• Actualité
  •  

  Gilles Jacquier, grand reporter pour France 2, a été tué ce mercredi 11 janvier en milieu d'après-midi alors qu'il effectuait un reportage avec un co-équipier à Homs. Le journaliste aurait été victime, selon le directeur de l'information de France Télévision, Thierry Tuillier, d'une "série de tirs, de mortiers ou de roquettes". M. Thuillier indique que l'origine de ces tirs est inconnue. Il précise encore que Gilles Jacquier, premier reporter occidental à tomber en Syrie, était présent dans le pays avec [...]



Un journaliste de France 2 tué à Homs par des rebelles

Par Droits réservés,



 

Gilles Jacquier, grand reporter pour France 2, a été tué ce mercredi 11 janvier en milieu d’après-midi alors qu’il effectuait un reportage avec un co-équipier à Homs. Le journaliste aurait été victime, selon le directeur de l’information de France Télévision, Thierry Tuillier, d’une « série de tirs, de mortiers ou de roquettes« . M. Thuillier indique que l’origine de ces tirs est inconnue. Il précise encore que Gilles Jacquier, premier reporter occidental à tomber en Syrie, était présent dans le pays avec l’accord des autorités. Le journaliste, entré à France 2 en 1999, avait déjà couvert les conflits irakien, afghan, palestinien, et avait même obtenu le prestigieux prix Albert-Londres en 2003 pour sa couverture de la deuxième itifada.

Selon un journaliste de l’AFP présent sur les lieux, un autre journaliste occidental aurait été blessé à l’oeil dans cette circonstance, et, selon Reuters une personne à l’identité et à la nationalité non précisées aurait elle aussi péri. L’association Reporters sans frontières, citant un témoin, parle d’un obus tombé sur un groupe de journalistes.

La télévision syrienne Addounia chiffre, elle a huit morts et 25 blessés le bilan de ces tirs d’obus ou de roquettes, l’OSDH parlant lui de cinq Syriens tués.

Un crime signé par les projectiles et la cible qu’ils visaient

Alain Juppé a demandé à ce toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès. Naturellement, des opposants de Homs ont immédiatement rejeté la responsabilité de la mort de Gilles Jacquier sur les autorités et les forces de l’ordre syriennes. L’ambassadeur de France à Damas, qui devait se rendre sur place à Homs, a demandé au gouvernement syrien sa coopération pour aider les survivants de l’équipe de France 2.

Alain Juppé demande toute la lumière… Nous avons pu avoir par des contacts à Damas une synthèse de sources concordantes : le groupe de journalistes auquel s’était agrégé Gilles Jacquier a été frappé par trois roquettes de RPG – lance-roquette anti-char – une arme prioritairement utilisée à Homs – contre les blindés de l’armée syrienne – par les rebelles, depuis des semaines.

Par ailleurs le site du Figaro cite le témoignage d’un collègue de Jacquier – Mohammed Ballout, correspondant de la BBC – présent au moment du drame qui ne laisse plus aucun doute sur les responsabilités : « Nous étions deux délégations de journalistes étrangers présents ce mercredi après-midi à Homs. La première, escortée par le ministère de l’information syrien, était composée, outre moi-même, de journalistes des chaînes américaines CNN et CBS et de l’AFP. La seconde délégation était escortée par une religieuse libanaise et comptait dans ses rangs Gilles Jacquier et un autre journaliste de France 2, cinq Belges, deux Suisses, deux Libanais et un journaliste syrien« .

« Nous avons fait le tour des hôpitaux, poursuit Ballout, dans les quartiers de Homs qui sont toujours sous le contrôle de l’armée et, vers 15 heures, mon groupe a quitté le secteur alaouite de Zahira. Quelques instants plus tard, devant l’hopital de Zahira, un attroupement s’est formé de militants pro-Assad qui ont commencé à scander des slogans favorables au régime. Soudain, une roquette RPG a frappé la foule. Huit activistes pro-Bachar ont été tués sur le coup, il y a eu des blessés également« . Bref le crime est signé, sans contestation possible.

Le ou les tireurs ont-il cru avoir affaire à des militaires – dans la mesure où ce déplacement était organisé par les autorités ? En tout cas, ils ont certainement identifié les supporters de Bachar, et ont réagi immédiatement. De toute façon, le tir ne pouvait émaner des militaires qui avaient, bien évidemment, des consignes très strictes quant à la sécurité des équipes de journalistes occidentaux agréés, et travaillant en marge de la mission arabe d’observation, laquelle a constaté, à Homs et ailleurs, un retrait de l’armée des quartiers affectés par les troubles.

Gilles Jacquier est tombé à l’évidence victime de ces snipers et guérilléros urbains dont trop de ses collègues français ont soit nié l’existence soit magnifié la « résistance ». Nous suivrons les développements de cette triste affaire, mais qui n’étonnera pas tous ceux qui, comme nous, n’ont jamais idéalisé ou schématisé la situation à Homs.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Vous pouvez répondre, ou faire un lien depuis votre site.

142 commentaires à “Un journaliste de France 2 tué à Homs par des rebelles”

    • Purpan dit :

      Les opposants disent que : « quand un régime autoritaire arrive a bout de course, il commet crimes et tueries ».

      L’opposition serait-elle une dictature mort-née qui, sentant le vent tourner, se radicalisent de plus en plus?

      L’un des occidentaux qui tombent et c’est tout l’occident qui s’élève.
      Le régime de Bachar al-Assad a faillit en faire les frais par son soutient aux mouvements de résistance Iranien et Libanais (Hezbollah).

      Heureusement que l’opposition a un tel manque d’intelligence : avec tous les moyens, toute la désinformation, tous les crimes impunis, ils n’auront même pas réussit a faire un coup d’état.

      Ils sont vraiment nuls : ils ont raté leur chance et maintenant, ça sent la fin pour eux.

      • Julie dit :

        Il me semble, mais je peux me tromper, que la principale page de la révolution n’a pas mentionné cette boucherie.

        • joujou dit :

          grande perte pour la verite, dommage, on avait la l’occasion de decouvrire les mensonges de l’opposition syrienne et l’OSDH qui n’ont cesse de mentire des le depart sur les morts et les vectimes de leurs pions de l’ASL.

      • Purpan dit :

        A julie : je n’ai pas très bien compris quel est la question?
        De quelle boucherie tu parles ?
        Des pauvres manifestants pro-Assad qui manifestaient pacifiquement et réprimé dans le sang par des groupes armés de l’opposition?

      • sowhat dit :

        cher Purpan

        « L’un des occidentaux qui tombent et c’est tout l’occident qui s’élève »

        ben voyons les milliers de bougnoules syriens qui ont été les victimes des terroristes pendant les 10 mois précédents, ça ne compte pas …

        • Purpan dit :

          Et oui mon cher sowhat. C’est ce que je voulais insinuer.
          Les occidentaux, c’est un terme tellement abstrait.

          Par exemple, personnellement, j’ai été choqué des victimes syriennes.
          Je me suis sentit très mal a l’aise face a la situation de gaza.
          Certaines personnes ont essayées de contourner le blocus de Gaza et c’était des européens, ce que l’on peut appeler des occidentaux.

          Mais en fait, l’occident est mené par une idéologie capitaliste : l’argent avant tout. Ça explique en partit l’impérialisme avec tentative de main basse sur les ressources des pays, entretient de la pauvreté dans le tier-monde pour s’assurer une main d’œuvre bon marcher. ETC…

          Je ne dit pas qu’il faille changer tout le système. C’est juste qu’il y a une perte de valeurs morales de nos dirigeants.
          La mort de ce journaliste va réveiller les élans nationalistes français et c’est normal. Si Paris est contraint par son peuple de diminuer la pression sur Damas, ça risque de faire un effet boule de neige avec baisse de la pression a l’ONU sur la Russie et la Chine.

          A suivre…

          • betehem dit :

            Je ne dit pas qu’il faille changer tout le système. C’est juste qu’il y a une perte de valeurs morales de nos dirigeants.
            La mort de ce journaliste va réveiller les élans nationalistes français et c’est normal. Si Paris est contraint par son peuple de diminuer la pression sur Damas, ça risque de faire un effet boule de neige avec baisse de la pression a l’ONU sur la Russie et la Chine.

            J’ai aimé ce que vous dites. Tout n’est pas à jeter en occident. Nulle part ce n’est tout noir ou tout blanc.
            Mais ce texte reproduit ci-dessus, je ne l’ai pas bien compris. Je ne vois pas quand il serait possible, en France ou à Paris de prendre un parti autre que celui qu’impose à chacun le parti pris du pouvoir et des médias.

            Merci

          • Syrienne Libre dit :

            Je pense que le peuple français considère que ce sont « les risques du métier » et que la Syrie est déjà en guerre civile.

          • Purpan dit :

            Ah d’accord. Donc il y a une guerre ? Moi on ne me l’a toujours pas annoncé a la télévision… Ce n’est donc plus une révolution. Ah ! Et moi qui pensait que des manifestants pacifiques étaient oppressés par un mauvais dirigeant.

          • sowhat dit :

            cher Purpan

            voyez ce que dit ce s..gaud de SL :

            « le peuple français considère que ce sont « les risques du métier »  »

            en effet comme par hasard une palanquée de trolls se sont précipités sur les sections commentaires des sites mainstream pour dire : ce sont les risques du métier. Mais que fait-on avec SL

            1) on exagère la représentativité de cette opinion (le peuple français)
            2) on banalise l’événement

            ensuite « et que la Syrie est déjà en guerre civile. »

            mais non ! ça c’est un gros mensonge ! la Syrie n’est pas en guerre civile, la Syrie est l’objet d’actes de terreur et de sabotage de la part de bandes armées soutenues par les puissances étrangères, cela ce n’est pas une guerre civile.

            vous voyez maintenant cher Purpan quel type d’individu(s) se cache(nt) derrière le pseudo Syrienne Libre.

    • Mohamed dit :

      Avant tout, je ne peux que déplorer ces nouvelles pertes humaines et ce mélange de sang de syriens avec celui de ce journaliste, en plein exercice de sa mission médiatique, et je condamne énergiquement cette spoliation de sang humain.
      Durant plus de dix mois, les responsables occidentaux et leurs médias, ont fait peu de cas des centaines de vies de syriens, militaires et civils, qu’ils ont investis dans leurs projets immoraux, diabolisant le régime, et couvrant, encourageant, entraînant, armant les extrémistes pour servir à l’atteinte de leurs objectifs. Si, par le passé récent, tous, ils étaient unis pour faire face au terrorisme, pour la première fois, ils se sont mis d’accord de soutenir le même terrorisme contre la Syrie.
      Or, le terrorisme est comme un incendie, une fois attisé il est difficile de l’éteindre sans dommages, et il ne fait pas de distinction entre ses victimes.
      Espérons que l’effusion de sang occidental, puisse servir de déclenchement au réveil de ses fauteurs européens de troubles terroristes, et que ce MONSTRE soit refermé dans sa boite TERRORISTE.
      Ces responsables occidentaux, qu’ils le veuillent ou non, assument une part, non négligeable de responsabilité de ce drame humain qui prend de plus en plus de vigueur, en Syrie.

