• Actualité
  •  

Alain Juppé a le blues, au moment de se rendre à New York, ce mardi 31 janvier, pour  l'énième séance "décisive" du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la Syrie. Il se dit en effet "réservé" (litote diplomatique) sur les chances d'adoption par cette assemblée du plan de paix arabe américano-compatible : "Nous sommes bloqués par un certain nombre de pays et principalement la Russie qui fait opposition à toute résolution" a-t-il confié à ses hôtes d'Europe 1. Et pour notre [...]



La mélancolie syrienne d’Alain Juppé

Par Louis Denghien,



Un haut front soucieux : Bachar al-Assad ne va quand même pas survivre politiquement à Nicolas Sarkozy ?!

Un haut front soucieux : Bachar al-Assad ne va quand même pas survivre politiquement à Nicolas Sarkozy ?!

Alain Juppé a le blues, au moment de se rendre à New York, ce mardi 31 janvier, pour  l’énième séance « décisive » du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la Syrie. Il se dit en effet « réservé » (litote diplomatique) sur les chances d’adoption par cette assemblée du plan de paix arabe américano-compatible : « Nous sommes bloqués par un certain nombre de pays et principalement la Russie qui fait opposition à toute résolution » a-t-il confié à ses hôtes d’Europe 1. Et pour notre ministre des Affaires étrangères gaullo-atlantiste, c’est d’autant plus regrettable que « ce qui se passe en Syrie est un véritable scandale, la boucherie continue ».

Alain Juppé est-il atteint de confusion mentale ?

Tout à fait M. Juppé, c’est un scandale, a tête multiple : un pays arabe, un des derniers où cohabitaient sans heurts sunnites, chiites-alaouites, chrétiens, kurdes est ravagé depuis des mois par des bandes armées islamistes soutenues par les monarchies rétrogrades du Golfe, la Turquie et la CIA ; un pays moderne, du point de vue notamment du droit des femmes, est diffamé quotidiennement sur le terrain des droits de l’homme par les Séoudiens et les Qataris (!). Et un ministre français qui se revendique du gaullisme se fait le complice objectif des Américains qui rêvent de faire de la Syrie un nouvel Irak.

Une boucherie ? Même les comptes truqués de l’OSDH parlent de 5 400 victimes  « civiles » en 11 mois de crise, quand en Libye le coup d’Etat et la guerre civile gérés principalement par la France a fait en moins de temps un nombre de morts estimé entre 20 et 50 000. En Syrie, c’est vrai, l’armée tue… des tueurs armés jusqu’aux dents, beaucoup plus que des civils aux mains nues ; elle lutte contre des fanatiques religieux et des extrémistes politiques, non contre des bisounours démocrates et désarmés. Elle défend un pays, un peuple et une société ; une société imparfaite, mais qui se réforme dans des conditions difficiles. Et qui soutient aisément la comparaison avec les « modèles » qatari, séoudien, émirati, dont les souverains trônent sur du pétrole et des foules d’esclaves immigrés ou chiites.

Mais notre opposition à ce désastreux responsable de l’américanisation de notre diplomatie ne nous empêche pas de lui reconnaître quelques – brefs – éclairs de lucidité : interrogé sur une éventuelle intervention internationale, Alain Juppé en a écarté résolument l’éventualité, au motif qu’il y a en Syrie « des communautés qui sont antagonistes » et que donc toute intervention extérieure « pourrait amener une guerre civile« . Moyennant quoi Juppé et Sarkozy encouragent ces fauteurs de guerre civile que sont le CNS et l’ASL, insaisissable logique de ces grands politiques !

Mais contentons nous de savourer le spleen d’Alain Juppé : la réunion du Conseil de sécurité devrait démarrer à 21 heures (heure française) avec un exposé du secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, et de son « supérieur », le premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar ben Jassem al-Thani : autant d’accusateurs de la Syrie qu’on ne présente plus.

Mais leur exposé ne devrait pas convaincre les Russes de ne pas opposer leur véto à cette nouvelle manoeuvre qui ne cherche qu’une chose : imposer de nouveaux dirigeants occidentalo (et israélo) compatibles au peuple syrien. Le Monde indique que les Américains s’efforcent de convaincre Moscou qu’il n’est pas question de mener en Syrie une intervention militaire « similaire à celle en Libye« . Mais il s’agit pour Washington d’obtenir un résultat « similaire« , qui consiste à mettre au pouvoir à Damas le CNS, équivalent local du CNT libyen.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Vous pouvez répondre, ou faire un lien depuis votre site.

