• Actualité
  •  

Sur la photo, un rebelle de Maarat travaillant à l'établissement d'une Syrie démocratique, multi-confessionnelle et soucieuse du droit des femmes... Hier, l'AFP relayait la dernière vantardise - ou disons l'effet d'annonce - de l'insurrection à Maarat al-Numan. Comme quoi celle ci lançait l'offensive décisive contre la base militaire de Wadi Deif, située à 2 ou 3 kilomètres à l'est de l'autoroute Damas/Alep, et présentée comme encerclée par les rebelles. C'est un certain Raëd Mandil, se présentant comme l'un des deux chefs [...]



Maarat al-Numan : offensive rebelle, de la tchatche aux réalités de terrain

Par Louis Denghien,



Sur la photo, un rebelle de Maarat travaillant à l’établissement d’une Syrie démocratique, multi-confessionnelle et soucieuse du droit des femmes…
Hier, l’AFP relayait la dernière vantardise – ou disons l’effet d’annonce – de l’insurrection à Maarat al-Numan. Comme quoi celle ci lançait l’offensive décisive contre la base militaire de Wadi Deif, située à 2 ou 3 kilomètres à l’est de l’autoroute Damas/Alep, et présentée comme encerclée par les rebelles. C’est un certain Raëd Mandil, se présentant comme l’un des deux chefs ASL de Maarat, qui a fait ces martiales déclarations au correspondant de l’AFP.
A en croire Rami Abdel Rahmane de l’OSDH, les rebelles seraient au nombre de 2 500, face à 250 soldats (appuyés de quelques blindés), et l’attaque est menée sur plus d’un front. Et le patron de l’OSDH donnait une de ces précisions dont il a le secret – et qui donne un vernis de réel à sa propagande -, assurant que les rebelles avaient réussi à prendre un « dépôt d’engrais » situé dans l’enceinte de la base.

Selon un militant dans un village proche, tous les bataillons rebelles de la région ont été appelés à se joindre au combat. Un pilonnage de mortiers a préparé, toute la matinée de jeudi, cet assaut, et selon des « officiers » rebelles six soldats auraient été tués et trois blindés détruits. Six autres soldats de Wadi Deif se seraient rendus.

Quant au journaliste de l’AFP présent à Maarat, il  constatait jeudi que l’aviation, principal atout du régime, bombardait le secteur à intervalles réguliers tandis que des chars de la base tiraient sur les abords du camp pour empêcher la progression des rebelles. Ces chars tiraient également en direction de Maarat al-Numan.

Selon l’AFP, un raid aérien a détruit des immeubles et une mosquée, et fait 44 morts dont des enfants. Le journaliste présent dit avoir vu dix sacs linceuls.
Et aujourd’hui ?
Eh bien, l’AFP était muette, ce vendredi matin, sur l’offensive décisive en question. Rien non plus sur le quotidien libanais L’Orient Le Jour, fidèle relai, lui aussi, des hauts faits, réels ou imaginaires, de la rébellion syrienne.
Alors quelques réflexions, avant de voir l’autre son de cloche…
-Si R.A. Rahmane parle de 2 500 rebelles engagés, on peut certainement diminuer ce chiffre. D’un tiers, de moitié, difficile à dire. Mais dans cette bouche-là, l’exagération est un « impératif professionnel ».
-Des sources pro-gouvernementales affirment que la base n’est pas ou plus encerclée. Quoi qu’il en soit, comment croire que les importants renforts militaires dépêchés sur cet axe stratégique soient bloqués par quelques centaines de rebelles, alors même que la base de Wadi Deif, pas si importante en soi, a pris la dimension d’un enjeu symbolique ?
-L’AFP le reconnait, l’aviation et les chars de l’armée pilonnent en permanence les positions rebelles à Maarat et autour de Wadi Deif. Dans ces conditions, une attaque, même massive, en rase campagne de la rébellion est vouée à l’échec. Et à un échec sanglant. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement.
L’armée a atteint les limites sud de Maarat
Le site (pro-gouvernemental) Shukumaku, qui comme l’OSDH s’appuie sur des correspondants, civils et militaires – annonçait hier soir que l’armée syrienne avait effectué d’importantes avancées sur l’autoroute Damas-Alep et atteint la zone d’encerclement de Wadi Deif, prenant le contrôle de la plus grande partie des villages alentour. Dans ces opérations, les militaires auraient liquidé pas mal de rebelles -Shukumaku donne des noms de chefs rebelles tués – et et cassé du matériel rebelle.
Dans son édition en date du 18 octobre, l’agence de presse syrienne Sana donne – pour la première fois à notre connaissance – de informations sur les combats en cours à Maarat al-Numan : elle parle de la « purification des villages » autour de la ville. Et, plus précisément, l’agence d’Etat cite les noms de Maarachamarin, Marat Hettat, Bessida, al-Dheir al-Gharbi et Armanaya, au moins quatre véhicules et des dizaines de rebelle étant mis hors de combat dans cette offensive. Sana fait état de la destruction de trois pick-up près de la centrale électrique de Kafr Sejneh. Et d’une « opération spécifique » dans le même secteur, qui aurait abouti à la destruction d’un dépôt d’armes et la mort de nombreux activistes.
Un coup d’oeil à la carte permet de ce rendre compte que ces localités sont situées dans les environs immédiats (un kilomètre ?) au sud et à l’est de Maarat. Il semble donc que l’armée soit bien arrivée dans les faubourgs de Maarat. Et donc que la fameuse offensive rebelle contre Wadi Deif soit gravement menacée sur au moins un de ses flancs.
Sana évoque encore une opération vendredi, à Khan Cheikoune (ville située à une vingtaine kilomètres au sud de Maarat, sur l’autoroute), opération qui aurait permis la destruction de dix véhicules rebelles dotés de mitrailleuses Douchka ou de mortiers, et la réouverture d’un tronçon de l’autoroute, après l’avoir déminée de plusieurs centaines d’engins posés par les rebelles.
Attendons les nouvelles. Mais parions d’ores et déjà  que l’offensive ASL de Wadi Deif rejoindra la longue liste des non-évenements stratégiques – et des échecs tactiques coûteux – auxquels nous a habitué la rébellion, qui se bat certes sur le terrain, mais triomphe surtout dans les communiqués de l’OSDH et les articles de l’AFP.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

