• Actualité
  •  

Recevant, mercredi 26 octobre, les lettres de créance du nouvel ambassadeur syrien à Brasilia, le directeur du département du Proche-Orient et de l'Asie centrale au ministère brésilien des Affaires étrangères a réaffirmé la position  de son pays sur le dossier syrien, c'est-à-dire le refus de l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de ce pays. Carlos Martins Cegila a notamment pu dire à son interlocuteur syrien, Mohammad Khadour, que la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Roussef, portait un grand intérêt à la [...]



Le Brésil, lui aussi, persiste et signe

Par Guy Delorme,



Bachar et Lula à Brasilia, le 30 juin 2010 : l'amitié syro-brésilienne ne date pas d'hier, mais du XIXe siècle

Bachar et Lula à Brasilia, le 30 juin 2010 : l'amitié syro-brésilienne ne date pas d'hier, mais du XIXe siècle

Recevant, mercredi 26 octobre, les lettres de créance du nouvel ambassadeur syrien à Brasilia, le directeur du département du Proche-Orient et de l’Asie centrale au ministère brésilien des Affaires étrangères a réaffirmé la position  de son pays sur le dossier syrien, c’est-à-dire le refus de l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures de ce pays.

Carlos Martins Cegila a notamment pu dire à son interlocuteur syrien, Mohammad Khadour, que la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Roussef, portait un grand intérêt à la Syrie et était prête à l’aider à sortir de la crise actuelle. Et qu’elle faisait confiance au président al-Assad pour mener à bien les réformes nécessaires, et jeter les bases d’un vrai dialogue inter-syrien.

Le Brésil, un des « 5 mousquetaires » onusiens du BRICS, avec l’Afrique du Sud, l’Inde, la Russie et la Chine, confirme ainsi sa ligne diplomatique de rejet des pressions et manoeuvres para-diplomatiques de l’axe Washington-Londres-Paris au Conseil de sécurité.

Des liens anciens, et charnels

Donc, pas vraiment de « prise de distance », là non plus, de Brasilia avec Damas. Il n’est pas indifférent de noter que 12 millions de Brésiliens – sur 192 millions – sont d’origine arabe, et que la majorité d’entre eux proviennent de Syrie et du Liban, les principales vagues d’immigration étant intervenues dans la seconde moitié du XIXe siècle, alors que la Syrie et le Liban étaient parties intégrantes de l’empire ottoman. Les Arabo-Brésiliens sont concentrés dans la province de Sao Paulo, une des plus dynamiques économiquement du pays. La majorité de ces immigrants et descendants d’immigrants sont catholiques ou chrétiens, ce qui n’a pu que faciliter leur intégration. Selon une estimation parue dans une étude publiée en 2006 par le mensuel de politique internationale catholique 30 jours, 140 parlementaires – sur les 594 députés et sénateurs brésiliens – étaient d’origine arabe. Tout ceci entretient l’amitié entre les deux pays. Et les relations commerciales : en juin 2010 le président brésilien Lula avait reçu son homologue syrien et avait exprimé à cette occasion son souhait de voir se développer les relations commerciales entre les deux nations, via la signature d’un « accord de libre-échange« , et il avait exprimé son soutien à l’adhésion de la Syrie à l’OMC.

Le Vénézuela, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua et Cuba étant, sur le dossier syrien, sur la même longueur d’ondes que le Brésil, on constatera, pour s’en réjouir, que l’Oncle Sam, si acharné à isoler Damas, a réussi en fait à susciter contre lui une « alliance de revers », dans ce qui, selon la doctrine de Monroe, constituait son pré-carré géopolitique. « Mala suerte » comme on dit du côté de Managua et de Caracas…

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Vous pouvez répondre, ou faire un lien depuis votre site.

20 commentaires à “Le Brésil, lui aussi, persiste et signe”

  1. Souriya ya habibati dit :

    « Carlos Martins Cegila a notamment pu dire à son interlocuteur syrien, Mohammad Khadour, que la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Roussef, portait un grand intérêt à la Syrie et était prête à l’aider à sortir de la crise actuelle »
    ça fait chaud au coeur de voir les AMIS aux moments critiques.
    Souriya Allah hamiha.

    • Mohamed dit :

      Que veulent les arabes en Syrie ?!

