• Actualité
  •  

Vendredi, nous écrivions que l'"offensive décisive" des rebelles lancée jeudi soir contre la base militaire de Wadi Deif, à l'est de Maarat al-Numan était un énième non événement, dont on n'entendrait plus parler 48 heures après. Ce dimanche matin, il semble que nous étions dans le vrai : l'AFP, qui entretient un correspondant sur place, est muette sur le sujet. A vrai dire, Sana ne dit rien non plus de Maarat. Mais c'est bien le silence des médias et sources [...]



On est sans nouvelles de l’offensive « décisive » des rebelles à Maarat…

Par Guy Delorme avec Marcel,



Vendredi, nous écrivions que l’ »offensive décisive » des rebelles lancée jeudi soir contre la base militaire de Wadi Deif, à l’est de Maarat al-Numan était un énième non événement, dont on n’entendrait plus parler 48 heures après. Ce dimanche matin, il semble que nous étions dans le vrai : l’AFP, qui entretient un correspondant sur place, est muette sur le sujet. A vrai dire, Sana ne dit rien non plus de Maarat. Mais c’est bien le silence des médias et sources oppositionnels, d’ordinaire si prolixes et « lyriques » sur leurs supposés succès, qui est le plus assourdissant, et le plus éloquent : les rebelles ont été stoppés et sont sur la défensive.
Dans son édition du 20 octobre, Sana s’intéressait surtout aux combats à Alep, qui sont entrés dans leur quatrième mois. On s’est donc battu à Boustan al-Bacha (centre nord), , Kallassa (sud), Soukhari (sud), Hanano (est), al-Haydarié (est, au nord de Hanano), Boustan al-Qasr (ouest Vieille ville). Des opérations sont également intervenues  dans la région d’Alep à Khan al-Assal, Andarat, Tadef, Besratoune, Antareb (ouest) et Hreytan (sortie nord-ouest). Les plus notables, ou les plus détaillées par Sana, de ces opérations ont eu lieu à Boustan al-Bacha (7 pick-up détruits), à Khan al-Assal (plusieurs insurgés tués dont un Séoudien et un Libyen, nommés), à Handarat (un repaire ASL détruit) et à Tadef (4 pick-up détruits).
Nécrologie ASL alépine
On signale la disparition d’un nouveau responsable rebelle – de la brigade Jaafar Al Tayar – un certain, Hassan Ahmad Al Hussein » tué à Alep. Son faire part Facebook…

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=359521570807142

Et une vidéo de son cadavre :

http://www.youtube.com/watch?v=x7mVc1Hl04U

Autre figure ASL d’Alep ravie à notre affection, appartenant à la médiatique et très islamiste brigade Tawhid, Mohamed Ali Sulayman Abu Ali surnommé « Abu Ali », tué samedi ou vendredi. Il était originaire d’un village dans la campagne d’Alep. La vidéo ci-dessous nous montre ses funérailles organisées dans le dit village :

http://www.youtube.com/watch?v=-TsyPgabTVM

Et la page de l’opposition confirmant sa mort :

http://www.facebook.com/Dabik.Revolution/posts/314556031985865

Autre faire-part, celui du combattant Omar ibn Abdul Aziz tué ces dernières 48 heures en un lieu peut-être précisé par le texte arabe :

http://www.youtube.com/watch?v=-TsyPgabTVM&feature=colike

Sur les autres fronts, Sana rend compte encore d’opérations à Irbin dans la banlieue est de Damas(9 activistes tués), dans les environs de Deraa (où un autre médecin travaillant à l’hôpital de la ville a été assassiné, et un de ses collègues enlevé), et dans le secteur de Quneitra (ville fantôme située dans la zone démilitarisée à l’est du plateau du Golan occupé par les Israéliens).

Voici en tout cas le Journal de la Syrie, édition française de la télévision syrienne, qui donne pour le 20 octobre, le regard gouvernemental sur la situation. Le principal titre est l’action de l’armée à Homs, où de nouveaux groupes rebelles ont été détruits.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=mfzTR9tC1wI

 

 

Une liste d’activistes étrangers dans les mains (?) de Ban Ki-moon

Bachar Jaafari, représentant de la Syrie à l’ONU, toujours prêt à éclairer Ban Ki-moon sur certains aspects de la « révolution » syrienne…

 

En marge (mais pas loin) de cette actualité militaire, la Syrie a remis vendredi  à la direction des Nations-Unies une liste de 108 combattants insurgés capturés par Damas, et de nationalité étrangère : des Irakiens, des Séoudiens, des Egyptiens, des Libanais, des Jordaniens, des Libyens et surtout des tunisiens (46). Le représentant syrien à l’ONU, Bachar Jaafari, a adressé dans le même temps à Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, et à Rosenthal, président du Conseil de sécurité, une lettre expliquant le conditions et raisons de l’arrestation de ces hommes. En mai dernier Damas avait adressé aux mêmes destinataires une liste de 26 terroristes arabes capturés par les forces gouvernementales. Il n’est pire ignorant que celui qui ne veut pas lire, et on peut penser que Ban Ki-moon et son compère Gert Rosenthal auront lu cette liste et cette lettre d’un oeil « distrait ». Mais les écrits restent et le gouvernement syrien a malgré tout versé une pièce au dossier.

Contre qui les soldats syriens combattent…
Contre des barbares décidément. Dans la vidéo ci-dessous, datée du 18 octobre, on  les voit passer avec un tracteur sur les corps de personnes égorgées. On n’a pas plus de précisions, notamment sur le lieu de ce massacre-profanation, mais les gorges tranchées et les « Allah o akbar ! » signent cette énième démonstration de fanatisme et de cruauté des alliés géostratégiques de l’Occident libéral :

http://www.documents.sy/index.php?lang=en

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

99 commentaires à “On est sans nouvelles de l’offensive « décisive » des rebelles à Maarat…”

  1. vilistia dit :

    Attentat dans le quartier chrétien de Damas, au moins 10 morts 21 10 2012
    DAMAS – Au moins dix personnes ont été tuées et 15 autres blessées dimanche dans une explosion devant le commissariat de police du quartier chrétien de la vieille ville de Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

    Au moins dix personnes ont été tuées et 15 autres blessées dans l’explosion d’une voiture piégée dimanche matin sur la place de Bab Touma, devant le commissariat de police, a affirmé cette ONG.

    Une source au sein des services de sécurité syriens avait annoncé auparavant que sept personnes avaient été tuées et de nombreuses autres blessées dans cette explosion.

    Il s’agit du premier attentat dans ce quartier, l’un des plus vieux de la capitale.

    La hiérarchie chrétienne et une grande partie de cette communauté, par peur des islamistes, ont pris position en faveur du régime de Bachar al Assad.

    (©AFP / 21 octobre 2012 11h43)
    Premières images de l’explosion d’une voiture piégée sur la place de Bab Touma à Damas – 21/10/2012

    Premières images :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vMHUISc0l2A

    • dalla dit :

      Hier attentat dans un quartier chrétien au Liban , et aujourd’hui attentat dans un quartier chrétien à Damas, c’est par hasard, par exemple,
      à tout les cas c’est des libanais quis moerts et des syriens qui sont mort aussi, que dieu protège La syrie et le Liban ausssi.

      • ch,genève dit :

        Il faut que nous arrêtons de transcrire l înfo donnée par l’OSDH en ne prenant pas ses mots à la lettre comme les medias européens font,bien que son nom est très « joli,chantant voire fascinant ».Cet Observartoire ou Officine de Salade Dirty et non même pas Halal(Est ce que ses salades dans leur petit resto en Anglettere sont propres sans salmonella??)

    • njama dit :

      « La hiérarchie chrétienne … »

      laquelle vilistia ?
      Quel Patriarcat ?

      Ce type d’annonce de l’AFP sert selon moi à tenter de faire accroire à une guerre confessionnelle en Syrie.
      L’objectif de « l’opposition armée » (très éclectique) est de faire tomber Alep.

    • Marcel dit :

      Le leader de la brigade « commando » de Qussayr, un des plus populaire déserteur « Mustapha Al Youssef » tué par l’armée syrienne dans la ville de Qussayr :

      Page de l’opposition terroriste confirmant sa mort dans les combats à Qussayr :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=548389445176636

      (Pour Maarat Al Numan) Les médias Syriens ont annoncé une offensive de l’armée dans la ville tout à l’heure.

    • Baki dit :

      Une autre.

      Attentat dans le quartier de Bab Touma à Damas
      http://www.youtube.com/watch?v=yRKfOvXvJ4c

      • fatima dit :

        Voilà un article en arabe (écrit sur le site de Shukumaku)montrant que l’Allemagne connait et sait qui est l’auteur de l’attentat de alachrafieh au Liban tuant Alhassan..
        Je vous poste cet article .
        قبل إعلان خبر مقتل رئيس شعبة المعلومات العميد « وسام الحسن »، في الانفجار الذي وقع في
        الأشرفية، لم يكن أحد من الضباط في مديرية قوى الأمن الداخلي يعرف أن الحسن موجود في لبنان، حتى المدير العام اللواء « أشرف ريفي ».

        فقد علمت صحيفة « السفير » اللبنانية أن «تمويهاً أمنياً ـ إعلامياً نفذته المديرية، من خلال توزيع خبر إعلامي يفيد بأن ريفي والحسن ووفداً أمنياً توجهوا إلى برلين، بغية مقابلة رئيس مكتب الشرطة الفدرالية الألمانية للشؤون الجنائية » يوركي سلكي »».

        وفيما تضمّن الخبر الرسمي، الذي عمّمته المديرية على وسائل الإعلام، قبل ثلاثة أيام، أن الزيارة « تمتد أياماً عدة »، إلا أن اللقاء كان قد عُقد سلفاً، ثم وصل ريفي إلى لبنان فجر أمس من دون الحسن، وكان ثمة «هامشاً أمنياً للحسن، من جهة الوقت، يصل إلى مدة أسبوع، يستطيع خلاله التنقل بسلام إلى حد ما»، وفق مرجع أمني.

        ولمّا وقع الانفجار، كان ريفي يعتقد أن الحسن موجود في فرنسا، بينما كان الحسن قد وصل لبنان الساعة السابعة من مساء أمس الأول، عائداً من منزل عائلته في فرنسا التي قصدها من برلين، علماً أن الاتفاق «الأمني» مع ريفي كان يقضي بعدم توجهه إلى لبنان قبل أسبوع.

        غير أن «الثغرات الأمنية موجودة في كل الأجهزة الأمنية في العالم»، وفق ما قال ريفي، كاشفاً أن «التعرّف إلى الحسن لم يكن من خلال جثته، إذ أنه تحوّل إلى أشلاء، بل من خلال جزء من مسدسه الحربي، وجزء من البندقية، وجزء من هاتف مرافقه الخلوي، وحذائه، ثم حسمت ساعة يد الحسن الأمر».

        وقال ريفي أن «المعطيات الأولية، وهي غير مؤكدة مئة في المئة، تشير إلى أن زنة المواد المتفجرة في السيارة المفخخة تراوح بين 60 و70 كيلوغراماً من TNT».

