• Actualité
  •  

Alors que les recherches pour retrouver les pilotes du F4 turc se poursuivent au large des côtes syriennes, une "source diplomatique européenne" citée par l'AFP prétend qu'un avion de sauvetage de l'armée turque a été "pointé", vendredi ou samedi, par un système de défense sol-air syrien. Selon cette source, le pilote de l'appareil turc a été averti de ce "pointage" syrien par des appareils de détection embarqués. C'est le ministère turc des Affaires étrangères qui aurait rapporté l'incident à des [...]



Sur le « front » turc…

Par Louis Denghien,



Un général et trois colonels passés la semaine dernière en Turquie, autrement dit à l'ennemi...

Alors que les recherches pour retrouver les pilotes du F4 turc se poursuivent au large des côtes syriennes, une « source diplomatique européenne » citée par l’AFP prétend qu’un avion de sauvetage de l’armée turque a été « pointé« , vendredi ou samedi, par un système de défense sol-air syrien. Selon cette source, le pilote de l’appareil turc a été averti de ce « pointage » syrien par des appareils de détection embarqués. C’est le ministère turc des Affaires étrangères qui aurait rapporté l’incident à des diplomates européens lors d’une réunion d’urgence de l’OTAN, dimanche à Ankara.

Bref, il ne s’est rien passé, mais que ne feraient pas les milieux diplomatiques – et les médias – européens pour alourdir encore un peu le climat entre Ankara et Damas. Sur le plan diplomatique, le conseil de l’OTAN se réunira mardi à Bruxelles à la demande de la Turquie, pour examiner les suites à donner à l’incident. Le nouveau chef de la diplomatie française Laurent Fabius, décidément très à l’aise dans les habit d’Alain Juppé, a dénoncé ce lundi 25 juin un acte « inacceptable« , adoptant la version Erdogan de la destruction de chasseur-bombardier turc. Tout en ajoutant, sans apparemment se rendre compte qu’il se contredisait, qu’il y avait « plusieurs interprétations possibles » de l’incident. Parmi la meute des chiens qui aboient au passage de la caravane syrienne, osons dire que la France fait figure de roquet.

De son côté, le chef de la diplomatie européenne (et atlantiste) Catherine Ashton s’est dite « préoccupée » et a appelé la Turquie à faire preuve de modération dans sa réponse à la Syrie. À ce sujet, on ne sait pa à cette heure ce qui est sortie des consultations menées par Erdogan avec les dirigeants de l’opposition, unanimement hostiles jusqu’à présent à une logique de confrontation avec la Syrie. Nous avons écrit et répétons encore que nous ne croyons pas à une confrontation militaire de ce côté, l’enjeu étant trop politiquement risqué pour le pouvoir AKP , déjà embarqué ces jours-ci dans une escalade avec les séparatistes kurdes basés en Irak.

Il faut savoir aussi quel est l’impact de l’incident sur l’opinion turque. Un sondage publié vendredi 15 juin par un think tank de géostratégie turc a donné les résultats suivants :

-11,7% favorables à une intervention ;
-57% contre une intervention, dont 41,1% absolument opposés à une intervention et 15,9% considérant qu’une condamnation politique du régime syrien suffit (enquête réalisée du 5 mai au 5 juin auprès de 1 500 personnes). Il est bien sûr possible que l’affaire du F4, avec le risque que les deux pilotes ne soient pas retrouvés vivants, puisse faire bouger les lignes. Dans quelles proportions ?

Désertion de généraux et de colonels

On ne sait si cela s’inscrit dans une riposte propagandiste, mais l’agence de presse turque Anatolia a annoncé  l’arrivée en Turquie, dans la nuit de dimanche à lundi, d’un général syrien dont elle n’a cependant pas donné le nom ni les fonctions exactes. Anatolie prétend qu’il ‘agit du treizième général syrien à se réfugier de puis le début des événements. Le général aurait passé la frontière avec deux colonels, trente soldats et leurs familles, soit 196 personnes au total. Samedi 16 juin, Anatolia avait annoncé la défection d’un autre général, passé en Turquie lui aussi avec sa famille. Quelques jours plus tard, un autre général, accompagné de trois colonels, avait donné une conférence de presse en Turquie, sous le drapeau de l’opposition. Tout ce beau monde est hébergé, au moins dans un premier temps, dans le camp de Aypadin, réservé aux déserteurs. Début mars, quatre généraux étaient passés en Turquie, du moins selon des informations de provenance rebelle. Et jeudi 21, c’est un pilote qui, pour la première fois, avait posé son Mig21 en Jordanie. Anatolia chiffre à treize le nombre de généraux réfugiés en Turquie.

