• Actualité
  •  

Pendant les attentats "terroristes" (les guillemets sont de l'AFP), la lutte contre les bandes continue, à Alep et ailleurs. Voici les dernière nouvelles des fronts - version Sana -pour la première moitié de cette journée de mercredi. -Alep : -Les médias syriens annoncent la mort de l'homme présenté comme le "Grand Mufti" de l'ASL d'Alep, Al Haj Abdel Rahmane, tombé dans le quartier de Kalasseh (sud-ouest, à côté de Seif al-Dawla). Deux chefs activistes, Abou Doureid et Abou Nasih, ont également été [...]



Le pool OSDH/AFP veut encore associer les mots « Damas » et « offensive »

Par Guy Delorme,



Pendant les attentats « terroristes » (les guillemets sont de l‘AFP), la lutte contre les bandes continue, à Alep et ailleurs. Voici les dernière nouvelles des fronts – version Sana -pour la première moitié de cette journée de mercredi.
-Alep :
-Les médias syriens annoncent la mort de l’homme présenté comme le « Grand Mufti » de l’ASL d’Alep, Al Haj Abdel Rahmane, tombé dans le quartier de Kalasseh (sud-ouest, à côté de Seif al-Dawla). Deux chefs activistes, Abou Doureid et Abou Nasih, ont également été tués ce mercredi dans ce quartier.
-Dans le quartier de Sukhari (sud-ouest), un groupe rebelle a été décimé près de l’hôpital al-Zarzour.
-Dans celui de Boustan al-Kasr (ouest de la Vielle ville), près de la crèche de Tisrine, une autre bande a été malmenée et plusieurs activistes, désignés comme « chefs » par Sana, ont été tués.
-Damas :
L’OSDH et les médias mainstream qui le suivent aveuglément évoquent une « offensive majeure » de l’armée contre des quartiers ouest de la capitale, dans l’intention évidente autant que pathétique de faire croire à un redémarrage de la bataille de Damas perdue par l »ASL fin juillet. Bien évidemment, il ne s’agit pas de cela.
L’OSDH cite les deux banlieues qui seraient l’objet de « pilonnages » – encore un mot fétiche de l’OSDH : Qoudssaya  et al-Hama. Et l’AFP d’ajouter que ses correspondants ont vu « au moins trois chars et sept camions militaires dans un  coin de Doummar, une localité de ce même secteur. Ce « déploiement de forces » et un témoignage d’une « militante » rencontrée opportunément suffit à l’agence pour construire son évocation d’une partie de la capitale à feu et à sang, fantasme politico-militaire auquel nos journalistes atlantistes ont du mal à renoncer.
Qoudssadaya est une banlieue située à 5 kilomètres au nord-ouest de Mezzeh et de la limite sud-ouest de Damas. un secteur qui n’a jamais vraiment fait parler de lui dans les divers communiqués militaires, mais qui n’est éloigné que d’à peine dix kilomètres de la petite ville d’al-Tal où l’ASL avait établi un QG pris par l’armée en août (qui y avait libéré par la même occasion l’équipe de la chaîne al-Ikhbaryah). Al Hala est peut-être al-Jala, une banlieue limitrophe de Mezzeh, dans le même secteur.
L’agence gouvernementale Sana parle, elle, d’une attaque lancée par l’armée contre un « repaire » insurgé à Baleh : tous les activistes qui s’y trouvaient ont été tués, deux véhicules détruits et un important matériel saisi.
-Idleb :
Une tentative d’infiltration rebelle depuis la Turquie a été mise en échec par les garde-frontière syriens au village de Ghazaleh : plusieurs rebelles ont été tués et des deux-roues détruits ou abandonnés.
-Hama :
Aux abords de la citadelle al-Madiq (une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Hama), un 4×4 rebelle est tombé dans une embuscade tendue par les soldats : tous les occupants ont été tués (Sana nomme deux d’entre eux). Toujours dans la région de Hama, à Massoud, une bande a été anéantie : des papiers libyens ont été trouvés sur un des cadavres.
Une autre opération a eu lieu en fin d’après-midi à Arqibat, village près de la petite ville de Salamyeh (à une trentaine de kilomètres au sud-est de Hama), tuant des activistes et contraignant les rescapés à la fuite.
-Ar Raqqah :
Cinq ou trois personnes, dont un enfant, auraient été tués dans la ville frontière turque d’Akçakale par un obus de mortier tiré depuis la Syrie. L’information est donnée ce mercredi à l’édition turque de CNN qui s’appuie sur les déclarations du maire de la ville. Au moins neuf autres personnes auraient été blessés par le même projectile : parmi ces dernières trois policiers turcs selon Reuters. Le ministre turc des Affaires étrangères, Davutoglu, a convoqué une « réunion d’urgence » à son ministère, mais on ne voit pas ce qu’il pourra décide d’effectif. Sauf  bien sûr à décider d’interdire désormais l’accès du territoire turc aux rebelles syriens
Cet « incident de frontière » est grave, mais il est la conséquence directe de la « proximité » (dans toutes les acceptions du terme) du gouvernement turc avec les rebelles ASL ou islamistes : Akçakale est en effet située en face du poste-frontière syrien de Tal al-Byad, occupé par des insurgés mais attaqué depuis quelques jours par l’armée. Venus de Turquie, s’y réfugiant dès que nécessaire, les groupes armés font tout pour que les Turcs soient « éclaboussés » par la guerre qu’ils mènent aux forces gouvernementales syriennes.
-Deraa :
Plusieurs hommes armés ont été abattus au cours d’une opération aux abords d’un camp de réfugiés de la ville.


Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

137 commentaires à “Le pool OSDH/AFP veut encore associer les mots « Damas » et « offensive »”

  1. idriss dit :

    courage peuple syrien.l’algerie est passe avant vous en subissant l’horreur des salafistes et ils se sont casses les dents et le reste.la tchetchenie est passe par la aussi et poutine les a pulverise et aujourd’hui la syrie finira par les exterminer definitivement.
    sales sauvages ni foi ni honneur,ni bravoure des laches tt simplement bandes de tares incultes vive la syrie et vive son chef patriote assad.

    • Marcel dit :

      Un leader du Brigade Al Tawhid « Youssef Al Naqar » tué par l’armée Syrienne à Idleb :

      http://www.youtube.com/watch?v=0PNPdPTC_dU

    • Marcel dit :

      Un commandant de l’ASL « Omar Ibrahim Al Hourani » tué par l’armée Syrienne hier dans la province de Hama, dans le village de Massoud :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=352740548151911

    • Marcel dit :

      Un leader du Front Al Nusra, « Saif Al Dine Al Nayili » tué par l’armée Syrienne à Idleb, de nationalité Tunisienne il a fait de la prison pour terrorisme en Ouzbékistan, en Afghanistan et en Tunisie. Il fut libéré ensuite pour aller faire le jihad en Syrie pour rencontrer son destin en enfer !

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=352759781483321

    • Marcel dit :

      Les 2 haut dirigeants du Front Al Nusra tués dans la bataille de Salqin (Idleb) par l’armée Syrienne, « Abou Kassoura Al Tunesi » et « Abdel Salam Al Syd » :

      http://www.youtube.com/watch?v=Gx_tyF_glcA

    • Marcel dit :

      Un Commandant de l’ASL, « Omar Al Rashed Al Anaoui » tué par l’armée Syrienne dans la province de Deir Ezzor, dans la ville de Hajin :

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=352829258143040

      • Roland dit :

        C’est toujours des « Commandants » ou des « hauts dirigeants » ou des « chefs » de la rébellion que l’armée syrienne tue.
        Vous les croyez pas qu’ils exagèrent un peu ? ces une rébellion composée uniquement de chefs ? il y a un truc de propagande là !
        Il faut être sceptique envers la propagande de guerre de l’Occident, mais se méfier aussi de celle des autorités syriennes.

        • sowhat dit :

          1) Ces individus sont d’abord identifiés par l’armée et ensuite seulement ils sont pris en cible par les snipers . Tactique intelligente de l’armée qui s’en prend en premier aux cheffaillons (on n’a jamais montré de « hauts dirigeants », cela est de vous M. roland) à la fois pour casser
          la chaine de commandement et pour démoraliser ceux qui les suivent et leurs éventuels soutiens parmi les civils.

          2) la plupart des vidéos sont l’oeuvre des terroristes eux-mêmes , ce sont eux qui filment et ce sont eux les premiers à les diffuser ; Pourquoi ? pour l’édification des leurs, à des fins de propagande à destination de « leur » public

          par conséquent, il n’y a pas à y a avoir de scepticisme dans ce cas.

        • la fistinière dit :

          bien vu roland !!! il ne fait pas bon d’être chef chez les terroristes !!

        • Cécilia dit :

          En effet, ils sont tous des commandants auto-proclamés chez les amis barbares barbus à la sauce wahhabite de Hollande !

        • Cécilia dit :

          Mercredi 3 octobre

          Le journal complet de la journée en arabe.
          Il y a les images pour les francophone ;) Désolée, je suis fatiguée pour la traduction. De toute façon, les trois articles de ce mercredi sont bien complets.

          http://www.youtube.com/watch?v=ZNwGaqz4fWc&list=UUaGRUBQSdgd2G2maXqYwvSw&index=1&feature=plcp

    • Akyliss dit :

      le pacha erdogan bec se sent l’ame d’un guerrier !
      il sent la fin proche de ses amis asl et terroristes d’alqaida
      alors pacha erdogan prend l’excuse de l’obus qui tombe sur une habitation et qui a fait 5 morts civils pour montrer qu’il a des muscles et il « bombarde des cibles à la frontière reperés par les radars » on ne sait pas si ces cibles sont des moutons des arbres…de plus pacha erdogan « envisage » d’aller sur le territoire syrien et attaquer donc l’armée syrienne ….

      quel courage ce pacha erdogan lui qui n’a pas obtenu un seul mot d’excuse de la part d’israel alors que l’armée israelienne à tué de sang froid 7 de ses compatriotes ! celui qui faisait semblant d’aboyer contre israel pour le blocus de Gaza se sent capable d’aller envahir la Syrie…lol comme dirait les djeuns !

      il sent surtout que la fin est proche pour lui comme pour ses amis les terroristes et que l’armée syrienne est en train de nettoyer la zone nord d’Alep !

      tek tek tek ya erdogan
      tek tek tek jeishak nessouane

      • Akyliss dit :

        Je crois bien que pacha erdogan bek vole au secours de ses amis terroriste en allant bombardé sur le territoire syrien, j’espere que l’armée syrienne va agir avec intelligence et frapper la ou ca fait mal…

        • joska dit :

          Ne croyez vous pas que la Turquie est en première loge des futurs condamnables qui provoque une guerre médiato-terroriste sur le sol syrien? j’ai l’impression que les rebelles terroristes vont de l’avant dans la provocation entre les deux pays!… Quels lâches! Et mierdogan qui demande le feu vert à l’Otan d’agir sur le territoire syrien! Bien vu, Al haj merdogan ton temps qui lui était imparti est fini! Il va à la déconfiture et le peuple turc ne sera pas dupe.

