• Actualité
  •  

  Poutine préfère Obama à Romney, Bachar aux islamistes, et conseille aux Occidentaux de se rapprocher de sa position sur la Syrie. Et en plus, il manie assez bien l'ironie anti-américaine....   C'est presque devenu un rituel diplomatique : à la première occasion, les dirigeants russes se rappellent au bon souvenir des Occidentaux sur la Syrie, douchant leurs vagues espérances d'"évolution" de Moscou sur le dossier, ou carrément taclant les responsables d'Europe et d'Amérique. La dernière sortie du président Vladimir Poutine ressort [...]



Poutine pense que c’est aux Occidentaux d’évoluer !

Par Louis Denghien,



 

Poutine préfère Obama à Romney, Bachar aux islamistes, et conseille aux Occidentaux de se rapprocher de sa position sur la Syrie. Et en plus, il manie assez bien l’ironie anti-américaine….

 

C’est presque devenu un rituel diplomatique : à la première occasion, les dirigeants russes se rappellent au bon souvenir des Occidentaux sur la Syrie, douchant leurs vagues espérances d’ »évolution » de Moscou sur le dossier, ou carrément taclant les responsables d’Europe et d’Amérique. La dernière sortie du président Vladimir Poutine ressort plutôt à la deuxième catégorie : s’exprimant jeudi 6 septembre au cours d’un entretien à la télévision russe, Poutine a dit d’emblée qu’il ne fallait pas s’attendre à un changement de position de la Russie sur la Syrie : « Pourquoi la Russie devrait-elle réévaluer sa position ? » a-t-il dit. Avant de retourner la proposition – ou le compliment – aux Occidentaux : « Nos partenaires (occidentaux) dans le processus de négociation devraient peut-être plutôt revoir leur position ».

Emprisonnés à Guantanamo, subventionnés en Syrie…

Car, et le président russe, pas fâché de mettre aux aux Euro-américains le nez dans leurs insolubles contradictions, ou leur constante hypocrisie, l’a dit sans ambages : en Syrie, les Occidentaux s’appuient sur des gens qui ont pas mal en commun avec les gens d’al-Qaïda qu’ils prétendent combattre ailleurs. « Aujourd’hui, on utilise des combattants d’al-Qaïda ou des gens d’autres organisations qui partagent ses visées extrémistes pour atteindre leurs objectifs en Syrie. Il s’agit d’une politique très risquée et inconséquente« . Et maniant une ironie froide mais pleine d’à propos, Poutine a carrément conseillé aux dirigeants américains, histoire d’aller jusqu’au bout de cette inconséquence, d’ »ouvrir les portes de Guantanamo et laisser tous les détenus aller combattre en Syrie » Car barbus emprisonnés par les Américains dans leur enclave cubaine, ou barbus soutenus par les Américains à Homs ou Alep, c’est, remarque le n°1 russe, « la même chose ».

Poutine vote Obama

Et puisqu’il en était au rôle néfaste et inconséquent de l’administration américaine, le président russe s’est permis, à propos de la Syrie, une incursion dans la compétition présidentielle. Après avoir, malgré tout, rendu un hommage appuyé à Barack Obama, une « personne honnête qui cherche vraiment à améliorer les choses« , Poutine s’en est pris à son rival républicain Mitt Romney, qui, c’est vrai, n’a pas hésité à définir la Russie comme « ennemi géopolitique n°1 des Etats-Unis« . Et, de son point de vue néo-conservateur, impérialiste illuminé, unipolaire, Romney a certainement raison.

Vladimir Poutine est sûr lui aussi d’avoir raison. Sur la Syrie, devenu le champ de bataille d’une nouvelle guerre tiède à l’échelle de la planète. Mais sur le camp occidental aussi, plus que jamais à la remorque d’une Amérique pratiquant la manipulation médiatique et diplomatique ainsi que la fuite en avant. Poutine pense que l’avenir lui donnera raison dans cette confrontation, et qu’un nombre croissant de nations se rallieront à son drapeau, devenu celui de la résistance au nouvel ordre mondial atlanto-yankee.

Le Nouvel Economiste plus proche de Poutine que de Hollande ?

Le pire, ou le plus drôle, c’est que certains en Occident commencent à se demander si justement le dirigeant russe n’a pas raison ! Et pas n’importe qui : ainsi le site du quotidien français Le Nouvel Economiste, organe naturel des milieux d’affaires, a consacré le 24 août un article à la position russe sur la Syrie. L’auteur, Pascal Lorot, note que la Russie, de par sa composition religieuse et ethnique, de par sa position historique en Asie centrale, de par les liens qu’avait tissé feue l’URSS avec les régimes arabes dits « progressistes » – de par son expérience en Afghanistan aussi – connait bien le monde musulman. Et fort de son expérience, la Russie restaurée par Poutine juge le bilan des révolutions arabes comme globalement négatif : elles ne conduisent pas à la démocratie tant vantée par l’Ouest mais à des régimes islamistes plus ou  moins rétrogrades, stipendiés par les monarchie non moinss rétrogrades du Golfe, et manipulées par les Américains. Oppression des minorités religieuses et des femmes sont de nouveau des objectifs politiques en Libye, en Tunisie et en Egypte. Et ce sont des autocraties milliardaires comme le Qatar et l’Arabie séoudite qui sont partout à la manoeuvre, y compris en Syrie.

Et c’est cela, plus le chaos et la guerre civile, qui guette la Syrie si le régime al-Assad tombe. C’est pourquoi, « vu de Russie » comme l’écrit Pascal Lorot, l’Occident est « coupable de cécité » – sinon de duplicité. Et le journaliste français écrit ce que nous écrivons ici depuis des mois, sur le soutien occidental à des groupes de fanatiques qui travaillent, non pas à la construction d’une démocratie citoyenne, mais à celle d’un « grand espace sunnite-islamiste, mais aussi anti-chiite ».

Et Lorot de conclure logiquement : « Au final, la position de la Russie n’a rien d’un entêtement de principe, ni ne s’inscrit dans des relents de guerre froide comme ont pu l’accréditer certaines déclarations récentes de dirigeants politiques français. Elle est au contraire raisonnée et réfléchie. » Et la dernière phrase de cet article d’un grand journal économique français est une pertinente question : « Et si Poutine avait raison ?« 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

68 commentaires à “Poutine pense que c’est aux Occidentaux d’évoluer !”

  1. Leboninformateur dit :

    Le Site Internet de Nilesat Attaqué par “L’Armée Electronique Syrienne”

    Le groupe appelé “Armée Electronique Syrienne” avait promis de s’en prendre au site de l’Opérateur satellitaire Nilesat, suite à la décision de ce dernier de suspendre la diffusion de toutes les chaînes de télévision Syriennes

    Comme pour le site d’Aljazeera il y a 48heures, le site de Nilesat (nilesat.com.eg) a été victime d’une attaque informatique et n’est plus accessible depuis quelques heures

  2. Khodr dit :

    Vive la Russie , vive la Syrie
    Vive Poutine , vive Bashar

    Merci a la Russie fidèle allié de la démocrate orientale et non occidental

  3. I love PUTINE dit :

    BONJOUR LOUIS et merci de votre retour ,tant attendu .vous êtes le délice de beaucoup d’internautes.Nous espérons
    que ces quelques jours de vacances vous ont revigoré et redonné de vrais espoirs pour un avenir meilleur pour
    pour ce courageux peuple syrien qui paie un prix bien fort

  4. ALICE dit :

    Guerre des médias
    Appel :
    comment accéder à Syria news et Addounia (que nous regardions par satellite)et qui ont été « virées » il y a 2 jours ?
    Merci d’avance.

