• Actualité
  •  

Gilles Jacquier à Homs, le matin de sa mort : à vrai dire, la vérité sur les circonstances de celle-ci avaient très tôt filtré à travers la bronca diplomatique et médiatique anti-Damas Il n'aura fallu que six mois pour que les médias français acceptent de reconnaître, via Le Figaro, que le reporter de France 2 Gilles Jacquier  avait bien été victime, le 11 janvier dernier à Homs, d'"un tir d'obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier [...]



Confirmation quasi-officielle : le journaliste Gilles Jacquier a bien été tué à Homs par les rebelles

Par Guy Delorme,



Gilles Jacquier à Homs, le matin de sa mort : à vrai dire, la vérité sur les circonstances de celle-ci avaient très tôt filtré à travers la bronca diplomatique et médiatique anti-Damas

Il n’aura fallu que six mois pour que les médias français acceptent de reconnaître, via Le Figaro, que le reporter de France 2 Gilles Jacquier  avait bien été victime, le 11 janvier dernier à Homs, d’« un tir d’obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime où se trouvait » Jacquier.

Nous l’avions bien dit, et très vite

Le Figaro parle sous l’autorité d’une « source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris ».  Et écrit donc que « les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d’un tir d’obus de mortier de 81 mm venu d’un quartier sunnite rebelle » Et le quotidien ajoute : « Des analyses montent assez précisément la source du tir« . Et aussi : « Tous les services spécialisés, ainsi que les diplomates de l’ambassade de France à Damas sont d’accord avec cette conclusion« .

Cette « conclusion », à vrai dire, le « monsieur Syrie » du Figaro, Georges Malbrunot, y était déjà arrivé, une dizaine de jours après le drame (voir notre article ‘ »Georges Malbrunot du Figaro : Gilles Jacquier a bien été victime des rebelles », mis en ligne le 20 janvier 2012).

Nous l’avions précédé dans cette voie, armés simplement de notre bon sens : Jacquier avait en effet été atteint alors qu’il se trouvait effectivement dans le quartier, considéré comme pro-régime, de Zahira, et au milieu d’un groupe brandissant le portrait de Bachar : huit de ces manifestant pro-régime avaient d’ailleurs été tués par le même obus, tiré – témoignages et probabilités balistiques concordaient – d’un quartier mitoyen et tenu par les rebelles – en l’occurrence Bab Izraa (voir notre article « Un journaliste de France 2 tué à Homs par des rebelles », mis en ligne le 11 janvier).

Naturellement, à l’époque, le gouvernement français, Juppé en tête, avait fait fi de ces « détails », exigeant bruyamment que « toute la lumière soit faite sur cet acte odieux » – et donc, implicitement, gouvernemental. La presse avait quand même été assez vite plus prudente que le ministre.

Aujourd’hui que la lumière a été officiellement faite, Juppé reconnaîtra-t-il son erreur ? Sûrement pas. Et d’ailleurs certains font encore de la « résistance » : la chaîne  I-Télé, obligée de relayer les informations du Figaro, les relaie donc, mais pour sortir aussitôt après de ses tiroirs à mensonges la thèse de la « manipulation » gouvernementale, avec les soldats syriens de l’escorte qui se seraient subitement éloignés du groupe de Jacquier, etc, etc.

Ces gens-là ne s’avouent jamais vaincus, et s’accrochent à leurs mensonges, même après que ceux-ci aient été avérés. Les journalistes de cette succursale « info » de Canal+ sont des exemples achevés de ces zélateurs d’un « stalinisme bobo »é que nous dénoncions en d’autres circonstances !



