• Actualité
  •  

Le président russe droit dans ses bottes sur la Syrie : l'impasse des Occidentaux est son boulevard...   Après son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine a rejeté jeudi 27 septembre sur les Occidentaux la responsabilité de l'impasse politique en Syrie, et donc de la continuation des violences : "Nos partenaires (occidentaux) n'arrivent pas à s'arrêter. Après avoir semé le chaos dans de nombreuses régions, ils poursuivent la même politique dans d'autres pays, notamment en Syrie". Le président russe [...]



Poutine fait la leçon aux Occidentaux

Par Louis Denghien,



Le président russe droit dans ses bottes sur la Syrie : l’impasse des Occidentaux est son boulevard…

 

Après son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine a rejeté jeudi 27 septembre sur les Occidentaux la responsabilité de l’impasse politique en Syrie, et donc de la continuation des violences : « Nos partenaires (occidentaux) n’arrivent pas à s’arrêter. Après avoir semé le chaos dans de nombreuses régions, ils poursuivent la même politique dans d’autres pays, notamment en Syrie ». Le président russe répondait à des questions de journalistes au cours d’un déplacement dans la ville de Riazan (200 kilomètres au sud-est de Moscou).

Vladimir Poutine a enfoncé le clou, faisant en quelque sorte la leçon à ses adversaires géopolitiques : « Nous avons prévenu qu’il fallait agir avec circonspection, sans rien imposer par la force pour n pas provoquer le chaos. Et qu’est-ce que nous voyons aujourd’hui ? Nous voyons une situation proche du chaos« . Des paroles comme en écho là encore à celles de Lavrov qui mercredi à l’ONU mettait en cause les « pays qui incitent les opposants à Bachar al-Assad à refuser de cesser le feu et de dialoguer« .

Mois que jamais la Russie – et la Chine – sont prêtes à concéder quoique ce soit à leurs antagonistes sur le dossier syrien. Parce qu’ils défendent leurs intérêts et, au-delà, une certaine conception de l’organisation de la planète. Parce qu’ils savent aussi que la coalition anti-syrienne, si puissante qu’elle soit, est réduite à l’impuissance et peut-être au doute, et que sur le terrain, en dépit des rodomontades de l’ASL et de la propagande « inertielle » des grands médias occidentaux, les affaires de la rébellion ne sont pas si florissantes que ça.

Le Qatar bien seul dans sa croisade militaire anti-Bachar

Et puis , à l’ONU, le couple sino-russe a enregistré un soutien indirect, mais de poids : le président égyptien Mohamed Morsi, hostile au gouvernement syrien, s’est très clairement positionné, lors de l’Assemblée générale des Nations-Unies mercredi, contre toute intervention militaire en Syrie, désavouant la dernière proposition – ou provocation – du Qatar sur une intervention militaire en Syrie. Morsi est même allé jusqu’à s’en prendre à Israël, ce qui est quand même une contrariété supplémentaire pour ses « surveillants » transatlantiques.

En somme le pays le plus peuplé de la planète, la Chine, le pays le plus peuplé d’Europe, La Russie, et le pays le plus peuplé du monde arabe, l’Égypte, s’opposent clairement au bellicisme des émirs et des atlantistes. Et l’on pourrait ajouter que l’Inde, rival démographique de la Chine, et le Brésil, poids lourd de l’Amérique latine sont sur la même longueur d’ondes, ainsi que l’Indonésie, premier pays musulman de la planète, sans oublier bien sûr l’Iran, puissance régionale.

Face à ce puissant front du refus, l’Occident américano-centré, fort jusqu’à présent de son hégémonisme médiatique, voit les limites de ses menaces. Quant au Qatar, le soutien empressé du président tunisien à ses projet guerriers en Syrie n’est qu’un maigre lot de consolation face à la fin de non recevoir égyptienne.

Les faux « amis »  de la Syrie n’ont décidément pas la main depuis deux ou trois mois. Parmi ces faux amis, la France se distingue par un extrémisme diplomatique aussi obscène que dérisoire, depuis Fabius estimant que Bachar ne devrai plus respirer l’air de cette terre, jusqu’à Hollande bredouillant ses condamnations « morales » de la Syrie tout en cirant les babouches sanglantes du roi du Bahrein et de l’émir du Qatar, à l’imitation de son prédécesseur, rival mais sûrement pas opposé Sarkozy.

Mais dans ce domaine comme dans d’autres, les actuels gouvernants français ne procèdent plus que par effets d’annonce. S’il y a encore des gens que ça impressionne…

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

53 commentaires à “Poutine fait la leçon aux Occidentaux”

  1. mamoud dit :

    Le Quatar achète les grands hotels français le PSG et les banlieues pour y propager son salafisme et il finance la rebellion en Syrie. Envoyons lui des mercenaires du genre ASL pour lui faire comprendre ce que signifie le chaos et que personne ne veut de la charia que ce soit en Syrie ou en France.

  2. claudia dit :

    Bof! M. Denghien. Je vous félicite pour votre optimisme mais le Brésil et l’Inde n’ont que le poids qu’on veut bien leur donner tout simplement parce que ces pays font partie du BRICS. Plus souvent qu’autrement, ces pays ne votent pas à l’unisson, bien au contraire.

    Grâce à l’assassinat de Kahdafi, on est à recoloniser l’Afrique et Zuma et son Afrique du Sud disparaîtront du « club des 5″.

    Seules la Russie et la Chine ôsent hausser la voix. Les autres se cachent plutôt derrière, encore trop timides pour s’affirmer. Il est à souhaiter que le Vénézuela (le pays en a déjà fait la demande) en fasse partie le plus rapidement possible. Là au moins avec Chavez, ça va japper plus fort, du moins c’est mon souhait.

    Ceci dit, j’apprécie votre site et félicite tous les intervenants dont les commentaires sont d’une qualité exceptionnelle.

  3. hussein dit :

    comme convenu l’amerique demande au qatar de former une force arabe dans une guerre contre la syrie.
    s’il arrive sans egypte et je cris sans egypte l’émir aurra comme pays que l’arabie saoudite pas plus de 2 mois avant qu’une véritable révolution balaille ses deux pays le temps leur est compté

    ils chercheront alors la provoque face à l’iran pour rendre l’egypte plus conciliante en leur faveur pourn une attaque de la syrie

    s’il vraiment la syrie de assad veut le soutient des forces des grands pays arabe qu’il avance ses pions afin de récupérer le golane au lieu d’épuisser les forces de sont peuple, ainsi il donnera défi au monde arabequi se bat contre ceux qui veulent anéantir son peuple et qu’il combat pour la vraie souvrainté de sa nation et l’iran de meme doit soutenir la palestine

    la en fera le vrai visage des arabes entre ceux qui en ami des pays qui insulte les religion et qui ont le dogme blaspheme leur principe de liberte et ceux qui auront vu l’erreur de leur choix et se rapelleront les paroles de saint prophete allez chercher le savoir meme jusqu’à en chine. Mr morsi vient de comprendre grace a dieu avec cette affaire de carricature et de film il vient de s’apercevoir du message que la russie et la chine sont l’alliance pour gog et magog. bientot enverra un tournant du monde arabe vers dans la crise syrienne et la chute de l’emir qatar et peut etre du roi saoud bientot . alors israel que fera telle devant se grand reveille, il crira a l’occidand qu’elle est entourée par des pays devenu fanatique et la seul maniére de survivre et de leur faire la guerre …..

    ainsi les usa seront piégée avec le qatar

  4. adalia dit :

    La malédiction de la “retraite” sur le site dedefensa.org

    Un article du New York Times de l’auteur anglo-indien Pankaj Mishra, le 23 septembre 2012, a fait grand bruit. «America’s Inevitable Retreat From the Middle East» fait le constat du revers décisif que la politique étrangère US a essuyé avec la “troisième vague” du “printemps arabe”, commençant par l’assassinat de l’ambassadeur Stevens en Libye ce 9/11 de 2012. Comparant cette situation avec la catastrophique déroute vietnamienne de 1975, Mishra conseille aux USA d’acter ce revers et d’organiser leur “retraite” avec le plus d’habileté, de rapidité et de dignité possibles, – ce qui est beaucoup demander, mais bon… ( suite sur le site)
    lire aussi:

    http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2012/09/27/rebellion-en-syrie-on-s-est-trompe-on-s-excuse.html

  5. suchite dit :

    Nos partenaires (occidentaux) n’arrivent pas à s’arrêter. Après avoir semé le chaos dans de nombreuses régions, ils poursuivent la même politique dans d’autres pays, notamment en Syrie ».
    Le president russe les compare a des drogues ne pouvant plus se passer de coke.

  6. MOI dit :

    vous dite l’Égypte, s’opposent clairement au bellicisme des émirs et des atlantistes. N’importe Quoi… Morsi fait partie des frères Musulmans pros atlantistes comme les tunisiens ,a la dernière réunion de la ligue arabe il a demander a Bachar de partir il a même insulter le régime d’assassin,se qui a fait bondir et partir le représentent syrien
    c’est un hypocrite…une double Face,la Syrie devrait s’en méfier comme le lait sur le feux…

  7. LafleurJs12 dit :

    nouvelles d’Alep de notre ami le menuisier !
    Difficile d’avoir les amis au téléphone, mais pour lui qui habite dans le quartier d’Hamdaniyé, ils sont au balcon. Tout est calme, ils ont de tout et même il me dit que rien ne se passe y compris à Bab Djéné, près de l’Hôtel AMIR. Il me dit que tout est calme du centre vers l’ouest, vers les quartiers modernes, et qu’ils ne manquent de rien.il y va même de Hamdaniyé à Kallasey dans son atelier.Les boutiques sont ouvertes et les gens vont et viennent dans les rues y compris les enfants !
    les quartiers est sont toujours peu sûrs comme Sayf al Dawla. Mais il n’a pas trop de nouvelles de ce qui s’y passe. D’ailleurs une autre amie qui habite au centre ouest disait qu’elle a l’impression de ne pas habiter la même ville; mon l’impression à moi est que ces groupes rebelles sont concentrés maintenant au nord de Jdaidé (ils sont saccagé l’hôtel Dar Samaria pillé et brûlé) j’ai lu quelque part que c’est à Sulimaniyé qu’aura lieu leur bataille finale.C’est bizarre parce qu’en fait Alep souffre mais aussi surtout de ces ban des de pilleurs, de voleurs et fauteurs payes pour le chaos !