  5. salim dit :

    Et si Poutine avait raison.

    Une autre hypocrisie typiquement occidentale. Poutine et la Russie ont entièrement raison, et dans cette situation causasse dans laquelle, elle se retrouve, l’Europe et les occidentaux en général, avec tous ses dirigeants toutes tendances confondues, trouvent encore moyen, à dénier cette vérité que détient Poutine et la Russie.

    Maintenant ce jeu macabre, et ces contradictions des Occidentaux, donneurs de leçons apparaissent au grand jour. Et sans aucune honte l’on voit des Clinton, Hollande, Fabius, Erdogan, et autres couillons se débattre dans leurs contradictions, et essayer de faire justifier l’horreur et le crime contre une nation et un peuple que sont la Syrie. Même leurs médias se perdent dans ce dédale de dit et de non dits, ou le jeu de mots et de sous entendus a tellement réussi auparavant qu’ils se retrouvent pris à leur propre piège, faire passer un criminel pour un libérateur un révolutionnaire, et faire endosser à de paisibles citoyens le comportement d’indicateurs et de traitres à la cause « made in terrorisme mondial » sous couvert de l’Occident.

    Ces criminels barbus, salafistes et wahabistes que vous avez d’une part choyé et de l’autre combattu, pour justifier vos plans hasardeux ou il y a beaucoup plus de bluff, que de réalités du terrain. Font que qu’ils vont se retourner contre vous un jour ou l’autre. A ce moment Poutine et le reste du monde vont se régaler de votre fiasco, qui déjà pointe du nez.

    Poutine a raison et aura raison n’en déplaise à ses détracteurs.

    • jym dit :

      votre post est tres sensé ! et je bois du petit lait en le lisant . . . On lit souvent beaucoup d’aneries du style que Dieu protege l’ASL , ou que Dieu protege Bachar et plein d’autre avec le grand barbu cosmique ou sans . . . là vous nous livrez une synthese claire , precise , courte et tres lucide . . Poutine a raison et la petite leçon donnée a Hollande en conference de presse, juste apres les elections , me reste encore en memoire , Hollande mais finalement tous les occidentaux ont pris une claque . . dans quelques temps l’amnesie gagnera definitivement les couloirs de nos palais occidentaux , la Russie et donc ses alliés sortiront de cette trite affaire plus soudés et plus forts que jamais et le gendarme du monde US ira faire la circulation en se disant que le bon temps est fini . merci pour votre post a la suite de cet article , je me suis permis modestement , du coup , de vous donner mon point de vue qui rejoint le votre .

      • ourika dit :

        je rajoute:
        quand je pense à fafa (fabius)pour les intimes, qui s’est exclamé, dans un de ses grands jours(malheureusement il en a plein dans ce style!): je vais aller à Moscou pour expliquer à la Russie qu’elle doit couper toute aide financière à la Syrie, comme cela elle ne pourra plus payer ses armes….
        ça c’est du Grand Homme, digne de l’image de la France!: un coq chantant sur son tas de fumier. Fafa sera donc un grand homme dans l’histoire de la France. La France en a eu des grands, mais de cette taille, je recherche et ne trouve pas.
        cette pensée devant la presse me rappelle les réponses débiles citées dans les « perles du bac ». Malheureusement ici, cela vient de notre Grand Chef de la Diplomatie! C’est aussi comique que l’histoire de l’avion d’Air France avec l’ambassadeur de France à Beyrouth qui atterrit sur le sol syrien interdit et qui reçoit d’Allah du kérosène, puisque la presse française n’a donné aucune précision à cette question et pour cause… Le coq aurait encore chanté sur son fumier!

      • Abbou dit :

        Il ne faut pas singulariser la situation présente. Le double jeu a été une constante de la politique impérialiste à l’égard du tiers-monde depuis au moins le début du 20ème siècle. Rappelons-nous des promesses faites aux Arabes par la Grande-Bretagne : ils ne l’ont aidé à se défaire de l’Empire ottoman que pour se retrouver, par mandat interposé, en face du monstre qu’ils leur ont fait dans le dos en Palestine.

    • sancho dit :

      Putin est pour l’occident un témoin d’un crime qui ne souhaite pas se taire. Les prédateurs ne supportent pas que la Russie se range du côté des plus faibles et qu’elle milite pour une ONU plus crédible.
      Ils ont voulu transformer l’ONU en instrument contre ses propres membres et c’est là où les Russes ne sont pas d’accord.

      En effet, ce que veulent les occidentaux, c’est de ‘nommer’ tout simplement les dirigeants de certains pays en exploitant le fait qu’ils tiennent tous les rouages de l’économie mondiale et peuvent faire pression sur les pays qui n’ont aucune porte de secours !

      Pour les occidentaux, il doit avoir un bon térroriste et un mauvais térroriste, tout comme un bon et un mauvais dictateur; le tout dépendant du pourcentage de la souveraineté du pays que ce dernier est prêt à brader.

  6. Elias dit :

    Petite comparaison chiffrée entre les révoltes Tunisienne, Egyptienne et Syrienne.
    Pour répondre a la question y’avait-il des bandes armées des le début ou non?
    - En Egypte et Tunisie c’est la police qui a fait la répression (Moins équipée)
    - Syrie c’est l’armée qui a fait la répression plus lourdement équipée.

    Si les manifestants étaient pacifiques dans les trois cas, le rapport ( morts civils / forces de répressions), devrez être nettement supérieur dans le cas de la Syrie, car les forces de répressions sont nettement plus létales.

    Selon les bilans OSDH (Pas pro-régime) les proportions étaient souvent 1/3 pour le régime et 2/3 pour (les civils?)
    Exemples:
    - Bilan 01/07/2011 (3 mois et demi après le début)
    1 519 civils et 369 membres de l’armée et des forces de sécurité
    http://www.rue89.com/2011/07/31/larmee-syrienne-tue-pres-de-100-civils-a-hama-216276

    - Bilan du 10/06/2012
    Au moins 9.862 civils, 3.470 soldats et 783 déserteurs ont été tués dans la répression et les combats.
    http://www.france24.com/fr/20120610-syrie-bilan-revolte-14000-morts-victimes-depuis-debut-revolte-revolution-osdh-bachar-al-assad

    Le plus récent semble 18000 / 8000

    En Tunisie (300 civils, 29 policiers), et en Egypte (890 civils, 26 policiers), le rapport est au moins de 1 pour 10.

    Ce n’est pas logique, c’est le contraire qui devait avoir lieu.
    Sauf s’il y avait une rébellion armée dés le début en Syrie.

    CQFD, Il y avait des bandes armées.
    PS:
    Les données utilisés sont celle de l’OSDH.

    • Elias dit :

      Le rapport est entre 2 et 3 en Syrie
      Pour la Tunisie de 10
      Pour l’Egypte de 35

    • nacera dit :

      La répression a peut-être été ce que tu dis, mais la raison en est que les terroristes étaient eux aussi extrèmement armés et préparésdés le début: il ne faut pas oublier les dizaines de kilomètre de tunnels équipé avec des rails et des rames qui reliaient un point à l’autre pour faciliter le travail logistique des terroristes.
      De plus, il ne faut pas oublier que dés le début, les terroristes se sont postés sur les endroits surélevés et ont tiré simultanément sur les foules et les forces de l’ordre pour créer des incidents sanguinaires. C’est ce qui a poussé les autorités à réagir avec plus de précaution.

