• Actualité
  •  

  À Genève, ce 11 janvier, c'est le russe Alexandre Loukachevitch qui sera le "mâle dominant" : outre les BRICS, la ligne de son pays sur la Syrie est désormais rejointe par plusieurs pays arabes...   Genève accueille aujourd'hui, à nouveau, un sommet diplomatique sur la Syrie. Disons que par rapport à celui qui s'y était tenu à la fin du mois de juin, le contexte, l'atmosphère sont nettement plus favorables à la Syrie et à son président.   Le triomphe de la ligne [...]



Genève 2013 : la donne a (bien) changé

Par Louis Denghien,



 

À Genève, ce 11 janvier, c’est le russe Alexandre Loukachevitch qui sera le « mâle dominant » : outre les BRICS, la ligne de son pays sur la Syrie est désormais rejointe par plusieurs pays arabes…

 

Genève accueille aujourd’hui, à nouveau, un sommet diplomatique sur la Syrie. Disons que par rapport à celui qui s’y était tenu à la fin du mois de juin, le contexte, l’atmosphère sont nettement plus favorables à la Syrie et à son président.

 

Le triomphe de la ligne russe

La rencontre de vendredi est de dimension plus modeste que la précédente : n’y assistent que les Russes, les Américains et l’émissaire de l’ONU Lakhdar Brahimi. De niveau plus modeste aussi, puisque les deux pays ne sont représentés que, côté russe, par le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, et côté américain par le secrétaire d’État adjoint William Burns. Quand Sergueï Lavrov et Hillary Clinton étaient en personne à Genève en juin dernier.  Cette relative « modestie » peut témoigner du fait que sur l’agenda américain, la question syrienne revêt moins d’importance ou d’urgence que naguère.  En tout cas aux yeux de l’administration Obama 2, qui  a changé les têtes, et sans doute la ligne, de sa diplomatie ces derniers jours. Exit les interventionnistes (et ultra-sionistes) Hillary Clinton (politique étrangère) et Leon Panetta (Défense) respectivement remplacés par John Kerry et Chuck Hagel, le premier connu pour sa connaissance de la région et de Bachar al-Assad, le second pour ses prises de position anti-guerre et critiques envers l’alignement systématique de son pays sur les intérêts israéliens.

Côté russe, en revanche la ligne est inchangée : jeudi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, a réaffirmé jeudi 10 janvier que « seuls les Syriens peuvent décider du modèle de développement à long terme de leur pays« . Et donc du choix de leurs gouvernants. En une allusion transparente au premier d’entre eux, Loukachevitch a encore affirmé la nécessité de réunir les conditions d’un dialogue entre les autorités et l’opposition « sans aucune condition préalable, conformément au Communiqué de Genève« . Lequel communiqué adopté à l’issue du sommet international le 30 juin 2012 ne faisait plus d’un départ du pouvoir de Bachar la condition sine qua non à l’ouverture de négociations inter-syriennes. En disant cela, le porte-parole de la diplomatie russe répondait fermement à son homologue américaine Victoria Nuland qui avait déclaré la veille devant des journalistes que Washington avait l’intention de renouveler ce vendredi à Genève la pression diplomatique en vue d’obtenir le départ de Bachar : un objectif qui parait encore moins à portée que le 30 juin. Et qui n’est plus, de toute façon, la préoccupation principale des États-Unis dans la région.

La position russe a été appuyée, ce même jeudi 10 janvier, par une déclaration commune des BRICS – organisation de coopération associant la Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud – faite par le conseiller indien à la sécurité nationale Shivshankar Menon. Une déclaration qui semble être un décalque de celle de Loukachevitch : « Seuls les Syriens peuvent décider de leur avenir. D’autres pays ne peuvent intervenir qu’en intermédiaires lors des négociations« . M. Menon s’exprimait, c’est à noter, à l’issue d’entretiens sur les questions internationales avec son homologue du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev.

Et ce front commun BRICS, campant sur des positions définies depuis des mois, a reçu encore l’appui de l’Iran et de l’Égypte : en visite au Caire, le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi a signé avec son collègue égyptien Mohamed Kamel Amr une déclaration sur la Syrie prônant une solution politique en dehors de toute ingérence étrangère. Salehi a également transmis au président Morsi une invitation officielle de Mahmoud Ahamadinejab à se rendre en Iran. Le rapprochement entre l’Égypte – pays sunnite à direction Frères musulmans, et donc hostile au gouvernement syrien – et l’Iran, un des plus fermes soutiens régionaux de Bachar al-Assad se précise, après avoir été spectaculairement amorcé en août dernier par la présence à Téhéran de Morsi, à l’occasion du sommet des Non alignés. Et c’est plutôt l’Égypte qui se rapproche de la position iranienne, une évolution lourde de conséquences au sein du monde – et de la Ligue – arabes.

Or cette ligne générale de soutien à une solution politique, négociée, entre Syriens, promue depuis des mois par Moscou, est évidemment une condamnation implicite de l’opposition radicale et de ses soutiens occidentaux et arabo-monarchiques. Car c’est de ce côté qu’on a demandé maintes fois une intervention étrangère et, en attendant, livré ouvertement des armes aux rebelles. L’interventionnisme est clairement du côté de l’opposition exilée et ismamo-bobo, et pour s’en convaincre il faut lire les toutes dernières déclarations du responsable de la diplomatie britannique William Hague qui parle encore d’armer ses chers rebelles. Le refus de négocier aussi : après le président de la Coalition nationale de l’opposition, cheikh al-Khatib, son « ambassadeur » à Paris a déclaré au Nouvel Observateur que la solution en Syrie ne pouvait être que militaire.

Et justement ces positions extrémistes n’ont plus la côte chez le plus puissant des parrains de l’opposition radicale syrienne : à Washington, l’inquiétude devant les progrès politiques, sinon militaires, des salafistes et affilés à al-Qaïda au sein de l’insurrection a pris le pas sur l’hostilité au régime baasiste allié de l’Iran. Les nouvelles têtes d’Obama 2 devraient promouvoir une nouvelle ligne sur la Syrie, moins offensive. Et si les Américains se retirent de la partie, le Qatar et la Turquie vont se retrouver bien isolés.

Un mot de Lakhdar Brahimi, très attaqué par les médias syriens après sa dernière déclaration assez désobligeante envers Bachar al-Assad. Il s’est excusé pour certains mots qu’il avait utilisés à propos du président syrien. Mais n’est pas revenu sur le fond de ses propos, qui était que Bachar devait quitter le pouvoir. De toute façon cette prise de position, tardive et « qataro-compatible » sera de peu de poids face à la détermination russe (et à l’ »infléchissement » américain) : de toute évidence, M. Brahimi devrait faire ce vendredi à Genève de la figuration. De prestige, mais de la figuration quand même….

 

L’Arabie séoudite divorce du Qatar ?

Le nouveau prince héritier d’Arabie Séoudite, Abdel Aziz, a rencontré des officiers syriens pour négocier une suspension de l’aide du royaume wahhabite aux rebelles de Syrie : c’est L’Orient Le Jour, grand quotidien libanais anti-syrien qui l’écrit

 

Doha et Ankara risquent d »être d’autant plus isolés que selon un article publié ce 11 janvier par le très anti-Bachar quotidien libanais L’Orient Le Jour, il y aurait de l’eau dans le gaz – (ou le pétrole ) entre le Qatar et le royaume jusque-là frère d’Arabie séoudite, précisément à propos de la Syrie. En effet, selon la journaliste Scarlett Haddad (qui collabore aussi bien à L’Express qu’au quotidien francophone libanais), qui s’appuie sur des confidences de « milieux diplomatiques libanais« , le régime syrien  profite, outre de certains récents succès militaires à Damas, Alep, Idleb et Homs, d’ »une conjoncture arabe en évolution« .

Et l’évolution serait la suivante : le chef de la diplomatie séoudienne, le prince Seoud al-Fayçal, s’est rallié lui aussi, à l’issue d’une réunion avec son homologue égyptien Amr (décidément fort actif) au principe d’une solution politique en Syrie, abandonnant donc la ligne d’armement des bandes qui prévalait jusque-là à Ryad. Mais il y a mieux, annonce Scarlett Haddad : le fils du roi Abdallah, le prince héritier Abdel Aziz lui-même, a rencontré « récemment » des officiers syriens en Jordanie. Des officiers dûment mandatés par Damas, et qui ont exigé du prince l’arrêt ds aides séoudiennes à l’opposition armée. Scarlett Haddad dit que suite à cette entrevue discrète, les aides séoudiennes auraient fortement diminué, sans s’interrompre tout à fait. Les diplomates libanais sondés par la journaliste font observer à ce sujet que lors de sa récente intervention publique, Bachar n’a pas attaqué l’Arabie séoudite, pourtant naguère un de ses ennemis régionaux les plus en pointe.

Scarlett Haddad ajoute que des rencontres ont également eu lieu entre officiers syriens et représentants du renseignement militaire égyptien. Et que d’autres États du Golfe, comme le Koweit, le sultanat d’Oman et les Émirats arabes unis, ainsi que la Jordanie, se sont eux aussi prononcé – assez discrètement – en faveur d’une solution politique, et non militaire-révolutionnaire, en Syrie. Le pourquoi de ce glissement, qui laisse bien seul le Qatar ? Eh bien, c’est la même raison qui explique la nouvelle prudence américaine : « Le royaume hachémite (la Jordanie) et les Émirats arabes unis, écrit Scarlett Haddad, craignent de plus en plus la montée en puissance des islamistes et des Frères musulmans en particulier, et commencent à les soumettre à de fortes pressions chez eux ».

 

Qui est le plus isolé aujourd’hui ? Bachar ou l’émir du Qatar ?

C’est particulièrement vrai en Jordanie où les Frères constituent la principale force d’opposition au régime du roi pro-occidental Abdallah. Notons que si toutes ces têtes couronnées arabes s’inquiètent des Frère musulmans, que doivent-ils penser des djihadistes et salafistes à l’oeuvre en Syrie ! Bref, les semeurs de vent islamo-fondamentalise s’inquiètent à présent de la tempête qu’ils sont en train de récolter.

Encore une fois, c’est un quotidien important du Proche-Orient, et pas réputé pour sa bienveillance avec la Syrie de Bachar, qui publie ces informations, dont on serait curieux de savoir de qu’en pensent, par exemple, Le Monde ou Libération. À ce propos, on se souviendra qu’une de ritournelles de nos médias, depuis un an et demi, était que Bachar al-Assad était « de plus en plus isolé« . Nous disions alors qu’ils se trompaient ou mentaient. Nous le redisons avec plus de force encore à la lumière de récents développement. Et Scarlett Haddad le dit avec nous : pour elle, tout ceci « permet de croire que la situation actuelle du président syrien serait nettement plus confortable qu’il y a quelques mois« . « C’est d’ailleurs la raison, ajoute-t-elle, pour laquelle il a choisi de prononcer un discours à ce moment précis« .

Même si la journaliste conclut son article en estimant que pour des raisons de prestige, en quelque sorte, « la communauté occidentale, États-Unis en tête, ne peut en aucun cas accepter de voir Assad gagner le bras de fer engagé avec son opposition« . Sauf que, comme nous  le disons plus haut, les États-Unis de 2013 ne sont plus tout à fait ceux de 2012. Et que même dans des circonstances objectivement plus favorables, la coalition occidentale n’a pas réussi à menacer sérieusement le pouvoir syrien. Alors aujourd’hui…

Bachar « de plus en plus isolé » ? Pas vraiment. En revanche, l’émir du Qatar – et François Hollande…

 

Le discours de vainqueur de Bachar, le 6 janvier, s’expliquerait non seulement par des succès militaires mais par une « conjoncture arabe en évolution ». Une évolution pas favorable aux excités comme l’émir al–Thani et le Premier ministre Erdogan…

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

131 commentaires à “Genève 2013 : la donne a (bien) changé”

  1. T. CAILLETEAU dit :

    « Islamo-Bobo » dites-vous !
    Malgré l’estime que je vous porte, je crois que cette expression ne veut rien dire.

    Trop de haine, monsieur DENGHIEN.

    • Louis Denghien dit :

      Non un sens du raccourci : ce sont effectivement des Frères musulmans et des bobos « libéraux » occidentalisés qui siègent à la direction de l’opposition radicale syrienne. Cette collusion objective vous déconcerte ? On la constate chaque jour depuis 22 mois dans les médias (éminemment bobos) français.

      Trop d’aveuglement, M. Cailleteau…

      L.D. & Infosyrie

      • André dit :

        Entièrement d’accord avec L.D! En prime, cette alliance contre nature est absurde car elle ne peut être que temporaire et porte en germes de futurs affrontements.

      • T. CAILLETEAU dit :

        Certes, un point pour vous, car je suis effectivement choqué par l’attitude des médias dits « bobos » français qui sont même souvent plus royalistes que le Roy sur le problème syrien (c’est pourquoi je viens sur votre site pour avoir une analyse contradictoire). Mais je trouve que votre sens du « raccourci » frise souvent le schéma ou la caricature, sur ce point en tout cas.
        Cordialement.

        • Observateur rationel dit :

          A ceux qui veulent éviter les raccourcis, je propose les termes suivant à la place de « les islamo-bobo »: les wahabo salfo siono erdogano qaido qataro djaziro netanyahoo obamo bhlo terroristes…(ouf)…

        • njama dit :

          @ T.CAILLETEAU

          Un raccourci peut-être (?), si c’était le cas, il ne faut que l’arbre cache la forêt, la Presse en abuse jusqu’à la caricature.
          Un déficit sémantique plus sûrement, le néologisme manque.

          Un rédacteur sur Agoravox (Camus) suggérait récemment ( 21 décembre 2012) “occidentaliste“ avec cette définition:

          « Entendons par “occidentaliste“ la conjonction baroque entre les “puritanismes“ politico-religieux anglo-américain et arabe, calvinisme et wahhabisme, la servilité des élites européenne et la veulerie des autres. »

          Il ne pourrait se revendiquer d’en être l’auteur, on trouve traces de ce néologisme un peu avant:

          « le club occidentaliste… Le terme « occidentaliste » est repris de l’ex ministre socialiste, Hubert Védrine, et désigne l’ensemble des multiples protectorats et des « alliés » des États-Unis et du Royaume-Uni au sein d’une zone d’influence à dimension planétaire.

          Zone d’influence qui couvre le bassin Asie-Pacifique et l’Océan indien, de la mer de Chine (avec la Corée du Sud, Taïwan, le Japon), à l’Afrique de l’Est avec les reliquats anglophones de l’Empire britannique, auxquels viendra bientôt certainement s’ajouter le Sud Soudan devenu indépendant… En un mot, le Commonwealth britannique. »

          Russie, Europe et Mondialisation
          Entretien avec Jean-Michel Vernochet / mercredi 12 janvier 2011

          « le club occidentaliste …  » … j’aime assez, et vous ? C’est plus parlant que « communauté internationale », non ?

          • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

            La France est toujours en retard d’une guerre, c’est ce qui fait son particularisme dans les chancelleries.
            L’affaire malienne va nous permettre de souffler un peu en attendant les dégâts collatéraux qui vont OQP les médias…
            M.A.D

      • touri dit :

        Au vocable islamo-bobo, il faudrait ajouter « schizophrénique », puisque Francois « öl lande » combat en parallèle les terroristes d´Ansar edine au Mali et couche avec ceux d´An Nosra.

        • ch.genève dit :

          Avec la mafia, on s aligne avec un groupe et en même temps on combat un autre groupe identique bien qu il s agisse d un clone voire même qu après un certain moment, l inverse pourrait être de rigueur mais parfois on s en mêle les pattes aussi.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Bonjour Touri,
          Un peu de détente dans ce monde de brutes ça fait du bien !

          « Öl lande » je trouve que ça fait un peu marque d’huile pour mécano.

          Je préfèrerais  » ÖH LANDE  » c’est plus ouvert, donc c’est un peu milieu pauvre, souvent acides, (comme nous dirions en Provence ça fait garrigue!)
          M.A.D

          • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

            @touri
            « puisque François combat en parallèle les terroristes d´Ansar edine au Mali et couche avec ceux d´An Nosra. »
            C’est pas facile à suivre les histoires de coucherie dans notre régime vérolé, (il faut reconnaitre que sous l’ancien régime les choses étaient plus clair avec les favorites).M.A.D

    • polo33 dit :

      je dirais islamo sioniste ,carpette ,tapis volants ,des m……

    • polo33 dit :

      les saoudiens n’ont pas le choix leur tour va venir ,les frères musulmans du Qatar sont en embuscade ,les bandes de takfristes ,le monstre qu’ils ont créé est incontrôlable ,depuis le début de cette aventure coalisée bien des analystes en geopolitique ont dit que cette guerre soft ne serait pas l’avantage de la coalition,

      • Baki dit :

        En parlant des Saoudiens, le site français Intelligence Online, a des infos.

        Syrie : Bandar Sultan, le puissant chef du front Al Nosra !

        IRIB- Selon Intelligence online , le site du renseignement français , c’est « le chef du renseignement saoudien qui a crée et organisé et entretient le front al Nosra en Syrie ».

        « Aux premiers mois de la crise en Surie, le prince Bandar Ben Sultan aurait contacté des éléments takfiris en Irak et les a rassemblé et crée le front Al Nosra dont l’objectif est de former un Khalifa en Syrie »

        « le Front Al Nosra est d’ailleurs financé et armé par un intermédiaire saoudien qui est en contact avec lui depuis Riyad » selon le site, le front s’est démarqué à l’aide de ses expériences terroristes en Irak, en « réussissant le 8 décembre dernier de s’emparer d’un aéroport militaire à Alep et en menant une offensive sans merci une semaine plus tard contre le camp des réfugiés de Yarmouk  » selon le site qui se réfère aux « documents classifiés du ministère saoudien du renseignement, l’intermédiare saoudien du front Al Nosra est un militaire. d’autres sites avaient fait état de la présence dans les rangs de cette milice des prisonniers, des violeurs des assassins libérés des prisons saoudiennes. « ces criminels sont recrutés et coiffés par l’ASL », selon ces sources.

        • Colonel Patouillard dit :

          Bandar ibn Sultan est plus souvent en Turquie qu’en AS comme je l’vais indiqué récemment. Ceci depuis plus d’un an. Il semblerait qu’il en serait à donner des ordres aux Turcs !

      • Observateur rationel dit :

        Toute le monde a à craindre ces fanatiques criminels qui n’ont aucun coeur, aucune compassion, aucune humanité, aucun sens dans leur vie, si ce n’est celui de annihiler tout ce qui les contrarient sous le vague prétexte de leur interprétation sommaire, erronée, d’une religion…

        Une meche de cheveux qui dépasse d’un voile, une femme qui conduit un voiture etc…

        Ces gens à mon sens devraient être combattus par tous les moyens sans aucune faiblesse et renvoyés dans leurs grottes ou leurs deserts, s’ils veulent vivre comme à l’époque de Mahomet…

        • Hezbollah88 dit :

          Entraînement des terroristes wahhabo-sionistes quelque part en Syrie où en Turquie. En regardant cette vidéo je pense que c’ est la fin pour l’ armé Arabe Syrienne. :lol:

          http://www.liveleak.com/view?i=bb3_1357918452
          ————————-
          Petit cadeau de la part de l’ armé Arabe Syrienne aux terroristes wahhabo-sionistes qui occupe la base de Taftanaz. d’autres cadeaux sont en cours. :mrgreen:

          http://www.liveleak.com/view?i=c8d_1357855117
          ————————-
          Urgents,l’Armée Arabe Syrienne après avoir évacuée 125 officiers et soldats +50 pilotes,et leurs avions d’attaquent,l’Armée de l’air vient de commencer de larguer des bombes à haute destructions sur les pistes et autour de l’ aéroport. La source de cette info et Azouzimedblog du site Allain Jules, en générale il et bien renseigné.
          ———————–
          Ron Paul-1776 : aux armes, citoyens !

          Ron Paul, qui a abandonné ses activités de législateur au Congrès depuis la fin du mois de décembre, intervient dans le débat sur le contrôle de la vente des armes. Ce débat, latent aux USA, a été rouvert avec virulence et d’une façon pressante depuis le massacre de l’école de Newtown (voir le 15 décembre 2012). Il semble évident que l’administration Obama est décidé à imposer, de sa seule autorité législative, une certaine forme de contrôle de la vente libre des armes, voire de développer une politique de confiscation des armes, et le vice-président Biden est investi de cette mission. La charge politique de cette initiative est aujourd’hui très forte, dépassant et transcendant très largement le problème de société sur fond des lieux communs de l’idéologie-Système, du type “culture de la violence”.

          Le 9 janvier au soir, Ron Paul est intervenu dans l’émission télévisée d’Alex Jones (interview), de Infowars.com, un des centres activistes de résistance aux initiatives anti-vente libre des armes et confiscation des armes de l’administration Obama. (Ron Paul a fait d’autres apparitions télévisées sur ce thème, comme on peut le voir sur le site http://www.dailypaul.com/. D’une façon générale, le site, qui reste très actif, est très mobilisé sur le thème. La question du contrôle des armes à feu, celle du Second Amendement, etc., constituent désormais un thème considérable, si pas le thème central de mobilisation de l’activisme US, conservateur et populiste.) Le 10 janvier 2013, Paul Joseph Watson fait un rapport sur Infowars.com de cette intervention de Ron Paul, en même temps qu’il présente le DVD de l’émission. Ron Paul a présenté le problème d’une façon absolument politique, en le liant directement à la politique de violence de l’administration Obama, y compris et particulièrement la “politique” extérieure d’assassinat par drones, avec les très nombreuses victimes civiles, et les très nombreux enfants assassinés par conséquent, dans des pays étrangers sans que la moindre protestation n’émane des milieux qui s’émeuvent extrêmement lors d’un massacre comme celui de Newtown. Ron Paul estime que l’offensive de l’administration Obama contre la vente libre des armes, voire son éventuelle politique de confiscation des armes, qu’il définit comme une tentative de désarmer la population contre la violence du gouvernement, peut, sinon doit provoquer des troubles “révolutionnaires”.

          Nous trouvons liés deux problèmes d’importance, – celui des armes à feu et celui de la “rentrée” de Ron Paul, les deux événements trouvant une parfaite coïncidence chronologique (le problème des armes à feu devient aigu au moment où Ron Paul, libéré de ses obligations parlementaires, semble ne pas vouloir quitter la scène publique et politique pour autant). Cette convergence est non seulement remarquable chronologiquement, elle l’est politiquement.

          L’aspect le plus remarquable de l’intervention de Ron Paul, c’est son refus complet de placer la question des armes à feu sur le terrain favori de position-Système habituelle de la morale humaniste et moderniste (problème sociétal, “culture de violence”, etc.), qui est devenu aujourd’hui la démarche-Système par excellence pour étouffer dans l’œuf ce que cette question des armes à feu peut avoir de révolutionnaire ; à peine moins remarquable, également de la part de Ron Paul, son refus presque aussi radical de rester sur le seul terrain constitutionnaliste, qui est le terrain favori de la droite conservatrice, et de lui-même, Ron Paul. A la différence fondamentale de ces deux approches, Ron Paul place la question, d’abord dans l’option la plus extrême (décision du pouvoir exécutif non seulement de contrôler les ventes des armes à feu mais de confisquer les armes à feu actuellement possédées par des citoyens), ensuite sur un terrain absolument politique, selon deux axes tout aussi explosifs l’un que l’autre :

          • L’axe de la violence extérieure du gouvernement… Effectivement, pourquoi s’émouvoir mondialement et dans le chef de tous les moralistes-Système, acteurs-Système d’Hollywood, people-Système et le reste, à propos du massacre de Newtown, et ne pas dire un seul mot, depuis des mois et des mois, depuis des années, sur les attaques cruelles et traîtresses de drones US qui tuent des civils et des enfants de façon régulière et dans la plus extraordinaire impunité qu’on puisse imaginer par rapport à l’illégalité criminelle de l’acte ? Nul moraliste, ni acteur hollywoodien, ni people et le reste, n’est convoqué en prime time, dans le cadre du système médiatique du bloc BAO, pour commenter avec indignation ces faits avérés. Cette analogie, soulevée puissamment par Ron Paul, constitue une mise en cause radicale de la politique-Système, ou “politique de l’idéologie et de l’instinct”, dans ses pratiques les plus illégales et les plus criminelles, et, au-delà, met effectivement en cause toute la politique extérieure des USA (du bloc BAO). La question de la vente libre des armes à feu et de leur confiscation est placée dans une toute autre lumière, celle du danger immédiat et présent, et celle de l’“ennemi principal”.

          • Le prolongement national, pour les USA, va de soi. Ron Paul ne se prive pas de le développer : la campagne du gouvernement pour le contrôle des armes à feu, voire leur confiscation, constitue en réalité une campagne de désarmement de la population face à la violence coercitive grandissante du gouvernement. Elle appelle une riposte qui, compte tenu des enjeux, de la tension de la situation, de la profondeur de la crise et des tendances dictatoriales des directions-système, ne peut être que de type révolutionnaire armée. La référence de Ron Paul à 1776 et à la révolte des colonies américaines de l’Angleterre s’inscrit alors logiquement dans le raisonnement, rejoignant par ailleurs la même logique qu’on trouve désormais par rapport aux mouvements de sécession. C’est une logique de soulèvement, et il est remarquable qu’un constitutionnaliste avéré comme Ron Paul, jusqu’alors attentif à rester dans les bornes de la légalité, évoque ces possibilités sans la moindre hésitation. Pour lui, les initiatives actuelles de l’administration Obama et de l’appareil répressif du Système, qu’il qualifie de “dictatoriales”, doivent libérer le citoyen de toute allégeance trompeuse à la Constitution, dans des circonstances qui favorisent ce pouvoir dictatorial, et conduire au contraire à considérer la révolte éventuelle, l’insurrection, comme un devoir civique.

          Un élément intéressant pour l’argumentation ainsi développée, venu de Russie, doit être ajouté à ce dossier. Il caractérise bien un domaine d’argumentation qu’on commence à trouver chez les activistes US. On le trouve développé dans un article de Pravda.ru, le 28 décembre 2012, de Stanislav Mishin, éditeur d’un blog nationaliste et néo-tsariste russe (Mat Rodina). Il porte sur l’armement privé et individuel en Russie, avant la révolution bolchévique, et son rôle aussi bien dans les situations d’invasion que dans les situations d’oppression. On y trouve notamment l’affirmation que la Guerre Civile de 1918-1919, donc la résistance au bolchévisme, fut possible grâce à cet armement, et que la prise du pouvoir et la soumission de la population sous la dictature communistes par les mêmes bolchéviques passèrent par le désarmement de la population (dito, la confiscation des armes, comme veut faire l’administration Obama).

          L’ensemble de ces éléments montre l’extrême rapidité de l’évolution dialectique de la question des armes à feu aux USA. On est désormais loin de la rhétorique habituelle sur le lobby des armes à feu (NRA, – National Rifle Association) et le reste, qui est l’argumentation classique pour les temps normaux du Système. Cette question des armes à feu est en train d’entrer à pleine vitesse dans le débat et la rhétorique sur la situation civile des USA, par rapport à un pouvoir central qui ne cesse d’affirmer ses tendances policières, répressives, etc. La question devient fondamentalement, absolument politique et s’inscrit désormais dans la bataille qui continuer à se développer dans le cadre de la crise terminale du Système. Désormais, toute autre approche (“l’argumentation classique” citée plus haut) de la question est d’un piètre intérêt, et dans tous les cas servant directement les intérêts du Système.

          http://www.dedefensa.org/article-ron_paul-1776_aux_armes_citoyens__11_01_2013.html

          Avec 250 millions d’ armes en circulations au USA, quand ça va péter le feu d’ artifice vas être grandiose.
          —————————-
          Des unités des forces armées infligent aux terroristes de lourdes pertes dans la banlieue de Hama.

          Hama / Des unités des forces armées ont exécuté aujourd’hui une opération spécifique à l’entourage de la localité de Tybet al-Imam dans la banlieue de Hama, liquidant nombre de terroristes et détruisant nombre de leurs repaires.

          Une source militaire a indiqué à l’agence SANA que les forces armées avaient saisi de grandes quantités d’armes et de munitions dont un véhicule doté de mitrailleuse qui étaient en possession des terroristes.

          La source a ajouté qu’une autre unité avait détruit nombre de tunnels avec les terroristes qui s’y trouvaient, soulignant que ces tunnels servent les terroristes à se déplacer entre la localité précitée et Wadi al-Siwar pour exécuter leurs crimes contre les habitants.

          Des terroristes ont tiré aujourd’hui des obus de mortier sur le bureau d’urgence et la centrale de la conversion électrique à Jarama, faisant un martyr et trois blessés au bureau d’urgence et causant des pertes matérielles dans le mur de la centrale.

          Dans une déclaration à l’agence SANA, le ministère de l’électricité Imad Khamis, a fait noter que cet acte terroriste avait fait la mort du directeur du bureau d’urgence d’électricité à Jarama, Jamal Halabi et la blessure de deux autres employés dont l’un des en état grave.

