• Ré-information
  •  

                Voici la traduction, effectuée par l'agence syrienne Sana, de la "confession télévisée", diffusée jeudi soir 15 septembre par la télévision syrienne, de Hussein Harmouche. Ce nom dira quelque chose aux premiers visiteurs d'Infosyrie, et au-delà, à tous ceux qui s'intéressent aux questions de désinformation, sur la Syrie comme sur d'autres sujets. Harmouche  (ou Harmoush) était, en effet, ce dissident, passé en Turquie, et qui se présentait devant les journalistes occidentaux comme un colonel de l'armée nationale syrienne, ayant déserté fin [...]



Les confessions télévisées d’Harmouche, ex-colonel, ex-déserteur et ex-dissident

Par Guy Delorme,



Hussein Harmouche, en juin, au moment de sa dissidence et de ses vantardises...

Hussein Harmouche, en juin, au moment de sa dissidence et de ses vantardises...

... et le même, à la télévision syrienne, le 15 septembre

... et le même, à la télévision syrienne, le 15 septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la traduction, effectuée par l’agence syrienne Sana, de la « confession télévisée », diffusée jeudi soir 15 septembre par la télévision syrienne, de Hussein Harmouche. Ce nom dira quelque chose aux premiers visiteurs d’Infosyrie, et au-delà, à tous ceux qui s’intéressent aux questions de désinformation, sur la Syrie comme sur d’autres sujets. Harmouche  (ou Harmoush) était, en effet, ce dissident, passé en Turquie, et qui se présentait devant les journalistes occidentaux comme un colonel de l’armée nationale syrienne, ayant déserté fin juin pour ne pas participer à la répression des populations civiles par ses camarades dans la région frontalière avec la Turquie. Harmouche s’était vanté, dans une vidéo puis, notamment, sur la BBC, d’avoir, en posant des mines avec quelques soldats ralliés à sa cause, ralenti la progression des blindés sur le point d’entrer dans la ville de Jisr al-Choughour, permettant ainsi aux habitants de fuir la sanglante répression du « soulèvement populaire » (voir nos articles « Déserteur et/ou menteur ? » et « Et une baudruche de plus qui se dégonfle !« , mis en ligne les 17 et 27 juin). Entre autres, l’AFP n’avait pas manqué de donner le plus d’écho possible à cette première « défection » significative enregistrée au sein de l’appareil répressif du régime.

Las, la BBC avait assez vite, après enquête, établi que le héros était un imposteur, ayant déserté tout seul, et sans avoir pris le temps de poser des mines sous les chenilles des blindés bacharistes. Trois mois après, le colonel Harmouche se retrouve prisonnier des autorités syriennes. Les circonstances de son « retour au pays » ne sont pas claires : un de nos lecteurs signale que la chaîne télévisée libanaise ANB a annoncé, dans son journal du soir du jeudi 15 septembre, que l’arrestation d’Harmouche était intervenue dans le cadre d’une coopération entre les services syriens et turcs. A vérifier, car, a priori, Ankara et Damas ne coopèrent plus trop ces derniers temps. Même si certains avancent que, dans cette affaire, les services turcs auraient voulu se démarquer de la ligne Erdogan sur la Syrie.

Un autre de nos lecteurs affirme qu’Harmouche aurait été approché, en Turquie, par de faux déserteurs militaires syriens qui l’auraient ainsi convaincu de rentrer en Syrie. Il faudra là encore essayer de vérifier, mais cette hypothèse nous parait plus convaincante qu’une implication de certains secteurs des services turcs.

Côté opposition, on avance que le colonel a été   »vraisemblablement » la victime d’un « kidnapping » de la part des services secrets de Damas. En tout cas, face aux téléspectateurs syriens, Hussein Harmouche a prétendu qu’il avait décidé de lui-même de rentrer en Syrie.

Bien sûr, on a le droit de suspecter le degré de sincérité d’une confession organisée par le pouvoir, de la part d’un homme qui risque la peine de mort. Et, après tout, Harmouche a déjà prouvé, du temps de sa dissidence médiatisée, qu’il pouvait mentir. Et, de fait, le « repenti » donne des détails et des noms qui corroborent en tous points la propagande gouvernementale : Harmouche désigne les Frères musulmans comme ses principaux et premiers interlocuteurs, avec des représentants du « conseil national » de l’opposition radicale réunie à Antalya, en Turquie. A ce propos on précisera que si Ryad Chafqeh est bien un dirigeant des Frères musulmans syriens, Abdel Halim Khaddam est un ex-vice-président (jusqu’au 30 décembre 2005) de la Syrie, passé depuis à l’opposition et vivant actuellement en exil à Paris, aux frais du clan Hariri (voir notre article « Qui est Abdel Halim Khaddam ?« , mis en ligne le 31 mai).

. Quant à Zouheir As-seddiq, c’est un ancien officier des renseignements syriens, surtout connu pour avoir, dans un entretien accordé à la chaîne saoudienne al-Arabia le 9 septembre 2006, nommément accusé Bachar al-Assad et le général libanais Emile Lahoud d’avoir ordonné l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005. Considéré dès lors comme un des principaux « témoins » à charge dans cette affaire, il a à ce titre été protégé par le gouvernement français.

Mais il prétend avoir aussi été contacté par l’entourage de Rifat al-Assad, oncle et opposant de Bachar, en exil en France, en Espagne puis à Londres depuis une quinzaine d’années. Rifat, responsable de la répression sanglante de la tentative de soulèvement des Frères musulmans à Hama en 1982, s’était opposé à la volonté de son frère aîné Hafez al-Assad de confier le pouvoir à son fils aîné. Et depuis il flirte avec les différents courants d’opposition, à commencer par ses ex-ennemis mortels des Frères musulmans. Il a aussi des liens étroits avec le roi Abdallah d’Arabie saoudite (qui a épousé une soeur de la femme de Rifat) et aussi, ont affirmé plusieurs sources, avec  les Américains.

Harmouche prétend aussi avoir été en relation avec des « chefs de gangs » aux confins de l’activisme politique et du banditisme pur.

Bref, l’ex-colonel du génie militaire « mouille » tout  ce qu’il peut et d’abord les ennemis les plus en vue du régime. On doit donc prendre cette confession avec prudence. Mais on peut considérer comme plausible que des Frères musulmans aient voulu rencontrer, et soutenir financièrement, un homme qui se présentait au monde comme le plus haut gradé militaire ayant fait défection.

On espère en savoir un peu plus, et sur les modalités de retour au pays d’Harmouche, et sur ses trois mois de dissidence turque.

 

(Les intertitres sont de la rédaction)

 

 

Harmouche : « Je n’ai reçu aucun ordre quand j’étais dans l’armée de tirer sur les civils »
15 Sept 2011

 

 

« J’ai obtenu mon baccalauréat en 1990 avec un total de 204 points sans compter la note de l’éducation religieuse. Je me suis inscrit à la faculté polytechnique d’Alep, mais je l’ai quittée après deux mois d’études pour m’orienter vers la formation en tant qu’ingénieur en génie militaire. Pour suivre ces études il faut avoir eu au baccalauréat un total de 200 points et plus.

Les Frères musulmans à la manoeuvre

Après avoir présenté mon dossier d’inscription et avoir été accepté, j’ai poursuivi une formation de langue russe à l’académie al-Assad de génie militaire pendant une année, puis on nous a envoyé pour en Russie pour y acquérir une formation de génie de bâtiment.
Au début de l’année 2009 et pendant mon service au sein du 11ème régiment, j’ai obtenu ma promotion au grade de capitaine, ensuite j’ai suivi une formation à l’Institut national des Sciences sécuritaires, qui a pris fin en mai 2009 et que je n’ai pas réussie. Le 9 juin 2011, j’ai proclamé ma défection des rangs de l’armée syrienne.
Lorsque j’étais en service, je n’ai reçu aucun ordre de tirer sur les civils ou d’autres, je n’ai même entendu ni vu un commandant de l’armée donner des ordres en ce sens.
Après ma défection de l’armée, j’ai eu de nombreux contacts avec des opposants à l’étranger. Trois mois plus tard, j’ai constaté que la plupart de ces personnes qui m’avaient promis de me fournir de l’appui logistique et du matériel n’avaient pas tenu leurs promesses. Suivant le plan, il était prévu de fournir des armes pour la protection des civils non armés mais cela n’a pas été réalisé.
Les Frères musulmans étaient les premiers à m’avoir contacté parfois sous des pseudonymes ; Abou Khaled est venu au camp pour me voir. J’ai eu des contacts avec  Zouheir As-seddiq, Mohammad Rahhal, Abdel Halim Khaddam et ses deux fils, et avec la majorité des participants à la conférence d’Antalya, au total presque 300 personnes.

Les Frères musulmans m’ont demandé ce que j’entendais faire, je leur ai dit que c’était eux qui devaient proposer et moi j’accepterai ou pas, parce que j’avais des contacts avec plusieurs parties et je devais choisir avec qui je travaillerai. Certains m’ont proposé, par exemple, d’établir une zone tampon aux frontières syro-turques.

A propos de la fourniture d’armes et de fonds

On nous a dit que des armes et des sommes d’argent allaient être débloquées pour la lutte de libération mais rien de ça n’a été réalisé.
Le guide des Frères musulmans Ryad Chaqfeh, et Abdel Halim Khaddam m’ont appelé sans me faire de réelles propositions. Leurs propos n’étaient que tergiversation, ils me disaient tout le temps d’attendre la visite de certains émissaires venus de leur part. On m’a promis de m’envoyer des sommes d’argent parce que l’appui financier est indispensable pour pouvoir assurer tous les autres besoins en armes et en munitions.
Le directeur du bureau de Rif’at al-Assad m’a appelé après la déclaration n°1 du « Mouvement des officiers libres » et il m’a demandé combien d’argent il fallait envoyer pour soutenir le mouvement.

J’ai aussi établi des liens avec les chefs des gangs à Bab Dreib, Baba Amr et Bab al-Siba’, pour savoir la quantité d’armes qui devrait leur être envoyée.
Adnan Ar’our m’a lui aussi appelé pour s’informer de mes plans. Il me posait plusieurs questions sur l’armée, sur ma défection et sur l’effectif des forces maritimes et aériennes.
Zouheir As-seddiq m’a appelé, dès mon arrivée en Turquie. Il m’a envoyé 1 000 dollars et un ordinateur. J’ai donné cette information à deux quotidiens pour qu’ils rapportent les promesses qu’on nous faisait.
Nous avons découvert plus tard que Zouheir As-seddiq recevait d’énormes sommes d’argent pour nous les envoyer mais qu’il ne le faisait pas. En définitive, toute cette histoire ne nous a valu que des humiliation et des promesses mensongères.
As-seddiq et les Frères musulmans introduisaient des armes en Syrie, précisément vers Homs, Hama, Idleb et vers Arraml al-Janoubi à Lattaquié. Le trafic d’armes depuis la Turquie vers ces régions se faisait par le biais des commerçants d’armes et des contrebandiers qui connaissent bien les routes.

La première fois que j’ai été filmé c’était à Bdama à Jisr al-Choughour. Quelqu’un m’a donné en contrepartie 50 000 L.S. (livres syriennes, Ndlr), mais j’ai su ensuite que d’autres ont touché près de deux millions de L.S. pour ces séquences.
J’ai pensé à revenir depuis le 15 du mois de ramadan mais je me suis trouvé faire l’objet de marchandages de la part plusieurs parties qui prenaient de l’argent et faisaient des promesses vaines en mon nom.
Je me suis retrouvé en définitive  hors de l’Etat, hors de la société et de ma famille et aussi hors des parties avec lesquelles je faisais des coordinations. »



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

174 commentaires à “Les confessions télévisées d’Harmouche, ex-colonel, ex-déserteur et ex-dissident”

  1. Etudiant dit :

    Ces aveux à eux seuls prouvent qu’il ne dit que ce qu’on lui demande de dire…
    Khaddam un des guides des FM ? Cocasse d’affirmer cela !
    Mohammad Rahhal ? Ce type perdu en Suède qui ne représente que sa personne par ses déclarations tapageuses un FM ? Cocasse également.
    A croire que les FM rassemblent tous ceux que le régime n’aime pas.
    Mais j’aimerai bien que vous nous parliez des FM. Il semble évident que vous n’en connaissez pas grand chose.
    Pour preuve vous allez me parler des vagues d’attentats des années 1980. Mais peu d’entres vous auront fait les recherches suffisantes pour savoir que ces attentats étaient le fait d’une branche dissidente des FM, et que eux même ont toujours appelé au dialogue, et à la démocratie (oui oui) dès les années 1980.

    • sowhat dit :

      Il n’a jamais dit que Khaddam était un guide des FM. Ce n’est ni dans la vidéo ni dans la traduction. Pour ce qui est des FM, croyez bien que nous syriens nous sommes amplement informés.

      Sur Rahhal

      http://syriarevolts.wordpress.com/tag/mohammad-rahhal/

    • Mohamed dit :

      Saviez-vous de quoi vous parlez au moins ? Il semble que vous mélangez, torchons et serviettes !

    • stephane dit :

      Vous êtes très drôle . Merci j’ai bien ris.

    • Cécilia dit :

      Etudiant; Syrien qui ne comprend pas le syrien?

      Nul part dans la vidéo, l’officier Harmouch dit dans la vidéo que « Khadam un des guide des FM ».

      Etudiant, étudiant dans une université française qui ne comprend pas un article publié par le site « infosyrie ».

      Nul part dans cet article, il y a une mention d’un « Khadam un des guides des FM ».

      Question: le problème se trouve dans le niveau des universités françaises incapables de donner le niveau de comprendre un article?

      Ou la réponse se trouve dans la personnalité de cet Etudiant à savoir de la mauvaise foi?

      Ou peut-être, il ne comprend pas le syrien parce que tout simplement ne fait pas parti de ce grand peuple?