      • ourika dit :

        c’est ce qui fait dire à tous les observateurs cohérents et intègres que cette prétendue révolution syrienne n’a jamais été spontanée dès le mois de mars 2011, mais bien organisée depuis avant même 2010 ou 2009.
        de ce fait j’ai remémoré des réflexions de certains syriens me faisaient en novembre et décembre 2010, et que je ne comprenais pas tout le sens profond. je l’ai compris que fin 2011: tout était mis en place pour faire exploser la Syrien et la transformer en mosaïque, pour reprendre une de leurs images, avec la politique atlantiste pro américaine de la France, l’affaire HARIRI, etc.

        • Fares-dz dit :

          Le mouvement révolutionnaire puissant qui traverse le monde arabe est une réalité. Le temps des dictatures militaires ou policières et des roitelets marionnettes est terminé.Ni la Syrie ni aucun autre pays arabe n’y fera exception.Selon la belle expression de Hassanein Heykal, le grand journaliste égyptien proche et ancien conseillé de Nasser, la révolution syrienne a été avortée par l’intervention étrangère. Aujourd’hui nous ne somme plus dans le cas de figure d’un processus révolutionnaire mais dans une agression étrangère caractérisée américano-sioniste qu’on cherche à nous vendre comme une révolution. Une révolution soutenue par les atlanto-sionistes et leurs supplétifs du Golfe !Le gag du siècle.
          Être révolutionnaire aujourd’hui c’est résister et combattre cette agression. L’évolution démocratique de la Syrie, ou sa disparition en tant qu’État national, libre et souverain dépendra de l’issue de cette…guerre. Bachar l’a compris très tôt et l’a résumé de manière très simple : » Nous sommes en guerre ». Ce n’est pas simplement un constat. C’est un appel à la résistance, à la vigilance et à la mobilisation générale de la nation agressée.

      • Elias dit :

        @Nacera,
        Je me suis placé dans le cas de celui qui n’accorde aucune crédibilité au discours du régime.
        Je me suis basé sur les infos des opposants.
        Pour démonter la fausseté de l’image véhiculer par les médias.

        Si on veut monter l’implication criminelle de la Turquie:
        -Le massacre de Jisr El Choghour « 120 policiers massacrés » laisse penser que les bases arrières en Turquie était prêtes (Quand?).
        -Le lien entre l’AKP et les Frères musulmans syriens « El djamaa el Mouqatila et le sinistre Teyfour ».
        -Le massacre de l’école de Cadet dans les années 80.

        • Abbou dit :

          Les « camps de réfugiés » de Turquie étaient opérationnels trois mois avant les premières « manifestations pacifiques ».

        • Cécilia dit :

          Il s’agit bien entendu d’al-Taliah al-Moqatilah الطليعة المقاتلة(et non d’El djamaa el Mouqatila), fondé par Mohammad Hadid dont Tayfour fait parti, responsable de plusieurs attentats à Damas, notamment celui d’al-Azbakiyeh qui a fait une centaine des morts.

          Et pour savoir plus sur ce mouvement responsable de sang syrien des années 80, Ayman al-Charbaji, le chef d’al-Taliaah al-Moqatila à l’époque a publié ses Mémoires dont je laisse le lien pour les arabophones :

          http://www.muslm.net/vb/showthread.php?408819-%D9%85%D8%B0%D9%83%D8%B1%D8%A7%D8%AA-%D9%85%D9%87%D9%85%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%B7%D9%84%D9%8A%D8%B9%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%85%D9%82%D8%A7%D8%AA%D9%84%D8%A9-%D9%81%D9%8A-%D8%B3%D9%88%D8%B1%D9%8A%D8%A7-%D9%84%D9%84%D9%85%D9%87%D9%86%D8%AF%D8%B3-%D8%A3%D9%8A%D9%85%D9%86-%D8%A7%D9%84%D8%B4%D8%B1%D8%A8%D8%AC%D9%8A

          D’après ces Mémoires, les Frères Musulmans syriens se réclament du « martyr Hassan al-Banna », un fondamentaliste égyptien condamné, fondateur du mouvement des Frères Musulmans en Égypte et condamné à mort par Nasser et disent qu’ils suivent les mêmes principes à savoir :

          الله غايتنا ، والرسول قدوتنا ، والقرآن دستورنا ، والجهاد سبيلنا ، والموت في سبيل الله أسمى أمانينا ) qui se traduisent ainsi :

          Allah est notre but,
          Le prophète est notre modèle,
          Le Coran est notre Constitution,
          Le djihad est notre voie,
          La mort pour Allah est notre plus haute aspiration.

          Dans ces Mémoires, ces criminels reconnaissent fièrement l’assassinat du professeur du droit, Mohammad al-Fadel, président de l’université de Damas, pour des raisons confessionnelles car d’après ces mémoires, ils visaient toujours en premier les « noussairites, alaouites », à l’intérieur même de l’université ainsi que l’assassinat du professeur Ali Abed al-Ali, président de l’université d’Alep, qualifié par eux selon leurs propres Mémoires « criminel noussairit » (sic et sic).

          Nous lisons aussi dans ces Mémoires la revendication des attentats contre « les médias du régime » al-Thawra, Tichrine, al-Baath.

          Il est à signaler qu’après une vidéo mise en ligne le 10 août dernier, al-Taliaah al-Moqatilah est de retour en Syrie, notamment à Alep et se compose de plusieurs kataebes portant toutes les noms des activistes morts du mouvement fin des années 70 et début des années 80 :

          Marwan Hadid, Adnan Aqlah, Ibrahim Mnaghni, Hassan Abou et Ayman Barbouri:

          http://www.youtube.com/watch?v=rfoyhVu6tAs

          Dans son article en date du 10 août dernier, syria-politic a donné plus de détailles :

          http://syria-politic.com/ar/Default.aspx?subject=931#.UEpLlyIzvIX

  7. nacera dit :

    Poutine a raison. La russie connait bien la syrie car ces deux pays ont toujours gardés des liens trés étroits. Il ne faut pas oublier non plus qu’il y a beaucoup de mariages mixtes entre syriens et russes que ce soit entre chrétiens orthodoxe et celà depuis déjà le temps de catherine la grande, mais aussi plus récemment le mariage des syriens musulmans avec des russes de confession musulmane. Il y a aussi bien sûr des mariages inter-religieux.
    Donc Poutine défend ici ses propres citoyens et leur descendance.
    Et franchement lorsqu’on connait les syriens et leur caractére civilisé, soigné, on ne peut qu’éprouver de la douleur à leur douleur.
    Ce peuple est le peuple le plus ouvert au monde que j’ai jamais connu, tout en gardant le respect de soi et de l’autre.
    Ils ont le sérieux des allemands et la générosité des arabes. Je n’ai jamais vu un peuple qui aime le travail autant que ce peuple là: de vraies fourmies, tout le temps en train de faire quelque choses, hommes et femmes.

  8. theflowerpower dit :

    @AVICENNE
    http://www.youtube.com/watch?v=5mImdgv_9nQ&feature=player_embedded
    min 0:41 le “Graffiti” du drapeau Syrien !! Tourné en Libye? A suivre..

    • mécréante dit :

      « Tourné en Libye? »
      How do you know ?

