• Actualité
  •  

Depuis les déclarations d'Alain Juppé, jeudi 19 avril, sur la possibilité pour les soi disant "Amis de la Syrie" de recourir à "d'autres options" en cas d'échec du cessez-le-feu, les médias s'efforcent de souffler, plus ou moins ouvertement, plus ou moins sournoisement, sur les braises de l'intervention militaire. Et dans ce concerto moderato belliciste, Le Monde joue sa petite partition ce 26 avril, consacrant un assez long article aux petites phrases des Clinton et Juppé, usant d'un insinuant conditionnel sur [...]



Le Monde – après Juppé – repart sur le sentier de la guerre

Par Louis Denghien,



Dans l'épreuve syrienne, le petit couple belliciste reste uni - enfin au moins jusqu'au 6 mai

Depuis les déclarations d’Alain Juppé, jeudi 19 avril, sur la possibilité pour les soi disant « Amis de la Syrie » de recourir à « d’autres options » en cas d’échec du cessez-le-feu, les médias s’efforcent de souffler, plus ou moins ouvertement, plus ou moins sournoisement, sur les braises de l’intervention militaire. Et dans ce concerto moderato belliciste, Le Monde joue sa petite partition ce 26 avril, consacrant un assez long article aux petites phrases des Clinton et Juppé, usant d’un insinuant conditionnel sur l’attitude d’Ankara et l’ »épuisement » de la « patience » des Occidentaux. Une petite musique qu’on a entendue, en d’autres temps, filtrer des mêmes pages, à propos de l’Irak et de la Yougoslavie.

Le Monde contre Le Monde

Bien sûr, il faut ce qu’il faut pour déterrer l’intervention à la libyenne contre Damas, et Le Monde recourt à sa traditionnelle malhonnêteté intellectuelle, parlant des « forces armées (de Bachar) qui piétinent (plus question de conditionnel cette fois) un cessez-le-feu resté tragiquement virtuel depuis le 12 avril« . Cette partialité, cette mauvaise foi flirte d’ailleurs, en l’espèce, avec le grotesque : pas plus tard qu’avant-hier – 24 avril -, le site du Monde écrivait ceci dans un éditorial consacré à la Syrie : « Une partie au moins des combattants (de l’opposition) sont opposés au principe du cessez-le-feu et concourent à son échec ». Et l’éditorialiste de préciser que 70 soldats « réguliers » avaient été tués depuis le 12 avril ! Alors messieurs, qui piétine vraiment le cessez-le-feu ?

Quoi qu’il en soit, Le Monde donne le meilleur de lui-même, écrivant que le légalisme affiché jusque-là par les Occidentaux « pourrait être un jour relativisé« . Parce que, expliquent les gaucho-atlantistes du quotidien dit « de référence« , l’ONU et le Conseil de sécurité n’ont pas forcément leur mot à dire quand il y a « urgence humanitaire« . Et Nathalie Nougayrède, auteur de cette prose belliciste autant qu’hypocrite, de rappeler que l’intervention de l’OTAN au Kosovo et en Serbie de 1999 n’avait pas « de mandat explicite » de l’ONU. On admirera l’élégance de la litote, exercice où brillent incontestablement les tartuffes de l’ingérence humanitaire. Puisque Le Monde nous ressort le précédent du Kosovo – il aurait pu d’ailleurs citer aussi « en exemple » la guerre de 2003 contre l’Irak ou, plus près de nous, l’expédition de l’OTAN contre la Libye – rappelons tout de même que cette croisade humanitaire et pilonnante a abouti à priver la Serbie d’une partie de son territoire historique (et internationalement reconnu), à provoquer l’épuration ethnique de la minorité serbe du Kosovo et, au-delà, à consacrer l »indépendance » d’un micro-État maffieux et inféodé à Washington. Quant à l’ingérence humanitaire en Libye, les Libyens n’ont pas fini d’en goûter les fruits amers.

Nathalie Nougayrède, une figure du journalisme "citoyen" et belliciste

Mais quelle autre littérature attendre d’une journaliste qui, en novembre dernier, publiait sur le site du quotidien Le Temps, un papier de midinette éblouie consacré à Bernard-Henri Lévy et à son rôle dans l’intervention de la France en Libye. L’imposteur politique, médiatique et littéraire y était loué pour avoir consacré une « chanson de geste » (sic à Nicolas Sarkozy « chef de guerre » (-re-sic), ajoutant sobrement qu’avec ces foutaises, BHL tenait « son grand roman de la liberté et son accomplissement personnel » (sic-sic-sic). Oui vous avez bien lu, et voilà donc le genre de plumitif (de plumitive ?) qui est charge des dossiers arabes et syriens au Monde ! Précisons que Mme Nougayrède a reçu une des plus hautes distinctions journalistiques – le prix Albert Londres – pour sa couverture du conflit tchétchène : il y a au moins une cohérence anti-russe et donc pro-atlantiste dans  ce parcours « sans fautes ». Une fois de plus, c’est la bonne vieille équation médiatique « bien de chez nous » : la gauche caviar BHL au service du Pentagone et d’Israël. Ca ferait (comme dirait Le Monde) presque peur, mais ça n’a rien d’étonnant et ça explique bien des choses du PJF (paysage journalistique français).

Mais les lecteurs d’Infosyrie savent tout ça par coeur. Sur le fond, et la suite possible, de l’affaire, nous redonnons la parole au Monde, qui est bien obligé de passer, à un moment, du wishfull thinking otanesque à la réalité géostratégique : « On ne peut exclure que les propos de Mme Clinton (elle évoquait la possibilité d’utiliser un article de la charte de l’ONU pour « aller plus loin » en Syrie) – qui avait contribué à convaincre Barack Obama d’intervenir en Libye – relèvent d’un jeu de pressions psychologiques sur le pouvoir de Damas« . Et Le Monde de citer la responsable de la diplomatie néoconservatrice américaine : « Il faut entretenir l’incertitude chez Assad en laissant des options (guerrières) sur la table« .

Nous en concluons qu’à défaut de faire la vraie guerre rêvée, Hillary Clinton – et son fidèle caniche français – recourent une fois de plus à la guerre psychologique. Mais on doute qu’elle soit efficace sur les nerfs d’acier des dirigeants syriens, russes et chinois.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

97 commentaires à “Le Monde – après Juppé – repart sur le sentier de la guerre”

  1. Souriya ya habibati dit :

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30534
    Syrie : Pourquoi l’escalade des menaces depuis la résolution 2043 ?
    par Dr. Amin Hoteit

    Finalement, nous voyons que la Syrie, soutenue par un front régional et international, avance en augmentant ses chances de succès contre ses agresseurs qui fulminent de rage et de colère suite à leur échec et ne profèrent que des menaces et des intimidations couplées avec des actes terroristes ; insultes et terrorisme étant les seules armes qui leur restent depuis qu’ils ont constaté leur défaite.
    Dr. Amin Hoteit

    23/04/2012
    Article original en arabe : Al-Thawra
    http://www.thawraonline.sy/index.php/selected-articles-list/3731——–2043
    Article proposé et traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal (Biologiste) 25/04/2012
    Le Docteur Amin Hoteit est libanais, analyste politique, expert en stratégie militaire, et Général de brigade à la retraite.
    Articles de Amin Hoteit publiés par Mondialisation.ca

    • Souriya ya habibati dit :

      Un OUBLI impardonnable pour moi:
      Mon cher Louis,
      Je vous embrasse.. j’ai oublié de vous le dire hier.. MERCI à vous, à Guy et à tous les AMIS Infosyriens. Je rends Grâce à Dieu, à Son Esprit Saint de vous avoir inspiré de créer ce site. MERCI

      Souriya Allah hamiha wa Bachar Al Assad ra’iha

    • Mohamed Ouadi dit :

      Une analyse très pointue du Général Amine Hoteit, égal à lui même en géostratégie de cette région sensible, dans un très bon article agréablement traduit en arabe par Mouna Alno Nakhal.
      Que l’auteur et la traductrice, sans oublier notre amie qui a posté le lien, soient remerciés.
      Je rejoins tout à fait l’analyse de notre illustre militaire, excellent analyste, et certainement brillant professeur universitaire.
      Les pays qui ont attaqués la Syrie, depuis treize mois sont en débandade, et par leurs distributions de rôles et leurs escalades verbales et psychologiques, ils ne font, à mon avis, que jouer la symphonie des perdants, qui cherchent à minimiser les effets de leur cuisante défaite, et de leur impuissance à réaliser leurs objectifs tant avoués et clamés haut.
      De cette guerre inédite contre la Syrie, où étaient et sont encore employés des armes et des stratégies inhabituelles, et qui a coûté des budgets énormes, les forces armées, les services de sécurités et les renseignements syriens, en sont sortis puissants car très bien entraînés, de fait sur le terrain, au point d’avoir mis en échec toutes les manœuvres, opérations et stratagèmes de l’ennemi camouflé derrière des slogans brillants, des opportunismes et des trahisons.
      De même, le peuple syrien dans sa majorité est sorti sensibilisé de cette dure épreuve, conscientisé aux dangers et risques, et tel un corps humain qui a été exposé à des agressions extérieures pendant treize mois, il a fini par acquérir une forte immunité, et peut faire des petites manifestations de fièvre et de symptômes bénins, mais ne va certainement pas se jeter dans les tranchées de la guerre civile tant travaillée et recherchée même par une forte injection de terrorisme, nouvelle fabrication.