        • Marie-Christine dit :

          Je l’espère moi aussi Akyllis !
          Je ne sais pas si Erdogan veut plus voler au secours de ses amis terroristes qu’au secours de lui-même aux abois !?

          • machiavel dit :

            Une fois le territoire syrien nettoyé de cette vermine, où pensez-vous que que le reliquat de terroristes irait se planquer ? En Turquie bien évidemment, et là on verra la tête qu’il fera le merdogan avec une bombe par-ci et une autre par-là; ce que nous ne souhaitons guère au peuple turc ami bien sûr .

    • Joseph dit :

      Mon cher Idriss! L’Algerie est le pays le plus riche de l’Afrique du Nord et qu’est ce que le regime a fait pour repandre cette richesse sur le peuple? Ou est l’Algerie sur l’echelon mondial au niveau de liberte d’expression, niveau de pauvrete, d’education, d’avancement technologique? L’islamisme est bien sur pas une solution, mais le fanatisme ne nait pas de lui meme, il est nourri par la brutalite des regimes despotiques.

      C’est vraiment amusant de voir comment des gens qui juoissent de la democratie d’un pays comme la France supportent des regimes autoritaires. Au lieu de defendre un regime tel que cleui present an Algerie, je te conseille d’aller y vivre et la tu appreciera la valeur de la democratie.

      • idriss dit :

        @joseph.
        non seulement vous etes de mauvaise foi,mais encore un peu anti-algerien primaire.dire que l’algerie ne fait rien pour le peuple c’est malhonnete.dire que l’algerie la liberte est musele c’est un mensonge.l’algerie apres le liban est le pays arabe ou il y a le plus de liberte.l’algerie est riche certes mais ignorer ce qu’elle fait pour les peuple demunis palestine,et d’autres pays pauvres africains.n’oubli joseph que l’algerie si elle a pris du retard dans le develloppement c(‘eet a cause de vos amis wahabites qui ont ensangles l’algerie pendant 12 ans.en assassinant des journalistes,des scientifiques et fait partir une majorite de savants et de chercheurs algeriens aujourd’hui en europe et amerique.
        mon cher joseph l’algerie est aujourd’hui sur la voie du developpement et n’ayez crainte le pays avance.
        et cher joseph je vais vous dire le plus grand tresor de l’algerie aujourd’hui c’est d’etre libre.et loin du bmi,et des banques mondialres qui saignent les pays du monde et ça mon cher c’est inestimable.et on est pas vendu au diable voila la richesse de l’algerie en plus des milliards de dollars qui nous mettent a l’abvri des charognards et ça les ennemis de l’algerie interieur et exterieur ne peuvent rien.vive l’algerie,vive la syrie et vive bachar le couteau qui s’est mis en travers de vos gorges.

      • Samir _Djazair dit :

        @ Joseph
        ne prenez-pas trop vite vos désirs pour de la réalité. Tf1, Le monde, ou le figaro supports de l’expression libre n’est-ce-pas ? ne sont pas des sources particulièrement fiables. Vous en conviendrez. A l’indépendance l’Algérie n’avait pas plus de 3750 étudiants pour une population de 9 millions d’habitants dont 85 % était totalement analphabètes. Très positive la colonisation en effet. Aujourd’hui il y a 1 200 000 étudiants, 40 000 enseignants universitaires, 85 établissements universitaires, et plus de 10 OOO OOO d’écoliers pour 40 millions d’Algériens. Maitrise scientifique de l’atome et lancement d’un programme spatial national http://www.asal.dz/ 50 ans seulement après l’indépendance. C’est pas trop mal. Non ?
        Il y a des insuffisances certes par rapport à l’énorme potentiel du pays et beaucoup reste à faire.

        Et je peux vous assurer au risque de vous provoquer une syncope qu’il y a plus de liberté – voyez la liberté de ton de la presse algérienne en arabe ou en français – sous le « régime des généraux algériens » que sous les institutions démocratiques de la France. J’en ai été le premier surpris. Jusqu’à ce que je me rende à l’évidence, que connaissait fort bien les Anciens, qu’il n y a aucun lien de nécessité entre liberté et démocratie.

    • Zorro dit :

      Idriss est un animal hystérique qui confond « salafisme » et resistance légitime islamique.
      En Tchétchénie la lutte contre le vampire Poutine responsable de milliers de morts civils est LEGITIME, islamique ou pas.

      • Fares-dz dit :

        Tout comme la résistance islamique du HezbAllah au sud liban ou du Hamas en Palestine occupé sont des plus légitimes évidemment.

    • Algerien dit :

      je raisone par l’absurde.

      tu pense pas qu’on Algérie y a eu des négociation ce qui à donné le parachutage de boutef

  2. LafleurJs12 dit :

    POUR ALEP
    cet hommage à Alep : Ce texte qui ressort en ce moment et qu’j'avais écrit il y a un an
    http://www.mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=923:retour-dalep&catid=281:life-issues&Itemid=1336

    • LafleurJs12 dit :

      Et avec mes excuses pour avoir tout envoyé,?prière de faire le tri !

      • marpielle dit :

        Je n’ai pas fait le tri de ce reportage vrai et honnête .Nous avons vécu la même chose ,et en lisant le texte, je me disais que nous nous sommes peut-être croisées .
        Quelle tristesse aujourd’hui de voir Alep ainsi , mais quel courage des Aleppins qui sont passés d’une sécurité totale au chaos et endurent ces terribles évènements avec dignité et solidarité .On croise les doigts pour famille et amis .
        Dieu merci , les communications téléphoniques fonctionnent bien.
        Une seule question , ces terroristes sont-ils inépuisables en nombre et barbarie ?

    • Marie-Christine dit :

      Chère Simone,
      Très précieux cet article, merci. Je le garde dans mes archives.
      l’Alep « d’avant », juste avant le drame que l’on pressentait, et auquel bon nombre peut-être préféraient ne pas croire, Alep brutalement punie, meurtrie (défigurée, dans quelle ampleur ?) pour n’avoir pas voulu se laisser conquérir par les bandes turco-ASL-wahabites de l’OTAN, qu’en est-il maintenant ? (quant à son avenir, sa renaissance future, bien trop tôt sans doute pour pouvoir le discerner, surtout que tous les coups ne semblent pas encore lui avoir été portés…! – l’horreur des derniers attentats !). Alep qui compte ses pertes, certes en vies humaines, mais aussi en quartiers, immeubles, patrimoine ; amputée maintenant de son souk !
      J’espère que votre maison avec ses jasmins et ses bougainvillées a tenu le coup, et j’espère qu’aucuns de vos amis et connaissances n’ont été affectés par les derniers terribles attentats (merci Hollande et Fabius, merci à nos médias pour leurs guillemets : Alep entre guillemets par les bons soins de nos Médias !).
      Je vous embrasse.

  3. l'ingenue dit :

    لمّ تفجّروا سوى ساحة عنوانها الطهارة
    لمّ تحطموا فينا شيء فنحنُ أقسّى من الحجارة
    فجّروا حتى تشبعّوا من التفجير
    يا أحفاد القردّة والخنازير
    يا من وُلدتمّ من رحمّ السفالة والحقارة ..؟؟

    ساحة الجابريّ أقوى من اعصاركمّ الهمجيّ
    ساحة أوجعتكمّ بوفائها لقائدها ولهذا الوطنّ الأبيّ
    ساحة بصقتّ عليكم وعلى فعلكمّ القذرّ والبربريّ
    ساحة داستّ على أحلامكم
    وصارتّ كابوس في منامكم
    وشوكّة في خاصّرة كلّ خائنّ قذرّ دنيّ ..؟؟

    حلبّ لن تبكي ولن تركعّ
    حلبّ لا تعرف كيف تخضعّ
    فاسمعّ يا من لا تسمعّ
    لو أحرقتم فيها الشجر والحجر
    لو قتلتم كل ما فيها من بشرّ
    فلن تعطيكم من يدها سوى هذا الأصبع …؟

    على حافة حلب

    ساحة الجابريّ .. لن تهزم وأجراس الهزيمة لن تقرع

    • M Sa dit :

      c beau, je sens une reaction qui vient du coeur. je comprends que c plus facil de se exprimer dans une langue et pas dans l auutre
      Merci

    • fatima dit :

      super, merci de ces vers splendide!

    • GeorgesMohamedAli dit :

      Bravo l’ingenue.

      Que Dieu préserve notre Syrie et les patriotes comme toi.

    • Mulungu dit :

      Traduction en Français SVP. Ne gardez pas pour vous seuls ces choses qui viennent du cœur. Beaucoup de visiteurs d’InfoSyrie ne comprennent pas Arabe, mais ne s’en sentent pas moins concernés par les souffrances et sincèrement solidaires de la cause du grand peuple de Syrie.
      VIVA SYRIA !!!

      • Marie-Christine dit :

        Je seconde Mulungu, s’il vous plaît, même si je sais que la traduction de la poésie est la plus difficile… Au moins juste quelques mots pour nous donner l’essentiel ! MERCI

        • Fares-dz dit :

          @ Mulungu et Marie-Christine

          p’tite tentative de traduction vite fait :

          « Vous n’avez rien explosé d’autre qu’une place symbole de pureté
          Vous ne détruirez absolument rien en nous, nous sommes plus durs que la roche
          Explosé tout ce qu’il vous plaira, comme il vous plaira, tant qu’il vous plaira,
          Descendants de singes et de porcs
          engendrés par la bassesse et le mépris

          La place el Djaberi est plus forte que votre tornade ravageuse
          Une place qui vous aura fait mal par sa fidélité à son dirigeant et à sa patrie farouche
          Une place qui vous aura craché dessus pour vos actes sales et barbares
          Une place qui aura piétiné vos rêves
          En devenant le cauchemar de vos nuits,
          et l’épine plantée dans l’âme souillée de chaque traitre

          Alep ne pleurera pas et ne s’agenouillera pas
          Alep ne se soumettra pas
          Ecoutes toi qui ne sais pas écouter
          Si vous brulez les arbres et les pierres
          Et exterminez tous ses habitants
          Vous n’aurez de sa main que se doigt.

          Sur le bord d’Alep

          La place el Djaberi ne se sera pas vaincue, et le glas ne retentira pas. »

    • Samir _Djazair dit :

      Très beau en effet. C’est de qui ?

    • Cécilia dit :

      L’Igenue, vous êtes ingénue et patriote.

      Débout Alep, elle restera toujours débout comme toutes ses autres sœurs !
      Vive la Syrie et à bas les traitres, les criminels et leurs maitres !