      • Syrienne libre dit :

        juste une précision,
        on ne dit pas comprendre le « syrien » mais comprendre l’arabe.

        • sowhat dit :

          tiens comme c’est intéressant et « typique » (cette remarque n’est pas tant pour vous que pour Cécilia qui comprendra …)

        • BWANE dit :

          En fait vous ne comprenez ni le « syrien (sic)ni l’arabe, ou alors expliquez-nous les déclarations-à propos des aveux du pauvre Hamrouche-
          incroyables de l’étudiant brillant que vous défendez si mal adroitement ?
          Toute cette merde (je vous prie d’excuser l’emploi de ce terme, mais que
          voulez-vous ? lorsqu’on patauge dans la merdre (selon le terme excellent
          d’Ubu Roi), il faut bien essayer de s’en sortir, n’en déplaise à nos divers soi-disant démocrates), donc je disais-à moins d’explications crédibles de votre part-que je vais le plus démocratiquement (compris ?) du monde proposer aux lecteurs de cet honorable site-que, à mon très humble avis, vous polluez par vos « commentaires » haineux- de ne plus répondre à vos insinuations verbeuse.

          • Syrienne libre d'Alep dit :

            C’est drôle, mais je n’ai rien compris à votre phrase aussi laborieuse qu’indigeste.
            Si moi je ne comprends pas l’arabe,
            vous,
            vous maîtrisez mal le français comme pas mal de personnes ici,
            notamment les prétentieux.

          • BWANE dit :

            Ma phrase est donc laborieuse et indigeste, soit ; mais répondez-donc à nos questions pourtant simples.

          • Syrienne libre dit :

            Quelle est votre question?

      • Etudiant dit :

        L’article a parlé de Khaddam en tant FM.
        Cela a été corrigé.
        Calmez vos ardeurs Cécilia. On dirait que la ménopause approche.

        • Cécilia dit :

          ETUDIANT,

          Il me semble qu’il est temps de mettre les points sur les « i ».

          Il y a une dizaine de jours, vous m’avez écrit « Cécilia, moi aussi je vous aime ».
          Ma réponse était de vous demander « de surveillez votre langage avec moi, non seulement par respect pour ma personne, mais aussi par respect de ce site ».
          Le responsable de ce site n’a pas censuré vos propos.

          Là, de nouveau vous revenez aux insultes pour m’intimider car vous sentez toujours menacé par moi. En effet, je démasque votre stupidité et votre mauvaise foi.

          En parlant de « la ménopause », croyez-vous sincèrement que vous m’intimidez ou encore peut-être me faire rougire?

          Pourquoi ETUDIANT?
          Votre mère n’a passé par cette étape de l’évolution?
          Vous-même n’avez-jamais mis de pempers?
          Jamais, vous n’avez fait pipi dans le lit ou dans vos couches?
          Vous n’avez jamais pleuré à l’école?
          vous n’avez jamais été un adolescent?
          Vous n’êtes pas peut-être un adulte accompli?

          Parler de la sorte montre la bassesse de votre esprit, un esprit vide de tout bon sens.

          Je sais qui je suis et je l’assume:
          mère de trois enfants et fière de l’être (ce n’est pas donné à tout le monde).
          épouse épanouie et fière de l’être (ce n’est pas donné à tout le monde).
          je respire la vie, la joie et j’adore vivre (ce n’est pas donné à tout le monde).

          En plus, et surtout, je suis Syrienne et fière de l’être.
          Je suis comme la plupart des Syrienne, cultivée, diplômée des universités.
          je suis comme tous les vrais syriens, patriotique, l’amour de la terre syrienne est dans mon coeur, mêlé à mon sang.

          Mais vous Etudiant!
          Personne ne sait rien!
          Par contre, moi, je sais quelques choses:
          Vous prétendez être syrien mai tout porte à croire le contraire. Comment?

          Le jour où j’ai parlé du soutien officiel des Églises syriennes au Président et aux réforme, vous répondez: « ah, bon, je croyez que la Syrie est lactique? »
          Alors que les responsables de chaque Eglise syrienne (Orthodoxe, grecque, catholique, maronite, arminienne, syriaque…) se trouvent dans les manifestations pro-Bachar sans parler des déclaration quasi quotidiennes de leur soutien. Comment une telle chose peut échapper à un Syrien?

          Sur un de vos posts, vous parlez de votre retour du Liban!
          Question: Libanais pro Harir?
          Libanais pro Geageaa?
          Libanais pro Jmaiel donc (Kataib)?
          Libanais pro Hezb al-tahrir al-islami ou celui de Jund al-Cham (mouvements djihadistes extrémistes musulmans)?

          Le reste des Libanais sont officiellement pro Bachar:
          Parti chrétien de Michel Aoun.
          Parti chrétien de Franjieh.
          Parti Nationaliste Syrien.

          Des personnes honnêtes comme Candide, Mohammed, l’Ingénu ont révélé leur identité, française, algérienne et marocaine.
          D’autre ont eu le culot de porter le nom d’une Syrienne Libre alors qu’en réalité n’ont rien à avoir ni de près ni de loin. Démasquée, elle avoue sans honte!

          Sur la page de soi-disant « révolution » syrien, j’ai lu il y a quelque temps, 89°/° ne sont pas SYRIENS.

          Alors à méditer Etudiant qui a de mal à s’assumer.
          Etudiant, toujours démuni, il tombe bas, très bas plus bas que la terre même!
          Votre copie notée toujours 0/20. Aucun espoir d’amélioration!
          Parti de la Résistence islamique de Sayyed Nassr Allah, Hezboallah.

          • Cécilia dit :

            J’ajoute pour le soutien des Libanais à la Syrie de Bachar:
            Le parti de la résistance islamique de Sayyed Hassan Nasr Allah, parti Hezboallah.

          • Etudiant dit :

            Votre dernière phrase illustre justement pourquoi j’ai de moins en moins de respect pour vous et pourquoi je peux devenir insultant.
            Depuis le début je me fais insulter impunément alors bon, j’ai décidé de baisser le drapeau blanc et de tomber dans votre bêtise Cécilia.

            Vous pouvez être maman de toute une smala que cela ne vous donnera jamais le droit de vous adressez à moi de la manière dont vous l’avez toujours fait.
            J’ai du respect pour mes aînés quand il le mérite. Vous ne le méritez pas.
            Peut importe mes arguments, mes sources, mes idées, mes convictions, à vos eux elles s’invalident car je ne suis qu’un étudiant, prébubère parfois, à l’âge du « non » d’autre fois.
            Quand vous me répondez par ce genre de chose, désolé de vous le dire, mais vous m’inspirez le dédain. Je répond donc à votre manière, en étant insultant (oui je l’étais et je l’assume), et plein de dédain à votre encontre.

            Au vu de votre réponse je doute que vous ayez apprécié. J’en suis ravi !
            Peut être cela vous permettra de comprendre que être insultant et répondre en faisant des allusions odieuses n’est pas productif.
            Il n’est jamais trop tard pour apprendre n’est ce pas !!!

            Allez, remettez vous, je ne suis qu’un petit insolent arrogant qui se fait un malin plaisir de tous vous torturer !

          • Mohamed dit :

            Etudiant,
            Permettez-moi de vous faire savoir que votre comportement est inadmissible,irresponsable, immature, immoral et irrespectueux de toutes les règles de communication et d’échange des idées par le dialogue.
            Dans ce forum, comme d’ailleurs dans tout espace de dialogue qui se respecte, ce que l’on confronte ce sont les idées et non pas l’aspect physique, ethnique ou confessionnel des personnes.
            Dans votre réponse vous avez tout simplement agressé une participante dans son intégrité physique et physiologique. Ce que vous ne devez en aucun cas faire. Et de plus persister et signer à en tirer un certain plaisir ou une quelconque satisfaction, au lieu de s’en repentir et s’en excuser.
            Critiquer les idées d’une personne, sa façon de présenter ces idées, contredire ces idées, les réfuter, tout ceci entre dans les règles du jeu. Mais, s’attaquer, à l’origine d’une personne, à sa confession, à son sexe, ou à toute particularité spécifiquement personnelle, et n’ayant aucune relation avec les thèmes débattus, n’est absolument pas tolérable. Ce qui nous réunit dans ce site c’est un thème majeur: la situation en Syrie. Il y’a une campagne de grande envergure, qui menace l’intégrité, l’avenir voire le devenir, de ce pays. Cette campagne présente une facette, désinforme, intoxique, et de ce fait elle vaut ce qu’elle vaut pour les uns et pour les autres. Le site se veut un espace de recherche de l’information crédible, vérifiée et vérifiable, et ouvre les discussions à ce sujet.
            Permettez moi, à vous à d’autres, de remarquer que dans ce site l’on ne cherche pas à marquer des points les contre les autres. Et par conséquent, si vous voulez bien respecter les règles de bienséance en vigueur dans les discussions et les échanges d’idées, et vous en tenir à la thématique débattue, je vous tire ma révérence et apprécierai vos idées à leur juste valeur, dans le cas contraire, du moins en ce qui me concerne, votre participation à ce site serait sans aucun intérêt, et sur tous les plans.

          • Cécilia dit :

            OPPOSITION SYRIENNE:

            « 89% des « révolutionnaires syriens » ne sont pas des Syriens!!!!!! »

            Sur leur page, il n’y a que 376 Syriens.

            3545 D’Égypte.

            1823 d’Arabie Saoudite.

            Je vous laisse regarder la suite de la liste.

            http://www.youtube.com/watch?v=P6xMRqsE56Y&feature=related
            C’est un « révolution » voulue et imposée par l’étranger et par des étrangers.

        • Louis dit :

          Je ne l’avais pas vu passer, pardon Cécilia.
          Etudiant, je vais vous demander de présenter vos excuses pour ce dérapage et surtout, de vous abstenir de ce genre de commentaires ad hominem, à l’avenir.

          • Cécilia dit :

            Bonjour Louis,

            Merci pour le mot! Cela me touche beaucoup.
            Pas de soucis me concernant car je vous assure que j’ai beaucoup ri et aux éclats pendant longtemps à la lecture de tels propos.

            Je conserve toujours « la belle humeur » très chère à Nietzsche.

            « Vivre, ce n’est pas se conserver en état, c’est se dépasser ».
            C’est ma devise dans la vie.

            Cordialement

            Cécilia amoureuse de Nietzsche

        • lafleuriel Zakri dit :

          par votre réponse sexiste à Cecilia et qui se veut méprisante Monsieur qui se dit étudiant vous êtes hors jeu. Moi, je ne vous répondrais m^me pas tellement une telle réponse montre ce que vous pouvez être et de ce dont vous êtes capable…Je suppose que pour vous cela devait et humilier Cécilia et l’abaisser devant les autres commentateurs à la fois en l’attaquant dans son sexe et dans son âge: une femme ménopausée pour vous c’est donc une vieille bougonne qui ne se contrôle plus. ..je ne sais quel âge vous avez mais vous en êtes encore aux plaisanteries salaces d’un grand père bof. C’est tout le respect que vous avez pour votre mère et les femmes qui vous entourent? Excusez-moi mais votre réponse m^me voulue comme une boutade est intolérable et encore plus si vous vous dites étudiant donc à un certain niveau de culture et de maturité. Et donc dégagez de ce forum où il y a quand m^me plus de tenue;.d’ailleurs votre commentaire n’aurait pas dù passer…

          • Cécilia dit :

            « réponse sexiste à Cécilia et qui se veut méprisant Monsieur qui se dit étudiant ».

            Cette phrase résume la situation dans sa globalité.

            Je lui ai répondu à ma manière et je crois qu’il a qu’il compris la gravité de ses propos; il a présenté ses excuses à Louis.
            Quant à moi, la page est tournée.

            Merci encore pour votre commentaire que j’apprécie beaucoup.

      • BWANE dit :

        Étrange effectivement, notre étudiant ne comprend pas l’arabe ou bien feint-il le contraire de ce que ses oreilles entendent ? Je ne sais, mais maintenant qu’il a la traduction littérale sous les yeux, il pourra peut-être nous expliquer ses étranges contre-sens. Par ailleurs sa défense oblique des frères musulmants me parait elle même étrange (3 fois que j’utilise le mot étrange, je suppose que cela est lié à la complexion quelque peu complotiste de mon cerveau selon le diagnostic infaillible de nos brillants étudiants, candides et autre syriens libres (sans rire)), peut-il nous dire ce qu’il en pense ? Connait-il lui le drame des chrétiens d’Irak et ce qu’il est advenu d’eux ? Je précise à notre brillant étudiant (en quoi ? nous voudrions bien le savoir,il faut faire attention comme le prouve l’histoire lamentable de cet étudiant palestinien devenu un espion à la solde d’Israël que la télévision syrienne a diffusé ce soir-voici le lien de ses aveux en arabe : http://www.rtv.gov.sy/index.php?d=100010&id=79257-) que je ne suis pas chrétien.

    • sowhat dit :

      « Mais peu d’entres vous auront fait les recherches suffisantes pour savoir que ces attentats étaient le fait d’une branche dissidente des FM, et que eux même ont toujours appelé au dialogue, et à la démocratie (oui oui) dès les années 1980″

      Archi-faux. Les FM n’ont jamais appelé au dialogue. Par essnce cette idéologie exclue le dialogue. La violence est consubstantielle à l’idéologie FM et cela depuis le début. De plus il n’y a aucune branche dissidente dans cette mouvance. En Egypte par exemple ils ont adopté la stratégie de la dissémination pour accroitre leur audience et étendre leur base populaire aux classes moyennes éduquées.

      Il faut aussi préciser que les FM responsables des attentats qui ont commencé en 1976/77 étaient appuyés et financés par les saoudiens, les jordaniens et les irakiens.

      • Etudiant dit :

        Justement, ce que vous dites est faux.
        Mais renseignez vous par vous même.
        Agitez l’épouvantail des FM est véritablement inutile.