Y a-t-il un mouvement de dissidence de hauts gradés syriens, au seizième mois de crise ? La Turquie à notre connaissance n’a pas communiqué les noms de ces treize généraux. Il est certain que le Qatar et l’Arabie séoudite ne doivent pas ménager leur or et leurs promesses pour « travailler » les hauts-gradés jugés les plus « mûrs », leur faisant miroiter un avenir moins incertain pour eux  et leurs familles, et les Européens se montrant certainement « souples » sur des conditions d’asile politique.

Maintenant, il y a dans cette armée arabe syrienne de 300 000 hommes – plus au moins autant de réservistes – des centaines de généraux, et plus encore de colonels. Il y a visiblement une opération de démoralisation de l’institution militaire, verrou du régime, en cours. Rappelons quand même que l’agence Anatolia est clairement liée au pouvoir AKP, et soutient sa ligne pro-opposition syrienne. Dans un entretien accordé au quotidien marocain Le Soir, son directeur général, Kemal Oztürk, avait, par exemple, nié le caractère islamiste de l’AKP, le qualifiant sobrement de « plus grand parti de la majorité » des Turcs !

Quoi qu’il en soit, les officiers supérieurs passé à l’ennemi – car, dans les circonstance actuelles, il est difficile de considérer la Turquie d’Erdogan comme autre chose qu’un ennemi – tirent une deuxième balle dans le dos de leurs collègues assassinés depuis des mois par les bandes ASL basées en Turquie. Et bien sûr ils se rendent complices des meurtriers de près de 3 000 soldats, sous-officiers et officiers tombés à l’ennemi depuis le printemps 2011.

On leur souhait en tous cas bien du plaisir avec leur armée de rechange improbable, à fort recrutement fanatique et étranger, et à la structure hiérarchique plus virtuelle que jamais. Mais peut-être que ces généraux ne veulent plus se battre, même pour le Qatar et l’ASL…

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

38 commentaires à “Sur le « front » turc…”

  1. Mohamed Ouadi dit :

    C’est le scénario qu’ils avaient concocté dans les réunions d’avant la dernière réunion arabe à Doha, qui a pris la décision de museler les médias TV syriens, qui est en cours de mise en oeuvre, mais qui a perdu de son punch !
    Et l’incident de l’avion turc n’est pas du tout dénué de mauvaises intentions erdoganiennes mais les syriens ont apporté la réponse qu’il fallait … !

  2. bassel dit :

    Le Monde.fr a partagé un lien.
    Il y a 10 minutes
    Quelques mois après la révélation de son fastueux train de vie, Asma Al-Assad, la femme du dictateur syrien, fait de nouveau parler d’elle, avec… tee-shirt. Elle apparaît sur une phot avec un vêtement proclamant : « Toi, mon beau pays ». Et ce au moment où la répression en Syrie a causé la mort de plus de 15 000 personnes.
    DOUCEUR AMÈRE – Asma Al-Assad loue son « doux pays »

    Quelques mois après la révélation de son fastueux train de vie, Asma Al-Assad, la femme du dictateur syrien, fait de nouveau parler d’elle, par un… tee-shirt. L’hebdomadaire allemand Bild

    encore une déinformation de la part du mode

    voici la vidéo

    http://www.youtube.com/watch?v=WikxuCOJ_0g

    • jo dit :

      ils ne savent meme plus quoi raconter ces idiots

      • jo dit :

        ils préferent voir le pays a feu et a cendre

        et le figaro a carrément parlé de « nouvelles provocations  » de Asma

        Mais quand les atlanto – sionistes , font des provocations 24h/24 , personne n’en parle

        C’est vraiment dégoutant , c’est n’importe quoi

        • Gallus dit :

          Rien à dire, Asma a de la classe! Elle manifeste face aux médias occidentaux un mépris mérité. Félicitations pour son courage, pour son élégance, pour sa beauté.