    • Mulungu dit :

      Oui
      « Alep ne pleurera pas et ne s’agenouillera pas » !!!
      La Grande Syrie ne se soumettra à aucun Dictat fut-il armé de toutes les foudres de l’Olympe !!!

      (Merci Ingénue et Fares-dz pour ce moment de saine et réconfortante émotion).
      Salam.

  4. dogan dit :

    la turquie ou l otan cherche par tous les moyens un pretexe pour intervenir en syrie j esperes qu un jour les dirigeant de la turquie et de l otan seront conduit devant un tribunal pour toutes les atrocites commise que se soit en syrie ou ailleurs dans le monde

  5. Jo dit :

    Je viens de voir un reportage sur France 2 le JT , carrément scadaleux

    Pujadas a parlé de 10 secondes de l’attentat en précisant que dans son journal qu’ils avaient parlé des islamistes en Syrie

    Puis reportage d’un reporteur « indépendant », commentaires de LA GROSSE JOUBERT INCRIMINANT LE GOUVERNEMENT

    C’était un reportage dans un village pres d’HAMA comme quoi des personnes ont été tués par l’ARMEE SYRIENNE , et que les hommes du village ont achété des munitions pour se fabriquer des bombes , et qu’il y’en a un qui avait fabriqué des ceintures
    pour se faire exploser et qu’il était près a s’en sevir

    Puis un des hommes dit qu’il se reconnait pas de ces étrangers d’AL QUEDA et que les Syriens n’ont pas cette idéologie .

    Puis un autre a dit que si la communauté internationale ne faisait rien , il envarrait son PROPRE FILS ENVOYE SE BATTRE AVEC ALQUEDA

    LA GROSSE JOUBERT disait que voila ou emmene le désespoir , du genre tout ca c’est la faute du régime

    MAIS QUEL HONTE , ils ont passé 10 secondes sur les attentats d’Alep , et pour oublier ça , pour que la propagande anti régime ne tombe pas , ils ont fait un reportage propagandiste et anti gouvernementale DE 5 MINUTES qui faisait de l’APOLOGIE AUX TERRORRISME

    C’était vraiment écoeurant , c’était de l’apologie aux terrorisme

    • djiadfucker dit :

      je crois la Joubert elle prend des risques en allant encore en Syrie vu ce qu’elle raconte depuis des mois. Ben bon elle dit qu’elle aime le risque!

    • Vlad dit :

      j’allais en parler, je l’ai vu..scandaleux..en plus ca été tourné dans le trou du cul arras de la syrie..et lors de la description de massacre etc..on parle pas ouvertement de soldat de bachar…

      quant au reportage de sebasstien faure,pour la TV suisse il est tout aussi scandaleux sur l’enseignant qui aide pour les medicaments.
      j’habite a 10 km des locaux, j’ai envie de tout balancer mais quel est la valeur d’un parole d’un frouze comme moi
      http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/4322118-syrie-grand-format-l-acheminement-de-medicaments-aupres-des-populations-locales-est-difficile.html

    • M Sa dit :

      le pire que la partie de ce journal concernant la Syrie n a pas etait diffuser de tout sur TV5 orient!! On ne peut plus ouvrir SANA depuis quelque jours, Quel liberte d expression!
      (Desole j ai un clavier en anglais)

    • Moi dit :

      j’ai bien vue le reportage de la sioniste colonialiste joubert sur France 2
      elle dit que des conneries… dans tous ses reportage sur la Syrie
      elle est très bien payer pour faire de la désinformation

    • yazid dit :

      C’est pas pour rien que malgré leurs piètre audiences ces JT son maintenus ,
      faut maintenir la grand messe pour garder le troupeaux bien rassemble derrière de bonnes idées préfabriqué ou la réflexion est occulté par des
      effets de manches comme parlé de fait divers ou de cas isolés,pour passer sous silence la large corruption et le délabrement général du pays et du continent européen.
      le JT à l’heure de 2012 c’est de la propagande pour le pouvoir en place,ni plus ni moins!hier Chirac disait non au USA c’était le contraire ,désormais Paris c’est la voix de son maitre et son maitre connait que la fiction hollywoodienne,alors…

  6. Baki dit :

    La Turquie attaque la Syrie !!! Erdogan en rêvait depuis des mois, il la fait.

    La Turquie frappe la Syrie en riposte
    AFP
    Mis à jour le 03/10/2012 à 21:10

    La Turquie a bombardé des cibles syriennes après les tirs d’obus contre un village turc, a annoncé le premier ministre turc.

    « Cette attaque a fait l’objet d’une riposte immédiate de nos forces armées (…) qui ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar », a indiquéle premier ministre truc Recep Tayyip Erdogan dans un communiqué.

  7. Leboninformateur dit :

    Le Régime d ’Erdogan Bombarde la Syrie(Breaking News)

    Selon plusieurs dépêches de presse arabes et occidentales,la Turquie aurait effectué des frappes sur des « objectifs » à l ’intérieur même de la Syrie, suite à des tirs de mortiers sur le territoire Turque(en provenance du territoire Syrien) et ayant fait des morts chez les Turques

    Les objectifs visés à l ’intérieur de la Syrie seraient situés dans la localité d ’Idleb.

    Une réunion d’urgence de l’OTAN a été convoquée à la demande des autorités d’Ankara

    Source: http://breakingnews.sy/en/breakingnews/2933.html

  8. l'ingenue dit :

    c’est ce qu’on voit sous nos yeux
    Pacte islamique et impérialisme

    par Sami Mansour, août 1977 APERÇU
    Plusieurs tentatives sérieuses se dessinent actuellement pour réactualiser la vieille idée de pacte islamique, réunion des pays musulmans au sein d’une alliance prolongeant les pactes occidentaux à seule fin de contenir les mouvements nationaux et de consolider la présence occidentale dans ces pays.
    L’idée d’un pacte islamique est particulièrement habile puisqu’elle permet de réaliser la majorité, sinon l’ensemble, des objectifs de l’impérialisme. Elle lui donne l’opportunité de s’immiscer au coeur d’une conception qui fascine les masses musulmanes car elle correspond au vieil espoir religieux de réunir le monde musulman dans une même ligue, un même bloc, islamique. Sa conception politique remonte au siècle dernier et, dans son essence, elle traduisait l’aspiration à une réforme visant à se débarrasser de la corruption du régime ottoman. Les auteurs de ce projet étaient cependant convaincus qu’il était impossible de mener à bien une telle réalisation du fait de la montée de la vague nationaliste à la même époque. Aussi est-il étrange qu’au moment où les penseurs islamiques abandonnaient leur propre idée, des pays étrangers non musulmans l’aient adoptée et aient tenté de l’appliquer. sous une forme et sur une base évidemment différentes.
    La Grande-Bretagne fut la première à exploiter l’idée, dès la fin du siècle dernier, en créant un pacte islamique face au sultan ottoman Abdul Hamid, allié à la Prusse. Bien que cette initiative ait échoué, Londres renouvela sa tentative avant la première guerre mondiale. A son instigation, l’Aga Khan fut nommé chef d’une communauté musulmane (les ismaéliens) ; cette subtile manœuvre visait à l’établissement d’un pacte islamique dont le khédive égyptien aurait dû devenir le leader. La tentative échoua du fait de la première guerre mondiale.
    Les pays impérialistes entretenaient d’ambitieuses visées sur la région ont, par la suite, repris le projet britannique, l’adaptant aux nouvelles réalités dans l’espoir de réussir là où la Grande-Bretagne avait échoué. Ils oubliaient (…)

  9. Jo dit :

    Merdogan LE GROS LACHE va convoquer une réunion de l’OTAN , suite aux incidents aux frontieres

  10. fatima dit :

    Pujadas est un rat!tu n’as que voir sa gueule !!!
    il est très détestable ce gars !! il suffit qu’il est juif et sioniste et il est le chouchou de sarko , le tremblant..

    • GeorgesMohamedAli dit :

      Pas d’insultes antisémites svp. Vous devez pas être syrienne vous.

      Sachez qu’il y a des syriens juifs et ils sont des gens extraordinaires alors pitié pas ce genre de choses ici en tout cas ne salissons pas le nom de la Syrie avec ce genre de remarques mal placées.

      • Cécilia dit :

        Je comprends votre colère, moi aussi, j’ai la rage, mais GeorgesMohamedAli a raison.

        Amicalement

        • LafleurJs12 dit :

          Oui moi aussi je trouve qu’on doit garder un langage correct. C’est plus efficace en plus !

          • Hezbollah dit :

            Pas d’insultes antisémites svp. Vous devez pas être syrienne vous.

            @GeorgesMohamedAli

            Les Arabes sont des sémites, donc, à la lettre, c’est d’eux qu’il est question quand on parle d’antisémitisme, et, en tout cas, ils ne peuvent pas être antisémites, puisqu’ils sont eux-mêmes sémites.

            Les Juifs sont ils tous des sémites ?

            La population juive dans le monde comporte deux communautés bien distinctes : les Séfarades et les Ashkénazes. Les Séfarades sont les juifs originaires du Moyen-Orient qui ont émigré à une époque ou une autre de l’histoire vers d’autres pays. Ce sont les descendants d’Isaac par Jacob dont les douze enfants ont formé les douze tribus d’Israël. Les Séfarades ressemblent comme deux gouttes d’eau à leurs cousins arabes. Ils sont aujourd’hui minoritaires puisqu’ils constituent les 1/10 environ de la population juive recensée dans le monde. Quant aux juifs ashkénazes, ils sont originaires de l’extrémité nord orientale de l’Europe et ne sont, de ce fait, ni les descendants d’Abraham ni de Jacob, donc pas sémites.

          • Fares-dz dit :

            @ hezbollah

            Et pourquoi donc est ce qu’elle ne serait pas syrienne Fatima dont le propos semble à l’évidence dépasser la pensée ?

            je constate par ailleurs que les insinuations racistes et autres balourdises ouvertement islamophobes ne soulèvent pas la même réprobation que dans ce cas de figure bien légitime au demeurant. En France il est impossible d’évoquer la judaïté d’un tiers sans étre soupçonné d’anti-sémitisme cet étrange racisme, au-dessus et plus condamnable que les autres…

            Soumission mécanique et pavlovienne à la police de la pensée unique et démocratique tout simplement…

            Mais le drame est ailleurs : Je tenais juste à te remercier pour le cours d’histoire sioniste des juifs que tu nous fais.

            Tant que l’on considère le judaïsme, qui est une religion tout aussi respectable que les autres , comme un peuple l’on est pas sorti de l’auberge sioniste.

