• Actualité
  •  

En dépit des prophéties et effets de menton de Clinton (et de Hollande), c'est à Damas et à Téhéran (en attendant Moscou et Pékin) que Kofi Annan cherche des appuis "Positif" : c'est ainsi que Kofi Annan a caractérisé l'entretien qu'il a eu ce matin avec Bachar al-Assad. L'émisaire de l'ONU a très exactement déclaré au sortir de son entrevue : "Je viens juste d'avoir une discussion positive et constructive avec le président Assad. Nous nous sommes mis d'accord sur [...]



Les dessous de la convergence Kofi/Bachar

Par Louis Denghien,



En dépit des prophéties et effets de menton de Clinton (et de Hollande), c’est à Damas et à Téhéran (en attendant Moscou et Pékin) que Kofi Annan cherche des appuis

« Positif » : c’est ainsi que Kofi Annan a caractérisé l’entretien qu’il a eu ce matin avec Bachar al-Assad. L’émisaire de l’ONU a très exactement déclaré au sortir de son entrevue : « Je viens juste d’avoir une discussion positive et constructive avec le président Assad. Nous nous sommes mis d’accord sur une approche que je vais partager (communiquer) avec l’opposition« . M. Annan doit arriver en ce moment à Téhéran où l’attendent d’autres conciliabules autour de la situation syrienne.

En quoi consiste l’approche ? Elle porte sur la clef de voûte, ou le fondement, du plan de paix présenté par l’émissaire de l’ONU : le cessez-le-feu. M. Annan a clairement laissé entendre que, dans cette perspective, la mission des 300 observateurs du général Mood sera réactivée. Les entretiens ont également porté sur la reprise et l’amplification du dialogue politique, « que le président approuve » selon les mots de Kofi Annan.

On notera que le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Maqdissi, partage la satisfaction de l’émissaire de l’ONU, qualifiant la réunion de « constructive« .

Kofi Annan accueilli à l’hôtel Damas Rose par Faisal Miqdad, vice-ministre des Affaires étrangères : Kofi Annan a sans doute intégré qu’on ne pourra rien faire en Syrie, y compris la paix, sans Damas. Et Téhéran, et Moscou, et Pékin…

Bachar se sent certainement assez fort….

Que penser de cette soudaine embellie diplomatique ? Beaucoup, chez les habitus de ce site, considèrent que les cassez-le-feu et plus largement les gestes de bonne volonté du gouvernement syriens n’ont pas été payés de retour, et que la trêve du 12 avril dernier, par exemple, a servi aux rebelles pour se réorganiser et consolider leurs positions. Nous, nous leur répondions que Damas, vis-à-vis de la pression internationale, mais aussi pour renforcer la position de ses alliés russe et chinoise, était obligé de lâcher du lest, de « jouer le jeu »du plan Annan. Quitte à laisser les événements démontrer sa non fiabilité, et la non fiabilité de l’opposition armée. Depuis le 12 avril, l’armée syrienne s’est défendue, et puis, en juin, elle est passé à la contre-offensive tous azimuts. Celle-ci se poursuivait activement ce lundi 9 juillet, jour de la visite d’Annan à Bachar.

Il est plus qu’évident que les dirigeants syriens partagent notre scepticisme. Ils jouent à nouveau le jeu, persuadés que l’opposition CNS/ASL/djihadistes est ontologiquement incapable d’engager le moindre dialogue, de respecter la moindre trêve. Et il est non moins évident que le gouvernement n’acceptera éventuellement de suspendre ses opérations, que s’il obtient de très fermes garanties du camp d’en face, dûment signées par des responsables du CNS et de l’ASL. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas acquis : la direction du CNS a pesté publiquement, depuis son asile turc, contre la visite d’Annan à Damas. Et elle ne commande pas à l’état-major de l’ASL, qui lui-même ne commande guère les groupes armés !

C’est vis-à-vis de la communauté internationale et singulièrement de la Russie et de la Chine, que Bachar al-Assad accepte les principes du plan, sachant très bien que ses ennemis eux ne les accepteront jamais. C’est bien une nouvelle démonstration de non fiabilité et de radicalité de l’opposition qui risque de sortir des approches de celle-ci par Annan.