          Le ministère a fait savoir que les terroristes avaient aussi tiré un obus sur la centrale de la conversion électrique à Jaramana, causant des dégâts dans le mur extérieur de la centrale sans affecter le réseau du courant électrique et la centrale.

          Khamis a condamné cet acte terroriste lâche qui vise les infrastructures et les établissements qui octroient leurs services aux citoyens syriens.

          A noter qu’un groupe terroriste armé avait visé le mois dernier des chantiers de la réparation des lignes de haute tension à Beit Sahem, lesquelles alimentent le sud de la ville de Damas en courant électrique, faisant un martyr et d’autres blessés.

          http://www.sana-syria.com/fra/338/2013/01/11/461290.htm
          ————————-
          Tzipi Livni appréhende la disparition d’Israël et la fin du sionisme.

          Tzipi Livni, présidente du parti centriste HaTnuah (le mouvement), a adressé des critiques virulentes au chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahu, considérant que ses politiques de droite et ses alliances avec les groupes extrémistes, vont conduire à la disparition d’Israël en tant qu’Etat juif démocratique, et à la fin du sionisme.

          « La politique de Netanyahu va conduire à la fin de l’Etat d’Israël juif et démocratique et à la fin du sionisme », a-t-elle dit lors d’une conférence académique, rapportent ce jeudi les médias hébreux, relayés par arabic.upi.

          « Le lien entre un groupe extrémiste préférant la totale terre d’Israël à l’Etat juif, et un autre groupe souhaitant transformer l’Etat d’Israël en un Etat de contrainte religieuse, constitue un danger pour Israël », a-t-elle souligné, ajoutant : « Une pareille situation correspond, à mon sens, à la fin du sionisme ».

          Tzipi Livni a mis en garde contre « des parties extrémistes qui dominent notre vie, et si nous ne l’arrêtons pas aujourd’hui, nous déboucherons sur une situation dangereuse pour Israël », signalant que ces derniers comptent notamment le chef de la branche extrémiste du Likoud au pouvoir, Moshe Feiglin.

          « J’ai un débat vif avec le public religieux nationaliste qui devient de plus en plus extrémiste, c’est un film d’horreur dans lequel l’on se retrouve tous, et personne n’en connaît l’épilogue. C’est qu’en réalité, l’Etat d’Israël ne fait rien et est conduit par les extrémistes. La direction de Netanyahu va conduire à la fin du sionisme, celui que guide Moshe Feiglin ainsi que des personnes désignées par des Hakhams, à l’instar des Hakhams du transfert, » a-t-elle souligné en allusion aux appels lancés par ces derniers d’expulser les Palestiniens.

          http://www.akhbar.tn/revue-de-presse-internationale/tzipi-livni-apprehende-la-disparition-disrael-et-la-fin-du-sionisme/id-menu-957.html

          Je respecte votre appréhenSION, vous avez du nez pour sentir ce genre de chose. :mrgreen:
          La fin sionisme approche.
          ————————-
          J’irai dormir chez vous, d’ Antoine de Maximy. De Maximy chez les extraterrestres. :mrgreen:

          http://youtu.be/H_zSLm76c6E

          Aucune chaleur humaine.
          ————————
          L’ occupaSION de SION de la Palestine. A voir

          http://youtu.be/ozEzmE-TbqI

          ————————
          Qui veut passer son dimanche avec BHL, Chalghoumi, Prasquier, Sifaoui et Val ?

          Dimanche 13 janvier, le Conseil représentatif des institutions juives de France organisera sa seconde convention nationale. Ouvert au public et promu sur Facebook, ce rassemblement, consacré cette année au « combat contre la menace antisémite », permettra au spectateur (désireux d’en finir avec ce-mal-insidieux-qui-nous-vient-des-banlieues) d’entendre les plus beaux fleurons de l’intelligentsia française. Passage en revue des troupes de choc :

          · 9h45 : la député UMP Nathalie Kosciuszko-Morizet, l’historien Alexandre Adler, le journaliste Laurent Joffrin et le réalisateur Jacques Tarnero prendront « la mesure des menaces en France et en Europe » en se posant les questions qui fâchent : « Les actes terroristes de Mohamed Merah sont-ils le fait d’un fanatique isolé ou le symptôme d’une menace plus grande ? Y a-t-il de nouveaux territoires perdus par la République ? ». Arié Bensemhoun membre du bureau exécutif du CRIF et responsable de la communauté juive de Toulouse, conclura ce premier débat indispensable.

          · 11h : en guest star, Abdelghani Merah présentera son « témoignage introductif » pour lancer la discussion à propos d’une question cruciale : « Peut-on guérir de l’antisémitisme ? ». En détail, les intervenants, parmi lesquels le vaillant Dominique Sopo de Sos Racisme, s’interrogeront solennellement : « L’antisémitisme est-il une pathologie de l’âme inguérissable ? La raison, l’histoire, l’éducation, constituent-elles des outils efficaces pour s’opposer à ce fléau ? ».

          · 13h30 : le choix sera difficile entre deux débats simultanés qui s’annoncent de haute volée. D’un côté, l’écrivain Marek Halter, le député PS Jérôme Guedj, l’élu Philippe « al-Dura » Karsenty et l’intrépide reporter Jérôme Simon-Sellem se demanderont « comment faire tomber le masque de l’antisionisme » qui recouvre « la haine des Juifs ». De l’autre, Jean-Louis Borloo de l’UDI, l’humoriste Michel Boujenah, l’imam Hassen Chalghoumi, l’éditorialiste du Figaro, Yves Thréard, et le directeur de France Inter, Philippe Val, disserteront sur « les limites de la liberté d’expression » et sur la nécessité de « revendiquer le blasphème ».

          · 14h45 : un nouveau dilemme se présente pour l’amateur des fulgurances de l’esprit. D’un côté, l’impétueuse Elisabeth Lévy débattra avec le président de« l’association des journalistes juifs de la presse française » et reporter à France3, Clément Weill-Reynal, de « l’étrange objet du délire » que constituerait « le nom ‘‘Israël’’ dans les médias ». De l’autre, le politologue Dominique Moïsi et le journaliste d’investigation Mohamed Sifaoui se poseront la question taboue : « Verra-t-on un jour des démocraties musulmanes comme existent en Europe des démocraties chrétiennes ? ».

          · 16h30 : le clou du spectacle aura lieu au crépuscule. Après l’intervention du grand Rabbin de France Gilles Bernheim, les deux philosophes des lumières que le monde nous envie, Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut, nous diront comment faire« face à l’antisémitisme » en passant « du constat au combat ». L’humaniste Richard Prasquier viendra ensuite conclure -malheureusement- cet auguste rassemblement.

          Les inscriptions sur Internet sont closes mais il est toujours possible de se présenter sur place afin de pouvoir bénéficier des perles intellectuelles qui jailliront dans l’agora. Espérons toutefois que le service d’ordre, généralement composé de nos tendres amis de la Ligue de Défense Juive, sauront parer à toute intrusion islamo-gauchiste. Ces idolâtres de Tariq Ramadan et du Hezbollah seraient fort capables de perturber le bel ordonnancement de la journée en rappelant aux uns et aux autres leurs petits arrangements avec la vérité ou leurs maladresses inoffensives.

          Ainsi, Mohamed Sifaoui et Abdelghani Merah ont eu tout à le fait droit d’accuser à tort un « troisième homme » dans l’affaire de Toulouse sans que cet excès de zèle ne leur soit reproché. Richard Prasquier n’a pas démérité en tentant de dissuader le père d’une victime de porter plainte contre l’ex-directeur de la DCRI ou en traitant de « fou antisémite » l’agent occulte du Hamas, Richard Falk. Laurent Joffrin et Philippe Val font preuve de courage quand ils dénoncent avec panache la dangerosité de ces complotistes qui osent douter de la vérité sacro-sainte du 11-Septembre. Enfin, Bernard-Henri Lévy, déjà présent lors de la première convention nationale du CRIF, n’a pas à s’excuser pour les légers remous de la démocratisation libyenne en cours. Bref : espérons que les antisionistes antisémites, dont on connaît la propension à la taqqiya, ne parviendront pas à gagner les rangées d’un public éclairé.

          Oumma n’a qu’un seul bémol à adresser aux organisateurs du rassemblement : dommage de ne pas avoir réussi à convaincre Manuel Valls à se joindre aux débats. En effet, comme l’indique le programme initial de la journée, le fougueux ministre était annoncé, « sous réserve », pour introduire les festivités sur le thème des « menaces en France et en Europe ». Dieu merci, entre le prochain dîner annuel du CRIF et une réunion avec le CRIF Rhône-Alpes prévue fin janvier, notre chouchou au gouvernement aura encore l’occasion de faire belle figure.

          http://oumma.com/15403/veut-passer-dimanche-bhl-chalghoumi-prasquier-sifaoui
          —————————-
          Georges Ibrahim Abdallah va enfin sortir de prison !

          Hier , 10 janvier 2013, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement du tribunal d’application des peines du 21 novembre 2012 concernant Georges Abdallah.

          Cette décision positive constitue une étape décisive dans le long combat judiciaire mené par Georges Abdallah pour obtenir sa libération. Celle-ci reste encore suspendue à la signature d’un arrêté d’expulsion par le ministère de l’intérieur avant le 14 janvier. À cette date, Georges Abdallah comparaîtra – une ultime fois – par visioconférence devant le tribunal d’application des peines, qui statuera finalement sur sa sortie de prison et son retour dans son pays, le Liban.

          Après plus de 28 ans de prison, Georges Abdallah va enfin pouvoir rejoindre sa famille, qui n’a pas été autorisée à le voir durant sa détention dans les prisons françaises.

          Ces 28 ans d’emprisonnement ont reposé, rappelons-le, sur une machination politico-judiciaire reconnue depuis par certaines des plus hautes personnalités de l’État. Ces années de détention ont été prolongées par l’acharnement des gouvernements successifs, alors que Georges Abdallah était libérable depuis 1999.

          Mais ces 28 ans de détention ne sont pas parvenus à briser la résistance de notre camarade, qui n’a jamais renié son engagement politique communiste durant ces longues années et qui n’a jamais failli dans la solidarité qu’il a toujours exprimée à l’égard des peuples en lutte, avec le peuple palestinien tout d’abord.

          C’est cette force de résistance de Georges Abdallah qui a stimulé le mouvement de soutien exigeant sa libération, dont les manifestations se sont multipliées ces derniers temps, non seulement au Liban et partout en France, mais aussi en Belgique, en Tunisie, en Allemagne…

          Nous sommes fiers d’avoir lutté aux côtés d’un camarade aussi digne et résolu dans son combat contre l’impérialisme et le sionisme, pour la liberté.

          Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah (CLGIA)

          http://bellaciao.org/fr/spip.php?article132668
          ————————-
          Turquie « occupée », les soldats US font sacrilèges à l’islam!

          IRIB – En Turquie, les réactions contre le comportement insolent des soldats américains s’amplifient.

          Il s’agit du sacrilège fait aux valeurs islamiques. Les militaires américains ont déchiré un exemplaire du noble Coran et incendié la chaire d’une mosquée dans la base d’Incirlik à Adana. Une réaction sérieuse se fait toujours attendre de la part des responsables turcs, envers ce nouveau scandale des militaires américains qu’un journal local vient de révéler. Le leader du parti « Action nationaliste », deuxième parti important de l’opposition, Devlet Bahçeli a publié un communiqué, via sa fraction parlementaire, dans lequel il demande une enquête précise et immédiate pour éclaircir l’opinion publique à propos de ces événements. « La profanation des valeurs religieuses du peuple, par un groupe de soldats américains, la nuit de janvier, est une question très sérieuse et il faudrait immédiatement faire toute la lumière sur cette affaire », précise le patron du parti « Action nationaliste ». « Les opinions publiques musulmanes n’ont pas encore oublié la conduite irrespectueuse des soldats US au cours de l’occupation de l’Irak », a affirmé Devlet Bahçeli, pour dire que l’offense faite par les soldats américains à l’aéroport de Bagram en Afghanistan et la profanation du livre saint des musulmans ne se sont pas encore effacées, non plus, de la mémoire des musulmans. Le groupe des Lions d’Anatolie a aussi vivement condamné, dans un communiqué, la profanation du Coran et des valeurs sacrées de l’Islam par les militaires états-uniens dans la base d’Incirlik. La revue locale Çukurova a ôté le voile, la semaine dernière, de cet acte blasphématoire des militaires américains, dans la mosquée de la base d’Incirlik dans la province Adana de la Turquie. Cette mosquée est le lieu de prière des centaines d’ouvriers turcs qui travaillent dans la base d’Incirlik, la plus grande base dont disposent les Etats-Unis au Moyen-Orient. Cette base a été installée en 1980 dans le cadre des coopérations sécuritaires Washington-Ankara. La base d’Incirlik était au cours de la guerre du golfe Persique et des attaques américaines contre l’Irak et l’Afghanistan, le plus important centre logistique des forces américaines dans la région.

          http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/236199-turquie-les-soldats-us-font-sacril%C3%A8ges-aux-valeurs-islamiques

          Bientôt le retour de bâton pour toi, Erdog’ âne.
          ————————

          • Phoenix dit :

            @Hezbollah

            Waouw, tu n’arrêtes décidémment pas de me suprendre bien agréblement avec de si bonnes contributions en plus qu’elles sont dans mes gammes et parfaitement dans mes intéressements proches…

            L’ensemble a la suite de tes très bons articles et liens est absolument dans mes gammes d’intérêt surtout concernant Ron Paul et le grand débat sur le changement du 2-ième amendement de la Constitution Américaine sur le Droit absolu de détention d’armes du citoyen, au cas où le pouvoir se retournerait contre ses citoyens… C’est Jefferson lui-même qui a oeuvré à ce 2-ième amendement, en prévision de ce que le pouvoir , si devenait une dictature pouvait faire aux citoyens…

            En plus que Ron Paul était mon candidat pour l’investiture du parti républicain pour les Elections Présidentielles 2012, car le seul anti militariste, pas trop copain copain avec les « élus » (de Dieu) et leurs lobbys AIPAC & Co, qui le haïssent, que je suis inscrite sur son site Révolution avec un R retourné et que je suis la politique américaine depuis longtemps, attendant que ça commence à bouger chez eux, pour que ça bouge dans le monde. J »avais vu cette émission avec Alex Jones, car aussi abonnée à Infowars depuis pas mal de temps…
            Et celui de Tzipi Livni, avec le lien est plus qu’intéressant, instructif, ainsi que tes petits commentaires poilants… :lol:
            J’ai passé tous ces articles en revue et les ai bien lus, sur la situation militaire et de guerre en Syrie, sur ces tarés de soldats américains, qui n’ont de respect pour rien, même pas les convictions religieuse des gens et ils répètent ce qu’ils ont fait partout où ils étaient…
            Enfin espérons leur fin (du système d’hégémonie) proche et qu’avec une potentielle guerre civile chez eux, ils ne vont plus faire souffrir le monde et laisser respirer les peuples en tant qu’êtres libres, puis aussi j’ai lu sur Georges Ibrahim Abdallah et sa libération et la honte de son emprisonnement de 28 ans pour l’Etat, ainsi que sur la réunion des « elites de nos amis élus et de leurs valets aplatis…
            C’est pathétique tout ce samigondis de minables, qui on la main mise sur la France, mais c’est aussi tragique pour la France et son peuple de ne plus disposer de lui-même…
            Je suis down et vais faire dodo, en fait je suis déjà couchée et attends de m’endormir…
            Commenterai ces articles vraiment à mon goût, TOUS sans exception, dès que le temps…
            Tu devient tellement prolixe, que tu vas me laisser sans travail si tu continues ainsi… :lol:
            Je l’avais prévu d’ailleurs… ;-)

            Partisan Song, Red army Alexandrov ensemble, Ансамбль Александрова 80

            http://www.youtube.com/watch?v=H8aNv1XNv9c

            As-tu jamais vu un orchestre ou un coeur de l’Arma Yankee mondialement connue et adoubée pour son art ou performance artistique dans le monde entier, comme le furent Les Choeurs de l’Armée Rouge et le sont toujours d’ailleurs, au delà des clivages politiques et des blocs de systèmes ?

