• Décryptage
  •  

  On peut donc consulter à nouveau normalement la chronique des événements établie chaque jour par l'agence syrienne Sana. Et c'est très utile pour "équilibrer" et même démentir les informations du pôle OSDH/AFP. Rappelons ici  que Sana est bien sûr une tribune gouvernementale, mais qu'elle est précise, et en définitive modeste, c'est-à-dire exacte, dans ses compte-rendus. Les événements sont situés et contextualisés, des noms de protagonistes sont donnés, et les bilans n'ont rien de superlatif ou de triomphaliste. On voit bien, [...]



L’armée syrienne semble avoir pris la main

Par Louis Denghien,



 

On peut donc consulter à nouveau normalement la chronique des événements établie chaque jour par l’agence syrienne Sana. Et c’est très utile pour « équilibrer » et même démentir les informations du pôle OSDH/AFP. Rappelons ici  que Sana est bien sûr une tribune gouvernementale, mais qu’elle est précise, et en définitive modeste, c’est-à-dire exacte, dans ses compte-rendus. Les événements sont situés et contextualisés, des noms de protagonistes sont donnés, et les bilans n’ont rien de superlatif ou de triomphaliste. On voit bien, à lire Sana, que le pays est plongé, jour après jour, dans une guerre qui ne dit pas son nom, faite de plus d’accrochages et d’embuscades que de batailles épiques.

24 heures sans répit pour la rébellion

Pour son édition datée du 15 juillet, rendant compte d’événements survenus tard le 14 et tôt le 15, Sana dresse la liste d’incidents suivante :

-à l’aube du 15, deux tentatives d’infiltration successive depuis le Nord Liban, dans le secteur d’al-Jorah (ouest de Homs et d’al-Quasayr) ont été mises en échec avec des « pertes considérables » pour les rebelles. À al-Qusayr même, l’explosion d’un atelier de confection de bombes et d’engins piégés a entraîné la mort de plusieurs activistes ;

-dans le secteur d’Idleb, sur la route al-Frikeh/Jisr al-Choughour (à l’ouest d’Idleb non loin de la frontière turque), une voiture particulière qui tentait de fuir un contrôle a été prise sous le feu des forces de l’ordre : le chauffeur a été tué, et des munitions pour différents types  d’armes ont été trouvées à bord ; toujours dans le secteur de Jisr, l’armée a traqué un groupe qui avait commis des actions et exactions : rattrapée, la bande a subi de « lourdes pertes« , et deux de ses véhicules « auto-mitrailleuses » ont été détruits

-à al-Boukamal, ville de 60 000 habitants située sur l’Euphrate et sur la frontière avec l’Irak, un accrochage a entraîné des pertes chez les insurgés : Sana cite le nom de Yassef Hussam al-Ahmad, un terroriste fiché, qui figure parmi les tués ;

-enfin, à Homs, dans le quartier (nord-ouest) de Jourat al-Chiyah, un groupe de 18 rebelles s’est rendu aux autorités, sans doute dans le cadre des promesses d’amnistie faites pour réduire les derniers groupes s’accrochant encore au cente de la ville. Peut-être aussi l’effet du travail du comité de réconciliation inter-religieux Mussahala (voir notre article « Un nouveau reportage « équilibré » deTF1 à Homs… », mis en ligne le 14 juillet).

Pour son bulletin du 16 juillet, rendant donc compte d’incidents intervenus dans l’après-midi et la soirée du 15, et dans la matinée du 16, Sana annonce :

-l’interception, le 15, dans la région d’Idleb, d’un groupe de trois pick-up de rebelles : deux des véhicules ont été détruits, le troisième saisi, les passagers étant abattus ;

-un accrochage, hier soir à Deir Ezzor, qui a décimé une bande armée ;

-un autre accrochage du côté d’al-Saïfr dans les environs d’Alep : là encore le groupe insurgé a subi des pertes sévères ;

Sana ne dit rien des opérations encore en cours à Damas-Tadamone pour ce 16 juillet. Mais dans son bulletin en date du 15, l’agence fait état d’un accrochage dans ce quartier ayant entraîné des pertes « lourdes » chez les activistes…

Le Figaro note un tournant militaire… en faveur de Bachar

On voit, ou plutôt on continue de constater que l’armée et la police portent des coups sévères et quotidiens à l’insurrection. On peut avoir aussi le sentiment qu’il s »agit là d’une tache s’apparentant au « rocher de Sisyphe » (ou à la tapisserie de Pénélope), toujours à recommencer, d’autres insurgés remplaçant les activistes tués, des groupes réapparaissant dans des quartiers dont ils avaient déjà été chassés plus tôt avec pertes.

