• Actualité
  •  

-Alep : Dimanche, l'armée a continué de progresser à Alep. Deux quartiers situés à l'extrémité est de la ville, la zone industrielle d'al-Arqoub et Cheikh Bakr, ont pratiquement été nettoyés. Ces avancées s'inscrivent dans le cadre de l’opération « Alep de l’Est », lancée semble-t-il ce week-end. Le quartier Soulayman al-Halabi, à l'est du centre-ville et de Midane, a lui aussi été reconquis selon des sources militaires. Mais selon l'AFP des combats se poursuivaient dimanche sur l'artère principale de Souleimane al-Halabi, les soldats [...]



Nouveaux progrès à l’est d’Alep

Par Guy Delorme avec Cécilia & Marcel,



-Alep :
Dimanche, l’armée a continué de progresser à Alep. Deux quartiers situés à l’extrémité est de la ville, la zone industrielle d’al-Arqoub et Cheikh Bakr, ont pratiquement été nettoyés. Ces avancées s’inscrivent dans le cadre de l’opération « Alep de l’Est », lancée semble-t-il ce week-end. Le quartier Soulayman al-Halabi, à l’est du centre-ville et de Midane, a lui aussi été reconquis selon des sources militaires. Mais selon l’AFP des combats se poursuivaient dimanche sur l’artère principale de Souleimane al-Halabi, les soldats devant débusquer les snipers. « Au moins 80% des gens à Souleimane al-Halabi sont partis » a confié au correspondant de l’AFP, un habitant, Salah, qui précise que les combats dans son quartier ont débuté vendredi. Sana dans son édition du 24 septembre reprend l’information sur le nettoyage du quartier, mais parle plus particulièrement du secteur de la mosquée du Coran et de l’école Ali Naser Agha.
À al-Arqoub, selon l’agence Sana, un franc-tireur a été abattu et l’institut agricole « purifié » ; et deux voitures dotées de mitrailleuses Douchka ont été détruites dans le secteur voisin de Khazzam.
Les quartiers qui font toujours « problème » sont, à l’est, ceux de Hanano, Sakhour ; au centre Merjeh, Bab al-Nasr et Sabaa Bahrat (juste en-dessous de Bab al-Nasr) ; au nord Boustane al-Bacha et Baaïdine (limite nord-est de la vile) ; au sud Soukhari.
À Sabaa Baharat, les combats étaient vifs et un pompier qui travaillait à éteindre l’incendie d’un bâtiment public a tété tué par des tirs. À Merjeh, selon Sana, un  groupe d’insurgés a été attaqué par l’armée près de l’école de Sinaa, et des dizaines d’entre eux auraient été tués. À Hanano, toujours selon Sana, un autre groupe armé a été décimé près de la mosquée d’Urwa al-Baqiri. À Boustane al-Bacha, des rebelles ont été tués à proximité de la zone d’al-Icharat. À Baaïdine, un groupe a été décimé. À Soukhari, plusieurs activistes ont été tués près de la sallle Mahabba. D’autres encore ont été abattus au rond-point ou échangeur de Jandoul, situé sur le périphérique nord de la ville.

Dans les environs de la ville, Sana fait état d’accrochages à Qobtane al-Jabel (périphérie sud d’Alep), Byanoun (dix kilomètres au nord d’Alep, le long de la route vers la Turquie) et Kafr Naha (5 ou 6 kilomètres de la sortie ouest d’Alep). Ainsi qu’à Daret Izzah (une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alep et à une dizaine de la frontière turque).

Dans la région ouest du gouvernorat d’Alep, les combats se poursuivent vers Antareb (ou al-Attareb, une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alep) où depuis 48 heures les rebelles venus de la région d’Idleb tentent de faire la jonction avec des groupes positionnés à l’ouest d’Alep. Sana parle du succès d’une opération menée contre une concentration ennemie, et d’un pick-up rebelle détruit. De son côté, un commandant rebelle prétend avoir détruit au sol deux appareils de combat sur un aérodrome situé à Orm (ou Oram, près d’Antareb).  Sana parle aussi d’opérations à Orm, affirmant que des dizaines d’activistes y ont été tués. Selon une autre source opposante, un avion aurait touché le lieu d’une réunion de rebelles à Byanoun, un village situé un peu au nord de Hreytane et d’Anadan, sur la route de la Turquie : selon des villageois, tous les participants auraient été tués. Bref, l’armée frappe la rébellion tous azimuts autour d’Alep.