55 commentaires à “Maarat al-Numan : offensive rebelle, de la tchatche aux réalités de terrain”

  1. kegan dit :

    Je me demandais , pourquoi les renforts de l’armée arrivés depuis bientôt une semaine s’amusaient à occuper des villages au lieu d’aller directement liberer Ouadi Deif de l’encerclement; je ne voyais pas d’autres explications qu’une tentative d’encerclement de grande envergure des miliciens..
    Et ça n’a pas loupé, je lis sur ArabiPress ce matin (sans detail pour l’instant) que l’armée aurait encerclé des éléments du groupe Al Farouq à Maarat…

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=52149

    • sowhat dit :

      L’armée syrienne a résussi à fixer les terroristes dans un périmètre restreint. Occuper les villages a pour effet de rabattre les hordes de djihadistes vers les secteurs de Maarat-al-Nooman où il y a le moins de population civile possible et empêcher les ravitaillements depuis la Turquie ou d’autres régions. C’est aussi pour ça que les appels à la trêve se multiplient et que de leur coté les rebelles essaient de provoquer le maximum de dommages collatéraux au sein de la population civile qui se trouve encore sur les lieux. Mais il est difficile de croire que cette population est restée de son plein gré et lutte jusqu’à la mort.

  2. Baki dit :

    Vidéo rebelle sur les bombes à sous-munition.

    http://www.youtube.com/watch?v=V6aULPhdly8

    Vrai, faux, intox, bombes venant d’un stock lybien.

    Quelqu’un pour analyser cette vidéo ?

    • Binze dit :

      la vidéo date déjà de 3mois, et ils en parlent que maintenant. A une époque ou l’aviation était peu utilisée. C’est déjà suspect.

    • karade dit :

      La guerre c’est sale, ceux qui disent que les bombes à sous munition est illégale, sont les mêmes qui les fabriques les vendent, et qui en ont en stock comme les USA, et que ceux qui livre des armes aux terroriste ont surement tué de leurs fautes des millier de gens, alors que rien ne se serait empiré.
      Donné une armes à un terroriste pourquoi ce serait moins pire qu’une bombe à sous munition. L’une ou l’autre c’est horrible, mais ce sont les média qui donne l’impression qu’aider le terrorisme c’est moins pire

    • njama dit :

      Et il n’y a pas de vidéos où les rebelles parlent de leurs « fournisseurs » ?

      Il y a bien quelques ateliers « fabrication maison » par-ci par-là en Syrie, mais c’est insuffisant pour expliquer l’approvisionnement de leurs armements.

      Damas / Kafer Sousseh, une petite fabrique clandestine d’armes (abandonnée ou prise par l’armée ?)
      http://www.youtube.com/watch?v=C6iJTHmm790&list=UUPoU04CP9GF3bLYgPlvvZXQ&index=63&feature=plcp

    • RoyL dit :

      > bombes à sous-munition.

      Je n’ai regardé la vidéo que quelques minutes, et je n’ai compris
      pas un mot, bien sûr.

