• Actualité
  •  

En Syrie, à la guérilla des armes se superpose sans cesse celle des bilans. Et, dans cet affrontement là, c'est cette fois l'opposition qui bénéficie d'une écrasante supériorité logistique : l'OSDH continue d'imposer ses chiffres. Soit 59 victimes pour la journée de lundi, dont 31 civils dans la région de Hama, et cinq soldats. L'OSDH prétend que 28 civils ont été victimes de tirs de mitrailleuses et d'obus dans le quartier d'Arbaine à Hama, du moins selon les dires d'un [...]



Le feu ne cesse pas…

Par Louis Denghien,



Ban Ki-moon et Hillary Clinton s'inquiètent de la "liberté de mouvement" des observateurs de l'ONU ? Mais dimanche à Homs, ils ont eu la chance de visiter un quartier en compagnie de Tlass, chef local des tueurs de l'ASL !

Ban Ki-moon et Hillary Clinton s'inquiètent de la "liberté de mouvement" des observateurs de l'ONU ? Mais dimanche à Homs, ils ont eu la chance de visiter un quartier en compagnie de Tlass, chef local des tueurs de l'ASL !

En Syrie, à la guérilla des armes se superpose sans cesse celle des bilans. Et, dans cet affrontement là, c’est cette fois l’opposition qui bénéficie d’une écrasante supériorité logistique : l’OSDH continue d’imposer ses chiffres. Soit 59 victimes pour la journée de lundi, dont 31 civils dans la région de Hama, et cinq soldats. L’OSDH prétend que 28 civils ont été victimes de tirs de mitrailleuses et d’obus dans le quartier d’Arbaine à Hama, du moins selon les dires d’un de ses « correspondants« . Ce chiffre de 59 constitue un « pic » depuis l’entrée en vigueur théorique du cessez-le-feu, le 12 avril. L’OSDH, comme le CNS, cherchant à faire capoter le plan Annan, il est fort possible que Rami Abdel Rahmane (patron londonien de l’OSDH) ait « forcé la note » pour convaincre gouvernement et opinions occidentaux de la mauvaise foi et de la brutalité du régime.

Nous avons donné le décompte de l’agence syrienne Sana pour la même journée, décompte qui concernait le nombre de victimes d’attaques terroristes à la mi-journée : quatre militaires et un civil tués. Le quotidien gratuit 20 Minutes se fait d’ailleurs l’écho de ces bilans de l’agence Sana, et ce n’est pas le seul média français à le faire : peut-être ce début d’objectivité est-il à mettre au compte d’un sursaut de conscience professionnelle, ou d’une tardive interrogation sur un unanimisme et un manichéisme médiatique qui a duré trop longtemps… Mais c’est vraiment un très léger contrepoint au discours officiel résolument pro-opposition.

Revenons à la guérilla de terrain : mardi 24 avril, Sana rend compte de nouvelles actions des bandes armées et de nouvelles opérations des forces armées, survenues hier soir ou ce matin.

-A Hama, précisément dans ce quartier d’Arbaine dont l’OSDH prétend qu’il a été ensanglanté la veille, les militaires ont traqué puis intercepté, avec l’aide d’habitants affirme Sana, des groupes armés, arrêtant un grand nombre de leurs membres, et récupérant les traditionnels impedimenta : RPG, fusils d’assaut, matériel de communication. Et aussi des uniformes de l’armée. Par ailleurs, deux membres des forces de l’ordre ont été tués dans le quartier d’Assawaek.

-A Alep, plus précisément dans la localité d’al-Bab (à une vingtaine de kilomètres au nord-est d’Alep), une attaque contre des « agents de l’ordre » a fait deux morts et six blessés parmi eux. Par ailleurs, les services de sécurité ont arrêté une cellule de sept personnes soupçonnées d’avoir procédé à des enlèvements de type crapuleux : ce groupe a notamment kidnappé, voici un mois et demi, Ayman Mwafaq Bin Nazem, propriétaire d’une usine de textiles, avant de le relâcher après paiement d’une rançon de 500 000 livres syriennes. Ces kidnappeurs avaient-ils une coloration politique ? Sana ne le précise pas.

