectaire.

    Le Liban, qui compte 100.000 réfugiés syriens, a été poussé au bord, ce mois-ci quand un chef sunnite intelligence a été assassiné dans un attentat. Beaucoup de Libanais ont accusé le gouvernement syrien et ses alliés de l’attaque. La Jordanie, abritant plus de 180.000 réfugiés, a eu du mal à contenir la violence sur sa frontière, qui a coûté la vie d’un soldat jordanien dans un échange de tirs avec des extrémistes la semaine dernière. La Turquie, avec plus de 100.000 réfugiés, a échangé des tirs d’artillerie avec la Syrie depuis que des bombardements syriens ont tué cinq civils près de la frontière au début du mois.

    Maintenant, l’Irak, toujours hanté par son propre carnage, est devenu de plus en plus empêtré dans la guerre syrienne. Et l’Iran – qui, comme l’Irak, est majoritaire chiite – semble jouer un rôle crucial dans la mobilisation des Irakiens.

    D’après les entretiens avec les dirigeants chiites à Bagdad, les volontaires irakiens reçoivent des armes et des fournitures par les gouvernements syrien et iranien, et l’Iran a organisé de voyage pour les Irakiens prêts à se battre en Syrie du côté du gouvernement.

    L’Iran a également pressé les Irakiens à organiser des comités pour recruter de jeunes combattants. Ces comités ont récemment été formé au coeur chiite de l’Irak dans le sud et dans la province de Diyala, au nord de Bagdad province mixte.

    De nombreux chiites irakiens voient de plus en plus que la guerre syrienne – qui oppose la majorité sunnite contre un gouvernement dominé par les Alaouites, une branche de l’islam chiite – comme une lutte pour l’avenir de la foi chiite. Cette perception sectaire a été renforcée par l’afflux des extrémistes sunnites alignés avec al-Qaida, qui ont rejoint le combat contre le gouvernement syrien comme ils le faisaient dans la dernière décennie contre le gouvernement chiite irakien.

    Première publication Octobre 28, 2012 00:00

    • Souriya ya habibati dit :

      Vous avez oublié d’ajouter, cher joseph cotton, que vous prenez la parole des deux charlatans du New York Times pour une parole d’évangile!!!

      C’est dommage! vos débuts sur InfoSyrie vous ont montré comme assez connaisseur de la complexité de l’Orient compliqué.. Le torchon que vous citez est une « pure » ILLUSTRATION de la FITNA.. tant alimentée par les merdias wahabito-qatari..

      C’est dommage!

      • joseph cotton dit :

        Je ne fais que relater un article apparu dans le NY Times qui illustre bien que les E.U percoivent de plus en plus les dangers qui pèsent sur la région et qui probablement les amènera, pour endiguer cette propagation, a préférer l’option du dialogue plutot que l’escalade de la violence qui toucherait l’Iraq , la Jordanie et surtout Israel.

        • Souriya ya habibati dit :

          Je ne polémique pas avec vous cher Monsieur.. J’ai été choquée que vous n’ayez pas relevé le message subliminal.. dans le torchon qui pointe l’Iran et met l’opprobre sur les pélerins iraniens qui ont été kidnappés par les criminiels asl.. Je suis fâchée que vous n’ayez pas attiré l’attention des lecteurs du forum.. sur le fait que « incriminer le rôle de l’Iran » a été le leitmotiv qui revenait jusqu’à la nausée dans la bouche de tous les intellos et pseudo révulotionnaires depuis la première semaine des événements!!!

          Jeter une info en vrac peut avoir des effets NEFASTES sur l’esprit des lecteurs non avertis.. c’est une grande responsabilité…

          C’est une grande responsabilité.. à laquelle vous ne pouvez vous dérober.. cher Monsieur, vos posts « passés » vous l’interdisent!!

    • branarkelt dit :

      Le New-york times ment,les membres de la milice chiite de Sadr se rendent directement en Syrie et ne passent pas par l’Iran (Times of India) ,cet information date d’au moins 15 jours sur ce journal et il n’est pas le seul .Les Américains ne veulent pas renverser Bachar Al Assad mais une guerre de religion entre sunnites et chiites et la création d’un grand Kurdistan .Pour l’instant ils réussissent plutot bien cette politique car elle ne coute rien ,ce sont leurs larbins les pays du golfe et les Européens qui font le travail à leurs place

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Merci skoblar,
      Eh bien en voila une super information du jour !

      IRIB- La France a décidé d’expulser deux diplomates qataris, en raison de « leurs activités suspectes et illégales ».

      Selon l’hebdomadaire « Al-Manar », l’ambassadeur de Qatar a été convoqué au Quai d’Orsey et la décision lui a été, officiellement, annoncée.
      D’après les sources diplomatiques, en France, ces deux diplomates auraient versé de grosses sommes d’argent, sur les comptes bancaires d’individus jugés extrémistes et habitant en France.
      Les courants salafistes sont proches du Qatar et selon les autorités françaises, ils agissent en cellules dormantes.

      • ch,genève dit :

        bien fait si c est vrai!

        • joska dit :

          Il n’y a eu aucune info sur le fait que le quai d’Orsay ait convoqué l’ambassadeur du Qatar et l’ait expulsé du territoire français avec un autre diplomate qatari, mais si cela est vrai, comme disent les égorgeurs à leur solde: « ALLAH Akbar », la roue tourne et ces traitres qui ont le sang de tous les syriens morts vont devoir rendre des comptes et là, je souligne, qu’ils soient présentés devant le TI (tribunal international) pour crime contre l’humanité

    • houssman dit :

      très bonne nouvelle…

    • Tarico dit :

      Tandem nouvelle en effet. Dingue qu’il faille lire la presse iranienne pour l’apprendre!

      • LafleurJs12 dit :

        Une expulsion de diplomate doit être faite généralement motus et bouche cousue quand on ne veut pas faire de vagues. Mais quand on veut des ronds de jambes et faire croire au bon peuple qu’on est de vrais et forts dirigeants et au turbin tous azimuts comme le faisait Sarko ou l’imite Hollande :son clone, alors on passe des communiqués tonitruants !
        Ce matin, sur France 24, à Alep un quartier de l’est genre Salah ed din ou autre ou semble -t-il règnent encore quelques uns des amis démocrates de la charia payés par Fabius sur les fonds généreux de notre ministère des Affaires étrangères, un habitant barbu comme il doit l’être, s’exprimant devant un étal sanguinolent de moutons égorgés et dépecés ou en voie, se plaignait amèrement mais avec force insultes de ce que ni les USA ni la France ne les aident…(sic il faut combien de milliards pour ces messieurs), que ce sont des pays criminels parce qu’en envoyant pas le fric, on aide le régime de Bachar ! Cela m’a fait rigoler pour une fois! ! Parce que tous ces pauvres nunuches qui ont cru à l’appel des sirènes occidentales vont apprendre un jour à quelle sauce on a toujours essayé de les manger après leur avoir appris à s’entretuer avec nos armements chèrement pas par eux et au nom de dieu ! mais pour notre seul bon plaisir !

  8. Loubnan dit :

    Les Kurdes pourront remercier Erdogan/Davutoglu d’avoir permis la réalisation du Grand Kurdistan autonome. Les dirigeants turcs craignent une autonomie du Kurdistan turc mais se permettent de considérer le Kurdistan irakien comme autonome en totale violation de la constitution irakienne et sans l’aval de Bagdad. Ces mêmes dirigeants turcs qui refusent un contrôle par l’armée turque de l’immense frontière syro-turque tout en facilitant le trafic illégal d’armes lourdes et légères depuis la base militaire de l’OTAN d’Incirlik vers la Syrie. de quoi déstabiliser toute cette région fortement peuplée de Kurdes syriens et turcs. Bravo M. Erdogan pour votre politique de caniveau et votre complicité malsaine avec l’OTAN. Les états-unis n’ont même pas besoin d’intervenir puisque vous faites le travail à leur place. Quoi que vous fassiez, les états-unis sortent renforcés. Vous, vous renforcez la division de la Turquie pour le plus grand bonheur des néo-conservateurs US/britanniques qui souhaitent fortement la création du Grand Kurdistan autonome. N’ayez aucune crainte, vous êtes amplement responsable, avec votre minable ministre des affaires étrangères, du chaos présent en Syrie et à venir en Turquie. C’est dommage qu’après toutes les trahisons faites par les états-unis aux russes, libanais, irakiens (Saddam Hussein), libyens (Kadhafi), vous vous obstinez à conduire votre pays, ainsi que la région toute entière vers un chaos terrible.

  9. okacha dit :

    iL FAUT QUE Les amis de la syrie agissent vites avant qu’il ne soit trop tard.Les russes maintenant peuvent prendre leur responsabilité devant l’onu.ils ont tous les atouts.pas de negociation , treve,pas commissions des quatre ou cinq ou trois…maintenant c’est la deratitation.l’armee syrienne si elle ne peut pas doit faire appel aux amis .parcequ’elle est entrain de faire la guerre a plus cent pays.

  10. [...] Posté par fn32 le 26 octobre 2012 Les Kurdes bientôt en guerre ouverte contre l’ASL ? [...]

