• Ré-information
  •  

Autre personnalité présente à Damas puis à Hama suite à l'invitation des autorités syriennes, Edward Peck est un diplomate américain, ambassadeur notamment en Irak de 1967 à 1980, ainsi qu'en Tunisie. Cet arabophone - qui parle aussi un très bon français - est quelque peu atypique en regard des élites diplomatiques de son pays en ce sens qu'il est très critique vis-à-vis de la politique pro-istraélienne systématique de Washington. Au point notamment d'avoir participé en 2010 à la flotille, humanitaire [...]

"Nous Américains ne suivons pas les règles que nous imposons aux autres, ce n'est pas intelligent !" "Pour moi, Bachar al-Assad n'est certainement pas un despote"

Mot-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Edward Peck : « La Syrie et d’ailleurs le monde arabe en général ne sont absolument pas compris par les Américains »

Par Droits réservés,



Edward Peck, ancien ambassadeur américain en Irak : un diplomate américain hélas atypique.

Edward Peck, ancien ambassadeur américain en Irak : un diplomate américain hélas atypique.

Autre personnalité présente à Damas puis à Hama suite à l’invitation des autorités syriennes, Edward Peck est un diplomate américain, ambassadeur notamment en Irak de 1967 à 1980, ainsi qu’en Tunisie. Cet arabophone – qui parle aussi un très bon français – est quelque peu atypique en regard des élites diplomatiques de son pays en ce sens qu’il est très critique vis-à-vis de la politique pro-istraélienne systématique de Washington. Au point notamment d’avoir participé en 2010 à la flotille, humanitaire et militante, qui tentait symboliquement de forcer le blocus de Gaza, et qui fut stoppée par les commandos israéliens au prix de neuf morts. On ne s’étonnera donc pas qu’il ait accepté cette visite en Syrie, qui n’a certes pas été pour lui l’occasion d’un « chemin de Damas » : Edward Peck dénonce dès le début la politique irresponsable du tandem Obama-Clinton, qui prend le risque de renouveler les désastres commis en Irak par un autre tandem bien américain – Bush-Rumsfeld.

 

-Infosyrie : M. l’ambassadeur, pourriez-vous nous rappeler – succintement – votre parcours diplomatique en terre arabe ?

-Edward Peck : J’ai volontairement choisi une langue « difficile ». Je parlais déjà le français, l’espagnol et le suédois. Et puis j’ai décidé d’apprendre l’arabe, parce que cette langue donne accès aux cultures et aux politiques de nombreux Etats. Malheureusement le Département d’Etat (ministère américain des Affaires étrangères) a ouvert son école d’arabe à Tanger, au Maroc, autrement dit à l’extrémité occidentale de l’arc arabe ; du coup, l’arabe qu’on y parle est assez différent de celui pratiqué grosso modo dans l’ensemble des autres régions. Une fois mes études terminées j’ai occupé un premier poste en Tunisie, deux ans ; puis j’ai été consul américain à Oran en Algérie. Ensuite ça a été l’Egypte, l’Irak et enfin la Mauritanie. Et puis j’ai beaucoup voyagé dans d’autres pays, dont la Syrie. Ce pays a une identité particulière, on y respire une atmosphère d’ouverture, un modus vivendi apaisé entre des communautés ethno-religieuses aux traditions différentes.

Je suis venu cette fois à l’invitation du gouvernement syrien parce que j’avais l’impression que ce que disait mon gouvernement sur la situation n’avait rien à voir avec la vérité. Je suis donc venu pour me rendre compte de la réalité des choses, pour la confronter aux informations données. J’ai vu hier Damas, je visite aujourd’hui Hama, et je constate que tout  a l’air normal.

-IS : Ce n’est pas votre première visite en Syrie ?

-EP : Oh non ! Je suis déjà venu plusieurs fois. Notamment en 2006, j’ai assisté en tant qu’observateur des Nations-Unies aux élections dans la bande de Gaza : de là notre équipe s’est rendue en Syrie où nous avons été reçus par le président Bachar al-Assad. Et je suis revenu plusieurs fois depuis ma retraite, j’appartiens à des groupes d’études sur le Proche-Orient.

-IS : L’administration Obama fait-elle appel à votre expertise de la région ? Rédigez-vous des rapports à son intention ?

-EP : J’ai un « arrangement » avec mon gouvernement : je ne leur parle pas et ils ne m’écoutent pas, ça marche bien ! Je me suis « grillé » en tentant d’expliquer les résultats désastreux de l’invasion américaine de l’Irak, pays ou j’ai été en poste de 1967 à 1980 ; j’ai donc connu les deux premières années du règne de Saddam Hussein. Je peux dire que je connais ce pays, pas comme un Irakien mais comme un observateur attentif. Et j’ai donc répété au gouvernement américain : « N’y allez pas ! Vous allez ruiner ce pays et aussi votre position dans toute la région« .