        وكان الحسن، وفق مصدر أمني، خارجاً من منزل سرّي في الأشرفية، بسيارة من طراز «هوندا ـ أكورد»، متوجهاً إلى مكتبه، وبرفقته مرافقه أحمد صهيوني، علماً أن تنقلات الحسن الأمنية لا يعرف تفاصيلها، من جهة العدد وكيفية التنقل، أي ضابط في المديرية، حتى رأس الهرم، أي ريفي، «لأنني لا أسأله عن الأمر، فهو عقل أمني وتسيير مواكبه أمر شخصي».

        وحرص ريفي على عدم توجيه اتهامات سياسية، انطلاقاً من أن «موقعي لا يسمح لي بالاتهام السياسي، فأنا رجل أمن أترأس مؤسسة أمنية تُعنى بأمن المواطنين جميعاً، من كل الطوائف والسياسات والانتماءات».

        وأضاف ريفي « الآن نبحث عن أدلة حسّية، تخــوّلنا معرفة منفــذ الجريمة وأسبابها، إذ لا نستطيع من اليــوم الأول معرفة التفاصيل كافة، خصوصاً أننا نشهد صراعاً مفتوحاً»

        De plus, sur le site deChampress, un article est écrit sur l’analyse de cet attentat et ses conséquences : » سقط الحصان … بقلم : الاسكندر طوسي « (Et le cheval est tombé/Alexander Toussi)

      • nacera dit :

        Ils se vengent. Au début ce qui les interessait c’était surtout de régner à damas et d’avoir le plaisir de forcer ces chrétiens à se reconvertir ou leur montrer qui est le maitre. Maintenent ils savent que ce n’est plus possible, alors ils ne trouvent plus necessaire de cacher leur haine.

    • nation dit :

      Plus les terroristes et les mercenaires commettent des attentats plus le peuple syrien se soude, n’en déplaise aux sponsors(erdogan,qatar,hollande, fabuis…etc…)
      Courage au peuple syrien dans cette terrible épreuve!!

  2. njama dit :

    Contre qui les soldats syriens combattent…
    Contre des barbares décidément.

    On ne peut pas être plus précis au plan sémantique puisque « barbare » vient du latin barbarus « étranger ».

    • njama dit :

      Contre qui les soldats syriens combattent…
      Contre des barbares décidément.

      Dans cette vidéo (25:25), Reportage russe sous-titré en français, il y a le témoignage (de 6:04 à 7:25) de Jacques Beres, chirurgien français, un des fondateur de médecins sans frontières. Dans sa valise un simple kit d’instruments chirurgicaux. La plupart des traumas sont des blessures par balles.
      Ce chirurgien en dit un peu plus sur ses patients. La plupart des combattants passés sur la table d’opération de Beres étaient des mercenaires étrangers.

      « C’est étrange et préoccupant. Ils disent que lorsqu’ils auront renversé le régime d’Assad, ils feront tout pour prendre le pouvoir, mettre en place un état islamique et établir la Charia. Beaucoup de ces combattants étrangers sont français, très jeunes, fanatisés avec cet objectif pour le futur. » dit-il.

      Sur place, le chirurgien a opéré des libyens, afghans, pakistanais et des citoyens algériens, également avec des passeports français. D’après le docteur, beaucoup idéalisent Mohamed Merah, un terroriste auteur de meurtres de masse à Toulon et Montauban.

      Il y a une preuve visuelle des dires du Dr Beres: des images d’une opération à Alep. A l’issue de cette opération des dizaines de mercenaires furent éliminés. Parmi les tués, un citoyen turc, en possession d’un symbole d’Al-Qaeda, un bandeau noir marqué de la « shahada ».
      ———————————–
      La France de Sarkozy et de Hollande combat les Merah sur son territoire, et aident ceux sur le territoire de la Syrie.
      Chercher l’erreur ? la trahison plutôt !

      Avis également aux idéalistes combattants « démocrates » syriens de l’ASL, « dans l’hypothèse » où le vent finirait par leur être favorable. Voilà vos alliés d’aujourd’hui dans ce combat pour tenter de renverser le régime de Bachar El-Assad, et croyez bien que votre avenir encore bien incertain risque fort de ressembler à des lendemains qui déchantent, votre « démocratie », ils n’en ont rien à foutre.
      Comme dit l’adage, vaut mieux être seul que mal accompagné.

  3. L'étrangère dit :

    Merci du cadeau empoisonné Your Majesty, mais n’oubliez pas qu’ils ont fait de beaux petits « barbus non moustachus » dans votre beau royaume !

    British-based preacher shown with armed gang in Syria
    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/9621539/British-based-preacher-shown-with-armed-gang-in-Syria.html#

  4. fredo dit :

    bonjour info syrie « les bombardements turs font 12 morts » les bombardements du territoire syrien par l’armee turque ont cause la mort de 12 soldats syriens,precisent les journaux turcs ce samedi se referant aux sources militaires.par ailleurs plusieurs chars syriens ont ete detruits, selon certaines sources. les sources militaires turcs expliquent que l’armee du pays a bombardé la syrie 87 fois cet automne en reponse aux bombardement, du territoire turc coté syriens.le commandant militaire de la turquie ne donne pas de commentaires sur les informations des medias concernant des morts parmi les menbres de l’armmee syriennes (source la voix de la russie)

  5. Jean-Dominique dit :

    Louis, comme je vous l’avez fait remarquer, tout cela est bel et beau mais qu’en est-il du moral de l’Armée Arabe Syrienne?

    Le moral des troupes et la conviction de la victoire ainsi que la fidélité au commandant en chef, ici Bachar al Assad sont des éléments essentiels à la victoire. Après 20 mois de conflit, sans permissions ou vacances, qu’en est-il du moral de l’Armée Arabe Syrienne? Voici un début de réponse:

    (mettre le son au maximum) http://www.liveleak.com/view?i=4fe_1350715057

    • Maroquino dit :

      MDR pour ceux qui ne l’ont pas vu sa en vaut vraiment la peine

    • Khodr dit :

      Ne vous inquiétez pas , les militaires ont des permissions ! J ai de la famille dans la armée et ils vont combattre avec ferveur et envi de terrasser le terrorisme .

      • roll dit :

        Bonjour Khodr

        Il me semble que cela faisait pas mal de temps que je ne vous avais plus lu sur infosyrie.

        J’espère que tout va bien pour vous.

  6. Jean-Dominique dit :

    Louis, comme je vous l’avais fait remarquer, tout cela est bel et beau mais qu’en est-il du moral de l’Armée Arabe Syrienne?

    Le moral des troupes et la conviction de la victoire ainsi que la fidélité au commandant en chef, ici Bachar al Assad sont des éléments essentiels à la victoire. Après 20 mois de conflit, sans permissions ou vacances, qu’en est-il du moral de l’Armée Arabe Syrienne? Voici un début de réponse:

    (mettre le son au maximum) http://www.liveleak.com/view?i=4fe_1350715057

    • C’est un élément de réponse, un peu anecdotique sans doute ; en tout cas on imagine mal des salafistes se détendre de cette façon…

      L.D. & Infosyrie

      • TURK dit :

        jusqu a quand vous aller continuer de vous tuer entre vous,un jour votre guerre va s arretter bachar va se rendre ou bien il vont le terminer comme saddam ou khadafi, pensez des maintenant a l avenir de la SYRIE ET DES SYRIENS, comme c est partie ne croyez surtout pas a une victoirE.La seul victoire va être la PAIX et une reconsilation et unification.

    • Pierredelacraudetoulon dit :

      Lu il y a quelques jours
      sous la plume d’un pilier (féminin si ma mémoire est bonne)
      d’infosyrie

      QUE LA POPULATION DE DAMAS NE CROYAIT PLUS A LA VICTOIRE DES REBELLES.

    • njama dit :

      Bien que je sois loin et n’ait pas de témoignages de soldats syriens, si je peux me permettre cette hypothèse Jean-Dominique qui me semblerait valable quel que soit le lieu de ce genre de conflit. Cette trouble sale guerre, très atypique, est à la fois une forte agression étrangère, et en partie seulement une guerre civile.
      Contre les bandes armées étrangères et/ou soutenues par l’étranger (d’où vient leurs armements ?), je crois que l’Armée n’a pas trop d’états d’âme, elle est dans son rôle, c’est son honneur de défendre la nation syrienne. Contre des compatriotes, elle ne peut (à mon idée) qu’éprouver de l’amertume, mais n’a pas d’autres choix face à leurs violences.
      L’un dans l’autre, une guerre n’est pas facile.

  7. fredo dit :

    hors sujet (a prendre ou a laisse) »UN PORTE AVION AMERICAIN APPARAIT EN MER DE CHINE MERIDIONALE » le porte avion nucleaire »george washington » accompagne des navires d’escorte et apparu ce samedi dans les eaux de la mer de chine meridionale ou se trouvent les iles contestees par la chine et le japon. un tiers du trafic maritime mondial passe par la mer de chine meridionale, et le plateau situe sous ces iles possede des reserves de petrole consequentes.outre la republique populaire de chine,les differents territoires dans cette zone revendiques par les phillipines, le viet-nam,la malaisie,brunei et taiwan. « selon associated press » l’apparition d’une colonne de bateaux militaires americains montre le soutien des etats unis aux viet-nam et aux phillipines, ce qui risque d’irriter le gouvernement de la republique populaire de chine

    • njama dit :

      « montre le soutien des etats unis aux viet-nam »

      Décidément ils sont à voile et à vapeur les US ! ils ont fait la guerre au Viet-Nam de 1964 à 1975, puis aujourd’hui ils les soutiennent ! Ils ont soutenu les Afghans puis les combattent !
      Le Gouvernement US, paroles de vipères.

      Quant aux Philippines, on se souviendra que Hawaï (un des 50 États des États-Unis) a accueilli l’exil du dictateur Marcos (il y aurait des dictateurs qui leur plaisent d’autres moins semble-t-il) et de son épouse Imelda Marcos, qui aurait pu être une super bonne copine de Leïla Ben Ali:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Imelda_Marcos

    • nacera dit :

      Les usa devraient faire gaffe quand à toucher la chine. Les américains d’origine chinoise n’aimeraient pas que leur pays d’origine soit détruit par qui que ce soit.

  8. Pierredelacraudetoulon dit :

    Bien étrange silence en effet, qui doit s’expliquer par des raisons différentes suivant le côté où on se place.

    Côté rebelle islamiste intégriste. Hypothèses. Parce qu’il n’y a plus rien (de glorieux) à dire ni de drames à exhiber (plus de malheureux civils égarés à Maaret)
    et parce qu’il est toujours difficile de reconnaître qu’on s’est fait piéger.
    Côté armée régulière parce que le BA ba de toute tactique est de ne fournir aucun indice sur le mouvement de ses troupes à l’ennemi surtou avant une action d’envergure.
    Plus, si la ville est effectivement investie (au sens encerclé du terme)ça peut bien attendre quelques heures ou jours de plus, le temps d’acheminer des renforts.

    J’aurai quand même bien aimé savoir comment se sont terminés les affrontements de samedi sur l’autoroute au sud de la ville et sur leur raison: tentative d’entrée en ville de l’armée régulière ou contre attaque rebelle afin de briser l’encerclement.