  11. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.mondialisation.ca/la-syrie-se-renforce-le-liban-saffaiblit/5309675

    « La Syrie se renforce… le Liban s’affaiblit !
    De Sami Kleib
    Global Research, 25 octobre 2012
    assafir.com

    Quant à la Syrie, la situation soulève toujours autant de questions. Ceux qui ont rencontré dernièrement le Président syrien rapportent qu’il est plus confiant que jamais et que ses propos laissent à penser que la Syrie, qui a survécu à la crise, se dirige vers une nouvelle étape qui en éradiquerait les séquelles. Par ailleurs, en dépit de l’élargissement de la zone de combat contre l’opposition armée, la situation militaire s’améliore et n’inquiète pas outre mesure les autorités qui soulignent que, malgré toutes leurs troupes armées, les USA n’ont pas pu mettre fin à de telles opérations ni en Irak, ni en Afghanistan et que c’est donc une question de temps ! Finalement, Bachar al-Assad se retrouve en situation d’imposer ses conditions à tout règlement futur, à commencer par celle qu’il a dictée à Lakhdar Brahimi : « l’Arabie saoudite et le Qatar doivent déclarer publiquement qu’ils cessent de soutenir l’opposition armée ! ». »

  12. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Pour Louis Denghien avec Cécilia
    Vous dites : »vendredi ceux intervenus dans le quartier nord d’Alep d’Achrafyeh sont les plus lourds de conséquence et les plus commentés par les médias mainstream depuis 48 heures ?  »
    C’est quoi ou ce Alep Achrafyeh ?
    Il y a pas une erreur c’est pas Beyrouth Achrafyeh, avons du mal à suivre ce commentaire ..éclairez nous SVP
    M.A.D

    • Achrafyeh est un quartier (kurde, chrétien) du nord d’Alep.

      L.D. & Infosyrie

      • Cécilia dit :

        En effet, comme il a dit Louis, l’Achrafyeh est au nord d’Alep, un quartier resté calme jusqu’à présent.

        Cependant, à Beyrouth Est, donc dans le quartier chrétien, il y a aussi le quartier célèbre, chic et riche qui porte aussi le nom d’al-Achrafyeh, lieu de l’attentat qui a coûté la vie à Wissam al-Hassan il y a quelques jours.

        Le nom de ces deux quartiers à Alep et à Beyrouth vient du nom du sultan ayyoubid al-Achraf (v.1178 † 1237), sultan de Harran de 1218 à 1229 et Damas de 1229 à 1237, le fils du sultan ayyoubide al-Adel. IL est connu surtout par sa résistance contre la cinquième croisade avec ses deux frères.
        Il était aussi marié avec une princesse géorgienne, enlevée par les Khoarismiens qui envahissent la région de Khilat, à proximité du lac de Van est qui était possession d’al-Achraf.

        • LafleurJs12 dit :

          Ben Bravo Cecilia..justement je suis souvent plongée dans sanglants des sultans ayyoubides ! Le 13e s. c’est ma tasse de thé. J’y passe une partie de ma vie.j’adore les disputes des sultans entre eux, les descentes raffinées des khwarismiens experts en tortures de toutes sortes et enfin l’arrivée en fanfare des mongols…qui entre temps avaient fait un sort à l’Iran et l’Irak…les salafistes ou frères musulmans doivent avoir ces archives et méthodes de travail en livres de chevet !

      • ch,genève dit :

        Achrafiyeh se trouve après le quartier de la gare baghdad pas loin des quartiers arméniens et chrétiens(souleymania, azizia et l eglise latine…) puis c est le quartier Cheikh taha à majorité musulmane…puis l’achrafiya (kurde et armenien…)
        Bien à Vous

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Merci à vous trois,
          Nous avons quand même beaucoup de difficultés à localiser sur nos cartes d’Alep car les noms des quartiers sont souvent en arabe.
          Avez vous un site de cartes de Syrie ou tous les quartiers sont en français.
          Merci Cécilia pour ce petit cours d’histoire ;@)
          Bonne journée
          M.A.D

  13. L'étrangère dit :

    LA SURPRISE KURDE !!!
    TopNews – Nasser kandil
    ……
    Les Kurdes prouvent une maturité politique autre que celle décrétée par toutes les études et tous les discours … Leur expérience acquise dans les divers pays, où ils ont vécu et vivent encore, les a amenés à réconcilier patriotisme et nationalité. Ils ont limité leur projet fédéral au Kurdistan en Irak et en Turquie, et réclament leur spécificité culturelle en Iran et en Syrie.

    « Ils » [les ennemis de la Syrie, bien entendu] ont parié sur le séparatisme kurde en Syrie… Une surprise « les » attendait, celle de leur patriotisme ! Aujourd’hui, d’Alep à A’zaz les kurdes de Syrie sont engagés dans la bataille de leur patrie syrienne et de leur nation kurde contre l’impérialisme ottoman !

    مفاجأة الأكراد
    http://topnews-nasserkandil.com/topnews/share.php?art_id=1534

  14. njama dit :

     » Il faudra voir comment le gouvernement et l’armée syriens gèrent ce dossier : … »

    Il faut que les « belles choses du passé » nous inspirent, et celui de la Syrie n’en manque pas, il en regorge !!!

    En décembre 1852, Abd el-Kader quitte la France après avoir fait le serment de ne jamais retourner en Algérie.
    En 1855, il s’installe définitivement à Damas. Des Algériens le rejoindront, constituant autour de lui une petite colonie d’exilés.
    Abd el-Kader s’éteint à Damas, le 26 mai 1883. Il est inhumé à côté de la tombe d’Ibn `Arabi, dans une mosquée de Damas.

    Les émeutes de Damas

    En 1856, l’empire ottoman instaure une sorte de citoyenneté sans référence à la religion, assurant aux chrétiens les mêmes droits qu’aux musulmans. Cette clause entraîne des émeutes au Liban et en Syrie. En 1860, des chrétiens maronites sont massacrés ; Abd el-Kader, aidé de ses fils et de ses compagnons, s’emploie à les protéger et leur offre l’asile. Ce geste lui vaut une immense popularité en Occident …

    Abd el-Kader se consacre alors à la religion et à la littérature. Il réunit des livres précieux, fait rechercher les manuscrits d’Ibn Arabi qu’il entreprend d’éditer. Il écrit des ouvrages, des poèmes, enseigne et commente les grands textes coraniques à la mosquée ou dans les confréries.

    L’enseignement de l’émir est un modèle de tolérance : tout individu en prière, qu’il soit juif, musulman, chrétien ou même idolâtre prie un seul et même Dieu unique. C’est la théorie du wahdat al-wujud, de l’unicité absolue de l’essence divine, qu’il développe notamment dans son œeuvre majeure, Kitâb al-mawâqif (Le Livre des haltes, des stases, des états et des étapes) : « Dieu est l’essence de tout adoré et tout adorateur n’adore que Lui. » Mais il va plus loin encore qu’aucun homme de foi ou de religion avant lui : toutes les prières, enseigne-t-il, s’adressent au Dieu unique, seule la forme diverge car chaque peuple a reçu la parole divine selon le mode spécifique qui lui correspondait :

    Pour qui le veut le Coran [...]
    Pour qui le veut la Torah
    Pour tel autre l’Évangile
    Pour qui le veut mosquée où prier son Seigneur
    Pour qui le veut synagogue
    Pour qui le veut cloche ou crucifix
    Pour qui le veut Kaaba dont on baise pieusement la pierre
    Pour qui le veut images
    Pour qui le veut idoles
    Pour qui le veut retraite ou vie solitaire
    Pour qui le veut guinguette où lutiner la biche.

    http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article380

    • LafleurJs12 dit :

      Il habitait une grande maison derrière la grande mosquée en réalité plutôt sur le côté dans la rue Al Naqib qui longe le cours sinueux du Barada aujourd’hui endigué comme dans un canal souvent pollué.L »emir avait vue sur la prairie qui s’étendant alors vers le nord. Il aimait les chevaux et devait donc assister aux ébats des animaux? Ce n’était pas alors le quartier bétonné d’aujourd’hui !
      Il s’ était installé dans ce quartier d’Amara, en 1857; Auparavant la France qui l’avait fait prisonnier avec toute sa smala, l’avait enfermé à Ambroise un château glacial et triste, puis envoyé à Brousse quand il obtint de résider en terre d’islam; c’était son seul souhait constamment exprimé et avec beaucoup de dignité et de constance ! Mais les politiciens de notre pauvre France, comme d’habitude menée par un ramassis de rustres incultes face à cet homme digne intelligent et cultivé, s’en moquaient …. Il n’ pu rejoindre Damas que plus tard et fut reçu avec toute sa suite par la population damascène qui lui fut toujours très attachée et par nombre d’ Algériens qui étaient installés en exil, soit en Palestine : certains dans la région d’Ascalon, soit dans le Golan soit encore à Damas dans le Midan! Ils y apportèrent une sorte de couscous que les Syriens appellent le cascassoune à gros grains, mais ce n’est en rien un plat adopté par les Syriens et au au Machrek et pas servi en Syrie y compris pour l’Aïd et autres Fêtes (sauf dans un restaurant que je connais vers bab Charqui tenu par un Maghrebin ! Abdelkader acheta dans le quartier des maisons pour lui, sa suite et ses compagnons.
      Aujourd’hui une seule partie sans doute du haremlik est une maison de retraite pour hommes vieillards ou handicapés…de l’extérieur, elle empiète sur la rue avec une longue façade basse et renflée qui rejoint presque la maison d’en face; Il y a comme dans les maisons de Damas une cour avec un bassin, des rosiers et de la verdure et des pièces dont une, à l’étage à gardé l’aspect d’un petit salon très délicatemnt peint…L’été, l’Emir allait avec sa famille dans sa maison de Doummar entourée de vergers, ombragée de ses hauts et bruissants peupliers qui suivent le cours du Baraba qui descend jusqu’à plus bas, vers la capitale. sous les hauts peupliers noirs.Il y mourut dans la nuit du 25 au 26 mai 1883.ET il faut savoir que ce sont les savants de Damas qui, au lever du soleil le matin, redescendirent son corps dans son palais d’Amara puis à la Grande Mosquée et enfin il fut inhumé en haut de Damas dans le si joli et animé quartier de Salihieh, à côté du mausolée d’Ibn Arabi dont il ne cessa à Damas d’ étudier l’ oeuvre ! Ses cendres quittèrent Damas en 1966
      la demeure de Doummar n’est plus visible. Elle était devenue un restaurant.Les descendants d’Abdelkader sont toujours nombreux en Syrie: Damas ou Alep et au Liban : Tripoli, Beyrouth, Saida comme en Palestine où ils subissent le sort atroce réservé aux Palestiniens par les Israéliens avec la complicité de la même France aujourd’hui de Hollande comme avant de Sarkozy et de leurs prédécesseurs qui tous cyniquement veulent ignorer le sort qu’on a réservé aux Algériens comme aux Palestiniens comme aux Syriens qui, tous, pourtant subirent et presque simultanément notre loi absolument inique, colonialiste et mandataire. C’est bien pour cela que c’est encore plus criminel et qu’on devrait arriver à mettre à ces minables aujourd’hui au pouvoir ou dans les partis qui ne respectent que leur désir de régner, leurs nez chiassieux dans leurs méfaits et leurs turpitudes.
      Jamais on ne devrait, à nous les Français debout! pardonner à ces minables ce qu’ils ont fait en notre nom ! Pourtant on a toujours nous ou nos familles essayé de s’opposer…mais toujours en petite minorité ! Et pourtant des innombrables écrits,études, analyses témoignages etc existent sur ces périodes historiques