  1. NO PASARAN dit :

    C’est parfait pour qui voudra réutiliser sa mort contre le régime !!! Désolée pour lui, Allah y rhamou, mais, peut-être que ça ouvrira le débat en France. Espérons-le, en tout cas, comme ça il ne sera pas mort pour rien. (Comme dans Vercors…)

  2. l'étrangère dit :

    C’est terriblement triste… mes condoléances les plus sincères à sa famille à ses amis et à sa ville… J’espère que la Syrie saura lui rendre hommage puisqu’apparemment il n’était pas complice des terroristes comme tant d’autres, soit-disant,grands reporters qui nous ont servi tant de mensonges protégés par leur fameuse Armée Syrienne Libre. Si tel était le cas, il ne serait pas mort ! Paix à son âme et que Dieu prête vie à ceux qui le pleurent.

  3. caius Gracchus dit :

    Mais non voyons on va encore dire que c’est une manipulation du régime ! (j’enquête sur l’assassinat d’henri IV il semble que Ravaillac était membre des milice pro hassad…)

    • l'étrangère dit :

      France 2 est en train d’enfoncer la direction syrienne en effet… sans jamais aborder la responsabilité de la DGSE et de ses donneurs d’ordre qui ont suffisamment fanfaronné avec leurs alliés de l’ASL et du CNS… pour lesquels, seules les armes devraient désormais leur donner satisfaction ! Est-ce que les 2 journalistes d' »Envoyé spécial » et Mme Laroche Joubert reconnaîtront en leur âme et conscience que Gilles Jacquier est la première victime française de leur incoséquence et de leur surdité volontaire ? Ils en ont profité pour dire qu’aujourd’hui même un observateur, dont je tairai la nationalité (au cas où ce serait faux), aurait abandonné sa mission sous prétexte que le régime syrien serait responsable du terrorisme après avoir déclaré universellement le contraire. Que pouvez-vous nous en dire ?

    • NO PASARAN dit :

      Oui, il est notoire qu’il était l’un des premiers chabihas !!!

      Ps : je savais bien que vous étiez un historien ! 😉

    • fares dit :

      Looooool, excellent caius, j’aurai pas trouvé mieux pour illustrer la stupidité de ces personnes ))

  4. Etudiant dit :

    Avec les appels aux meurtres d’opposants et des journalistes lancés par certains commentateurs de ce site il na faut plus s’étonner de rien.

    Mais bon je vais reprendre une phrase typique de ce site : « à qui profite le crime ? ».

    • Cécilia dit :

      « Avec les appels aux meurtres d’opposants et des journalistes lancés par certains commentateurs de ce site il na faut plus s’étonner de rien. »

      Etudiant,

      Apportez-nous la preuve de ce que vous avancez sinon c’est de la pure diffamation qui un délit.

      Tout Y EST SUR LE SITE.

      N’essayez pas de vous filez à l’anglaise Etudiant !

    • Kinan dit :

      A ceux qui craignaient que le rapport de la Ligue arabe n’aille trop dans le sens de la Russie et qui voulaient contredire par le fait les déclarations d’al-Dabi sur le caractère rassurant de la situation à Homs.
      La séquence depuis l’arrivée des observateurs arabes étaient clairement positive pour le régime dans la guerre de l’information, jusqu’à l’attentat à Damas.

      De plus, ces sorties médiatiques organisées par des pro-régime donnent souvent des articles beaucoup moins anti-Bachar que les autres. Ainsi en était-il des articles, réalisés dans des conditions similaires, de la RTBF, ou même à la limite de celui de Malbrunot.
      Pourquoi se priver d’une nouvelle occasion en ce sens, au profit d’une éventuelle manipulation, alors même que la presse mainstream occidentale valide systématiquement la thèse de la manipulation du régime dans les violences dont les opposants pourraient être suspectés (voir la couverture des attentats) ?
      C’eût été lâcher la proie pour l’ombre.

      Ah mais pardon, j’oubliais, en fait non, c’est comme en Algérie…

    • sowhat dit :

      « Avec les appels aux meurtres d’opposants et des journalistes »

      des exemples ?

    • Marie dit :

      quel talent!A l’heure du recueillement,certains continuent leur litanie!
      Je n’aurai pu imaginer que l’âme humaine puisse s’enfoncer aussi loin dans l’abjection.Plus vous vous enfoncez, plus vous illuminez le parti de ceux d’en face par simple juxtaposition…..

      • Nouh dit :

        Le recueillement, c’est ce qui vous manque depuis 10 mois.

        • salim dit :

          neuneuh, vous en avez pas marre de polluer ce site avec vos commentaires creux???!!! On dirait que votre disque est rayé.
          Je suis preneur de vos éclairages argumentés ; comme je suis franco-marocain et donc quelque part potentiellement « neutre », vous ne devriez pas plutôt chercher à convaincre des forumeurs comme moi d’embrasser votre cause par la raison et l’argumentation objective?? Là, vu le niveau de pertincence de vos interventions et le niveau intellectuel – à raz les paquerettes – qui en émane, vous avez plutôt tendance à me/nous pousser, plus qu’à nous méfier de vos assertions et donc de celles du camp que vous représentez, surtout à vous trouver ridicule… vous ne seriez pas par hasard qu’un simple épouvantail payé par le méchant, méchant, trés méchant Docteur Bachar pour descréditer votre opposition de pacotille par le témoignage de votre médiocrité intellectuelle??!!! 🙂
          Allez, sans rancune! Vous me faites bien rire malgré tout.

        • Kinan dit :

          Et vous ce qui vous manque c’est soit un peu de bon sens politique, soit une intervention de l’OTAN.

          Comme il est clair que le bon sens ne viendra plus, il ne vous reste plus qu’à instrumentaliser chaque évènement en espérant qu’advienne ainsi l’intervention.

    • caius Gracchus dit :

      phrase préférée de tous de tous les complotistes. Mais si comme c’est probable il s’agit d’une bavure des opposants armés qui visaient en fait des manifestant pro bachar, à l’origine le crime « profitait » à l’opposition et se retourne finalement contre elle…

  5. Souriya ya habibati dit :

    Je présente mes sincères condoléances à tous mes amis Français, à tous les journalistes honnêtes qui paient de leur vie.. leur quête de VERITE..

    Les moments de deuils sont souvent propices à la méditation.. Est-ce que les puissants, qui fournissent la « révolution » en armes et en munitions.. sont-ils conscients des larmes et des malheurs qu’ils ont semés en Syrie depuis le début des événements..sous prétexte d’y faire fleurir un « printemps » aux couleurs de SANG?!! Pauvre humanité..

    • Akyliss dit :

      « Est-ce que les puissants, qui fournissent la « révolution » en armes et en munitions.. sont-ils conscients des larmes et des malheurs qu’ils ont semés en Syrie depuis le début des événements..sous prétexte d’y faire fleurir un « printemps » aux couleurs de SANG?!! Pauvre humanité.. »

      non Souriya aucunément les dirigeants occidentaux son conscients de quoi que ce soit qui touche à l’humain, il n’y a rien qu’a voir leurs guerre, leurs boycottent pour savoir que l’humain et sa vie, ils n’en ont rien à faire, ce n’est pas leurs problème, pour eux si il faudra raser la Syrie pour la faire plier, ils le feront enfin si ils en on les moyens…

    • Syrienne Libre dit :

      Ah parce que maintenant vous considérez les journaliste de France 2, honnetes?
      Quelle hypocrisie!

  6. Cécilia dit :

    Quelle tristesse mort aussi jeune pour découvrir la vérité !
    Quelle injustice !
    J’attendais son reportage sur France 2, mais la mort était plus rapide.
    Et vous assassins, que les diables vous emportent et que vous brûlez en enfer pour l’éternité.
    L’autorité syrienne doit tout faire pour trouver ses assassins. Une mission presque impossible voir ce que se passe à Homs depuis plus d’un mois.

    Combien a eu des morts, enlèvement, tortures et et et
    HOMS est devenu la zone de non droit.
    Plusieurs centaines des morts surtout chez les minorités et ceux qui refusent de faire grève ou participer aux manifestations contre le régime comme cette famille qui ces démocrates ont assassiné le père avec ses quatre enfants avec du sang froid car il refusait de manifester. La dernière était cachée.
    Et avant de le tuer avec ses enfants, ils l’ont menacé, brûlaient sa voiture et attaqué sa maison, mais il a toujours refusé de manifester avec eux.

    Cette histoire n’est qu’une parmi des centaines d’autres à HOMS :

    http://www.youtube.com/watch?v=QIMQsLLoUSQ&feature=related

  7. passionario dit :

    Avez-vous remarqué la perfidie du journal de France2 tout à l’heure après l’hommage rendu à Gilles Jacquier, ce Grand Reporter?! une soi-disant manif des opposants à Homs,lors d’un soi-disant enterrement, pris en cible par l’armée, et où l’on entend des rafales soi-disant envoyées par les forces du régime…ils n’ont même pas eu la décence de respecter la mort tragique d’un des leurs qui faisait son métier pour laisser la vérité transparaître dans un nouvel épisode d’Envoyé Spécial. C’est vraiment dommage pour la France ce grand pays pour qui la démocratie est devenue partie intégrante de mensonge et terrorisme. Honte à Alain Juppé qui demande à la Syrie un compte-rendu comme s’il n’était pas au courant de l’identité des assassins; des couleuvres, lui qui en a tant avalées et digérées, il ne pourra nous en faire avaler à nous syriens, car il oublie notre célèbre dicton: »on a réussi à coincer Lucifer dans une bouteille »…

    • betehem dit :

      J’aime bien ce site. Bien que trop de vocabulaire excessif me semble déprécier l’avis de certains.
      Bachar, pendant tout ce temps, a préservé toutes les communautés en interdisant de tuer. Bien. Mais n’a pas préparé son peuple à s’organiser politiquement, avec des porte-paroles et tout ce BA-ba de la démocratie.
      La démocratie, on en dit n’importe quoi. C’est démocratique en France ou c’est du cinéma ? Du faux-semblant. Des relations exclusivement d’argent ?Mais même avec cette lamentable dérive, fonder un nouveau système politique moins mauvais n’est pas évident. Pour personne. C’est difficile, c’est long. Et ça fait beaucoup, beaucoup trop de morts. Voyez ces sauvages adorateurs de la guillotine en France ! Rappelons nous que Mr l’inventeur avait inventé cette machine pour limiter la souffrance des condamnés à mort. Il a dû être étonné, le pauvre. Rappelons que tous les grands systèmes sociaux d’égalité, URSS, Chine, se sont transformés en dictatures effrayantes et mortelles.
      Attention aux mots qu’on utilise. Attention a leur signification mentale et historique.
      Ceci dit, a part quelques crétins teigneux, la plupart des articles sont intéressants. Pour moi, occidentale, qui ai appris a faire le tri.
      Merci aux bons commentateurs

  8. NO PASARAN dit :

    Il y aurait également un journaliste belge parmi les victimes. (blessé)

  9. Briouzga dit :

    Je crois que même la mort en service de ce journaliste français, mort dont il ne fait guère de doute qu’elle a été causée directement par des criminels barbares(qu’il faudrait châtier comme tels) pour qui la vie humaine n’a aucune valeur, ne fera pas réfléchir et fléchir la position du gouvernement français (Sarkozi et Juppé).
    Quand bien même les preuves incontestables seront établies (si elles le sont, bien entendu). Puisse t-elle (cette mort tragique) cependant éveiller chez les Français anesthésiés par leurs médias, le soupçon qu’on leur ment à longueurs d’ondes, d’images télévisées et de communiqués de l’AFP.

