• Actualité
  •  

  Dans son édition du 30 juillet, l'agence syrienne de presse Sana - dont l'accès demeure, depuis le démarrage de la "bataille de Damas", assez problématique - annonce l'achèvement du nettoyage du quartier d'al-Qarabis. Situé au centre-ouest, de profil plutôt "bourgeois", al-Qarabis était, avec al-Khaldeeye (nord-est), un des derniers points d'appui des groupes ASL résiduels à Homs. Certains feront observer qu'il s'est donc écoulé cinq mois entre entre la reprise de contrôle de ce quartier et celle de Bab Amr, principal bastion [...]



Un autre quartier libéré à Homs

Par Guy Delorme,



 

Dans son édition du 30 juillet, l’agence syrienne de presse Sana – dont l’accès demeure, depuis le démarrage de la « bataille de Damas« , assez problématique – annonce l’achèvement du nettoyage du quartier d’al-Qarabis. Situé au centre-ouest, de profil plutôt « bourgeois », al-Qarabis était, avec al-Khaldeeye (nord-est), un des derniers points d’appui des groupes ASL résiduels à Homs.

Certains feront observer qu’il s’est donc écoulé cinq mois entre entre la reprise de contrôle de ce quartier et celle de Bab Amr, principal bastion insurgé de Homs. Nous leur répondrons que les autorités ont voulu, suite aux destructions considérables, et pour éviter des pertes civiles – mais aussi, dans un contexte d’urbanisme dense, des pertes militaires inutiles – aller lentement mais sûrement, en grignotant les positions ennemies, en les affamant aussi.

Selon Sana, les soldats ont découvert à al-Qarabis les habituels tunnels et passages ménagés d’immeubles à immeubles, utilisés par les rebelles pour se ravitailler, ou se replier rapidement. Un certain nombre d’entre eux ont été tués dans cette phase finale de reconquête et plusieurs se sont avérés être de nationalité étrangère. Et, bien sûr, un important matériel de guerre et de communications a été ramassé.

Nous parlions d’al-Khaldeeye : ce 30 juillet, un groupe armé y a été accroché par les soldats et anéanti ; le responsable de ce groupe était un certain Hamzeh al-Tech ; toujours à Khaldeeye, un autre groupe, dirigé par le sieur Ali al-Bachan, a été capturé dans son intégralité.

L‘emprise de l’ASL sur l’ex- »capitale de la Révolution » se réduit donc à peu de choses, et al-Khaldeeye tombera comme al-Qarabis.

Autres fronts

Sana donne son habituel panorama de la lutte sécuritaire, pour les 29 et 30 juillet…

-al Qusayr :

Cette ville au sud-ouest immédiat de Homs, en partie contrôlée par les rebelles et son arrière-pays demeurent un sanctuaire stratégique pour la rébellion, qui peut y acheminer, en dépit du renforcement de l’armée libanaise sur la frontière, des renforts venus du Nord Liban. Dans cette région, à al-Nezarieh, les militaires ont tendu le 30 juillet une embuscade à une bande, qui y a laissé cinq hommes.

À l’ouest d’al-Qusayr, près du fleuve Oronte, une autre embuscade de l’armée contre un autre groupe a décimé celui-ci.

-Deir Ezzor :

Dans les quartier de Jbeileh et de Joura de Deir, plusieurs activistes ont été tués ou blessés, et deux véhicules équipés de mitrailleuse ont été détruits.

-Idleb :

Dans les localités de Bekfaloune et Felioune, des points d’appui rebelles ont été attaqués par l’armée : des insurgés ont été tués, d’autres capturés, et un important matériel saisi, allant de la roquette RPG aux produits chimiques nécessaires à la fabrication d’explosifs, en passant par les fausses plaques d’immatriculation.

-al-Hassaké :

Dans cette ville du nord-ouest, aux confins de la Turquie et de l’Irak, ou plus exactement dans le village d’al-Saada-al-Charqyeh, des activistes se sont fait sauter avec la bombe qu’ils préparaient, entraînant deux enfant dans la mort. Dans le même secteur, à  Jisr al-Chadadi, un autre activiste a été arrêté au moment où il plaçait un engin explosif.

Dans la même région, à al-Qamishli (sur la frontière turque, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est d’al-Hassaké) des bases rebelles ont été prises d’assaut dans trois villages des environs de la ville ; pas d’indications de pertes rebelles, mais là encore un important matériel saisi.

Il faut rappeler qu’al-Qamishli est une ville importante au coeur de cette région frontalière à forte implantation kurde. On sait que le gouvernement syrien a conclu un accord avec des milices kurdes pour contrôler les infiltrations ASL dans cette région nord-est de la Syrie, suscitant une nouvelle colère d’Erdogan qui ne veut pas entendre parler d’un déploiement d’autonomistes kurdes sur ce segment syrien de sa  frontière orientale. Mais comme on vient de le voir, l’armée arabe syrienne est toujours présente dans ce secteur.

-Frontière libanaise :

Plusieurs  tentatives simultanées ou successives d’infiltration ASL ont été mises en échec dans la nuit du 29 au 30 juillet, avec « de lourdes pertes » pour les « visiteurs ».

-Frontière jordanienne :

Moins « visitée » que les frontières libanaise et turque, la frontière avec la Jordanie fait néanmoins l’objet de tentatives d’infiltration. La dernière date, à hauteur de la localité de Tel Chihab, a été repoussée avec pertes.

-Alep :

Vers midi (heure française) Sana a annoncé la destruction  de neuf 4×4  rebelles, dûment équipés de mitrailleuses lourdes russes Douchka ; l’accrochage, apparemment en deux temps, a eu lieu dans les localités de Daret Ezzeh et de Qobtan al-Jabel, aux abords de la ville. Il s’agirait donc d’une colonne de secours aux insurgés d’Alep.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

80 commentaires à “Un autre quartier libéré à Homs”

  1. Carlos dit :

    L’armée Syrienne fait du bon travail dans l’interception et la neutralisation des bandes armées. Cependant, il est vital, tant pour la Syrie que pour le régime en place, que la ville d’Alep soit totalement reprise!

    • karim dit :

      « éviter les pertes militaire »…

      Certes, mais en regardant les vidéos je ne vois pas souvent des gilets par balle. Comme on en voit chez les russes ou les US.

      • Louis Denghien dit :

        Ha, moi j’en ai quand même vus quelques uns. À part ça quand arrêterez-vous de pinailler pour ceci ou cela, comme une « mouche du coche » syrienne ? On devrait peut-être vous envoyer à Kofi Annan, histoire de faire avancer les choses… ?

