• Actualité
  •  

Passent les mois, Recep Tayyip Erdogan persévère dans ce qu'il faut bien appeler son obsession - sa névrose ? - anti-syrienne. Lundi 9 janvier, lors d'une conférence de presse télévisée, le Premier ministre turc s'est inquiété à voix haute du risque de guerre civile, religieuse et même "raciale" qui pèserait sur son voisin : "La situation qui se développe là-bas conduit à une guerre civile, une guerre raciale, de religions et de communautés. Cela doit cesser" a martelé Erdogan, qui [...]



Erdogan prêche la démocratie en Syrie et installe sa dictature en Turquie

Par Louis Denghien,



Erdogan parle-t-il de la Syrie en état de transe ?

Erdogan parle-t-il de la Syrie en état de transe ?

Passent les mois, Recep Tayyip Erdogan persévère dans ce qu’il faut bien appeler son obsession – sa névrose ? – anti-syrienne. Lundi 9 janvier, lors d’une conférence de presse télévisée, le Premier ministre turc s’est inquiété à voix haute du risque de guerre civile, religieuse et même « raciale » qui pèserait sur son voisin : « La situation qui se développe là-bas conduit à une guerre civile, une guerre raciale, de religions et de communautés. Cela doit cesser » a martelé Erdogan, qui a ajouté : « La Turquie doit jouer un rôle. Une guerre civile qui surviendrait nous mettrait en difficultés, et ferait peser sur nous une menace ».

Oui, c’est bien Erdogan qui parle. Qui s’inquiète de la possibilité d’une guerre civile en Syrie alors qu’il abrite sur son territoire l’état-major et les commandos de tueurs de l’ASL, ainsi que la direction d’une organisation politique, le CNS, dont le but avoué est de renverser par la violence le gouvernement en place. Et qui, à défaut de pouvoir bombarder la Syrie (pas facile, tout de même) pilonne régulièrement les séparatistes kurdes d’Irak et de Turquie.

Voilà le rôle que joue déjà la Turquie dans la crise syrienne, et il est permis de ne pas le trouver positif. A commencer pour les Turcs qui, au moins dans les régions limitrophes, pâtissent de l’arrêt des échanges commerciaux avec le voisin. Quant à l’éventuel accroissement de ce rôle turc, il est évident que tout ce que pourra jamais faire au maximum Erdogan en Syrie, c’est de se joindre à une éventuelle – hypothétique, plutôt – intervention de l’OTAN.

Vous avez bien dit « autoritarisme » M. Erdogan ?

L'ex-chef d'état-major de l'armée turque vient, après des centaines d'officiers, d'être jeté en prison par Erdogan et ses amis

L'ex-chef d'état-major de l'armée turque vient, après des centaines d'officiers, d'être jeté en prison par Erdogan et ses amis

Le chef du gouvernement AKP s’est aussi autorisé une nouvelle condamnation de Bachar al-Assad et de son gouvernement. « Un gouvernement qui assassine ses propres citoyens » « litanise » Erdogan qui se donne au passage des postures d’Abraham Lincoln : « Personne ne peut approuver les régimes autoritaires »

Rappelons tout de même que l’homme qui distribue ainsi blâmes et bons points est celui-là même qui, dans son propre pays, se trouve à la tête d’un projet d’islamisation, lente mais sûre, de la société. Qui, tel un Staline « islamiste modéré« , poursuit une épuration implacable de son armée : Libération dans son édition du 9 janvier consacre un article à cette grande purge qui a déjà touché des centaines d’officiers et vient de frapper à son tour l’ancien chef d’état-major, le général Ilker Basbug, carrément accusé de « complot » et de « terrorisme« , et incarcéré aussitôt dans la prison de Silivri près d’Istambul. Certes l’armée turque a longtemps,dominé, à partir des années 70, la vie politique turque, étouffant l’anarchie et la guerre civile rampante par sa dictature. Mais formée dans les principes kémalistes, elle a longtemps été la garante de l’identité laïque. Et c’est bien cette dimension que visent, à travers cette campagne d’épuration, Erdogan et ses amis de l’AKP, beaucoup plus que la consolidation d’une démocratie civile. Du reste, comme l’écrit dans son édition du 10 janvier le quotidien économique Les Echos, « des centaines d’officiers turcs croupissent aujourd’hui en prison souvent dans l’attente de procès intentés sous des motifs parfois futiles« . Et aujourd’hui, l’incarcération du général Basbug a créé dans tout le pays une émotion certaine. Car, au-delà du cas du général et des militaires, c’est la société turque dans son ensemble qui prend conscience de la « mise au pas » que tente de lui imposer l’équipe AKP. Rappelons encore que toute l’opposition turque, de droite ou de gauche, laïque ou islamiste, condamne, entre autres, la politique d’Erdogan sur la Syrie.