Et puis la visite en soi d’Annan est une nouvelle démonstration de la légitimité et de l »‘incontournabilité » de Bachar dont l’accord signé le 30 juin à Genève par les grandes puissances ne demande pas le départ, en  dépit des exégèses très larges qui en sont faites par Hillary Clinton ou François Hollande. Le fait qu’Annan aille ensuite chercher un appui à sa nouvelle démarche chez les Iraniens, ennemis encore plus jurés de Washington  que ne le sont les Syriens, est un nouveau camouflet pour les États-Unis et leurs « brillants seconds » européens.

Les Américains bloqués par les vétos russe et chinois, mais aussi l’échéance présidentielle de novembre ; les Français et autres Européens tétanisés par l’exemple afghan et prisonniers de la crise et de leurs opinions publiques ; la Turquie d’Erdogan et l’OTAN décrédibilisés par leur profil assez bas lors de l’affaire du F4 abattu ; le Qatar de plus en plus décrié, en France notamment, pour sa subversion et son ingérence tous azimuts par le biais des pétro-dollars : objectivement, le camp de l’agression ne se porte pas très bien, face à la détermination politique et militaire du régime syrien, et à celle, diplomatique, des BRICS.

C »est ce nouveau rapport de forces objectif qui permet à Bachar d’accepter l’ouverture, tout en se montrant implacable contre les bandes, et c’est ce qui fait que Kofi Annan a retrouvé le chemin de Damas, avant de prendre celui de Téhéran.

 

La photo de famille parisienne des « Amis de la Syrie » : beaucoup de beau linge et de beaux discours, beaucoup moins de force de frappe effective contre la Syrie et ses – vrais- amis : Annan, absent de Paris ce jour-là, a dû se faire la réflexion….



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

41 commentaires à “Les dessous de la convergence Kofi/Bachar”

  1. Elias dit :

    Je pense que cette démarche est faite pour consolider le Front intérieur, beaucoup de Syriens doivent être épuisés par les 15 mois.

    De meme les roles de la Turquie, Qatar et Arabie Saoudite commence a être bien identifié.

    La tactique du gouvernement syrien commence a être clair, il presse puis il relâche, la même technique que pour faire sortir un renard de son trou.

    Et la c’est plusieurs renards qu’il veut faire sortir que sont la Turquie, la Qatar et l’Arabie Saoudite.

    • sowhat dit :

      sire Lion va manger les renards

      • Luc Lepropre dit :

        il a pas oublié d’être con , Bachar, et je crois pas qu’il a fait ça pour.lui. Mais plutôt pour les Syriens.

        • Espoir dit :

          Bacher est un président modeste. Un homme ordinaire qui n’a jamais rien demandé à personne. Même le pouvoir, on le lui a imposé. Il menait sa vie d’ophtalmo, tranquille. Il ne  » s’accroche pas au pouvoir ». Il ne veut pas que le pays sombre dans le cahos. Il n’a jamais agi pour lui.
          On ne lui connaît ni villa à St.Tropez, ni passion pour les diamants, ni voyage en yacht de luxe…

    • Luc Lepropre dit :

      Quel soulagement ce serait. Je prie tous les dieux pour cela.

  2. ALJ dit :

    Pour tout la Syrie est elle agressée par les sionistes?
    Il suffit de regarder une carte. Les USA occupent l’irak, la turquie, l’arabie saoudite. Dans ces pays, ils ont installés des bases militaires et le bouclier anti missile.

    Leur objectif maintenant c’est de détruire l’iran.

    Mais ils ont peur que l’iran envoient ses missiles sur l’entité sioniste….et le SEUL chemin que peuvent prendre les missiles iraniens, passent au dessus du ciel Syrien – regardez une carte.

    Les USA ont poussé pour installer le bouclier anti missile en Syrie, mais les syriens ont refusé.

    Si les USA n’occupent pas la SYRIE ils ne pourront pas bombarder l’IRAN.