La petite phrase d’un responsable russe

Les tartuffes de l’administration Obama se sont dits lundi soir « inquiets » de la poursuite des affrontements. Mais, en attendant, la mission des 300 observateurs onusiens se met en place, suite au vote unanime du Conseil de sécurité, samedi 20 avril. Les Occidentaux semblent cependant moins franchement ralliés au plan de paix Annan que les Russes et les Chinois, Juppé et Clinton rivalisant de prédictions pessimistes ou de déclarations impatientes, exactement comme le CNS, comme par hasard.

Le déploiement des 300 bérets bleus devrait en tous cas commencer au début de la semaine prochaine, selon un porte-parole de l’ONU. Tant Ban Ki-moon que Victoria Nuland, porte parole du Département d’Etat américain, ont exigé que ceux-ci bénéficient d’une absolue liberté de déplacement et de communication. On peut dire que jusqu’à présent, en tous cas, l’équipe « exploratoire » de six membres, avec le colonel marocain Himmiche, a pleinement exercé cette liberté, visité un quartier contesté de Homs en compagnie d’Abdul Razzaq Tlass, chef des combattants ASL sur la ville. Ce qui n’a pas empêché un « militant« , un certain Abou Omar, de déclarer au micro complaisant de l’AFP que ces observateurs « coordonnent leurs mouvements uniquement avec les autorités et ne travaillent pas avec le peuple sur le terrain » ; décidément, entre l’opposition radicale et les Occidentaux, il y a une véritable synergie de mensonges et d’alarmisme, au service du sabotage de la mission Annan, les mêmes ayant déjà saboté, en janvier, la mission d’observation de la Ligue arabe.

Pour autant, le bel unanimisme occidental n’est-il pas en train de s’effriter ? Hier soir, le président de la commission des relations internationales de la Douma (la chambre basse russe), Alexei Pushkov, a fait hier à Strasbourg, siège du Parlement européen, une déclaration intéressante : « Tous les membres du comité politique du Conseil de l’Europe ont reconnu que les positions des pays occidentaux vis-à-vis du président Bachar al-Assad étaient irréalistes et irresponsables« . Sur la base de quels entretiens Pushkov se base-t-il pour faire cette déclaration ? Nous ne le savons pas. Mais si cela correspond à quelque chose, alors ce serait effectivement le signe d’un changement important dans l’approche européenne sur la crise syrienne. A confirmer…



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

27 commentaires à “Le feu ne cesse pas…”

  1. Merrick dit :

    En fait les observateurs de l’ONU ne sont là que pour observer l’armée syrienne. La stratégie de l’OTAN étant d’envoyer ces observateurs dans le but d’inhiber les activités de l’armée (se sentant observée) et de laisser le champ libre aux terroristes. Preuve en est, la recrudescence des actes terroristes et de sauvageries !
    A croire que les Russes ont encore une fois été bernés par les atlantistes !

  2. betehem dit :

    Je ne crois pas ça. Je crois que les observateurs de l’ONU ne sont pas tous des vendus.
    L’OTAN, c’est autre chose, d’accord.
    Bien entendu, beaucoup condamnent le plan Annan et condamnent encore toujours le gouvernement syrien de massacrer son propre peuple. Normal. Pas nouveau. Pas étonnant.
    Recrudescence d’actes terroristes ?
    Tant ont été pris, tués ou se sont rendus.
    Oui, ça continue, les actes terroristes. Et le gouvernement continue a protéger sa population au mieux possible dans ces circonstances.
    Mais il faut relativiser, un peu.

  3. Rensk dit :

    Vous pouvez éventuellement m’aider a satisfaire ma curiosité… Je n’ai pas trouvé… je ne sais comment chercher/trouver ce qu’il entend sous :
    - membres du comité politique du Conseil de l’Europe.

    47 Pays sont membres ; ce comité a combien de membres et qui ? Il y a un conseil des ministres (donc les 47 ministres membres), il faut, selon la phrase, penser qu’ils ont crées un comité représentant les 47 membres (comme cela se fait aux syndicats ?) et donc qui en est membre « de ce cercle reteint » ?

