• Actualité
  •  

Ce samedi 9 juin, la Russie a un peu haussé le ton à l'égard de l'Occident sur la Syrie. Lors d'une conférence de presse, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a averti que son pays n'autoriserait jamais, au sein du Conseil de sécurité, un recours à la force contre la Syrie, qui "entraînerait des conséquences gravissimes pour tout le Proche-Orient". Une fin de non recevoir renvoyée à la troïka américano-anglo-française qui fourbit toujours des projets de résolution anti-syriens, [...]



Lavrov hausse le ton et précise ses accusations

Par Louis Denghien,



Lavrov le 9 mai : la Russie en Syrie n'est dupe de rien et agira en conséquence

Ce samedi 9 juin, la Russie a un peu haussé le ton à l’égard de l’Occident sur la Syrie. Lors d’une conférence de presse, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a averti que son pays n’autoriserait jamais, au sein du Conseil de sécurité, un recours à la force contre la Syrie, qui « entraînerait des conséquences gravissimes pour tout le Proche-Orient ». Une fin de non recevoir renvoyée à la troïka américano-anglo-française qui fourbit toujours des projets de résolution anti-syriens, et entretient une ambiguité, dans ses équipes dirigeantes ou ses médias, à coup de déclarations ou d’articles sur l’éventualité d’une intervention qui ne passerait pas forcément par l’ONU. À ces enfantillages diplomatiques, Lavrov vient d’adresser un nouvel avertissement.

Lavrov : la Russie sait beaucoup de choses sur l’opposition et ses appuis

Mais Sergueï Lavrov est allé cette fois un peu plus loin en désignant des coupables dans l’aggravation de la situation sécuritaire : « Nous sommes inquiets de la réaction de certains acteurs extérieurs qui soutiennent ouvertement les unités armées (de l’opposition) et demandent en même temps à la communauté internationale des actes concrets pour changer le régime en Syrie » a martelé Lavrov, qui a ajouté cette phrase : « Pour la première fois depuis le début de la crise, la question d’une intervention militaire se pose de manière aiguë et émotionnelle« . Lavrov vise-t-il ici les récentes déclarations de Hollande, fait-il même allusion à la campagne menée, via plusieurs journaux européens « de référence », par BHL en faveur d’une guerre ? Ou à l’exploitation immédiate par l’Ouest des massacres toujours inexpliqués officiellement de Houla et d’al-Koubeir ? Il a en tous cas estimé que si le plan Annan ne progresse pas, c’est que certaines forces impliquées dans la crise « n’aiment pas » l’idée même de la stabilisation qu’il peut apporter. « Ils veulent que la communauté internationale s’étouffe d’indignation et se lance dans une intervention d’envergure en Syrie« .

En tous cas, les « acteurs extérieurs » auxquels il fait allusion ne se limitent clairement pas aux seuls Séoudiens et Qataris. En somme le chef de la diplomatie russe tape du poing sur la table, n’entendant pas baisser les clameurs bellicistes de certains milieux dirigeants occidentaux.

Serguei Lavrov s’est d’ailleurs montré précis dans ses accusations, donnant, pour la première fois à notre connaissance, des noms de déstabilisateurs. Ceux par exemple de « nos collègues séoudiens, nos collègues qataris« . Et le ministre russe de donner un récent exemple de cet interventionnisme pro-insurgés qui ne se cache même plus : « Pas plus tard qu’hier, il y a eu un forum d’hommes d’affaires pour soutenir l’opposition syrienne« . Répondant à des questions de journalistes, le ministre a dit que le gouvernement russe savait par ses ressortissants présents en Syrie que les groupes d’opposition « persécutaient » les citoyens loyaux envers le gouvernement. Il a même ajouté que son gouvernement disposait d’informations précises prouvant que l’opposition syrienne agissait sous le commandement de forces extérieures – la Turquie, la Grande-Bretagne, les États-Unis ? Le fait que Lavrov n’ait cette fois pas voulu donner de noms autorise ces supputations,qui touchent à des secrets de Polichinelle diplomatique.

Montant à tous les fronts polémiques, le chef de la diplomatie russe a estimé que bloquer la diffusion des chaînes satellitaires syriennes – une exigence récente de la Ligue dite arabe – « cadre mal avec le principe de la liberté d’expression« . Naturellement, la Russie juge cette censure satellitaire « inacceptable« . Sergueï Lavrov est même revenu sur la mésaventure du journaliste britannique Alex Thompson, tombé dans un traquenard de l’ASL (voir notre article « Un grand reporter britannique accuse l’ASL de manipulation criminelle – et pas mal de collègues de connivence avec les rebelles », mis en ligne le 9 juin).

Lavrov a aussi accusé les partisans d’un intervention de chercher à modifier le fragile équilibre entre les différents groupes religieux de Syrie : « Ils veulent se servir de la Syrie pour assurer leur domination sur le monde arabe« , désignant sans les nommer cette fois les radicaux sunnites et leurs nourrices séoudiennes et qataries. Mais, a jouté Lavrov, la Russie fera tout ce qui sera en son pouvoir pour empêcher la réalisation de ce projet.

La Russie soutient moins Bachar que la souveraineté syrienne, mais la soutiendra toujours

Après ce « bâton », une « carotte » symbolique tendue aux Occidentaux : la Russie, a dit Lavrov, ne s’opposera pas au départ du président Bachar al-Assad. Si c’est le voeu des Syriens et le résultat d’un dialogue entre eux : « Si les Syriens s’entendent entre eux sur un dépar d’Assad, nous serons heureux de soutenir une telle solution. Mais nous jugeons inacceptable d’imposer de l’étranger les conditions d’un tel dialogue« . On pourra toujours trouver le terme « heureux« … pas très heureux (mais est-ce une bonne traduction ?), ça ne change rien au fond, qui est que les Russes 1) n’ont pas de solution de remplacement à Bachar al-Assad et 2) savent pertinemment que les Syriens dans leur grande majorité ne veulent pas des islamistes ni d’une potiche du CNS. La « carotte » est donc virtuelle, en l’espèce. Et Lavrov ne fait que reproduire, une fois de plus, la position officielle russe : on ne défend pas Bachar al-Assad et son gouvernement, on défend la souveraineté de la Syrie et la décision des Syriens.

Dans les faits, tout en bloquant à l’ONU les velléités euro-américaines et en s’efforçant de contrebattre la propagande médiatique occidentale par des accusations plus précises sur les responsabilités dans la violence, les Russes gagnent du temps, en espérant que le gouvernement syrien pourra accentuer son avantage sur les bandes armés. L’ASL et les salafistes expulsés ou réduits significativement, alors le plan Annan ou un succédané de celui-ci pourra être à nouveau jouable. La question syrienne s’inscrit évidemment dans une stratégie d’ampleur universelle de l’axe Moscou-Pékin, qui s’est renforcé d’autres partenaires à l’occasion du sommet de Shangaï.

La veille de sa conférence de presse, Serguï Lavrov s’était entretenu à Moscou avec un haut responsable du Département d’État américain, Fred Hof, venu tenter de convaincre les Russes de faciliter un changement de gouvernement en Syrie. On suppose que ce M. Hof a eu la primeur des mauvaises impressions de Sergueï Lavrov.

Par ailleurs, Moscou, c’est-à-dire le vice-ministre des Affaires étrangères Guennadi Gatilov, a demandé la tenue d’une conférence internationale « sous l’égide de l’ONU » sur la Syrie, et par la même occasion a exprimé une nouvelle fois l’opposition de la Russie à de nouvelles sanctions contre Damas : »Notre raisonnement est qu’il n’est pas nécessaire pour le moment d’exercer une pression supplémentaire, d’introduire des sanctions ou de recourir à la force » a déclaré Gatilov à l’agence russe Interfax. Et puis Gatilov a une nouvelle fois défendu la participation de l’Iran à cette éventuelle conférence internationale élargie, participation vigoureusement jetée par les Occidentaux.

Bref, la Russie, avant-garde du front du refus de l’ordre américano-libéral, s’oppose de plus en plus vivement, et sur tous les sujets afférents à la crise syrienne, aux manoeuvres, objectifs et propagandes made in West.

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

98 commentaires à “Lavrov hausse le ton et précise ses accusations”

  1. Souriya ya habibati dit :

    Qu’est-ce qu’il est beau Sergueï!

    Allah Souriya Bachar wbass

    • Ibn Salem dit :

      Que la paix soit sur ceux qui suivent la guidée, ensuite,

      wbass ?? éclaircissement svp.

      • kegan dit :

        C’est quoi la guidée??

        • Ibn Salem dit :

          Que la paix soit sur ceux qui suivent la guidée, ensuite,

          As-Salam ‘ala man Taba’ al-Huda : « Que la paix soit sur ceux qui suivent la guidée », est la salutation que l’on adresse à un groupe comprenant des Musulmans et des non-Musulmans.

    • Candide dit :

      C’est sympa d’avoir fait cette photo, ça lui fait de belles oreilles.

      • BWANE dit :

        Candide, puisque j’ai accepté le plan « Annan » proposé par Louis , pensez-vous que les oreilles de Lavrov valent mieux que celles de vos Midas golfistes ?

        • Candide dit :

          Bonjour Bwane, reconnais toutefois que la prise de vue de cette photo fait un peu sourire. Symboliquement, ça lui fait une tête d’ange, alors que je ne pense pas que ça en soit un;-)

          Au sujet du plan, je t’informe que c’est moi qui l’ai proposé à Louis, Il s’agit en fait du plan Candide. Il faut donc rendre à César…

          Mais peu importe son nom, le principal c’est qu’on arrive à dialoguer sur ce forum qu’on aime tous bien.