            A globalement parler les Russes sont un grand peuple courageux, ayant une grande histoire, une littérature, une musique, une peinture, une architecture, une danse (ballet), des églises, des grandes écoles, que beaucoup pourraient leur envier, mais par dessus tout une spiritualité et une âme que peu de gens peuvent comprendre en Occident outre atlantique et même en Occident Européen…, très atlantisé, dont les vraies valeurs sont parties à va l’eau…
            Ce n’est pas le cas en Russie, qui vit une vraie renaissance à tous les points de vue et qui est de par sa géographie rapprochée et de par son énorme potentiel notre partenaire naturel et non les Yankees et les sionistes au delà de toute raison et intérêt…

            Феникс « птица огня »

          • RoyL dit :

            > Entraînement des terroristes wahhabo-sionistes quelque part

            Hahaha!!!, des véritables *Léopards des neiges* (forces spéciales
            d’intervention de la police chinoise). (Mais on aurait du leur
            dire de tourner les palmes des mains transversalement, vers
            l’intérieur, quand on fait des pirouettes — autrement on risque
            de se fouler les poignets, après quoi ça devient plus difficile
            de faire comme Abdel Razzak Tlass devant les cameras; déjà il
            leur faudra attendre un peu plus longuement à cause du froid.)

          • lautre dit :

            BHL, a présenté un projet de grande ampleur au maire de paris.
            Construction d’un mur autour de paris qui rentre dans le projet
            « combat contre la menace antisémite » le seul inconvenient de se projet c’est la hauteur du mur n’étais pas spécifiée

          • Louis Denghien dit :

            En tout cas Arno Klarsfeld s’est déjà proposé comme garde-frontière…

            L.D. & Infosyrie

    • yann dit :

      L’alliance USA Qatar fondamentalistes n’est pas contre-nature. Le puritanisme anglo-saxon a depuis Cromwell toujours soutenu le millénarisme et le retour des juifs en Palestine pour accélérer soi disant le retour de Jésus sur terre et les wahabito-saoudiens sont eux aussi un produit en terre d’islam du puritanisme anglo-saxon qui s’opposait à l’empire ottoman « modéré ». Le « communautarisme » anglo-saxon n’a rien d’universaliste, il a toujours été sectaire. Tout cela dans l’intérêt de la bourgeoisie mercantile anglo-saxonne qui sait aussi jouer la partition bobo pour ses propres plaisirs, …comme les princes du Golfe ou les banquiers judaïstes.

  2. Machia dit :

    http://fr.news.yahoo.com/syrie-enquête-cour-pénale-internationale-120309381.html
    Les nazis de l’islam ont du soucis a se faire avec tous leurs crimes postés sur Youtube & co !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130111.OBS5144/syrie-les-rebelles-s-emparent-d-un-aeroport-strategique.html
    Un grand classique mais qu’en sera t-il demain ?

    • Baki dit :

      Taftanaz : pour l’instant, les vidéos disponibles montrent les rebelles pillant le poste de garde à l’entrée Est du camp. Aucune image de l’intérieur de l’héliport pour le moment. Sur les vidéos on ne voit que les drapeaux noirs des djihadistes. Aucun drapeau de l’ASL.

      Les barbus paradant devant une épave reformée qui se trouve à coté du bâtiment du poste de garde.

      http://www.youtube.com/watch?v=2D1qR3B-fr4

    • Ancien dit :

      Aérodrome « stratégique » ?
      L’aérodrome de Taftanaz c’est 2 pistes de 1000 mètres et quelques batiments (on peut le visualiser, notamment sur Google map, entre Idleb et Alep): rien de « stratégique »

      • Cécilia dit :

        Exact !

        • Colonel Patouillard dit :

          Aéroport qui était difficile à défendre et sans grand intérêt certes.

          Mais se pose la question du matériel, les lances-missiles russes SA- 8 Gecko ont-ils pu être détruits ou évacués, par exemple, c’est simplement ça qui est important. La régle est de détruire ce que l’on ne peut emporter… S’il n y’a vait plus rien, le triomphe annoncé est mince, il n’est que pouvoir rester quelques temps propriétaires de milliers de m² de béton. Les aires d’atterissages ne manquent pas sinon autour d’Alep.

          Les cris de victoire de l’AFP ne sont qu’un symptôme -un de plus- de la déchéance professionnelle d’une agence qui jadis était un modèle.
          Avec Emmanuel Hoog, l’AFP n’est devenu qu’un bureau de plus du service de propagande de l’OTAN. Sans grand intérêt.

          Le label AFP n’est plus une référence, il faut bien le savoir et se le répéter ici-même à Infosyrie où on l’aime parfois se moquer de la fiabilité du Réseau Voltaire de Thierry Meissan et où l’on a un peu trop un respect religieux et puèril de l’AFP qui est, de fait, un site mythomane !

  3. Cécilia dit :

    Alors je ne peux rien modifier, Louis ?

    • Cécilia dit :

      J’ai ajouté une vidéo (la précédente a disparu), modifier un peu la mise en page et détacher deux ou trois mots collés.

      C’est TOUT !

      C’est Terminé !

      Cécilia

    • Louis Denghien dit :

      Non, plus maintenant.

      L.D. & Infosyrie

      • Cécilia dit :

        Je n’ai rien ajouté, Louis, après ce message à savoir lorsque j’avais écrit « C’est TOUT ! C’est terminé ! ».

        D’ailleurs, je viens de regarder, tout y est comme je l’ai laissé !

        Mais finalement, ce qui est écrit sur un autre endroit avec la réponse de cette Cécilia est-il à jeter dans l’oubliette ?

        Finalement Khodr a peut être raison; on se chamaille comme les enfants !

        Bon, c’est un signe de bonne santé naturelle !

        Bonne journée

        N.B (Cécilia est toujours malade, elle n’a même pas quitté le lit même pour manger depuis une semaine et si vous savez le mal de tête que j’ai et qui me paralyse le cou et une partie des épaules sans parler de la toue !)
        Bon, « Le moi est haïssable » ! Je m’arrête là !

        Cécilia

        • Jean-Dominique dit :

          Je vous souhaite un prompt rétablissement chère Cécilia!

          want u back Cecilia
          http://www.youtube.com/watch?v=DVyDbxxfj-U

          • Cécilia dit :

            Vous me gâtez un peu trop, Jean-Dominique avec ces vidéos que j’aime d’ailleurs.

            Bon, celle-ci me fait penser à Cécilia il y a seulement 20 ans, une jeune étudiante insouciante, mais aussi avec ces longs cheveux, les miens étaient encore plus longs, noirs comme une nuit damascène sur Jabal Qassioun.
            Je faisais à l’époque TOUJOURS des petits nœuds en forme des fleurs avec des foulards en harmonie avec mes vêtements, le moniteur de l’auto-école me disait qu’avoir le permis est beaucoup plus facile de faire cela pour les cheveux et à la cité universitaire à Aix, on m’appelait la « petite syrienne », mais « dit-on, on s’habille si bien en Syrie ? ».

            Bon, ils sont à présent courts depuis que je me suis mariée, en plus, j’en ai perdu énormément, pourtant j’en ai encore beaucoup d’après ce qu’on me dit. A part cela, je n’ai pas changé !
            Mais si, à l’époque je faisait 34 kilos alors que maintenant 45 et on me regarde bizarrement quand je dis que j’ai trois enfants.

            Quoi encore ? oui, je suis restée la même : je parle avec la tête, la bouche, les yeux et les mains bien entendu comme toutes les Méditerranéennes; je ri, je pleure, je crie (pour ne pas dire « je « hurle » sinon Louis va l’entendre jusqu’à Paris !)
            je chante faux, je danse faux, mais je sais bien cuisiner, ranger, courir, coudre, faire de crochet, faire une dizaine de façons pour transformer un foulard en jupe, une robe, une ceinture, surtout pour les cheveux…Je ne sais pas, je suis fascinée par les foulards, toute une collection chez moi, forme, couleur, taille et matière.

            Un bon CV pour travailler chez infosyrie, non ?

            Et à mon tour, voici une chanson intitulée « ouhoubou Dimachqa » J’aime Damas de la célèbre chanteuse libanaise, Fairouz :

            J’aime Damas
            La brise légère
            Je suis amoureuse de Damas
            J’aime mon pays

            http://www.youtube.com/watch?v=vsmfs76G_II

            Cécilia

          • Marie-Christine dit :

            @Cécilia
            Merci pour cette chanson de Fairouz sur Damas : j’aime toujours l’écouter… Et vous avez vu il y a au moins deux photos de Damas sous la neige, comme quoi, ce n’est pas exceptionnel à l’hiver 2013 !
            Portez-vous bien, prenez soin de vous, la toujours demoiselle syrienne, ou dame syrienne si vous préférez, aux foulards fleuris…
            Nous vous souhaitons toujours dans notre coeur, bien vivante, avec toutes vos qualités et même vos « défauts » méditerranéens…
            Je vous embrasse.

        • ch.genève dit :

          Bon rétablissement. Allah ya3tiki al 3afiah, soha wa yu yukawiki(que dieu vous donne santé, bonheur et force)
          Bien à vous.
          ch.genève

        • njama dit :

          @ Cécilia

          Courbatures et migraines peuvent être symptomatiques de la grippe, mais ça ressemble plus à une trachéite/bronchite (la toux) qu’à une grippe.
          « En avoir plein le dos », l’expression existe-elle en arabe ? Il faudrait être aveugle pour ne pas deviner qu’un tel investissement ne soit pas sans fatigues – tu écris même parfois vraiment en pleine nuit, insomnies ? -, le décès de ton neveu, le chaos dans ton beau pays qui ne méritait pas ce cauchemar, les « INJONCTIONS » (je te cite sans savoir ce que tu entendais exactement par là) que tu reçois … j’ai vécu le même sur un forum, des coups dans le tibia, des dénigrements intempestifs et toujours hypocrites, par sites interposés … je sais que c’est épuisant, ça lamine l’énergie un peu à la fois, … et « on en a plein le dos », courbatures, insomnies, migraines …
          On ne te dira jamais trop notre reconnaissance, les lumières de cette belle « âme syrienne » que tu nous offres. Repose-toi un peu, étoile du Ciel de Syrie, le site ne manque pas de vitalité en ce moment, il pleut de nombreux commentaires très participatifs et intéressants.
          Pour les insomnies, y-a beaucoup mieux que les somnifères, à consommer sans modération:
          Yalla Tnam
          Yalla Tnam Cécilia
          Repose-toi bien et bonne nuit.

          http://www.youtube.com/watch?v=evXfa6IQfyg

          Traduction
          Oh Lord ! Help Rima Sleep , May she become sleepy
          May she grow loving to pray and to fast
          Oh God Make her healthier each day
          May she go to sleep and I will cook a delicious pigeon
          - Go pigeon bird , don’t believe what I am saying
          I just say it so that Rima will sleep
          Rima , Rima , beautiful rose of the prairies
          you have shining blond hair
          The one who loves you shall kiss
          and the one who hates you will go away
          Oh merchants of grapes and of jujube , tell my mother and my father
          the gypsies have kidnapped me from below the tent of « Majdaliyyeh » **
          I will take you on a little trip
          to place where there are prunes under the apricot tree
          and each time the wind blows, I will pick an apricot for Rima
          Hey Lina, lend us you kettle and you bowl
          So that we wash the clothes of Rima
          and hang them up on the jasmine tree

          ** désolé, je n’ai pas le courage de traduire en français. Pour la signification de cette histoire, merci à Hicham:

          « As to the story of the tent of « majdaliyyeh » well it is a common old story , rewritten by Joseph Massoud , and Rose Ghorayyeb, and it is about a youg girl named Layla that was kidnapped by the gypsies in a fair , and had to travel with them and to sing to earn her food , so she used to sing these 2 verses hoping that one day they will pass by her parents house and they will here her , recognize her voice and save her.

          So if we take a global look at this song we find what a unique intelligent mother the Lebanese mother is, throughout many generations, she first starts praying to the Lord so that her child will grow believing in him and doing only the good, she is a smart person who tries to trick her child with the pigeon story, yet she let’s him know that she knows that he is intelligent, and won’t fall for her trick, she won’t kill the poor birds, she also promises him protection, and teaches him how to protect himself, and reminds him how the girl that was kidnapped never lost hope, and how she kept seeking her parents. And then the mother goes with her child on a fantastic trip full of surprises, with fruit of every kind and not on the appropriate tree, he will eat, and may be he will get dirty, so she will call on her neighbor, Lina the one from whom she borrows every thing, the kettle and the bowl in this song and the needle and the thread ( Lina w ya Lina , sang by Houda ), so that they will wash the clothes of Rima and hang them up on the Jasmine tree so that they will have the beautiful jasmine smell .

          You know if the mothers still sing like this for their children before they sleep instead of letting them go to sleep after watching the horrors on TV like those mutant tele tubbies, or the monsters of the pokemon or what whatever, may be if the last thing the child listens to before he goes to sleep is a prayer in his mother’s voice, may be he won’t have as much nightmares as he does and he won’t grow up into a war loving thirsty to blood young man.
          Hicham

          http://www.oocities.org/fairouz1943/wall73.htm

          • Cécilia dit :

            Cher Njama

            Toujours si attentif, si délicat, merci.

