• Décryptage
  •  

Il est bon pour bien prendre le pouls du système de s'astreindre à l'audition, si pénible que ce soit, d'une de ses expressions médiatiques les plus représentatives. En ce jour d'expulsion de diplomates syriens et de demi-menaces hollando-fabiusiennes, notre choix s'est porté, comme souvent, sur I-Télé chaîne d'info continue de Canal+ et comme telle parfaite expression de l'idéologie très dominante, gauchiste (sur les questions dites "de société") et néo-conservatrices (pour la politique étrangère). Et au sein de la rédaction de [...]



Entendu sur I-Télé : de la Syrie comme élément de la fierté nationale russe

Par Louis Denghien,



En Tchétchénie, Poutine a pris la mesure de ce qu'était le djihadisme islamiste. Et il ne l'a pas oublié dans sa gestion de la crise syrienne

Il est bon pour bien prendre le pouls du système de s’astreindre à l’audition, si pénible que ce soit, d’une de ses expressions médiatiques les plus représentatives. En ce jour d’expulsion de diplomates syriens et de demi-menaces hollando-fabiusiennes, notre choix s’est porté, comme souvent, sur I-Télé chaîne d’info continue de Canal+ et comme telle parfaite expression de l’idéologie très dominante, gauchiste (sur les questions dites « de société« ) et néo-conservatrices (pour la politique étrangère). Et au sein de la rédaction de cette « chaîne-étalon » de la bien-pensance branchée, on sélectionnera tout naturellement une fois de plus Olivier Ravanello, déjà distingué par Infosyrie pour sa désinformation de qualité. Eh bien, si formaté soit-il,  notre journaliste n’est pas si bête !

La frontière syrienne de la Russie

Mardi soir donc, peu avant le journal de 21 heures, Ravanello planchait sur les décisions de Hollande et l’entretien accordé par Fabius au Monde. Eh bien, en dépit des menaces directes ou détournées de l’un et ce l’autre à l’égard de la Syrie souveraine, O. Ravanello ne semblait pourtant pas satisfait et encore moins enthousiaste. Pourquoi ? Toujours la même chose : la Russie et Poutine. Poutine que Hollande doit accueillir vendredi et qu’il espère convaincre de lâcher du lest sur la Syrie et même carrément de lâcher Bachar. Or, estime note spécialiste-maison, c’est peine perdue : outre que les Russes ont les intérêts économiques et militaires et stratégiques que l’on sait en Syrie, ils ont les mêmes ennemis que Bachar et ses amis : l’extrémisme islamiste – dont la version al-QaIda – que Poutine a su éradiquer à peu près en Tchétchénie. Évidemment pas par des concessions et encore moins par un dialogue, mais par la force, le seul langage qu’aient jamais compris les fous et guerriers de Dieu. Ravanello voit dans ce regard de Poutine sur le terrorisme un facteur puissant de connivence avec Bachar al-Assad. Et ce n’est pas si mal vu.

Mais Ravanello décèle un autre ressort, tout aussi profond et qui n’a rien à voir lui non plus avec les intérêts économiques dont on nous rebat les oreilles, au soutien russe à la Syrie telle qu’elle est : l’orgueil national russe. À partir de la chute de l’URSS, à l’orée des années 90, nombre de Russes, dont Poutine alors officier des services de renseignement, ont douloureusement vécu la fin de l’Empire et la dislocation de la société sous les coups de l’ultra-libéralisme de l’ivrogne pro-occidental Eltsine, succédant au libéral-communiste Gorbatchev, premier fossoyeur de la grandeur russo-soviétique. D’autant que dans le même temps, l’impérialisme américain a cessé de n’être qu’une figure de rhétorique marxiste-léniniste, de l’Irak à la Yougoslavie, en passant par les « révolutions oranges » ukrainienne, géorgienne, ou l’avancée de l’OTAN jusque dans les pays baltes !

