• Actualité
  •  

La "grande" presse française est assez discrète sur le sujet, et de son point de vue manichéen c'est compréhensible. Mais enfin les faits sont là : des opposants au gouvernement syrien ont bien tenu congrès ce week-end à Damas, à l'hôtel Omeyya, en présence des ambassadeurs de Russie, de Chine et d'Iran, et des représentants indiens, égyptiens, algériens et d'autres pays acquis à la solution politique de la crise. Et il ne s'agit pas d'"opposants de Sa Majesté" comme on [...]



Un (vrai) congrès de l’opposition à Damas

Par Louis Denghien,



La « grande » presse française est assez discrète sur le sujet, et de son point de vue manichéen c’est compréhensible. Mais enfin les faits sont là : des opposants au gouvernement syrien ont bien tenu congrès ce week-end à Damas, à l’hôtel Omeyya, en présence des ambassadeurs de Russie, de Chine et d’Iran, et des représentants indiens, égyptiens, algériens et d’autres pays acquis à la solution politique de la crise. Et il ne s’agit pas d’ »opposants de Sa Majesté » comme on dit en Angleterre, de faire-valoir et de faux nez du régime : organisée par le Comité de Coordination des Forces de Changement National Démocratique, la réunion – l’appellation officielle est « Congrès National de Salut de la Syrie » – regroupait une vingtaine d’organisations – plus ou moins représentatives – dont le CCCND de Haytham Manaa qui s’est clairement positionné pour un départ du pouvoir de Bachar al-Assad.

C’est du reste ce qu’a déclaré justement Haytham Manaa à un reporter de la chaîne atlantiste France 24 : « Notre position était claire dès le début vis-à-vis du régime ». Et pour Manaa et ses amis, clairement, Bachar doit quitter le pouvoir.

« Pas de solution au détriment d’une partie »

Mais ce qui continue de différencier Mana et les participants de ce congrès de Damas des opposants type CNS/ASL soutenus à bouts de bras par les émirs et les néoconservateurs occidentaux de droite et de gauche, c’est, pour faire simple, le patriotisme. Un patriotisme qui leur fait préférer le dialogue à la guerre civile, la démocratie à la théocratie, la laïcité à l’islamisme. Un patriotisme qui, tout naturellement, les fait condamner toutes les formes d’ingérence et d’intervention dans la crise syrienne, qu’elles viennent de la Russie et de l’Iran, ou de la péninsule arabique et de l’Occident transatlantique. C’est ce qu’explique là encore Mana à France 24 : il insiste sur la nécessité d’une solution politique de la crise syrienne contre toute ingérence étrangère car c’est la seule solution pour la Syrie et les Syriens. Une solution qui, dit-il, « soit décidée à Damas et non ailleurs car la révolution a commencé à Deraa en Syrie ». On voit par cette référence historique et géographique que Manaa continue clairement de s’inscrire dans une logique anti-régime.

Mais, ajoute Manaa, « il n’y a pas de solution au détriment d’une partie ». Et la figure de proue du ‘ »ni…ni » syrien », qui a eu des mots aussi durs pour le gouvernement que pour le CNS et les bandes armées, de se lancer dans le développement suivant :

« Une partie de l’opposition veut avoir pour elle toute seule la solution excluant les autres, ce sont ceux liés aux Occidentaux et aux Amis de la Syrie, mais la solution doit être avec tous les Syriens et en Syrie mais pas avec une partie contre une autre. Il n’y a plus de révolution en Syrie et vous-mêmes dans vos médias ne parlez que de guerre. Cette guerre là est très sale, il faut donc en finir avec la violence et faire taire les armes pour une solution politique ».

Et cette violence « sale » a touché directement Manaa et ses amis : trois membres de cette opposition radicale mais patriotique – à savoir Abdel-Aziz al-Khayyer, Iyas Ayyach et Maher Tahhan – ont été enlevés voici deux jours sur la route de l’aéroport de Damas alors qu’ils revenaient d’un voyage en Chine. Et l’identité politique de leurs ravisseurs n’est pas douteuse.

« Nous menons notre bataille politique sur terrain en Syrie et le changement viendra de la Syrie et pour cela j’appelle Brahimi (l’émissaire de l’ONU) à une conférence internationale sur la Syrie pour une solution politique pour une transition politique du pouvoir pour un régime démocratique qui garantisse l’unité et la souveraineté de la Syrie » déclare encore Haytham Manaa.

Mais concrètement, que faire vis-à-vis de l’actuel gouvernement ? C’est là que Manaa et ses amis sont dans le flou. Ils reprochent à Bachar de n’écouter personne, de ne savoir que réprimer mais c’est bien avec lui, incarnation que ça plaise ou non de la résistance syrienne à l’ingérence et aux bandes armées manipulées, qu’il va falloir discuter.

Et, dans l’immédiat, le pouvoir n’a pas été obtu et autiste au point d’interdire ce rassemblement. Dont l’agence officielle Sana a d’ailleurs rendu compte, signe que cette opposition, pourtant résolument opposante, est jusqu’à nouvel ordre acceptée.

Pourquoi une telle réunion est possible

À ce sujet, ne donnons pas dans l’angélisme : Moscou et Pékin, qui reçoivent régulièrement la visite de figures et partis de l’opposition, ont certainement fait pression sur Damas pour que cette rencontre puisse se tenir. N’oublions pas que Russes et Chinois ont toujours justifié leur attitude sur la Syrie par un soutien au plan Annan, puis à Brahimi, pour une solution politique et si possible pacifique à la crise. Et tout ça passe par le dialogue entre gens de bonne volonté, ou ayant un minimum de patriotisme, de lucidité et de responsabilité. La tenue d’un tel sommet est donc un succès de la diplomatie russo-chinoise, qui vise à marginaliser (un peu plus) le CNS (un but non avoué mais évident de la diplomatie russe).