      • I love PUTINE dit :

        No it was done in Qatar;Voyons, ouvrez les yeux, un avion de chasse coupé en deux avec le pilote intacte
        coloré de peinture rouge, avec un drapeau syrien fait a la main sur le zinc.
        Mais pour un trompe-l’oeil ,il y a pire et il y a mieux

  9. claudia dit :

    Pour une fois, je ne partage pas l’opinion de Poutine concernant les prisonniers de Guantanamo. Ces gens-là qui pourrissent dans cette prison n’ont rien à voir avec le 11 sept. Ils sont là que pour plaire aux millions d’abrutis qui vivent aux E-U. Si on avait eu des preuves contre eux, il y aurait longtemps qu’ils auraient eu leur procès, déclarés « coupables » et exécutés. Il n’y a aucune preuve concrète que les prisonniers de GITMO sont des membres d’Al-Qaïda et Poutine le sait parfaitement. La Russie fut le seul pays qui a fait voir le film de Giulietto Chiesa (Anno Zero) à la télévision et ce, à l’heure d’écoute très achalandée suivi d’une table ronde. Donc, Poutine sait très bien qui pourrit dans cette prison infâme. Poutine aura beau appeler ses ennemis ses « partenaires » mais il sait que ses « partenaires » sont à l’encercler avec de multiples bases militaires dans l’éventualité d’une invasion programmée depuis longtemps.

    • M dit :

      sa phrase est rhetorique, et elle suppose que les detenus sont reconnus coupables. c’est une preuve par l;absurde

    • sancho dit :

      Poutine a juste utilisé Guantanamo comme un simple argument pour dire que ça ne sert à rien de saouler le monde entier avec Al-Qaïda si on ne peut pas condammer les attentats et les meurtres qu’ils commettent en Syrie.

      Et en plus on les aide à s’infiltrer et à combattre en Syrie pour la simple raison que ça les aide à affaiblir l’armée Syrienne.

    • Fares-dz dit :

      Poutine est entrain de dire poliment : Arrêter de nous bassiner avec el Qaida !

    • mécréante dit :

      je suis d’accord sauf « plaire aux millions d’abrutis qui vivent aux E-U. »

      1- il n’y a pas que des abrutis aux EU
      2- il y a plein d’abrutis partout

  10. l'ingenue dit :

    La Russie a sauvé le monde de la dictature Nazi ; elle le sauvera de la dictature rampante des yankees

    • Auda dit :

      Disons plus exactement que c’est la dictature soviétique qui a vaincu les forces de l’Axe avec l’aide massive des Anglo-Américains…

      « Nous avons tué le mauvais cochon… » (Churchill)

    • ourika dit :

      et des salafistes, whahabites du qatar, de l’arabie saoudite etc.

  11. résistance dit :

    Pour arriver a Sana, faites ce lien pour arriver au texte anglais et de la, on peut facilement passer au texte francais.
    http://sana.sy/eng/337/2012/09/06/439764.htm

  12. roll dit :

    @ Marie-Christine

    Merci pour votre réponse à propos de:

    roll dit :
    6 septembre 2012 à 16 h 53 min
    mon commentaire (vers 15h. 30) n’est pas passé?!

    Répondre
    Marie-Christine dit :
    6 septembre 2012 à 18 h 21 min
    Cela m’arrive quelquefois, assez souvent pour que s’ils sont un peu longs et que j’y pense, je les copie avant de les envoyer…
    Je n’ai jamais reçu d’explications à ces « ratés » d’apparence techniques. Réessayez ou placez-les à un autre endroit dans les commentaires : parfois ça marche…!?

    Oui, je pense aussi que l’explication du « raté » technique est la plus probable.

    Le commentaire en question disait, en substance, tout mon plaisir, de pouvoir saluer le retour de Louis Denghien et de l’équipe d’infoSyrie et leur magnifique, constant, juste et bon travail. Et que, grâce à celui-ci, il me semblait que chacun avait pu constater que, pendant leur absence, le site avait pu continuer à être opératoire, utile et efficace, grâce à la collaboration intelligente, déterminée et résolue, de toutes celles et ceux qui, de plus en plus nombreux, se retrouvent ici.

    Ce n’était rien que du positif et de l’encourageant pour l’avenir!

    Au fait, j’avais cru comprendre en vous lisant précédemment, que vous étiez allée chercher quelque repos et quelques vacances.

    Amitiés.

    • Marie-Christine dit :

      Cher Roll, « vacances de quelques heures », façon humouristique de parler : un break en quelque sorte. je serai vraisemblablement moins assidue ces prochains jours par manque de disponibilité, mais dès que je trouverai un moment pour faire une incursion sur le site, je le ferai. Non, non, pas de départ de la capitale pour l’instant.
      Bien à vous.

      • Marie-Christine dit :

        Tiens, j’ai essayé de poster des liens tôt ce matin, et contrairement à d’habitude, ils ne sont pas passés, même en tentant de les replacer à la suite d’autres articles ! J’ignore bien sûr la raison de ce « mystère »… Je réessaierai ce soir.

  13. roll dit :

    Deux poids, deux mesures!

    Lu dans le New York Times (du 7 septembre, sous la plume d’Eric Schmitt, rubrique « Asia Pacific »)

    « U.S. Officials Say Obama Administration Will Designate Haqqanis as Terrorists »

    « WASHINGTON — The Obama administration has decided to blacklist as a terrorist organization the Haqqani network, the militant organization responsible for some of the deadliest attacks against American troops in Afghanistan, several American officials said late Thursday.
    The decision, which is expected to be announced as early as Friday, culminates nearly two years of spirited debate inside the administration that reached a peak in the past month under the pressure of a Congressional reporting deadline this Sunday.
    Several State Department and military officials argued that designating the organization would help strangle the group’s fund-raising activities in countries like Saudi Arabia and United Arab Emirates and pressure Pakistan to open a long-expected military offensive against the militants. »

    Cela nous rappelle les deux derniers vers célèbres des « Animaux malades de la peste » de ce cher Jean de La Fontaine:

    « Selon que vous serez puissants ou riches
    Le jugements de cour vous rendront blancs ou noirs »

    Autrement dit: selon que vous égorgerez en Afghanistan ou en Syrie….

  14. EAUX TROUBLES dit :

    Vous devriez également réaliser un article sur les propos du général américain Dempsey :

    http://www.dedefensa.org/article-le_g_n_ral_dempsey_en_a_assez_plus_qu_assez_31_08_2012.html

    « Le général Dempsey en a assez, plus qu’assez

    Le général Dempsey, président du comité des chefs d’état-major des forces armées US et par conséquent la plus haute autorité des forces armées US, montre son irritation manifeste des divers plans militaires du bloc BAO contre la Syrie et l’Iran. Il l’a montré à des journalistes, au cours d’un déplacement au Royaume-Uni, dans des termes assez crus. On sent l’irritation qui est celle, nous semble-t-il, de l’establishment militaire US, qu’on jugerait de moins en moins incliné à suivre les diverses envolée guerrières de différentes directions politiques des pays de bloc BAO, qu’il s’agisse de la Syrie, qu’il s’agisse de l’Iran. »

    « Dempsey commence par dire que ceux qui comparent la situation en Libye à celle de Syrie, notamment pour l’établissement d’une no fly zone, ou toute autre sorte d’intervention, ne font guère que nous fournir, “au mieux”, “une source d’amusement”. Définitivement, pour Dempsey, – cela, il l’a déjà dit mais il le martèle plus que jamais, – une intrusion en Syrie présente des risques militaires énormes pour lesquels les forces US et celles de l’OTAN ne sont pas prêtes, et, sans doute, sans assez de moyens pour espérer l’envisager d’une façon assurée. Dempsey déclare, avec manifestement une pensée pour les Russes et les moyens militaires qu’ils déploient en Syrie  »

    Confirmé par

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/08/23/syrie-pas-d-intervention_1749082_3232.html

    « Quant à la zone d’exclusion aérienne réclamée par d’autres, elle pose exactement le même problème car pour détruire les appareils de Damas en vol, il faut une maîtrise du ciel encore plus parfaite !