          Concernant Midas, je n’ai pas bien compris l’allusion, mais ça me fait penser qu’il faudra que je prenne bientôt RV chez mon garagiste.

          • BWANE dit :

            Je faisais allusion non certes aux néo-garagistes, mais au roi Midas avec son or et ses oreilles. Les Midas du Golfe vont finir par supplier Bachar à Damas.
            « l est aussi le héros de nombreuses histoires. Un jour, Silène, ayant bu plus que de raison, s’égare jusque sur les terres de Midas, qui le recueille et lui offre l’hospitalité. Dionysos, à sa recherche, le trouve là et pour remercier l’hôte de celui qui l’a élevé, lui accorde un vœu. Midas demande alors la faculté de transformer en or tout ce qu’il touche. Incapable de manger et de boire, il supplie le dieu de reprendre son présent. Dionysos lui ordonne alors de se laver les mains dans les eaux du Pactole, dont le sable se change en or. Cette légende explique le caractère aurifère du Pactole, auquel la Phrygie doit une bonne partie de son empire.

            Dans une autre légende, ses talents de musicien (il a été l’élève d’Orphée) sont requis : il est appelé pour être juge dans le concours entre le satyre Marsyas, joueur de flûte, et Apollon, qui joue de la lyre (Ovide, au livre XI de ses Métamorphoses, situe le concours entre Pan et Apollon). Il donne Marsyas vainqueur, alors que les Muses, qui jugent également, préfèrent Apollon au satyre. Apollon, pour se venger, lui donne des oreilles d’âne. Midas tente de les cacher sous un bonnet phrygien, mais un serviteur découvre son secret en lui coupant les cheveux. Incapable de tenir le secret plus avant, le serviteur finit par creuser un trou dans le sable, y dit : « Le roi Midas a des oreilles d’âne » et rebouche le trou. Une touffe de roseaux se met à y pousser, et répète à tout vent la phrase fatidique. »

          • BWANE dit :

            Et à propos de votre comparaison de Lavrov un ange, j’y souscris ainsi que certainement la majorité des syriens, puisqu’il a contribué à sauver la Syrie des douceurs du démon appelé OTAN.

      • BWANE dit :

        @Ben Salem,
        Cela veut dire, cher Monsieur, fichez-nous la paix s’il vous plait. Je ne sais ce que vous entendez par cette étrange « guidée », mais il est certain que je suivrai le contraire de ce qu’elle enseigne. Comme apparemment personne ne veut laisser les syriens vivre en paix,-à l’exception notable des sino-russes et autres métèques-,nous avons dû,-malgré notre amour pour la paix-, étudier l’art de la guerre. Les conclusions de notre étude sont très mauvaises pour votre parti. Nous vous conseillons donc de salapiser en dehors de la Syrie puisque cela est au dessus de vos pétro-moyens. Salapistes de tous les pays,la Syrie vous est interdite. ( Bon, j’ai promis de respecter le plan « Annan » proposé par notre Louis, donc je je vous prie, cher Monsieur, d’excuser mon détournement du célèbre  » Prolétaires de tous les pays, unissez-vous »Marx, manifeste du parti communiste). Je vous prie,également, cher Monsieur de la Guidée ,-quelque peu guindé, il est vrai- de recevoir l’expression de ma piètre considération. A bon entendeur. Salut.

      • Rensk dit :

        De belles oreilles ? Moi j’y vois des ailes… et je remarque que celle, vu d’ici est à gauche, de sa droite à lui… dépasse plus que l’autre.

        Serait-il de droite à cause de cela, vu de son point de vue ???
        Serait-il de gauche comme en fait tout le monde le vois de face ?

        J’aime bien les gens qui se regardent dans les yeux… Pas vous ?

  2. Mohamed Ouadi dit :

    La volonté des syriens s’expriment par des consultations électorales = référendum ou élections présidentielles libres et transparentes !

    • Mohamed Ouadi dit :

      La chaîne TV syrienne a diffusé ce soir un film documentaire sur les attentats de Damas, avec des aveux des terroristes, membres d’AlQaida, qui ont participé à ces attentats, et des témoignages des familles des victimes.

      http://www.youtube.com/watch?v=Fyb6eUJuvIs&feature=related

      • Mohamed Ouadi dit :

        Un documentaire de la TV syrienne sur les dessous des attentats terroristes perpétrtés à Damas la nébuleuse Jabhat An-Nasra, filière d’al-Qaeda

        10 Juin 2012

        Damas / La TV syrienne a diffusé hier soir un film documentaire qui a jeté de la lumière sur les attentats de Damas, perpétrés par des terroristes du Front An-Nasra, une nébuleuse de la formation d’al-Qaëda.

        Les terroristes en question, auteurs d’une série d’attentats ayant frappé la capitale Damas sont de plusieurs nationalités. Ils ont planifié, exécuté et fait exploser des voitures piégées qui ont fait des centaines de tuées et des milliers de blessés.

        Le film en question a démontré, par son et images, que l’explosion terroriste, survenue dans le secteur d’al-Qazzaz à Damas a été exécutée par un gang terroriste après avoir préparé le bourrage des voitures piégées par des substances explosives dans une ferme à al-Mléha dans la banlieue de Damas mardi, 8 mai dernier et pendant toute la nuit, la veille de l’explosion, les terroristes ont travaillé jusqu’au matin pour terminer leur besogne afin que tout soit prêt pour l’explosion à une heure de pointe le jeudi matin pour faire le maximum de victimes parmi les civils et les forces de l’ordre.

        A 7H, 00 du matin, les deux véhicules bourrés de charges explosives ont démarré pour se positionner dans la zone choisie suivie d’une voiture de marque KIA noir conduite un Irakien, qui supervisait l’opération.

        Le domcumentaire cite les propos des partenaires des terroristes qui ont parlé de l’opération de leur récrutement, leurs plans et leur liaison avec al-Qaïda.

        Il dévoile aussi que les terroristes du Front d’al-Nosra sont de nationalités irakienne, jordanienne, palestinienne et syrienne.

        T. Slimani
        http://www.sana.sy/fra/338/2012/06/10/424424.htm

      • MS dit :

        La télé syrienne est revenu sur cette affaire dans le journal en Anglais en montrant les aveux traduits en anglais

        http://www.youtube.com/watch?v=R9vpDPUECeQ&feature=g-all-u

    • Mohamed Ouadi dit :

      Scénario d’une escalade du terrorisme contre la Syrie, dans les prochains jours pour faite tomber la Syrie virtuellement !

      Aussi bien les chaînes de TV syrienne publique que privée, ont fait état d’un scénario préparé par les ennemis de la Syrie pour faire tomber la citadelle virtuellement dans un ultime vœu de la faire tomber de l’intérieur, dans les tous prochains jours.
      http://www.youtube.com/watch?v=lplg9_8yk0c&feature=g-all-u
      Dans une émission qui a suivi la diffusion d’un documentaire sur les attentats terroristes de Damas, l’avocat Omrane Al Zoabi a donné les détails de ce scénario, dont la traduction ci-après :
      « Aujourd’hui, l’étasunien s’est rendu compte, avec ses alliés israélien, turc, saoudien et qatari, qu’il est tout à fait impossible de vaincre la Syrie avec les outils utilisés jusqu’à présent.
      C’est pourquoi, la dernière réunion du comité arabe, à Doha, a adopté plusieurs décisions, dont l’arrêt de la diffusion satellitaire des chaînes syriennes, étatiques ou privée.
      Il faut comprendre cette décision avec ses véritables dispositions. Il ne faut pas la prendre comme une représaille d’Al Jazeera ou d’Al Arabya.
      Avant d’entrer dans le studio, j’ai reçu des informations de Doha, de la part d’un ami journaliste qatari qui est parfaitement au courant de tout ce qui s’était passé dans les réunions qui ont eu lieu à Qatar ces derniers jours, avant la réunion du comité de la ligue arabe, autour de la question de l’arrêt de la diffusion médiatique des chaînes syriennes.
      L’arrêt de la diffusion médiatique résulte d’une décision prise par quatre groupes de travail :
      - Groupe diplomatique ;
      - Groupe sécuritaire ;
      - Groupe juridique;
      - Et groupe médiatique.
      Ce sont essentiellement les groupes que l’on appelle les « chambres noires », dans le jargon médiatique.
      Avec l’arrêt de la diffusion médiatique de la TV syrienne, d’Al Ikhbarya Syria, et d’Addounia, décision qui sera mise en œuvre dans les tous prochains jours, – bien sûr, la diffusion ne sera pas arrêtée totalement, parce qu’il y’a les autres satellites – , donc dès l’arrêt de la diffusion, les chaînes d’Al Jazeera et Al Arabya, Al Moustaqbal, BBC, CNN, France 24, Orient, des chaînes religieuses, Al Ikhbarya Saoudia, TV Bahrein officiel, Surya Achaab, Barada, Sourya Al Ghad, et trois ou quatre chaînes turques qui étaient présentes aux réunions médiatiques, toutes ces chaînes vont lancer une grande offensive médiatique, selon le plan suivant :
      - Annonce de défections civiles et militaires, individuelles ou par groupes, de la sécurité ou de l’armée, ou de personnalités …
      - Diffusion de communiqués falsifiés de personnalités syriennes, dans toutes les provinces, de civils et militaires, qui vont annoncer leurs défections …
      - Diffusion, de façon intense, de manifestations, de faits, d’accrochages militaires, dont une partie qui n’est pas de la Syrie, au Yémen, en Libye et autres (en les faisant passer pour s’étant déroulés en Syrie) …
      - Diffusion d’informations que des secteurs militaires ou sécuritaires se sont rendus, et des informations de contrôles d’aéroports, civils et militaires, et des installations ministérielles …
      - Diffusion d’informations sur la chute de villes, grandes et petites …
      - Diffusion d’informations de massacres …
      - Diffusion de grandes maquettes, de l’ancien palais présidentiel, du siège du gouvernement, de l’administration de la sécurité de l’Etat, le complexe des renseignements militaires, les affaires étrangères, l’intérieur, l’information, les principales places, les Omeyyades et autres sites à Alep, les bâtiments de l’Etat-Major, le siège de la TV, et près de 8 sites principaux à Alep, pour dire qu’elles sont tombés entre les mains de l’opposition.
      - Défections avec des armements déterminés seront annoncés, armée de l’air et marine, et des sites autour des villes de Damas et d’Alep.
      - Diffusion de fuites de responsables avec leurs familles, par voie terrestre et aérienne, des civils et des militaires.
      - Le couronnement se fera par l’annonce du départ du président et de sa famille …
      Voilà pour le scénario !
      Sur les techniques :
      - Certaines chaines vont diffuser des informations et d’autres vont les citer comme sources et vice-versa ;
      - Certaines chaines vont les contredire, selon la règle : affirmation, démenti, affirmation, démenti = il y’a un problème et semer le doute !