      Selon les médias syriens, la délégation de la ligue arabe s’est basée sur des comptes rendus médiatiques tendancieux, sinon fallacieux et mensongers, a/s de ce qui s’est passé, en Syrie hier vendredi, pour adresser à la Syrie une correspondante urgente, dont le contenu est identique à celui de ces comptes rendus médiatiques de chaînes, connues pour leur hostilité à la Syrie. Or, le communiqué de la ligue arabe a refusé toute « intervention étrangère » en Syrie, alors que la délégation n’a pas relevé que ceux qui appellent à l’instauration d’une « zone d’exclusion aérienne » appellent à une intervention étrangère. Dans sa correspondance urgente à la Syrie, la délégation s’est fondée sur des « allégations médiatiques », ignorant les réalités et appelant à une zone d’exclusion aérienne et à l’intervention étrangère. Les syriens s’exclament et s’interrogent sur le fait que la délégation s’est approprié le contenu des comptes rendus de ces médias hostiles à la Syrie.
      Selon les observateurs, la précipitation à l’envoi de la correspondance, la veille de la deuxième rencontre de la délégation avec les responsables syriens, prend le parti des comptes rendus de ces chaînes et soulève l’interrogation et l’exclamation des syriens sur la conclusion de la réunion du conseil ministériel qui se tiendra, demain dimanche, à Qatar, en présence du ministre des affaires étrangères syriennes Walid Al Moallem et son adjoint Dr Faycal Al Mekdad.
      Selon les observateurs, les terroristes armés tirent sur des civils et des militaires et terrorisent la population, et les syriens se demandent pourquoi la délégation de la ligue arabe ne veut pas admettre ces crimes. Les syriens s’interrogent : est-il permis à une partie fidèle à son arabité et au peuple syrien, à sa sécurité et à sa stabilité, d’ignorer le terrorisme dont la syrie est victime ? Dans tous les cas, les syriens tiennent à leur arabité et à leurs frères arabes, ainsi qu’à l’action arabe commune, car ils sont convaincus que le mensonge et la désinformation sont appelé à disparaître et à céder la place à la vérité.
      Selon des observateurs, le monde et les pays arabes sont contre le terrorisme et le combattent partout, sauf en syrie. Pourquoi ne sont – ils pas contre le terrorisme en syrie ??
      Les syriens s’exclament a/s de la position des arabes contre le terrorisme, même aux Etats-Unis et à la Turquie, alors qu’ils éloignent leur regard du terrorisme en syrie dont ils assurent même la couverture !!
      Par ailleurs, Dr Bouthaina Chaabane, a déclaré à « l’Independant » que les actes de violences sont ce qu’il y’a de plus grave en syrie, et l’armée syrienne et les forces de sécurité ont été exposées à des agressions, et ont présenté beaucoup de sacrifices, depuis le début de la crise, car il leur a été demandé de na pas tirer sur les manifestants. Il est désormais clair qu’il y’a une partie qui travaille pour l’aggravation de la situation en syrie au lieu de s’intéresser aux réformes, et sur cette base ils ont présenté « de l’extérieur » des soutiens financiers et logistiques pour ouvrir le feu sur les manifestants et sur les forces de sécurité.

    • Mohamed dit :

      Voilà ce qu’ont acclamé les syriens à en faire casser leurs voix à Lattaquié, (après Damas et Al Hasaqa, Alep, et toute la dyrie), le 27.10.2011, et que les nombreux ennemis refusent à admettre :
      http://www.youtube.com/user/tamadonte?feature=mhee#p/a/u/2/_tffVCmTGog
      http://www.youtube.com/user/tamadonte?feature=mhee#p/a/u/0/KsAI-RbCxdw

    • Mohamed dit :

      Voilà les manifestations d’Assouwaydaa hier, (Les Druzs, Al jabal)pour ceux qui se sont posés la question sur la position des druzes :
      http://www.youtube.com/user/tamadonte?feature=mhee#p/u/1/DnEQbJYev2k
      J’ai bien aimé le tempo ! A écouter pour apprécier !
      Par ailleurs, figurez-vous mes amis que les ennemis ont eu le culot de détourner les manifestations millionnaires pour prétendre qu’elles sont en leur faveur; Après avoir prétendu qu’elles sont sorties sous la menace du pouvoir !?

  2. Souriya ya habibati dit :

    « Et qu’elle faisait confiance au président al-Assad pour mener à bien les réformes nécessaires, et jeter les bases d’un vrai dialogue inter-syrien. »
    Allah Souriya Bachar wbass.

  3. stephane dit :

    Le Brésil, un nouveau poids lourd sur l’échiquier mondial, ne l’oublions pas.

  4. Daniel BESSON dit :

    Bonjour ,
    Suivant de prés l’actualité Brésilienne je peux vous fournir les élèments suivants :

    – Le MAE Brésilien Antonio de Aguiar Patriota et le nouveau MD Brésilien Celso Amorim , un diplomate de formation , sont contre une intervention de la  » communauté internationale  » en Syrie . Toutefois au sein de l’administration de l’Itamaraty , le  » Quai d’Orsay Brésilien  » , il existe des courants qui cherchent à aligner le Brésil sur les puissances Occidentales ou  » puissances  » auto-proclamées comme le Portugal qui systématiquement s’associe aux  » résolutions  » contre la Syrie . Ces courants cherchent ainsi à influencer la présidente Dilma Rousseff qui est loin d’avoir la personnalité du Président Lula da Silva .