Or le CNS n’est pas en bonne forme ces derniers temps, travaillé qu’il est par les scissions, les démissions (par exemple celle, fin août, de son porte-parole Bassma Kodmani ) et sans autorité sur quoi que ce soit, et surtout pas l’ASL. Au point de lasser nombre de ses protecteurs euro-américains. Il y a donc une « fenêtre de tir » politique qui s’ouvre contre lui.

L’ambassadeur russe à Damas a dit dans son adresse aux congressistes que le premier objectif à atteindre était « l’arrêt immédiat de la violence ». Mais chacun sait que cet arrêt, immédiat ou progressif, n’a aucune chance de se produire tant que les groupes  n’auront pas, de bon ou de mauvais gré, cessé leur combat. Ce congrès est donc assez clairement dirigé contre le CNS et l’ASL.

Bachar al-Assad lui-même est évidemment demandeur d’une opposition patriotique et ouverte – par la force des choses – à un dialogue avec son gouvernement. Discuter avec lui ou ses représentants, c’est reconnaître qu’il est un élément de la solution, c’est sortir surtout de la logique de choc frontal régime/opposants favorisée par les Occidentaux et les pétro-monarques. L’autorisation accordée à des partis nouveaux, dirigés par des opposants patentés – par exemple le Courant pour l’Édification de l’État syrien lancé en septembre 2011 par Louay Hassan -, le relatif pluralisme des législatives de mai 2012, la création d’un ministère de la Réconciliation nationale confié à un nationaliste de gauche comme Ali Haidar, témoignent de cette préoccupation du pouvoir syrien, qu’on peut juger trop timide ou trop opportuniste, mais qui est inédite. Et intervient dans un contexte pour le moins difficile.

C’était en tous cas la première fois, depuis le congrès toléré des opposants à l’hôtel Sheraton de Dama en juin 2011, que l’opposition franche au régime actuel pouvait se réunir à Damas. Un événement en soi qui mériterait les gros titres de l’AFP. Attendons encore un peu?

En illustration, voici le reportage de la chaine (iranienne arabophone) al-Alam sur ce congrès avec le mot de l’ambassadeur russe à Damas, dit en arabe :

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

66 commentaires à “Un (vrai) congrès de l’opposition à Damas”

  1. Jo dit :

    Manaa dit que Bachar doit partir , en tant que  » grand démocrate « qu’il est, a t-il demander l’avis du peuple Syrien ?

    Je ne crois pas

    • roll dit :

      @Jo

      il y a combien de « Jo » sur ce site?

      Apparemment, vous n’êtes pas le même « Jo » que celui qui débitait sa propagande anti-Bachar, il n’y a pas si longtemps sur le site (dans un article publié, si je me souviens bien, le 18 septembre).

      • Jo dit :

        Non ce n’était pas moi

      • idriss dit :

        lu dans l’expression dz.
        comment elkhanzeera a escamote les caricatures de charlot hebdo.
        Chauve avec argent donnez-moi sa tête que je la couvre de baisers.» Proverbe marocain
        Contrairement au traitement réservé sur la Syrie, la Libye ou la Tunisie, Al Jazeera n’a pas fait le maximum pour dénoncer la publication des caricatures de Charlie Hebdo en France. Elle a centralisé ses actions sur la contestation dans les pays d’Asie comme le Pakistan et l’Afghanistan, mais jamais elle n’a dénoncé l’interdiction de la marche contre les caricatures samedi en France, ni l’exclusion des femmes voilées de la place du Trocadéro. La raison de cette omission journalistique est simple. Le Qatar a désormais d’immenses intérêts en France et ne souhaite pas les perturber en réservant un traitement acharné sur l’affaire des caricatures, comme il l’avait fait avec les images de l’ambassadeur américain tué à Benghazi.
        En plus de son action dans plusieurs sociétés parisiennes, le Qatar est actionnaire dans le plus prestigieux club de la capitale, le PSG et a réussi grâce aux autorisations françaises de créer une chaîne sportive BeIN Sport. Cette chaîne va investir dans plusieurs sports où la France possède une emprise importante. BeIN Sport a commencé à diffuser par exemple du handball féminin à partir du 15 septembre. La chaîne sportive d’Al Jazeera propose en direct quinze matchs de la saison 2012-2013 du Championnat de France, ainsi que la finale de la Coupe de la Ligue. Le choix de retransmettre le championnat de France de handball féminin sur les antennes de BeIN Sport ne relève pas du hasard mais d’un choix éditorial fort.
        La discipline est en effet spectaculaire et véhicule des valeurs profondément humaines. L’ambition est de faire connaître ce sport d’avenir à un large public, explique Charles Biétry, vice-président en charge des programmes des chaînes sportives d’Al Jazeera. Mais les affaires entre Doha et Paris ne s’arrêtent pas là. Plus récemment la société Bodet annonce qu’elle va équiper la chaîne Al Jazeera au Qatar de 500 horloges Ellipse pour les studios de sa télévision. La fabrication de ces horloges doit démarrer ce mois-ci à Trémentines.
        Le Groupe Bodet lancé en 1868, est le leader européen de la mesure et gestion du temps. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros en 2011.
        Bodet vient d’investir dans la construction d’une extension dédiée à la R&D sur son site principal de Trémentines. Toutes ses affaires sonnantes et trébuchantes, ont un prix: acheter le silence d’Al jazeera sur les principales affaires anti-Islam et anti-arabe enclenchés depuis l’arrivée de Sarkozy et qui se suivent avec l’arrivée au pouvoir de Hollande en France. L’affaire Merrah, le voile islamique et plus récemment l’affaire des caricatures ont été toutes étouffés dans l’oeuf par Al Jazeera pour sauvegarder ses intérêts parisiens et installer encore plus son emprise dans la capitale du luxe et des affaires.