        L.D. & Infosyrie

        • ourika dit :

          j’ai l’impression que depuis l’attentat de Damas où tout le monde s’est aperçu, même si certains ne veulent pas l’admettre, que Ki Moon s’est montré incapable de tenter de faire stopper les violences, de part (syrie) et d’autre (ceux qu’il soutient) avec ostentation.
          de ce fait, la Syrie a repris ou pris toute sa liberté pour forcer à respecter ce prétentu cessez le feu de la part de ceux soutenus par Ki Moon. La syrie a beaucoup de travail car ceux soutenus par Ki Moon ont l’air d’avoir pris leur quartier d’hiver en Syrie avec tout le matériel fourni par ceux soutenus par Ki Moon.

        • karim dit :

          « je ne vois pas souvent »….versus « J’en ai quand même vus quelques uns »

          je ne vois pas de différence. peut être avez vous lu trop vite! La fatigue sans doute.

          Cela dit il serait assez prétentieux de ne pas se voir autrement que comme mouche du coche, tant qu’on a pas un poste d’influence dans les affaires syrienne.

          • Louis Denghien dit :

            Allez Karim, votre prochain message portera sur le fait que tous les soldats syriens ne portent pas de casque, signe annonciateur de la dislocation de l’armée et de l’effondrement du régime. Allez, au boulot !

            L.D. & Infosyrie

          • karim dit :

            promis :) demain je commence une thèse sur la question du casque. ON inclue les commentaires du même type pour dire que l’asl et autres salafistes sont des pieds nickelés?

          • Louis Denghien dit :

            Mais, bien sûr !

            L.D. & Infosyrie

      • Benbouchrite dit :

        Karim un vrai parasite!

  2. gnamien dit :

    Que dire d’une telle situation,si ce n’est de voir les peuples eux memes sont manipulables.Cette guerre est vraiment absurde,des arabes qui jalousent leurs frères et cela avec le doité des occidentaux,ceux là meme qui ont toujours voulu qu’ont fassent recours à eux à tout moment comme des pompiers,or ce sont eux les pyromanes.A vrai dire je suis déçu des arabes,moi qui personnellement croyait à leur solidarité légendaire,il semble que je me suis trompé »les judas »sont partout.Sincèrement,je n’ai pas vu un président qui va se donner tant de mal pour tuer son propre peuple,certainement qu’il doit etre atteint de démence.

    • Tarico dit :

      Quelle pauvreté d’analyse. Vous semblez découvrir que le monde arabe est complexe, c’est déjà un début.
      Quant à l’expression « tuer son propre peuple », elle n’a pas de sens dans une guerre civile. Assad est le président d’un pays souverain, agressé de toute part par des nations qui recrutent et arment des islamistes violents, syriens mais aussi djihadistes vétérans de Tchétchénie, Lybie, Bosnie, Somalie, Afghanistan… Ceux-ci, d’idéologie fondamentaliste sunnite, mènent une guerre de religion, contre les autres musulmans et les chrétiens. Il se battent aussi pour l’argent que leur versent le Qatar et l’Arabie Saoudite, deux belles démocratie comme chacun sait.

      Pour se défendre, la Syrie dispose d’une armée de conscrits, c’est à dire des jeunes hommes de toutes religions et toutes conditions, qui pratique une difficile contre-guérilla. L’armée subit aussi de lourdes pertes, les civils dont les quartiers sont envahis doivent tout quitter immédiatement pour laisser place à l’armée, quand ils ne sont pas pris en otages par les rebelles, pour servir de boucliers humains, comme à Homs. Énormément de souffrance.

      Avez-vous déjà vu un enfant de 4 ans qui fait son gentil pour avoir des bonbons ? Ou une petite fille qui pleurniche pour qu’on la plaigne ? C’est exactement ce que font les rebelles devant les médias occidentaux, qui tombent dans le panneau avec une naïveté (ou duplicité) déconcertante. En fait, cette guerre arrange l’occident, car elle permet d’affaiblir l’Iran, c’est aussi simple que ça. Et les médias reflètent TOUJOURS la position de leur gouvernement. C’est un fait avéré de longue date.

      S’il s’agissait d’une révolution populaire, Assad aurait été balayé depuis longtemps, son « régime » résiste et reprend la main dans les quartiers envahis, car il a de très forts appuis dans le peuple syrien. Un peuple attaché à un modèle de laïcité dans un pays riche de nombreuses communautés ethniques et religieuses. La Syrie n’est pas un pays tribal et arriéré, la plupart des gens ont un niveau d’éducation comparable au nôtre, il y a des problèmes, comme partout, mais rien qui justifie une aussi sanglante agression.

      Cher monsieur gnamien, documentez vous un peu sur ce conflit, au delà de la propagande, et revenez en discuter plus sérieusement sur ce site.
      Au plaisir de vous lire prochainement.

    • Akyliss dit :

      gnamien, parolé parolé parolé , encore des mots toujours des mots les même mots
      moi aussi je suis déçu par les arabes qui se disent musulmans et qui vont faire le « jihad » en Syrie, c’est fou comme leurs amis turc, du golf et de l’occident leurs facilitent le travail pour rentrer en Syrie et les équiper.

      par contre pas un seul valeureux jihadiste arabe qui va aller faire sa guerre sainte contre les rois d’arabie ou contre les sionistes…

      mais je suis aussi déçu par les réactions de type comme toi qui ne voit que ce que le petit écran lui raconte…

      courage! la lumière est au bout du tunnel de l’abrutissement collectif…tu as peut etre une chance de t’en sortir toi et les tiens.

  3. dzyria dit :

    les nouvelles d’Alep que donne l’express montrent que les choses sont plus complexes qu’il n’y parait et l’armée a priori en grande difficulté; avez vous des informations crédibles?

    • Louis Denghien dit :

      L’Express est crédible ?