      • Souriya ya habibati dit :

        Bonsoir Mohamed,

        Le texte que j’ai posté hier de Naram Sargon était pour vous, et vous l’avez très bien entendu.. n’est-ce pas? Je sais votre AMOUR pour notre chère Syrie et donc, PRIERE de vraiment vous assurer d’une info avant de nous la poster.. La guerre psychologique, contre nous, a pris une telle ampleur ces derniers temps.. que nous avons besoin de vraiment rester FORTS et RESISTER..en attendant la RESURRECTION de Souriya al habiba.

        Souriya Allah hamiha

        • Mohamed Ouadi dit :

          Force est de constater que certaines « objections de consciences » semblent tout à fait déplacées et non appropriées. Beaucoup de choses ont été dîtes pourtant, hier, par Louis et par moi-même, pour faire face aux feux ennemis et, malheureusement aussi, aux feux amis qui objectivement parlant n’ont pas de raison d’être. Je dois dire et redire qu’il n’y a aucune erreur professionnelle dans la façon dont laquelle « l’information non fondée, présentée et démentie » a été traitée par Infosyrie.
          Tout d’abord, l’information a été donnée, étayée de vidéos, par une source bien connue, appartenant à une des parties de l’opposition qui ne sont ni de mèche avec le pouvoir ni avec l’opposition soutenue par les médias « meanstream ». Cette information a été traitée par le site Infosyrie de la façon la plus professionnellement correcte : présentée au conditionnel en attendant d’être confirmée par d’autres sources et ces dernières ayant fait défaut, elle a été démentie, le plus rapidement possible, embarrassant ainsi la source qui a publié officiellement cette information. Qui dit mieux pour paraphraser Louis ?
          Je n’ai pas utilisé rumeur, car une rumeur n’a pas de source précise, n’a pas d’adresse, j’ai préféré plutôt lui substituer le terme « d’information non confirmée », ce qui est tout à fait différent.
          Cette « information non confirmée », n’est pourtant pas la seule à avoir été traitée et discutée dans ce site, et si la simple présentation d’une « information / rumeur » est critiquable, nous dévierons de la raison de ce site, car nous allons tirer les uns sur les autres à ne pas en terminer, de façon subjective et égoïste, dans un faux débat non justifié et non approprié, dans un terrain qui n’est pas le nôtre car dominé par les grands moyens médiatiques qui étouffent la vérité que nous cherchons à distiller par de petits moyens, à la façon de quelqu’un qui cherche à trouver une épingle dans une botte de foins.
          A titre d’exemples, je vais citer les informations sur l’hôpital national de Homs, l’aéroport militaire de Ming, et la question des officiers de renseignements français, abstraction faîte du nombre, 120 ou 12 ou 18, information non encore tranchée, car présentée et représentée par le réseau Voltaire, dont le fondateur est sur place en Syrie, et rapportée par d’autres analystes (pro-syrie) dans d’autres médias, mais non encore confirmée, officiellement, par les autorités compétentes, donc mise en doute, professionnellement, par Infosyrie, en attendant … !?
          Je vais terminer par dire : évitons l’auto-flagellation, et les surenchères, et consacrons nous à l’essentiel, et laissons le professionnalisme qui dirige ce site faire son travail, et aidons le du mieux que nous pouvons, si notre ambition est d’avoir la confiance des visiteurs et les aider à se faire leurs propres opinions, et remonter en surface cette oh! combien difficile vérité que des parasites essaient de nous faire perdre en nous détournant par leurs « attaques assassines » qui ne cherchent qu’à discréditer ce site ! A bon entendeur salut !
          Cordialement.

          • kegan dit :

            Il n’y a pas de problème cher Mohammed , SYH doit être sur les nerf, comme nous tous… Nous gerons tous notre anxiété comme on peut, la guerre continue, le complot continue, les attaquent de toutes sortes continuent et on a toujours très peur pour nos familles et notre pays ..

            Nous ne dirons jamais assez de bien du travail que fait Infosyrie ni de votre concours constant tres serieux autant en recherche qu’en écriture!
            Grand merci à vous deux!!

            Ce genre d’incident recommencera tant que la guerre durera!

            Il nous est facile d’appeler nos familles pour verifier certaines informations limites ; alors ne changez rien; la lutte continue !!

          • Mohamed Ouadi dit :

            Mon commentaire ne s’adresse pas à quelqu’un de particulier, mais à une tendance de diversion qu’il nous faudra éviter, si nous voulons rester positivistes !

    • Marie-Christine dit :

      « Finalement, nous voyons que la Syrie, soutenue par un front régional et international, avance en augmentant ses chances de succès contre ses agresseurs qui fulminent de rage et de colère suite à leur échec et ne profèrent que des menaces et des intimidations couplées avec des actes terroristes ; insultes et terrorisme étant les seules armes qui leur restent depuis qu’ils ont constaté leur défaite. »
      Oui, la conclusion bien sûr a de quoi nous réjouir, mais je ne suis pas encore certaine qu’un plein optimisme soit de rigueur, l’auteur non plus d’ailleurs: « la Syrie,…, avance en augmentant ses chances de succès… ». S’il ne faut pas surestimer l’ennemei, la coalation des ennemis, il ne faut pas le sous-estimer non plus. En tout cas, ce qui est certain, c’est que le désir d’une intervention militaire est intact (et même sans doute exacerbé par leur impuissance jusqu’à présent…) et peut-être plus clair que jamais, avec la campagne coordonnée de clameurs, menaces, etc. en ce sens. Mais peut-être proportionnelle à leur impuissance à l’acter…?
      En tout cas, la Syrie n’est pas encore sortie de l’auberge…, et les Syriens du chemin (encore long ?) des épreuves…! Dans ce jeu d’échecs mortifère que lui livrent l’Occident et ses alliés arabo-turcs, on se prend parfois à rêver d’une victoire échec et mat ! Mais on n’en est pas encore là (peut-être loin encore)…, car ils leur semblent bien que tous les coups n’ont pas encore été tentés, en tous cas ils veulent s’essayer encore à en trouver d’autres…Jusqu’à quand ? Juste du bluff ? En tous cas les menaces réelles sont encore très présentes !
      Ce qui est sûr c’est que la Syrie avance et que son camp se renforce, et dans l’opinion aussi, malgré l’autre guerre, la même, de propagande, je le crois (mais que vaut « l’opinion », pour les décideurs de guerre, on l’a bien vu au moment de la guerre en Irak !?).
      La volonté de nuire de son(ses) adversaire(s), de faire tomber la Syrie, ou ce qu’il restera, sous son joug, ne fait aucun doute, mais leurs réelles capacités de nuisance face à la résistance et à la cohésion du peuple, de son gouvernement et de son armée, c’est cela qui est de plus en plus en question…!
      Je crois que Bachar a dit : »cela ne fait que commencer ». Donc, même si les perspectives sont un peu meilleures, le chemin pour la rose de Damas est peut-être encore long…
      Bon, je risque de devenir lyrique, alors je m’arrête.
      Donc, toujours le courage et l’intelligence, et toujours de tout coeur, avec et pour la Syrie !

