• Actualité
  •  

Comme ses "collègues" chefs de brigade rebelles d'Alep, Abou Riad (barbe centrale) ne semble pas disposer à prendre ses ordres des généraux ASL tout récemment importés de Turquie   Nous consacrions hier un assez long article au transfert du commandement militaire de l'ASL de la Turquie vers le nord de la Syrie expliquant en substance que ce déplacement largement médiatisé de "gradés" rebelles était un non événement militaire, qui ne changeait rien au rapport de forces ni à la situation sur [...]



L’état-major ASL accueilli en Syrie par le mépris ou l’indifférence généraux

Par Louis Denghien,



Comme ses « collègues » chefs de brigade rebelles d’Alep, Abou Riad (barbe centrale) ne semble pas disposer à prendre ses ordres des généraux ASL tout récemment importés de Turquie

 

Nous consacrions hier un assez long article au transfert du commandement militaire de l’ASL de la Turquie vers le nord de la Syrie expliquant en substance que ce déplacement largement médiatisé de « gradés » rebelles était un non événement militaire, qui ne changeait rien au rapport de forces ni à la situation sur le terrain. Et qui ne changerait rien non plus à l’absence d’autorité de cette direction ASL sur les groupes armés.

Poujadisme rebelle

Eh bien figurez vous, c’est aussi le sentiment d’Abdallah, porte-parole de la brigade islamiste al-Tawhid, en pointe dans les combats d’Alep, dont l’AFP a recueilli les impressions hier au aujourd’hui. « L’arrivée d’un seul nouveau combattant au front serait plus utile » juge d’emblée Abdalllah. Qui se lâche volontiers sur le sujet de l’état-major ASL, hier encore installé en Turquie (où, nous en faisons le pari, réside toujours la grande majorité de la trentaine de généraux de brigades qui se seraient réfugiés ces derniers mois dans le giron d’Erdogan). « Les combattants sur le terrain valent bien plus que des gens assis derrière une table depuis un an et demi hors de Syrie » : là, la sortie d’Abdallah vise aussi bien, on l’imagine, les politiciens sans peuple du CNS que les généraux sans troupes du « Conseil militaire révolutionnaire supérieur » de l’ASL.

Sans tendresse excessive pour ce que représente al-Tawhid – ou les autres composantes de la rébellion – nous ne sommes pas loin de comprendre ce « poujadisme ». Qui reflète peut-être le mépris des djihado-salafistes pour leurs alliés de circonstance du CNS/ASL, Frères musulmans ou bobos  pro-occidentaux, dans la main – et à la solde – des Américains et des émirs. Un poujadisme qui traduit aussi un sentiment apparemment largement partagés chez les insurgés de base, à Alep et ailleurs, pour les planqués de Turquie, dont ils ne connaissent pas les noms et ignorent les consignes. Nous avons à une ou deux reprises sur ce site signalé des articles de la « grande presse » allant dans ce sens.

« LES » ASL

Même haussement d’épaules chez Abou Somar, présenté par l’AFP comme le chef de la brigade Ahfad al-Rassoul, qui prétend avoir encore des hommes dans les quartiers reconquis de Salaheddine et Seif al-Dawla. Quoiqu’il en soit, pour lui l’arrivée de quelques généraux virtuels dans le nord d’Alep ne change rien à rien : « La stratégie se décide avec les gens qui sont sur le terrain » tranche-t-il. Ce qui laisse penser que si jamais un des généraux « en disponibilité » venu de Turquie se risque à donner un ordre, il encourt au mieux l’indifférence, au pire…

Abou Somar se défend d’ailleurs d’appartenir – et d’obéir – à la moindre tendance politico-religieuse en lice au sein de l’opposition radicale, se présentant lui et ses hommes comme « l’armée libre sur le terrain« . Un nouveau sigle en perspective, mais qui correspond cette fois à un début de réalité. Somar affirme en effet qu’il se coordonne avec les autres chefs de brigades présentes à Alep au sein du « Conseil militaire d’Alep« , mis récemment sur pied. Il est toutefois permis de douter de l’efficacité stratégique de cette structure, chaque groupe ayant fort à faire ans son quartier ou son sous-quartier, et tous luttant désormais pour leur survie.

La tendance à l’atomisation – qui a toujours prévalu au sein de l’insurrection – prévaut toujours, en dépit des replâtrage de façade de la direction de l’ASL. Tout y concourt : l’hétérogénéité du recrutement, des affiliations idéologiques et des soutiens étrangers, la diversité et l’éloignement, surtout, des différents fronts où chacun fait ce qu’il veut ou peut, selon l’inspiration tactique du moment. On ne se coordonne – au mieux – qu’à l’échelle d’une région, ça a été le cas pour les offensives ou les infiltrations à Damas et Alep, pour Homs bien sûr, ou pour le raid contre Houla et Taldo en mai dernier.

L‘AFP a encore sondé un autre chef militaire alépin, Abou Riad, officier déserteur en charge d’un brigade opérant assure-t-il dans la Vieille ville. Lui a vu carrément à la télévision (syrienne ?) le colonel fantoche Ryad al-Asaad, chef contrarié de l’ASL en Turquie, annoncer au peuple syrien la « bonne nouvelle » de son arrivée dans le nord du pays. Tout ça inspire à Abou Riad des sentiments contrastés : il déplore que la rébellion ne dispose pas à ce jour d’une « vraie structure militaire » avec des chefs dignes de ce nom. Mais justement,  pour lui la direction ASL venue de Turquie n’a pas l’ »expertise » militaire acquise en plusieurs mois de terrain par lui et ses collègues des autres brigades. Un implacable jugement de « pro » sur des officiers d’antichambre occidentale ou qatari !

L’article de l’AFP se conclut par une allusion claire à d’autres griefs – non professionnels ceux-là – des chefs de bande alépins à l’encontre de leurs soi disant « supérieurs hiérarchiques » :  selon plusieurs d’entre eux s’exprimant « sous le couvert de l’anonymat » (par crainte de représailles économiques ?), l’actuelle direction de l’ASL (on serait tenté de demander laquelle) pratique le « clientélisme », redistribuant l’argent du Golfe et autres généreux donateurs de la Cause à la tête du client, en fonction de son degré d’allégeance – sans doute aux Frères musulmans syriens.

Pour résumer brièvement, les généraux de l’ASL commandent au mieux à leurs ordonnances. Et la rébellion, déjà surclassée militairement et isolée politiquement est plus que jamais vouée à la groupuscularisation tactique. Pas bon tout ça…

 

Autre responsable brigadiste sévissant sur Alep, Abou Somar (barbe de gauche) ne ne reconnait qu’un seul supérieur – à part Dieu – le « Conseil militaire d’Alep« : l’état-major ASL ? Connais pas !



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

69 commentaires à “L’état-major ASL accueilli en Syrie par le mépris ou l’indifférence généraux”

  1. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.voltairenet.org/L-humeur-populaire-change-en-Syrie

    « Le 24 septembre, des jeunes gens de la banlieue de Damas se rendent avec leurs armes et bénéficient d’une amnistie. »

  2. ATILLA-TURK dit :

    Arreter de vous faire la guerre entre vous ,arreter votre guerre….