 

Voilà donc ceux qui donnent des leçons de démocratie et de libéralisme politique à la Syrie ! Elles sont à peu près aussi crédibles que celles prodiguées par le Qatar et l’Arabie Séoudite !



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

32 commentaires à “Erdogan prêche la démocratie en Syrie et installe sa dictature en Turquie”

  1. nadia farah dit :

    franchement ce pauvre mec n’est plus credible meme en turquie,il est a l’image des occidentaux qui prechent dans le desert concernant la syrie;la syrie est grande par son peuple,laique et plus démocrate que tous les pays arabes et certains pays occidentaux a commencer par les usa et finir par la turquie d’erdogan.
    et par ailleurs la syrie ALLAH HAMIHA.
    voir ce lien pour comprendre ce que c’est la syrie
    http://www.actualite-distincte.info/2011/12/les-grandes-puissances-veulent-la.html

  2. Foulon dit :

    Incroyable cette propagande en faveur de Bachar Al Assad et de sa bande.
    Propagande aux frais d’une Turquie qui a accueilli plus de 10 000 réfugiés qui ont fui l’opression.

    • marip dit :

      Vous les avez comptés?
      Choqué par 10000(soi-disant )!!!! Etiez vous choqué lorsque la Syrie a accueilli :
      1 million et demi d’irakiens , ainsi que 250000 libanais chassés de leur pays par vos maîtres de pensée : les américains , les militants de droits de l’homme du golfe et Israel ?
      Les mêmes cherchent à anéantir la Syrie comme ils l’ont fait en Irak .

      • fatima dit :

        Marip, C’est plutôt 2 millions irakiens. La Syrie a fait appel, à plusieurs reprise , à Mr Ban Kin Moun afin qu’il visite ces Irakiens et aider la Syrie pour qu’elle puisse faire face à leur besoin..
        Aucune réponse !!!! ??? personne ne s’est intéressée à eux..!!
        Et il ne faut pas oublier les réfugier Libanais pendant la guerre au Liban..
        Erdogan a des refugiers syriens ? c’est vraiment dommage tout en espérant que cette situation ne dure pas longtemps. Mais la Turquie reçoit des aides de Quatar, des USA !!
        Par contre, il n’y a pas 10 mille réfugiés ..Ils sont beaucoup moins !!
        Mais, aucun pays contre la Syrie veut donner le chiffre exacte.. ?? S’il le fait, alors là, les turcs ne reçoivent pas de grande chose..

      • Foulon dit :

        Réponse à marip
        C’est à vous de compter les morts parmi les civils.
        Pourquoi les américains seraient-ils mes maitres à penser ? Il s’agit avant tout d’une repression sanglante de la part de votre maitre à penser, j’ai nommé Bachar.

    • malja dit :

      Une question
      pourquoi vos chaines de television dites libres???? ne montrent elles pas ces images de 10.000 refugés dans les camps turcs? ce n’est pas le gouvernement syrien qui les en empêchent que je saches? Alors comment expliquez vous cela cher diffuseur de fausses informations. D’autre part pourriez vous comprendre qu’on puisse aimer un pays et son peuple sans aucun choix politique ni categorisation de vos propos.

    • l'ingenue dit :

      @Foulon .Tu défends quoi la ? Des refugiés armés jusqu’aux dents et qui ne sont même pas libres chez leur propre parrain. Tu oublie que ce peuple syrien a accueilli (et continue d’ailleurs) des milliers de Palestiniens, Irakiens, Kurdes, Libanais Arméniens ,Tcherkesses et Arabes etc. .Pourquoi tous ces gens la ne sont ils pas allés chez ton Turcs. Ah ce fameux patriote syrien militant des droits de l’homme et de la démocratie ;qui appelle L’OTAN à bombarder et tuer des milliers d’autres syriens .Tout ça parce que Monsieur est installé confortablement dans sa suite .Et passe son temps inciter ces compatriotes contre leur propre pays .Car une fois tout détruit Monsieur sera alors prêt à aller prendre le pouvoir en marchant sur des milliers de cadavres syriens. Tout on en exilant non pas 10000 ; mais des millions .Drôle de patriotisme

      • Foulon dit :

        l’ingénue délire… C’est le monde à l’envers.
        Pauvre Bachar Al Assad, et sa bande, encerclés par des civils qui manifestent leur mécontement.