C’est quand même un impression plus qu’une réalité : à Homs, même si la chose prend du temps, les ASL contrôlent une peau de chagrin et n’ont pu reprendre pied à Bab Amr en dépit de deux ou trois fanfaronnades de l’OSDH. On ne les a pas revus à al-Haffé, à l’est de Lattaquié. Ni, pour nous rapprocher de Damas, à Douma. Autant d’endroits où ils ont subi des échecs assez sanglants.

Même un journal américano-compatible comme Le Figaro vint de reconnaître que le gouvernement et son armée avaient enregistré des succès contre la rébellion : « Ses troupes (celles de Bachar) ont écrasé les rebelles à Douma près de Damas, bombardé pour la première fois jeudi un quartier de la capitale, Kfar Sousseh, et lancé le même jour une offensive meurtrière contre Treimsa (al-Treimseh), ville sunnite de la province de Hama, causant la mort de plus de cent insurgés ». Le Figaro donne d’autres exemples : « À 200 km à l’ouest, la ville de Rastane, tenue depuis février par les rebelles, était elle aussi pilonnée, tandis qu’un peu plus au nord, les forces armées prenaient d’assaut les villages de Jreires et Maarzaf et bombardaient la localité de Qalet al-Madiq ».

Et c’est – tiens, tiens ! – Georges Malbrunot qui écrit tout cela, oui, celui-là même qui voici une semaine discourait avec un sérieux imperturbable sur la résistible ascension militaire de l’ASL ! Apparemment, Malbrunot a reçu des « éléments nouveaux »…

« Le moral de l’armée régulière (est) regonflé » indique même en intertitre de son article M. Malbrunot (!!!). Et à l’appui de ses dires, le journaliste fait état des confidences d’un responsable des services syriens : « On va passer les rebelles à la moulinette », l’interlocuteur expliquant que l’armée attendait depuis des mois l’ordre « de passer à l’action« . Cet ordre, on le sait, a été donné voici trois semaines par Bachar lui-même, lorqu’il a dit aux membres de son nouveau gouvernement, et par-dessus eux, aux Syriens, que le pays était confronté à une guerre, et qu’il n’allait pas la perdre. Seul le souci de ménager la position des alliés russe et chinois, explique au Figaro l’homme des services syriens, a différé, dans le cadre des négociations autour du plan Annan, cette offensive générale anti-rebelles.

Malbrunot dit encore que les dernières manoeuvres combinées de l’armée ont « regonflé le moral des troupes alaouites« . Sauf que la dite armée est toujours majoritairement composée de sunnites, à l’image du pays, et que, n’en déplaise aux « fabulistes » de l’opposition, ils n’ont pas tous déserté. Mais l’ »alaouitude » tous azimuts du régime syrien est un dada auquel ne renoncent pas facilement nos analystes sous influence atlantiste…

Retenons que même Le Figaro a senti le vent changer : on verra bien s’il se contredit à nouveau dans les semaines qui viennent, mais la « tendance » en cours est intéressante »…

Où en est, en termes d »effectifs, l’insurrection ?

Maintenant, les rebelles reçoivent, via deux ou trois frontières difficile à contrôler intégralement, des renforts. Assez pour combler leurs lourdes pertes ? C’est toute la question : quand on parle des insurgés tués, on oublie les blessés, encore plus nombreux, et les pris. Et les déserteurs : car même à l’ASL on peut rendre les armes, comme en témoignent les  repentances collectives d’insurgés abandonnant la lutte et se faisant enregistrer dans les postes de police contre une promesse d’amnistie : Sana, dans son édition du 15 juillet, cite 35 nouveaux cas de ce genre pour la banlieue de Damas. Bref, la rébellion perd pas mal de monde, jour après jour.