    • Akyliss dit :

      faut dire à Erdogan bek qu’il arrête son soutien aux terroriste et il faut voir aussi que cette guerre et celle d’erdogan bek qui devenir le nouveau prince ottoman sinon il ne s’amuserait pas à sacrifier autant de vie syrienne et turc…

      • Khodr dit :

        Ah cela me rappel une époque ou les ottomans décapitaient les alaouites et mettais leurs têtes sur des pieux dans les montagnes syriennes, incultes et mécréants!
        Quel barbarie!
        À ce que je vois les ottomans s adaptent à leurs époques , maintenant ils soutiennent , armés, entraînent des brigades de la mort!
        Ces ottomans ne valent ni plus ni moins que ceux de l époque !

    • Khodr dit :

      AUCUNE NÉGOCIATION AVEC LES TERRORISTES,
      À LA VIE , À LA MORT.
      ERADIQUATION TOTALE DES ENNEMIS DU PEUPLES SYRIENS
      LE MAL PERIRA PAR LE MAL.

      • Albissaty dit :

        « AUCUNE NÉGOCIATION AVEC LES TERRORISTES,
        À LA VIE , À LA MORT.
        ERADIQUATION TOTALE DES ENNEMIS DU PEUPLES SYRIENS
        LE MAL PERIRA PAR LE MAL. »

        oui, je suis de cet avi là. aucune negociation avec les traitres n’est possible

    • LafleurJs12 dit :

      A Atilla Turk, celui qui où il passe l’herbe ne d repousse pas tellement elle a marre de ces humains et surtout ceux qui sont contents d’être en photo sans doute sur l’AFP, tout fiers d’être devenus des bêtes à tuer (mais les bêtes ne tuent pas pour le plaisir m^me si les humains essaient de les armer avec des beaux trucs létaux (létaux ou non létaux notre Fafa adore !) comme dans les films américains …Quels connards tous (oui Marie Christine finalement on peut !). il faut les voir ces costauds débiles qui roulent des mécaniques ..enfin ils croient avoir un rôle dans leur vie de m… e., et comme tous les GI amers Ricains, ils finiront en psychiatrie si le pays reconnaissant s’occupe d’eux en les oubliant consciencieusement une fois bien lessivés ! mais ces débris d’humanité ont le respect des médias occidentaux et des journaleux qu’ils embedded pour qu’ils puissent devant leur camera faire leur numéro comme et des cyniques politicards qui s’en fichent pas mal de l’amour qu’ils affichent pour leurs peuples roulés comme des pauvres crêpes dans une farine bien pesticidée ! pauvres pauvres petits salauds !

    • joska dit :

      Attila ou Turc, vraiment du n’importe quoi, votre post! Il n’y a pas de guerre en Syrie mais plutôt des groupes armés s’autoproclamant opposition du gouvernement et à la solde de l’étranger, alors la guerre chez vous serait plus une guerre des nerfs que le reste! Allé ce n’est qu’une aparté!

      • HAMED dit :

        Y a pas de guerre en syrie ? alors pourquoi toute cette aviation et les chars pour quelques terroristes, alors j’ai rien compris de ce qui se passe en syrie

  3. Le Chaton dit :

    Les Salafo-Djihadistes sont vraiment des être trés étranges.
    Il y’a un an, il « gagnérent » la Guerre en Libye avec l’OTAN puis ils aboyerent leurs mantra habituel ( Charia!Charia!)
    Des exilés Libyen depuis plusieurs décénies ou des opposant à Khaddafi de la 25eme heures se partagaient les morceaux de l’Etat Libyen.
    Pendant ce temps là, ces chers Salafo-Djihadistes pourchassaient les bouteilles de Whisky de toute la Libye.
    Aujourd’hui il n’ont ni La Charia et se font cracher dessus (voir pire) par les milices pro-gouvernemental ( lumpenproletariat- mercenaire )
    Donc si les Salafo-Djihadistes avaient la moindre logique, ils laisseraient tomber car
    Si ils Gagnent comme en Libye, ils se font massacré.
    Et bien entendu si ils perdent comme Algérie, ils se font massacré.

  4. martin dit :

    Absolument rien sur le départ de Bouchra, pourtant c’est un coup dure pour bashar! Elle est partie avec sa famille car elle était accusée d’être proche de l’opposition, même la famille Assad est divisée et après ont vient dire que les syriens ne sont pas avec la rebellion…

    À rien y comprendre sur ce site.

    • Labaykabashar dit :

      C vraix ce qui raconte se Mariole

    • Tarico dit :

      Et alors ? Son mari est mort.
      Elle préfère se rendre à l’étranger pour échapper à la tension très vive qui règne en Syrie.
      Bachar ne l’en a pas empêché que je sache.
      Ce faisant, elle ne trahit nullement son pays. Peut-être nourrit-elle un ressentiment pour la mort de son mari, en tout cas pas de quoi pactiser avec ceux qui l’ont lâchement assassiné.

      • joseph cotton dit :

        Le plus intéressant c’est qu’elle a été recue les bras ouverts par les Emirats Arabes Unis qui détestent aussi bien Qatar que les frères musulmans ou les salafistes qu’ils pourchassent. L’organisation des Frères Musulans est illégale aux émirats.

      • Le savon de Alep dit :

        Par le passé, certains ont affirmé que l’attenta en question était l’oeuvre du régime puisque les monsieurs en question travaillaient pour l’opposition. Peut-être était-ce un attentat juste pour faire peur à certain….

    • Jo dit :

      C’est toi qui ne comprend rien ,si les Syriens etaient avec la rebellion , cette rebellion avancerait , mais elle ne fait que de reculer car le peuple Syrien de veut pas de cette merde appelé rebellion

      si tu ne comprends rien sur ce site , retourne voir ce que tu veux comprendre sur le figaro , le monde , libération …

    • Khodr dit :

      Ne pas tirer de conclusion attife !

    • Ulpien dit :

      … selon la chaîne « saoudienne » al-’Arabiya, qui s’appuie sur des « aveux » d’un « informateur » anonyme…

    • Marie-Christine dit :

      « même la famille Assad est divisée »
      Et toi dans ta famille martin, tout va bien?

    • martin dit :

      Le conflit va se terminer sur ce site web lorsque bashar lui-même va dire qu’il est un opposant camouflé…

      • Ulpien dit :

        Eh oui, les merdias devraient être contents qu’il y a des naifs comme toi, qui croyent tous leurs mensonges. Et Asma et les enfans se trouvent à Moscou, Bachar à Lattakia, Muhammad ach-Cha’ar en Jordanie, n’est ce pas?

      • Marie-Christine dit :

        Mais oui, mais oui, martin… Au moins le sens de l’humour par l’absurde qu’il semble reconnaître à son propre raisonnement : c’est déjà ça…

  5. Julie dit :

    Génial, le classement des barbes: gauche, droite, centre!!
    Bravo

  6. Observateur rationel dit :

    Ce ne sont surement pas des officiers qui ont trahit leur patrie qui sont les plus aptes à commander une guerilla. Qu’ils aillent se faire voir au Quatar, à Bahrein, au Koweit ou en Arabie Saoudite…

  7. shahab dit :

    VIVE LE PEUPLE SYRIEN VIVE L.ARMEE ARABE REGULIERE SYRIENNE LES VRAIS ET VIVE BACHAR AL ASSAD CE GRAND HOMME LONGUE VIE A LUI VOUS SAEZ QU.ON DIT FORT COMME UN SYRIEN ET FAIBLE ET TRAITRE COMME UN TURC

    • Nadine dit :

      JE VOUS REJOINDS SHAHAB, VIVE L’ARMÉE SYRIENNE, VIVE LE PRÉSIDENT BACHAR AL ASSAD, LE LION DU SHAM.
      HONTE A LA TURQUIE ET A MERDOGAN, QUI EST ASSEZ NAIF POUR CROIRE QUE SON ROLE DE CANICHE DE L’OTAN OFFRIRA A LA TURQUIE SON ENTRÉE EN EUROPE.
      BOYCOTT DES PRODUITS TURQUES!! DATTES, BOISSONS, CHARCUTERIE (FRANCHEMENT BIZARRE) BOYCOTT DE LEUR RESTO KEBBABS (VIANDE AVARIÉE).