    • kegan dit :

      Désolé Lafleur mais je ne suis pas d’accord avec votre vision gographique des évenements;
      au nord de Jedeidé c’est Azizié et il y a belle Lurette que les miliciens n’y ont pas mis les pieds;
      Souleymanié également est nettoyé depuis un moment malgré qu’il tombe à sa frontière avec Al Midan des bombes depuis deux jours (ils doivent les lancer de loin tout de même)

      A l’est notre vaillante armée est entrée au quartier Al SAkhour ce jour mais il y a des operations jusqu’au rond point d’Al Helouanié (à quelques encablures de la route de Bab et de l’aeroport !!

      Votre nouvelle que Al Kalassé est quasi pacifiée est une tres bonne nouvelle; cela signifie que l’armée s’approche d’Al Soukkari ce qui signifie que le dernier combat se fera soit là soit à Seif al daoulé qui serait alors completement encerclé …

      • kegan dit :

        Par contre je me demande comment fait (par où passe t il?) votre ami pour aller de Kallasé à Hamadanyé il s’agit en theorie d’une zone sous domination milicienne…

  8. vilistia dit :

    Discours de Mahmoud Ahmadinejad à l’Assemblée générale de l’ONU en français (26 Septembre 2012) vidéo

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=OF6IqfGOCso

    • Hezbollah dit :

      @ vilistia

      Le discours Ahmadinejad sur la vidéo que tu as posté date de 2010 où 2011.

      Voilà le Discours du Président Mahmoud Ahmadinejad à l’ ONUL le 26/09/2012.

      Vrai poésie persane.

      Au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux
      Louange à Allah, Seigneur des Mondes, et paix et les bénédictions soient sur le Prophète le plus grand et digne de confiance et sa descendance pure, ses compagnons choisis, et sur tous les messagers divins.
      Oh, mon Dieu, hâtez l’émergence de votre bien-aimé choisie, de lui accorder une bonne santé et de la Victoire, Fais de nous ses meilleurs compagnons, et tous ceux qui témoignent de sa régularité.

      Monsieur le Président,
      Excellences,
      Mesdames et Messieurs,

      Je remercie le Dieu Tout-Puissant pour avoir une fois de plus la chance de participer à cette réunion.

      Nous sommes réunis ici pour réfléchir et travailler ensemble pour construire une vie meilleure pour toute la communauté humaine et pour nos nations.

      En venant de l’Iran, la terre de la gloire et de la beauté, de la terre de la connaissance, la culture, la sagesse et la morale, le berceau de la philosophie et la mystique, la terre de la compassion et de la lumière, la terre des scientifiques, des chercheurs, des philosophes, des maîtres de la littérature, et écrivains, le pays d’Avicenne, Ferdowsi, Hafiz, Maulana, Attar, Khayyam, et Shariar, je représente une grande et fière nation qui est l’un des fondateurs de la civilisation humaine et héritier du respectés valeurs universelles. Je représente une nation consciente qui se consacre à la cause de la liberté, de la paix et de la compassion, une nation qui a connu la souffrance et parfois amères d’agressions et de guerres imposées, et apprécie profondément les bienfaits de la paix et de la stabilité. Je suis maintenant ici pour la huitième fois dans la huitième année de mon service à mon peuple dans cette assemblée de nobles août de frères et sœurs du monde entier, pour montrer au monde que mon noble nation comme son brillant passé, a une vision globale et salue tout effort visant à fournir et à promouvoir la paix, la stabilité et la tranquillité qui peut être réalisé seulement par l’harmonie, la coopération et la gestion conjointe du monde.

      Je suis ici pour exprimer le message divin et humanitaire des savants et des femmes de mon pays à vous et au monde entier, un message indiquant que l’Iran grand orateur et poète, a présenté à l’humanité dans son éternelle deux lignes de poésie:

      Les êtres humains sont les membres de l’ensemble,
      Lors de la création d’une essence et l’âme,
      Si un membre est atteint de la douleur
      Les autres membres restent inquiets,

      J’ai parlé au cours des sept dernières années sur les défis actuels, les solutions et les perspectives de l’avenir du monde. Aujourd’hui, je veux soulever et de discuter de ces questions sous un angle différent.

      Des milliers d’années se sont écoulées depuis les enfants d’Adam (que la paix soit sur lui) a commencé à s’installer dans diverses régions de la Terre.

      Les peuples de différentes couleurs, les goûts, les langues, les coutumes et les traditions poursuivi sans relâche à réaliser leurs aspirations à construire une société noble d’une vie plus belle bénis avec la paix, la sécurité et un bonheur durables.

      Malgré tous les efforts déployés par les justes et les demandeurs de la justice, et les souffrances et les douleurs endurées par les masses de gens dans la quête pour atteindre le bonheur et la victoire, l’histoire de l’humanité, sauf dans de rares cas, est marquée par des rêves inassouvis et des échecs.

      Imaginez un instant:

      S’il n’y avait pas l’égoïsme, la méfiance, les comportements malveillants, et les dictatures avec personne de violer les droits d’autrui;
      Avaient des valeurs humanitaires été considérée comme le critère de la dignité sociale à la place de la richesse et de la consommation,
      Avait pas connu l’humanité de l’âge sombre des périodes médiévales, et des centres de pouvoir ne pas entraver les pensées florissantes de la connaissance et constructive,
      Si les guerres de croisade et les périodes suivantes de l’esclavage et le colonialisme n’était pas arrivé, et a eu les héritiers de ces périodes sombres suivi un cours sur les lieux de principes humanitaires,
      Si les deux guerres mondiales et la deuxième en Europe, les guerres en Corée, au Vietnam, en Afrique, en Amérique latine et dans les Balkans n’est pas arrivé, et si au lieu de l’occupation de la Palestine et de l’imposition d’un gouvernement, le déplacement et faux génocide de millions d’ personnes dans le monde, la vérité derrière ces guerres avait été révélée fondée sur la justice,
      Saddam Hussein avait pas envahi l’Iran et les grandes puissances ont soutenu les droits du peuple iranien au lieu de prendre le parti de Saddam,
      Si l’incident tragique du 11 Septembre, et les actions militaires contre l’Afghanistan et l’Irak qui a laissé des millions morts et sans-abri n’était pas arrivé, et si, au lieu de tuer et de jeter le coupable dans la mer sans procès ou sans en informer le monde et les gens de l’Amérique , une société indépendante d’établissement des faits équipe a été formée pour sensibiliser le grand public au courant de la vérité derrière l’incident, et se préparer pour traduire en justice les auteurs,
      Avait l’extrémisme ou le terrorisme pas été utilisé pour sécuriser des objectifs politiques,
      Si les bras sont mis dans des enclos, et les dépenses militaires été utilisé pour promouvoir le bien-être et l’amitié entre les nations,
      Si le tambour de conflits ethniques, religieux ou racial pas été battu, et si les différences n’ont pas été utilisés dans le but de faire avancer les agendas politiques,
      Avait le droit de critiquer les politiques hégémoniques et les actions du sionisme mondial reconnus pour permettre aux médias du monde entier à dénoncer librement et faire la lumière sur les réalités, au lieu de prendre des gestes trompeurs de la liberté plié appui sur la délinquance des saints et des croyances les plus sacrées de l’homme des êtres et des messagers divins, qui, comme les êtres les plus purs et les plus compatissants de l’homme sont le don du Tout-Puissant à l’humanité,
      Si le Conseil de sécurité n’a pas été sous la domination d’un nombre limité de gouvernements, ce qui désactive l’Organisation des Nations Unies à s’acquitter de ses responsabilités sur une base juste et équitable,
      Si les institutions économiques internationales n’avaient pas été sous pression et ont été autorisés à exercer leurs fonctions et en utilisant leur savoir-faire fondé sur l’équité et la justice, avait les capitalistes du monde n’est pas affaiblis ou victimes les économies des nations afin de compenser leurs propres erreurs ,
      Si l’intégrité et l’honnêteté régnait sur les relations internationales, et toutes les nations et les gouvernements ont été traités de manière égale et juste dans les efforts mondiaux pour bâtir et s’étendre de bonheur pour l’humanité tout entière,
      Et si des dizaines d’autres situations défavorables n’avait pas eu lieu dans la vie humaine,
      Imaginez combien belle et agréable à nos vies et comment la belle histoire de l’humanité aurait été.
      Laissez-nous jeter un oeil à la situation mondiale actuelle.

      a): La situation économique

      La pauvreté est à la hausse et l’écart se creuse entre les riches et les pauvres.
      La dette extérieure totale des 18 pays industrialisés a dépassé 60 milliards de dollars, tandis que le remboursement de la moitié de cette somme est suffisante pour éradiquer la pauvreté dans le monde.
      Économies dépendantes sur le consumérisme et l’exploitation des personnes que servir les intérêts d’un nombre limité de pays.
      Création d’actifs papier sans valeur en utilisant l’influence et le contrôle des centres économiques du monde constitue le plus grand abus de l’histoire, et est considéré comme un contributeur majeur à la crise économique mondiale.
      Il a été rapporté que seulement 32 milliards d’actifs en papier ont été imprimés par un seul gouvernement.
      La planification du développement basé sur l’économie capitaliste qui s’exécute dans un cercle vicieux, déclenche des compétitions malsaines et dévastatrice et est une pratique échoué.

      b) La situation culturelle:

      Du point de vue des politiciens qui contrôlent les centres de pouvoir mondiaux, des concepts tels que les principes moraux, la pureté, l’honnêteté, l’intégrité, la compassion et abnégation sont rejetés comme des notions défuntes et dépassées, et d’entrave à la réalisation de leurs objectifs. Ils parlent ouvertement de leur incrédulité en la pertinence de l’éthique des affaires politiques et sociales.

      Des cultures pures et autochtones comme le produit de siècles – les efforts des nations anciennes, le dénominateur commun qui reflète humain profond sentiment et d’amour envers beautés, et la force qui engendre la diversité, la vivacité culturelle et le dynamisme social, sont l’objet d’attaques constantes et vulnérables à l’extinction .

      Un style de vie spécifique dépourvu d’identité individuelle ou sociale est imposée aux pays par la destruction systématique et organisée et d’humiliation de l’identité.

      La famille comme la plus noble institution de sociétés et d’un amour qui émane du centre et de l’humanité a été sérieusement affaibli et son rôle constructif est sur le déclin.

      Rôle sublime la femme et de la personnalité, comme un être céleste, une manifestation de l’image divine et la beauté, et le principal pilier de toute société, a été endommagé et maltraités par les puissants et les riches.

      Âme humaine est devenue frustrée et l’essence de l’humanité humiliée et supprimé.

      c): Situation politique et de sécurité

      L’unilatéralisme, l’application de deux poids deux mesures, et l’imposition de guerres, l’instabilité et les professions pour garantir les intérêts économiques, et d’étendre leur domination sur les centres sensibles du monde sont tournés à l’ordre du jour.