    Merci

    • Louis Denghien dit :

      Nous avons compris, en effet, qu’il s’agit soit du comité ministériel du Conseil de l’Europe, rassemblant les ministres des Affaires étrangères, soit plus sûrement d’un comité – peut-être bien la « commission permanente » – émanant de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Assemblée auprès de laquelle une délégation russe est accréditée. Quoiqu’il en soit, le diplomate russe doit, de la façon dont la chose est présentée, se référer à des conversations plus informelles qu’officielles, avec certains de ces représentants européens. Ca n’a sans doute pas de valeur officielle, mais ça renseigne sur l’état d’esprit de la diplomatie et des instances politiques européennes sur le dossier syrien, Pushkov, de par son statut important, ne pouvant se permettre de dire – ou faire dire -n’importe quoi.

      Louis Denghien & Infosyrie

      • Rensk dit :

        Voyez-vous… je fais confiance a ces sacré russes buveurs de Vodka (beaucoup plus qu’à nos banquiers sachant compter « sans limites »)…

        Pourquoi je suis si curieux ? Ben ; j’aimerais savoir si mon pays fait partie du « Tous » (juste coupé par la copie de la phrase)… Et il me plairais de savoir si vraiment aucun des 3 « grands » pays de l’UE n’y font pas partie (je pense à F, D et GB)!

        Or donc, j’aimerais savoir le pays des 27 (au moins un, non?, sur 47) qui « ont reconnu que les positions des pays occidentaux vis-à-vis du président Bachar al-Assad étaient irréalistes et irresponsables » pour toujours citer la même phrase… (désolé mais je la trouve très importante cette dernière, en entier bien sûr)
        Merci de votre intérêt

    • L17 dit :

      @ Rensk

      Sur les structures de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe :

      http://assembly.coe.int/Mainf.asp?link=/AboutUs/APCE_structuresf.htm#4

      L’Agence de Presse SANA fait état aujourd’hui de cette information donnée par Alexei Pushkov :

      [[[ Moscou / Le président de la commission des relations internationales au conseil russe de la Douma, Alexei Pushkov, a déclaré que la mise en vigueur du plan de l'émissaire onusien en Syrie, Kofi Annan, ne dépendait pas uniquement de la Russie mais dépendait aussi des positions de ceux qui se prétendent des amis de la Syrie et y soutiennent l'opposition armée.
      "Tous les membres du comité politique de l'Assemblée parlementaire du Conseil d'Europe, ont reconnu que les positions des pays occidentaux vis-à-vis du président Bachar al-Assad étaient irréalistes et irresponsables", a déclaré Pushkov la nuit dernière à Strasbourg.

      Il a d'autre part évoqué un changement dans les positions de l'Assemblée parlementaire du Conseil d'Europe vis-à-vis de la Russie concernant la crise en Syrie, tout en prévoyant que certains députés européens chercheront à faire attribuer à la Russie, elle-même, la responsabilité de la poursuite des événements en Syrie. ]]]
      SOURCE : 24 Avr 2012 http://www.sana.sy/fra/55/2012/04/24/414640.htm

      Cordialement

      • Rensk dit :

        C’est drôle, moi de l’extérieur (donc pas SANA où l’ONU)je lis cela encore autrement que le gouvernement syrien…

        Il serait quand-même intéressant de savoir quel(s) pays de l’UE (27 sur 47) et quels autres pays (les pseudos neutres et « non alignés ») ont voté pour contredire ce qu’on lis tous les jours dans nos journaux ! Ce que les politiciens disent tous les soirs aux 20 heures…

        Je veux savoir quel(s) pays se contredit face a sa « présidence élue » qui dit tous les jours le contraire de ce qui est décidé au CE.

        Je vous rappel simplement que le tribunal des droits de l’homme ne viens pas de l’UE mais bel et bien du CE… Beaucoup croient sans même savoir !