      • Marie-Christine dit :

        SVP, essayez d’éviter, ce n’est pas seulement à vous Nadine que je m’adresse, mais à tous ceux qui le font, d’écrire tout votre texte en majuscule. C’est en fait très difficle à lire !!
        MERCI

      • despote éclairé dit :

        cela me fait penser à l’assemblée syrienne quand tous les politiques secouent le bras droit, tous ensembles accrochés au même fil de la terreur qui les fait bouger d’un même mouvement de soutient au président, c’est folklorique et ça pue l’hypocrisie et la peur au fond de l’âme, que celui qui négligera de lever le bras à l’unisson sait que s’il prétexte qu’il ne pouvait pas parce qu’il avait mal au bras par exemple alors on lui coupera pour crédibiliser cette retenue à ne pas mettre sur le compte d’une divergence politique.
        ce pays est un pays de gens terrorisés par le pouvoir par l’armée par la police par les milices par les délateurs, et chacun de ses acteurs cité plus haut font ce qu’ils font parce qu’ils sont eux plus que les citoyens encore plus terrorisés, étant de la partie ils savent de quoi ils sont capables alors ils en font toujours plus pour affirmer leur allégeance. a tous ceux la s’ajoutent les terroristes comme si c’était pas suffisant, même ceux qui ressaisissement a passer entre les gouttes sont maintenant pris dans la tempête qui n’épargne personne. c’est un cercle infernale, c’est du grand art une leçon de maître pour qui cherche comment gouverner ceux qui ont négligé de donner la première place dans leur coeur à leur Créateur, que se soit pour la crainte ou pour l’amour, fatalement la conséquence est que cette place sera prise par un usurpateur qui vous en fera voir de toutes les couleurs, et vous fera faire les pires horreurs pour être sur que vous n’aurez nulle part ou aller.

    • HAMED dit :

      combien il te paye ? sur ce site plein de moukhabarat

  8. l'ingenue dit :

    L’exploitation des enfants pour mener des opérations terroristes en Syrie
    http://www.youtube.com/watch?list=UUPoU04CP9GF3bLYgPlvvZXQ&v=BYpWxLxzftI&feature=player_detailpage

  9. Khodr dit :

    L’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi a déclaré devant le Conseil de sécurité que le conflit en Syrie s’aggravait et que le pays faisait face à une crise alimentaire croissante, ont rapporté des ambassadeurs.M. Brahimi a également déclaré aux 15 pays membres du Conseil que le régime syrien estimait à 5.000 le nombre d’étrangers prenant part aux combats dans le pays et qu’il dépeignait de plus en plus la guerre civile comme « UNE CONSPIRATION DE L’ÉTRANGER », ont déclaré à l’AFP des ambassadeurs présents lors de la réunion.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/24/97001-20120924FILWWW00623-syrie-le-conflit-s-aggrave.php

  10. roll dit :

    Louis Denghien,

    Après avoir lu votre analyse, vraiment très convaincante, une question demeure ainsi que s’impose sa réponse évidente – quoique pleine d’incertitudes: mais que et qui soutiennent,donc, en ce moment en Syrie, les dirigeants politiques occidentaux et leurs alliés régionaux arabes et turcs? Les bandes armées des Abou Somar, Abou Riad et consorts, évidemment. Cela paraît être l’ultime tentative, pour le camp atlantiste, de reculer et de différer désespérément la rémission avant la défaite inéluctable. Qui en doute, aujourd’hui? Sinon les prostitués, qui dans les médias, persistent encore (en y croyant, apparemment, de moins en moins) à faire les trottoirs de l’Elysée ou de la maison Blanche.

    Mais jusqu’à quand et jusqu’où, cette alliance objective mais « contre-nature » peut-elle aller? Jusqu’où et jusqu’à quand cette ultime tentative de renverser « le cours de l’Histoire »? peut-elle persister?

    Sommes-nous, ici, confrontés, à un cas de figure, apparemment inédit, de la géostratégie atlantiste?

    Oui et non.

    Oui: comment, jusqu’à quand et jusqu’où, cette alliance « contre-nature » pourra-t-elle être « convaincante » pour permettre de légitimer cette entreprise indéfendable? – dans la mesure où la ligne de séparation entre les « bons » et les « mauvais » devient de plus en plus indiscernable et insoutenable pour tous ceux qui la soutenaient jusqu’à présent.

    Non: parce que nous devons tenir compte, non seulement du « cours de l’Histoire » , mais aussi des « leçons de l’histoire », en l’occurrence, récentes, (et des configurations d’alliances, telles qu’elles se sont présentées historiquement), : la Serbie, du printemps et du début de l’été 1999, la Tchétchènie de l’hiver 1999-2000, l’Afghanistan de l’automne 2001, l’Irak, du printemps et de l’été 2003 …

    Les « leçons de l’Histoire » (indissociables du « cours de l’Histoire ») ne sont pas destinées, unilatéralement, à être apprises et méditées, par un seul camp – le camp occidental.

    C’est à nous aussi, de faire l’effort d’aller à l’ »école de l’Histoire » et à y apprendre.

    Pour renforcer, toujours plus, notre propre camp, surtout quand l’ »autre » camp prépare déjà l’apocalypse… si besoin (lui) est… en désespoir de cause.

    • Louis Denghien dit :

      Cette alliance « contre nature » des Occidentaux et des radicaux islamistes peut durer jusqu’à ce que ça sente trop chaud pour Israêl, au Liban, en Égypte, en Syrie, voire en Jordanie… Les Américains lèveraient alors le pied, et les toutous européens suivraient. Et puis il y a la possibilité » de roubles graves dans les monarchies du Golfe, par contagion yéménite ou bahreini… Et puis un possible second front djihadiste en Libye/Mali. Et puis, il y a un éventuel revirement de l’hystérique Erdogan, pour e dégager de son bourbier… Et aussi un front de plus en plus ferme Moscou/Pékin/Téhéran/Damas (plus éventuellemet Delhi et d’autres capitales »émergentes »).. Et puis encore, l’aggravation de la crise en Europe et en Amérique… Et puis aussi, l’écrasement, dans les mois à venir, de la rébellion. Vous voyez qu’il existe de scénarii de « sorte de crise », ou du moins d’apaisement de celle-ci…

      Si un seul de ces éléments se produit….

      L.D. & Infosyrie

      • roll dit :

        Louis Denghien et Infosyrie,

        Cela fait beaucoup de « si », en effet, d’autant plus… « si » on y ajoute le dernier.