En illustration, une vidéo relative à la mort au combat, sans doute autour du 22 septembre, d’un commandant de l’ASL, Omar Walid Aroub, tué à Antareb. Les médias syriens annoncent que des centaines de terroristes ont été éliminés dans cette bataille sur ce nouveau « front ouest », une affirmation peut-être exagérée, mais qui reflète au minimum l’intensité des combats :

http://www.youtube.com/watch?v=u99VKtb4oWo

Et un de se collègues, un chef lui de la fameuse brigade islamiste bon teint Al Tawhid, Mohammed Abu Jamil, tué à Alep par les forces de sécurité :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=349491118476854

 

Retour localisé à la normale

Certains lecteurs nous ont reproché de ne parler – et éventuellement de ne montrer – que des destructions et des cadavres. Ce n’est pas tout à fait exact, mais c’est vrai que vu nos moyen humains limités, nous préférons mettre l’accent sur les combats. Pour nous faire pardonner, voici, grâce à Cécilia, quelques images, prises avant le 23 septembre, de nettoyage – cette fois au premier sens du mot – du quartier d’al-Midane, reconquis voici peu :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=413741935346533&set=a.413741365346590.105473.315633288490732&type=1&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=413742142013179&set=a.413741365346590.105473.315633288490732&type=1&theater

Et puis, la remise en état du réseau électrique, condition de la reprise de la vie sociale et urbaine :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=413742982013095&set=a.413741365346590.105473.315633288490732&type=1&theater

Et puis tout de même un aperçu des dégâts causés par la lutte à al-Midane :

-Damas :

 

 

Selon Sana, un citoyen a péri dans l’explosion d’un engin posé par des terroristes sur la passerelle piétonnière dans la rue de l’ancienne foire à Damas. Sur un plan plus militaire, une bande a été détruite à Sbeineh, à 2 kilomètres au sud d’al Hajab al Aswad, dans la campagne méridionale de la capitale.

Bien qu’il date un peu – du 22 au plus tôt – nous avons jugé utile de mettre en ligne ce mini-reportage russe effectué aux cotés de l’armée syrienne, dans la banlieue sud-est de Damas, à Deir Al Assafir, Zabedine et Al Malihat, localités reprises aux rebelles par les forces de sécurité. On voit donc  l’armée syrienne continuer son nettoyage avec arrestations des terroristes, patrouilles et contacts avec la population locale où les soldats syriens sont très bien accueillis par les habitants :

http://www.youtube.com/watch?v=HjPoBuZEpEA

 

-al-Qusayr/Homs :
Près d’al-Qusayr, bastion insurgé au sud-ouest de Homs, l’armée syrienne a détruit une voiture dotée de mitrailleuse Douchka avec ses occupants près du pont de Qantara. Dans la même région, près de la localité de Chayahat, quatre activistes ont été abattus lors d’une opération au cours de laquelle un véhicule de type Jeep Toyota a été détruit ainsi qu’une moto.

À Homs, Sana signale la destruction d’une batterie de lance-roquettes qui ciblait les immeubles et aussi les check-points près du château d’eau de la localité de Tell Saqraja.

Dans le même secteur, un pick-up transportant a été détruit avec ses occupants après un accrochage; dix hommes armés en tout ont été liquidés dans cet incident.

En illustration de ce qui précède, des images de trois dirigeants  de l’ASL tués ces dernières heures dans le secteur de Homs : Ibrahim Al Raz, Wakhaled Jaou et Mohammed Hamadi :

http://www.youtube.com/watch?v=DfTnt6kDMvI

http://www.youtube.com/watch?v=iI34SzW90zk

Et encore un autre « gradé » de l’ASL, Ibrahim Bakir, tombé à Homs :

http://www.youtube.com/watch?v=MP7J0Ty1jgs

Et un cinquième, dirigeant de la brigade Al Ansar, Abu Al Abed Al Ansari » lui aussi tué à Homs  :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=349466685145964

Toujours à Homs, nous vous avions parlé voici peu d’un très long tunnel creusé par les rebelles sous les quartiers nord de la ville. Voici le reportage sur sa découverte par l’armée, avec l’arrestation de quatre insurgés qui s’y cachaient :

 

-Hama :

Une autre vidéo sur un chef ASL abattu par l’armée : Malek Al Sarmaani, déserteur de l’armée, était le commandant militaire de l’ASL pour la ville de Khan Cheikhoun, située à une trentaine de kilomètres au nord de Hama, sur l’autoroute menant à Idleb. Voici donc sa mort, puis ses funérailles :
-Ar Raqqah :
Non loin du poste-frontière de Tall al-Abyad, toujours disputé entre soldats et rebelles, un raid nocturne de l’armée sur le village d’Ein al-Arous a conduit à la destruction d’une position ennemie.
Contre qui l’armée combat :
Restons dans la région d’ar-Raqqah : au nord-est de la ville, à Ras al-Ain, les « libérateurs » islamistes ont saccagé un hôpital de plus. En voici d’édifiantes images, dédiées, comme c’est souvent le cas dans cette sous-rubrique, à MM. Hollande & Fabius, nouveaux Laurel & Hardy de l’atlantisme français.