      Course aux armements et l’intimidation par les armes nucléaires et des armes de destruction massive “destruction par les puissances hégémoniques sont devenus très répandus: Tester de nouvelles générations d’armes ultra-modernes et la promesse de divulguer ces armements à l’heure d’échéance est maintenant utilisé comme un nouveau langage de la menace contre les nations pour les forcer à accepter une nouvelle ère de l’hégémonie. Menace constante par les sionistes barbares de recourir à l’action militaire contre notre grande nation est un exemple clair de cette réalité amère.
      Un état de méfiance a jeté son ombre sur les relations internationales, bien qu’il n’existe pas de confiance ou tout simplement pouvoir d’aider à résoudre les conflits dans le monde.
      Personne ne se sent en sécurité ou en sécurité, même ceux qui ont stocké des milliers de bombes atomiques et autres armes dans leurs arsenaux.

      d): La situation de l’environnement

      L’environnement comme une richesse commune et le patrimoine de l’humanité tout entière et un garant constant de survie de l’homme a été sérieusement endommagé et détruit à la suite de l’utilisation irresponsable et excessive des ressources en particulier par les capitalistes à travers le monde, une situation qui a provoqué la sécheresse massive, inondations, pollutions et causer des dommages irréparables et mettre en péril la vie au sérieux humaine sur Terre.

      Chers collègues,

      Malgré les progrès de la connaissance scientifique et de la technologie, les aspirations des enfants d’Adam n’ont pas encore été remplies.

      Quelqu’un at-il croire que la poursuite de l’ordre actuel est capable d’apporter le bonheur à la société humaine. “? Aujourd’hui tout le monde est mécontent et déçu par l’ordre international actuel.

      Chers collègues,

      Les êtres humains ne méritent pas d’être sous souffrances continues de la situation actuelle. Dieu de la sagesse et de la compassion qui aime tous les êtres humains n’a pas ordonné un tel destin pour l’humanité. Il a ordonné à l’homme, comme la créature suprême, pour rendre la vie meilleure et la plus belle sur Terre avec la justice, 10re, et la dignité.

      Nous devons, par conséquent, penser à une solution.

      Qui est responsable de toutes ces souffrances et les échecs?

      Certaines personnes tentent de justifier que tout est normal et un reflet de la volonté divine, en mettant le blâme sur les nations comme responsable de tous les vices et les maux répandus.

      Ils sont d’avis que:
      Ce sont les nations qui succombent à la discrimination et à la tyrannie;
      Ce sont les nations qui se rendent à la dictature et de la cupidité;
      Ce sont les nations qui acceptent l’hégémonie des puissances arrogantes et expansionnistes;
      Ce sont les nations qui sont influencés par les tactiques de propagande des puissances, et la plupart de tous les vices de notre monde sont le résultat de leurs attitudes passives avec l’envie de vivre sous la domination des puissances mondiales.
      Ce sont les arguments avancés par ceux qui ont tendance à blâmer les nations pour les conditions défavorables qui prévalent dans le monde, avec l’intention de justifier les attitudes et les comportements destructeurs de la minorité dirigeante.
      Ces revendications, soi-disant authentiques, ne peuvent en aucun cas justifier la poursuite de l’ordre international actuel oppressive. En effet, la pauvreté est imposée aux pays, et les ambitions des pouvoirs et des objectifs sont poursuivis soit par tromperies ou de recourir à la force.
      Pour justifier leurs actions inhumaines, ils propagent la théorie fondée sur «la survie du plus apte».
      Si, en principe, la plupart des gouvernements et des nations de la justice recherche de gens sont humbles et soumis face à la droite, et, après avoir favorisé les interactions sont la dignité, la prospérité et constructive.
      Des masses de gens ne veulent étendre leurs territoires, pas plus qu’ils ne cherchent à obtenir une richesse incroyable. Ils n’ont pas de différends entre eux dans les principes et n’ont jamais joué aucun rôle dans la création de tous les événements désastreux dans le cours de l’histoire.
      Je ne crois pas que les musulmans, les chrétiens, les juifs, les hindous, les bouddhistes, et d’autres ont des problèmes, ou sont hostiles les uns contre les autres. Ils s’entendent ensemble confortablement et vivre ensemble dans une atmosphère de paix et d’amitié. Ils sont tous dévoués à la cause de la justice, de la pureté et de l’amour.
      La tendance générale des nations a toujours été positifs pour accomplir les aspirations communes reflétant exaltés beautés divines et humaines et noblesses.
      La situation actuelle catastrophique du monde et les incidents amères de l’histoire sont essentiellement dues à la mauvaise gestion du monde et les centres d’auto-proclamés de pouvoir qui se sont confiés à la diable.
      L’ordre qui est enraciné dans la pensée anti-humains de l’esclavage et du colonialisme ancien et le nouveau sont responsables de la pauvreté, la corruption, l’ignorance, l’oppression et la discrimination dans tous les coins du monde.

      L’ordre mondial actuel a certaines caractéristiques, dont certaines sont comme suit:
      1. Elle est fondée sur le matérialisme, et c’est pourquoi il n’est en aucune manière lié aux valeurs morales.
      2. Il a été mis en forme selon l’égoïsme, le mensonge, la haine et l’animosité.
      3. Il croit en la classification des êtres humains, l’humiliation des autres nations, le piétinement sur les droits d’autrui et de leur domination.
      4. Il cherche à étendre sa domination par la discorde et la propagation des conflits entre les groupes ethniques et les nations.
      5. Il a pour but de monopoliser le pouvoir, la richesse, la science et la technologie.
      6. Les politiques de principaux centres mondiaux de puissance sont basés sur les principes de la domination et de la conquête des autres. Ces centres ne cherchent suprématie, et ne sont pas en faveur de la paix et certainement pas au service de leur pays.

      Devons-nous croire que ceux qui dépensent des centaines de millions de dollars sur les campagnes électorales ont les intérêts des peuples du monde dans leurs cœurs?
      Malgré ce que les grands partis politiques affirment dans les pays capitalistes, l’argent qui va dans les campagnes électorales est généralement rien mais un investissement.
      Dans ces pays, les gens doivent voter pour des partis qui ne représentent qu’un petit nombre de personnes.
      La volonté et les points de vue des masses ont le moins d’impact et d’influence sur les grandes décisions en particulier celles faites sur les grandes politiques nationales et étrangères. Leurs voix ne sont pas entendues, même si elles constituent 99% de leurs sociétés.
      Les valeurs humaines et éthiques sont sacrifiés pour gagner des voix et la volonté d’écouter les demandes du peuple est devenu seulement un outil au moment de l’élection.
      7. L’ordre mondial actuel est discriminatoire et fondé sur l’injustice.

      Chers amis et collègues,

      Qu’est-ce qu’il faut faire et quel est le moyen de sortir de la situation actuelle?

      Il ne fait aucun doute que le monde a besoin d’un nouvel ordre et une nouvelle manière de penser:
      1. Un ordre dans lequel l’homme est reconnu comme créature de Dieu suprême, profitant matériel et les qualités spirituelles et possédant une nature pure et divine rempli d’un désir de rechercher la justice et la vérité.
      2. Un ordre qui vise à relancer la dignité humaine et croit au bonheur universel et la perfection.
      3. Un ordre qui est, après la paix, la sécurité et le bien-être durable pour tous les horizons de la vie à travers le monde.
      4. L’ordre qui est fondé sur la confiance et la gentillesse et apporte des pensées, des cœurs et des mains rapprocher les uns des autres. Règles faut aimer les gens.
      5. Un ordre juste et équitable dans lequel tous sont égaux devant la loi et dans laquelle il n’y a pas deux poids deux mesures.
      6. Les dirigeants du monde doivent se considérer comme des serviteurs dévoués de leur peuple, et non pas de leurs supérieurs.
      7. L’autorité est un don sacré de personnes à leurs dirigeants, et non pas une chance d’accumuler pouvoir et la richesse.

      Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

      Est-il possible d’avoir une telle ordonnance sans avoir la contribution de chacun à la façon dont le monde est géré?

      Il est très évident que lorsque tous les peuples et les gouvernements commencent à réfléchir et s’engager à respecter les principes mentionnés ci-dessus et deviennent sensibles aux questions d’importance internationale et participer à decisionmakings, leurs souhaits trouver une chance de se concrétiser.

      Par prise de conscience collective, la recherche de d’une gestion conjointe mondiale devient plus vive avec les chances de sa mise en œuvre a augmenté.

      Par conséquent, Ensemble, nous devons:

      1. Plaçons notre confiance en Dieu Tout-Puissant et s’opposer à la minorité avide de toutes nos forces, afin qu’ils deviennent isolés, et ne peut plus décider du destin des autres nations.
      2. Croyez en la bonté du Dieu de la bénédiction et de la miséricorde et de le chercher dans l’intégration et de l’unité des sociétés humaines. Les gouvernements issus de la libre volonté des nations doit croire en leurs propres capacités incessants et savent qu’ils peuvent remporter la victoire s’ils combattre vigoureusement l’ordre injuste et défendre les droits de l’homme.
      3. Préparer le terrain pour la gestion commune et globale, en insistant sur la justice sous tous ses aspects, de renforcer l’unité, l’amitié et élargir les interactions économiques, sociales, culturelles et politiques des organismes indépendants et spécialisés.
      4. Se soucient des intérêts de tous les peuples du monde et se donner la main pour réformer les structures actuelles de l’ONU avec nos efforts conjoints et la coordination. Il est nécessaire de noter que l’ONU appartient aux nations. Ainsi, l’existence d’une discrimination entre les membres est une insulte à tous. L’existence de la discrimination et du monopole de l’ONU n’est en aucun cas acceptable.
      5. Des efforts mieux coordonnés afin de générer et de propager et d’asseoir la langue nécessaires pour concevoir les structures nécessaires de la gestion conjointe mondiale remplie de justice, d’amour et de liberté. Participation à la gestion globale est à la base d’une paix durable. Le Mouvement des pays non-alignés comme la deuxième plus grande trans-régionale du groupe après les Nations Unies, a tenu sa 16e sommet à Téhéran avec le slogan de la «Gestion mondiale mixte», conscients de l’importance de cette question et les lacunes de la mauvaise gestion actuelle de l’émergence des crises et des problèmes qui affligent le monde aujourd’hui. Lors du Sommet, les chefs d’État et de représentants de plus de 120 pays ont souligné la nécessité d’une participation plus sérieuse et efficace de toutes les nations dans la gestion globale.
      Heureusement, nous sommes maintenant à un tournant historique. D’une part, le marxisme n’est plus là et il est pratiquement éliminé des systèmes de gestion, et d’autre part, le capitalisme est enlisé dans un bourbier self-made. Il a en effet abouti à une impasse et ne semble pas être en mesure de trouver une solution remarquable aux différents problèmes économiques, politiques, sécuritaires et culturels du monde. NAM est fier de souligner encore une fois le bien-fondé de sa décision historique de rejeter les pôles du pouvoir et l’hégémonie débridée gouverner le monde. Au nom des membres du NAM, je voudrais inviter tous les pays du monde à jouer un rôle plus actif dans ce qui permet à tout le monde de contribuer aux mondiaux aux processus décisionnels. La nécessité d’éliminer les obstacles structurels et encourager le processus de participation universelle à la gestion globale n’a jamais été aussi grande qu’avant.