Demain je vais tenter de visiter l’ambassadeur américain à Damas (Robert Ford, Ndlr) pour lui communiquer mes impressions et connaître les leurs.

-IS : Donc le sens de votre présence ici, c’est de regarder ce qui se passe ?

-EP: Exactement. Pour, éventuellement, en informer mes compatriotes. Vous savez, je donne des conférences sur des croisières, sur l’état du Monde. Je prends la parole aussi aux Etats-Unis dans des écoles militaires, dans les universités : je ne m’exprime pas comme un représentant du gouvernement mais comme un expert des questions proche et moyen-orientales. Je suis un Américain qui sait situer des pays étrangers sur une carte !

-IS : Les rapports entre la Syrie et les Etats-Unis ont presque toujours été mauvais, si l’on excepte la brève embellie correspondant à la participation »tactique » de Damas à la coalition anti-Saddam Hussein en 1991. Comment expliquez-vous cet état de fait ?

L'AIPAC : invité prestigieux pour lobby "first class"

L'AIPAC : invité prestigieux pour lobby "first class"

-EP : Chez nous, nous avons, comme vous, des lobbies. Ce n’est pas un mauvais principe en ce qui concerne l’écologie, l’agriculture. Mais nous avons aussi un lobby très puissant, un lobby pro-israélien, l’AIPAC. Qui a un pouvoir incroyable. Et le camp – arabe – d’en face ne peut pas vraiment s’exprimer, il est réduit au silence. Du coup, ce regard unilatéral américain cause un grave problème, pour les Arabes, mais aussi pour les Américains qui ne peuvent comprendre toute une partie du Monde. Et c’est aujourd’hui le problème avec la Syrie.

Quand les vacances du Congrès américain ont débuté, 81 représentants (députés de la chambre basse, Ndlr) se sont rendus en Israël, à l’invitation d’un groupe associé à l’AIPAC, le lobby américain pro-israélien. 81 sur 500 membres de la Chambre des représentants, soit 15% ! Et pendant leur présence, le gouvernement israélien a annoncé la construction de 3 500 nouveaux logements à Jérusalem et en Cisjordanie. Ce qui veut dire que le gouvernement israélien peut faire n’importe quoi, y compris violer les résolutions de l’ONU et les accords de paix, ils ont notre bénédiction ! Et c’est très difficile d’expliquer cela aux Américains, qui dans leur immense majorité ignorent tout de ces questions.

Obama & Abdallah d'Arabie Saoudite : "Il n'y a pas de stratégie, plutôt une hypocrisie de la diplomatie américaine"

Obama & Abdallah d'Arabie Saoudite : "Il n'y a pas de stratégie, plutôt une hypocrisie de la diplomatie américaine"

-IS : Un de vos compatriotes, Herbert London, patron de l’Hudson institute, a confirmé récemment que l’administration Obama avait décidé, en Syrie, de privilégier la collaboration avec les Frères musulmans plutôt qu’avec l’opposition modérée. Est-ce pour « récupérer » les Frères musulmans d’Egypte ? Y a-t-il une stratégie de récupération de l’Islam radical par Obama ? Ou bien n’y a-t-il pas de stratégie du tout ?

-EP : Je ne crois pas qu’il y ait, dans tout ça, de stratégie élaborée par des experts. La secrétaire d’Etat Hillary Clinton s’est rendue en février au Kosovo, et a dit aux Kosovars albanais « Vous devez parler au Serbes« . Et avant on a dit aux Grecs de parler aux Turcs, et aux Palestiniens de parler aux Israéliens. Mais nous, Américains, nous ne parlons à personne, nous imposons notre loi. Il n’y a pas de stratégie, plutôt une hypocrisie de la diplomatie américaine.

-IS : Pensez-vous qu’il existe, néanmoins, une stratégie des Américains en vue de détruire la Syrie, comme ils l’ont fait pour l’Irak, ce pour le bien d’Israël ? Y a-t-il un plan en ce sens ?

-EP : Il est très possible qu’Israël considère que sa situation serait meilleure si la Syrie était annihilée. Mais la Turquie, l’Arabie Saoudite, l’Irak auraient eux-aussi, à des degrés divers, intérêt à un changement de régime en Syrie, ou au chaos.

-IS : C’est quand même la Turquie et Israël qui nous paraissent être les plus concernés par un amoindrissement de la Syrie…

-EP : Mais les Saoudiens aussi ne veulent pas d’un pouvoir chiite – alaouite – en Syrie. Chacun joue sa carte.

-IS : Bref c’est l’extérieur qui joue sur la situation – et l’avenir – de la Syrie..

-EP : La Syrie est la balle, et les autres sont les raquettes !