    • Samir _Djazair dit :

      Juste quelques petites précisions : Après avoir combattu l’invasion coloniale pendant 18 ans L’émir Abd el Kader a été fait prisonnier en France puis banni de son pays et contraint à l’exil. Il préféra s’exiler dans un pays musulman que de rester en France.Il choisit donc la Syrie, Damas ou se trouve le tombeau d’Ibn Arabi son maitre spirituel. il fut accueilli, lui ses proches, ses fidéles, en frères et en héros.
      Les émeutes de 1860 entre essentiellement Druzes et Maronites libanais se sont déclenchés par à un anodin conflit de voisinage entre deux familles qui a vite dégénéré impliquant les deux communautés au Liban puis qui s’est étendu jusqu’en Syrie, à Damas et Lattaquié par exemple, suite au reproche des musulmans aux Maronites de faire appel à l’intervention étrangère notamment française. Le gouverneur de Beyrouth de l’époque, vu son aura, avait fait appel à l’Emir ( un peu comme Brahimi aujourd’hui) pour calmer les esprits. A Damas dans sa demeure et dans la citadelle il offre refuge et protection aux chrétiens, individus et hommes d’église, et aux juifs également. Il usa aussi de son autorité pour faire de même à Beyrouth ou des musulmans, chiites et sunnites protégèrent les chrétiens…

      Merci, njama, en tout cas pour ce merveilleux rappel historique qui en ces temps de troubles extrêmes nous apprend à ne pas désespérer définitivement de l’humain… Malgré tout…

    • Nina dit :

      « chaque peuple a reçu la parole divine selon le mode spécifique qui lui correspondait » -

      et chaque être également -

      ‘amour naît d’une absence. Quand cette absence devient présence, l’amour devient connaissance; quand cet amour est amour de Dieu, cette connaissance est connaissance de Dieu; et quand cette connaissance est parfaite, il n’y a plus de ‘ârif car Dieu seul connaît Dieu qui est le « connaissant la connaissance et le connu » [75] . Ibn Arabi

      là on arrive à la Gnose

      • Pierredelacraudetoulon dit :

        ça alors
        ça me rappelle certains passages du Maha bharata
        où je ne sais plus quelle entité suprême (Vishnou ??)
        explique au prince guerrier kounti
        que même quand certains font des sacrifices à des « faux » dieux
        c’est quand même lui qu’ils adorent sans le savoir
        PUISQU’IL EST LE SEUL.
        et donc qu’il n’est pas jaloux!

      • Samir _Djazair dit :

        Merci pour cette belle citation du Cheikh el akbar (le plus grand des maitres). Comme quoi les facultés les plus hautes de l’homme réunissent les cœurs que les facultés les plus basses divisent.

      • njama dit :

        « et chaque être également  »

        Merci Nina de compléter, of course, Il est le « Semeur ».
        c’est pour cela aussi que toute idée de prosélytisme – insistance, contrainte – (au sens large*) est inutile.
        * pour ne pas se cantonner dans le domaine un peu trop facile du religieux, le bourgeois veut son fils notaire, médecin ou avocat, et le plombier son fils plombier … alors que ce petit rêve et a des prédispositions pour bien autre chose …, ou, cette lumineuse tragédie de Roméo et Juliette, des Montaigu et des Capulet qui ne savent plus se piffer, et ne savent même plus pourquoi ils se disputent, et brisent l’Amour (pour illustrer vite fait).
        Je pense et crois que Dieu, en tant que « Semeur » essaie en permanence, par chaque naissance, avec Son Amour de rééquilibrer notre monde qui ne l’est pas, Il fait ce qu’il peut …, car il a pris le risque inouï d’engendrer l’homme (l’être humain) créature libre de ses choix. Quand Il donne Il ne reprend pas. Un pari risqué ! Cette Liberté, Il la partage totalement. Si l’humanité en est séparé, c’est qu’elle suit globalement des mauvais choix. La preuve ici, on s’entretue en Syrie, comme ailleurs avant.
        On peut considérer le prophétisme comme un p’tit coup de pouce Miséricordieux pour repartir dans le bon sens, mais les prophètes sont des hommes, pas à l’abri eux-mêmes d’erreurs, il n’y a que leur confiance et leur fidélité de serviteur et Messager qui porte des fruits.
        La Gnose connaissance de Dieu, je ne suis pas contre, mais elle n’est que Celle que Dieu offre à contempler (à chacun la même ?). Je n’en suis pas à penser que la Gnose = la Conscience de Dieu, immanente, transcendante de l’alpha à l’oméga, l’homme est à l’image et ressemblance de Dieu, ça veut dire que Dieu partage certains de Ses Attributs avec l’homme. De l’authentique Gnose, elle est « révélation » dont l’étymologie contient le mot latin « vélum », voile, révélation, c’est ce qui lève le voile. L’Amour révèle. Gnose, je verrais ça plus comme découverte du Royaume dont ont parlé Jésus ou quelques mystiques, elle n’a pas but d’être pouvoir(s), elle est aussi désintéressée et pure que l’Amour, car la Connaissance, même connaissance avec une minuscule, n’a d’utilité que dans un champ de nécessité.
        Personnellement je m’intéresse bien plus au Très-Bas qu’au Très-Haut, chacun sa route, chacun son chemin.
        Mais je m’égare un peu beaucoup, que les modérateurs me pardonnent cette parenthèse qui nous éloigne fort de ce qui se passe en Syrie.
        Merci Nina pour la citation d’Ibn Arabi.

    • Safiya dit :

      Merci njama !

      Une belle tolérance qui est, hélas, bannie de nos jours.

  15. Souriya ya habibati dit :

    أوقات الشام

    http://www.shamtimes.net/news_de.php?PartsID=1&NewsID=4652

    حقق الجيش العربي السوري انتصارات عسكرية ميدانية هامة جدا في منطقة معرة النعمان و ريف إدلب, و لكن المعركة الفاصلة الكبرى هي معركة ادلب، ويبدو ان اكثر من 10 آلاف أصولي وسلفي أجنب تجمّعوا في ادلب وريفها، اضافة الى العناصر المسلحة التابعة لميليشيات الحر، وستكون المعركة الفاصلة هناك، في مدينة ادلب وريفها، وصولا حتى أريحا.

    وفي هذا الإطار، فتحت تركيا معبراً قريباً من ادلب كي تستطيع مد الميليشيات المسلحة بالعتاد و الرجال و الدعم اللوجستي, فسيطرة الجيش العربي السوري على إدلب و ريفها سيقطع خطوط إمداد المسلحين في حلب و بذلك ستحسم معركة حلب بغضون أسابيع, و في حال تم ذلك فستحسم معركة في الشمال السوري لصالح الجيش السوري و بالتالي ستحسم الأمور على الأرض لصالحه بنسبة 90%.

    Je traduis vite fait ce que dit ce billet, lu aujourd’hui sur un site pro.. même si le propos paraîtra hors sujet à ceux qui vont à la pêche d’infos.. à la vitesse du son..

    L’Armée arabe syrienne a réalisé d’importantes avancées sur le terrain à Ma’arat al Nu’man et la banlieue d’Idleb.. MAIS la bataille décisive est sans conteste celle Idleb.. Certains bruits évoquent le chiffre de 10.000 combattants salafistes armés de nationalité étrangère.. qui se sont amassés à Idleb et sa campagne environnante.. joints par les milices de l’asl.. La bataille finale aura lieu à Idleb et sa province jusqu’à Ariha.

    Il se dit à ce propos.. que la Turquie a ouvert un passage proche d’Idleb.. qui lui servira d’apporter son soutien logistique aux bandes armées en les ravitaillant en hommes et en munitions..

    La reprise d’Idleb et sa province par l’Armée arabe syrienne.. coupera les lignes de ravitaillement des bandes terroristes présentes à Alep.. RESULTAT: La bataille d’Alep sera gagnée en quelques semaines.. (et notre billetiste ajoute) La victoire à Alep permettra à l’Armée syrienne de remporter – par la suite – la bataille de tout le nord de la Syrie.. et le combat se réglera à son avantage.. à 90%

    Allah est Grand (c’est moi.. qui l’ajoute)

    • Pierredelacraudetoulon dit :

      Je ne comprends pas le 90 % (pourquoi seulement 90%) ?
      MILLE MERCIS NEANMOINS POUR LE TRAVAIL DE TRADUCTION
      Car je fais partie de ceux qui vont à la pêche aux infos plusieurs fois par jour
      (Entre deux séances de traductions anglais irlandais français sur mon ordinateur)
      D’autant plus que vous avez eu l’honnêté de préciser que votre source était pro gouvernementale
      Donc de laisser tout un chacun peser en son âme et conscience la portée d’une telle info.
      EGALEMENT MERCI POUR UN TEL RESPECT.