    • machiavel dit :

      Le monde est connu pour ses convictions sionistes.Quant à la vidéo,je trouve que c’est bien que l’épouse du Président syrien fasse de tels déplacements et si elle , elle ne les fait pas ,ce n’est pas la Chikha Mouza qui va faire ce geste citoyen ?Pour les milliers de morts en Syrie,comme d’habitude, cet organe de presse « israélien » occulte toujours l’implication des terroristes armés et financés par un pool international d’escrocs politiques dont les dirigeants Français font partie.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Bachar AlAssad n’est pas Louis XVI (dont je regrette la décapitation).
      Asma AlAssad n’est pas Marie-Antoinette (dont je condamne l’assassinat).

      Elle ne quitte pas son pays et ses compatriotes, dont elle partage l’épreuve.

      Quant à son train de vie, ce n’est pas à ce mètre là que je mesure la valeur d’une Femme.

      Bien des femmes ou compagnes des pays « démocratiques » ne pourraient se comparer à cette Femme de Syrie.

    • lafleuriel dit :

      c’est passé sur Rue 89 et tous les commentateurs ou presque se sont moqués de cet article people et débile et ont priés Rue 89 de remonter leur ligne d’info de plusieurs crans et avec souvent pas mal d’humour…

      • Tarico dit :

        Tout mon respect à Mme Asma al-Assad, une première dame exemplaire, que la bave des crapauds n’atteindra jamais !

        • fatima dit :

          Ah, oui, c’est un artcle « people et débile » ..bien dit Lafleuriel.
          Ces idiots du figaro, ils ont vu le tee-shirt mais pas le lieu et les sportifs ?
          C’est une salle dans laquelle une équipe des « handicapés » s’entrainent !!
          Ce que cette grande Dame de Syrien vient de faire auprès de ces jeunes , montre qu’elle est très classe.
          Ces occidentaux ne cessent pas de rêver dudépart d’Assad, ça va rester un rêve qui ne se réalisera pas. Il va rester une épine dans leurs gorges

    • Michel dit :

      Un article similaire a été publié dans le Figaro :

      http://www.lefigaro.fr/international/2012/06/24/01003-20120624ARTFIG00111-la-nouvelle-provocation-d-asma-el-assad.php

      Il vaut mieux lire les commentaires, car ils sont nettement plus intéressants et ça montre qu’il y a beaucoup des lecteurs qui ne croient pas ce que les médias racontent, et ça fait du bien.

      • Michel dit :

        Un des commentaires :

        Ron Paul, ex-candidat aux primaires républicaines aux Etats-Unis, vient de déposer une proposition de loi visant à interdire au gouvernement, en l’absence d’une déclaration de guerre par le Congrès, d’apporter un soutien, direct ou indirect, à toute action militaire ou paramilitaire en Syrie. Il explique:

        « Cela fait plusieurs mois que nous vivons au milieu de plans, de rumeurs et de propagande de guerre pour attaquer la Syrie et déposer Assad. Cependant, la semaine dernière, il a été rapporté que le Pentagone avait terminé sa programmation militaire à cette fin.

        Mon opinion est que tous ce qui est présenté à l’appui de cette attaque, et pour la justifier, n’est que du vent. Ce n’est pas plus crédible que le prétexte donné en 2003 pour l’invasion de l’Irak ou pour l’attaque de 2011 sur la Libye. Or, ces guerres ont été un gaspillage complet. [...]

        Nous jouons au chat et à la souris avec la Russie, ce qui représente une bien plus grande menace que la Syrie pour notre sécurité. Comment pourrions-nous tolérer [pour prendre une analogie,] une Russie qui exigerait au Mexique une solution humanitaire à une violence qui se produirait sur la frontière américano-mexicaine ? Nous considérerions qu’il y aurait là un légitime souci de sécurité pour nous. Or notre engagement en Syrie, où les Russes possèdent en vertu d’un traité une base navale, est [pour les Russes] l’équivalent de ce que serait pour nous leur présence dans notre arrière cour, au Mexique.

