• Actualité
  •  

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU se réunissait ce soir pour débattre à nouveau de la situation, et que Kofi Annan est attendu à Damas lundi, le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Maqdissi, a démenti catégoriquement, dans une conférence de presse tenue ce 27 mai, toute responsabilité des forces gouvernementales dans le massacre commis à Houla dans la région de Homs, dont le bilan a été porté à 116 tués et 300 blessés.. « La Syrie condamne [...]



Le gouvernement syrien nie toute responsabilité et donne sa version des faits

Par Louis Denghien,



Alors que le Conseil de sécurité de l’ONU se réunissait ce soir pour débattre à nouveau de la situation, et que Kofi Annan est attendu à Damas lundi, le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Maqdissi, a démenti catégoriquement, dans une conférence de presse tenue ce 27 mai, toute responsabilité des forces gouvernementales dans le massacre commis à Houla dans la région de Homs, dont le bilan a été porté à 116 tués et 300 blessés..

« La Syrie condamne sévèrement ce massacre contre des enfants de Syrie, femmes, jeunes et vieillards », a martelé M. Maqdissi, soulignant que la condamnation syrienne est double : «  Elle est portée évidement contre l’acte criminel, mais aussi contre le tsunami de mensonges qui ont afflué abondamment durant les deux derniers jours contre l’Etat syrien, l’aisance avec laquelle on porte des accusations contre les forces gouvernementales, accusations lancées par les médias mais aussi par certains ministres des Affaires étrangères et responsables occidentaux qui cherchent n’importe quelle occasion pour viser la Syrie et appeler à l’intervention militaire étrangère », a indiqué Jihad Maqdissi.

La version gouvernementale des événements

On ne sait pas, n'en déplaise à la classe politico-médiatique d'Occident, ce qui s'est vraiment passé vendredi à Houla

Évoquant les recoupements d’informations aussitôt avec les ministères de la Défense et de l’Intérieur et avec les autorités locales, M. Maqdissi a donné la version gouvernementale du drame de Houla : des centaines de personnes, équipées de différentes sortes d’armes lourdes, avaient lancé l’assaut contre la localité d’al-Houla après s’être rassemblées en groupes dans plusieurs régions, « ce qui laisse voir un acte synchronisé, délibéré et planifié », alors que les forces du maintien de l’ordre n’avaient pas quitté leurs positions et étaient en état de défense. Il a tenu à notifier qu’aucun char n’était entrée à Houla et que l’artillerie n’était pas pointée sur la zone du massacre.

Jihad Maqdissi a expliqué que les personnes armées s’étaient rassemblées vendredi à 14 heures – « ceci est un fait établi » a-t-il précisé -, et avaient utilisé pour leur assaut des pick-up portant des armes lourdes dont des mortiers, des mitrailleuses lourdes, des armes anti-chars, mode d’action qui, selon le porte-parole, est « chose nouvelle dans les confrontations contre les forces gouvernementales ». Il a ajouté que les forces gouvernementales dans cette région ne se trouvaient que dans cinq positions, « toutes en dehors de la zone du massacre », et que l’offensive commencée donc à « 14 heures  s’était poursuivie jusqu’à 22 heurs, faisant trois martyrs parmi les éléments des forces de l’ordre, et 16 blessés dont certains graves« . Jihad Maqdissi a aussi fait état de corps carbonisés du fait des armes lourdes employées.

M. Maqdissi a demandé à la presse et aux responsables politiques d’apprécier des faits suivants:

-Rassemblement des groupes armés dans les secteurs suivants (tous situés aux alentours de Homs) : Al-Rastan, Talbissa, al-Qusayr, (informations de services de renseignement), et offensive synchronisée à une heure précise. Maqdissi a aussi fait remarquer que la manière sauvage de tuer que suggéraient les images horribles n’est absolument pas dans la culture ou la morale de l’armée arabe syrienne. « Ils sont connus ceux qui descendaient des repaires pour tuer des innocents qui se croyaient en sûreté dans leurs maisons, a insisté Maqdissi, et ceux-ci ne sont certainement pas les éléments de l’armée régulière ou des forces du maintien de l’ordre qui avaient eux fait le serment de les protéger ces innocents ».

-Le porte-parole du gouvernement syrien a souligné que le massacre n’était pas intervenu seulement à al-Houla, qu’un autre a frappé le village voisin d’al-Chomaryé où les terroristes ont mis le feu aux récoltes, aux maisons et à l’hôpital national du village, « un acte absolument injustifiable et qui mérite une réunion du Conseil de Sécurité pour discuter de celui qui finance, arme, donne l’abri et incite à faire venir l’OTAN ».

-Par ailleurs, M. Maqdissi a jugé utile de relever la synchronisation de ces actes effroyables avec la réunion du Conseil de Sécurité ou avec l’annonce d’une visite d’Annan en Syrie, prévu pour le lundi 28 mai, y y voyant là une manoeuvre visant le processus politique auquel s’est engagée la Syrie.

Création d’une commission d’enquête syrienne

Jihad Maqdissi a annoncé que le gouvernement avait constitué un comité militaire judiciaire pour enquêter sur ces deux massacres et que les résultats de son enquête seraient publiés dans trois jours : « Conformément à la Constitution, l’Etat syrien est responsable de protéger ces citoyens, civils et forces gouvernementales; ceci ne va pas cesser. La Syrie se préserve le droit de défendre ses citoyens que cela plaise ou non aux autres, car il s’agit ici non pas d’un jeu politique mais de la sûreté et la sécurité des citoyens ».

Le porte-parole a appelé ses auditeurs à s’inspirer de l’adage connu, « À qui profite le crime ? ». « Ce qui s’est passé n’était absolument pas dans l’intérêt de l’Etat syrien ; ceux qui sont tués sont les enfants de la Syrie, et nous, nous ne spéculons pas sur nos enfants », a-t-il martelé, réitérant la position de la Syrie, engagée vis-vis du plan Annan « dont nous souhaitons le succès ». « Mais, ajoute-t-il, les clés de la solution ne se trouvent pas qu’en Syrie »; la question est plus grande, il s’agit d’un pari, fait par des puissances étrangères, sur l’effritement de l’État, la déstabilisation du pays et un appel à l’intervention militaire contre la Syrie ».

Ban Ki-moon invité à relire le plan de paix de l’ONU

Le porte-parole du gouvernement s’en est pris aussi au rapport de Ban Ki-moon, évoquant ses affirmations contradictoires, affirmant d’un côté que des villes entières sont hors du contrôle du gouvernement syrien et de l’autre que le même gouvernement a posté nombre de blindés et d’armes lourdes dans les villes : « Ou bien c’est l’un ou bien c’est l’autre, a dit Maqdissi, et si vraiment des villes sont hors contrôle, il est du droit constitutionnel de l’État et de son devoir d’y protéger les habitants et d’en chasser les terroristes et les personnes armées ». Il a donc souhaité que les prochains rapports de M. Ban soient plus professionnels et qu’il s’appuie sur des diplomates compétents. « Les observateurs sont sur le terrain, entrent dans tous les quartiers et regardent les faits de leurs propres yeux », a rappelé Jihad Maqdissi.

Et l’avocat de la Syrie souveraine de dire que M. Ban Ki-moon aurait dû mieux lire les six points du plan auquel la Syrie a souscrit depuis le 12 avril. « Ce plan impose des engagements non seulement à la partie syrienne, qui s’y était engagée, mais encore à « l’opposition armée » et aux terroristes. Il considère par exemple comme des « violations » (de ce plan) le port d’arme, en plein jour ou en cachette, la prise des bâtiments gouvernementaux….  » , a expliqué M. Maqsissi, soulignant à ce propos que le ministre syrien des Affaires étrangères informait régulièrement MM. Ban Ki-moon et Kofi Annan des violations commises par l’opposition, et que celles recensées dans les cinq derniers jours s’élèvent à plus de 3 500 « toutes authentifiées en date et en lieu ».

La crise, après Houla

Pour finir, Jihad Maqdissi a voulu prendre un peu de hauteur, tirer une « morale » politique de ce nouveau drame, à la lumière de l’expérience de plus d’un an de crise :

« Nous n’avons pas d’illusion sur le Conseil de Sécurité dont se servent des grandes puissances. Nous savons que nous vivons dans un monde injuste. Nous reconnaissons l’existence d’une crise, qui n’est nullement telle que la montrent les médias, mais nous attendons une aide et non des pressions et des sanctions injustifiées qui touchent à la vie quotidienne du citoyen et vise un système politique dont la seule faute est d’avoir dit non dans une région qu’ils voulaient suivant un plan défini ».

Répondant ensuite aux questions des journalistes, le porte-parole du gouvernement a souligné que l’instabilité est un environnement convenable pour les terroristes. À son avis, il existe sur le terrain en effet une opposition idéologique, des terroristes dont l’opposition politique « officielle » passe sous silence l’existence, mais il y a encore une autre partie en présence, al-Qaïda et les takfiristes, qui profitent de l’instabilité et du chaos.