      Mais, en ressemblant beaucoup au type AMAT/AT à mes yeux, avec

      [...] The AMAT and/or AT submunitions are designed to destroy
      hard targets such as vehicles and equipment. They are dispersed
      from an aircraft-dropped dispenser and function when they hit a
      target or the ground. [...]^1

      je me demande — to destroy hard targets such as vehicles and
      equipment!!! — pourquoi ils les auraient utilisées dans le
      contexte — est-ce que on parlerait de la Syrie?! — donné.

      1. http://www.fas.org/man/dod-101/sys/dumb/cluster.htm
      Cluster Bombs

      • RoyL dit :

        Addendum:

        voir la référence que j’ai donné, mais en bref:

        [...]

        SUBMUNITIONS

        Submunitions are classified as either bomblets, grenades, or
        mines. They are small explosive-filled or chemical-filled items
        designed for saturation coverage of a large area. They may be
        antipersonnel (APERS), antimateriel (AMAT), antitank (AT),
        dual-purpose (DP), incendiary, or chemical. Submunitions may be
        spread by dispensers, missiles, rockets, or projectiles. Each of
        these delivery systems disperses its payload of submunitions
        while still in flight, and the submunitions drop over the target.
        On the battlefield, submunitions are widely used in both
        offensive and defensive missions.

        Submunitions are used to destroy an enemy in place (impact) or to
        slow or prevent enemy movement away from or through an area (area
        denial). Impact submunitions go off when they hit the ground.
        Area-denial submunitions, including FASCAM [Family of Scatterable
        Mines], have a limited active life and self-destruct after their
        active life has expired. The major difference between scatterable
        mines and placed mines is that the scatterable mines land on the
        surface and can be seen. Placed mines may be hidden or buried
        under the ground and usually cannot be seen. The ball-type
        submunitions are APERS. They are very small and are delivered on
        known concentrations of enemy personnel, scattered across an
        area. Like a land mine, it will not blow up until pressure is put
        on it. [...]

  3. Ctd Massoud dit :

    en fin une bonne nouvelle. Maraat prit par ces barbus serait de mettre en tenaille nos braves combattants a ALEP. Et comme on dit chez nous au Mali *la parole n’est que la parole la puissance reside dans l’action* vive l’ARMEE DE BACHAR LE LION INELUCTABLE.

    • kegan dit :

      A Alep; on dirait qu’on assiste à une contre attaque des miliciens, car les nouvelles de ce jour parlent de combats à Soulaiman al Halabi, Arqoub, Bostan Basha et Midan (taht al Mijhar et Syrian documents), alors que ces zones etaient decretées « sterilisées » par les autorités;
      Ces accrochages auraient lieu surtout aux entrées de ces zones..
      Hier l’effort de l’armée semblait se concentrer surtout dans les quartiers de Al Shaar et Qadi Askar ..

  4. bodo dit :

    merci à infosyrie de nous éclairer, je suis africain et suis d’heure en heure les événements en syrie.

  5. Vlad dit :

    après 10 jours de vacances j’etais un peu en retrait…alep semble etre un peu plus calme d’après les medias si on compare a maraat al numan…
    vivement que les renforts arrive et en finisse

  6. pierre muray dit :

    il faut qu’israel assasine bachar le boucher et aide les syriens
    vive israel♥,vive fabius♥,vive l’asl♥,vive erdogan♥,

    • « Trop beau » pour être vrai ?

      L.D. & Infosyrie

      • I love PUTINE dit :

        pierre muray est sans espoir.D’urgence à Sainte Anne pour des piqures qui le calmeront de ce délire
        psychopathe .PAUVRE HOMME, et dire qu’il parle comme un être humain.

    • sancho dit :

      Encore le mythe d’Israel qui sait tout et qui peut tout ! L’invasion du Liban en 2006 par Israel en dit quelque chose pierre muray. Dormez bien sur vos lauriers et faites de beau rêves !

    • hannibal dit :

      @muray
      HO bougre…t’as encore recu une pierre ..la SYRIE VAINCRA .
      les suppots que tu as nommé sont appeler a mourir de mort violente ;et l’histoire ne retiendra que leurs méfaits..La schyzophrénie se soigne..le complexe aussi..fait vite la psychiatrie a fait des progrés.!

    • njama dit :

      @ monsieur murray

      Un appel au meurtre ? avec Israël comme tueur à gages !

    • salah dit :

      Tes propos sont celles d’un israélien gay .Le jour viendra où ces assassins t’égorgeront avec plaisir espèce d’abruti comme le pilote syrien et exhiberont ta jolie tête de gay .Sais tu que ces connards d’ALS et ces turcs travaillent pour la CIA ET CETTE ANDOUILLE DE FABUIS qui a intérêt d’aller régler les problèmes des français parce la cote de Hollande est au bas niveau.
      Qu’à Israël ,tous le monde sait que c’est un pays d’assassins qui continue à coloniser la PALESTINE depuis 1948.
      sait-tu aussi que le printemps arabe va devenir chaud pour ceux qui continuent à aider ces assassins sans foi ni loi? surement ,ils retourneront leurs armes contre ceux qui les ont armés et soutenus .Ce sont des bandes de voleurs et d’assassins.
      ALORS JE TE CONSEILLE DE FERMER TA GROSSE MARMITE ET D’ALLER VOIR AILLEURS SI J’Y SUIS:
      VIVE LA SYRIE VIVE L’ARMÉE ARABE SYRIENNE ET VIVE LE VAILLANT BACHAR LE LION.