        • sowhat dit :

          allons donc tout cela a été abondamment prouvé et démontré

          « Agitez l’épouvantail des FM est véritablement inutile »

          eux-mêmes ne se cachent pas pourtant, ils sont bel et bien là et le montrent sans se gêner

          avez-vous une idée du nombre des victimes du fait des attentats des frérots avant même la répression du régime et l’écrasement de l’insurrection de Hama ?

          • Etudiant dit :

            Ils sont bel et bien où ?
            Au cas où vous ne saviez pas la peine de mort était la sanction immédiate jusqu’à peu pour toutes personnes affiliées au FM en Syrie…
            Dire qu’ils dirigent tout en Syrie est aussi absurde que de dire que Bachar est un réformateur démocrate…

            Mais bon, il vous faut un bouc émissaire…

          • sowhat dit :

            Chakfah à Instabul et un certain nombre d’autres y compris avec Ghalioun.

            Pourquoi tourner autour du pot, vous n’avez qu’a exposer ici votre position FM et comme cela ça sera clair pour tout le monde et vous nous epargnerez ce genre d’explications stériles. Vous faites comme eux, vous en êtes. Vous avez tout de plus de leur impolitesse et leur arrogance. Ce n’est donc pas la peine de vous dégusier.

          • Syrienne libre dit :

            Sowhat et ses fantasmes,
            encore et toujours!

          • sowhat dit :

            Chakfah n’est-il pas un frérot ?
            Ghalioun n’a-t-il pas lui-même reconnu qu’il y a des membres FM dans son Conseil parmi ses alliés ?

    • MS dit :

      Une petite histoire a surgi dans ma tête lorsque j’ai lu ce commentaire …
      Il se trouve que je suis venu en France l’été de 1980 pour un stage de langue pendant un mois. à l’époque le massacre des prisoniers de FM à Palmyre par les hommes de rif’at ALASSAD ainsi que le massacre de l’école militaire perpétré par les FM.

      A l’époque et plus tard également les FM disaient qu’ils ne cautionnaient pas les actions de leur « combattants » et le « régime » les accusait bien sûr du contraire.

      En arrivant en France, j’ai voulu vérifier par moi-même puisque la presse des FM était très répandue et ils étaient très libre dans leurs mouvements. J’ai acheté le magazine « ADDA3WA » (magazine des FM égyptiens) et tout simplement, j’ai trouvé que les accusations du « régime » étaient fondées:
      - Dans l’un des articles il y avait une allusion (positive) au fameux fatwa d’IBN TAYMIYA incitant à tuer les alawites (Nussayriya)
      - Dans un article (je ne sais plus si c’est le même), l’auteur était très content parce que certaines familles alawites commancent par peur à quitter les villes et retournent à leurs montagnes
      - Le plus marrant était la qualification du régime syrien de traitre en l’accusant de mener des négociations secrètes avec Israël mais de saluer en même temps un peu plus tard la patience du négociateur égyptien face à l’arrogance israëlienne pendant les négociations de paix entre l’Egypte et Israël

      Effectivement, connaître un peu l’histoire des FM ne nuit pas à la santé bien au contraire

      • MS dit :

        « à l’époque le massacre des prisoniers de FM à Palmyre par les hommes de rif’at ALASSAD ainsi que le massacre de l’école militaire perpétré par les FM. »

        Je voulais dire:
        A l’époque, le massacre des prisonniers des FM à Palmyre perpétré par les hommes de Rif’at ALASSAD ainsi que le massacre des sous-officiers à l’école militaire d’ALep perpétré par les FM étaient déjà « accomplis ».

        • sowhat dit :

          Ecole militaire d’Alep , c’était les cadets de l’armée mais ce n’est pas le seul massacre perpétré par les frères musulmans. Il y a eu les attentats contre les gares, les assassinats de membres du baath et de proches du régime , de conseillers du président, de dignitaires alawites et aussi de beaucoup d’innocents etc. etc. etc… au total près de 10000 morts.

          Etudiant retournez à vos études.

          • Etudiant dit :

            Oui il y a eu tous ces attentats.
            Des alaouites, des chrétiens, des dignitaires du Ba’th et toutes personnes proches du régime ont été ciblé.
            Il y a avait une véritable terreur qui régnait en Syrie.
            Mais tout cela n’était pas le fait des FM.
            L’histoire est bien plus complexe que le manichéisme. Il existait dans les FM une branche dissidente, composée de très jeune gens, qui ne souhaitaient que l’action directe.
            La direction des FM l’a exclue, car les FM savaient que la lutte armée ne les mèneraient à rien si ce n’est l’autodestruction. Malheureusement cette frange radicale n’a jamais voulu déposer les armes et les massacres bien connus ont eu lieu dans la logique d’attentats-représailles.

          • sowhat dit :

            « La direction des FM l’a exclue, car les FM savaient que la lutte armée ne les mèneraient à rien si ce n’est l’autodestruction. »

            faux. ils louvoient malignement entre les deux car ils savent qu’ils ne peuvent l’emportet pacifiquement.

      • sowhat dit :

        il faut préciser la chronologie de ces événements

        le massacre des prisonniers des FM à Palmyre par Riffat est postérieur au massacre des cadets d’Alep et des sous-officiers

        consulter par exemple :

        « Hafez el Assad et le parti Baath en Syrie » de Pierre Guingamp

        « Assad of Syria: The Struggle for the Middle East » de Patrick Seale

      • Cécilia dit :

        Je me rejoins à vous Ms,

        En effet, Ibn Taymiya est l’origine de tous les mouvements extrémistes islamique, à commencer par le Mouvement des Frères Musulmans en Egypte, théorisé par Sayed Qutb, notamment dans son livre écrit en prison (Nasser), intitulé: Maalim fil-Tariq (Jalon sur la route).
        Il lance en anathème contre l’humanité entière la traitant de « Jahilyya ». Il appelle à imposer l’islam par la force et aller même en Europe et Amérique.
        Nous sommes à ses yeux « kuffar » comme à l’époque préislamique et pour sortir, il faut applique « al-hakimyya al’Ulia ».

        Ibn Taymya est aussi à l’origine de la doctrine des Wahabites en Arabien Saoudite.

        Pour avoir un peu plus d’information sur Sayed Qutb, je vous conseille le livre d’Olivier Carré: L’islam radical, théorisé.

        • MS dit :

          En effet j’ai quelques « remarques »
          - Personnellement, je ne considère pas le fatwa d’Ibn Taymiya comme LE PROBLEME en soi. Ils l’auraient inventé s’il n’existait pas. D’ailleurs le pauvre Ibn Taymiya a changé d’avis plus tard (il s’est renié lui-même)…

          - Dire que les FM ont exclu la frange combattante est pur mensonge. Non seulement ce n’est pas le cas mais il faut savoir que le chef actuel M ACHCHAQFEH est issu de cette frange combattante. D’un autre côté, M Fida’AL-SAYYED (responsable de la page de la soi-disant révolution syrienne) est le fils de l’un d’eux également

          - L’ordre des massacres n’a pas d’importance et chacun est condamnable indépendamment de l’autre

          • Cécilia dit :

            Adressez-vous à moi MS?

            Nul part est mentionné dans mon commentaire que « les FM ont exclu la frange combattante ».

            Cependant vous avez raison sur un point concernant ce personnage assez problématique car il a été nié par beaucoup de savant religieux de la Syrie même de son vivant.

            Cependant, il reste la source de l’islam radical extrémiste de nos jours.

            Bien à vous

          • sowhat dit :

            ils considèrenet Imam Al Husseini (l’ami de Hitler et oncle de Arafat) comme un de leurs prophètes. L’histoire se répète parfois de manière curieuse. Aujourd’hui les meilleus alliés des FM sont les néo-cons.

            « L’ordre des massacres n’a pas d’importance »
            mais l’ordre chronologique importe beacoup dans la mesure où il détermine la causalité historique. Qui a commencé le complot contre Hafez ? qui a entrainé la Syrie dans la guerre ? qui a comploté et oeuvré pour affaiblir la Syrie par la suite ? La réponse de Rifaat n’était pas appropriée pour sûr mais le blâme ne peut être porté suelement sur le régime ou le baath. Patrick Seale dit que Hafez envisageait de se retirer. S’il l’avait fait les massacres auraient été beacoup plus importants et auraient dégénré en guerre civile généralisée. Vous ne voyez pas que c’est la stratégie de toujours des MB : répandre le maximum de sang. Les MB ne reculent pas devant les sang, celui des autres (les violents) ou celui des leurs (les pleureurs et les humiliés ceux qui crient « on nous égorge », les femmes et enfants exposés etc. etc.)

          • sowhat dit :

            « Ils l’auraient inventé s’il n’existait pas »

            Ils ? qui Ils ?

            il ne faut pas généraliser. L’islam mu’utazelite des abassides était très en avance sur beaucoup de domaines par rapport à l’orthodoxie sunnite actuelle de el azhar sans mentioner les wahabites proches parents. L’islam de cette époque était imprégnéé de philosophie grecque. Et les fatimides chiites non plusqui ont coccupé la Syrie pendants ne connaissaient pas non plus ce genre d’extrémisme. En fait les FM ne sont que des nihilistes.

            Le pouvoir a essayé de contrebalncer le courant wahhabite-salafiste financé par l’arabie saoudite et ses satellites du Golfe en encourageant les écoles d’obédiance soufie. Le soufisme est très présent en Syrie.

          • sowhat dit :

            Je rappelle que quand Hafez el Assad a pris le pouvoir en 1970 pas une goutte de sang n’est tombée. De 1970 à 1973 début de la guerre de Kippor je crois qu’aucun opposant syrien n’a été tué. Il y avait alors une atmosphère euphorique dans le pays. Consulter le livre de Patrick Seale.

    • BWANE dit :

      Si on connait un peu d’histoire, on voit immédiatement qu’il ne s’agit pas
      pas de faux aveux, puisque tout ce que raconte ce pauvre militaire dévoyé
      est vraisemblable (contenu des aveux cohérent), alors que la forme de ces aveux est informe, c’est à dire que l’on voit quelqu’un raconter ce qu’il a vécu en quelque sorte à bâtons rompus, c’est le contraire des faux aveux façon procès de Moscou-où le contenu est abracadabrant et la forme relativement logique-ou bien des aveux obtenus par les « interrogateurs » de l’inquisition dont aussi bien la forme et le contenu clochent.

      • sowhat dit :

        je trouve votre remarque juste.

        La direction syrienne qui n’a cessé depuis le début de la crise d’en apppeler au bon sens et à l’esprit critique de la population ne sous-estime pas l’intelligence des syriens.

      • Candide dit :

        Les fabricants de détecteurs de mensonges devront mettre leur personnel au chômage, une nouvelle technique est née. L’interprétateur de cohérence.

        Pour savoir si quelqu’un dit la vérité, écoutez le bien. Plus ses propos son incohérents, plus il est sincère.

        Mais dit moi Bwane, c’est la révolution des interrogatoires, plus besoin de torturer, il n’y a qu’à écouter.

        Pour sur, l’inventeur de cette découverte va être Nobellisé ;-)

        • Cécilia dit :

          Ce serait peut-être toi CANDIDE cet « inventeur de cette découverte qui « va être Nobellisé »? :)

          N’oublie pas de me prévenir!

        • BWANE dit :

          Je suis certain que n’importe quel individu censé approuverait mon post dans un contexte général, mais s’il s’agit de la Syrie…

  2. sowhat dit :

    merci à SANA

    il ne s’agit pas d’une traduction littérale mais elle reproduit l’essentiel de ce que Harmoush a dit dans la vidéo

    quelques précisions s’imposent pour une une meilleure compréhension de ces aveux

    tout d’abord Harmoush n’est pas un colonel. Sauf erreur, il a un rang 2 échelons inférieur.

    « J’ai aussi établi des liens avec les chefs des gangs à Bab Dreib, Baba Amr et Bab al-Siba’, pour savoir la quantité d’armes qui devrait leur être envoyée »

    Il s’agit de quartiers ou de faubourgs de la ville de Homs réputés depuis longtemps pour être des foyers islamistes et des repaires de bandits et de trafiquants de toutes sortes qui opèrent entre le Liban et la Syrie.

    Harmoush a affirmé qu’il a été également contacté par l’honorable Burhan Ghalioun (soit dit en passant ex-condamné pour agression sexuelle en Syrie sous le président Hafez).

    Enfin, il est impossible que les autorités turques n’étaient pas au courant des fournitures d’armes aux insurgés depuis le territoire turc et surtout à proximité des camps de réfugiés qu’ils surveillent. Leur complicité n’est donc plus à démontrer.

    Hors sujet :

    voici le nouveau slogan à la mode (très politique s’il est encore besoin de le préciser) de la populace salafiste inspirée par Erdogan, par el-3ar3our et leurs pairs et qui manifeste de nuit ou à la sortie de certaines mosquées :

    الشعب يريد اعدام الرئيس

    « le peuple veut l’exécution du président »

  3. Mohamed dit :

    Hussein Harmouche, capitaine de grade dans l’armée syrienne, est un simple officier subalterne, déserteur, que l’on a fait passer pour un officier supérieur, par des médias grossièrement menteurs, pour provoquer et accréditer leurs mensonges sur des défections au sein de l’armée syrienne, qui auraient conduit les brigades à s’entretuer les unes contre les autres.
    Il avait eu la tête retournée par l’intensité des campagnes médiatiques apocalyptiques qui annonçaient la chute imminente du régime syrien, et il avait eu la prétention d’être l’un des premiers héros de la révolution à faire défection et à conduire une armée de libération de la Syrie, à partir d’une zone de sécurité tampon au nord, près de la frontière turque. Il avait cru, que son geste serait suivi par une défection en masse d’officiers et de soldats rebelles et acquis à la cause des révolutionnaires, qui seraient rejoints par des hommes armés, et qui serait appuyés par les forces turques et occidentales, comme cela a été le cas en Libye.
    Mais, il s’était trouvé devant la dure réalité d’avoir déserté tout seul, sans troupes.
    Il a été contacté par toute la panoplie de l’opposition, et à la question que les uns et les autres lui posaient sur ses plans et ses besoins « il demandait à ses interlocuteurs « quelles sont leurs offres et leurs propositions » pour qu’il puisse décider. A court de plans et d’idées il a tout simplement été ignoré.
    A la quête de troupes, il avait pris contact avec les chefs des bandes armés qui l’avaient eux aussi largués.
    Abusé, trompé « par lui-même et par les autres », humilié, abandonné par tous, qu’il soit arrêté, qu’il se soit rendu, ou qu’il soit livré, d’une façon ou d’une autre, c’est un « pauvre type », sans grande valeurs et sans grands mérites.
    La seule réalité à tirer de ce rêve tourné en cauchemar, c’est qu’il a dévoilé l’ampleur de la supercherie, la déchéance d’un traître, et la chute des châteaux de sables construits par une campagne médiatique sans éthique et sans VALEURS.