      L.D. & Infosyrie

      • dzyria dit :

        je m’étonne de ce type de réponse; si je viens consulter votre site et que j’y apporte ma sympathie, ce n’est pas pour me fermer à toute autre source d’information, mêmes celles tronquées des mainstream médias.
        J’ai été formée à l’école des journaux uniques porte parole des gouvernements monolithiques tel le « moudjahid » en algérie et croyez que c’est très formateur pour comprendre et décrypter l’information virtuelle basée sur le vouloir et non le réel.
        On l’appelait communément (ce journal) le menteur.Mais il lui arrivait de dire la vérité, quand le ciel était bleu et que tout le monde le voyait, il ne pouvait prétendre qu’il pleut.
        Cette formidable formation que seuls les russes lecteurs de la brave « pravda » peuvent comprendre, nous a armé pour ne jamais croire à priori ce qui est écrit comme vérité révélée, mais s’interroger toujours et sourcer autant que c’est possible.
        C’est ce sceptisisme bien tempéré qui fait que des journaux tels que le » monde » n’étaient jamais cru chez nous parce ce que ce qu’y était écrit sur l’Algérie les gens sur place constataient la fausseté. Le glorieux Paul balta écrivait ses reportages dans les bureaux des ministères et à la terasse de l’hotel ALETTI.
        Alors oui, quand je vous demande si l’express donne des infos, c’est bien parce que je ne lui donne pas crédit et que je prends le temps de vous interroger car je suppose que vous pouvez par vos contacts sur place, confirmer ou infirmer ces « infos » et si ce n’est vous, les nombreux visiteurs du sites qui se passionnent pour le sort de la SYRIE;
        Voila, merci pour les infos que vous pourrez nous donner sur la situation à ALEP;
        Avec toute mes remerciements.

        • Louis Denghien dit :

          Nous n’avons pas réponse immédiate à tout sur la Syrie : nous avions juste appris, en 14 mois d’Infosyrie, à ne pas « démarrer au quart de tour » à chaque nouvelle de la grande presse (ou de la presse « alter », d’ailleurs.

          Sur Alep, ça ne se règlera peut-être pas demain à minuit, mais nous avons la conviction que les rebelles seront bientôt battus, pour les raisons militaires et sociologiques déjà évoquées sur ce site.

          Merci de votre intérêt,

          L.D. & Infosyrie

          • dzyria dit :

            A propos de l’express, il est le premier journal à citer l’info de MEYSSAN relative à la possible mort du prince BANDAR.
            Par ailleurs mon questionnement sur ALEP ne se situe pas dans l’urgence mais des nouvelles données par votre site sur la situation serait les bienvenus
            cordialement

        • idriss dit :

          monolithiques tel le « moudjahid » en algérie et croyez que c’est très formateur pour comprendre et décrypter l’information virtuelle basée sur le vouloir et non le réel.
          oui biensur car aujourd’hui el watan,liberte,tsa el khabar sont d’une honnete sans reproche.la liberte d’expression en algerie a accouche d’une presse aux ordres des sionnards et des agences de la cia et consors.
          tu vois moi aussi je suis algerien et je ferais plus confiance a el moudjahid qu’a la presse dites libres qui fait comme ces consoeurs europeens recopie des messages de propagande de l’afp,reuters et aussi mediamensonges.combien de vos journaleux des cesdit journaux ont de reporters en syrie ou autre pays nada des perroquets des journaluex faineants et paye par des agence de rotchilds.

          • dzyria dit :

            A Idriss

            Avez-vous connu ce temps du parti unique, du journal unique ? si oui vous devez savoir de quoi je parle sinon vous ne pouvez seulement pas l’imaginer.
            Quant à la presse algérienne d’aujourd’hui,en particulier et la presse en général, leurs rédacteurs obeissent à des impératifs « économiques » ni plus ni moins louables que ceux politiques des journaux de l’époque.
            En France dans les années 50/60 l’ORTF était le seul organe télévisuel d’information et tenu par l’ELYSEE. la presse commerciale n’avait de cesse de vilipender cette « voix de son Maitre », aujourd’hui la télé BOUYGUES fait dans le trash et tout le monde est content.
            Ce que j’ai exprimé en mentionnant des journaux tels que le MOUDJAHID ou la PRAVDA c’est le constat que l’on peut faire aujourd’hui sur la presse « mainstream » sauf que le jeu est pour cette « presse commerciale » (ou était pour être plus précise) plus subtil que la mise au pas un peu brut de décoffrage de nos vieux systèmes de démocratie populaire de la glorieuse époque des républiques arabes socialistes.
            Oui aujourd’hui les kiosques à journaux sont pleins de titres mais la presse ne se vend pas; comme tous les produits frelatés, le consommateur citoyen (je n’ose pas dire le citoyen simplement) finit par comprendre que l’info est de plus en plus du vent et ce sur à peu près tous les sujets.
            Il n’est jusqu’à la météo qui doit être conforme au calendrier des vacances pour permettre aux hoteliers de faire le plein…
            Oui, le MOUDJAHID vaut bien les presses commerciales, mais vous ne pouvez pas dire qu’il vaut quelque chose.

    • Franc-tireur dit :

      Continuez à lire l’express, tf1.fr
      Damas est tombée et Bachar est en fuite au Vanuatu

    • Moi dit :

      comment tu fait pour donner ton argent a ses torchons,j’ai jamais acheter un journal d’information de ma vie,Quand je lis un journal c’est dans un bar, pars-que c’est gratuit ,je lis que les faits divers et un peu le sport

  4. guillermo dit :

    reprendre des quartiers d’une ville est une opération longue et couteuse en hommes , je suis certain que les terroristes seront chassés d’Alep mais qu’il faudra attendre au moins 2 semaines voir plus pour sécuriser les quartiers tenus par les salafistes .
    Merci pour le vrai travail d’information que fait ce site et toute mes pensés au valeureux peuple syriens en lutte pour la survie de sa nation

  5. Bonave dit :

    @Carlos. Je pense franchement que Alep sera reprise mais c’est très difficile de combattre une guérilla urbaine surtout quand une partie de la population, aussi négligeable soit-elle, la soutient. C’est le cas à Alep. L’armée va en finir avec les rebelles mais elle doit se montrer prudente, elle doit avancer doucement, elle doit les exténuer, les affamer et les harceller lentement pour éviter des pertes inutiles. Soyons donc tous patients.

  6. LafleurJs12 dit :

    Moi je voudrais savoir pourquoi la Turquie se permet d’abriter tous ces djihadistes, l’armée des rebelles, la cIA et etc 8c’est normal..les médias eux ne se cassent m^me pas l tête à poser la question ! et finalement de quel droit et depuis quand un pays limitrophe non attaqué peut soutenir ouvertement et militairement et avec une armada étrangère, une opposition interne ?
    N’y a t-il pas là déclaration de guerre effective de la Turquie à la Syrie !

    • Auda dit :

      Tu en connais, toi, des « Déclarations de guerre » de la part des Anglo-américains ?
      Le temps des guerres chevaleresques est passé depuis longtemps.