    • Akyliss dit :

      benyamine nethanyahu arrete tes idioties on t’a reconnu !

    • Vanda dit :

      Pierre Murray , vous devriez ajouter : « Vive les guerres humanitaires ! » Cela manque dans votre paysage et puis il est vrai qu’ elles permettent d’ imposer la  » démocratie » avec un grand D comme en Afghanistan où le peuple afghan se réjouit de leur efficacité …pensez: 1 million et 400.000 afghans sont morts directement du fait des actions armées de l’ OTAN , 3millions 800.000 sont morts indirectement du fait de la guerre , 3millions, 600.000 sont réfugiés à l’ étranger! Peut etre voulez vous le bilan de l’ aventure irakienne pour vous persuader que décidément vous avez commis un oubli irréparable! Je pense que vous etes surtout un pauvre type inconscient du niveau de bétise dans le quel il se trouve ! le jour où les crimes de l’ occident seropnt enfin connus de tous ( dont ceux d’ Israel) , vous ferez moins le malin et vous prendrez conscience que Bachar est loin d’ etre le pire!

  7. Auda dit :

    Un simple coup d’œil sur la charmante bobine du rebelle présentée par notre modérateur en en-tête, m’incite à poster cette lettre émanant du National Defence Headquarters canadien. Cum grano salis, cela mettra peut-être une petite note d’humour sarcastique à l’actualité tragique de l’ASL et autre Al Qaïda en Syrie =

    « Ceci est la traduction de la réponse que le ministre canadien de la Défense a adressée à une bonne âme féminine qui se plaignait à lui du sort réservé aux « pauvres combattants » afghans, prisonniers dans les centres de détention en Afghanistan.
    > > >
    > > >
    > > > National Defence Headquarters
    > > > Major Gen George R. Pearkes Bldg, 15 NT
    > > > 101 Colonel By Drive
    > > > Ottawa , ON K1A 0K2
    > > > Canada
    > > >
    > > > Chère Madame,
    > > >
    > > > Merci pour votre récente lettre exprimant votre profonde préoccupation concernant le sort des terroristes d’Al Qaida capturés par les forces canadiennes, transférés ensuite au gouvernement Afghan et à présent détenus par leurs officiels dans les centres nationaux de regroupement des prisonniers en Afghanistan.
    > > >
    > > > Notre administration prend ce sujet très au sérieux et votre message est reçu avec considération à Ottawa.
    > > >
    > > > Vous serez heureuse d’apprendre, grâce au souci de citoyens comme vous, que nous créons un nouveau département au sein de la Défense nationale, qui sera nommé P.C.A.R.T. , soit Programme des Canadiens qui Assument la Responsabilité pour des Tueurs.
    > > >
    > > > En accord avec les lignes directrices de ce nouveau programme, nous avons décidé de faire venir au Canada un terroriste et de le placer sous votre responsabilité et votre surveillance personnelles.
    > > >
    > > > Votre détenu particulier a été sélectionné et sera convoyé sous escorte armée jusqu’à votre domicile de Toronto dès lundi prochain.
    > > >
    > > > Ali Mohammed Ahmed bin Mahmud (vous pouvez l’appeler simplement Ahmed) sera pris en charge selon les normes que vous avez personnellement exigées dans votre lettre de réclamation.
    > > >
    > > > Il sera vraisemblablement nécessaire que vous fassiez appel à des assistants. Nous mènerons des inspections hebdomadaires afin de nous assurer qu’Ahmed bénéficie des soins et de toutes les attentions que vous recommandez avec autant de fermeté dans votre lettre.
    > > >
    > > > Malgré le fait qu’Ahmed soit un sociopathe extrêmement violent, nous espérons que votre sensibilité et ce que vous décrivez comme son très léger problème comportemental et vous aidera à surmonter ses troubles du caractère.
    > > >
    > > > Vous avez peut-être raison quand vous décrivez ces problèmes comme de simples différences culturelles.
    > > > Nous comprenons que vous ayez l’intention de lui fournir conseils et éducation à domicile.
    > > >
    > > > Votre terroriste adopté est redoutablement efficace dans les disciplines de close-combat et peut mettre fin à une vie avec des objets simples, tels que un crayon ou un coupe-ongle.
    > > > Nous vous conseillons de ne pas lui demander de faire une démonstration lors d’une prochaine séance de votre groupe de yoga.
    > > >
    > > > Il est également expert en explosifs et peut en fabriquer à partir de produits ménagers. Peut-être vaut-il mieux que vous les gardiez donc sous clef, à moins que vous considériez (selon l’opinion que vous exprimiez) que cela risque de l’offenser.
    > > >
    > > > Ahmed ne souhaitera pas entretenir de relations avec vous ou vos filles (excepté sexuellement), dans la mesure où il considère que les femmes sont une espèce de marchandise sous-humaine.
    > > >
    > > > C’est un sujet particulièrement sensible pour lui et il est connu pour manifester des réactions violentes envers les femmes qui ne se soumettent pas aux critères d’habillement qu’il recommandera comme plus appropriées. Je suis persuadé qu’avec le temps, vous en viendrez à apprécier l’anonymat qu’offre la burkha. Rappelez-vous que cela fait partie du bon respect des croyances religieuses , ainsi que vous l’écrivez dans votre lettre.
    > > >
    > > > Merci encore pour votre souci. Nous apprécions vraiment que des concitoyens comme vous nous indiquent comment bien faire notre travail et nous occuper de nos congénères.
    > > >
    > > > Prenez bien soin d’Ahmed et souvenez-vous que nous vous observons.
    > > >
    > > > Bonne chance et que Dieu vous bénisse,
    > > > Cordialement,
    > > > Gordon O’Connor
    > > > Ministre de la Défense Nationale du Canada.