      • RoyL dit :

        @ L17

        > « Tous les membres du comité politique du Conseil de l’Europe
        > ont reconnu que les positions des pays occidentaux vis-à-vis du
        > président Bachar al-Assad étaient irréalistes et
        > irresponsables« . Sur la base de quels entretiens Pushkov se
        > base-t-il pour faire cette déclaration ?

        Lire bien les deux paragraphes qui suivent; le premier est une
        sorte de intro, le deuxième contient la solution:

        http://www.voltairenet.org/The-West-s-commotion-after-the
        Orient Tendencies
        The West’s commotion after the failure of the spring trick
        by Wassim Raad
        Beirut (Lebanon) | 23 April 2012

        [...]
        Chapter VII

        Clinton told her group she will closely monitor Syria’s dealing
        with Annan’s mission and that this will be translated in harsh
        measures amounting to sanctions under Chapter VII. Clinton added
        that these sanctions will not feature unilateral military
        intervention or unilateral sanctions and will rather be
        introduced through the Security Council, expecting the issuance
        of the veto but concluding nonetheless “we must not despair, we
        must try, try again and show patience.” Juppe explained Clinton’s
        theory, saying that Russia and China will not uphold their stand
        forever and will eventually be embarrassed to support Syria all
        the time. Borhan Ghalioun, Hamad and Saud applauded since victory
        is near.

        Imagine the Syrian and Iranian presidents and the leader of the
        resistance attending a conference on Palestine in the presence of
        its leaders, and assuring they will not allow Israel to act as it
        pleases and will pursue it, but not with our hands, forces or
        resistance but at the Security Council. Also imagine one of them
        saying that they know the veto is coming but that they should not
        despair and should try and try again. Imagine another saying that
        America must eventually be embarrassed because it cannot support
        Israel forever. Imagine at the end of the scene the Palestinians
        FEELING VICTORIOUS. This is a masquerade but some are willing to
        be truthful or lie in order to be believed by the others. [...]
        [Emphase ajoutée]

        Substitution + interprétez maintenant ainsi:

        Imagine at the end of the scene the *friends of Syria* feeling
        victorious.

        Voulant dire: clairement, les *amis de la Syrie* savent,
        comprennent que la situation réelle (Syrie) est exactement le
        contraire de ce qu’ils auraient aimé achever — et que ce
        résultat (la défaite) ne va plus changer.

        ***

        « Tous les membres du comité politique de l’Assemblée
        parlementaire du Conseil d’Europe, ont reconnu que les positions
        des pays occidentaux vis-à-vis du président Bachar al-Assad
        étaient irréalistes et irresponsables »

        « Tous les membres » = ces membres qui savaient que « les positions
        des pays occidentaux vis-à-vis du président Bachar al-Assad
        étaient irréalistes et irresponsables » du début déjà (je pense à
        l’Hongrie, par exemple) + les autres, ceux qui sont/étaient
        alignés sur des positions *amis de la Syrie*-compatibles: les
        irréalistes et — en considérant ce qu’ils ont fait payer à cause
        de ça, de leur irréalisme — les irresponsables.

        Ainsi, Alexei Pushkov parle JUSTE.

        • RoyL dit :

          Voir aussi:

          http://www.voltairenet.org/Secretary-of-State-Hillary-Rodham
          Secretary of State Hillary Rodham Clinton At the Ad Hoc
          Ministerial Meeting on Syria
          19 April 201

        • RoyL dit :

          http://www.voltairenet.org/Storytelling-l-OTAN-reecrit-le
          Storytelling : l’OTAN réécrit le conflit syrien
          25 avril 2012

          [... P]ar conséquent, l’auteur [Yossef Bodansky^1] recommande de
          continuer à soutenir militairement les rebelles de l’Armée
          syrienne libre pour qu’ils affaiblissent Damas, mais de doser ce
          soutien de sorte qu’ils ne soient jamais en mesure de renverser
          le gouvernement Assad [...]

          Est-ce que on serait en train de lire une pièce de Fernando
          Arrabal? Copi? Beckett (Le Dépeupleur)?