Tout le monde le sait, la montée en puissance de Poutine, à compter du troisième millénaire, s’explique essentiellement par cette dimension bonapartiste du personnage, sa volonté de restaurer la puissance et la prospérité de la Grande Russie. Et au Proche-Orient, le maintien et la reconquête du rayonnement russe passe d’abord par la Syrie. Si Poutine perd la Syrie, il perd le prestige gagné en Tchétchénie, en Géorgie, face à l’OTAN à qui il a barré la route de l’Ukraine. La Syrie ne doit donc devenir à aucun prix un nouvel Irak, ni surtout une nouvelle Libye, un cas de figure géopolitique resté en travers de la gorge des Russes – et des Chinois. Voilà pourquoi Olivier Ravanello souhaite « bien du plaisir » à François Hollande avec Vladimir Poutine.

Des sanctions comme pousses au crime

Tout de même Ravanello veut quand même terminer sur une note d’espoir atlantiste : ça nous vaut un assez long développement sur les sanctions dont il assure qu’elles ont quand même un impact. Sur le peuple privé de mazout et de travail ? Non, non, sur les riches amis et complices de Bachar de plus en plus marris de voir leurs avoirs bloqués et leurs visas pour Londres et Paris supprimés. Ravanello voit là un facteur bienvenu  de tension interne au sommet de l’appareil économique syrien, avec les oligarques qui pourraient être tentés de lâcher Bachar pour recouvrer leurs privilèges.

Et puis, explique l’homme d’I-Télé, il y a aussi la menace de saisine de la Cour pénale internationale évoquée par Fabius aujourd’hui dans Le Monde,e t qui vise plutôt les hauts-cadres militaires du régime. Et là Ravanello « lâche le morceau » : on espère, dans les chancelleries d’Occident, que cette épée de Damoclès incitera les généraux à régler eux-même le problème Bachar, à faire « le sale boulot » pour reprendre l’expression de Ravanello. Comme on dit : cela va sans dire mais ça va mieux le disant ! Grâce à Olivier Ravanello d’I-Télé, nous avons confirmation que les chancelleries occidentales, du moins les plus « concernées » d’entre elles, ont à la bouche les mot de Martin Luther King, mais ne répugnent pas aux méthodes de Machiavel pour atteindre les objectifs de Big Brother. Après tout c’est ça la grande diplomatie impériale. Mais elle risque de se heurter à une autre !

 

Celui qui fut un jeune officier du KGB n'a pas oublié que les Américains sont des adversaires naturels de la grandeur et de la prospérité russes. Et celui qui est aujourd'hui le président de la Russie sait qu'une partie de cette grandeur se joue en Syrie !



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

34 commentaires à “Entendu sur I-Télé : de la Syrie comme élément de la fierté nationale russe”

  1. Rajae dit :

    La Syrie est un élément de la fierté russe mais aussi ARABE (s’il en reste!).
    Ce qui se passe en Syrie et la résistance des syriens, malgré les drames qui s’y déroulent montrent un sentiment de dignité immense de ce peuple.
    C’est David contre Goliath.
    Dieu est grand et déjouera tous leurs complots.

  2. GeorgesMohamedAli dit :

    Mon rêve c’est que la Syrie se débarrasse du régime corrompu et des intégristes islamistes criminels.
    La Syrie mérite mieux que ces deux catégories nauséabondes

    • mécréante dit :

      C’est pas vraiment le moment de rêver GMA !

    • sowhat dit :

      @GeorgesMohamedAli

      1) corruption endémique oui « régime corrompu » cela reste à prouver et si c’était le cas ils est probable qu’on aurait eu beaucoup de défections au sein du régime ou au sommet de l’état et des institutions or jusqu’à présent il n’y en eut aucune d’importante.