        • LafleurJs12 dit :

          A propos de Bahrein, il parait que les Syriens (sunnites sans doute) ont facilement des visas pour s’isntaller dans l’ile sans doute parce qu’avec l’affluence dans les prisons il faut des nouveaux bras….Rappelons en passant que Bahrein qui fut relié par un pont à l’Arabie Saoudite est le quartier chaud des Saoudiens où ils viennent les week-end et avec leurs amis ( oui s) et pas (es)et leur obésité propulsée désormais dans leurs grosses brouettes 4/4 avec ce pont rapide, se saouler, se shooter et aller rejoindre les belles dames blondes, tout en gardant l’espoir (sic) de retrouver tout cela : les fleuves de vin, et de lait (pouah pour le lait) et de goberger avec les houries emmiellées du paradis !

  11. Algérien dit :

    Aujourd’hui, des « réfugiés » syriens dans des camps en Jordanie ont manifesté et ONT EXPRIME leur désir de revenir chez eux en SYRIE! La police jordanienne a riposté à ce désir par des tirs de bombes lacrymogènes!
    Cette manifestations des syriens prouve à l’évidence que ces réfugiés ont été poussés par les TERRORISTES (appuyés par les monarchies rétrogrades et leurs maîtres occidentaux)à quitter leur pays, afin de les utiliser à des fins de propagande! Aujourd’hui, ils ont compris qu’ils ont été manipulés et ce d’autant plus que l’ »association caritative » qui les prend en charge s’appelle « EL Kitab Wa Essouna » (Le Coran et la Sounna)!

    Vive la Syrie multimillénaire, pluriculturelle! A bas les monarchies terroristes et de pacotille!

  12. Algérien dit :

    Aujourd’hui, 24 septembre 2012, des « réfugiés » syriens dans des camps en Jordanie ont manifesté et ONT EXPRIME leur désir et volonté de revenir chez eux en SYRIE! La police jordanienne a riposté à cette volonté par des tirs de bombes lacrymogènes!
    Cette manifestation des syriens « déplacés » prouve à l’évidence que ces réfugiés ont été poussés par les TERRORISTES (appuyés par les monarchies rétrogrades et leurs maîtres occidentaux)à quitter leur pays, afin de les utiliser à des fins de propagande! Aujourd’hui, ils ont compris qu’ils ont été manipulés et ce d’autant plus que l’ »association caritative » qui les prend en charge s’appelle « EL Kitab Wa Essouna » (Le Coran et la Sounna)!

    Vive la Syrie multimillénaire, pluriculturelle! A bas les monarchies terroristes et de pacotille!

  13. NO PASARAN dit :

    Allez, les ptits belges, venez tous à la manif demain !!!

    USA : pourvoyeur de terroristes et fauteur de guerre en Syrie
    Rassemblement devant l’ambassade des USA
    Mardi 25 septembre à 18h
    27 Bd du Régent, 1000 Bruxelles
    Métro: Arts-Loi

    Stop à l’intervention occidentale en Syrie

    Jadis, l’Occident menait la Guerre Sainte pour répandre le christianisme et la civilisation. Aujourd’hui, la religion nouvelle s’appelle « droits de l’Homme », « démocratie » ou « protection des civils ». Au nom de ses valeurs et de ses intérêts, l’Occident, Etats-Unis en tête, ne recule devant aucun sale coup : financement de groupes d’opposition et de filières terroristes, désinformation, opérations psychologiques (Psyops), livraison d’armes, formation de mercenaires, actions de sabotages et de déstabilisation, embargos et sanctions, attentats ciblés, attentats aveugles et au besoin, bombardements massifs.

    Si la Syrie est aujourd’hui dans la ligne de mire de nos Etats, ce n’est certainement pas parce que le régime maltraite ses opposants. Nous avons vu en effet comment nos élites pouvaient faire preuve de compassion et d’indulgence envers leurs alliés régionaux qui ne sont pas moins violents comme le régime de Tel-Aviv, celui d’Ali Abdallah Saleh au Yémen, de Ben Ali en Tunisie, celui des Saoud au Royaume du même nom ou celui des Al Khalifa au Bahreïn.

    D’abord, la Syrie paie le prix de son attachement à sa souveraineté nationale. C’est le dernier pays arabe capable de résister au courant néoconservateur qui déferle avec le soutien de l’Occident sur les pays de la région à la faveur du « printemps arabe ».

    Ensuite, la Syrie subit des représailles pour son insoumission à Israël. L’alliance stratégique que Damas a tissée avec l’Iran et les organisations de la résistance libanaise et palestinienne est un crime grave et sans appel aux yeux de nos élites. Officiellement en état de guerre avec Israël, l’Etat syrien est de surcroît doté de la dernière armée arabe capable de résister à la superpuissance de Tsahal.

    Tous les mémorandums altruistes de l’Occident sur la Syrie ne servent qu’à dissimuler ces deux réalités. Pour se rendre compte de l’imposture humanitaire, est-il besoin de rappeler l’aveu d’Henry Kissinger, ancien secrétaire d’Etat sous le président Ford, affirmant que « les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts » (cf. Georges Soros, On Globalization, New York Review of Book, 2002, p. 12)?

    Nous aurions bien voulu croire que la mission de nos élites soit de répandre le Bien. Mais nous pensons avoir le droit d’être sceptique quant aux intentions et aux moyens mis en œuvre en Syrie par ceux-là même qui nous avaient tant promis l’avènement de la démocratie en Afghanistan, en Irak ou en Libye.

    La Libye pour ne citer que cet exemple a curieusement disparu de nos écrans-radars alors que les milices y font régner la terreur et procèdent à une épuration ethnique et religieuse méthodique. Des dizaines de milliers de prisonniers politiques accusés de loyauté envers l’ancien régime et d’émigrés subsahariens croupissent dans plusieurs prisons secrètes. Ces détenus sont quotidiennement torturés et parfois assassinés dans l’indifférence générale. Tous les jours, des attentats sont commis par des inconnus et des règlements de compte opposent des bandes rivales. Les tombeaux des saints considérés comme « hérétiques » sont détruits un à un sous le regard bienveillant des nouvelles forces de « sécurité » (cf. De Morgen, 30 août 2012). Bref, la Libye est en pleine voie de « somalisation ».

    Depuis dix-neuf mois, un feu destructeur ravage la Syrie. Affirmer que ce feu est alimenté par la seule intransigeance et la seule brutalité du pouvoir syrien est parfaitement malhonnête. Car ce feu n’est ni une nouveauté ni exclusivement dû à des facteurs intérieurs. Ce feu est en effet entretenu sous forme de guerre larvée par les puissances occidentales depuis la libération de ce pays en 1946 du joug français. Soucieuse de restaurer leur tutelle sur la Syrie, ces puissances coloniales ont indirectement contribué à la militarisation de ce pays en soutenant la création et l’expansion d’Israël (1948) ainsi que toutes les pétromonarchies du Golfe dont le discours religieux sectaire s’avérait utile face au panarabisme prôné entre autres par l’Egypte de Nasser et la Syrie baassiste.
    En avril 1949, pour établir leur hégémonie sur la Syrie et soulager Israël, les USA ont soutenu le coup d’Etat du colonel Za’im.
    En 1957, soit bien avant l’avènement de la Syrie d’Hafez el-Assad, l’axe américano-britannique a planifié d’assassiner trois dirigeants syriens jugés trop pro-soviétiques (cf. Ben Fenton, The Guardian, Macmillan backed Syria Assassination Plot, 27 septembre 2003). A l’époque, tous les plans de renversement du régime baassiste ont été envisagés par la CIA et le SIS (MI-6) : organisation de troubles, appels à l’insurrection, création d’un « Comité Syrie Libre », armement de l’opposition, « activation des Frères Musulmans à Damas ». Bien naïf serait celui qui nierait la similitude entre cet épisode de l’histoire syrienne et la situation actuelle.