 

http://www.youtube.com/watch?v=28c7cKrbfHM&feature=plcp

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

24 commentaires à “Nouveaux progrès à l’est d’Alep”

  1. Akyliss dit :

    http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=73017

    L’humeur populaire change en Syrie

    en faveur du retour de l’Etat

    Par Ghaleb Kandil

    Le vent des changements qui ont eu lieu en Syrie ont atteint la structure des comités de coordination formés au début des événements en Syrie, et qui étaient chargés d’organiser les manifestations. Certains de ces comités ont soutenu l’insurrection armée et ont constitué la colonne vertébrale des groupes armés.

    Des informations sûres indiquent que des comités de coordination dans la plupart des régions syriennes ont commencé à prendre des positions appelant les miliciens à déposer les armes. Certains ont entamé un dialogue avec l’Etat pour obtenir des garanties pour ceux qui abandonnent l’action armée dans les quartiers et les villages.

    Un nombre non négligeable de groupes a effectivement remis les armes et a commencé à régulariser sa situation grâce à la médiation des comités de coordination dans la campagne de Damas, Idleb, Hama, Homs et Alep. Ce développement illustre un grand changement dans l’humeur de la population et signifie que le climat d’escalade a amorcé une courbe descendante, qui aura son impact sur la suite de événements.

    Pour comprendre ces changements, il faut savoir que les citoyens syriens ordinaires sont fatigués à cause des bouleversements et perturbations qui frappent le cycle économique et tous les aspects de la vie quotidienne, et des destructions des infrastructures par les groupes armés. L’apparition de brigands de grands chemins et de bandits qui terrorisent, rançonnent, enlèvent, violent et tuent, sous prétexte de vouloir faire la révolution, a aggravé la situation.

    Les milieux populaires qui avaient sympathisé avec les insurgés au début des événements sont confrontés aujourd’hui à cette dure réalité qui menace de faire éclater le tissu social. Victimes des exactions souvent sanglantes des groupes armés, soumis à des pressions économiques, sociales et psychologiques, ils savent que leur seule planche de salut reste l’Etat. Désormais, ces milieux expriment leur volonté de revenir dans le giron protecteur de l’Etat, dernier rempart contre le désordre total prêché par les extrémistes armés, qui ne cachent plus leur intention de détruire tout ce que l’Etat a réalisé ces 50 dernières années: routes, aéroports, canalisations, chemins de fer, hôpitaux, écoles, barrages, ponts…

    En plus de ces milieux qui veulent réintégrer l’Etat, il y a tous les autres, ceux qui ne l’ont jamais quitté. Ceux-ci sont aujourd’hui plus mobilisés et plus déterminés que jamais à sauver les institutions et les infrastructures de la Syrie moderne des griffes des extrémistes, qui ont juré de replonger le pays dans le Moyen Age.

    Ce bloc populaire solide assure un soutien sans faille à l’armée syrienne et au projet de réforme du président Bachar al-Assad. Il constitue une majorité confortable, transcommunautaire, et comprend toutes les composantes de la société syrienne sans exceptions.

    Cet éveil populaire montre que la majorité du peuple syrien est conscient de la nature de l’agression colonialiste dont est victime la Syrie, de ses objectifs réels et des moyens mis en œuvre pour tenter d’y parvenir. C’est cela -plus que la puissance de feu et le professionnalisme l’armée syrienne- qui explique la raison de l’échec des sanctions économiques occidentales et des agressions armées des insurgés. Bien au contraire, les Syriens se vantent de compter sur eux-mêmes en ces temps difficiles, et les observateurs soulignent comment plus de deux millions de Syriens, contraints de quitter leurs domiciles à cause de l’insécurité, ont choisi de trouver provisoirement refuge dans d’autres régions à l’intérieur du pays, rejetant l’idée de devenir des réfugiés dépendant pour se nourrir des aides extérieures -souvent couplées à des conditions politiques. A cet égard, il faut souligner que le Croissant-Rouge syrien déploie, en coopération avec le CICR, un gros effort pour venir en aide à ces gens, évidemment oubliés des médias occidentaux.