      Omrane Zoabi accorde 75 % de fiabilité à ce scénario, en préconisant que cela ne va pas arriver et ne va pas prendre. Il s’adresse aux syriens, qu’au cas où cela se produit, la diffusion continuera sur les autres satellites, dont les fréquences sont présentées par la TV syrienne et sur lesquelles les syriens doivent régler leurs récepteurs dès à présent.
      Cela ne va pas prendre car tout est virtuel à la libyenne, et les syriens ne seront pas pris par surprise. Et parce que l’Etat et le peuple sont cohérents, y compris l’opposition patriotique et nationaliste, ajoute-il !
      Politiquement, c’est un aveu d’incapacité totale, d’échec et de faillite absolus, conclut-il !

      PS : Pour préparer l’environnement nécessaire à l’application de ce scénario, il va y avoir une escalade des actes de terrorismes et c’est ce à quoi l’on assiste, depuis l’annonce de l’affaire des ministres membres de la cellule de la crise, jusqu’à l’annonce de l’octroi d’un asile à Bachar par les russes …
      Et c’est peut-être ce qui explique la hausse du ton et la précision des responsables russes dans leurs récentes déclaration dont celle de Lavrov !

      • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

        Un tel projet d’intoxication est tout à fait vraisemblable.

        En fait, il n’est pas nouveau. Il est en fonction en arrière plan.

        Par exemple :

        AlManar est interdit, même par les autorités de la République,

        Alors qu’alMajzara(alJazeera) s’installe à Paris, avec les appels au meurtre lancés par les diabolistanais Arour et Qaradawislamiste.

        C’est donc d’intensification de la guerre médiatique qu’il s’agit.

        S’y laisseront prendre les pigeons, les naïfs, et peut-être aussi. quelques distraits iu gens fatigués.
        Et les téléspectateurs hors de Syri, que l’on dupe et anesthésie à coups de propagande bé-hache-hél-criminelle.

        Mais la vigilence s’impose plus que jamais.

        • MS dit :

          Le pire est que la République autorise une chaîne appelée « Almajd » que j’ai reçue à travers « Free » et dans l’une de ses émissions, j’ai entendu de mes propres oreilles des appels à exterminer les alaouites!!!

          vous vous doutez bien que je n’écoute pas de telles poubelles long temps et le peu que j’ai fait j’ai eu le droit à cet appel …

          • NO PASARAN dit :

            C’est pas sensé être interdit par la loi en France, l’appel à la haine et au meurtre ???

      • balpiz dit :

        Un indice confirmant ce type de scénario :
        MOSCOU, 10 juin – RIA Novosti
        Des groupes terroristes qui s’opposent au gouvernement syrien se sont équipés d’armes chimiques en provenance de la Libye, annonce dimanche l’agence iranienne FARS se référant aux médias syriens.
        Selon l’agence, des terroristes, se trouvant actuellement sur le territoire turc, s’entraînent à manier les gaz de combat. Leur objectif est de perpétrer une attaque contre la population civile et en accuser ensuite l’armée gouvernementale de la Syrie.
        « Toute information publiée actuellement ou à l’avenir sur un éventuel recours à l’arme chimique par l’armée gouvernementale syrienne ne signifiera que les terroristes ont recouru à cette arme contre la population (civile) pour en faire porter la responsabilité à l’armée et au gouvernement syrien », annoncent les médias syriens cités par l’agence FARS.

    • ourika dit :

      En fonction des confidences de mes amis syriens qui commencent à ne plus voir la fin de cette guerre chez eux, guerre menée par l’occident avec des forces étrangères, je me demande si Bachar Al ASSAD, comme un rouleau compresseur en respectant la volonté du peuple syrien par les urnes, ne met pas tout en place progressivement pour permettre au peuple de choisir son futur président et lui de sortir de là par voie électorale, et non sous pression et coup d’état de l’occident.
      Sans tenir compte de l’Occident et de ses armes, Al ASSAD a permis à la syrie de se structurer. Les syriens ont voté une constitution. Les syriens ont élu leurs chambres parlementaires. Le Président, et non Bachar Al ASSAD, a nommé le 1er ministre en fonction de cela. On a l’impression que tout est mis en place pour que les structures de l’état syrien soient solides et correspondent à la volonté de la majorité des syriens, même si l’ASL ou le CNS avec l’Occident trouvent ses élections « une farce ».
      Et tout cela est soutenu par la Russie, la Chine. Ce mécanisme semble être confirmé par les déclarations de la Russie qui accepte le départ de Bachar Al ASSAD, mais avec la volonté du peuple. Je ne pense pas que ceci ait été déclaré dans le dos de Bachar Al ASSAD.

      • Lajri dit :

        le problème c’est que, même s’il y avait des élections présidentielles demain et que le président syrien actuel n’était pas élu, l’ennemi dira toujours: c’est une farce, car la question n’est ni politique, ni religieuse,ni idéologique mais économique: il s’agit de « gober » la Syrie en l’affaiblissant le plus possible pour compléter l’encerclement de la Méditerranée riche en gaz.

  3. madrid dit :

    Merci Louis pour cet article qui mets les points sur les i

  4. lafleuriel dit :

    nouvelle d’Alep::Assassinat du directeur des ventes à Carrefour, peur de s’y rendre pour y faire des courses, peur de sortir de chez soi, pour ls Alepins aussi des voyous armés, des bombes au hasard, des blessés et des morts et beaucoup d’armes à disposition…mais oui Madame Clinton, c’est la Syrie qui vous va comme elle va si bien à BHL…

    • ourika dit :

      Carrefour? je croyais que la France avait cessé et interdit toute relations commerciales avec la Syrie, à mmoins que Carrefour ne soit pas français ou filiale etc… concurrence déloyale internationale alors?
      que nous raconte la presse: plus de swift et on accuse Mme AL ASSAD d’achter par carte bancaire sur Amazone, blocage des fonds à l’étranger et on continue à en bloquer d’autres à l’étranger!
      et que devient la société mixte (francoTOTAL/syrienne) qui exploite le pétrole près de Palmyre? arrêt ou continuité?

  5. betehem dit :

    « la position officielle russe : on ne défend pas Bachar al-Assad et son gouvernement, on défend la souveraineté de la Syrie et la décision des Syriens. » Citation copiée de votre bel article.

    J’aimerais réponse de vous, Louis, et des commentateurs sérieux, à des questions que je me pose depuis quelques jours, suite à des infos que j’ai cru lire sur cet excellent site :

    Bashar al Assad a-t-il déclaré, ou non, qu’il ne se représenterait pas aux prochaines législatives ? Personnellement, je m’en fiche. C’est aux Syriens de décider. Question plus précise : Pourquoi ne se représenterait-il pas ? Il y aurait à cela des tas de raisons légitimes et aimantes pour son pays. Mais ce n’est pas nécessairement une solution pour les prochaines années. Pour son pays.

    Les ONG étrangères, nécessairement non neutres, pourront-elles entrer effectivement sur le terrain Syrien, avec les couloirs « humanitaires » très militarisés dont chacun connaît l’impact dangereux ? le Croissant Rouge Syrien ne peut-il pas gérer les « dons » humanitaires, qui me semblent suspects s’ils nécessitent une ouverture sur l’espace syrien ?