Et à la question de savoir si on en était à la fin de la crise ou si, au contraire, le massacre de Houla l’avait portée à un point critique, M. Maqdissi a répondu : « Personne ne saurait prévoir une date pour la fin de la crise; mais si l’opposition extérieure et les pays qui soutiennent, financent ou arment les terroristes acceptent enfin la voie politique, nous pourrons dire que la crise tire à sa fin ». Puis Jihad Maqdissi a ainsi conclu :

« La Syrie avait accepté le dialogue, le plan chinois et la suggestion russe d’accueillir une réunion préliminaire pour ouvrir un dialogue politique avec l’opposition. Ceux qui ont refusé cette démarche,  c’étaient ceux qui redoutaient la rue syrienne et l’échéance démocratique. Nous, nous avons confiance en notre rue, nous savons bien que le président Bachar al-Assad jouit de la majorité populaire qui lui permettra de réaliser la renaissance de la Syrie telle que les Syriens la désiraient et non comme le veulent les administrations de l’Occident et de certains pays arabes ».

La Russie pas convaincue de la culpabilité de l’armée syrienne

Revenons au Conseil de sécurité, réuni dimanche soir en urgence, pour dire que le représentant permanent adjoint russe, Igor Pankin, a dit que son pays bloquerait toute résolution prétendant condamner le gouvernement syrien avant que le chef des observateurs de l’ONU, le général Robert Mood, ne se serait pas exprimé sur le drame de Houla devant le Conseil. Ce que le général a cependant fait, depuis Damas, par visioconférence, révisant à la hausse le bilan du drame. Pour les Russes, à ce stade, la responsabilité des forces gouvernementales dans la tuerie n’est pas établie. Selon Igor Pankin, la « majorité » des personnes tuées à Houla l’avaient été par armes blanches, ou « exécutées à bout portant », et non par des projectiles d’artillerie comme l’on indiqué les observateurs.

Et puis le New York Times affirme que l’administration Obama compterait présenter aux autorités russes un plan de sortie de crise prévoyant le départ de Bachar mais le maintien de « certains éléments » du régime, plus ou moins sur le modèle de ce qui s’est passé au Yémen avec le remplacement du président Saleh. On notera qu’il ne s’agit là que d’une resucée d’un projet de la Ligue arabe du début de l’année prévoyant un retrait du président syrien du pouvoir effectif au profit de son vice-président, chargé de former un gouvernement de transition. Plan qui avait été appuyé à l’ONU par le cartel euro-américain, mais qui avait été dédaigneusement repoussé, non seulement par Damas, mais par Moscou. On a de bonnes raisons de penser que l’administration Poutine ne se laissera pas impressionner ni bluffer par cette nouvelle offensive contre leur allié, menée à la faveur d’un drame atroce, mais aux circonstances et aux responsabilités non encore établies, quoique laisse croire la rumeur médiatique.

C'est au général Robert Mood de faire toute la lumière sur le drame de Houla, pas à la diplomatie euro-américaine, et encore moins au Qatar et à l'ASL

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

93 commentaires à “Le gouvernement syrien nie toute responsabilité et donne sa version des faits”

  1. dit dit :

    Doit-on le croire ? Moi, j’y crois pas un sous !

    • ajasco dit :

      Pourquoi ne doit on pas le croire? On nous dit aussi que la majorité des morts l’ont été à l’arme blanche ou tués à bout portant. est ce que disent les reportages?

    • Pédro dit :

      Dans toutes affaires criminelle les premières questions qu’on pose sont :
      - le mobile?
      - à qui profite le crime ?,

      pour le moment il « semblerait » que ce crime ne profite pas au peuple syrien.
      Au gouvernement syrien ? Pour le moment cela ne saute pas aux yeux …

    • Mohamed Ouadi dit :

      Similitude des photos :

      - 1992 Algérie : meurtres d’enfants par dizaine -> on accuse l’armée
      algérienne
      -2012 Syrie : meurtres d’enfants pas dizaine -> on accuse l’armée
      syrienne

      Même méthode de chiens sans foi ni loi depuis toujours !

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=372858976105457&set=a.166779103380113.38450.165662190158471&type=1

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        « Mohamed Ouadi dit :
        « 28 mai 2012 à 2 h 55 min

        « Similitude des photos :

        - 1992 Algérie : meurtres d’enfants par dizaine -> on accuse l’armée
        algérienne
        -2012 Syrie : meurtres d’enfants pas dizaine -> on accuse l’armée
        syrienne »

        C’est exact, Mohamed Ouadi.

        La similitude est totale, entre les pratiques criminelles en Syrie et en Algérie, à vingt ans d’intervalle.

        Par contre, concernant l’Algérie :
        - Personne, en Occident, ne soutenait les assassins d’enfants et de civils.
        - Personne, en Occident, ne soutenait les tueurs.
        - Personne, en Occident, ne les armait, ne les finançait.
        - Personne, en Occident, ne les défendait au Conseil de Sécurité de l’ONU.

        Car les enjeux ne sont pas les mêmes.
        Le contexte est différent.
        Les objectifs sont autres.

        En Syrie, ils veulent casser la résistance aux U.S.A. (Ultra-Sionistes-Associés), disposer des peuples du Moyen-Orient à leur guise, après un siècle où ils ont effectivement disposé du destin de ces peuples, par la violence, par la ruse, par le parjure, par la diplomatie, par le cynisme, par le mensonge, par l’intimidation, par les théories fumeuses de la supériorité de certaines civilisations, ou de certaines « races », par l’argent accaparé, par le pétrole détourné, par les compromission.

        La Syrie paie. Son peuple est durement éprouvé.

        • Rensk dit :

          En fait il le dit, c’est marqué dans l’article :-)

          - nous attendons une aide et non des pressions et des sanctions injustifiées qui touchent à la vie quotidienne du citoyen et vise un système politique dont LA SEULE FAUTE EST D’AVOIR DIT NON DANS UNE RÉGION QU’ILS VOULAIENT SUIVANT UN PLAN DÉFINI ».

        • Mohamed Ouadi dit :

          C’est exact.
          La Syrie paie. Son peuple est durement éprouvé.
          C’est une question d’existence : être ou ne pas être, hélas, mais de l’allure que prennent les choses, après 14 mois de guerre tous azimuts, sans règles éthiques ni lois, contre la Syrie, la partie, quoi qu’extrêmement dure est « jouable », et la victoire est au bout du parcours.

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            Je garde l’espoir.
            Dans l’intérêt, bien sûr, du peuple syrien.
            Mais aussi, j’ose le dire, dans l’intérêt des peuples du Moyen-Orient, et de leurs voisins d’Europe.
            Et, enfin, pour la Morale.
            Car comment peut-on accepter les plans diaboliques des Ultra-Sionistes-Associés ?
            Et de quel droit ces forces occultes ou masquées veulent-elles régenter le Monde et accaparer ses terres et ses richesses ?

            De quel droit, des autocrates tartufes autodéclarés Emirs ou Rois-gardiens des Sanctuaires (Al Harameïn), pilleurs des richesses des sous-sols arabes, à leur seul profit, persécuteurs des femmes, et qui, séjournant en Europe, prennent des libertés pour lesquelles ils flagellent leurs « sujets » ou leur tranchent la tête ?

    • Akyliss dit :

      La tendance en Syrie

      Des massacres « préparés » pour torpiller

      le processus politique

      Le scénario qui se déroule en Syrie est devenu un classique que mérite d’être enseigné dans les écoles de sciences politiques. A la veille de chaque échéance susceptible de faire avancer le processus de règlement politique, les groupes extrémistes terroristes, financés, armés et manipulés par les Etats-Unis via leurs agents du Golfe et la Turquie, provoquent une flambée de violence. Bénéficiant ensuite d’une couverture médiatique planétaire, ils provoquent un tapage d’enfer, destiné à imposer leur propre agenda. Depuis des mois que cela dure, leur objectif n’ont jamais été atteint. Mais cela ne les empêche pas de réessayer encore et encore…

      Heureux hasard du calendrier, les nouveaux massacres imputés aux forces gouvernementales ont eu lieu à la veille de l’arrivée à Damas de l’émissaire international Kofi Annan, dont la visite avait été annoncée en premier lieu par le président Bachar al-Assad, dans une interview accordée il y a deux semaines à la télévision russe Rossia 24. M. Assad avait affirmé qu’il poserait des questions à M. Annan sur le fait que les violences commises par les extrémistes sont systématiquement passées sous silence. L’émissaire de l’Onu était censé examiner les moyens de mettre en œuvre la deuxième phase de son plan en six points, qui consiste à mettre sur les rails la solution politique, basée sur le dialogue. Un dialogue que le Conseil national syrien (dont il ne reste plus grand chose après la démission de son chef Burhane Ghalioun) et l’Armée syrienne libre (ASL), la milice auxiliaire des services de renseignements turcs, de la CIA et des pays du Golfe, n’ont jamais officiellement accepté, pas plus que le plan Annan.

