• Décryptage
  •  

La une mélodramatique de Libération du 16 juillet : les "atlantistes de gauche" s'inquiètent pour leurs protégés. Nous considérons que c'est assez bon signe.... Le quotidien Libération consacrait sa une et quelques pages de son édition du 16 juillet à la rébellion syrienne. Avec un gros titre de une fleurant bon le désespoir - "Nous nous battrons jusqu'au bout" - le quotidien gaucho-atlantiste nous jouait le registre bien connu du pauvre David ASL face au Goliath bachariste. Un David qui [...]



L’ASL du secteur d’Alep en petite forme

Par Guy Delorme,



La une mélodramatique de Libération du 16 juillet : les « atlantistes de gauche » s’inquiètent pour leurs protégés. Nous considérons que c’est assez bon signe….

Le quotidien Libération consacrait sa une et quelques pages de son édition du 16 juillet à la rébellion syrienne. Avec un gros titre de une fleurant bon le désespoir – « Nous nous battrons jusqu’au bout » – le quotidien gaucho-atlantiste nous jouait le registre bien connu du pauvre David ASL face au Goliath bachariste. Un David qui bénéficie depuis des mois de l’appui diplomatique, financer, logistique et médiatique de l’essentiel de l’Occident libéral-et-sioniste, mais passons.

Cette mise en scène et mise en pages pour servir d’ »écrin » à un reportage effectué par l’envoyé spécial de Libération, Luc Matthieu, quelque part dans le nord du pays, à Atmah, un bourg sunnite de 8 000 habitants situé à cinq kilomètres, selon le journaliste, de la Turquie, du côté d’Alep. Atmah serait vide de présence policière et militaire depuis le début des troubles, et devenu de fait un base de la « résistance« , n’a subi aucune attaque en 16 mois.

Le reportage de Luc Matthieu n’a pas une tonalité très optimiste : il débute par le récit des funérailles d’un combattant tué dans une attaque, le samedi précédent, d’un point de contrôle de l’armée sur la  frontière turque : déclenchée à 3 heures du matin, l’attaque surprise se serait terminée, au bout de trois heures de combat, par la mort de huit soldats et la fuite des autres. Mais ce succès a vite été cher payé : sur le chemin du retour vers Atmah, le groupe a subi une embuscade de Kurdes pro-gouvernementaux, venus du village voisin de Tall Slor : vite décimés, les ASL ont été contraints à une fuite éperdue par l’arrivée de deux hélicoptères de combat qui les ont arrosés à la roquette et à la mitrailleuse lourde. Dix rebelles d’Atmah ont péri, et une quinzaine d’autres ont été blessés. Le journaliste précise que ces pertes s’ajoutent à d’autres plus anciennes, éprouvées par les combattant ASL d’Atmah : six tués, tombés soit dans le djebel Zawiya  au sud d’Atmah, soit à Damas.

L’échec stratégique de l’ASL dans la zone frontalière turque

À partir de cet incident, Luc Matthieu tire un bilan, pas favorable à la rébellion, en tous cas dans cette zone-frontière stratégique : « Presque un an et demi après le début de la révolution, les rebelles syriens ne parviennent toujours pas à s’imposer dans cette région nord qui borde la frontière turque« . Selon l’homme de Libération, les ASL locaux contrôlent quelques « villes » et villages, « mais aucune route principale« . L’armé syrienne, elle, tient solidement se  points de contrôle sur la frontière, et lance des opérations, ou installe des barrages routiers à l’improviste, rendant la situation des insurgés très précaire : « La situation est très volatile. On ne sait jamais combien de temps on contrôlera une zone » explique Abou Abdou, de l’ASL d’Atmah, à Luc Matthieu.

C’est bien ennuyeux du point de vue rebelle, car, comme le note le reporter, « les rebelles syriens n’ont d’autre choix que de s »emparer, au moins en partie, de la zone frontalière du nord« . Pour créer un sanctuaire où affluerait l’aide de Turquie, en volontaires et matériel. Pour l’étendre, le cas échéant  au territoire contrôlé par d’autres groupes au nord d’Idleb. Luc Matthieu ne cache rien de la présence de la CIA en Turquie, pour dispatcher l’aide matérielle et financière du Qatar et de l’Arabie séoudite. Citant un combattant le reporter de Libération indique même que « 75 systèmes de communication » ultra-modernes, comprenant talkies-walkies et antennes satellites, cadeaux de Laurent Fabius à l’insurrection, seraient déjà arrivés à Reyhanli, ville turque et base-arrière de l’ASL, à cinq kilomètres de la frontière syrienne et à une cinquantaine à l’ouest d’Alep.