      • Mohamed Ouadi dit :

        Entre autres, c’est une véritable guerre de nerfs et des volontés. Et en tant que telle elle est très très dure. Personnellement, et me fondant sur les analyses sérieuses, je crois que les dirigeants syriens qui ont pu tenir le coup jusqu’à maintenant, et empêché la réalisation des objectifs ennemis, sont en mesure de mener le jeu jusqu’à la fin. Les signes de perturbation et de déséquilibre me paraissent plutôt du côtés des ennemis de la Syrie.

        • Marie-Christine dit :

          Oui, cher Mohamed,je crois que vous avez raison, mais c’est vrai c’est une véritable guerre des nerfs, et ce chemin de hauts et de bas, entre espoir et angoisse au quotidien, nous touche tous à des degrés divers!
          Certes il est dur ce chemin, mais il avance…!

  2. Shezar dit :

    5 étoiles l article

  3. Djazaïri. dit :

    Théoriquement, il est possible d’écrire à chaque journaliste du Monde, en écrivant son nom suivi de @lemonde.fr.
    Donc, pour la journaliste propagandiste belliciste ce serait Nougayrede@lemonde.fr
    Ne pas hésiter à lui démontrer qu’elle se trompe ou bien feint de se tromper.
    nb: Pascal BONIFACE s’est fait lymcher médiatiquement lorsqu’il a osé écrire « Est-il possible de critiquer Israël? ».
    Notamment, Frédéric Encel avait écrit à 400 personnalités françaises afin d’arriver à la condamnation de P Boniface. Pourquoi ne pas constituer des mailling de personnalités et leur envoyer la vraie version de se qui se passe en Syrie? Cela, pour des faits ponctuels.
    Car, réagir à l’agression contre la Syrie est bien, mais agir contre cette agression est encore mieux. Et en l’occurence, la bataille médiatique bat son plein. Et chacun peut y contribuer.
    Ne dit-on pas qu’un citoyen qui écrit à un politique ou journaliste, c’est 2000 personnes qui ont pensé la même chose mais n’ont pas pris la peine de prendre un stylo et une enveloppe.

    • vilistia dit :

      Djazaïri

      Ne vous fatiguez pas, cette charmante journaliste est en plus une russophobe avertie :

      http://perspectivesgeopolitiques.wordpress.com/2008/10/27/stop-a-la-russophobie/

      • Rensk dit :

        Bof, elle n’aime simplement pas les autres pays vilistia, nous ne la prenons comme « pas sérieuse » dans mon coin de Suisse proche de France…

        Si nous ferions le contraire nous serions en guerre civile entre latins et ariens depuis… Ouf, des années :-)

        J’aime bien Dick Marty qui essaye de résoudre nos problèmes… malheureusement il est devenu silencieux tout à coup !!!

        • betehem dit :

          Les Suisses sont très intelligents. Ils ont trouvé des voies enrichissantes, sinon exemplaires.
          J’aime savoir que tous les Suisses sont armés et que toutes les épouses doivent avoir des provisions pour trois mois, renouvelées régulièrement.
          J’ai toujours trouvé ça très pragmatique et efficace, au cas ou. Et comme les Suisses ne sont pas des idiots, ça se passe très bien. Personne n’a jamais crié à la possession d’armes familiales en Suisse. A part ça, vu sa géographie et les intérêts à sa présence, il faut bien admettre que la Suisse n’a jamais pu être envahie, démolie, massacrée, exploitée. Toutes ces magnifiques montagnes sont d’ailleurs bien plus sympa à ski qu’autrement.
          Je suis bien contente pour les Suisses.
          Si ça peut vous consoler, lecteurs d’Info Syrie, les banques suisses refusent depuis des années d’ouvrir un compte aux Américains du Nord. Bref, les USA. Ca leur cause trop de soucis, m’a-t-on rapporté.
          Les Suisses sont décidément des gens intelligents.
          Ne vous posez pas de questions tordues : je tiens ça d’une relation de cousinage ex-marital. Mais, ça date peut-être.

          Et rappel à Rensk : la Suisse est généralement totalement « neutre ».

      • Djazaïri. dit :

        Pas d’accord. Il faut se fatiguer à lui écrire et lui dire qu’on apprécie pas ses écrits.

    • AVICENNE dit :

      je viens de lui envoyer un Email. Cela ne servira à rien, mais cela fait du bien.

      Voici son contenu (ce n’est pas grand chose mais…..) :

      Madame,

      Je viens de lire votre dernier article concernant la Syrie et je suis consterné.

      Un journaliste est par définition impartial dans nos « démocraties ». Ce n’est pas votre cas.

      De plus, vous légitimez un recourt à la forçe en dehors de tout droit international. Nous avons vu ce que cela a donné au Kosovo, en Irak et en Lybie (oui madame, en lybie aussi ou la résolution du conseil de sécurité à été bafouée et vous le savez).

      Mais rassurez-vous, vous êtes dans la lignée de la très grande majoritée de vos collègues. Le « droit à l’ngérence humanitaire » est devenu tellement banal depuis 2003 pour justifier des interventions militaires que les populations occidentales ne réagissent même plus après coup lorsque l’on voit « les dégâts » et le coup humain. Cela fait vendre des avions de chasse jusque là invendables direz vous.

      La syrie est un pays que je connais bien (mieux que vous semble-t-il).

      Il y a des exactions, c’est certain et des deux côtés. Cependant, lorsque l’on est honnête, on accepte aussi de comdamner le « gentil rebelle » lorsqu’il est prouvé qu’il a tué, torturé, enlevé pour rançon… des centaines de civils depuis 1 an.

      Quelques points d’étonnements qui ne semblent pas vous troubler :

      - Une seule source relayée sans aucune vérification : OSDH (deux personnes basées à Londre qui semblent ne pas avoir remit les pieds en syrie depuis fort longtemps et comme sortis d’un chapeau de magicien). Et ne me dites pas qu’il n’y a pas de journalistes en Syrie, C’EST ENTIEREMENT FAUX ET CE DEPUIS LE DEBUT.

      - Une armée sanguinaire, bombardant sans cesse des villes, des quartiers d’habitation et…..3 morts, 5 morts, parfois 10. Impossible !.

      - Si l’on se réfère aux chiffres (mode de calcul invérifiable ou en tout les cas, non vérifié à ma connaissance), 11000 morts depuis plus de 13 mois. Nous sommes aujourd’hui à prés de 4000 soldats et policiers tués. Soit (si on enlève tout de même les « gentils rebelles » tués par l’armée parcequ’ils ne faisaient pas que « manifester »), un rapport de 1/2.

      Même la plus nulle des armées ne pourrait accepter un tel échec. Le rapport en Irak est de 1 militaire pour 6,5 civils. Non CREDIBLE (pour peu que l’on réfléchisse bien entendu).

      - Les familles qui témoignent d’enlèvements, de massacres, d’intimidations pour aller manifester, tout cela perpétré par les « gentils rebelles », n’ont absolument aucun échos dans les médias à l’ouest de « l’ancien mur ».

      Je ne vous ferais pas l’affront de continuer ma liste de mes interrogations et de mes troubles.

      J’ai la prétention d’être pragmatique et honnête et, tous les jours, grâce à ma famille, grâce à mes amis vivant en Syrie, j’ai un son de cloche totalement différent du votre.

      J’ai tendance à les croires plus que vous car eux se moquent royalement de qui gouverne la syrie. Ils ne voient qu’une chose : leur vie est devenue un enfers et ce qu’ils entendent de l’étranger les faits pleurer (parfois de haine, parfois de tristesse).

      Honte à vous !.

      Cordialement

      • L17 dit :

        @ Bravo AVICENNE

        Votre lettre est parfaite. Vous avez écrit exactement ce qui devait être dit à cette personne.

        Même si cette journaliste ne vous répond pas, elle lira votre lettre…

        Bon courage.

        Cordialement

      • Marie-Christine dit :

        Bravo pour cette lettre Avicenne !

        • fatima dit :

          Bravo, Avicenne. Vous avez très bien dit les choses.
          En avant, mes chers compatriotes. Les Syriens : peuple et gouvernement, n’aiment pas être vaincus. Ces gangs armés, un jour, vont être lâchés par tous ..

  4. BWANE dit :

    A l’attention des rédacteurs d’infosyrie : je ne sais si vous connaissez le Syrian Center For Documentation, site animé par des jeunes journalistes syriens qui se disent indépendants, j’en fréquente la version arabe et je ne savais pas qu’il en existait une version en anglais, ci-dessous son adresse à tout hasard :
    http://documents.sy/index.php?lang=en

    • BWANE dit :

      Merrdre

      • BWANE dit :

        Il est fini le temps des poètes. Maintenant je dors.