      Les officines de l’opposition commencent tout à coup à évoquer la situation à Houla, parlant de « massacres perpétrés par les forces gouvernementales ». Les images de corps ensanglantés et meurtris sont diffusés sur les médias du réseau planétaire. Pour des militants « bombardés au canon de tank et à l’artillerie et pourchassés par les troupes du régime », on remarquera qu’ils ont eu le temps de filmer les corps tranquillement. Les indignations fusent de toutes parts, les condamnations aussi. Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, annonce que son pays projetait de saisir le Conseil de sécurité de l’Onu. L’ASL affirme ne plus être engagée par le plan Annan (qu’elle n’a toujours pas officiellement accepté) et envoie « en enfer » l’initiative de l’émissaire international.

      Les observateurs internationaux se rendent à Houla (au Nord d’Alep) et constatent l’ampleur de la tragédie: au moins 32 enfants de moins de dix ans morts et 60 adultes. Le chef des observateurs, Robert Mood, fait une déclaration dans laquelle on peut retenir une phrase très significative: « Ceux qui ont provoqué ces violences, ceux qui ont riposté et ceux qui sont responsables… ». Le général norvégien parle donc de provocation.

      La version du gouvernement syrien, que personne ne prendra la peine de diffuser, est la suivante: des groupes extrémistes armés de mortiers et de missiles antichars ont attaqué les troupes régulières qui ont riposté. Les terroristes ont ensuite commis les massacres pour provoquer l’exode des habitants (qui a effectivement eu lieu) pour faire assumer aux troupes régulières la responsabilités de ces atrocités.

      Le gouvernement syrien avait fait état de deux autres massacres commis dans les localités de Taldou et de Choumariya, où des « groupes d’Al-Qaïda » ont massacré les membres de deux familles, 18 personnes au total.

      Le ministre des Affaires étrangère, Walid Moallem, a contacté M. Annan pour lui expliquer la réalité des faits, rapportés en détail par le porte-parole du ministère, Jihad Makdessi. Mais les médias internationaux ont-ils des yeux et des oreilles autre que pour les officines de l’opposition, financées par les grandes démocraties wahhabites du Golfe?

      La tendance au Liban

      Tripoli, Akkar: affaiblir l’armée pour

      édifier un émirat islamique

      Les récents incidents du Liban-Nord visent à « confessionnaliser » la sécurité, en présentant l’armée comme une institution proche des chrétiens et du 8-Mars, la Sûreté générale comme une institution sous le contrôle du Hezbollah, et les Forces de sécurité intérieure (FSI) aux mains du Courant du futur, et donc des sunnites. Les développements qui ont secoué le Nord prouvent l’existence d’une plan secret destiné à vider cette région du pays de toute force de sécurité non sunnite, pour laisser la voie libre aux courants extrémistes, alliés à l’opposition syrienne, elle-même noyauté et manipulée par Al-Qaïda, comme le reconnait le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon.

      Diverses sources de sécurité libanaises précisent que les derniers événements se préparaient depuis quelque temps, et ne peuvent être séparés de l’installation de la tente du sit-in, place al-Nour, offerte par le prédicateur salafiste Omar Bacri avant l’arrestation de Chadi Mawlaoui. Les salafistes prévoyaient donc d’organiser ce sit-in en soutien aux 350 islamistes emprisonnés sans jugement. Ces groupes extrémistes ont poussé leurs partisans à se déployer à Tripoli et à édifier des barricades, créant ainsi une sorte de nouvelle ligne de démarcation. En quelques heures, le chef-lieu du Nord a failli s’embraser, car des forces hostiles au courant islamiste, toutes proches du 8-Mars et hostiles à l’opposition syrienne, ont à leur tour menacé de se déployer dans la ville. Il s’agit notamment des membres du Parti de la libération arabe (partisans du ministre Fayçal Karamé), ceux du Mouvement de l’Unification islamique, du Parti syrien national social et du Front d’action islamique, dont les principales figures à Tripoli sont les cheikhs Bilal Chaabane et Hicham Minkara.

      La remise en liberté de Chadi Mawlaoui est sans doute un signal négatif. Elle prouve que pour préserver le calme, il a fallu sacrifier le prestige de l’Etat, qui ne ressort pas grandi de cette affaire.

      Entre l’arrestation de Mawlaoui et la mort de cheikh Ahmed Abdel Wahed et de son compagnon, tués car ils refusaient de s’arrêter à un barrage de l’armée dans le Akkar, et la réaction violente des islamistes du Liban-Nord, proches de l’opposition syrienne, l’Armée libanaise et la Sûreté générale ne pourront plus accomplir la moindre mission dans cette région. C’est tout le prestige de l’Etat qui en pâtit. Leur objectif est de livrer le Nord aux forces proches de l’opposition syrienne qui ne prennent plus la peine de cacher leurs armes. L’Armée libanaise, qui continuait à arrêter des voitures bourrées d’armes ou même des navires, ne peut plus agir dans toute cette zone avec autant d’efficacité si elle n’obtient pas une couverture politique totale. L’équation qu’ils (l’alliance obscure 14-Mars/ASL/wahhabites) tentent d’instituer est basée sur le postulat suivant: les sunnites ont leur région forte, le Liban-Nord, face à la banlieue sud des chiites. Et tout comme les services de sécurité n’ont pas pu arrêter les personnes réclamées par le Tribunal international, les islamistes arrêtés doivent aussi être relâchés et Mawlaoui n’est que le début de la série.

      Mais la comparaison n’a pas lieu d’être, car les armes de la banlieue sud sont dirigés contre Israël, qui a goûté à la défaite grâce à elles. Alors que l’arsenal du Nord n’a aucune cause à part celle du fanatisme religieux et de l’extrémisme, et n’a aucun projet à part l’édification d’un émirat islamique.

      http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=63270

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        Akyliss dit :
        28 mai 2012 à 8 h 14 min
        La tendance en Syrie

        Je partage entièrement cette analyse.
        Félicitations pour la pertinence et la lucidité.
        Merci.

  2. antarès dit :

    RECTIFICATION :
    C’est au général Robert Mood de faire toute la lumière sur le drame de Houla, pas à la diplomatie euro-ETASUNIENNE (et non pas américaine), et encore moins au Qatar et à l’ASL.
    Désolé mais étant un anti-yankee convaincu, je suis particulièrement sensible à ce genre de détail. Un Brésilien, un Cubain, un Guatémaltèque ou un Canadien est un américain.

    • Charles dit :

      Vous avez raison sur le terme « américain », mais « états-unien » n’est pas une bonne solution, car le nom officiel du Mexique est « États-Unis mexicain » (je ne sais s’il y a d’autres « États-Unis »)…

  3. Aa dit :

    Les videos que j’ai vu prouve en effet que les terroristes ont bien attaqués cette localité.

    Il serait bien de preciser que la plupart des gens qui ont eté executé a bout portant ou egorgé etaient des chiites , ils l’ont dit a l’onu , donc ca rime bien avec des extremistes qui font du nettoyage religieux pour ne laisser que les sunnites , et les bombardement viennent surement aussi des terroristes puisqu’ils etaient equippés de mortiers.

    Le plan de kofi annan est en train de tuer la syrie ; le seul moyen de resoudre ca est d’exterminer l’opposition extremiste armée , y’a pas d’autre moyen.

    • El Fel dit :

      Le seul moyen est de liquider ces terroristes un à un. Ils n’ont pas eut de pitié envers les citoyens, il faut agir avec eux en conséquence.
      Œil pour œil dent pour dent.
      Les liquider un à un, c’est la seule solution.
      Ainsi ils sauront qu’ils ont la mort en bout de parcours, quoiqu’ils fassent, eux ceux qui sont derrière eux à les soutenir.

    • sowhat dit :

      logiquement c’est ce qui devrait se passer :

      - rétablissement de l’état d’urgence à la demande de l’Assemblée du peuple
      - fermeture de toutes les frontières
      - arrêt des communications téléphoniques internationales et de l’internet
      - assistance sur le terrain des force spéciales russes pour liquider la vermine terroriste et protéger les frontières

      GLOIRE A NOS MARTYRS

    • Mohamed Ouadi dit :

      Hélas, ils n’épargnent même les sunnites qui ne sont pas acquis à leur cause d’épuration sur fond confessionnel extrémiste wahhabiste takfiriste.
      Il faut relier ce qui se passe dans cette région de Homs avec la situation au nord Liban qu’ils cherchent à soustraire à l’autorité de l’Etat, après s’être attaqué à l’armée libanais et aux services de sécurités et écorché la justice libanaise, et ils n’attendent que la démission du gouvernement actuel pour déclarer la création d’un émirat islamique qui comprendra le nord liban et la province, ou au moins une partie de la province de Homs, qui servira d’un Benghazi à partir duquel sera entreprise l’agression directe contre la Syrie sous une certain devoir de protéger.