      • Souriya ya habibati dit :

        90% parce que la GUERRE ne sera pas encore terminée.. Il faut du temps et la Grâce du Seigneur pour que l’Armée arabe syrienne en finisse avec tous ces terroristes rameutés du Monde entier… C’est une GUERRE mondiale que nous subissons mon cher ami!
        Pierredelacraudetoulon, je vous salue.

  16. Baki dit :

    Ces cochons de salafiste terroriste entrain de tirer au mortier sur un quartier qu’ils aiment pas.

    http://www.youtube.com/watch?v=w3Ivt1zSQ4k

  17. Souriya ya habibati dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=SZBfXDVd4ds
    Un petit reportage sur l’encerclement de deux petites bourgades au nord de la Syrie, Nebel et Al-zahra, encerclées parce que FIDELES à la patrie.
    Je vais essayer de traduire ce qui est écrit
    A tout de suite

    • Souriya ya habibati dit :

      Trois mois de siège pour Nebel et Alzahra, deux petites villes situées au nord d’Alep à 20Km. 60.000 habitants; elles sont encerclées par les villages voisins Mayer, Bayanoun, Hayan, Tel Rif’at, Anadan, Al Tamoure et Hretan.

      Seuls les hélicos de l’Armée syrienne leur apportent aides et médicaments, transportent les malades vers Alep.

      90 jeunes ont été kidnappés et plusieurs autres sont tombés martyrs.
      Les usines ont fermé leurs portes, les ouvriers sont au chömage, les élèves sont privés d’écoles et les étudiants interdits de fac.

      Pourquoi ces deux petites bourgades sont-elles encerclées?!
      00.59 La réponse à la question est très éloquente.

      00.43 Séquence de communiqué asl avec le cortège de pauvres bougres tombés entre leurs mains.. chacun, pièce d’identité en main, avoue être un SHABIHA du régime.

      04.28 Les cerles jaunes représentent Nebel et Alzahra; les rouges désignent les villages qui les assiègent.

      05.21 Les aides transportées par hélico; des cartons restés par terre par manque de places dans l’hélico.

      07.50 Entrée de Nebel, rond-point du Président Hafez Al-Assad.

      08.20 Village de Mayer qui fait le siège de Nebel; un sniper est posté au sommet de la Mosquée (mi zana) empêchant les gens d’entrer ou de sortir ; des mitrailleuses sont dirigées vers Nebel.

      09.00 Les usines où travaillent 400 ouvriers; les ateliers sont fermés car sous le feu des terroristes voisins.

      10.17 Le souk principal de Nebel, les magasins sont fermés en majorité, manque de produits, ce qui représente une grande catastrophe socio-économique.

      11.37 Place principale, Mairie de Nebel et la Mosquée.

      12.14 Phrase écrite sur le mur par un enfant: Demain sera beau.

      13.54 Les gens coupent les arbres pour les utiliser pour la cuisson, manque de mazout.

      14.03 Les citernes stationnes car les conducteurs sont interdits de sortir pour travailler.

      Quelques photos de la vie des gens
      15.30 Après les obsèques d’un soldat; il ne se passe pas de semaine sans qu’il y ait un martyr à Nebel et Al zahra

    • Souriya ya habibati dit :

      17.04 Les habitants de Nebel racontent leur quotidien.

      17.34 La dame dit avoir perdu un frère et d’autres personnes de sa famille, tués par les bandes armées; elle se plaint du manque de tous les produits de première nécessité.
      La 2ème femme fait le tour de sa maison, de son frigo; elle a un fils et toute sa famille à sa charge; ils manquent de tout, les aides n’arrivent pas.

      21.15 La dame prépare le pain à l’ancienne puisque il n’y a plus de pain qui arrive à Nebel (ceci dit, le pain cuit sur elsage est FAMEUX)

      22.14 Le chaudron prépare le jus de grenade, très utilisé dans la cuisine alépine (debess remmane)

      22.34 A la pharmacie, beaucoup de médicaments manquent; certains médicaments arrivent par la contrebande; les secours de la Croix rouge et du Croissant rouge se font attendre.

      24.19 Idem pour la superette, les prix ont doublé, triplé; manque de lait et autres produits de première nécessité; ils arrivent à obtenir quelques produits en contrebande , tout est CHER.

      26.23 Les jeunes sont décidés à continuer leur vie normale malgré les difficultés, n’en déplaise aux terroristes qui les encerclent.

      27.27 Ils organisent des formations, plusieurs comités, ils font du bénévolat, participent à la vie sociale et surtout prêchent la concorde entre les citoyens par delà les différentes confessions.

      29.20 Des comités de femmes
      30.21 Formation de secouristes
      31.18 La jeune fille parle de la chereté de la vie; les étudiants ne peuvent passer leurs examens à Alep; beaucoup de jeunes ont été kidnappés.

      32.05 On demande à l’Armée arabe syrienne de venir nous libérer.

      32.34 On manque de tout, vivement que l’Armée vienne nous libérer.

      33.00 Cours de secourisme.

      34.35 Les enfants de NEBEL
      Le petit dit au Président: Nous sommes tes soldats, nous donnerons notre vie pour la Syrie (c’est dit sur fond de la chanson que chantent les soldats sur les barrages en prenant leur kalash pour une guitare) Nous sommes tous avec toi Bachar.

      35.01 La petite récite un poème à la gloire de la Syrie, elle assure notre Président Bachar de notre FIDELITE et de notre CONFIANCE; elle en appelle aux hommes d’honneur dans le monde de venir sauver l’enfance martyre en Syrie; le poème s’adresse aussi aux mères syriennes qui ont élevé leurs enfants pour défendre la Syrie.

      Le reporter remercie l’Armée arabe syrienne qui l’a transporté en hélico pour réaliser son reportage; il remercie la famille qui l’a accueilli pendant son séjour à Nebel.

      (J’ai regardé la vidéo avec un serrement à la gorge.. Je repensais à mes palpitements de coeur.. alors que l’avion s’approchait d’Alep.. je regardais les lumières des villages.. encore une quinzaine de minutes et l’avion atterrissait.. Regarder les lumières alors que l’avion descendait m’aidait à tromper l’attente et à calmer ma hâte de revoir ma famille et tous ceux qui me sont chers.. C’est terrible comment les marchands de HAINE et de MORT ont réussi à semer le chaos dans ma chère Syrie!!! c’est terrible MAIS je fais confiance.. La Syrie vaincra avec Bachar.. Vive l’Armée arabe syrienne.
      Allah est Grand)

      • Paul dit :

        Je ne suis pas sûr que Dieu s’intéresse à nous.
        Mais je suis sûr que le dieu de ces fous n’est ni le Dieu de l’Islam ni celui des évangiles.
        En France les musulmans font peur à cause d’eux.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Paul,

          Votre réflexion est particulièrement pertinente dors et déjà,
          « En France les musulmans font peur à cause d’eux. »
          Il est certain que la crise syrienne est très inquiétante car elle a de forte chance de faire monter l’islamophobie en France.
          Nous ne doutons pas u instant que les instances musulmanes de France doivent observer cette situation avec la plus grande attention.
          M.A.D

        • LafleurJs12 dit :

          Réponse à Paul : depuis le temps que les humains les implorent dans maintes églises, mosquées, temples, et autres lieux de prière (tous édifices qui ont le mérite d’attirer les touristes parce qu’ils sont souvent très beaux ) il serait quand m^me temps qu’ils se rendent compte que tous ces dieux lassés de la bétise inconscience, méchante et l’ignorance humaine mais depuis Gilgamesh et la Mésopotamie, ont mis la clé sous le paillasson du paradis et ont coupé le téléphone ! Et pour ce qui est de l’informatique de mails et de Google, même Satan n’en veut pas y compris quand les Adorateurs du Diable (que j’ai bien fréquentés quand la Syrie était encore fréquentable! Agatha Christie les visitait aussi dans ses expéditions archéologiques en Syrie et dans toute la rgion) mais parce qu’il leur apprend ce qui diffère du bien (voir la leçon revue par Bush et par ces dames des Tea parties)

      • L'étrangère dit :

        Oui… la Syrie vaincra… et nous pourrons recommencer à respirer. D’ici-là la gorge serrée… Merci Sourya ya habibati.

        • Pierredelacraudetoulon dit :

          Il faudrait quand même arriver à distinuer

          la haine envers certaines personnes du seul fait de leur croyance (ou non croyance)

          de la critique radicale de certaines sinon toutes les idéologies religieuses au sens objectif et neutre du terme (les conceptions que l’on se fait de Dieu de nos devoirs envers lui etc….)

          voire de la critique radicale et du combat de certaines pratiques religieuses (sacrifices humains excisions etc…)

          • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

            Hello Pierredelacraudetoulon
            un bonjour du Vaucluse,

            Étymologiquement, le mot foi nous vient du mot latin fides n’ayant aucune connotation religieuse et qui lui-même est rattaché à la racine indo-européenne bheidh, exprimant la notion de confiance et de persuasion.

            La croyance est souvent confondue avec la foi, toutes deux associées à tort à quelque chose de fondamentalement religieux.
            En faire la distinction nous amène à une plus grande compréhension de notre manière de fonctionner.