    Le Président, ayant résisté à l’Armée afin de ne pas, excusez SVP le terme, taper dans le tas, donc tuer trop de civils, le Président a dit vouloir frapper fort désormais. Cette décision en est où ? Les négociations, marchandages, tricheries diplomatiques, et leur conséquences de cession de terrain et de morts supplémentaires à chaque (soi-disant)avancée diplomatique vont-ils continuer longtemps encore ?
    On ne peut pas dire que, d’une part la vie est quasi-normale, avec pique nique dans des parcs; et en même temps que les gens s’organisent pour se donner les infos : pas telle route, pas telle heure, et donne de tes nouvelles vite…
    Car même si l’ ‘horreur’ syrienne est bien moindre que ce que les médias occidentaux racontent, les syriens doivent probablement avoir un peu peur, non ? S’organiser, s’entraider, se créer des réseaux … Même si les méchancetés occidentales pour priver le pays, et surtout ses simples habitants, n’ont pas encore tué le pays, le pain manque paraît-il, la Syrie n’est pas une autarcie complète.
    Bref, entre les attentats et les manques, dont écoles et hôpitaux et administrations à l’usage des citoyens, ça ne peut plus durer comme ça.

    Sinon, malgré la fidélité du Président, ses négociations, ses amis, et tous ses efforts, le peuple Syrien perdra la Foi ! Pas celle en tel ou tel, ou en telle ou telle religion, ou en laïcité.
    Il est grand temps que ça s’arrête.

    Un des commentateurs commentait : en France, pour tel ou tel terroriste, ou tel petit groupe de terroristes, hop plan d’urgence de sécurité maximum. Pour un seul type, ou un peu plus.
    Je me permets de supposer qu’en Russie, en Chine et dans d’autres pays, on ne laisse pas déstabiliser un pays aussi longtemps, et par des étrangers en plus. Mais oui, la Lybie, l’Afghanistan etc. C’est vrai. Les manipulations, c’est vrai.
    Bashar et les généraux Syriens ne tirent-ils pas de conséquences d’événéments récents, peu ou prou, (Du Vietnam à la Lybie) en se disant : les mêmes causes produisent les mêmes effets ? Comme disent certains experts de geo politique.

    Ca fait beaucoup de questions.
    Il n’y a pas nécessairement de réponse en Oui/Non.
    Mais de toute façon, les questions c’est une sorte de bilan qu’il n’est jamais inutile de faire.

    Questions que je pose avec tout le respect et la sympathie que je voue aux Syriens qui aiment leur pays et veulent sa vie.

    • Souriya ya habibati dit :

      Je vois que vous apportez, à votre questionnement, la même « force » de conviction.. avec laquelle vous aviez déclaré, haut et fort, que vous iriez au Trocadéro soutenir Mme L’Ambassadeur.. Le signe de « reconnaissance » étant, le chapeau que vous porterez pour l’occasion::

      Les habitués du forum, ayant eu le privilège de lire, la nouvelle de votre forfait.. à la fête des mères sauront à quoi s’en tenir.. quant-à l’intérêt et l’à propos.. du bilan que vous exigez avant la fin des opérations!!

      N’était la tragédie du moment, il y aurait matière à sourire… Ceci dit, je ne vous reproche rien.. Mes collègues férus de jeux vidéos.. sont, eux aussi, très prolixes en conseils sur le comment devrait se mener un combat sur le terrain… ils théorisent en ajustant leurs sièges.. car le fait d’être confortablement assis.. augmentent leurs chances.. de mener le jeu et de vaincre leurs ennemis..VIRTUELS…

      • betehem dit :

        C’est méchant ce que vous dites. Un copain devait m’accompagner mais n’a pas pu. Ca fait six mois que pour cause d’arthrose à la hanche,j’ai dû abandonner les cours que je suivais à Paris. Une heure et demie de transport en commun, seule avec ma canne,je n’ai pas eu le courage de m’y lancer. Je m’en suis d’ailleurs excusée plus tard sur ce site. Stationner debout, ça va, mais marcher, ça ne va pas, ou peu.
        Et donc, votre réponse à mes questionnements me semble étrange.

        • betehem dit :

          Remarquez, votre réponse est bien moins déplaisante pour moi que le fait d’avoir dû rester coincée chez moi. Je me faisais une joie de rencontrer des commentateurs de ce site, d’où le chapeau …

          • betehem dit :

            Je précise encore : 1 h 1/2 pour l’aller. Idem pour le retour. Plus dix minutes de marche vers la gare RER. Ben oui, j’ai manqué de courage.

          • Souriya ya habibati dit :

            Désolée de voir que mon commentaire fut teinté de « méchanceté » à vos yeux.. Là ne fut surtout pas mon intention.. J’appartiens à une tradition où l’on se plaît – souvent – à illustrer une situation complexe par un petit proverbe ou parabole..

            Ce que je voulais dire, noir sur blanc est:

            Qu’il est très facile de se poser en tant qu’observateur – sincère.. je vous l’accorde – qui énonce les données d’un problème.. mesure le taux de non-réussite ou les zones d’ombre d’une démonstration.. ET DECRETE qu’il est « désormais » temps de passer aux bilans… De quel bilan, parlez-vous, betehem ALORS QUE le combat fait rage.. sur le terrain?!!!

            L’exemple de votre souhait de participer à la rencontre au Trocadéro.. a été évoqué.. pour vous rappeler qu’il ne suffisait pas de souhaiter.. quelque chose.. pour pouvoir le réaliser sans difficultés…

            Ceci dit, et, pour être parfaitement limpide avec vous.. j’ajoute que j’ai été un peu blessée pour le ton.. d’un de vos posts précédents.. après l’annonce du massacre d’Al Koubeir.. (je ne l’ai pas sous les yeux.. mais ça se résumait à une phrase du style « mais que fait Bachar? »)

            a- J’appartiens à une tradition où l’on garde un respect pour la perssonne qui se trouve au sommet de l’Etat.. L’interpeller comme vous l’aviez fait.. avait quelque chose d’inquisiteur et d’irrespectueux.
            b- Votre question donnait – émotion et indignation obligent – dans le concert médiatique qui cherchait à incriminer, à l’aveuglette!

            c- Cette réaction était – involontairement.. j’avoue que je ne mets pas en doute votre bonne foi – dans la droite ligne de la guerre psychologique qui fut détaillée dans le lien suivant:

            http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30919
            EXTRAIT
            « D’ailleurs, ces rumeurs courent déjà : « Le Président n’est pas assez sévère. Pourquoi est-il aussi patient ? Il ne veut pas faire couler le sang des opposants, mais ne voit-il pas l’étendue des massacres ? Se désintéresserait-il de nous ? Cette crise est mal gérée. Pour nous la mort, pour les opposants le pardon. Nos jeunes sont assassinés et bientôt viendra notre tour. Un gouvernement qui n’arrive pas à se protéger lui-même peut-il nous protéger ? Où sont ceux qui ont toujours assuré notre sécurité et pourquoi le Président ne fait plus appel à eux ? Mieux vaudrait un Staline qu’un Bachar ! Le Président pense avoir affaire à des citoyens suisses alors que ce peuple aurait besoin d’un bon coup sur la tête plutôt que de dialogue et de bon discours. Pourquoi ne revêt-il pas son uniforme militaire ? Si Hafez el-Assad était là, l’affaire serait bouclée… ».

            Pour conclure: je ne mets pas en doute votre affection pour la Syrie et les Syriens MAIS il faudrait y aller à pas mesurés.. Et, je souhaite vraiment que ce cauchemar soit dissipé pour qu’un jour Inchallah vous iriez faire votre Chemin de Damas.. Je ne sais si vous aimez l’artisanat.. si oui, les artisans syriens excellent dans une technique merveilleuse en travaillant le verre.. ils font des merveilles en verre soufflé..
            Ne me demandez surtout pas pourquoi je vous dis cela..betehem!
            http://www.pbase.com/etiennedal/image/52295986
            http://www.dailymotion.com/video/xfkkgo_souffleurs-de-verre-syrie-damas_travel

  6. AVICENNE dit :

    Louis,

    Je regarde vidéo sur vidéo. Je lis articles ou dépêches sur articles ou dépêches.

    Il y a de plus en plus de vidéos montrants des actions relativement « spéctaculaires » de ces « salauds » de rebelles. Des tanks explosés, des checkpoint de l’armée pris la nuit, des « brigades » qui se créent presque chaque jour.

    j’ai beau écouté les russes, j’ai beau croire que l’armée syrienne est une armée moderne et disciplinée, j’ai du mal à croire que « la guerre » ne s’installe pas.

    Qu’en est-il de « l’ultimatum de 24 heures » lancé par le pouvoir Syrien aux forçes rebelles ?.

    Est-il vrai que, désormais, les forçes Syriennes sont en alerte maximum ?.

    Quelqu’un peut-il diminuer mes angoisses par des liens (vidéos ou autres) qui, pour une fois, ne mettent pas en scène les soit-disant exploits de ces meurtriers !.

    Merci

    • Louis Denghien dit :

      Les meurtriers sont nombreux, plusieurs milliers, peut-être pas 10 000 dans toute la Syrie, mais ne manquant pas d’équipement. Et puis il suffit d’être deux ou trois pour faire un assassinat ciblé, guère plus pour poser une bombe, ou tirer un bus sur la route avec un RPG ou des fusils d’assaut. Et on peut tenir un quartier désert de Homs ou d’Ibleb avec cent types. Qui sont plus difficiles à repérer et détruire qu’un bataillon en rase campagne et en bataille rangée.

      N’oubliez pas que la majorité de pertes de l’armée est dû à ce genre d’affrontement « indirect ».

      N’oubliez pas non plus que ces gangs subissent quotidiennement des pertes eux aussi, ont perdu des positions.

      Un des problèmes de la Syrie – de tous les pays de la région à vrai dire – c’est l’impossibilité de contrôler totalement de très longues frontières courant des zones désertiques ou montagneuses, et donc la difficulté à couper les voies de ravitaillement de l’ennemi.