    Revenons un moment sur le traitement de l’information à propos des événements récents.
    A partir de mars 2011, profitant de l’agitation naissante dans le pays, nos experts en communication ont exagéré le poids de l’opposition et l’ampleur de la violence d’Etat tout en minimisant le réel soutien populaire dont dispose le gouvernement de Damas ce que d’ailleurs l’ambassadeur de France en Syrie Eric Chevalier n’a pas manqué de reprocher à son ministre Alain Juppé. On nous a sciemment caché la militarisation d’une partie de l’opposition syrienne et la présence de groupes terroristes s’infiltrant depuis le Liban, une réalité pourtant constatée dès le mois d’avril 2011 par des journalistes d’Al Jazeera, la chaîne qatarie. La censure imposée par le patron d’Al Jazeera alias émir du Qatar sur les événements qui révéleraient la conspiration anti-syrienne a contraint ces journalistes à faire « défection » pour utiliser un terme que l’on nous sert toujours à sens unique.
    Qui plus est, à vouloir dénoncer systématiquement la propagande de l’Etat syrien, la presse mainstream occidentale a soit gobé soit alimenté la propagande de l’opposition radicale allant jusqu’à déguiser des massacres de soldats ou de civils par des terroristes en « crimes de la dictature » comme à Jisr-Al-Choughour (juin 2011), Houla (mai 2012), Deir Ez Zor (mai 2012) ou Daraya (août 2012).
    On peut en conclure que l’Occident mène au moins une guerre psychologique contre la Syrie.

    Est-il cependant raisonnable de croire que l’Occident n’est pas militairement engagé dans ce pays ?

    En automne de l’année dernière, lorsque le gouvernement syrien a appelé les conjurés à déposer les armes, Victoria Nuland, porte-parole du département d’Etat US, a sommé ses protégés syriens de désobéir. Parallèlement, les agents de la CIA et leurs acolytes européens ont incité les soldats syriens à passer dans les rangs d’une armée de mercenaires placée sous commandement de l’OTAN par le truchement de l’armée turque.
    Sans surprise, les QG de l’Armée syrienne libre (ASL) installés au Hatay accueille désormais des terroristes du monde entier désireux d’en découdre avec les Syriens patriotes accusés d’être des « infidèles » à la solde de « l’ennemi chiite ». Ces terroristes y reçoivent une formation militaire, des armes, des pick-up surmontés de fusils-mitrailleurs, des MANPAD (systèmes portatifs de défense anti-aérienne) et des appareils de communication performants.
    « Nous avons surtout récupéré des roquettes RPG9 puisées sur les stocks de l’armée saoudienne » jubile un rebelle dans les colonnes du Figaro (28 juin 2012) qui ajoute « Elles ont été acheminées par avion, jusqu’à l’aéroport d’Adana, où la sécurité turque a surveillé les déchargements avant de savoir à qui ces roquettes allaient être destinées ». Petits détails: l’armement saoudien est essentiellement américain et la base turque d’Adana dont parle le terroriste, est la base américaine d’Incirlik.
    L’Occident s’est longtemps défendu de fournir des « moyens létaux » aux terroristes alors que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) croisant au large de la Syrie transmettaient des informations concernant les mouvements des troupes syriennes aux services britanniques et US pour qu’elles parviennent aux rebelles (cf. Bild am Sonntag, 19 août 2012).
    Selon le Sunday Times, les services britanniques basés à Chypre ont eux aussi aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.
    Le fait d’indiquer à ces derniers à quel moment et quel endroit ils doivent tirer sur les troupes syriennes ne revient-il pas de facto à participer militairement au conflit ? L’Occident semble donc loin d’être neutre et habité par de louables intentions. En cette époque de crise et de récession, il peut même se targuer de mener une guerre low cost dans laquelle les seules victimes sont des Arabes.

    En rappelant ces faits, notre but n’est absolument pas de minimiser les responsabilités du gouvernement de Damas dans la terrible répression du mouvement de contestation syrien, les crimes d’Etat commis au nom de « la paix et la sécurité », le degré de corruption de certains hauts fonctionnaires de l’Etat, la cruauté de ses services de renseignement, ni l’impunité dont ils ont trop longtemps bénéficié. Tous ces facteurs internes de la tragédie syrienne font partie des éléments déclencheurs de la légitime révolte populaire lancée en mars 2011.

    Nous réitérons au passage notre profonde indignation face au degré de violence du conflit syrien et souhaitons que le peuple syrien puisse accéder à l’improbable démocratie à laquelle il aspire légitimement.

    En soulignant le rôle de l’Occident dans la militarisation de l’Etat syrien, nous tenons avant tout à renouveler cet avertissement à ceux qui croient en « la libération » du peuple syrien par la voie des armes : au-delà du caractère illégitime de l’action de nos pompiers pyromanes, celle-ci a pour seul résultat l’augmentation de la souffrance de ce peuple et entraîne inexorablement l’humanité dans une aventure aux conséquences que nul ne peut aujourd’hui mesurer.

    Les show médiatique d’un Laurent Fabius qui appelle au meurtre du président syrien (en déclarant qu’il ne mérite pas de vivre), celui d’un Didier Reynders qui vient de plaider au sommet de Paphos pour « le devoir d’ingérence » en Syrie ou les déclarations scandaleusement violentes de l’administration Obama ne font que précipiter l’humanité vers ce chaos.

    Hier -au nom du respect de la souveraineté des peuples, de l’humanisme et de la paix-, nous, avons dénoncé l’invasion de l’Afghanistan sans pour autant éprouver de sympathie pour les Talibans. Nous avons manifesté contre l’invasion de l’Irak sans pour autant défendre le président Saddam Hussein. Nous avons protesté contre l’ingérence occidentale en Côte d’Ivoire sans être des laudateurs du président Laurent Gbagbo. Nous nous sommes indignés de l’implication occidentale dans la guerre civile libyenne sans adorer le dirigeant Kadhafi. Et aujourd’hui, nous nous insurgeons contre l’intervention militaire en cours en Syrie sans pour autant être des partisans du président Bachar El-Assad.

    Constatant que la destruction de la Syrie ne profite qu’à ses ennemis de toujours, conscients que seules les initiatives prônant la paix, le dialogue et la réconciliation pourront offrir une alternative digne et viable au peuple syrien, nous appelons tous les véritables amis de la Syrie à condamner l’ingérence de nos dirigeants dans les affaires intérieures de ce pays.

    Dans le cadre du lancement de notre campagne pour la paix, le dialogue et la réconciliation en Syrie, nous appelons à protester contre l’ingérence militaire occidentale par un rassemblement devant l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles le mardi 25 septembre à partir de 18 heures.