  4. El Fel dit :

    Le gouvernement Syrien il a beau faire n’importe quoi. Nous lui reconnaissons qu’il défend ses citoyens, il n’égalisera jamais les massacres commis volontairement et sciemment par ces colons de merde de la France coloniale.
    Et comme par hasard cette même France oublie ses tueries gratuites pour s’attaquer, avec mensonges à un pays qui cherche à se défendre.

    Bandes de crétins en France, – France 24, Tf1, A2, et autres médias à la solde des sionistes israéliens regardez d’abord votre bosse

    http://goo.gl/er7G1

    • L'étrangère dit :

      @ Royl qui a posté ce lien :

      Comprendre une langue étrangère n’implique pas nécessairement d’en saisir toute les subtilités. Vous vérifierez… L’important est que nous gardions à l’esprit le pourquoi de l’escalade des actes terroristes en Syrie conjuguée aux pieuses déclarations de leurs commanditaires. Mr Tarpley n’est pas le seul à faire l’analyse ci-dessous. Ce soir, même les simples citoyens de Damas, interrogés en passant, disent et répètent à qui veut les entendre :  » avez-vous remarqué que nous avons droit à une attaque terroriste à chaque veille d’une réunion du Conseil de sécurité ou d’une avancée quelconque ? » (Syria TV).

      As the “Syrian National Council” Disintegrates, NATO Tries a New Line: Al Qaeda’s Central Role in Syria Makes an Invasion Necessary
      http://tarpley.net/2012/05/27/as-the-syrian-national-council-disintegrates-nato-tries-a-new-line-al-qaedas-central-role-in-syria-makes-an-invasion-necessary/

      Le CNS s’étant désintégré, l’OTAN tente une nouvelle ligne : le rôle central d’al-Qaïda en Syrie rend une invasion nécessaire

      Q. En quoi êtes vous surpris que Ban Ki-moon se dise préoccupé par la situation en Syrie et que signifie qu’il ait rompu son propre silence devant le Conseil de sécurité ?

      R. Dans le cas de Ban Ki-moon nous devons toujours soupçonner des arrière-pensées mal intentionnées… pour les nations… et les impérialistes en général, la nouvelle ligne ne consiste plus à dénigrer la présence d’al-Qaida en Syrie, mais de commencer à dire que désormais la présence d’al-Qaida constitue une nouvelle raison qui rend nécessaire invasion et bombardement… dire que si cette terrible situation se poursuit, al Qaida pourrait prendre la main et … D’ailleurs, Hillary Clinton, dans un moment de candeur, a encore reconnu, la semaine dernière, la présence d’al- Qaida en Syrie ! Ceci dit, nous devons préciser que si al Qaida est en Syrie, c’est bien parce que les chefs d’États, de gouvernements et certains officiels de l’OTAN l’ont amenée à faire partie du tableau. Al-Qaida est, ce qu’elle a toujours été : les légions arabes de la CIA !… Les opérateurs les plus expérimentés ont été amenés il ya quelques mois, par voie aérienne, et par l’Otan, de Tripoli (Libye) vers le sud de la Turquie, à Iskenderoun et ailleurs… C’est tellement vrai que l’ambassadeur syrien Al-Jaafari brandissant ses CD aux Nations Unies, a dit que le gouvernement syrien avait des confessions de combattants étrangers, y compris des turcs, des libyens… Nous pouvons donc supposer que les groupes de combattants islamiques libyens sont des combattants d’al-Qaida ! Donc, Ban Ki-moon a une fois de plus échoué. Il lui faut juste changer son angle d’attaque, car la situation est désespérée du fait des élections qui ont eu lieu en Syrie il y a quelques semaines, et où la moitié des inscrits sur les listes électorales ont voté dans les pires conditions qui soient ; le CNS est désintégré ; son leader Ghalioun a démissionné… il est hors jeu ; il n’y a plus d’opposition cohérente ! ILS SONT DÉSORMAIS MOINS OCCUPÉS`À PRÉTENDRE QU’IL Y A UNE OPPOSITION POLITIQUE QU’À Y ALLER ET ENVAHIR !!!…

      • sowhat dit :

        Trop bizarre cet empressement à reconnaître la présence d’Al Qaida en Syrie et à lui attribuer nombre des attentats commis sur le sol syrien. C’est probablement un moyen de couvrir les agissements des puissances étrangères (US, France, GB Israel Turquie) qui sont derrière tout ça.

      • ourika dit :

        Ben ki moon a échoué? mais ne cherche-t-il pas à échouer?
        tout donne l’impression qu’il existe deux mondes sans aucun contact
        à se demander pourquoi ils se réunissent
        car il n’y a pas de dialogue, mais deux monologues

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Si l’Armée nationale syrienne avait été impliquée dans ce drame, qui peut douter que les « Amis de la Syrie », c’est-à-dire ceux qui cherchent à détruire la Syrie et son armée, les Ultra-Sionistes-Associés, qui, eux, disposent de tous les satellites espions braqués, en permanence, sur les zones infectées de leurs amis, les terroristes, salafistes, takfiristes, comme aussi sur tous les éléments de l’Armée nationale syrienne, n’auraient pas recueilli les preuves absolues et irréfutables de la culpabilité de pouvoirs publics syriens ?
      Leurs accusations sont donc des mensonges.
      Mentir à ce point, sciemment, en déclarant coupable une armée qui, avec un dévouement et une abnégation extrêmes, défend la sécurité des citoyens, et en déclarant innocents des criminels ivres de haine et de sang, est une complicité de premier ordre.
      C’est criminel, autant que les auteurs directs.

      • ourika dit :

        c’est une remarque évidente
        alors que tout le monde s’espionne pour savoir ce que fait son voisin, surtout en cas de guerre, il est bien étrange que l’OTAN ou tout autre n’ait pas un petit satellite se promenant au-dessus de la syrie pour regarder ce qui s’y passe.
        combien de fois à la brave TV française des images espionnes nous montraient combien tel pays était un méchant loup qu’il fallait abattre?
        ce qui est étonnant, c’est toujours dans des montages d’histoire de mise en responsabilité d’un pays que l’on veut démolir que ces « vidéos » espions n’existent pas ou « ne sont pas montrées » pour montrer que les médias ont raison
        étrange tout de même que l’occident oublie tout son matériel de haute technique. peut-être faudrait il leur rappeler à huate voix
        A préciser qu’une journaliste turque, sur une chaine française, a déclaré que si ce carnage existait bien, elle faisait toute réserve sur la responsabilité de l’état syrien au vu des actions des lybiens venus se faire soigner en Turquie, à la charge de la collectivité turque, et partir ensuite en guerre contre la Syrie.

  5. El Fel dit :

    Les anglais, la plus grande pourriture de guerre installée en Irak
    Voici leurs coups fourrés avec des sionistes contre les populations Irakiennes
    Euxaussi ne voien pas leurs bosses

    http://goo.gl/Qsbu5

    Suivez le commentaire 1 pseudo Tilt qui donne bien des détails

  6. Mohamed Ouadi dit :

    Le Conseil de sécurité condamne le massacre de Houleh et appelle à une enquête des observateurs

    28 Mai 2012
    New York / Le Conseil de sécurité condamne le massacre de Houleh et appelle à l’arrêt de tous les actes de violence.

    Le Conseil de sécurité réaffirme le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et appelle à davantage d’investigation des faits en collaboration avec les observateurs internationaux.

    A New York, le délégué adjoint de la Russie auprès de l’ONU, Igor Pankin a mis des doutes sur les allégations relatives à la responsabilité des forces syriennes sur la boucherie de Houleh.

    Dans une intervention au cours de la réunion du Conseil de sécurité convoquée par la Russie, Pankine a indiqué que la majorité des victimes de ce massacre a été atteinte à l’arme blanche, ou liquidée de prêt, ce qui se contredit avec les déclarations des observateurs internationaux qui ont estimé que les victimes ont été tuées ou blessées par des bombardements.

    « Le nombre des victimes qui ont été répertoriées ne s’accorde pas avec la destruction qui a été constatée sur le terrain », a-t-il ajouté.

    Une autre réunion du Conseil de sécurité sera tenue sous peu à la lumière de l’enquête sur les massacres de Houlé.

    Dans un point de presse à NY, Bachar Al Jaafary demande à ce que les pays qui arment les terroristes en Syrie soient traduit devant la justice, sur réunion du CS !

    http://www.infosyrie.fr/actualite/lasl-enrole-les-enfants-morts/#comment-48417
    http://www.infosyrie.fr/actualite/lasl-enrole-les-enfants-morts/#comment-48414

  7. El Fel dit :

    Leurs horreurs, nous le voyons actuellement avec leurs terroristes en Syrie, auparavant c’était en Libye, et bien auparavant, c’est des massacres qu’ils taisent et que maintenant ils veulent mettre sous le paillasson.