            Tout notre parcours terrestre est jalonné d’autant de croyances personnelles que de croyances populaires.
            Nous passons notre vie à nous conditionner de croyances dans le seul but de nous rassurer. La croyance est intimement rattachée au mental qui a besoin de se conforter dans son activité incessante. Et lorsqu’une croyance est adoptée par une population entière, on l’assimile à une vérité absolue, acquise. Mais au fond de chacun, le germe du doute subsiste et ronge l’édifice qui finit tôt ou tard par s’effondrer comme un château de cartes. Ainsi fonctionne notre société qui se plaît à évoluer dans le monde virtuel des croyances.

  18. Pride dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/281012/le-pkk-menace-de-s-impliquer-en-syrie

    « « Le régime syrien et les groupes armés tentent de nous pousser dans la guerre. Nous avons des informations selon lesquelles certains de ces groupes armés sont liés au régime » de Bachar al-Assad, a dit le YPG. »

    « Sept des dix-neuf « rebelles » tués par le YPG lors de représailles étaient d’origine kurde, a affirmé le commandant du YPG, ajoutant que deux autres assaillants d’origine kurdes ont été capturés. »

    C’est beaucoup plus compliqué qu’une simple « guerre kurdes vs asl …

  19. Observateur rationel dit :

    Un reportage d’une télé russe sur le drame syrien. Après deux mois passés avec la brave armée arabe syrienne…
    http://counterpsyops.com/2012/10/15/bataille-pour-la-syrie/

  20. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.20minutes.fr/ledirect/1031294/irak-intercepte-vol-iran-syrie-trouve-armes

    « L’Irak a intercepté samedi un avion iranien à destination de la Syrie pour y chercher d’éventuelles armes qui auraient été envoyées en soutien au président Bachar al-Assad, mais seule de l’aide humanitaire y a été trouvée, ont annoncé les autorités dimanche.

    «Hier matin (samedi), nous avons intercepté un Airbus en provenance d’Iran et à destination de la Syrie (…) mais nous n’y avons trouvé que de l’aide humanitaire, comme des tentes et du matériel de première nécessité», a déclaré Samir Kouba, vice-directeur de l’aviation civile irakienne, à Reuters. »

  21. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/281012/le-pkk-menace-de-s-impliquer-en-syrie

    http://www.actukurde.fr/actualites/355/le-pkk-menace-de-simpliquer-en-syrie.html

    « Face à une multiplication des attaques contre les kurdes syriens, le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) a affirmé qu’il sera dans l’obligation de donner un soutien militaire en cas de poursuite des attaques. Les Unités de défense populaire (YPG), armée kurde en Syrie, ont de leur côté accusé la brigade de Salaheddine Al-Ayoubi d’être impliqué dans l’attaque visant les kurdes à Alep, tandis qu’un autre groupe lié à la Turquie a attaqué le 28 octobre un village kurde dans la région d’Afrin.

    «Les groupes assaillants doivent mettre fin à leurs attaques contre le peuple kurde. Ils ne doivent pas être les meurtriers du peuple kurde en faisant confiance à la Turquie. S’ils insistent sur ces attaques, qu’ils sachent que nous, en tant que le mouvement de la libération du Kurdistan, serons dans l’obligation de donner un soutien militaire à notre peuple du Kurdistan occidental » a déclaré le PKK, dans un communiqué.

    « Nous ne voulons pas prendre une telle décision et nous impliquer (dans le conflit syrien). Notre peuple veut poursuivre leur position (neutre) » a ajouté l’organisation qui mène une lutte armée et populaire depuis 30 ans contre Ankara pour les droits fondamentaux du peuple kurde.

    Appelant l’opposition syrienne à ne pas tomber dans les pièges de la Turquie, le PKK a affirmé : « Au contraire, ils (les groupes opposants) doivent œuvrer pour l’unité dans le cadre de la reconnaissance des droits légitimes du peuple kurde. »

    «Tout le monde doit savoir que le Kurdistan occidental a le soutien de tout le peuple kurde et que ce peuple a la capacité de se défendre et de riposter aux assaillants » a souligné le PKK.

    Qui est derrière ces attaques ?

    Le 26 octobre, des dizaines de « rebelles » se sont infiltrés à Achrafiyé, quartier kurde à Alep, ouvrant le feu sur des habitants. Selon des sources kurdes, 10 habitants ont été tués et 25 autres ont été blessés lors de cette attaque. En représailles, les forces kurdes ont lancé une attaque contre ces groupes, tuant au moins 19 d’entre eux, faisant un grand nombre de prisonniers, saisissant d’importants lots d’armes et des véhicules. Tous les assaillants ont été chassés du quartier kurde.

    « Nous ne considérons pas les assaillants comme l’armée syrienne libre (ASL) » a dit Sipan Hamo, un commandant du YPG. Selon ce commandant, l’attaque a été menée par des « bandes », dont la brigade de Salaheddine Al-Ayoubi, liée au parti politique Azadi soutenu par la Turquie.

    Sept des dix-neuf « rebelles » tués par le YPG lors de représailles étaient d’origine kurde, a affirmé le commandant du YPG, ajoutant que deux autres assaillants d’origine kurdes ont été capturés.

    Demandant des « clarifications » sur cette attaque, le YPG a averti le parti Azadi : « S’il ne fait pas une déclaration claire, il sera considéré comme associé au massacre et nous durcirons notre attitude contre ce parti. »

    « Le régime syrien et les groupes armés tentent de nous pousser dans la guerre. Nous avons des informations selon lesquelles certains de ces groupes armés sont liés au régime » de Bachar al-Assad, a dit le YPG.

    Un groupe lié à la Turquie a attaqué un village kurde

    Un autre groupe soutenu la Turquie, Ammar Dadika, connu sous le nom de « Abou Omar Dadika », a lancé le 28 octobre une attaque contre le village kurde Qestel dans la région d’Afrin, selon de sources locales. Il s’agit d’un groupe turcoman qui serait armée par la Turquie. La réponse du YPG n’a pas tardé. Les affrontements se poursuivaient vers 15 h 30 (heure locale).

    150 kurdes relâchés

    En outre, plus de 150 civils kurdes pris en otage par des groupes qui se disent liés à l’ASL ont été libérés suite aux négociations avec le YPG. Au total, 300 kurdes avaient été arrêtés par ces groupes à un point de contrôle entre les villes d’Alep et d’Afrin. La libération de tous les civils kurdes est attendue. »

  22. bouzman dit :

    bonne nouvelle,cool!!

  23. EAUX TROUBLES dit :

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article131064

    « Syrie : acrobaties à gauche du PS
    de : Taulemesse Christophe
    dimanche 28 octobre 2012 – 18h23

    INTRODUCTION :

    « l’impérialisme, stade suprême du capitalisme », comme l’expliquait un certain Karl Marx qui doit se retourner en ce moment dans sa tombe, est un mal à présent oublié, enterré par les partis à gauche du PS. Combattre l’impérialisme à l’intérieur des pays impérialistes, en s’opposant à l’agression ou à l’occupation de pays tiers est un travail qui devrait se faire, en toute logique, avant d’en appeller à une révolution dans les pays attaqués ou colonisés. L’opposition aux guerres colonisatrices est un principe même de l’internationalisme de base et de la paix entre les peuples. Mais tout cela est désormais définitivement rangé dans les oubliettes par les partis, nommons-les, tels que NPA, FG, PC, Verts.

    LA FARCE DE MAUVAIS GOûT :

    Dans une pétition nommée : « Appel à la constitution d’un collectif de secours à la population syrienne » http://mai68.org/spip/spip.php?arti… ces partis ainsi que des organisations telles que le MRAP et Attac appellent au secours de la population syrienne en accusant le seul gouvernement syrien de toutes les atrocités. En revanche sont oubliés les blessés et les tués victimes de l’ASL (présenté longtemps comme le camp « démocratique »), cette entité hétéroclite composée de mercenaires étrangers, de combattants extrémistes (« Al-Qaïda »), et une poignée d’opposants syriens expatriés. Cette ASL, financée par le Qatar et l’Arabie saoudite, soutenue par des pays de l’OTAN comme les USA, la Grande-Bretagne et la France, fait donc, en toute impunité, son lot de victimes au sein de la population civile syrienne (qui soutient majoritairement son gouvernement), ainsi que des fonctionnaires, postiers, policiers etc… Cela, la pétition l’occulte complètement, tout comme le font le gouvernement français, les medias dominants et les marchands de canons. Cet « oubli », qui se comprend de la part de ses derniers, qui n’ont comme seul but de coloniser la Syrie de gré ou de force et donc de remplacer l’actuel président syrien par une marionnette travaillant pour les intérêts occidentaux, n’est en revanche un oubli nullement compréhensible ni acceptable lorsqu’il est fait de la part de partis censés dénoncer tous les ravages du capitalisme : guerres, domination, colonisation et esclavage des peuples aux intérêts des multinationales. Et là, cette gauche s’applique bien à ne pas dévoiler les objectifs principaux de cette guerre et ne veut surtout pas soupçonner l’occident et ses alliés, l’OTAN, la France notamment, de mauvaises intentions. En accusant uniquement le gouvernement syrien et son président de faire des victimes au sein de la population syrienne, il laisse sous-entendre que toute initiative du camp voulant renverser Assad, serait bonne à prendre.

    Ces partis semblent moins chanter qu’avant les louanges de l’ASL comme étant « des forces démocratiques qui luttent héroïquement pour l’avènement d’une Syrie progressiste et laïque » (je cite), mais ils attendent l’émergence d’un « mouvement révolutionnaire » de l’intérieur, sans toutefois pouvoir clairement identifier celui-ci. En faisant des déclarations qui ressemblent plus à des envolées lyriques, en ne tenant pas compte que la population syrienne soutient majoritairement son gouvernement, la gauche française (sauf peut-être Lutte Ouvrière et quelques petites organisations) non seulement joue à un exercice d’équilibre fort périlleux, mais en plus fait le jeu du camp des « va t’en guerre ».