        Nous sommes hypocrites, lorsque nous condamnons les Russes qui protègent leurs intérêts de voisinage, alors que nous n’avons cessé de faire exactement de même, et à des milliers de milles à distance de nos frontières. [...] Blâmer faussement le gouvernement d’Assad pour un prétendu massacre perpétré en réalité par une faction rebelle violente, ce n’est rien moins que de la propagande de guerre. Les gens les mieux informés et les plus instruits reconnaissent maintenant que la guerre planifiée contre la Syrie est seulement un pas de plus à l’encontre du régime iranien. C’est quelque chose que les néoconservateurs admettent ouvertement. [...]« 

  3. bassel dit :

    Le club des jeux Olympiques pour les handicapés et les gens qui souffrent de malformation. *

    En réalité, voir notre première Dame porter un t-shirt « mon beau pays » les gène car ça ne colle pas avec le scénario prévu pour la Syrie, à savoir une Syrie à feu et à sang au bord de la guerre civile et un président et sa femme au bord de la fuite.
    Et bien non ! Ce scénario n’est pas vrai et chaque jours nous en voyons les preuves. La Syrie demeure la Syrie d’amour où le peuple s’aime et est unie contre l’agression qui la touche.
    Nous avons la résistance dans le sang et jusqu’au bout nous ne cesserons de dire « La Syrie, oh notre beau pays  » ♥.
    Nous ne plierons jamais, nous protégerons notre patrie, nos frontière, notre peuple, notre armée, notre président comme ceux-ci nous protègent réciproquement.
    Vive la Syrie libre ! Vive la Syrie d’Al Assad !

    http://www.youtube.com/watch?v=WikxuCOJ_0g

    • machiavel dit :

      je vous approuve entièrement bassel et moi qui ne suis pas syrien,je dis avec Mme Bachar al-Assad  » Hélwa ya Baladi » et que Hollande et Fabius crèvent la rage .

      • française dit :

        Bonsoir,
        Cette vidéo donne du baume au coeur.
        Il y a aussi une fillette brune à cheveux longs souvent aux côtés d’Asma, est-ce que c’est sa fille ? Compte-tenu des années de naissance des enfants du couple présidentiel, l’âge de la demoiselle semble correspondre.
        J’aime beaucoup la chanson qui accompagne la vidéo, « Helwa ya Baladi », qui peut me traduire ces mots, et en une courte phrase me dire le sens de ce chant ? Est-ce un chant traditionnel du Moyen-Orient ? J’ignore forcément qui est la chanteuse, qui pourra me dire son nom ? car sa voix ressemble beaucoup à celle de notre Dalida italo-égypto-française disparue il y a 25 ans et qui chantait parfaitement en arabe.
        Peut-être l’auteure de « La Botaniste de Damas » ? Merci à tous.
        PS : à ceux qui veulent suivre la vie économique et sociale du pays, je conseille de prendre le temps de se connecter sur http://www.syria-today.com – c’est en anglais, ou en arabe, mais c’est mieux que rien, c’est la propagande du gouvernement au même titre que SANA, mais j’avais découvert la publication papier bilingue qui m’avait été rapportée il y a un ou deux ans avant les évènement, j’avais pu apprécier les articles traitant du développement économique et social, avec photos et dessins humoristiques à l’appui, malheureusement les derniers articles relatant la régression économique sont désespérants.
        Vive la Syrie libre, indépendante et moderne (et traditionnelle aussi), et vivement que le calme revienne pour tous.

        • Cécilia dit :

          Bonjour Française

          Il me semble que la petite à côté d’Asma est Zain, la fille du couple présidentiel.
          Contrairement à ses frères Hafez et Karim, blonds aux yeux bleus comme papa, la petite Zain ressemble plus à sa maman.

          Quant à la chanson de Dalida intitulée comme ce qui est écrit sur le tee shirt d’Asma tحلوة يا بلدي , « Tu es beau mon pays ! », je donne la traduction :

          Un mot doux, deux mots doux, tu es beau et beau mon pays.
          Une chansonnette, deux chansonnettes, tu es beau et beau mon pays.