      L’ONU n’a pas l’efficacité d’apporter les changements qui s’imposent. Si cette inefficacité persiste, les nations se perdre espoir dans les structures mondiales pour défendre leurs droits. Si l’ONU n’est pas restructurée, les interactions internationales et l’esprit de coopération mondiale collective sera ternie et la réputation de l’ONU sera endommagé.

      L’ONU qui a été créé dans le but d’étendre la justice et rétablissement des droits universels a en pratique été englouti par la discrimination préparer un terrain favorable à la domination de quelques pays puissants. Par conséquent, l’inefficacité de l’ONU a été à la hausse. En outre, l’existence du droit de veto et la monopolisation du pouvoir au sein du Conseil de sécurité ont rendu presque impossible pour défendre les droits des nations.

      La question de la restructuration de l’ONU est très essentiel et est un besoin qui a été souligné à maintes reprises par les représentants des nations, un objectif qui n’a pas encore été accompli.

      Je voudrais exhorter les honorables membres de l’Organisation des Nations Unies et SE le Secrétaire général et ses collègues de placer cette question en tête de leur ordre du jour et d’élaborer un mécanisme approprié pour y arriver.

      NAM est prête à aider l’ONU dans cette entreprise essentielle.

      Monsieur le Président, Chers collègues et amis,

      Création de la paix et de la sécurité durables dans la vie décent pour tous, même si une grande et une mission historique peut être accompli. Le Dieu Tout-Puissant ne nous a pas laissés seuls dans cette mission et a dit qu’il arrivera sûrement. Si ce n’est pas le cas, alors il sera en contradiction avec sa sagesse.
      Dieu Tout-Puissant nous a promis un homme de bonté, un homme qui aime les gens et aime la justice absolue, un homme qui est un être humain parfait et est nommé Imam Mahdi-A1, un homme qui viendra dans la compagnie de Jésus-Christ (PSL) et les justes. En utilisant le potentiel inhérent de tous les hommes dignes et les femmes de toutes les nations et je le répète, le potentiel inhérent de «tous les hommes dignes et les femmes de toutes les nations», il conduira l’humanité dans la réalisation de ses idéaux glorieux et éternel.
      L’arrivée du Sauveur Ultimate marquer un nouveau départ, une renaissance et une résurrection. Ce sera le début de la paix, de la sécurité et de durée de vie réelle.
      Son arrivée sera la fin de l’oppression, de l’immoralité, la pauvreté, la discrimination et le début de justice, d’amour et d’empathie.
      Il viendra, et il te coupera l’ignorance, la superstition, le préjugé en ouvrant les portes de la science et de la connaissance. Il mettra en place un monde débordant de prudence et il préparera le terrain pour la participation collective, active et constructive de tous à la gestion globale.
      Il viendra à accorder la bonté, l’espoir, la liberté et la dignité de l’humanité tout entière comme une fille.
      Il viendra donc l’humanité goûterez au plaisir d’être humain et d’être en compagnie des autres humains.
      Il viendra pour que les mains seront rejoints, les cœurs seront remplis d’amour et de pensées seront purifiées afin d’être au service de la sécurité, le bien-être et de bonheur pour tous.
      Il viendra à retourner tous les enfants d’Adam, indépendamment de leurs couleurs de peau à leur origine innée, après une longue histoire de la séparation et de division qui les relie au bonheur éternel.
      L’arrivée du Sauveur ultime, Jésus-Christ le Juste et apportera un avenir radieux pour l’humanité éternellement, non par la force ou la guerre, mais par l’éveil mènent la pensée et de la bonté en chacun de nous développer. Leur arrivée va respirer une nouvelle vie dans le corps froid et glacé du monde. Il bénira l’humanité avec un ressort qui met fin à notre hiver de l’ignorance, la pauvreté et la guerre avec la nouvelle de la saison de floraison.
      Maintenant, nous pouvons sentir le doux parfum de la brise et émouvante du printemps, un printemps qui vient de commencer et ne pas appartenir à une race, ethnie, une nation ou d’une région, d’un ressort qui va bientôt atteindre tous les territoires en Asie, l’Europe, l’Afrique et les Etats-Unis.
      Il sera du ressort de la justice de tous les demandeurs d’emploi, les amoureux de la liberté et les disciples des prophètes célestes. Il sera du ressort de l’humanité et la verdure de tous les âges.
      Joignons nos mains et ouvrir la voie à son arrivée éventuelle de l’empathie et de la coopération, dans l’harmonie et l’unité. Marchons sur ce chemin de salut pour les âmes assoiffées de l’humanité de goûter la joie et la grâce immortelle.

      Vive le printemps, vive le printemps et vive le printemps.

      Merci.

      Mahmoud Ahmadinejad

      Mahmoud Ahmadinejad
      Président de la République islamique d’Iran.

  9. Phoenix dit :

    “Poutine fait la leçon aux Occidentaux”

    La Syrie, malgré qu’acculée de toutes parts à abandonner son pays, sa souveraineté, son peuple aux mercenaires et bouchers barbares d’un autre temps, envoyés par leurs Maîtres Occidentaux et les chameliers du désert du Golfe persique en plus des Ottomans en rêve d’un néo Empire régional, se bât pour sauvegarder tout ce qu’elle fut, tout ce qu’elle est et tout ce qu’elle ne serait plus si elle ne vainc pas le mal et toutes les forces maléfiques qui l’ont assaillie…

    Ceux de Syrie, qui dans une armée « fantasmagorique » qui enchaîne et ne libère pas, combattent leur propre peuple, sous le couvert d’un Dieu qui propagerait le mal et non le bien, donc son contraire et c’est de Sheitan qu’ils sont les enfants et pas ceux de Dieu, devraient peut-être s’imprégner de ces paroles, que tout peuple devrait prendre comme siennes…

    Paul VERLAINE (1844-1896)

    L’amour de la Patrie est le premier amour

    L’amour de la Patrie est le premier amour
    Et le dernier amour après l’amour de Dieu.
    C’est un feu qui s’allume alors que luit le jour
    Où notre regard luit comme un céleste feu ;

    C’est le jour baptismal aux paupières divines
    De l’enfant, la rumeur de l’aurore aux oreilles
    Frais écloses, c’est l’air emplissant les poitrines
    En fleur, l’air printanier rempli d’odeurs vermeilles.

    L’enfant grandit, il sent la terre sous ses pas
    Qui le porte, le berce, et, bonne, le nourrit,
    Et douce, désaltère encore ses repas
    D’une liqueur, délice et gloire de l’esprit.

    Puis l’enfant se fait homme ou devient jeune fille
    Et cependant que croît sa chair pleine de grâce,
    Son âme se répand par-delà la famille
    Et cherche une âme soeur, une chair qu’il enlace ;

    Et quand il a trouvé cette âme et cette chair,
    Il naît d’autres enfants encore, fleurs de fleurs
    Qui germeront aussi le jardin jeune et cher
    Des générations d’ici, non pas d’ailleurs. [...]

    Phoenix

    • Vania dit :

      Le poème est de bon aloi, bravo.

    • roll dit :

      Phoenix

      Au commencement Dieu créa l’homme:

      le cou pour les virevoltes du regard
      la bouche pour le baiser
      le coeur pour le battement
      les ongles pour les papouilles
      les dents pour le sourire
      les bras pour l’étreinte
      et le corps pour l’amour
      les yeux pour ma fleur
      et la feuille de papier
      pour l’écriture

      A la fin Dieu créa l’homme:

      le cou pour la lame
      le coeur pour la balle de fusil
      les bras pour la hache
      le corps pour la bombe
      les dents pour le marteau
      les ongles pour les pinces
      les yeux pour les clous
      et la feuille de papier
      pour le feu

      Ô homme surprenant… pourquoi ce corps?

      Nazih Abou Afach

      Poète syrien, vit à Marmarita, son village natal à l’ouest de Homs (du moins faut-il encore l’espérer)

      roll

      • Nestor dit :

        Vous les prisonniers en tout lieu
        envoyez-moi tout ce que vous avez
        de terreur, de hurlements et d’ennui

        Vous les pêcheurs sur toutes les côtes
        envoyez-moi tout ce que vous avez
        de filets vides et de mal de mer

        Vous les paysans en toute terre
        envoyez-moi tout ce que vous avez
        de vieilles fleurs et nippes
        de seins déchirés
        de ventres ouverts
        d’ongles arrachés
        à mon adresse… dans n’importe quel café
        n’importe quelle rue du monde
        Je prépare un « énorme dossier »
        sur la souffrance humaine
        pour le soumettre à Dieu
        dès qu’il sera signé par les lèvres des affamés
        et les cils de ceux qui attendent
        Mais, ô malheureux en tout lieu
        ca que je crains par-dessus tout
        c’est que Dieu soit analphabète

        Mohamed al-Maghout
        dans « La joie n’est pas mon métier » (1970)
        Traduit en français par Abdellatif Laâbi et recopier du bouquin laborieusement par votre serviteur avant de m’apercevoir que j’aurais pu le trouver sur le Net et le copier-coller :
        http://forteresses.blogspot.fr/2010/03/mohammed-al-maghout.html

      • Phoenix dit :

        @roll

        Merci Roll, j’aime bien cette juxtaposition…

        Elle me parle…

        J’adore l’émulation d’idées et ci cela en inspire certains, dans ce monde de brutes, ce n’est que plus grand plaisir de partager…

        « L’esprit est le sel de la conversation, non sa nourriture. »

        de William Hazlitt

        Extrait d’une Conférence sur les écrivains comiques anglais

        Phoenix

  10. anonyme dit :

    Magnifiquement émouvant et vrai, le poème de Verlaine.
    Cet amour fait accepter la mort pour sauver son pays, le destin de son pays

  11. Véritéoblige dit :

    Interview intéressante d’un franco-syrien: Pourquoi on veut détruire la Syrie

    http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/bassam-tahhan-pourquoi-on-veut-36447

  12. vilistia dit :

    Exclusif en Live lors de l’attaque terroriste qui a visé l’Etat-Major à Damas 26/09/2012

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HlrwG1EBXMI

  13. georges dit :

    le quatar a tres peur il sait qu’une fois les troubles stopper en syrie faudra qu il rende des comptes à la syrie mais le petit quatar ne fais pas le poids face à la syrie ce dernier voit le vent tourné et comence à avoir très peur qui seme la tempete recoltera l ouragan et ça le graisseux du quatar le sait

  14. Luc Lepropre dit :

    Ces pays, comme la Syrie et l’Iran sont dans leur droit. Ils se font attaquer et ont le droit de se défendre. Je n’ai plus rien à ajouter. Sauf que ni la Syrie ni l’Iran n’ont jamais attaqué qui que ce soit.