        • vanda dit :

          Je soupsçonne de mauvaises intentions dans les placements quatari dans nos banlieues : Recruter des combattants de manière à doter le Quatar d’une « force de frappe » locale ou plus ! Ainsi dans les insurgés syriens retrouv-t-on quelques combattants français musulmans !

    • Charles dit :

      Vous avez raison, Jo. Et le fait que Manaa ne reconnaisse pas que la majorité du peuple syrien n’est pas de son avis, suffit à le discréditer totalement, sans parler de la couverture qu’il offre aux ASLimistes en attribuant « au régime fasciste » de Bachar la responsabilité des massacres commis par les rats, etc. Qu’il reste près de Paris, où il coule des jours tranquilles depuis quatre décennies.

      • M.Sa dit :

        Je suis tout à fait d’accord avec vous: même hier des gens autour de moi (à Alep)sont toujours en admiration de président Bacahr AlAssad, en disant qu’il est tros bien pour certain syriens, et le président est digne d’être un président en suisse ou hier tellement il est raffiné lui et son épause……Peut être c’est un peu tros, mais je suis en train de transmettre des paroles des gens ordinaires qui habitent Alep, et qui ne sont payés par les chaines AlArabié ou France 24!!! Alors de dire que tout le people syrian reclame le départ du président c’est tros exagéré.

    • Marcel dit :

      Nouveaux dirigeants ASL tués :

      Un nouveau dirigeant de l’ASL « Ibrahim Bakir » éliminé par l’armée Syrienne à Homs :

      http://www.youtube.com/watch?v=MP7J0Ty1jgs

      Un autre dirigeant du Brigade Al Ansar « Abu Al Abed Al Ansari » tué à Homs par les forces de sécurité :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=349466685145964

      Un dirigeant du Brigade Al Tawhid, « Mohammed Abu Jamil » tué à Alep par les forces de sécurité :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=349491118476854

  2. Camilo dit :

    Petite vidéo de mon cru concernant les soupçons de soutien aux terroristes par l’occident a travers de « conseillers » militaires.

    http://www.youtube.com/watch?v=l5vd59z0dYo&feature=plcp

    Bon visionnage (tout commentaire est bienvenu) :)

    • Francois dit :

      J’ai beaucoup apprecié. Bonne remarque, preuve á l’appui. Il serait intéressant de savoir de quel pays il vient pour appréhender le gouvernement derriere cet homme.

    • VLAD dit :

      intéressante vidéos…je me demande bien de quel nationalité est cet agent ?

      qu’il aile en enfer

    • freeman dit :

      je ne pense pas que ce soit un officier en service.
      Il est soit un mercenaire ou un barbouze!
      Vu la situation, je ne crois pas que les occidentaux prendront ce risque, il vont sous traiter la basse besogne.

    • Khodr dit :

      Ces chiens mourriront aussi vite qu ils sont arrivé chez nous!

    • Tarico dit :

      Merci Camillo, votre contribution est précieuse.

    • claude dit :

      je fais suivre l’adresse du film autour de moi. Merci pour ce travail.

    • Camilo dit :

      Merci pour vos commentaires, la vidéo est à diffuser le plus largement possible.

      Effectivement que cet homme soit « conseiller » des services de renseignement ou «contractors» d’une agence de mercenaires dans le genre Black Waters, sa présence dans le commandement des Katibas intégristes les plus « dure » des rebelles, érode le mythe qu’ils sont des électrons libres qui ne reçoivent des ordres de personnes. Il montre aussi que les chancelleries Occidentales jouent tout aussi la carte intégriste que la carte ASL.

      • Julie dit :

        Camilo, pouvez-vous citer la source de cette vidéo svp? je voudrais la diffuser mais je préfère être sûre de son origine pour ne pas tomber dans le piège de diffuser des montages invérifiables qui nous portent préjudice après coup

    • Marie-Christine dit :

      Bravo pour cette vidéo cher Camilo à tous points de vue ! C’est le genre de vidéos qu’il faut produire pour contrer la désinformatio.
      Félicitations !

    • RoyL dit :

      Il est TRÈS FORTEMENT myope — voire ses lunettes de profile
      (02:27+) — possiblement autour des -10 dioptries (même en tenant
      compte de lentilles synthétiques, qui sont plus épaisses de
      celles en verres); et, nota bene, on ne devient pas fortement
      myope dans un court terme (généralement).

      Dans une armée comme celle suisse (de conscription) par exemple
      – ou c’est **TRÈS DIFFICILE** de se faire reformer — il
      n’aurait pas, avec une forte myopie, été incorporé nul part à la
      visite médicale d’admission normalement; il aurait été assigne à
      la protection civile.

      • RoyL dit :

        03:07+ regardez à quelle (courte) distance laquelle il lit –
        avec ses lunettes — avec plein, ou assez de lumière.

      • RoyL dit :

        02:40+ Je l’impression — je peux très bien me tromper — qu’il
        ne s’agit pas d’un militaire *professionnel* (de carrière je veux
        dire), de comme il se mouve; de plus, des officiers supérieurs
        ont typiquement des pistolets (avec lesquels ils s’entrainent
        régulièrement et devrait ainsi se sentir plus à l’aise); moins
        des fusils automatiques.

        • camilo dit :

          Cher Royl, nous pouvons spéculer longtemp sur les « caracteristiques »de cette personne, seulement, et sans vous offenser le moins du monde je me permet de vous rememorer qu’il s’agit ici de black ops, et dans ce monde des services de renseignement ne vous attendez pas a voir des spetnaz ou des James bond comme officier de carriere ayant une longue experience du « terrain », dans ce monde rien n’est comme vous pouvez vous y atendre.