          Mon espoir de tous les jours était de retourner dans mon pays,
          Y retourner pour y rester pour toujours

          Souviens-toi de tous les souvenirs passés dans mon pays.
          Souviens-toi que mon premier amour était dans mon pays.
          Il m’est impossible d’oublier que mon premier amour était dans mon pays

          Oh, passé, où es-tu ? Où es-tu parti ?
          Nous disions que la séparation était impossible,
          Mais chaque larme sur les joues parait des années.

          Mon amoureux est loin de moi
          et chaque fois je chante je pense à lui.
          Dis-moi mon amour où tu es parti ?
          La plus belle instant c’était lorsque nous chantions ensemble.

          Où est l’ami de mon coeur qui est dans mon pays ?
          Celui à qui je pense chaque fois je chante ?
          Nous avions un bon espoir d’arriver à concrétiser notre histoire d’amour,
          Mais le moment des adieux était dur !

          Voici presque tout sans le refrain

        • hezbollah dit :

          Helwa ya baladi Dalida .

          http://youtu.be/0tadsdCZ_24

          Beau , Mon pays

          Un beau mot et deux beaux mots
          Beau, Mon pays
          Une jolie chansons et deux jolies chansons
          Beau, Mon pays
          Mon espoir était toujours , mon pays
          Que j’y retourne , Mon pays
          Et que je reste toujours à ton coté pour toute ma vie

          Les souvenirs de tout ce qui s’est passé
          Te rappelles-tu mon pays ?
          Mon coeur est plein d’histoires

          Te rappelles-tu mon pays ?
          Le premier amour était dans mon pays
          Je ne peux pas l’oublier , Mon pays
          Où sont les vieux jours ?
          Avant ton adieu!

          On disait que la séparation était impossible

          Et chaque larme sur les joues coulait
          Plein d’espoir que nous soyons présents
          Dans la mer de l’amour sur les deux rivages

          Un beau mot et deux beaux mots
          Beau, Mon pays
          Une jolie chansons et deux jolies chansons
          Beau, Mon pays
          Où est l’amour de mon coeur , Mon pays ?
          Il était loin de moi , Mon pays
          Et chaque fois que je chante,
          Je pense à lui.

          Dis mon amour tu me laisses pour où aller ?
          La plus belle mélodie on la chantera nous deux
          Le plus beau mot est  » Mon pays  » dans une chanson entre deux lignes
          ya lel ya en ya en ya lel

          Un beau mot et deux beaux mots
          Beau, Mon pays
          Une jolie chansons et deux jolies chansons
          Beau, Mon pays
          Mon espoir était toujours , mon pays
          Que j’y retourne , Mon pays
          Et que je reste toujours à ton coté pour toute ma vie.

    • roll dit :

      oui! bravo! bassel et à bas la france (petit « f » obligatoire) gouvernée par l’umps et les sionistes!

  4. machiavel dit :

    Un plaisir de réentendre cette expression Mr Denghien :

    http://www.dailymotion.com/video/xgif4_chirac-vs-fabius-roquet_news

  5. Bernard dit :

    Bah…Un « général et une poignée de « colonels » corrompus désertent le champ de bataille en Syrie, face à l’offensive de l’armée Syrienne, et se réfugient avec armes, bagages et familles dans les camps de leur base arrière, la Turquie nostalgique de l’Empire Ottoman et membre du flanc Sud-Est de l’OTAN, organisation militaire terroriste des dirigeants Nord-Occidentaux…

    • fatima dit :

      Bernard, ces 4 connards sont issus de la même famille « Omar Zakaria ».
      Il y a deux « couples » de frères : le 1er à doite de l’écran et le 3ème ce sont des frères et ils sont cousins avec les deux autres frères !!c’est une charabia.. En tout cas, c’est plutôt un coup médiatique ni plus ni moins .