        • Algerien dit :

          elle parle d’un juif sioniste, a sa place comment vous le nommez

          • Marie-Christine dit :

            Certes le langage est un peu compliqué : je pense qu’il aurait mieux valu dire juif sioniste, que juif et sioniste. (au fait, je ne savais même pas que Pujadas était de confession juive, mais il ne serait pas qu’il serait tout autant répugnant).
            En aucun cas (jamais !) il ne faut stigmatiser un juif parce qu’il est juif, en aucun cas !
            Pas d’amalgame, tous les juifs ne sont pas sionistes : ne jamais, jamais l’oublier ! Et en chiffres absolus, il y a sans doute beaucoup plus de non juifs qui sont sionistes, dans les sphères du pouvoir notamment, mais pas seulement ! Si tel n’avait pas été le cas, jamais « l’Etat occidental » Israël, n’aurait été créé et continuerait de bénéficier d’un tel soutien et d’une telle impunité.

  11. l'ingenue dit :

    Par Nationaliste Jacobin, sur son blog

    http://blog-nationaliste.blog4ever.com

    Commentaire de Pablito Waal : sur la Tunisie, l’Egypte et la Syrie, notre partenaire Nationaliste Jacobin fait, me semble-t-il, une analyse un peu rapide, dans la mesure où les élections égyptiennes ne sont pas finies, que le candidat des Frères Musulmans n’a pas obtenu – et loin s’en faut – la majorité absolue, que les résultats sont incertains. En Tunisie, Ennahdha n’a eu que 31% des suffrages aux dernières élections. Pour la Libye, attendons de voir les élections qui, normalement, devraient se tenir en Juin. Déjà, le simple fait que plus de deux millions de libyens (une majorité de ceux en âge de voter) se soient inscrits sur les listes électorales va contre l’idée que la population ne reconnaîtrait pas le nouvel Etat. Quant au sécessionisme, rien n’est fait encore. En revanche, j’approuve totalement la proposition de l’auteur de nommer Bernard-Henri Lévy ambassadeur à Tripoli, surtout dans les conditions précisées.

    Lorsque François Hollande a été élu, le 6 mai dernier, je n’étais pas fâché. La droite est usée par dix années de pouvoir. Nicolas Sarkozy a fait son temps, cinq ans ou presque comme ministre omniprésent, cinq ans comme président omnipotent. Je n’ai jamais aimé le style de Nicolas Sarkozy, son absence d’idéologie, de cohérence, sa manie de prononcer de beaux discours (écrits par le « patriote » Henri Guaino) en parfaite inadéquation avec sa politique. Je maintiens que son bilan, sans parler de la crise, est mauvais. Mais je n’aime pas la gauche, et je me suis quand même demandé si nous ne tombions pas de Charybde en Scylla avec l’arrivée de François Hollande à l’Elysée. Je n’ai pas d’opinion sur la personne de François Hollande, cet homme est lisse. Nicolas Sarkozy, on aimait ou pas, mais c’était un leader, il ne laissait personne indifférent. En revanche j’ai une opinion sur le Parti Socialiste : un parti anti-national, européiste, métissolâtre, immigrationniste, et, ce qui est très grave à mes yeux, converti au régionalisme et à l’idéologie écolo-diversitaire de manière générale. A ce sujet, j’en profite pour inviter les régionalistes et autonomistes de France et de Navarre à regarder un peu ce qui se passe en Espagne : les régions, avec leurs innombrables prérogatives, sont parmi les grandes responsables de la dette espagnole. Et que croyez-vous qu’il arriva ? Eh bien les régions espagnoles, y compris les fiers Catalans (qui se votaient des budgets augustéens) et les indomptables Basques, ont réclamé… la solidarité nationale ! Oui, vous ne rêvez pas. Et le gouvernement espagnol a levé des milliards pour soutenir ses régions. Il aurait dû en profiter pour réduire les pouvoirs de la Généralité, histoire de rappeler aux Catalans quelle déconvenue attend la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.

    Mardi 29 mai, François Hollande a déclaré sur France 2 qu’il n’excluait pas une intervention militaire en Syrie, sous mandat de l’ONU, bien sûr. C’est dire si nos dirigeants ont tiré les leçons du printemps arabe, et de la politique occidentale menée depuis une dizaine d’années à l’égard du monde musulman. Souvenez-vous : c’était le 11 septembre 2001. Les tours jumelles de New York, percutées par des avions aux mains des kamikazes d’Al-Qaïda, s’effondraient dans le fracas de l’acier et du verre brisés, au milieu d’un nuage de poussière. Le rêve américain était atteint, l’orgueil de l’Oncle Sam blessé. « Plus jamais ça ! » promirent les dirigeants américains. On allait voir ce que l’on allait voir. L’Amérique partait en Croisade pour extirper du monde l’islamisme, cet ennemi sournois du monde libre. Il est temps, je pense, de dresser un bilan de cette politique.

    En Afghanistan, où Oussama Ben Laden avait trouvé refuge, la situation est déplorable. Dans plusieurs régions, disons-le : la guerre est perdue, les talibans sont de retour, auréolés de leur résistance face à l’envahisseur occidental. Hamid Karzaï, que nous avons mis au pouvoir, n’est pas loyal et il n’a qu’un désir, que nous quittions le pays. Il négocie déjà, dit-on, avec certains talibans. L’armée afghane, que nous avons formée à coup de milliards, est infiltrée par les islamistes. Les soldats de l’OTAN en mission ne savent jamais s’ils vont tomber sur un groupe de rebelles… ou si un soldat afghan ne va pas les mitrailler dans le dos. Nos soldats meurent pour rien. Des talibans présumés sont relâchés sur intervention des autorités locales. On se couche, en espérant quoi ? Gagner le respect de la population ? Ces gens-là nous méprisent, et nous allons jusqu’à voiler nos femmes-soldats pour ne point les offusquer. Nous n’avons pas voulu appliquer l’adage : « qu’ils nous haïssent, pourvu qu’ils nous craignent ». Le résultat est là : ils ne nous craignent point, mais ils nous haïssent quand même. François Hollande sait que l’affaire est pliée. Il veut accélérer notre retrait, il n’a pas tort. Encore faut-il partir en évitant de laisser trop de matériel aux mains des ennemis. Nos soldats se sont battus pour rien, pour une cause perdue. Pour venger un affront fait à une autre nation. Les Russes, jadis embourbés eux-mêmes en Afghanistan, doivent rire sous cape.

    Oussama Ben Laden est mort, c’est vrai. Maigre consolation. Il a été abattu au Pakistan. Il faut dire un mot de ce pays. Il était notre allié, il est presque devenu notre ennemi. Qui peut croire que le Pakistan ignorait la présence de Ben Laden, installé à deux pas d’une académie militaire si j’ai bonne mémoire ? Le Pakistan a joué un jeu trouble depuis le début de la guerre. A présent, c’est un pays en partie déstabilisé, où le terrorisme s’est développé. L’intolérance religieuse y est montée d’un cran. Le fait que les Américains n’aient pas jugé bon d’avertir les autorités pakistanaises de l’opération contre Ben Laden en dit long sur le climat de confiance qui règne entre Washington et Islamabad. Or le Pakistan possède la bombe atomique, comme son voisin et ennemi, l’Inde. Le terrorisme islamique a frappé cette dernière, à Bombay (ou Mumbai), fin novembre 2008. Les terroristes s’étaient entraînés au Pakistan… Il faut souhaiter que la situation ne dégénère pas dans cette région où la tension a toujours été vive. D’autant que l’islam radical pakistanais a des ramifications jusqu’en Europe, via l’importante communauté pakistanaise de Grande-Bretagne dont certains membres ont été impliqués dans les attentats londoniens de juillet 2005.

    En Irak, les Américains ont fait du très beau travail. Saddam Hussein, un des chefs de l’ « Axe du Mal » a été mis hors d’état de nuire. Et puis, on s’est aperçu que Saddam Hussein n’avait jamais soutenu ou hébergé Al-Qaïda et qu’il ne possédait guère d’armes de destruction massive. En revanche, sa chute a permis aux islamistes de s’implanter en Irak, de faire régner la terreur et de réactiver les conflits religieux. Quand on y réfléchit, l’islamiste est un peu comme un parasite accroché à la carlingue des bombardiers de l’US Air Force : il se laisse choir avec les bombes sur les pays musulmans visés par Washington. Et une fois qu’il est installé, c’est un coriace, pas question de s’en débarrasser. Pendant des années, Bagdad a vécu au rythme des attentats-suicides, les jours de marché, près des écoles ou des casernes. A l’ouest, les tribus sunnites se sont organisées et armées pour résister aux islamistes. A l’est, certains extrémistes chiites s’en sont pris aux « libérateurs ». La communauté chrétienne irakienne, l’une des plus anciennes du monde, a été liquidée dans l’indifférence générale, si l’on excepte un discours de Nicolas Sarkozy, sans lendemain comme toujours. Aujourd’hui, l’Irak est un pays affaibli : la haine est forte entre chiites et sunnites, au nord les Kurdes veillent jalousement sur leur autonomie et rêvent d’indépendance, ce qui n’est pas sans inquiéter le voisin turc qui, de temps en temps, attaque une base du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) installée côté irakien. Il y aurait presque matière à regretter Saddam, qui pourtant n’était pas un tendre…

    Depuis la fin 2010, nous assistons au fameux « printemps arabe » qui, pays après pays, se termine presque systématiquement par un « automne islamiste ».

    En Tunisie, la mafia Ben Ali a été remplacée par les islamistes. Je me souviens de l’engouement pour la jeune démocratie tunisienne. Au Front de Gauche, l’enthousiasme était au rendez-vous, je me rappelle avoir lu un article dithyrambique sur les élections législatives tunisiennes qui virent la victoire des islamistes. Depuis, silence radio. La Tunisie se réislamise tranquillement, tirant un trait sur les mesures laïques de Bourguiba et Ben Ali. Après « Place au peuple », c’est « Place à la charia ». Alexis Corbière, le petit procureur du Parti de Gauche (PG, groupuscule mélenchonien), fait régulièrement le procès du FN mais se montre moins disert sur la démocratie tunisienne que lui et ses camarades encensaient il y a quelques mois encore.

    En Egypte, le clan Moubarak a laissé la place aux islamistes, Frères musulmans et salafistes. Ils ont remporté les élections législatives, et le candidat des Frères peut emporter la présidentielle.

    Cela étant, ce qui s’est passé en Egypte et en Tunisie est pour une bonne part indépendant de la volonté des pays d’Occident. Même si Washington a passé quelques coups de fil aux généraux égyptiens… au final pour le plus grand bénéfice des islamistes.