        • BWANE dit :

          Le bourgogne est dangereux, comme la vérité. Comprenez donc, lecteurs d’infosyrie, que le monologue ci-dessus ne concerne que BWANE, c’est une sorte de règlement de compte intérieur, une façon de garder les yeux rivés sur le nord historique ; et croyez-bien que je suis désolé d’étaler sous vos yeux ces contradictions, mais la vie de l’esprit nait de l’opposition, de la négation de ce qui existe, comme dirait ce scorpion qui a mortellement piqué la grenouille qui le faisait traverser la rivière, causant ainsi sa mort propre ainsi que de cette dernière : désolé, c’est mon caractère. Par ailleurs, ceci dénote une sorte d’insatisfaction, notamment devant une sorte de puritanisme infosyrien, que l’on pourrait appeler aussi,-imitant Lénine-, infosyrievantardise.

  5. Djazaïri. dit :

    Que dit le site Critique des Médias français « ACRIMED » de ces journalistes pompiers-pyromanes?

  6. Mohamed Ouadi dit :

    Pourquoi ne préparaient-ils pas un projet de résolution, sous l’article 7, condamnant à la fois la Syrie pour ne s’être pas plié à leurs désirs et la Russie et la Chine pour avoir fait obstruction à leur volonté de dévaster la Syrie. Puisque ils y sont, pourquoi, à eux seuls ne décideraient-ils à l’unanimité du CS, au lieu et place de tous les autres membres, puisque c’est leur tout nouveau concept de démocratie. Décider en toute souveraineté pour le monde et à la place des peuples rendus indigènes, analphabètes, incapables de décider par eux mêmes de ce qui leur convient !??
    Ne pensons plus, les autres, Juppé/Clinton/et Clique vont penser pour nous et à notre place !

  7. vilistia dit :

    Des bruits de bottes autour de la Syrie !

    http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=1948

    • Rensk dit :

      Et pourtant en 2008 déjà :

      Raid américain contre la Syrie, par Alain Gresh

      Dans l’après-midi du dimanche 26 octobre, les hélicoptères des forces armées américaines ont lancé une attaque à l’intérieur de la Syrie. Selon la télévision syrienne, quatre hélicoptères ont violé l’espace aérien dans la region d’Al-Boukamal, à la frontiere irakienne. Ils ont visé une maison en construction – située à 8 kilomètres à l’intérieur du territoire syrien – et provoqué, selon les autorités, la mort de huit citoyens, dont le gardien, sa femme et leurs trois enfants. Les hélicoptères sont ensuite retournés en Irak. Dans cette zone désertique se trouve un point de passage frontalier officiel entre l’Irak et la Syrie ouvert il y a un an.
      http://www.mecanopolis.org/?tag=alain-gresh

  8. Charles dit :

    Selon Al-Manar citant un interview publié hier par le journal libanais Al-Akhbar, le président Bachar al-Assad pense que la crise syrienne n’en est encore qu’à ses débuts (http://www.almanar.com.lb/english/adetails.php?fromval=1&cid=31&frid=31&eid=53699). Une idée à partager, sans doute.

    • mécréante dit :

      Lu mais pas bien compris la raison !

      • sowhat dit :

        c’est la dimension internationale de la crise syrienne qui n’en est encore qu’à ces débuts (autrement dit : vous n’avez encore rien vu et nous allons passer à la contre-attaque).

        • mécréante dit :

          Bon j’aime mieux, c’est mal exprimé à mon avis « réponse syrienne n’est qu’a ses début »

  9. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    De Beuve-Méry à Nathalie Nougayrède, la même distance que de de Gaulle à Alain Juppé.

    Du patriotisme à la soumission à l’Otanistan.

    Et pendant que le sang vif des Syriens coule, sous le regard gourmand des princes qataroséoudiens, lss colons ultrasionistes continuent de ronger la terre de Palestine.

    Le rêve !

    • Joska dit :

      Ce qui m’étonne encore c’est qu’on ne condamne pas israèl d’ingérence et de massacre sur les palestinien à Gaza, pourquoi ne passe-t-il pas (le gouvernement israélien) devant la cours internationale de justice? A oui, c’est le peuple élu sur terre mais nous que pouvons nous faire contre leurs atrocités et contre les terroristes en Syrie et leurs amis (candide, samy drissi etc!…), pourquoi ne pas les censurer comme les autres sites le font sur nos interventions

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        Israël est au-dessus des lois. Il est assuré de l’impunité, comme je l’explique ci-après.
        Mais Ceux qui commettent les méfaits et crimes en Israël contre les Palestine ne le font pas du fait de leur judéïté, mais de leur sionisme.
        Le judaïsme, en tant que religion, n’est pas acteur et n’est pas responsable.
        C’est le sionisme qui dénie aux palestiniens leurs droits et même leur existence.
        Le judaïsme n’a pas plus ni moins de responsabilités que l’islam ou la christianisme ou l’athéisme.
        Le sionisme, en tant que doctrine politique et, surtout l’Ultra Sionisme sont les responsables.
        Alors que le judaïsme est multimillénaire, le sionisme est récent, presque contemporain.
        Le Sionisme détourne en faveur de son entreprise de destuction des peuples du Moyen Orient, tous les moyens, pour ne citer que certains :
        - L’immense émotion de chacun à la découverte des crimes nazis,
        - La naïveté des « chrétiens » néoconservateurs américains,
        - La volonté hégémonique de la finance,
        - La cupidité des Qataristan, Séoudistan, Salafistan et autres Diabolistans,
        - La bonne conscience des Allemands qui expient à bon compte leur lourd passé, sur le dos des palestiniens, syriens, libanais et autres résistants à l’hégémonisme des USA (Ultra Sionistes Associés)
        - La veulerie des « zélites » européennes…etc…

        • Christian dit :

          @ Syrie.Eternelle

          Vous avez absolument raison. Aux USA, on enseigne aux enfants l’holocauste à l’école, et tous les calendriers portent les dates des fêtes juives… un jour mon fils m’a même demandé si on célébrait hanukah… en ce qui concerne les chrétiens néoconservateurs, ils croient qu’en aidant Israël ils seront bénits… il faut dire que les sionistes font bien leur travail en tout cas pour laver le cerveau des américains!

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            Les chrétiens sionistes (en fait des Ultra Sionistes enragés) croient, semble-t-il, que si les juifs – suivant leur expression – occupaient tous les territoires correspondant au Grand Israël (du Sinaï juisqu’à l’Euphrate) alors le Christ reviendrait sur terre pour convertir le peuple élu.

            En somme, ces chrétiens fourvoyés – ou dévoyés – veulent contraindre le Christ à revenir sur terre, quitte à sacrifier la vie, le destin et l’existence de millions d’êtres humains.

            Ce serait un nouvel holocauste à une échelle incommensurablement plus grande.

            Et comment appellerait-on les auteurs de cet holocauste ? les Néocons.

            Et qui les jugerait ? Ils sont au dessus des lois.

            Le bourrage de crâne atteint des niveaux cataclismiques.

      • Rensk dit :

        Assez drôle votre intervention… vous demandez dans les faits d’être interdit de parole par le site que vous lisez et en commentez certains article… Chez-nous on appel cela : se tirer une balle dans le pied !

        • betehem dit :

          Qu’est-ce qui vous fait penser que ce site d’Info Syrie soit adepte de la Censure ?
          Vous prenez vos rêves pour de la réalité.
          Mais merci pour l’info. J’ignorais que les Suisses s’amusaient à tirer de leur propre fusil une balle dans leur propre pied. Ils n’ont pas d’autres amusements ? Le ski, par exemple, où on file vite, vite, vite.