27 commentaires à “La mélancolie syrienne d’Alain Juppé”

  1. Souriya ya habibati dit :

    http://www.sana.sy/eng/22/2012/01/31/397583.htm

    Chairman of IHRC: What is Alleged about Situation in Syria is False

    BEIRUT, (SANA)_Chairman of the International Commission of Human Rights (IHRC), Mohammad Shahid Amin Khan, said that all what is alleged by mass media about the situation in Syria is false and far away from the truth on the ground.

    Meeting with the Syrian Ambassador in Lebanon Ali Abdul-Karim on Tuesday, Amin Khan affirmed the existence of weapons at the hands of unknown gangs which perpetrate crimes and intimidate the people at a time when media fabricate the truth to defame the image of the Syrian authorities.

    He pointed out to the necessity of clarifying the true image of what is taking place in Syria in high-level international meetings, particularly that Syria is facing a conspiracy with the aim of undermining its national unity and key role in the region.

    Amin Khan added that all what is taking place in Syria is due to its support to the Palestinian rights and issue.

    For his part, Abdul-Karim underscored that the conspiracy hatched against Syria became clear to all, asserting that Syria will remain strong by its army, people and the reforms launched.

    H/Zein /Ghossoun

  2. Rajae dit :

    Quelle honte pour un pays chargé d’histoire comme la France ! Ce pays a perdu sa souveraineté. Les français s’en rendent bien compte mais qui peut parler ? Les médias ont bien verrouillé le Système…

  3. touri dit :

    Excusez ma joie à vous transmettre ce que j´ai reçu d´un ami (Le figaro en a eu la « primeur » hier). Veuillez donc excuser ma bonne humeur en ces temps difficiles pour le peuple syrien et la nation arabe.

    En 2012, y’en a qui disent qu’il ne faut pas que Sarkommence, mais faut pas croire non plus Hollandemains qui chantent. Pas Lepen de se faire mal mais surtout ne Mélanchons pas tout sinon c’est la Bayroute annoncée ! Eva être Joly l’année 2012…

  4. Loubnan dit :

    La position juste de la Russie. Solution politique que je soutiens de toutes mes forces comme la majorité écrasante des Syriens et des non-Syriens:

    http://fr.rian.ru/world/20120131/193207485.html

    L’opposition interne et pacifique est favorable au dialogue et condamne les gangs armés:

    http://fr.rian.ru/world/20120131/193208083.html

    Les opposants syriens qui suivent l’actualité sur http://www.infosyrie.fr doivent se poser la question de savoir pourquoi les occidentaux (notamment le trio infernal US/Grande-Bretagne/France)refusent tout dialogue entre l’opposition et le président Bachar Al-Assad. La demande d’éviction du président syrien est interdite dans le droit international. Il s’agit d’une ingérence dans les affaires internes syriennes et d’une violation de la souveraineté de la Syrie.
    Certains opposants syriens sont du « pain béni » pour les adversaires de la Syrie. Même s’ils ne font pas exprès et veulent des réformes et du changement (ce que je conçois parfaitement et qui est totalement légitime). L’attitude de certains opposants (ceux de l’étranger bien évidemment) est inadmissible. La seule solution est que les deux parties se mettent d’accord sur une feuille de route où chaque sensibilité politique soit représentée. Cependant, vous ne pouvez pas faire des réformes constitutionnelles et politiques dans l’état instable où se trouve la Syrie.
    Ma petite touche religieuse. Il y a un savant Musulman qui à récemment appeler la Russie de persévérer dans sa position d’unification des autorités actuelles et des vrais opposants (pas des dirigeants voulus par l’occident ou de ceux qui prennent le risque d’entrainer la Syrie dans le chaos et ainsi de l’affaiblir). En effet il s’agit du Sheikh Imran Hosein. Cet homme intègre est interdit de séjour en Arabie à cause de ses positions très critiques sur la famille mafieuse des saoud. En tant que Chrétien (Maronite), je dois avouer que écouter cet homme juste, me permets de mieux comprendre le monde Musulman. A la différence d’intégristes hébergés en Arabie et payés en dollar US, cet homme dont je viens de vous parler est très écouté et apprécié en Asie (où vit d’ailleurs la majorité écrasante des Musulmans). Vous pouvez écouter ses conférences sur le web en allant sur youtube ou daiymotion.