  9. Kula Angouet dit :

    Je suis a ma premiere de laisser un commentaire sur ce site que j’aime lire les articles.
    Cependant, j’ai l’impression que vous ne nous informez que des informations, soit fournies par les sites rebelles, soit par d’autres media.
    La preuve en est que, si les rebelles n’informent pas, ou si les medias francais ne disent rien, votre site se tari!
    Vous devrez comprendre la tache qui est la votre, faire le contre poids de la difamation des media occidentaux, alors vous devrez avoir vos propres representants sur le terrain afin de nous fournir une information consommable.
    Une autre remarque: Il faut dire aux autorites syriennes que l’heure n’est plus aux justifications, nous sommes dans « la danse au pays de la haine » quelque soit les prouesses, personnes ne vous admirera!
    Tout le monde sait qu’il y a des combattant venus de partout, mais cela n’a pas empecher la Turquie, le Qatar l’Arobie saoudite le france et d’autres pays de financer les rebelles.

    • Lies dit :

      Regrouper toutes les infos,en faire le tri puis essayer de décrypter le vrai du faux,lire entre les lignes en sachant qu’entre propagande et vidéos montés de toutes pièces le travail bénévole effectué par toutes les petites mains qui fréquente régulièrement ce site est très souvent proche de la réalité. Comme déjà répété a d’autre, ce site n’est pas un journal grand public qui profite des subventions d’état(par manque de lecteurs) et n’en a pas les mêmes moyens,si tu est prêt a le financer on t’en sera reconnaissant et je suis sur qu’on arrivera a trouver quelques infosyriens prêt a jouer le rôle de grand reporter tout comme la fait *Edith Bouvier blessé a Homs par ces amis mercenaires et considérée par ces collègues journalistes comme une « spécialiste » de la Syrie, alors qu’elle n’y était que 6 heures avant son accident qui s’est transformé en grand spectacle alors qu’elle se trouvait qu’a 400 metre de la croix rouge qui aurait pu l’évacuée sans tambours ni trompettes joué par la soi-disante grande presse.(Moi qui fréquente le monde Musulman depuis gamin j’en saurais toujours plus qu’elle même si elle y reste pendant 10 ans) Si tu cherche comme tu le dit si bien une « information consommable »je te conseille ITV,BFM ou France 24,consommer l’information comme on consomme une boite de petit pois fera plaisir a tous ceux qui on laissé leurs vies dans ce conflit made in OTAN.Ne pas oublier que dans tous consommateur il y a un con qui s’ignore et que quand tu vois un pilote a qui on tranche la tête,moi j’y vois des enfants qui eux devront apprendre a vivre sans leur père. *Edith Bouvier pour sa blessure parle d’accident alors qu’en toute logique elle aurait du nous dire agression, a moins que par accident elle insinue involontairement que cet obus a été tiré par leurs amis de l’ASL. L’homme représentant la croix rouge nous dit qu’il se trouvait a 400 mètres de l’hôpital de fortune de notre chère Edith et si il ne s’était pas mordu la langue pour taire les mensonges nous aurait dit qu’il aurait pu l’évacuer si nos politiques(Sarkozy)n’avaient pas voulu en faire un grand spectacle médiatique pour nous prouver que Bashar el Assad était bien un boucher massacrant son peuple et plus si affinité. http://www.infrarouge.ch/

      • mécréante dit :

        Fabrice Balanche a dit qlq chose que j’avais dit depuis longtemps :
        Avec un taux de fécondité de 5 à 6 enfants par femme en moyenne, la démographie est insoutenable !
        Au lieu de s’occuper d’investir dans les sciences les technologies ou simplement la culture, il faut leur construire de plus en plus d’école de logements d’hôpitaux, pour leurs fournir un minimum de dignité !
        Les chinois auraient des choses a nous apprendre la dessus…

    • nacera dit :

      D’aprés ce que j’ai remarqué, les gens qui écrivent sur ce site ont des représentants sur place, mais dévoiler leur identité est dangereuse. Ainsi lorsque des amis me disent ce qui est arrivé en syrie, je vais sur le net et là je trouve quelque chose: des fois celà raconte le contraire de cequi s’est passé, parfois il y a des détails qui ont été falsifiés, mais il ne faut pas oublier que lire les informations des autres avec soin permet aussi de découvrir la vérité même s’ils ont éssayé de l’occulter pour faire croire au contraire.

  10. Binze dit :

    Des précisions sur les accusations de bombes à sous-munition, on pourrait bien leur rétorquer l’utilisation des bombes au phosphore sur les enfants palestinien ou les bombes à uranium appauvri sur les enfants irakiens qui en meurent encore aujourd’hui.

    • TenZen dit :

      Les photo on été prise au liban 2006

    • Nairod dit :

      Un proche vient de décéder suite à l’explosion d’une bombe à fragmentation isrélienne de 2006 au Sud Liban.

      Et pendant ce temps les jihadistes luttent pourque Hamid ben Khalifa el Tahina s’engraisse d’avantage.

      Plus un mot sur Jerusalem, la cause palestinienne. Juste de la haine envers les nationalistes arabes Alaouites, chrétiens, chiites et sunnites.

      Voici le cancer innoculé par l’occident, il s’apelle Wahabbisme, salafisme et frères musulmans.

      La nation arabe n’est plus qu’une carcasse dont le dernier souffle s’apelle la Syrie. Elle est livrée en pâture à ces chariognards de saoudiens et quataris…

      Et ces imbéciles qui tuent et se font tués pour une hypothéque 70 vierges. Ils n’ont qu’à faire un tour au bois de boulogne si ils sont frustrés sexuellement à ce point!

  11. Kula Angouet dit :

    Si l’OSDH ne nous informe pas, alors infosyrie doit continuer sans relache a nous inormer!
    Un autre point sur le guerre en syrie concernant la Russie et la Chine:
    Ces deux pays ne m’inspirent pas confiance vue leur histoire dans dans les relations internationale.
    La Russie a toujours abandonne ses allies, et tant que cette situation n’ait pris fin en syrie, je suis convaincu que les russes lacheront face aux occidentaux.
    La Russie et la Chine devraient avoir une position ferme envers la Turquie.
    C’est leur position  » defensive » qui encourage la Turquie a intercepter un avion de ligne syrien, Sachant bien que la Russie ne fera rien.
    La Russie ne sait que reagir aux actions des occidentaux, alors qu’elle devrait faire le contraire!
    La Russie « doit » et sans condition assister le gouvernement syrien en tout et pourtout!  » armenment,personnel militaire de tout genre, energie, pour compenser les effets de l’embargo unilateral…
    On n’est plus dans les norme du droit international!!!!!!!!

    • ben dit :

      les russes ont stopé napoléon et hitler ils ont tenu a leur place les americains
      confiance ou pas il n’y a qu’un seul pays capable de tenir tete àux américains et ce pays est la russie.
      je ne dis pas otan je ne compte pas les vassaux. sans la russie les américains auraient réglé tous leurs problemes àvec l’arme atomique ne croyez pas qu’ils hésiteraient un seul instant.
      toute la salive du monde ne changera pas ces faits

    • adecip dit :

      Si je crois dedefensa.org, et j’ai tendance à apprécier les analyses de ce site, la Russie a voulu croire en la sincérité du bloc « Americano-Occidental » (en général et A Juppé en particulier) pour la Libye et en a retenu la leçon.
      Les raisons pour ce choix sont nombreuses et pas seulement liées aux intérêts financiers de la Russie, il y a de plus en plus une question de principes et de souveraineté nationale.
      La Russie de Poutine n’agit pas sur un coup de tête, et encore moins sur les injonctions des contributeurs des blogs, fussent ils français !
      Quand à dire qu’ils ne font rien vous n’avez pas remarqué le déploiement de missiles SS 400 à la porte de la Turquie. Dans ces domaines l’action vaut mieux que les vociférations et, quand on agit, autant montrer qu’on a les moyens qui vont avec http://www.dedefensa.org/article-l_encercleur_encercl__20_10_2012.html

    • mohacsy akos dit :

      la russie cest essentiellement des hommesdaffaires.jaimerais me tromper mais il ne feront rien/traumatisme afghanistan entre autres/.signant par-la meme leur fin.car ils sont vises sur le caucase tout est en place pout un conflit avec les terroristes.jaimerais mais tromper evidemment..

  12. fredo dit :

    incroyable fabius = affabulateur menteur accuse encore la syrie « sur l’attentat du liban qui a coute la mort a plusieurs personnes ( moi je dit quil sait exactement qui a fait cela= ces amis complotiste faiseurs de guerres ) suivez mon regard si je puis dire cela les arrangerais bien que la region soit a feu et a sang ! non jespere que le liban ne cedera pas a leurs exigences! trop de gens se frotte les mains et salive d’envie de voir aussi ce pays exploser.en premier lieu israel puis les usa et l’union europeenne pour atteindre le hezbollah via l’iran et la syrie et par dessus cela la russie » qui sont accuser de tous les mots ces temps-ci »je ne suis expert en rien du tout mais la cest gros comme un mensonge qui en suit un autre puis un autre mensonge (a medite)vive la syrie vive le hezbollah vive tout les resistantes et resistant a l’empire du mal

  13. L'étrangère dit :

    LAURENT FABIUS… QUIDIMIEUX… QUIFÉMIEUX ?!

    SYRIE-FRANCE : LA GÉOPOLITIQUE SELON HAROLD… POUR LA POSTÉRITÉ !!!
    vu sur BFM TV

    Q. Harold Hyman nous a rejoints : Bonsoir ! Ces syriens reçus par Laurent Fabius président des comités révolutionnaires civils… que sont ces zones … quelle est l’action de la France là-bas ?

    HH. Alors les zones sont au nombre de trois, officiellement elles sont situées dans trois gouvernorats, celui d’Idlib, celui d’Alep, et celui de Deir el-Zor… là… en vert ! Attention, ce n’est pas toute la tâche verte qui est une « zone libérée ». C’est à l’intérieur de celle-ci qu’il y a toute une kyrielle de villes et de villages qui recouvriraient à peu près 300 000 habitants. La France donne de l’aide qui passe grosso modo par cette frontière turque. Il y a très souvent la présence de diplomates Français là-bas pour faciliter la chose ! C’est carrément du « liquide » qui passe… mais bon… on garde des reçus ! Trois millions d’euros ont environ été déboursés à ce jour, soi directement par la France, soit via des ONG et l’Union Européenne… Tout ceci c’est de l’aide « nos militaires » strictement, et il y a des « armes légères » qui sont là-dedans… « on » le reconnaît !!! Mais ce n’est pas les Européens qui donnent ces armements dans les « zones libérées »…

    Et puis, pour reparler un peu de cette « réunion de soutien »… vous voyez bien… ces gens qui reparlent avec Laurent Fabius… donc, ces maires des comités locaux « révolutionnaires »… et il y en a un d’eux que justement j’ai aperçu tout à l’heure « Osman Badaoui »… eh bien… il vient du village où vous avez vu l’hélicoptère se faire abattre.

    Q. Un mot Harold du régime de Bachar el-Assad … qu’est-ce qu’il contrôle « encore » aujourd’hui ?

    HH. Alors, il contrôle… on dirait… à plus de 50 % du territoire. Donc… cette tâche ocre ! Puis… disons la moitié de ce qui est en vert… là ! Il s’accroche !!! Et puis, il ne contrôle pas « bien sûr »… Idlib à peine… les villages… donc, les « zones libérées »… Les points bleus, ce sont des zones qui ont été juste dévolues à la minorité kurde. Donc, ce n’est ni la rébellion, ni le régime…. Et sinon… ce qui permet à Bachar de s’accrocher, c’est son aviation… car son armée de terre n’est pas présente partout. Mais l’aviation… elle, elle passe.