    • betehem dit :

      N’insultez pas aussi vite et facilement les français. J’ignore où vous vivez. Mais la France a été longtemps un pays d’accueil. Ca a changé mais il ne faut pas l’oublier.
      Et les Français sont comme beaucoup d’autres peuples : manipulés.
      Il ne faut pas cracher dans la soupe. Ca lui donne mauvais goût. Et vos invités n’en voudront plus.
      Laissez l’extrémisme aux extrémistes.

  10. Cécilia dit :

    HOMS aujourd’hui !

    Vrai Massacre !

    Comment la Syrie va s’en sortir ?

    http://www.youtube.com/watch?v=7PE-4JL57L4

  11. hadi dit :

    il faut ecouter et faire ecouter le temoignage de Mohammed Ballout.

    Apparement ca c’est passer a 800 metres de chez moi, dans le quartier d’Akhrama vers la piscine et le supermarché « albatoul »

  12. Daniel BESSON dit :

    Bonjour,
    Il faut se méfier de Juppé : Il serait capable d’instrumentaliser cette agression qui est bien le fait de l’  » opposition démocrtaique  » , comme il l’a fait en 1994 et 1995 avec le bombardement du marché de Markale à Sarajevo , pour justifier une agression militaire !Il faut d’emblée recueillir le maximum de témoignages pour contrer la vague , le tsunami , de desinformations qui ne vas tarder . Pour se rappeller de ce sinistre personnage , Juppé avait finit par décreter en 1995 :  » Au fond peu importe qui sont les véritables responsables de ce massacre [ de Markale ] , les responsables ce sont qui sont à l’origine de ce conflit cad les Serbes  » . Remplacez  » Serbes  » par  » régime Syrien  » et vous aurez une idée de ce que cette personne sera capable d’invoquer dans les jours ou les semaines à venir pour justifier une agression militaire !
    Tres Cordialement
    Daniel BESSON

  13. NO PASARAN dit :

    A propos du Figaro, donc, si je résume bien, il y a deux articles sur le sujet.

    Les premier, à l’heure où les détails n’ataient pas encore connus, est plutôt hostile au régime (mais light dirons-nous, pas rentre-dedans à outrance, notamment parce que l’article, tant par le sujet que par le manque d’informations ne s’y prêtait pas beaucoup): http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/11/97001-20120111FILWWW00475-le-grand-reporter-de-france-2-gilles-jacquier-tue-en-syrie.php

    On peut cependant lire : « Il appartient aux autorités syriennes d’assurer la sécurité des journalistes internationaux sur leur territoire et de protéger cette liberté fondamentale qu’est la liberté d’information », écrit-il dans un communiqué. », ce qui suffira à faire peser, une fois encore, le poids sur les épaules de l’Etat syrien.

    Un peu plus tard, on voit apparaître un deuxième article :
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/11/01003-20120111ARTFIG00506-gilles-jacquier-un-journaliste-present-a-homs-temoigne.php

    En fait, ce deuxième article est plutôt neutre, juste un compte-rendu d’un témoin occulaire qui, normalement, devrait être respecté par toutes les parties. Donc, un article qui devrait être reconnu pour vrai par toutes les parties. Ce qui change, en effet, c’est que, pour une fois, on ne dit pas au lecteur ce qu’il doit penser… Donc, on ne sait pas ce que ce lecteur, informé aux médiamenteurs depuis 9 mois, retriendra. S’il est plutôt intelligent et a l’esprit critique, il devrait donc bien lire que ce journaliste a été assassiné par un groupe armé. Ca n’engage toutefois pas la ligne éditoriale du Figaro puisque le premier article, lui, donnait dans le prêt-à-penser. On peut se poser la question, en revanche, de savoir ce que le lecteur-veau aura retenu de ce deuxième article, surtout s’il a lu le premier…

    « Il appartient aux autorités syriennes d’assurer la sécurité des journalistes internationaux sur leur territoire et de protéger cette liberté fondamentale qu’est la liberté d’information », écrit-il dans un communiqué.

  14. fatima dit :

    C’est vraiment dommage . Ce journaliste faisait son travail. Ce qu’il faut dire « la paix à son âme. « .
    J’ai vu les 2 videos sur cette attentat sur le site de « Shukumaku ».
    Des journalistes étaient entrain de visiter un quartier « Akramah » à Homs. 3 ARBJ ont été tirés sur eux d’un sniper. Des images insoutenables.. Avec ce journaliste 4 personnes du quartier et qui se trouvaient à côté ont été tué ..
    POur ne pas être méchante, malheureusement, il a été tué par des criminels entrainés soit par des militaires français, soit par des américains ???? au Liban ou en Turquie ???
    Allah Yerhamou … Honte à ces gangs armés et honte à leurs entraineurs .
    Ils ont fait de la Syrie un pays de terrorisme. Il était le 4ème pays le plus sûr au monde. Bravo, les gangs, en avant !!. Votre fin sera émminente, inchallah

    • fatima dit :

      Désolée, je me suis trompée , le quartier est « Azahira » et non pas Akramah.

    • betehem dit :

      Très beau texte. Merci. Vraiment merci. Continuez de commenter, SVP. Votre texte est rempli de tendresse et d’attention pour ce malchanceux journaliste. Et aussi de justesse. Et de douleur pour tant d’horreurs. Merci Fatima, pour ces mots chaleureux et humains. Le terrorisme ne peut tuer les coeurs aimants.

  15. Cécilia dit :

    The Independent, Robert Fisk

    Résumé :

    – Oui, il y a un complot mondial contre la Syrie.
    – Des pays arabes sont sous pression extérieur.
    – Plus de deux milles (2000) soldats tués en Syrie.
    – les adversaires d’Assad sont de plus en plus lourdement armés. les armes affluent en Syrie surtout depuis le Liban.
    – le Qaïda est infiltré à Arsal au Liban. le ministre de la Défense libanais l’a confirmé
    ——————-
    It was the Assad Speech of the Year. There was an international conspiracy against Syria. True. Arab states opposed to Syria were under « outside pressure ». True, up to a point. Nobody could deny the seriousness of these plots. True. After all, the Syrian government itself registers 2,000 dead soldiers, while the UN estimates civilian dead at 5,000. And when Turkish Prime Minister Erdogan warned that the violence in Syria was « heading towards a sectarian, religious war », there were few supporters of President Assad who would disagree with him.

    As for foreign plots, who doubts that weapons are pouring into Syria from Assad’s enemies in Lebanon? Syria’s Defence Minister, Fayez Ghosn, has stated that al-Qa’ida had infiltrated the northern Lebanese town of Arsal – a dodgy claim since the only death there appears to have been caused by Syrian troops. The Lebanese Druze leader, Walid Jumblatt, still nominally an Assad ally, suggested officials should not use such all-encompassing words that mean anything to anyone. True again. Jumblatt said the recent explosions in Damascus that killed at least 25 Syrians raised « many questions » – because they coincided with the Arab League monitors’ visit.

    So far, then, so good. Assad also promised a referendum on the constitution around March and elections mid-year. The problem, of course, is two-fold. Although President Assad was giving his first public address in six months, it contained little new. The foreign plotters, the Arab states under foreign pressure, the threat to hit the regime’s armed enemies with « an iron fist », are statements that we have all heard before.

    What has changed, however, is the extent and speed of the deterioration in Syria, an ever more blood-curdling battle in which Assad’s opponents are ever more heavily armed and readier to assault the regime’s forces. The « Free Syria Army » or the « Free Army » is steadily growing in size, although it will not be taken seriously by its armourers unless whole Syrian military units defect.

    Assad’s government, however, has still found itself unable to deal with the news side of the crisis. By allowing few international journalists to enter the country, officials have allowed the stunning YouTube images of the opposition to lead public opinion. When Al Jazeera can broadcast a Muslim imam in a crowded mosque shouting « Assad’s soldiers – God curse them – say Assad is their God; if that doesn’t make you angry, what will? » and then give specific details of protesters’ demonstration tactics in a suburb of Damascus, the Syrian Ministry of Information has a real problem.

    The President can say – as he did yesterday – that « according to the law, nobody should open fire – only in self-defence or in a battle with an armed person », but dozens of YouTube phone videos on Al Jazeera suggest that such laws are widely ignored by the regime.

    Of course, Al Jazeera is funded by the Emir of Qatar, and the Qatari royal family’s influence has now reached its zenith in the Arab League – which has threatened to allow the whole bloody business to go to the UN Security Council. It’s not difficult to see how – from a sparse Baathist drawing room – this looks more like conspiracy than coincidence. The League has been boasting of its sense of resolution, while Assad believes it was his idea to bring the League’s monitors to Syria. And that’s exactly what he told us all yesterday. The Kuwaitis, meanwhile, said that two of their League military monitors in Syria had been slightly wounded by « unidentified protesters ». It would be interesting to know whom the protesters were protesting against.

    Mission to Syria: Arab League unease

    22 December Arab League delegates start arriving in Syria to monitor a plan calling for the withdrawal of troops from cities.

    23 December Syria suffers its first suicide bombing since unrest began in February. Forty people are killed, but activists are suspicious of the timing.

    27 December Foreign Policy magazine labels the mission’s Sudanese head, Mohammed Ahmed al-Dabi, the world’s worst human rights observer because of links to abuses in Sudan.