          1. [Y]ossef Bodansky, l’expert israélo-étatsunien qui écrivit
          l’histoire officielle d’Al Qaida, est de retour. Celui qui
          expliquait sans rire que Ben Laden était à la fois un agent
          irakien et iranien, et que Saddam Hussein avait financé les
          attentats du 11-Septembre, ne travaille plus pour le Congrès US
          et le département de la Défense, mais pour l’Institut für
          Strategie- Politik- Sicherheits- und Wirtschaftsberatung (ISPSW)
          de Berlin, un think tank atlantiste. [...]

  4. Cécilia dit :

    Les pro Syriens en Allemagne

    Dimanche 22 avril, les pro Syrie ont défilé à Francfort en Allemagne pour soutenir la Syrie, la laïcité et l’unité et la souveraineté du peuple syrien contre l’ingérence et la politique de Hamad et Eurdogan en Syrie comme le démontrent les slogans et les chansons de la vidéo :

    - Nous sommes les hommes de Bachar !
    - Pas de différence entre nous, nous sommes tous des Syriens, chrétiens et musulmans.
    - Hamad, tu n’est pas à la hauteur de Bachar, éloigne-toi de la Syrie !

    http://www.youtube.com/watch?v=W6781OHh_rE&feature=relmfu

    Et une autre avec quelques slogans en allemand

    http://www.youtube.com/watch?v=4hfJlgqd8VA&feature=relmfu

  5. Cécilia dit :

    Explosion sur la place al-Marjeh à Damas

    24 Avr 2012

    Damas et sa banlieue / Une charge explosive apposée par un groupe terroriste au-dessus d’une voiture Mazda à la place al-Marjeh (place centrale de Damas), a explosé dans la matinée faisant un blessé.

    Par ailleurs, un groupe terroriste a assassiné hier un colonel à la retraite et son frère dans la région de Jdidet al-Fadel.

    Cité par le correspondant de Sana, une source du commandement de la police a fait noter qu’un groupe terroriste a ouvert le feu sur le lieutenant-colonel, Assaad Ahmad Ismaïl et son frère, l’adjudant-chef Souleymane Ahmad Ismaïl, qui étaient tués sur le coup.

    http://www.sana.sy/fra/338/2012/04/24/414657.htm

  6. Cécilia dit :

    Pendant que des terroristes et démocrates armés soutenus par Juppée et Qatar, commettent des crimes au nom de la liberté, d’autres syriens patriotes et civilisés mènent leur bataille pacifiquement, mais sûrement pour la démocratie et la liberté de l’expression comme ceux, membres d’un parti politique récemment fondé au nom Souryya al-Watan, « Syrie, la patrie » dont je traduis l’article publié par Arabi-Presse :

    Arabi-Presse, 23 avril

    Le ministre de l’Économie syrienne, Mohammad Nidal al-Chaar a rendu visite aux membres du parti « Syrie, la patrie » qui font grève de la faim dans le siège du parti à Damas depuis 112 heures (depuis jeudi dernier) en signe de protestation contre la vie chère et la flambée de prix.

    Le ministre leur a dit : « Ce que vous faites a attiré l’attention de tout le monde. Ceux qui vous ont attaqué ne veulent pas de bien pour la Syrie et moi-même, je suis là pour vous écouter et répondre à vos demandes et je n’avais pas mon poste de responsabilité, j’allais être avec vous ».

    Après discussion avec des membres du parti, le ministre a répondu positivement aux demandes des grévistes. Il dit que le ministère a décidé d’établir deux listes, noire et blanche sur le rôle de commerçants dans cette crise économique et les solutions envisagées indiquant que ce projet a déjà bénéficié de l’accord du Premier ministre et que sa signature sera dans les prochains quelques jours à venir.

    Le parti « Syrie, la patrie » a donc décidé de mettre fin à son mouvement de grève de la faim qualifiant la visite de ministre de « positive ».