    • Marie-Christine dit :

      :)

      • Max.F dit :

        On pourrait aussi le décliner avec des ROM… »puisque vous militez avec ardeur pour la cause des Roms en France, nous avons décidé qu’une famille ira s’installer dès demain dans votre jardin, bien sûr et je suis certain que vous n’y verrez aucun inconvénient tous les frais annexes, tels que les frais de scolarité de santé etc. seront à votre charge au lieu de l’être par la collectivité »

  8. LafleurJs12 dit :

    A propos de BHL et ses affaires dans les bois afriain et chez Picard surgeles : un peu de peu de pub:
    « Une imposture française », par Nicolas Beau et Olivier Toscer. Les Arènes, 224 p., 14,90 euros.
    Excuses car pas le temps de faire plus

  9. Pierredelacraudetoulon dit :

    Je suis heureux d’apprendre les infos relayées par Kegan
    car
    si je suis loin d’être un fan de l’actuel chef de l’État
    je suis encore plus dubitatif en ce qui la laïcité le féminisme et le caractère démocratique ou libéral (au sens sociétal du terme) des sympathiques barbus plus ou moins hippies (enfin si j’en crois l’idéologie dominante) que l’on voit en photo.
    Ceci dit quelqu’un peut-il me renseigner?
    J’ai bien compris qu’une purification c’était un nettoyage, que par « cassé » il fallait entendre « détruit » volontairement, que plus d’un front fait banal quand on dit « sur plusieurs fronts » mais quid du terme « spécifique » qui revient si souvent ?
    Cela désigne-t-il un peu comme dans le cas des ouvriers « spécialisés »,qui n’ont en fait aucune spécialisation, tout le contraire ?? C’est à dire des « opérations » ordinaires, basiques, quotidiennes ?? (comme dans T.O.E).

    • Nous pensons que c’est un « tic » de langage des rédacteurs de la version française de Sana, qui veut sans doute désigner une opération distincte et précise sur tel ou tel objectif. rien de plus.

      L.D. & Infosyrie

      • kegan dit :

        Oui, cela vient du mot utilisé « naou3ié », qui peut se traduire par « de qualité » ou « spécial » ou « spécifique »;
        moi j’imagine plus des opoérations de type commando ou comme vous dites Louis, visant des objectifs « très » précis (genre bien renseigné!!)..

        • kegan dit :

          S’il n’y avait qu’un mot à utiliser j’aurais utilisé le mot « Qualitatif »

          • sowhat dit :

            exact Kegan c’est d’ailleurs le sens du mot utilisé par Sana. Sana et les médias officiels insistent aussi sur la précision de ces opérations et on voit pour cette raison beaucoup de chefs rebelles éliminés. L’armée récolte d’abord des renseignements (souvent avec l’aide de la population) et frappe ensuite