  6. theflowerpower dit :

    Le prochain cargo russe pour la Russie sera escorté !! : http://cort.as/28rR

  7. machiavel dit :

    Hormis le caractère propagandiste de ces informations que font circuler les ennemis des syriens et de la Syrie quant à ces défections de hauts gradés,et quand bien même ce serait vrai,l’institution militaire syrienne reste celle que nous connaissons tous,une organisation loyale,valeureuse, résistante,courageuse et qui peut damer le pion à tous ceux qui oseraient toucher au pays.Et puis de toutes façons,la lâcheté a toujours existé même au sein des pays qui se disent très « puissants » et très « démocratiques ». Donc en Syrie,une défection de plus ou de moins ne changera rien à la donne et l’entité sioniste et ses protecteurs étasuniens,sionistes en Palestine occupée, européens,jabots du golfe et bien d’autres,peuvent toujours espérer;ou c’est la Syrie grande,forte et démocratique ou c’est votre cancer sioniste en Palestine qui disparaît,à eux de choisir,mais LA SYRIE RESTERA .
    Concernant le pauvre merdogan et son petit roquet des affaires étrangères,il faut bien reconnaitre que ce sont de simples petits mesquins,des mauviettes qui rappellent ces lâches qui n’ont aucune dignité et aucun courage et c’est pourquoi ils demandent de l’aide à leurs proxénètes protecteurs otanosionistes.Même ma grand-mère de 90 ans n’aurait agi de la sorte .
    Pour le petit roquet français,l’inacceptable c’est plutôt le rainbow warrior et le sang contaminé et non pas la défense courageuse de la Syrie par ses vaillants soldats.

    • L'étrangère dit :

      Et voilà que le journal « Libération » se met à réagir au quart de tour, pour divulguer des informations comportant une part de vérité !

      Un avion turc à nouveau visé par l’armée syrienne
      25 juin 2012 à 14:30
      http://www.liberation.fr/monde/2012/06/25/un-avion-turc-a-nouveau-vise-par-la-defense-syrienne_828929

      Syrie : «Territoire sacré»
      Damas a réaffirmé lundi que l’avion de chasse turc abattu vendredi par la Syrie avait «violé la souveraineté syrienne», mettant en garde l’Otan que son territoire est «sacré» au cas où la réunion de l’Alliance, mardi, discuterait d’une «agression».
      «L’avion militaire turc a violé l’espace syrien, les défenses aériennes syriennes ont riposté et (l’appareil) s’est abîmé à l’intérieur des eaux territoriales syriennes. Ce qui s’est passé est une violation flagrante de la souveraineté syrienne», a déclaré le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Makdessi, lors d’une conférence de presse.
      Jihad Makdessi a indiqué que cette conférence de presse avait été organisée pour «réfuter tous les mensonges» colportés par les médias arabes et occidentaux et les responsables turcs, en soulignant que la Syrie «ignorait» la nature de la cible abattue vendredi.
      «C’est un canon mitrailleur anti-aérien qui a fait tomber l’avion turc, et il n’y a pas de radar dans cette arme», a-t-il dit.
      Les débris de l’avion remis dimanche aux parties turques «prouvent que l’appareil a été abattu par un canon mitrailleur» dont la portée est de deux kilomètres et demi, affirme le responsable.
      Jihad Makdessi a mis en garde les pays de l’Otan qui doivent se réunir mardi à Bruxelles, à la demande d’Ankara pour discuter de l’incident.
      «Si la réunion vise à calmer la situation (…), nous leur souhaitons bonne chance. Mais si l’objectif est une agression, nous leur disons que le territoire, l’espace aérien et les eaux syriens sont sacrés pour l’armée syrienne, tout comme le territoire turc (…) est sacré pour l’armée turque», a-t-il affirmé.
      Le responsable syrien a accusé le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu d’avoir donné «une version contraire à la réalité» de l’incident.
      Mais il a toutefois réaffirmé que la Syrie demeurait «attachée aux relations de bon voisinage avec la Turquie». «Nous n’avons aucune intention belliqueuse envers le peuple et l’Etat turcs».
      (AFP)

      • Christian dit :

        Tout avion se rapprochant du territoire syrien doit etre accroché par les radars des batteries anti aériennes… c’est aussi simple que ca. Le territoire, l’espace aérien et les eaux syriens sont sacrés pour l’armée syrienne et pour les syriens aussi!!!