-IS : la Syrie est sous embargo américain depuis près de dix ans…

-EP : C’est la stupidité des Etats-Unis. Moi j’ai fait deux guerres sous l’uniforme américain : la seconde guerre mondiale et la guerre de Corée, je suis un patriote. Mais je vois bien que mon pays est isolé du reste du monde par deux océans. Les Américains ne sont pas stupides mais ignorants. Ils croient sincèrement que tout le monde veut être, veut vivre comme les Américains. Prenez Condoleeza Rice, notre ex-secrétaire d’Etat, elle a un jour dit que le rôle des Etats-Unis est de transformer le monde en lui imposant notre système.

-IS : Les sanctions économiques européeennes peuvent-elles avoir une quelconque efficacité ?

-EP : Non. Prenez l’Irak : on a fait un embargo total, de 1991 à 2003. Et pendant la guerre, on a détruit les installations électriques de Bagdad, ce qui a eu des conséquences sur l’état de l’eau, causant la mort de centaines de milliers d’enfants. Ce sont donc les enfants qui ont fait les frais de l’embargo et des destructions, pas Saddam Hussein. Et plus tard, une autre de nos secrétaires d’Etat, Madeleine Albright, interrogée à ce sujet par des journalistes, a répondu que 500 000 enfants irakiens morts, c’était peut-être le prix à payer pour que les choses aillent dans le bon sens en Irak, dans le sens de la démocratie et de l’Amérique.

12 mars 2011 : les troupes saoudiennes entrent au Bahrein pour réprimer la révolte chiite, non autorisée par Washington

12 mars 2011 : les troupes saoudiennes entrent au Bahrein pour réprimer la révolte chiite, non autorisée par Washington

-IS : Bachar al-Assad a en Occident l’image d’un autocrate. Mais que dire des monarques du Golfe…

-EP : C’est le gros problème, nos secrétaires d’Etat et nos porte-parole répètent que les Etats-Unis soutiennent partout et toujours les droits de l’homme et les lois internationales… sauf là, et là, et là. Et c’est risible. Nous ne suivons pas les règles que nous imposons aux autres, ce n’est pas intelligent ! Quand les Saoudiens sont entrés au Bahrein pour réprimer la révolte chiite, on n’a rien dit parce que nous avons une base là-bas…

-IS : Comment jugez-vous Bachar al-Assad par rapport à la situation complexe à laquelle il doit faire face ? Croyez-vous que l’avenir de la Syrie passe forcément par un décalque local de la démocratie à l’occidentale ?

-EP : Bachar al-Assad – ils nous a rencontré – m’a fait une bonne impression : c’est manifestement quelqu’un de calme, d’intelligent, de raisonnable, qui parle l’anglais aussi bien que moi – il a été éduqué en Angleterre. C’est un homme avec beaucoup de capacités dans un système qui lui donne beaucoup de pouvoirs. Pour moi, ce n’est certainement pas un despote. Il est comme tous les autres chefs d’Etat du monde, il n’a pas le pouvoir total. Et selon les Syriens, il a fait pas mal pour le pays. J’ai donc l’impression que c’est le type d’homme d’Etat qu’il faut soutenir dans la région, et non pas déstabiliser.

Quant à la démocratie, elle marche chez nous, mais elle ne marche pas, apparemment, en Afghanistan. Il ne faut pas chercher à imposer des copies conformes de nos systèmes partout. C’est de l’occidentalo-centrisme.

-IS: Comment jugez-vous la participation de l’ambassadeur Ford aux manifestations de Hama ? 

-EP : Je ne suis certain de rien car mon gouvernement ne me parle pas. S’il avait fait ça de son propre chef, sans ordre, Ford ne serait plus en poste à Damas aujourd’hui. Ce n’est pas le travail d’un ambassadeur de provoquer sans instructions. Je suis donc presque certain que quelqu’un à Washington lui a donné le feu vert. Déjà, nous ne sommes pas considérés comme des amis en Syrie, alors ce n’était pas une chose à faire, vraiment.

"Hillary Clinton ne connait rien du monde"

"Hillary Clinton ne connait rien du monde"

-IS : Est-ce que les médias américains se font l’écho de l’existence de groupes armés d’opposition en Syrie, ou bien disent-ils, comme en France, que l’opposition pacifique se bat à mains nues contre une tyrannie policière ?

-EP : Il faut bien voir que la Syrie et d’ailleurs le monde arabe en général ne sont absolument pas compris par les Américains. Qui ne savent rien du monde, qui ne comprennent pas qu’il y a d’autres peuples, d’autres cultures différentes. C’est donc difficile pour un président américain de ne pas simplifier les problèmes. D’autant qu’on trouve presque toujours à la tête du Département d’Etat quelqu’un qui ne connait rien au sujet du monde. Hillary Clinton n’a jamais voyagé comme une touriste ordinaire, elle n’est jamais allée au contact des populations étrangères. Même chose pour Condoleeza Rice (secrétaire d’Etat de George Bush Jr, Ndlr) ou Madeleine Albright (secrétaire d’Etat de Bill Clinton). Ces gens sont choisis pour leur personnalité, leur positionnement politique, pas pour leur connaissance des dossiers, et surtout les dossiers compliqués comme ceux relatifs à l’Orient.