          • RoyL dit :

            > nous pouvons spéculer longtemp

            Vous êtes trop hâtif, IL Y A une différence à *spéculer*, ou non.
            Je vous fait un exemple, j’espère assez explicatif: tout bon team
            de programmeurs (software engineers) qui se respecte devrait –
            dans son cahier des charges et étude de faisabilité — envoyer
            des élément clés du team sur le champ DIRECTEMENT, étudier la
            situation, voir comme les gens travaillent, à quoi ils sont
            confrontés pour comprendre les difficultés, voir le problème,
            etc., avant de débuter avec l’implémentation et le codage. Si le
            team doit programmer quelque chose pour un abattoir, ils doivent
            aller voir comme les choses se passent dans abattoir; s’ils
            doivent programmer quelque chose pour une banque, ils doivent
            comprendre comme ceux qui utiliseront le programme procèdent; et
            ça se fait en se mêlant avec eux, en les regardant travailler
            LIVE.

            Or, imaginons — spéculons! — qu’on les filmes dans cette phase;
            qu’est-ce qu’on pourrait peut-être dire par exemple? Que A ne
            fait pas part du team des bouchers, mais qu’il n’est pas un
            maître boucher — qui sait?, en visite — non plus, ni un maitre
            charcutier, ni le vétérinaire; ditto avec la banque: B qui est
            assis avec les …?!, brokers, disons, de la banque devant les
            écrans, n’est pas probablement un broker a lui même; mais n’est
            quelqu’un du cleaning service, ou du security non plus.

            Est-ce que vous considérez ces — possibles — informations extra
            sans valeurs? Ça dépend.

          • RoyL dit :

            suite:

            ** en parlant de … « black operation, » il faudrait observer que:

            ++ notre homme *mystérieux* se laisse filmer quand même; j’aurai
            attendu qu’il exigeait — et **OBTENAIT** — de **NE PAS** être
            filmé en lieu de s’envelopper ou mâcher son écharpe/foulard, à la
            Charlie Brown (Snoopy et les Peanuts) en peu à l’écart, ou de se
            tourner à droite ou à gauche timidement toute fois que la camera
            se tourne vers lui. Ça pose une question d’autorité: il n’était
            donc pas si *boss*, ou il craignait de les *offenser* ou irriter.
            Hmmm.

            (À noter en passant que — 03:08+ — on lui met la main sur le
            bras pour le diriger, et — 02:47+ — on lui tend le bras juste
            sous le nez pour indiquer la direction; le *body language* d’un
            *leader* usé à se promener parmi des subordonnés — qu’il n’a pas
            d’ailleurs, et pas pour calcule je crois — aurait du les
            décourager à se prendre certaines familiarités, qui sont très
            difficiles à renier en un deuxième temps, une fois accordées. Il
            se soumette aussi à jouer au *touriste* — « honneur »?!!, vous
            dites — dans la phase des « premier coups, » vers la fin de la
            vidéo.)

            ++ BHL aime se costumer comme danseur de flamenco; celui-là
            s’habille par contre comme le capitaine Willard dans Apocalypse
            Now (le film de Francis Ford Coppola) — mais avec des lunettes à
            la « le fermier » (de la série d’animation Shaun le mouton) en
            plus. Hmmm.

  3. Ulpien dit :

    Tout à fait. Manaa et ses amis ne disposent d’aucune légitimation démocratique.

    De plus, il y a une grande contradiction: D’un côté, il se prononce pour une solution syro-syrienne, de l’autre côté, il exige une conférence internationale…

    Ce type n’est pas crédible.

    • Charles dit :

      Il faut de plus noter que cette réunion de l’opposition, généreusement qualifiée de patriotique, a lieu alors que Wael al-Halqi, le Premier ministre syrien, a déclaré la veille que la crise en Syrie tire à sa fin. Cette déclaration est un peu passée sous silence jusqu’ici (voir http://sana.sy/fra/51/2012/09/23/443211.htm).
      Si Wael al-Halqi a raison, on comprend que certains se mettent à verser beaucoup d’eau dans leur vin : ils n’ont plus que ça à faire.

  4. l'ingenue dit :

    IL faut surtout chercher à isoler et discréditer les rats vendus du CNS et de l’Asl. c’est à dire la dictature porcioniste des frères criminels liés au chameaux du golfe

  5. Béa dit :

    Seules les urnes doivent décider!!!

  6. Joseph dit :

    Donc voici un opposant patriotique qui a ete emprisonne et torture par le Bass, demande la demission de Bashar. Que le bon Dieu exauce ses prieres et qu’il nou livre de ce virus qui est appele le Bass, un virus qui a detruit le tissu social de la Syrie pendant cinquantes longues annees.

  7. Cécilia dit :

    Merci Louis pour l’article !
    Merci Cécilia pour le lien et la traduction du discours de Haytham al-Mannaa sur France 24 !

    Bonne journée, Louis !

    • Cécilia dit :

      Cécilia dit :
      24 septembre 2012 à 3 h 48 min

      Damas, samedi 23 septembre

      Le Congrès National de Saut de la Syrie à Damas

      Les Forces de Changement et plusieurs partis de l’opposition se sont réunies, dimanche 23 septembre, à Damas en présence des ambassadeurs de Russie, de Chine et d’Iran, malgré l’absence de trois membres dirigeants du Comité de Coordination des Forces de Changement National Démocratique à savoir Abdel-Aziz al-Khayyer, Iyas Ayyach et Maher Tahhan, disparus il y a deux jours sur la route de l’aéroport de Damas sur le chemin de retour d’un voyage en Chine.

      Dans un entretien accordé à France 24, Haytham Manna insiste sur la solution politique de la crise syrienne contre toute ingérence étrangère car c’est la seule solution pour la Syrie et les Syriens.
      De même, il insiste sur l’importance que « la solution soit décidée à Damas et non ailleurs car la révolution a commencé à Daraa en Syrie » disait-il.

      « Il n’y a pas de solution au dépriment d’une partie contre une autre, mais pas ou avec le régime » disait-il. Ajoutant : « Notre position était claire dès le début vis-à-vis du régime ».