      2) votre position est inconséquente car elle met sur le même plan sur un pied d’égalité d’une part les intégristes islamistes qui mettent en péril la patrie et d’autrepart les autorités légales que vous accusez de corruption et qui pour des raisons évidentes ne peuvent faire que de leur mieux. Vous pouviez faire illusion il y a 14 ou 15 mois avec ce genre d’argument pas maintenant.

      • Syrienne Libre dit :

        oui cela reste à prouver : le regime est un modèle d’honnêteté et de transparence politique et économique.
        Comment ose-t-il parler de corruption??? non mais!

      • GeorgesMohamedAli dit :

        Je pense que ce régime corrompu et sectaire est en train de ruiner la Syrie notre pays et faire venir au pouvoir les pires ennemis de la Syrie à savoir les barbus assassins.
        Soyez sûre Madame que 90% du peuple syrien serait d’accord avec moi.

        • Stephane dit :

          Cest marrant vos 90% ont plutot lair de supporter pas trop mal ce regime dont vous nous parlez. Si au lieu de jouer les madame soleil vous essayez de lire et jde comprendre ce quest reellement la syrie?

        • Syrienne Libre dit :

          je suis d’accord GeorgesMohamedAli.

        • sowhat dit :

          @GeorgesMohamedAli

          « ce régime corrompu et sectaire »

          Si ce régime était corrompu et sectaire comme vous le prétendez, non seulement il serait tombé il y a un an mais on aurait eu une guerre civile et un bain de sang.

          Et si 90% du peuple pensait comme vous, on aurait vu en Syrie un raz-de-marée populaire comme ce qu’on a vu en Egypte pour renverser Moubarak qui n’a pas tenu uen semaine. Or il ne s’est rien passé de la sorte. Il n’y a même pas de mobilisation de la rue à l’appel de la pseudo-révolution et les jours de grande mobilisation (Ghalioun et ses pairs avaient clamé qu’il y aurait des millions de manifestants) n’ont pas pu rassembler plus de quelques dizaines de milliers de manifestants – pour moitié d’enfants et d’adolescents – à travers tout le pays, qui compte comme vous le savez près de 23 millions d’habitants.

          Comme je l’ai dit plus haut, ce genre d’arguments pouvait passer il y a un an. Pas maintenant. Même les génialissimes startèges occidentaux ont dû reconnaître – à regret – que le régime est solide, que l’armée demeure majoritairement loyale et que le président conserve une base populaire assez large.

          Mais je conçois que ces vérités ne soient pas de votre goût.

          ALORS IGNACE ET MAINTENANT ?

  3. Binze dit :

    pourrait on faire accompagner chaque article d’une sorte de résumé l’idée forte, passage marquant, qui donne envie d’en lire plus, avec un lien raccourci, pour diffusion dans les merdias propagandistes du web.
    j’ai pas de force de conviction pour convaincre par mes propres mots les lecteurs lobotomisés et il y a beaucoup de sites à couvrir.
    juste une opinion contradictoire mais suffisamment bien écrite pour lui donner de la force et instiller le doute, ensuite si le lecteur passe un peu de temps sur infosyrie il comprendra rapidement que tous les merdias mondialo-sionistes occidentaux et principalement français, mentent et manipulent à l’unisson.
    une version courte 500 et une version plus longue 1500-2000, çà dépend des sites.
    je vois dans les comms qu’ils sont pas si dupes que çà, mais ces gens sont encore trop peu nombreux, il faut les instruire d’arguments difficilement réfutables

  4. Binze dit :

    commencer une liste des principaux mensonges et évènement marquant sur la syrie, chronologique, court, avec lien vers la source. par exemple untel haut responsable avoue financer, apporter des armes, soutenir des terroristes, faire partie d’une agence de renseignement, reconnait attentat pas attribué à l’armée régulière, etcc.
    par exemple le type du mi6 pris en photo avec le terroriste lybien parti ensuite en syrie.
    le bateau rempli d’armes à destination des mercenaires au liban
    qui est réellement le type de l’osdh
    le nettoyage ethnico religieux, en vue de constituer une base arrière
    tous les falses flags
    les camps d’entrainement
    l’intéret géopolitique impérialiste derrière la pseudo ingérence humanitaire

  5. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    Je connais bien les Syriens.