-IS : Est-ce que vous pensez que votre pays chercher à attaquer militairement la Syrie ?

-EP : Non, ça ne me parait pas possible. Et puis les situations ne sont pas les mêmes que pour la Libye par exemple : Bachar n’a pas fait ce qu’a fait Kadhafi, il n’a pas pris le pouvoir par un coup d’Etat, il ne devait même pas avoir le pouvoir, comme vous savez, c’est la mort accidentelle de son frère aîné qui l’a mis à la tête de la Syrie après la mort de son père. C’est un homme éduqué, policé, ce n’est ni un Kadhafi ni même un Moubarak…

-IS : Mais alors comment expliquer le revirement total en si peu de temps d’un Sarkozy vis-à-vis de Bachar, qu’il avait reçu en grande pompe à l’Elysée ? Sarkozy a-t-il été déçu de quelque chose ?

-EP : Sarkozy s’est trompé sur Bachar, il l’a mis dans la même catégorie que Ben Ali ou Hosni Moubarak, il l’a pris pour un potentat oriental affairiste et corrompu, mais Bachar al-Assad ce n’est pas ça.

Wesley Clark...

Wesley Clark...

... et David Petraeus : deux super-généraux américains qui ont eu des ennuis avec les amis américains de l'ami israélien

... et David Petraeus : deux super-généraux américains qui ont eu des ennuis avec les amis américains de l'ami israélien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IS : Que pensez-vous des déclarations du général Wesley Clark (ancien commandant des forces de l’OTAN contre la Yougoslavie, et candidat à la candidature présidentielle américaine pour le parti démocrate, Ndlr) qui dénonçait le « groupe de l’argent new-yorkais » qui voulait selon lui entraîner les Etats-Unis dans une guerre contre l’Iran ? Est-ce que ce groupe voudrait aussi la guerre contre la Syrie, par hasard ?

-EP : Moi je vais vous citer le général Petraeus, actuel patron de la CIA, qui a déclaré que notre alliance avec Israël nous a coûté du sang et des vies. Deux jours après il a dû démentir ces propos. Et les Israéliens ne s’embarrassent pas de scrupules quand il s’agit de défendre leurs intérêts. J’ai moi-même été témoin de l’attaque des commandos israéliens contre la flottille turque protestant contre le blocus de Gaza, en 2010 : neuf civils ont été tués dans l’assaut du navire principal turc.

-IS: Pour finir, comment voyez-vous l’avenir de la Syrie, d’après ce que vous savez du pays et de son président ? Croyez-vous que Bachar pourra réformer le système. Ou bien une pression accrue des Occidentaux va-t-elle entraîner de nouveaux troubles graves dans ce pays ?

-EP : J’ai l’impression que l’opposition n’a pas beaucoup d’influence dans le peuple syrien. Qui ne veut pas qu’on fasse « chavirer le navire ». Un navire qui navigue à peu près bien. Le patriarche orthodoxe de Damas m’a dit que le gouvernement ne lui a jamais demandé ce qu’il allait dire dans telle ou telle cérémonie. Il y a une certaine liberté d’opinion, de la tolérance, quoiqu’on en dise, dans ce pays. Même des représentants de la communauté juive syrienne ont déclaré au journaliste américain Chris Wallace, de la chaîne Fox News, venu leur demander leur point de vue qu’ils n’avaient jamais eu aucun problème avec le gouvernement syrien. Et le reportage de Wallace a été diffusé aux Etats-Unis six semaines avant le début d’une campagne du lobby juif américain – l’AIPAC – sur le thème « Sauvez les juifs de Syrie« . Wallace a été attaqué pour ça par les gens de l’AIPAC.

Pour en revenir à la Syrie, je pense que la réforme va marcher. A condition que les puissances étrangères ne mettent pas trop d’huile sur le feu.

-IS : M. l’ambassadeur, nous vous remercions.

Propos recueillis à Damas par Guy Delorme



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

43 commentaires à “Edward Peck : « La Syrie et d’ailleurs le monde arabe en général ne sont absolument pas compris par les Américains »”

  1. Lubnan dit :

    Guy Delorme,

    Merci pour cet interview.

    Edward Peck est un homme éclairé, son histoire le montre très bien.

    Bashar n’est pas un despote!

    Bien à vous.