    En Libye, les choses sont différentes. Mouammar Kadhafi avait les moyens de mater la rébellion de Benghazi. Les Français et les Anglais ont décidé de chasser le dictateur au profit d’un fantomatique CNT (Conseil National de Transition, mais transition vers quoi ?), rempli d’anciens sbires de Mouammar, soit dit en passant. Nous avons consciencieusement bombardé les kadhafistes, fourni pléthore d’armes aux « rebelles », fermé pudiquement les yeux sur les crimes dont ils se sont rendus coupables. Aujourd’hui qui entend encore parler de cette guerre ? Qu’en reste-t-il ? Un livre de Bernard-Henri Lévy, je le concède, La Guerre sans l’aimer si je ne m’abuse. J’ai longtemps pensé que BHL était un bouffon semi-comique. Le problème est que cet homme a du sang sur les mains. C’est, sinon un criminel, du moins un complice des crimes commis par les rebelles libyens. Et une fois libres, que croyez-vous que décidèrent les « démocrates » libyens du CNT ? Charia pour tout le monde, parce que « l’islam, c’est nos racines ». Le CNT ne contrôle rien, ou pas grand-chose, certaines tribus sont à deux doigts de la sécession, bref, c’est le chaos. Et c’est nous qui l’avons installé. Je demande solennellement au nouveau Président de la République de nommer M. Lévy ambassadeur à Tripoli. Il rejoindra son poste à la nage, depuis Marseille, et prendra à ses frais sa sécurité. Afin de lui laisser le temps d’œuvrer pour la démocratie en cette terre de mission, je propose que son mandat s’étale sur dix ans, renouvelable une fois. D’éventuelles obsèques seront laissées aux soins des autorités de la Libye libre. Elles lui doivent tant… Ainsi que les islamistes qui depuis peu ont fait de la Libye une de leurs bases en Afrique du Nord.

    Au Mali, la situation est préoccupante. Après la défaite de Kadhafi, armes (fournies par la France entre autres), rebelles touaregs et militants islamistes se sont répandus comme la peste dans toute la zone sahélienne. Le Mali s’est avéré le pays le plus fragile. Des islamistes salafistes d’Ançar Dine, alliés d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique), se sont d’abord greffés sur la rébellion touareg. Touaregs et islamistes remportèrent une série de succès qui leur permirent d’asseoir leur autorité sur l’Azawad, le nord-est du Mali. Face à la crise ouverte par ces menées séparatistes, l’armée malienne chassa le président taxé d’incompétence. La communauté internationale, comme un seul homme, condamna la junte malienne, mais pas un mot sur les rebelles et les islamistes qui poursuivaient leur avancée. La junte a rendu le pouvoir il y a peu, tandis que Touaregs et salafistes achèvent tranquillement de prendre le contrôle de l’Azawad. Et que croyez-vous qu’il arriva ? Ançar Dine acquit rapidement une position hégémonique, et récemment les rebelles Touaregs (une rébellion « laïcisante » précisons-le) n’ont eu d’autres choix que de fusionner avec les islamistes, sur la base d’un accord pour un « Etat islamique » où la charia sera bien évidemment à l’ordre du jour. L’accord entre Touaregs du MNLA (Mouvement National pour la Libération de l’Azawad) et islamistes d’Ançar Dine paraît bien précaire, mais il semble que les islamistes ont pris l’ascendant, si j’en juge par des témoignages qui parlent de désertion au MNLA en faveur d’Ançar Dine. Le poison de l’islamisme n’a pas fini de se diffuser dans l’espace saharien et sahélien… Mais nos gouvernements récoltent ce qu’ils ont semé.

    Alors, demain la Syrie ? La guerre civile sévit à présent dans ce pays. Bachar el-Assad et ses partisans peinent à mater la révolte. Je rappelle quand même quelques évidences : pour faire la guerre, il faut être deux. Je précise aussi qu’un civil équipé d’une kalachnikov, ce n’est plus un civil, ça s’appelle un milicien. Ou un terroriste. Lorsque l’armée ou les milices baathistes commettent des crimes, et elles en commettent certainement, cela je ne le nie pas, les puissances occidentales font part de leur inquiétude et de leur indignation. Lorsque des soldats syriens sont tués ou qu’un attentat fait un carnage de civils à Alep ou à Damas, la réaction est moins vive. Et on a tôt fait de soupçonner le régime syrien de jouer la carte du pire. Je suis toujours un peu rétif à admettre qu’un Etat, même dictatorial, tue des gens qui lui sont fidèles pour accuser ses ennemis de ce forfait. Admettons que ce soit possible, j’aimerais que les « rebelles » syriens nous apportent des preuves. D’autant que les « sources d’informations » rebelles sont basées… en Europe ! Par ailleurs, quand on regarde la composition de la « rébellion », on ne peut que constater que certains mouvements ne répugnent pas à user de pratiques terroristes. Mais admettons que demain nous détruisions le potentiel militaire du maître de Damas. Si on ne fait que cela, on mettra les belligérants à égalité. La guerre civile sera éternelle… et finalement plus meurtrières qu’une victoire d’el-Assad. C’est d’ailleurs étrange, cette idée de mettre les adversaires à égalité. Il faudrait interdire tout commerce d’armes, si on était logique. Il est cependant plus probable que nous tomberons dans le même engrenage qu’en Libye : nous fournirons des armes (l’Arabie Saoudite aurait déjà commencé). Et Bachar sera vaincu, assassiné sans doute, ou condamné à une exécution ignominieuse comme l’autre baathiste, celui d’Irak, Saddam Hussein. La Syrie est une poudrière. Les vainqueurs, parmi lesquels des islamistes sunnites, ne manqueront pas de se venger des Alaouites, minorité du clan el-Assad, mais aussi des chrétiens qui sont plutôt favorables au régime. Après tout, les islamistes ont fait le ménage en Irak, pourquoi ne pas le faire en Syrie ? Tout cela avec la bénédiction des pays occidentaux et de leur alliée, l’Arabie Saoudite, cette grande amie de la liberté et de la tolérance. Et puis, armes et islamistes se diffuseront en Jordanie, au Liban, en Turquie, dans le Caucase peut-être…

    Le bilan des années 2001-2012 n’est pas très rassurant. Je sais bien, c’est facile de critiquer quand on n’est pas au pouvoir. Certains dirigeants ont sincèrement cru bien agir, je n’en doute pas. Parfois, c’est vrai, on n’imagine pas les conséquences de ses décisions. Mais enfin, dans plusieurs dossiers, les mises en garde n’ont pas manqué. Dominique de Villepin en son temps, dans un discours célèbre à l’ONU, tenta de faire entendre raison aux Etats-Unis concernant l’Irak. L’Oncle Sam refusa d’écouter. Comme des enfants gâtés à qui on refuse une sucrerie, les Américains firent leur crise de francophobie, trouvant intelligent de répandre notre vin dans le caniveau ou de bouder notre foie gras. Quelques années plus tard, des voix s’élevèrent pour commencer à murmurer que, finalement, les Français n’avaient peut-être pas tort. La politique menée en Afghanistan, faite de compromissions, de renoncements, d’hésitations, a été plus d’une fois critiquée. Pour les printemps arabes, il faut reconnaître que l’aveuglement fut général. Et aucune autocritique depuis. Avec mon pessimisme coutumier, je disais dès le départ que le pire était à craindre (1). Le pire est toujours à craindre. Surtout dans le monde arabe… En Libye, la stratégie adoptée, et même la forme qu’a prise cette intervention, avec la mise en avant du rôle de BHL, en ont indigné plus d’un. Avant même la crise au Mali, Jean-Pierre Chevènement au Sénat interpelait le gouvernement sur un risque de dispersion des armes dans le Sahel, une région déjà instable. Je ne doute pas que l’islamisme possède sa propre dynamique, liée au contexte économique, géopolitique, social et culturel du monde musulman. Mais j’ai la désagréable impression qu’il tire quand même une partie de sa prospérité des erreurs stratégiques et des maladresses de nos gouvernements occidentaux.

  12. l'ingenue dit :

    elle est meilleur celle la
    Je demande solennellement au nouveau Président de la République de nommer M. Lévy ambassadeur à Tripoli. Il rejoindra son poste à la nage, depuis Marseille, et prendra à ses frais sa sécurité. Afin de lui laisser le temps d’œuvrer pour la démocratie en cette terre de mission, je propose que son mandat s’étale sur dix ans, renouvelable une fois. D’éventuelles obsèques seront laissées aux soins des autorités de la Libye libre. Elles lui doivent tant… Ainsi que les islamistes qui depuis peu ont fait de la Libye une de leurs bases en Afrique du Nord.

    • Marie-Christine dit :

      Figurez-vous que moi je préfère BHL ! Pour moi c’est l’équivalent du sigle de la tête de mort pour identifier immédiatement un produit toxique !
      je n’ai pas envie de lui servir du Monsieur ou M., et Lévy est un nom très courant, et il y a parmi ceux qui le portent des gens biens, même très biens, je peux vous l’assurer : c’est le répugnant personnage que je veux stigmatiser, pas le nom !
      Bref, le débat est ouvert…

  13. njama dit :

    Ar Raqqah :
    « incident de frontière »
    un obus tiré depuis la Syrie ????????????????????

    Concernant cette info, je viens de répondre à Cécilia dans l’autre article d’aujourd’hui: « Des attentats sanglants, des combats et bientôt des renforts à Alep »

    J’espère avoir apporté quelques précisions qui mettent en doute ce que relaie la Presse. L’armée syrienne est tant accablée …
    Je le replace ici pour faire le point sur cet « incident de frontière » !

    njama (a) dit :
    3 octobre 2012 à 22 h 19 min

    L’info est bien reprise de l’Agence Anadolu
    Syrian artillery shells fall in Turkey 03 October 2012 17:08
    5 killed and 10 wounded in Akcakale due to Syrian artillery shells.

    http://www.aa.com.tr/en/s/87194–syrian-artillery-shells-fall-in-turkey

    par contre, l’article ne précise pas cette info:
    « L’agence Anadolu a déclaré que des habitants en colère avaient défilé en direction du bureau du maire pour protester contre ces morts. »

    interprétation de juif.org ?

    un obus tiré depuis la Syrie ????????????????????

    Sur le site de cette Agence un article précédent du 23 septembre fait état de « clashes » entre syriens (« opponents in Syria ») qui ont duré plusieurs jours.
    Selon le maire Abdulhakim Ayhan ces opposants auraient pris le contrôle du poste frontière, et de différents bâtiments …
    (« opponents in Syria took control over Tal Abyad border pass, security department building and intelligence buildings in Tal Abyad town, adding that the clashes had been continuing for the last few days. »)

    Des mortiers auraient été utilisés ( » mortars were hitting some villages in Akcakale town. »)

    Turkey’s Akcakale town affected by clashes in Syrian Tal Abyad town
    http://www.aa.com.tr/en/tag/84052–turkeys-akcakale-town-affected-by-clashes-in-syrian-tal-abyad-town

    Pour suivre ce qui se passe dans ce « coin » frontalier, ce lien donne tous les articles :
    http://www.aa.com.tr/en/mod/tag/akcakale

    J’ai noté (et appris au passage) par un article ** du 26 juin 2012 que cet endroit a été aménagé pour accueillir des réfugiés !!!
    ** Tent city for 10,000 Syrians to be erected in Akcakale

    Un clash entre « vrais » réfugiés, et « opposants » ? … qui auraient fait usage à nouveau de mortiers ?