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

17 commentaires à “Confirmation quasi-officielle : le journaliste Gilles Jacquier a bien été tué à Homs par les rebelles”

  1. L'étrangère dit :

    La fin justifie les moyens… les sacrilèges entre autres… Il fallait y penser !
    http://www.amilcarnews.com/%d8%a3%d8%ae%d8%a8%d9%80%d9%80%d8%a7%d8%b1/%d8%a7%d9%84%d9%88%d8%b7%d9%86-%d8%a7%d9%84%d8%b9%d8%b1%d8%a8%d9%8a/%d8%a3%d9%85%d9%8a%d9%84%d9%83%d8%a7%d8%b1-%d8%aa%d9%83%d8%b4%d9%81-%d8%a3%d8%b3%d8%b1%d8%a7%d8%b1-%d8%a7%d9%84%d8%b4%d8%a7%d8%a8-%d8%a7%d9%84%d8%b3%d9%88%d8%b1%d9%8a-%d8%a7%d9%84%d8%b0%d9%8a-%d8%b1/
    أميلكار : تكشف أسرار الشاب السوري الذي رفع شعار “لا إله إلا بشار الأسد
    En bref : L’Histoire se passe en Algérie et à « Hassi Massoud ». Quoi de plus infâme pour les musulmans de tout bord que de déclarer par banderoles qu’il n’y a de Dieu que Bachar el-Assad !? Idée diabolique mise en exécution sur les murs d’une mosquée par un ingénieur syrien de l’opposition et appartenant à la mouvance des FM… La vigilance des syriens locaux a vite fait de s’en débarrasser et de dénoncer le coupable. L’auteur de l’article pose la question de savoir : pourquoi de tels comportements … et surtout est-ce que ces manigances vont toucher tous les peuples musulmans pour tout simplement concrétiser le projet américano-sioniste d’un grand Moyen-Orient complètement déstabilisé et sans frontière aucune ?

  2. fatima dit :

    ALERTE!!!
    Le ministre de la Défense syrienne, Mr Daoud Rajha vient d’être décédé dans un attentat qui a visé le bâtiment de la « Sécurité Nationale » ..
    Que cherchent les occidentaux qui dorment tranquillement dans leurs lits douillés ??
    Détruire la Syrie et les Syriens ? depuis longtemps, la Syrie et les syriens ne se résignent plus ..Ils vont se battre jusqu’à la victoire totale..Honte à tous les syriens qui font appel aux étrangers pour intervenir en Syrie..L’Histoire va nous montrer que ces gens ne sont que des traitres..
    on verra ..

    • L17 dit :

      OUI, Fatima, les Syriens vont gagner !

      Cela fait mal d’apprendre la mort des Ministres syriens Mr Daoud Rajha et Mr Assef Chawkat beau-frère du Président qui travaillent sans relâche pour protéger la Syrie.
      C’est injuste !
      Mes pensées et mes prières vont à leurs familles endeuillées et à toutes les familles syriennes victimes de ces horribles attentats depuis plus d’un an.
      Que le Seigneur soit à leurs côtés et les aide à surmonter leur douleur et à faire face à leurs ennemis, ceux de la Syrie !

      De tout cœur avec vous – L17

      Quant à la mort de Gilles Jacqier, qui s’en soucie sauf ses proches ?

      Ce qui se passe aujourd’hui est bien plus grave et c’est à relier avec les débats du jour au Conseil de Sécurité.

  3. fatima dit :

    C’est la France qui a tué Jacquet !! c’est le soutien de la France aux gangs armés en les livrant des armes qui ont mené à cette tragédie..
    fabius du sang contaminé continue la même politique que jupette , si ce n’est pire..
    FRANCAIS ET FRANCAISES , ouvrez bien vos yeux car vous allez tout droit vers le mur..si ne vous bougez pas contre cette politique merdique étrangère ..

  4. hakim dit :

    je voudrais souhaiter mes sinceres condoleance au syriens qui viennent de perdre deux grands hommes, que la terre leur soit legere. je suis telement attrister par cette nouvelle, que j’en pleure. Que Dieu et pitié de leur ames, et que l’armé en finissent au plus vite avec les rebelles

  5. Marie-Christine dit :

    Merci pour ce point au sujet de la mort de glilles Jacquier.

  6. bramso.media dit :

    CRISE – Selon la chaîne de télévision du Hezbollah, Al Manar…
    Le ministre syrien de la Défense, Daoud Rajha, ainsi que le vice-ministre syrien de la Défense et beau-frère du président Bachar al-Assad, Assef Chaoukat, ont été tués ce mercredi à Damas dans un attentat visant le bâtiment abritant la Sécurité nationale.