      « Une partie de l’opposition veut avoir pour elle toute seule la solution excluant les autres, ce sont liés avec les Occidentaux et les Amis de la Syrie, mais la solution doit être avec tous les Syriens et en Syrie mais pas avec une partie contre une autre.

      Il n’y a plus de révolution en Syrie et vous-mêmes dans vos médias ne parlez que de guerre. Cette guerre là est très sale, il faut donc en finir avec la violence et faire taire les armes pour une solution politique ».

      Et sur la question si le régime va les écouter, il répond : »Bachar al-Assad a t-il écouté Clinton ou Hollande lorsqu’ils lui ont demandé de partir ?
      Nous menons notre bataille politique sur terrain en Syrie et le changement viendra de la Syrie et pour cela j’appelle Ibrahimi pour une conférence internationale sur la Syrie pour une solution politique » :

      http://www.youtube.com/watch?v=4VeKUwI_qCs
      Répondre

      Cécilia dit :
      24 septembre 2012 à 5 h 16 min

      La suite qui a sauté de la dernière phrase :

      « une solution politique pour une transition politique du pouvoir pour un régime démocratique qui garanti l’unité et la souveraineté de la Syrie ».

      Il est à signaler que plus de 20 partis et organismes politiques ont participé à ce congrès.
      Répondre
      Cécilia dit :
      24 septembre 2012 à 5 h 58 min

      Et le reportage de la chaine al-Alam sur ce congrès avec le mot de l’ambassadeur russe à Damas en bon arabe.
      L’ambassadeur chinois et iraniens étaient aussi présents ainsi que des représentants algériens et égyptien plus ceux de l’Inde et d’autres.

      http://www.youtube.com/watch?v=dYHDVaSOvYc&list=UUt75etPADuh7fDu0kv5rWQw&index=9&feature=plcp
      Répondre
      Cécilia dit :
      24 septembre 2012 à 6 h 30 min

      Le reportage de la chaine libanaise al-Mayadeen à la fin du congrès consacrée aux questions des médias présents :

      http://www.youtube.com/watch?v=n1olqvD1KVk&feature=plcp

      Les réponses :

      – changement politique vers la démocratie décidé par les Syriens, avec les Syriens et pour les intérêts syriens.

      – arrêt de violence de tous les parties.

      – Brahimi sera charger de la mission d’organiser une conférence internationale sur la Syrie pour un transfert du pouvoir politique sans ingérence étrangère.

      – dialogue avec toute l’opposition mais négociation uniquement avec le régime pour un transfert du pouvoir. Nous demandons la chute de ce régime

      http://www.youtube.com/watch?v=n1olqvD1KVk&feature=plcp

      Et la lecture finale des décisions prises :

      http://www.youtube.com/watch?v=G-976rOkYCI&feature=plcp
      Répondre
      Cécilia dit :
      24 septembre 2012 à 6 h 37 min

      Et l’intervention de Haytham al-Mannaa sur la chaine ONTV qui annonçait que le congrès annulé et Mannaa lui répond qu’ils sont sur Mars car le Congrès a bien eu !

      http://www.youtube.com/watch?v=Pz7tRfNYUoU&feature=plcp

      http://www.infosyrie.fr/actualite/action-41/#comment-88613

      • tarik dit :

        Par la tenue de ce Congres de traitres , ils veulent obtenir ce qu’ils n’ont pu obtenir par les armes ! leurs commanditaires en coulisses peuvent etre fiers d’eux …le meme scenario de traitres que ceux qui demandent le desarmement de hezbollah dans le pays voisin liban ..ce qu eisrael n’a pu obtenir par les armes , l’opposition traitre libanaise voulait l’offrir en cadeau a ses Maitres yankees et sionistes!
        BRAHIMI EST LUI MEME AGENT DES USA se cachant sous la baniere de la Revolution Algerienne!
        Les Syriens devraient se mefier des Algeriens, ce n’est plus les memes patriotes algeriens qui sont aux commandes en Algerie mais la 5eme colonne française !

        • Hezbollah dit :

          @ Tarik

          C’est cela oui , retourne chez toi embrasser les babouches de ton roi Shlomo 6, pardon Mohamed 6.

        • mécréante dit :

          Carrément se méfier de tous les algériens ?
          c’est un peu trop tarik !!
          Dans une autre page nacera voulait qu’on se méfie des marocains à ce rythme il va bientôt plus rien nous rester !!!

  8. Miguel dit :

     »Un (vrai) congrès de l’opposition à Damas »

    Reblog : http://www.regardsurlarealite.centerblog.net

  9. Haytham dit :

    Cher ami,

    Le CNCD auquel Mana fait partie et dont les membres ont disparu, ont réalisé un communiqué dans lequel il est écrit que les renseignemùents de l’armée de l’air ont arrêté les membres. NE détourneez pas la vérité !
    DE plus,

    https://www.youtube.com/watch?v=PUKy-FgIMho&feature=player_embedded

    • MS dit :

      Tout en ne pas excluant cette hypothèse, il faut rappeler que Mannaa et ses amis ont toujours attribué des atrocités au pouvoir syrien (tiens par exemple les explosions et les attentats!!) or tout le monde sait que c’est complètement faux !!!

    • Baki dit :

      Bizarre cette vidéo. Comment une vidéo supposée d’exactions par des soldats de l’armée syrienne se retrouve sur un compte youtube d’un opposant ? Ce compte youtube diffuse des vidéos rebelle en général. D’habitude les vidéos de soldat se retrouvent plutôt sur liveleak.com pour ne pas être tracée. Les soldats ayant interdiction de diffuser des vidéos perso.