    • Fatima dit :

      Assad n’est un despote. J’ai passé toutte ma vie en Syyrie tout en étant prof de français dans des lycées de garçons en dans les années 79- 90, personne ne m’a touché, aucune persoone de la sécurité m’a interpellé. A partir du moment où vous êtes loyale, vous ne mettez pas la sécurité générale en péril, personne ne vous demande qu’estce que vous faites et personne ne vous interpelle. La politique de Clinton n’est autre que celle de la lobbye juif !! N’oubliez pas que sa fille unique a épousé un jeune juif et le mariage a eu lieu dans un synagogue !! Obama a reçu une somme considérable pour sa campagne électorale de 2012 des juifs américains.. Et les arabes sont réduits au silencecar ils sont des moutons pour Obama et ses prédécesseurs. Ils ne protestent plus car ils veulent rester au pouvoir (les pays du Golf)..Les arabes qui vivent aux USA ont toujours le sentiment d’infériorité par rapport aux américains et par rapport aux juifs !!! Un jour la vérité va éclater et on va voir qui va rire et qui va pleurer. Merci beaucoup de vos reportages et de vos articles qui mettent en lumière tout la vérité.

      • sowhat dit :

        Heuresuement que tous les juifs (et parmi eux les juifs syriens) ne pensent pas à propos de la Syrie comme BHL et les lobbyistes pro-sionistes aux USA et ailleurs.

  2. Cécilia dit :

    Pourquoi les gens de bon sens ne sont-ils jamais écoutés?

    Et cette madame Clinton?
    Finalement, une ignorante de la politique étrangère, mais surtout de la politique Proche-Orientale.

    Depuis toujours, la politique américaine a un seul but: travailler pour les beaux yeux d’Israël et que les autres (arabes) aient au diable!

    Un jour viendra où les choses changeront. L’histoire nous a appris que rien n’est éternel. Le changement est une loi naturelle tôt ou tard.

    Je vous laisse ce lien d’une vidéo d’un petit écolier syrien entre colère et larme contre l’injustice lors d’une manifestation sortie après les frappes israéliennes contre sa ville, Der Ezzor.

    http://www.youtube.com/watch?v=Zd2IMQv9d3k&NR=1

    • Cécilia dit :

      Merci pour toute l’équipe de ce travail.
      Merci aussi à monsieur l’ancien ambassadeur, Edward Pick, pour son intégrité.
      C’est un homme cultivé, juste et humain.
      Un vrai gentilhomme.

      Il confirme le dire de beaucoup de Syriens de leur président:
       » Bachar n’est pas un despote ».

  3. jibril dit :

    Quelle franchise et quelle clarté dans les propos de cet homme sage!
    Merci à la rédaction.

    • Mohamed dit :

      A vous toute mon estime et ma reconnaissance.
      La vérité finira bien par éclater au grand jour.
      Le vrai despotisme c’est l’impérialisme américano-sioniste.

  4. Joseph Cotton dit :

    Y a-t-il une traduction en anglais à disseminer dans le sites interessés par le sujet?

  5. Julie dit :

    Je suis hors sujet sans doute mais je voudrais vous faire partager ce petit moment d’émotion. Je suis tombée sur ce post sur une page Facebook et j’ai enfin pu pleurer pour la première fois depuis le début des incidents en Syrie.
    http://www.facebook.com/Nedal.janood?sk=wall
    C’est le 3ème post qui parle de l’enterrement d’un soldat, encore un.

    • sowhat dit :

      et ça, qu’en pensent les partisans des protestataires pacifiques ?

      Gunmen Kidnap Attorney General in Hama,Terrorist confesses to killing and mutilating body of a law-enforcement member

      http://www.sana.sy/eng/337/2011/08/29/366700.htm

      je traduis de l’anglais le titre de l’article :

      Des hommes armés enlèvent le Procureur Général de la ville de Hama. Un terrosriste avoue le meurtre d’un membre des forces de l’ordre et le dépecage de son corps.

      • syrieux dit :

        J’en pense que le lien pointe vers Sana.

        • Akyliss dit :

          « J’en pense que le lien pointe vers Sana. »

          et donc que c’est forcément faux, c’est à dire que ce n’est pas des terroristes qui ont kidnappé ce procureur mais que c’est de la comédie…et que c’est forcément des shabihas ou des hommes de Bachar qui ont fait le coup pour faire croire que les terroristes existes…

          j’oublie tout le temps qu’il faut croire vos témoins et non pas ceux des gens qui serait « pro-Bachar »

          • syrieux dit :

            « j’oublie tout le temps qu’il faut croire vos témoins et non pas ceux des gens qui serait « pro-Bachar » »

            Non, Akyliss, ça c’est les méthodes des proBachar.
            Moi je dis que si ça vient de Sana, alors c’est confiance zéro. Ca n’est pas forcément faux, mais il me faudrait des éléments supplémentaires.

            Pour l’instant, on a ça :

            http://www.youtube.com/watch?v=DkcyvZpQMT8&feature=player_embedded

            Et apparemment, je dis bien, apparemment, il serait hors de Syrie en ce moment ( à confirmer ).