            Je vais beaucoup mieux, la preuve je reprends le travail avec énergie, certes, plus lentement, mais cela viendra petit à petit.

            La chanson de Rima – (c’est aussi le prénom de la petite soeur de ma mère, une blonde aux cheveux dorés avec des yeux bleus ciel, Cécilia a tiré de côté de la famille de mon père), Rima veut dire en arabe le petit de la gazelle – est divine, on la chantait souvent quand on était petit. Mais c’est fou, comment vous la connaissez ?

            Et une chanson de Syrie, Sabah el-kheir Souriya, Bonjour la Syrie !

            http://www.youtube.com/watch?v=5htvxeOsgSc

          • njama dit :

            Merci aussi pour cette autre chanson. Que les syriens aiment leur pays, ça crevait les yeux … comment ne pas le voir quand on est là-bas !
            La première fois que j’ai entendu la voix de Fairuz c’est dans un taxi, un taxi « syrien » ;) , … j’en suis tombé amoureux …
            [Bien sûr, je n'ai pas pu m'empêcher d'en parler par la suite http://vie-spirituelle.all-up.com/t537-fairuz ]

            J’aime beaucoup Yalla Tnam cette petite berceuse … les paroles et le sens de cette chanson sont si subtils. Je me doutais que tu la connaissais, il doit y avoir des millions d’enfants de langue arabe qui l’ont entendue, même au Maghreb ils la connaissent.
            La langue arabe (que je n’approche que par des traductions de livres, de chansons, de poèmes) est très imagée contrairement à nos langues européennes, elle est le reflet d’une façon de penser, j’aime cette tournure d’esprit à laquelle l’approche du soufisme m’avait habitué dans ma jeunesse …
            Quelquefois je me dis que les images que les orientaux n’ont pas pu mettre dans les arts, sur les murs, sur des tableaux, … (because religions iconoclastes), ils les ont mises dans leurs langues. Peut-être ? …
            La Syrie est un beau pays, je le dis pour les sceptiques, les timides, les incrédules, les ignorants, les indécis, les imprécis, les frileux … et pour casser un peu les pieds à tous ceux qui la dénigrent sans la connaître ;)

  4. Abbas dit :

    Source militaire russe : Les services de renseignements des pays soutenant l’opposition syrienne préparent des actes provocateurs pour nuire à la réputation de la Russie

    Moscou / Une source militaire russe a indiqué que les pays soutenant « l’opposition syrienne » tentent de mener des opérations provocatrices via des mercenaires slaves pour nuire à la réputation de la Russie en tant que médiateur dans le processus de négociations.

    La source a indiqué que les départements intéressés par le renversement du régime en Syrie recrutent actuellement des mercenaires slaves pour prétendre qu’ils combattent au côté du régime avant de les capturer par les groupes terroristes armés de la soi-disant « l’armée libre ».

    La source a ajouté que ces mercenaires capturés par les groupes armés vont donner des témoignages via des chaînes de TV sur l’implication présumée des services des renseignements russes dans l’envoi des armes de la Russie à la Syrie via des navires de guerre russes, soulignant que ces témoignages peuvent être filmés en Turquie ou en Jordanie.

    La source a rappelé de l’accusation adressée par les Nations Unies à la Russie de soutenir la direction syrienne et des nouvelles véhiculées par des médias occidentaux pour instiguer sur la question de l’envoi des armes russes à la Syrie.

    La source a fait savoir que l’objectif de ces actes provocateurs est d’accuser la Russie de s’ingérer directement dans les événements en Syrie et de la dénuer de son rôle en tant que médiateur dans le processus de négociation, soulignant que cela assurera aux pays occidentaux et certains pays au Moyen-Orient le climat adéquat pour renverser le régime en Syrie.

    Le ministère de la défense russe : Des navires de guerre ressues mèneront des manœuvres à proximité du littoral syrien

    Le ministère russe de la défense a indiqué que des navires de guerre russes mèneront des manœuvres à proximité du littoral syrien.

    Dans un communiqué publié aujourd’hui, le ministère a fait savoir qu’un groupe tactique des unités de la flotte de la mer noire mèneront des manœuvres à l’est de la Méditerranée.

    A noter que le ministère de la défense russe avait fait savoir que des manœuvres sans précédent seront menées en janvier 2013 par les forces maritimes russes en Méditerranée et en mer Noire conformément à un plan d’entraînement des forces armées russes avec la participation des unités de quatre flottes russes.

    A. Chatta

  5. dogan dit :

    donc etant donner qu’ils ont perdu diplomatiquement et militairement les occidentaux sioniste arabo salafiste terroriste maintenant ils ont optés pour carrement tuer physiquement le président syrien bashar al assad c est pour cela que les terroriste sont concentrés sur les aeroports militaires et qu’il y a avec eux autres que des pilotes turcs des pilotes d’autre nationalités histoire de faire decoler des jets de l’armée arabe syrienne qui ont des codes pour pénétrer l’espace aerien de damas et ainsi bombarder le palais presidentiel ( vous penserez peut etre que ca releve de film de sience fiction ) mais tout porte a croire que c est la tactique de ces chiens enragés ! les occidentaux sont entrain de jouer avec le feu a vouloir executés le plan sioniste a savoir tuer certain dirigeant car cela finia par une troisieme guerre et qui dit troisieme guerre dit fin du monde car c est pas avec un abrit anti nuclear et trois boites de betterave que l humanité renaitra de ce cataclysme !
    que dieu apaise les coeurs des familles de martyr et enorme respect aux peuple syrien ainsi que son armée et son gouvernement .

    • ANONYME 1 dit :

      Occuper un aérodrome et une chose et pouvoir sen servir quand on n’a pas la maîtrise de l’air en est une autre.

      • fatima dit :

        Mais, il n’y a aucun avion là-dedans. Les Syriens ont tout déplacé..Les avions et les munitions, d’après plusieurs sites que j’ai lu : radio Sham FM, le site arabi press, le site top news nasser kandil, ..
        L’armée arabe syrienne a l’intention de rassembler les criminels dans un endroit encerclé afin de taper fort.
        On va avoir des nouvelles plus claires dans les prochaines heures.

  6. André dit :

    Bonjour à tous les ami(e)s, Scarlett Haddad occupe une place très à part dans l’Orient le Jour, ses articles ne reflètent pas la ligne du journal; ils lui laissent de temps en temps des tribunes. En général, elle est très bien informée et indépendante.

    • Salam dit :

      Tout à fait d’accord avec toi, André. Personnellement, j’attends ses analyses avec impatience et je me suis toujours demandé comment l’Orient le Jour lui donnait carte blanche…

    • Machia dit :

      Atlantico n’a jms été aveuglement anti-assad d’après ce que j’en sais, tjs dans la demi-mesure… A confirmer !

  7. VLAD dit :

    excellent article Louis et je n’avais pas lu ce scoop de
    « L’orient du jour  » sur l’Arabie saoudite et la Jordanie…
    De bon augure pour la suite moi qui compte même rendre en Arabie saoudite cette année quelque jours par curiosité (un ami est moitié saoudien) j’espère y aller sans me dire que ce pays sème le trouble en Syrie….
    par contre la dépêche de l’OSDH sur la prise de l’aeroport militaire au nord d’IDLEB n’a pas été confirmé par d’autre sources…

    qu’en est t-il ??

  8. Tarico dit :

    Le point n°1 du plan Bachar, l’arrêt du soutien militaire à la rébellion est l’option retenue par les grandes puissances, et la France, UK, Turquie et consorts ne pourront que s’aligner.
    On s’achemine lentement, mais surement, vers l’isolement du Qatar, jusqu’à son élimination pure et simple de la scène internationale. La puissance délétère de cette verrue géopolitique a atteint un pic qui ne peut que décroitre à présent.
    Il est cependant probable que nous soyons déçus par le résultat de ce énième sommet, avec un texte ambigüe et des déclarations contradictoires. Mais le mouvement est enclenché pour une sortie de crise qui verra la déroute de l’ASL et le progressif rétablissement de l’ordre public dans les zones de combat.
    A ce propos, les évènements semblent donner raison aux analyses de Thierry Messan, dont je doutais fortement à première lecture, en novembre 2012.

  9. antioche dit :

    Bonjour à tous amis d’infosyrie. ces jours ci, à cause du travail, je n’ai pu suivre correctement l’actualité.
    quelqu’un pourrait me dire ce qu’il en est de l’aéroport militaire du nord dont on attribue la prise par les rebelle?

  10. FB dit :

    Les médias annoncent que les rebelles ont pris le contrôle total de l’aéroport militaire de Taftanaz.

    On voit sur ces images le butin saisi : véhicules, chars, au moins un hélicoptère … aux mains de Ahrar al-Sham, Janhat al-Nusra…

    http://www.youtube.com/watch?v=HDxMwmc50Mk

    http://www.youtube.com/watch?v=2D1qR3B-fr4

    • FB dit :

      D’autres images montrent des pilotes syriens qui ont perdu la vie dans l’aéroport Taftanaz :

      http://www.youtube.com/watch?v=3MthzOz-mcw

      PS : Louis, il n’est peut-être pas utile de diffuser ce post ou alors vous pouvez supprimer le lien vidéo.

    • VLAD dit :

      a voir les videos je dirai que c’est plus un repli tactique plutôt qu’une prise (victorieuse) de l’aeroport militaire de Taftanaz…

      • AVICENNE dit :

        Rappelez-vous comment nous nous gossions des « replis tactiques » des rebelles.

        Aujourd’hui, ce repli tactique vient des forçes syriennes.

        Non !, ce n’est pas possible !. Il faut raser, il n’y a plus d’autres solutions. le nord doit être ratissé à commencer par la frontière turc, véritable robinet à combatants.

    • ANONYME 1 dit :

      WEBMASTER IL Y A UN PROBLÈME AVEC MES MESSAGES
      NON CECI N’EST PAS UN DOUBLON

      Occuper un aérodrome est une chose et pouvoir s’en servir quand on n’a pas la maîtrise de l’air en est ube autre

    • vietcong dit :

      J’ai bien rigoler en voyant tes vidéos FB ;)
      Des véhicules?aucun!
      Des chars?un!
      un hélicoptère, heu tout pourri l’hélico.
      C’est sure tes amis égorgeurs avec ce butin vont gagner…Snackbar!!

    • Baki dit :

      RIB- L’aéroport militaire de Taftanaz, dans le nord-ouest de la Syrie est tombé aux mains des terroristes de l’ASL et du front Al Nosra, au termes de plusieurs jours de violents combats. Des renforts de l’armée arrivent sur place et les combats se poursuivent avec une violence inouie.

      Septique pour les renforts mais qui croire !

      Les djihadistes entrain de piller le poste de garde.
      http://www.youtube.com/watch?v=o44EfEh_bKA&feature=youtu.be

      Drapeau d’Al-Quaida à l’entrée de la base.
      http://sphotos-e.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/6123_447343155321147_1708813883_n.jpg

      Photo satellite de la base.
      http://2.bp.blogspot.com/-imyTgG0WBms/UEE5yNOQxTI/AAAAAAAAEoI/O4oY6l7gDXA/s1600/taftanaz-base.JPG

    • nounour l'Algérien dit :

      Le char ils l’ont ramené avec eux (l’armée a pris les chars opérationnels en se retirant) et l’hélicoptère est un appareil reformé (même la couche de peinture est rouillée ce qui veut dire que l’appareil n’est pas entretenu depuis très longtemps).
      Et puis regardez leur lâcheté (15éme seconde) au premier coup de feu.

      • AVICENNE dit :

        Il n’empêche !.

        Cette prise me fait très mal au coeur car elle est tout un symbole. Comment expliquer ensuite que ce sont des « rats » ou ‘traîne savates ».

        Ils ont tout de même réussi à virer l’armée de cet aéroport militaire. C’est un fait !.

        Cela n’aurai pas dû arriver !.

        • Louis Denghien dit :

          Quand aurez-vous plus de « distance », Avicenne ? Ce n’est pas la 1ère fois que les rebelles annoncent – et les médias d’ici répercutent – leurs succès, partiels ou entiers. Qui sont le plus souvent provisoires : il y a aura une contre-attaque de l’armée. Et ce n’est pas parce qu’on a pris la base de Taftanaz qu’on a pris Idleb, et encore moins Damas et Alep, et que la guerre a pris un tournant décisif. Les rebelles ne peuvent pas gagner dette guerre, ils n’en ont pas les moyens.

          L.D. & Infosyrie

          • FB dit :

            C’est vrai, la prise de Taftanaz n’est pas la bataille de Stalingrad.

            Je suivais cette affaire depuis quelque temps déjà. J’avais compter qu’une défaite rebelle ou un simple repli aurait entrainé 3 choses :

            1/ L’évacuation rebelle de Binnish et des localités voisines
            2/ La rupture de l’encerclement d’Idleb
            3/ Un soulagement des communications vers Alep

            Regardez la carte Binnish, Taftanaz se trouvent entre Idleb et Alep, les grandes villes du secteur.

            Mais bon, il reste que l’avancée rebelle vers Hama est un échec. Et qu’en conséquence l’essentiel du conflit se reporte plus au nord.

          • Marie-Christine dit :

            Oui et j’ajoute que cette prise d’aéroport n’est vraiment pas claire comme « succès », à ce propos les informations en boucle sur RFI donnent chaque fois des informations un peu différentes, et risque de se transformer assez rapidement en piège-souricière pour les djihadistes : une tactique de l’armée syrienne me paraît assez probable…
            Ce qui semble sûr en tout cas c’est qu’il il n’y a plus de matériel d’aviation utilisable par les rebelles sur cette base, que les soldats qui la défendaient ne se sont jamais rendus, mais ont tous disparu (volatilisé) mystérieusement… et que apparemment elle continue d’être bombardée (par les airs je suppose).
            J’ai beau ne pas être une grande stratège militaire, du moins ce n’est pas spécialement mon rayon, je n’arrive pas à être impressionnée ni convaicue de cette « victoire ». je dirais même au contraire, cela risque de se transformer en débâcle très rapidement pour eux…!!

        • Cécilia dit :

          AVICENNE

          L’armée a fait un retrait tactique selon ma source à l’aéroport même. Taftanaz est un aéroport pour hélicoptères ce qui change la donnée par rapport à un aéroport pour Mig ou d’autre modèles qui exigent une piste particulière.

          En plus, l’armée ne va pas exposer ses pilotes à la mort, ils ont quitté Taftanaz avec leurs avions et aucun en marche n’y se trouve à l’aéroport et c’est le plus important à savoir protéger les pilotes et les matériels. En plus, l’aviation bombarde et cet aéroport serait leur cimetière.