    • Charles dit :

      Sur Beuve-Méry, il y a matière à nuancer fortement, voir http://www.voltairenet.org/Uriage-l-ecole-des-cadres-de-la

  10. betehem dit :

    J’en ai un peu marre, parfois, M. de vous entendre taper ainsi.
    C’est Sarko, et les atlantistes en général. C’est Juppé. C’est tel et tel pays. Je ne nie en rien tout cela. C’est la guerre des énergies dont nous avons tous besoin. Et que certains, c’est incontestable, ne désirent que s’emparer, quel que soit le coût humain pour les volés. Quant à la force nucléaire … Réservée aux occidentaux. N’est-ce pas : Israël n’est pas contrôlée, l’Iran oui. Je ne conteste rien de tout cela.
    Mais parfois, j’en ai un peu marre.
    Vous connaissez des politiciens qui ne défendent pas a priori leur clan, leur pouvoir, leur intérêt ? Voire même, pour les moins malhonnêtes, les intérêts de leur nation qu’ils considèrent comme la plus intéressante ?Citez-m’en un seul.
    Je comprends bien qu’info syrie fait pendant, rééquilibrage, à l’OSDH et compagnie (pétrolières généralement).
    Mais parfois, quand même, je me dis : est-ce de la réinformation ?
    C’est une position « extrêmement contre  » qui me paraît parfois, un peu trop ressemblante aux termes excessifs utilisés par les adversaires de la Syrie libre et laïque.
    Les opposants ne proposent rien pour l’avenir. Le gouvernement actuel oui. Bien des Syriens se souviennent d’abus de pouvoir. Oubli subit ? Mais non, pas du tout. Une majorité de Syriens veulent des changements et en obtiennent. Il était grand temps.
    Ce site parlera-t-il un jour d’avenir ?
    Ou seulement de la mort des opposants ?
    Parfois, Info Syrie me paraît inconstructive.

    Que vive la Syrie.

    • Que vous en ayez « marre » de nous voir, jour après jour, dresser l’inventaire de l’infâme géopolitique de nombre de gouvernements, de politiques et de médias de l’hémisphère occidental, on peut d’autant plus le comprendre que nous mêmes sommes parfois un peu fatigués de notre position de Cassandre.
      Mais c’est quand même comme ça, Betehem : nous n’inventons, ni n’exagérons rien, hélas, en ce qui concerne l’attitude des dirigeants et journalistes français vis-à-vis de la Syrie. Ce n’est pas notre faute si Juppé et BHL sont ce qu’ils sont, font ce qu’ils font, disent ce qu’ils disent.

      Et puis, vous devriez relire un peu les archives d’Infosyrie : quand une analyse, une prise de position nous parait aller dans le bon sens, nous nous empressons de le signaler. Le problème étant qu’elles sont peu nombreuses…

      Quant à l’avenir, semblable en cela (malgré tout) à Alain Juppé et Hillary Clinton,nous n’en savons rien de précis. Nous ne pouvons formuler que des espérances, qui ne font pas des articles – pas des articles sérieux. Nous ne sommes pas en mesure de « construire » le futur syrien. Nous sommes juste là pour tenir le difficile créneau de l’actualité syrienne.

      Puisque vous parlez d’avenir, laissez-nous vous dire que nous rêvons qu’un jour Infosyrie puisse s’arrêter, faute de problèmes et de menaces à expliquer ou à anticiper.

      Bien à vous,

      Louis Denghien & Infosyrie

      • betehem dit :

        Merci de votre réponse.
        Je pense avoir regardé et lu toutes les infos d’Info Syrie.
        Il reste : l’Occident, l’Orient. Et des parti pris évidents.
        Comment vivre cela, quand on est occidentale ? Je n’ai pas a cracher sur mon pays, ma culture etc. Ni a laisser mon gouvernement faire n’importe quoi à d’autres pays.
        Comment vivre cela quand on est oriental, pouvez-vous me répondre a juste titre : bien évidemment qu’ils doivent se défendre, eux, les orientaux (ceux qui ne sont pas occidentaux comme moi, et j’imagine les ricanements de certains commentateurs). Et ils le peuvent. Et la Syrie le fait.
        Fort heureusement, les BRICS existent. Ouf. Peut-être l’avenir est-il là ?
        Mouvements d’auto-défense parfaitement justifiés.

        Il est difficile à vivre, le geste du gouvernement du Pdt Bashar de laisser en paix ceux qui rendent les armes s’ils n’ont pas de crime de sang.
        Ca, c’est un geste d’avenir.
        Info Syrie néglige un peu, parfois, les gestes d’avenir.
        Trop d’insultes s’y baladent tristement, parfois, à mon goût.

        Merci pour toutes vos informations. A vous et à Cécilia et bien d’autres.

        • Rensk dit :

          Critique sévère… et injuste dans les faits :

          A part Silvia Cattori en Suisse vous n’avez aucun journaliste qui se gère si près de la « constitution des journalistes » http://www.silviacattori.net/rubrique9.html qu’elle, en France vous avez viré Thierry Meyssan… Pourquoi ?

          Dans chaque pays dit « démocratique » il y en a pourquoi ?

          Répéter ce que vous entendez en voiture, au travail, en mangeant, au « repos* et au réveil…

          Perso, je pense que vous visitez le mauvais site au vu de votre… je me tais de suite… :-)

    • Rensk dit :

      Tu ne peu en aucun cas en avoir marre, vu que je te lis depuis un certain temps… Tiens, en roulant avec ma souris (petit écran) je constate en gros que Lois pense la même chose que moi concernant ton intervention.

      Un coup de « blues » est quand-même permis a tout le monde, nous vivons dans une société « folle »…

      • Rensk dit :

        Je me relis…. et au secours !!!

        J’ai fait mon erreur de la journée…, en effet je décide tous les jours mes « meilleurs conneries du jour »

        Le foutu machin « automatique de correction » a corrigé votre prénom sans m’en avertir = Fais chier ces programmes qui ne « pensent qu’en anglais » et a « Maman »

        Bonne suite Louis Denghien :-)

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      betehem dit :
      « Vous connaissez des politiciens qui ne défendent pas a priori leur clan, leur pouvoir, leur intérêt ? »
      Pour ma part, je reconnais que le régime baasiste a commis beaucoup d’erreurs depuis qu’il exerce le pouvoir.
      Néanmoins, cela s’explique.
      Le Moyen Orient a subi, depuis un siècle, des traumatismes effroyables : trahison des vaiqueurs de la première guerre mondiale, mainmise et impérialisme sous couvert de « Mandat », dont le but réel n’a jamais été d’accompagner les pays sous mandat à l’indépendance et à la liberté, mais de les dominer, exploiter et émasculer.
      Puis ce furent les accords wahhabito-yankee, la Nakba palestinienne, la consolidation du shah iranien et de Nouri asSaïd en Iraq, l’injonction de rallier le Pacte de Bagdad, la pendaison de Mossadegh, le premier coup d’Etat en Syrie à l’instigation des Américains, la Guerre de 1956 dite de Suez, de 1967 et de 1973 qui n’auraient pas connu les mêmes issues sans l’appui illimité en premier lieu des USA, en armes et renseignementsr….etc…
      L’énumération serait très longue, et je ne suis pas un historien.
      Tout tient à quelques axes principaux :
      Arrogance et volonté impérialistes,
      Volonté de mainmise sur les ressources et sur les sites stratégiques (Canal de Suez, Détroit d’Ormuz, Méditerranée Orientale et Bosphore…)
      Tout cela n’est pas très moral.
      Certains se satisfont de dire, que c’est la loi de la nature, que la lutte pour la vie et pour le pouvoir font partie de .la condition humaine.
      Mais alors il faut s’interdire de se réclamer des droits de l’homme, du droit-devoir d’ingérence.
      Il faut dissoudre l’ONU et saborder le Conseil de Sécurité.
      Ne pas entonner, quand la gueule est pleine de la chair des peuples maltraités, que l’on veut civiliser ces sauvageons, ces arriérés

      • sowhat dit :

        la pendaison de Mossadegh ?

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          Oui, il avait été condamné à mort puis exécuté

          • sowhat dit :

            Je crois que vous êtes dans l’erreur, peut-être que vous le confondez avec quelqu’un d’autre. Je cite l’article de Wikipedia :

            Trial and final years

            Mossadegh under house arrest in Ahmadabad
            Shortly after the Shah’s return, Mosaddegh was tried and convicted of treason by the Shah’s military court. On December 21, 1953, he was sentenced to death but his sentence was later commuted to three years’ solitary confinement in a military prison. Afterwards, he was kept under house arrest at his Ahmadabad residence, where he died on 5 March 1967

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            A sowhat :
            C’est, de mémoire, que j’avais écrit que le Dr Mossadegh avait été pendu.
            Et, cela, date de 1953.
            J’étais adolescent. J’ai pu me tromper.
            Je suis vraiment désolé.
            Mille excuses à sowhat et à tous.
            Cordialement.
            سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle

  11. Miguel dit :

    betehem , face a cette réalité , qu’est-ce que vous proposez pour que infosyrie devient constructive ?