    Dans le cas syrien, il s’agit bien d’une « guerre » et non pas d’une « guerre civile », et plus exactement d’une guerre de « basse intensité », consistant à déstabiliser un gouvernement « ennemi » en soutenant matériellement une guérilla et en employant des combattants extérieurs, puisque l’occident n’a pu obtenir d’autorisation d’une guerre conventionnelle suite au vétos russes et chinois à l’ONU. L’occident cherche coûte que coûte à déstabiliser le pays pour des objectifs non avoués tels que contrôle de ressources naturelles (le gaz et les projets de passage d’oléoducs), attaque indirecte des alliés de la Syrie (Iran, Russie, Chine) affaiblissement des gouvernements arabes non-alignés, bref pour des intérêts stratégiques et géo-politiques de grande envergure. L’expérience des guerres en Irak, Aghanistan et Libye montre bien que la protection des populations civiles est toujours plus un prétexte qu’une réalité.

    DéMONTAGE :

    En analysant cette pétition, il ne faut pas réfléchir bien longtemps pour se rendre compte qu’elle est au mieux naïve, au pire complètement abracadabrante.

    Pour entrer en matière, il est question de manifestations de « millions » de syriens… avant de jeter ce genre d’affirmation, il aurait été prudent de s’intéresser aux chiffres de la population des villes syriennes et de préciser à quels endroits auraient bien pu se produire de si colossales manifestations. Celles-ci seraient donc à mettre dans les annales puisque la dernière fois où des manifestations de telle ampleur se seraient produites remonte à celles contre la guerre du Viêtnam… Cela présage bien du sérieux de cette pétition et de la façon dont elle n’est pas documentée.

    Les 30000 victimes, elles, semblent bien réelles selon les différentes sources, mais selon la pétition, imputables uniquement par un gouvernement syrien assoiffé de vengeance… Une explication simple, choquante, sans appel ni nuance, qui par cela rappelle les charniers de Timissoara, les armes de destructions massives de Saddam Hussein, et ces mêmes manifestations réprimées par Kadhafi qui soit-disant aurait utilisé son armée de l’air pour bombarder les opposants… Il ne s’agit donc là non plus un manque d’information, mais de propagande tout court, et comme toute propagande, « plus c’est gros, plus ça paraît crédible ».

    Une phrase ensuite semble bien étrange : « (le régime syrien fait des victimes)…en bombardant les quartiers qu’il considère opposants, puis en y envoyant des mercenaires massacrer les familles. » Des mercenaires ?! Là, il y aurait un amalgame bien pratique, qui consiste à mettre au compte du gouvernement les victimes pro-gouvernement faites par les mercenaires de l’ASL… donc, tout est inversé et mélangé. Les mercenaires étant chez l’ASL, pourquoi accuser le gouvernement d’utiliser des mercenaires sur son propre sol ? Est-ce qu’il existe un seul pays où le gouvernement utilise des mercenaires et non pas son armée ou sa police pour des opérations intra-muros ? décidemment, on nage dans un grand n’importe quoi…

    Suit ensuite un long chapitre sur l’entraide dans la « société civile », l’accueil de familles, ce dont on ne peut douter, à la nuance prêt que la population se soutient courageusement ET compte sur le gouvernement pour chasser les fauteurs de troubles…

    Viennent les intentions. On appelle les organisations internationales pour l’aide humanitaire en faisant appel à l’ONU… ce qui revient à supplier le bourreau masqué de soigner les blessures du torturé…

    Détail discret et intéressant : il est dit qu’il ne faut pas d’intervention militaire étrangère, on s’excuserait presque de cette demande alors que l’ingérence étrangère militaire est déjà effective (officiers de renseignement français, logistique étazunienne, missiles sol-airs et matériel de communication européens), et que, une fois de plus, on demande solennellement cela aux Nations-Unies en oubliant bien sûr que celles-ci ont failli voter l’exclusion aérienne, et donc l’intervention militaire et la boucherie qui vont avec (la Chine et la Russie ont heureusement bloqué cela). »

    • Observateur rationel dit :

      On dirait des moutons. Ils bêlent tous sur commande d’une clique politico médiatico financière qui a déja semé la mort en Irak, en Afganistan, en Lybie, aujourdhui en Syrie et demain en Iran…Ne vous inquetez pas et cela au nom bien que l’occident prétend incarner…Avec ces gens là, pas besoin de Satan puisqu’ils font le boulot…

      • Observateur rationel dit :

        Ils sont tellement démocrates que au cas où il y aurait des points de vue différent de la leur, sur ce qui se passent sur terrain, ils coupent les signaux par satellites des télés des pays concernés…Tout en trouvant par ailleurs des circonstances atténuantes aux détracteurs du prophete de l’Islam, au nom de la liberté d’expression…De véritables malades…

      • Mulungu dit :

        Ces petits-bourgeois savent bien que leur confort ce sont les miettes que leur jettent la grande bourgeoise. Les miettes des butins colossaux que la grande bourgeoise amasse a partir des pillages des nations et peuples du monde (dont le peuple français lui-même). Ces p-bourgeois le savent bien. Entre leur garde-manger et la Révolution ils ont choisi le garde-manger. La Révolution en Europe attendra une autre génération. C’est écrit.
        Salam.

    • claude dit :

      cet article n’était pas dans la ligne de Bellacio: il a été censuré.
      En cliquant sur le lien on obtient
      BELLACIAO – Erreur 404 :
      Rien à cette adresse…
      Retour à l’accueil

      l’ensemble article-censure est vraiment très intéressant

    • Vanda dit :

      Est ce que vous parlez de ce texte émanant d’ une organisation qui s’ appelle Assawara signé par le PC, le PG, le NPA, attac , EELV, et que Roll nous avait fait connaitre il y a environ un moi . En tout cas ça a l’ air de beaucoup lui ressembler ! En tout cas bien daccord pour fustiger ces organisations signatrices que vous citez et qui n’ ont décidément rien compris ! A croire que certains se sont mis daccord pour saborder la gauche!

      • Marie-Christine dit :

        Vous savez de plus en plus je pense que cette initative est essentiellement opportuniste et vise à profiter de la manne financière « humanitaire » de Fabius. D’où le langage de propagande tellement outrancier, que vraiment à ce point, même pour une « fausse gauche », il en devient surprenant !
        En fait, n’est ce pas essentiellement le langage qu’ils pensent que Fabius veut entendre, le calque de la rhétorique officielle ? Cette initiatiative : celle d’une gauche et d’une opposition syrienne essentiellement râtelier !?

    • roll dit :

      @EAUX TROUBLES

      « l’impérialisme, stade suprême du capitalisme », ce n’est pas « un certain Karl Marx », mais c’est Lenine (1916).

  24. bouzman dit :

    asl vs kurdes,alep…erdogan a du soucis a se faire!!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=rMFAgvhEOMc

  25. bouzman dit :

    bonjour louis ,vous titrez »les kurdes bientot en guerre ouverte contrel asl? »il semblerait que la guerre est belle et bien declarée,idleb tombera rapidement,coupant le ravitaillement d alep…pour l asl,echec et mat,ce n est qu une question de temps…

  26. bouzman dit :

    infiltration de l asl depuis la turquie,reponse de l armée syrienne:
    http://www.liveleak.com/view?i=b89_1351438657

  27. bouzman dit :

    hama,aujourd hui dimanche 28 octobre,les renforts de l armée arrivent,le moral est au beau fixe!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=OE9ps7Cu-l0

    • Le phoenix Syrien dit :

      Ca fait vraiment plaisir !!!
      Aujourd’hui on peut dire : « Plus patriote qu’un Syrien, tu meurs ».

  28. Hezbollah dit :

    Les mauvais perdants de la crise syrienne
    par Thierry Meyssan.

    En 2010, la France a fait le choix de relancer sa politique coloniale. Cela l’a conduit à changer le régime en Côte d’Ivoire et en Libye, puis à essayer de la faire en Syrie. Mais face à l’échec de cette troisième opération, Paris se trouve emporté par les événements qu’il a provoqués. Après avoir armé et encadré des groupes terroristes en Syrie, la DGSE a frappé au cœur de la capitale libanaise.

    Lors d’une table ronde à Ankara, l’amiral James Winnefeld, chef d’état-major adjoint des USA, a confirmé que Washington révélerait ses intentions à l’égard de la Syrie, dès l’élection présidentielle du 6 novembre terminée. Il a clairement fait comprendre à ses interlocuteurs turcs qu’un plan de paix avait déjà été négocié avec Moscou, que Bachar el-Assad resterait en place et que le Conseil de sécurité n’autoriserait pas la création de zones tampons. De son côté, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a confirmé qu’il était en train d’étudier les possibilités de déploiement de casques bleus en Syrie.

    Tous les acteurs de la région se préparent donc à un cessez-le-feu imposé par une force onusienne principalement composée de troupes de l’Organisation du Traité de sécurité collective (Arménie, Biélorussie, Karazkhstan, Kirghizistan, Russie, Tadjikistan). De facto, cela signifie que les Etats-Unis poursuivent leur retrait de la région, débuté en Irak, et acceptent d’y partager leur influence avec la Russie.

    Simultanément, le New York Times a révélé que des pourparlers directs vont reprendre entre Washington et Téhéran, alors même que les États-Unis s’appliquent à couler la monnaie iranienne. En clair, après 33 ans de containement, Washington admet que Téhéran est une puissance régionale incontournable, tout en continuant à saboter son économie.

    Cette nouvelle donne se fait au détriment de l’Arabie saoudite, de la France, d’Israël, du Qatar et de la Turquie qui avaient tous misé sur un changement de régime à Damas. Cette coalition hétéroclite se divise désormais entre ceux qui réclament un lot de consolation et ceux qui tentent de saboter le processus en cours.