    • stephane dit :

      Bien résumé mohamed.Ce type me fait presque de la peine

      • Cécilia dit :

        Totalement d’accord avec l’analyse de Mohammed.

        Les dernières phrases de Harmouch montrent un individu dépassé, abusé comme s’il était étranger à tout ce qu’il a fait.
        J’ai regardé la vidéo plusieurs fois observant les expressions de son visage et sa manière de parler.
        Je retiens qu’à aucun moment a montré du regret de ce qu’il a fait. D’ailleurs, il parlait avec un détachement total comme s’il n’était pas lui, l’auteur.

        J’ai aussi comparé cette vidéo avec des anciennes, il a beaucoup, beaucoup maigri.

        Apparemment, on ne mange pas bien en Turquie.

  4. Souriya ya habibati dit :

    C’est l’élégante chemise blanche portée par l’ex-déserteur qui m’interpelle! Proviendrait-elle d’un magasin chic situé sur un des célébres boulevards parisiens?! Ferait-elle partie du « trousseau » offert au jeune commandant pour l’engager à trahir sa patrie?!

    Toute cette racaille et autres psuedos lovesyria locaux le suivront au pas et seront bientôt ramassés à la pelle par les Forces de sécurité syriennes.

    Que les intellectuels parisiens et leurs larbins de clones talibans se crèvent à nous vanter leur « printemps syrien » qui N’AURA PAS LIEU.. ça leur appartient, MAIS ne m’empêche pas d’adorer l’automne parisien..si en avance cette année…

    (le look propret à la Gainsbarre donne l’impression qu’il s’était purifié la peau au savon d’Alep avant de faire sa prestation devant les caméras; c’est dommange que vous n’ayez pas reproduit la photo en mettant en évidence son buste tout de blanc vêtu)

    • Cécilia dit :

      C’est une révolution » fantôme!
      Elle n’existe que dans les têtes fatiguées.

      Nous les Syriens, ne le savons parfaitement et personne ne peut nous imposer une révolution par la force!

      Cécilia fièrement syrienne!

    • sowhat dit :

      chemise prêtée par Botul.

      plaisanterie à part : les cellules des voyous-terroristes sont en train d etomber les unes après les autres.

    • l'ingenue dit :

      En suivant les informations sur les chaines des Bédouins Al jazira et al arabia mais aussi sur les chaines françaises et la BBC .Toute personne ayant un peu de bon sens ne peut que constater qu’elles tiennent le même discours médiatique ,La même ligne éditoriales sur la Syrie.Ce qui n’est quand même pas le fruit du hasard. Ceux des opposants aux régime( ce qui en soit est leurs droit)qui ne croit pas à la thèse du complot doivent réviser leur calcul. C’est pas le régime qui les utilisent mais bien les forces obscures qui veulent détruire leurs pays
      alors puisque les reformes sont en cours attendons la suite .et arrêtons de faites le jeu des jusqu’au boutiste. Les chaines syriennes surtout Addounia a beaucoup changé .

      • Souriya ya habibati dit :

        Ingenue,
        Je préfère l’appellation  » ‘arab al ba’ir  » ne pensez-vous pas qu’elle conviendrait mieux à al khanzera et consors avec leurs larbins de maîtres à genoux?!

  5. Mohamed dit :

    Un grand merci Cécilia,
    Voilà le lien que nous laisse notre ami Cécilia, que je reproduis ici pour garder l’unité du sujet.
    Cécilia dit:
    Je vous laisse la vidéo de la télé syrienne concernant les aveux de l’officier Harmouche.

    Voici le lien:

    http://www.youtube.com/watch?v=oJq9WIscOUg&feature=share

  6. Mohamed dit :

    Merci,
    A Infosyrie d’avoir incorporé la vidéo dans le corps de l’article !

  7. BWANE dit :

    Voici la traduction de la moitié environ -selon la transcription donnée par la télévision syrienne- de la confession de Hussein Harmouche. La suite en fin de soirée ou demain.

    Hussein Harmouche a dit : J’ai obtenu le certificat d’études secondaires générales (Baccalauréat) en 1990 avec un total de 204 sans la note de l’éducation religieuse, et je suis entré dans la branche d’architecture civile( le mot architecte en arabe signifie aussi ingénieur. ndt)à l’université d’Alep et j’y suis resté pendant deux mois, et j’avais pendant cette période fait une demande pour suivre un cycle d’étude d’ingénieur militaire, sachant qu’il fallait un total d’au moins 200 points pour pouvoir être admis.

    H. a poursuivi dans sa déclaration à la télévision syrienne d’hier jeudi soir .. après avoir fourni les papiers demandés, j’ai été reçu et ensuite j’ai du suivre un cycle d’étude de la langue russe dans l’académie Assad d’ingénierie militaire pendant une seule année, puis on nous a envoyé en Russie à Moscou pour étudier l’ingénierie structurelle.

    H. a poursuivi : au début de l’année 2009 et pendent mon travail dans le groupe /11/ j’ai été promu au grade de Lieutenant-colonel, puis j’ai du suivre un stage sur la sécurité pendant un an dans l’institut national des sciences de la sécurités, à la fin de la session je n’ai pas réussi et j’ai déclaré ma désertion de l’armée syrienne le 9/6/2011.

    H. a poursuivi : j’ai été puni pendant mon travail dans l’armé à deux reprises, une fois dans le secteur 5 et l’autre à la faculté d’ingénierie « el-maydane » lorsque je suivais une session de commandant de bataillon.

    H. a ajouté : je me suis enfui de l’armée à cause des événements sanglants survenu dans les rues, c’est à dire qu’il avait plusieurs morts qui sont tombés dans les rues, et se sont avec certitude les bandes armées qui ont tué les civils.
    H. a dit : je n’ai reçu aucun ordre, lors de ma présence dans l’armée syrienne, me demandant de tirer sur les civils ou autres, de même ni vu ni entendu aucun commandant de l’armée donner l’ordre à ses subordonnés de tirer sur les civils.

    H. a poursuivi : après ma fuite de l’armée, beaucoup m’ont contacté et tous étaient de l’opposition extérieure, mais j’ai découvert, après deux mois et demi ou trois, que la plus part d’entre eux avaient certains intérêts à me contacter et à m’encourager, ils m’ont promis beaucoup de choses, comme d’apporter le soutien dans toutes sortes de domaines, matériel, logistique, apport d’armes et autres, mais rien n’a été livré.

    Et à propos de leur besoin d’armes, H. a dit : le plan était de s’assurer des armes afin de protéger les civils désarmés, mais on ne s’est assuré d’aucune arme, puis H. a ajouté : je n’est pas tiré sur des agents de sécurités ou de l’armée, et que même si un militaire tirait sur lui il ne riposterait pas.

    Et à propos du nombre de ceux qui étaient avec lui, H. a dit : en vérité ce nombre est une mise en scène, où nous avons dit qu’il avait des soldats et d’autres gradés militaires, mais il n’y avait rien de tout cela, mais on a dit cela comme publicité pour inciter les gens de Jisr el Choghour à se réfugier en Turquie, j’avais dit que ce nombre était de 200 et qu’il était susceptible d’augmenter.

    H. a dit : les frères musulmans furent les premiers à me contacter -tous sous des faux noms-, ainsi est venu un certain « abou khalid » au camp où il m’a rencontré, de même m’ont contacté « zouhair essidik », « mohamed rahal », « abd elhalim khadam » et ses deux fils, et la plus part des personnalités -environ de 300- du congrès d’Antalya m’ont aussi contacté comme « mohamed shabak ».

    H. a ajouté : les frères musulmans m’ont soumis des idées et m’ont demandé ce que je voulais faire, ma réponse était, qu’est ce que vous me proposez, je déciderai en conséquence, mais rien ne fut proposé.. ils m’ont dit qu’est ce que je veux qu’ils fassent, et je leur ai répondu que je n’ai rien à dire mais dites-moi ce que vous proposez, parce-que j’ai été contacté par plusieurs côtés, je verrai ensuite avec quel côté je travaillerai et coordonnerai n’importe quel travail, certains ont proposé une zone tampon par l’intermédiaire du gouvernement turc dans alignement de la frontière entre la Syrie et la Turquie.

    Et à propos de sa fourniture en argent et en armes, H. a dit : ce n’était que des promesses..ils disaient qu’on allait nous fournir de l’argent et de l’armes pour la libération, mais ce n’était que des promesses aussi, faisaient aussi partie de ceux qui m’ont contacté « khalid elkhalaf » et « abd alillah elmolhim » et beaucoup d’autres noms.

    H. a ajouté : ils m’ont proposé des sommes d’argent pour faire tourner les affaires, en faite, chacun de ces individus voulais m’acheter en me donnant une somme d’argent, puis me disait de sortir, de discourir ou de faire ceci ou cela. Le Guide des frères musulmans « riyad echekfa » m’a contacté pour me demander ce que je voulais, je lui ai répondu faites votre proposition et j’y consentirai ou non.

    • sowhat dit :

      beau travail !

    • Mohamed dit :

      Bwane,
      Merci pour la traduction. IL va sans dire que cela n’a pas été facile !
      Nous attendons la suite avec beaucoup d’intérêts.
      J’ai toutefois une chose à vous demander de vérifier, quant à sa promotion, car il me semble qu’il n’a pas atteint le grade de lieutenant-Colonel, car de ce fait c’est entrer dans la catégorie des officiers supérieures.
      A ma connaissance, dans la classification des officiers, il y’a deux catégories:
      1/ les officiers subalternes, avec les grades :
      - sous-lieutenant,
      - lieutenant,
      - capitaine,
      - commandant.
      2/ les officiers supérieurs, avec les grades :
      - lieutenant-colonel,
      - colonel,
      - colonel-major,
      - le grade des généraux (d’armée, de corps d’armée, de division, de brigade).
      - et selon les pays, le grade de maréchal.
      Voilà grosso-modo, la hiérarchie des officiers de l’armée, sauf erreur de ma part ou une spécificité syrienne que j’ignore.
      Cela étant dit, H.harmouch a été promu au grade de capitaine, officier-subalterne (chef d’une section ou d’une compagnie tout au plus ?!).
      Merci encore une fois cher ami.

  8. sowhat dit :

    désinformation, approximations , amalgames et au final manque criant de professionnalisme de la part de CNN

    7000 réfugiés syriens encore en Turquie ? d’où viennent ces chiffres ?

    à vous de juger :

    http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=N8eZJSL8n38

    • Mohamed dit :

      Sowhat,
      c’est important à traduire en français, car c’est peut-être la 1ère réaction étrangère aux confessions de Harmouch !

    • Souriya ya habibati dit :

      Oui, Sowhat s’il vous plaît, pourriez-vous traduire en gros?! j’ai lu ce matin dans la presse arabe les démentis des Turcs d’avoir livré Harmoush aux autorités syriennes MAIS je voudrais vraiment comprendre ce que dit l’oiseau de CNN.
      Grand merci d’avance.

  9. Souriya ya habibati dit :

    APPEL à Cécilia, Sowhat, Mohamed, BIWANE et à tous les arabisants AMIS de la Syrie.

    La CIBLE étant les lecteurs français manipulés par tous les medias:

    Que penzez-vous d’une revue de presse hebdomadaire qui sera faite par nous, AMIS d’infosyrie.fr et RECONNAISSANTS pour l’initiative qu’ils ont eue à créer ce site de ré-information sur la Syrie.

    - Choisir quelques articles parus dans les journaux arabes
    - Les traduire
    - Les poster le WE.

    J’ai déjà une bonne récolte d’ articles de la semaine; je vous les proposerai et chacun de vous choisira l’article qu’il traduira afin d’éviter de faire double-emploi – ce serait dommage car l’acte de traduire prend beaucoup de temps – et je dois avouer que j’ai été agréablement surprise par la rapidité et l’EXCELLENCE avec laquelle chacun de vous a traduit des articles choisis.

    Qu’en pensez-vous?

    Dans l’attente de vous lire.

    (j’ai écouté les infos sur plusieurs stations de radio, almuqaddam Harmoush ne fut cité sur aucune.. Quand on pense au grand battage médiatique qui a « salué » sa déféction?!!!)

    • Mohamed dit :

      C’est une excellent idée !

      • Mohamed dit :

        J’ai perdu encore une fois le « e » de excellent »e ».

      • Souriya ya habibati dit :

        Mohamed,
        http://www.almanar.com.lb/adetails.php?fromval=1&cid=51&frid=51&eid=103296
        Je vous prends au mot et c’est pas grave pour le (e)
        merci

        • Mohamed dit :

          Sourya Ya Habibati,
          Vous me prenez au mot ! Soit !
          Je pense pour demain car aujourd’hui j’ai eu du fil à retordre pour traduire un article d’un journal israelien qui parle de l’échec de la guerre psychologique et médiatique contre la Syrie.
          Word m’a joué un vilain tour et j’ai du « re »faire travail !