        • Etudiant dit :

          Et le GOlan est toujours occupé… Quelle sacralité !!!

          • machiavel dit :

            Ne t’inquiétes pas pour ça Etudiant ; 2000 et 2006 sont un jalon sur la voie de la libération du Golan et non GOlan. Ne te »presses » pas, chaque chose en son temps; mais ce qui est sûr petit sioniston, c’est que tes cousins sionistes ne resteront ni au Golan syrien ni là-bas en Palestine,en dépit de tous les soutiens qu’ils peuvent avoir de par le monde et de toutes les manoeuvres et manipulations propres à leur espèce.

  8. l'ingenue dit :

    « Des généraux et des soldats qui désertent avec leur familles  » sont qualifiés de héros par leurs ennemis qui les accueillent. Il est où l’honneur de soldat. Ces gens la n’ont aucun honneur ils ont trahi la mémoire de leurs compagnons d’arme tués par ces même ennemis chez qui ils se rendent. Il n’y a qu’une seule explication c’est qu’ils ont été acheté

  9. Marie-Christine dit :

    Ce qui me paraît le plus étrange dans cette affaire, c’est comment tant de monde peut quitter le territoire syrien incognito : je ne parle pas ici tant des militaires, que de leurs familles : plusieurs centaines de personnes, dit-on…? Il y a quelque chose qui m’échappe : comment concrètement cela peut être possible ?

    • salam dit :

      Et si ces « déserteurs » faisaient partie de l’ASL mais qu’on nous annonce que c’est une nouvelle vague ?
      Ils ne sont pas à un mensonge près…

  10. BWANE dit :

    Je veux rendre hommage à la clairvoyance de nos amis turcs par la longue citation suivante (pour la source, essayez le Carbone 14 ou le Césium 137) :
    « Dans un de ses petits pamphlets connus sous le nom de « facéties » (De l’horrible danger de la lecture, 1765), Voltaire attribuait au « mouphti du Saint-Empire Ottoman  » la décision de proscrire le « pernicieux usage de l’imprimerie », sous le motif que « cette facilité de communiquer les pensées tend évidemment à dissiper l’ignorance, qui est la gardienne et la sauvegarde des États bien policés » ; et après avoir énuméré les divers dangers découlant de celui-là, il faisait prononcer à son mouphti une série d’interdictions (de lire, d’enseigner à lire, de penser), assorties d’une injonction de dénoncer « quiconque aurait prononcé quatre phrases liées ensemble, desquelles on pourrait inférer un sens clair et net ». Car il s’agit en définitive « que dans toutes les conversations on ait à se servir de termes qui ne signifient rien, selon l’ancien usage de la Sublime-Porte ». Pour parvenir à une décomposition du langage aussi agréable à l’autorité, point n’aura été besoin d’interdire positivement de penser. Il aura suffi de corrompre l’opinion en achetant ceux qui font profession de la représenter, et en réduisant au silence les autres. Le mouphti de Voltaire, « pour empêcher qu’il n’entre quelque pensée en contrebande dans la sacrée ville impériale », commettait spécialement son premier médecin ; lequel, « ayant déjà tué quatre personnes augustes de la famille ottomane, est intéressé plus que personne à prévenir toute introduction de connaissances dans le pays ». Nos modernes intellectuels, ayant tous gagné leurs galons en trempant de quelque manière dans la falsification, sont tout aussi intéressés à prévenir le jaillissement inopiné de lumières critiques. Avant tout parce que, conscients de leur propre éclat, ils savent qu’ils brilleront d’autant mieux qu’ils auront pris soin d’éteindre alentour tout ce qui jette quelque feu. Et comme par ailleurs le domaine que le pouvoir et ses experts se réservent s’est étendu à l’ensemble des réalités de la vie, ces commis de l’administration de l’ignorance, qui « craignent toujours d’éveiller la susceptibilité de leurs maîtres » et de perdre ainsi leurs prébendes, rivalisent d’ingéniosité pour traiter des sujets où ne se perçoive plus la moindre relation avec la réalité. La célébrité et les honneurs récompensent ceux qui parviennent à ne jamais prononcer quatre phrases liées ensemble desquelles on puisse inférer un sens clair et net : voyez la bouse desséchée qui a nom Marguerite Duras, comme autrefois Heidegger, le Berger-de-l’être-à-la-houlette-svastika. Sans doute les imposteurs ont-ils toujours existé dans la culture, depuis que ses conditions de production sont régies par les lois du marché, et qu’y sévissent avec la concurrence l’arrivisme et les contrefaçons. Mais là comme ailleurs l’imposture est aujourd’hui en position de monopole : elle tient sa cour et mène grand train, le moindre créatif analphabète y vient grappiller les miettes du festin. « 