    • njama dit :

      Je remets les 2 premiers liens (je vérifie en général et constate qu’ils ne marchent pas)
      Syrian artillery shells fall in Turkey

      http://www.aa.com.tr/en/s/87194–syrian-artillery-shells-fall-in-turkey

      Turkey’s Akcakale town affected by clashes in Syrian Tal Abyad town

      http://www.aa.com.tr/en/tag/84052–turkeys-akcakale-town-affected-by-clashes-in-syrian-tal-abyad-town

      en espérant qu’ils marchent … sinon faite un copier du lien …

      • Cécilia dit :

        La Syrie tire sur la Turquie, qui riposte
        3 octobre 2012 à 21:24 (Mis à jour: 23:21)

        Des tirs venant de Syrie ont fait cinq morts civils en Turquie, et le pays a répondu immédiatement.

        La Turquie a bombardé mercredi des cibles en Syrie en riposte à des tirs d’obus venus du territoire syrien qui ont causé la mort de cinq civils dans une localité frontalière turque, un incident dont l’ONU et les alliés d’Ankara ont rendu Damas responsable.

        Cette brusque escalade de la tension entre les deux voisins a débuté mercredi après-midi, lorsque plusieurs obus ont frappé le petit village turc d’Akçakale, situé juste en face du poste frontière syrien Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL).

        Selon le dernier bilan communiqué par le gouverneur de la province, Celalettin Guvenc, ce bombardement a détruit une maison du village et tué cinq personnes, dont une mère et ses trois enfants. Dix autres personnes ont été blessés, dont deux très grièvement, a-t-il ajouté.

        Quelques heures plus tard, à l’issue d’une réunion avec ses plus proches conseillers, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l’armée turque avait bombardé en représailles plusieurs «cibles», qu’il n’a pas identifiées, situées en territoire syrien.

        «Cette attaque a fait l’objet d’une riposte immédiate de nos forces armées (…) qui ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar», a déclaré M. Erdogan dans un communiqué.

        Même si l’origine des tirs qui ont frappé la localité d’Akçakale n’a pas été formellement déterminée, le chef du gouvernement turc a accusé le régime de Damas d’en être le seul responsable.

        «La Turquie ne laisserait jamais impunies de telles provocations du régime syrien, qui menacent notre sécurité nationale, dans le respect du droit international et de ses règles d’intervention», a indiqué M. Erdogan.

        Le secrétaire général de l’ONU a lui aussi incriminé Damas. Selon son porte-parole Martin Nesirky, Ban Ki-moon a demandé «au gouvernement syrien de respecter totalement l’intégrité territoriale de ses voisins ainsi que de mettre fin à la violence contre le peuple syrien».
        Condamnations

        M. Ban, qui s’est entretenu au téléphone en soirée avec le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, a également appelé «toutes les parties à faire baisser la tension».

        Comme son homologue de l’ONU, le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, qui a lui aussi eu une conversation avec M. Davutoglu, a exprimé sa «ferme condamnation» à la suite des tirs venus du territoire syrien.

        Dans la foulée, le Conseil de l’Atlantique Nord, qui rassemble les ambassadeurs des 28 pays membres de l’Otan, s’est réuni en urgence mercredi soir à Bruxelles à la demande de la Turquie.

        Au terme de sa réunion, l’Alliance atlantique a sommé la Syrie de «mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international» et exigé «la cessation immédiate de tels actes agressifs envers un Allié».

        Les principaux alliés de la Turquie ont eux aussi exprimé leur condamnation après le bombardement du village turc.

        A commencer par les Etats-Unis qui, par la voix de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, se sont déclarés «indignés que les Syriens aient tiré de l’autre côté de la frontière». De son côté, le porte-parole du Pentagone, George Little, a vu dans ces tirs venus de Syrie un «exemple du comportement dévoyé» du régime du président Bachar al-Assad.

        L’incident survenu mercredi est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis la destruction, en juin dernier, d’un avion de combat turc au large de la Syrie. Damas avait alors affirmé avoir ouvert le feu sur le chasseur turc parce qu’il avait violé son espace aérien, ce qu’Ankara a toujours nié.

        Depuis la mi-septembre, la localité turque d’Akçakale a été à plusieurs reprises victime des combats qui ont opposé, juste de l’autre côté de la frontière, les troupes fidèles au régime syrien aux rebelles.

        Le petit poste-frontière de Tall al-Abyad est finalement tombé aux mains de l’ASL mi-septembre, mais des combats sporadiques s’y sont poursuivis depuis. Plusieurs civils turcs ont été blessés par des balles perdues et un obus tiré côté syrien y avait déjà endommagé un bâtiment la semaine dernière.

        (AFP)
        http://www.liberation.fr/monde/2012/10/03/la-syrie-tire-sur-la-turquie-qui-riposte_850703

  14. Vlad dit :

    un petit effort de reinformation de l’AFP
    mais bon ya du boulot encore

    par contre la derniere phrase , on en a jamais vu une trace dans nos medias de revendication islamistes des autres attentats…

    « Al-Nosra avait revendiqué la plupart des attentats dans le pays et récemment le double attentat contre le siège de l’état-major syrien à Damas. »

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/03/97001-20121003FILWWW00724-alep-des-djihadistes-derriere-l-attaque.php

  15. branarkelt dit :

    Erdogan l’idiot mégalomane vient d’attaquer la Syrie .Il fait gaffe sur gaffe ,un vrai petit toutou de l’Otan .J’espère que les Russes et les Iraniens vont lui couper l’approvisionnement en hydrocarbures ,les Turques vont devoir alors réatteler leurs anes pour se déplacer !!

  16. Bernard dit :

    22 h 45: La chaîne Kouchno-BHLienne de l’ingérence armée dans les affaires internes des nations souveraines, France 24, émet actuellement, à la base de l’écran, en bandeau rouge, ceci : « La Turquie a bombardé des cibles syriennes après les tirs d’obus sur un village turc »…

  17. Cécilia dit :

    L’Otan appelle la Syrie à cesser de violer le droit international

    BRUXELLES – L’Otan a appelé mercredi soir la Syrie à mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international, à l’issue d’une réunion convoquée en urgence à Bruxelles à la demande de la Turquie, après des tirs d’obus en provenance de Syrie qui a fait cinq morts en Turquie.

    L’Alliance continue de se tenir aux côtés de la Turquie, l’un de ses 28 membres, exige la cessation immédiate de tels actes agressifs envers un Allié et exhorte le régime syrien à mettre fin à ses violations flagrantes du droit international, déclare l’Otan dans un communiqué.

    Ces tirs sont une source de très grande inquiétude pour les Alliés, qui les condamnent fermement, selon le texte, soulignant l’esprit d’indivisibilité, de sécurité et de solidarité des membres de l’Otan.

    La réunion, qui a duré un peu moins d’une heure au siège de l’organisation à Bruxelles, a réuni les ambassadeurs des 28 pays membres à la demande de la Turquie. L’ambassadeur turc a fait un compte rendu devant ses collègues de ce qui s’était passé dans l’après-midi dans le sud-est de la Turquie, a rapporté une source diplomatique.

    Plusieurs obus ont frappé le petit village turc d’Akçakale, situé juste en face du poste frontière syrien Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL).

    Selon le dernier bilan communiqué par le gouverneur de la province, Celalettin Guvenc, ce bombardement a détruit une maison du village et tué cinq personnes, dont une mère et ses trois enfants. Dix autres personnes ont été blessés, dont deux très grièvement.

    (©AFP / 03 octobre 2012 23h00)
    http://www.romandie.com/news/n/_L_Otan_appelle_la_Syrie_a_cesser_de_violer_le_droit_international16031020122302.asp

    • Cécilia dit :

      Tirs d’obus syriens: la réunion de l’Otan à Bruxelles a commencé

      BRUXELLES – Une réunion d’urgence du Conseil de l’Atlantique Nord, qui rassemble les ambassadeurs des 28 pays membres de l’Otan, a débuté mercredi soir à la demande de la Turquie, après les tirs d’obus syriens ayant touché un village turc, a-ton appris de sources diplomatiques.

      La réunion avait été convoquée à 21H30 (19H30 GMT) au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles, selon ces sources. L’organisation a confirmé la tenue de cette réunion à la demande de la Turquie, l’un des 28 membres de l’Otan.

      La Turquie a invoqué l’article 4 du Traité de l’Otan, aux termes duquel tout pays de l’Alliance peut demander des consultations chaque fois que, de l’avis de l’un d’eux, l’intégrité territoriale, l’indépendance politique ou la sécurité de l’une des parties est menacée.

      Le 26 juin, le Conseil de l’Atlantique s’était déjà réuni sous le même format après la destruction d’un avion militaire turc par la défense syrienne, et la mort de ses deux pilotes. L’Otan avait ensuite exprimé son fort soutien et sa solidarité aux autorités d’Ankara. Le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, avait déclaré que la sécurité de l’Alliance était indivisible.

      Depuis, M. Rasmussen a affirmé à de nombreuses reprises que l’Otan n’avait aucune intention d’intervenir en Syrie et que la seule solution au conflit était politique

      C’est la troisième fois depuis la création de l’Otan en 1949 qu’est évoqué l’article 4, à chaque fois à la demande de la Turquie. La première datait de 2003 et concernait la guerre en Irak.

      M. Rasmussen a exprimé mercredi sa ferme condamnation à la suite des tirs en provenance de Syrie qui ont fait cinq morts et neuf blessés dans le sud-est de la Turquie.

      (©AFP / 03 octobre 2012 22h28)
      http://www.romandie.com/news/n/_Tirs_d_obus_syriens_la_reunion_de_l_Otan_a_Bruxelles_a_commence__RP_031020122319-10-253420.asp

      • Jo dit :

        Merci pour les news Cécilia

        Mais ces GROS CONNARDS POURRITURES ne condamnent pas les attentats d’Alep

        DES GROS HYPOCRITES

        • Jo dit :

          comme d’hab , cette bande de torche-culs n’ont fait qu’abboyer

          • Jo dit :

            « L’otan appelle la Syrie a cesser de violer les droits internationales »

            C’est vraiment du foutage de gueule , l’hopital qui se fout de la charité

          • Le Gardien dit :

            Hypocrisie, quand tu nous tiens !

            Deux pois, deux mesures.

            Ça fait des années que les membres de l’OTAN violent les droits internationales, et ce, à tour de bras.

            Il y a belle lurette que l’OTAN a perdu toute crédibilité.

      • njama dit :

        Cécilia
        j’ai répondu à la suite de votre commentaire dans l’autre article d’aujourd’hui: « Des attentats sanglants, des combats et bientôt des renforts à Alep », ainsi que dans ce fil (« 3 octobre 2012 à 22 h 53 min »).

        Cela fait plusieurs jours qu’il y a des incidents dans cette ville entre « syriens », avec utilisation de mortiers … les « opposants » ont pris le contrôle du poste frontière et de plusieurs bâtiments administratifs !

        un obus tiré depuis la Syrie ????????????????????