    28 December General Dabi says the situation in parts of Syria is « reassuring ». The next day, 25 people are shot dead by security forces.

    1 January A body advising the Arab League says it should pull monitors out.

    5 January Qatar’s Prime Minister admits Arab League monitors made « mistakes ».

    6 January Another bomb explodes at a busy intersection killing 26 people, with state media blaming « terrorists ».

    http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/fisk/robert-fisk-assad-faces-his-peoples-hatred–but-as-their-anger-grows-his-excuses-are-still-just-the-same-6287792.html

  16. BWANE dit :

    Ce journaliste est autant la victime des groupes terroristes qui sévissent en Syrie que de la désinformation qui sévit en … France à propos des événements en Syrie :
    http://www.voltairenet.org/Le-journaliste-francais-Gilles
    Par ailleurs voici une vidéo des premières images de l’attentat terroriste :

    http://www.youtube.com/user/alikhbariasyria

    • Etudiant dit :

      L’article de Lepic sur réseau voltaire (je l’ai lu) est plein d’incohérence.
      Ce ne peut pas être un RPG7 qui a été tiré, car contrairement à ce qu’il dit ces roquettes ne disposent pas d’ailettes.

      Mais en tout état de cause personne ne peut confirmer l’origine de ces tirs.

      • Akyliss dit :

        Etudiant lit et voit les images des projectiles de rpg7 et tu constateras qu’il y a bien un prjoctile avec ailettes…
        pourrais tu développer les incohérance que tu as constaté dans l’article de Lepic ?

        http://armesetmunitions.1fr1.net/t503-rpg-7

        les ailettes se déploie après le tir …sur le lien ci dessus on les voit déployé puis rentré dans leurs emplacement…

        • Etudiant dit :

          Il y a effectivement des ailettes.
          Je ne savais pas que ça ce déployaient ces machins là.
          Mais elles ressemblent pas à celle qu’Addounia a montré il me semble.
          Mais bon je suis pas expert en balistique dont je n’irai pas plus loin là dessus.

          Sur l’article, Lepic dit que le journaliste avait décidé de voyager seul et de ne plus suivre les autorités.
          Pourtant Addounia et tout une délégation de journaliste était avec lui, bien encadré apparemment.
          Après je constate.
          Il sera difficile d’avoir le fin mot de cette triste histoire

          • BWANE dit :

            Effectivement, le vain mot de l’histoire, sort de la bouche de ceux qui n’ont ni oreilles pour entendre, ni yeux pour voir, ni rien.

      • Jo dit :

        Arretez de défendre vos amis terroristes

  17. sowhat dit :

    ça fait 10 mois maintenant depuis le début des troubles qu’on accumule preuve sur preuve contre les crimes des pseudo-révolutionnaires et contre la campagne de falsification sur la syrie

    des milliers de mensonges médiatiques fabriqués par les artisans du chaos ont été prouvés et démontrés par des journalistes indépendants qui font leur travail
    et il a fallu attendre la mort du reporter GJ de France2 que certains n’ont pas hésité une seconde à attribuer aux autorités syriennes
    et à ce titre à lui réclamer des comptes alors que tous les indices pointent vers les insurgés, ces mêmes insurgés soutenus et pour certains
    armés et entraînés par la France pour qu’aujourd’hui on commence à s’interroger dans les médias officiels sur la nature
    et l’origine des violences qui agitent la Syrie et qu’un narcoleptique notoire dise sur le mode allusif du faux candide d’un air entendu du vous m’avez compris n’est-ce pas (qui prend
    ses compatriotes pour des imbéciles car hélas on est obligé de l’admettre cette réalité) « dans des régimes qui sont ce qu’ils sont, dans les situations qui sont ce qu’elles sont  » (sic) ?
    alors que des centaines de syriens innocents ont été massacrés, brûlés, découpés en morceaux et violés par les faux révolutionnaires ?

    non mais c’est lamentable !!!

  18. sowhat dit :

    je corrige : à leur réclamer des comptes (aux autorités syriennes)

    mais au fait à quel titre réclamer des comptes aux aurorités syriennes et exiger de leur part de protéger les journalistes ? les autorités syriennes devraient donc protéger des reporters qui se trouvaient en pleine zone loyaliste à proximité d’un groupe de partisans du président (eux-mêmes fauchés par un tir) et d’un hôpital et attaqués tout à coup par des insurgés en ripostant illico à ces bandes armées par les moyens appropriés c’est-à-dire au canon ? on aimerait bien en savoir un peu plus sur la faisabilité ou le mode opératoire d’une telle protection. Comment peut-on proférer de telles absurdités monsieur le ministre de la République ? A moins de prendre ses concitoyens pour des imbéciles

  19. Syrienne Libre dit :

    Aujourd’hui, alors que la Syrie est exposée au danger des « terroristes et aux attentats », salafisto sioniste haririste jihadiste des Freres Musulmans et Al Qaeda, le regime a QUAND MEME et une fois de plus organisé une manifestation gigantesque place des Omeyyade a Damas, avec une intervention de Bachar d’une dizaine de minutes.
    ENCORE UNE FOIS, je dirais « il l’ont échappé belle » n’est ce pas?

    Gilles Jacquier, un grand reporter est mort.

    paix a son âme et a tous ceux qui sont morts aujourd’hui en Syrie.

    Vous écrivez : « En tout cas, ils ont certainement identifié les supporters de Bachar, et ont réagi immédiatement. »
    C’etait une manifestation de quelques dizaines de personnes, « un attroupemant », devant l’hopital Zahra, donc peu visible.
    Eric Fauve present sur les lieux :
    « On a pu discuter avec des gens et, tout à coup, on nous a dit ‘venez voir, il y a une école qui a reçu un obus hier (mardi, ndlr), venez voir, venez là-bas' », a-t-il expliqué. Ensuite, « il y a eu une explosion lointaine, puis une explosition plus proche. On s’est réfugié dans un petit immeuble. Certains sont montés sur le toit pour faire des photos ». C’est alors que tout s’est accéléré : « on nous a dit ‘c’est dangereux ici. Descendez !’, et il y a eu une deuxième explosion. Et c’est lors de cette explosion que notre confrère de France 2 est mort », a-t-il détaillé au micro d’Europe 1 non sans émotion.

    « Moi, ce qui m’a sauvé, c’est que quand il y a eu l’explosion, je me suis accroupi et je ne suis pas descendu. Lui est descendu et il est mort dans l’encoignure de la porte, juste dans l’entrée », a raconté Eric Fauvet, la gorge nouée.

    Alors je me pose des questions,

    Pourquoi les opposants voudraient tirer surr une delegation de journalist, alors que cela fait 11 mois que l’on reclame leur entree pour temoigner des horreurs que subit une partie de notre peuple.
    Lorsque des journaliste sont entres clandestinement, ils ont ete chaleureusement acueillis.

    Pourquoi « TOUT A COUP » on leur dit » venez voir », alors qu’ils discute avec les gens?
    A votre avis, qui est au courant, de manière précise de l’existence et des déplacements de cette délégation de journalistes?
    Certainement pas les quartiers assieges!

    J’espere qu’une enquete independante sera menee.
    En tout cas, l’avenir nous le dira…

    Parce que l’agression des Koweitiens, nous savons qui c’est, temoignages et preuves a l’appui.
    Les attentats de Damas(mise en scène grotesque et ridicule, avec des noms de victimes publiées une deuxieme fois
    exemple Hassan Abdel Basset el HAlaq) Nous savons qui c’est!

    Oui le regime est capable des pires chose pour survivre…

    • Marie dit :

      Contentez vous du silence et prenez le temps de la réflexion,continuez à vous posez les questions…..Puis allez voir les autres attentats en Irak, Téhéran; Nigéria, Algérie, le régime de Bachar ne peut pas être responsable de tout cela…mais peut-être que comme en France, la presse mainstream qatarie est muselée et trompée, renseignez-vous, vous êtes mieux placée que nous pour ça….

      • Syrienne Libre dit :

        Franchement Marie, je me dis, que si ont avait la formule magique qui nous révélerait toute la vérité sur la réalité des évènements, et ou on pourrait lire dans les pensées de chacun, nous serions tous du meme bord! A part les partisans fanatiques qui veulent un « deuxième Hama » et qui disent que tous les réfugiés Syriens en Turquie sont des violeurs et des assassins…

        Sinon concernant l’Algérie que j’aime, j’ai mon point de vue sur ce qui s’est passé…

        • Purpan dit :

          Ce qui est sur Syrienne Libre, c’est que cette opposition n’a rien de pacifique. Ça se voit de plus en plus (PS : 2000 soldats abattus).

          Elle est de plus en plus armée et bizarrement, la population se sent de plus en plus en danger et la rejette. Les témoignages d’abus se multiplient. Les premiers observateurs sur place : ce sont les civils. Eux savent quel est la vérité sur ces pseudos-démocrates (d’ailleurs c’est une insulte de parler de démocratie dans le cadre d’un coup d’état).

          Depuis le début, la Russie et la Chine ont proposé aux membres de l’opposition de s’asseoir autour d’une table pour discuter et proposer des reformes avec le dirigeant actuel. Ils ont catégoriquement refusé et demande le départ pur et simple de Bachar al-Assad. Pour moi, tout y est : pas de liberté d’expression, pas de débats = pas de démocraties. Point.

          Il leur reste quoi pour faire partir Bachar al-Assad sachant que 80% du pays est calme (on y compte le ventre mou c’est a dire les personnes qui sont indécises) ? La déstabilisation du régime par les armes.
          Ça ne suffit pas, avec une armée d’en face soutenu par sa population (pas de résistance civile a l’armée régulière) il leur faut une intervention étrangère. C’est leur seul moyen d’arriver a leur fin. Donc tant que la Russie et la Chine s’y oppose, c’est mort pour eux.

          Conclusion : le régime, il a plutôt besoin d’un enlisement du conflit. Il n’a aucun intérêt de faire du buzz ou de créer des manipulations. Il est a l’abri pour le moment.
          D’ailleurs, c’est pour éviter un buzz incontrôlé que le régime évite la venue des journalistes étrangers et ce tant que la paix n’est pas revenue.

          BILAN : tant que l’opposition ne change pas de tactique (accepte le nettoyage par le régime des groupes armés et se met a la table de vrai discussion avec compromis) ou tant que l’intervention étrangère n’est pas envisageable, Bachar va rester en place.