      Une guerre d’usure est engagée qui, à notre avis, ne peut pas être gagnée par quelque milliers de fanatiques en partie étrangers, et donc coupé u gros de la société syrienne…

      Bien çà vous,

      Louis Denghien

      • Cécilia dit :

        Exacte Louis, C’est ce que je constate aussi, une guerre d’usure engagée, mais les Syriens, notamment l’armée payent le prix très fort.

        Les Syriens restent de plus en plus chez eux, les enlèvements se multiplient, notamment à Alep.

        Dans la banlieue de Damas, la situation n’est guère meilleure, ma grande soeur, directrice d’une école primaire s’est échappée à l’enlèvement et sa pauvre assistante qui a été prise à sa place au sein même de l’établissement et devant les petits écoliers lorsque trois individus armés ont y pénétrés.
        Ce vendredi, plusieurs bombes ont secoué Damas et sa banlieue, Adawi, Qaboun et une voiture piégée, heureusement, a été interceptée à temps à Abou Rimmaneh.

        Beaucoup de Syriens pensent que la présence des observateurs a aggravé la situation sécuritaire et ne comprennent pas pourquoi la Syrie a accepté le plan Anan. Et vous, Louis, savez-vous pourquoi ?

        • Louis Denghien dit :

          Mais parce qu’il fallait faire un GESTE. Vis-à-vis des Russes et des Chinois, sinon de L’ONU elle-même. Aujourd’hui encore la stratégie de Moscou et de Pékin, c’est de s’en tenir au plan Annan, sans doute pour coincer diplomatiquement les Occidentaux, et plus encore le CNS. C’est un couteau diplomatique à double tranchant, mais cela équivaut à une reconnaissance par la communauté internationale d’une légitimité du pouvoir en place et aussi de la responsabilité des groupes d’opposition dans la violence. Et ça n’empêche pas, après tout, l’armée de rendre coup pour coup aux rebelles.

          L.D; & Infosyrie

          • Cécilia dit :

            Effectivement, vous avez raison, je le pense aussi, mais en Syrie, les gens veulent en finir une fois pour toute avec ces bandes pour trouver une vie normale. La Syrie était classée dans les premiers rangs mondialement pour la sécurité et ce que se passe est totalement étranger à notre culture surtout cette manière sauvage de commettre les assassinats. En effet, c’est la méthode d’Al-Qaïda vue en Afghanistan comme en Irak.

            Merci Louis pour la réponse.

        • RoyL dit :

          Cécilia,

          Je suis sur que vous savez comme on a finalement réussi à piéger
          et arrêter Al Capone. Tout le monde savait ce qu’il était et
          faisait.

          • RoyL dit :

            http://www1.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=67839&cid=18&fromval=1
            Syrie: Des dizaines de Koweitiens combattent auprès de l’ASL
            (Rapport Koweitien)
            10-06-2012

            [..] [Lavrov:] « D’ailleurs, ces pays [finançant la rébellion] ne
            le cachent pas: nos collègues saoudiens et qataries EN PARLENT
            OUVERTEMENT. Hier, des hommes d’affaires syriens se sont réunis,
            si je ne me trompe pas, à Istanbul pour annoncer la création d’un
            fonds destiné à financer l’Armée syrienne libre », a indiqué le
            chef de la diplomatie russe.

            [L]avrov a en outre souligné que « lors d’entretiens privés, menés
            en l’absence de journalistes, nos collègues (occidentaux) se
            montrent PARFAITEMENT AU COURANT de ce qui se passe réellement en
            Syrie ». [Emphase ajoutée]

          • RoyL dit :

            Al Capone — suite:

            [.. W]hat we are dealing with is a criminal undertaking in
            blatant violation of international law. THOSE WHO ORDERED THE
            KILLINGS ARE THE SELF PROCLAIMED MEMBERS OF THE INTERNATIONAL
            COMMUNITY. [..] [Emphase ajoutée]^1

            1.
            http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=CHO20120610&articleId=31359

            « Humanitarian War Criminals » in High Office: Was the Houla
            Massacre Ordered by the Western Military Alliance?

            by Prof. Michel Chossudovsky
            June 11, 2012

            A lire ABSOLUMENT ceux qui savent l’anglais.

      • AVICENNE dit :

        Louis,

        Puissiez vous avoir raison.

      • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

        En complément à cette explication, je me permets d’ajouter :

        Quand, en France, un criminel est retranché dans un lieu quelconque, combien d’agents de la force publique sont mobilisés?

        Des CENTAINES.

        En Syrie. pour quelques milliers de Syriens dévoyés et autant de mercenaires, les pouvoirs publics syriens doivent mobiliser un effectif innombrable des forces de police et de militaires.

    • BWANE dit :

      Mon cher Avicenne,
      comme vous l’écrit Louis ci-dessus, une pseudo-armée de mercenaires et de fanatiques ne peut RIEN contre une armée aguerrie de presque un demi-million d’hommes et de femmes. Cette dite ASL cause certes beaucoup de dégâts et de victimes,-tant civiles que militaires-, en Syrie, et nous en sommes tous malheureux. Mais bon, depuis plus d’un an que cette attaque diabolique et quasi-mondiale a été engagée contre la Syrie, cette dernière va de victoire en victoire et Bachar n’a pas cédé d’un seul iota. Cher ami, malgré tous les malheurs endurés par les syriens, ils sont sur la bonne voie, ayez confiance dans les capacités de l’Armée Arabe Syrienne et gardez la foi intacte, chassez de votre esprit tout doute relativement à la victoire du peuple syrien sur ses ennemis ; ces derniers justement veulent insuffler le venin du doute et de la discorde parmi icelui.

      • AVICENNE dit :

        Merci à toutes et à tous.

        Je me sens comme un dépressif avec des hauts et des bas. Il est vrai que je n’arrive pas à trouver « le médicament » qui me permettrait au moins d’être « stable ».

        Aller, zou…, je vais essayer de ne pas « plomber » le moral d’autres.

        Je n’ai pas d’autres choix que d’y croire, ne serait-ce que par respect pour ma famille.

        Dieu merci, aujurd’hui, ils vont bien. Quelques tirs à Damas, RAS à Lattaquié « intra-muros » et RAS à Alep.

        Je n’ai pas de famille à Homs, Deraa et Hama.

        • marie dit :

          Courage Avicenne.
          Je suis sûre que sur place ils ont le courage pour endurer.Vous vous devez de tenir alors que vous n’êtes pas en danger.
          Tenir pour la suite , pour vos enfants si vous en avez, garder la tête haute contre l’adversité c’est la moindre des choses qu’on peut faire pour tous ceux qui souffrent injustement.
          Parce qu’il faudra bien qu’un jour ou l’autre la justice l’emporte sur l’infâmie.

        • Cécilia dit :

          AVICENNE

          Louis a parfaitement raison même si parfois moi aussi, je m’angoisse surtout depuis quelques temps.

          Quant à Lattaquié, la localité de Haffeh (au Nord de Lattaquié, donc proche de frontières turques) connait une présence massive de terroriste qui comprend beaucoup d’étrangers. Les informations ont été reprises par Russia Today, arabi-press et d’autres. J’ai été au téléphone ce matin avec ma copine d’Avignon dont la mère est originaire de (…). L’armée syrienne contrôle tous les accès, son père qui descendait à Lattaquié après la messe ce matin, a été aussi contrôlé par l’armée. Ces terroristes ont brûlé des terres ainsi que l’hôpital Watani à Haffeh et ont menacé les habitants de quitter leur maisons. Effectivement, la majorité des habitants a quitté Haffeh pour Lattaquié.

          Mais ces criminels avec leurs amis mercenaires (d’après son père, l’armée a arrêté une dizaine de ces mercenaires rien qu’aujourd’hui) ne vont pas pouvoir aller plus loin, ils seront encerclés et écrasés comme des rats sous les bottes de nos militaires. Leur maitre, ce fou d’Arrour leur a promis la chute du régime à partir de Lattaquié ce qui prouve que tous leurs plans ont été échoués.
          J’ai tendance à penser que ce sera leur dernière tentative avant d’être écrasés définitivement.

          N.B (Je préfère de ne pas mentionner le nom de cette localité pour une raison de sécurité).

        • NO PASARAN dit :

          Avicenne, courage ! Et, l’armée sait aussi se défendre, seulement la communication est plus discrète !!!

  7. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    « on ne défend pas Bachar al-Assad et son gouvernement, on défend la souveraineté de la Syrie et la décision des Syriens ».

    Je ne connaisn pas, personnellment, le Président Bachar AlAssad.

    Président, il ne le sera pas toute sa vie, et je suis sûr qu’il serait plus heureux dans d’autres activités.

    Mais, avant que d’être président, c’est, d’abord, un Syrien.
    Un Syrien patriote.

    Je suis sûr que s’il avait la conviction que l’abandon du pouvoir ramènerait le calme, la sérénité et la paix dans la démocratie, l’unité et l’indépendance, il ne resterait pas une muinute de plus au pouvoir.

    Mais nous savons et il sait mieux que quiconque que la Syrie est victime d’une coalition dirigées par les Ultra-Sionistes-Associés (y compris, évidemment Isrël-cf BHL), avec des marionettes stipendiées arabes (Qatarrhe, Séoudistan, Libystan…etc), des Zérottomans nostalgiques de la grandeur éteinte des mammamouchis, et, incroyable : des Gaulois que le chant des sirènes ultra-sionistes a fourrvoyés.