          D’autre part, comme vous savez, il y a plusieurs aéroports dans la région d’Alep déjà les médias citent au moins quatre mais en réalité il y a plus.

          • AVICENNE dit :

            Louis, Cécilia,

            Vous ne me comprenez pas. Je ne parle pas de la prise en elle-même et encore moins de la chute de la région d’idleb.

            Je parle de l’aspect psychologique des choses. Pour le commun des mortels, un aéroport militaire a été prit par des…….JE NE SAIS MËME PLUS COMMENT LES NOMMER !.

            Du côté de l’armée (qui est forçémment du côté des méchants tortionnaires au yeux du quidam !), il n’y a pas de faits marquants et psychologiquement forts.

            Résultat : nous allons encore entendre et lire des inépties de tous les côtés et cela me rend malade à l’avance.

          • Cécilia dit :

            Cécilia dit :
            11 janvier 2013 à 18 h 47 min

            Vous dites « Victoire psychologique » ?
            Cela n’a aucune influence que sur les faibles en esprit !
            Personnellement, je ne suis nullement impressionnée et j’ai la nette convection que beaucoup d’infosyriennes et infosyriens partagent mon point de vu.
            La vie m’a appris à regarder plus loin que mon nez !

            « Que de bons souverains, non de mauvais, règnent sur nous !
            Quand, ô Sage, les guerriers apprendront-ils le message ?
            Zoroastre

    • nounour l'Algérien dit :

      Il ne s’agit nullement d’un aéroport militaire à proprement parler puisqu’il ne sert qu’à l ‘atterrissage-décollage d’hélicoptères et ne mesure que 3 KMS carré soit 05 à 10 fois moins qu’un aéroport répondant aux normes.
      Dailleurs l’ensemble des hélicoptères et des hommes ont été retirés dans un repli tactique et les rebelles sont en ce moment sous un déluge de feu et n’ont nullement l’initiative.

      • vietcong dit :

        nounour je confirme les snackbars ont déclenchés la furie de l’aviation syrienne.La base est en train d’etre pulvérisée façon puzzle..

      • Ulpien dit :

        Il est vraiment étonnbant comment quelques lecteurs d’Infosyrie se font impressionner des vidéos des ordures. Concernant Taftanaz: Aucun vidöo de l’intérieur de la base. Quelques chars et un hélicoptère pourri… Concernant les « pilotes abattus »: ou est la preuve qu’il s’agit vraiment des pilotes?

        • Marie-Christine dit :

          Je ne crois pas qu’il y ait eu aucun pilote abattu. Par contre cela risque bien d’être pour eux un cimetière.

          • André dit :

            J’ai regardé les vidéos, la base a bien été prise, il ne restait que des hélicoptères Mi-Mil 17 qui étaient hors d’usage. L’ennuyeux, c’est que dans dans le cas de figure où les terroristes s’y maintiendraient cela va gêner les communications est-ouest de l’armée et contribuer à l’encerclement d’Idlib.

          • fatima dit :

            Trois officiers et 5 militaires sont morts à cause de ce conflit avec les criminels.On va avoir des nouvelles précises sur cet aéroport très prochainement

    • TenZen Yakushiji dit :

      Bizare depui mardi la syrie et sous la neige ! Video a prendre avec des pincettes !

  11. njama dit :

    Les messages russes à l’Occident

    jeudi 10 janvier 2013
    IRIB- Ces derniers jours, le déploiement militaire naval russe, dans la région, a atteint des niveaux, jamais vus, depuis 40 ans.

    Les informations affirmant que cette flottille est chargée d’évacuer les ressortissants russes de Syrie sont inexactes, car les plans d’évacuation sont prêts, depuis longtemps.

    Les objectifs du déploiement militaire russe sont les suivants:

    1-Adresser un message aux Etats-Unis et aux pays occidentaux que Moscou ne restera pas neutre, en cas d’intervention militaire extérieure contre la Syrie, qu’elle soit terrestre -à travers le déploiement d’unités de combat, dans certaines régions syriennes-, ou aérienne -à travers des raids de l’aviation-, ou encore si un blocus aérien était imposé au-dessus de certaines zones du pays.

    2-Faire face au déploiement militaire occidental croissant, dans la région, qui comprend des armes sophistiquées, dans des pays alliés de Washington, comme les « Patriot », en Turquie.

    3-Montrer la détermination de la Russie à conserver la base navale de Tartous, qui est la dernière base russe, à l’extérieur de l’ex-Union soviétique et au Moyen-mOrient. Tartous est un point de ravitaillement, pour les bâtiments russes de la mer Noire.

    4-Préparer de grandes manœuvres militaires, qui pourraient regrouper la Russie, la Chine, l’Iran, voire, la Syrie. S’il a lieu, cet exercice vise à montrer que ces quatre pays sont, dans une même tranchée, en cas d’attaque extérieure contre la Syrie.

    5-L’objectif le plus important est de transporter des armes et des munitions à l’armée syrienne, sans devoir passer par un aéroport étranger ou survoler l’espace aérien d’un pays tiers, allié ou non. De la sorte, les armes adéquates sont fournies à l’armée syrienne, directement.
    Face à ces activités militaires russes croissantes, il est utile de rappeler que les Américains disposent, au Moyen-Orient, quelque 50.000 Marines.

    Toutefois, les navires russes ne vont pas engager le combat, dans notre région car aucune intervention militaire extérieure n’est envisagée, en Syrie, dans un avenir proche. Les combats, en Syrie, resteront confinés entre l’armée régulière et l’ASL.

    Naji S. Boustani, journaliste libanais indépendant
    Elnashra.com (Site indépendant libanais)- Médiarama

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/235949-les-messages-russes-%C3%A0-l%E2%80%99occident

  12. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/international/archives/2013/01/20130111-085036.html

    « Un grand aéroport aux mains des rebelles

    11/01/2013 08h50
    Peu après la capture de la base, l’aviation du régime bombardait les pistes et les bâtiments pour les rendre inutilisables.

    DAMAS – Les rebelles syriens ont remporté vendredi une importante victoire en s’emparant du plus grand aéroport militaire du nord du pays au moment où Russes, Américains et le médiateur international Lakhdar Brahimi se réunissaient à Genève pour chercher une solution au conflit.

    «Les combats dans l’aéroport militaire de Taftanaz ont cessé vers 11 h (4 h à Montréal) et cette base est totalement aux mains des insurgés. Il y a beaucoup de morts parmi les forces du régime. Une grande partie des soldats et des officiers ont fui à l’aube», a déclaré à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

    «Il s’agit de la prise de la plus importante base aérienne depuis de début de la révolte il y a 22 mois. Elle a été conquise par le Front al-Nosra, Ahrar al-Cham et Taliaa al-Islamiya», trois groupes radicaux islamistes, a-t-il précisé. Dans le passé, les rebelles avaient conquis deux aéroports de moindre importance, près de Bou Kamal (est) et dans la région de Damas.

    Selon M. Abdel Rahmane, «le régime a toutefois réussi à déplacer vers la ville d’Idlib (à 20 km au sud-ouest de Taftanaz) un grand nombre de véhicules militaires, mais une partie est tombée aux mains des rebelles».

    Tenue par les forces du régime, la ville d’Idlib compte deux aéroports militaires dans sa périphérie, Taftanaz et Abou al-Zouhour, toujours aux mains de l’armée.

    Taftanaz peut accueillir en temps normal 60 hélicoptères, mais le régime les a tous retirés à l’exception d’une vingtaine inutilisables, selon l’OSDH, une ONG qui s’appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

    Peu après la capture de la base, l’aviation du régime bombardait les pistes et les bâtiments pour les rendre inutilisables, selon l’OSDH.

    Dans un communiqué, Ahrar al-Cham affirme que «la prise de l’aéroport ouvre la porte à la libération de toute la province d’Idlib, car il s’agit du plus grand aéroport d’hélicoptères du nord de la Syrie et le deuxième en importance pour les hélicoptères de toute la Syrie».

    Cette organisation a posté trois vidéos dans lesquelles on voit notamment des rebelles scandant «Allah Akbar» devant trois chars et des caisses de munitions.

    Une source militaire loyaliste avait affirmé à l’AFP dans la matinée que les rebelles contrôlaient la majorité de l’aéroport. »

    On ne fait même plus la différence entre « rebelles » et Frontistes d’Al-Nusra !!! Mais bon sans ces derniers, l’ASL serait portion congrue !

    Quelle révolution !!! Minable.

  13. Nasser dit :

    A Paris et Ankara, terrorisme et antiterrorisme ne font qu’un
    Bahar Kimyongür

    Mercredi dernier, trois militantes kurdes ont été exécutées de plusieurs balles dans la tête dans les locaux du centre d’information du Kurdistan situé en plein cœur de Paris.

    Parmi les victimes se trouve Sakine Cansiz, 55 ans, l’une des fondatrices du PKK, rescapée du camp de torture de Diyarbakir durant la dictature du général Evren.

    Les deux autres militantes d’une vingtaine d’années plus jeunes ont grandi en Europe.

    L’assassinat odieux de ces trois femmes a suscité l’émoi et l’indignation tant au sein de la communauté kurde de la diaspora que dans les milieux associatifs français et européens qui appellent à protester contre le terrorisme de l’État turc et la « complicité de François Hollande ».

    Si, pour l’heure, nous ignorons encore l’identité du ou des auteurs de ce massacre politique, nous ne devons pas oublier la responsabilité de l’État français dans l’insécurité qui frappe les associations kurdes régulièrement victimes d’opérations policières.

    Chaque année, des dizaines de sympathisants du PKK sont en effet arrêtés à leur domicile, dans les locaux de leurs associations ou sur leur lieu de travail par les unités de la Sous-direction antiterroriste (SDAT), puis déférés devant des tribunaux sur base d’accusations politiques.

    D’autres mouvements dissidents anatoliens subissent le même sort.

    Il y a quelques jours à peine, la Xe chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné quinze militants marxistes turcs à un total de plusieurs dizaines d’années de prison au motif qu’ils auraient monté une entreprise terroriste.

    Pourtant, ces quinze activistes de gauche n’ont jamais eu l’intention de commettre le moindre attentat, ni en France, ni en Turquie, ni ailleurs dans le monde.

    Leurs activités consistaient à coller des affiches, collecter des signatures, organiser des concerts, des festivals de musique et des pique-niques, défiler le 1er mai ou encore tenir des stands kebab à la Fête de l’Huma dans le but légitime de faire connaître le combat de leurs camarades incarcérés en Turquie.

    Dans le compte-rendu publié par le Collectif Angles Morts à propos des audiences de ce procès ( http://www.article11.info/?Antiterrorisme-ordinaire-le-proces ), on découvre l’état d’esprit pour le moins interpellant et le degré de mauvaise foi des maîtres de l’antiterrorisme français pour qui la non-possession d’un téléphone portable, la gestion chaotique d’une association culturelle ou les salutations affectueuses entre co-inculpés sont les signes d’un insondable complot terroriste.

    Pour savoir quelle mouche a bien pu piquer la justice française, un simple coup d’œil sur « l’Accord de coopération dans le domaine de la sécurité intérieure entre le Gouvernement de la République française et la République de Turquie » suffit.

    Cet accord de lutte antiterroriste a été signé le 7 octobre 2011 à Ankara par Claude Guéant, ministre de l’intérieur sous le règne de Sarkozy et par son homologue turc Idris Naim Sahin.

    Grâce au clan Sarkozy et à ses héritiers socialistes, le régime d’Ankara peut ainsi agiter son glaive jusque dans les rues de Paris sans coup férir.

    En contrepartie, grâce au clan Erdogan, l’État français offre à ses citoyens un rien contestataires une conception très panoramique de la « sécurité intérieure » avec à la clé un séjour gratuit en centre de désintoxication idéologique.

    Auparavant, l’État turc n’avait pas besoin d’accords de ce genre de traités pour persécuter les communistes turcs, les nationalistes kurdes ou arméniens dans la patrie des droits de l’homme.

    Rien que durant les années 80, on ne compte plus les crimes commis sur le sol français par les ripoux turcs s’appuyant sur les réseaux mafieux d’extrême droite comme les Loups Gris : attentat le 5 décembre 1983 contre l’organisation de jeunesse arménienne, tentative d’assassinat des activistes arméniens Ara Toranian et Henri Papazian, plasticage du monument arménien d’Alfortville le 4 mai 1984 etc.

    Derrière ces crimes, le même nom resurgit, celui d’Abdullah Catli, trafiquant d’héroïne, tueur à gages et militant fasciste recherché par Interpol mais bénéficiant des protections policières turques.

    Catli est mort dans le fameux accident de Susurluk le 3 novembre 1996.

    A bord de la Mercedes sinistrée, on a retrouvé le corps sans vie de sa maîtresse et celui d’un chef de la police antiterroriste turque.

    Le quatrième acteur surprise de ce tragique road movie plus vrai que nature fut Sedat Bucak, député du parti de droite à l’époque au pouvoir et seul survivant du crash.

    Au moment de son décès, Abdullah Catli portait un faux passeport fourni par Mehmet Agar en personne, le ministre de l’intérieur de l’époque.

    Aujourd’hui, le premier ministre turc Erdogan a beau se faire passer pour un Di Pietro turc en guerre contre l’État profond, les scandales concernant sa collaboration avec des membres de la bande à Catli ou des tortionnaires de l’ancien régime sont légion.

    Comme tout caïd qui se respecte, du temps où il était détenu à la prison de Pinarhisar en raison de ces discours islamistes enflammés, Erdogan était flanqué de gardes du corps.

    Parmi eux, il y avait un certain Hasan Yesildag. Ce sombre personnage est cité dans l’affaire de l’attentat contre le monument aux Arméniens à Marseille et fait partie de la bande à Catli (Source : Necdet Pekmezci, Derin Abiler-Derin Sirlar, Ed. Kripto, 2012).

    Le 17 juin 2004, un ex-détenu politique dénommé Erdal Gökoglu avait démasqué lors d’un colloque à Rotterdam un autre bodyguard du premier ministre, Maksut Karal, coupable de tortures à la chaîne. (Voir http://archive.indymedia.be/news/2004/06/86320.html ).
    Pour taire les critiques, Erdogan avait prié son gorille de se tenir en retrait.

    Le procès Ergenekon ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Ergenekon ) constitue l’illustration la plus aboutie de cette stratégie gouvernementale consistant à feindre de vouloir tordre le cou aux vieux démons qui hantent les institutions de l’État tout en les utilisant à son propre profit pour écarter ses adversaires.