  20. Joseph Cotton dit :

    L’opposition qui jusque la pouvait faire passer toutes ses ‘observations’ dans la presse étrangère sans vérifications est maintnant confrontée aux observateurs de la Ligue Arabe et aux journalistes étrangers qui graduallement fournissent des informations valables puisqu’ils ont sur place.
    Le but immédiat de l’opposition est d’empecher aussi bien les observateurs que les journalistes de rapporter ce qu’ils constatent contredisant ce que l’opposition depuis des mois cherchent a faire croire, soit les intentions pacifiques de démonstrations.
    Ils ont donc malmené deja 2 observateurs à Lattaquia et en voulant effrayer les journalistes étrangers à Homs, ils ont commis la grave bévue de les tuer.
    La presse étrangére et les observateurs resteront-ils quand leur sécurité est difficile à assurer? C’est ce qu’espèrent les civils de Homs et de Iblib contraints de subir des attaques criminels tous les jours de la part des belliqueux et armé opposants

  21. habib dit :

    Le témognage du journaliste
    Christophe kenck, le journaliste , cameraman qui a accompagné Gilles Jacquier, son
    témoignage telephonique avec David Pujadas:
    On nous a baladés dans la ville, on est tombé sur une micro manif sur une avenue, on est sorti, on a commencé à faire des plans et la , un premier mortier est tombé en gros à 500 metres de la manifestation; donc là ça été la panique à bord, après il ya euun deuxieme coup de mortier sur une ecole mais qui etait vide et il y a eu un 3e coup de mortier. j’ai senti le souffle parce que c’etait à 10 metres de moi. J’ai été legerement blessé mais tout va bien et puis le quatrieme coup de mortier est tombé sur un immeuble où Gilles Jacquier s’etait refugié. je suis arrivé sur l’immeuble. On a sorti Gilles dans un taxi pour l’emmener à l’hopital mais quand j’ai vu Gilles sortir avec sa femme en pleurs j’ai compris qu’il etait mort sur le coup, Il s’etait mis en protection donc il avait eu le bon reflexe. C moi qui avait plutot le mauvais reflexe entre guillemets evidemment, puisque moi j’etais dehors. Je filmais les sequences avec les gens qui etaient blessés, les hurlements… Aujourd’huit, on a perdu un grand professionnel, un ami aussi, un ami.

    Gilles Jacquier a echapé a 3 mortiers puis les officiers de mokhabarat qui suivaient son deplacement, ont orienté le tir vers son abri. Il n’ ya aucun doute

    • Kinan dit :

      Aucun doute…

      PRAVDA !

    • Joseph Cotton dit :

      « Gilles Jacquier a echapé a 3 mortiers puis les officiers de mokhabarat qui suivaient son deplacement, ont orienté le tir vers son abri. Il n’ ya aucun doute »

      Aucun doute pour qui? Votre scénario des mokhabarat dirigeant le tir du troisième mortier pour assassiner le journaliste est simplement ridicule.

      • Akyliss dit :

        et au fait pourquoi Gilles Jacquier et pas un autre qui aurait été visé ?

        quelqu’un ici connait la précison de tir d’un RPG ??

        • Syrienne Libre dit :

          Il n’y a pas que Gilles Jacquier qui est mort, mais 8 autres civils et des blessés.
          Allah yerhamon .

          • Akyliss dit :

            oui merci Syrienne Libre, je suis au courant des morts syriens et pas seulement ceux là (la tante d’un ami a été tué dans sa cuisine à Homs par un tir de RPG également) Allah yerrhamone

            mais ma question c’était par rapport à ce que disait Habib qui prétend que c’etait Gilles Jacquier qui était visé puisque selon lui ils ont raté deux fois leurs coup avant de l’avoir tué…donc c’est pourquoi je demande à Habib pourquoi Gilles Jacquier et pas d’autres journalistes qui étaient présent dans les lieux ?

    • Akyliss dit :

      « Gilles Jacquier a echapé a 3 mortiers puis les officiers de mokhabarat qui suivaient son deplacement, ont orienté le tir vers son abri. Il n’ ya aucun doute »

      ah d’accord ben si tu le dit ! mais c’est marrant moi j’aurais dit qu’on sacrifie ce pauvre jounaliste pour ensuite accuser le gouvernement syrien, non ? il y aurait des doutes la dessus ? vue comment tous s’emporte contre le régime syrien ?

      c’est comme l’enquete sur le meurtre de Rafic Hariri, sont corps n’était même pas encore refroidit que les états unis ont accusé la Syrie de l’avoir tué et on connait la suite et la vérité aujourd’hui…

    • Syrienne Libre dit :

      Autre questionnement, alors qu’on sait que Mohamed Ballout, reporter libanais de la chaine BBC fricotte avec les moukhabarat pour denoncer les activistes, il s’empresse de preciser que pour lui, le doute n’est guère permis: «Sauf à imaginer que le régime tire sur ses propres partisans, les roquettes ont été lancées à partir de zones rebelles, elles visaient des pro-Bachar»…
      Un libanais de plus, traître de la liberté! sans parler du fait que sa femme bosse pour les médias russes!

      Idem dans la vidéo, alors que tout le monde court pour se réfugier après le premier tir, un mec se voit quand meme l’obligation de crier aux journalistes « irhab irhab! » soit  » des terroristes des terroristes! »
      Il ne perdent pas le fil ces moukhabarat!

      • Julie dit :

        Sauf erreur de ma part, M. Bulut est un Turc et non Libanais.
        Il ne sert à rien de jeter des paroles en l’air et de prendre ça pour argent comptant.
        De plus, et c’est le comble de l’hypocrisie, après avoir passé sous silence l’assassinat de ce journaliste et d’une dizaine de jeunes partisans, voilà que les énervés mettent sa photo sur leur page et l’appellent martyr, il se sont aussi approprié au moins une autre victime de leur boucherie en lui donnant ce même glorieux titre au moment où les amis de cette victime suivaient minute après minute son état de santé et appelaient au don du sang. Une vraie mascarade et du n’importe quoi!

        • Syrienne Libre dit :

          Mohamed Ballout , pas Bulut!

          Ceux qui s’approprient les victimes se sont les partisans, rien que l’exemple de la petite fille de 4 ans enlevée et dont ils ont changé le nom !
          horrible!

          • Cécilia dit :

            Menteuse et de mauvaise foi.

            La petite « de 4 ans enlevée et dont ils ont changé le nom! » comme vous dite. Ce sont vos amis les révolutionnaires de Homs qui ont fait leur page il y a seulement quelques jours en récupérant la page du soutien faite il y a plusieurs semaines.
            Les pro Bachar ont fait fait même une chanson pour Raba Hilal, mais vos amis démocrates ont récupéré toutes les photos de la page du soutien même celle avec le chapeau père Noël et accusé le moukhabarat de son enlèvement.
            Et tout à coup,le petite Rabab Hilal (alaouite) est devenue May al-Siba3i (sunnite).

            Je vous ai déjà répondu sur cette histoire et mes liens marchent contrairement à ce que vous prétendez.

            Quelle honte pour cette « révolution » qui fait un commerce avec ses propres enfants vu leur appartenance religieuse !

          • NO PASARAN dit :

            Ces personnes n’ont aucune respect, Cécilia…

      • Caius dit :

        Vous sous entendez quoi? que ceux qui criaient connaissait la manipulation? et que donc ils avaient décidés de se mettre volontairement sous les tirs de roquettes afin de bien risquer leur vie pour mouiller les gentils opposants?
        Al Quaida et ses attentats suicides est enfoncé!

      • salim dit :

        Mais lui, il bosse pour qui déjà??? BBC… ah, oui, j’avais oublié qu’il s’agissait là d’un organe de propagande pro régime-sanguinaire-bachariste ça??!! 🙂

        Plus sérieusement syrienne enchaînée, vous avez le mérite de me conforter dans une acception : la réalité n’existe pas ; nous la construisons (d’où le fait qu’elle soit multiples tant elle dépend de la perception ou de la grille de lecture spécifique à chaque individu). Et puisque, à priori, vous ne voyez la réalité qu’à travers une paire de lunette manichéenne (noir/blanc, bien/mal, méchants/gentils…) et que vos convictions sont que seul le Docteur Bachar et ses partisans sont « le grand méchant » dans cette tragédie syrienne, vous trouverez toujours le moyens de « manipuler » les faits (manipuler au sens de « manier » et non pas « influencer avec perversion ») pour construire un raisonnement qui vous conduit à des conclusions vous confortant dans vos à priori.

        Cela dit, tenons nous aux faits dont nous disposant à ce stade sans préjuger et spéculer sur le « à qui profite le crime ». Les faits sont a minima les suivants :

        – l’incident s’est passé dans un quartier alaouite et donc prorégime ;
        – les obus (quel qu’en soit la nature : mortier, RPG…) sont tombés sur un groupe de manifestants prorégime faisant, comme vous ne le rappelez, 8 morts et, de mémoire, plus de 20 blessés parmi ces derniers ;
        – les obus sont plusieurs (et non un) et sont tombés en plusieurs endroits;
        – la mort du journaliste qui s’est produite sur le lieu où un premier obus (voir un deuxième) était déjà tombé justifiant le déplacement pour constat de l’intéressé
        – un silence assourdissant dans la presse française ce matin sur la mort d’un de leur confrère qui n’est pas habituel ;
        – le chef de l’ASL qui a promit « des surprises » ;
        – un rapport des observateurs qui ne va pas dans le sens des conclusions escomptées par le CNS, l’ASL, l’OSDH et leurs parains occidentaux et du golf qui, alors qu’ils ont tout fait pour que ces observateurs soient envoyés, ils ont par la suite changé d’avis en appelant à leur retrait pour divers motifs qui sont plus que discutables ;

        J’en oublie certainement d’autres. A vous de compléter si vous en avez à votre connaissances (je parle bien de faits et non de sentiments, d’opinions ou d’un quelconque argument relevant de la subjectivité).

        • salim dit :

          « nous disposons » et non pas « disposant »…sorry!

        • Syrienne Libre dit :

          Salim ,
          vraiment je ne vois pas les choses uniquement en noir et blanc.
          Pour moi, il y un cote qui a plus de noir que de blanc
          J’ai choisi mon camp, c’est tout.

          Ballout dit que le tir provenait de Bab Sba3 (quartier « chaud » qui jouxte le quartier Zahra ou ils étaient.)
          Ok, mais comment peut il affirmer ca? Il l’a vu venir ou quoi?
          En plus, l’ASL a mieux a faire que d’attaquer des journaliste qui relaient en faveur de la révolution non?
          Bref, je n’y mettrai pas de sentiment, et j’espère que ça ne vient pas de l’opposition, même si je me dis que ca ne change rien a la legitimite de notre révolution.
          Nous sommes a 11 mois de répression et plus de 6000 morts…

          Maintenant

    • Purpan dit :

      Pour tous les commentaires : ce n’est surement pas le journaliste qui a été visé. Arrêtez svp avec la théorie du complot y compris du régime ou de l’opposition. C’est une salve de RPG qui a été tiré sur un quartier alaouite avec l’intention de tuer. La direction de ce genre de tir peut être retracé facilement. L’enquête va nous dire d’où ça venait.