    On les a mis au pied du mur, pour les asservir et détruire leur pays au bénéfice des Ultra-Sionsites-Associés, et les golden boys et autres BHL.

    Comme les Français, dans l’épreuve, ils sont capables des actes les plus héroïques et d’un patriotisme exemplaire.

    Actuellement, ils souffreent beaucoup.
    Sans doute, tout sera fait par les « Tartufe-Amis de la Syrie », pour leur rendre la vie insupportable.
    Ils le savent.
    Ils feront face et ne plieront pas.

  6. Mahmoud Barka dit :

    COMMENT FAIRE OBSTACLE EN SYRIE ET EN IRAN A LA GUERRE SAOUDIENNE,DES FÉODAUX DU GOLFE ALLIES DES OUEST OCCIDENTAUX.

    LA GUERRE APPELLE LA DÉFENSE C’EST l’OCCIDENT DE L’OUEST, L’EMPIRE ET SES VALETS QUI PROPAGENT LE FEU…
    Les féodaux détonateurs d’une troisième guerre mondiale vont-ils disparaitre avant même qu’elle explose?
    Pour barrer la route aux envahisseurs impérialistes les intégrations économiques en cours des initiatives de la Russie et la Chine et leurs voisins asiatiques devraient inclure une monnaie internationale,une banque énergétique, une armée( internationale aussi) à égalité et ou supérieure à l’OTAN. Les pays non alignés d’Asie d’Afrique et d’Amérique Latine devraient s’y intégrer avec leur potentiel économique géopolitique et militaire. Bien sûr les pays de la résistance arabe, et musulmane devraient s’y intégrer de toute évidence. Ce MUR géopolitico-monétaire économique et militaire est le seul moyen durale d’empêcher l’Amérique impériale et les Ouest occidentaux sionistes de réaliser la politique du « loup »: c’est à dire dévorer L’Iran, la Syrie, le monde arabo-oriental, la Corée du Nord avant d’atteindre la Russie et la Chine qui sont prévus pour être dévorés à leur tour par un plan de dépeçage à partir des failles de sécession et du séparatisme, ET CONTRE RÉVOLUTION, en Russie et en Chine.
    Dans la première phase de ce plan insensé, les Traitres arabes qui servent à allumer ce feu, sont manipulés comme ceux à qui ont été promis « le PSEUDO CALIFAT « (monarchie féodale, ethnique familiale) en échange de la vente et de la livraison de la Palestine. »QODS CHARIF »…
    Les sionistes et impérialistes ont-ils promis » aux grenouilles qui se veulent plus grosses qu’un bœuf » d’être de leurs « pétro dollars »les banquiers de leurs crises ouest-occidentales en échange d’un rôle de sous-impérialisme oriental les poussant à déclencher une troisième guerre mondiale…
    Est-ce le piège dans lequel ceux des féodaux détonateurs d’une troisième guerre mondiale disparaitraient avant même qu’elle explose?
    Publié par Abou Abdallah Mahmoud à l’adresse

  7. RoyL dit :

    > notre journaliste n’est pas si bête

    Pas trop d’accord. (Ou peut être que vous aviez raison, après
    tout: qu’il soit si pernicieusement *calculateur*?)

    Anyway, nomen est omen:

    ravanello [italien] = radis,

    en italien on dit aussi:

    testa di ravanello = [tète de radis, littéralement] imbécile,
    crâne.

    > Ravanello voit dans ce regard de Poutine sur le terrorisme un
    > facteur puissant de connivence avec Bachar al-Assad.