      Souviens-toi de l’Iraq en février-mars 2003 (j’y étais)…

      Quant au « Droit International », tu sais bien qu’il est à sens unique et ne joue que pour les supplétifs otaniens des USA…

      • LafleurJs12 dit :

        non bien sûr, hélas on connait nous les réponses et depuis longtemps et je connais parfaitement le fonctionnement de notre monde de mafias et ds voyous. Mais quand même que la Turquie, et cet Erdogan que les occidentaux ont tellement roulés dans la farine et méprisés quand elle voulait entrer dans l’UE !
        Et alors que son environnement turcophone dans tout l’est, est bourré de pétrole et de gaz et plus intéressant ! Combien le Qatar lui a promis de fric et d’autres choses pour que ce pays en arrive à ce degré de servilité ou compte quoi avec ses Kurdes… Mais bon ce ne sont que des réflexions un peu plus désabusées !

        • Maroquino dit :

          Juste histoire de montrer que des fois il y’a des grains de sables dans le mécanisme, mais c’est tout faux, les défaites, les humiliations, les crises etc tout ceci est organisé de longue dates pour ne rendre que plus crédible la supercherie.

    • Tarico dit :

      Et à ce propos, il est probable que l’ASL détient des prisonniers sur le territoire turc, je ne vois pas où ils pourraient les détenir ailleurs.
      Que deviennent ces malheureux, militaires légaux d’une armée légitime, détenus par une faction illégale en terre étrangère ?

  7. Miguel dit :

    On appel ça dans le jargon medical :  »operation chirurgicale  » que s’applique aussi dans le plan militaire, la guérrilla urbaine comporte 3 volés : mobile – statique – cachée, dans cette situation l’armée dois être très prudente , n’est pas en questions des jours que tout va se terminer ,à moins que l’armée décide de bombarder la ville entière et n’est pas le cas.

  8. Franc-tireur dit :

    C’est la difficulté de la Guérilla urbaine….beaucoup de destruction, beaucoup de pertes militaires…car il est difficile d’éliminer les sniper surtout dans des villes denses comme Alep…

    Un avantage de poids est à signaler c’est le fait que les civiles quittent les quartiers où les rebelles rentrent…

    • LafleurJs12 dit :

      Mes amis me disaient depuis déjà au moins deux mois que certainement il arrivait des masses d’armements à Alep et que les gens savaient qu’ils les cachaient un peu partout au point qu’ils se passaient e mot de ne pas louer les apparts vides et de surveiller caves et etc.Mais bien sûr aussi qu’il y les complicités et le fric !

  9. Moi dit :

    j’ai aucun doute.. sur l’armée syrienne ,elle a tous les moyens
    si elle le voulais en 2jrs se serais fini a alep
    elle pourrais envoyer des missiles avec des charges d’une tonne d’explosif les quartiers serait raser ,le problème c’est que les terroristes se cache derrière les civils, une équation pas facile a résoudre ! elle en sortira quand même VAINQUEUR!!!!!!!!!

    • Nina dit :

      oui mais il y a des civils et je suppose que l’armée syrienne y prend garde

    • Tarico dit :

      Les bombardements massifs ne sont pas efficaces, il reste les caves, les souterrains, les égouts et trous à rats. Dans des ruines, la guérilla est encore plus efficace car elles regorgent de cachettes inexpugnables. Un véritable Stalingrad, à éviter, ne serait-ce que pour les destructions que ça engendre : les immeubles, mais aussi les câbles et relais électriques, le gaz, les conduites d’eau…
      Le but est quand même de rendre ces quartiers à leurs habitants.
      Les rebelles utilisent des enfants comme estafette pour les ravitailler et les renseigner. Ils peuvent tenir un quartier en ruine beaucoup plus longtemps.
      L’armée à plutôt une bonne stratégie de contre-guérilla, conseillons-leur de bien surveiller les souterrains et d’observer : vers où se replient-ils quand ils n’ont plus de munitions, où enterrent-ils leurs morts, quelles positions cherchent-t-ils à atteindre ?
      Ils négligent les bâtiments isolés, plus faciles à encercler et préfèrent les maisons contiguës qu’ils pourront percer pour se replier en évitant la rue. Leurs véhicules sont repérables depuis des hélicoptères, leurs communications peuvent être interceptées et fournir des positions GPS exploitables par l’artillerie.
      Les éléments infiltrés jouent un rôle crucial, j’espère qu’il y en a beaucoup, et je rend grâce à leur courage.
      Et aussi : comment les terrifier ? comment forcer les plus faibles à se rendre ? à trahir ? J’ai quelques idées là dessus, mais je crains de choquer.

  10. Auda dit :

    A mon avis, une bonne réponse à la férocité des Al-Qaïda & autres ASL =
    http://sana.sy/fra/51/2012/07/31/434133.htm

  11. GeorgesMohamedAli dit :

    Bonjour Louis,
    J’ai besoin de votre aide pour promouvoir une ONG que je veux monter avec ma femme pour entrer en concurrence avec l »OSDH. On a choisi le nom de cette organisation. C’est OJN: Organisation pour des Journalistes à deux Neurones.
    J’ai proposé cela à France24 mais j’hésite à la proposer au correspondant du Figaro car lui il au plus un seul neurone compte tenu de ce qu’il a écrit sur les combattants de Syrie conservatrice…. Ca vaut le coup de voir son CV et surtout son dossier médical…..il se trouve il est « neuroneless » carrément

    • Louis Denghien dit :

      Votre organisation pourrait en effet devenir assez vote une puissante organisation syndicale de la corporation…

      L.D. & Infosyrie

  12. Leboninformateur dit :

    Les Atlanto-Sionistes Inquiets de La Possible Elimination du Prince Bandar

    Le site Debka qui est lié à l’intelligence militaire Israélienne rapporte dans son édition du 31 juillet 2012 que « l’inquiétude » grandit à Washington, Jerusalem et dans nombreuses capitales du Moyen-Orient concernant les nombreuses informations faisant état la mort du Prince Bandar, qui aurait été éliminé par une unité du Renseignement Syrien.

    Debka estime que si l’information était confirmée, cela constituerait une « tentacule devastatrice » en provenance du conflit Syrien et affectant la région dans son ensemble.

    Selon Debka,les atlanto-sionistes craignent énormément que les dirigeants Saoudiens soient trop traumatisé à l’idée d’infirmer ou de confirmer à cause de la peur d’une infiltration Iranienne au sein des cercles les plus hauts et les plus fermés du Gouvernement Saoudien.