    Q. Merci beaucoup Harold pour ce point sur la Syrie !

    LIEN SOURCE DE LA TRANSCRIPTION CI-DESSUS:
    SYRIE-FRANCE: LAURENT FABIUS PARRAINE DES ZONES REBELLES
    http://www.bfmtv.com/international/syrie-france-laurent-fabius-parraine-zones-rebelles-361598.html

    TEXTE ASSOCIÉ À CETTE VIDEO SUR BFM TV :

    Paris organise son aide aux zones syriennes « libérées », afin de préparer l’après Bachar Al-Assad et d’éviter une radicalisation islamiste de la rébellion. Et donc :

    Harold Hyman / BFM TV :
    Le 18/10/2012 à 12:25

    La quinzaine de localités syriennes débarrassées définitivement de la présence gouvernementale reçoit un flot modeste mais constant d’aide civile française. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères en pointe sur le projet, tente d’amener d’autres diplomaties, européennes et canadienne, à suivre son exemple.

    Les élus locaux invités de Fabius
    Le ministre a donc invité à Paris les diplomates d’une vingtaine d’États à venir voir les chefs des localités syriennes libérées dans les gouvernorats d’Idlib, Alep, Deir Ezzor. Cinq d’entre eux étaient présents, arrivés directement de la Syrie. Leurs zones respectives sont situées près de la frontière turque, et c’est sans doute par là qu’ils ont été extraits et dirigés vers Paris, avec l’aide des diplomates et éventuellement agents secrets français.

    3 millions d’euros d’aide
    Les villes ainsi libérées s’appellent Conseils révolutionnaires civils (on peut dire aussi Comité, pour l’instant du moins). Ils reçoivent du matériel de boulangerie industrielle et de la farine. L’idée française est de maintenir l’approvisionnement en nourriture, afin d’écarter tout réflexe de migration intérieure. En chiffre, je situe la somme déboursée pour l’instant à 3 millions d’euros, c’est-à-dire l’addition de 1,5 million d’euros à la quinzaine de Comités révolutionnaires, plus ce que l’État français débourse pour le camp militaire de Zaatari en Jordanie et puis l’aide qui passe par l’Union européenne.

    Montrer les élus aux diplomates
    Les 5 élus des Comités ont pu s’adresser aux diplomates de vingt États, sous les lambris de la République au Quai d’Orsay. Auront-ils séduit les vingt capitales ? L’Allemagne et le Canada sont réceptifs, les États-Unis regardent tout en faisant leur propre système.

    Les chances de remplacer l’État syrien par les Comités
    Les dirigeants français sont actuellement préoccupés par « le jour d’après » la chute de Bachar Al-Assad. Et ils craignent la radicalisation de la rébellion sur des lignes salafistes, djihadistes, le tout couronné par un nettoyage ethno-confessionnel. Le programme français est expliqué dans un document gouvernemental.

    Pour Paris, il y a environ 50 % du territoire syrien qui échappe au contrôle du régime Assad. Mais comme le remarque un diplomate, il y a quand même du désert en Syrie. Et puis il y a ce que j’appellerai la cinquième colonne, les résistants des zones dites « occupées ». On nomme cela les réseaux de solidarité.

    L’argumentation se dessine
    Pour Laurent Fabius, les formules « Amis du Peuple syrien », et le « Conseil national syrien », et les « Comités et Conseils révolutionnaires », ont toutes été utilisées. Aujourd’hui, il cherche à faire surgir une administration locale d’abord, un gouvernement provisoire demain. Cela paraît utopique, mais qui dit mieux dans la communauté internationale ?
    La France et la Syrie

    Infographie : l’aide de la France aux conseils révolutionnaires civils en Syrie
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/syrie/la-france-et-la-syrie/article/infographie-l-aide-de-la-france

    PS : Petite remarque personnelle pour rassurer les éventuels grincheux :
    300000 rebelles achetés pour 3000000 d’euros, cela ne représente que 10 euros par rebelle, sans oublier que l’on a gardé des reçus !!! On pourra les ajouter à la future dette du peuple syrien, une fois qu’on s’empressera de reconstruire son pays qu’on aura détruit… comme pour la Lybie où 200 milliards de dollars sont partis… on ne sait où ??? C’est pas moi qui le dit… c’est CHAVEZ !
    http://www.mondialisation.ca/syrie-la-lecon-de-chavez-a-lempire/5308716

    On ne nous dit peut-être pas tout… mais, on a pensé à tout… Constatez avant de grincher :
    Extrait :
    http://www.mondialisation.ca/appels-lanc-s-pour-un-d-ploiement-de-la-marine-allemande-contre-la-syrie/31414*

    Lundi, le Financial Times Germany (FTG) a rapporté que Berlin devait devenir le « centre de planification pour la reconstruction de la Syrie après un éventuel renversement du président Assad. » Le « groupe des amis du peuple syrien » – une alliance d’Etats qui aspirent à un changement de régime en Syrie – a installé un bureau dans la capitale allemande avec le soutien du gouvernement.
    Selon une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, l’objectif est non seulement de contribuer politiquement mais aussi économiquement à prendre « un nouveau départ » après le conflit. Pour le FTD, ceci est une tentative, côté allemand, de « se positionner à temps pour la période après la fin du régime syrien. » L’objectif final est de « transformer le système syrien d’entreprise publique en une économie de libre marché. »

  14. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Le chef de renseignement des forces de sécurité intérieure le Général Wissam Al-Hassan, connu pour être un proche du clan Al-Hariri, n’avait pas que des amis au Liban.

    Très critiqué sur sa manière de mener ses enquêtes sur les attentats qui ont secoué le Liban depuis 2005, certains hauts responsables libanais n’hésitaient pas à le menacer publiquement avec des mots à peine voilés.

    Sa mort récente dans un attentat à la voiture piégée au centre de Beyrouth
    qui a coûté la vie à 8 personnes dont le Général, et qui a fait une dizaine de blessés) a été attribué nommément au président syrien Bachar Al-Assad.
    Le Général Wissam Al-Hassan était connu au Liban pour être le fer de lance contre le régime syrien.

    Ancien chef de sécurité du défunt ancien Premier Ministre Rafic Hariri assassiné en 20005, il avait dirigé du côté libanais les enquêtes sur sa mort.

    Le Général Al-Hassan s’était surtout illustré dans l’enquête qui a conduit, en août, à la mise en examen de l’ancien ministre Michel Samaha et de deux Syriens, poursuivis pour complot en vue de faire exploser des bombes préparées en Syrie dans le but d’inciter à la violence religieuse au Liban.

    Wissam Al-Hassan avait certes des ennemis à l’extérieur, mais il avait aussi et surtout des ennemis à l’intérieur même du pays.
    Le Général Michel Aoun, entre autres, n’hésitait pas à le menace indirectement.
    Michel Aoun haranguant les journalistes :
    Qui est ce Wissam Al-Hassan ? Qui le manipule ? Nous ne le laisserons jamais porter atteinte à notre honneur et à notre intégrité.

    Les menaces du Général Jamil Sayyed, ancien directeur général de la Sureté Générale du Liban et ancien proche du Président Emile Lahoud, à l’encontre de Wissam Al-Hassan étaient directes et sans ambages.
    Jamil Sayyed déclarait publiquement : « La fin des enquêtes marquera aussi la fin de Wissam Al-Hassan ».

    À cause du Général Wissam Al-Hassan, Jamil Sayyed (ainsi que trois autres chefs de sureté) a passé 4 années en prison , soupçonné d’être derrière l’assassinat de Rafic Al Hariri , avant d’être relâché par le président du TSL. Pour beaucoup d’observateurs, son arrestation a été le fruit d’une instrumentalisation du fait de sa proximité notoire avec Damas.

    http://ahfir.blog.lemonde.fr/2012/10/21/le-general-michel-aoun-et-le-general-jamil-sayyed-derriere-la-mort-du-general-wissam-al-hassan/

    ——————————————————————————

    L’Orient-Le Jour
    Liban

    Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a accusé « certains partis » de vouloir profiter politiquement de l’assassinat du chef des renseignements de la police libanaise, Wissam Hassan, tué vendredi dans un attentat à la voiture piégée vendredi à Beyrouth.

    « Les martyrs des institutions militaires et policières sont des martyrs pour tout le pays et non pas pour un parti en particulier, a dit M. Aoun. Il ne faut pas transformer la mort du général Hassan en un événement politique ».

    Il a également dénoncé les coupures de routes et les actes de violences survenues en réaction à l’assassinat du général Hassan. « Ces actes profitent à ceux qui veulent du mal pour ce pays », a affirmé M. Aoun.

    Le mouvement du 14-Mars (opposition) a appelé samedi à une mobilisation massive contre la Syrie lors des obsèques dimanche à Beyrouth du général Hassan.

    L’Orient-Le Jour

  15. I love PUTINE dit :

    Il est EVIDENT que le régime sioniste est le responsable de cet attentat.Dimanche dernier l’ambassadrice US visitait l’aéroport de Beyrouth pour savoir si le responsable de l’aéroport était au courant du décollage du drone Hezbollah.IL est sûr pour moi qu’Israel se venge de Hassam pour ne pas avoir averti l’US de cet exploit de la Résistance

  16. vilistia dit :

    Le bulletin d’information sur Syrian TV, La télévision d’Etat, Dimanche 21 Octobre 2012.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=NEz_eu6d-68

  17. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=83696

    FRANCE
    Soirée sur la Syrie présentée par Krikor Amirzayan

    « Beaucoup de monde vendredi 19 octobre à la salle Cheneviers de la MJC Jean Moulin de Bourg-Lès-Valence (Drôme) pour la soirée de conférence-débat du Collectif Mémoire et Avenir consacrée à la Syrie, présentée par Krikor Amirzayan.

    Ce dernier, coordinateur du Collectif et président de l’association « Arménia » et natif d’Alep (Syrie) correspondant de la presse arménienne est un fin connaisseur de la région aujourd’hui touchée par la guerre civile.

    « Nous soutenons pas le régime syrien de Bachar al-Assad. Mais au regard du danger de partition du pays, des déchirements inter-communautaires, divisions ethniques et religieuses qui menacent aujourd’hui la Syrie, nous craignons le pire également par l’opposition armée. Une opposition qui vient essentiellement de l’étranger et qui est financé par des pays étrangers. L’exemple des déchirements de l’Irak, des centaines de milliers de morts, la division du pays et le départ de plus d’un million de chrétiens est devant nous ! Nous voulons espérer que le peuple syrien soit au-dessus de ces provocations » a déclaré Krikor Amirzayan. »

    • njama dit :

      Une magnifique réponse de Cécilia la syrienne InfoSyrienne aux Arméniens.
      Une belle réponse d’Arméniens à la Syrie face au danger de partition du pays !
      Cécilia a dit :
      18 octobre 2012 à 8 h 28 min

      Arménie

      L’avion détourné par erdugan et qui portait d’aides humanitaires au peuple syrien est arrivé à Alep.