Le tout étant de savoir de quel « capital humain » elle dispose : certainement pas, en tous cas, des 40 000 homme avancés récemment dans des articles par Georges Malbrunot ou Thomas Pierret : ce sont là les estimations propagandistes de la direction de l’ASL  et nos soi disant « spécialistes » ne se grandissent pas en décalquant dans leurs papiers du Figaro et du Monde ces rodomontades partisanes.

Nous avons risqué, « intuitivement », une estimation vague mais plus raisonnable, oscillant ent10 et 20 000 combattant de toutes obédiences, de toutes origines et de tous niveaux de « professionnalisme ». Ajoutons au dossier cette estimation émanant des Tendances de l’Orient, bulletin quotidien d’information dirigé par Pierre Khalaf, qui préside aussi à un Centre d’Études stratégiques arabes et internationales. Khalaf est certes nettement du côté du gouvernement syrien – en tous cas opposé à l’OTAN et à la désinformation -, mais il sait de quoi il parle – aussi bien au moins qu’un Thomas Pierret. Il avance le chiffre de 7 000 combattants armés. Voici ce que dit notamment, au sujet de l’actuelle situation militaire, Pierre Khalaf :

« Le plan du commandement syrien est de détruire la plupart des fiefs des insurgés, contrôler les axes routiers internationaux, est encercler les principaux foyers tenus par les rebelles, dont les effectifs sont estimés à 7 000 hommes en arme. Après avoir repris le contrôle de la campagne de Damas, où se trouvent d’immenses dépôts d’armes, des chambres d’opération et des hôpitaux souterrains, l’effort se dirige actuellement vers Homs, pour la pacifier et reprendre le contrôle des quartiers encore sous le contrôle des insurgés, qui s’y livrent  de nombreuses exactions et atrocités. Dans le même temps, de vastes opérations se déroulent à a frontière avec la Turquie, d’où passent hommes, argent et armes. La situation des rebelles a atteint un tel état de faiblesse et de dispersement, poursuit Khalaf, que les opposants qui habitent dans les 5 étoiles, multiplient les déclarations sur «l’imminence» de la bataille de Damas qui sera «décisive »« .

Pierre Khalaf prend-il ses désirs – et les nôtres – pour des réalités ? Il nous parait incontestable que l’ASL et les groupes assimilés est partout sur la défensive, et que chaque confrontation sérieuse avec les militaires syriens se traduit pour elle par de sanglantes défaites. Et l’on peut faire confiance à l’armée, assurée du soutien russe et chinois, pour ne pas relâche sa pression mortelle.

Ci-dessous le lien vers les Tendances de l’Orient :
http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=66813

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

10 commentaires à “L’armée syrienne semble avoir pris la main”

  1. Akyliss dit :

    ça sent bon la victoire proche, et bientot aussi l’heure de payer pour tous les syriens morts sous les balles des terroristes financé et entrainé par ceux qui se considérent comme donneurs de leçon en démocratie…

  2. Loubnan dit :

    Les syriens vont malheureusement subir la névrose des états-unis pendant un long moment (peut-être même quelques années):

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LBNg63s_SSY

    • Tarico dit :

      C’est pas sûr. Le flot de djihadiste n’est pas infini.
      On peu considérer que près de la moitié ont déjà été annihilés, et tous ne sont pas des candidats au martyr, il y a beaucoup de pièces rapportées, de pauvres types qui ont suivi qui un frère, qui un ami, qui veulent bien faire la guerre mais pour la gagner sans trop se mouiller.
      Le financement n’est pas infini non plus, des sommes hallucinantes ont déjà été englouties. La guerre pour ne pas la gagner, ça profite peut-être aux occidentaux, mais ça n’intéresse pas le Qatar ni les autres puissances du Golfe.
      La Syrie, ce n’est pas le Nicaragua, il n’y a pas de sanctuaire géographique comme des montagnes ou jungle inaccessible. L’armée est partout.
      Les bases derrière les frontières turques et libanaises, ça ne peut pas non plus durer infiniment. Du reste, je persiste à penser que la Syrie peut se permettre la provocation d’aller attaquer les bases arrières de l’ASL et d’en faire un grand carnage. N’est-ce pas ce que fait régulièrement la Turquie avec les bases Kurdes en Irak ?