          • Souriya ya habibati dit :

            Mohamed,
            l’article sur la guerre psychologique est très important; est-ce celui qui parle des 70 savants, pschologues et autres spécialistes en image qui se sont appliqué à mener une guerre sans merci contre le Président Bachar et son entourage?! j’en ai lu un extrait sur un site syrien et c’est vraiment important de le faire découvrir à nos amis Français. Merci Mohamed.
            (vous me direz pour l’autre à l’article, mon seul soucis est d’éviter le double emploi et la perte du temps..temps précieux puisque nous sommes en guerre contre les forces des ténébres)

          • Souriya ya habibati dit :

            Mohamed, je viens de lire la réponse à ma question MERCI Mohamed.

        • Mohamed dit :

          Sourya ya habibati,
          Traduction faîte. Voir Post ci-dessous.

    • Etudiant dit :

      Cette initiative exclurait donc les Amis de la Syrie qui n’aiment pas Bachar ?
      Belle preuve d’objectivité ya habibti, belle oeuvre de « réinformation ».

    • BWANE dit :

      Très bonne idée en effet, je m’y associe de tout cœur !

      • Cécilia dit :

        Je suis avec vous!

        • Souriya ya habibati dit :

          Ma chère Cécilia,
          C’est un billet écrit par le grand acteur syrien Nidal Seigri que j’ai choisi pour vous, il parle du printemps au couleur pourpre!

          http://www.champress.net/index.php?q=ar/Article/view/101032

          (j’ai mon mot à dire au sujet de l’agression « pré-méditée » dont vous avez fait l’objet.. Je le ferai bientôt. A propos Cécilia, j’ai beaucoup aimé votre réaction à la 2ème lettre du Père Zahlaoui. Alla muhayyiki ya Cécilia ya Syrienne)

          • Cécilia dit :

            Merci pour votre mot sourya ya habibati!

            La traduction sera mise en ligne avant la fin de la journée.

          • Cécilia dit :

            La traduction d’un article apparu dans Cham Presse, ce dimanche 18 septembre, de l’artiste Nidal Seijri, intitulé

            - PRINTEMPS ARABE AU COULEUR ROUGE

            Quand nous étions enfants, nous étions heureux à l’arrivée du printemps.
            Nous marchions vers lui comme nous marchions vers les bras de nos mères. Dans les deux cas, le printemps était un événement. Un événement qui rendait chaque chose plus belle, plus charmante, plus rayonnante.

            En printemps, on attendait impatiemment le réveil de jasmin blanc endormi sur des branches vertes, extrêmement légères pour que son senteur nous embrasse avant que Damas nous transporte vers un monde magique, un monde de rêve écrivant les plus beaux jours de notre vie. Et les plus beaux jours sont les jours de l’enfance et c’est le printemps qui le plus beau dans l’enfance.

            Aujourd’hui, nos enfants nous interrogent sur la magie du printemps que nous leur avons décrite dans nos contes de soir, sur nos promesses de voyages printaniers… Des questions innocentes qui nous troublent, augmentent notre peur et notre tristesse lorsque, vite, il apparait devant nous un autre printemps qui ne ressemble pas à celui de notre enfance.

            Le printemps de nos enfants est un printemps occasionnel, un printemps avec une couleur différente. il n’est pas de tout vert, ses branches ne portent pas de jasmin et ses arbres fruitiers ne portent, non plus, de fruits, un printemps sans joie.

            Mais quel printemps nous vivons aujourd’hui?
            Un printemps au couleur rouge, couleur du sang non de fleurs.
            Un printemps, nous encerclant, qui se nomme aujourd’hui « printemps arabe ».
            Même nos enfants n’ont pas eu les images de nos contes du printemps, ce printemps qui l’ont connu et l’ont entendu.
            Ils n’ont pas réussi à s’échapper de ce visiteur occasionnel. désormais, ils font parti de ce printemps rouge, un printemps arabe qui fait peur avec ce qu’il porte avec lui; des langues étrangères, des accents étrangers à ce pays; un printemps arabe d’ingérence étrangère, mêlé de nos sang versé sur l’autel de ces étrangers.
            Mais quel printemps si nantiste nous attendons d’eux?
            Quel printemps nous préparons pour nos enfants?

            C’est un printemps arabe basé sur le complot contre chaque citoyen arabe, cherchant à diviser ce qui déjà divisé et diviser le divisé.
            Ce n’est pas ainsi que les choses s’arrangent, mes chers amis!
            C’est ainsi devenu, mes chers con-citoyens arabes, le printemps arabe?
            Il est lourd, lourd et ne ressemble en rien au printemps jadis connu avec sa légère brise, tout au long de notre vie.
            Ce printemps arabe nous fasse peur les uns contre les autres; il nous fait perdre confiance les uns envers les autres!

            Au nom de Dieu, je vous en supplie, racontez-nous l’histoire dès le début jusqu’à la fin!
            Existe-elle une fin pour ce prétendu printemps?
            Où es-tu ma grand-mère pour qu’on vienne se protéger en toi et en tes conte d’un printemps si dure qui nous menace?
            Un printemps qui assassine celui de mes contes, le poursuivi.
            Ce printemps n’a rien à avoir avec celui l’innocent de ma grand-mère.
            C’est un printemps assassin, rempli du sang et voici, ma grand-mère, que sa couleur rouge a couvert le jasmin blanc de ton printemps et toute trace de vie.
            Voici, ma grand-mère, les branches d’olivier, d’amande, de grenadine et de menthe crient: pourquoi nous vous avez remplacé par les fusils?
            Les enfants de ma glorieuse mère, Cela n’est pas encore assez?
            Syriens, pitié d’un monde innocent pour nos enfants, nos aînés et nous aussi?
            A ce point, la joie s’est éloignée de nous?
            La vie nous a t-elle échappé?
            L’avenir le sera aussi?

            Les enfants de ma glorieuse mère, resterons-nous dans ce présent souffrant?
            Ce que nous vivons, nous les Syriens aujourd’hui, un printemps douleureux.
            C’est un printemps rouge par excellence, printemps funèbre où nous ne pouvons pas en sortir sans que nous unissions.

            Les enfants de ma glorieuse mère, ça suffit, arrêtez de vous moquer de la nature qui est fait pour vous. Vous êtes en train de tuer toutes ses branches, toutes ses couleurs. Ne savez pas que sa mort signifie à coup sûr la nôtre?
            Où est la vie que vous voulez pour votre patrie quand la guerre arrive et la paix s’enfuit, la sécurité disparaisse et chaque fois, le perdant est nous?

            Pas de gagnant dans une guerre fratricide!

          • Mohamed dit :

            Merci Cécilia pour la traduction.

        • Souriya ya habibati dit :

          Merci Cécilia pour le printemps couleur de sang.

      • Souriya ya habibati dit :

        Mon cher BWANE, vous avez joué au vaillant soldat ce WE et c’est très agréable de toucher de près le grand AMOUR qui vous anime pour notre patrie la Syrie yalli Allah hamiha wa Bachar AL Assad ra’iha.
        L’article que je vous confie est écrit par le général Amine Htaït qui détaille point par point, le plan B déployé actuellement par les Occidentaux après l’échec de leur tentative de detruire la Syrie (6 mois déjà)

        http://www.champress.net/index.php?q=ar/Article/view/100798

        Je pense à nos amis Français qui aiment vraiment la Syrie et qui n’ont aucune grille de lecture hormis le vomi déversé sur toutes les chaînes, sur la formation d’un conseil par-ci et d’une coordination par-là; l’article du général Amine Htaït leur donnera une idée plus réelle des événements. Encore merci vaillant soldat.

        • BWANE dit :

          Bonsoir chère Souriya ya habibati;
          merci pour tous vos encouragements, il faut en effet couper l’herbe sous les pieds de tous ces désinformateurs qui répandent le mensonge à propos de ce qui se passe en Syrie simplement en disant la vérité. Donc je traduirai l’article dont vous me donnez le lien le plus vite possible, disons dans le cours de cette semaine.

          • BWANE dit :

            J’ajouterai qu’il serait « pas mal » que nous nous mettions ensemble pour produire cette sorte d’anthologie de la presse arabe pour aider nos amis d’Infosyrie, bref voilà ce qque je pense de votre louable initiative.

          • Souriya ya habibati dit :

            BWANE,
            Ce sera PARFAIT.

    • Akyliss dit :

      Très bonne idée Sourya ya habibati, on pourrait même les coller sur les différentes pages facebook même sur celle de messire Sarkozy, puis envoyer l’article à notre liste de contact et pourquoi pas aussi les coller en commentaire (si on en fait un raccourci) sur les sites français « d’informations ».

      Je suis pour !

      • Cécilia dit :

        Moi aussi, je suis partante avec vous!

      • Souriya ya habibati dit :

        Bonjour Akyliss,

        Je commence par vous faire un aveu.. je n’ai pas de compte facebook (rebelle à ma manière) et je ne m’y connais pas dans les techniques de diffusion en masses (on a chacun ses défauts..voyez-vous!)

        Ce qui m’importe est:

        - Qu’un maximum de Français puissent accéder aux infos dont ils n’entendent pas parler dans les médias-machines à lobotomiser les masses.

        - J’ai cru comprendre en lisant certains posts que souvent, sur les sites de la pensée unique, ils censurent les réactions qui ne vont pas dans leur sens = ce serait inutile de perdre son temps et son énergie pour des actions qui seront censurées.. Il faudrait choisir uniquement les circuits dont vous êtes sûrs qu’ils vont relayer l’info.

        - Une chose très importante: Nous ne faisons pas une « opération de com » MAIS nous menons un COMBAT DE VOLONTAIRES pour aider le lecteur français ordinaire à accèder à l’info (chose qu’il lui est impossible de faire par ses propres moyens, vu le barrage de la langue)

        Akyliss, j’ai sélectionné ces deux articles écrits par Mohamed Noureddine (grand spécialiste de la Turquie) qui parle,dans l’un, des débats de plus en plus actuels en Turquie qui se teintent d’un vil parfum confessionnel.. et, évoque dans le second, les pas que fait Erdogan en montrant les couacs et les contradictions.. par delà le brouhaha qui fait échos à ses discours « grandiloquents » déversés devant les rebelles du printemps..) et j’espère ne pas trop contrarier votre emploi de temps.. Je sais que vous aimez notre chère Syrie. MERCI.

        http://www.assafir.com/Article.aspx?EditionId=1943&ChannelId=45881&ArticleId=1112&Author=محمد

        http://www.assafir.com/Article.aspx?EditionId=1948&ChannelId=46006&ArticleId=1675&Author=محمد

      • Candide dit :

        C’est vrai c’est une super idée ça, il feront une drôle de tête. La même que celle que vous ferez quand ils posteront sur Infosyrie leurs articles

    • sowhat dit :

      à rajouter aux slogans éminemment politiques des manifestants contre le président Bashar al Assad

      sur cette vidéo d’une manifestation de nuit dans la région de Houran, village de Tassil voici le slogan qu’on entend à 2:13″

      ما عدبدنا الحرية بدنا رأسك يا بشار

      je traduis :

      « nous ne voulons plus de la libérté , nous voulons ta tête ô Bashar »

      il serait intéressant de faire un catalogue exhaustif des slogans « révolutionnaires » et de les traduire … pour les lecteurs pressés
      désireux de se faire une idée de la « révolution »

      vous savez qu’un de mes préférés est

      شهاداء بلملاين على الجنّة رايحين

      traduction : « martyrs par millions au paradis nous allons »

      toujours pas passé de mode depuis bientôt 7 mois

    • Candide dit :

      Moi je peux traduire des articles en provençal ou en corse, mais je ne pense pas qu’il y en ait beaucoup sur la Syrie :-)

  10. Marie dit :

    Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour la qualité de votre site, sa réactivité .Je le lis tous les jours depuis le mois de juillet et parfois plusieurs fois par jour. J’ y retrouve ce que j’ ai ressenti en découvrant ce peuple :une tolérance éclairée, de l’intelligence sociale et même de l’humour .
    La liberté d’expression est trop précieuse pour la laisser exclusivement aux malveillants ou à ceux dont l’expérience personnelle ( culpabilité, loyauté familiale ou communautaire….)entraverait le jugement.
    Je prends conscience de ce que j’ai toujours cru , qu’une poignée de femmes et d’hommes de bonne volonté permettait de redonner espoir à tous ceux qui pourraient penser que face à des faisceaux d’attaques et à l’immensité de la tâche on ne pouvait que baisser les bras. Rien que pour cela ça vaut le coup, ça permet de lever la tête.
    Toutes les expériences collectives, constructives et d’intérêt général, aussi petites soient- elles sont bonnes à prendre et sont peut-être la meilleure façon de lutter contre le rouleau compresseur de la globalisation occidentale ou autre impérialisme.
    Pour en revenir à la vidéo de l’ambassadeur syrien aux États-Unis, la dernière question posée par la journaliste concernant la mort de civils et en particuliers d’enfants ( la vidéo s’interrompt sur le mot
    CHILDREN,) je ne sais pas ce que l’ambassadeur a répondu .Peut-être aurait-il été judicieux de répondre par une autre question : Qu’en est-il des enfants libyens et des bébés Palestiniens ?
    Répondre à une réponse par cette question permet de replacer la problématique dans sa globalité n’en déplaise à tous ceux qui souhaitent circonscrire le conflit et souhaiter la mort du chef « mal absolu » comme ces enfants qui, ayant raté leur vie, accuseraient leurs parents de tous leurs maux.
    Etre responsable c’est de passer du « C’est la faute à qui » pour aller vers « Qu’est ce qui faut faire pour que ça aille mieux…. »
    Enfin, il faudra bien qu’après avoir beaucoup évoqué la demande de liberté, ce qui est tout à fait légitime et qu’on peut garantir par des lois même si l’environnement actuellement me semble peu favorable, on définisse les conditions matérielles, économiques et financières garantissant lesdites libertés. Ce n’est pas parce que le régime est libéral que les gens sont libres.
    Les abonnés du resto du cœur n’ont que faire de la liberté d’expression .En Syrie, il faudra bien s’attaquer aux vrais problèmes de répartition des richesses, de sauvegarde des ressources naturelles, de partage….. protéger les plus démunis (éducation, santé, justice, pouvoir d’achat)et oser affronter le débat sur la démographie .
    Et j’imagine que pour certains opposants ils auront quelque mal à mettre de la cohérence entre l’idéal affiché et l’attitude individuelle.
    Je vous salue

    • Cécilia dit :

      Je vous salue Marie en toute sincérité.
      Merci pour votre témoignage.