Pour l’heure, la situation des ASL locaux ne semble guère brillante : réfugiés dans les montagnes avoisinantes « à quelques dizaines de kilomètres de la Turquie« , ils accueillent pas mal de blessés des combats en cours. Luc Matthieu précise même que samedi (14 juillet) des blessés du combat d’al-Treimseh étaient attendus dans ce camp-hôpital – sans médecin ni infirmiers – précise-t-il. En fait, le camp sert d’étape avant le sanctuaire turc. À pied le plus souvent, et en évitant l’horaire de ronde des patrouilles syriennes.

Mais là aussi, ce n’est plus comme avant : depuis quelques semaines, assurent les rebelles, « barrages et patrouilles » se multiplient. L’un d’eux raconte qu’il est tombé voici deux semaines sur une de ses patrouilles au volant de son véhicule, mais qu’il a pu lui échapper malgré deux roues crevées. Le même donne d’Alep, où il est théoriquement étudiant, le tableau d’une ville en état de siège, « quadrillée par plus de 40 barrages« . Pour lui, pas d’autre issue qu’une demande d’asile à la France : apparemment les téléphones satellitaires de Fabius ne suffisent pas à le rassurer quant à l’avenir de la rébellion. L’un de ses camarades est, lui, déterminé à continuer le combat, mais sans beaucoup plus d’optimisme : « Nous nous battrons jusqu’au bout« . Toute la question est : quand le bout ?

Les Kurdes contre l’ASL

L’article de Luc Matthieu, malgré son évident parti pris de bobo pro-opposition, est éclairant, au moins sur ce secteur du front : les groupes en activité n’ont pas la capacité de dépasser le stade de l’embuscade ou de l’attaque surprise contre un poste isolé ; l’armée verrouille l’essentiel de la frontière et gêne les communications de l’ASL avec ses bases turques.

Autre « détail » intéressant : l’attitude des populations kurdes de la région. Comme l’écrit Matthieu, « l’opposition syrienne sait également qu’elle ne peut pas compter sur la population kurde« . Et de citer un ASL d’Atmah : « Quelques uns nous ont rejoints mais la plupart se battent contre nous ». La raison ? La politique de Bachar qui a décidé, en juin 2011, d’accorder à des dizaines de milliers de Kurdes de Syrie la citoyenneté qui leur avait été refusée jusque-là. Depuis, la communauté kurde est un atout dans la main du gouvernement. Et ce sont des Kurdes qui ont décimé, comme on l’a vu, le groupe ASL d’Atmah. Et puis, il y a aussi un contentieux actuel, historique et sanglant entre les Kurdes, de Syrie et d’ailleurs, et les protecteurs turcs de l’ASL.

Bref, le moral n’est pas fort, du côté d l’ASL de la région d’Alep. L’un deux a ce cri du coeur : « Je n’en peux plus d’avoir peur ! » Pour le bien des Syriens et l’indépendance et la paix de la Syrie, on ne peut que se réjouir de cette peur.

Un Kurde de Syrie exhibant sa carte de « résident étranger », document rendu obsolète par la décision de Bachar al-Assad d’octroyer, en juin 2011, la nationalité syrienne à peut-être 300 000 d’entre eux. Depuis, l’ASL a contre elle la grande majorité de cette communauté

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

35 commentaires à “L’ASL du secteur d’Alep en petite forme”

  1. Etudiant dit :

    Toujours aussi ignare Louis.
    Peut être n’as tu jamais entendu parler du PYD, de Mechaal Temo, du CNK … La réalité sanaesque est plus agréable pour ta petite cervelle de complotiste.

    • Etudiant dit :

      Guy, Louis, même combat.

      • Un prince de la déduction, cet Étudiant (en désinformation) !

        L.D.

        • Etudiant dit :

          Je te demande pardon pour tout Louis, et je demande pardon à tous ceux que j’ai insulté sur ce site, Bachar et la vraie Syrie vaincra ça ne fait aucun doute la dessus alors pardon pardon pour tout!

          • Oui, il vaincra certainement, et la cause de la résistance – la vraie – et du principe de souveraineté gagnera avec lui. Ce n’est pas une raison pour craquer Ètudiant, même si vous êtes un ennemi de ces principes.

            L.D. & Infosyrie

          • Maroquino dit :

            Sombre abruti mdr il ne t’aura pas fallu longtemps, ça fait du bien de voir plus clair n’est ce pas? Dommage que dans une heure tout ceci ne sera qu’un vieux souvenir. Petit sioniste

          • Etudiant dit :

            T’inquiète pas Louis, je craque pas, qq use de mon pseudo par lâcheté (courante sur ce site).
            Tu as les IP sous les yeux donc bon, pas la peine de jouer les faux semblant.