    Messieurs de la France, des Usa, de la Grande Bretagne, et d’Israël, vous êtes les premiers génocidaires au monde. Vous êtes les prédateurs du monde actuel. Rien ne sert de vous démener à trouver d’autres associés à ajouter à votre liste d’Etat voyous et criminels.

    Les pays arabes se défendent, de vos actions et coups tordus, ils n’ont ni la qualité ni la prédisposition de vous égaler en boucherie humaine.

    Voici le lien allez en bas de page la liste est bien fournie

    http://goo.gl/nKnwf

  8. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    Devant ce drame atroce, le recueillement et la dignité s’imposent.

    Ces tueries déshonorent leurs auteurs et les maîtres de ces auteurs.

    Je suis sprofondément touché et révolté.

    Mais aussi, mentir de façon aussi éhontée, me scandalise.

    Je suis, par ailleurs, amer, de me rappeler que les hurlements – hypocrites – des Ultta-Sionistes-Asssociés, aujourd’hui, devant ce drame, n’aient pas été entendus, à l’époque où Israël détruisait le Liban en 2006, et Gaza en 2008-2009, sans aucune pitié, par toutes espèces de bombes, napalm, fragmentation, tuait sans pitié et estropiait sans limite, tous types de victimes de tous âges, civiles ou armées, et détruisait les structures et les infrastructures de ces régions éprouvées.

    A l’époque, les Samir GEAGEA, les Saad HARIRI, les Qaqatarrhiens et les Wawahhabites n’avaient pas demandé l’intervention de l’Otan.

    Ils attendaient, à l’abri dans leurs palais climatisés et insonorisés, et regardaient passer les nuages et la fumée de leurs narguilés.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      La HONTE !

      • Marie-Christine dit :

        Oui, le recueillement où est-t-il ?
        Non, le sang des enfants et des civils syriens n’est qu’un atout à « jouer » sans modération dans le jeu des grandes puissances et de « leurs » armées djihadistes (qui espèrent bien de leur côté tirer les bénéfices de cette alliance) : jusqu’où va-t-on aller dans l’ignominie ? Pour ces « joueurs » et ceux qui les soutiennent, apparemment c’est sans limites…!
        Le sang des enfants syriens, après celui des irakiens, des palestiniens, sans oublier les libyens, pfft… Rien n’apparemment n’est « trop beau » (trop mal, « trop laid » !) pour arriver à ses fins !
        Quand va-t-on dire le scandale, l’ignominie et la justice pour le sang de ces enfants ?
        Quand va-t-on respecter le silence pour les larmes et le deuil incommensurable que chacun de ces petits innocents délibérément assassinés mérite ?
        Quand va-t-on arrêter le « jeu » ?
        Nous n’aurons jamais assez de silence, d’indignation et de larmes pour eux !!!

        Un tout petit détail en passant Syrie.Eternelle : jusqu’ici, je m’étais imaginée que vous étiez une femme, je viens de découvrir que vous êtes un homme…
        Amitié

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          Oui, chère Marie-Christine, un homme.

          Qui respecte les autres, hommes et femmes, de tous continents.

          Qui hait, comme vous, l’injustice et la cruauté.

          Et malgré tout ce que j’ai pu entrevoir de méchancetés et de folies, et le sang froid que je m’impose de garder, je reçois toujours comme un terrible coup au coeur, les malheurs qui frappent les innocents et les faibles.

          Bon courage.

          Gardons, entier, l’espoir.

  9. averoes dit :

    Manifestement les ennemis de la Syrie que sont la: CIA, le Mossad, la DGSE, le Mi6 britannique, les services secrets turcs et les larbins du Qatar et d’Arabie saoudite, aidés de leurs principal outil de propagande que sont les médias à leurs solde, sont passé au plan B pour détruire la Syrie:

    http://www.planetenonviolence.org/Le-Massacre-De-Houla-Fait-Partie-Du-Nettoyage-Ethnique-Du-Gouvernorat-D-Homs-Prevu-Comme-Base-Arriere-Pour-L-ASL_a2637.html

  10. Cécilia dit :

    Mais Arrour dit qu’il sait quelques choses sur ces massacres :

    - « j’ai vu les photos des cinq enfants VIVANTS et leur mère aussi » !
    Mais comment, où et quand, cheikh ?

    http://www.youtube.com/watch?v=jGE_B-CLbRU

    • Rensk dit :

      Flûte, j’ai cliqué pour rien, je ne lis ni ne comprend la langue, désolé, j’en ai appris d’autres…

  11. Cécilia dit :

    Hadi Abdullah est toujours là pour donner ses versions de faits, je dis bien « ses versions » sur les massacres de Houla :

    1- tués avec de coups de couteau.
    2- par bombardements.

    http://www.youtube.com/watch?v=-11wN7I-5y0&feature=relmfu

  12. Gallus dit :

    Remarquable discours que celui de M. Makdisi. C’est rare de voir une telle mesure et une telle hauteur. Merci à Infosyrie de l’avoir publié.

  13. RoyL dit :

    > Maqdissi a aussi fait remarquer que la manière sauvage de tuer
    > que suggéraient les images horribles n’est absolument pas dans
    > la culture ou la morale de l’armée arabe syrienne.

    Et n’importe qui ayant un minimum de connaissance et expérience
    – hello MM. les casques bleus — ne pourrait que confirmer ça:
    JAMAIS une armée aurait pu résister si longtemps, et dans ces
    conditions, si ça n’aurait pas été ainsi!!!

    Regardons les autres armées où on ne peux pas dire de même: très
    grand nombre de suicides, désertions (vraies, confirmées!),
    whistle-blowers, rites de passages, abus de tout genre chez la
    troupe — et à la maison après, dans un deuxième temps. ET
    SURTOUT, comme s’il ne fallait pas s’y attendre: une défaite et
    une débâcle après l’autre; mercenaires et escadrons de la mort
    appelés à la renforce; *outsourcing*; …

  14. dit dit :

    @Mohammed: en fait, le conseil de sécurité a condamné le régime pour ces actes(dont la Russie).

    • MS dit :

      Et c’est parce que vous l’affirmer que c’est vrai?
      Soit vous fournissez la preuve que Mohammed a demandée, soit vous vous vous excusez de ces mensonges …

  15. RoyL dit :

    > La Russie pas convaincue de la culpabilité de l’armée syrienne

    Don’t worry, les russes ne sont pas cons.

    Autre exemple:

    Ils font apparemment bonne mine ici, mais — merci beaucoup –
    ils ne sont pas nés de la dernière pluie non plus.

    http://www.voltairenet.org/La-Russie-accuse-les-Etats-Unis-de
    La Russie accuse les États-Unis de sabotages industriels
    26 mai 2012

    [... D]ans son édition du week-end, Komsomolskaïa Pravda [1] cite
    un général des services de renseignement militaire (GRU) selon
    lequel l’accident du Superjet 100 russe, survenu en Indonésie le
    9 mai, pourrait être en réalité un sabotage. [...]

    Et en effet, tandis que les premières photos de tètes sur les
    branches, bras, mains ou jambes, carbonisées ou pas, sur les
    rocs, commençaient a circuler via BlackBerry et autre en
    Indonésie, on donnait aussi ces statistiques, *radio trottoir*
    style: 50% sabotage, 30% erreur humaine (pilotes), 20%
    défaillance mécanique. Etc.

    By the way, et pour information, un étrange *accident* mortel
    (décès après avoir consommés des boissons alcooliques — ce qui
    est rare avec des étrangers, qui ont typiquement suffisamment
    d’argent pour pouvoir s’acheter des boissons de qualité) était
    arrivé il y a un – deux ans avec des mécaniciens russes de Sukhoi
    à Sulawesi, si je me rappelle bien, ou l’armée de l’air
    indonésienne testait et s’entrainait avec des avions de chasses
    nouveaux qu’elle venait d’avoir acheté aux russes.

  16. malja dit :

    Bizarre Bizarre
    attentats a la bombe la TV Syrienne sur place 5 mn après montre l’horreur des corps déchiquetés mais Al Jazeera Al Arabia ne montrent pas ses images.
    La par contre ces deux chaines ont les images de ces tueries complaisamment diffusées quasiment en direct
    Rien que cela devrait nous mettre la puce a l’oreille. Si en plus on note encore une fois que c’est avant des événements importants au niveau international les coupables se désignent d’eux mêmes.
    Non messieurs du lobby pétro chimique international inclus l’émir du quatar vous ne mettrez pas la main sur le gaz Syrien votre véritable objectif car comme toujours vous vous foutez de la liberté des peuples que vous assassinés.

  17. Homsy dit :

    Tout les sites que je connais nous montrent les contributeurs, pourquoi infosyrie ne nous montre pas que le régime syrien le finance ? C’est une normalité que de dévoiler ses financeurs.

    • Homsy dit :

      Louis, tu travailles pour le régime syrien et tu ne l’assumes pas. Si tu es si fier de faire ce métier, assume et dit-nous qui te finance.