    En effet, c’est moins une histoire de terrorisme per sé, que,
    plutôt, une histoire de viol, genre Boule de suif / Guy de
    Maupassant; avec soit Bachar al-Assad, soit Vladimir Poutine
    REFUSANT, et l’on peut les comprendre bien!!!, de jouer le rôle
    d’un passager n’importe lequel de la diligence (à la différence
    de leurs contreparties françaises), celui de l’officier Prussien
    étant déjà, comme dire?, *réservé*.

    Or, si l’on recommande assez correctement de ne pas se confronter
    directement avec des criminels en général, et de plutôt laisser
    *tomber*, il y a UNE EXCEPTION: jamais ça avec des violeurs!!!
    Avec ces derniers, il faut **TOUJOURS** opposer toute la
    résistance qu’on peut produire, n’importe laquelle et pour
    désespérée qu’elle puisse apparaitre; et à n’importe quel prix –
    de la vie même (s’il on va mourir, ils auraient tués après de
    toute façon) s’il le faut; JAMAIS accepter AUCUNE *négociation*
    ou *condition*, ZÉRO *compromis* avec des violeurs.

    Avec la Syrie c’est précisément une histoire de viol qu’on est en
    train de mettre en acte. — N’ayez pas peur, tout ça va bien
    passer et terminer; vous, « A, » on vous met ici; « B, C » on les
    sépare là-bas, dans l’autre chambre, tranquilles — et ainsi de
    suite. Après « A » est violé(e), et très possiblement tué(e)
    éventuellement; « B, C » viennent assommés directement ou subissent
    le même traitement de « A, » etc.

    On viole la Syrie; après c’est le tour du Liban; ensuite de
    l’Iran; du Venezuela; de la Russie, de la Chine, …

    • RoyL dit :

      D’ailleurs, Poutine .. :

      http://www.voltairenet.org/Les-takfiristes-menacent-les
      Les takfiristes menacent les autres musulmans
      29 mai 2012

      [L]es takfiristes forment un courant sectaire, EXTRÊMEMENT
      MARGINAL DANS L’ISLAM SUNNITE. Ils voient des mécréants partout
      et considèrent que leur assassinat est licite. Ils s’en prennent
      prioritairement aux musulmans qu’ils côtoient et dont ils exigent
      qu’ils rejoignent leur secte. [...] [Emphase ajoutée]

      ***

      Ça serait encore à démontrer que Poutine soit plus stricte,
      inflexible et sévère envers ces fanatiques que, par exemple, moi
      même — musulman sunnite.

      • sowhat dit :

        EXTRÊMEMENT MARGINAL DANS L’ISLAM SUNNITE ?

        pas tant EXTRÊMEMENT MARGINAL que ça vu le rôle du prosélytisme wahabite finacé par qui vous savez

        • RoyL dit :

          Est-ce que on pourrait quantifier en %? — je n’ai jamais
          fait des recherches sur ce sujet.

          • RoyL dit :

            [... F]or some commentators, this radical interpretation is
            Islam, much as the terrorists claim. However, the security
            establishment and the broader political community, including
            the British Prime Minister at the time, rejected this idea:

            “The principal current terrorist threat is from radicalised
            individuals who are using a distorted and unrepresentative
            version of the Islamic faith to justify violence…. They are,
            however, a TINY MINORITY within the Muslim communities here and
            abroad.”

            [British Prime Minister Tony Blair]

            [...]^1 [Emphase ajoutée]

            1. Engagement with the Muslim Community and Counter-Terrorism:
            British Lessons for The West H.A. Hellyer The Saban Center for
            Middle East Policy at Brookings A N A LY S I S PA P E R Number
            11, December 2007

            google + « Engagement with … for The West, » etc. et vous
            obtiendrez l’URL. (C’est du PDF.)

          • sowhat dit :

            l’islam extrémiste haineux et sectaire propagé par le wahabisme et les donations généreuses des monarchies rétrogrades du Golfe Arabie Saoudite en tête s’est considérablement développé depuis une vingtaine d’années et pas seulement dans les pays arabes mais aussi en Europe en Asie et en Afrique. Curieux que cela vous ait échappé.