    • Charles dit :

      Le communiqué accusateur est sur le site du CNCD (http://syrianncb.org/2012/09/22/ncb-statement-forcibly-disappeared-ncb-leaders-are-now-known-to-be-in-hands-of-the-airforce-intelligence/) :

      NCB Statement: Forcibly disappeared NCB leaders are now known to be in hands of the Airforce Intelligence
      The National Coordination Body for Democratic Change in Syria can now fully confirm that our kidnapped members are in the hands of the Syrian Airforce Intelligence.
      Dr. Abdelaziz al-Khayer -Head of the NCB Foreign Affairs Office-, Iyas A’yash -Member of the NCB Executive Committee and a leading figure of the Arab Socialists Movement-, and Maher Tahan -NCB member- were all arbitrarily detained by the Airforce intelligence while on their way back from the Damascus International Airport, we have been able to reach them since 5:30 Thursday afternoon (20/9/2012).
      We at the National Coordination Body hold the Syrian Authority completely responsible for the physical and mental wellbeing of our members.
      We demand that the Syrian regime free them immediately!
      Executive Office
      National Coordination Body for Democratic Change in Syria
      Damascus 22/9/2012

      Encore une accusation mensongère ? Au vu des mensonges précédents colportés par le CNCD (voir son site), on n’est pas porté à le croire sur parole. La crédibilité de Louis Denghien est autrement plus haute, du fait de sa prudence et de sa modération (même parfois énervantes !).

    • tarik dit :

      il faut etre vraiment naif pour croire un seul instant que ce sont des militaires Syriens qui vont mettre sur Youtube leur « savoir faire  » au risque de passer en Cour Martiale ….meme si les Services de Securité Syriens ne sont pas des tendres ( comme d’ailleurs dans tous les pays du monde )

  10. Nasser dit :

    La RTBF brise un nouveau tabou sur la Syrie

    Ce dimanche soir, la chaîne publique belge (RTBF) a une fois encore eu le courage de décrire la tragédie syrienne dans sa complexité en diffusant un reportage sur les répercussions turques de la tragédie syrienne.

    Intitulé « Réfugiés syriens: Le ras-le-bol turc », le reportage réalisé à Antioche dans le Sud de la Turquie commence par le témoignage poignant d’une espionne connue de l’Armée « syrienne » « libre » (ASL) . (1)

    La RTBF interroge ensuite des habitants de la ville voisine de Samandag (Sweydiye en arabe) qui s’inquiètent de la présence de groupes armés syriens.

    Pour les habitants de cette petite ville paisible où cohabitent Arabes alaouites, sunnites, chrétiens et arméniens (2), les groupes armés syriens qui utilisent le territoire turc pour lancer des attaques militaires dans le pays voisin menacent la coexistence pacifique de la région.(3)

    Refik Eryilmaz, député kémaliste (opposition parlementaire) fait lui aussi partie des personnes interviewées. Il y a quelques semaines, Refik Eryilmaz et ses camardes de parti s’étaient vu refuser l’accès au camp de réfugiés syriens d’Apaydin par des soldats de l’armée turque. Le député avait voulu en savoir plus après que des habitants de la région aient remarqué la présence de terroristes syriens et de djihadistes « internationalistes » à l’intérieur et autour de ces camps. (4)

    Comme la plupart des habitants de Samandag et d’Antioche, Eryilmaz regrette l’arrêt du commerce transfrontalier et s’inquiète du climat de méfiance intercommunautaire qui s’installe des suites de la guerre syrienne.

    Ce n’est pas la première fois qu’une équipe de la RTBF va à contre-courant dans le dossier syrien. L’année dernière, des reporters de la RTBF avaient eu l’audace d’évoquer les souffrances des Syriens se trouvant de l’autre côté de la ligne de front.

    Cette aventure journalistique menée à l’intérieur des lignes ennemies leur avait coûté une attaque à peine voilée de la part d’une patrouille pro-ASL de la presse belge:

    http://archives.lesoir.be/la-guerre-mediatique_t-20111121-01NZJZ.html

    A présent, le lien vers le reportage de Bernard Lepla à Antioche pour la RTBF:

    http://www.rtbf.be/info/media/video_syrie-ras-le-bol-turquie?id=1761543&mediaset=rtbfinfo–monde&type=video

    Bonne vision.

    Bahar Kimyongür

    Lundi 24 septembre 2012

    Notes de bas de page

    (1) En août dernier, Thwaiba Kanafani, intellectuelle et mère de famille d’origine syro-canadienne, avait déclaré à la BBC avoir reçu une formation militaire dans un camp d’entraînement turc situé dans « les environs d’Adana »:
    http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-19124810
    Les « environs d’Adana » hébergeant l’une des plus grandes bases aériennes US au monde, à savoir celle d’Incirlik, la surveillance et le contrôle d’Adana et de ses environs échoient fatalement à l’armée étasunienne. Difficile dans ces conditions de croire que l’ASL appuyée par l’armée turque sous protection US soit réellement syrienne et réellement libre.

    (2) Vakifli, le dernier village arménien de Turquie, se situe sur les hauteurs de Samandag.

    (3) Cf. article intitulé Les Arabes de Turquie pour la paix avec la Syrie: http://www.michelcollon.info/Les-Arabes-de-Turquie-pour-la-paix.html

    (4) http://www.bianet.org/english/world/140509-what-is-going-on-at-the-apaydin-syrian-rebel-camp

  11. l'ingenue dit :

    Des mercenaires français aux portes de la Syrie?