      • Louis Denghien dit :

        Je travaille d’abord contre la désinformation et l’alignement de la presse franco-occidentale sur les mots d’ordre de l’atlanto-sionisme – pour faire simple mais quand même juste – et, encore une fois, ce site n’est pas financé par le gouvernement syrien, son ambassade ou une quelconque officine qui serait liée à ces entités. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire ici à un autre « inquisiteur », ce que nous faisons ne coûte pas grand chose : un technicien, et deux ou trois collaborateurs gagnant leur vie par ailleurs. Mais peut-être que cette « simplicité »" vous déroute, vous qui lisez d’ordinaire une « information » payée par la pub et des groupes financiers, ou des émirats ?

        L.D. & Infosyrie

        • Rensk dit :

          Ce n’est pas la première fois qu’on vient avec cet argument totalement nul !

          J’ai déjà signalé que tout travail mérite salaire :-) et que les USA payent très bien (plus qu’à leurs chômeurs)…

          M’était énervé sur le lobby français de RSF qui est payé à plus de 90% par des agences dites « secrètes »…

          De l’argent il en faut partout, la différence est ce qu’on en fait avec et là désolé mais Louis bat haut la main RSF !!!

      • Mohamed Ouadi dit :

        Je vois qu’on revient à charge sur la question du financement, pour une énième fois. Je rappelle une réponse que j’ai faite à semoule le 13 mai 2012 à 15 h 25 min

        Lancer un site ne demande pas plus qu’une technicité, avoir ce que l’on appelle un nom de domaine, bien le référencer dans les moteurs de recherche, et puis le reste dépend de la qualité du produit que vous présentez. Au fur et à mesure des visites, votre site est bien placé. C’est comme pour la publicité à un produit, c’est la qualité qui est déterminante. Vous pouvez payez tout l’argent que vous voulez pour un mauvais produit, cela ne vaudra strictement rien comme pour votre OSDH qui n’est qu’un article pourri!
        http://www.infosyrie.fr/actualite/hommage-parisien-aux-morts-de-damas-et-de-syrie-ce-dimanche-au-trocadero/#comment-45125

        • Rensk dit :

          Tu me déçois quelque part :-)

          Tu aurai pu dire combien de visiteur chez les uns et ici… Juste pour confirmer que l’argent n’aide pas toujours a avoir du succès…

      • Marie-Christine dit :

        Homsy, tâcheron du sabotage des sites qui veulent défendre la Syrie et son peuple contre l’offensive de déstabilisation guerrière massive menée contre eux et son président (dont les médias mainstream font largement partie) et particulièrement INFOSyrie. Vous qui faîtes apparemment partie de la triste cohorte des peu glorieux soldats du Net de la hasbara (ou autre…?), dîtes-nous d’abord quel est votre salaire pour le « job » et comment marche cette organisation « de l’ombre » – si peu en fait ! – ?
        Si le « Fric » est un de vos mobiles d’action – cela semble bien être le cas, étant donné l’obsession pathologique que vous portez à cette question -, dîtes-vous que ce n’est pas le cas de tout le monde…
        Alors répondez d’abord à la question, ou, changez de disque !
        Monsieur le Disque rayé, passez à autre chose, c’est vraiment fatigant !!!

    • Clément dit :

      Et quand bien même ? En tant que patriote français, je suis vraiment admiratif de la lutte que mène l’Etat syrien pour faire face aux innombrables tentatives de déstabilisation qu’il subit. Il ne s’agit plus de savoir si on soutient ou non un régime plus ou moins démocratique, mais de savoir si on cautionne ou non le financement et l’importation d’une guerre civile à caractère ethnique et confessionnelle dans cette région du monde. Dans le premier cas je n’aurais pas à me prononcer puisque ce n’est pas mon pays, dans le second par contre, si, puisque cette opposition n’existe pas sans les occidentaux.
      Et s’il faut vraiment discourir de la légitimité du pouvoir, il est certain que plus les enemis de la Syrie s’attaquent à ce régime et à son chef, par le terrorisme et l’ivresse du fanatisme religieux wahhabite, plus ils font de Bachar al-Assad le meilleur défenseur des intérêts de son peuple.
      Ce site rachète un peu l’honneur du peuple français face à la démagogie et la sophistique de ses représentants politiques. Merci à M Denghien.

      Comme dit l’adage  » molto piu nemeci, molto piu honori ».

      • marie dit :

        Oui Clément, mais ils ne sont pas nombreux ceux qui se permettent une telle interprétation.
        On nous rétorque très vite: » mais tu es pour la dictature ou quoi? et cela suffit à couper court la conversation , un peu comme quand on est suspecté d’antisémitisme.
        Si bien que je finis par pousser le bouchon plus long en disant que je suis pour la tyrannie…..
        Oui je pense qu’il sera très dur de lutter contre la tyrannie de la pensée unique qui fait passer la guerre pour une cure démocratique…
        J’ai aussi l’habitude d’interpeller les contradicteurs en leur posant la question :P ourquoi Chavez est-il mauvais ?Ce qui déroute un peu la connerie d’une pensée inaboutie.
        La tragédie Syrienne m’aura au moins servie à regarder en face une réalité qui n’a pas de nom car je n’avais pas tous les éléments pour l’apprécier dans d’autres conflits( Yougoslavie, Irak…)
        Je connais assez bien le système syrien et l’analyse qu’on put en faire quelques personnalités non officiellement reconnue par l’intelligencia corrompue me fait penser qu’il est de notre responsabilité de dénoncer autant que faire se peut le carcan dans lequel nous sommes enfermés.
        Il faut pour cela du courage,ne pas avoir peur de l’isolement et le secours de quelques personnes qui par leur compétence, leur érudition nous font avancer vers l’autonomie et la remise en question, vers la liberté de penser…

      • Rensk dit :

        Le site n’est pas « riche » en fric donc ; il ne rachète rien du tout.

        L’honneur d’un peuple n’est rarement celui des gens au pouvoir, le peuple est dirigé partout dans le monde (même en Suisse) et donc il ne perd aucun honneur que l’on ne lui a d’ailleurs jamais donné.

        Le peuple du monde aime la paix et non les bringues pour du fric où du pétrole voir du gaz… Personne n’aime d’ailleurs les OGM mais vu la promesse de plus de moyens pour la famille paysanne ne pouvant plus survivre avec le système actuel… on y a droit dans nos assiettes !

  18. Candide dit :

    « Nous savons que nous vivons dans un monde injuste »

    C’est vrai, c’est vraiment trop injuste et Caliméro a du souci à se faire. Les russes on de plus en plus de difficultés à soutenir ce régime sanguinaire et songent sérieusement à se séparer du vilain petit canard.

    • Louis Denghien dit :

      Bien sur que c’est « injuste » : les bandes armées soutenues par l’Occident et les Américains – vous savez, ceux qui ont massacré et affamé les Irakiens depuis vingt ans – tuent quotidiennement et n’ont jamais respecté le cessez-le-feu. Mais c’est toujours le gouvernement syrien, quoi qu’il fasse ou ne fasse pas, qui est accusé. C’est injuste, mais c’est normal : Clinton, Fabius & consorts ne s’impliquent pas pour la démocratie et les enfants de Syrie, mais pour renverser u allié régional de l’Iran et de la Russie.

      À part ça les régimes sanguinaires ne sont pas ceux que la presse alignée désigne mécaniquement et quotidiennement, et quant au lâchage de Bachar par les Russes, l’espoir fait vivre, Candide.

      Sinon, toujours à votre disposition pour vous réinformer…

      L.D. & Infosyrie

    • Lubnan dit :

      Salut,

      Allez Candide un témoignage de plus pour vous, ça ne fait pas de mal:

      http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31072

      Bien à vous.

  19. Rensk dit :

    Alors, je traduit librement le sens du truc que j’ai lu en allemand…
    http://www.blick.ch/news/ausland/ein-taktischer-fehler-fuehrte-zum-massaker-mit-32-toten-kindern-id1900584.html

    Hula, une agglomération de quatre villages, est dans la proximité du fief des rebelles de Homs.
    Cet hiver une unité de l’ASL s’y était installé et selon les membre de l’ASL les gens ont repris courage, car se sentant protégé, et ont donc fait une démonstration anti-Bashar.
    Les « sniper » du gouvernement on tiré sur des gens dans le cortège et tué. Raison du dispersement de la protestation.

    Sur ce, l’unité ASL a donc décidé d’attaquer simultanément tout les « chechpoint » de l’armé situé autour de village, point d’ailleurs confirmé par le ministre de l’extérieur M. Dschihad al-Makdisi qui dit qu’en effet l’armée a été attaquée entre 2 heure de l’après-midi et 11 heures du soir.