      • betehem dit :

        *Les guerres interreligieuses ont souvent (toujours ?) existé : Moi j’ai raison, donc toi tu as tort. C’est cette interprétation, cette culture, ce paragraphe, et nul autre. Ta culture, ta pensée, on s’en fiche. Tu penses pas comme moi : t’es mort. Y a rien à discuter. Pan.

        Il ne faut pas nier ce fait. Fait de musulmans, mais aussi de chrétiens, que je sache, d’autres probablement, l’Afrique, avant les colons ne rechignait pas à massacrer des voisins qui ne fonctionnaient pas comme eux. En Amérique du Nord et du Sud, non plus. Ma culture n’est pas à ce point là; et je ne suis pas gênée de dire : je ne sais pas exactement.

        Il me semble seulement que, ces années-ci, les divergences pas nécessairement mortelles entre obédiences musulmanes sont effectivement manipulées.
        En utilisant le plus petit dénominateur commun, le moindre, le plus moche, le moins humain.
        Certains diraient même, le plus à l’encontre de la religion musulmane.
        Et ça, ca manque franchement de culture.
        Ca relève carrément de la manipulation la plus sordide.

        Cette effroyable publicité morbide sur les musulmans, surtout sur les « frères » a fait oublié l’histoire des peuples. Et les musulmans sont tous vus comme des terroristes et extrémistes, et tyrans, a priori.
        Jugement facile.

        Qui sont donc ces révolutionnaires ? Je suis persuadée qu’eux sont lobotomisés encore pire que nous.

        Quand un pestiféré, de gré ou non, conscient et responsable ou non, tue son environnement, au fond, l’euthanasie, douce ou sèche, il faut y repenser.

  8. Sorisharif dit :

    Pour ceux qui disent qu’on n’a pas changé de politique , Claude Gueant expulsait les étrangers en situation irrégulière alors que François Hollande expulsé les étrangers en situation régulière .

    • Marie-Christine dit :

      Bien dit : je suppose que vous parlez de l’expulsion grossière de l’ambassadrice d’un grand pays souverain qui n’a jamais porté atteinte aux intérêts de la France…?
      Mais il va leur être très difficile de l’expulser du territoire, car elle est également ambassadrice de la Syrie après de l’Unesco, dont le siège se trouve à Paris… Ah ! des contraintes, toujours des contraintes ! Décidément…

      • sorisharif dit :

        Devant l’impuissance des occidentaux à convaincre même les portiers des ambassades de Syrie à faire défection contre le régime d’Assad , on a trouvé la solution la plus simple , les expulser .

        • sowhat dit :

          après 15 mois de troubles très graves

          aucune défection dans le régime
          ni au sommet de l’état
          ni dans les institutions publiques
          ni dans le corps diplomatique
          ni dans l’état-major de l’armée ou la police

          comme c’est bizarre !

          • betehem dit :

            Juste. Remarquable à constater, merci du résumé Sowhat.
            Les rats, d’habitude, quittent le navire en difficulté bien avant les passagers. Tiens donc, pas en Syrie ? Oh, étrange !
            Ah non ? Bashar n’a pas tout raflé, n’a pas fui vers des résidences secondaires en Suisse et ailleurs ? Ah, non, les dirigeants non plus ?
            Les pauvres : ils manquent probablement de débrouillardise, selon un autre système politico-moral.
            Ils n’ont pas su tirer leur épingle du jeu, dès que ça chauffait !?
            Stupéfiant.Incroyable.
            Intolérable.

            Aye aye, ça doit déplaire à certains, coutumiers du retrait doré et en jet, et illico et sans la formule magiquement polie du « s’il vous plaît ».