    Article Arabi-Presse du 23 avril, traduit par Cécilia pour infosyrie, le 24 avril. Ci-dessous, le lien de l’article

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=33208

  7. Djazaïri. dit :

    La barbe de Tlass.
    Malgrès son visage avennant de jeune premier, sa barbe qui pousse de jours en jours le classe dans le groupe des wahabites sanguinaire.
    En Algérie, on les connaît. Ils ont beaucoup massacré les populations civiles isolées.
    J’espère qu’un jour, il devra rendre compte de ses actes à la justice syrienne.

  8. Byblos dit :

    Est-ce bien ce Tlass qui apparaît à gauche de la photo? Notez bien comment il tient le «casque bleu» par la main. Et comment celui-ci, complètement isolé au milieu de la horde, se laisse conduire sans réclamer un minimum d’autonomie.
    Qui est ce casque bleu? De quel nationalité est-il? Pourquoi est-il si seul, abandonné, à la merci de ses «hôtes»?

    • RoyL dit :

      > Notez bien comment il tient le «casque bleu» par la main.

      De sa main gauche de plus, et en imaginant de qui l’initiative
      vient. (En Indonésie ça serait impoli: entre autre, avec la
      gauche on se nettoie le derrière.)

    • mécréante dit :

      Je pense que c’est le marocain, il doit être intimidé parce qu’on l’interpelle en arabe …

    • Cécilia dit :

      Ce casque bleu est Ahmad Hamicha
      Nationalité marocaine.
      Ces manières sont bien locales qui expriment une certaine familiarité et veulent dire, surtout de genre : regardez-moi, je suis quelqu’un d’important même aux yeux d’un casque bleu ! Un message à ses copains comme au gouvernement syrien.
      En Occident, aucun homme ne se laisse faire de la sorte, raison de plus, au milieu professionnel!
      Le casque bleu, gêné, mais il se laisse faire au début par surprise, en plus, lui aussi partage ce côté culturel ! ;)

      • RoyL dit :

        > il se laisse faire au début par surprise, en plus, lui aussi
        > partage ce côté culture

        Ce n’est pas banal ce que vous venez de commenter: par surprise?,
        absolument; et parce que ça — être pris par la main — ne
        signifie encore pas, au delà d’une — vous le dites très bien –
        familiarité présupposée, que l’autre lui soit *supérieur*
        hiérarchiquement ou par importance en général: même le contraire,
        plutôt. (De façon encore, nettement, plus impolie, agit celui qui
        est derrière, et qui pose ses deux mains sur son épaule: quelque
        choses qui serait tolérée seulement si les deux, par exemple,
        auraient mangé dans la même assiette.)

        On serait presque tenté de penser que ça à été un *stunt*: on
        distrait l’observateur de l’ONU en le faisant (ici, par exemple)
        regarder en haut pour quelque raison; l’autre lui prend la main,
        et celui derrière lui pose les mains sur l’épaule — ce qui est
        encore pire; le tout devant le cameraman ou photographe.

        Mini-digression: l’astuce du dompteur des fauves du cirque.

        *Leçon* d’éthologie^1 — les fauves ont comme deux bulles
        (imaginaires) concentriques autours d’eux, de rayon diffèrent,
        avec l’animal placé au centre. Si on entre dans la bulle plus
        large (rayon plus grand), le fauve généralement se retire, ou
        essaye de s’éloigner; si on entre dans la bulle la plus petite,
        en proximité de l’animal c’est à dire, le fauve devient agressif
        jusqu’à attaquer. Qu’est-ce que fait donc le dompteur devant le
        publique pour pimenter son show? Il traverse en vitesse, presque
        en courant, la distance qui sépare la première bulle de la
        deuxième d’un animal donné: le public voit la fauve d’abord
        reculer, puis invertir son mouvement et avancer agressivement
        vers le dompteur, comme s’il voudrait lui sauter dessus — avec
        tous les frissons qu’ils s’en suivent (le dompteur reculant à son
        tour). Fin digression.