          • Akyliss dit :

            Bonjour Syrieux,
            la vidéo n’est plus sur le lien que tu as indiqué !
            tu as des nouvelles par rapport au procureur ?
            au fait tu as des nouvelles de tes amis en Syrie, rappel toi tu devais leurs poser la question de savoir si ils ont vue les flics ou l’armée leur tirer dessus…merci (je t’avais répondu sur un autre commentaire que c’était important de le savoir comme de savoir si les vidéos sont vrais ou truqué surtout aujourd’hui avec tout les mensonges qui circulent un peu sur tout ce qui se passe dans les pays non amis avec les sionistes.

            j’ai ma belle sœur à Homs qui n’est pas d’accord avec les manifestations car elle dit que maintenant qu’il y a des réformes en cours autant voire comment ça va se passer…

            j’ai aussi le papa d’un ami palestinien, le papa est né en Syrie et il a vécu une bonne partie de sa vie la bas et il n’est pas d’accord non plus avec les manifestations et qui dit qu’il faut voire comment vont évoluer les réformes tout en sachant qu’ils ne sont pas des pros-Bachar.

            je pense que les syriens sont tous d’accord pour que la Syrie ne se divise pas en mille morceaux mais il y a ceux qui veulent que Bachar parte et ceux qui veulent qu’il reste et lui font confiance pour réformer le pays malgré le passé lourd du Baas surtout à l’époque de son papa.

            Mais je crois que la Syrie s’en sortira comme toujours

          • Adam dit :

            Qu’on soit d’accord ou pas avec les manifestations, personne ne peut être d’accord avec ça: http://www.youtube.com/watch?v=ngimgaLU-xk&feature=player_embedded#!

            Où est passé l’armée de 73? Il ne reste plus que des criminels…

          • Akyliss dit :

            Adam, on sensé voir quoi sur cette vidéo ?
            ce que je remarque par contre c’est quand à la minute 4 et 19secondes, un manifestant traverse il y a un homme en arme qui ne le vise même pas alors qu’il a son fusil pointé semble t il face à la caméra,
            en parlant de la vidéo d’ailleurs il me semble bien que c’est une caméra et non pas un téléphone mobile, en effet on a droit à un magnifique panorama de gauche à droite sans qu’il y ait une seule secousse pendant l’enregistrement! filmé avec un portable c’est difficile de faire un panorama aussi net et précis! et il semble que la caméra est bien fixé car la caméra ne suis jamais de mouvement brusque, l’image ne se déplace jamais brusquement ! et d’ailleurs une vidéo de très bonne qualité et avec un zoom assez puissant pour pouvoir filmer d’aussi loin des « shabihas » ! je n’ai pas encore trouvé de téléphone portable aussi puissant en France !

          • joska dit :

            Si je comprend bien, les occidentaux disent la vérité? vous êtes vraiment crédule au point de nier l’évidence? Je suis allé en Syrie, à deux reprises, cette année, voilà que j’arrive et pour la première fois j’ai droit à mon taxi et un garde du corps, non pas que le pouvoir attaque les civils mais que des rebelles, oui, des rebelles sous la botte de je ne sais quoi, attaquent, kidnappent, et tuent des gens aveuglément, pour vous relater encore, mon petit cousin, militaire, de 23 ans, vient d’être la cible de tueurs fous, des terroristes, blessé à la jambe, le bras et le thorax, pensez-vous que le pouvoir en place met en scène des meurtres, des rapts? vraiment, ça dépasse l’entendement. Arrêtez de dire que le Président Bashar Al ASSAD doit être destitué, pourquoi, nous sommes sûr que les gens qui veulent sa tête, profiterons pour encore plus déstabiliser le pays, quand je pense que monsieur Sarkozy s’est rendu en Syrie et a été reçu comme un roi se permet de faire volte face, mais qui sont ces gens qui rêvent de pouvoir et de destructions, Dieu m’en est témoin, je les maudis! Que deviendrait le peuple sans repères, ce serait l’anarchie! Nous rêvons tous d’un monde meilleur, mais laissons le peuple décider de lui même, j’ai confiance en mes frères et soeurs! Allah y shfikon!

        • Syrienne libre dit :

          idem.

    • Mohamed dit :

      Sur ce même lien, ci-dessus, il y a une ANNONCE IMPORTANTE appelant à la vigilance :
      GRANDE GUERRE INFORMATIQUE CONTRE LA SYRIE
      Selon une source sécuritaire de Haut Rang « demain sera le lancement du 1er jour de la grande guerre informatique contre la Syrie ».
      Le plan de guerre est le suivant:
      1/ parasitage complet des chaînes syriennes d’information,
      2/ blocage/mise en panne des réseaux syriens de télécommunications et envoi massif de faux SMS sur la chute du pouvoir,
      3/ diffusion de vidéos filmées à Qatar sur les défections militaires,
      4/ annonce de défection de Hauts responsables;
      5/ demande d’intervention militaire internationale contre la Syrie par les dirigeants du golf.
      La source appelle à une large diffusion de cette mise en garde. FIN.
      Je vous livre cette information pour ce qu’elle est. Demain, nous verrons : info, désinfo ? J’ai tenu à partager cette information avec vous.