    • machiavel dit :

      Comme BWANE voltairien,on ne peut trouver meilleur rappel des néo-ottomans à leur ignorance éternelle.
      Quant à ces imposteurs de l’écriture, en France notamment, on les a déjà surnommés les intellocrates (cf.Hamon et Rotman-1981), qui règnent sur l’université, dirigent l’édition, investissent les « merdias » et souvent les trois à la fois. Ecrivains en vogue, critiques écoutés, éditeurs dans le vent, intellectuels à la page, ils sont les agents de la circulation des idées; une tribu de quelques centaines de têtes, la plupart passés par les arcanes du communisme et du maoïsme tout en gardant leur âme de charogne et de bourgeois infantiles. Ils se font beaucoup d’argent, même pour des médiocrités littéraires, grâce à leurs réseaux appelés pudiquement « des amis ». Avec les merdias français, ils n’ont d’yeux que pour la culture et l’entité sioniste, leur réceptacle et leur mamelle au lait bien sanguinaire et à l’odeur fétide.
      Amitiés BWANE.

    • Mohamed Ouadi dit :

      Un aperçu du lien ci-dessus posté par notre ami Loubnan :

      La Russie continue à soutenir le Plan Annan
      Pas davantage de violations du Droit international
      par l’OTAN et le Conseil de coopération du Golfe (CCG)
      par Thierry Meyssan

      La crise syrienne a changé de nature. Le processus de déstabilisation qui devait ouvrir la
      voie à une intervention militaire légale de
      l’Alliance atlantique a échoué. Otant leur
      masque, les Etats-Unis ont publiquement
      évoqué la possibilité d’attaquer la Syrie sans
      l’aval du Conseil de sécurité, comme ils le
      firent au Kosovo. C’était feindre d’ignorer
      que la Russie de Vladimir Poutine n’est pas
      celle de Boris Eltsine. Après s’être assuré du
      soutien chinois, Moscou a tiré deux coups
      de semonce en direction de Washington. La
      continuation des violations du droit international par l’OTAN et le «Conseil de coopération du Golf» (CCG) risque désormais
      d’ouvrir un conflit mondial.
      Le président Vladimir Poutine a placé son
      troisième mandat sous le signe de l’affirmation de la souveraineté de son pays face
      aux menaces directement lancées contre la
      Fédération de Russie par les Etats-Unis et
      l’OTAN. Moscou a maintes fois dénoncé
      l’élargissement de l’OTAN, l’installation de
      bases militaires à ses frontières et le déploiement du bouclier antimissile, la destruction
      de la Libye et la déstabilisation de la Syrie.
      La Syrie représente
      la ligne rouge à ne pas franchir
      [....]

      Syrie
      Les problèmes doivent être réglés à la table des négociations
      «Il ne faut pas intervenir militairement de l’extérieur»
      Un entretien du magazine «Zaman» avec le professeur Hans Köchler de l’université d’Innsbruck concernant le conflit de la Syrie
      [....]
      Charte de l’ONU ou un monde à la Rambo …
      Lavrov: Le futur rapport de forces dépendra de l’issue de la crise syrienne
      [....]
      Extermination
      Le massacre de Houla marque un tournant dans le conflit syrien
      par Rainer Hermann
      [...]

  11. Christian dit :

    « Des messages à la Turquie et à ses maitres » par Pierre Khalaf

    http://www.voltairenet.org/Des-messages-a-la-Turquie-et-a-ses

  12. Christian dit :

    Le Parti Communiste Turc attribue à Merdogan la responsabilité:

    http://www.sana.sy/fra/55/2012/06/25/427645.htm