      Cécilia la Syrienne-Marseillese

      • Akyliss dit :

        Cécilia j’ai cru un moment en lisant le début de ton commentaire ( Je vous salue Marie…) que tu allais réciter le ave Maria, la prière catholique :)
        je n’avais pas vue le nom du comm auquel tu as répondus ;)

        et moi aussi je salue Marie pour son commentaire :)

  11. BWANE dit :

    Voici la suite et fin de la traduction de la confession de Hussein Harmouche

    H. a dit : ils ont commencé à me contacter environ une semaine après mon arrivée en Turquie, ainsi j’ai été contacté par Abdel Halim Khaddam qui m’a demandé ce que je voulais personnellement faire, et je lui ai répondu : proposez moi un plan et qu’avez vous comme moyens, c’est alors seulement que nous déciderons si nous allons travailler avec vous ou bien avec d’autres; mais rien n’a été proposé du tout.. nous somme restés environ deux mois et demi dans cette procrastination (remise au lendemain, ajournement, ndt), mais se n’était que des paroles et des communications sur le mode « demain ou dans une semaine, notre délégué spécial viendra à votre rencontre et nous assurerons toutes les fournitures » mais tout ceci n’était que des paroles.

    H. a ajouté : il m’a été promis d’assurer un soutien financier, et dans ce cas les fournitures d’armes ou autres seront assurées.. à ce sujet, l’argent est la chose la plus importante, parce que avec de l’argent on peut assurer tous nos besoins.

    H. a dit : Mohamed Rahal est estimé comme tous les autres politiciens qui interviennent sur les chaines satellitaires, il m’a contacté pour se rassurer sur la situation; parce qu’ils considèrent que j’ai effectué un travail déterminé, travail dont ils font un éloge d’un certain degré, mais rien ne s’est passé entre moi et rahal, nous avons seulement eu des communications téléphoniques pour se rassurer de la situation.

    H. a ajouté : le directeur du bureau de Rifaat Al-Assad m’a contacté, juste après que j’eus émis ma déclaration n° 1 du « mouvement des officiers libres » et le message qu’ils m’ont transmis était : quelle somme d’argent demande le mouvement afin de pouvoir l’assurer.

    H. a dit : j’ai établi une coordination avec les chefs des bandes de Bab Dreib, Baba Amr et Bab al-Siba à Homs-comme Abou Mohamed, chef du groupe de Bab Dreib-pour connaître le nombre de leurs membres afin de pouvoir satisfaire leurs demandes par les gents de l’étranger qui l’ont promis. Le plan était de faire entrer des armes en Syrie, mais franchement si j’avais fait entrer des armes dans mon pays, j’aurais supervisé personnellement leur utilisation.

    H. a poursuivi : Burhan Ghalyoun m’a contacté deux fois pour demander de mes nouvelles personnelles et être rassuré sur certaines choses. Khadam et ses fils, Rifaat al-Assad, les frères musulmans et Mohamed Rahal m’ont contacté et environ 300 personnes du congrès Antalya m’ont parlé.

    H. a ajouté : Adnan Ar’our m’a contacté pour s’informer de la méthode du travail et du plan prévu sur le terrain, il me questionnait aussi sur la situation générale de l’armée. Lors de notre première communication, il m’a questionné à propos de ma défection de l’armée et sur mes divers déplacements ainsi que sur nos activités futures. Nos communications étaient hebdomadaire, il me questionnait sur un sujet..comme le nombre des forces maritimes et la proportion des forces aériennes et maritimes.

    H. a dit : Zouheir As-seddiq fut un des premiers à me contacter dés mon arrivée en Turquie, et il a dit qu’il avait le soutien, et qu’il avait .. qu’il avait.. qu’il avait..mais en fait ce n’était que des paroles puisque il ne m’a envoyé que mille dollars et un ordinateur d’occasion avec un dénommé Ahmad al-Zine ; et j’ai communiqué cette dernière information à deux journalistes qui l’ont publié pour montrer la fausseté des brillantes promesses qu’on nous a faites.

    H. a ajouté : plus tard nous avons découvert que As-seddiq recevait des grosses sommes d’argent afin qu’il nous les transmette, mais il ne l’a pas fait, en effet, un individu -dénommé Mohamed iskaf, si mes souvenirs sont bons- m’ayant demandé le montant que j’ai reçu, m’a appris des sommes de beaucoup plus importantes dont nous n’avons pas vu la couleur et dont j’ignore le montant exacte; j’ai compris alors qu’à l’instar d’une femme qui utilise un enfant à la main coupée pour mendier que tout ceci n’était qu’une escroquerie et que toutes ces fausses promesses n’ont abouti qu’à la honte et aux querelles de larrons en foire.

    H. a dit : As-seddiq et le groupe des frères musulmans introduisent des armes au syrie, As-seddiq m’a dit qu’il a lui même envoyé des armes et envoyé .. et envoyé.. et les frères musulmans ont dit qu’ils ont envoyé à Homs une fournée (d’armes) et à Hama une fournée, ils ont également envoyé une partie (d’armes) à Idleb et vers Arraml palestinien à Lattaquié.

    H. a poursuivi : la contre-bande d’armes à partir de la Turquie à ces régions est assurée par des commerçants, dans toute région frontalière se trouvent des contre-bandiers d’armes qui connaissent les chemins difficiles qui permettent la contre-bande, à travers ces gens s’effectue la contre-bande d’armes, d’argent et de toute autre chose.

    H. a dit : j’ai été filmé la première fois à Bdama qui se trouve dans les environs de Jisr al-Choughour, et une fois que je suis devenu connu là bas parmi les gens, l’individu qui assurait les communications m’a donné la somme de 50 mille livres; j’ai su qu’ils avaient reçu la somme de deux millions de livres pour la vidéo où j’ai été filmé.

    H. a ajouté : je réfléchissait au retour depuis de 15 Ramadan, surpris que j’étais par mon utilisation dans divers marchandages depuis ma défection et comment des gens utilisaient mon nom pour mendier de l’argent et faire beaucoup de promesses qui n’ont pas été tenues. Ainsi je suis devenu prisonnier entre les deux tranchants d’une épée ou bien trois frontières.. la première et que je suis hors la loi et un déserteur, la deuxième que je suis loin de mon pays et de ma famille et la troisième hors des gens avec qui faisais la coordination.

  12. sowhat dit :

    Louis

    étudiant a dit « Calmez vos ardeurs Cécilia. On dirait que la ménopause approche »

    si vous voulez être équitable, ou vous publiez mon commentaire en réponse à Etudiant, ou vous censurez le sien

    en attendant votre réaction, je suspends ma participation

    • Cécilia dit :

      Merci sowhat pour ton mot que j’aprécis beaucoup!

      Personnellement je suis pour que son commentaire y reste.
      Cela montre l’état de son esprit.

      Quand on commence à parler de la sorte, cela signifie qu’on a commencé à perdre le contrôle de soi-même. J’en suis ravie de pouvoir le pérturper.

      Je prends ses propos comme une décoration d’honneur. Un MÉDAILLE.
      En plus, dans ce foruem, nous avons besoin des personnes comme lui pour donner une idée de la soi disant apprentis « révolutionnaires ».

      Le chapitre est clos pour moi.

      Amicalement

    • Mohamed dit :

      Cécilia,
      Bravo, avec mes amitiés !
      Sowhat,
      Tous mes respects et ma considération.
      Je comprends que certains comportements de certains individus puissent choquer et indigner. Mais que voulez-vous quand on a à faire à des personnes en manque d’éducation, et en déficit d’éducation et de bienséance, et surtout en manque d’arguments. Je crois que la conduite à tenir vis à vis de ces énergumènes est tout simplement de les ignorer, les laisser se morfondre dans leurs bassesses et les abandonner à leur propres discrédits, et les laisser se consumer dans le feu de leurs bêtises et dans l’enfer de leurs mauvaises consciences.
      Parfois s’abstenir de répondre est de loin plus sage et plus judicieux.
      Salut !

      • BWANE dit :

        Cécilia,
        votre réponse à l’infâme post est digne et suffisante. Il faut laisser ces aigris mariner dans leur jus. Amicalement.

        • Cécilia dit :

          Merci BWANE,

          J’ai l’habitude de parler quand j’ai des mots plus forts que le silence. Dans le cas contraire, je garde le silence.

          Une sagesse orientale.

          L’incidence en question est clos pour moi et je n’attends pas des excuses de cet individu car je suis convaincue qu’il est incapable de le faire.
          Il faut du courage pour reconnaitre ses erreurs mais cela n’est pas donné à tout le monde.
          Amicalement

    • Candide dit :

      Bonsoir,

      L’escalade, nous y voila en plein!

      Un mot qui en entraine un autre, une plaisanterie déplacée ou mal perçue et tout dérape. Nous ne sommes pas tous d’accord, c’est un fait. Nous n’avons pas la même manière de nous exprimer et une remarque trop appuyée ou exprimée avec trop de passion, peut être interprétée pour une insulte.

      Pourquoi devrions nous insulter l’auteur d’un post à partir du moment où il donne son sentiment sur un personnage ou une situation. Je n’aime pas la violence, l’intolérance, le racisme, l’obscurantisme, l’impérialisme, la colonisation, le fanatisme, … tout comme chacun ici. J’ai mon idée sur ce qui se passe en Syrie, mais je ne suis pas acharné à ne pas en changer. Est-ce que pour autant je dois être insulté parce que j’exprime des idées sincères ou parceque je pose des questions orientées?

      Ne pourrions nous pas dorénavant débattre simplement d’une manière cordiale et respectueuse? je prends plaisir à discuter avec vous, mais si ce plaisir devait être gâché par des comportements hostiles à mon égard, je serai dans l’obligation de vous quitter. Pas pour aller sur des forums où il n’y aurait que des gens qui pensent comme moi, je veux bousculer mes idées.

      Si nous désirons le bien de la Syrie, discutons-en tout simplement. Vouloir le départ de Bachar, n’est pas pire que de le soutenir. Supporter le PSG, n’est pas mieux que de soutenir l’OM, mais se battre à la sortie d’un stade est la pire des choses. Je pense que nous vallons mieux que des supporters avinés ou bourrins.

      Vive la Syrie !

      • stephane dit :

        Vouloir le départ de bashar pour quelles raisons?

        • Candide s'interroge dit :

          « Vouloir le départ de bashar pour quelles raisons? »

          Stephane,

          C’est un simple exemple pour illustrer mon propos, j’aurais pu dire « croire DSK ».

          L’objet de mon post est tout autre.

      • Candide dit :

        Pour compléter mon post précédent, voila la copie de la « charte » destinée aux contributeurs, que j’ai trouvé sur le site (en ouvrant le lien « contributeurs » en bas de la présente page):

        « Notre rubrique Contributeurs donne la parole aux visiteurs du site Infosyrie.fr : ils peuvent y exposer leurs réactions, critiques – et compliments éventuels – dans la limite imposée et par la courtoisie et par la législation sur la diffamation. Naturellement, les modérateurs du site se réservent le droit de supprimer les contributions leur paraissant déroger à ces conditions. »

        Peut-être que Louis aurait dû « modérer » certains propos en son temps, afin de nous éviter des prises de têtes désagréables qui pourrissent l’ambiance…

        Comme il ne peut certainement pas veiller sur tout ce que nous écrivons, je le solliciterai désormais, quand je jugerai que des propos qui me sont destinés dépassent le cadre que les limites fixées par les Administrateurs d’Infosyrie.fr

        • Fadi dit :

          Merci Candide, ça commençait à devenir irrespirable
          Si chacun a ses idées, un minimum de retenue serait bienvenu quant aux interventions (quand débat il y a), et celles du type Etudiant ou Syrienne libre ne sont pas légion. Alors évitons le lynchage, et laissons la personne mise en cause répondre par elle-même, jusque là elle n’avait pas la langue dans sa poche que l’on sache.
          Créer ce genre de malaise pour les visiteurs ne sert en rien la belle Syrie et submerge inutilement les articles qui sont déjà très orientés.
          Amicalement et Pacifiquement
          Fadi

          • Cécilia dit :

            Bonjour cher Fadi ou Fedi!

            « ça commençait à devenir irrespirable »

            De quoi parlez-vous SVP?
            Êtes-vous le remplaçant d’Étudiant?
            Vous venez d’arriver et voilà vous nous critiquez déjà?

            Cécilia à qui Étudiant écrit » Calmez vos ardeurs Cécilia. On dirait que la ménopause approche »
            Je ne sais pas a priori quelle université française enseigne ce type d’arguments?

            Je souhaite que vous serez plus pacifique que votre précédent!

            Bien à vous

          • Etudiant dit :

            Je vois que je provoque quelque chose d’utile.
            Au moins on ne défend plus Bachar. On l’a même oublié apparement ! Je m’en vois réjoui.
            Cécilia, j’ai fait mes excuses auprès de Louis par mail.
            Pour son site je lui ai fait des excuses.

          • Cécilia dit :

            Etudiant,

            « Je vois que je provoque quelque chose d’utile »

            Certainement, par vous-même et pour vous-même.

            De mon côté c’est comme n’était rien passé.

            Quant aux excuses auprès de Louis, cela ne me regarde aucunement;
            c’est entre lui et vous!