    – Les diplomates Brésiliens au CS de l’ONU font l’objet d’un véritable harcélement de la part des représentants des EU , de la GB et surtout de la France pour que le Brésil s’associe aux projets de  » résolutions  » et isole ainsi la Russie et la Chine . Ils n’en ont que plus de mérite à resister à ces pressions .

    – La position du Brésil sur ce dossier sera cruciale puisque le Brésil est bien le  » poids lourd  » diplomatique de l’Amérique du Sud . Cette remarque n’est en rien un mepris pour les autres états mais résulte d’une constaion élémentaire .

    – Les actions de l’OTAN en Libye et plus particulièremment de la France en Libye et en CDI sont de plus en plus perçues par la communauté analytique universitaire des questions de RI , défense et GP comme une tentative de  » containment  » du BRICS et comme un  » neo-colonialisme  » . Idem en ce qui concerne la Syrie .

    – La grande majorité de la blogospohère  » Défense et GP  » Brésilienne est loin de prendre au pied de la lettre la propagande Occidentale contre la Syrie .

    Tres Cordialement

    Daniel BESSON

  5. Akyliss dit :

    « 140 parlementaires – sur les 594 députés et sénateurs brésiliens – étaient d’origine arabe »
    je voudrais bien connaitre le nombre de députés et sénateurs d’origines arabes dans le parlement français si prompt à distribuer des leçons de bonne conduite aux autres pays du monde ?

    • Fatima dit :

      Dans tous les pays de l’Amérique latine, les « immigrés » sont très bien intégrés aux sociétés de ces pays. En Argentine que j’ai visité en 2006, en nous promenant dans les rues de Buenos Aires, nous étions incapables de distinguer « un étranger immigré » d’un  » Argentin ».
      Il est bien de poser la question « pourquoi, dans les sociétés de l’Amérique latine ,les étrangers sont très bien intégrés et bien assimilés ??

      1- Pour une simple raison, ces pays accueillent à bras ouverte ces étrangers ..Ils sont traités avec respect et avec dignité. A partir du moment où un étranger sent qu’il est considéré comme un vrai citoyen, il investit à fond dans tous les domaines de la vie, y compris la politique.
      2- En France, ce n’est plus le cas!!!! Un étranger, dès qu’il pénètre dans le pays, il sent une hostilité en commençant par le « Service d’immigration » des Préfectures, par les Français eux-mêmes : dans les magasins, dans la rue,… Bref, on fait toujours comprendre à l’étranger qu’il n’est pas chez soi !!!. A partir du moment où on sent pas chez soi, on peut investir dans le travail pour vivre avec dignité, mais pas dans d’autres domaines..
      C’est pourquoi on ne voit pas ou peu des étrangers dans la vie politique..il ne faut pas s’étonner

      • Cécilia dit :

        Excellent constat, chère Fatima!

        Pourtant, la France est le pays de Droits de l’Homme et donneuse de leçons en démocratie.

        Curieux non!

        Cécilia cherchant à comprendre

      • Akyliss dit :

        Merci Fatima, Saint Sarkozy et les autres clowns politiques démocratiques de notre pays devraient prendre exemple sur les pays de l’amérique latine ! au lieu de faire la morale sur les droits de l’homme !

  6. Daniel BESSON dit :

    Ps :
    Le vic-President Brésilien , Michel Temer , est un Arabo-Bresilien
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Temer
    http://www.rjliban.com/orient20110117.pdf
    Le gouverneur d’un état qui m’est cher , celui d’Amazonas , est aussi un Arabo-Brésilien :Omar Aziz
    http://pt.wikipedia.org/wiki/Omar_Aziz
    http://acritica.uol.com.br/manaus/Manaus-Amazonas-Amazonia-Arabes-querem-melhorar-negocios-Amazonas_0_568743272.html
    Cordialement
    Daniel BESSON

    • Akyliss dit :

      Bonjour Daniel, merci pour tes informations !

    • Cécilia dit :

      Merci Cher Daniel pour vos informations,

      L’Amérique Latine a été depuis le XIXème siècle une terre d’accueil pour les Syro-Libanais, un peu plus que l’Australie, le Canada ou USA.

      L’ex-Président de l’Argentine, Carlos Menem (1989-1999), actuellement sénateur, sa famille est d’origine syrienne de Lattaquié.

      Quant au-Vice-Président Brésilien, Michel Temer est, en effet, d’origine libanaise de Tripoli (dans le Nord).

      Concernant le gouverneur d’Amazonas, l’Arabe-Brésilien, Omar José Abdel-Aziz, je ne sais pas le pays d’origine de sa famille malgré ma recherche.

      Cécilia la curieuse

  7. SULTAN AL KAWMI dit :

    Le peuple Syrien est avec Bachar al Assad et le monde entier est au courant de cela, donc le complot occidentale pour déstabiliser la Syrie est tombé à l’eau!!

  8. madrid dit :

    Bonjour à tous
    un article pour ceux que cela intéresserait :