      Le RPG c’est ça (cf le lien) : http://www.google.fr/imgres?q=RPG&um=1&hl=fr&client=firefox-a&sa=N&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1366&bih=635&tbm=isch&tbnid=IFZco2OARCpaXM:&imgrefurl=http://www.armyrecognition.com/forum/viewtopic.php%3Ft%3D571&docid=w3xwKucjdzAiRM&imgurl=http://i16.photobucket.com/albums/b24/hybenamon/LAND/INFANTRY/Russian/rpg28xj6.jpg&w=800&h=328&ei=ccgOT8uVFse4hAfn562LAg&zoom=1&iact=hc&vpx=855&vpy=197&dur=2635&hovh=144&hovw=351&tx=139&ty=68&sig=108145320454526259206&page=3&tbnh=73&tbnw=179&start=37&ndsp=20&ved=1t:429,r:4,s:37

  22. habib dit :

    Le regime n’a jamais hesité d’eleminer ses propres mercenaires et des innocents citoyens pour passerses perfides messages
    Ajourd’huit Gille est un de nos 27 martyrs tombés sur le chemin de la dignité, de la liberté et de la verité

    • Joseph Cotton dit :

      Encore une absurdité pour cacher votre embarras que les faits sont accablants sur la responsabilité des opposants d’une autre quartier.
      L’ASL avait promis une surprise, est-ce celle-la?

    • Djezehel dit :

      Outre le fait que le témoignage de ce cameraman ne corrobore en rien les témoignages de tous les autres témoins dans votre prise de position très partiale vous oubliez l’essentiel à savoir que Gilles Jacquier n’était en rien un sbire du régime de Bachar El-assad mais un sbire de son plus farouche adversaire, notre sioniste dictateur bien-aimé, Nicolas Sarkozy. Un soldat de la désinformation, mort au champ du déshonneur, dont les collègues, charognards à son image, se repaissent, c’est tant pis ou tant mieux c’est comme on voudra ! Quoiqu’il en soit ce genre de martyrs on vous les laisse. Ce n’est pas demain la veille que nous revendiquerons ce genre de minables.

      • Syrienne Libre dit :

        comment osez vous salir la reputation d’un reporter de guerre comme Gilles Jacquier « un sbire de son plus farouche adversaire, notre sioniste dictateur bien-aimé, Nicolas Sarkozy » vous dites????

        « collègues, charognards à son image, se repaissent, c’est tant pis ou tant mieux c’est comme on voudra ! Quoiqu’il en soit ce genre de martyrs on vous les laisse. Ce n’est pas demain la veille que nous revendiquerons ce genre de minables. »

        Vous n’arrivez pas a le cheville de ce combattant pour la liberté et vous osez salir sa mort?
        Une honte!

        Bravo, vous représentez tout a fait l’extrémisme exécrable des partisans algériens ou syriens de ce site!

        • betehem dit :

          Madame, votre manière de vous exprimer est pénible et en perd toute crédibilité. Cracher au visage des autres n’a jamais rien produit de bon.
          Je regrette comme vous que certains, de l’autre camp, utilisent ce même procédé quelque peu nauséeux. Et alors ?
          Les gens qui ne savent pas parler mais seulement hurler de la haine n’ont, à mon sens, aucun intérêt. Ce sont des bêtes. Dans tous les sens du terme. Et ils ne font pas honneur aux leurs.

          • Syrienne Libre dit :

            je suis indignée de ce genre de propos et alors?
            Je ne suis pas vulgaire et je n’insulte pas.
            Qu’est ce qui vous dérange, certainement pas ses propos!

          • NO PASARAN dit :

            Vous avez raison, le mot pénible est bien choisi. De plus, elle est incapable de supporter la moindre critique…

            Ps : Pseudo… Avant de vous moquer des autres qui font des fautes d’orthographe, vous feriez mieux de vous relire… Vous parlez des propos de qui ???

        • sowhat dit :

          « extrémisme exécrable des partisans algériens ou syriens »

          passons pour les syriens mais pourquoi les algériens ?

          que veut dire cette allusion ? soyez explicite, osez dire le fond de votre pensée

    • caius Gracchus dit :

      ah oui? pouvez vous nous citez des faits? des noms? les évènements auxquels vous faites allusion. Parce que les armes de l’ASL ne font jamais d’erreur? ne s’en prennent jamais à des partisans civils du régime? Et des manipulations que vous soupçonner ne pourraient être que le fait de commandos clandestin, très secrets et très entraînés qui à l’évidence n’agirait pas ainsi…

    • Akyliss dit :

      bien vu l’aveugle !

  23. karim dit :

    on voit que vous etes payé à la pièce et que vous faite les journalistes à gage

  24. sowhat dit :

    la révolution syrienne c’est ça et ceux qui n’en veulent pas qu’ils aillent se faire « aimer » chez les rois du pétrole

    http://www.youtube.com/user/alikhbariasyria#p/a/u/1/XTm6bIQ2p5w

    • Syrienne Libre dit :

      Sowhat ,

      Attention, le president a appelé au Jihad islamique puisqu’il a dit :

       » Allah Akbar, Allah Akbar »

      • sowhat dit :

        pas du tout petit menteur et falsificateur (mais tu nous as habitués toi et ta clique)

        le président Assad a dit : « quand je me suis tenu sur cette tribune il y a quelques minutes, je me suis dit : Dieu est grand que ce peuple est nombreux (allah wa akbar) et Dieu quel peuple ! »

        il n’y avait absolument aucune connotation belliqueuse

        que tu veuilles ou non, la vraie révolution c’est celle-là pas celle des assassins et des mercenaires soutenus par l’étranger et des traitres comme toi qui ont vendu leur pays.

        Vive la vraie révolution syrienne avec le président Bachar et le peuple syrien !
        Aux latrines de l’histoire les réactionnaires et les traitres !

  25. Michel dit :

    Je suis très en colère. Je suis triste pour le décès de Monsieur Gilles JACQUIER, mais également pour tous les morts qu’ils soient pro-régime, anti-régime ou neutres.

    Malheureusement quand un mort est occidental ou anti-régime, les médias crient au scandale, comme s’il vaut plus qu’un mort neutre ou pro-régime.

    Je ne nie pas que le régime ait une part de responsabilité dans les évènements actuels en Syrie, mais il n’est pas le seul. Pourquoi nier la responsabilité des groupes armés, des médias provocateurs, des pays qui arment les insurgés (le Qatar par exemple), les pays qui aident à former ces insurgés (Turquie, France, Etats-Unis, etc…).

    Quand le régime syrien appelle au dialogue, à rendre les armes contre une amnistie, certains pays comme la France, l’Union européenne et les Etats-Unis demandent aux insurgés et aux opposants de continuer à résister et surtout de ne pas rendre les armes. Ces pays ont aujourd’hui une grande responsabilité de la tragédie syrienne. Peut-être la mort tragique de ce journaliste ouvrira les yeux de ces pays aveugles sur ce qui se passe réellement en Syrie.

    Monsieur JUPE a immédiatement pointé du doigt le régime syrien comme responsable de la sécurité des journalistes et donc responsable de la mort de Monsieur JACQUIER, alors que ce même Monsieur JUPE répète tous les jours que le régime syrien a perdu toute légitimité !!! Nous pouvons dire dans ce cas précis que le gouvernement français était responsable chaque fois qu’un étranger est mort lors d’un attentat terroriste perpétué en France !!!

    La télévision syrienne a considéré Monsieur JACQUIER comme un martyr. J’espère que Monsieur JACQUIER n’est pas mort pour rien. Je pense en ce moment à sa famille, ses parents, ses enfants, son épouse, ses amis et de même à tous les familles des morts en Syrie. Qu’ils reposent en paix et que la Syrie retrouve la paix.

  26. Syrienne Libre dit :

    Doit on rappeler qu’EN PLUS D’ASSASSINER des journalistes professionnels et des journalistes citoyens(quand ils ne demissionnent pas, qu’ils ne fuient pas le pays ou qu’ils ne se font pas virer), le regime syrien les menace et les emprisonne ?

    Petit rappel, au cas ou vous voudriez omettre ces informations d’une liste NON EXHAUSTIVE etablie par Reporters sans Frontieres:

    Reem Ghazzi</B, actrice, réalisatrice et journaliste, arrêtée le 26 novembre (transférée à Adraa Prison début décembre 2011)
    Qaïs Abatili, très actif sur Internet, arrêté le 25 septembre 2011 (https://www.facebook.com/qaisabazli…)

    Nizar Al-Baba</B, cyberactiviste, détenu depuis le 21 septembre 2011.
    Nizar Adleh, journaliste collaborant pour de nombreux sites Internet, détenu depuis le 6 septembre 2011.

    Miraal Brourda</B, écrivain et poète qui collabore à de nombreux sites Internet.

    Ahmed Bilal</B, réalisateur pour la chaîne Falesteen, arrêté à Mo’adamieh dans la banlieue de Damas le 13 septembre 2011.

    Amer Matar</B, journaliste pour le quotidien Al-Hayat, arrêté le 4 septembre 2011 (seconde arrestation). Il a été transféré à la prison d’Adraa début décembre 2011.

    Alwan Zouaiter</B, journaliste, a collaboré pour de nombreux quotidiens libanais. Il avait été arrêté par les services de renseignements dans la ville de Raqqa, lors de son retour de Libye. Suite à une condamnation initiale à 5 ans de prison, accusé d’avoir contacté l’opposition syrienne, sa peine a été allégée à 13 mois de prison ferme.

    Omar Abdel Salam</B,

    Abd Qabani</B, net-citoyen arrêté le 8 août 2011.

    Ammar Sa’ib</B, net-citoyen arrêté le 1er août 2011 à Damas.

    Abd Al-Majid Tamer</B, journaliste indépendant travaillant pour des sites d’information kurdes, arrêté par les forces de sécurité le 31 mai 2011.

    Manaf Al Zeitoun</B, arrêté le 25 mars 2011. L’organisation reste sans nouvelles de lui depuis.

    Par ailleurs, sont toujours détenus :

    Moheeb Al-Nawathy</B, journaliste palestinien porté disparu depuis quinze jours. Sa famille est sans nouvelles de lui depuis le 5 janvier 2011, quelques jours après son arrivée à Damas.