        • Cécilia dit :

          Oui, c’est ce que l’autorité turque a dit et voici une vidéo en turc qui montre certaines images. L’obus a été tiré du côté de Tallabyad, ville frontalière sous le contrôle des terroristes depuis deux ou trois semaines (dans le nord-est de la province de Raqqa). Espérant que quelqu’un sur le site connait un peu le turc:

          http://www.youtube.com/watch?v=R8qdXzHDdJI&feature=share

    • LafleurJs12 dit :

      saus que la Turquie elle ne s’en prive pas contre le pKK..

  18. Cécilia dit :

    Impossible d’envoyer un commentaire avec lien malgré plusieurs tentatives sur plusieurs articles !

    • Cécilia dit :

      Que pensez-vous de cette nouvelle ?

      L’OTAN prépare une attaque contre la Syrie !

      Un haut diplomate russe a récemment révélé que l’Otan avait d’ores et déjà déjà mis au point un plan afin d’envahir la Syrie, attendant seulement de trouver les sources de financement. Cette source, qui fait partie de la délégation russe auprès de l’Otan, et citée par le quotidien russe Izvestia, affirme que le plan ressemble à celui appliqué en Yougoslavie. Les sources de financement de l’opération, estimée à 15 milliards de dollars, sont recherchées auprès des pays arabes du Golfe. Le chef de cette délégation, le Général Dmitri Rogozine, avait auparavant révélé pour Ria Novosti (agence de presse russe), que ce plan visait à renverser le régime de Bachar al-Assad et à mettre en place un pont littoral qui puisse servir à attaquer l’Iran.

      Le haut diplomate russe a indiqué avoir entre les mains des documents montrant un plan semblable à celui appliqué en Yougoslavie, pour la traduction de Slobodan Milosevic devant le Tribunal Spécial pour la Yougoslavie. Ce plan prévoit un bombardement aérien intensif durant plusieurs semaines, prenant pour cible les centres de commandement et menant à la capitulation du régime syrien dont les responsables seront traduits comme des criminels de guerre devant un Tribunal Spécial pour la Syrie. « Les données que nous avons pu obtenir montrent que l’Otan a mis au point les plans détaillés nécessaires pour cette opération, et a déjà précisé, entre autre, la liste des cibles qui seront bombardées » précise la source russe, précisant qu’il ne reste plus qu’à s’acquérir des couvertures juridique, politique et financière, d’où la nécessité de parvenir à faire voter une résolution au sein du Conseil de sécurité de l’ONU !

      L’éventualité d’un veto russe et chinois, ou de l’un des deux, est toutefois envisagée, et l’Otan est prête à mener cette campagne sans couverture internationale, prévoyant une confrontation politique avec les Russes et les Chinois. Le plan prend également en considération le cas où le Hezbollah et l’Iran entreraient dans la ligne de crise, et ouvriraient un front contre l’entité sioniste, engendrant un conflit régional ouvert.

      Selon la source russe, les discussions au sein du commandement de l’Otan ont été marquées par une colère virulente au moment où l’armée syrienne investissait la ville de Hama. Les dirigeants de l’Otan ont en effet conclu à un comportement du régime syrien « stupide et irréfléchi », parce qu’il n’avait pas compris que la visite des deux ambassadeurs américain et français dans cette ville signifiait qu’elle jouissait désormais de la protection de l’Otan, et que toute attaque contre Hama ferait payer au régime syrien un prix politique cher.

      Les cibles syriennes choisies par l’Otan, en cas de bombardement aérien, comprennent trois stations radars, les batteries sol-air de type Batsner vendues par la Russie à la Syrie il y a deux ans pour protéger ses sites stratégiques et qui agissent en basse altitude, et les autres batteries sol-air qui sont installées dans les environs de Damas. Les bases aériennes et les sites de communication affiliés aux commandements militaires syriens font aussi partie de la liste des cibles.

      Les dirigeants russes ont informé, il y a plus de deux semaines, les autorités syriennes des préparatifs de l’Otan…

      source : http://www.partiantisioniste.com/actualites/l-otan-prepare-une-attaque-contre-la-syrie-0836.html

      • Cécilia dit :

        Mais c’est incroyable !
        J’ai seulement supprimé la dernière ligne du texte et ça marche !

        Soulagée !

      • Loubnan dit :

        Cécilia,
        cet article date de 1 an. En effet, à l’époque Dimitri Rogozine était encore l’envoyé spéciale de la Russie auprès de l’OTAN. Actuellement il est vice premier ministre. Ensuite ce plan avait été mis en place au moment même où les ambassadeurs occidentaux étaient encore en Syrie. Bien avant même la création du cns franco-turque (je parle bien évidemment des dirigeants). Je me souviens d’avoir lu un article qui soulignait la colère de l’ambassadeur US en Syrie au moment où l’armée syrienne avait mener sa première contre offensive à Hama.
        J’étais stupéfait de constater la réaction ahurissante de l’ambassadeur US qui ne comprenait pas comment l’armée nationale syrienne agissait sur son propre territoire.
        De toute façon, ça fait plus de 10 ans que les états-unis veulent un changement de pouvoir en Syrie. Ce plan que l’article met en évidence n’est qu’une adaptation (avec quelques modifications) du plan de « regime change » concocté par la CIA il y a 20 ans de cela.

  19. jk dit :

    Ces obus sont tirés par qui ?
    voila que depuis 2 semaines, ils nous préparent à cette mascarade et de vouloir inventer des prétextes pour entrer en Syrie.
    assistons nous à une nouvelle phase de leur plan ?

    • LafleurJs12 dit :

      Exact;..une petite manipulation cet facile d’attaquerl Syrie ! mais….c’est assez gros comme ficelle.M^me à Frnc 24, l’explication était à double entrée !

  20. Schaka dit :

    PressTv:

    Turkish shelling of Syria military positions conitunes .
    Je m’inquiete vraiment beaucoup!
    Ne serais ce pas un tir venu des rebelles .

    C’est une methode qui est tres souvent appliqué pour obtenir un feu vert …

    • spartacus dit :

      je le pense aussi, le gouvernement syrien doit être en situation de crise , ils leurs faut la garantie du soutien indéfectible russe et chinois et s’entretenir en urgence avec leurs alliés régionaux Iran en particulier , un échelon vient d’être franchis vers le chaos total , bien qu’étant athée si dieu il y a , qu’il protège nos frères et sœurs syriens des plans sataniste des wahabotanosionistes

  21. vilistia dit :

    BRUXELLES – L’Otan a appelé mercredi soir la Syrie à mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international, à l’issue d’une réunion convoquée en urgence à Bruxelles à la demande de la Turquie, après des tirs d’obus en provenance de Syrie qui ont fait cinq morts en Turquie.

    L’Alliance continue de se tenir aux côtés de la Turquie, l’un de ses 28 membres, exige la cessation immédiate de tels actes agressifs envers un Allié et exhorte le régime syrien à mettre fin à ses violations flagrantes du droit international, déclare l’Otan dans un communiqué.

    Ces tirs sont une source de très grande inquiétude pour les Alliés, qui les condamnent fermement, selon le texte, soulignant l’esprit d’indivisibilité, de sécurité et de solidarité des membres de l’Otan.

    La réunion, qui a duré un peu moins d’une heure au siège de l’organisation à Bruxelles, a réuni les ambassadeurs des 28 pays membres à la demande de la Turquie. L’ambassadeur turc a fait un compte rendu devant ses collègues de ce qui s’était passé dans l’après-midi dans le sud-est de la Turquie, a rapporté une source diplomatique.

    Selon les autorités turques, plusieurs obus ont frappé le petit village turc d’Akçakale, situé juste en face du poste frontière syrien de Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL).

    Selon le dernier bilan communiqué par le gouverneur de la province, Celalettin Guvenc, ce bombardement a détruit une maison du village et tué cinq personnes, dont une mère et ses trois enfants. Dix autres personnes ont été blessées, dont deux très grièvement.

    La Turquie a riposté en bombardant des cibles en Syrie.

    La Turquie a invoqué l’article 4 du Traité de l’Otan, aux termes duquel tout pays de l’Alliance peut demander des consultations chaque fois que, de l’avis de l’un d’eux, l’intégrité territoriale, l’indépendance politique ou la sécurité de l’une des parties est menacée.

    Le 26 juin, le Conseil de l’Atlantique s’était déjà réuni sous le même format après la destruction d’un avion militaire turc par la défense syrienne, et la mort de ses deux pilotes. L’Otan avait ensuite exprimé son fort soutien et sa solidarité aux autorités d’Ankara. Le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, avait déclaré que la sécurité de l’Alliance était indivisible.

    Depuis, M. Rasmussen a affirmé à de nombreuses reprises que l’Otan n’avait aucune intention d’intervenir en Syrie et que la seule solution au conflit était politique

    C’est la troisième fois depuis la création de l’Otan en 1949 qu’est évoqué l’article 4, à chaque fois à la demande de la Turquie. La première datait de 2003 et concernait la guerre en Irak.

    (©AFP / 03 octobre 2012 23h09)

    • njama dit :

      « le petit village turc d’Akçakale, situé «  »" juste en face du poste frontière syrien de Tall al-Abyad »" », récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL). »

      C’est au moins CE QUE RECONNAÎT l’ AFP / 03 octobre.

      Ceci étant confirmé par cet article du 23 September 2012 de l’Agence de Presse « TURQUE » ANADOLU qui signale des incidents depuis plusieurs jours (déjà), et usage de mortiers !
      Point IMPORTANT de l’article, le maire d’Akcakale (côté turc) dit que les « rebelles auraient pris sinon le contrôle de la ville mitoyenne de Tal Abyad (côté syrien), au moins de l’accès vers la frontière et de différents bâtiments …
      Ce tir d’obus « pourrait » avoir été fait par les rebelles.

      Mortier, obus c’est un peu du pareil au même !
      Ici sur ce lien, mortier de 81 mm utilisé par l’armée française. Ils sont tirés par des fantassins, matériel léger, ce n’est pas de « l’artillerie lourde » du type canons. La portée est beaucoup plus courte. Il existe des mortiers plus petits 60 mm.
      http://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/armement-individuel-et-collectif/mortier-81-mm-llr
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Soldier_firing_M224_60mm_mortar.jpg

      Il est donc hautement probable que ce tir provient du côté syrien, c’est le côté très plausible de l’info AFP, mais tiré par QUI ? … si la ville de Tal Abyad est sous contrôle des rebelles …

      Comme tenu de la réaction rapide de la Turquie, et du sérail politique BRUXELLES /OTAN / ONU … c’est ce que l’on pourrait appeler chercher à « fabriquer » un « incident de frontière », en accusant sans preuves l’armée régulière syrienne !!!
      J’entendais même ce matin sur Europe1 « un deuxième » incident de frontière avec la Turquie, le parallèle absurde étant fait avec l’avion abattu en juin 2012.