        • anticomplot dit :

          assad et le peuple syrien sont surtout entouré par des vautours qui sont les israeliens (des criminels)et les faux musulmans qui sont les salafistes wahabites saoudiens qatari mercenaires de tout genres payés par la CIA et israeliens !!!
          que dieu aide la syrie à se sortir de ce complot organisé par le diable et ses soldats(=sarkozy+juppé+obama+cameron+merkel+les sionistes du monde entier et la diaspora israeliens)

          • Foulon dit :

            anticomplot,
            Il y a probablement un soupçon de vérité dans ce que vous dites. Il me semble évident qu’il y a aussi des intrigues de la part d’Israël, des USA et de ses « soldats » derrière ou à côté de tout ça… C’est plus que probable. Mais cela n’explique pas, le ras le bol du peuple syrien, ni explique l’opression mise en place par le régime de Bachar El Assad.

          • anticomplot dit :

            il y aura toujours une opposition et des mécontent (avant qu’on soit au paradis où tous seront contents)
            en france quand sarko est au pouvoir tous les gaucheux sont enervés les syndicats ralent etc
            aux usa les noirs et portoricains sont enervés et parlent de racisme…les gens manifestent contre la finance
            partout partout
            impossible que tout le monde soit content!!!
            alors pourquoi juste maintenant la syrie???
            pourquoi les français ne veulent pas sauver les sdf de paris ni les etudiants français vivant sous seuil de pauvreté à coté de chez eux et comme par hasard les français et BHL veulent aller sauver les syriens vivant à 3000km de chez eux s’ils n’ont rien à y gagner???
            juste parceque sarko et juppé sont sionistes à 200% et ils essaient de realiser le projet grand israel en volant le territoire syrien pour le donner aux israeliens(sarko lui meme est de meme religion que les israeliens, son fils a fait sa lune de miel là a tel aviv)

  3. Husse dit :

    Blabla laissez ma turquie monter on est des ottoman et c’est juste le debut!
    Pour l’instant contenter vous de sanctionner votre operateur en allant chez free mobile.
    Peut etre un jour vous sanctionnerer sarkozy comme louis 16…

    • Akyliss dit :

      « Blabla laissez ma turquie monter on est des ottoman et c’est juste le debut! »
      le début de quoi ?

      à part vociferer qu’a t il fait de concret ton erdogan l’ottoman ?
      a t il liberé la Palestine ? a t il eu la fin du blocus de Gaza ?
      a t il eu seulement des excuses pour les 9 turcs abbattus par les soldats sionistes ?
      ne va t il pas renouer avec les israéliens ?

      sinon tu bosses pour free pour lui faire de la pub ?

      • Loubnan dit :

        Excellentes questions Akyliss:

        Je me permets de répondre à vos questions. Je ne réponds en aucune manière à la place de Husse.

        Erdogan n’a pas libéré la Palestine et ne la libèrera jamais. De plus il n’obtiendra pas l’arrêt du blocus de Gaza pour la simple et « mauvaise » raison que Israël en a décidé ainsi et que la cause palestinienne a très peu d’effet sur le premier ministre Erdogan. Les relations entre la Turquie et Israël vont être maintenues et même renforcées dans les années à venir.

        http://www.realpolitik.tv/2011/12/la-crise-israel-turquie-et-les-consequences-regionales/

        Il n’a certes pas obtenu des excuses de la part des dirigeants de l’état sioniste pour l’assassinat des 9 activistes turcs pro-Palestiniens. Je tiens à préciser que les us ont exercé une pression terrible sur l’administration du premier ministre israélien pour faire des excuses à la Turquie. Jusqu’à aujourd’hui, aucune excuse n’a été formulée.