      • Charles dit :

        Je partage tout à fait votre point de vue, Tarico. J’ajouterai juste que les USA d’aujourd’hui sont dans un piteux état par rapport aux USA d’hier qui soutenaient les Contras, et ça ne va pas s’arranger dans les prochaines années, donc la Syrie peut y aller franchement et parfaire sa victoire.

      • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

        @tarico

        Mais les enjeux sont considérables pour les Ultra-Sionistes-Associés !
        Ils sont sans pitié, et perdre les rend enragés !

        Le mystère, pour moi, est : que fait la France en cette puante compmagnie !?

  3. Souriya ya habibati dit :

    Pour Marie-Christine, Syrie.Eternelle, Charles et les autres AMIS non-arabisants, concernant mon propos d’avant hier au sujet des traductions:

    Il s’agit d’un petit clin d’œil à tous les AMIS de Syrie dont les informations syriennes arrivent en 2ème vitesse après le flot DESINFORMATEUR qui les submerge de tous les côtés.. ce qui provoque en eux et c’est humain des angoisses et des incertitudes sur ce qui se passe sur le terrain..

    Vous savez à quoi vous ressemblez, vous tous AMIS Français ?! J’ai l’impression d’avoir en face de moi, un amoureux transi dont la bien-aimée est attaquée sur tous les fronts.. Il la voit accusée de tous les torts.. ET face à sa non-maîtrise du dialecte que parle la bien-aimée.. il se voit réduit à attendre les traductions de ceux que le destin a placés sur son chemin afin qu’ils jouent les Messagers…

    Je note, toutefois, qu’avec l’affaire de Treimseh.. il n’y a pas eu de réactions hallucinées.. nos AMIS non-arabisants m’ont semblé un peu plus confiants.. je n’ai pas senti leur esprit, habitué au doute systématique, pointer en filigrane de leurs commentaires.. accréditant « d’emblée » les accusations portées par les ennemis contre leur bien-aimée.. la Syrie..

    (l’expérience des 16 mois nous a montrés que la présomption d’innocence, si chère au cœur des Français, n’est pas de mise lorsqu’il s’agit de la Syrie..)

    Cela m’a fait chaud au cœur, chère Marie-Christine, car cela voulait dire que notre modeste contribution, en tant que traducteurs – je voulais dire Messagers – avait porté ses fruits.. La petite info sur le jeune conscrit qui faisait son service militaire.. qui s’est trouvé au bon endroit pour « coucher l’avion turc par terre ».. Je l’ai traduite pour dire à nos AMIS qui s’inquiètent du retard dans la prise de DECISION pour un RADICAL nettoyage du printemps.. obéit à des « paramètres » qui nous échappent.. à nous simples citoyens.. qu’il nous faudrait faire CONFIANCE à cette Syrie.. qui a su engendrer des gamins aussi doués.. que notre jeune conscrit.. ET, que le jour de la VICTOIRE est PROCHE.

    L’idée de poster le bulletin français de la TV Syrienne est parfaite et j’espère que notre AMI Infosyrien qui a eu l’idée de le faire continuera sur sa lancée.. jusqu’à la VICTOIRE finale, ce qui vous évitera de rentrer inutilement dans le dédale des sites arabisants.

    La page de sana HS depuis deux jours fut une épreuve pour moi.. MAIS je me réjouis car au bout des 16 mois elle a prouvé qu’elle était une agence fiable et sérieuse.

    Je reposte ces trois liens en anglais des sites patriotes où nos AMIS non-arabisants pourraient visiter régulièrement afin de compléter et AJUSTER les infos qui les bombardent de partout..

    http://www.jpnews-sy.com/ar/cats.php?id=24
    http://www.shukumaku.com/Articles.php?s=22
    http://syriandays.net/

    (il y a aussi champress qui a été posté par Jean sur une autre page )

    Ceci dit, notre AMI Syrie.Eternelle vous a donné un premier cours en arabe.. ET là, je parle sérieusement, chère Marie-Christine, car une fois le gros nuage qui menace la Syrie actuellement sera dissipé.. Je suis sûre que beaucoup de nos AMIS Infosyriens Français feront le voyage de Syrie.. Apprendre quelques mots en arabe leur sera d’une grande utilité.. pour gagner le cœur des Syriens.. les gens simples de la rue.. qui souffrent de la grande haine affichée à leur encontre.. dans les medias du Monde et particulièrement.. parmi les Français.. Je fais CONFIANCE .