      Un responsable arménien dit qu’ »il s’agit d’un petit aide pour le peuple arabe de Syrie qui a aidé et accueilli les arméniens durant les génocides turcs ».

      Jolies images très touchantes qui m’ont fait pleurer. C’est l’Arménie qui envoie d’aide humanitaire pendant que la Turquie envoie des terroristes armés en Syrie avec le soutient de Hollande et ses amis de Qatar et d’Arabie.

      Vive l’Arménie !
      http://www.youtube.com/watch?v=QhKEJ-XbrQU&feature=plcp

  18. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=83699

    « TURQUIE
    Le PKK menace la Turquie en cas d’intervention contre les Kurdes syriens

    Dans une interview au journal suisse Le Temps, le chef exécutif du PKK Murat Karayilan annonce “des représailles très violentes sur le territoire turc“ si l’armée turque venait à attaquer les kurdes syriens.

    “Le PKK est solidaire des aspirations de tous les Kurdes et nous offrons notre soutien aux Kurdes syriens. Si l’armée turque s’en prenait à eux ou aux instittutions qu’ils se sont choisies,nous mènerons des représailles très violentes sur le territoire turc“, affirme Murat Karayilan, interrogé dans un sanctuaire du Parti des travailleurs du Kurdistan, dans les montagnes du Kurdistan d’Irak, prés de la frontière iranienne.

    Le PKK est classé dans la liste des organisations terroristes par l’Union européenne et les Etats Unis.

    Arrivé à la tête du pays en 2003 avec la promesse de régler le conflit kurde, qui a fait près de 45.000 morts depuis 1984, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a engagé des négociations avec le PKK en 2009. Mais ces discussions ont achoppé en 2011.

    Depuis, les combats entre rebelles du PKK et l’armée turque ont repris de plus belle dans le sud-est de la Turquie, pour atteindre, ces derniers mois, une de leurs phases les plus meurtrières

    Le 2 octobre trois kurdes syriens ont été tués par un tir d’artillerie de l’armée turque visant la Syrie. Il s’agissait de membres des “Unités de la protection du peuple“ (YPG), une milice proche du Parti de l’union démocratique (PYD), la branche syrienne du PKK, qui effectuaient une patrouille à la frontière, selon l’Observatoire syrien des Droits de l’homme.

    Par le passé, Ankara a accusé Damas d’avoir “confié“ plusieurs zones du nord de la Syrie au PYD et considéré l’installation de ce parti près de la frontière comme “dirigée contre“ elle.

    En juillet, l’armée régulière syrienne s’était retirée sans combat de certaines régions kurdes où des militants des YPG s’étaient déployés, suscitant des soupçons de collusion avec le régime.

    Par ailleurs, le dirigeant kurde réitère dans cet entretien la proposition de reprise du dialogue avec Ankara. “Nous restons absolument ouverts à toutes les négociations, à tous les dialogues, mais nous ne stopperons pas nos attaques armées“, déclare Murat Karayilan.

    Il réaffirme également que leur dirigeant emprisonné Abdullah Ocalan est “le plus à même de les représenter dans des négociations avec Ankara“ et a demandé que “ses conditions de détention soient modifiées“, évoquant “une assignation à résidence“. “C’est une condition sine qua non à l’arrêt des violences“.

    Le chef historique du PKK a été capturé par des agents turcs à Nairobi puis transféré en Turquie et condamné à mort pour trahison en 1999, une peine commuée en prison à vie. »

  19. balpiz dit :

    « c’est bien le silence des médias… qui est le plus assourdissant »
    Bel oxymore monseigneur!

  20. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/rachid-barbouch/211012/le-general-michel-aoun-et-le-general-jamil-sayyed-derriere-lassassi

    « Le chef de renseignement des forces de securité intérieure le Général Wissam Al-Hassan, connu pour être un proche du clan Al-Hariri, n’avait pas que des amis au Liban. Très critiqué sur sa manière de mener ses enquêtes sur les attentats qui ont secoué le Liban depuis 2005, certains hauts responsables libanais n’hésitaient pas à le menacer publiquement avec des mots à peine voilés.

    Sa mort récente dans un attentat à la voiture piégée au centre de Beyrouth ( qui a coûté la vie à 8 personnes dont le Général, et qui a fait une dizaine de blessés) a été attribué nommément au président syrien Bachar Al-Assad. Le Général Wissam Al-Hassan était connu au Liban pour être le fer de lance contre le régime syrien.

    Ancien chef de sécurité du défunt ancien Premier Ministre Rafic Hariri assassiné en 20005, il avait dirigié du côté libanais les enquêtes sur sa mort. Le Général Al-Hassan s’était surtout illustré dans l’enquête qui a conduit, en août, à la mise en examen de l’ancien ministre Michel Samaha et de deux Syriens, poursuivis pour complot en vue de faire exploser des bombes préparées en Syrie dans le but d’ »inciter à la violence religieuse » au Liban.

    Wissam Al-Hassan avait certes des ennemis à l’extérieur, mais il avait aussi et surtout des ennemis à l’intérieur même du pays. Le Général Michel Aoun, entre autres, n’hésitait pas à le menacer indirectement , comme nous pouvons le constater sur cette vidéo . Michel Aoun haranguant les journalistes : » Qui est ce Wissam Al-Hassan ? Qui le manipule ? Nous ne le laisserons jamais porter atteinte à notre honneur et à notre intégrité.

    Les menaces du Général Jamil Sayyed, ancien directeur général de la Sureté Générale du Liban et ancien proche du Président Emile Lahoud, à l’encontre de Wissam Al-Hassan étaient directes et sans ambages. Jamil Sayyed déclarait publiquement : « La fin des enquêtes marquera aussi la fin de Wissam Al-Hassan ».

    À cause du Général Wissam Al-Hassan, Jamil Sayyed (ainsi que trois autres chefs de sureté) a passé 4 années en prison , soupçonné d’être derrière l’assassinat de Rafic Al Hariri , avant d’être relâché par le président du TSL. Pour beaucoup d’observateurs, son arrestation a été le fruit d’une instrumentalisation du fait de sa proximité notoire avec Damas. »

  21. Pierredelacraudetoulon dit :

    Où est l’intox???
    Peut-être dans cet article de L’express leVif-Be du dimanche 21 octobre 2012 à 13h43 qui sait ?
    le fait est, et tout le monde en conviendra, qu’il y a un violent contraste entre cette description de la vie à Alep faite par ce journal belge en ligne
    et celle qui est plus généralement diffusée.
    À chacun d’en tirer les conclusions qui s’imposent en termes de lucidité d’honnêteté intellectuelle et tout le tuttim

    ALEP À FEU ET À SANG ? LES IMAGES PEUVENT ÊTRE TROMPEUSES.
    Dans la zone occupée par les loyalistes, où Le Vif/L’Express a pu s’aventurer, on peut marcher très longtemps sans voir la moindre destruction. La plus grande partie de la capitale économique de la Syrie semble encore aux mains du régime, et les rebelles n’occupent aucun bâtiment public d’importance. Alep n’est pas coupée de Damas. Des bus font le trajet, mais sont parfois forcés à de longs détours. L’aéroport est toujours sous contrôle du pouvoir. Vu le risque, les rares taxis demandent six fois le prix pour rallier le centre. Ils empruntent le « ring » d’Alep, désespérément vide, et passent devant le quartier martyr de Salah al Din, effondré comme un château de cartes.

    En ville, fruits et légumes ne manquent pas sur les étals. Seul le pain fait défaut, obligeant des centaines de personnes à s’amasser tous les matins pour en obtenir, avant de les emballer dans des sachets à même le trottoir ou sur les capots des voitures. Dans la rue Baron, le traditionnel vendeur de café chaud continue de servir les conducteurs pressés. Le célèbre hôtel du même nom profite de l’absence de clients pour rénover les chambres. Quelques magasins et restaurants restent ouverts (un sur dix, en moyenne), comme le Wanes, avec ses serveurs très chics et sa carte des mets où rien ne manque. Dans les parcs centraux, les fontaines fonctionnent à pleins jets, pendant que les Alépins s’échangent les dernières informations sur les bancs. Ou s’épient…

    Car personne n’est dupe : la guerre est dans tous les esprits et le fracas des armes se fait entendre sans répit. Les lignes de front bougent chaque jour. Une odeur âcre flotte sur la ville. Un voile sombre la couvre, comme un avant-goût d’apocalypse. Le 3 octobre, au lendemain de notre passage, un attentat à la voiture piégée sur l’énorme place Saadala Al Jabiri tuait une cinquantaine de personnes, principalement des militaires. Les poteaux d’Alep sont constellés d’annonces mortuaires, aux visages parfois bien jeunes. Les marchands du souk incendié tentent de s’y rendre pour récupérer quelques biens. L’après-midi, la circulation se fait plus rare, la ville devient fantomatique, les habitants se calfeutrent chez eux. Du moins s’ils ont encore leur maison. Des centaines de déplacés vivent sous des tentes de fortune le long des boulevards, et même sur le terre-plein central.

    Dans une petite maison abandonnée du quartier chrétien d’Azizieh, deux familles vivent entassées, soit quinze personnes. Elles vivaient à 200 mètres de là, mais c’était devenu trop dangereux, à cause des snipers. « On a changé quatre fois de logement avant d’aboutir ici », témoigne Ahmed Kurdi, un sunnite, dans la petite cour intérieure, tandis que résonnent tout près les tirs d’armes automatiques et les bruits de mortiers. Ce père de famille ne sursaute même plus, ni ses enfants, qui s’amusent à collectionner les douilles. Il ne porte pas les rebelles dans son cœur : « Ils ont grimpé dans le minaret voisin pour annoncer la libération d’Alep. C’est bien gentil mais, depuis, j’ai perdu ma maison », grince-t-il.

    Son voisin Issa Touma, un artiste photographe, a également été forcé de quitter son appartement situé dans le quartier de Midan et d’emménager chez ses vieux parents. Il explique : « L’ASL (Armée syrienne libre) menace de tuer les gens s’ils ne quittent pas leurs logements, car c’est à partir de là qu’ils se battent. Conséquence, le gouvernement les bombarde et les habitations sont détruites… Si vraiment l’ASL souhaitait libérer les gens, elle ne se cacherait pas derrière eux. » Il refuse toutefois de prendre parti pour l’un ou l’autre camp. Sa position de funambule lui sert jusqu’à présent d’assurance-vie.