    Voilà pourquoi la pauvre Syrie fait l’objet d’une guerre depuis un an.

    Si la SYRIE est vaincu, l IRAN sera bombardée ; et les CHINOIS et les Russes n’auront plus ni pétrole ni gaz iranien. Voilà pourquoi les russes et les chinois lèvent leur droit de VETO.

    si les européens et les USA ne mettent pas la main sur le gaz et le pétrole iranien, les chinois vont leur passer devant.

    Y a de gros enjeux ; ça risque de se terminer en grosse guerre ; mais finalement ce sont les Chinois qui gagneront car ils sont supérieurs.

    • Max dit :

      Une « grosse guerre » « Les chinois supérieurs » ? à qui, pour qui et à quoi ?.. Si c’est le scénario que tu souhaites, il faut dire que tu es un danger pour la paix. la question n’est pas de savoir à qui profite mais demeure plutôt : »quels sont les actions légitimes à prendre pour mettre fin aux violences en Syrie ». Ce n’est pas dans des fantasmes de scénario de 3ème guerre mondiale qu’on trouvera la réponse. Cela sert juste à spéculer sur des scénarios fictifs basés sur des procès d’intentions qui pour l’instant ne servent à rien. Si tu n’aides pas à construire la paix, dû moins ne jette pas de l’huile sur le feu.

      • ALJ dit :

        Bonjour Max

        Je suis bien sur comme tout être humain qui se respecte favorable a la paix. Mais si l’on regarde, comment y a t il eu de jours de paix sur Terre sur les 100 dernières années? Je crois que c’est 0.

        Ce à quoi on assiste en ce moment n’est que le reflet de la confrontation entre CHINE/Russie et bloc occidentale Europe USA. La Syrie n’est que leur champ de bataille. Les malhonnêtes dans cette histoire ce sont ces derniers qui se sont déguises en « amis de la Syrie ». Sachant que les USA et les Européens sont sous les ordres de TELAVIV, on peut se poser la question suivante : depuis quand les sionistes (Europe usa) sont les amis des arabes (syriens) ?

        Les guerres pour les ressources vont s’intensifier, jusqu’au Chaos total.
        C’est triste a dire mais c’est ce qui va probablement arrivé.

  3. Mohamed Ouadi dit :

    C’est que la Syrie est passée à la contre-offensive : sur le terrain, lutte implacable contre les terroristes, et descente en bonne et du forme de l’avion otano-turc F4, manœuvres à munitions réelles, nouveau gouvernement avec des opposants et des personnalités indépendantes, suite à l’élection du nouveau parlement, lui même sur la base de la nouvelle constitution …, et sur le plan médiatiques plusieurs sorties du président syrien Bachar Al Assad, sur Rossia 24, TV iranienne, presse turque, TV allemande, au cours desquelles il a imposé la position syrienne, attaqué la turquie erdoganienne, et accusé l’étasunien terroriste ou du moins complice, et les vendeurs de la mort wahhabites et salafites saoudiens et qataris … Alors qu’en face les conférences se multiplient pour réunir artificiellement une opposition que rien ne réunit et qui n’a pas ou très d’assises sur le terrain syrien …

  4. amical dit :

    Juste quelques instants avant la victoire

    Très bien tôt ce sera le sauve qui peut. Le compte à rebours a commencé. Malgrè les ecrans de fumée de dame Hilary, sa société internationale de crime est en déroute sur tout les plans. Annan en Syrie et en Iran cherche à trouver une bouée de sauvetage pour donner un répit aux terroristes sur le terrain.

    Comme par hazard dans quelques jours Hilary va se rappeller de la conférence de Gnève et surtout du texte final dans sa version originale sans interprétation ni modification.

  5. Charles dit :

    En quoi l’échéance présidentielle de novembre bloque-t-elle les Angloaméricains ?

    • Louis Denghien dit :

      Parce qu’Obama ne peut prendre de risques politiques et militaires, sa réélection étant rien moins qu’assurée…

      L.D.& Infosyrie

      • Lajri dit :

        vigilance quand même, vigilance toujours,le mal est souvent plus fort que le bien. Bon courage à tous les Syriens!

