• Ré-information
  •  

Alors qu'une dépêche du site pro-syrien Arabi Press, non confirmée par Sana ou les autorités militaires, fait état d'un grave revers subi par la brigade al-Farouq - la plus médiatisée depuis ses exploits de Bab Amr de toute l'ASL -, nous revenons sur une action récente de cette '"unité pilote" de l'opposition armée. Pour ce faire, nous "empruntons" l'article de l'excellent site alter-mondialiste - et alter-médiatique - de la journaliste suisse indépendante Silvia Cattori. Dans cet article, Silivia Cattori revient [...]



À Dmeneyh, l’armée a évité un nouvel Houla

Par Guy Delorme,



Présenté généralement en France comme un Robin des Bois anti-Bachar, Abdel Razzaq Tlass (ici photographié, au début de l'année, en train de menacer des coopérants iraniens désignés comme des "mercenaires armés") est un des chefs de la brigade al-Farouq, unité "d'élite" de l'ASl qui s'est rendue coupable de plusieurs massacres de civils à Homs, puis, après sa défaite de Bab Amr, dans les environs de cette ville

Alors qu’une dépêche du site pro-syrien Arabi Press, non confirmée par Sana ou les autorités militaires, fait état d’un grave revers subi par la brigade al-Farouq – la plus médiatisée depuis ses exploits de Bab Amr de toute l’ASL -, nous revenons sur une action récente de cette ‘ »unité pilote » de l’opposition armée. Pour ce faire, nous « empruntons » l’article de l’excellent site alter-mondialiste – et alter-médiatique – de la journaliste suisse indépendante Silvia Cattori. Dans cet article, Silivia Cattori revient sur une attaque lancée le 29 mai 2012 par la brigade al-Farouq contre le village de Dmeyneh (au sud de de Homs et à une douzaine de kilomètres d’al-Qusayr). S’appuyant sur des récits de témoins locaux, la journaliste peut décrire le modus operandi des insurgés, qui a dû pas mal se répéter ces dernières semaines, notamment à Houla-Taldo, trois jours plus tôt.

Happy end (de justesse)

Donc le 29 mai, à 5 heures du matin, les 3 000 habitants – majoritairement chrétiens – de Dmeyneh sont réveillés par des rafales et des cris de «  »Allah Akbar !« . Environ 500 hommes armés, selon un habitant, viennent d’investir le village de plusieurs côtés ; les soldats présents, inférieurs en nombre, se retranchent  dans un point et échangent pendant deux heures des tirs nourris avec les assaillants qui, au passage, s’en sont pris à l’église catholique locale. Entre-temps, des renforts de l’armée sont arrivés et finalement les extrémistes doivent évacuer les lieux, laissant vingt morts sur le terrain.

Telle la cavalerie du Far West, les renforts de l’armée sont arrivés sans doute à temps pour éviter que soit commis un nouveau massacre de type politico-communautaire, comme celui qui a été perpétré trois jours plu tôt par des groupes insurgés contre des familles alaouites à Houla-Taldo. Et c’est peu dire que les scénarii se ressemblent : une attaque massive d’activistes – plusieurs centaines assaillant des positions isolées de l’armée par plusieurs côtés ; une attaque qui vise aussi un village « communautairement incorrect », plutôt alaouite à Taldo, plutôt chrétien à Dmeyneh.

Au-delà de l’incident de Dmeneyh, Silvia Cattori remet les choses en perspective : l’ASL, et notamment la brigade al-Farouq de l’officier déserteur Abdel Razzaq Tlass s’est repliée, après son éviction de Homs et de Bab Amr, fin février, sur la ville d’al-Qusayr (ou Qusseir, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Homs et à seulement une dizaine de la frontière libanaise).  Il est difficile de dire quels quartiers de cette ville d’environ 150 000 habitants (en temps normal) ces hommes armés – 2 000  ? -  contrôlent. Ils sont certainement établis en tous cas dans les environs de la ville, se construisant un sanctuaire adossé au Nord-Liban, base de ravitaillement et de renforts. Et base de départ de raids contre les villages mal pensants ou mal croyants. Ou même bien croyants selon les critères sectaires de l’ASL : des villageois sunnites voisins étaient venus se réfugier chez leurs compatriotes chrétiens de Dmeyneh pour fuir les raids de ces djihadistes repeints en démocrates de progrès par les journalistes bobos.

Si certaines informations, auxquelles nous faisions allusion plus haut, se confirment, la situation pourrait évoluer en défaveur de l’ASL dans cette région. Nous espérons en savoir bientôt d’avantage.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

15 commentaires à “À Dmeneyh, l’armée a évité un nouvel Houla”

  1. Djazaïri dit :

    Une demande aux rédacteurs et lecteurs du site. Merci de nous prévenir lorsque le terroriste islamiste Abderrak Tlass aura été capturé, jugé et mis hors d’état de nuire.
    C’est indigne comment sur la photo il menace un prisonnier enchaîné et comment il a laissé ses hommes exercé un nettoyage confessionnel contre les chrétiens de Homs.