  15. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a fustigé jeudi la Russie, la Chine et l’Iran pour leur position sur la crise syrienne, et accusé ces États d’encourager les massacres.
    « La Russie est la principale source de déception. Au lieu de condamner la Syrie, elle soutient les massacres », a déclaré le chef du gouvernement dans une interview à la chaîne de télévision turque NTV.
    « La Chine partage la même position. Bien que [le dirigeant chinois] Hu Jintao m’ait assuré que Pékin n’opposerait pas un troisième veto à la résolution de l’Onu, il l’a fait », a poursuivi M.Erdogan.

    ……………………………………….

    L’émir qatari Hamad bin Khalifa Al Thani a proposé de mener une opération militaire en Syrie par les forces conjointes des Etats arabes, le Conseil de sécurité ayant selon lui échoué à élaborer une position efficace pour régler la crise syrienne.
    La France a pour sa part relancé l’idée d’une zone d’exclusion aérienne, réclamée par l’opposition syrienne pour empêcher les raids aériens des forces gouvernementales.

    Mais que de va-t’en guerre, ils ne peuvent pas laisser le peuples décider dans sa légitimité ?…
    Cela devient de la provocation de tous les côtés??

    • roll dit :

      @Madame Marie Adélaïde DUGLAN

      « La Chine partage la même position. Bien que [le dirigeant chinois] Hu Jintao m’ait assuré que Pékin n’opposerait pas un troisième veto à la résolution de l’Onu, il l’a fait », a poursuivi M.Erdogan. »

      Êtes-vous sûre de cette phrase?

      • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

        Oui je viens de voir que RIANOVOSTI international repend aussi cette information.. ainsi que magzinfo.ca,et, http://www.cameroun24.net.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Les tentatives de régler la crise en Syrie en contournant le Conseil de sécurité de l’Onu sont susceptibles d’avoir des conséquences destructrices pour la communauté internationale, a déclaré vendredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

          « Les tentatives de trouver des solutions à la crise syrienne en contournant le Conseil de sécurité de l’Onu sont susceptibles d’avoir des conséquences les plus destructrices et les plus dangereuses, tant pour la Syrie que pour la région du Proche-Orient, ainsi que, en fin de compte, pour l’ordre du monde actuel », a indiqué le vice-ministre lors d’une intervention devant les étudiants de l’Institut des relations internationales de Moscou (MGIMO).

  16. VLAD dit :

    bien parlé…même si ça fera pas avancer le shmil blick

    New York / Le Premier ministre libanais, Najib Miqati, a appelé la communauté internationale à déployer tout effort pour parvenir à un règlement politique de la crise en Syrie.

    Dans une allocution prononcée devant l’Assemblée générale des Nations Unies, Miqati a indiqué que les aspirations légitimes des peuples se réalisent loin de la violence et de l’ingérence étrangère.

    Il a souligné l’attachement du Liban aux principes de paix, notamment au Moyen-Orient, soulignant qu’Israël menace la sécurité et la stabilité dans la région et le monde car il possède des armes nucléaires et refuse l’adhésion au traité de la non prolifération des armes nucléaires.

    Miqati a fait savoir que la reconnaissance de l’Etat de la Palestine est le début du règlement politique juste de la cause palestinienne.

    Source SANA
    A. Chatta
    Envoyer cet article à un ami

  17. hesseke dit :

    Bonjour, c’est vraiment très regrettable que cette guerre montée de toutes pièces et financées par le Qatar, l’Arabie saoudite, les occidentaux, les USA, le peuple Syrien souffre énormément, et tout ces pays rendront compte à DIEU un jour. Ces pays qui soutiennent les terroristes ont détruit la Syrie, ces pays qui soutiennent les terroristes ont détruit le peuple syrien. VIVE LA PAIX. VIVE LA SYRIE. VIVE LA RUSSIE. VIVE LA CHINE. VIVE L’IRAN.

  18. AVICENNE dit :

    Avez-vous autre chose comme nouvelles sur Alep que la montagne de déchets que nous déverse les mierdas ? (je n’arrive pas à avoir grand chose).

  19. Charlie Bronx dit :

    Pour avoir la paix dans cette partie du monde, il y a deux choses à faire :
    1 – Démocratiser les émirats et autres monarchies (même s’il faut en passer par leur déstabilisation puisque eux ne s’en privent pas quand il s’agit de la Syrie)
    2 – Laisser l’Iran se procurer l’arme nucléaire (équilibre de la terreur égal stabilité relative)

    A moins de cela, on aura beau faire…

    • Marie-Christine dit :

      l’Iran a toujours dit qu’il ne voulait pas se doter de l’arme nucléaire – c’est pour la dénucléarisation de tout le Moyen-Orient qu’il milite -, et désolée, mais je crois beaucoup plus en sa parole, qu’en celle d’Israël, des Occidentaux et de son bras armé l’OTAN, qui comme d’habitude s’alignent (la syrie y compris) sur l’agenda guerrier de l’Etat sioniste, et sa rhétorique.
      Et si un jour, il se dotait de l’arme nucléaire, ce sont ses ennemis qui l’y auront poussé, au moins par dissuasion, car au départ, j’en suis persuadée, il ne veut pas le faire.

      • Seb dit :

        J’ajouterai aussi à la liste des nécessaires démocratisations celles de l’Iran (surtout dans le cadre éventuel d’un contrôle de l’arme atomique) et de la Syrie, avec une certaine vigilance en Turquie, en Egypte et en Irak, où il reste surement de gros progrès à faire.

        La démocratisation, à terme, de la Russie et de la Chine aura aussi une grande importance, pour stabiliser de nombreux ‘points chauds’ dans le monde.

  20. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Syrie-les-islamistes-sont-dans-le-mouvement-mais-pas-a-la-tete-_NG_-2011-04-21-565770

    « Accusés par les autorités syriennes d’être les instigateurs des troubles qui secouent le pays depuis un mois, les islamistes participent au mouvement de protestation mais n’en sont ni à l’initiative, ni à la tête, estiment des experts.
    « Ils sont certainement présents mais ne le dirigent pas, car cette manifestation populaire ne s’appuie pas sur les anciens partis politiques », affirme Rime Allaf, chercheuse syrienne au Chatham House de Londres.

    Pour elle, « les Frères musulmans ont perdu beaucoup de leur influence après Hama mais surtout après s’être alliés à l’ancien vice-président Abdel Halim Khaddam », un sunnite qui fut le « numéro 2″ du pays à l’époque de Hafez al-Assad avant de rompre avec le régime en 2006.

    Née en 1945 en Syrie, la Confrérie a été interdite dès l’arrivée du Baas au pouvoir en 1963.

    Considérant le régime comme « apostat », car d’inspiration laïque et dirigé par la minorité religieuse alaouite, ils multiplièrent les attentats de 1976 à 1982, visant même le président Assad en 1980, avant d’être écrasés dans leur fief de Hama en 1982 lors d’une répression qui fit 20.000 morts. Appartenir à ce mouvement est toujours passible de la peine de mort.

    En février 2006, le chef des Frères musulmans syriens Ali Sadreddine al-Bayanouni a constitué un front d’opposition en exil avec Abdel Khalim Khaddam.

    Le directeur adjoint des prévisions pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Exclusive Analysis, think-tank basé à Londres, est de cet avis. « Les Frères musulmans sont encore une force politique avec une base dans les centres urbains sunnites comme Hama, Alep et Homs mais ne possèdent plus de structures organisées », estime Faysal Itani.

    « A ce stade, le rôle le plus significatif qu’ils peuvent jouer c’est d’affirmer leur soutien au mouvement de protestation et d’appeler leurs sympathisants à y participer », juge-t-il.

    Pour lui, « leur capacité à mener une insurrection armée, comme il y a 30 ou 40 ans, est très faible, sauf s’ils reçoivent des armes des sunnites irakiens ou de déserteurs sunnites de l’armée syrienne mais encore faudrait-il qu’ils sachent s’en servir ».

    Depuis le début du mouvement de contestation le 15 mars, le régime accuse « des bandes armées criminelles » d’être à l’origine de la violence. Lundi, le ministère de l’Intérieur a promis de mater une « rébellion armée de groupes salafistes », au moment où les protestations s’amplifiaient.

    Pour Thomas Pierret, chercheur associé au Zentrum Morderner Orient à Berlin, « rien ne permet de penser que les salafistes ont joué un rôle significatif dans les évènements même s’il est probable qu’ils participent aux manifestations puisqu’ils sont une composante de la population sunnite ».

    « C’est un mouvement largement spontané et donc très fragmenté. On voit un leadership émerger mais c’est toujours au niveau local, qui est constitué de deux types de figures: des notables (hommes de religion, chefs de clans tribaux, membres des professions libérales) et des jeunes qui acquièrent une crédibilité en jouant un rôle de meneurs dans les manifestations et en assumant les risques », assure-t-il.
    Selon lui, le mouvement salafiste, né au début du XXe en Syrie, jouit d’une influence diffuse dans la société bien qu’il ne possède pas d’institutions en raison de la répression. La dernière grande figure de ce salafisme religieux était Abdel Kader al-Arnaout, mort en 2004.

    Cependant, avec l’invasion de l’Irak en 2003 sont apparus les « jihadistes » qui se sont illustrés par trois opérations dont un attentat contre l’ambassade des Etats-Unis en septembre 2006.

    Mais d’autres chercheurs estiment au contraire qu’ils sont bien au centre du mouvement. « Dans une société aussi tenue par les services de sécurité, il faut des éléments déterminés, c’est-à-dire politisés, pour agiter tout cela, comme les Frères musulmans, des communistes ou d’autres. Ceux-là peuvent constituer la colonne vertébrale », assure Basma Kodmani, chercheuse d’origine syrienne et directrice de l’Initiative arabe de réforme, centre de recherche basé à Paris et Beyrouth. »

  21. zizou dit :

    il faut declarer la guerre au qatar.il faudrait renvoyer les terroristes et l’armement recuperer au gentil qatar.ou sont les pirates informatiques.ils faudrait que la mokawama travaille uniquement sur cette axe.parceque avec l’argent ,elle est entrain de faire beaucoup de mal.