  5. Ulpien dit :

    Résumé des informations sur RIA Novosti (version russe) d’aujourd’hui concernant la Syrie:

    RIA Novosti 14:37 31/01/2012

    La position de la Russie concernant la Syrie est interprétée d’une manière incorrecte – selon un député de la Douma

    Moscou, 31 janvier – RIA Novosti. La position de la Russie concernant la Syrie est interprétée d’une manière injuste et incorrecte, a expliqué le premier suppléant du président du comité de la Douma russe des affaires internationales Konstantine Kosatchev au cours d’une conférence de presse chez RIA Novosti le mardi.

    « La position russe concernant est interprétée d’une manière complètement injuste et incorrecte » – a-t-il expliqué.

    Très souvent ils essaient de présenter notre position comme une position de soutien à un dirigeant syrien concret, M. Bachar al-Assad, ou comme une position orientée à la protection des intérêts russes en Syrie, soit économiques, soit militaires. Ni l’un ni l’autre constitue une description de notre motivation », – a souligné Kosatchev.

    Selon lui, la motivation de la Russie est basée sur ce qu’on agit au cadre du droit international.

    En même temps, Kosatchev a remarqué que les pays occidentaux et les Etats-Unis doivent arrêter à faire des remarques bruyants sur un manque de légitimité du gouernement actuel syrien.

    Ni la Russie, ni l’Allemagne, ni les Etats-Unis, ni quelconque autre n’a le droit à déterminer la légitimité d’un ou l’autre gouvernement et de décider son avenir. C’est un droit exclusif souverain du peuple syrien » – a souligné Kosatchev.

    Le dèputé a ajouté que l’initiative récente de la Russie à la mise en oeuvre possible des pourparlers entre le gouvernement syrien et l’opposition à été catégoriquement réfusé par l’opposition syrienne, grâce aux appels des Etats-Unis et des pays européens que le gouvernement actuel syrien se soit pas légitime.

    http://ria.ru/arab_sy/20120131/553123181.html

    RIA Novosti 14:58 31/01/2012

    Lavrov étonné par l’indignation des médias sur le non lieu d’une conversation avec Clinton

    RIA Novosti Sydney (Australie), 31 janvier – RIA Novosti. Le ministre des affaires étrangères de la Russie, Serguey Lavrov a expliqué qu’il ne pouvait parler avec la secrètaire d’état des Etats-Unis Hillary Clinton au téléphone parce qu’il a été occupé par des conversations et il a été étonné par l’indignation de quelques médias sur ce point.

    La représentante du département d’état a annoncé le mardi, que Clinton n’a pas réussi pendant toute la journée de contacter M. Lavrov, pour discuter la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU concernant la Syrie.

    « Quand nous sommes arrivés en avion de la Nouvelle Zélande en Australie, il y avait un appel avec la prière de contacter Hillary Clinton. Mais cela était juste au début des rencontres avec nos partenaires australiens. C’est pour cela que nous avons répondu que pour les heures prochaines je serai occupé », – a dit Lavrov aux journalistes russes.

    « Discuter un problème tellement important comme la situation en Syrie dans la constellation donnée ne peut être effective. Pour cela, il y a les diplomates au sein de l’ONU.

    http://ria.ru/society/20120131/553138614.html

    RIA Novosti 15 :37 31/01/2012

    L’opposition syrienne s’est déclaré prête à un dialogue avec le gouvernement, a annoncé l’ambassadeur syrien en Russie.

    Moscou, 31 janvier – RIA Novosti. L’opposition réelle en Syrie à déclaré son accord a des pourparlers avec le gouvernement, a annoncé le mardi l’ambassadeur de la Syrie en Russie Riyad Haddad dans un interview au radio Ekho Moskvy.

    « Nous sommes prêts à mener un dialogue avec l’opposition, qui existe actuellement l’intérieur de la Syrie et qui a déclaré son accord de mener un tel dialogue avec le gouvernement syrien », – a dit l’ambassadeur.

    Selon lui, le gouvernement syrien ne considère pas les groupes armés actuellement en action dans le pays comme une opposition réelle. « Ce n’est pas une opposition, mais un groupe armé, qui exécute des ordres de l’étranger, – a ajouté Haddad.