    Dans la même rubrique:

    Samedi 22 Septembre 2012 – 15:21
    Syrie – 22 sept 2012 – Il faut aider les Frères musulmans à se réveiller ! (vidéo 6’40)
    Jeudi 20 Septembre 2012 – 08:48
    La Géorgie mobiliserait ses forces pour une nouvelle provocation

    Notez

    Lundi 24 Septembre 2012

    AUTRES ARTICLES
    Syrie – 22 sept 2012 – Il faut aider les Frères musulmans à se réveiller ! (vidéo 6’40)
    La Géorgie mobiliserait ses forces pour une nouvelle provocation
    GÉORGIE : Silence le pouvoir torture
    Cyberguerre: les Etats-Unis auraient créé une nouvelle arme
    Les monuments culturels: nouvelles victimes de la guerre en Syrie

    Si officiellement, il est impossible d’envoyer des troupes de l’ONU en Syrie à cause des vetos russe et chinois, la guerre occidentale se joue, au XIXe siècle, avec des sociétés militaires privées.
    Ces états les ont envoyé sur le terrain dans toutes les révolutions arabes. Ces sociétés mettent à disposition d’organisations internationales et privées, des mercenaires. Elles ont pignon sur rue dans les conflits modernes du monde entier. Souvent d’origines américaines, beaucoup de français les ont intégré et même crée. Elles sont composées d’anciens militaires, d’ex agents de la DGSE, et de personnes de compétences diverses leur permettant un champ d’action très large. Leur credo : le combat, la protection de biens et de personnes, mais aussi la manipulation médiatique et humaine.
    Aujourd’hui, la Syrie est un business particulièrement lucratif. Elles sont déjà déployées à des points stratégiques, près des frontières syriennes. Plus discrètes que des troupes officielles face à l’opinion publique, aucune loi ne limite leur domaine et mode d’action.
    Ainsi une société militaire privée française (basée en Suisse) nommée Mat2s-Consulting (anciennement Black Eagle Group), est actuellement à Kilis, en Turquie, aux portes de la ville d’Alep.
    Cette société propose ces tarifs à de riches hommes d’affaires, des sociétés pétrolières et de divers services étatiques.
    Cette société propose ces tarifs à de riches hommes d’affaires, des sociétés pétrolières et de divers services étatiques : …
    Suite sur le site Alathée :
    * http://takiyovo.wordpress.com/2012/09/20/les-mercenaires-francais-sont-deja-en-syrie/#more-496

  12. fredo dit :

    à mr louis un bon article en esperant que ce premier pas pour la paix surgisse.LA BALLE EST DANS LE CAMP DES TR….ES ET FAUDRAS AUSSI NETTOYER LES TROTTOIRS DES CHEVEUX ET BARBES MAIS JE GARDE ESPOIR POUE LA FIN DE CETTE GUERRE . AVEC VOUS VIVE LA SYRIE

  13. houssman dit :

    je trouve deja l’article super instructif et ensuite porteur despoir sur ce qui se passe actuellement en syrie. encadrée de main de maitre par russes et chinois ce rapprochement avec les protagistes sinceres et avant tout soucieux de l’avenir de la syrie meme sils sont contre bachar etait primordiale. cest prometteur pour la suite

  14. fredo dit :

    A JOSEPH LE SIONISME A BLESSE LA SYRIE MAIS ELLE EST LA PLUS FORTE ET SOUDE COMME JAMAIS VIVE LES HOMMES DROIT ABBAT LES FELONS

  15. Mulungu dit :

    Les préalables a la solution politique de la crise sont A MON AVIS? Dfondamentalement :
    - reconnaître que sans le Baas, le gouvernement qu’il porte et son armée nationale syrienne, il est évident que la Syrie aurait été dépecée depuis plusieurs mois. Pour avoir été le rempart sur lequel les crocs des ennemis de la Syrie continuent de se casser, on ne peut pas contester la légitimité du pouvoir « bachariste » en place ni son plein droit a participer a toutes les discussions et décisions sur les destinées de ce pays;
    - l’arrêt des violences, mieux la cessation des ingérences qui les alimentent et la neutralisation des hordes de mercenaires payes par les ennemis patentés des peuples arabes en particulier. Cet arrêt sera obtenu si tous les patriotes syriens s’unissent pour cet objectif militaire et politique et aident l’armée nationale de toutes les manières pour hâter son atteinte;
    - la mobilisation des Vrais Amis de la Syrie pour imposer a l’ONU un role d’arbitrage impartial dans le DIALOGUE SYRO-SYRIEN conviennent devront serrer les donner corps a un FRONT NATIONAL PATRIOTIQUE qui aidera l’armée nationale syrienne a exterminer
    _ Le pouvoir ayant demontret ses bonnes dispositions au dialogue, pour Pourquoi il n’a pas ete possible de S’il est clair que l’obstacle

  16. Mulungu dit :

    (Obligé de me reprendre)

    Les préalables a la solution politique de la crise sont a mon avis et dans l’ordre :
    - reconnaître que sans le Baas, le gouvernement qu’il porte et son armée nationale syrienne, il est évident que la Syrie aurait été dépecée depuis plusieurs mois. Pour avoir été le rempart sur lequel les crocs des ennemis de la Syrie continuent de se casser, on ne peut pas contester la légitimité du pouvoir « bachariste » en place ni son plein droit a participer a toutes les discussions et décisions sur les destinées de ce pays;
    - l’arrêt des violences, mieux la cessation des ingérences qui les alimentent et la neutralisation des hordes de mercenaires payes par les ennemis patentés des peuples arabes en particulier. Cet arrêt sera obtenu si tous les patriotes syriens s’unissent pour cet objectif militaire et politique et aident l’armée nationale de toutes les manières pour hâter son atteinte;
    - la mobilisation des Vrais Amis de la Syrie pour agir et imposer a l’ONU le rôle d’arbitrage impartial qu’on attend d’elle dans le DIALOGUE SYRO-SYRIEN qui tournera définitivement cette page noire de la Syrie et la préparera a mieux faire face aux menaces proches des ENNEMIS DES PEUPLES du Moyen Orient. Les jalons en sont posés, le processus devrait s’accélérer et s’amplifier.
    Salam

  17. EAUX TROUBLES dit :

    Excellent article qui rend compte d’une réalité occultée a dessein ou faute de professionnalisme par nos éminents journalistes occidentaux.

    Il est clair que le dialogue n’est pas a l’ordre du jour pour des pays qui affichent pompeusement des considérations démocratiques. Quelle contradiction !