            Cela dit, j’apprécie les rapports cordiaux et je déteste la vulgarité.
            Je vois que vous l’avez compris!

            Cordialement

          • Candide dit :

            « De mon côté c’est comme n’était rien passé »

            Cool !!!! ;-) ;-) ;-) A la bonne heure !

            Il reste plus qu’à organiser une bouffe Cécilia, Etudiant, Sowhat, Mohamed, , Syrienne Libre, Syrieux, moi-même et tous ceux qui voudront bien se joindre à nous. Je suis persuadé qu’on parviendra à ne pas s’entretuer. Cécilia pourra nous lire l’avenir dans le fond de nos tasses à café à la fin du repas ;-)

          • Cécilia dit :

            « Cécilia pourra nous lire l’avenir dans le fond de nos tasses à café à la fin du repas! »

            Mais pour cela il faut du café syrien Candide!

            Tu parles de lire l’avenir, mais il faut commencer par lire le présent proche!
            Ses intuitions ne se trempent que rarement!

  13. Mohamed dit :

    Comme je l’ai promis ce matin voilà la traduction d’un important article, paru sur un journal israelien, dont Cécilia nous a posté le lien :
    http://www.syriasteps.com/index.php?d=110&id=74851

    Echec de la guerre psychologique et médiatique contre la Syrie.

    Le journal israélien « Université de Haifa » a reconnu qu’Israël a essuyé un échec cuisant dans sa guerre psychologique contre le peuple syrien, en général, et le président Bachar Al Assad, en particulier, en dépit de son recours à des dizaines de psychologues, et à des articles de presse considérés comme « ayant une capacité de destruction équivalente à 10 tonnes d’explosifs enrichis à l’uranium ».
    Le Centre des Données et des Etudes Stratégiques à Damas a rapporté des deux rédactrices de l’article, en question, « Natalie Harel » et « Nir Hasson Stern », spécialistes des opérations de guerre, leurs informations selon lesquelles « l’armée israélienne participe à la guerre contre la Syrie », par une « guerre psychologique et médiatique » conduite par l’Unité de guerre psychologique israelienne, connue sous le nom de « MALAT » et qui concentre ses efforts à lancer une agression contre le président Bachar Al Assad.

    « 147 psychologues sionistes pour réaliser un vieux rêve sioniste ».

    Le journal ajoute que l’unité pré-citée, prépare des rapports sur une future célébration de l’affaiblissement et de la capitulation/chute de la syrie, et la réalisation du vieux rêve israelien de voir la défection du pouvoir syrien. Cette unité participe à toutes les opérations de guerre que lance l’armée, et tout particulièrement aux réunions de l’Etat-Major israelien contre la syrie.
    Le Centre d’Etudes a ajouté que les dirigeants militaires israeliens, ont pu s’assurer les services de 70 psychologues, parmi ceux qui maîtrisent l’arabe, avec professionnalisme, conduits par des officiers de renseignements, et leur ultime objectif est de s’occuper activement de la Syrie, après les évènements survenus en Tunisie et en Egypte, et le coup dur qui leur a été asséné par la chute du régime de Moubarak.
    Le nombre de psychologues s’est accru pour atteindre 147 spécialistes, avec le début des manifestations en Syrie, et parmi eux le chef du réseau « AMAN » Amos Milka.

    « Des articles de presse d’une capacité de destruction équivalente à 10 tonnes d’explosifs enrichis d’uranium »

    Amos et son équipe veillent à orienter les médias amis, à travers le monde, et selon les possibilités offertes et les moyens disponibles, pour adresser des messages spécifiques, que les spécialistes de « MALAT » s’attendent à ce qu’ils aient un impact direct sur les décisions du président Assad.
    A titre d’exemple, des articles ont été récemment publiés par le journal « Le Monde » en français, rédigés par un ami d’israel, dont le contenu a été minutieusement préparé par « MALAT » et sous la conduite de « Amos Milka »; dans cet article, le rédacteur « supposé » traite des personnalités très proches du président Assad, dans un style interrogatoire sur « qui gouverne en syrie » ? Le ciblage de ces personnalités, sous cette forme interrogatoire, vise à les discréditer et à pousser le président Assad à s’en séparer pour prouver le contraire de ce que prétend l’article devant l’opinion publique. Et, parmi les personnalités visées par l’article du « Monde » de hauts responsables politiques et militaires syriens. Et à « Yanif » d’affirmer que cet article possède une capacité de destruction équivalente à 10 tonnes d’explosifs mêlés à de l’uranium enrichi ».
    « La priorité à atteindre le moral de la direction politique, militaire et sécuritaire de la Syrie »
    Le Centre d’Etudes Syriens rapporte d’après le journal « Université de Haifa », que l’action de l’unité « MALAT » consiste à adresser des SMS aux citoyens Syriens, et à mobiliser les supporteurs de la « révolution syrienne » de « Facebook », et à fabriquer des rumeurs, les diffuser par le biais de médias arabes et syriens, les colporter par des personnes, et la diffusion de la propagande visant le peuple syrien à travers des « fenêtres/moyens » arabes amis, et la publication d’articles et de comptes rendus conçus spécifiquement pour toucher le moral des dirigeants politiques, militaires et sécuritaires syriens. Et, enfin, la section la plus importante sera dirigée par « Amos Milka », spécialisée dans la poursuite des informations et des déclarations ainsi que les déplacements du président Assad et ses proches. Le but de cette action est d’exercer une influence sur les décisions à travers les médias internationaux, arabes et locaux, et profiter des diplomates amis de Damas, qui disposent d’une capacité de communication directe avec les personnalités dont les avis sont écoutés par le président, telles que grands journalistes, rédacteurs en chef, et responsables des affaires étrangères de Syrie.

    « Un échec cuisant à cause de l’immunité du président et du peuple »

    Le journal de Haifa a conclu que l’action de « MALAT » a été soldée par un cuisant échec, et qu’Amos et son équipe sont très déçus parce que le président Assad n’a pas été atteint par cette guerre, et que lui et son peuple sont immunisés contre toutes sortes d’attaques psychologiques et médiatiques ».

    • BWANE dit :

      Merci Mohamed, tout ceci confirme la grande maîtrise de la part des services sionistes des techniques de la manipulation-par eux mêmes expérimentées dans diverses révolutions colorées-,que ce soit par l’envoi de faux sms, ou bien par la manipulation des pages des réseaux dits sociaux…le summum ayant été atteint par ces faux rebelles libérant une place verte en carton pattes sise à Daouha, mais tous ces ânes oublient que Bachar est un bon stratège, et que par conséquent, toutes leurs petites combines minables sont vouées à l’échec. Bien à vous.

    • Akyliss dit :

      Bonjour Mohammed,
      je mets ta traduction sur les pages Facebook et je le l’envoi également en mail à mes contacts !

      nous aussi on va faire la guerre psychologique ;)

    • Souriya ya habibati dit :

      اذا بيجيبوا 147000 عالم نفس ما بيغبروا على صرمايتنا……
      C’est ce que dit l’un des internautes syriens sur syria steps.. je le poste uniquement pour les arabisants..et les clones talibans n’auront qu’à demander la traduction aux cyber-opposnts qu’ils soutiennent.. dans le seul et unique dessein de réaliser les veoux et fantasmes israéliens…

    • sowhat dit :

      qui sème le vent récolte la tempête

      au final ils sont surtout en train d’abuser leur propre population

  14. sowhat dit :

    extraits des conférences du dialogue nationale

    région de Damas

    http://www.youtube.com/user/alikhbariasyria#p/u/2/HrVUUrCxouc

  15. Cécilia dit :

    Burhan Ghalyon sur al-Arabyah:

    Plus de six mois après la « révolution » pourquoi le « régime » reste toujours soudé?

    Voilà sa réponse.

    Je vous laisse le lien:

    http://www.youtube.com/watch?v=zzhcOc4tjvM&feature=player_embedded

    • Mohamed dit :

      Cécilia,
      Merci pour le lien. La vidéo est excellente !
      Le régime est soudé, reste soudé, mais arrivera un moment imprévu, inattendu, où il va imploser « exploser de lui-même, de l’intérieur, à défaut qu’il le soit de l’extérieur », bref ce sera un proche véritable tremblement de terre !
      Ils sont vraiment forts à Al Arabya, et ghalioun mérite vraiment un OSCAR pour sa brillante présentation ?! Je vais à court d’expression, mais cela m’a vraiment détendu !

      • Souriya ya habibati dit :

        Mohamed, je vous remercie pour votre commentaire de la vidéo et ça me suffit car je n’ai nullement envie de regarder la preuve enfumée détailler ses « certitudes ».

      • Cécilia dit :

        Merci Mohammed,
        J’adore notre travail en équipe.
        Tu complètes souvent et d’une manière utile les liens que je postes.
        Amitié!

  16. rerdine dit :

    bonjour a tous et a toutes

    nous n’avons pas la même manière de faire de la com .Personnellement je trouve débile et contre productif de la part de la Syrie d’interviewer un déserteur,de plus un officier pour qu’il nous parle de la tentative de coup d’état en cour en Syrie dont il es lui même acteur. A t-il le choix de dire ce qu’il dit .De toute manière,dans le monde entier ce genre de situation ce traite ensuite devant la justice militaire et passer par les arme pour haute trahison . . . . !Les aveux sous la torture ou de cette manière n’apporte rien au débat,cela instaure une suspicion vis a vis de l’autorité du pays .

    • sowhat dit :

      « débile et contre productif  »

      parce que vous ne prenez en considération que le point de vue extérieur, or ces révélations sont également destinées au public syrien, à la population.

    • Candide dit :

      « Les aveux sous la torture ou de cette manière n’apporte rien au débat,cela instaure une suspicion vis a vis de l’autorité du pays »

      Tu eas entièrement raison Rerdine. A défaut de savoir si ce sont des aveux spontanée obtenus sans pression sur l’entourage, il est impossible de valider ce que dit ou ne dit pas ce pauve homme.

      Il est possible que cette vidéo ait été tournée à des fins de propagande au bénéfice du régime. Je dis bien, il est possible, je n’affirme rien ! Tout comme personne ici peut affirmer le contraire.

      Donc, an attendant, je traite cette vidéo avec autant de circonspection que la prestation télévisée de DSK.

    • Alexandra BIHAY dit :

      En général, l’Etat syrien agit avec calme, bon sens et intelligence : pourquoi, dès lors, publier une fausse déclaration qui qui risquerait de discréditer toute information provenant d’un média syrien ?

      Très bonne analyse de Mohamed, on diraijt en effet juste un « pauvre type » qui a cru pouvoir gagner au jeu… J’ajouterais que cette histoire de 50 000 livres pour sa vidéo incite le croire… C’est un beau profit pour un « petit » ; insignifiant pour qqn qui veut faire les choses en grand… Et, c’est le genre de détails qu’on ne penserait pas à écrire dans un scénario à mémoriser…

      C’est comme la confession de l’espion israélien, pas assez savoureux
      pour un scoop d’envergure…

      • Candide dit :

        « En général, l’Etat syrien agit avec calme, bon sens et intelligence »

        En général, Alexandra, sauf dans les cas particuliers.

  17. Souriya ya habibati dit :

    Je salue encore une fois la traduction de Mohamed sur « l’action psychologique menée contre la Syrie »..qui a une vertu d’ordre subliminal.. elle fait sortir les cloportes de leurs terriers.. ceux qui ont des yeux et ne voient pas.. ce qui ont des oreilles et n’entendent pas..

    A croire qu’il faudrait sortir de la cuisse de Jupiter pour comprendre que les aveux de Harmoush, diffusés sur la télé syrienne, étaient avant tout un PIED DE NEZ fait à l’adresse d’al-khanzeera et consors qui avaient hululé pendant deux mois se félicitant de la grosse prise de guerre qu’ils avait faite..prise de guerre qui ferait tomber la Syrie selon leurs « rerdires »..

    FRANCHEMENT.. il faudrait raisonner avec un cerveau de moineau pour croire que les Syriens livreraient leurs SECRETS DEFENSE sur les chaînes télé…

    Eh oui, cher Mohamed, votre traduction a incité un nouveau clone taliban « modifié » à montrer le bout de son nez.. MAIS BON, nous finirons bien par les faucher… Machiavel ne nous disait-il pas jadis que seul le vulgaire est interpellé par les apparences?! Nous avons , nous VRAIS Syriens beaucoup de retard en matière de com certes, MAIS ce qui importe en premier lieu et pour le moment, c’est la REALITE sur le terrain… ce que l’équipe de MALAT avait compris.. même si certains de leurs aznâb en Occident, essaient de se faire passer pour des « syriens » dont la charge est de semer le doute dans les esprits.. Ils oublient, entendez la clique des clones talibans, qu’ils ont affaire aux petits fils de Mu’awiya bnu abi Sufiane..