    • hakim dit :

      c’est bon l’infos à été confirmé par SANA et almanar. UN grand soulagement, je felicite l’armée pour ce travail. un véritable massacre légitime :) perpetré par l’armée contre les terroristes de l’ASL. j’espere que les televisions occidental en parleront

  2. abbas dit :

    La Syrie dirige les blindés vers la frontière de la Turquie

    Les autorités de la Syrie ont redéployé quelque 170 chars dans la région de la frontière de la Turquie, a déclaré le général de l’Armée syrienne libre Moustaha al-Cheikh.

    Il a noté que les chars des forces armées syriennes étaient installés aux environs de la ville d’Aleppo à 30 km de la frontière turque, sur le territoire d’une école d’infanterie.

    Selon le général, les chars seront déployés le long de la frontière turque ou attaqueront les localités contrôlées par l’opposition au nord d’Aleppo

  3. sowhat dit :

    L’OLJ quotidien libanais pro-Hariri annonce dans son édition du vendredi 29 juin :

    Des milliers de manifestants en Syrie malgré la répression

    En ce jour « de grande mobilisation » et sous le mot d’ordre confiants dans la victoire divine (o ironie !), l’opposition radicale a réussi l’exploit de faire descendre dans la rue quelques milliers de manifestants. En réalité on est plus proche de la vérité en disant quelques centaines de manifestants dont un grand nombre d’enfants (bien que ces enfants portent ostensiblement l’uniforme des écoliers, on peut douter qu’ils soient réellement scolarisés car dans ces milieux il est fréquent que les enfants soient soustraits par leurs nobles géniteurs à l’éducation primaire obligatoire mais passons …). Ghalioun avait raison de dire que l’opposition du CNS n’a pas réussi à se rapprocher de la base populaire de la rébellion. Et c’est sans doute pour s’immerger dans cette base populaire que M. Ghalioun s’est offert récemment un bain de foule avec quelques uns de ses dignes représentants dans un hameau syrien situé à un jet de pierre de la frontière turque et qu’il en est reparti déguisé en religieux salafiste sempiternel en jurant d’y revenir. Ghalioun est une fable à lui seul ! quel homme légendaire !

    Aujourd’hui après 16 mois de soi-disant soulèvement populaire et alors que tous les médias du monde, hostiles ou amicaux , objectifs on non scrutent la Syrie, la pseudo-révolution syrienne ne peut montrer que quelques milliers de manifestants qui du reste continuent à scander les mêmes slogans stupides à forte connotation religieuse et en tout cas dénués de toute dimension politique que depuis le début.

    Il serait temps que les sociologues s’intéressent à la composition de ces manifestations. Qui sont ces syriens qui manifestent, qui sont ceux qui continuent à manifester ? Comment peut-on les qualifier pour reprendre un mot cher à son excellence ministérielle M. Fabius ?

    Pour conclure, à l’attention du lecteur avide de vérité autant que pressé :
    1) par journée de grande mobilisation à l’appel du CNS, le nombre de manifestants est ridiculement bas

    2) il n’y a toujours pas la moindre amorce de mouvement de désobéissance civile en Syrie.

    et cela est d’autant plus curieux que les observateurs de toute la planète guettent la moindre bavure de la part des forces syrienne de maintien de l’ordre et que d’après M. Fabius 50% du territoire échappent au contrôle de l’Etat.

    question candide : avez-vous une explication ?

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @sowhat dit :

      « d’après M. Fabius 50% du territoire échappent au contrôle de l’Etat. »

      Les ornithologues ont remarqué que les corbeaux, oiseaux intelligents, savent compter jusqu’à 4, et ils ont des plumes sur la tête.
      C’est bien.

      Monsieur Faubis-DitJuppéDeux a « fait » l’ENA. De la sorte, il sait compter jusqu’à 50 ! Et il n’a pas de plumes sur la tête.
      C’est mieux que le corbeau.

      Heureuement pour Bachar AlAssad, Faubis-DitJuppéDeux n’a pas « fait » Pölytechnique !
      Car il aurait appris à compter, jusqu’à, au moins, 99, et il aurait un bicorne sur la tête.
      Et ses copains de l’ASL (Assassins Sans Loi) contrôleraient 99 % du territoire syrien.

      Vous vous rendez compte combien coûteraient les téléphones qu’il projette d’offrir, si c’est à 99 % de la population syrienne ?

      Morale : faire l’ENA coûte moins cher à l’Etat que de faire polytechnique.