      • Akyliss dit :

        Mohamed,
        aujourd’hui j’ai tenté d’appeler plusieurs amis et membre de ma famille, que ce soit les portables ou les fixes ça sonnait occupé ce matin, mais par contre ma belle-mère à pu téléphoner de la Syrie. je n’ai pas éssayé par la suite. Pour le reste rien entendu ou lu nul part sur les médias anti ou pros Syrie.

        • Mohamed dit :

          Akyliss,
          Effectivement tout est normal.
          Les chaînes diffusent sans problème.
          L’alerte sur Facebook est peut être un gag !
          En tout cas, vu l’ampleur de la campagne déjà entreprise la vigilance est de mise!

        • Cécilia dit :

          Akyliss,

          Le même constat concernant Damas. Par contre j’ai pu avoir ma sœur à Alep.

          • Akyliss dit :

            Cécilia et Mohamed,
            j’ai oublié de préciser que ma belle-maman est à Homs, et qu’hier après midi un ami a pu téléphoner à sa famille à Deraa, je précise les lieux car un ami syrien de la ville de Homs et qui est anti Bachar n’a pas réussi à contacter sa famille et qu’il en a tout de suite conclu que c’est Bachar qui a coupé les lignes pour que les gens ne puissent pas contacter leur famille pour la fête du eid ! sauf qu’il oublie qu’a chaque année c’est le même problème et que tous les syriens musulmans tentent d’appeler leurs famille en Syrie le même jour et ca fait qu’il y a saturation sur le réseau ! mais bon l’aprés midi il a pu finalement contacter sa famille à Homs. ça peut etre aussi un essai des états unis pour voir si ils peuvent réellement couper toute communication pour la Syrie et executer leur plan cité par Mohamed.
            bonne journée à tous !
            tout est possible avec les états unis et israel !

      • Syrienne libre dit :

        Mohamed,

        1) à voir
        2)les lignes et réseaux téléphoniques téléphoniques ont été coupé par le gouvernement, chaque fois qu’une intervention militaire a eu lieu. (pourquoi, moi j’ai ma réponse)
        faux sms pour la chute du pouvoir : je ne pense pas que les opposants aient envie de renflouer les caisses des opérateurs liés à Rami Makhlouf…
        3) et 4) Il y a (de ce que j’ai vu) de plus en plus de militaires qui arrivent à se détacher des ordres (vive l’armée syrienne libre!) et normal que les médias transmettent l’info
        5) j’espère que ça n’arrivera pas…

        Merci

        • Akyliss dit :

          Syrienne libre,
          2) les lignes et réseaux téléphonique coupé pendant l’intervention de l’armée c’est logique, si l’armée veut attraper les faiseurs de troubles autant leur rendre difficle la tache de communiquer entre eux pour mettre au courant de l’avancé de l’armée et des ses positions… mais ca reste mon avis aussi
          en ce qui concerne les sms, ce n’est pas les opposants qui enverrais des sms annoncant la chute du pouvoir mais les états unis et israel, semer le trouble pour affaiblir le pouvoir, cela c’est déajà fait, voir les palestiniens qui reçoivent des sms des agents d’israel pour leurs faire du chantage, ou les insiter à jouer les espions…

      • Cécilia dit :

        Merci Muhammed,

        En effet, j’ai essayé toute la journée d’appeler plus de 7 numéros sur
        Damas sans succès.
        Tôt le matin, j’ai pu avoir ma sœur à Alep sans problème.
        Je viens tout juste d’avoir une autre sœur à Daraa.

        Peut-être, c’est à cause de la fête.
        Mettez-moi au courant SVP!
        Je ne sais pas si je vais pouvoir dormir!

        Merci encore!

        • Cécilia dit :

          Haloulia!

          J’ai pu avoir ma mère à Damas à 1h11 (2h11 du matin)!
          je l’ai réveillée mais elle était très contente d’entendre ma voix et quel
          soulagement pour moi!

  6. Lubnan dit :

    Mohamed,

    Merci pour l’information. en effet nous verrons.

    Cependant:
    « 3/ diffusion de vidéos filmées à Qatar sur les défections militaires, »

    Cette manipulation a déjà été faite en Libye il y a quelques jours et d’ailleurs c’est le représentant du CNT (Jalil) qui l’a dit lui-même.

    D’ailleurs Cécilia a posté la vidéo quelque part sur le site (je vais la retrouver).

    Ce que vous dites s’est passé en Libye, exactement la même chose.

    Bien à vous.

    • Lubnan dit :

      Mes amis,

      voici la vidéo que Cécilia a posté:

      http://www.youtube.com/watch?v=c8_afO3u7eA

      Bien à vous.

    • Cécilia dit :

      al-khanzeera a filmé hier le soi-disant défections militaires syriennes!

      Ces diables vont grever dans l’enfer syrien.
      Les Syriens sont au courant de tout.
      Ma mère me l’a confirmé tout à l’heure.
      Mêmes les petits syriens le savent.
      Surtout la Syrie n’est seule, la Russie, l’Iran et Hezbullah sont avec elle.
      Ils sont très forts et unis.