  18. Mohamed dit :

    Voici la traduction d’un article en arabe, rédigé par Nidal Hamada, publié sur le site officiel d’Al Manar, en date du 09.09.2011.
    Le lien a été posté par Sourya Ya Habibati, le 17 septembre 2011, à 17h 38,
    http://www.almanar.com.lb/adetails.php?fromval=1&cid=51&frid=51&eid=103296

    « Négociations américaines avec Teheran et Al Malki, a/s de l’Iraq, du Bahrein et de la Syrie »
    L’Emir Hamad du Qatar,s’était rendu à Teheran, porteur de messages américains aux dirigeants Iraniens, réitérant les mêmes demandes que les américains ne cessent de faire parvenir à Teheran, par l’intermédiaire d’émissaires arabes, en vue d’obtenir leurs accords. Ces messages ont trait au désir américain de voir leurs troupes reconduites en Iraq pour deux années supplémentaires, avec un accord de l’Iran.
    Et c’est ce qu’a rejeté l’Iran avec l’émissaire Qatari qui a écouté une réponse dure des dirigeants Iraniens, selon ce qu’ont révélés des sources françaises bien informées.
    Quant aux détails de la visite de l’Emir du Qatar à Teheran, les sources françaises ont fait savoir que la visite qui a eu lieu le samedi dernier, avait été prévue pour le mercredi d’avant, mais les Iraniens ont proposé à ce qu’elle soit reportée au lendemain jeudi, avant de l’ajourner au samedi. Les sources françaises ont ajouté que Hamad avait à négocier au nom et à la place des américains, qui sollicitent la collaboration de l’Iran à la prolongation du mandat des forces américaines en Iraq, en plus de la contribution à la réduction des attaques lancées contre les militaires américains par les « kataeb Hezbollah » et « 3assaeb Ahl Alhaq » en Iraq, étant donné que ces attaques sont devenues insupportables pour les américains. En même temps, le visiteur qatari était porteur de doléances américaines en afghanistan, allant dans le même sens, en ce quelles concernent l’arrêt des attaques contres les forces américaines dans ce pays. Par la suite, l’Emir qatari a abordé la situation en Syrie, et tout particulièrement « l’après Bachar Al Assal », pour avoir droit à une réaction vive du président Iranien qui lui répondit que le « 1er missile tomberas chez toi » (à Qatar), toujours selon les forces françaises.
    Les mêmes sources ont fait savoir que les négociations iraqo-américaines ont débuté au sujet du retrait des troupes américaines de l’Iraq, et elles concerneront aussi bien les dossiers Syrien et Bahreinien.
    Nos sources française ajoutent que l’Iran a chargé le 1er Ministre Iraquien, N.Al Malki, de négocier avec les américains la limitation du nombre de soldats allant rester en Iraq à 15000 soldats, dont la mission serait d’assurer la protection des ambassades américaines et l’entrainement de l’armée Iraquienne, vu que la question concerne tout particulièrement l’Iraq. Et selon les sources françaises bien informées, les négociations engloberont aussi les deux dossiers de la Syrie et du Bahrein puisque le consentement à la prolongation aux troupes américaines en Iraq est lié à un règlement équitable de la situation au Bahrein, et l’arrêt des pressions occidentales et arabes sur la Syrie.
    Les négociations avancent lentement en ce moment, disent les sources d’informations françaises, mais leur rythme va gagner en vitesse et efficacité, dès le mois prochain, du fait que les américains seraient soumis aux pressions du temps « court » qui reste pour le retrait des forces armées américaines de l’Iraq, conformément aux accords sécuritaires signés entre les deux pays et dont le délai viendrait à expiration.
    Quant à la position Iranienne, nos sources à Paris, font savoir, que le 1er ministre Iraqien va négocier avec les américains en accord et en parfaite coordination avec Teheran, qu’il considère comme digne de confiance et comme partenaire principal en Iraq. Et à la fin, soulignent les sources françaises, les américains qui veulent rester en Iraq vont accepter, en fin de comptes, les conditions de Teheran et de Baghdad, au sujet des deux crises Bahreinienne et Syrienne.
    Et l’auteur de conclure : Attendons pour voir …

    • Souriya ya habibati dit :

      Mohamed, je suis un peu confuse de n’avoir pu rien traduire ce WE. mais je suis très heureuse de voir que la Syrie a de VRAIS AMIS comme vous.

      • Mohamed dit :

        Sourya ya habibati,
        Il n’y a absolument pas de quoi se confondre, l’essentiel c’est que l’effort collectif aille dans le sens de la recherche et du rétablissement de la vérité, en apportant le maximum possibles d’informations posées, logiques, impartiales, qui sortent du lot de la désinformation uniformément universelle à l’occidentalo-arabe !

  19. Syrienne libre dit :

    Harmouche : Les autorités on tué son frère septagenaire et emprisonné le deuxieme.

    Comme pour le procureur Adnan Bakkour, ils assassinent les membres de sa famille, un par un.

    L’état syrien ne se comporte pas comme un état de loi, mais plutôt comme un fou furieux sanguinaire qui se venge contre tous ceux qui l’auraient désobéi…

    • sowhat dit :

      d’où vient cette information et qui la fait circuler ?

      • Syrienne libre dit :

        Ohlala c’est qu’ils se prennent vraiment la tete sur Addounya!
        Ca me rappelle l’histoire d’un militaire dissident confondu avec un deuxieme…

        Je n’y crois pas, et c’est ridicule.

        Addounia, Syria TV, j’ai deja passé une journée à ne regarder que ces chaines, ça m’avait fait mal à la tete.
        Ils n’ont même pas réussi à me convraincre, pourtant , j’ai essayé d’y croire.

        « Fausse syrienne », 3an jad dammak t2il!

        Alors « Mdiné », vous vous êtes renseigné Sowhat, le soi-disant halabi?

        • sowhat dit :

          « Je n’y crois pas, et c’est ridicule. »

          pourtant les preuves sont là et irréfutables

          pour le reste, vous n’aviez qu’à répondre au quizz.

    • stephane dit :

      D’où vous viennent ces révélations carrément mystiques? pourriez vous nous guider de par votre clairvoyance et votre vérité absolue?

  20. Mohamed dit :

    Voici le lien d’un article de M. Noureddine, au journal libanais, Assafir, paru le 14.09.11, sous le titre « Approches Turcs de la tournée d’Ardogan dans les pays arabes : un front sunnite contre l’Iran ».
    pour nos amis non arabophones, je m’en vais en faire la traduction, si toutefois personne de nos amis, volontaires à faire l’effort de traduction, n’en a encore mis la main à la pâte.
    http://www.assafir.com/Article.aspx?EditionId=1945&ChannelId=45931&ArticleId=1430

    • Souriya ya habibati dit :

      Mohamed, vous êtes épatant. Les deux autres articles de M. Nourddine dans la même veine sont postés plus haut en réponse à Akyliss. Vraiment MERCI.

      • Mohamed dit :

        Il me semble que c’est un lien différent.
        Les deux liens que vous avez posté à Akyliss sont les suivants :
        « Al Assad: le parti turc est une chose, la Turquie en est une autre »
        « Tournée d’Erdogan: la malchance/le mauvais sort »

        • Souriya ya habibati dit :

          Tout-à-fait Mohamed, ce que je voulais dire est que les trois articles donnent une idée très précise de ce que trame le néo-ottoman..

        • Mohamed dit :

          Sourya ya habibati,
          Justement ils éclairent l’état actuel du comportement des dirigeants turcs.
          La traduction de l’article en question est posté ci-dessous.

      • sowhat dit :

        Souriya pouvez-vous s.v.p commenter la séquence à partir de 0:33 de cette vidéo de Addunia TV qui montre une supercherie de la propagande anti-syrie sur Youtube ainsi et un crime odieux commis par des militaires félons

        http://www.youtube.com/user/addounia#p/a/u/1/9yVkzXNmOjo

        je suis soulagé que ce cas a été finalement résolu

        • Souriya ya habibati dit :

          Sowhat, à l’heure où je vous écris je ne peux pas visionner la vidéo; est-ce qu’il s’agit du groupe montrant des soi-disant soldats avec celui au milieu qui ressemble au type qui s’acharne sur un blessé?! (si oui, c’est une transmission des idées que nous avons eue; c’est promis je le ferai ce soir)

        • Souriya ya habibati dit :

          Sowhat,
          J’ai traduit la vidéo sans faire du mot à mot mais en respectant parfaitement l’esprit et l’exposé du journaliste qui comparent les deux vidéos. J’ai posté et le lien et la traduction sur la page: On a trouvé un « remplaçant » au colonel Harmouche. Bonne nuit.

  21. Mohamed dit :

    Voici la traduction d’un article du journal libanais, Assafir, rédigé par M.Noureddine, le 14.09.2011, sous le titre :

    «Approches turques de la tournée arabe d’Erdogan : front sunnite contre l’Iran»

    http://www.assafir.com/Article.aspx?EditionId=1945&ChannelId=45931&ArticleId=1430

    La Turquie sait parfaitement que toute confrontation avec Israel constitue une confrontation avec les Etats-Unis, l’OTAN et l’Union Européenne.
    C’est ce qui explique le fait que les analyses abondent, à l’intérieur de la Turquie, sur les causes du dernier durcissent turc contre Israel, et se demandent jusqu’où peut aller la Turquie dans ses dispositions contre Israel.
    Dans la réalité une revue de l’histoire des relations turco-israelienne, depuis 1949, indique que ces relations ont connu, quelquefois, des tensions qui sont allées, deux fois, jusqu’à la diminution du niveau de représentation des relations du côté d’Ankara vis-à-vis de Tel Aviv.
    Toutefois, la tendance générale de ces relations, entre les deux pays, est restée forte, sans faiblir.
    La cause principale de la solidité de ces relations a été l’alliance de ces deux pays à une même référence : les Etats-Unis, soit de façon directe ou par l’intermédiaire de l’OTAN. C’est pourquoi toute tension entre les deux pays a des limites qui ne peuvent être dépassées, quelles que puissent être le niveau élevé du ton et des déclarations.
    L’avènement du Parti de la justice et du Développement Turc au pouvoir, en 2002, a suscité beaucoup d’espoirs quant à une révision fondamentale du côté turc, mais cette période n’a été qu’une « photo miniature » de ce qu’ont toujours été les relations entre les deux pays dans les décennies passées.
    Après cinq années de l’arrivée du parti turc au pouvoir, Ankara accueillait un sommet israélo-palestinien. Et après un peu plus d’une année, Erdogan prenait sa célèbre position à « Davos ». Et peu après, la Turquie concluait un accord global avec Tel Aviv en contre-partie de la présentation d’excuses « controverses » par Israel. Et, malgré, la non présentation par Israel de ces excuses, l’acceptation turque de la conclusion de cette accord est une annonce claire de l’absence de toutes mauvaises intentions de la part du parti de le justice et du développement vis-à-vis d’Israel.
    La « référence » unique des deux parties est une clé principale pour comprendre les diverses politiques turques vis-à-vis la région. En dépit du « tapage » turc à l’égard d’israel, la logique des relations bilatérales sous la « houlette » de la référence unique, impose la croyance que les « manœuvres » turques ne visent pas Israel, autant qu’elles ciblent d’autres projets dans la région, en coordination étroite avec les Etats-Unis.
    L’acceptation du gouvernement turc de déployer le « bouclier antimissiles » sur ses terres (dans la zone Malatia, au centre de la Turquie), à un moment des grandes tensions entre Ankara et les pays de l’axe irano-syrien, constitue une sorte de folie dans la politique étrangère turque, ce qui va accroître les tensions confessionnelles dans la région et ôter aux comportements turcs vis-à-vis d’israel toute crédibilité escomptée aussi bien par Erdogan que par son ministre des affaires étrangères Uglu.
    La visite d’Erdogan en Egypte, Libye et Tunisie reflète la réalité de ce qu’il planifie pour la région, dans laquelle la Turquie joue un rôle central du fait de l’absence de pays arabes capables, dont surtout l’Egypte.
    Ces interrogations et ces doutes quant à son rôle dans la région et à ses attitudes vis-à-vis d’Israel ne sont pas passées inaperçues, à l’intérieur de la Turquie elle-même. Des critiques se sont élevées, de l’intérieur, puisque certains écrivains pensent qu’il s’agit là d’un « jeu très dangereux », d’un projet non réaliste et d’un grand défi, qu’Ankara n’a pas les moyens de réaliser.
    C’est ainsi que « M.Ali Berand » a écrit dans le journal « Hurriet » que la question palestinienne est la victime des calculs internationaux et de l’incapacité arabe. Erdogan et Uglu connaissent mieux que quiconque l’évidence que leur tentative n’aboutira nulle part et n’atteindra aucun résultat. Et à l’écrivain de s’interroger que si les choses sont telles, pourquoi la Turquie s’agite-t-elle et élève-t-elle le ton ? Et il ajoute que certainement il y’a des « calculs très fins » non connus. L’auteur signale, alors, la force iranienne, chiite, grandissante du fait de son programme nucléaire, et l’impression que donnent les pays du golf, la Jordanie et l’Egypte, que l’Iran constitue pour eux un danger, et que quelles que puisse être la nature du »printemps arabe » et les tendances vers la démocratie, ce danger iranien ne sera pas enlevé. Les dirigeants de ces pays ont toujours demandé au duo Erdogan-Uglu de se tenir à leurs côtés pour former un « front sunnite » contre l’Iran ». L’écrivain souligne que Washington regarde l’Iran nucléaire, dont l’influence grandit, comme un danger, surtout après le retrait de ses forces militaires de l’Iraq.
    La cause principale du déploiement du bouclier anti-missile est de faire face à la menace iranienne. D’ailleurs, tous les efforts développés convergent vers la limitation du danger chiite, ajoute-t-il, avant de s’interroger, en réponse aux « calculs très précis », si le durcissement turc vis-à-vis d’Israel, ne constitue-t-il pas une plate-forme à la constitution de ce front sunnite ? Et il ajoute que tous les experts et les analystes voient cette orientation dans la politique étrangère turque. Et, personne, d’entre eux, ne croit que les déclarations et les mesures turques « endurcies » constituent une menace pour Israel, ou qu’il y’a intention à se confronter avec Tel Aviv.
    De son côté, « Norey Myrt » attire l’attention, dans le journal « Radical » que la dernière tension Turco-Israelienne n’inquiète pas l’Occident, et ceci dans le cadre du soutien occidental aux politiques turques régionales. C’est de cet angle qu’il est utile de regarder la tournée d’Erdogan dans la région. L’auteur a mis en garde contre l’illusion de croire en un quelconque rôle néo-ottoman turc, indiquant que certains veulent prendre la Turquie à un endroit plus grand que ses capacités, et a donné comme exemple, l’expérience de l’ancien président Egyptien Jamal Abdel Nacer, qui a échoué, avec la guerre de 1967. Elle a ajouté que « les conditions ont changé, mais que les ambitions turques sont grandes, en se basant sur de fausses appréciations, qui vont se heurter violemment contre le mur ».