    Il a ajouté que ces groupes armés ont renoncé a mener un dialogue avec le gouvernement actuel et « obéissent à l’ordre américain de garder les armes. »

    http://ria.ru/arab_sy/20120131/553166329.html

    Les adversaires des pourparlers à Moscou concernant la Syrie approfondiront la crise – oppostion

    RIA Novosti 16 :00 31/01/2012

    Damas, 31 janvier – RIA Novosti, Pavel Davydov. Le refus à la participation aus pourparlers entre le gouvernement syrien et l’opposition proposés par Moscou signifie le refus de régler la crise, a annoncé dans un interview avec RIA Novosti le chef du « Front populaire pour des changements et une libération » Kadri Jamil.

    (…)

    « Nous participerons à ces pourparlers. C’est la seule sortie de la crise », – a dit un des chefs de l’opposition intérieure syrienne.

    http://ria.ru/arab_sy/20120131/553184528.html

    La Russie ne demandera pas la démission du Président de la Syrie, a annoncé Lavrov

    RIA Novosti 16:15 31/01/2012

    Sydney, 31 javier – RIA Novosti. La Russie n’a pas l’intention de demanter la démission du Président syrien Bachar al-Assad, a annoncé le chef du Ministère des affaires étrangères russe Serguey Lavrov.

    « La politique russe ne constiste pas à ce que de demander quelqu’un à démissionner. Le changement des régimes n’est pas notre profession. » – a-t-il dit.au cours d’interview é la télévision australienne ABC.

    (…)

    Le lendemain, le gouvernement s’est déclaré prêt à participer à des pourparlers avec l’opposition à Moscou. Le chef du CNS Burhan Ghalyoun par contre a expliqué qu’il se rendra à Moscou pour des pourparlers avec le gouvernement syrien seulement sous la condition, que la Russie serait d’accord que le Président al-Assad démissionne.

    http://ria.ru/arab_sy/20120131/553196838.html

    • L17 dit :

      @ Un grand merci Ulpien,
      Pour ces informations provenant de Ria-Novosti qui sont sans équivoque quant au soutien russe à la Syrie.
      « « « Ni la Russie, ni l’Allemagne, ni les Etats-Unis, ni quelconque autre n’a le droit à déterminer la légitimité d’un ou l’autre gouvernement et de décider son avenir. C’est un droit exclusif souverain du peuple syrien » – a souligné Kosatchev. » » »
      C’était, jusqu’en 2001 encore, la position de tout pays qui se respecte : respecter la souveraineté des autres pays étrangers sans s’ingérer dans les affaires intérieures.
      Ce cde de bonne conduite, gage de paix, volé en éclats comme les Twin Towers dont la destruction non élucidée (quoique prétendent les gouvernements US successifs ) a servi de prétexte à l’OTAN pour soi-disant traquer le terrorisme international sur tous les continents : attaque de l’Afghanistan, destruction de l’Irak, destruction de la Libye, infiltration des « révoltes arabes », tentative en 2008 de déstabilisation de l’Ossétie par le biais de la Géorgie, harcèlement de l’Iran et sanctions et maintenant c’est au tour de la Syrie : entraînement de l’ASL par la CIA et les forces spéciales franco britannique à la frontières turque, etc…
      Il est temps que la Russie, la Chine, appuyées par les Pays des BRICS stoppent les prétentions de « Miss » Clinton, de W.Hague et du petit Juppé dont on se demande comment il a pu se retrouver ministre des affaires étrangères de la France (ce n’est pas un diplomate de formation et il a était condamné à plusieurs mois de prison avec sursis pour une affaire d’emplois fictifs et frappé d’inéligibilité. Il a dû s’exiler au Canada pour se faire oublier. Il a fallu un Sarkozy pour le propulse ministre.. N Sarkozy s’entoure de gens pas toujours très « blancs » comme Carignon, Longuet, Woerth, et quelques autres qui j’espère vont prendre leur retraite le 6 mai, si Dieu veut !
      Quant aux traitres syriens achetés par l’Occident, ils en seront pour leurs frais : Ce Burhan Ghalioun a été bien reçu et éconduit à Moscou vers le 15 novembre 2011.
      Il n’a pas envie d’y retourner : il ne fait pas le poids devant Sergueï Lavrov et ses collègues du Ministère russe. Voir : http://www.infosyrie.fr/actualite/ghalioun-et-le-cns-recus-mais-deboutes-a-moscou/
      Et de plus tous ardents défenseurs de la liberté et de la démocratie made in USA , ils ne veulent aucun dialogue avec le pouvoir légitime syrien : ils méritent d’être jetés dehors par l’Armée syrienne, ce que réclame le peuple qui veut bien des réformes qui se mettent en place mais en a assez d’être pillé, enlevé, rançonné, massacré par les bandits de l’ALS et des gangs armés par tous les Euro-US qui s’agitent à l’ONU.