    Pour amener les gens à rester en ville, Issa Touma a maintenu envers et contre tout l’organisation du festival international de la photo d’Alep, dont il est le fondateur. Malgré le conflit qui se déplaçait de quartier en quartier, et qui l’a bloqué chez lui pendant neuf journées dantesques, il n’a jamais voulu annuler l’événement. Le vernissage était plutôt symbolique : seuls quelques Alépins avaient pris le risque de se déplacer, et aucun artiste ne s’est pointé. Avec des moyens de communication aléatoires, l’organisation relevait du tour de force. Plus de la moitié des oeuvres ne sont jamais arrivées. Sans compter la démographie chamboulée : « Beaucoup de gens ont été forcés de quitter leurs maisons, explique Issa Touma. Quelques-uns sont partis vers la Turquie. La plupart ont déménagé à l’intérieur d’Alep, et c’est devenu un casse-tête pour faire parvenir les invitations. »

    A l’origine, le festival devait se tenir dans l’imposant Old Electricity Building, mais le responsable est introuvable depuis le mois d’août. Issa Touma a été obligé de se rabattre sur sa propre galerie. Comme elle s’avère trop petite, il expose les 300 photos à tour de rôle, mais aussi dans des cafés artistiques d’Alep. De vernissage en vernissage, le festival sera finalement prolongé jusqu’à fin octobre. « Les habitants sortent davantage, se réjouit l’artiste. Grâce à l’expo, ils se sentent plus libres, plus heureux. Ils portent de beaux vêtements, alors qu’en temps de guerre ce n’est pas le premier des soucis. Certains m’ont dit que c’était une de leurs plus belles journées depuis le début du conflit. »

    Pourtant, beaucoup d’artistes et d’intellectuels ont préféré fuir hors du pays. « J’en connais beaucoup qui l’ont fait par opportunisme, se disant qu’ils obtiendront de meilleurs financements de l’autre côté s’ils crient contre le régime », persifle Issa Touma, pendant que nous marchons dans les rues. Son discours est peu flatteur à l’égard des Européens : « Comme ils étaient amis avec Bachar, ils n’ont jamais voulu soutenir des gens indépendants comme moi. S’ils l’avaient fait, on n’en serait pas là. » Sa liberté de ton dérangeait, visiblement. En 2006, la police est venue apposer les scellés sur sa galerie. Cela a duré neuf mois.

    Soudain Issa Touma arrête la conversation : à un coin de rue, deux jeunes miliciens armés et en civil, affalés sur des sacs de sable, observent les passants d’un œil mauvais. « Le régime se méfie de tout le monde, en particulier des photographes. Comme je le répète à mes étudiants en photo, s’il y dix rebelles d’un côté et un photographe de l’autre, ils se rueront sur le photographe. » Celui-ci sera vite soupçonné de travailler pour la chaîne qatarie Al Jazeera, accusée de mener une guerre médiatique contre Damas. Aujourd’hui, cet artiste, qui dit avoir découvert la liberté grâce à la photo, ne se soucie guère de qui va gagner la guerre. « On veut juste que cela s’arrête. » Tandis qu’il ironise sur la « bataille finale d’Alep », maintes fois annoncée par les rebelles, les cloches de l’église latine toute proche se mettent à retentir, comme un rayon de soleil après l’orage. L’imposant lieu de culte, auquel ne manque aucune lampe, est rempli aux trois quarts par des gens de tous les âges, aux habits impeccables. La dignité restera l’ultime richesse des Alépins.

    FRANÇOIS JANNE D’OTHÉE, ENVOYÉ SPÉCIAL À ALEP

    • henry dit :

      L’armée Arabe Syrienne sont aussi des bougnoules , surveille ton langage d’imbécile.

    • njama dit :

      @ Jacob

      Vous ne retenez de l’article que ce que vous voulez bien !

      « La journaliste a été secourue par son collègue Ashraf Khalil, correspondant égyptien pour la chaîne en anglais de FRANCE 24 et d’autres témoins. Après d’interminables minutes à être ballottés dans une foule hostile, les deux journalistes sont parvenus à se réfugier dans un restaurant fast-food sur les abords de la place Tahrir.

      « Des serveurs nous ont vus arriver, ils ont nous ont aidés à rentrer et ils ont tout de suite baissé les rideaux. … »

      Non seulement vous êtes vulgaire, mais vous généralisez.

  22. Fed Up dit :

    On est sans nouvelles de l’offensive « décisive » des rebelles à Maarat…

    Et je pense que vous n’aurez pas des nouvelles de cette « offensive très décicive » car les factieux sont actuellement encerclés par l’Armée de la République Arabe Syrienne. Les jours à venir diront la vérité. On espère pendant ce temps-là, l’AFP s’informe correctement….

  23. njama dit :

    Des forces étrangères en France !

    Des forces spéciales saoudiennes en Corse

    L’article, sourcé d’après le site « Secret défense », de Jean-Dominique Merchet, était paru le 25 septembre 2012 sur le site Agoravox

    « Selon cette source, si l’affaire est menée dans la discrétion, la coopération avec l’Arabie Saoudite, la Jordanie, le Qatar et les Émirats est « très active ». Étonnant, non ? Rien que des « démocraties » ! Ce sont les rois et des princes arabes serviteurs de l’Empire ! »

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-forces-speciales-saoudiennes-123221

    L’exercice conjoint des forces spéciales françaises et saoudiennes a eu lieu en Corse du 1er au 18 octobre. L’exercice n’était pas un exercice purement terrestre, il impliquait des moyens importants de la Marine et de l’Armée de l’air.
    http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Des-forces-speciales-saoudiennes-en-Corse-actualise-2_a758.html

    Discrète, et étrange coopération !!!

    • Auda dit :

      Sarközi avait déjà vendu la France à l’OTAN, pourquoi Fabius-Hollande ne la vendrait-il pas aux Saouds ?…

  24. nacera dit :

    Les « rebelles » devraient arrêter, car ils ne font qu’agraver leur situation. Ils sont détestés, tout le monde les accuse d’être la cause de tout ce chaos, et si beaucoup de syriens ne sont avec bachar el assad que pour marquer leur distance vis-à-vis de ces bandes armées, tous adorent leur armée. Les « rebelles » n’ont aucune chance de gagner le coeur des syriens comme le fait l’armée arabe syrienne dite l’armée de bachar, et malgré les surnom dont on l’a affublée pour la discréditer aux yeux de la population, elle reste pour la grande majorité des syriens le garant de l’identité même de la syrie.
    Les « rebelles » n’ont aucune chance de prendre sa place dans le coeur des syriens.

  25. Paul dit :

    Ce rêve est publié dans
    http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2012/10/la-famille-de-wissam-el-hassan.html

    Si Israël redevient la Palestine…
    « J’ai fait ce rêve » :

    Point de reflexe communautaire et de fanatisme religieux pour cacher un problème politique lié à l’occupation de la Palestine et à une mainmise sur les richesses des peuples que veut maintenir une idéologie sioniste au service de l’impérialisme.
    Point de drame et de massacre qu’ont connus et connaissent les peuples palestiniens, libanais…, irakien (Deir Yassine, Sabra et Chatila et les crimes qui se poursuivent aujourd’hui encore à Gaza).
    Point de problème lié aux déplacements forcés et ou encouragés des populations de confession juive de leur pays d’origine vers la Palestine occupée.
    Point d’O.L.P. (Organisation de Libération de la Palestine), de Hamas et nul besoin d’une résistance au Liban comme celle du Hezbollah.
    Point de guerre, d’attentat et de conflit avec l’Egypte, la Syrie, l’Iran…
    Point de liquidation physique à travers le monde de représentants du peuple palestinien, de résistants libanais, de scientifiques et d’intellectuels arabes et iraniens par le Mossad israélien.
    Point de gouvernant occidental et réactionnaire arabe soumis aux lobbies sionistes à l’image de l’AIPAC aux Etats-Unis ou du CRIF et Cie en France.
    Point d’argent sale et trafic en tous genres (drogue, armement, contrebande, prostitution…) pour alimenter une économie de guerre et des réseaux de corruption.
    Point de blocus imposé aux populations palestiniens à Gaza, de problème de frontière avec le Liban, la Syrie, l’Egypte ; point d’horreur et d’humiliation quotidiennes pour ceux qui survivent sous l’occupation ; point de check point ni de mur de séparation.
    Point de propagande diffusée et rediffusée par des médias aux ordres pour alimenter une industrie de la shoah.
    Point de « délit » d’opinion ; point de censure imposée aux consciences libres.
    Point d’alibi : la sécurité d’Israël aux dépens de nombreux citoyens à travers le monde condamnés à vivre dans la peur, l’instabilité et l’insécurité !
    Point de prise d’otages, de prisonnier et d’opération de piraterie avec toutes les souffrances que cela engendre pour les victimes et leurs proches.
    Point de sanction « économique » contre l’Iran, la Syrie… pour satisfaire Israël mais qui privent les peuples d’échanges normaux.
    Point de terreur et de terrorisme des Etats sous couvert de la lutte contre le « terrorisme ».
    Israël veut imposer au monde le caractère juif de son Etat, c’est-à-dire un Etat confessionnel et communautaire, pourquoi ne pas envisager le retour à une Palestine laïque, démocratique où pourront vivre ensemble chrétiens, juifs, musulmans et athée comme autrefois ?
    Allons-nous continuer à subir les méfaits de la guerre ou contribuer à coécrire la paix ? Si nous, citoyens du monde, ne le faisons pas, qui le fera ?
    Adressons un message à l’Elysée pour réclamer que la France s’engage pour la paix sans parti pris pour les va-t-en guerre en Israël.
    Songeons à la stabilité et à la sérénité que connaîtra le monde le jour où Israël redeviendra cette Palestine dont tous les épris de paix et de justice rêvent

  26. fatima dit :

    fredo, si l’enquête aura lieu sur l’assassinat de alhasssan, la première personne qui devait être interogée et fabius du sang contaminé.
    les services secrets français et (j’ai appris par un article que je viens de poster)allemands qui sont hyper actifs sur les territoires libanaises !!!
    la bonne réponse chez ces 2 pays

  27. Le savon de Alep dit :

    Les rebelles n’ont aucun momentum, point final. Ce sont nos chers médias de masse qui leur en donne.

    Allah sourya Bashar w bass.

    • Khodr dit :

      Mais ta vraiment pété un plomb depuis la dernière fois que jevt ai lu sur ce site !!!
      Tu était anti bashar et maintenant tu rejoins notre cause !!!

  28. EAUX TROUBLES dit :

    http://mediarabe.info/spip.php?breve9428

    Jordanie : un « plan terroriste syrien déjoué ». Arrestation de 11 islamistes Jordaniens venus de Syrie
    dimanche 21 octobre 2012 – 20h36

    « Les autorités jordaniennes ont annoncé l’arrestation de 11 personnes, impliquées dans un plan terroriste de déstabilisation du royaume. Selon Amman, cité par la télévision « Al Arabiya », les services de renseignement jordaniens ont arrêté ces suspects et déjoué leur plan. Ils planifiaient des attentats contre des centres commerciaux et des assassinats de personnalités jordaniennes et étrangères. Des intérêts occidentaux étaient notamment visés. Selon les services jordaniens, les suspects sont de nationalité jordanienne, ils sont tous d’obédience islamiste et se revendiquant d’Al-Qaïda. Mais ils sont récemment entrés en Jordanie depuis la Syrie. Le régime de Bachar Al-Assad est ainsi désigné comme le principal commanditaire de ce plan terroriste. Depuis le Caire, l’opposant syrien Walid Al-Bunni a accusé le régime syrien de répandre le chaos au Liban et en Jordanie, lui attribuant l’attentat de Beyrouth contre Wissam Al-Hassan, et le vaste plan terroriste visant la Jordanie. Al-Bunni regrette que la communauté internationale laisse le dictateur Bachar Al-Assad menacer toute la région, sans intervenir fermement contre son régime, promettant que le peuple syrien ira jusqu’au terme de sa révolution, avec ou sans l’aide extérieure. »

    On n’arrete pas le progrès !