      C’est sourya allah hamyha!
      c’est sourya!

      • Souriya ya habibati dit :

        Ma chère Cécilia,
        J’ai appelé hier ma meilleure amie à Alep (21h00)pour lui souhaiter la fête
        sans problème. Hay sourya elli alla hamiha ya ekhti..
        A propos, le gros protecteur d’al-khanzira qui voulait passer el’id à Damas est bien obligé d’arroser son repas au naphte..fachar ‘ala ‘eno enno yakol halawiyate Sourya.
        Vive la Syrie

        • Cécilia dit :

          Merci sourya ya habibati,

          J’ai pu appelé ma mère à Damas (trop tard la nuit) et ma sœur à Daraa et une autre à Alep.

          En effet, Hamad pensait passer la fête sacrée à Damas. Des propos dits sur une chaine libanaise quand l’armée est rentrée à Hama surtout après la comédie jouée par l’armée et d’un coup, Hamad et le reste, ont pris leur rêve pour des réalité. C’est dans ce contexte que le mari de Moza a cru pouvoir passer la fête à Damas.
          Mais Hama et sa population ont résisté. Ils sont des vrais syriens!

  7. gabriel dit :

    bonne effort et bien apprecier temp que la veriter et claire pour ce qui on d humaniter une vrais et temps quilia des homme en grand h et temps que l amour de tout nos frere et soeur peut import leur race coulour ou religion on sortira victerieux pour cette belle civilisation de pleusieur millier d anner la lumier de lorient merci a tout ce qui font l effort vive la syrie et mon estime et respet et amoure pour bashar al assad (desoler pour les faut l anglais ma battue depui qelque anne

  8. RADWAN dit :

    J’écris ici pour que tout le monde lise ce que je vais dire!!! pourtant le sujet n’est pas en lien avec l’interview mais avec la Syrie!!!
    Ce matin, j’ai lu un article de l’illuminé extra du commun le journaliste superman Malbruno !!!! mettez des infinis de lignes sous ce nom!!
    il a écrit un article dans le Figaro dans lequel il raconte aux lecteurs affamés son aventure en Syrie en « révolution »… Dans cette aventure il rencontre deux personnes et il répète le discours d’une troisième qu’il connait absolument pas et il le soutient!!
    à ce journaliste « envoyé spécial » je dis : si vous prenez le figaro pour la personnalité de Figaro, nous ne sommes pas Tartufe ! et Ce que vous racontez n’avait absolument pas besoin de vous déplacer de votre lit !!! toute personne pourrait raconter ce que vous citez sans même connaitre la Syrie !!! si le journalisme libre d’aujourd’hui se base sur le témoignage de deux personnes pour prouver une telle ou telle Réalité !!! je vous conseille d’aller à Marseille pour soutenir les rebelles et les révolutionnaires des quartiers défavorisé !!! allez à Marseille pour comprendre qu’est ce que c’est la sécurité !!! ? si certains politiciens français disent que la prochaine présidentielle sera celle de la sécurité !!! et en même temps ils soutienne les terroristes, salafistes, extrémistes en Syrie et ils accueillissent sur la territoire français tous les demandés du monde qu’ils soient extrémistes ou demandés en justices !!!
    Est-ce que ce journaliste a le courage d’aller au Bahreïn ? en Arabie saoudite? ou même dans les camps des réfugiés palestiniens ? ou en prisons israéliennes ? ou à Gaza ?
    Le monde est devenu vraiment aveugle !!!
    moi, j’habite en Europe et je sais qu’est ce que c’est être libre c’est un grand devoir devant la loi !!! est -ce que vous acceptez des criminels en liberté sur la territoire française quelque soit leurs réclamations ?

    • Mohamed dit :

      Le contraire aurait pu étonner.
      Ce genre d’individus ne sont que de tous petits instruments de la grande campagne de désinformation menée contre la Syrie par des « grands » sans Honneur et sans Morale.

    • syrieux dit :

      « à ce journaliste « envoyé spécial » je dis : si vous prenez le figaro pour la personnalité de Figaro, nous ne sommes pas Tartufe ! et Ce que vous racontez n’avait absolument pas besoin de vous déplacer de votre lit !!! toute personne pourrait raconter ce que vous citez sans même connaitre la Syrie !!! »

      Idem pour Soral que tout le monde a salué ici. Soyez cohérent un peu.

      • Akyliss dit :

        il y a une petite différence entre Soral et Malbrunot tout de même Syrieux,
        Soral raconte ce qu’il a vue en Syrie alors que Malbrunot déforme ou parle d’autre chose que ce qu’il a vue !

  9. marylène ghostine dit :

    enfin un avis objectif et réaliste qui nous encourage à ne pas désespérer; finalement comme on le dit si bien en arabe: il n’y a que la vérité qui transparaît!