      C’est pour cela qu’ils sont nombreux dans les cabinets mini…..stériels

      • sowhat dit :

        ce ne sont pas les institutions de la République qui sont en cause quoiqu’elles méritent d’être dépoussiérées … mais une élite politique composée de prébendiaires (pour reprendre le mot de son excellence le ministre) aussi corrompus qu’incompétents. Je me demande comment ils vont faire quand ils devront faire face à la réalité. Fuir au Qatar ?

        • Marie-Christine dit :

          Le qatar est un tout petit pays. Comment va-t-il faire pour accueillir tous ces réfugiés « politiques » à venir ?
          Bonne chance avec BHL, Fabius, Sarkozy, Juppé, Cameron, Hilary, etc.

          • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

            Comme vous le savez, Chère Marie-Christine, quand on trompe les gens, on dit qu’on les mènent en bâteau.

            Alors, pour loger et distraire tous les réfugiés « politiques » à venir, il y a :

            Les yachts des Zémirois, Qatar et autres
            Les Yachts de la Couronne britannique,
            Les porte-avions de la xième flotte américaine,
            Les navires de guerre israéliens,
            Et tous les sous-marins de pavillon inconnu qui se télescopent en Méditerranée.

            Berluscomique, Sarkozy et Juppé, déjà disponibles, en attendant d’autres hasebines, pourront faire les Gentils Organisateurs du Club Mood, pour les distraire. Et vivement qu’arrive Hilarette pour ses charmes indiscrets, sa voix de diva et ses berceuses d’illusions.

            BéHacheHelle et Caméréon, dans les cuisines, seront de corvée de plonge dans les eaux usées, où ils se « sentiront » mutuellement parfaitement à l’aise.

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          Bien sûr, il y d’excellents serviteurs de l’Etat, Enarques, X, ou militaires ou pompiers, etc…que j’apprécie et affectionne.
          Mais , s’agissant de Faubis, ancien premier ministre, ancien ministre du budget, etc, il devait savoir compter avec précision ses estimations.

  4. Dumuzi dit :

    « Telle la cavalerie du Far West »

    Peut-être que la comparaison utilisée par monsieur Delorme n’est pas la plus pertinente. Aprés tout cette cavalerie avait participé au génocide du peuple natif américain. Ce n’est qu’un détail, mais ce sont parfois les figures de styles bien tournées qui rallient de nouvelles opinions…

    En tout cas, la nouvelle de cette débandade fait plaisir à lire.

  5. Kinan dit :

    Le New York Times vient de censurer un de ses propres articles (après l’avoir publié intégralement, il en a caviardé une partie) :
    http://seenthis.net/messages/77703
    Celui-ci évoquait un rapport de la Commision des droits de l’homme de l’ONU sur la Syrie. La partie censurée incriminait évidemment les violences des insurgés.

    Or, cette partie censurée est très intéressante. En voici ma traduction :

    La Commission [des Droits de l'Homme de l'ONU] a dit qu’elle avait aussi reçu de nombreux rapport faisant état d’exécutions sommaires par des rebbelles anti-gouvernementaux, combattants étrangers et des gens suspectés d’être des informateurs ou des collaborateurs.
    Un soldat de l’Armée Syrienne Libre a dit à cette commission que les soldats alaouites capturés, groupe confessionnel chez lequel Assad a un fort soutien, sont habituellement exécutés immédiatement, tandis que les soldats d’autres groupes religieux ont l’option de rejoindre l’opposition.
    La commission a attiré l’attention sur le sort des enfants pris dans le conflit et l’utilisation de la violence sexuelle contre des hommes, des femmes et des enfants, particulièrement par les forces pro-gouvernementales.

  6. Kinan dit :

    Deuxième coup d’Etat « constitutionnel » contre un gouvernement d’Amérique latine démocratiquement élu sous le mandat d’Obama : après Zelaya (au Honduras), balayé avec l’aval de BHO, voici que Lugo vient d’être destitué au Paraguay, évidemment avec l’aval et le soutien de l’administration américaine :
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/29/paraguay-coup-d-etat-2-0_1726325_3232.html

    Un bon rappel à l’ordre pour ceux qui auraient oublié, après Bahreïn, comment les USA soutiennent la démocratie dans le monde…

  7. l'ingenue dit :

    C’est à ne rien y comprendre .Comment le Qataristan(Qatar) et le Coitistan(Koweït) Ont ils été admis à la réunion internationale sur la Syrie alors que l’Iran n’y a pas été admise. Les russes et les chinois n’aurait pas du accepter ça

    • l'ingenue dit :

      ils n’aurait pas du accepter que l’UE aussi y soit admise . sans doute pour ménager les allemands et les autres pays en leurs faisant croire qu’ils ont aussi leurs mots à dire

  8. Djazaïri dit :

    Je conseille les deux dernières émissions de France Inter sur le Qatar de Monsieur X. Voir les pod-cast.
    Il y est analysé les menées du Qatar et les faiblesses du régime.