    Il m’a paru étonnant que ce point de vue n’ait pas été davantage émis. Mais il y a à cela une bonne raison : ce serait reconnaître la faiblesse de notre aviation militaire. Lors de la première guerre du Golfe en 1991, l’armée de l’air française disposait de 450 avions de combat auxquels s’ajoutaient 32 Mirage IV de la force aérienne stratégique.

    Le Livre blanc en vigueur ramène ces moyens à 230 Mirage 2000 ou Rafale dont les vecteurs nucléaires. La déflation de l’aéronautique navale a été similaire. »

    • ourika dit :

      le général Jean FLEURY a tenu les mêmes propos en France
      il semblerait que cela soit passé silencieusement… comme d’habitude?…

  15. khier dit :

    Le nouvel équilibre de la terreur

    Soraya Hélou

    Un personnage sensé pourrait croire que l’image est le pur fruit de l’imagination d’un rêveur invétéré. Elle est pourtant le reflet de la réalité. Sans posséder ni armes chimiques, ni armes nucléaires, ni aviation militaire, ni blindés ni chars sophistiqués, sayed Hassan Nasrallah réussit, par ses seuls propos, à terroriser l’ennemi qui a l’une des aviations militaires les plus performantes du monde, qui possède des armes nucléaires et chimiques et qui bénéficie d’un appui occidental illimité. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à consulter les médias israéliens et les commentaires émis après l’interview accordée par le chef du Hezbollah à la chaîne de télévision Al Mayadin. Il est clair que les Israéliens, responsables politiques et militaires et simples citoyens ont suivi avec une attention exceptionnelle les réponses du sayed, sans doute bien plus que les rivaux politiques au Liban, incapables d’une telle concentration et surtout impuissants à trouver des arguments logiques à lui opposer. Ce qui est sût en tout cas, c’est que les Israéliens ont pris au sérieux les déclarations du secrétaire général du Hezbollah. Les chaînes de télévision israéliennes ont ainsi depuis mardi matin, ouvert leurs tribunes aux commentateurs et autres spécialistes, qui ont tous affirmé qu’ils croyaient sayed Nasrallah lorsqu’il déclare que le Hezbollah ne possède pas d’armes chimiques, d’autant que c’est interdit par la religion. De même, la petite phrase de sayed Nasrallah sur le fait que si les Israéliens, comme l’a déclaré Ehud Barak, doivent se tenir prêts à envahir de nouveau le Liban, les moujahidins du Hezbollah seront prêts à entrer en Galilée, n’est pas passée inaperçue. C’est la première fois qu’un leader arabe ose dépasser le stade de la simple défense pour se mettre en position offensive. Depuis la création injuste d’ »Israël » sur la terre palestinienne, c’est la première fois que les rôles sont ainsi inversés. Sayed Nasrallah avait certes commencé à changer l’équation régionale en mettant en exécution ses menaces de bombarder l’intérieur israélien pendant la guerre de 2006. Mais cette fois, il est allé encore plus loin, ne se contentant plus de déclarer que le Hezbollah dispose d’une banque de cibles en « Israël » qui lui permettra avec quelques missiles de transformer la vie de centaines de milliers d’ »Israéliens » en enfer, il a aussi menacé d’envoyer les moujahidins sur la terre palestinienne occupée. Une nouvelle offensive israélienne contre le Liban entraînerait donc la bataille sur la terre palestinienne occupée, alors que jusqu’à présent toutes les guerres israélo-arabes se sont déroulées dans les pays arabes.

    Cette nouvelle équation est de nature à faire longuement réfléchir les responsables israéliens qui, depuis la guerre de 2006, multiplient les manœuvres destinées à renforcer « le front interne » en cas de nouvelle guerre, sans d’ailleurs y parvenir, puisque chaque manœuvre met en évidence les lacunes de la défense interne. C’est dire que l’équilibre de la terreur établi par la résistance au Liban avec l’ennemi israélien est constamment en train de se renforcer et même de tourner à l’avantage de la première, en dépit du grand fossé entre les deux forces au niveau des équipements militaires. Comment une telle situation a-t-elle pu être atteinte ? Sayed Nasrallah l’a expliqué lui-même, en précisant que la résistance est en train d’utiliser les points faibles de la puissance israélienne pour renforcer ses propres forces. Il fallait simplement y penser, mais surtout avoir le courage de décider que oui, rien n’est impossible à celui qui a la foi et la détermination et que même celui qui paraît très fort a des faiblesses qu’il faut savoir exploiter.

    Sayed Nasrallah ne s’est pas contenté de déstabiliser l’ennemi israélien. Sans avoir l’air de rien et tout en précisant qu’il ne peut pas parler au nom de la République islamique d’Iran, il a déclaré que si « Israël » bombardait les installations nucléaires iraniennes, les Iraniens frapperaient les bases américaines dans le Golfe. C’est clair, net et précis. A chacun de tirer les conclusions quoi s’imposent et d’assumer ses responsabilités. Ce qui est sûr, c’est que ni l’Iran, ni l’axe de la résistance ne se laisseront faire sans riposter. L’ère du fatalisme arabo-musulman est définitivement dépassée. Non seulement, l’axe de la résistance compte réagir, mais il a aussi les moyens de déstabiliser ses ennemis. C’est le nouveau Moyen Orient, voire le Nouveau monde qui est en train de naître…

    Source: moqawama.org

    • Fares-dz dit :

      Un scénario à la syrienne en Palestine occupée à l’endroit et non pas à l’envers ! Il fallait y penser…

  16. lina dit :

    VIVE LA RUSSIE VIVE POUTINE VIVE LES RUSSES VIVE BECHAR AL ASSAD VIVE LA CHINE ABAT TOUSLES BARBUS A MORT QATAR A MORT L ARABIE SAOUDITE

  17. ourika dit :

    article très bon dans sa critique
    merci
    et puis cela fait tellement plaisir de vous lire à nouveau!
    je l’ai transmis à tous mes amis syriens au pays!
    même s’ils le savent déjà car ils sont plus informés que nous sur les évènements
    nous, nous devons passer par Infosyrie
    tandis qu’ eux, c’est du direct!

  18. EAUX TROUBLES dit :

    En complément :

    http://www.dedefensa.org/article-l_effet-dempsey__06_09_2012.html

    « ’effet des déclarations de Dempsey a signalé quelque chose. Il ne s’agit pas d’un changement d’opinion et de conviction sur Israël et les liens entre Israël et les USA, mais cela sans véritable conséquence car nous pensons de moins en moins que le cas d’Israël et des liens entre Israël et les USA (comme tout le reste, d’ailleurs) soit, pour Washington, c’est-à-dire pour le Système, une question d’opinion et de conviction, – sauf pour l’habituel mini-groupe d’hypomaniaques, hystériques, experts bien rémunérés, pro-israéliens qu’on trouve dans la capitale US. Le membre-standard du Washington américaniste ne se préoccupe plus, ni d’opinion, ni de conviction. Il s’agit d’une question de communication, un “phénomène de communication” renvoyant à divers facteurs comme le conformisme de fer évitant les risques de la pensée à former soi-même, par conséquent les nécessités de carrière, la puissance d’influence de l’AIPAC sioniste, les fonds de campagne pour les candidats, etc., qui déterminent le soutien de forme absolument hystérique (la forme remplaçant la substance) à Israël et aux liens entre Israël et les USA.  »

    et

    http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_la_syrie_narrative_tournant_et_hubris_31_07_2012.html

    « Échec du marketing-massacre

    Les sites et chroniqueurs spécialisés dans le dépistage des montages de la narrative du bloc BAO sur la situation syrienne semblent atteindre une conclusion générale : il y a un “tournant” dans la communication sur la crise syrienne, dans le sens où la vérité de la situation s’affirme. Il s’agit, dans ce cas, de la mise en échec de ce qu’on désigne sous l’expression aimable de “politique du marketing-massacre”, épisode et tactique anti-Assad fondamentales de ces derniers mois. »

    « Alep, la “mère de toutes les batailles” ?