    D’ores et déjà, Ankara a changé son fusil d’épaule. Recep Tayyip Erdogan, qui se disait prêt au pire, tente de se réconcilier avec Téhéran et Moscou. Quelques jours après avoir insulté les Iraniens et fait molester des diplomates russes, il est devenu tout sourire. Il a profité du sommet de l’Organisation de Coopération Economique à Bakou pour rencontrer le président Mahmoud Ahmadinejad. Il lui a proposé de mettre en place un dispositif complexe de discussion sur la crise syrienne qui permette à la fois à la Turquie et à l’Arabie saoudite de ne pas rester au bord du chemin. Soucieux de ne pas humilier les perdants, le président iranien s’est montré ouvert à cette initiative.

    Le Qatar, de son côté, est déjà en quête de nouveaux espaces pour ses ambitions. L’émir Hamad s’est offert un voyage à Gaza et s’est posé en protecteur du Hamas. Il verrait d’un bon œil le renversement du roi de Jordanie, la transformation du royaume hachémite en une république palestinienne et l’installation au pouvoir de ses protégés de la Confrérie des Frères musulmans.

    Restent Israël et la France qui ont constitué un front du refus. La nouvelle donne serait une garantie de protection pour l’État d’Israël, mais mettrait fin à son statut particulier sur la scène internationale et ruinerait ses rêves expansionnistes. Tel-Aviv serait ravalé au rang de puissance secondaire. Quand à la France, elle y perdrait son influence dans la région, y compris au Liban. C’est dans ce contexte que les services secrets deux États ont conçu une opération pour faire échouer l’accord USA-Russie-Iran. Dans l’hypothèse où cette opération échouerait, elle devrait quand même permettre d’effacer les preuves de l’ingérence dans la crise syrienne.

    La France a d’abord fait circuler une rumeur selon laquelle le président Bachar el-Assad aurait commandité au Hezbollah l’assassinat de cinq personnalités libanaises : le chef des Forces de sécurité intérieure, le directeur des forces du ministère de l’Intérieur, le grand mufti, le patriarche maronite et l’ancien Premier ministre Fouad Siniora. Puis, Paris a sacrifié Michel Samaha —qui lui servait d’agent de liaison avec les services syriens, mais venait de tomber en disgrâce à Damas et était donc devenu inutile—. Le brillant et versatile politicien est tombé dans un piège tendu par le général Wassam el-Hassan —chef des FSI et lui même agent de liaison avec les salafistes—. Puis, Paris a sacrifié le général Wissam el-Hassan, qui non seulement était devenu inutile en cas de paix en Syrie, mais dangereux tant il savait de choses. Ainsi la rumeur française s’est réalisée : le premier sur la liste des cibles est mort, et une personnalité pro-syrienne a été arrêtée en préparant un attentat contre une autre cible de la liste.

    Au cœur de cette machination, on trouve le général Benoît Puga. Cet ancien commandant des Opérations spéciales et directeur du Renseignement militaire français a été chef de l’état-major particulier du président Nicolas Sarkozy et a été maintenu à son poste par le président François Hollande. Affichant un soutien inconditionnel à la colonie juive de Palestine [1] et des relations privilégiées avec les néo-conservateurs US, il a relancé la politique coloniale de la France en Côte d’Ivoire, en Libye et en Syrie. Il était l’agent traitant à la fois de Michel Samaha et de Wissam el-Hassan. Il est aujourd’hui l’homme fort à Paris. En violation des institutions démocratiques, il gouverne seul la politique proche-orientale de la France, bien que cette attribution ne corresponde pas à ses fonctions officielles.
    Thierry Meyssan

    http://www.voltairenet.org/article176392.html

  29. yann dit :

    Il n’en reste pas moins que tout cela tend en direction de l’ethnicisation et/ou de la confessionnalisation du conflit, tout le contraire d’une révolution sociale bien sûr, mais aussi tout le contraire du maintien d’une nation politique, territoriale, citoyenne. En ce sens, on peut dire que les propagateurs anglo-saxons de la fragmentation ethnique et ou ritualiste continuent à marquer des points. C’est contre cela que les véritables amis des peuples et du droit international doivent concentrer leurs efforts

  30. résistance dit :

    C’est cela, la communauté des Prix Nobel de la Paix qui soutient des crimes pareils : http://rt.com/news/bani-walid-phosphorous-chemical-358/

  31. LafleurJs12 dit :

    Mais pourquoi mon ajout à Abdelkader est déplacé et n’est plus en relation j’ai fait une mauvaise manoeuvre ?

  32. joseph cotton dit :

    La France AIME le Qatar….

    Participation du Qatar en France
    Pour cimenter la relation, le Parlement français a adopté une loi en 2009 qui a accordé une exemption de taxe sur le capital pour les entreprises qataries sur les biens qu’ils possèdent en France. Une annexe au projet de loi met l’accent sur les «très fortess» et les «privilégiées» relations entre la France et le Qatar, sur la base de « la volonté de la Qataris à diversifier leurs alliances et leurs partenariats afin de ne pas dépendre exclusivement sur les Etats-Unis ».

    La participation du Qatar en France inclut d’importantes propriétés immobilières, y compris la restauration controversée Hôtel Lambert datant du 17ème siècle à Paris; l’investissement tout aussi controversé de millions d’euros dans la promotion de l’activité économique dans les banlieues déprimées et négligée de la France à travers les petites et moyennes entreprises; parrainage des Prix de l’Arc de Triomphe, la course de chevaux la plus célèbre de France, l’acquisition du PSG et 100 millions € de sponsoring pour le club par la Qatar National Bank, ainsi que des investissements dans les grandes entreprises françaises, dont le groupe pétrolier Total, l’entreprise de construction Vinci , Veolia Environnement et Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), le plus grand conglomérat du monde du luxe et de l’art français.

    Le Qatar possède également une participation d’environ dix pour cent de Lagardère Unlimited, la société française médias qui détient 70 pour cent des Sports World Group (WSG), la société de Singapour liée aux déshonoré ancien président de la FIFA et vice-président de la Confédération asiatique de football Mohammed Bin Hammam, Qatar nationale. (Pour la petite histoire, WSG a engagé des poursuites judiciaires pour forcer ce journaliste de révéler ses sources pour ses reportages sur la société, qu’elle allègue est diffamatoire).

    Dans une interview avec Al-Monitor, l’ambassadeur du Qatar en France, Mohamed Al Kuwari, a expliqué l’intérêt du Qatar en France, en disant que « vous investissez en France, vous construisez des partenariats et vous allez ailleurs, en Afrique, en Asie. Nous recherchons des partenaires solides comme Total, Vinci, Veolia ». Par ailleurs, at-il dit, que la France, comme le Qatar, » a une politique indépendante, joue un rôle important dans le monde, diplomatiquement et politiquement.  »

    http://www.playthegame.org/news/detailed/qatars-love-affair-with-france-consummated-with-soccer-5476.html?type=98&cHash=4b6ada430e3ae6ce71e20c51ba7d821b

  33. Samir _Djazair dit :

    Très beau texte sous tous rapports !

  34. Eduardo dit :

    Est-ce que quelqu’un sait ce chef terroriste qui mourut frappé par l’armée courageuse arabe syrienne? Omar Yahya Derbala

    http://www.youtube.com/watch?v=4q4Zm7AKG0w&feature=plcp

  35. Eduardo dit :

    FSA terroriste tué par l’armée syrienne courageux

    http://www.youtube.com/watch?v=dyh28TinQ_I&feature=plcp

  36. Cécilia dit :

    Désastres d’Alep

    Alep, tu as fui tant de fois la mort qui te suit
    Alep, tant de fois, tu as dérobé ta vie
    Et chaque fois, tu t’en es merveilleusement sorti
    Ton âme réveillée a toujours su chasser tes ennemis

    Satan est de retour, monstres de labeurs de la vanité servis
    Ils veulent t’abîmer, t’endormir de leur profonde vice
    Beauté, gloire et lumière reviendront comme chez Moïse
    Quand son visage étincelait lorsqu’il redescendait du Sinaï

    Satan du retour parmi nous, aux enfers les convie
    Croyant martyrs, dans le paradis seront accueillis !

    Les pourris printemps arabe et l’été sont déjà passés
    Le froid du Scorpion nettoie l’air déjà trop empesté
    Et une rose d’automne est une céleste exquise ramassée
    Tu va embellir l’automne de toute la Syrie honorée

    Que le diable m’emporte si je ne suis pas en colère !
    Je suis affectée, rêveuse, tendre, violente et tourmentée !
    La mort attrape la Syrie, homme et pierre sont engloutis
    La barbarie est à l’œuvre, « Écrasons l’infâme » hurle Voltaire !
    La barbarie est du retour, Alep martyrisée, peut-on l’ignorer ?

    Tout se passe comme si dieux, anges, saints même les cieux
    ont décidé un tel sacrifice; Alep doit mourir et la Syrie aussi
    Nul plaisir, nulle joie, ni paix doit rester ici,
    Sous les yeux d’un monde qui a décidé de fermer les yeux !
    Takbir ! Allah Akbar !
    « Tu as la chance d’être égorgé !
    Hallah, au paradis ma place sera réservée !
    Ta paterie, ta culture et ton âme seront tous effacées ! »

    Satan du retour parmi nous, aux enfers les convie
    Croyant martyrs, dans le paradis seront accueillis !