        • Pierredelacraudetoulon dit :

          opérations spéciales donc

  10. fredo dit :

    bonjour a toutes et tous info syrie , les services secrets US admettent l’envoi d’armes a al qaida! par bill von auken! des responsables des services secrets americains admettent que le gros des armes…qui vont en syrie dans le cadre de la guerre soutenue par les etats unis,pour renverser le regime de bachar el assad,vont dans les mains d’alqaida ou d’autres milices ayant le meme programme.un article paru en premiere page dans le new york times,lundi 15 octobre, confirme les informations de plus en plus nombreuses,en provenance de la region et montrant que les elements djihadistes jouent un role de plus en plus important,dans ce qui est devenu en syrie,une guerre civile sectaire »la plupart des armes transportees à l’initiative de l’arabie saoudite et du qatar,pour approvisionner les groupes rebelles syriens luttant contre le gouvernement de bachar el assad,aboutissent dans les mains de djihadistes DUR et pas dans celles des groupes d’oppositions plus laics,que l’occident veut promouvoir,selon les responsables americains et des diplomates,en poste au moyen orient, ecrit le new york times.l’article exprime l’inquietude grandissante ressentie dans les milieux dirigeants americains vis a vis de la strategie de l’admisnistration OBAMA en syrie et plus generalement au moyen orient.il renforce encore les crises de la politique exterieur de plus en plus serieuse a laquelle est confronte le president democrate a trois semaines del’election presidentielle, dans le debat deforme entre les democrates et republicains, cette crises’est fixee sur l’attaque menee le 11 septembre dernier contre le consulat americain et une base secrete de la CIA dans la ville lybienne de benghazi, et qui couta la vie a l’ambassadeur J-cristophe stevens et a trois aures americains. l’article exprime l’inquietude grandissante ressentie dans les milieux politiques US … ETC ETC bref ils ne se cache plus,ils envoies des armes lol ont le savaient depuis le debut mais cest tres bien pour les detracteurs de lire et comprendre la verite, vivement que cela fasse plus de bruit mais surtout vive la syrie le quard du monde veux sa perte un quard l’aide un quard s’en fou et un quard n’est pas au courant bref a pierre muray le troll bientot( ils ny aura plus d’endroit ou vous cachez)pouah assassin

  11. Antoine dit :

    Les missiles russes sont postés à la frontière avec la Turquie… Personne n’osera attaquer Bachar Al-assad, pas même les turcs, qui verra une unique victoire, celle de la vraie Syrie souveraine.

    Ca a été dur, mais grâce au véto et à la menace Sino-russe qui plane sur l’Occident, la vraie Syrie n’a eu qu’une armée constituée de factions rebelles, et, maintenant encerclée, elle sera anéantie d’ici quelques semaines…

    Les barbus rentreront à barbuland défaits, pour ceux qui rentreront !!

  12. Yrreiht dit :

    Qu’est-ce que l’armée progresse lentement, ici ou à Alep ou à Homs, pas encore reprise après 1 an (!!!) de combats.

    Je me souviens de guerres passées, mondiales ou autres, ou une offensive avançait de centaines de kilomètres en quelques jours.

    Moi aussi je souhaite la défaite des terroristes barbus, mais je me pose des questions.

    Non mais rien que le cas de Homs, franchement l’armée ne peut pas, est ou qu’est-ce qu’ »ils » attendent ??

    • LafleurJs12 dit :