      Cordialement

  6. s.34 dit :

    Selon vous dans quel est le seul pays où il ne peut pas y avoir de coup d’État?

  7. fatima dit :

    « Alain Juppé est-il atteint de confusion mentale ? ».
    C’est génial, il est peut-être atteint de la maladie d’Alzheimer sans le savoir…

  8. Charles dit :

    Pourquoi ne faites-vous pas un article rappelant qu’Alain Juppé est un corrompu qui a été condamné par la justice française ? La meilleure défense est l’attaque. Juppé n’a aucune crédibilité, c’est un menteur et un homme qui a commis des crimes dans son pays, que la justice a condamné et qui a dû s’exiler (au Canada) pour faire oublier ses crimes et sa condamnation.

    Juppé a été condamné en 2004 à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. Le tribunal jugeant notamment que : « la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi ; qu’agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. » En décembre 2004, la cour d’appel réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.

    Il faut le répéter et le marteler. Les avis d’un repris de justice n’ont aucune valeur. Personne ne voudrait de Juppé pour témoin dans un procès car la partie adversaire le dé-crédibiliserait immédiatement. Il a volé, menti, s’est fait condamné par la justice et a dû s’exiler. C’est cet « homme » que la France a pour ministre des affaires étrangères… il a trompé et volé son peuple, trahi son pays, c’est un menteur et un criminel. Répétez-le autant que possible…

    • fatima dit :

      Il n’est pas un voleur et corrompu, mais aussi une très, trs grand menteur.
      Je viens de lire un petit article sur le site syrien « cham press » que cette jupette a déclaré que « la France n’exporte plus les armes aux gangs situés au Liban et il a nié complètement la présence des membres de la DGS au Liban.. » Donc, il a nié catégoriquement les articles apparus dans le Canard enchainé le 23 novembre 2011 et même du Figaro ..
      Vous avez raison, l’attaque, par les mots, est la meilleure défense ..

  9. Charles dit :

    A l’ONU et dans les relations internationales, les représentant de la Syrie, de la Russie, des BRICS et du reste du monde libre pourraient parfaitement émettre des préventions quand ils ont à s’adresser à Alain Juppé : « Nous regrettons d’avoir pour interlocuteur un homme condamné à de la prison avec sursis pour corruption dans son propre pays, nous estimons qu’ils est indigne que la France nous impose un tel interlocuteur, nous le regrettons et préférions parler à un homme respectable comme nos États choisissent des hommes respectables pour les représenter et s’adresser aux autres nations. »… 😉

    • hadi dit :

      oui ce ce que je pense aussi et j’espere que quelqu’un a l’onu aura la presence d’esprit pour le faire, pourquoi pas le representant de la Syrie

  10. Charles dit :

    La guerre est médiatique, premièrement médiatique et seulement ensuite militaire. Il ne faut pas rester passif et encaisser en silence les attaques médiatiques incessantes du camp de l’OTAN. C’est une erreur, il faut monter au front médiatique et attaquer avec tous les moyens disponibles pour ne pas avoir à subir un autre type de conflit sur un autre terrain, militaire celui-là. De toute façon, le camp de l’OTAN fait déjà tout ce qu’il peut pour nuire à la Syrie, il fait le maximum qu’il lui est possible de faire aujourd’hui. Une violente contre-attaque médiatique de la Syrie ne peut en rien aggraver sa situation, bien au contraire. Et il n’y a même pas besoin d’inventer des histoires, le personnel politique de l’occident est tellement corrompu qu’il n’y a qu’à puiser dans la masse des affaires disponibles.

  11. Charles dit :

    Ainsi le titre de votre article et toutes les références à Alain Juppé devraient prendre la forme « le repris de justice Alain Juppé », « Alain Juppé condamné pour corruption par la justice française »…  »

    Par exemple :

    « La mélancolie syrienne du repris de justice Alain Juppé »

    « Alain Juppé, condamné par la justice française en 2004 pour corruption, a le blues, au moment de se rendre à New York, ce mardi 31 janvier, pour l’énième séance « décisive » du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la Syrie. Il se dit en effet « réservé » (litote diplomatique) sur les chances d’adoption par cette assemblée du plan de paix arabe américano-compatible : « Nous sommes bloqués par un certain nombre de pays et principalement la Russie qui fait opposition à toute résolution » a-t-il confié à ses hôtes d’Europe 1. Et pour notre ministre des Affaires étrangères gaullo-atlantiste, c’est d’autant plus regrettable que « ce qui se passe en Syrie est un véritable scandale, la boucherie continue ».