    Que Dieu protège la Syrie

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      A Souriya ya habibati :

      Merci de m’avoir fait une place dans vos pensées, en compagnie de Marie-Christine et Charles et des autres amies et amis de la Syrie et d’InfoSyrie.

      Vous avez ajouté aussi, à l’attention de Marie-Christine :

      « Apprendre quelques mots en arabe leur sera d’une grande utilité.. pour gagner le cœur des Syriens ».

      C’est vrai.

      Pour les Syriens (et bien d’autres arabes), un(e) étranger(ère) pacifique qui franchit le seuil de leur porte leur offre fierté et grande joie.

      Et entendre cette personne parler l’arabe, c’est, d’une certaine façon, la voir franchir, pour leur plus grande joie, le seuil de leur porte culturelle.

      C’est ce qui explique l’affection et le respect des Syriens pour les étrangers arabisants.

      Une association d’idée, pour décrire cette disposition innée, générale à toutes les régions, de l’hospitalité chez les Syriens :

      Chez les Alaouites – qui sont musulmans – la viande de porc est proscrite.
      Mais, par une très vieille prescription de leurs sommités religieuses, la viande de toutes les femelles de mammifères – pas la volaille – est interdite aussi !

      Pourquoi ?

      Parce que, dans le temps, toute personne de passage était, immanquablement, bien accueillie, désaltérée, et nourrie.

      En l’absence évidente de « réserve » de provisions carnées, l’abattage d’une bête s’imposait.

      Or, dans leur montagne rude et aux pâturages sommaires, les autochtones avaient, au mieux, quelques ovins, ou caprins, ou bovins.

      Et sacrifier une femelle, c’est perdre leur modeste source de lait et les chances de renouvellement de leur si maigre troupeau.

      Alors, si vous en avez l’occasion, apprenez l’arabe !

      Et puissions-nous tous aller prochainement, en Syrie, apprendre le Français aux Syriens, et leur faire re-aimer la France.

      Amitié.

  4. Binze dit :

    Il se peut oui qu’ordre a été donné à l’armée de prendre moins de précautions, et que les derniers mensonges annonçant le gouvernement en difficulté soient en fait un baroud d’honneur voyant les terroristes finir de se faire écraser.
    Il subsistera quand même des attentats sporadiques. Ca peut être très usant psychiquement.
    La syrie doit tenir jusqu’à ce que la crise systémique fasse plonger l’europe. si l’europe s’effondre le monde entier sera moribond, à ce moment là ils auront peut être d’autres chats à fouetter en interne.
    Comme la pluie on doit espérer la crise économique.
    Le gouvernement doit préparer le peuple à vivre solidairement et en autonomie. C’est déjà beaucoup plus le cas que par chez nous.
    En europe la crise va faire très mal, nous sommes dépendants de tout et individualistes.
    Les syriens innocents seront vengés au centuple de l’indifférence et l’insouciance criminelle des citoyens occidentaux, même s’ils sont manipulés, ils ont une part de responsabilité.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @Binze
      a dit :
      « ….l’europe s’effondre le monde entier sera moribond… »

      Il ne faut pas souhaiter l’effondrement de qui que ce soit, mais une prise de conscience des peuples et des dirigeants.

      En, attendant, la Syrie doit résister !

      Que de fautes graves, et de crimes ignobles ont été commis depuis, l’effondrement du mur de Berlin !

      Essentiellement par les Ultra-Sionistes-Associés, et leurs créatures..
      Contre l’humanité,
      Contre la Russie,
      Contre les pays arabes,
      Contre des pays de toutes confessions.

      Pour volonté domination et par cupidité.

  5. Rifain69 dit :

    Le Drame du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord réside vraiment dans tout ce qui est venu ‎de L’Arabie (pays du Golfe). Il faut faire table rase avec ça… tous nos maux viennent de ‎cette région qui a imposé ses idées par la crainte divine. C’est vrai que le tabou imposé ‎rend difficile maintenant d’ y parler franchement. Mais `a long terme pour arrêter le ‎terrorisme fondamentaliste des wahhabites, il faut secouer rendre futile la base de leur ‎référence idéologique qui n’a rien de divinité, il faut libérer les peuples de cette région ‎de cette idéologie inhumaine et imposture.‎