      Mais il faut connaître Alep dans ces quartiers de la vieille ville et de l’est et nord est,et aussi la vieille ville chrétienne avec ses quartiers fermés d’églises de tout cultes) dans une superficie qui se déploie comme une énorme banane du nord au sud de la ville « régulière »elle et au centre vers l’ouest et le nord ouest aux rues plus et avenues larges, bien repérables et de plus en plus aérées !
      .Dans la partie de la plus ancienne ville, imaginez des immeubles très anciens avec des caves profondes, des passages vers une ou deux sorties,des khans (ou entrepôts immenses) qui sous terre peuvent faire découvrir même de grandes salles voûtées, et un dédale de rues et ruelles, des maisons qui semblent petites de l’extérieur et quand on rentre c’est une vaste demeure avec des murs souvent très épais, avec souvent des parties mitoyennes parce que ces demeures ont été recoupées et on peut se promener dans un quartier entier en passant par les terrasses mais ces terrasses sont séparées par des murets. On peut facilement où s’y mettre à l’abri des tirs c’est bien connu des voleurs qui s’y promènent la nuit. On ne sait jamais par exemple où est la porte de la demeure mitoyenne…Mon petit fils d’une dizaine d’années avait très vite appris à parcourir le quartier par les terrasses mais c’est défendu (sauf pour le secte faible entre femmes pas de problème)parce qu’on découvre les cours intérieures et les femmes qui y résident. Chez moi par exemple, vers la citadelle en me penchant pour examiner le puits, j’ai vu un boyau qui, à une ou deux mètres du sol part on ne sait où, et souvent les puits sont à sec et les jeunes savent descendre facilement dedans en bas ! c’est comme des citernes voûtées. On m’a dit qu’au temps des Ottomans les jeunes qui ne voulaient pas être recrutés dans l’armée se cachaient dans ces boyaux…Et puis moi qui connait bien les quartiers anciens de la citadelle et les quartiers de l’est pour y aller souvent et aussi l’ancien Khallaseh !il y a différents quartiers dans Khallaseh par exemple qui est une vaste zone, je sais ce que cela représente de lieux
      à surveiller ou défendre. Mais c’est aussi comme cela dans toutes les villes syriennes et dans leurs quartiers anciens ou dans les zones périphériques, souvent dites informelles.
      Ce sont des entrelacs de maisons, d’immeubles m^me assez hauts, et de cahutes : le tout souvent construit sans permission et à la va comme je te pousse, avec des parpaings de mauvaise qualité ou quelquefois aussi et avec le temps qui deviennent de bons immeubles et partout aussi des boutiques où on trouvait de tout !
      D’ailleurs une fois construits, la municipalité ne déloge personne de ces immeubles et même ouvre des écoles, organise le réseau d’électricité, au départ de fils entremêlés qui se fixent sur le réseau public! il y passe les éboueurs sinon il y a aussitôt le petit peuple des « Sballé » qui récupèrent et trie et débarrasse. Mais les immeubles souvent s’écroulent tout seuls sur les habitants souvent des familles avec nombreux enfants vieux parents, cousins seuls vieille tante et etc et etc !!! Même dans ces quartiers pauvres, personne ne dort dehors ou sur des cartons.les voisins nourrissent les vieux seuls ! il y a encore mille ruelles et des ateliers sur ces ruelles : ateliers partout, et souvent même grands ateliers dans les anciennes belles et très vastes demeures déclassées. D’ailleurs qui rentre avec une voiture ou à pied est vite repéré. Un étranger n’y va pas seul. Non pas qu’on risque quelque chose sauf de recevoir quelques cailloux par des gamins mais les adultes les fâchent. je n’y risquais jamais rien ni mes enfants qui m’accompagnaient quelqefois parce qu’on expliquait aux gens qui on était et c’était facile à condition d’être aimable, ouvert, et de discuter ! ! il était mieux de ne pas photographier sauf les étals de fruits ou légumes ou les vieux vestiges qu’on y trouve toujours ici ou là. On fait tellement de tours et de détours dans ces quartiers qu’il m’a fallu du temps pour savoir où j’étais !
      Tout peut servir de cache ! Qui peut par exemple contrôler toutes les parties du souk ou sans le connaître s’y diriger ?..d’ailleurs ces rebelles devaient être bien guidés!Ils sont entrés dans la grande Mosquée, il me semble en cassant le mur qui est dans l’enceinte mitoyenne du souk…Ah mais en vous expliquant tout cela, je pleure sur la perte de mon vagabondage dans cette ville de la citadelle et de l’est: celle du petit peuple mais si gentil et si digne ! Boustan al Qasar,Ba,abiss, Sukari,Ma’achad, et m^me de mes trouvailles chez les ferrailleurs de Baiedin (le carrefour souvent vu est très large et les nouvelles artères larges) chez qui j’allais prendre un bon thé en discutant de Paris, de Sarkouzy ou de l’euro (!).ET mon habitude des souks, de mon installation quotidienne chez mes amis artisans qui tissaient les serviettes de hammams ou faisaient de si belles courtepointes et d’où assise sur un tas de tapis à réparer, sur une vieille chaise de bois tourné ou sur un gros sac de coton bien bourré, je regardais, narquoise, passer les groupes de touristes. C’était chez moi, le souk et les ruelles, chez moi, moi la Bourbonnaise !mais je pourrais vous raconter ça de Maarat al Noman, ou d’ailleurs..et de la petite cafette d’Apamée et de ce musée si beau des mosaïques qu’on dit être dévasté ou des chemins multiples qui à AL Bara vont d’une villa byzantine à une église ou une citerne creusée dans le calcaire… AH j’ai oublié de préciser que de Alep à Hama et surtout depuis Maarat al Noman, commencent aussi les vergers de pistachiers qui alternent avec les oliveraies

  13. PainLove dit :

    « L’AFP le reconnait, l’aviation et les chars de l’armée pilonnent en permanence les positions rebelles à Maarat et autour de Wadi Deif. Dans ces conditions, une attaque, même massive, en rase campagne de la rébellion est vouée à l’échec. Et à un échec sanglant. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement. »

    Je vais apporter de la contradiction objective.

    Vous dites « base pas si importante » mais clairement si .. elle est à un emplacement stratégique sur le chemin entre Alep et Damas et conditionne la bonne progression continue des troupes à Alep.
    De plus elle pourrait être pillée (une de plus) en armes et munitions.

    « Dans ces conditions, une attaque, même massive, en rase campagne de la rébellion est vouée à l’échec »

    C’est tout à fait irréaliste.. dans les premiers jours de l’attaque seul un mig a été déployé ..depuis ça va mieux.
    Une attaque massive de 1000/1500 rebelles sur pick ups mitrailleuse avec préparationd e l’assaut aux mortiers … sur 250 soldats isolés avec quelques defections et trahisons… non je ne crois pas que ça soit vouée à l’echec comme attaque au contraire.