    Le régime de Bachar El-Assad est partout ! Il combat Al-Quaida chez lui mais il les instrumentalise ailleurs ! Plus fort que le MOSSAD !

    Et on dit qu’il est aux abois ! Faudrait SAVOIR !

    Du grand n’importe quoi !

  29. lambda dit :

    quand un peuple vit dans le mensonge, c’est ce mensonge qui finit par le tuer (l’europe vit dans le mensonge).

    • roll dit :

      @lambda

      Tout à fait d’accord avec vous (sur vos conclusions), sauf que la notion de « peuple européen », implicitement présupposée dans votre phrase, est soit un mythe, sinon une illusion, construits et entretenus par des dirigeants politiques et une catégorie d’intellectuels, pour servir les intérêts économiques qu’ils représentent au sommet des Etats et dans les institutions universitaires des nations d’Europe, afin de mieux asservir et plier les peuple de ces nations à la logique financière de ces intérêts.

      • njama dit :

        Je suis d’accord, le « peuple européen » n’existe pas, et n’a jamais existé, il n’est même pas un mythe. On essaie de nous vendre Charlemagne père de l’Europe, c’est une imposture historique.
        L’Europe est un construction politique, un « État Fédéral », traversé par plusieurs cultures. Il y a 23 langues officielles en Europe, sans même parler des dialectes.

        • roll dit :

          @njama

          Exact.

          On ne saurait mieux dire.

          Pour préciser ce que je voulais dire, le « peuple européen » n’est même pas « un mythe » (vous avez raison).

          C’est une fiction.

  30. AVICENNE dit :

    Il semble que Maarat soit « reprise » par l’armée (Breakingnews.sy).

    A confirmer bien entendu demain mais…………

  31. AVICENNE dit :

    J’ai eu un ami de Lattaquié aujourd’hui. Voici ce qu’il m’a raconté :

    1 – Rien dans la ville mais, tous le jours, l’armée et la police découvrent des caches d’armes (parfois sous le carrelage des maisons !).

    2 – Le responsable militaire de Lattaquié et de sa région a été limogé, pourquoi ?. Systématiquement, il envoyait des hommes à des endroits où ils se faisaient massacrer. Le nouveau, n’est absolument pas connu et personne ne semble savoir où il est. De plus, désormais, aucun bruit ne filtre sur les opérations militaires.

    3 – Pour mon ami, les rebelles sont incroyables !. Sur le mont yunes, ils montent le lundi, 60 à 70 sont tués, ils rebroussent chemin. Le lendemain, ils recommencent et c’est ainsi depuis 10 jours !. Il est effaré !.

    • Charles dit :

      On ferait bien de cesser de s’étonner, et de cesser de croire que le stock de mercenaires islamo-fascistes est limité et sur le point de s’épuiser.
      La guerre des tranchées pendant la Première mondiale, puis d’autres, ont bien montré qu’on peut trouver des millions d’hommes à faire tuer sur un petit bout de terrain sans qu’il ne se passe pendant longtemps de bataille décisive.
      Qu’on se reporte aux articles d’InfoSyrie sur la bataille d’Alep fin juillet (http://www.infosyrie.fr/actualite/action-8/) et début août, on verra que nous nous attendions à ce que ce soit plié comme à Damas en 10 ou 15 jours. Or, comme dit plus haut dans l’article, les combats à Alep sont entrés dans leur 4e mois !
      La paix n’est pas à l’horizon, car à court ou moyen terme les mercenaires ne peuvent gagner (comme on le sait depuis toujours ici), mais l’armée syrienne ne peut non plus les réduire à néant, puisqu’il faudrait détruire leurs bases en Turquie.
      La guerre, non déclarée et non reconnue, entre la Turquie et la Syrie va donc se poursuivre en territoire syrien.

    • Auda dit :

       » Pour mon ami, les rebelles sont incroyables !. Sur le mont yunes, ils montent le lundi, 60 à 70 sont tués, ils rebroussent chemin. Le lendemain, ils recommencent et c’est ainsi depuis 10 jours !. Il est effaré ! » =

      La fascination des 70 « vierges », c’est tout…

  32. Ulpien dit :

    L’attentat terroriste d’une voiture piégé au quartier Achrafieh à Beyrouth a fait 8 victimes et 90 blessés – l’Occident condamne.

    L’attentat terroriste d’une voiture piégé à Baghdad a fait 12 victimes et 50 blessés – l’Occident ne condamne pas.

    L’attentat terroriste d’une voiture piégé près du quartier Bab Touma à Damas a fait 13 victimes et 29 blessés – l’Occident ne condamne pas.

    L’attentat terroriste d’une voiture piégé près de l’hôpital franco-syrien à Alep a causé des blessés et des dégats – les merdias français ne mentionnent même pas cet incident, malgré qu’un établissement à participation française a été visé.

  33. antioche dit :

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/220213-l-emir-al-thani-au-qatar,-isra%C3%ABl-sur-les-dents
    C’est sans commentaire. Les Qataris sont C… que croient-ils qu’il va se passer quand les sionistes vont recouvrer leur santé économique.
    je vois d’ici plein de cadavres qatachiottes

  34. NO PASARAN dit :

    Nous manifestions aujourd’hui à Bruxelles, petites interviews…

    http://www.youtube.com/watch?v=qjwne2PvJtM&feature=share

  35. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.planetenonviolence.org/Attentat-De-Beyrouth-La-Signature-Du-Mossad-La-Complicite-D-Hariri-Pour-Renverser-le-Governement-Actuel-Par-L-Hiver_a2812.html

    Je ne partage pas la tonalité globale antisioniste de l’article suivant, mais il me semble bien documenté, et tout a fait coherent dans l’exposé des FORCES en présence.

    « Le 19 Octobre l’explosion d’une voiture piégée dans un quartier chrétien de Beyrouth Ashrafiya a fait 8 morts dont le chef de la sécurité libanaise Wissam al Hassan un Sunnite proche du président libanais Michel Sulaiman et 78 blessés principalement des Chrétiens libanais.

    Hassan avait récemment démantelé un réseau d’espionnage libanais travaillant pour le compte du Mossad. Le problème au Liban n’est pas tant l’ennemi extérieur que l’ennemi de l’intérieur ceux qui collaborent étroitement avec le régime juif sioniste et son Parrain américain regroupé au sein du groupe d’opposition Mars 14 dont le Mouvement du Futur de Saad Hariri et les partis de Gaegea et de Jumblatt. »

    « Là encore, comme en Syrie – et auparavant la Libye et l’Irak – l’objectif de ces campagnes terroristes de déstabilisation d’états souverains visent un changement de gouvernement cette fois au Liban. Des méthodes colonialistes s’appuyant sur des attentats terroristes visant principalement les populations civiles dont La France avait établi les « règles de bonne conduite » pendant la guerre d’Algérie et qui depuis ont été reprises en Amérique Latine, en Afrique, au Moyen Orient.

    En 2007, le journaliste d’investigation américain, Seymour Hersh, dans un article publié à l’époque dans the New Yorker intitulé « The Redirection » a fourni des détails de ce plan US, Israël, Arabie Saoudite.

    Selon Hersh, Hariri a mis sur pied une armée de miliciens dans le Nord du Liban en zone frontalière avec la Syrie d’où les allées et venues incessantes depuis le début de la guerre contre la Syrie en Mars 2011 notamment vers la ville syrienne d’Homs.Un grand nombre de ces mercenaires ont avoué avoir des liens directs avec Al Qaeda de même qu’avec les US, Israël et l’Arabie Saoudite. Ils ont été entrainés armés et financés par leurs « parrains » d’abord pour déstabiliser la Syrie et maintenant c’est au tour du Liban.

    Cette implication dans des actes terroristes en Syrie et maintenant au Liban de ces groupes de mercenaires/Al Qaeda stationnés sur la frontière libano syrienne avait déjà été détaillée par Hersh dans son article de 2007.

    « La Redirection » parle des opérations conjointes US Israël Arabie Saoudite visant à créer un front violent d’extrémisme visant le président syrien Bashar Al Assad, le Hezbollah au Liban et bien sûr le gouvernement actuel en Iran.

    Ces groupes terroristes pour certains donc affiliés à Al Qaeda ont combattu en Afghanistan en Irak contre les soldats américains mais ont été « retournés » par les services secrets saoudiens. »

    «  »Selon le rapport du Crisis Group Saad Hariri plus tard a utilisé la majorité parlementaire pour obtenir « une amnistie pour 22 Islamistes de Dinniyeh de même que pour 7 militants soupçonnés d’avoir comploter un attentat contre les ambassades italienne et ukrainienne à Beyrouth l’année précédente. Il a aussi arrangé un pardon pour Samir Geagea, un dirigeant d’une milice chrétien maronite qui avait été condamnés pour 4 assassinats politiques dont l’assassinat en 1987 du premier ministre Rashid Karami. Hariri avait qualifié ses actions auprès des reporters comme étant humanitaires.

    Dans un interview à Beyrouth un haut responsable du gouvernement Siniora avait reconnu qu’il y avait des djihadistes sunnites opérant à l’intérieur du Liban. « Nous avons une attitude libérale qui permet à des groupes d’Al Qaeda d’être présents ici  » a-t-il dit. Il avait lié ceci à l’éventualité que l’Iran et la Syrie pourraient décidé de transformer le Liban en  » théâtre de conflit »

    « The Redirection  » Seymour Hersh Le New Yorker 2007.

    Cet article mentionne également l’importance des financements clandestins américains au parti d’Hariri alors dirigé par Fouad Siniora et qui ont permis de développer cette milice de groupuscules terroristes:

    « Les Etats Unis ont également fourni un soutien clandestin au gouvernement Siniora selon un ancien haut responsable des renseignements et consultant du gouvernement US.  » Nous sommes dans un processus de renforcement de la capacité sunnite à résister à l’influence shi’ite et nous répandons l’argent tout autour le plus largement possible » a dit cet ancien responsable. Le problème c’est que cet argent « va toujours dans plus de poches que vous ne pensez qu’il ira  » a-t-il dit. Dans ce cas nous finançons tout un tas de sales types avec des conséquences sérieuses imprévisibles. Nous n’avons aucune garantie ni ne recevons de coupons signés par les gens que nous soutenons afin d’éviter que cet argent n’aille à des gens que nous ne voulons pas soutenir. C’est une aventure à haut risque ».

    Les responsables américains européens et arabes avec qui je me suis entretenus m’ont dit que le gouvernement Siniora et ses alliés ont permis qu’une partie de l’aide finissent entre les mains de groupes sunnites radicaux émergeants au Liban Nord, dans la vallée de la Bekaa, et dans le Sud autour des camps de réfugiés palestiniens. Ces groupuscules constituent une barrière contre le Hezbollah et en même temps leurs liens idéologiques sont avec Al Qaeda »  »

    The Redirection » Seymour Hersh Te New Yorker 2007″

    « A l’évidence ce nouvel attentat terroriste au Liban vise à étendre le chaos de la Syrie jusque chez son voisin libanais tout en accusant le gouvernement d’Al Assad d’en être responsable alors même que ce dernier est confronté à des attentats terroristes comme celui de ce matin à Damas qui a fait 10 morts et de nombreux blessés.