    Bachar AlAssad, j’en suis sûr, asssumera ses responsabilités jusqu’au moment où il sera convaincu que sa tâche est accomplie, dans l’honneur et la dignité, et que l’échec des coalisés hyhpocrites « amis de la Syrie » est avéré.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      Désolé pour les quelques fautes de frappe, entraînant des erreurs involontaires d’accords féminin-masculin, singulier-pluriel.

    • Frantz Fanon dit :

      Je ne suis pas un adicte du culte aux héros, car ce sont les circonstances qui font les héros. Bachar Al-Assad est un homme comme nous tous. Mais dans les circonstances actuelles, il est devenu un symbole de la résistance à l’Empire. Et dans ce sens, je dirais que moi, nous tous, nous sommes Bachar Al-Assad. Jamais je ne donnerais la main à l’un de ces canuches européens d’Obama, pseudo-démocrates et hypcrites à l’extrême, assassins d’hommes et d’espoirs, dans leur pays et partout dans le monde. Mais M. Assad, oui, cela serait un honneur de le saluer!

    • Djazaïri dit :

      A mon humble avis, le Président Assad doit rester à sa place durant toute la durée de la crise.
      S’il partait c’est comme un trou dans une digue. L’eau commencerait à couler puis prenant de la force élargirait la brêche et démolirait la digue.

    • ourika dit :

      je partage cet avis lorsque j’entends ce que me confient mes amis syriens à Homs et à Damas. Bachar Al ASSAD attend simplement que sa mission de mise en place d’un gouvernement dans uns struture constitutionnelle votée en février 2012 soit achevée pour se retirer. Mais il ne veut pas que la Syrie soit abandonnée à l’Occident et sa pagaïe voulue par l’Occident.
      c’est là que vont jouer les rôles importants de soutien et de maintien de l’équilibre de la Russie et de la Chine, à mon avis.

      • Mohamed Ouadi dit :

        Je voudrais attirer l’attention sur le fait qu’il ne s’agit absolument pas d’un problème de PERSONNE : celle du président Bachar Al Assad, ni d’une recherche de la démocratisation.
        C’est un problème beaucoup plus profond, d’intérêts géostratégiques et économiques, qui sont incarnés par l’Etat syrien et symbolisé par Bachar Al Assad.
        Je voudrais rappeler l’entretien du président Al Assad avec la TV américaine, dans laquelle il avait déclaré : qu’il est là au pouvoir par la volonté du peuple, et qu’il quittera le pouvoir par la volonté du peuple. C’est donc un homme qui prend ses responsabilités vis à vis de son peuple et il vient de le prouver en résistant aux pressions, visant à faire changer sa position, et en honorant ses promesses de mise en place de réformes démocratiques, par un système politique pluraliste et multipartite, qui n’intéresse personne parmi les ennemis de la Syrie, et même parmi les néo-démocrates révolutionnairement terroristes de l’opposition syrienne qui cherchent à accéder au pouvoir sur le dos de chars étrangers, serait-ce israélien, et sur les décombres et les ruines de ce qui reste de la Syrie.
        Les russes ne disent pas le contraire : si changement de tête du pouvoir ou même du système politique il va y avoir, il doit se faire selon l’expression libre de la majorité des syriens, donc par des élections présidentielles ou par référendum, loin de toute intervention étrangère.
        Et quand on parle d’intervention étrangère, cette dernière revêt des formes diverses : politique, économique, et militaire …
        Les russes défendent là des questions de principes, et de respect de la charte de l’ONU, constitution d’après la 2ème guerre mondiale.
        Le non respect ou le dépassement de cette législation internationale va aboutir à un conflit de taille mondiale pour mettre en oeuvre d’autres règles du jeu. Les Etats Unis sont devant un choix difficile … Soit se plier à la PAIX, soit aller vers la GUERRE … Voilà ce dont il s’agit !

  8. touri dit :

    Al Capone disait qu´on obtenait mieux avec une parole gentille en étant muni d´un revolver que d´une parole gentille seule.
    Ces mêmes propos avaient été tenu par le triste Donald Rumsfeld sous l´ère de GW Bush pour justifier l´agression contre l´Irak.
    Comme la chose n´est pas tombée dans l´oreille d´un sourd, les Russes et avec eux Serguei Lavrov, ont bien fait de tirer brillamment avant-hier deux missiles intercontinentaux dont certains habitants en Palestine Occupée/ISrael, Turquie, Jordanie, Liban, Syrie, Arménie et Chypre ont pu observer les traces fluorescentes de leur passage à quelques centaines de kms d´Altitude.

    Les Américains ne pourront qu´être disposés à plus de concessions dans leurs futures positions sur la Syrie et l´Iran (pour commencer)et en mettant en veilleuse leur bellicisme outrageant.

  9. Cécilia dit :

    Arabi-press est désormais interdit en Arabie Saoudite et son site n’est plus accessible dans le royaume de lumières, ami de nos démocrates .
    De même, avoir de contacte avec cette agence de presse est considéré comme crime puni par la loi.

    Il est à signaler que j’ai traduit plusieurs article pour infosyrie de ce médias, parmi lesquels, sur Bab Amr, Idleb, Deir Ezzor et d’autres.

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=38828#.T9OmnrOoMNw.facebook

  10. Cécilia dit :

    BBC en arabe

    Une Syrienne de Hama donne une bonne leçon en directe à Soher Attassi qui demande d’armer l’opposition;

    - pourquoi, pour que le Syrien tue son frère ?
    - à ce point le sang syrien n’a aucune valeur à vos yeux ?
    - « l’armée syrienne mérite qu’elle soit sur notre tête », une traduction littérale pour dire que « l’armée syrienne est notre honneur » !
    - l’opposition extérieure ne présente pas la Syrie, ces gens ont quitté la Syrie et qu’ils restent là où se trouvent.

    http://www.youtube.com/watch?v=NjYrdyBL4oc&feature=share

  11. Cécilia dit :

    Les exploits des terroristes dans le quartier al-Kaboun à Damas ce vendredi et la constatation de bérets bleus sur place :

    http://www.youtube.com/watch?v=6WJYWWlEqSc&feature=relmfu

  12. joseph cotton dit :

    Si Lavrov a dit  » We’ll be glad to .. » ca se traduirait plutot
    en « Nous serions disposés », plutot que « Nous serions heureux ».
    Je pense qu’il y a aussi une note d’ironie dans cetre phrase.

    « Happy » serait le mot pour heureux.

  13. RoyL dit :

    http://sana.sy/fra/55/2012/06/09/424420.htm

    Responsable iranien : Washington veut installer les Wahabistes au
    pouvoir en Syrie
    09 Juin 2012

    Téhéran / Le chef d’état-major général des forces armées
    iraniennes, le général Hassan Fayruzabadi, a indiqué que le
    projet stratégique américain et les collaborateurs de l’entité
    sioniste contre la Syrie a pour objectif la mise en place d’une
    zone sécurisée pour l’entité sioniste.

    Le général Fayruzabadi a ajouté dans des déclarations
    aujourd’hui, que les USA planifient à faire venir les Wahabistes
    armés en Syrie via l’appui de certains pays de la région avec le
    concours d’un PAYS ISLAMIQUE voisin de la Syrie. [..] [Emphase
    ajoutée]

    ***

    La Turquie — séculaire — viendrait ainsi exclue.

    Le Liban n’est surement pas un pays islamique.

    Jordanie, ou Royaume hachémite de Jordanie officiellement, et
    émirat Royaume hachémite de Jordanie?

    Jordanie, ou Royaume hachémite de Jordanie officiellement, et
    émirat Royaume hachémite de Jordanie?

    Eager Lion 2012, lion intrépide (« was three years in the planning »):

    http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=64199&frid=18&seccatid=153&cid=18&fromval=1
    Jordanie: Exercice militaire de grande ampleur des Américains et
    alliés
    16-05-2012

    « [.. C]ela n’a rien à voir avec la Syrie. Nous respectons la
    souveraineté de la Syrie. Il n’y a pas de tension entre les
    Syriens et nous. Nos objectifs sont clairs » a dit le général
    Adouane, qui selon lui, l’exercice était en préparation depuis
    trois ans. [..]

    ***

    Est-ce que le général plaisanterait? Pire (généralement, des
    négations explicites de ce type sont des confirmations en
    réalité) encore, il parle — erreur — de trois ans!!! Et bien
    sur que c’est vrai: des exercices comme celle ci ne se préparent
    pas en une semaine, comme tout État Majeur de n’importe quelle
    armée sait. Des années de planifications, je concorde. En effet,
    on se demande aussi comme les américains auraient pu envahir
    l’Afghanistan si rapidement, dans un délai si court après 9/11 –
    s’ils n’avaient pas débuté avec leurs préparatifs bien à l’avance
    déjà.

    http://www.centcom.mil/press-releases/eager-lion-2012-exercise
    Eager Lion 2012 Set to Kick Off

    [.. T]he focus of Eager Lion is to strengthen
    military-to-military relationships of participating partner
    nations through a joint, whole-of-government, multinational
    approach, integrating all instruments of national power to meet
    current and future complex national security challenges. The
    exercise scenarios are designed to portray realistic, modern-day
    security challenges. The scenarios are designed years in advance
    to fulfill collaborative training goals.