    J’espère que mon commentaires passera…

    • AVICENNE dit :

      Bon,

      Voici Painlove, « conseiller stratégique ».

      30 000 soldats et X blindés + avions de chasse + hélicoptères stoppés par 2500 ?, 3000 ?, 5000 ? combattants ?.

      Arrêtez SVP c’est ridicule !.

      Voici mon avis « d’expert militaire » :

      Constatations

      - La ville est « prise ».
      - La grande majorité de la population est partie.

      Actions

      - Je « bouzille » tous les rebelles autours de la ville et je bombarde la ville en elle-même pour ne pas leur laisser le temps de respirer.
      - J’encercle la ville
      - Je fonds sur la ville.
      - Je « libère » la ville et passe à autre chose (c’est à dire en finir de Alep jusqu’à la frontière Rurque).

      Vous remarquerez que c’est le même film à :

      - Idlib
      - Al Qusair

      Et cela a l’air de pas trop mal fonctionner.

    • Labaykabashar dit :

      faut arête les films petit couillons

  14. Baki dit :

    La « bataille finale » à Maarat al-Numan a fait pschitt.

    Dernière déclaration des rebelles :

    Les combats ont baissé en intensité. « Nous attendons des munitions », a expliqué le commandant Mandil.

    Quelle bande de branleur !

  15. matthias dit :

    je ne comprends pas comment un quartier assiégè à hpms ou à alep peut encore resister ? comment les armes arrivent en grande quatité et les barbus puissent circuler en toute impunité, qd il vont etre defaits ces tarés, armées loyale et combatant heroîque, debarasser nous de ces fanatique, utiliser tout ce ke vous avez entre les mains, frapper sans pitié, ne craignez rien , ne relachez pas, ….

  16. Jean-phi. dit :

    Application de la méthode soviétique (Stalingrad, Koursk) qui est la matrice de l’armée Syrienne.
    On attire en ville les troupes ennemies, on les laisse se concentrer, on encercle la ville lentement, aux trois quarts (ce qui explique la durée, longue, des opérations dont le but est de « fixer » un maximum de monde et de matériel).
    On laisse entrer les renforts puis on coupe les lignes de ravitaillement (dernier quart) brusquement.
    A partir de là, on matraque l’intérieur de la poche avec de l’artillerie et par l’aviation, autant de temps que nécessaire (les morts civils ne comptent pas plus qu’à Falloujah). Le but est de démoraliser l’adversaire.
    Ensuite on use les bords de sa défense et on grignote du terrain constamment, de fausses attaques aux quatre coins cardinaux imposent aux défenseurs d’épuisantes manoeuvres toujours plus dangeureuses.
    Les troupes qui encerclent peuvent être relevées alors que l’assiégé est sur les dents en permanence.
    A ce petit jeu l’armée Syrienne semble très forte, n’oubliez pas quelle est restée au Liban, en état de guerre, un bon moment.
    Ils prennent leur temps et ils ont raison, chaque ville doit être reprise rue par rue pour être bien sur que le nettoyage est complet.
    Le temps médiatique n’est pas celui de la guerre ; je trouve que l’armée mène sa guerre avec une grande maitrise, ce qui ne me surprend pas, après tout ces gens sont frères d’armes du Hezbollah et de la garde révolutionnaire Iranienne, gens peu intimidables.
    Une fois le ménage fait, je ne donne pas cher des états voyous du quartier, suivez mon regard !
    Jean-phi.

    • Souriya ya habibati dit :

      Voyez-vous, Jean-phi, vos deux ou trois premiers posts sur InfoSyrie m’ont semblé.. un peu trop INNOCENTS pour être vrais!! Allant d’un questionnement à une interrogation…

      Votre présent post montre que vous êtes un fin CONNAISSEUR de la situation… J’aime surtout votre remarque concernant le temps médiatique qui n’est pas celui de la guerre!

      Je dois avouer qu’il m’arrive – des fois – d’être un peu interloquée.. à la lecture de certains posts d’Infosyriens.. qui, ayant appris une « info » sur les média ENNEMIS.. s’empressent de la poster.. en demandant une prompte analyse.. à Louis Denghien.. dont on EXIGE une réponse expresse minutée selon le temps « médiatique »…

      Vive InfoSyrie!

  17. Pierredelacraudetoulon dit :

    En français d’autrefois investir une ville voulait seulement dire l’encercler, bloquer tous ses accés.
    Ce n’était pas la même chose que la prendre.

  18. Jean-Dominique dit :

    C’est samedi soir, à fond la sono, TOUS !

    http://www.liveleak.com/view?i=4fe_1350715057