    L’attaque de l’ASL n’a pas eu beaucoup de succès, ils ont subi beaucoup de perte et c’est a ce moment-là (23°° ?) que le capitaine Mahmoud décide le retrait de ses troupes ; une faute tactique grave comme c’est confirmé plus tard par les morts des civiles… C’est à 23:30 h que débuta la riposte de l’armée avec des bombardements vengeur sur les seuls civils restants ! Ceux qui n’ont pas été tué par les grenades l’ont été après à l’entré de l’armé dans le village, ceux qui ont pu se sauver ont été tué dans les villages alentour par des soutiens du régime.

    Je trouve intéressant les arguments invoqué, chercher le mobile : le gouvernement n’avait réellement aucun intérêt de perpétrer pareil acte juste avant la venue de Kofi Annan ; l’autre partie oui !
    Logiquement, il répond déjà partiellement, par-lui même, a l’enquête… L’armée est attaqué simultanément à 14°°, cette dernière ne riposte sévèrement que (23:30) quand l’ASL a déjà quitté les lieux depuis 30 minutes…
    Vous savez tous que les juges ont des lois mais, ils ont aussi le droit de condamner « sur intime conviction » Moi il m’a convaincu « de mauvaise foi », d’illogisme…

  20. Syrienne Libre dit :

    « C’est au général Robert Mood de faire toute la lumière sur le drame de Houla, pas à la diplomatie euro-américaine, et encore moins au Qatar et à l’ASL »

    Si le général Mood « éclaire » l’affaire de ces massacres, vous le croirez donc?

    • khodr dit :

      tu crois qu il est a la solde de qui ce general???
      vu tous ces corp a la tv , c ets pas des obus ouy des grosses balles qui les ont tué!! autrement les corps aurait étét dechiquté!! tu ne crois pas?????
      moi je te dis que c est des putains de terroristes de merde quio on fait ca!! pour foutre le gouvernement dans la merde!! et deplus quand on regarde la tv , c est de la manipulations pur et simple!!! mais lA POPULATION francaise n est pasdupe, meme apres avoir vu ca ,elle s oppose a une intervention a 65% source M6
      la syrie vaincra et le terrortisme sautera!!!!

    • Rensk dit :

      Il a déjà des suite, la Russie avait demandé de l’entendre avant de faire quoi que ce soit et il y a donc eu une vidéo-conférence entre les 15 et lui.

      Ce n’est que sur ce que l’ONU, avec ses 15 membres, a condamné la Syrie d’avoir une armée qui réponds contre des attaques avec des anti-char (Milan ? à 100’000 € pièce + 12’000 @ chaque munition !?!)…

      Les traductions donné depuis l’anglais sonnent autrement en allemand qu’en français… Pourquoi ??? L’anglais n’a jamais été une langue précise, il y avait bien moins de problèmes entre États quand c’était le français la « langue diplomatique »…

      • Ana dit :

        La Russie condamne le massacre, pas le gouvernement syrien. Au contraire, a appelé à une enquête.
        Profitez de cette occasion pour féliciter Louis Denghien pour cette page et à la plupart des infosiriennnes…
        J’ai lu quand je le peux. Excusez mon français « Google Translate » … Je parle espagnol seulement.

    • Syrienne Libre dit :

      La Russie et la Chine condamnent, avec les 13 autres pays membres du Conseil de Sécurité, le régime de Bachar el-Assad d’être responsable du massacre d’Al Hawla qui a fait entre 116 et 130 morts dont 32 enfants au moins.
      Le rapport du chef des observateurs de l’ONU a ainsi poussé la Russie devant ce qui apparaissait pour le monde comme une évidence. C’est la première fois que la Russie, au dela de faire abstention ou de mettre son veto, vote pour une telle déclaration, alors que le régime Poutine-Medvedev soutient depuis longue date le régime de Bachar el-Assad et du parti Baas en Syrie.
      Jusqu’une heure avant le rapport du général Mood, chef canadien des observateurs déployés en Syrie, le représentant de la Russie à l’ONU avait estimé avoir de « sérieux doutes » quant à l’implication de son allié Assad dans le massacre. Désormais il s’agit de voir jusqu’où la Russie va porter son changement de ton et jusqu’où Poutine et Medvedev seront capables d’aller vis à vis du régime syrien dans les jours à venir.
      Le général Mood a de plus réévaluer son bilan précis en lien avec ce que les observateurs ont pu voir avec les militants : 108 tués dont 49 enfants et 7 femmes, le tout sur deux villages de la petite région d’Al Hawla comme Teldo.

      • Syrienne Libre dit :

        (Mood qui est norvégien, pas canadien) et on parle de 116 tués et plus de 300 blessés

      • Rensk dit :

        Heuuuu… il n’y en a plus que 108 et encore, cela diminue toujours encore… Dire qu’ils sont partis avec plus de 200 morts :-)

        • Rensk dit :

          Ce qui est assez incroyable c’est que les plus de 200 concernait qu’un seul village et maintenant les 108 concernent deux villages…

          200 morts sur 2 village = 100 morts par village…
          108 morts sur 2 villages = 54 morts par villages…

          Dont 32 enfants ont été trouvé que dans un seul village !!!

          • Syrienne Libre dit :

            Concernant les chiffres je ne sais pas quoi vous dire. Le mieux serait une liste des victimes et leur noms. Si effectivement ce sont des terroristes nous voilà partis pour un nouvel Afghanistan. Et pas besoin d’intervention militaire étrangère pour cela…

          • Etudiant dit :

            La liste existe sur All4syria. pas de lien par contre, parce que j’ai pas le droit

    • theflowerpower dit :

      Reste a savoir pour qui travaille son « général Robert Mood » !!

      • Rensk dit :

        Dans l’ordre :
        Pour lui (sa carrière) puis pour son pays puis pour L’UE/ONU (ex æquo ?) pour l’OTAN, son employeur direct… (Peut-être j’ai une erreur entre les ex æquo et l’OTAN car : qui paye commande !)

        Ce qui est moins sûr c’est si il travaille aussi pour contrer l’injustice, même des juges ayant statut « d’indépendant de l’État » ont des problèmes avec les États… alors pensez a un gars qui dans son métier est obligé d’obéir aux ordres…

    • theflowerpower dit :

      Au mois de mars on nous vendait ça :http://www.youtube.com/verify_controversy?next_url=/watch%3Fv%3Dk0C_Kkn5Qoo%26feature%3Dplayer_embedded regardez comme rigole le type min 8:25
      Et la verité etait ça : http://www.youtube.com/watch?v=QDDOFh_fAys&feature=player_embedded
      Tout simplement on est devant un REMAKE !!

    • Marie-Christine dit :

      Oui, mais le général Mood se trouve entre le marteau et l’enclume.
      Il semble tenir une postion « médiane » en renvoyant dos à dos les 2 parties, « opposition » et « régime » dans la responsabilité de ces massacres et de la violence qui perdure en Syrie (la moins pire peut-être qu’il peut se permettre de tenir dans sa position…?).
      Quant à la réelle capacité de la mission onusienne de « faire toute la lumière » sur ces innommables massacres, je crois qu’on ne lui donne pas les moyens (à commencer par le conseil de sécurité), de pouvoir procéder sur place à une réelle enquête impartiale, complète et libre.
      Par définition une mission de « casques ou de bérets bleus » n’est-elle pas d’abord de rester « entre les deux  » (« devoir de neutralité » !?) ? Et même s’il s’agit là d’une mission plus particulière « d’observation »…

      • Marie-Christine dit :

        Le pouvoir de la mission onusienne reste limitée en terme d’enquête et surtout de déclaration publique.
        Pourtant cet oeil, ces « témoins extérieurs » dérangent suffisamment « l’opposition radicale », pour qu’elle s’emploie par tous les moyens à la faire capoter…
        Pas complètement inutile ? Je le souhaite…!
        Mais pendant ce temps-là, pour les Syriens, les massacres et les attentats continuent sous l’oeil de ces témoins…

      • Rensk dit :

        - entre le marteau et l’enclume…

        Connais très bien cette situation, heureusement que vous avez dit « médiane » et non « neutre » ;-)

    • kegan dit :

      Faut voir

      Cette histoire comme les autres ne tient pas debout tellement qu’ils sont mauvais dans leurs mises en scène; c’est dire si on a affaire à des illetrés analphabets que des tarés ont armés.

      On nous dit que ces enfants ont été victimes de bombardement; à aucun moment; même les plus menteurs, n’ont osé dire que les éléments de l’armée regulière sont entrés dans les maisons pour tuer les gens (d’ailleurs dans ce cas ils auraient mis les adultes assassinés à coté dans une mise en scène macabre)..

      Ces enfants n’ont pas été lavés puisque certains sont encore couverts de leurs sang.