            Bachar périra, et la Syrie populaire vaincra.

          • Errata : Il fallait, dans le courriel d’Étudiant, bien sûr traduire « Syrie populaire » par Syrie domestiquée par l’OTAN ». Mais nos lecteurs avaient rectifié d’eux-mêmes !

            L.D. & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Coucou Faux Etudiant !

            Comment avez-vous fait pour obtenir votre « indulgence » auprès de Louis pour revenir chez nous ?
            Je suppose que vous l’avez contacté en privé.

            En tout cas, soyez sage cette fois-ci !
            Il faut surtout arrêter d’être fou comme un lièvre dans les avents ;)

    • Ce sont les propres propos d’un brebelle,, recueillis pieusement par un type de Libération, que je cite. Toujours aussi limité et confus, « Étudiant » (en sciences de l’ingérence).

      Et je méprise le complotisme. Tout ce qui se passe en et contre la Syrie est parfaitement clair et transparent.

      Veuillez agréer, chez monsieur et valet de l’OTAN, l’assurance de mon mépris le plus complet.

      L.D. & Infosyrie

      • Etudiant dit :

        Je reconnais que je ne suis rien d’autre qu’un sombre imbécile à la solde des wahabite, oui c vrai je n’ai qu’une envie qu’on interdise tout qu’on couvre les femmes jusqu’au pied, qu’on les lapides, qu’elle n’est plus aucun droit sauf celui de mettre au monde. Quitte à ignorer les presepte de l’Islam car celui que j’adore c’est Satan! et oui!

        • Non, je crois que vous voulez que les nations non inféodées à l’axe Washington-Tel-Aviv, et singulièrement les nations arabes, subissent le sort de l’Irak et de la Libye. Quitte à manipuler des barbus pour cela.

          Vous êtes moins un sombre imbécile qu’un sinistre manipulateur (et vous gagnez au change, d’un point de vue d’équation personnelle).

          Pour le reste et pour reprendre une terminologie iranienne – sorry ! – vous êtes un « Satan adolescent » (et le resterez durablement).

          L.D. & Infosyrie

        • sowhat dit :

          l’Etudiant zombifié

          tes frères zombies sont en train d’être écrasés et d’une manière ou d’une autre tu connaîtras le même sort après tout tu es tout en bas de l’échelle au moins tes frères zombies combattent en armes et mettent en jeu le semblant de vie qu’ils affectent (ALLAHOU AKBAR !) mais toi qui es-tu, un ado attardé moins que rien, un ZERO

    • sowhat dit :

      c’est toi qui est ignare l’Etudiant

      la présence des kurdes en Syrie remonte à la dynastie des Ayoubides (Noureddine qui a défendu Alep contre les croisés il ya une allusion là-dessus dans le roman de Renart) et Salaheddine son successeur. La grande majorité des kurdes de la cote et de Damas sont solidaires avec le pouvoir légitime. Et le PKK imbécile ?

      bientôt la fin pour vous

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @Etudiant,

      Le costauffiore, étufiente, ambitions : Certificat en cacologie :

      Beaucoup de progrès à faire !

      Conseils et recommandamnations :

      Lire, tous les jours, Libation, FinGarrot et le chic du fin des « Monde », diplomant-ic ou à l’huile de palme d’or et sucre de Cannes.

      Et Ecouter Radio-Transes dans tous leurs ZétatsUnis dames riches, et leurs reportages comme Sion était au concert de jaunis.

      Les niouzes de leurs Infaux sont si fraîches que le présent actuel sent dèjà le moisi, sûr !

      Alors Etudiant, prenez une bonne résolution (américaine au CS de l’ONU) pour ne pas redoubler votre année d’école des cocos.

      Cela vous lavera la cervelle et vous fera les sabots.
      Et vous ôtera l’envie obsessionnelle de ruer dans les blancs quarts propres d’Infosyrie.

      Et vous ne mourrez pas blanbèque.

    • malja dit :

      Etudiant ou Citoyen syrien ou Wladimor Glassman ou Ignace Leverrier surnommé Ignare Le merdier se croit sur son blog du monde ou normalement les deux premiers félicitent le 4eme de son vrai nom le troisième ex diplomate ou officier traitant de 2001 a 2008 a l’ambassade de France a Damas
      Cher louis ne perdez pas votre temps a répondre cet aigri qui n’a pu faire correctement son job a cette époque.