    Selon Debka, le prince Bandar n’est plus apparu en public depuis que le siège des renseignements Saoudien à Riyadh a été touché par une explosion à la bombe le 23 juillet 2012, explosion qui a tué son adjoint, Mashaal al-Qarni

    http://www.debka.com/article/22225/Saudi-silence-on-intelligence-chief-Bandar%E2%80%99s-fate-denotes-panic

  13. Miguel dit :

    Morale de la histoire : les armées des pays souverains doivent se doter des unités spécialises en guerrilla urbaine ,parce-ce que de plus en plus l’ scénario syrien va se répéter ailleurs dans le monde , surtout avec tous ces criminels sans âme et scrupules, vomis du manufacture USA-EU Sionisme il faut être préparer.
    C’est la nouvelle tendance impérial, fabriquer ces monstres et les envoyer outre-mer oû ils veulent créer des massacres.

  14. spartacus dit :

    bonjour à tous mes amis infosyriens
    bien sur qu’alep comme damas sera reprise ,comme le dit louis le problème des dirigeants syriens est de limiter au maximum les pertes civile et militaire « les vrai civiles bien sur » je constate que jamais dans l’histoire contemporaine et peut être même dans l’histoire tout cour il y a eu autant d’acharnement médiatique « de propagande » des coalisés pour détruire un pays et son peuple qu’en syrie, donc quel mérite ont les dirigeants syrien et ce peuple fier syrien ,je suis admiratif, la résistance en europe et en france en 39 45 était bien moindre , donc oui ce peuple est exemplaire malgré les quelques traitres
    ps: »hors sujet » pour louis,gui, cécilia et tous les anciens et nombreux nouveau infosyriens , je vous lis toujours chaque jours mais je ne commente plus les articles parce que je suis partis vivre sur mon voilier depuis fin mai et j’ai des prob de connect qui seront résolu dans quelques jours et je pourrais de nouveau échanger avec vous mon point de vu
    vous faites un superbe travail de ré information bravo à tous en particulier à toi louis « au fait tu te repose de temps en temps? »
    l’armé syrienne et les syriens vaincront ces charognes de coalisé sionisatlanticowahabistes et leurs mercenaires incultes et barbares
    si dieu il y a qu il protège nos frères et sœurs syriens
    vive la Syrie ses enfants et son gouvernement
    à bientot les amis « es »

  15. Citoyens Pas Moutons dit :

    Nous vivons en Europe mais nous ne sommes pas dupes des mensonges que nous distillent chaque jour nos médias officiels sur la Syrie et d’autres thèmes …

    Vive la Syrie – La Syrie aux Syriens !

  16. lebad dit :

    Vive la Syrie et la détermination de son peuple à combattre les bandes armées

  17. Tarico dit :

    Est-ce qu’il reste des civils chrétiens en otages à al-Khaldeeye ?

  18. Bernard dit :

    Un « son de cloche » de l’un des médias de formatage des citoyens hexagonaux :

    SFR INFO AVEC EUROPE1 : 31/07/2012 14h10 ::

    MONDE
    REPORTAGE – MADHI, DE LA LIBYE A LA SYRIE

    Crédits photo : REUTERS

    « L’un des héros de la libération de Tripoli prête main forte à l’ASL, l’armée libre syrienne.

    Au milieu d’une cour d’école transformée en camp d’entraînement, au nord de la Syrie, ils sont quelque 200 combattant, en armes et en rangs serrés, à invoquer Dieu. L’homme qui les harangue est un Libyen : le légendaire commandant Mahdi, héros de la libération de Tripoli, est en Syrie depuis un peu plus d’un an.

    Avec 35 de ses hommes, il est venu apporter son expérience du terrain à la révolution syrienne. « Ici c’est comme en Libye, tous les combattants sont des civils », explique-t-il au micro d’Europe 1. « Nous avons des médecins, des ingénieurs, des gens comme tout le monde. Il faut absolument les former au combat, à la tactique militaire, avec ce qui a été notre propre expérience de la révolution en Libye ».

    « La bannière de la nation »

    En un an, il a fédéré l’un des groupes de combattants les plus importants au nord du pays. La brigade Liwa al-umma, soit la « la bannière de la nation » compte 6.500 combattants venus parfois du monde entier participer à la révolution syrienne.

    C’est le cas de Mahmoud, 22 ans, né de parents égyptiens et installé en Irlande. Du jour au lendemain, le jeune homme a quitté son appartement et son métier de consultant à Dublin pour venir au nord de la Syrie. « Pendant trop longtemps, nous nous sommes contentés de regarder, d’être en dehors, alors que nous savions tous quelle était la nature des régimes dans le monde arabe ».

    90% des combattants sont syriens

    « J’ai tout abandonné parce que mes frères et mes sœurs étaient en train de mourir. Il fallait que je vive ce qu’ils vivaient, que je les aide », raconte-t-il, ajoutant : « être debout contre l’oppression, c’est ma vie. C’est devenu ma mission ».

    Le commandant Mahdi affirme que 90% de ses combattants sont syriens. Mais il est devenu un symbole, celui de l’infiltration des combattants venus de l’extérieur, dénoncée par Bachar al-Assad. Et il sait qu’il est désormais en tête de la sinistre liste établie par le régime, celle des hommes à abattre ».

    OUI…VOUS AVEZ BIEN COMPRIS…PARMI LES 10% (« seulement ») DE COMBATTANTS « REVOLUTIONNAIRES » EN SYRIE ENCORE SOUVERAINE ON TROUVE CE HEROS « DE LA LIBERATION » DE TRIPOLI EN LYBYE VASSALISEE…QUELS MERDIAS ! …

    Ici :http://info.sfr.fr/monde/articles/syrie-des-combattants-etrangers-avec-rebelles,1188487/#sfrintid=P_actu_slide1_mea1_infos

    • Cécilia dit :

      Merci beaucoup Bernard pour les liens et voici une vidéo avec son et image de Harati et ses amis libyens en plein action en Syrie :

      http://www.youtube.com/watch?v=i1IfZuvtPJ4

      • Bernard dit :

        Merci Cécilia;

        • spartacus dit :

          avait il un traitement de faveur à Guantánamo ce « héro » et assassin peut être d’ailleurs que Guantánamo a servi à former c’est clowns , moi qui ne bois pas d’alcool le jour ou cet assassin alcaidiste se fait tuer je prend la cuite de ma vie , mort à tous ces mercenaires traitre et inhumain

    • Mulungu dit :

      Oui « Pendant trop longtemps, nous nous sommes contentés de regarder, d’être en dehors, alors que nous savions tous quelle était la nature des Etas Unis, d’Israel, d’Otanie et de Golfie» (pour paraphraser un virus).