    Il est toujours risqué d’utiliser l’expression “la mère de tous les batailles”, inauguré par Saddam en 1991. Les rebelles l’ont employée pour la bataille d’Alep, sans aucun doute parce qu’ils étaient sûrs de l’emporter très rapidement, d’une façon décisive.

    Qu’est-ce que signifie “être sûr”, dans de telles occurrences ? Éventuellement, écouter sa propre narrative et se prendre à y croire ? Ou y croire avant même de la diffuser ? La thèse actuellement la plus admise est bien qu’effectivement les rebelles, mais aussi leurs divers parrains attendaient beaucoup et surtout très rapidement de la bataille d’Alep. Il est vrai que, la semaine dernière, Hillary Clinton assurait, très sûre d’elle, que “les rebelles avançaient partout” et qu’ainsi allait pouvoir être créée, de facto dirait-on ironiquement, une “zone rebelle” qui pourrait devenir une “no fly zone”, laquelle assurerait une intervention “en douceur” ; ce serait une sorte de nouvelle version de l’“agression douce”.

    Les nouvelles, telles qu’on peut les collecter semblent dire que la bataille d’Alep n’a pas tenu ce qu’elle promettait de ce point de vue. La “mère de toutes les batailles” ? Oiseau de mauvais augure pour qui utilise l’expression… « 

  19. EAUX TROUBLES dit :

    EXTRAITS DE

    http://www.cf2r.org/

    « Les informations données par RENSEIGNOR ne sont pas des analyses : ce sont des relevés d’écoutes radio : la formulation est donc celle des médias cités. Mais ce suivi régulier des programmes officiels étrangers est un excellent baromètre de l’évolution de la situation politique internationale et apporte régulièrement des informations passées inaperçues en France. »

    * Télécharger RENSEIGNOR n°737

    « Au Yémen, un ex-chef d’Al-Qaïda appelle ses militants à rejoindre la rébellion syrienne…
    L’un des ex-chefs du réseau terroriste Al-Qaïda a lancé l’ordre du retrait de ses combattants du sud du
    Yémen pour les envoyer combattre le régime d’Assad. Leur retrait se déroule en ce moment des villes
    de Zangbar et de Joar, dans la province d’Abyane. Les forces gouvernementales au Yémen ont affirmé
    reprendre le contrôle de ces deux villes après d’intenses combats. La revue Al-Manar rapporte que le
    Qatar et l’Arabie saoudite, en promettant « monts et merveilles » aux jeunes Yéménites de moins de 17
    ans, les envoient en Turquie où ils sont entrainés par des officiers américains et britanniques pour faire
    la guerre en Syrie.
    (La voix de la République islamique d’Iran, le 01-09-2012) »

    « Washington préparerait la rébellion syrienne à la gestion des affaires de l’État…
    Le quotidien britannique Daily Telegraph rapporte que les États-Unis et la Grande-Bretagne financent la
    formation de dizaines de combattants de l’opposition syrienne, des formations qui se déroulent à
    Istanbul et dans le reste de la Turquie. Selon le quotidien, ce sont des formateurs turcs qui encadrent
    les rebelles syriens et leur apprennent à utiliser des armes et du matériel de combat sophistiqués. La
    formation comprend également la lecture des photos satellites. Toujours selon ces mêmes sources, le
    département d’État américain prépare également la rébellion à la gestion des affaires de l’État en vue
    d’un possible changement de régime à Damas.
    (Kol Israël, le 27-08-2012) »

    « Plusieurs services de renseignement arabes soupçonnent un cheikh qatari d’être un agent du
    Mossad…
    Selon des rapports de services secrets arabes, le cheikh Yousouf Al-Qaradawi, influent théologien
    d’origine égyptienne basé au Qatar, serait un agent du Mossad et parlerait couramment l’hébreu. Il
    aurait rencontré et côtoyé, en 2010, de nombreux agents des services de renseignement israéliens. Al-
    Qaradawi aurait reçu un certificat d’appréciation du Congrès américain, qui représente la majorité juive
    américaine, ainsi que des fonds pour la mise en oeuvre de ce rôle pour le succès des plans élaborés
    dans les chambres occultes de la Knesset et exécutés dans le monde arabe, d’où l’insistance de l’émir
    du Qatar à exploiter sa fonction religieuse dans la Ligue islamique mondiale.
    (La voix de la République islamique d’Iran, le 27-08-2012) »

    « Le BND serait le seul service de renseignement occidental à disposer de sources de premier
    plan en Syrie…
    Les services de renseignement allemands et britanniques jouent bien un rôle dans la guerre civile
    syrienne. Alors que l’Allemagne est fermement opposée à toute intervention militaire contre Damas, ses
    espions s’activent aux côtés des rebelles. Tout en restant hors des frontières, ils facilitent la
    transmission d’informations, notamment au sujet des mouvements stratégiques des troupes du régime.
    Ce sont les quotidiens allemand et britannique Bild et Times qui l’affirment dans leurs éditions du
    dimanche 18 août. Des espions allemands sont stationnés au large des côtes syriennes, rapporte Bild.
    Ces agents du Service fédéral de renseignement, BND, opèrent grâce à une technologie permettant
    d’observer les mouvements des troupes jusqu’à 600 kilomètres au coeur du pays, précise le journal
    allemand. Ils transmettent ensuite leurs renseignements à des officiers américains et britanniques qui
    fournissent l’information aux rebelles, une aide capitale à Alep. Selon un responsable américain
    s’exprimant sous couvert de l’anonymat, aucun service de renseignement occidental n’a d’aussi
    bonnes sources en Syrie que le BND, ajoute le journal. Un porte-parole du ministère allemand de la
    Défense confirme qu’il était correct de dire qu’un navire allemand effectuait actuellement une opération
    dans la région qui doit durer plusieurs mois, mais nie le fait qu’il s’agisse d’un navire espion. Les agents
    allemands sont également actifs dans le conflit syrien depuis une base de l’OTAN, dans la ville turque
    d’Adana, selon Bild. « Nous pouvons être fiers de la contribution significative que nous apportons pour
    faire chuter le régime d’Assad » a dit un responsable du BND au Bild. Révélations de même nature
    côté britannique. Selon Times, qui cite un responsable de l’opposition, les services secrets britanniques
    ont aidé les rebelles à lancer plusieurs attaques réussies. Ces espions agissent depuis leurs bases à
    Chypre et font parvenir les informations par la Turquie. Selon un responsable de l’Armée syrienne libre,
    l’aide britannique a été très précieuse au début de la bataille d’Alep, lorsque Damas a envoyé des
    chars sur le quartier de Salaheddine, au début du mois d’août. Les rebelles ont ainsi pu lancer une
    embuscade contre une colonne de 40 chars.
    (La voix de la République islamique d’Iran, le 29-08-2012) »

  20. EAUX TROUBLES dit :

    Sur http://www.intelligenceonline.fr/ :

    http://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/zones-grises/2012/09/06/syrie-chaque-camp-a-ses-brigades-turques,107460042-ART-HOM

    « Syrie : chaque camp a ses brigades turques

    Des volontaires turcs sont engagés auprès des groupes djihadistes qui combattent le régime de Damas. Mais l’armée syrienne dispose elle aussi de renforts turcs… »

    http://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/2012/09/06/transports-clandestins,107460149-BRE-HOM