  22. Phoenix dit :

    Bonour InfoSyrie et « Infosyriens,

    Je me « promène » souvent dans la presse américaine, autant sur les MSM de mensonge et Propagande que que dans la presse dite alternative, car là aussi il faut débroussailler…, beaucoup suivent aussi leurs « agendas » et peuvent juste être une cinquième colonne des Main Stream Media’s…

    Mais ça va je connais un peu les différents « brands » et marques de fabrique.

    Aussi peux distinguer dans la mesure du possible et un peu d’expérience, qui roule pour qui et qui est dans un autre courant de pensée…, plus juste, plus intègre et qui traite autrement l’info, mais aussi oeuvre dans un relèvement de la conscience du citoyen américain, qui globalement parlant est assez coupé de la réalité, non seulement concernant l’Amérique et le monde, mais concernant l’Amérique (EU) tout court.

    Mais leur situation intérieure, économique est financière est tellement catastrophique que c’est de la survie chez eux qu’il s’agit et non d’une stagnation temporaire de l’économie due à telle ou telle crise.

    C’est un pays complètement désindustrialisé concernant sa production de biens et de technologie (délocalisations dans des pays à moindre coût), ainsi le manque cruel de l’emploi et l’insécurité de vie est de plus en plus aiguë, pour ne pas dire chronique…, à cause de la dictature des Marchés financiers et de la faillite de fait de la plupart des Etats.

    Le seul job ou employeur qui fonctionne encore aux Etats Unis, c’est l’armée et le Complexe Industriel Militaro Economique Américain, in extenso l’offre d’emploi de chair à canon !

    Il arrive parfois, mais c’est rare que même les Main Stream Media’s comme la Faux (Fox) News, avec le courage ou le culot ou que sais quelle raison motive le journaliste, qui de nos jours ne fait plus son travail, mais de parfois et c’est rare pour être noté, sort des sentiers battus et normes de la propagande, en redevenant un vrai journaliste qui ose poser les bonnes (pour nous) questions aux bonnes (mauvaises pour nous) personnes…et que ces personnes ou responsables de haut vol…, probablement surpris par l’effronté journaliste, qui s’aventure sur le chemin sinueux de la vérité, ose poser les questions taboues et interdites.

    C’est ce qui s’est passé avec le journaliste de la chaîne télé Fox News(Communément rebaptisée par les Américains Faux News) Ben Swann dans son émission « Reality Check » .

    Ben Swann a directement interrogé le Président Obama sur la politique étrangère des Etats-Inis concernant la schizophrénie de la politique extérieure américaine des deux poids deux mesures…sur le combat que mènent les Etats Unis contre le terrorisme et Al Qaida en Afghanistan et que les Etats Unis soutiennent le terrorisme et Al Qaida en Syrie…(direct àpd 2,10 minutes)

    C’est une question plus que dérangeante aux Etats Unis, surtout en période d’élections présidentielles…et posée directement au Président et candidat à sa réélection, mais en même temps chef des armées…

    Mais précision concernant cette émission de Fox News, c’est une émission de la TV locale de Fow News, alors on peut peut-être mieux en comprendre l’audace (oui aujourd’hui dire la vérité pour un journaliste est de l’audace et même une opération à risque dans les MSM) !

    Reality Check: One on One with President Obama, Why Is The U.S. Supporting Al Qaeda In Syria?

    http://www.youtube.com/watch?v=Hrerl8EwqH0&feature=player_embedded#!

    Concernant cette prise de conscience de plus en plus grande et l’éveil des citoyens américains (US)sur les faits de leur gouvernants, autant politiques corrompus ou à la solde des élites et lobbys de ces mêmes élites, contre les intérêts vitaux et stratégiques du peuple américain et de citoyens, pris en otage par ces globalistes qui roulent pour eux et font juste à leur unique profit et avantage et non celles des peuples, qu’ils soient américain ou celui de tout autre pays dit souverain à abattre. Les Etats Unis, vus sous cet angle là, ne sont pas plus souverains que tout autre pays à l’instar de la France et de ses voisins, ou alliés, qui vont comme des traîtres contre leurs propres peuples.

    La Syrie, même agressée et attaquée de toutes parts, est plus souveraine, plus consciente, plus libre et plus déterminée à se battre avec son propre peuple contre les forces destructrices du mal qui s’appelle l’Occident, l’Otan, l’Atlantisme, les chameliers vendus du Golfe persique, les Ottomans d’Erdogan, en rêve de néo-Empire Régional etc…

    The World is Waking Up to the New World Order

    (Le monde se réveille sur le Nouvel Ordre Mondial)

    http://www.infowars.com/the-world-is-waking-up-to-the-new-world-order/

    Les commentaires sont édifiants…

    Aussi étrange que cela puisse paraître « l’éveil » des citoyens américains, vient en majorité du fait de la prise de conscience des soldats et vétérans américains de leurs guerres incessantes et pillages de pays souverains, en les handicapant de leur indépendance par l’abattage des dirigeants légaux de ces pays, avec l’aide de la propagande, afin d’en prendre possession et de déposséder ces peuples autant de leurs pays souverains que de leur liberté et bien être au nom d’un système « démocratique » chimérique, mais qui n’est que le paravent des desseins réels du Nouvel Ordre Mondial et de sa machine infernale de destructions massives de pays souverains et de peuples libres, pour les réduire à l’asservissement et une nouvelle forme d’esclavage néo colonial mondialiste…

    Et un soldat américain pour un américain moyen, c’est quasi un Saint, celui à qui on doit du respect de « défendre » les « valeurs » des Etats Unis et la Patrie.

    Pour chaque Américain, c’est quasi un honneur d’être dans sa vie engagé dans l’armée pour « servir » son pays (le système et les multinationales et le Complexe Militaro Economique de fait…mais chuuuut)!

    Donc, quand l’armée se réveille à la vérité, quand l’armée est gangrenée par les suicides, les dépressions, le stress, la déstructuration et que ces jeunes et moins jeunes vétérans des guerres incessantes et injustes, prennent conscience, mais aussi découvrent avec horreur, qu’ils ont fait partie de l’horreur et y ont contribué, ils deviennent de redoutables ennemis pour le système, qui essaye par tous les moyens de les faire taire, de les interner en asile psychiatrique, de les tuer sur base de leur nouvelle Loi liberticide NDAA (National Defense Authorization Act), votée et signée par Obama, le 31 décembre 2011, sur l’arrestation par des corps de l’armée et non de la Police (pas confiance, car peut-être près du citoyen)et l’emprisonnement de citoyens américains suspectés de « terrorisme intérieur, leur détention indéterminée sans jugement, le placement dans des Camps de Concentration Fema, construits à cet effet et toujours en train de se construire…et l’expropriation de leurs bien, si considérés comme ennemis des Etats Unis…

    C’est ce qui est inscrit dans la mémoire collective de citoyens Américains (US) concernant le statut d’icônes des soldats américains, ainsi que de leur haute opinion et quasi vénération de celle-ci, malgré que la réalité est toute autre…

    Un soldat américain censuré par CNN

    La censure aux usa, cnn dans les clous !

    http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/un-soldat-americain-censure-par-36428

    Les commentaires ne sont pas mauvais dans l’ensemble…
    J’en ai tiré un qui résume l’ensemble, mais aussi une analyse d’ensemble de la réalité US

    « par Hijack (xxx.xxx.xxx.187) 24 septembre 13:03

    Quoi ??? On se rebelle, on dit ce que l’on ne doit pas dire … ni même penser : Cour martiale pour ce troufion !!!
    .
    Blagues à part … des soldats tels que celui-là, il y en a des centaines … voire plus … Encore plus d’officiers … mais tous n’osent pas prendre les risques, car ils risquent gros … certains sont même lâchés par leur propre famille … »

    NDAA : Obama élargit la loi d’exception au territoire US au lieu de fermer Guantanamo

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ndaa-obama-elargit-la-loi-d-107670

    Concernant la Faillite des Etats Unis et de là leur besoin de mener des guerres incessantes, dans un cercle vicieux et engrenage du système failli n’est pas sans cause à effet de la guerre menée en Syrie actuellement, par voie indirecte, mais guerre vitale pour les US, mais pas que…

    L Amérique en faillite

    http://www.youtube.com/watch?v=gf6-JW-x6-g

    Voici un très bon article et une bonne analyse et synthèse de ce qu’est la faillites des Etats !

    Pour parodier Anne Roumanoff et son émission sketch chez Michel Drucker « Vivement dimanche »: On ne nous dit pas tout…

    La faillite des États ?

    http://www.crisp.be/crisp/wp-content/uploads/analyses/2011-09-23_CG-La_faillite_des_Etats.pdf

    « Le pouvoir est par nature, criminel. »

    de Marquis de Sade

    Phoenix

  23. résistance dit :

    Je crois que j’envoie la vidéo encore une fois, mais en m’exprimant plus clairement : Si cela s’était passé en Syrie, les médias en Europe l’auraient plublié comme suit :
    Les esquadrons de la mort du régime de Bashar s’attaquent à des manifestants paisibles. Ils les battent et les torturent. La communauté internationale doit intervenir et faire quelque chose.
    En réalité, on n’en parle pas dans la presse occidentale, parce que cela ne se passe pas en Syrie, mais en Espagne :
    La Police tolère des manifestations paisibles? Des images que les médias ne nous montrent pas!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=ElgD8IBHjP0&feature=share

  24. Phoenix dit :

    Voici une info reçue par mail, très instructif que je vous transfère sur l’Allemagne qui s’accommode lentement de l’envoi de forces armées à l’étranger (sa Constitution lui interdisait cela jusque récemment), mais pas que ça non plus…

    L’Occident Globaliste, veut impliquer tous les pays de son giron dans ses action criminelles, peu importe l’Histoire et les leçons que les pays et peuples voudraient en tirer, particulièrement l’Allemagne…

     »
    http://www.guardian.co.uk/world/2012/sep/18/germany-military-modernise-foreign-intervention

    Série: L’Allemagne; l’empire accidentel

    L’Allemagne s’accommode lentement de l’envoi de forces armées à l’étranger
    Les rôles en Bosnie, au Kosovo et en Afghanistan aident l’armée allemande à se moderniser mais l’opinion publique conserve un sentiment de culpabilité au sujet de la période nazi.
    Julian Borger, éditeur Diplomatique

    guardian.co.uk, Mardi 18 septembre 2012

    Un soldat patrouillant près de Kunduz dans le nord de l’Afghanistan. Un incident où des vingtaines de civils

    Afghans ont été tués a provoqué un tollé qui a forcé le Ministre de la défense à démissionner.