      • Charles dit :

        Encore faudrait-il que ce soit le président des USA qui décide de la guerre, et que ce soit les citoyens qui élisent le président… ce qui fait deux présupposés extrêmement incertains.

        • bob dit :

          C’est plutôt l’Aipac qui décidera. Quand aux élections, un démocrate ou un républicain, le Lobby n’en a rien à cirer car ils sont tous les deux deux à sa botte!

          • ALJ dit :

            bob,

            t’as tout compris.

            Les politiciens ne sont que des marionnettes en ce monde.
            Ceux qui décident ce sont ceux qui ont le FRIC .

            Quand on est un marchand d’arme, qu’est que souhaite avant tout: qu’il y a ait des Guerres.
            Quand on est une société de BTP comme Bouygues, que souhaite t on? Une Guerre pour reconstruire ce qui a été construit.

            Tous ces faux amis de la Syrie ne donneraient pas un centime à un mendiant dans la rue ; malgré leur compte en banque plein à craquer.
            C »est comme le pseudo phylosophe milliardaire BHL, un vrai vautour qui suce le sang des peuples faibles.

  6. vilistia dit :

    Le Journal de Syrie 9 Juillet 2012.Assad – Annan, poursuivent leurs manœuvres, Terroristes avouent

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=S0LOTdqCCdc

  7. vilistia dit :

    Les « amis » pousse-au-crime de la Syrie (VOST)

    VIDEO EN FRANCAIS :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=RsqI9jc6Ul4
    __________________________

  8. touri dit :

    IRIB- Le chef de la diplomatie turque reconnaît avoir tout fait pour renverser le régime de Bachar al-Assad, mais que ces efforts n’ont pas été couronnés de succès.

    Ces déclarations interviennent, après les menaces formulées par le groupuscule séparatiste du PKK. Ce groupuscule a annoncé vouloir transformer Istanbul en un nouvel Homs. « Nous avons mis tout dans la balance pour que le régime de Assad ne soit plus, mais nos efforts n’ont rien donné ». Davutoglu a accusé le gouvernement syrien de génocide et d’actes inhumains.

    L’aveu de Davutoglu intervient au terme de 16ème mois d’ingérence turque, dans les affaires syriennes. La Turquie finance et arme les insurgés terroristes et son sol s’est transformé en une véritable arrière-cour des plans de renversement fomenté par la camp arabo-occidental contre la souveraineté de l’Etat syrien.

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/199312-la-turquie-a-%C3%A9chou-%C3%A0-renverser-le-r%C3%A9gime-assad-davoutoglu

  9. vilistia dit :

    juil 08 2012
    La Syrie arrête des espions du Qatar et d’Arabie Saoudite

    Les forces de sécurité syriennes disent avoir arrêté à Damas, 11 espions étrangers de différents pays arabes.

    Ces arrestations ne sont pas les premières du genre puisqu’en Février, un agent de renseignement saoudien a été arrêté dans la ville d’Homs dans l’ouest de la Syrie.

    La Syrie a déclaré que certains pays étrangers, y compris l’Arabie saoudite et le Qatar, soutiennent les groupes armés opérant contre Damas et leur fournissent des armes et des finances.

    Source : Press TV

    http://www.presstv.ir/detail/2012/07/08/249895/syrian-forces-arrest-foreign-spies/

  10. vilistia dit :

    juil 08 2012
    Selon le New York Times, la CIA opère secrètement en Syrie pour fournir des armes aux rebelles

    Selon le New York Times, la CIA fournie illégalement des fusils d’assaut, des lances-roquettes anti-tank et bien d’autres types d’armes à l’opposition syrienne. Cependant, les liens reconnus entre certains rebelles et Al-Qaïda posent quelques problèmes.

    Le NYTimes rapporte que depuis plusieurs semaines maintenant, des agents de la CIA basés dans le sud de la Turquie ont supervisé le flux d’armes illégales à de nombreuses factions de l’opposition qui sont prêtes à lutter contre le régime du président Bachar al-Assad. Le seul problème est que quelques-uns de ces groupes de rebelles ont des liens avec des organisations terroristes comme Al-Qaïda, de sorte que la mission de la CIA se fait avec prudence afin de ne pas armer par erreur des terroristes qui ont déjà fait leurs preuves.