    Alain Juppé, qui a dû s’exiler au Canada après sa condamnation pour corruption par la justice française, est-il atteint de confusion mentale ?

    Tout à fait M. Juppé, qui avez trompé le peuple français selon le tribunal qui vous a condamné à un an de prison, c’est un scandale, a tête multiple : un pays arabe, un des derniers où cohabitaient sans heurts sunnites, chiites-alaouites, chrétiens, kurdes est ravagé depuis des mois par des bandes armées islamistes soutenues par les monarchies rétrogrades du Golfe, la Turquie et la CIA ; un pays moderne, du point de vue notamment du droit des femmes, est diffamé quotidiennement sur le terrain des droits de l’homme par les Séoudiens et les Qataris (!). Et un ministre français corrompu qui se revendique du gaullisme se fait le complice objectif des Américains qui rêvent de faire de la Syrie un nouvel Irak. »

    • fatima dit :

      Il ne faut pas oublier l’affaire Karatchi .. Il connait beaucoup de choses sur cette affaire.
      De plus, son fils a été logé dans un appartement haut standing dans un immeuble que la Mairie de Paris possède !!! tandis que des milliers des femmes et des hommes dorment dans la rue !!!
      C’est bien le copinage entre lui et Chchi !!
      La corruption en France se passe sous les tables avec une hypocrisie totale.
      J’aimerais bien que les occidentaux ne donnent pas des leçons aux autres,avant de « balayer devant les portes des autres, qu’ils balayent d’abord devant chez eux »

  12. Byblos dit :

    Quand Alain Juppé dit qu’il y a en Syrie « des communautés qui sont antagonistes » et que donc toute intervention extérieure « pourrait amener une guerre civile », il n’invite peut-être pas à la prudence pour éviter une telle extrémité.

    Il est plus probable qu’il l’appelle-t-il de tous ses voeux, préférant simplement que cette guerre civile éclate sans présence occidentale sur le sol ou dans le ciel syrien.

    En effet, il ne faut pas sous-estimer la faculté -et probablement la volonté- de nuisance d’un Occident acculé à une faillite économique, sociale et humaine plus évidente chaque jour.

    L’abandon de la Palestine par les Britanniques en 1948 a permis à la Haganah juive de s’emparer de la plus grande partie de la Palestine… En attendant 1967.

    Le départ d’Iraq des USA après l’avoir détruit, laisse la porte ouverte à Israël pour commettre le pire à partir du Kurdistan iraquien d’ores et déjà tombé sous sa coupe.

    Alain Juppé souhaite probablement que la France assiste en spectatrice au dénouement de la mise en scène USraélienne en Syrie et au Liban, mise en scène à laquelle la France a contribué modestement en gesticulant beaucoup, mais pour jouer néanmoins les sous-fifres.

    Pauvre France ! Et pauvre Charles de Gaulle !

    • Julie dit :

      Juppé et Sarkozy voudraient juste qu’un (peu plus de) sang frais arrose nos sillons (en Syrie) et le plus effrayant c’est que ce sont certains Syriens qui creusent ces sillons.

  13. André dit :

    Quel bénéfice la France recherche depuis bientôt un an? Depuis François 1er elle a protégé les minorités chrétiennes au Moyen-Orient. Depuis des décennies elle signe des accords économiques importants avec le gouvernement Syrien. Aujourd’hui, elle trahit toute la population syrienne par sa prise de position s’alignant sur les USA et les pays du golf. Serait-elle à ce point en faillite économique en 2012 pour prêter main forte aux Saoudiens?

  14. André dit :

    La France se fera certainement payer en pétrole pour bien des années à prix réduit.

    • joska dit :

      J’imagine Juppé tapper des pieds comme un sale gosse capricieux qui n’a pas ce qu’il voulait le plus au monde sa résolution d’extermination du peuple syrien, nous avons deux nains, qui s’exclame en politique comme ils gèrent leur humeur de mauvais perdants qui ont perdu la face aux yeux du monde. Et la momie Clinton, vraiment, ce ne serait que lui rendre service, que d’aller consulter un psy après ses discours propagandiste anti Bashar. Non seulement, elle est blonde mais conne pour couronner le tout.

Commenter Akyliss