    Un gouvernement syrien qui VEUT dialoguer, en tout cas qui indique qu’il est prêt a le faire et des puissances étrangères qui ne VEULENT pas dialoguer et qui pour certaines poussent même au conflit religieux.

    Bonne chose que cette conférence de l’opposition.

    La solution ne peut être une victoire de l’ASL, car l’ASL, le combat armé n’a jamais été et ne sera jamais la solution. Et qu’on ne nous parle pas de défense du peuple syrien face a un gouvernement autocratique et oppresseur ! C’est de la pure propagande !

    L’après ASL c’est de toute façon un scenario a l’irakienne ou la libanaise !

    Peut-etre est-ce le but visé : diviser, affaiblir pour mieux régner.

    Chacune des deux parties – gouvernement et opposition – ont intérêt a ce dialogue car, alors, la Syrie serait ENCORE forte.

    La Syrie subit actuellement une agression étrangère.

    La pseudo-révolution syrienne a vécu, elle a en tout cas été confisquée a des fins d’hégémonie géopolitiques des puissances de l’axe Etats-Unis, Arabie saoudite, Qatar, Turquie et consorts.

    Que faire ?

    DIALOGUER Nom de Dieu !!!

  18. EAUX TROUBLES dit :

    http://fr.euronews.com/2012/09/24/syrie-vraie-ouverture-ou-strategie-pour-gagner-du-temps/

    Syrie : vraie ouverture ou stratégie pour gagner du temps ?

    « Une bombe tuant une personne a explosé hier à Damas non loin d’une conférence des membres de l’opposition syrienne autorisée par Bachar al-Assad. Ils demandent une transition pacifique après 18 mois de conflit meurtrier.

    Cette conférence pour le salut de la Syrie n‘était pas reconnue par les rebelles. Ces derniers ont dénoncé une “illusion d’ouverture” alors que plusieurs opposants ont encore été arrêtés ces derniers jours.

    Cette demande de transition intervient alors que Lakhdar Brahimi l‘émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue Arabe doit rendre compte ce lundi des résultats de sa première mission en Syrie depuis sa prise de fonction le 1er septembre dernier.

    “La conférence demande à Lakhdar Brahimi d’appeler à une conférence internationale sur la Syrie où toutes les parties concernées pourront jouer leur rôle pour débuter une transition vers un régime démocratique”, affirme Khalil al-Sayed du Parti National pour le Développement.

    En attendant, les combats se poursuivent. L’aviation syrienne a bombardé plusieurs bastions rebelles à travers le pays comme à Homs dans le centre et à Deir Ezzor dans l’est notamment à Boukamal, une ville stratégique à la frontière irakienne. »

    http://french.ruvr.ru/2012_09_24/syrie-ambassadeur-russe/

    « Cette conférence organisée par le comité national de coordination avaient rassemblé des représentants de plus de 20 partis et mouvements syriens. /L »

    http://french.cri.cn/621/2012/09/24/301s296302.htm

    « Radjaa Nasser, l’un des organisateurs de la Conférence pour le salut de la Syrie, a demandé « un arrêt immédiat des fusillades, un arrêt des bombardements brutaux et barbares, une trêve et une pause chez les combattants ».

    Une telle trêve pourrait « ouvrir la voie à un processus politique (…) qui garantirait un changement politique radical, la fin du régime actuel et une démocratie sérieuse et authentique », a ajouté Radjaa Nasser qui s’exprimait lors de la rencontre organisée par l’Organe de coordination nationale (NCB), principal groupe légal d’opposition. »

  19. Marie-Christine dit :

    excellent article, Louis, merci !

  20. joseph dit :

    Attention ++++ à la confusion voir aux actions malsaines?
    Existe t il d’autre joseph que moi sur ce site?!
    Je demande aux modérateur de vérifier SVP.
    Et je précise que je ne suis pas l’auteur de ce texte, et je ne partage absolument l’avis de son auteur.
    Après réflexion je pense qu’il existe un deuxième joseph avec un j en majuscule J, ce n’est normal, cela pose problème.

  21. fredo dit :

    AU BON JOSEPH TINQUIETE LE FELON SE RECONNAITRA PAR SON COMMENTAIRE MERCI A LOUIS POUR LES VIDEO QUI CONFORTE ENCORE PLUS MES IDEES ET VUES SUR CETTE GUERRE ET DACCORD AVEC CEUX QUI PRONE DEN FINIR AVEC CES TERRORIDTE A LA SOLDE DES USIONISTOGOLFOQATARO ET FRANCOEURO ETC VIVE LA SYRIE RESISTANTE ET ENCORE DSL POUR LES FAUTES

  22. Algérien dit :

    Bonsoir Louis (Denghien)
    Merci pour l’excellent travail de réinformation et de mise à nu de la propagande portée par les merdias occidentaux et ceux de certains régimes rétrogrades arabes!
    A propos du congrès de la vrai opposition syrienne patriote et responsable, écoutez ce que dit Monsieur Abdel Majid Manjouneh, un opposant d’Alep qui participait dimanche à cette convention réunissant une vingtaine d’organisations à l’appel de la Coordination nationale pour le changement démocratique, un des principaux groupes de l’opposition. «Ils (les terroristes de l’ASL) peuvent toujours annoncer ce qu’ils veulent, beaucoup de factions armées font ce qu’elles veulent sur le terrain, déplore Abdel Majid Manjouneh. Pourquoi, voici deux jours par exemple, une katiba (brigade) est venue faire exploser un centre des finances à Alep? C’est dans l’intérêt de qui?»,il souligne aussi l’influence croissante des radicaux intégristes islamistes, locaux et étrangers.

  23. claudia dit :

    L’humeur populaire change en Syrie en faveur du retour à l’Etat:

    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ghaleb_Kandil.240912.htm