        Possible astuce des terroristes:

        – Regardez/attention là-haut, ou là-bas!!! — notre *fauve*
        étant l’observateur de l’ONU. Le terroriste désigne pour la
        séquence prend la main de l’observateur (bulle plus large); dans
        le secondes que l’observateur surpris pense/étudie à réagir
        comment à la situation, un deuxième terroriste produit quelque
        chose d’encore plus ennuyant (bulle plus petite): il pose ses
        mains sur l’épaule de l’observateur; ce qui devrait fait gagner
        des secondes extras — de main dans la main pour le show — au
        premier terroriste désigné.

        Ça aurait marché moins bien avec, disons, des *dromadaires* ou
        des *lamas* — des observateurs de CULTURE DIFFÉRENTE — comme
        Cécilia l’a TRÈS BIEN remarqué. Main dans la main entre hommes
        (adultes) signale, chez les occidentaux, homosexualité
        typiquement; des observateurs russes, par exemple, ou brésiliens,
        ou suisses, auraient probablement mal réagi immédiatement.

        1. éthologie: l’étude du comportement des diverses espèces
        animales.

        • RoyL dit :

          Est-ce que ce ne sont pas des militaires de profession ou
          formation les observateurs de l’ONU?

          Eh bien, *typiquement* dans l’armée on déplace les recrues pour
          l’instruction dans des localités (casernes, etc.) qui ne sont pas
          leur trop familier — si possible. Ça rend leur plus difficile,
          les décourage, de se mélanger et entrer trop en contact avec la
          population locale (ce qui n’est pas désiré a cet étage en
          général; entre autre, les recrutes ont beaucoup moins de libertés
          que les soldats).

          Okay, peut être il faudrait tenir compte de ça ici aussi:
          cultures différentes si possible ça serait mieux — tout
          malentendu se déclencherait immédiatement (avec un trade-off
          avantageux, je crois; le problème de la langue devrait être
          solvable dans d’autres manières aussi; par exemple, on peut
          toujours enregistrer — pour un contrôle — une conversation
          qu’un interprète traduit préliminairement, ou sur le champ; il y
          a aussi les communications cryptées, si l’on demande du temps
          réel; etc.)

    • machiavel dit :

      Pertinente observation et très bonne question.

  9. Mohamed Ouadi dit :

    Nouvelles violences en Syrie : des dizaines de tués

    Dans la capitale syrienne, Damas, l’explosion d’une voiture piégée a fait trois blessés. Les autorités en ont accusé des « groupes terroristes ».

    Aujourd’hui, dans la matinée, les troupes gouvernementales ont de nouveau tiré sur certains quartiers d’Homs, communiquent les agences d’information faisant référence à des témoins oculaires. Les affrontements se poursuivent dans le Nord du pays, dans la province d’Idleb, où se trouvent les points d’appui de l’opposition armée.

    La violence ne cesse pas en Syrie en dépit de la proclamation du cessez-le-feu. D’après les groupes de défense des Droits de l’Homme 60 personnes environ, dont plus de 30 civils, ont été tuées lundi.
    http://french.ruvr.ru/2012_04_24/syrie-violences/

  10. Mohamed Ouadi dit :

    Syrie: Moscou compte sur le succès de la mission d’observation
    DOUCHANBE, 24 avril – RIA Novosti
    La Russie espère que ceux qui cherchent à faire échouer la mission d’observateurs internationaux en Syrie n’y parviendront pas, a déclaré mardi à Douchanbé (capitale tadjike) le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
    « J’espère que ceux qui tentent de saper le travail de la mission d’observation de l’Onu en Syrie ne parviendront pas à réaliser leurs plans », a indiqué le chef de la diplomatie russe.
    « Je suis persuadé que la présence d’observateurs a déjà joué un rôle positif. Nous espérons que leur nombre sera porté à 300 dans les plus brefs délais, en vertu de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies adoptée samedi dernier », a ajouté M.Lavrov.
    http://fr.rian.ru/world/20120424/194424601.html

    • machiavel dit :

      Les bandes armées ont l’air de se foutre royalement de ces observateurs onusiens puisqu’elles circulent avec armes et logistique; alors, où est la souveraineté syrienne dictée par le plan Annan?

  11. [...] Info Syrie Share this:TwitterFacebookPrintEmailLike this:LikeBe the first to like this post. By MKERone [...]