    [E]ager Lion 12 has been in the planning phase for the past three
    years, and a similar exercise took place in Jordan in 2011. The
    exercise promotes cooperation and interoperability among
    participating forces, builds functional capacity, practices
    crisis management and enhances readiness. [..]

  14. Jordan dit :

    La planète s’embrase. Du printemps arabe au mouvement des indignés, etc. Les jeunes défient les autorités morales.

  15. madrid dit :

    Bonjour
    Le journaliste britanique A.Thompson s est retrouve, avec son equipe, dans un guet apens tendu par l ASL.
    a lire ici:

    http://www.guardian.co.uk/media/2012/jun/08/alex-thompson-syrian-rebels?intcmp=239

  16. theflowerpower dit :

    ”la démocratie est une méthodologie occidentale contraire de celle en Islam.”(!!): http://cort.as/25CF

  17. leelee dit :

    Ce que prépare «Israël» contre la Syrie

    http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/193748-ce-que-pr%C3%A9pare-%C2%AB-isra%C3%ABl-%C2%BB-contre-la-syrie

    « Après de tels aveux, personne ne pourra dire je ne savais pas. Sauf les traîtres à leurs pays qui ont toujours existé dans l’histoire de l’humanité. Il n’y a pas d’autres mots! »

    • Candide dit :

      Et pourtant, Israël propose une assisatance aux réfugiés syriens.

      • Louis Denghien dit :

        Trop cool !

        L.D. & Infosyrie

      • AVICENNE dit :

        Vraiment Candide, il y a des moments ou il faut savoir se taire.

        « Et pourtant, Israël propose une assisatance aux réfugiés syriens ».

        Et alors ?.

        La turquie a ouvert ses portes pour les réfugiés syriens, cela ne l’empêche pas d’être une base arrière de l’ASL.

        Retournez chez les bisounours SVP ou soyez plus percutants et/ou crédibles dans vos propos.

        • Candide dit :

          Ben non, je peux pas m’empêcher de l’ouvrir : je soupçonne autant d’arriéres pensées (ou de sincérité) de la part d’Israel que de la Russie.

      • Jordan dit :

        Elle veut utiliser le Golan comme zone tampon en cas de chute du régime.

      • touri dit :

        Qu´il commence par soigner le sort des juifs Falashas, après cela on avisera.

      • joska dit :

        pas candide, d’après toi pour quoi Perez et le gouvernement israélien propose une telle aide aux soi disants réfugiés syriens?

      • leelee dit :

        Et aux réfugiés Africains ils proposent quoi ??

      • Espoir dit :

        Vous rigolez Candide ou vous vous foutez de nous? Le malheur du Monde vient de ce merdier qu’est Israël. Ils assistent les Syriens réfugiés mais jouissent de plaisr quand un petit Palestien meurt!!!
        Vous vous ridiculisez de plus en plus. On veut bien être objectifs mais pas aveugles!

        • Candide dit :

          Il est très facile d’accuser Israël de tous les maux, ça évite à certains de se remettre en cause

          • Louis Denghien dit :

            Mais on accuse surtout ici, et bon droit, la Turquie, l’Arabe séoudite, le Qatar t la bande à Hariri, pour se limiter à la région !

            L.D. & Infosyrie

          • Espoir dit :

            C’est la réalité Candide. Depuis plus de 60 cet état ( Israël ) fait tourner le Monde en orbite autour de sa fragile existence. Le Monde est lassé de ce petit teigneux qui fait qu’on marche sur la tête. Pourquoi, tout, presque tout sur Terre doit passer par eux et avoir leur saint aval?
            Vous ne trouvez pas ça glauque, vous?

      • Akyliss dit :

        Candide, réveil toi ! Israel a toujours fait le gentil pays de service et c’est elle qui va massacrer des enfants libanais, palestiniens à coup de bombes aux phosphores et autres réjouissance ….c’est pour la communication et pour les gentils « pacifistes » pour qu’après ils aillent dire aux autres :  » et pourtant, israel propose une assistance aux réfugiés syriens »

        d’un côté les israéliens massacres et expulsent les palestiniens , de l’autre ils veulent envoyer une assistance aux réfugiés syriens ! laisse moi rire !

        si c’est pour les réfugiés syriens de Turquie c’est plutot des armes qu’ils vont envoyer au terroriste basé dans ce pays…

  18. Jo dit :

    http://www.sana.sy/fra/51/2012/06/10/424453.htm

    Lattaquié / Dans le cadre de leur trafic du sang syrien, les outils du plan agressif tissé contre la Syrie se prépare à commettre un massacre contre les citoyens de la région d’al-Haffa et du village de Tfil dans la banlieue de Lattaquié pour exercer des pressions sur la Syrie et l’accuser de commettre ces massacres horribles.

    La TV syrienne a diffusé un contact téléphonique entres deux personnes qui préparent un massacre dans la région d’al-Haffa et le village de Tfil dans la banlieue de Lattaquié.

    L’Une des deux personnes a demandé de l’autre d’assassiner les otages et les détenus à Tfil, les photographier et les diffuser sur l’Internet pour le faire paraître comme si c’était le régime syrien qui l’avait commis.

    Elle a demandé aussi de faire parvenir les photos à l’information vu qu’une action internationale est prévue dans deux jours.

    Notons q’un groupe terroriste armé avait attaqué des établissements publics et privés dans la région d’al-Haffa, les a incendié et tué nombre de citoyens. Il a incendié aussi l’hôpital national et expulsé les citoyens pour piller leurs maisons.

  19. Labaykyabachar dit :

    C bâtard ignard il sont pas nombreux (il sont millions a regarde al khanzira ) mais associé au diables il deviennent une vraix menace . J espèrent qu il vont finir dans des contenaire comme en Afghanistan . C est incroyable la traîtrise chez les arabe est inscrite dans leur gènes .

    • Cécilia dit :

      Très bon article, Picolo, merci !

      Syrie : le massacre de trop ?
      La guerre psychologique a déjà commencé

      Suite au massacre de Houda, le conflit armé en Syrie est entré dans une nouvelle phase… Celle de la guerre psychologique. Et les forces armées rebelles n’hésitent désormais plus à occulter une partie de la réalité pour fournir aux médias l’émotion attendue. Quitte à déclencher prochainement une guerre civile.

      Nous avions dans ces mêmes colonnes expliqué pourquoi le plan Annan échouerait. D’abord parce qu’Occidentaux comme Saoudiens et Qataris ont tout fait dès le début pour le torpiller, en continuant de fournir des armes armes sophistiquées et des millions de dollars aux différents groupes de l’opposition. En envoyant des troupes spéciales chargées de former les cadres d’un des groupes rebelles, l’ASL (Armée syrienne libre), qui manque cruellement de professionnalisme et surtout de représentativité auprès des autres groupes armés.

      D’autre part parce que les groupes rebelles ne représentent souvent qu’eux-mêmes, et c’est même un des motifs de l’impatience de la communauté internationale, qu’ils ne sont contrôlés ni par le CNS (Conseil national syrien toujours pas reconnu et dont le président est démissionnaire) ni par l’opposition intérieure (notamment le Comité de coordination National), dont la jonction d’ailleurs avec ce même CNS est pour le moment improbable. La création d’un Front des révolutionnaires syriens, revendiquant 12 000 hommes a été annoncé cette semaine en Turquie, tandis que la Commission générale de la révolution syrienne s’est fixée comme ambition d’unifier le commandement militaire des rebelles armés. Quelle aubaine pour le régime qui peut ainsi, et tant pis s’il a raison, invoquer des provocations, des attaques terroristes (comme celle qui fit plus de 50 morts à Damas) et se plaindre (ou se réjouir ?) de n’avoir personne avec qui dialoguer ! Depuis quelque temps, il fallait passer à autre chose, débloquer la situation et tenter de passer outre la détermination russe de ne rien lâcher. Le timing parfait (visite de Kofi Annan, réunion d’Istanbul) est pour le moins troublant.

      Il faut rappeler ici combien la « Révolution dans les Affaires Militaires » (RMA), parfaitement assumée et théorisée par les États-Unis dans les années 1990 est en train sous nos yeux de livrer une de ses énièmes batailles dans une de ses acceptions maximalistes, celle de la guerre de l’information. Les médias (et les ONG qui les abreuvent de « sources ») sont devenus des rouages essentiels : ils n’ont jamais cessé de l’être à vrai dire depuis que la guerre existe. Mais une sorte de paroxysme est observable en Syrie. Le principe de toute opération psychologique tourne autour de trois éléments selon la doctrine de la « psywar » et qui sont ici réunis : il s’agit d’occulter une part de la réalité, de déclencher des émotions et de fournir aux médias ce qu’ils attendent. En 1990, l’entreprise Rendon Group qui avait si obligeamment rempli son contrat pour le département d’Etat (les fameuses couveuses de Koweït City), n’était venue que peaufiner un processus déjà acté par le Conseil de sécurité et qui avait permis de chasser Saddam Hussein du Koweït. En 2003, ce fut plus difficile, mais on se souvient des flacons d’anthrax agités par Colin Powell devant le même Conseil en guise de preuves d’armes de destruction massive. Finalement, les États-Unis et leurs alliés y étaient allés tous seuls. Mais devant le verrou stratégique et géopolitique que constitue la Syrie, tout le monde sait depuis au moins un an qu’il n’y aura pas d’intervention internationale armée.