    • betehem dit :

      Un petit peu d’aide pratique à la Syrie, probablement, déjà demandée par deux personnes, sans réponse. Mais certainement plus que des râleries et des insultes en tout cas. J’ai bien aimé ce qu’a écrit Djazaïri vers 16 h 04.

      • Mohamed Ouadi dit :

        Bonjour betehem,
        Je vous propose de discuter de la création d’une association d’aide et de soutien au peuple syrien. Commencer par un groupe de proximité qui puisse se réunir, physiquement, et faire des propositions. Essayer de déterminer les problèmes concrets ou les difficultés auxquels vous voulez apportez votre contribution. Et à partir de cette analyse essayez de vous fixer des objectifs à atteindre et des activités concrètes à réaliser pour atteindre ces objectifs. Essayez en quelques sortes de créer une locomotive qui va conduire votre projet, et par la suite cherchez à vous faire joindre l’adhésion et le concours de personnes qui seront convaincues par ce projet concret.
        Essayez d’avoir des juristes, des gens rodés en management, et en activités sociales et associatives, dans votre groupe de conception et de conduite du projet.
        Vous n’arriverez à rien par des lamentations ou par des déceptions, il vous faut agir, trouvez-vous une équipe et allez y petit à petit.
        Je vous souhaite de la bonne chance.
        Quant à Infosyrie, il fait ce qu’il peut pour maintenir la barre de la ré-information, avec beaucoup plus de moyens humains volontaires, que financiers et techniques, et c’est une tâche très ardue dans les tumultueuses tempêtes de l’océan de la guerre médiatique.

      • mécréante dit :

        A betehem la vie est une lute continue sans relâche !

      • NO PASARAN dit :

        Bon, j’ai demandé pour vous à l’un de mes étudiants qui travaille à la Croix Rouge syrienne. Il a demandé à quelqu’un du Croissant Rouge pour voir comment faire des dons… On n’a pas encore la réponse mais je vous tiens au courant.

      • Mohamed Ouadi dit :

        Il y’a une chose que les syriens de l’étranger peuvent faire, illico, c’est de soutenir la lire syrienne en envoyant de l’argent en Syrie, à leurs familles par exemple, ou ouvrir des comptes personnels …

        • Cécilia dit :

          Impossible d’envoyer de l’argent sur un compte en Syrie à moins de résider à Moscou, Pékin, Téhéran, ou dans le BRICS …
          Ma copine d’Avignon a tout fait pour son beau-frère malade, mis au chômage grâce aux démocrates sans succès. Personnellement, moi aussi, j’ai un compte à Damas mais aucun transfert passe. Reste les moyens détournés par des particuliers qui partent. De toute façon, beaucoup vont partir pour l’été, moi, la première.

          Justement, des amis syriens dont l’épouse est originaire de Lattaquié, sont partis en Syrie il y a deux semaines. Ils ont pris l’avion jusqu’à Beyrouth et un taxi jusqu’à Lattaquié, raison de plus, Beyrouth-Lattaquié est plus proche que Damas-Lattaquié. J’ai hâte qu’ils rentrent pour en savoir plus. Ils seront de retour dimanche prochain.

          Et si quelqu’un a une baguette magique pour le transfert ?

          • mécréante dit :

            Aha ! bonne idée, un compte dans la banque chinoise de Paris !?
            La delegation de Franco syriens doit être rentrée ?

          • Cécilia dit :

            Tu es magique, mécréante !

            Quant à la délégation, aucune idée. Peut-être quelqu’un en connait en peu plus.

  12. Rensk dit :

    Et l’opposant dit a Moscou :

    - « Les sanctions introduites par l’Occident contre la Syrie ne frappent pas le régime, mais le peuple. Elles se répercutent de façon extrêmement négative sur la situation économique et le niveau de vie dans le pays », a indiqué l’opposant, dénonçant l’hypocrisie des pays occidentaux.

    http://fr.rian.ru/world/20120426/194464140.html

    • averoes dit :

      Une question se pose et de 2 choses l’une soit ces journaleux sont des imbéciles de première, soit ils sont complices, manifestement c’est les 2 à la fois, donc on est en droit d’affirmer que tant que les médias sont à la solde du cartel mafieux militaro-industriel et financier, il n’ y aura aucune liberté d’expression, encore moins de démocratie en Occident finalement elle n’est que de façade, la profession de « journalisme » on est réduit à être de simple porte parole de l’OTAN, tel qu’on l’a observé en Libye, où l’OTAN s’était auto-proclamé « agence de presse »
      Le journal « Le Monde » quant à lui ne déroge pas à la règle concernant cette propagande, belliqueuse nauséabaonde sur la Syrie, on devrait donc l’appeler le journal « Immonde », c’est beaucoup plus approprié..

    • averoes dit :

      « Les sanctions introduites par l’Occident contre la Syrie ne frappent pas le régime, mais le peuple »

      Exactement les mêmes ingrédients utilisés contre l’Irak à savoir un embargo inhumain qui a duré entre 1991 et 2003 à savoir que pendant 12 ans les « protecteurs de civils et droit de l’hommistes » tels que Juppé aujourd’hui..à l’époque c’était d’autres psychopathes on se rappel d’une certaine Madeleine Albright entre autres, qui ont affamés le peuple irakien et dont les enfants n’avaient même pas de lait pour se nourrir, car interdit par les sanctions internationales de..l’ONU ‘encore une officine au mains de ces tarés..
      et une fois que le peuple irakien était à genoux, les barbares impérialistes-sioniste « protecteurs de civils » comme ils s’auto-proclame avaient décidé d’envahir en 2003 l’Irak avec le chaos qui s’en est suivi et des Millions de morts à la clé!

      Syriens restés unis, ces barbares et sociopathes, atlanto-sionistes-terroristes…. n’ont on rien à foutre des civils, ce qui compte pour eux c’est de démembrer la Syrie au service du régime sioniste dans le cadre de leur projet démoniaque qui est le « grand moyen orient » colonisé, basta!

      • Rensk dit :

        TOUT A FAIT…

        mais que partiellement quand-même… Au vu du « système » en place…

        PS: Dans ma réponse j’englobe vos deux interventions… Renseignez-vous plus que ça…

  13. Romain dit :

    Dans la série « Mais jusqu’où descendront-ils ? », je vous présente un certain Nofal Dawalibi et sont « gouvernement de transition » : http://fr.rian.ru/world/20120426/194467124.html

    Après le CNS, les CLC, l’ASl , le CCND, la faction Haytham al Maleh, Syrian Revolution 2011 et le Cirque du Soleil, voici le CNSU !

  14. Byblos dit :

    Vous attribuez au journal Le Monde le titre de «quotidien dit « de référence »». Je vous suggère celui de quotidien «autrefois « de référence »». Le Monde a tout de même connu, dans sa préhistoire, l’ère des Hubert Beuve-Méry et des Jacques Fauvet.
    Mais il y a si, si longtemps…

  15. BWANE dit :

    Il faut conclure que de journal « officiel de tous les pouvoir », selon le jugement des situasionnistes, le Monde est devenu le porte parole de l’Otan, belle trajectoire en somme de l’ignominie moderne, il lui sera difficile de descendre plus-bas.

  16. Mohamed Ouadi dit :

    Un fils d’un ancien premier ministre syrien, crée le premier gouvernement de transition, en exil !!

    Syrie: un groupe d’opposition crée un gouvernement de transition
    PARIS, 26 avril – RIA Novosti

    Le chef d’un des groupes de l’opposition syrienne, Nofal Dawalibi, a annoncé jeudi lors d’une conférence de presse dans un hôtel parisien la création d’un « gouvernement de transition » qui cherchera à obtenir une intervention militaire internationale en Syrie, rapportent des médias.

    « Nous avons décidé de remplacer les organes existants par une structure purement exécutive qui coordonne les opérations des divisions combattantes pour la liberté et suit la volonté du peuple syrien souverain », a déclaré M.Dawalibi.

    Selon ce dernier, l’objectif d’un tel « gouvernement » est d’armer les combattants, d’œuvrer à une « intervention militaire internationale directe », et d’assurer la sécurité et la stabilité en Syrie.

    M.Dawalibi a dit que les noms des 35 membres du gouvernement, résidant en Syrie, seraient annoncés plus tard pour des raisons de sécurité.