    Photograph: Michael Kappeller/AFP/Getty

    Le ministère de la Défense allemande doit prendre une décision dans les semaines qui viennent, s’il doit suivre la tendance des armées occidentales et commander des drones de combat armés de missiles air-surface, mais la question a rencontré une ambivalence nationale persistante, 70 ans après la Seconde guerre mondiale, sur l’éthique d’entrer dans la bataille.

    Ecrivant dans Der Spiegel, l’essayiste essayist Dirk Kurbjuweit, a mis en garde que les drones « humains » pouvaient en réalité être l’arme la plus brutale de toutes » et a rappelé un souvenir encore vif du passé militaire allemand récent : une frappe aérienne ordonnée en 2009 par un colonel allemand en Afghanistan avait coûté la vie à 100 Afghans, dont beaucoup de civils. Ne voulant pas risquer des vies allemandes, le colonel, Georg Klein, s’était fié à des images aériennes pour demander à des avions de guerre US d’ouvrir le feu sur deux camions-citernes pétroliers volés par les Talibans. Kurbjuweit avait écrit: “Si une patrouille avait été envoyée, les soldats auraient vu que les camions étaient embourbés dans la boue et ne posaient plus de danger, et ils auraient vu aussi que les gens qui entouraient les camions étaient des villageois inoffensifs et pas des combattants. Mais cela aurait signifié de risquer des vies allemandes, ce que le colonel Klein ne voulait pas ».

    Le meurtre de vingtaines de civils, y compris beaucoup d’enfants, avait représenté un des pires nombre de victimes dans un seul incident en Afghanistan depuis des années. Il a eu un impact profond sur l’opinion publique allemande chez qui le sentiment de culpabilité au sujet de la période nazi est encore un facteur psychologique puissant. Le Ministre de la Défense d’alors, Franz Josef Jung avait dû démissionner.

    Klein lui-même, cependant, n’avait pas été accusé et le mois dernier il a été promu au rang de général. Les forces armées, la Bundeswehr, ont dédaigné le déluge de critiques.

    La Bundeswehr, qui connaît une période de transformation, a finalement changé d’une force de conscrits à une force professionnelle à l’été dernier, et on prévoit une diminution de 240.000 hommes à 185.000. Et le mois dernier, la Cour fédérale constitutionnelle a décrété qu’en cas d’une attaque de « proportions catastrophiques », comme une attaque terroriste dans une ville, les soldats de la nation pourraient être déployés avec leurs armes sur le sol allemand en temps de paix.

    Aucune société occidentale ne veut voir des troupes dans la rue, mais ce rôle domestique avait jusqu’ici représenté un tabou particulier en Allemagne à cause du poids de l’histoire du pays. Émergeant des ruines de la guerre, l’état allemand post-nazi a étroitement lié son armée à des formalités constitutionnelles dans l’espoir qu’elle ne représenterait plus jamais une menace pour son propre peuple et le reste de l’Europe.

    L’histoire des deux décennies écoulées pour la Bundeswehr a été le retrait précautionneux de ces formalités, un tabou dans le temps. Quand la guerre a éclaté dans les Balkans beaucoup d’Allemands ont prétendu que le pays avoir un devoir spécial d’arrêter le génocide. Quand finalement l’OTAN est intervenu en 1995, des soldats allemands ont été déployés à l’étranger pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, installant un hôpital militaire dans le port croate de Split.

    L’Allemagne a fait un pas de plus au Kosovo, où des soldats allemands ont tiré leurs premières balles par colère, bien que la mission en était une de maintien de la paix, avec à peine un degré de danger plus élevé qu’en Bosnie.

    Quand l’Allemagne a accepté de contribuer aux troupes en Afghanistan, trois ans plus tard, en solidarité avec les Etats-Unis après les attaques du 9/11, on pensait que le déploiement serait à peine plus périlleux. Dans le nord plus pacifique, on a dit aux Allemands que leurs soldats passeraient leur temps à aider au développement de projets. Pour limiter les pertes, le déploiement était cantonné avec des « avertissements » limitant ce que les soldats étaient autorisés à faire, provoquant la description de la Bundeswehr par un officier britannique comme « une organisation de camping agressif ».

    Cependant, la détérioration drastique de la situation de sécurité dans les provinces du nord de l’Afghanistan où les Allemands avaient leurs garnisons avait forcé à suspendre progressivement les avertissements. En février 2010, le Ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a encore davantage libéré la Bundeswehr, en reclassant officiellement la guerre en Afghanistan comme « un conflit armé sous droit international » pour permettre aux soldats allemands en Afghanistan d’agir sans craindre de poursuites lors de leur retour chez eux.

    « L’Afghanistan s’avéra beaucoup moins sûr qu’ils ne l’avaient pensé, mais les Allemands l’ont examiné, ont changé leurs règlements d’engagement et ont répliqué en tirant, » a dit Tomas Valasek, le directeur de la politique étrangère et de la défense du Centre pour la réforme européenne.

    « L’Allemagne est passé d’un cas spécial à une armée normale. Elle avait été un cas à part. Maintenant elle est encore maintenant un des pays le plus réticent en Europe à déployer des forces, mais elle n’est plus en dehors des palmarès ».

    Cette réticence résiduelle est redevenue apparente quand la Chancelière allemande, Angela Merkel et Westerwelle ont décidé d’opter de ne pas participer à l’intervention de l’OTAN en Libye, craignant qu’un rôle allemand dans une autre aventure étrangère avec une issue incertaine serait mal accueillie par un électorat à la veille d’élections régionales.

    « C’était un calcul de personnes de la classe politique en vue des prochaines élections, » a dit Christian Mölling, de l’Institut allemand pour les affaires internationales et la sécurité. « Je ne crois pas que cela représentait en aucune façon un jugement stratégique. Fondamentalement, réfléchir sur l’impact stratégique de telles actions, n’a pas été répandu en Allemagne. »

    Ulrike Guérot, du Conseil européen des relations étrangères, a argué que rétrospectivement, l’abstention allemande de la résolution de l’ONU autorisant l’intervention, et sa décision de ne pas participer aux opérations, a été une erreur.

    « Alors que ses partenaires et alliés les plus proches saisissent et alimentent leur engagement à la doctrine de responsabilité de protéger, l’Allemagne préfère encore se considérer comme une plus grande version de la Suisse. Mais ceci ne fonctionne simplement pas globalement pour l’Europe, » a écrit Guérot.

    Dans un sondage de tendances d’un Marshall Fund Ttransatlantic allemand, plus de la moitié des Allemands interrogés pensaient que l’intervention en Libye était justifiée. Certains analystes militaires allemands prétendent que de telles actions limitées fournissant une couverture aérienne pour un temps limité pour soutenir une force amie au sol procurent un beaucoup meilleur modèle d’interventions occidentales que les bourbiers en Irak et en Afghanistan.

    Constanze Stelzenmüller, un (une) expert de la sécurité au Marshall Fund allemand a dit : « Il y a un mécontentement général avec des opérations de stabilisation, et une approbation du vite dedans et vite dehors, impliquant une couverture aérienne et des forces spéciales ».

    En se transformant elle-même en une force expéditionnaire plus légère, plus agile qui pourrait participer à de telles opérations, la Bundeswehr converge maintenant au niveau organisationnel vers ses alliés européens et américains. Psychologiquement, cependant, cela pourrait demander un certain temps avant que les Allemands ne perdent globalement leur héritage de malaise avec leurs forces armées.

    http://www.guardian.co.uk/world/2012/sep/18/germany-military-modernise-foreign-intervention

    Série: L’Allemagne; l’empire accidentel – Germany: the accidental empire
    http://www.spiegel.de/international/world/essay-on-german-plans-to-acquire-combat-drones-a-848851.html

    Craignez la Faucheuse: les drones « humains » sont les armes les plus brutales de toutes

    Un essai de Dirk Kurbjuweit

    L’armée allemande envisage l’achat de drones de combat. Mais nous ne devrions pas nous permettre nous mêmes d’être séduits par l’idée qu’un avion sans équipage est une arme humaine. Au contraire, il démontre la nature véritable de la guerre dans toute sa brutalité.

    Un poseur de bombe suicide a besoin de vouloir sacrifier sa vie à 100%. Avec un drone piloté, d’autre part, le risque de mort du pilote se réduit à 0%. La guerre de l’Occident contre la terreur islamiste est actuellement menée entre ces deux priorités conflictuelles. Rien n’est plus indicatif de l’asymétrie de la guerre, et rien n’est aussi symbolique des cultures qui la mènent.

    C’est une guerre entre ceux qui sont prêts à sacrifier tout et ceux qui refusent de renoncer à quoi que ce soit – une guerre de sacrifice par opposition à la commodité, des corps par opposition à la technologie et le risque par opposition à la sécurité.

    Comme aucune autre arme, le drone est le résultat des besoins et des forces de l’Occident. Outre la commodité, la technologie et la sécurité, il représente aussi une prétention morale. Dans le monde des armes, le drone est une bonne arme, du moins à première vue. Il ne réclame aucune victime d’un côté et relativement peu de l’autre, parce qu’il tire des missiles de précision.

    Le ministère allemand de la Défense a confirmé récemment que l’armée allemande, la Bundeswehr, revoit actuellement la question si elle devrait acheter des drones de combat. (En ce moment elle utilise uniquement des drones non-armés dans des buts de reconnaissance.) Parce que l’Allemagne est relativement scrupuleuse en matière de guerre, l’avion sans équipage semble être l’arme idéale pour le pays.

    Mais est-ce réellement vrai que le drone est une bonne arme ? En réalité, il fait surgir un nombre de questions éthiques en relation avec l’amour propre, l’humanité et le droit.

    Garder leurs distances

    Dans l’histoire de la guerre, le combat corps à corps est considéré comme spécialement noble. Il exige de la force et du courage. Ceux qui sont plus faibles et plus prudents préfèrent garder leurs distances. Dans la Bible, David a pu vaincre Goliath parce que sa fronde lui a permis de rester loin du géant.

    Les lances, les arcs, les fusils et les canons sont des inventions qui créent une distance entre les combattants, donnant une chance au faible et au malin. Mais même ces armes exigent que les soldats s’exposent eux-mêmes au risque. Ils doivent être présents physiquement sur le champ de bataille et être armés pour le combat corps à corps. L’aviation a créé une distance même plus grande entre les adversaires, mais le pilote doit posséder du courage pour s’exposer lui-même au feu de l’ennemi et pour surmonter sa peur d’être abattu.