    Pour le Comité contre l’ingérence en Syrie (CIS)
    Bahar Kimyongür

    comitesyrie@hotmail.fr

  14. Christian dit :

    Il fallait pas s’attendre à des miracles de la part de Brahimi:

    Brahimi – Syria facing food crisis

    UN Arab league envoy, Lakhdar Brahimi, told the UN Security Council
    Monday that the country faces a growing food crisis and the Syrian government is portraying the conflict as a “foreign conspiracy”, estimates there are up to 5000 foreign fighters in the country, and has no intention of carrying out reforms. Brahimi also told the council that torture by the regime has become “routine” and that people were now afraid to go to hospitals, which were in the hands of government forces. He also said that while he has some ideas he needs more time in order to get together a plan for Syria.

  15. LafleurJs12 dit :

    Rions quand m^me un peu…
    lu le dernier le Point non pas pour apprendre que le Qatar achète peu à peu tout notre Paris chic, même si par ailleurs il va sauver nos jeunes dit  » des banlieues ». Bon le monde entier sait pertinement qu’il n’y a que les Qataris ( côté Frères musulmans ( ex: Royal Monceau) pour les sauver et en faire tous des footeux célèbres. les ruraux les intéressent aussi (?)Mais les Qataris sont voisins en France des Saoudiens eux côtés ‘salafistes  » acquéreurs du cher Crillon (où descendit « très naguère » Y.Arafat !) après avoir acheté le George V il y a déjà des années..les palaces sont leurs danseuses dixit un Monsieur (?) cabinet immobilier haut de gamme ! (danseuse et hourie mortelle tiens un job pour Alepine fière).
    mais les palaces, c’est normal : femmes filles et mères entortillées jusqu’au yeux dans des chiffons griffés, et eux en compagnie des dames chics parfumées luxe, dans les bordels décorés Stark des beaux quartiers.
    Ah mais pour vous faire rire une peu en fait j’avais BHL-le Point ! ben oui. BHL ! Figurez-vous que Botul fulmine ..(il est à Bagdad ?). Il fulmine à cause de nos médias minables et leurs journalistes sans aucun respect de l’éthique de leur métier : des minables, « légers, aveugles et incapables de la moindre autocritique « !, oui, oui et comme nous,BHL n’a que mépris pour les médias et leurs agents : les nôtres, ceux que l’on n’aime pas, qu’on déteste même et qu’on méprise comme d’ailleurs les méprise BHL qui en éructe dans son Bloc Notes du POInt. Mais je vous dirai à la fin pour quelle raison on se retrouve – BHL et nous : Info Syrie-re/info – enfin dans la même détestation des journalistes actuels;
    Adonc, ce que BHL remarque avec tristesse et amertume, c’est  » qu’une désinformation et manipulation lâchées dans les médias, sont aussitôt reprises par tout « le reste de la presse, puis les radios, puis les télés du monde entier » !… Puis « suivent ces analyses débiles » de nos medias… et voilà que la PRESSE se rend compte qu’elle a raconté n’importe quoi,  » découvrant qu’elle a repris en boucle, sans l’ombre d’une vérification, mais en donnant un écho planétaire à un simple écho, les dires d’un manipulateur, une construction mensongère, un montage… » ! ET plus loin,BHL en grand pétard s »interroge : « où sont les démonteurs? » (démenteurs serait mieux ! moi dixit)..Où sont les médias spécialisés dans la contre enquête, la contre information « ? « Qui de ces journaleux « fera le l’histoire de ce piège où les journalistes d’agences, suivis par la presse du monde entier, se sont laissés prendre avec une incroyable légéreté, se sont laissés emportés dans un emballement collectif ..dans une histoire des plus grossières « .
    Bref, vous avez compris, BHL désigne dans sa dénonciation le manipulateur patron d’OSDH, la désinformation de notre Monde quotidien (ex : les armes de destruction massive inventées par Bush en Irak ou moins destructive, l’affaire de la dame lesbienne syrienne -invention d’un rigolo américain qui remplit des pages entières Société ou internationale des journaux dont ce Monde qui ne s’excusa jamais, puis les mensonges et montages innombrables des télés, à la tête desquelles France 24, par journaleux embedded, intervenants aux ordres régulièrement convoqués pour baver où il leur était conseillé, et etc et.Sans oublier les interventions récurrentes de ces « spécialistes de la Syrie » mais déjà disparues à la trappe.
    Hélas non, BHL n’a rien contre l’anonyme OSDH. celui là est bien dans le rôle qu’il faut y compris à l’AFP, Reuters et etc ! BHL se plaint du seul montage létal fait au sujet de ce film qui pointait au début Israël comme responsable du chaos qui suivit Chantilly bien montée par ces mêmes médias et acteurs de l’inforamtion pipée qui s’acharnent sur la Syrie et c’est bien vrai, diffusé par nos médias-les-yeux-fermés », et  » qui laissent s’étendre l’incendie né de la manipulation de fous illuminés. Mais il oublie de dénoncer ces politicards avides et cyniques dont ces Bush et clones envieux des Bush et Clinton ; les Sarkozy, Hollande et les autres et les autres qui manipulent, partout, ces innombrables pantins journaleux, font un rempart épais au travail de ceux qui ont encore une éthique, et se rengorgent d’être de la claque admirative et servile de ces gens de pouvoir quand ils ont, comme l’explique notre BHL,  » le devoir de contrôler et d’éteindre ces mortels incendies et la charge d’informer l’opinion mondiale et d’élever l’esprit publique » !
    bon pour l’habituelle et hautaine leçon de morale administrée par le Pére fouettard BHL à ses serviteurs, le m^me cynique deux poids deux mesures…On peut quand même en rigoler pour changer ! !

    • salim dit :

      bonjour,
      voici un début de réponse aux questions fiévreuses (ou devrais-je dire rageuses) du Botul : http://www.acrimed.org/article3895.html
      :)
      On pourrait également lui conseiller deux documentaires, au moins, de Pierre Carles (interdit de télé et de toutes autres visibilité qui pourrait faire connaitre son travail au grand public et éveiller les conscience) ; ces deux documentaires commencent à dater, mais sont toujours d’actualité : « Pas vu, pas pris » (là, c’est l’ensemble des presstituées qui sont prises en flagrant délit) et « Enfin pris » (ici, c’est une spéciale dédié au chantre de l’arrêt sur image, Scneiderman, qui a voulu se faire plus intellectuel et honnête que… Bourdieu!)
      bonne journée à vous
      Salim

  16. ECLEREURE dit :

    syrian free army montre a tous le monde que elle n’exite pas avec cette exemple il faut d’urgence un cesser le feu

  17. nacera dit :

    En france une vingtaine de voyou se sont introduits dans l’ambassade de syrie et ont essayé de remplacer le drapeau syrien par le drapeau de la honte. Ce que je ne comprend pas c’est qui a eu l’idée de changer de drapeau et pourquoi, c’est la chose la plus bête qu’ils aient jamais commis. On ne change pas drapeau comme on change de slip, car un drapeau a une histoire. C’est le concentré de l’histoire.
    Quand eceque ce chiffon de la honte noir-blanc-vert est-il apparu pour la première fois et que signifient les trois étoiles? pourquoi trois, alors que l’ancien drapeau en avait deux symbolisant l’homme et la femme bâtisseurs?
    http://www.youtube.com/watch?v=k0Tgj3uTbhY

    • Francois dit :

      ce n’est pas possible que la police ait laissé faire. C’est lamentable. Ils devraient tous etre emprisonnés et jugés, ainsi que ceux qui les ont laissé montés.