    Créé en août 2011, le Conseil national syrien unifié (CNSU), dirigé par Nofal Dawalibi, homme d’affaires syrien vivant en Arabie saoudite, n’a pas voulu adhérer au Conseil national syrien (CNS), présidé par Burhan Ghalioun et qui est considéré comme l’instance politique la plus représentative de l’opposition syrienne.

    Le président du CNSU n’a pas précisé de quelle manière le gouvernement de transition concerterait son action avec le CNS. Il s’est contenté d’indiquer que les membres du CNS et de l’Armée syrienne libre (ASL, aile armée de l’opposition) étaient nombreux à appuyer la nouvelle structure.

    « Malheureusement le CNS, qui a choisi un organe législatif alors que le nôtre est un corps exécutif, n’a pas pu prouver que sa structure représente le peuple syrien et la révolution », a ajouté l’opposant.

    Nofal Dawalibi est le fils d’un ex-premier ministre syrien, Maarouf Dawalibi, qui s’était réfugié en Arabie saoudite après le coup d’Etat de 1963.
    http://fr.rian.ru/world/20120426/194467124.html

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Ce M. Dawalibi, dont le titre de gloire est d’être le fils de son père, qui a été élevé au lait de chamelles de l’Arabie malheureuse, appelle de ses voeux une intervention militaire étrangère, dans une déclaration :

      « Selon M.Dawalibi, l’objectif d’un tel « gouvernement » est d’armer les combattants, d’œuvrer à une « intervention militaire internationale directe », et d’assurer la sécurité et la stabilité en Syrie. »

      Je suis toujours en alerte quand j’entends le mot stabilité.

      Par exemple :
      Surarmer Israël contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Détruire le Liban contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Encager les réfugiés palestiniens dans Gaza contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Détruire le Peuple palestinien contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Interdire l’Unesco à la Palestine, détruire la culture palestinienne, les villages et les villes palestiniens contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Camper les palestiniens dans des quasi réserves communiquant difficilement les uns avec les autres contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Détruire l’Iraq, faire des centaines de milliers de morts, et encore plus de blessés, contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Protéger les autocrates du Qataristan, du Séoudistan, Salafistan, Djihadistan, Erdoganistan contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      Fomenter les graves troubles en Syrie, former, armer, financer, promouvoir les assassins extrémistes qui s’attaquent à l’Armée nationale syrienne contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      En somme, détruire tout ce qui n’est pas compatible avec l’expansionnisme israélien contribue à la stabilité du Moyen Orient.
      La stabilité du Moyen Orient consiste, en définitive en un tableau digne de Guernica :
      Le corps disloqué de Moyen Orient, gisant écrasé sous les décombres des bombardements et piétiné par les milliers de chaussures à clous d’un Tsahal surarmé, financé, informé, encouragé et encensé par les USA : Ultra Sionistes Associés.
      Bravo, M. Dawalibi, alibi des traîtres.

  17. Miguel dit :

    les Russes sont en silence …. que ce qu’ils mijotent..?

    • L17 dit :

      @ Miguel

      Ne vous inquiétez pas ! La Russie ne « mijote » rien dans le dos des Syriens, comme voudraient le faire croire Juppé et H Clinton…

      Les Russes ne sont pas silencieux du tout… Voici un article daté d’aujourd’hui qui donne quelques infos à ce sujet :

      [[[ Lavrov s'entretient avec une délégation du Front populaire du changement et de la libération

      26 Avr 2012

      Moscou/ Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov a discuté avec une délégation du Front populaire du changement et de la libération des développements en Syrie et des agissements positifs concernant l'exécution du plan du délégué international Kofi Annan.

      Dans un communiqué publié aujourd'hui, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que le ministre Lavrov a insisté lors de la rencontre sur l'importance d'accélérer les réformes politiques en Syrie sur la base des amendements démocratiques survenus dans les lois pendant les derniers mois, y compris la nouvelle constitution approuvée par le peuple syrien en vertu d'un référendum fait le 26 février dernier.

      Le communiqué a précisé que les deux parties ont affirmé que le plan d'Annan est irremplaçable à l'ombre de la situation prévalant en Syrie et que l'exécution dudit plan va paver le chemin devant la normalisation de la situation et assurer des conditions adéquates pour lancer le dialogue global entre les autorités et l'opposition en Syrie.

      Le communiqué a indiqué que les deux parties ont exprimé l'espoir que la mission onusienne permette l'enracinement de l'arrêt de la violence en Syrie et la transformation de la crise en Syrie vers la voie du règlement politique.

      Le ministère russe a indiqué que les représentants du Front populaire se sont déclarés prêts à œuvrer pour l'exécution du plan d'Annan, tout en insistant sur l'importance des mesures prévues dans le plan pour la formation d'un système politique démocratique multipartite qui verse dans l'intérêt de tous les Syriens quoi quelle soit leur appartenance. "Les représentants du Front ont apprécié hautement la position de principe de la Russie contre l'ingérence extérieure dans les affaires syrienne et la nécessité d'encourager tous les Syriens à parvenir à une réconciliation nationale aboutissant au rétablissement de la paix stable sur les territoires syriens", a-t-il conclu.

      Dans une déclaration faite à SANA à Moscou, suite aux entretiens séparément avec M. Lavrov et M. Mikhaïl Marguelov, président de la commission des relations internationales à la Douma, M. Qadri Jamil, secrétaire du Conseil du parti de la volonté populaire, membre de la présidence du Front populaire du Changement et de la libération, a fait savoir que la rencontre avait porté sur toutes les questions relatives à la crise syrienne et sur le fait que la dialogue est une nécessité pour sortir de la crise en Syrie.

      Il a indiqué que les Russes estiment que l'ingérence étrangère en Syrie est une ligne rouge.

      De son côté, M. Ali Heidar, membre de la présidence du Front populaire du changement et de la libération, chef du parti national social syrien, a mis l'accent sur la position de la Russie vis-à-vis de la crise en Syrie.

      "Au cours des discussions menées aujourd'hui au Conseil de la Fédération russe, on a affirmé que le succès du plan Annan signifie le début de l'exécution du 1er point de ce plan, celui de l'arrêt de la violence par toutes les parties", a-t-il fait savoir.

      Il a indiqué qu'il est impossible que le cessez-le-feu soit complètement respecté avant l'amorce d'un processus politique qui est le 2ème point du plan Annan, via le tenue d'une conférence de dialogue national.

      Il a souligné que les entretiens avec M. Marguelov ont en outre porté sur la question des élections de l'Assemblée du peuple.

      Le ministère russe des AE : le niveau de la violence en Syrie a régressé d'une manière palpable

      Le porte-parole du ministère russe des AE, Alexander Loukachevitch, a fait savoir que le niveau de la violence en Syrie a régressé d'une manière palpable, soulignant que la situation en Syrie s'améliore graduellement.

      Dans des déclarations à la presse, M. Loukachevitch a indiqué que les observateurs internationaux avaient visité les régions principales en Syrie qui avaient connue des actes de violence, soulignant que des violations de l'accord de cessez-le-feu ont été enregistrées par les deux parties : "La majorité de ces actes de provocation a été perpétré par l'opposition armée, ce qui pousse les forces de sécurité syriennes à riposter".

      Il a émis son espoir que l'initiative russe adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité sous la résolution N°2043 relative au déploiement de 300 observateurs aboutit à un contrôle actif de la violation du plan de l'émissaire spécial des NU en Syrie, Kofi Annan.

      " La Russie espère qu'au cours la période répartie à la mission des observateurs internationaux en vertu de la résolution du Conseil de sécurité, les circonstances nécessaires doivent se réunir pour amorcer un dialogue global en Syrie", a-t-il souligné.

      Il a affirmé que le recours par certains pays occidentaux et arabes à armer et financer l'opposition syrienne entrave la recherche des moyens pour un règlement politique en Syrie.

      "C'est aux NU de jouer un rôle crucial dans le règlement de la crise en Syrie", a indiqué M. Loukachevitch.

      Quant à l'appel du président du Conseil des Ministres de l'Otan pour défendre les frontières turques, M. Loukachevitch a fait savoir que Moscou est inquiète de ces déclarations, soulignant que durant ces circonstances, il faut observer la retenue et ne pas chercher des prétextes pour s'ingérer dans les affaires de la Syrie.