    Hariri et sa clique Geagea et la girouette Jumblatt sont prêts à sacrifier des vies libanaises pour servir leurs propres intérêts politico financiers de mêmes que ceux de leurs maîtres américains juifs sionistes et saoudiens.

    Il appartient au peuple libanais de resserrer les rangs ne pas tomber dans le piège d’une nouvelle guerre civile sectaire qui fait le jeu de leur ennemi commun : l’entité juive sioniste. Cette dernière désormais incapable militairement de combattre le Hezbollah la Syrie l’Iran a recours au terrorisme pour tenter d’arriver à ses fins : installer des gouvernements fantoches au Liban en Syrie en Iran.

    Le peuple Libanais comme le peuple Syrien sauront avec courage relever les défis d’un terrorisme colonialiste juif sioniste barbare et sanglant que soutiennent l’Empire sur le déclin US et ses états vassaux européens la France de Hollande en tête. »

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Excellent Article de Mireille, qui répond « presque » en totalité aux deux questions que je me posais samedi dernier sur InfoSyrie:
      1*Et pourquoi Samir Geagea ?… 2*qui ICI oserait prétendre le contraire ?

      ( 20 octobre 2012 à 18 h 26 min )
      C’est la poule qui chante qui a fait l’oeuf!
      Laissons passer les vociférations internationales et après nous allons voir ce qu’il en est exactement …Les langues vont vites ce délier…
      Nous aimerions avoir avant mardi soir une déclaration de Monsieur Michel Aoun.
      C’est un peu trop facile d’accuser sans savoir la Syrie ou le Hezbollah.
      Et pourquoi Samir Geagea ?… qui ICI oserait prétendre le contraire ?

      Je trouve que les internautes d’InfoSyrie ont déjà très bien avancés sur cette CABALE et d’ici demain soir nous devrions avoir trouvés toutes les clés…

      La Victoire du Peuple Syrien contre le terrorisme mondial n’a jamais été aussi proche…
      Ayez confiance, vous êtes proche du but et vous méritez incontestablement cette victoire historique !!!

      • EAUX TROUBLES dit :

        A lire attentivement :

        http://www.humanite.fr/monde/marie-debs-la-destabilisation-du-liban-serait-catastrophique-506818

        « Alors que la tension reste vive au Liban, ce lundi, après l’assassinat du chef des services secrets, le général Wissam al-Hassan, vendredi, faisant craindre un embrasement du pays, la dirigeante du Parti communiste libanais (PCL) prône la paix civile et dénonce les visées islamistes, y compris en Syrie. Elle appelle le gouvernement libanais à prendre ses responsabilités.

        «Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, estime “probable” la responsabilité syrienne dans la mort de Wissam Al Hassan. On a tendance à oublier que Wissam al Hassan est à l’origine de l’arrestation de nombreux salafistes et qu’il a démantelé une centaine de réseaux libanais travaillant pour les Israéliens. Donc il ne faut pas regarder seulement dans une seule direction », estime Marie Debs, membre du secrétariat du Parti communiste libanais (PCL). Se référant à « la situation intérieure au Liban et aux menaces israéliennes, notamment les déclarations de Tel-Aviv après le vol du drone du Hezbollah, il y a deux semaines », la dirigeante communiste met en garde contre « une déstabilisation du Liban qui serait catastrophique ». Elle ouvrirait la voie à « une nouvelle agression contre l’existence nationale libanaise, d’une part, et permettrait la création d’un émirat au Liban Nord, projet que certains veulent mettre en place avec l’aide des salafistes, d’autre part ».

        Concernant la Syrie, Marie Debs estime « difficile de penser qu’une solution pourra émerger rapidement. L’opposition démocratique, qui avait été à l’origine du mouvement il y a un an et demi, est en quelque sorte marginalisée. On assiste à une sorte de guerre civile entre des salafistes et des opposants armés par les Occidentaux et les pays du Golfe, avec l’aval de la Turquie, d’un côté, et le gouvernement syrien, le régime du Baath, soutenu par la Russie, de l’autre. Le conflit s’est internationalisé depuis longtemps. On assiste à une nouvelle opposition entre les États-Unis et la Russie ».

        Pour elle, « la situation en Syrie est très dangereuse parce qu’elle est liée à la situation internationale et parce que les deux partis en présence ne sont pas en état de l’emporter militairement. Il faut donc s’attendre, malheureusement, à encore beaucoup de morts et de destructions avant qu’une solution ne soit trouvée. Les pays arabes ont agi en pensant déstabiliser le régime. Mais en réalité, ils sont en train de détruire la Syrie. Quant au régime, il n’a pas su prendre en considération ce qui se passait réellement dans le pays, de façon à impulser les changements nécessaires, seule manière d’unifier la population syrienne et d’affronter une intervention étrangère ».

        Le Parti communiste libanais insiste sur la nécessité de « renforcer la paix civile au Liban » et prépare une conférence en ce sens à laquelle il convie des personnalités politiques, démocratiques, les syndicats, les mouvements de jeunes, les organisations de femmes. « Nous voulons que la société civile intervienne vraiment cette fois-ci et puisse empêcher le retour à la guerre civile », souligne Marie Debs. Elle estime par ailleurs que « le gouvernement libanais a son mot à dire. Jusqu’à présent, il n’a rien fait dans le sens de la paix civile. Il a dit vouloir prendre ses distances par rapport à ce qui se passe en Syrie, mais il n’échappera pas à ses responsabilités quant à la paix intérieure. Enfin, il doit donner un mandat politique à l’armée libanaise afin qu’elle puisse contrôler toutes les régions frontalières de manière à empêcher l’ASL de sévir à partir du Liban et prévenir en retour les réactions de l’armée régulière syrienne ».

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Les réactions du Liban et de certains politiques étrangers accusant d’emblée le régime syrien à été une très grosse erreur.
          Chacun aurait mieux fait de dire « nous allons diligenter une enquête approfondie » au lieu d’accuser la Syrie.

          Vu de l’extérieur, le général Wissam al-Hassan était un nageur en « EAUX TROUBLES » et ce que nous observons à distance dans l’évolution de la situation, c’est un panier de crabes libanais.
          C’est cette erreur d’appréciation dans les réactions politiques qui ont de forte chance d’enflammer toute la région.

          Une fois de plus c’est les sionistes qui doivent se frotter les mains !!!

          Le moment est peut être enfin venu que les arabes ouvrent un peu les yeux ?

  36. EAUX TROUBLES dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/221012/les-pirates-rouges-defient-les-autorites-turques-interview

    En Turquie :

    « RedHack ou les pirates rouges ont beaucoup fait parler d’eux ces derniers temps. Les actions de piratage à caractère politique ne cessent de se multiplier contre les institutions officielles, la police, l’armée et le ministère des Affaires étrangères. S’infiltrant dans leur système informatique, ces activistes protestent contre les politiques répressives du gouvernement de l’AKP. Redhack a attiré l’attention du public en publiant des documents secrets saisis. Récemment, l’accès aux sites de la police, du ministère de l’Intérieur, du ministère de l’Éducation et de Turkish Airlines ont été bloqués. »

    « En fait, RedHack combat depuis assez longtemps pour connaître les failles et pénétrer le système. Il semble dans de nombreuses actions, que les institutions publiques sont sans protection et un système de traitement de l’information est géré par des personnes incompétentes. Rien que pour ces découvertes, on nous doit des remerciements.

    Une américaine est à la fonction du sous-secrétariat de la sécurité publique / cyber-sécurité, ceci illustre bien la manière dont le pays est entre les mains des États-Unis. Voici un autre exemple de collaboration active du gouvernement turc avec les puissances impérialistes. Inutile de mentionner la politique à l’égard de la Syrie. »

    « Il y a 49 000 « terroristes » qui sont emprisonnés dans le monde dont 27 000 en Turquie. N’est-il pas évident que ce pays a un problème de « terrorisme » et de définition de terrorisme ?

    Siti Sen, une femme kurde âgée de 80 ans, a été accusée d’appartenance à une organisation « terroriste ». Mais c’est une insulte à l’intelligence du peuple kurde et aux centaines de milliers de victimes du terrorisme ; ceci est un signe que les auteurs des meurtres sont encore inconnus. »

    « Quand nous disions avoir piraté le site du ministère des affaires étrangères, nous attendions une réfutation de leur part. Leur déclaration disait que nous ne détenions que quelques formulaires et rien d’autre. Cependant, nous détenons un tas de documents, de correspondances, d’analyses, d’accords datant depuis 1940. RedHack a même les documents sur les structures des nazis durant ces années-là.

    Quand les identités des agents ont été révélées, les affaires ont mal tourné. De suite, notre compte a été fermé et nous avons été condamnés.

    Les USA ont officiellement condamné notre action. Pour certains nous sommes des traîtres, pour d’autres, des terroristes. Par contre, nous diffusons l’identité des agents. Les agents font leur travail. Et des terroristes comme nous poursuivent les traîtres.

    On ne cesse de découvrir des choses inacceptables et sales dans les correspondances. Par exemple, des correspondances avec Al-Qaida datant de 2010.

    Un jeune de Diyarbakir est envoyé au Canada pour apprendre des langues. Mais ce jeune avec le soutien du ministère des affaires étrangère, Al-Qaida, et les Talibans, devient un moudjahidin. Il décède lors d’une opération de l’OTAN, et la famille apprend la mort de leur fils à partir des correspondances d’Al-Qaida.

    Le peuple est informé par RedHack. Nous avons diffusé ces documents. Est ce qu’il existe une activité terroriste aussi grave ? D’autre part, la Turquie donne des soldats à l’OTAN pour l’Afghanistan. Ces enfants qui se battent sont du même pays. Ce jeu bizarre est évidemment très dérangeant. A part la condamnation d’Al Qaida depuis ces 40 dernières années, nous sommes fières d’être les seuls à être condamné par les USA. Al Qaida a été créé par eux : un d’eux, un de nous… »

    « L’Amérique dépense 25 milliards de dollars pour trouver des civilisations extraterrestres mais notre gouvernement a emprunté 500 milliards de dollars pour trouver la civilisation dans notre pays.

    Propos recueillis par Maxime Azadi »

    Excellente cette derniere citation !

  37. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Et si on en revient à Wissam al-Hassan dont la vengeance a été réclamée par de nombreux manifestants Libanais brandissant le drapeau d’al Qaïda  (ce que ne vous diront pas trop vos journaux), il faut rappeler que, avant d’être la bête noire du gouvernement syrien, al-Hassan avait été un des principaux suspects pour l’attentat qui avait causé la mort du premier ministre Rafiq Hariri.
    A l’époque en effet, al-Hassan était responsable de la sécurité rapprochée de M. Hariri et il aurait donc dû mourir ou être blessé en mission auprès de celui qu’il avait la charge de protéger.
    Il se trouve que ce jour là, Wissam al-Hassan était absent parce qu’il avait pris un congé pour passer des épreuves d’examen à l’université de Beyrouth.
    Le problème étant que l’étudiant supposé plancher sur d’épineuses dissertations ou notes de synthèse avait quand même trouvé le temps de passer plus d’une vingtaine d’appels téléphoniques  le matin de l’attentat.
    Une piste que les enquêteurs de terrain mandatés par l’ONU avaient vite reçu l’ordre de mettre en veilleuse…
    Mais une piste parmi d’autres pour expliquer son assassinat.