    Que le diable m’emporte, ma petite Syrie, si je ne souffre avec toi !
    Si je ne hurle contre ces pays tartuffiens nous chantant des séduisantes lois !
    Je ne m’élève pas contre la Providence
    Seulement contre les hommes, leur injustice et leur ignorance !
    Contre les hommes égarés partageant faiblesse et responsabilité

    J’appelle Dieu tout haut de nous sauver de ces cœurs impitoyables
    Qui jettent sur ma Syrie l’effroi de la mort le plus effroyable
    Mon âme frappée de chagrin, je me fonds en larmes
    Ma belle martyre vivante, ramène-moi vite au calme !
    O paisible Alep, qu’es-tu devenue ?

    Alep, hurle avec moi : un jour tout sera joie et espérance !
    Un jour viendra et tu oublieras l’horreur !
    La dureté, la fausseté, le mensonge et le malheur
    Tu vas te rendre à la vie et tu vas me ramener à la raison
    Et nous vivrons tous ensemble un éternel bonheur

    Ma petite Syrie !
    Que c’est doux de t’aimer hier et qu’il est cruel de t’aimer aujourd’hui!
    Ma petite Syrie !
    Je suis sur la roue et il n’y a que toi pour me guérir!
    Ma petite Syrie !
    Guéri-toi, je suis guérie !

    Cécilia d’infosyrie

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      A Cécilia et à toutes les âmes qui ont foi en elle,

      Quoi dire Cécilia après un tel cri d’une âme?…

      ….Vous gagnerez car vous êtes les plus forts !!!
      Croyez en nous tous, nous sommes proches de vous et c’est le combat des âmes.

      Affectueusement,
      M.A.D

    • njama dit :

      Désastres d’Alep
      à 3 h 33 min un Cri au Ciel dans la nuit …
      j’en ai pleuré aussi dans la nuit

      Alep

      Légendaire
      Tu étais là,
      Comme je l’imaginais
      Paisible
      Les bras ouverts.
      Si belle, si affable
      Je t’avais vue.
      Et aujourd’hui
      Souffrante
      Sous cette pluie cruelle
      Jetée par des intrus
      Pourtant si douce …
      Je t’ai connue.
      Tes pierres me disaient
      Mille récits
      des caravanes, des voyageurs
      Qui ont dormi sous ton toit
      Éternel abri
      Éternel refuge
      Même Abraham
      jure-t-on
      Y est venu !
      Combien d’Amours
      Sous ton Aile.
      Combien de prières
      Combien de chants
      As-tu jeté au Ciel
      Citadelle
      Si souvent abîmée
      Cité belle
      Toujours ressuscitée.
      Qu’il me tarde de revoir
      Ton beau visage
      Ton bonheur
      Simple et discret
      Le visiter
      même en images
      Et, si je peux,
      Revenir un jour
      T’embrasser.

  37. Cécilia dit :

    Rableh

    Reportage de la chaine libanaise al-Manar dans ce petit village chrétien proche (Qussayr) proche de frontière libanaise qui a connu le siège, l’attaque et les enlèvement de ses habitants par des bandes armés. La vie est tout à fait normale après son nettoyage par l’armée syrienne comme le montre le reportage et les enfants reçoivent l’équipe d’al-Manar avec le chant « Que Dieu bénisse l’armée ! »

    Il est à signaler que pratiquement al-Qussayr est nettoyé des terroristes.

    http://www.almanar.com.lb/adetails.php?eid=335051&cid=21&fromval=1&frid=21&seccatid=23&s1=1

    • Pierredelacraudetoulon dit :

      Bon à quand maintenant
      la grande offensive dans le nord
      puiqu’il est évident que dans le sud l’armée régulière a pris l’ascendant et a la situation bien en main.

  38. Cécilia dit :

    Homs

    Selon syriatruth, la brigade Liwaa al-Haq, vérité, fondée par Burhan Ghalioun à Homs août dernier d’après l’article de Georges Malbrunot a assassiné un homme âgé, de confession chrétienne car il a osé se montrer à la télé syrienne et dire que « l’armée syrienne l’a protégé ainsi que des civiles à Homs ».

    http://www.youtube.com/watch?v=K7A_lUVfdHk&feature=youtu.be

    De même, cet homme, Elias Mansour, surnommé Abou Adnan, père d’un enfant handicapé, a resté prisonnier chez lui six mois à cause des bandes armées ne sortant qu’une fois l’armée syrienne est entrée dans son quartier.
    A la télé syrienne, il a pleuré et salué l’armée syrienne pour son travail.

    Elias Mansour a été tué par plusieurs balles devant chez lui.

    http://www.syriatruth.org/%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1%D9%88%D8%AA%D9%82%D8%A7%D8%B1%D9%8A%D8%B1%D8%A3%D8%AE%D8%B1%D9%89/tabid/94/Article/8510/Default.aspx

    Ce cas est loin d’être isolé, bien au contraire, une personne qui ose se montrer à la télé pour dire un seul de bien de l’armée, du gouvernement ou critiquer les gentilles révolutionnaires, son sort est vite décidé !

    • Karadeniz dit :

      Autrefois en Turquie lorsqu’il y avait des assassina de prêtre ou de Chrétien la Turquie et son partie Islamiste fessait la une.

      Bizarre que ces crimes répété en Syrie ne fasse pas la une dans les média

      • fatima dit :

        les merdias occidentaux s’en foutent complètement de ces crimes ..Il ne faut les reprocher ? les traitres sont les syriens du cns ?? tous ses membres sont des syriens criminels <??
        Par contre où est fabius du sang contaminé, il n'a pas des informations que l'assassin ghalioune a touché de l'argent du quatar afin de former ce groupe salafiste ??
        tous ces crimes pourquoi : ? pour le pouvoir qu'il ne l'auront jamais car le peuple syrien , y compris les musulmans sunnites, ne veulent plus d'eux.
        Aujourd'hui, je viens d'écouter sur les ondes de radio Sham Fm, l'appel, le cri d'un monsieur qui habite à Harem (non loin de Idleb et tout proche de la frontière turque), il supplie l'armée syrienne arabe pour sauver les habitants de cette ville d'un blocus qui dure depuis 12 jours.
        Tout cela, car les habitant ont refusé complètement de faire de leur ville une zone libre et de collaborer avec les djihadistes et avec aljeich alkour. !!! Depuis 12 jours, les habitant de Harem reçoivent des fusées de toutes sortes (américaines, israëlites, Etc.. )tirés par les gangs armés, des dizaine de victimes sont tombés et pas de secours du tout. L'armée qui protège cette ville, résiste et défend cette ville comme elle peuve ..
        Même la turquie attaque tout avion syrien qui essaye de s'approcher de cette ville.
        L'état humanitaire de cette ville est catastrophique !!
        Où sont les les merdias de tous ces horreurs commis par leurs gangs ctriminels ???????????????????????????. C'est pour le 2ème jour consécutif que j'entends ce cri des habitants sur Sham FM

  39. Eduardo dit :

    Derniers moments de terreur FSA envoyé par la US

    http://www.youtube.com/watch?v=4RTo3XKlEY8&feature=plcp

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Eduardo…
      A croire que pour vous c’est une délectation ce genre d’image…
      Je ne vois pas en quoi vous soutenez les gens qui sont dans la souffrance au travers de votre communication.
      Il y a des personnes sur ce site qui ont des martyres dans leurs proches.
      De Grâce arrêtez !

  40. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Attentat au Liban-stratégie de la tension & déstabilisation régionale

    Entretien avec Jean-Michel Vernochet

    http://www.geopolintel.fr/article541.html

  41. Ex madrid dit :

    Bonjour
    Merci pour le travail Louis et merci à toute l’équipe.
    ===
    Réponse à Marie DUGLAN:
    Pour les quartiers d’Alep, je laisse ci-dessous un lien de google maps où vous pouvez trouver les noms des quartiers en Arabe et en Anglais.
    Tout n’est pas traduit, mais cette carte vous permet déjà de situer les quartiers importants.
    ===
    Eléments à vérifier :
    Si votre navigateur internet ne vous permets pas d’afficher les noms en Arabe, utilisez google chrome par exemple.
    ===
    http://maps.google.fr/maps?hl=fr&q=alep&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.&bpcl=35466521&biw=1366&bih=653&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wl

  42. fx dit :

    dingue de voir tous ces posts en mode soliloque(monologue),c’est ce qui a detruit le liban ya 20 ans.Bla bla bla t’as tort j’ai raison et les mechants c eux et toi tu te trompe//////////////////bande d’abruti le liban qui a profite en vrai au dela de vos querelles de hooligans:
    1 ceux qui vendent les armes
    2 ceux qui reconstruisent
    et c les memes§§!!!!!!!!
    le reste l’occident s’en fout,alors ou vous comprenez ca ou vous aller tous crever pro asl pro bzchar kurde pasque nos armes occidentales qu’on a vous fourguer a tous c pas des ak47 c du 2012 et sans aller jusqu’au nucleaire,un seul mec de blackwater avec un carl gustav et un bombardement preventif t’eelimine un village avec 200 kekes et leurs kalashsnikov.
    donc la paix ou la mort

  43. fx dit :

    maintenant c clair pas touche a la turquie car otan et ue mais si la revolution passe,il faut pas leser les kurdes qui sont reglos et attendent un kurdistan depuis trop longtemps alors que eux sont diplomates.Faut pas deconner !sinon ca pourrait devenir comme tchernobyl tres vite:unparadis pour animaux

  44. fx dit :

    c clair que j’aime la culture arabe attar ibn arabi……..mais alors les querelles de clocher sont pire que les querelles de clochards alcoolique psychorigide de nantes!
    oyez philosophes et essayez de comprendre que le seul enjeu c la paix equitable.le reste c de la masturbation et des vociferations steriles.
    combien de morts il vous faut pour assumer bande de :_èçç.
    z’avez qu’a venir en france et VIVRE,ETRE. france terre d’accueil quoi!parlez en a des libanais,ils repartiront jamais………….