    • Auda dit :

      Dommage que sa voix n’ait que peu d’écho, mais c’est mieux que le silence complice.

    • Marie-Christine dit :

      Mieux vaut tard que jamais ! Et surtout peut-être l’était-elle déjà réveillé cette Syrienne d’Alep, mais n’osait-elle pas ou ne lui donnait-on pas l’opportunité de s’exprimer ?
      Des pavés dans la mare… Voilà ce que semblent autoriser de temps en temps les médias : mieux qu’avant !? Mais sur le fond, rien ne semble changer…

  18. l'ingenue dit :

    Syrie : Barack Obama piégé par Fox News sur son soutien à Al-Qaïda en Syrie [vidéo]
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-barack-obama-piege-par-fox-123171
    Il y avait de quoi se poser de vraies questions, sur le bien fondé de la guerre en Syrie. De savoir pourquoi un tel acharnement, fait essentiellement de bruits et de fureur contre ce pays était aussi intense dans toutes les chancelleries occidentales, jusqu’au ralliement contre-nature entre ceux qui disent combattre le terrorisme et les…terroristes. Une réalité kafkaïenne dont l’absurdité laisse pantois. Une folie douce qui peut aisément faire qu’un aveugle recouvre la vue. Et là, après 18 mois de lourds labeurs à tenter d’expliquer l’inexplicable, le secret, le pot aux roses est de plus en plus palpable : la guerre du gaz et non celle d’atteindre l’Iran à cause de son programme nucléaire… civil. Moi qui suis un partisan acharné anti-guerre, c’est finalement l’émission « Reality Check », sur la Fox19 (Fox News), qui j’espère, ouvrira les yeux à beaucoup…

    Face à l’évidence du terrain, les “mainstream” et tous les médias alignés font l’autruche en refusant de voir ce scénario syrien qui ressemble à s’y méprendre à celui utilisé pour la Libye. On l’aura compris, avec la multiplication des attentats en Syrie, plus de doutes possible. Pas que les Syriens eux-mêmes n’aient pas d’artificiers qualifiés mais, les méthodes, ce modus operandi, ces actions, sont celles d’Al-Qaïda. Visiblement, aussi, notre Gouvernement-caniche, soubrette me semble-t-il des États-Unis accepte sans ciller, le terrorisme à 3000 km de Paris quand il s’agit de remplacer un gouvernement laïc, peu importe sa nature en refusant d’aller à la négociation, par une dictature religieuse sectaire. En revanche, les attentats terroristes dans nos rues ou nos écoles ne sont pas acceptables pour nos gouvernants. Logique implacable, cynisme indicible.

    Dans ce document vidéo donc, la chaîne américaine Fox19 du groupe Fox News se pose des questions en ce qui concerne le soutien trouble des États-Unis aux djihadistes d’Al Qaïda en Syrie, soi-disant opposants au régime du président Bachar Al-Assad. En effet, la chaîne s’interroge sur la dichotomie dont nous-mêmes, ici ou ailleurs, nous nous posions des questions. Elle essaye de combattre, de décrypter pourquoi les États-Unis, ou plus exactement, pourquoi l’Occident qui dit combattre Al-Qaïda en Afghanistan, au Yémen, au Pakistan et ailleurs, soutien ce dernier en …Syrie ? Mais bien sûr, certains journalistes, coincés dans leurs derniers retranchements lorsqu’il y a des preuves, bottent en touche, en parlant de 1% de djihadistes. Comment le savent-ils alors que l’Armée syrienne libre (ASL) elle-même n’a pas de raponse ? Mais, il y a d’autres, à l’image de Florence Aubenas, probablement droguée par les terroristes et mercenaires syriens, qui a passé…plus d’un mois avec ses protégés à Alep, « sans avoir vu un seul… djihadiste », a-t-elle affirmée. Elle déclare même, dans la vidéo en dessous, qu’il n’y a aucun extrémisme ni extrémiste (6’20).

    Toute honte bue, Barack Obama, piégé, reprend ce sempiternel mantra répété, répété et ré-répété au public occidental lobotomisé selon lequel, les « rebelles » syriens sont principalement des citoyens lambda, qui luttent contre leur gouvernement oppressif. La thèse officielle sortie des officines gouvernementales et que les soi-disant journalistes, qui ont probablement le parchemin mais rien de déontologique dans l’exercice de leur fonction, déversent à outrance.

    Mais, ce n’est pas une surprise. De l’Afghanistan en Libye, en passant par la Syrie aujourd’hui, Al Qaïda a toujours combattu auprès de l’Occident, contre les Russes d’abord, et maintenant contre la laïcité. On se demande enfin, sans vouloir créer de polémique, si les attentats du World Trade Center sont oubliés ou simplement étaient un contrat signé entre Al Qaïda et la CIA, d’où l’image parodique de Ben Laden qui accompagne ce texte.

    Une honte. Regardez !

    http://www.youtube.com/watch?v=kJJmbcFXPKU&feature=player_embedded

  19. Phoenix dit :

    Bonjour

    Voici, une bonne adresse, d’un site en allemand, c’est worldpress.com en allemand, qui non seulement va dans le bon sens concernant la Syrie et a des articles de qualités où l’information n’est pas biaisée, mais a aussi énormément de vidéos de la Syrie et des contributeurs et commentateurs très actifs qui fournissent de précieux renseignements et organisent aussi des protestations, écrivent à leurs politiques de cesser d’aider l’Otan et les atlantistes à faire la guerre à un pays souverain: La Syrie en lui envoyant des terroristes d’Al Qaida, formés et armés par eux.

    Il fonctionne un peu comme infosyrie…

    Cet article date, mais la suite et via les commentateurs et contributeurs a énormément de bon matériel, très au fait de la situation…et up-dated…

    Damaskus- Terroristen- westliche Propaganda #Syria #Syrien

    http://urs1798.wordpress.com/2012/09/08/damaskus-terroristen-westliche-propaganda-syria-syrien/comment-page-2/#comments

    N.B. il-y-a sur ce site des vidéos inédites, sur la Syrie et à profusion, que les autres médias diffusent rarement, car ne vont pas dans le sens de leurs infos de propagande et de mensonges…

    Phoenix

    • Phoenix dit :

      En suite de cet article sur WordPress en Allemand j’ai trouvé un article de l’hebdomadaire connu allemand der Spiegel, qui est plus que fourni, dont à la suite de son lien je vous mettrai un autre lien avec cet article un peu retravaillé ‘à la infosyrie »…

      Mais au lu de l’article, je suis choquée que nos médias ne disent pas assez combien de Français d’origine arabe sont instruits par des services du renseignement français, qui non seulement leur apprennent « l’art de la guerre et de la guérilla », mais aussi la fabrication de bombes d’explosifs, la manière de faire des attentats, les fournir en logistique de communication et GPS militaires avec PC et vidéos conférences, où ils sont directement en communication avec les terroristes mercenaires en les dirigeant exactement aux endroits où ces explosifs, bombes ou kamikazes doivent être placés et exploser.

      Si ça ce n’est pas un Crime de Guerre et un Crime contre l’Humanité qu’est ce qui l’est alors ?