            C’est pas normal, ce fonctionnement. Rester dans un pays en difficulté ! Qu’est-ce que ça signifie ?

            C’est intolérable, un tel comportement. Ca empêche de dormir sur les massacres du quotidien. Ca démange.
            Bref, ça fiche la haine.

          • Etudiant dit :

            Au sommet de l’Etat, non.
            DAns les institutions si : 2 députés, un ajoint du minsitre du pétrole, le procureur de Hama.
            Dans le corps diplomatique : le consul syrien en Californie, juste hier.
            Dans l’Etat-major : de nombreux généraux ont fait défection.

          • Stephane dit :

            @ etudiant
            Votre pseudo contre verite vient donc corroborer ce qui se disait a savoir aucune défection majeure

            Je cite un ADJOINT, un procureur ( plus kidnappé quatre chose car à ce jour on la jamais revu), dans l’état major de nombreux généraux ( on peut avoir plus de précision sur ces fameux généraux? Car si vous en aiez je pense que vous ne vous seriez pas gêner )

          • Syrienne Libre dit :

            Il n’y a pas eu de « défection » au sommet de l’etat mais bien des remaniements…

          • Etudiant dit :

            Ah Stéphane ça faisait longtemps.

            Mustafa al-Cheikh, est un bon exemple de général qui a fait défection.
            De plus, un fonctionnaire qui travaillait au sein de la cellule d crise est parti avec plein de document. j’ai pas de nom en tête.
            Et sur les députés : un GHalioun, cousin de l’autre et député de Homs, et un député d’idleb.
            Quant au Procureur, tu ne l’as pas revu, mais en même temps, un procureur sans tribunal et en exil, ça a pas grand chose à faire…
            Mais bon, si tu es le stéphane de l’an passé, tu vas faire ton Piccinin et ne croire que ce que tu vois… et encore si tu n’as pas de doute sur ta vision.

          • Syrienne Libre dit :

            merci pour ces rappels Etudiant

          • sowhat dit :

            Etudiant menteur

            les faits :

            1) consul « honoraire » de Syrie en Californie alors que l’ambassade syrienne est fermée depuis des mois depuis que l’ambassadeur Imad Moustapha a été renvoyé ? Ce sous-fifre n’a même pas un rang de diplomate et on peut même se demander s’il est vraiment syrien. C’est comme si Ignace Leverrier (ou M. Glassman) ex-planton à l’ambassade française en Syrie avait annoncé sa défection du Quai d’Orsay. Qui l’aurait pris au sérieux ?

            2) adjoint du ministre du pétrole : encore archi-faux car ce type n’avait pas le poste d’adjoint de minsitre mais était un obscur fonctionnaire d’un rang intermédiaire

            3) le procureur de Hama ? s’agit-il d’une défection ou bien d’un enlèvement maquillé en défection ? ce n’était encore pas un haut-fonctionnaire juste avocat-général et ce type n’a plus reparu alors que sur la vidéo où on l’a vu pour la dernière fois il promettait des nouvelles fracassantes. Il a été vraisemblablement liquidé par ses ravisseurs, c’est-à-dire tes amis de la vermine l’Etudiant. (Au fait, Syrienne Libre nous a annoncé des révélations à ce sujet, où sont-elles ses révélations ?)

            4) 2 députés ? quels députés ?
            un seul député a fait défection à ma connaissance , il s’agit d’un neveu ou d’un cousin de Ghalioun

            5) des généraux ayant fait défection ? encore un mensonge aucun général en exercice n’a fait défection. Par contre, il y a une poignée de faux-colonels qui ont fait défection comme ce Riad el Assaad qui n’avait pas le grade de colonel et qui s’est lui-même adjugé ce grade par la suite pour faire croire que des hauts gradés lâchaient le régime (curieux qu’il ne s’est pas auto-proclamé général !)

  9. Djazaïri dit :

    Poutine: « les USA ne veulent pas d’alliés, mais des vassaux ».