    Les armes et les munitions sont amenées en Syrie principalement par la frontière turque, avec l’aide du réseau des Frères musulmans de Syrie et d’autres groupes. Les dépenses sont partagées par la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar.

    Source : Russia Today

    http://www.rt.com/news/cia-officers-turkey-syria-378/
    ___________________________

    • sowhat dit :

      Il manque la photo de l’accolade avec Fafa et la remise de la décoration pour services rendus à la France. Quelle farce.

    • abbas dit :

      bonjour Cécilia c’est une très belle ville que Allah la protège des rapace qatarosionisme et saoud-sionisme et turquosionisme Amine

      Des terroristes tués et leurs armes saisies à al-Qseir à Homs

      Les services spécialisés à Homs ont infligé des pertes en vie considérables dans les rangs des terroristes qui ont agressé et attaqué les citoyens et les forces de l’ordre dans la banlieue d’al-Qseir dans le gouvernorat de Homs.

      Une source au gouvernorat a indiqué au correspondant de SANA que les services spécialisés se sont accrochés avec les terroristes dont leur chef, Khaled Chabab, et leurs armes ont été confisquées sans que les services déplorent des victimes.

      ces chiens enrager ; Terroristes avouent avoir tué, violé, enlevé, trafic d’armes et terroristes à Homs.

      http://www.youtube.com/watch?v=VXmbSdvml2I&feature=plcp

    • mecreante dit :

      C’est Damas fils de ….

      • sowhat dit :

        oui je vous entends … c’est comme le « C’est Sparte fils de p… » de Léonidas et d’un coup de pied il expédie au fond du trou l’émissaire du Grand Roi venu exiger l’allégeance. FASHAR

  11. theflowerpower dit :

     » La photo de famille parisienne des « Amis de la Syrie » : beaucoup de beau linge et de beaux discours, … » ou plutôt… beaucoup de corbeaux !!

    • Mohamed Ouadi dit :

      Beaucoup de perdants !

      • Cécilia dit :

        « La photo de famille parisienne des « Amis de la Syrie »

        C’est la photo de l’axe du mal, des anciens colonisateurs, criminels de guerre et des va-t-en-guerre permanents.
        Cependant, depuis la crise syrienneé, c’est l’axe perdante !

      • Marie-Christine dit :

        Bravo ! ils sont tous là ou preque…, ceux qui auront à comparaître devant la future CPI (Cour Pénale Internationale) des peuples, pour crimes contre le peuple syrien, et tribunal ad hoc pour les traîtres.
        Triste et presque risible aéropage !
        Et pas très malin de s’exposer de la sorte et de se dénoncer eux-mêmes à la postérité…
        Car l’histoire est en marche.