    « Transports clandestins

    Après le départ de l’Elysée de Nicolas Sarkozy, très lié au cheikh Hamad bin Khalifa (…) »

    http://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/les-organisations/2012/09/06/les-fsi-remontent-la-piste-samaha,107459996-ART-HOM

    « Les FSI remontent la piste Samaha

    Les Forces de sécurité intérieure épluchent les documents saisis au domicile du député Michel Samaha, accusé de transport d’explosifs pour le compte de Damas, et qui fut longtemps proche de l’Elysée de Nicolas Sarkozy.(…) »

  21. EAUX TROUBLES dit :

    Tous ces beaux sourires :

    http://www.elysee.fr/president/mediatheque/photos/2012/aout/entretien-avec-son-altesse-cheikh-hamad-ben.13787.html

    Entretien avec Son Altesse Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, Emir de l’Etat du Qatar

    • mécréante dit :

      sourires peut être, mais vraiment pas beaux !
      beurk …

    • ginoK dit :

      Quand je vois ça je n’en reviens pas qu’Infosyrie nous ait supplié de voter pour ces ordures afin de dégager les autres ordures.. c’est d’ailleurs mon seul reproche à Infosyrie.

  22. Fares-dz dit :

    Poutine s’exprime à la veille de l’investiture d’Obama affichant clairement son choix quant à son futur interlocuteur.Il intervient dans le cœur du débat américain comme ses derniers n’avaient pas hésité à intervenir dans le débat russe. Bachar l’a bien précisé : » c’est une lutte de volontés » ’صراع إرادات’ . Poutine se positionne comme le partenaire obligé de toute solution de la question syrienne tout en évitant l’escalade vers la question centrale d’Israël ou de l’Iran. C’est selon.Finalement, il ne s’engage que partiellement tout en laissant planer le doute sur la suite.Ce qui ne rassure ni ses adversaires…ni ses partenaires.
    Devant le fiasco qui s’annonce les interrogations du Figaro signalées hier par des infosyriens relayées aujourd’hui par l’article du « nouvel économiste » annoncent certainement le début d’une contestation encore « intellectuelle » de la position française par des survivants du gaullisme laminé par l’ancienne majorité.
    La résistance paie. Le gaullisme hier, le bacharisme aujourd’hui le confirment.

    • RoyL dit :

      > qui ne rassure ni ses adversaires…ni ses partenaires

      Ni se PARTENAIRES?!! À part le fait que ce n’est pas vrai,
      pourquoi (nonsense) devrait il le faire?! Est-ce que vous ne
      venez pas d’écrire: Poutine se positionne comme le partenaire
      obligé, de plus?!

      Poutine comme [sarcasme] Caligula o Cesare Brogia?!, S’il vous
      plait, il n y a politique plus claire, cohérente et explicite que
      celle des russes (administration Poutine, just in case); ne
      confondez pas avec l’humour (des russes).

      By the way:

      « La résistance PAIE. » Quelle façon bizarre — plus que de *payer*
      il s’agit d’une question de vie ou de mort dépassant la Syrie DE
      LOIN — de s’exprimer (et je pense aux Mythes de Roland Barthes
      et à ses observations sur le petit bourgeois et ses calculs comme
      s’il était en train de mesurer avec une balance) pour quelqu’un
      qui un peu plus avant venait de déclarer, emphatiquement:

      « Le mouvement révolutionnaire puissant qui traverse le monde
      arabe est une réalité »!!!

      • RoyL dit :

        Borgia. (Et si j’écrivais Cseare Borgia cette fois?) 8-)

      • Fares-dz dit :

        Le coup de Baghdad sous les bombes et les livraisons annulé des S-300 à l’Iran me laissent perplexe.

        … » Un autre oiseau dit à la huppe : « J’aime l’or ; l’amour de l’or est en moi comme l’amande dans sa pellicule. Tant que je n’aurai pas de l’or dans ma main comme j’aurais une rose, je ne pourrai m’épanouir délicieusement comme cette fleur. L’amour du monde et de l’or du monde m’a rempli de vains désirs et m’a privé de l’intelligence des choses spirituelles. »
        La huppe répondit : « O toi qui est dans l’ébahissement par l’effet d’une forme extérieure ! toi dont le cœur ne vit jamais l’aurore de la valeur réelle des choses ! apprends que tu n’as pas cessé d’être nyctalope, et que tu es resté, comme la fourmi, étreint par une vaine apparence. Attache-toi au sens des choses et ne t’inquiète pas de la forme ; le sens est l’essentiel, la forme n’est qu’embarras… »

        Farid Eddine ATTAR : Le langage des oiseaux.

        • RoyL dit :

          http://www.cfr.org/iran/un-security-council-resolution-1929-iran/p22433
          (Résolution passée le 9 juin, 2010; la lire bien.)

          http://fr.rian.ru/world/20100611/186885124.html
          Les sanctions contre l’Iran concernent les S-300 (experts)
          MOSCOU, 11 juin – RIA Novosti
          Après avoir analysé la résolution 1929 du Conseil de sécurité de
          l’ONU, le SERVICE FÉDÉRAL RUSSE POUR LA COOPÉRATION MILITAIRE ET
          TECHNIQUE a conclu que les nouvelles sanctions décrétées contre
          l’Iran interdisaient la livraison de systèmes antiaériens S-300 à
          ce pays, lit-on dans un communiqué officiel du Service. [...]
          [+emphase]

          « Le coup de Baghdad sous les bombes, » si vous vous expliquez,
          peut-être que je vais vous répondre sur ça aussi.

          • RoyL dit :

            http://www.voltairenet.org/La-Russie-livre-des-detecteurs-de
            La Russie livre des détecteurs de radars à l’Iran
            30 octobre 2011

            [...] Cette arme étant purement défensive ne tombe pas sous le
            coup de l’embargo onusien. Dans la pratique, elle permettra aux
            Iraniens d’observer tout mouvement aérien non seulement au dessus
            de leur territoire, mais dans toute le Proche-Orient. [...]

          • Fares-dz dit :

            « Voilà Joseph-Godefroy Leibnitz qui a découvert que la matière est un assemblage de monades. Soit ; je ne le comprends pas, ni lui non plus. Eh bien ! mon âme sera une monade, ne me voilà-t-il pas bien instruit ? Je vais vous prouver que vous êtes immortel, me dit mon docteur. Mais vraiment, il me fera plaisir ; j’ai tout aussi grande envie que lui d’être immortel. Je n’ai fait la Henriade que pour cela ; mais mon homme se croit bien plus sûr d’être immortel par ses arguments que moi par ma Henriade : Vanitas vanitatum ! »

            Voltaire.

        • Fares-dz dit :

          Le service fédéral machin a donc conclu que la Russie ne pouvait entamer la livraison d’un système d’armes payé par l’Iran en 2007 suite à la Résolution du CS de l’Onu dont la Russie est membre permanent avec droit de véto. So funny l’humour russe en effet.
          Qui de plus est le S-300 étant un système exclusivement défensif ne tombant pas sous le coup de la résolution. Mince !
          L’Iran a annoncé avoir développé son propre système. A quelque chose malheur est bon.
          Ceci dit la position de la Russie est plus qu’honorable. Évidemment.
          Un petit coup d’emphase pour la route : Baghdad sous les bombes rappellera toujours un vieux principe de science politique qui veut que les alliances ne soient pas toujours vertueuses. Sorry !