    Avant l’arrivée au pouvoir de l’AKP, les vieux démons de l’État profond avaient fait de l’exécution extrajudiciaire leur sport favori.
    Aujourd’hui, cette pratique terroriste a non seulement survécu à l’avènement de l’AKP mais elle a même retrouvé une nouvelle jeunesse comme en témoigne l’assassinat de l’écolier kurde de 12 ans Ugur Kaymaz, de l’étudiant socialiste Önder Babat ou encore du journaliste arméno-turc Hrant Dink.

    Selon les organisations turques des droits de l’homme, une quarantaine de citoyens ont été victimes d’exécutions extrajudiciaires suite aux tirs des forces de sécurité durant l’année 2012.

    Sont-ce les mêmes qui auraient tué Sakine, Fidan et Leyla dans le centre d’information du Kurdistan à Paris ?

    L’opposition turco-kurde qui lutte contre le régime policier d’Erdogan en a l’intime conviction.

    Vendredi 11 janvier 2013

  14. AVICENNE dit :

    Merde tout de même !.

    Est-ce vrai pour tafftanaz ?.

  15. EAUX TROUBLES dit :

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E9CB88G20130111?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0

    ET puis quand j’apprends en plus ça :

    Quelle « revolution » minable !

    « Mais les combattants du Front Al Nousra sont également présents dans ce secteur, aux côtés de ceux du mouvement Mouhadjirine al Cham.

    Les tensions ne sont pas nouvelles entre les groupes comme le Front Al Nousra, composés en majorité de civils et soutenus par des djihadistes étrangers, et les mouvements d’opposition comme les brigades Al Farouk généralement formés d’anciens membres des forces gouvernementales syriennes qui ont fait défection.

    La création en décembre à Antalya, en Turquie, d’une nouvelle structure de commandement militaire par les rebelles ne semble guère avoir calmé ces tensions, notamment dans les provinces septentrionales d’Alep et d’Idlib, largement contrôlées par l’insurrection.

    « UN SEUL ENNEMI, ASSAD »

    Le Front Al Nousra, les brigades Al Farouk et le groupe islamiste Ahrar al Cham, les trois principales organisations rebelles dans le nord de la Syrie, n’ont pas reconnu cette nouvelle structure.

    Le département d’Etat américain accuse Al Nousra de se servir de l’insurrection contre Bachar al Assad uniquement pour imposer ses vues radicales dans la région au seul bénéfice d’Al Qaïda.

    Les brigades Al Farouk, elles, sont soutenues par les Frères musulmans, organisation qui est sortie renforcée du « printemps arabe ».

    Un responsable de ces brigades a reconnu que l’assassinat d’Absi avait tendu les relations avec le Front Al Nousra mais il s’est gardé de mettre en cause ce groupe dans la mort de Thaer al Wakkas »

  16. Baki dit :

    Best off des intox médiatiques sur la Syrie.
    En anglais par Nuts Flipped.
    http://www.youtube.com/watch?v=JubD6hRRrl8

    Avion civil qui se fait tirer dessus par les terroristes. Il atterrit en flamme.
    http://www.youtube.com/watch?v=CiWjLkk6Lew

    Les 48 iraniens de retour chez eux.
    Par PresseTV
    http://www.presstv.com/detail/2013/01/11/282944/syria-played-key-role-to-free-iranians/

    Diaporama de syriens dans les camps à la frontière turque. Misère !
    Avec une bande son musicale. Bonne rythmique !

    http://www.youtube.com/watch?v=VWDTtZKkQu0

    • malja dit :

      mon epouse a une amie syrienne mariee a un jordanien qui a essaye par trois fois d’apporter de l’aide aux refugies syriens dans le camp en Jordanie A chaque fois l’entree lui a ete interdite……????
      Finalement elles aident ceux qui sont hors des camps dont on leur signale la presence au moins elles sont sures que l’aide leur arrive et suivant leurs besoins.

    • Machia dit :

      On devrait créer un délit Pénal pour tous ces journalistes qui travestissent sciemment et à dessein la réalité dans le but d’amener l’opinion publique à soutenir ou créer une guerre.

      • hopeless dit :

        Cela existe sauf erreur au niveau de la Cour Pénale Internationale, c’est « complicité de crime contre l’humanité » , délit imprescriptible. Aucun de ces journaleux ne pourra donc se considérer comme absout de ces crimes tant qu’ils seront sur terre, ça console !

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      INCROYABLE D’EN ARRIVER A UNE TELLE MANIPULATION MACHIAVÉLIQUE !!!

      Ils sont vraiment au ras des pâquerettes…c’est une scandaleuse diffamation !
      Dorénavant j’appellerais la Guerre de Syrie
      La GUERRE de L’INTOXICATION !
      M.A.D

      • Observateur rationel dit :

        Le délit de propagation de fausse nouvelle existe déja en droit interne mais nous ici en eaux troubles.

        Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, article 27:

        La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros.

        Les mêmes faits seront punis 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation.

        De même l’apologie du terrorisme est répréhensible (la soeur de Mohamed Merah a été entendu par le parquet pour avoir dit qu’elle était fière de son frère dans une émission de télé).

        Mais le problème en France, c’est que la justice n’est pas indépendante du pouvoir exécutif au niveau de l’action publique.

    • nacera dit :

      Ils ont voulu – les journalistes du journal autrichien krone – exagérer en poussant le zèle jusqu’à faire des truquage qui donnent une image d’apocalypse.
      Il faut dire que la photo originale donne aussi une lecture assez inquiétante vu les pas de la femme et de son mari. D’autre part, je ne pense pas que c’était l’heure la plus chaude, sinon il n’y aurai pas eu d’ombre, du moins tré peu. Là, on peut situer l’heure de prise de la photo entre 16 et 18 heures, vu la forme des ombres. Le magasin fermé un jeudi 26 juillet vers 18 heure, signifie peut-être que le propriétaire aurai déjà fermé.

  17. donk dit :

    Hilary Clinton est une sorcière mais est-ce que John Kerry sera mieux?

    Tout d’abord le fait d’avoir rencontré Bachar el Assad ne veut rien dire. Kadhafi a bien rencontré Sarkozy, tout comme Sadam Hussein avait rencontré Bush.

    Ce qui me fait plus peur est c’est que Kerry soit un membre de la société secrète des Skulls and Bones. C’est une fraternité de l’université de Yale dont le symbole est une tête de mort.

    Les trois georges bush sont membres de ce culte. Le grand père a fait affaires avec les nazis. Le père a fait la première guerre d’irak. On ne parlera pas du dernier, le pire représentant de satan sur terre, responsable de centaines de milliers de morts en Irak.

    Une page pour en savoir plus (en anglais):

    http://www.plim.org/SkullBones.htm

    Donc je me méfie de John Kerry. Espérons qu’il n’essaiera pas de semer la mort et le chaos comme ses « frères ».

  18. Pavel dit :

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Je pense qu’il y a une grande confusion :
    à savoir : l’ amalgame entre « aéroport militaire » (simple piste d’atterrissage et de décollage, station de carburant) et « base aérienne » . Ce n’est pas la même chose.
    Il semble d’ après le ton des MMS, que cette confusion soit savamment entretenue (message subliminal, en quelque sorte).
    Cordialement.

    • ANONYME 1 dit :

      Je pense que quand une armée évacue une base militaire, elle emporte ou détruit sur place tout ce qui peut avoir un intérêt militaire, et à partir de ce moment, le site ne peut plus être qualifié de base militaire.

  19. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Comme nous pouvons nous y attendre, rien n’est sortie de la réunion de Genève entre l’Algérien, l’Américain et le Russe.

  20. karanga dit :

    La France vient d’intervenir au Mali pour déloger les dihadistes qu’ils soutiennent en Syrie.

    Mon analyse est que c’est pour masquer la défaite en cours des rebelles en Syrie. Je me demandais d’ailleurs comment la France allait s’en sortir niveau communication avec cette défaite. Bien voilà, c’est en envahissant le Mali, comme ça vous pouvez être sûrs que les journalopes ne vont plus parler que de ça.

    Bachar a gagné en Syrie, nous avons gagné en Syrie. C’est le sauve-qui-peut chez nos adversaires, chacun s’éclipse comme il peut.

    • karanga dit :

      Hollande expose inutilement la vie des otages français au Mali pour couvrir sa défaite syrienne, c’est inadmissible.

      • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

        Bonjour Karanga,
        Comme ils dirions dans le langage politicard français concernant les otages, « Ce sont des dégâts collatéraux ».
        Ce qui est plus intéressent c’est que d’un côté ils soutiennent les financiers d’Al-Qaida, ils demandent la mort pour le Président Syrien.
        Et…d’un au côté, ils vont essayer de se faire exorciser au MALI, il y a de quoi rêver?
        M.A.D

  21. ch.genève dit :

    Comment ça se fait que la France déclare la guerre aux terroristes Islamistes au Mali ( déclaration de ce soir par le Président, sauf erreur et sous réserve )
    mais soutien à leurs clones en Syrie? Y a t il une cohérence ou c est une politique de naviguer au bout du nez? J espère que ces clones en Syrie rejoignent leurs frères au Mali le plus vite possible..

    • ch.genève dit :

      Ah tiens, j ajoute:
      —Boutade ou un pied de nez: Pourrait-on demander au Gvt français (ou qu un politique syrien officiel le fasse, pourquoi pas?) de demander à la France de réagir de la même manière contre les djihadistes en Syrie comme elle le fait contre les djihadistes-terroristes-islamistes au Mali, dixit Mr Hollande?
      —Bien que l intervention militaire française au Mali est saluée par presque tous le groupes politiques Fr. (PS, UMP, FN) sauf Poniatowski et Mélanchon qui la trouvent *discutable », il est salutaire de pouvoir libérer les 9 otages français d une part et de ne pas faire porter atteinte aux 6 milles français établis au Mali ( chose malheureusement moins sure, hélas).

      • mécréante dit :

        Ah !
        Le FN ne soutient donc pas la souveraineté du Mali !!!
        à méditer …

        • Louis Denghien dit :

          Il soutient celle de la Syrie, ça ne vous suffit pas ? Et puis c’est quoi la souveraineté du Mali à l’heure d’AQMI ?

          L.D. & Infosdyrie

          • mécréante dit :

            Non ça ne me suffit pas !
            Et bien qu’il lutte à la base de l’AQMI plutôt, ils le peuvent
            j’ai l’impression qu’à force de frequenter des syriens vous en prenez le caractère, mon cher Louis !

        • Marie-Christine dit :

          Oui, Mécréante, contrairement au gouvernement syrien le Mali demandait le soutien militaire international et africain (et notamment celui de la France) pour combattre et chasser les envahisseurs de la « charia ». A voir après, en espérant que l’aide sera effectivement efficace, le respect de la souveraineté du Mali (toujours un risque vis à vis duquel il fautrester très vigilants quand il y a intervention de la « communauté internationale » – jamais désintéressée).
          La situation est tout à fait différente en Syrie : se sont eux les agresseurs et les envahisseurs via les djhadistes criminels de la charia…

        • Cécilia dit :

          mécréante

          Mais à ma connaissance, c’est le Mali qui a demandé de l’aide à la France car contrairement à la Syrie elle n’a pas une armée assez forte pour faire face, donc la question de l’ingérence ne se pose pas.

          Il me semble que l’Algérie a refusé il y a quelque temps la demande de l’aide. Je ne suis pas sûre, il faut que je me renseigne mieux!

          • ch.genève dit :

            @mécréante, Marie Christine et Cécilia,
            Mon commentaire ci dessus posté le vendredi 11.1.13 à 23h41 évoquait la
            « comparaison » ou l équation suivante et qui a commencé à se faire sur les médias français. Ce matin même à la TV ( chaine, j ai oublié…), Mr El Kabbach (il vaut ce qu il vaut!) interrogeait un haut placé du ministère de la défense: pourrait-on faire ou non une même attitude de l action de la France à l égard des terroristes-islamistes au Mali qu à ceux en Syrie, 2 poids deux mesures?…et Mr Elkkabach lui a posé cette question et le temps de sa réponse aux 30 dernières secondes avant la fin de l émission..
            Bien à vous.
            ch.genève

          • mécréante dit :

            Pour moi prendre l’argent du Qatar pour le dépenser au Mali, ça s’appelle se moquer des pauvres humains !
            C’est pas sérieux, il se moquent du monde !!
            Mais bon je suis hors sujet principale

  22. polo33 dit :

    Hollande aussi agit sur plusieurs leviers ils soutient le terrorisme en Syrie et le combat au Mali ,Un schizophrene maléfique et cynique
    la France est bien pourrie par le sommet

  23. observateur francosyrien dit :

    Désolé pour le hors-sujet, mais je me dois de répondre aux insultes, qui n’ont pas été filtrées, d’un certain anonyme. Ces insultes suivaient mon commentaire suivant :

    observateur francosyrien dit :
    10 janvier 2013 à 12 h 58 min
    @BWANE,

    Vous avez, à mon sens, raison de stigmatiser l’utilisation des droits de l’homme par le Système pour annihiler, entre autre, toute posture critique à l’endroit de ses agissements. C’est la même cause qui diabolise, et Bachar, et MLP.
    Pour autant, j’émettrai une réserve pour MLP : que le Système se serve du rejet du rejet de l’Autre pour anéantir tout le potentiel critique du FN est une chose, que cela disqualifie la légitimité de ce rejet en est une autre.

    Qu’on le veuille ou non, notre condition d’humain est marquée par une somme d’inhibitions que l’on appelle la socialisation. Le Système s’en sert pour nous dominer et nous pacifier. Il n’empêche que nous restons un animal social, et que la manifestation d’une agressivité non contenue nous heurte parce qu’elle remet en cause notre représentation construite d’êtres sociaux. C’est du reste ce qui motive, il me semble, pleinement notre stupeur face à la barbarie des Contras en Syrie. C’est aussi ce qui motive notre gêne à l’endroit d’un discours qui justifie la haine de l’Autre.
    Que chaque peuple soit souverain en son antre est une chose, mais qu’il se défie totalement de son voisin comme d’une menace existentielle en est une autre. Il est d’ailleurs à remarquer que cette représentation du chacun chez soi avec des relations externes, est une construction relativement récente, issue du libéralisme américain avec leurs quartiers entièrement étanches les uns aux autres, et totalement homogènes à l’intérieur. C’est du reste ce que l’on veut imposer à la Syrie.
    Qu’il soit clair que je ne cautionne pas un relativisme à tout va, et que je comprends les inquiétudes nées de la rapide évolution de la société française. La question est, maintenant que fait-on ? On renvoie par charter tous les noirs et les arabes qui nous semblent insuffisamment socialisés ? Cette attitude est-elle éthiquement semblable à celle qui nous pousse à défendre la terre et l’âme de la Syrie ?