    Ces développements sont autant de signaux sur la direction des événements en Syrie, qui reste invisible à ceux qui misent sur les avions de l’Occident et l’argent des pétromonarchies. Mais pour les vrais spécialistes, il s’agit d’indices révélateurs qui ne trompent pas.

    • L17 dit :

      @ Akyliss

      Un grand merci pour cet article intéressant et réconfortant, source d’espoir et d’apaisement pour la Syrie.

      Avec les progrès de l’Armée syrienne sur le terrain et cette nouvelle donne au sein de la population, la fin de l’anarchie et le retour de la paix sont en vue, Inch’Allah.

      Que Dieu protège le Peuple syrien, son armée et son gouvernement !

      De tout cœur pour le bien de la Syrie – L17

      • Akyliss dit :

        oui L17, ca fait plaisis de lire ce genre d’article !
        vive la Syrie les syriens et tout ceux qui soutiennent ce pays !

  2. Djazaïri dit :

    Vite, vite!
    A mon humble avis, l’Arabie S et le Qatar risquent de livres des armes sol-air.

    Il faut gagner la bataille d’Alep.

    Je salue la bravoure des soldats syriens et de leurs officiers.

  3. Pierre Boire dit :

    Dites la vérité le régime vas tombé, tôt ou tard, il est allé vraiment trop loin, stoppons tous cette tuerie

    • Louis Denghien dit :

      C’est plutôt vous qui allez tomber d’assez haut, de toute la hauteur de vos illusions.

      L.D. & Infosyrie

    • Akyliss dit :

      « Dite la vérité bla bla bla … » ceux qui sont allés vraiment ce sont toujours les mêmes, les bonnes consciences dirigeante occidental qui n’ont pas honte de s’allier avec des obscurantistes tels les saouds ou le régime du Qatar…

      alors ton baratin pierre boire ….

  4. moigroupied'ibnb itar dit :

    nouvelles fraîches d’Alep.on a souvent notre ami le menuisier qui a son atelier à Khallaseh. Mais lui aussi n’a plus de travail
    alors que avant que les pseudos démocrates aux ordres des Qataris et saoudiens ne viennent ruiner leur pays et le peule syrien Je lui parle souvent surtout quand je peux le joindre ce qui est presque tout le temps. Il m’ raconté hier que dans son quartier al hamdani e là où il se rend souvent, la vie est prsque normal et tout fonctionne y compris cliniques st hopital ils ont des médicaments et s’approvisionnent dans leurs quartiers. Comme il sait que j’aime bien découvrir Alep, j’allais avec lui et quelques fois mes enfants dans ses traaux et recherches de matériaux.on y allait toujours en suzuki ou à pied donc je connais tous ces quartiers où il reste des problèmes pus ou moins gros…Midan va , il me le confirme et m’a dit que ils sont a u ravail pour restaurer electricité.et autres.Ce qui m’étonne ce sont les problèmes à Méchieh et Sabah barat « les sept fontaines » et donc l’entrée ver la vieile ville mis par les souks qui sont à droite de cette zone et l’artère qui mont jusqu’à bab al Nasr. Il semble que cette zone soit aussi celle du souk dit du cuivre et le reste du souk du côté gauche de l’artère et en bordure du quartier chrétien de djaidé. les autres quartiers plus à l’est ne sont pas encore préservés et si il y ades trucs à Baidine, il faut savoir que c’est une quartier très éloigné un peu vers l’aéroport mais assez bas et ouvert..Avant il y ace quartier de maraîchers et autres activités peu visible « hootlock » qui sentait la fraise bien mûre on ne va qu’avec ceux qui connaissaient parce que dans le dédale de quartiers informels qu’est cette partie est d’Alep très peuplé ce nest pas facile de se repérer .mais c’est encore un quartier de ferrailleurs et récupérateurs ce doit être difficile de contrôler ce qui s’y passe..Bon notre ami me conseille surtout de ne pas trop regarder les tV internationales il ne parle que l’arabe mais se enfants un peu l’anglais.Il est fâché de ces tele aux ordres et assure que ce sont qu’un ramassis de menteurs et lui, il est le seul que je connais qui continue à se déplacer dans a ville, l y compris jalloum en marge du souk côté est et la vieille ville et il sait de quo i il parle .
    excses pour les coquilles, j’essaie un nouvel ordi ..

    • L17 dit :

      @ Merci à vous, moigroupied’ibnb itar, pour ces nouvelles de la vie quotidienne à Alep.
      Je prie pour que la Paix revienne dans votre ville et partout en Syrie.

      Votre ami a bien raison de vous déconseiller de regarder les TV internationales.