      Alors victime de bombardements; mais il n’y a pas un millgramme de gravats ou de poussière sur eux ???? Ils sont vraiment trop mauvais !!

      http://www.youtube.com/watch?v=79yEmWZeKm0

  21. averoes dit :

    Cette fois-ci les atlanto-sionistes aidés par leur principal outil de propagande et de manipulation de masse que sont les médias, sont passé à la vitesse supérieur en diffusant en boucle ces pauvres enfants massacrés et où le doute n’est pas permis, car pour eux « c’est le régime syrien qui est responsable » ils veulent donc créer un électro-choc auprès de l’opinion publique pour justifier une éventuelle intervention militaire contre la Syrie.. avec l’approbation de cette même opinion publique internationale !

  22. averoes dit :

    Pr ailleurs cela nous rappel une autre manipulation de masse qui avait ému l’opinion publique internationale et justifier l’attaque contre l’Irak, mais tout ceci s’était avéré faux, il s’agit des fameuse couveuses au Koweït:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_couveuses_au_Kowe%C3%AFt

  23. RoyL dit :

    ATTENTION

    http://www.infosyrie.fr/actualite/que-sest-il-passe-a-houla/

    > ci-dessous lien vidéo sur Houla :
    http://www.youtube.com/watch?v=mvR95uN-atk

    Si je veux regarder la vidéo aujourd’hui, voici ce qui se passe:

    je viens transféré ici:

    http://www.youtube.com/verify_age?next_url=/watch%3Fv%3DmvR95uN-atk

    Masuk untuk menonton video ini
    Konten ini mungkin berisi materi yang ditandai oleh komunitas
    pengguna YouTube yang mungkin tidak layak bagi beberapa pengguna.

    Untuk melihat video ini, harap verifikasi bahwa Anda berusia 18
    tahun atau lebih dengan masuk atau mendaftar. [...]

    que c’est de l’indonésien (chez vous ce sera écrit en français ou
    autre) et c’est — courtoisie de youtube.com (rappelons que
    youtube a été acheté par google.com, et que tout le monde sait
    qui se cache derrière google) — une invitation à procéder à une
    vérification d’age obligatoire, officiellement, une procédure
    assez laborieuse à suivre nota bene; je me demande combien
    laisseront tomber, renonceront et ne regarderont/vérifieront de
    leurs yeux la vidéo à cause de ça: cette vérification introduite
    comme *nouveauté*.

    Pour nous mieux comprendre:

    si vous allez ici:

    Vidéos correspondant à Muammar Gaddafi lynchage youtube

    Par exemple:

    http://www.youtube.com/watch?v=uGHvNPnZDnc
    Lynchage de Kadhafi – ce que vous ne verrez pas à la … -

    et j’ai vérifié ça le:

    date
    Mon May 28 16:50:04 WIT 2012

    Surprise!!!, il n’y a aucune procédure de vérification d’age a
    suivre, et vous pouvez suivre en toute tranquillité,
    immédiatement.

    • theflowerpower dit :

      Une petite solution !! : http://cort.as/21yT

    • RoyL dit :

      Rigor mortis — suite

      http://syrianfreepress.wordpress.com/2012/05/27/houla-killing-itaeng-video-in-hd/

      [... H]oula Killing

      Residents surrounded the UN convoy to tell their stories.

      (Soundbite )(English) Local resident saying : “Usually before the
      prayer they start the shelling and then they continue. They
      continued yesterday until 2 at night”. [...]

      « until 2 at night, » et mois que je pensais, en ayant regardé la
      vidéo, que c’était jour. Je ne me rappelle pas — voilà la
      raison pour laquelle j’ai voulu revoir la vidéo (non merci, je
      n’ai pas suivi la procédure) — d’avoir noté des ombres *bouger*
      comme quand on utilise, par exemple, des lampes de studio pendant
      des reprises. Ma faute. Donc, ça aurait du être de nuit — tard
      (pas bon pour les casques bleus). Est-ce que l’illumination et
      l’électricité des maisons n’avaient pas été touchées par les
      lourds bombardement et le « shelling, » ou qu’elles avaient été
      rétablies en temps record?

    • Rensk dit :

      Intéressant MAIS… Votre lien m’oblige de m’inscrire aux USA… j’ai pas envie… vous n’auriez pas un lien « subversif » pour compenser ma « non envie » ?

  24. riad dit :

    Djamel zitouni,chef terroriste du GIA avait declaré en 1995″le djihad contre les mécréants, gens du livre, chrétiens ou juifs est un devoir pour tous les croyants,tous les moyens doivent aller aux combattants, même si pour cela devaient mourir les enfants, les nourrissons et les affamés »!

    Même les enfants et les nourrissons…Tout est dit!

  25. Syrienne Libre dit :

    « Le Hezbollah, principal allié libanais du président syrien, a pour sa part déclaré dimanche qu’il condamnait le massacre de Houla. Dans un communiqué, le Hezbollah « condamne fermement le massacre et dénonce ceux qui l’ont perpétré », sans désigner de coupable à la tuerie où plus de 100 civils ont trouvé la mort vendredi.
    L’organisation chiite est dans une position délicate, entre son soutien à Bachar el-Assad, et sa crainte que le conflit syrien ne s’étende au Liban.
    Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, a pour sa part qualifié le massacre de « crime contre l’humanité. »

    Première fois que Hassan Nasrallah n’accuse pas les « groupes armés », c’est dire sa position délicate…

    Par ailleurs les pèlerins chiites ont été libérés et Nasrallah a dit :
    « Nous remercions Dieu pour la libération de nos pèlerins et je remercie tous ceux qui ont aidé dans cette affaire, surtout le régime syrien et le président Bachar el-Assad. Nous remercions également le gouvernement et tous les responsables qui ont déployé des efforts et entamé des négociations, notamment le président de la République Michel Sleiman, le président de la Chambre Nabih Berry et l’ancien chef de gouvernement Saad Hariri »

    • Marie-Christine dit :

      Les pélerins chiites sont-ils enfin arrivés sains et saufs au Liban ?

      • Syrienne Libre dit :

        Apparemment, Marie-Christine.
        (:

      • Cécilia dit :

        « Les pélerins chiites sont-ils enfin arrivés sains et saufs au Liban ? »

        Malheureusement non, Marie-Christine.
        On ne sait même pas où ils se trouvent,en Turquie ou en Syrie. C’est la confusion totale, pire, on ne sait même pas avec qui négocier et qui tient la vérité.

  26. RoyL dit :

    http://sana.sy/eng/22/2012/05/27/421841.htm
    Russia: Information Confirm That Victims of al-Houla Massacre
    Were Not Killed by Artillery Fire
    May 27, 2012

    MOSCOW, (SANA) – Russian Deputy Foreign Minister Gennady Gatilov
    on Sunday called for waiting for the results of deep and
    objective investigation into the tragic incident that took place
    in al-Houla in Homs countryside and the deductions of the
    international observers in Syria, since there is information
    proving that the victims were not killed by artillery fire.

    On his Twitter feed, Gatilov said that there’s news indicating
    that the wounds inflicted upon many of the victims of al-Houla
    massacre are not the result of artillery fire, therefore one must
    wait for objective evaluation from the international observers.
    [...]

  27. El Fel dit :

    A ceux qui se demandent « Que se passe t-il donc »

    Je vous informe que les terroristes en Algérie ont été aidés indirectement, les pays concernés que sont la France, les Usa, la GB, et le Qatar avec l’Arabie Saoudite.
    Ces faits à l’époque n’étaient pas connus. Ce n’est qu’une fois le cas de la Libye a « éclaté » que l’on a su qui réellement étaient derrière le terrorisme en Algérie. C’est la même équipe.
    Abassi Madani responsable du Fils s’est réfugié au Qatar.
    Son fils vient d’avoir une chaîne Tv basée à Londres financée par le Qatar et la GB.
    Hadam recherché pour attentat à la bombe réfugié aux Usa.
    Le Qatar et sa grosse bedaine d’émir cherche encore à semer le trouble en Algérie, mais il ne fait pas poids.
    A l’époque les islamistes recherchés en Algérie se réfugiaient en France en Grande Bretagne et aux Usa. Malgré qu’ils fussent recherchés en Algérie pour crimes ces pays ont accordés l’asile politique à ces criminels.

    Quand ces mêmes pays on vu que les terroristes seuls ne parviennent pas à renverser les gouvernements visés, ils se sont impliqués directement, exemple le cas de la Libye et de la Syrie, ou des prétextes sont trouvés pour justifier « l’invasion » pour des motifs fallacieux.

    Le terrorisme crée à l’époque sous la houlette Ben Laden, n’a servi qu’à mettre en marche cette machine à tuer et à réprimer. Maintenant ils ont liquidés Ben Laden, et ce terrorisme ils sont en train de le faire implanter au sein des pays arabes visés.
    Ben Laden avec El Zawahiri, n’ont pas été à la hauteur pour implanter profondément ce terrorisme dans les pays arabes avec EL Qaida.
    Que font ces messieurs qui tirent les ficelles, Ben Laden liquidé, El Qaida en n’en parle plus.
    Ils cherchent à implanter ce terrorisme autrement, directement en soulevant et attisant les problèmes au sein de la société civile des pays arabes.