      Au sujet de la visite des délégations de l'opposition syrienne à Moscou, M. Loukachevitch a fait savoir que la Russie, à travers ces contacts, soutient les efforts d'Annan pour engager un dialogue syrien.

      Il a appelé tous les pays à user de leur influence auprès de l'opposition syrienne pour jouer un rôle dans le lancement d'un dialogue entre Syriens.

      Bulletin français ]]]
      SOURCE : http://www.sana.sy/fra/55/2012/04/26/415224.htm

      Cordialement

  18. Miguel dit :

    Vladimir Poutine : Son investiture à la présidence est prévue le 7 mai.

    • NO PASARAN dit :

      Une bonne journée, en somme, le 7 mai ! Vive Poutine, bon débarras Sarko et les élections syriennes !!!

  19. Samy Drissi dit :

    Vous savez que Sarkozy et Hollande ont eu le même score, donc je pense que Sarkozy peut très bien gagner.

    • BWANE dit :

      Bâtard de l’union monstrueuse de l’impérialisme et du salafisme, on se fiche de ce que vous pouvez « penser ».

  20. Mohamed Ouadi dit :

    1300 violations du cessez le feu en Syrie !!
    C’est ce que rapporte Faïz Choukr, citant le ministère syrien de l’information, invité de l’émission Heure libre à Addounia TV.

    • Mohamed Ouadi dit :

      Damas accuse les rebelles de 1.300 violations de la trêve en deux semaines

      Le ministre syrien de l’Information Adnane Mahmoud a accusé jeudi des « groupes terroristes armés », d’avoir commis « plus de 1.300 violations » de la trêve, censée être entrée en vigueur le 12 avril.

      « Les groupes terroristes armés ont intensifié massacres, explosions et agressions, commettant plus de 1.300 violations depuis l’entrée en vigueur du cessez-le feu le 12 avril », a précisé M. Mahmoud.

      Les autorités syriennes ont informé l’émissaire international Kofi Annan de ces violations et attendent désormais de lui qu’ »il déploie de réels efforts, dont nous verrons les résultats sur le terrain, envers les groupes terroristes armés, et les pays et les parties qui les soutiennent », a poursuivi le ministre.

      M. Mahmoud a en outre déclaré que le gouvernement syrien « a respecté tous ses engagements conformément au plan Annan », qui prévoit le retrait des troupes des villes, l’autorisation des manifestations pacifiques, la libération des détenus et l’accès des humanitaires et de la presse.

      L’arrêt des violences en Syrie, »nécessite une surveillance neutre et transparente des violations perpétrées par les groupes terroristes armés (…) afin que s’arrêtent les agressions contre les citoyens et les forces de l’ordre », a souligné M. Mahmoud.

      « Les terroristes ont tué (aujourd’hui) quatre membres d’une même famille dans la province de Damas, et anéanti des familles entières à Hama » mercredi, a encore déclaré le ministre.

      Or, cependant l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), soutenu par l’Occident a rapporté qu’une quarantaine de civils avaient péri depuis lundi à Hama dans des « bombardements menés par les forces régulières ».

      La Turquie et le Qatar

      Le ministre syrien a accusé par ailleurs la Turquie, le Qatar et l’Arabie saoudite, de s’ »allier avec le terrorisme qui frappe la Syrie ». »En finançant et en armant les (rebelles), ces pays s’associent aux crimes visant les citoyens syriens et en sont responsables », a-t-il ajouté.

      Enfin, M. Mahmoud a révélé que le ministère de l’Information a « accordé des visas à quelque 98 médias arabes et étrangers depuis le 25 mars » 2012.

      Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 21 avril une résolution prévoyant l’envoi de 300 observateurs non armés en Syrie pour surveiller le cessez-le feu et l’application du plan de sortie de crise de M. Annan.

      http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=61549&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  21. RoyL dit :

    ** http://www.infosyrie.fr/decryptage/le-spleen-syrien-de-juppe-vu-par-un-quotidien-libanais/

    > Alain Juppé regrette que « les organisations religieuses
    catholiques et orthodoxes aient lié leur sort avec le sort de
    Bachar al- Assad. Nous comprenons les craintes des chrétiens,
    mais ils doivent savoir que leur avenir sera meilleur à la
    lumière de la démocratie ».

    ** http://www.infosyrie.fr/re-information/temoignage-les-malheurs-de-la-brigade-asl-al-farouq/ #comment-41711

    > [Barbe noire le marin:] Bachar bombarde les églises comme il le
    > fait pour les mosquées, mais l’ASL défend les chrétiens et
    > leurs lieux de culte

    ** http://silviacattori.net/article3138.html

    Syrie : Les chrétiens, cibles de bandes armées privées de tout
    contrôle
    22 avril 2012

    [... L]a situation est tragique dans la ville de Qusayr, dans le
    nord de la Syrie, au sein du district de Homs. Des bandes de
    miliciens provenant des rangs de l’opposition syrienne ont
    totalement détruit toute une rue chrétienne, non loin de l’église
    catholique. Le Curé s’est enfui et « il n’est pas même possible
    d’ensevelir les cadavres » REMARQUE UNE SOURCE DE FIDES^1. [...]
    [Emphase ajoutée]

    1. Agenzia Fides
    Organe d’information des Oeuvres Pontificales Missionnaries
    depuis 1927
    http://www.fides.org/aree/aboutus.php?lan=fra

    • L'étrangère dit :

      Du style !!!
      En résumé (suisse)
      ‘Saying what no one wants to hear’ versus the press-system
      http://www.entrefilets.com/assange_dans_axe_du_mal.htm

      « Epuisée par l’accumulation des couleuvres avalées puis régurgitées ; éreintée par les océans de conneries qu’il a fallu propager ; usée à force de compromission et de déni de réalité : la presse-Système occidentale est devenue irritable. Qu’elle soit mise un peu trop brutalement face à sa médiocrité, et patatras : elle pique sa crise »!

  22. NO PASARAN dit :

    Quelle horreur… On vient de voir une vidéo où ils ont accrochés un homme derrière une voiture et ils le traînent pendant hyper longtemps…

  23. Cécilia dit :

    L’Égypte démocratiquement salafiste

    Le souci majeur des islamistes qui arrivent au pouvoir est de voter une loi autorisant le mariage de la jeune fille à 14 ans et un autre texte, plus incroyable, pour autoriser le mari à faire l’amour à sa femme morte dans les six heures qui suivent sa mort comme « adieu » !
    Je constate une chose en commun sur ces deux textes : la FEMME et le SEXE sont Un !

    http://www.youtube.com/watch?v=xb_EfWMCPb4

    Et une deuxième vidéo de Tawfiq Akacha sur le sujet :

    http://www.youtube.com/watch?v=R7pTtY0ZDhA&feature=related

    Et un groupe jihadiste pour « le nettoyage de l’Égypte » menace une chaine et journalistes égyptiens d’enlèvements et d’assassinats :

    http://www.youtube.com/watch?v=AVJ5uxBWUN0&feature=related

  24. Cécilia dit :

    Cette guerre jupéenne ne sera qu’une guerre contre des moulins à vent !

    Partir en guerre en Syrie, c’est affronter les Russes dans leur propre base militaire à Tartus.
    C’est affronter Hezbollah.
    C’est affronter l’Iran.
    C’est surtout affronter les Syriens ou peut-être, Jupée le Petit se croit encore dans les années quarante et la Syrie toujours sous son mandat !
    Il faut qu’il se réveille !
    De toute façon, il ne lui reste que quelque petites semaines à faire ses cartons et dégager !

  25. Miguel dit :

    La Chine publie un communiqué en six points sur le dossier syrien.

    http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=1552

    • L17 dit :

      @ Miguel

      « La Chine publie un communiqué en six points sur le dossier syrien » : cet article est toujours valable bien qu’il date du 4 mars.

      Actuellement le bloc BAO cherche comment activer une opération militaire en Syrie sans devoir recourir au Conseil de Sécurité.
      Ces pays qui harcèlent la Syrie depuis plus d’un an au moyen de sanctions économiques, prétendent vouloir aider le peuple syrien et parlent de « corridors humanitaires » pour acheminer cette aide..

      Le moyen le plus simple pour aider les Syriens est déjà de METTRE FIN AUX SANCTIONS dont ILS ACCABLENT LA SYRIE… TOTALEMENT et DÉFINITIVEMENT!

      Cordialement