      Il semblerait qu’en l’espèce, cette stratégie psychologique ait été intégrée parfaitement par les groupes rebelles en Syrie qui dans le combat dissymétrique mené contre eux par les forces régulières du régime y recourent de façon systématique. A ce titre, il faut reconnaître l’extrême empressement des grandes agences de presse occidentales à reprendre sans broncher les communiqués de la seule ONG officielle de l’opposition, basée à Londres, l’OSDH (Observatoire syrien pour les droits de l’homme) dont le nom flatteur (les Droits de l’Homme sont irréfutables comme dirait Alexandre Vialatte) vient dissiper ce qui restait de scrupules déontologiques de la part de la presse. Mais à en faire trop, on est toujours rattrapé. Il est évident que la situation de blocage au Conseil de sécurité, la lenteur et l’incapacité des opposants à se poser en interlocuteurs crédibles auprès des Occidentaux et aussi la surenchère des pays du Golfe permettent d’accueillir l’annonce de ces massacres comme l’occasion de changer de registre. C’est d’ailleurs un des résultats bénéfiques qu’a provoqué l’annonce à moins de 10 jours d’intervalle de deux tueries, à Houla d’abord, la veille de l’émissaire de l’ONU Kofi Annan à Damas et le 7 juin à Mazraat al Koubeir : en passant au stade émotionnel, comme l’a reconnu immédiatement Laurent Fabius sur Europe 1 le 29 mai « le massacre peut avoir comme conséquence que des pays jusque là réticents évoluent ».

      Le lendemain de la découverte du massacre de Houla on a très vite accusé l’armée syrienne, puis les observateurs dans l’après-midi indiquèrent que la plupart des victimes ont été exécutées à bout portant et dans la tête, certaines égorgées. Des témoins parlent de plusieurs lieux desquels les cadavres auraient été ramenés puis rassemblés. En tout état de cause, qui peut oser prétendre qu’il s’agisse d’une action délibérée du régime alors que l’agenda des rebelles semble plus pertinent ? En évacuant une hypothèse machiavélique de l’un ou l’autre camp, la réalité peut être appréhendée différemment. Qu’il y ait eu un ou plusieurs massacres, c’est évident, que l’on aille jusqu’à considérer qu’il y va de la responsabilité du régime d’assurer la sécurité de ses concitoyens passe encore. Mais nous sommes là en présence d’opérations meurtrières de vendetta, dans un contexte où tous les connaisseurs de la région mettent en garde depuis des mois contre une guerre civile généralisée, entre clans pro-et anti-Assad, voire même entre communautés : il est frappant de constater que les zones où ont été perpétrés les tueries sont des zones de mixité où les communautés sont fortement imbriquées, avec en particulier des alaouites et des sunnites formant les gros bataillons non pas de l’ASL mais des milices d’autodéfense qui contrôlent désormais de nombreuses bourgades au nord de la Syrie entre Homs, Idleb et Hama.

      Il est même probable que les massacres aient impliqué des familles sunnites rivales suite aux élections législatives du 7 mai dernier. Car les fameux « chabihas », c’est-à-dire les nervis officiels du régime, ne semblent même pas en cause dans le cas présent, tant la circulation des armes est intense et l’autodéfense généralisée. Le général Mood lui-même semblait aller dans le sens de règlements de comptes claniques, après s’être rendu sur les lieux : « quels qu’ils soient, ceux qui ont commencé, ceux qui ont riposté et ceux qui ont contribué à un tel acte déplorable de violence, doivent être tenus pour responsables».(Le Monde 28 mai 2012).

      Car une autre question mérite d’être posée : au-delà de l’« éthique de conviction » qui nous fait nous indigner à juste titre de la situation de violence qui dure depuis près de quinze mois et réclamer à cor et à cri une intervention, il faut être bien conscient des conséquences. Car qui peut croire que la démocratie succèdera au régime actuel ? Et même si l’on rétorque, en bons lecteurs de la Révolution française, qu’une période de transition sera nécessaire, y compris durant laquelle le sang devra couler, est-on bien sûr que ce soit l’enjeu véritable ? Que cherchent en réalité le Qatar et l’Arabie Saoudite, si peu soucieux de démocratie chez eux et qui sont les plus actifs, les plus influents, y compris auprès des chancelleries occidentales, sinon à affaiblir l’Iran qui est leur principale menace dans la région ? Sait-on que les chars saoudiens stationnent toujours actuellement à Bahreïn ? Or tout le monde sait bien que les armes et les fonds affluent massivement de ces pays et que le ministre saoudien des Affaires étrangères a encouragé officiellement à armer davantage l’opposition (en réalité certains groupes), à tel point qu’il a été rappelé à l’ordre. Il n’est que de se rendre sur la Toile pour constater les exploits des rebelles qui excellent dans la destruction de T62, et autres blindés aux cris d’Allah Akbar. Ou de rappeler que pour le seul premier week-end de juin, l’OSDH annonçait que les rebelles avaient tués près de 80 soldats des forces régulières. Le 5 juin, le général Robert Mood avait mis en cause des acteurs étrangers comme contribuant activement à la spirale de la violence en Syrie en envoyant de l’argent et des armes. “Je ne peux pas identifier quels pays sont impliqués”, avait-il prudemment ajouté auprès de l’AFP et de Reuters.

      Or ces armes performantes (thermiques, anti-blindage) continueront d’être livrées. Il est même probable que leur fourniture officielle sera annoncée par les pays du Golfe, la France et les États-Unis dans les semaines à venir, comme cela s’est déjà produit en Libye. Dans ces conditions, on voit mal la Russie et l’Iran se priver de faire de même. Le gouvernement syrien, qui ne contrôle déjà plus certaines zones sera au prises avec des groupes très bien équipés. Souhaite-t-on une partition de la Syrie ? Une guerre de tous contre tous ? Un réduit alaouite au nord ouest, un Kurdistan au Nord, une région druze au Sud et le reste aux sunnites ? A-­t-on posé la question des chrétiens pour l’instant plutôt loyalistes et qui, comme en Irak, ne disposent d’aucune base territoriale et émigreront massivement ?

      Pour dîner avec le diable il faut une longue cuillère, mais la nôtre est terriblement courte. Si la fin justifie les moyens, alors l’éthique mais aussi le réel se chargeront de nous rattraper. Comme elles ont rattrapé un certain matin du 11 septembre 2001 les États-Unis, vingt ans après que ces derniers eurent joué massivement la carte de l’islamisme radical pour chasser les Soviétiques d’Afghanistan

    • NO PASARAN dit :

      Pseudo par référence à Dragon Ball ? Like !

  20. Djazaïri dit :

    Mr Lavrov sachez qu’il y a des forces démocratiques qui s’opposent à la politique agressive occidentale contre la Syrie.
    En France, par exemple, pas mal de jeunes des cités n’ont pas voté PS ce jour vu le soutien de François Hollande au CNS.

    • Etudiant dit :

      Je pense pas que le CNS soit la principale préoccupation de personnes vivant dans de véritables ghettos, où chmâge, insalubrité et dettes se cotoyent?
      Ils ont d’autre priorité

  21. RoyL dit :

    http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-operation

    L’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication
    par Thierry Meyssan

    Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et
    un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces
    crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur
    le Net et alertez vos élus.
    Damas (Syrie) | 10 juin 2012

    [D]ans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les
    Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront
    celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées
    par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des
    massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires,
    des ministres et des généraux donnant leur démission, le
    président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant
    au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement
    s’installant au palais présidentiel. [..]

    ***

    Ça serait début deuxième guerre mondiale style (Pologne) — et en
    effet une troisième en suivra s’ils mettent ça en acte.

    Je ne suis pas le premier à remarquer qu’ils deviennent de plus
    en plus fous, perdent la tète complètement — on le voit même ici
    avec les ordures (candide, étudiant, syrienne libre, etc.) qui
    empestent le site.

    Un autre facteur aggravant est que Tarpley (et je ne suis pas un
    fan à lui) prévoit, craint un coup d’état en Grèce aussi dans la
    même période — à cause des élections législatives qui devraient
    voir la coalition de la gauche radicale (Syriza), qui rejette les
    mesures d’austérité et qui est en train de mettre véritablement
    des bâtons dans les roues des oligarques et bildeberger, sortir
    la gagnante.

    Eager Lion vient aussi de se *terminer*.

    • RoyL dit :

      RT (Russia Today), Headline News — édition live de 11:00 MSK
      (Moscow Standard Time) — de la même teneur.

    • RoyL dit :

      Ça commence MAL effectivement:

      http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=67869&cid=18&fromval=1
      L’opposition syrienne appelle les piliers du régime à faire
      défection
      11-06-2012

      [L]e nouveau chef de la coalition de l’opposition syrienne
      soutenue par l’Occident (CNS) a appelé dimanche les responsables
      du pouvoir en Syrie, à faire défection. [..]

      ***

      Ci sa n’est pas une mise en scène autant débile que pathétique:
      « l’opposition syrienne appeler les piliers du régime à faire
      défection »!!!? Se sauve qui peut de l’autre coté de la
      méditerranée: alerte tsunami (à cause de la *pernacchia*^1 géante
      des syriens en réponse).

      1. de l’italien: bruit vulgaire que l’on fait avec la bouche en
      signe de mépris ou de dérision — et en imitation d’un autre
      bruit de gaz qui passe (-> péter).

    • RoyL dit :

      Obama est (Tarpley / Bildeberg) aussi foutu/out/bye-bye de toute
      façon.