        http://www.dedefensa.org/article-israel_et_les_exigences_surrealistes_du_pentagone_04_10_2011.html

        et

        http://www.voltairenet.org/Les-illusions-d-Erdogan-face-a-l

        Les liens entre Israël et la Turquie ont atteint un maximum après l’accession de Erdogan en tant que premier ministre de l’état Turque. Récemment la Turquie du même Erdogan a acheté pour plusieurs milliards de dollars d’avions us (il s’agit de l’avion militaire F-35). De quoi alimenter la machine de guerre us. Ce même imperium us qui détruit les nations arabes.

        http://www.dsi-presse.com/?p=4046

        • Akyliss dit :

          Merci Loubnan pour toute ses réponses mais ma question c’était surtout pour rappeler à Husse que son Erdogan ottoman qui est supposé monter selon lui ne fait que japper sans vraiment agir et qu’il n’a rien fait de concret par rapport à ses prises de position pour la Palestine !
          et il ne faut pas oublier non plus que la Turquie touche une aide états uniennes annuelle de 8 milliards de dollars par an!
          mais c’est bien d’avoir répondu aux question à sa place (car il ne le fera jamais il est juste de passage) pour ouvrir les yeux sur Erdogan qui ne fait que parler pour plaire aux peuples arabes! mais les peuples arabes ne sont pas dupe.

  4. BWANE dit :

    La démocratie en Amérique par Alexis de Tocqueville :
    http://www.voltairenet.org/Racisme-guerre-secrete-assassinat

    • Mohamed dit :

      Merci, Bwane pour le lien, en voilà un avant – goût, joli programme en perspective :

      « Racisme, guerre secrète, assassinat et torture au programme de la politique étrangère des candidats républicains
      RÉSEAU VOLTAIRE | 10 JANVIER 2012

      A l’approche de l’ouverture des primaires, les sept candidats en lice pour l’investiture républicaine se livrent à une surenchère néoconservatrice en matière de politique internationale. État des lieux.

      Mitt Romney, numéro deux selon les sondages et considéré comme l’un des plus modérés des candidats, a appelé à « passer aux actions secrètes à l’intérieur de la Syrie pour obtenir un changement de régime ».

    • Christian dit :

      meme technique que le mossad!

  5. kiziltims dit :

    Cet article est complètement à côté de la plaque. En Turquie, nous sommes loin d’une dictature à la Syrienne quel que soit votre avis sur la question. Le jour où l’on exécutera des opposants par milliers, les turcs se soulèveront et ils auront raison.

    En attendant, la Turquie est une démocratie ancienne qui a résisté à l’épreuve du temps. Mettre en prison des militaires qui complotent contre le pouvoir civil va dans le sens d’une démocratisation.

    La réalité, c’est que c’est vous qui relayez les peurs (espoirs?) de l’occident de voir la Turquie sombrer dans l’autoritarisme. Cela légitimerait des entreprises de déstabilisations.

    • salim dit :

      Bonjour Kiziltims,
      Je crois que la ligne de conduite des intervenants, en majorité, sur ce site est justement de lutter contre les pulsions de la Fitna et d’aider à mieux cerner quels sont nos dénominateurs communs sur lesquels nous retrouver (quelle que soit notre obédience religieuse ou notre ethnie) pour renforcer la résistance chancellante des opprimés d’aujourd’hui (dont les arabes- musulmans comme chrétiens, les amérindiens, les africains…) contre les colons prédateurs qui sévissent depuis plus de 5 siècles à présent.
      Aussi, ce qui est dénoncé ici, ce n’est pas l’attitude du fier combattant et résistant peuple turque (bien au contraire) ; mais bien de leurs dirigeants qui, quoi que l’on dise, se comportent comme des girouettes sans avoir la grandeur d’âme ou d’esprit d’un Souleiman le Magnifique.
      pour être plus explicite, ne rentrons pas dans le jeu du « vous les arabes » / « nous les turques »… qui ne ferait que le bonheur de tous les vautours qui n’attendent que cela, que l’on s’entredéchire, pour venir danser sur nos cendres.
      en espérant vous avoir été intelligible, je vous souhaite une excellente année 2012.

    • l'ingenue dit :

      @Kiziltims
      Le jour où l’on exécutera des opposants par milliers.
      Pour toi une dictature se limite à ça .Bravo

      • NO PASARAN dit :

        Et pour continuer à rectifier, non, en Syrie, on n’exécute pas les opposants par milliers. On n’exécute pas les opposants tout court.