      Mais viendra le temps,
      Le temps de la révolte des peuples
      POUR ENSEMBLE ÉPURER LA TERRE
      DES MONSTRES A FORME HUMAINE
      QUI POURRISSENT NOS VIES
      ET NOUS VOLENT NOS RÊVES
      DE PAIX ET DE FRATERNITÉ.

      Vive la Syrie souveraine . Vive le Peuple de Syrie. Vive Bachar. Vive l’Armee Syrienne du peuple.

    • Moi dit :

      Bonjour: tu dit .. L’un des héros de la libération de Tripoli prête main forte à l’ASL, l’armée libre syrienne.

      Au milieu d’une cour d’école transformée en camp d’entraînement, au nord de la Syrie, ils sont quelque 200 combattant, en armes et en rangs serrés, à invoquer Dieu. L’homme qui les harangue est un Libyen : le légendaire commandant Mahdi, héros de la libération de Tripoli, est en Syrie depuis un peu plus d’un an.
      _______________________________________________________________________
      c’est L’OTAN QUI conquis la Libye,pas se Bouffon dégénérer que tu appel :Héros légendaire commandant mahdi
      si y avait pas eu l’otan, Kadafhi aurait facilement gagner cette guerre !et jamais tu aurait entendu parler de se Bouffon dégénéré…..

  19. krugger dit :

    Je connais la Syrie decouvert il y a 40 ans lors d’un voyage en Terre Sainte . J’y suis retourne tres souvent tant l’accueil des Francais y est cordial et sympathique. Tous nos concitoyens qui ont eu la chance d’y sejourner en temoignent. Ces drnieres annees un reel progre economique a ete fait. Ces quatre dernieres annees la vieille ville a ete renovee rehabililite, des dizaines d’hotels de charme et de restaurants y ont ete ouverts accueillant les touristes toujours plus nombreux.

    Helas, mille fois helas ce pays est su centre d’interets geopolitiques et economiques tres importants. Les nouvelles decouvertes de gisements gaziers dans l’est de la Mediterrannee ont attise toutes les convoitises. Au nom d’uns soi-disante democratie pronee par les pires dictatures que sont nos nouveaux amis (l’Arabie et le Quatar, ce confetis perdu dans les sables)aides des Americains qui ont planifie l’attaque en meme temps que celle de l’Irak et par leurs suppletifs anglais et comble du deshonneur francais le pays s’est retrouve plonge dans l’horreur. Pour mopi le pire est que les dey=ux roquets Juppe et Fabius se mettent a se croire grands meme si 50% de nos avions ne peuvent pas voler faute d’argent pour faire la maintenance. Notre presse et nos medias tout a leur deshonneur reprennent sans vergogne les nouvelles distillees par des personnes ne representant qu’elles memes. Etant en contact quotidiens avec mes amis syriens qui ne soutiennent pas le regime mordicus mais ne veulent pas d’un gouvernement teleguide par l’etranger et diriges par les plus corrompus des Syriens de rencontre qui sont confortablement installes a Paris, Londres ou Francfort.
    Syriens vous vivez dans un pays laique ou chacun pratique librement sa religion, mefiez vous de donneurs de conseils, restez unis autour de vos valeurs de tolerence et chassez les faux Amis de la Syrie. Tr
    availlez a faire passer lkes vriaies informations c’est capital dans cette guerre ou le desinformation est partout.
    Je vous souhaite le meilleur.
    Un vrai Ami des Syriens

  20. Benbouchrite dit :

    Traître d’arabe! Vois dans quel état toi et tes frères vous avez laissé la Libye,un grand cimetière à ciel ouvert.vous.voulez en faire autant en Syrie? Non vous n’arriverez jamais car l’armée et à sa tête Bachar vous coupera la route et si vous insistez ça sera la gorge.

  21. hakim dit :

    Alep / Les forces armées ont traqué des groupes terroristes armés qui avaient terrifié les habitants à Ard al-Sabagh au quartier de Salaheddine à Alep, et ont tué ou blessé de grands nombres de leurs éléments dont certains portent des nationalités arabes et africaines.

    Une source au gouvernorat a fait noter que parmi les terroristes tués, Ahmad Haj Qassem Abdel Rahman, l’un des chefs des groupes terroristes dans la région du nord.

    La source a indiqué que les services compétents avaient tendu hier une embuscade à des groupes terroristes armés dont le nombre varie entre 400 et 500 terroristes et qui étaient à bord de 30 véhicules dans la localité de Hendrat au nord de la ville d’Alep et ont tué ou blessé de grands nombres d’eux et détruit leurs véhicules.

    Par ailleurs, et toujours à Alep, les services spécialisés se sont accrochés aujourd’hui avec des gangs terroristes à bord des voitures 4×4 équipées des mitrailleuses Douchka à Daret Ezzeh et à Qobtan al-Jabel dans la banlieue d’Alep.

    Citant une source du gouvernorat, le correspondant de Sana a affirmé que l’accrochage a causé la destruction de neuf voitures avec les terroristes au bord.

    A Homs, les services compétents ont déjoué à l’aube une tentative d’infiltration d’un groupe terroriste vers la Syrie à partir du Liban dans la localité de Halat à Telkalakh à Homs, tuant et blessant ses membres.

    Citée par le correspondant de Sana, une source du gouvernorat a affirmé que les services compétents ont repoussé aussi un groupe terroriste qui ciblait par des balles et des roquettes le secrétariat du passage al-Daoubousieh afin de couvrir la tentative d’infiltration

    À Hama, les services compétents ont traqué un groupe terroriste armé qui terrifiait les citoyens et perpétrait des actes de vols à al-Aqirbat dans la banlieue d’al-Salamyeh et ont infligé à ses éléments des pertes considérables.

    Une source au gouvernorat a fait savoir que les services compétents avaient traqué le groupe terroriste à proximité du carrefour de Jrouh dans la région précitée.

    http://208.43.232.81/fra/338/2012/07/31/434143.htm

  22. hakim dit :

    Alep: La mère des Batailles continue
    L’équipe du site

    Des dizaines de miliciens ont été tués ces 24 dernières heures, auxquels s’ajoutent une quarantaine de soldats qui ont succombé dans une double attaque.

    Dans les détails, 17 miliciens du régiment Tawhid de las milice de l’Armée syrienne libre ont été tués dans la nuit de lundi à mardi dans deux attaques simultanées perpétrées contre deux bâtiments gouvernementaux dans le quartier Jamiliyyé : 11 dans l’assaut contre le siège du tribunal militaire et 6 dans celui commis contre le siège du parti Baath . Selon le site Arab Press, un gardien a succombé à ses blessures dus aux éclats d’un obus et plusieurs miliciens dont des étrangers ont été capturés.