  12. Amar D. dit :

    A notre sens, la solution finale, qui sera le coup de grâce est que les services syriens pensent faire associer la population (à moins que cela soit déjà fait) comme auxiliaires comme en Algérie qui les nomme « groupes de légitime défense ou ‘GLD’ » pour éviter de fragiliser leur armée ; qui est aussi le but. En Algérie, la population a été le fer de lance dans leur éradication. Les moindres mouvements ou objets suspects sont signalés sur- le- champ. Les terroristes étaient acculés nuit et jour sans la moindre possibilité de mouvement d’où leurs méthodes extrêmes pour tuer le maximum de civils afin de les imputer, aidés par leurs relais internes et externes, aux « forces de l’ordre et l’armée ». Le quadrillage était tel que même les attentats suicides ou les voitures piégées étaient repérés avant même d’arriver à leurs objectifs ; si bien qu’en l’espace de quelques mois les plus radicaux ont été exterminés ! Lorsque ces « GLD » sont apparus spontanément dans certains villages avec des fusils de chasse pour se défendre – l’armée les a vite encadrée en les organisant – les résultats étaient éclatants au point où les mêmes ennemis les ont taxé de « milices du régime ».Lorsque les terroristes massacraient des populations entières en Algérie, le monde occidental et arabe accusaient aussi l’armée algérienne. On a même inventé le « qui tue qui ?» pour semer le doute dans les esprits.
    Bien sûr que l’on parlera de « milices de Bachar », « d’escadrons de la mort » et tutti quanti comme ils ne cessent de le faire, d’ailleurs, depuis le début de la crise. Autant le faire donc avec un résultat garanti et rapide ! L’Armée syrienne est connue pour être une armée forte unie, organisée et efficace. Les spécialistes disent d’elle qu’elle peut anéantir tous les groupes terroristes en quelques semaines (il suffit de se rappeler Baba Amr.)
    Ce qui est certain, c’est que personne n’en reparlera par la suite comme en Algérie que l’on prend, maintenant, en exemple dans la lutte antiterroriste !
    L’expérience algérienne montre que si les terroristes sentent qu’ils arrivent au point ou leur mort devient certaine, après avoir épuisé leurs « modi operandi », ils désertent en masse leur groupe pour se mettre sous la « protection des services de sécurité ». Les tergiversations ou le ‘dialogue’ avec eux est toujours compris comme faiblesse de l’adversaire ; ce qui les encourage à redoubler dans leurs actions funestes. Ils ne comprennent, en fait, que le langage des ripostes violentes! Ils ne l’ont compris, en Algérie, que lorsque l’État a pris la décision ferme de les éradiquer sans aucune concession après s’être assuré le concours des populations ! L’expérience algérienne dans la lutte anti-terroriste doit être un exemple d’école.
    Une fois les terroristes exterminés, tous ces opportunistes ont vite repris leurs places pour vanter les « capacités de l’Algérie » dans la lutte contre le terrorisme.

    • sowhat dit :

      En Algérie l’armée est séparée du peuple et cela peut être démontré. En Syrie l’armée est le peuple. L’armée syrienne est une armée populaire (d’où ses allures un peu débraillées :) ) par conséquent il est inutile d’armer la population. Cela est aussi dangereux à plusieurs égards ne serai-ce que parce que cela risque de brouiller les rôles des institutions car c’est à une armée qu’il revient de protéger la population et la violence légitime est le monopole de l’Etat et des institutions affectées à cette fonction.

      • Amar D. dit :

        Absolument Faux! l’Armée en Algérie est populaire. Vous ne pouvez pas le démontrer car vous ne connaissez rien sur cette armée. Moi Oui! Car j’étais officier du contingent dans le cadre de mon service national durant 2 ans. Vous ne connaissez aussi rien à L’armée syrienne. Quand vous dites « En Syrie l’armée est le peuple. L’armée syrienne est une armée populaire (d’où ses allures un peu débraillées :) ) par conséquent il est inutile d’armer la population » alors vraiment idiot comme explication! Elle serait selon vous « populaire » parce que « débraillé »? Si l’armée algérienne n’était pas populaire elle n’aurait jamais pris le risque d’armée le peuple dans les villages, douars, hameaux etc et par milliers! C’est le peuple qui l’a exigé. Vous croyez que n’importe quelle armée du monde Y compris l’armée syrienne peut protéger les moindres villages, hameaux reculés que justement les terroristes visent. Votre réaction reprend exactement les thèses anti-algériennes du FIS et de la France appuyés pas des monarchies arabes Qatar, Arabie Saoudite et aussi Le Maroc de HassanII pour déstabiliser l’Algérie en s’employant de créer un conflit virtuel entre le peuple et son armée en imputant toute les exactions et les assassinats aux militaires et aux forces de l’ordre. Comme ils n’y avait que les preuves du contraire on a inventé depuis la France le « qui tue qui? ». Quand on ne sait pas on se tait au lieu de servir de relai à leur propagande. Vous diminuer l’armée syrienne en la traitant comme vous le faite.

    • hezbollah dit :

      Beauté de l’Algérie. A voir absolument !!!

      http://youtu.be/Z4mrxNbMgrc