    Moheeb Al-Nawathy</B menait des recherches en Syrie depuis le 28 décembre 2010 pour un livre sur le Hamas. Il devait rentrer le 9 janvier 2011 en Norvège, où il réside. Le 11 janvier, sa famille a signalé sa disparition à la police norvégienne. Reporters sans frontières demande aux autorités syriennes de tout mettre en oeuvre afin de retrouver le journaliste. Originaire de Gaza, Moheeb Al-Nawathy vit en Norvège depuis 2007 en tant que réfugié politique. Il est l’auteur d’un premier ouvrage intitulé ‘Le Hamas de l’intérieur” publié en 2002. Le journaliste, connu pour son affiliation au Fatah, travaillait auparavant pour le site internet de la chaîne satellitaire Al-Arabiya. L’épouse du journaliste a informé le gouvernement norvégien et l’ambassade palestinienne en Norvège de la disparition de son mari. La famille de Moheeb Al-Nawathy, basée à Gaza, a publié un appel conjoint avec le Syndicat des journalistes palestiniens demandant de l’aide pour connaître le sort du journaliste.

    Tal Al-Mallouhi</B, une étudiante et blogueuse de 19 ans, détenue depuis la fin du mois de décembre 2009, a comparu de nouveau, le 17 janvier 2011, devant la Haute Cour de sécurité de l’Etat. Une première audience avait eu lieu le 10 novembre 2010, après près de onze mois de détention au secret (lien : http://fr.rsf.org/syrie-la-jeune-blogueuse-tal-al-mallouhi-27-11-2010,38910.html). Sur son blog, elle s’intéressait notamment à la cause palestinienne. Elle serait accusée d’espionnage au profit des Etats-Unis et maintenue en isolement à la prison de Douma, près de Damas. Les internautes du monde entier se sont mobilisés en ligne pour réclamer sa libération. http://freetal.com/ Elle aurait entamé une grève de la faim le 26 décembre 2011.
    En outre, l’organisation a appris les libérations suivantes :

    Mohamed Jamal Tahan</B, membre de la Ligue des écrivains arabes et du Syndicat des journalistes, signataire de l’ “Appel d’Alep pour la nation”, arrêté le 20 juillet 2011, libéré le 24 décembre dernier ;
    Nidal Hassan</B, réalisateur, arrêté le 3 novembre, libéré le 22 décembre ;

    Mohamed Dahnoun</B, correspondant pour les pages ‘Jeunesse’ du journal libanais Al-Safir, arrêté le 20 décembre à Damas (quartier d’Al-Midan), originaire d’Idlib, libéré le 22 décembre ;

    Guevara Nemer</B, photographe et réalisatrice, arrêtée le 8 décembre dernier à l’aéroport de Damas, alors qu’elle se rendait aux Emirats arabes unis pour participer au festival du film de Dubaï. Elle avait déjà été arrêtée le 13 juillet dernier. Elle a été libérée le 16 décembre 2011.

    Ammar Musare’</B, journaliste, ancien correspondant de la chaîne Al-Hurra à Damas, arrêté le 14 décembre à l’aéroport international de Damas alors qu’il partait rendre visite à sa fille en Arabie Saoudite. Il a été relâché depuis.

    Manal Janabi</B, militante arrêtée le 29 octobre 2011, libérée le 29 décembre 2011.

    Mahmoud Asem Al-Mohamed</B, journaliste indépendant travaillant pour des sites d’information kurdes, arrêté par les forces de sécurité le 31 mai 2011.

    • Syrienne Libre dit :

      mauvaise gestion de la balise html… si vous pouviez rectifier ca, sinon tant pis!

      • Akyliss dit :

        Beau travail Syrienne Libre !
        mais à ton avis, ce qie vit la Syrie actuellement et depuis 10 mois ne justifie pas d’arreter ses gens quand on sait qu’il y a un immense complot contre la Syrie?
        le complot ne date pas de 10 mois seulement mais depuis que la Syrie est stable c’est à dire depuis 1970 à l’arrivé du général feu Hafez El Assad, quand on sait qu’avant 1970 il y avait pratiquement un cout d’état réussi tous les 2 ans à peu prés tout ça par ce que la Syrie avait refusé de se vendre aux états unis et à Israel…
        si la Syrie aurait accepté l’aide états unienne et la paix avec Israel ca ferait depuis longtemps qu’elle serait divisé en petit état selon les religions de chacun…

    • FredD dit :

      Il est certain qu’en France – et en Occident – on n’arrête pas ou peu les journalistes. On préfère les formater…

      Louid D.

    • Caius dit :

      La bonne nouvelle c’est que certains d’entre eux ont été libérés (comme quoi il n’y a pas que de fausses libérations…)
      Et l’arrestation des journalistes (mais certains ne sont que des blogueur comme moi, suis-je donc un journaliste?) qui ne font rien que leur métier et d’exprimer leur opinion est anormal.
      Néanmoins j’ai assez vu les méthodes de RSF sur le Vénézuela et Cuba pour n’avoir aucune confiance dans cette officine…

      • Syrienne Libre dit :

        ah bon? J’aime beaucoup Chavez, qui au moins, a été élu et qui n’est pas populaire par défaut mais par reconnaissance de son peuple.

  27. Kinan dit :

    Sur le blog de Gilles Munier :
    http://www.france-irak-actualite.com/article-syrie-un-ancien-ministre-canadien-accuse-nicolas-sarkozy-96935166.html

    Syrie : un ancien ministre canadien accuse Nicolas Sarkozy

    Par Cherif Abdedaïm – Revue de presse: La Nouvelle République (extrait) – 9/1/12
    Q : Quelle analyse faites-vous de la crise que traverse la Syrie ?
    Richard Le Hir* : Ce qui est particulièrement frappant, c’est le fossé entre ce que rapportent les médias officiels étrangers et les comptes-rendus des sources d’information non alignées sur le terrain. Le fait que Bachar Al-Assad tienne encore solidement les rênes du pouvoir constitue pour moi une indication très claire que la menace vient davantage de l’extérieur que de l’intérieur et qu’elle est téléguidée comme l’était la tentative de renversement du régime iranien en 2009 lors de la pseudo Révolution verte.
    Il ne faut donc pas se surprendre de retrouver dans le camp de la révolution syrienne l’intellectuel français et de moins en moins philosophe Bernard-Henri Lévy, qui n’avait pas hésité à jeter tout son poids médiatique derrière la révolution avortée en Iran et qu’on a vu se démener avec toute la force de son impressionnant carnet de contacts en Libye récemment. On sait maintenant grâce à Bernard-Henri Lévy lui-même que « c’est en tant que juif » qu’il a « participé à l’aventure politique en Libye ». Lors de la première Convention nationale organisé par le Conseil représentation des organisations juives de France (CRIF), il a en effet précisé : « Je ne l’aurais pas fait si je n’étais pas juif. J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël ». La question se pose maintenant de savoir si la fidélité de Lévy au sionisme et à Israël l’emporte sur la fidélité qu’il doit à la France en tant que citoyen français. C’est une question que les Français devraient se poser, et je suis surpris de voir qu’ils ne soient pas nombreux à le faire. La facilité avec laquelle il est parvenu à entraîner la France dans le renversement de Kadhafi par la force est un témoignage éloquent du délitement de la diplomatie française sous Sarkozy et de sa mise au service des intérêts des Etats-Unis, d’Israël et, accessoirement, de certains oligarques du pétrole proches de Sarkozy, notamment le Canadien Paul Desmarais.
    L’effondrement diplomatique de la France est une mauvaise nouvelle pour Bachar Al-Assad qui ne peut plus compter désormais que sur le soutien de l’Iran, de la Russie et de la Chine. Quant aux Syriens eux-mêmes, il ne fait pas de doute qu’une certaine faction aspire à un renversement du pouvoir en place, mais cette faction n’a ni l’importance numérique que lui attribuent les médias occidentaux, ni une large base de soutien populaire, ni le degré de radicalisme requis pour faire une révolution, et elle ne voit pas que ses espoirs sont alimentés par une force en déclin qui, le moment venu, ne serait pas capable de tenir ses promesses en raison de la précarité de sa situation économique et ses propres problèmes.
    Autrement dit, il y a en Syrie à l’heure actuelle des tas de gens qui sont manipulés et qui meurent pour rien d’autre que la promotion d’intérêts étrangers.
    * Richard Le Hir, ex-député du Parti québécois d’Iberville en 1994 et ministre délégué à la Restructuration dans le cabinet Parizeau du 26 septembre 1994 au 9 novembre 1995.
    Extrait de l’entretien réalisé par Chérif Abdedaïm – La Nouvelle Republique (Algérie) – 9/1/12
    Texte intégral : « Le problème au Moyen-Orient tient aux origines de l’État d’Israël »
    http://www.vigile.net/Le-probleme-au-Moyen-Orient-tient

  28. salim dit :

    Je trouve étrange le silence assourdissant de ce matin dans la presstituée française à propos de la mort d’un des leurs hier (Paix à son âme).Lorsqu’on dit que « le silence est parlant »…

    • Purpan dit :

      Bien dit Salim. Et les quelques allusions a cette mort finissent toujours par : « en rappelant que la répression a fait 5000 victimes ». Pff…

      Mais d’un certain coté, quand des vérités vont tomber, ça va faire encore plus mal.
      La plupart des citoyens de France n’aime pas la guerre (en étant un et je mets « la plupart » en référence a mes connaissances et a ce que l’on peut lire sur la guerre en Irak, en Afghanistan, la polémique de l’intervention en Lybie etc…). Ils aiment leur armée par contre, gage d’une puissance au conseil de sécurité de l’ONU. Ils aiment aussi tout ce qui est maintient de la paix (cf en Afrique, au sud Liban etc…).

      Il faut donc bien justifier la guerre avant d’y aller. C’est ce a quoi s’acharne les médias.
      Mal(ou)heureusement, Bachar al-Assad n’a jamais menacé directement ou indirectement la France (contrairement a Kadafi par exemple).

      Cet événement vient donc au plus mal moment. La propagande, comme un antibiotique que l’on donne trop longtemps, commence a voir émerger des « résistances ». La sauce ne prend pas dans l’opinion publique qui est préoccupé par la situation interne.
      La mort de ce journaliste vient corroborer les affirmations Russe et Chinoise sur le contingent radical et violant de l’opposition.

      Or sans intervention étrangère, le régime ne craint pas.
      Mais avant des élections, ce n’est peut-être pas a quoi songe notre président.

      • salim dit :

        je pense également que le Narcoléon, avec toutes les merdes qu’il a sous le tapis et qui commencent à sérieusement puer (financement de la campagne présidentiel de 1995, financement de la campagne 2007…)et sans compter le boulet Turc qu’il s’est enchaîné aux pieds, il commence à être chargé comme une mule arpentant une pente certes « droite, mais bien raide »! Sous l’injonction de ses groupies UMPistes, dont les sièges et les revenus sont en risque, il ne va plus avoir le choix que celui de s’occuper de ses oignons!
        Mon optimiste ne signifie pas pour autant que la résistance syrienne (le peuple, l’opposition légitime et le docteur Bachar)en est définitivement quitte et qu’il faille donc baisser la garde… avec les chiens enragés, il faut toujours sur veiller ses arrières.