      • Louis Denghien dit :

        Je censure cet agent de faible influence atlanto-sioniste deux fois sur trois : c’est un taux honnête, je pense.Et puis il faut bien qu’il ait un public, de temps à autres…

        L.D. & Infosyrie

  2. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    Un journaliste d’un tel talent, ça devrait se consacrer à des causes plus dramatiques : Le sort des Palestiniens.

    J’aimerais lire, écrits de la plume fine de Luc Matthieu, quelques heureux portages sur la vie en Terre Sainte.

    Je le ferai, avec la même foi et le même émerveillement que pour les Evangiles de Saint Matthieu et de Saint Luc.

    • Etudiant dit :

      Vive la Palestine libre!!!! inchAllah

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        @Etudiant

        Vous parlez de la Palestine, en état de libriété ?

        Avez-vous une lueur d’intelligence ?

        Ou vous Délurez ?
        Ou Avécé ?

        Urgence médicale absolue !
        Saite Anne, Paris 14ème !

        Je vous rendrai visite et on rigolera sur votre lit de contenSion.

  3. amical dit :

    La mafieuse Hilary va accepter la mission Annan

    La rage excessive de la mafieuse Hilary et sa société de crime cette dernière semaine est révélatrice de l’échec cuisant sur tous les plans : militaire politique, diplomatique et médiatique. Pour cacher leurs échecs il ne reste que l’intox et la propagande hystérique pour donner l’impression qu’ils progressent dans leur projet destructeur mais la réalité est là, ils vont finir par faire des concessions douloureuses au conseil de sécurité et ailleurs.

    Déjà certaines déclarations en apparence houleuses laissent apparaître que la mafieuse Hilary est ses comparses vont reculer net au conseil de sécurité devant la détermination de la Syrie et ses alliés. Croyez moi ils n’ont aucun choix, s’ils ne votent pas la prolongation de la mission Annan dans les conditions imposées par la Russie et bien ce sera la débâcle totale des bandes terroristes sur le terrain.

    Un spécialiste français en renseignement, connaisseur de la région à qui on a posé la question de savoir si militairement, le pouvoir syrien était encore en mesure de continuer de faire face à la rébellion, a répondu qu’une armée qui arrive, après une année d’insurrection, à mobiliser dans des manœuvres à tires réel et de ma manière qu’on a vu, six divisions avec toute la logistique nécessaire à l’opération, est une armée encore très puissante et disposent d’énormes possibilités.

  4. sowhat dit :

    Luc Mathieu de Libé

    « Presque un an et demi après le début de la révolution, les rebelles syriens ne parviennent toujours pas à s’imposer dans cette région nord qui borde la frontière turque »

    et encore moins dans le reste du pays … bizarre ! à moisn que … à moins que cette ‘révolution » ne soit pas une vraie révolution , mais une insurrection armée qui ne dispose pas d’une base populaire significative à l’échelle du pays . Encore un petit effort messieurs les journalistes si vous voulez qu’on continue à vous appeler journalistes

  5. Etudiant dit :

    J’ai plein d’autres sites mainstream pour me défouler ma tête. Mais parfois, ma tête claque, et j’ai envie de dire que je suis un bobo rebel, avec mon imac sous mes doigts et avec une envie d’être très proche d’hillary, ou de francois…

    • Louis Denghien dit :

      Oui, je comprends, la « rebelle attitude » est une tentation permanente, ou plutôt une frustration pour les gens malheureux et déséquilibrés comme vous qui savez bien que vous êtes du côté du manche. Et d’Hillary et de François, donc…

      Essayez l’acupuncture ?

      L.D. & Infosyrie

    • Cécilia dit :

      « J’ai plein d’autres sites mainstream pour me défouler ma tête. »

      Je peux le confirmer, Faux Etudiant, je vous vois presque partout où je vais ?

      J’ai répondu sur un de vos posts je ne sais plus sur quel site !!!
      J’ai besoin d’un jour de 48h au moins ;)

  6. Binze dit :

    Quel courage pour ces journalopes qui ont l’appui indéfectible du pouvoir et des grands argentiers impérialistes qui oeuvrent à l’asservissement de l’humanité. Larbin.

  7. Guillaume dit :

    Je trouve que les rebelles d’Alep tiennent assez bien malgré vos prédictions… Je vois aussi que vous vantez assez bien de la stratégie de la Syrie de semer la peur pour éviter toute contestation, quelque soit sa forme. Je lis : « L’un deux a ce cri du coeur : « Je n’en peux plus d’avoir peur ! » Pour le bien des Syriens et l’indépendance et la paix de la Syrie, on ne peut que se réjouir de cette peur. ».