    Les missiles ont été l’étape suivante. Ils ont transformé l’opération des armes en fonctions, de sorte, qu’en théorie, même des utilisateurs de chaises roulantes pourraient devenir des combattants armés. A l’âge des têtes nucléaires, ces soldats sont confrontés au risque d’une contre-attaque, qui est un risque pour tout le monde. Cela ne demande ni courage, ni force, ni capacités. Tout ce qu’il faut, c’est pousser sur un bouton.

    Les pilotes qui contrôlent les drones Prédateur et Faucheur (Predator and Reaper drones) au-dessus de la région du Waziristan au Pakistan, de leurs bases aux Etats-Unis sont confrontés à un minimum de risque. Un poseur de bombe suicide devrait s’arranger pour entrer dans sa base pour riposter, et c’est improbable. En se référant aux concepts traditionnels de combat, une guerre menée avec des drones est une guerre lâche. Le lâche, dans cette équation, est celui qui prend peu ou pas de risque pour combattre ceux qui prennent de grands risques.

    L’amour-propre du combattant

    Dans le monde des combattants islamistes ou terroristes, les vieux concepts sont encore toujours d’actualité. Ce qui était vu autrefois comme des vertus masculines universelles – le courage, la volonté de combattre et la volonté de sacrifice (en d’autres mots, l’amour-propre du combattant) – prévalent dans ce monde. Un poseur de bombe suicide se voit probablement exactement dans ces termes. D’autre part, il est aussi un lâche, parce qu’il attaque souvent des civils non-armés.

    Pour des parties du monde islamique, les drones sont une expression de la dépravation occidentale, et chaque nouvelle attaque déclenche plus d’indignation. Pour eux, il est méprisable qu’une machine effectue le boulot dangereux, alors que personne ne s’engage dans le combat réel. Mais cela ne devrait pas être une cause de préoccupation pour l’Occident. C’est un progrès que les vieilles vertus masculines ne dominent plus la société. Elles ont souvent conduit à des calamités, comme ne le savent que trop bien les Allemands et leurs voisins.

    Ainsi, le drone est une arme lâche, par rapport à la perspective des valeurs anciennes, et de fait, cela n’a pas réellement de l’importance. Le but aujourd’hui n’est pas de trouver des réponses de fierté aux défis, mais des réponses intelligentes. Pour le dire autrement, un pilote de drone peut en effet être fier de la technologie occidentale et de son habileté.

    Il y a eu longtemps une discussion sur la possibilité de faire des armes humaines. En d’autres mots, est-il possible de créer des armes qui en quelque manière protègent les auteurs ou diminue le dommage aux victimes ? Dans ce contexte, le mot humain n’est pas un concept absolu mais relatif, se référant à une arme qui est moins horrible que d’autres armes.

    La « bonne » guillotine

    Les dirigeants de la Révolution française avaient les droits humains inscrits dans la constitution, et ils ont transformé la guillotine en leur arme contre la déviance. Le président du comité de la santé, le Dr. Joseph-Ignace Guillotin, en avait fait la promotion, et elle était considérée comme humaine parce que contrairement à la potence, elle tuait rapidement. Les révolutionnaires ont commis un massacre avec cette « bonne » arme, avec des milliers de personnes perdant la vie sous la guillotine. Le nombre de morts aurait peut-être été moindre si les dirigeants révolutionnaires Maximilien de Robespierre et Louis Antoine de Saint-Just avaient dû regarder leurs victimes se balancer au gibet pendant de longues minutes, ou si leur tête n’avait été séparée qu’après de multiples coups de la hache du bourreau. En d’autres mots, si une arme apparaît plus humaine, elle crée la tentation de l’utiliser plus souvent.

    L’aspect le plus humain des drones est qu’ils protègent les troupes du côté qui les utilise. L’Occident, heureusement, a largement éliminé les cultes du sacrifice. Aujourd’hui, l’idéal est de survivre le plus longtemps possible, de préférence jusqu’au vieil âge mûr de 90 ou 100 ans. La science militaire aspire à maintenir les gens hors de la guerre, permettant à des robots de faire le travail à leur place. Le drone est un précurseur de guerres futures qu’on prévoit moins sanglantes.

    L’Allemagne est particulièrement sensible quand il s’agit de soldats morts. Dans les moments tranquilles, personne n’est intéressé dans la mission de la Bundeswehr en Afghanistan. Mais dès qu’il y a des victimes, les appels pour retirer les troupes deviennent plus sonores. Ainsi les drones armés pourraient servir à diminuer la tension sur la psyché collective allemande. Et cela est spécialement le cas parce que les drones ne dévastent pas autant la région autour des combattants ennemis que l’aviation régulière. Les missiles Feu d’enfer qui sont tirés à partir de drones peuvent toucher leur cible avec une grande précision, de sorte que le nombre de victimes est relativement bas.

    Une arme a aussi une psychologie, signifiant qu’elle affecte la disposition de ses utilisateurs de sa propre manière unique. Le drone est spécialement tentant pour des politiciens de nature aimablement humaine. L’ancien Président US George W. Bush, qui ne tombe pas dans cette catégorie, a utilisé des drones armés au Pakistan 52 fois dans les quatre dernières années de sa présidence. Son successeur, Barak Obama, apparemment plus aimable et plus humain a déjà déployé des drones 285 fois. Tout comme les drones conviennent à l’Allemagne, ils conviennent aussi à Obama. Parce qu’ils ne semblent pas aussi terribles que d’autres armes, les barrières pour les utiliser sont relativement basses.

    Dossier d’une trajectoire tragique

    A ce jour, l’arme la plus humaine de toutes est celle qui potentiellement est la plus horrible – le missile balistique intercontinental, équipé de multiples têtes nucléaires, capable d’effacer une ville de un million d’habitants. Elle a zéro victime, parce que personne n’a osé l’utiliser.

    Les « bons » drones, de leur côté, ont un dossier de trajectoire beaucoup plus tragique. Le Bureau du journalisme d’investigation à Londres a découvert que les Etats-Unis avaient utilisé au Pakistan des drones 337 fois entre 2004 et 2012, tuant entre 2.524 et 3.247 personnes. Les victimes comprenaient 482 à 852 civils, dont 175 étaient des enfants. Des nombreux maux de la guerre, les victimes civiles sont les pires.

    Le taux élevé de victimes civiles provient du fait que les Américains n’utilisent pas leurs drones armés dans les champs de bataille, mais dans le voisinage de gens qui sont considérés comme des terroristes. Cela signifie, bien sûr, qu’il y aura parfois des civils dans le voisinage, qui, malgré la précision des drones vont perdre la vie.

    C’est un dilemme qui s’applique aux frappes aériennes, en général. Parce que les pays occidentaux veulent minimiser leurs pertes militaires, ils acceptent des pertes civiles comme un mal nécessaire. Un exemple bien connu est un incident de 2009 impliquant le bombardement camions-citernes près de Kunduz en Afghanistan. Le colonel allemand, Georg Klein, s’était fié à des images aériennes au lieu d’envoyer une patrouille vers la rivière. Si une patrouille avait été envoyée, les soldats auraient vu que les camions étaient embourbés dans la boue et ne posaient plus de danger, et ils auraient vu aussi que les gens qui entouraient les camions étaient des villageois inoffensifs et pas des combattants. Mais cela aurait signifié de risquer des vies allemandes, ce que le colonel Klein ne voulait pas. Au lieu de cela, il avait ordonné une frappe aérienne qui tua plus de 100 personnes, dont la plupart des civils.

    L’arme la plus précise pour abattre des terroristes est encore l’intelligence d’un agent comme James bond, mais il doit risquer sa vie pendant ses missions, et c’est pourquoi on préfère les drones dans la vie réelle.

    Une approche humaine de la guerre est une question complexe. Les drones semblent relativement humains, mais cette perception ne fait qu’augmenter la tentation de les utiliser. Ils épargnent les propres troupes d’un côté, ce qui est bien, mais ils constituent une grande menace pour des civils, ce qui est terrible. Comme résultat, l’approche humaine donne naissance à une forme spéciale d’inhumanité.

    Astucieux mais insidieux

    A partir d’une perspective légale, il peut être moins problématique de tuer 1.000 personnes qu’une ou dix. Si beaucoup de soldats meurent dans un petit laps de temps, c’est considéré comme une bataille, qui fait partie de la guerre. Le droit international permet de tuer des combattants dans une bataille.

    Mais l’utilisation de drones armés cotre des terroristes est-il un acte de guerre ? Ou est-ce la traque de criminels présumés, qui tomberaient sous le droit criminel ? Cela, à son tour, demanderait une enquête policière, un procureur, un avocat, un juge, un procès et un verdict.

    Les Américains ne se soucient de rien de tout cela, parce qu’ils se voient eux-mêmes dans une guerre contre la terreur. Mais c’est aussi contestable si des meurtres ciblés d’individus sont permis dans une guerre, parce que l’option de capturer des terroristes présumés existe aussi.

    Il existe beaucoup de visions sur la question parmi les experts du droit. Comme c’est si souvent le cas, il est difficile de déterminer exactement de façon concluante ce qui est légal et ce qui ne l’est pas. On peut cependant conclure que ces exécutions permanentes ne sont pas compatibles avec une culture de droit démocratique. Même des révolutionnaires français comme Saint-Just et Robespierre ont perdu leur crédibilité suite à la vague d’exécutions (et ont fini eux-mêmes sous la guillotine).

    Les drones sont des armes astucieuses, mais aussi insidieuses, parce que l’éthique qui entoure leur utilisation est si compliquée. Néanmoins, la Bundeswehr pourrait faire le bon choix en acquérant des drones armés. Mais ils ne peuvent pas être utilisés pour traquer des terroristes. L’Allemagne est un pays basé sur l’observation du droit et qui n’a pas la peine de mort. En tant que tel, il ne devrait pas être impliqué dans des exécutions contrôlées à distance. Des avions sans équipages ont du sens comme soutien de troupes terrestres pendant des opérations de combat. A part cela, l’avenir de la politique de sécurité appartient aux robots, et ce serait erroné d’ignorer ce développement.

    Mais personne ne devrait se permettre lui-même d’être séduit par l’idée que cette arme est humaine ou bonne. Un drone armé de missiles démontre la nature essentielle de la guerre d’une manière spécialement claire. Parce qu’un drone traque un individu, le massacre perd son anonymat. La victime acquiert un nom et un visage, et il devient excessivement clair de ce qu’est la guerre : la destruction d’êtres humains. »

    « Paix trompeuse nuit plus que guerre ouverte. »

    Proverbe indien

    Phoenix

    Chez certains « la faucheuse » a bonne presse…