    Et voici le texte proprement incendiaire reçu par la suite :
    anonyme dit :
    11 janvier 2013 à 5 h 22 min
    @ francosyrien
    Comme je n’aime pas m’embarrasser à prendre des gants , je vous le dis sans ambages : vous êtes un HYPOCRITE .
    Il y a en cours un processus de liquidation du peuple français par substitution de population et vous osez présenter ceux qui résistent comme des personnes qui ont » un discours qui justifie la haine de l’autre « !
    Mais quel culot monstrueux ! pouvez-vous me citer un autre pays que la France qui accepte d’être liquidé comme l’est la France , un pays vers lequel affluent des hordes dont le seul but est de vivre aux crochets d’une population autochtone déjà exsangue , hordes , qui malgré le traitement largement préférentiel dont elles bénéficient au détriment des habitants historiques ( logement, allocations gigantesques , impunité judiciaire très souvent , soins médicaux gratuits ) sont exigeantes , revendicatives , hostiles, vivent de trafics , entendent imposer leurs us et coutume, brûlent des dizaines de milliers de voitures, de bâtiments publics, puis agressent les pompiers venus éteindre les incendies .
    AUCUN PAYS N’ACCEPTERAIT LE MILLIEME DE CE QUE LES FRANCAIS ACCEPTENT (et certainement pas la Syrie ) ou plutôt ce que leurs dirigeants leur imposent d’accepter .
    Et bien non , ce n’est pas assez pour certains , pas assez que la ville où reposent nos rois soit devenue une ville du tiers-monde africain, comme d’autres nombreuses villes hélas, pas assez que la France croule sous a dette pour financer sa propre disparition, qualifiée par francosyrien de « rapide évolution » .
    Et puis c’est la faute du « libéralisme américain » : sous beaucoup de mots à portée magique , on dissimule sa haine de l’Occident, et on se fait donc les complices des mondialistes Kouchner, BHL, Fabius et cie
    Révoltant comme beaucoup de soi-disant résistants aux mondialistes sur ce site sont bien d’accord avec eux quand il s’agit de liquider la civilisation occidentale, au profit de qui au fait …

    Je n’apprécie pas spécialement d’être insulté par un idiot raciste, mais cela me donnera peut-être l’occasion de préciser certaines choses.

    Que cet anonyme comprenne bien, au-delà de sa tentative d’intimidation, qu’il ne fait qu’exprimer ce pourquoi j’ai et je resterai toujours contre le FN, au-delà des prises de position pour la Syrie : une haine primaire, bestiale, la même qui anime les wahhabites qui assassinent les Syriens, et commettent destructions sur destructions, la haine de la différence.
    Que MLP soutienne la Syrie réelle et le fasse savoir ( un peu tard quand même…), j’en suis le premier content. Que cela doive me pousser à boire le vin jusqu’à la lie, sûrement pas !

    Pourtant, je n’ai fait qu’exprimer un problème. On peut gloser tant qu’on veut sur les effets de l’immigration non européenne en France, le fait est qu’il y a maintenant de très importantes communautés étrangères en France. Concrètement, qu’est-ce qu’on fait ? On installe un mur électrique, comme en Palestine, qui nous barricade contre les envahisseurs, on affrête des charters pour refouler chez eux tous les noirs et les arabes qui n’ont pas Bac + 5 (i.e ne méritent pas d’être français) ?
    Il y a une énorme différence entre la Syrie et la France que l’on doit garder à l’esprit : la Syrie défend son territoire contre des barbares venus épurer ethniquement son sol, quitte à tout détruire. Rien de tel en France, il n’y a que des populations pauvres venues consommer ( et qui stimulent l’économie française ), chassées par des pays en proie à une misère, à une guerre civile, ou à une expropriation de leurs richesses soigneusement entretenues par les multinationales françaises et consorts.

    Que l’on ne confonde pas la défense de la souveraineté du peuple syrien, qui n’a rien d’éthiquement condamnable, avec la xénophobie frontiste qui veut l’argent du beurre sans le beurre.

  24. vilistia dit :

    Pierre Dortiguier : Les propos de Lakhdar Brahimi sur le discours du Président Assad

    VIDEO FR :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=NO3RnTTH-oY

  25. claudia dit :

    Réunion tri-partite concernant la Syrie: aucune entente
    http://news.yahoo.com/u-russia-talks-syria-end-without-breakthrough-153038472.html

    A la sortie de la réunion, Brahimi s’est entretenu, accompagné des envoyés russe et américain, avec les journalistes. Ce que Brahimi a dit (selon yahoo):

    « nous avons convenu, encore une fois, qu’il n’y avait pas de solution militaire pour régler le conflit. Nous avons mis en évidence la nécessité de trouver une solution politique basée sur l’entente de Genève du 30 juin 2012″.

    Ou ce Brahimi est un idiot ou il est un menteur car il sait très bien que le rapport du 30 juin n’a jamais fait mention du départ d’Al-Assad. Et pourtant cet homme insiste sur ce fait. Il n’arrête pas de taper sur le même clou.

    Pas besoin d’être un savant pour comprendre que si la réunion s’est terminée pas un échec, c’est que Brahimi et Burns demandaient le départ d’Al-Assad et que le russe a dit NIET.

    Ce qui est malheureux dans cette histoire c’est que la violence va se poursuivre, probablement s’accélérer et les civils en feront les frais.

    • RoyL dit :

      > la réunion s’est terminée pas un échec

      Les nazis aussi pensaient que leur Operation Barbarossa allait se
      développer selon la méthode du Blitzkrieg — quand au contraire
      elle a leur cassé l’échine. (La situation est dure pour les
      syriens, mais elle est encore moins soutenable pour leurs ennemis
      – la dératisation procédant bien et se revigorant.)

    • RoyL dit :

      Autre interprétation:

      http://www.uel.education.fr/consultation/reference/mathematiques/analyse1/apprendre/lessuites/9.htm

      Une suite convergente est bornée, la réciproque est fausse mais
      le théorème de Bolzano-Weirstrass exprime qu’une suite bornée
      admet une suite extraite convergente.

      Théorème [Bolzano-Weierstrass]
      De toute suite réelle bornée on peut extraire une sous-suite
      convergente.

      ***

      On pourrait l’appeler aussi théorème de Genève (Lavrov) – Damas (Assad) ;)

    • RoyL dit :

      > Ou ce Brahimi est un idiot ou il est un menteur

      http://english.pravda.ru/russia/politics/19-08-2012/121913-brahimi_mission-0/

      Russia: Brahimi cannot fulfill his mission without a ceasefire
      19.08.2012

      [T]he Foreign Minister of Russia, Sergei Lavrov, stated on
      Saturday that the new special representative of the United
      Nations (UN) and the Arab League for Syria, Lakhdar Brahimi, will
      not accomplish his mission WITHOUT ESTABLISHING A CEASEFIRE in
      the Arab country.

      « [P]OLITICAL DIALOGUE WILL NOT WORK, or at least its efforts
      will not give a definitive result IF THE VIOLENCE DOES NOT STOP.
      And this **DOES NOT DEPEND ON BRAHIMI**, just as it was not
      depending on observers who only continued as the declared truce
      was agreed upon last April, » Lavrov said in a television
      interview broadcast from Moscow. [...]

  26. fredo dit :

    bonsoir »bonne nouvelle »merci mr louis,mais avec ces démons la prudence reste toujours de mises,votre article me réjouit,espérons maintenant que l’armée se débarrasse très vite de ces délinquant,assassins a la solde de la bête,qui seront encore en territoire syrien,jespere que les stratèges services secret syrien,ont déjà prépare leurs retours aux sources,via les pays en question!!les alliées toujours la!bachar-el-assad plus grand que Alexandre!les chacals se disperse,le Qatar avec son banco n’auras bientôt plus d’argent, »brahimi a croqué un chèque avec beaucoup de zéro « comme lui »peut être que l’Égypte ouvre les yeux,et que la Jordanie se réveille,les héros montre le chemin a suivre=résistance,prendront ils cette route,intchallah,sinon qu’ils crèvent avec le monstre,car le bien et bien mieux que le mauvais et la vérité surpasse le mensonge,la traitrise na jamais abouti,la résistance et fraternel,inestimable,la félonie condamnable hideuse,comme leurs maitres satan!!pouah,vivement que la Syrie,ce peuple de résistant,qui a semé la graine fait des émules partout dans le monde,et la ont dira c’est cela le chemin a prendre contre l’empire du mal!!! vive la Syrie,l’Iran la Russie,le hezbollah la chine et leurs amis!dieu avec vous tous

    • Louis Denghien dit :

      Merci Fredo, mais de rien au fond : je me sens « porté » par les mensonges et échecs de l’Ennemi.

      L.D. & Infosyrie

      • saladin dit :

        Monsieur Louis Denghien,je m’associe à Fredo pour vous remercier pour tout ce que vous faites pour cette cause si juste.J’espère que nous feterons très bientot la victoire …

  27. RoyL dit :

    http://www.globalresearch.ca/austria-denmark-ireland-and-slovenia-propose-taking-syria-to-the-icc/ 5318626?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=austria-denmark-ireland-and-slovenia-propose- taking-syria-to-the-icc

    Austria, Denmark, Ireland and Slovenia propose Taking Syria to
    the ICC
    By Prof Michel Chossudovsky
    January 11, 2013

    A new media disinformation campaign with regard to Syria, coupled
    by a political initiative by the self-proclaimed “international
    community” is in the making.

    The foreign ministers of four small seemingly “neutral” EU
    countries are now proposing to take president Bashar Al Assad to
    the the International Criminal Court (ICC) in The Hague, for
    alleged crimes committed against his own people.

    The text of this proposal is entitled Time to refer Syria crisis
    to ICC. The authors are Michael Spindelegger, Karl Erjavec, Eamon
    Gilmore and Villy Søvndal, respectively the foreign ministers of
    Austria, Slovenia, Ireland and Denmark.

    The text, published as an “Oped” by CNN, is apparently being put
    forth by these four distinguished statesmen acting in a “personal
    capacity”. One would expect, however, given the position that
    they hold within their respective governments, that this
    proposal has the support of Austria, Slovenia, Ireland and
    Denmark.

    The proposal in itself is highly convoluted. Realities are turned
    upside down. [...]

    THE TEXT IS LARGELY BASED ON THE REPORT OF THE U.N. COMMISSION
    OF INQUIRY ON SYRIA, UNDER THE AUSPICES OF THE UN HUMAN RIGHTS
    COUNCIL.

    This four Foreign Ministers initiative “smells rat”: is it the
    prelude of a new round of demonization of the Syrian head of
    State, using the legitimacy of the ICC as a convenient coverup
    of war crimes committed by US-NATO sponsored terrorists. [...]
    [+emphase]

    Etc.

    ***

    Et bien sûr qu’on peut soupçonner quelque chose de louche
    (*smells rat*) — en effet, c’est du *looks like a duck and
    walks/quack/flies like a duck* directement — mais ils ne peuvent
    virtuellement rien faire (pour plusieurs raisons) de toute façon.

    Parce que

    http://www2.icc-cpi.int/Menus/ICC/About+the+Court/ICC+at+a+glance/Jurisdiction+and+Admissibility.htm
    Jurisdiction and Admissibility

    Et

    http://www.guardian.co.uk/world/2011/dec/13/syria-un-international-criminal-court
    Syria need not fear the international criminal court – for now

    President Assad is safe from charges of crimes against humanity
    while he has the support of Russia and China

    [... P]resident Bashar al-Assad can be fairly confident that it
    will not happen – for the simple reason that the international
    criminal court (ICC) can only act at the request of the UN
    security council. With Russia and China still backing him and
    prepared to wield their vetoes, he is safe – for now. [...]

    ***

    Titre qui est d’ailleurs imprécis, ne s’agissant pas du « for
    now, » mais du: « NOW, MORE THAN EVER BEFORE (AND INCREASINGLY SO). »

  28. BWANE dit :

    Ces salapistes sont de vrais obsédés sexuels et la fornication universelle semble régner dans leur paradis, comme il parait qu’ils ont transformé la région d’Idleb en une moderne Sodome . Sur la vidéo ci-dessous, un de ces aliénés demande à un des des mercenaires en train d’agoniser s’il voit les houris.
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=U7SyvkxFT1c
    « Comme vous êtes loin, paradis parfumé,
    Où sous un clair azur tout n’est qu’amour et joie,
    Où tout ce que l’on aime est digne d’être aimé,
    Où dans la volupté pure le coeur se noie!
    Comme vous êtes loin, paradis parfumé! « 

  29. RoyL dit :

    http://www.sana-syria.com/fra/55/2013/01/11/461374.htm
    Le porte-parole de la coalition anti-guerre: L’opposition armée
    et des parties étrangères entravent l’application de la
    Déclaration de Genève

    11 Jan 2013

    Damas/ Le coordinateur national de la coalition anti-guerre
    /ANSWER/ Brian Becker, a affirmé que l’opposition armée en Syrie
    et les parties qui la soutiennent entravent la mise en
    application de la déclaration de Genève en raison de leur refus
    du dialogue et de leur persistance dans leur politique de guerre
    avec l’appui du Qatar, de la Turquie, de l’Arabie Saoudite, des
    Etats-Unis et de l’OTAN.

    Dans une interview à la télévision /Russia Today/, Becker a
    déclaré que LA SEULE PARTIE QUI VEUT RÉELLEMENT NÉGOCIER ET
    CHERCHER UNE SOLUTION EST LE GOUVERNEMENT SYRIEN, soulignant que
    LES DÉVELOPPEMENTS SUR LE TERRAIN, MALGRÉ LE SOUTIEN AMÉRICAIN ET
    TURC, MONTRENT QUE L’OPPOSITION ARMÉE EST INCAPABLE DE VAINCRE LE
    GOUVERNEMENT ÉTANT DONNÉ QUE L’ARMÉE SYRIENNE EST PLUS FORTE ET
    LE GOUVERNEMENT JOUIT D’UN LARGE SOUTIEN POPULAIRE, en plus des
    positions de la Russie et de la Chine qui empêchent la répétition
    du scénario libyen.

    Il a souligné que LA NÉGOCIATION SUR UNE SOLUTION PACIFIQUE DE LA
    CRISE EST REJETÉE PAR L’OCCIDENT. [+emphase]

    • mécréante dit :

      Brian Becker is
      a Co-Director of Ramsey Clark’s International Action Center (IAC)
      and a steering committee member of International A.N.S.W.E.R.
      Both are front groups for the Marxist-Leninist Workers World Party (WWP).