          • RoyL dit :

            > suite à la Résolution du CS de l’Onu dont la Russie est membre
            > permanent avec droit de véto

            Celles sont les règles — o mangiar questa minestra o saltar
            dalla finestra — et la résolution n’a pas été votée par les
            services russes de coopération militaire. (Poutine d’ailleurs
            était premier ministre en 2010: comparer les pouvoirs.^1) Non
            avaient voté la Turquie!!!, et le Brésil, et le Liban s’était
            abstenu.^2

            Visiblement, la Russie ne joue pas avec son pouvoir de veto comme
            on jette de confetti.

            Des bruits de quatre S-300 arrivés en Iran — lequel, dieu merci,
            dispose d’ingénieurs électronicien (reverse engineering) ;) parmi
            les meilleurs au monde — circulaient d’ailleurs. (Et si vous
            suivez les nouvelles, il semblent avoir été confirmés récemment
            aussi.)

            Mais — hey — vous avez oublié de mentionner:

            http://info-aviation.com/?p=13878
            La Russie suspend la livraison de Yak-130 à la Syrie
            11 juillet 2012

            [L]es services russes de coopération militaire ont annoncé le 9
            juillet que la Russie ne livrera pas d’avions d’entraînement
            Yak-130 à la Syrie alors que la situation sur place reste floue
            (source : Ria Novosti).

            « Étant donné la situation actuelle, parler de livraisons
            d’avions à la Syrie est prématuré », a déclaré à des journalistes
            Viatcheslav Dzirkaln, directeur adjoint du Service fédéral russe
            pour la coopération militaire et technique (FSVTS).

            La Russie a en effet signé un contrat pour la fourniture en
            décembre 2011 de 36 avions Yak-130 à la Syrie pour 550 millions
            de dollars malgré les critiques de plus en plus nombreuses sur
            ses ventes d’armes au régime de Bachar el-Assad. Le Yak-130 peut
            également être opéré pour des missions de contre-insurrection.

            Le Yak-130 était pour la première fois présenté à l’étranger lors
            de la 48e édition du Salon international aéronautique de
            Farnborough (Grande-Bretagne). Il a notamment pris part au
            programme des vols (voir la vidéo).

            M. Dzirkaln a en revanche assuré que les contrats de livraison de
            systèmes DCA et d’hélicoptères à la Syrie seront respectés.

            ***

            Qu’est-ce qui se passe, pourquoi?!

            > le S-300 étant un système exclusivement défensif

            :,( à qui croire le plus: aux experts des services russes de
            coopération militaire ou à Fares-dz?!

            1. http://www.voyagesphotosmanu.com/president_russe.html
            Les pouvoirs en Russie : le rôle du président russe

            2. http://www.un.org/News/Press/docs/2010/sc9948.doc.htm
            Security Council Imposes Additional Sanctions on Iran, Voting 12
            in Favour to 2 Against, with 1 Abstention

          • RoyL dit :

            Voyons: Iran à vue de nez … MAIS *occasion manquée* des Yak-130
            en Syrie … le tout dans un contexte *soft*, *mild* cherchant à
            répandre du FUD (peur, incertitude et doute) sur les russes …
            Je me demande: qui a une idée fixe sur l’Iran?!

          • Fares-dz dit :

            L’humour russe des experts Russes du Service fédéral technique machin est assez décapant en effet. Téhéran en appelle aux instance judiciaires internationales pour contraindre la Russie à honorer son contrat et lui réclame au passage la somme de 4 Md$ pour cause de préjudice moral. Ils n’ont pas trouvé ça très drôle les Iraniens.

            http://fr.rian.ru/world/20120705/195261500.html

            Adversus solem ne loquitor.

          • RoyL dit :

            > L’humour russe des experts Russes

            Vous en avez du culot: HUMOUR?!!!, juste ça: est-ce que vous,
            plutôt, auriez celui — d’humour — du manager de Mario
            Balotelli, avec ses *conditions* (d’engagement) à faire rouler
            par terre du rire?! Voyons: les iraniens ont entre temps réussi à
            réaliser, et commencé à produire des clones de S-300,
            probablement meilleurs encore — comme ils affirment.

            Les russes ayant joué au jeu, personne ne pourra pas se plaindre
            et les accuser; tandis que la famille de S-300 ne tombant donc
            pas/*plus* sous le coup des sanctions décrétées par l’ONU à
            l’encontre de Téhéran, on s’arrangera pour quelque chose de plus
            moderne encore. Vous ne croyez pas?!

            Et qu’est-ce que s’appelle ça?, du win-win.

            Accidere ex una scintilla incendia passim.

          • RoyL dit :

            > experts Russes du Service fédéral technique machin

            ** [... T]he mobile S-300 is one of the highly advanced
            air-defense systems in the world. Known in the West as the SA-20,
            it is capable of shooting down aircraft or cruise missiles from
            altitudes as low as 30 feet to as high as 90,000 feet.

            [G]en. Richard Hawley, former commander of the U.S. Air Force Air
            Combat Command, asserted recently, « For non-stealth aircraft, the
            SA-20 represents a VIRTUAL NO-FLY ZONE. » [...]^1 [+emphase]

            ***

            Nota bene: « no-fly zone » extensible au delà de son propre espace
            aérien de l’autonomie du S-300, disons d’une centaine de
            kilomètres.

            ** [... I]srael and the U.S. insist that the delivery of advanced
            air defense systems to Iran would UNDERMINE THE MILITARY BALANCE
            in the region, and Russia has until recently delayed the
            implementation of the deal. [...]^2 [+emphase]

            ***

            Est-ce que vous voyez que le *problème* est un peu plus, comme
            dire, *complexe* de ce que vous crussiez à première vue?!

            1.
            http://www.upi.com/Business_News/Security-Industry/2009/06/24/Israel-close-to-deal-on-F-35/UPI- 59031245853651/

            2. http://en.rian.ru/mlitary_news/20090710/155491203.html

  23. Cécilia dit :

    Syrie : Juppé pour une intervention militaire sans feu vert de l’ONU (France3 – 02/09/12)

    http://www.youtube.com/watch?v=dgM0yUbF7BM

  24. Mulungu dit :

    Le vent a tourner DEFINITIVEMENT. L’Occident tel qu’il fut depuis la révolution industrielle a montrer toutes les limites de son modèle de « vivre ensemble ».
    L’OOCIDENT A FAIT L’UNANIMITE CONTRE sa malignité son hypocrisie, sa déchéance, sa veulerie, sa cupidité, son indécence, SA BASSESSE, SON IGNOMINIE, SA LACHETE, SON INHUMANITE.
    Sa technicite ne peut plus masquer sa REGRESSION continue et IRREVERSSIBLE vers les stades les plus inférieurs des balbutiements de la conscience de la race humaine. L’EMPIRE OTANORAELIEN SONT UN VRAI CANCER C’EST COMME LE PRODUIT DE TOUTES LES CALAMITES LES PLUS EFFROYABLES.
    Le monde est en train de vivre les affres de l’agonie d’un ordre MECHANT qui se nourrit du sang et des larmes des peuples et de la misère noire des nations. Cette agonie sera longue, elle nous coutera cher et le cadavre empuantira notre respire pendant de nombreuses générations.

    LA RÉSISTANCE FAROUCHE DU PEUPLE ET DE LA NATION SYRIENNE comme d’autres résistances héroïques dans l’Histoire, montre la voie a tous les peuples a toutes les nations. C’est la Voie du SALUT de L’HOMO SAPIENS sur cette Terre. LONGUE VIE A BACHAR.
    VIVE LA SYRIE FIERE, DEBOUT CONTRE LES VENTS FÉTIDES DES OBSCURANTISMES EN COSTUMES CRAVATES DE PASTEURS EVANGELISTES ET DJELLABAS DE FONDAMENTALISTES WAHHABITTES.