    • Syrienne Libre dit :

      Je ne les ai pas trouve silencieux…

      • Purpan dit :

        A 17h08, c’est finit le matin. Lol.

        Non c’est méchant et je m’en excuse.

        Ce matin, on nous balançait la mort du journaliste comme ça. Sans donner de détails sur ou ils étaient, avec qui, qui sont les témoins, quels sont les débris de projectiles retrouvés etc…

        Juste avec ces détails, on aurait déjà une idée de la provenance de cet obus.
        Mais bon, dans un sens on est vigilant a ne pas se tromper en affirmant des choses injustes, dans l’autre, avant même d’en avoir la preuve, on balance (vous savez, le décompte virtuel, Assad a tué 20 civils etc…). Ce n’est pas très impartial n’est-ce pas?

  29. Rensk dit :

    Je viens de lire Le Monde… au premier paragraphe ils disent encore : il a été fauché par un obus de mortier ou une roquette.
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/01/12/la-mort-d-un-journaliste-en-pleine-folie-syrienne_1628878_3218.html

    Après ils ne parlent plus que de mortiers…

    C’est assez simple a voir (quels sont les dégâts, touché du « ciel » où en ligne droite ?) Les tirs de mortiers sont en paraboles, le contraire (en principe) des roquettes (RPG) mais possible aussi (avec perte de précision, c’est pourquoi les divers tirs ?)

    • Rensk dit :

      J’ai trouvé cette info de monsieur Arthur Lepic,
      http://www.voltairenet.org/Le-journaliste-francais-Gilles

      – Peu de temps après la tuerie, l’ « Observatoire syrien des droits de l’homme », l’organe de propagande des gangs armés basé à Londres, a prétendu que le groupe de journalistes avait été la cible d’ »obus de mortier », faisant planer un doute sur l’origine des tirs car l’armée n’a pas recours à ce type de lance-roquettes dans le cadre de ses activités de maintien de la sécurité. Cependant les images tournées sur place peu de temps après l’attaque et diffusées par la télévision syrienne montrent clairement l’impact d’une roquette thermobarique « RPG-7 » sur le trottoir (et non pas un cratère d’obus) tandis que les victimes sont évacuées, ainsi que les ailettes de la roquette, récupérées par les habitants du quartier.

      C’est un peu « con » de se poser des questions logique et trouver sois-même la réponse… Mais j’aime aussi le « partage » 🙂 (elle est pas bonne l’excuse ?)

      • Akyliss dit :

        trop fort Rensk, bien trouvé l’excuse 🙂 😉

        petite précision, un RPG7 c’est fait pour tirer surtout sur les chars donc son vol est forcément horizental (je ne vois pas le type qui tire pouvoir viser et tirer verticalement pour arriver sur des gens et faire un cratère…) de plus le projectile tiré par le RPG7 a un moteur qui se déclenche après le tir et qui lui permet de le plaquer le plus prés du sol au niveau d’un char …

  30. habib dit :

    Pour Akyliss pour éviter la confusion!
    vous parlez d’aveugle et vous vous promenez ici masqué MR Mme aKyLiSs; vous venz nous prouvez en plus vous êtes atteint(e) de vraie cécité, la myopie du coeur, vous voyez votre bout du nez, mais mais ça vous permet de voir votre bout du nez, C déjà assez
    et je dirai à Kinan,PRAVDA! C’est la grande école du ASSAD père , et le fils a beaucoup de qui tenir

    • Akyliss dit :

      Habib,
      déjà comment veux tu que je te crois quand tu ne sais même pas si Akyliss est une fille ou un garçon ? Akyliss c’est Achille en français…

      en gros tous le monde ici est masqué par ce que ça change rien qu’on mettent notre prénom ou un pseudo, ça ne me dit pas qui tu es ni qui je suis ! je peux très bien mettre un prénom qui n’est pas le mien non plus et toi la même chose !

      c’est impersonnel un message

      contrairement à ton analyse de ma psychologie, j’ai un coeur mais j’ai un cerveau aussi que j’utilise mon cher Habib !

      je ne vois pas en quoi, défendre la Syrie et Bachar El Assad le seul capable de mener de front des réformes et de resister aux vautours qui rode autour de la Syrie fait que je ne vois que le bout de mon nez ?

      il est inutile de te dire que je ne suis pas payé pour « soutenir » Bachar El Assad, libre à toi de penser ce que tu veux de moi mais je ne vais pas prendre tes « déclarations » ou « certitude » pour argent comptant

      il faut rester logique, si Bachar El Assad devait tomber par la volonté du seul peuple syrien , ce serait arrivé depuis fort longtemps…

      • Purpan dit :

        Bien dit Akyliss. Super ! Surtout cette phrase : je la cherchais depuis fort longtemps => si Bachar El Assad devait tomber par la volonté du seul peuple syrien, ce serait arrivé depuis fort longtemps.

        Et oui, il ne peut tomber que par l’intervention militaire étrangère DIRECTE.

    • NO PASARAN dit :

      Lak rawe, habeeb !!! 😉

  31. habib dit :

    Assad le policier tombera par le peuple syrien et pacifiquement très bient^t et nous avons besoin de personne

    • Jo dit :

      « nous avons besoin de personne »

      Va dire ça a tes amis , Obama , Sarko , Juppé , Cameron et le gros du Quatar

      Ca fait 10 mois que vous répetez la meme chose

    • sowhat dit :

      Mon frère je suis entièrement d’accord avec toi sauf que nous n’avons pas la même notion du temps. J’ajouterais aussi que Assad en tant que chef de l’état et du point de vue des prérogatives de l’état n’est pas seulement « le policier » mais passons ce n’est qu’un petit détail et je sais que les détails ne comptent pas pour toi …

      au plaisir de te relire

    • Akyliss dit :

      « Assad le policier tombera par le peuple syrien et pacifiquement très bient^t et nous avons besoin de personne »

      ok!si tu le dit mais tu n’est pas le premier non plus à le dire…
      ben je crois bien qu’en 10 mois de troubles en Syrie, j’ai du lire cette réplique une dizaine de fois écrite de la part des opposants !

      rdv dans 10 mois pour la même phrase ?

    • Cécilia dit :

      Habib,

      Assad est tombé dans les bras des Syriens à Damas hier juste après son discours :

      http://www.youtube.com/watch?v=pC2imwsLG0o

    • hadi dit :

      « nous » ??? tu est qui ?

  32. KItove dit :

    Merci à se site que je découvre, pour les informations qu’il nous donne et qui ne corresponde pas au partis pris et aux mensonges éhontés des médias pro-OTAN.

    Le plus gros mensonge est le nombre de 5000 morts. Ce chiffre est une pure invention, d’un homme qui travaille pour les anglais, et bien incapable de publier la liste des noms de ces 5000 victimes ! Ces mêmes journalistes-salariés qui ont répété les mensonges de Bush sur les ADM récidivent dans leur propagande criminel sur la Syrie.

    Les journalistes occidentaux tentent de nous vendre un coup d’Etat terroriste contre le gouvernement d’Assad qu’ils font passer pour l’opposition. Or, on voit des manifestants qui demandent la protection de l’armée contre ces groupes terroristes. De fait, ils soutiennent des groupes terroristes financés et armés par leur propre gouvernement( US, France, Angleterre, Israël, Turquie et d’autres) dont l’activité principale consiste à tuer des civiles Syriens de manière à faire passer le gouvernement syrien qui intervient pour protéger la population,- comme n’importe quel gouvernement- pour oppresseur. L’oppostion syrienne est bien connu, elle n’est pas monolitique et est organisé en parti. Et surtout, elle n’est pas armé.

    Or, Ces groupes terroristes sont partis du Liban et de Turquie, dont on retrouve des chefs d’alqaïda Lybiens tirent aveuglément sur la population et accusent par médias occidentaux le régime Syrien, dans l’espoir de soulever la population.

    Les Syriens ne sont pas des idiots. Force est de constater que leur complot terroriste à échoué.

    Lorsque des observateurs se rendent sur le terrain ou des journalistes, ils deviennent alors des témoins gênants pour ces terroristes au service de l’OTAN.

    Les terroristes de l’OTAN ont été démasqués et l’armée syrienne continuera à défendre les Syriens contre toute agression impérialiste.

  33. NO PASARAN dit :

    En plus, ils font mourir de rire avec leurs journslistes « entrés clandestinement » comme Loizeau et C° (cf. L’express) : pour entrer en Syrie, il vous suffit de vous présenter à n’importe quelle frontière et d’acheter votre visa sur place !!! C’est juste pour jeter de la poudre aux yeux !!!

    • Akyliss dit :

      oui c’est comme le journaliste des inrocks à qui on a conseillé de faire la demande à partir du Liban au lieu de le faire à l’ambassade de Syrie à Paris soit disant par ce qu’il est plus facile de l’obtenir à Beyrouth !!!!
      que ce soit à Beyrouth ou à Paris, le journaliste n’a pas changé de nationalité que je sache !
      toujours faire croire que les journalistes sont interdit où ils ont de la difficulté à entrer en Syrie ! du grand n’importe quoi les médias français !

  34. NO PASARAN dit :

    Ils se moquent à peine du monde… (chez l’express, toujours et dans un autre déjà posté plus haut, le figaro) :

    « Sur un blog du Daily Telegraph, Michael Weiss cite un communiqué de la Commission générale de la Révolution syrienne (CGRS), un des groupes qui chapeautent la rebellion, selon laquelle les forces de sécurité ont tiré sur les journalistes avec des obus de BMP. Or le BMP est un véhicule d’artillerie soviétique utilisé par les forces armées syriennes, équipé d’un canon. L’identification des munitions qui ont visé le groupe de journalistes pourrait donc être un indice permettant d’identifier l’origine des tirs.  »

    Comment ils peuvent savoir, ceux-là ??? Ils étaient sur place ??? Quand on lit les versions des différents journalistes, ce n’est pas clair (j’imagine que c’était le sauve-qui-peut et que personne n’a eu le temps de savoir exactement ce qui se passait)… MAIS EUX : ILS SAVENT !!!

    D’autre part, dans le Figaro, on peut lire que l’autopsie pourrait révéler la vérité : si le travail a été bien fait, c’est l’armée syrienne ; s’il est fait n’importe comment, c’est les terroristes… Ces derniers n’étant soi-disant pas capables de tirer juste… (Mais à quoi servent alors les experts lybiens et afghans ? On se le demande !!!)

Commenter Michel