    De plus, selon le site aleppin Taht-el-Mijhar, 13 membres de l’ASL ont été abattus dans des accrochages qui ont éclaté entre cette milice et le clan des Berri dans le quartier Harablé, et au cours desquels l’ASL a investi une centaine de véhicules.

    Dans la région Tel Rifaat situé aux périphéries d’Alep, un conflit a éclaté entre deux groupes de miliciens des dizaines d’entre eux ont succombé. Selon Syrian Documents, l’ASL a reconnu la mort de l’un de ses commandant Khaled Damouk dans ces combats. Dans le quartier de Marjé, un autre chef des miliciens a également été tué.

    Les pertes de l’armée régulière

    Les forces gouvernementales ont-elles aussi subi de lourdes pertes. Dans le quartier Salehine, ce sont quarante de soldats de l’armée régulière ont été tués dans une attaque de l’ASL contre deux commissariats. Un colonel, Mohsen Sawwaf semble faire partie des victimes. Alors qu’un autre officier a été kidnappé. Trois véhicules et une voiture militaire ont été détruits.

    Alors que dans le quartier Zahraa, 13 cadavres qui n’ont pas encore été identifiés ont été retrouvés lundi matin, a proximité du bureau des renseignements aériens où des combats acharnés avaient eu lieu durant la nuit.

    Selon Syrian Documents, des tirs de lourdes mitrailleuses ont été entendus dans les accrochages entre les miliciens et l’armée régulière dans les quartiers Sakhour Chaar, Soukkari et Seif ed-Dawlé, proches de Salaheddine. Les sources proches de l’insurrection affirment quant à elles que l’armée utilise des hélicoptères dans les combats.
    Par contre, des sources journalistiques ont révélé que le quartier Hamadaniyé à Alep a été totalement nettoyé des miliciens.

    Dans la province nord d’Alep, Arabs Press assure que les forces régulières ont détruit 9 véhicules équipés de mitrailleuses Dochka et tué les miliciens qui se trouvaient à leur bord, dans la région Azza.

    Ailleurs

    A Deir Ezzor, ont été abattus 6 insurgés armés dans des accrochages à Dawwar Hammoud , 3 dans une traque près du lac «Afrat», 3 autres dans des accrochages dans le quartier Joura, et un nombre indéterminé dans la région de Jbaylé . Par ailleurs, une voiture qui a explosé dans un parc de Deir Ezzor s’est soldée par la mort de 14 miliciens.

    A Homs, l’armée a pris d’assaut une tentative d’infiltration de miliciens via la fleuve Assi et tu une cinquantaine de miliciens. elle a également tué trois membres de l’ASL .

    Dans la province de Damas, 133 miliciens se sont rendus aux forces de l’ordre selon Arab Press,

    Version AFP-OSDH

    (((Au moins 40 policiers syriens ont été tués mardi dans des combats et la prise par les rebelles de deux commissariats dans le sud d’Alep (nord), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
    « Des centaines de rebelles ont attaqué deux commissariats de police à Salhine et Bab Nairab (sud) et au moins 40 policiers ont été tués durant les combats qui ont duré des heures », a affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahamne, président de l’OSDH, qui se base sur un réseau de militants.
    Parmi les morts figure le chef du poste de police de Salhine, où trois véhicules ont été détruits.
    Outre ces commissariats, les rebelles avaient attaqué à l’aube au lance-roquettes RPG le siège du tribunal militaire et une branche du parti Baas au pouvoir dans la ville, selon l’OSDH.
    Des combats ont également éclaté près du siège des puissants renseignements aériens, dans le quartier d’al-Zahra dans l’ouest, ainsi qu’à la périphérie du quartier Salaheddine (sud-ouest), principal bastion rebelle assiégé par les troupes régulières.
    Une source de sécurité à Damas a affirmé à l’AFP que l’armée avait repris lundi une partie de Salaheddine mais qu’elle faisait face « à une très forte résistance ». Les rebelles ont en revanche nié que l’armée ait « avancé d’un seul mètre ».
    Alors que l’armée syrienne pilonnait la ville chaque jour depuis l’ouverture du front d’Alep le 20 juillet, aucun bombardement n’a été entendu depuis mardi matin, selon un journaliste de l’AFP.
    A Bab Nairab, des accrochages ont opposé les insurgés à des hommes armés du clan Berri, farouches partisans du régime dominé par les alaouites, une émanation du chiisme.
    Selon M. Abdel Rahmane, le fait que le régime permette à ces clans sunnites de participer aux combats au côté de l’armée « signifie qu’il veut entraîner le pays dans une guerre civile ».
    « C’est la première fois que ces clans sont chargés officiellement de combattre (…) à la différence des chabbihas (miliciens pro-régime), ils ne perçoivent pas de salaires du pouvoir », explique M. Abdel Rahmane.
    La loyauté de ces clans au régime remonte aux années 80, lorsqu’ils ont soutenu la répression du soulèvement des Frères musulmans à Alep et ont été récompensés dans des postes dans l’administration et des avantages financiers.
    La télévision officielle a fait état pour sa part de combats à Daret Azza et Qabtane al-Jabal dans la province d’Alep, où les soldats ont détruit neuf véhicules équipés de mitraillettes Doshka.

    Lundi, les insurgés ont marqué un point en prenant un poste de contrôle clé à Anadane entre la Turquie et Alep, leur permettant d’acheminer renforts et munitions vers la métropole du Nord et poumon économique du pays où la bataille est devenue un enjeu majeur du conflit.

    Les combats ont par ailleurs repris à Damas –tombée de nouveau sous le contrôle de l’armée après une semaine d’affrontements à la mi-juillet–, notamment à Kafar Soussé après une attaque rebelle aux lance-roquettes RPG contre un barrage de l’armée, ainsi qu’à Tadamoun, Qazzaz, et le camp de Yarmouk.
    De violents combats ont aussi eu lieu dans la ville de Deir Ezzor (est) où un civil et un insurgé ont été tués.
    Lundi, les violences à travers le pays avaient fait 93 morts, dont 41 civils.)))

    les médias occidentaux se résignent à la réalité: les Djihadistes sont au coeur de l’insurrection

    Les médias occidentaux se penchent de plus en plus sur la présence d’éléments islamistes au parmi les miliciens syriens. Surtout depuis les révélations des deux journalistes britanniques et néerlandais kidnappés le 19 juillet dernier au nord de la Syrie, puis libérés la semaine passée, et selon lesquels ils se trouvaient entre les mains d’un groupe islamiste qui sont de surcroit étrangers et dont certains se sont avérés être des musulmans britanniques d’origine pakistanaise et bengalie.