    «Le général Daoud Rajha est tombé en martyr dans l’attentat terroriste qui a visé le bâtiment de la sécurité nationale», a indiqué la télévision officielle syrienne. Elle avait indiqué plus tôt que l’attentat s’est produit lors d’une réunion de ministres et responsables de la sécurité. Selon une source proche des services de sécurité, Assef Chaoukat est mort dans un hôpital de Damas où il avait été transféré, rapporte la chaîne de télévision du Hezbollah, Al Manar. Selon Al Manar, le ministre de l’Intérieur Mohammad Ibrahim al Chaar a été blessé dans l’attentat.

    Selon Reuters, le kamikaze était l’un des gardes du corps des proches du Président Bachar al-Assad. Liwa Al-Islam, un groupe islamiste rebelle a revendiqué l’attaque sur Facebook.

  7. vilistia dit :

    Quelqu’un a confirmation de ceci :
    ALERTE: Les ministres syriens de la Défense et de l’intérieur tués

    La télé d’état syrienne tenue par la CIA depuis un mois affirme que le ministre de la défense syrien, Daoud Rajha, a été tué dans un attentat suicide qui a visé le bâtiment de la Sécurité nationale, à Damas.

    Le beau-frère d’Assad, Assef Shawkat, serait mort (@NBCNews )

    Concernat Assef Shawkat, des rumeurs parlent de sa mort. (TV du hesbollah vie reutersindia)

    13h05: Le groupe rebelle islamiste Liwa Al-Islam (ASL) revendique sur Facebook l’attentat suicide de Damas

    13h10: Mort confirmé par reuters du minsitre de l’intérieur (et des renseignements généraux)

    L’homme qui s’est fait explosé était un garde du corps de hauts responsales.

    restez au contact sur Wikistrike

  8. L'étrangère dit :

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/lourdes-pertes-pour-l-armee-syrienne-a-damas_1139589.html
    Qu’ils se délectent !
    Radio Cham vient de confirmer le décès du ministre de la Défense des Houmatal’Diari, Daoud Rajha… et de son vice-ministre le Général Assef Chawkat. Nous ne les oublierons pas… ils vivront éternellement dans nos mémoires… Nos condoléances à leurs familles, au peuple syrien et à nos valeureux soldats…

    • Marie-Christine dit :

      Et vous l’avez remarqué ils continuent sans vergogne à mettre terroriste entre guillemets : en répétition continuelle, ‘ attentat « terroriste » ‘.
      Sidérée pour l’instant, mais courage au peuple syrien et hommage aux victimes ! et des larmes à l’intérieur de moi…

  9. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    On avait la France, notre pays que nous aimons, et que nous admirions.

    Puis, il y eut la Françonnerie, que nous aimons et qui nous rendait perplexes.

    Et il y a la FranSionie, que nous aimons, et qui nous attriste.

    Et qu’y aura-t-il après ?

    Y aura-t-il une France qui se fera encore respecter et admirer ?

    Je ne suis pas sûr que Holla-MolletDeux et Faubis-DitJuppédeux aient vraiment ce grave sujet comme priorité de leurs préoccupations.

    A voir comment la France se fait mener, non comme une magnifique Marianne, vive, élégante, heureuse de vivre et chantant l’Hymne national, mais comme un ours ayant un anneau au museau, mené par les mains tueuses des Ultra-Sionistes-Associés.

    La France ne défend pas la Liberté, l’Egalité, la Fraternité et la Laïcité, en Syrie.

    Car, un adage tout bête, que les colllégiens connaissent bien, dit :
    « Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ».

    Pour la France d’aujourd’hui, amie des Qatar-Arabie-Etats-Unis-néocons, Ultra-Sionisto-dépendants, cet adage est devenu :

    « Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tuer ».

    J’en suis infiniment attristé.

  10. hezbollah dit :

    Mort pour la patrie Syrienne.

    http://www.fenks.net/TECH1/paraimg1_783.jpg

    Le diable n’est fort que de notre faiblesse : qu’il soit faible de notre force.

    La Syrie sortira encore plus forte de cette épreuve.

    • L17 dit :

      @ hezbollah

       » Le diable n’est fort que de notre faiblesse : qu’il soit faible de notre force. » : j’aime beaucoup votre pensée !

      Vous avez raison les épreuves forgent le courage et l’union des Syriens : ils vaincront !

      Cordialement