  6. salim dit :

    P.s : je parle de Souleiman le Magnifique par rapport à sa sensibilité artistique et en référence à son intelligence militaire… bien que je sois conscient que ses faits d’arme, entre autres à l’encontre des autres territoires musulmans (Damas par exemple), n’ont fait que plonger la civilisation musulmane dans une longue léthargie qui dure, dure depuis!

  7. Mohamed dit :

    Mais qu’elle est la responsabilité d’Erdogan dans cette guerre civile, fratricide, religieuse, confessionnelle et sectaire, tant redoutée par lui en Syrie, alors qu’il abrite entraîne et fomente, et en est complice et commanditaire ?
    S’il veut éviter cette guerre qui peut retentir sur la Turquie, c’est simple il n’a qu’à ne pas s’y impliquer.

  8. Rody dit :

    Prendre appui sur libération, journal bobo s’il en était et viscéralement anti Bachar, pour mettre dans le même sac Staline et Ergodan est un raccourci un peu facile. Qu’info Syrie, dont je suis un lecteur assidu et qui a le mérite souvent de remettre dans le bon sens la désinformation continue de nos médias occidentaux, en vient à faire de l’anticommuniste de bas étage, revient à conforter les ennemis de la Syrie qui utilisent les mêmes procédés (la même rhétorique), c’est à dire l’amalgame.

    Comparaison n’étant pas raison, Info Syrie devrait être un peu plus prudent dans son argumentaire car jusqu’à preuve du contraire durant la secoue guerre mondiale la Turquie était du côté des nazis et l’URSS du côté des libérateurs. Et contrairement à ce que l’on voudrait bien nous faire croire, c’est bien l’Union Soviétique qui a libéré l’Europe et qui en a payé le prix fort avec ses 20 millions de morts. Même si l’on n’approuve pas les épurations politiques d’alors, il faut les remettre dans la situation politique de l’époque. Cette même Union Soviétique puis la Russie actuellement, qui chacun à leur manière, se placent et se sont toujours placés aux côtes de la Syrie. Sinon, à l’heure actuelle elle n’existerait plus.

    Comparer Staline à Erdogan est un peu réducteur comme si nous comparions la répression de Bachar père avec la situation actuelle en Syrie. Ça n’a rien a voir.

  9. yann dit :

    ne prenez pas la laicité kemaliste comme modèle, il y a trop d’opposants turcs qui ont été assassinés sous ce laïcisme là, marxistes comme islamistes ou mêmes sociaux-démocrates sans parler des Kurdes et des Arméniens. une laïcité opposée à l’islam n’a pas de sens. un islam des Lumières dans une laïcité pluraliste c’est ce que veulent tous les peuples musulmans. En Turquie comme en Syrie. L’armée turque est avant tout la citadelle de l’OTAN et d’Israël dans la région, on ne va pas pleurer pour ces militaires là. On peut en revanche critiquer Erdogan qui scie la branche sur laquelle il est assis, car c’est le peuple qui l’a porté au pouvoir pour que son pays retrouve ses racines moyen-orientales et ce sera impossible en se coupant de la Syrie. il fait d’ailleurs lentement machine arrière.

  10. anticomplot dit :

    erdogan est tout juste un pion aux ordres des usa et israel, il n’a pas changé mais dès le départ il etait avec eux
    au debut il a fait semblant d’etre un ultramusulman defenseur de la communauté musulmane, dans le but de prendre le leadership de la communauté musulmane…
    puis essayer de detruire islam et les musulmans(syrie et iran) de l’interieur une fois qu’il a gagné leur confiance…
    c’est comme aljazeera qui voulait faire croire etre une chaine ultra musulmane puis travailler contre eux….
    erdogan et aljazeera sont 2 pions au service des usa
    2 hypocrites
    2 traitres
    2 ennemis des musulmans

  11. FOCUS dit :

    Que les turcs reconnaissent leur barbarie passé et leur négationnisme du présent du GENOCIDE ARMENIENS.
    Et ils veulent donner des leçons à la terre entière ces gens là ???!

    Un pays aussi qui est heureux quand ils tuent des kurdes

    Un pays qui stigmatise les minorités religieuses

    Ne respecte pas de loin les droits de l’homme !

    Quand est ce le monde interviendra en Turquie pour Stopper ces dictateurs ??!

    ERDOGAN OUT !!!