    Selon le journal français Le Figaro, « l’enlèvement des deux journalistes vient confirmer les nombreuses informations selon lesquelles la Syrie serait devenue le nouveau terrain de prédilection du djihad international ». Et d’ajouter : « Ces militants islamistes internationaux sont manifestement plus intéressés par l’instauration d’un État islamique dans la Syrie de l’après-Bachar que par une quelconque participation aux combats contre l’armée syrienne ».

    Alors que le journal français insiste qu’ils ne font pas partie de l’ASL, statuant que « leur présence a été signalée dans diverses parties de la Syrie, mais presque jamais dans les opérations de l’Armée syrienne libre », le quotidien britannique The Guardian adopte une évaluation différente est quant à lui persuadé que les miliciens d’Al-Qaida participent aux combats auprès de l’ASL. Le correspondant de ce journal cite entre autre la brigade « Ghouraba » (Etrangers) déployés à l’est de la Syrie.

    Même évaluation pour le journal américain New York Times qui constate dans un article paru lundi que « l’insurrection contre le président syrien Bachar al-Assad se radicalise de plus en plus, et ce sont actuellement les djihadistes islamistes locaux et des combattants de l’organisation d’Al-Qaida qui jouent un rôle primordial dans le conflit et qui exigent désormais d’avoir leur mot à dire », dans le conflit.

    Selon le journal, même les groupes qui affichaient au début des tendances « moins fanatiques » se mettent à adopter plus franchement des orientations islamique parce qu’elles attirent le financement. The Guardian en conclut que la situation sur le terrain donne raison aux allégations du gouvernement syrien qui a toujours affirmé que ceux qui dirigent l’opposition sont « des djihadistes financés par des parties extérieures ». « Ce sont particulièrement les groupes islamistes salafistes extrémistes qui reçoivent le financement étranger », écrit-il.

    http://www4.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=73411&frid=18&seccatid=37&cid=18&fromval=1

  23. claudia dit :

    Y-aurait-il eu une tentative d’assassinat sur la personne de Bashar Al-Assad commandé par nul autre qu’Obama?

    Attention: cet article a été traduit par Google en anglais et en français ce qui rend les textes difficiles à comprendre.

    http://www.alterinfo.net/23-Green-Berets-killed-in-Syria-Failed-Green-Beret-Assassination-attempt-on-Assad_a79653.html

  24. balpiz dit :

    Difficile de ne pas être inquiet.
    Le réservoir de rebelles est-il inépuisable?
    Les livraisons d’armes n’iront-elles pas en augmentant?
    La formation des rebelles ne devient-elle pas plus efficace?…
    L’armée syrienne conservera-t-elle durablement son moral d’acier?…

    La guérilla (bien financée) a généralement la vie dure. Comme une maladie infectieuse, quand elle commence à s’installer et à durer, elle devient résistante. On flingue des germes et d’autres arrivent, plus musclés et en plus grand nombre…
    On peut supporter cela longtemps. On peut aussi s’affaiblir, voir ses défenses diminuer. Avoir des rémissions…Bref, si les acteurs extérieurs ne changent pas leur jeu et restent hors du ring, on peut ne pas être sorti d’affaire avant un bon bout de temps. On éradique à gauche, 5 4×4 par ci, 10 rebelles par là… ça repousse à droite… une plaie… y en a plus, en voilà d’autres…

    Demain matin la Syrie en paix, est-ce une pensée raisonnable?
    Le mal est là. Je vois mal comment il pourrait s’éteindre rapidement. Les autres grands malades qui ont été infestés par le virus us-eu ne semblent pas s’en remettre du jour au lendemain…

    Réalisme ou pessimisme?
    Cela n’empêche pas de soutenir moralement ceux qui sont agressés au mépris des règles internationales, qui luttent courageusement,
    de prendre parti pour eux et d’espérer. It’s a long way…
    Infosyrie aussi doit tenir…

  25. Victor Serge dit :

    bonjour

    Je me demande si la Syrie ne devrait pas créer une BRIGADE INTERNATIONNAL de volontaire pour combattre l’islamisme et défrendre le peuple syrien ! ainsi les syriens rendraient coup pour coup à la djihad monté de toute pice par la CIA ! je suis certain que des milliers de volontaires affluraient !

  26. PANARABE dit :

    bonjour a tous je vous lis depuis la crise en syrie sans avoir jamais laissé de commentaires,juste pour dire que j’en suis arrivé à un point de mepriser ma arabe communaute arabo-musulmane arabe de France qui tombe à chaque fois dans le piege des manipulations, sans jamais se poser la moindre question sur l intention et la veracité des medias sionistes(surement par flegme intelectuelle),un comble voire une honte pour ces derniers.
    J’habite dans un quartier populaire voyez-vous,certains amis a moi apres etre revenue de la mosquée me balace la meme propagande vis- à -vis de bachar le grand.En fait pensez vous que les imams des mosquées de france sont a la solde des sionistes?

    • PANARABE dit :

      Désolé pour certains mots,j’ai oublié de me corriger.
      VIVE LA SYRIE VIVE L’ARABITE VIVE BACHAR LE GRAND

      • Labaykyabashar dit :

        Il ont massacre la famille du prophète y compris des enfant et nourissons en criant Allah Akbar au nom du prophète c est une idéologie entière qui est au service du sioniste on peut dire qu il s y retrouve en faisant des bonne affaire

  27. idriss dit :

    @panarabe.
    voici la reponse des imams en france.
    http://joelecorbeau.com/dieudonne/pretty-imam/749

  28. PANARABE dit :

    En effet, c’est ce que je pensais merci.

  29. Guillaume dit :

    Je trouve étrange que vous annonciez sur ce site que des « bonnes nouvelles » (à votre sens), c’est-à-dire des victoires de votre armée, pourtant votre situation s’améliore t-elle ? Le syndrome de l’autruche n’a jamais permis de faire évoluer une Nation.

    • Louis Denghien dit :

      Nous sommes des autruches vigilantes et raisonnées: les punks à chiens islamistes de l’ASL n’ont aucune chance de prendre le contrôle de Damas, et encore mins de s’imposer à la Syrie…

      L.D.& Infosyrie

      • Cécilia dit :

        « les punks à chiens islamistes de l’ASL n’ont aucune chance de prendre le contrôle de Damas, et encore mins de s’imposer à la Syrie… »

        Parfaitement évident et encore plus pour nous Syriens. Ces chiens enragés n’ont aucune chance en Syrie.