      Dans ma famille (je suis française) nous ne regardons jamais les journaux télévisés, tous menteurs qui polluent l’esprit… et depuis la fin août, nous n’écoutons même plus les infos de France Inter, ni d’aucune autre radio, tant leurs mensonges et leur haine, leur intolérance envers ceux qui ne pensent pas comme eux ou envers les étrangers en particulier musulmans, nous ont écœurés comme leur parti pris pour Israël… Quelle paix depuis qu’on écoute plus tous ces journalistes alignés !

      Bon courage et amitié à vous et à tous les Syriens.

      Vive la Syrie libre et souveraine !

      Cordialement – L17

    • Tarico dit :

      J’espère que le ministre de la réconciliation prend garde à sa sécurité, car, après l’armée, il est le plus grand pourfendeur de l’ASL. Il fait un beau travail. La paix sur lui et ses proches.

  5. Djazaïri dit :

    Selon L Brahimi, au moins 5 000 étrangers participent aux combats.
    Il craint une crise alimentaire.
    Question: comment aider les citoyens syriens du point de vue alimentaires et autres besoins dans les zones de combat et d’insécurité?

  6. freeman dit :

    la vidéo de hama me fait un peu sourir malheureusement.
    C’est gens ne savent même pas utiliser une arme. Je suis certain que c’est un tire de précision qui a fait mouche.

  7. l'ingenue dit :

    DES MERCENAIRES DE LIBYE VIENNENT FAIRE LE JIHAD EN SYRIE.le monde à l’envers ces gens se cachent derrière leur soit disant islam
    http://www.youtube.com/watch?list=UUPoU04CP9GF3bLYgPlvvZXQ&v=pX4yiEQAUHA&feature=player_detailpage

  8. Gilles dit :

    Militaires français enseignant l’art de fabriquer des bombes aux « révolutionnaires » syriens.
    « Il y a quelques années, c’était la guerre contre le terrorisme, et maintenant nous avons le monde entier aux pieds des terroristes et leur enseignant à fabriquer des bombes. »

    http://friendsofsyria.wordpress.com/2012/09/24/france-teaches-terrorists-to-make-bombs/

  9. Djazaïri dit :

    Il me semble que l’Etat Syrien doit essayer de garantir les cours pours les écoliers et lycéens partout.
    Il pourrait essayer les cours par internet ou par correspondance.
    Il faut assurer la permanence de la continuité de l’Etat même dans les zones d’insécurité.
    Bon courage à la Syrie!.

  10. Mulungu dit :

    La Syrie qui combat la coalition mondiale des Prédateurs et de leurs assassins déguisés en djihadistes fait honneur a tous les peuples du monde!!! Mais pourquoi ces FOUS DE DIEU ne vont ils pas en Djihad contre Tsahal et les hordes de l’Otan qui soutiennent Israel et crachent sur le génocide des Palestiniens?!?!?!!!
    Merci a Infosyrie pour ces bulletins quotidiens même si nous avons mal quand un soldat ou un civil tombe ou qu’un pont est détruit. Oui nous avons mal, mais Allah nous apporte aussi des raisons de sourire et de continuer a espérer plus fortement la VICTOIRE DE LA SYRIE RESISTANTE. Cette armée héroïque et ce brave peuple nous donnent chaque jour de grandes leçons de patriotisme, de courage et de FOI. Dieu est avec eux et le gouvernement syrien. Dieu est avec Bachar parce Bachar fait ce qu’un chef responsable aimant son pays et son peuple doit faire. Bachar ne négocie pas la souveraineté et l’intégrité de la Syrie, mais il reste ouvert au dialogue avec tous ceux qui partage son amour pour la Syrie et sa volonté de sauver celle-ci des GANSTERS INTERNATIONAUX et de leurs tueurs qui veulent la disloquer et la dépecer.
    La guerre n’est pas encore finie, la victoire totale n’est pas encore acquise, mais BACHAR, SON GOUVERNEMENT, SON ARMEE ET SON PEUPLE ONT EU RAISON DE NE PAS COURBER L’ECHINE !!!
    Jusqu’au dernier RAT, pas de quartier svp !!!
    Ha, si la France,l’Afrique du Sud ou le Mali pouvait avoir un Bachar comme président ne serait-ce que pour dix jours!!!…d’accord c’est juste un jeu que nous pratiquions enfants pour s’amuser, mais c’est que Bachar Al Assad est vraiment entré dans LA COUR DES GRANDS DE L’HISTOIRE.
    Salam.

  11. [...] – 04h00 ALEP (via Infosyrie.fr) — Dimanche, l’armée a continué de progresser à Alep. Deux quartiers situés à [...]