      En plus de l’ingérence directe et faits de guerre et de terrorisme d’un pays étranger, la France en l’occurrence, contre la Syrie, un pays souverain reconnu dans l’entièreté de son territoire, Golan compris par l’ONU !

      Qu’elle le reconnaisse ou pas, la France (et d’autres pays) est en guerre contre la Syrie, qu’elle soit déclarée ou pas et encourt une condamnation internationale du point de vue du Droit International et ses dirigeant la Cour Pénale de la Haie.

      Non je ne suis pas naïve, car je sais que de la part de l’Empire et de l’hégémonie américaine, où seule la force prime, cela ne sera pas possible, mais dans un changement d’équilibre géostratégique cela sera non seulement possible mais je pense plus que probable que tous ces criminels et faiseurs de guerres sur d’autres peuples souverains soient déclarés coupables et traduit devant un autre Tribunal Pénal International Populaire, genre Tribunal International Bertrand Russel et Jean Paul Sartre, suite à la guerre au Vietnam et les Crimes de Guerre et Crimes contre l’Humanité commis par les Américains…

      Autre question, mais non de moindre importance, qui me taraude et dont je suis certaine que les gens d’Info Syrie connaissent probablement la réponse que je n’ai pas, car ils sont soit bi nationaux franco Syriens, soit Syriens et plus au courant… On peut s’en rendre compte de par leurs contributions, souvent très informatives et différentes de ce qu’on trouve ailleurs…

      Dans l’article de l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » sur la Syrie, vers la fin ils mentionnent une organisation « Humanitaire » d’origine arabe, mais enregistrée au Canada, qui fournit de l’aide humanitaire pour la Syrie…, mais au travers de cette « aide humanitaire » aussi des futurs terroristes et mercenaires, instruits par des officiers français et gens du renseignement…

      Cette organisation s’appelle: Ahrar al-Scham

      Le journaliste de manière sibylline a posé la question aux responsables de cette organisation, si hormis l’aide humanitaire, ils organisaient un autre type d’aide, en combattants disons, en n’omettant pas de mettre un point d’interrogation à la suite de la réponse négative du responsable de cette organisation « humanitaire », basée au Canada français, ou Quebec, si vous voulez…

      Car les jeunes canadiens, d’origine arabe y enrôlés comme humanitaires, pour aller aider le peuple de Syrie, ne savent parraît-il pas, qu’ils y seront envoyés et instruits après non pour distribuer seulement de l’aide humanitaire, mais pour directement participer à la guerre contre la Syrie…

      Voila juste une petite partie du texte où leur implication dans le recrutement de djihadistes pour combattre en Syrie et non seulement faire de l’humanitaire y figure :

      « Überall zu sehen ist das Emblem der Islamistengruppe, ein grüner Adler, der mit dem Schriftzug von Ahrar al-Scham verwoben ist. Der Albino bestreitet, dass sich Ahrar al-Scham mit der Hilfsaktion beliebt machen und Kämpfer rekrutieren wolle. »

      ???

      C’est grâvissime tout ça et tragique pour la Syrie….

      Titre du Spiegel, que je vous traduis

      22.09.2012

      Ausländische Dschihadisten in Syrien

      (Djihadistes étrangers en Syrie)

      Handwerker des Krieges

      (Les artisans de la guerre)
      (mais en extension peut être traduit),

      aussi selon le contenu de l’article en artisans et apprentis de construction de bombes artisanales et d’explosifs, dont « l’art » leur est transmis par des maîtres et instructeurs français…)

      Aus Aleppo berichtet Kurt Pelda 22.09.2012
      (Reportage de Alepo par Kurt Pelda)

      http://www.spiegel.de/politik/ausland/syrien-salafisten-und-auslaendische-dschihadisten-kaempfen-in-aleppo-a-856925.html

      Ce même article du « Der Spiegel », un peu retravaillé et analysé par le site de wordpress

      Terroristenverherrlichung beim Spiegel #Syrien #Syria
      23/09/2012

      (La glorification des terroristes par le Spiegel #la Syrie # La Syrie (en Allemand et en Anglais la Syrie)

      http://urs1798.wordpress.com/2012/09/23/terroristenverherrlichung-beim-spiegel-syrien-syria/

      « En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal. »

      de Nicolas Machiavel

      Phoenix

      • Marie-Christine dit :

         » En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal. »
        Phrase vraiment à méditer…
        On aimerait bien qu’il en soit autrement !

  20. Djazaïri dit :

    Quand je pense aux généraux autoproclamés de l’asl, je ne peux m’empêcher de penser à cette vieille chanson.

    « Les Quatre Généraux »

    (Paroles françaises de Jean Baumgarten)

    Quatre généraux félons (ter). mamita mia
    Sont en rébellion. (bis)

    Quand Noël sera venu…
    Ils seront pendus.

    Le pont des Français tiendra
    Rien ne passera.

    Car nos vaillants miliciens
    Le garderont bien.

    Quatre généraux félons
    Oui, nous les pendrons.

  21. Djazaïri dit :

    SUGGESTIONS:
    - pas mal de petits syriens sont sans école dans les régions instables,
    - pourquoi ne pas mettre en ligne sur un site des leçons adaptées aux différents niveaux et la possibilité qu’elles soient imprimées.

  22. nacera dit :

    Ce sont toujours ceux qui sont à l’abris, qui dorment sans trembler et qui se réveillent dispos qui veulent que la guerre continue en syrie. À la fin de la vidéo on entend quelqu’un menacer de mort les trois employés de l’ambassade, leur promettant qu’il vont souffrir et mourir.
    Comme je ne suis pas en france, je ne peux pas aider les employés de l’ambassade à se défendre au cas où, ni les aider à porter plainte contre cette agression.
    De plus je m’étonne que la police n’ai pas arrêté ces gens pour atteinte à l’ordre public.
    C’est vrai que ce qui se passe à l’interieur et sur une terrasse de l’ambassade c’est toujours la syrie, mais les assaillants ont utilisé une échelle j’espère pas sous les yeux bienveillants de la police, car ce serai un scandal.
    Remarquez que l’un des assaillant portait ce qui semble être un morceau de tuyauterie de robinet ou autre, et qu’ils ont crié quand-même que leurs intentions étaient pacifiques! Ils ont d’ailleurs simultanément à l’apparition des forces de l’ordre changé de l’arabe vers le francais, comme pour raconter leur version « pacifique » et induire les policiers en erreur, de plus ces agresseurs se sont démarqués de la syrie en parlant des employés de l’ambassade comme ne connaissant pas le francais car étant syriens. Bizarre non?

  23. nacera dit :

    Voici une vidéo qui montre un tir sur une colonne de l’armée. le photographe se trouve avec les tireurs et ils répètent allahouakbar tout en tirant sur une famille dont la maison se trouve être au bord de la route. On voit des personnes fuir à l’intérieur de la maison sur la gauche, et quelques choses qui bouge au rythme des tirs des terroristes, j’espère que ce n’est pas un enfant!
    http://www.youtube.com/watch?v=hmQtgms3T4E

  24. nacera dit :

    Une toute nouvelle vidéo: L’ASL est aux abois et les derniers temps l’attaque des magazins et des surfaces de vente s’est intensifié comme ce qui suit:
    http://www.youtube.com/watch?v=ikrtuwxslds