      Peut-être faudrait-il RÉPONDRE à cet enfumage PAR UN ARTICLE très « AUDACIEUX », pour renvoyer le fumigène à ceux qui cherchent à enfumer, titré du genre:
      « L’incident de frontière » Tal Abyad / Akcakale, une accusation SANS PREUVES … un FAUX (grossier)?

      sachant que l’expression « incident de frontière » fait historiquement référence à des États antagonistes, ou franchement ennemis, ce qui n’est pas le cas ici, la Syrie n’ayant nullement l’intention ni d’attaquer la Turquie, ni de propager celui qu’elle subit à l’extérieur.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Incidents_de_fronti%C3%A8re

      Turkey’s Akcakale town affected by clashes in Syrian Tal Abyad town
      23 septembre 2012
      A mortar hit between Arican and Gulveren villages.
      SANLIURFA

      Clashes in Tal Abyad town of Syrian Ar-Raqqah city are affecting its border neighbor Akcakale town of Turkey’s southeastern Sanliurfa town.

      Akcakale Mayor Abdulhakim Ayhan told AA that opponents in Syria took control over Tal Abyad border pass, security department building and intelligence buildings in Tal Abyad town, adding that the clashes had been continuing for the last few days.

      Clashes are still continuing and our town is being affected by them, said Ayhan, adding that mortars were hitting some villages in Akcakale town.

      A mortar hit between Arican and Gulveren villages, said Ayhan, adding that security forces detonated the mortar and secured the area but people were uneasy about the situation.
      We wish the war will end soon in our neighbor Syria, he said.

      http://www.aa.com.tr/en/tag/84052–turkeys-akcakale-town-affected-by-clashes-in-syrian-tal-abyad-town

      Pour suivre les dernières Infos (en anglais)de l’Agence de Presse turque ANADOLU
      http://www.aa.com.tr/en/mod/tag/akcakale

      • njama dit :

        IL n’y a pas de « PREUVES » bien sûr que ce soit les « rebelles » qui soient auteurs de ce tir d’obus sur Akcakale …

        mais après les attentats « terroristes » que les « rebelles » viennent de commettre dans le centre d’Alep (voitures piégées aux abords d’une des places les plus connues de la ville, Saadallah al-Jabiri, dans le centre historique d’Alep) … Dieu sait de quoi ils sont capables !!! des sans foi, ni loi !
        Et la caravane Erdogan /BRUXELLES /OTAN / ONU … voudraient soutenir ces gens-là !!!!
        C’est le monde à l’envers !

        L’armée syrienne est-elle aux portes d’Tal Abyad ? apparemment contrôlée partie par les rebelles selon cette information turque ? … peut-être est-il possible d’obtenir quelques renseignements et précisions sur ce point (?)

  22. Khodr dit :

    Sachez que pour moi ce sont les terroristes qui ont tiré sur la Turquie ou,un coup monté par les services secrets etrangers ou,par les turque eux meme et non le gouvernement syrien.
    Le gouvernement syrien vient d envoyer ces condoléances à la Turquie !

    • Kavurde dit :

      oui j en suis sur en plus c un village kurde,peut-être qu il veut mettre les kurdes de sont côté avec se complot pour déstabilise le pkk et la Syrie et que bachar soi mal vu par les turc et les kurdes pour que tous le monde lui donne raison et par la suite provoquer sa guerre contre la Syrie

      • Kavurde dit :

        merdelogan n’a pas dit son dernier mot,il joue la guerre des images celui qui gagne le peuple à gagne la guerre.

        • Marie-Christine dit :

          « merdelogan n’a pas dit son dernier mot »
          Certes, jusqu’au bout, il va tenter la fuite en avant pour « s’en sortir », dans l’espoir, entre autres, de se faire passer pour un leader galvanisateur de son peuple « agressé », de réveiller le « nationalisme » (très mal compris en l’occurrence) des Turcs… Mais je pense que son cinéma a très peu de chance de marcher et que ce « cinéma », chaque fois crescendo, risque encore une fois de se retourner contre lui !
          Merdogan , la calamité, et pas sûr du tout que ses copains otano-sionistes vont réellement soutenir « l’artiste » ?!
          Réflexions que m’ont inspirées votre post Kavurde.
          J’espère seulement que mon scepticisme vis à vis du succès de l’entreprise erdoganienne et de ses suites s’avèrera juste !!

        • Khodr dit :

          Merdogan ce calme car il sait ce qui peut s abattre sur lui et la Turquie!
          À suivre……

    • spartacus dit :

      exact, nouvelle provoc du débile d’Ankara en vu de sauver sa tête
      les condoléances syrienne:
      Le ministre de l’information : Les services concernés en Syrie enquêtent sur la source de feu qui avait causé le décès d’une citoyenne turque avec ses enfants

      03 Oct 2012

      Damas / Le ministre de l’information, Omrane al-Zou’bi, a fait noter que les services concernées en Syrie enquêtent sérieusement sur la source de feu qui avait causé le décès d’une citoyenne turque avec ses enfants.

      Dans une déclaration faite aujourd’hui à la TV syrienne, Al-Zou’bi a présenté au nom de la République Arabe Syrienne les condoléances à la famille de la martyre et au peuple turc ami.

       » En cas d’incidents frontaliers survenus entre deux pays voisins, les pays et les gouvernements doivent agir en toute sagesse, rationalité, et responsabilité, surtout qu’il y avait un cas spécial sur les frontières syro-turques en raison de la présence des groupes terroristes armées qui se déploient sur les frontières et qui ont des agendas et des identités différents et qui représente un danger sur la sécurité de la Syrie et l’intégrité territoriale des pays de la région », a-t-il indiqué.

      Al-Zou’bi a ajouté que les frontières syro-turques sont longues et exploitées pour le trafic d’armes et de personnes armées qui avaient commis en Syrie des massacres dont le dernier était le massacre abominable perpétré par al-Qaïda à Alep, soulignant que la Syrie s’appuie dans ses relations avec les pays voisins sur les règles du bon voisinage et sur le respect de la souveraineté nationale des pays et appelle, par contre, ces pays à respecter la souveraineté nationale en Syrie.

      A. Chatta

  23. Ulpien dit :

    Jusqu’à maintenant, il me paraît que l’OTAN a plutôt calmé le jeu. Pour moi, il est hors doute, qu’il s’agit d’un acte de provocation des terroristes. Mais l’OTAN, bien sûr, n’a pas examiné l’incident, comme toujours pour eux, c’est la faute de Bachar…

    Ce qui concerne la réaction des turcs, la situation est contradictoire. De côté syrienne il n’y a pas des informations exactes. Il est possible qu’il n’y avait pas de réaction. Les turcs affirment qu’ils auraient ciblé des buts « identifiés par le radar » comme sources des obus. Des autres sources affirment que des buts dans la province d’Idlib ont été visés. Or, la province d’Idlib se trouve quelques centaines de kilomètres de Tall al-Abyad, qui se trouve dans la province d’al-Raqqa…

  24. houssman dit :

    il semblerait que la turquie de merdogan continue ses tirs d’artillerie vesur la syrie… ca sent le roussi tout ca…

  25. Miguel dit :

    Cécilia l’ article date du 14 Août. Attention !

  26. theflowerpower dit :

    Mais qui fait feu !!??

    « (…) It was unknown whether the mortar fire came from Syrian government forces or rebels fighting to topple the government of President Bashar al-Assad. Responses from Turkey and from the Pentagon appeared to assume that the Syrian government was responsible.(…) ».

    http://www.nytimes.com/2012/10/04/world/middleeast/syria.html?_r=2&smid=tw-share&

  27. Cécilia dit :

    Djihadistes en Syrie

    Reportage la chaine libanaise almayadeen sur un cas libyen, Anass al-Saaiti qui a participé à la révolution en Libye et qu’il est venu en Syrie via la Turquie (à travers un chemin d’une heure et demi de marche). Il dit avoir participé à des batailles contre l’armée syrienne et que les armes arrivaient de la Turquie et surtout de l’Irak.
    Celui-là, il n’est pas barbu comme les salafo-wahhabites :

    http://www.youtube.com/watch?v=cJlNxLikkPw&feature=youtu.be

  28. theflowerpower dit :

    Image: Terrorists operating in Syria pose next to a large mortar. Mortars of all sizes are a favorite of terrorists operating in and around Syria in NATO ’s proxy bid to effect violent regime change. The mortars fired into Turkish territory could just as likely have come from terrorists Turkey itself is funding, arming, and harboring on behalf of long-planned NATO machinations. Unlike the Syrian government, the terrorists, Turkey, and by consequence, NATO, all have an actual motivation for launching the initial attack that has caused Turkey to retaliate and predictably call on NATO to intervene.

    Turkey Attempts to Trigger War Vs. Syria : http://cort.as/2ZNS

  29. ECLEREURE dit :

    je pense que il n’y a rien a attendre de l’élite sioniste et satanique qui est au sommet de la gouvernance en france pendent 25 ans elle a oppresser le peuple syrien et elle continuer encor l’indochine la moitié de l’afrique quelque contré en amérique du sud et 132 ans d’oppression sur le peuple algerien + 50 ans via un regime dictatorial et criminel et les médias poubelle pendant 12 ans de massacre sur le peuple algerien par un regime criminel elles on rien vue et au contraire ils on couvert se regime et au rwanda 1 millions de mort et pour l’osdh pas la paine de on parler cette organisme ils on que 2 perssone et a savoir si ils on syrien

  30. Vanalic dit :

    Seul détail, dans l’immédiat impossible de savoir si cette déclaration a eu lieu avant ou après l’attaque turque, sur les cibles militaires dans la région d’Idleb, bien loin du lieu de l’incident !

    Selon l’agence SANA
    ( Last Update : Mercredi 03 Octobre 2012- 11:55 PM -Damas )
    Le ministre de l’information : Les services concernés en Syrie enquêtent sur la source de feu qui avait causé le décès d’une citoyenne turque avec ses enfants

    Le ministre de l’information : Les services concernés en Syrie enquêtent sur la source de feu qui avait causé le décès d’une citoyenne turque avec ses enfants

    03 Oct 2012

    Damas / Le ministre de l’information, Omrane al-Zou’bi, a fait noter que les services concernées en Syrie enquêtent sérieusement sur la source de feu qui avait causé le décès d’une citoyenne turque avec ses enfants.

    Dans une déclaration faite aujourd’hui à la TV syrienne, Al-Zou’bi a présenté au nom de la République Arabe Syrienne les condoléances à la famille de la martyre et au peuple turc ami.

     » En cas d’incidents frontaliers survenus entre deux pays voisins, les pays et les gouvernements doivent agir en toute sagesse, rationalité, et responsabilité, surtout qu’il y avait un cas spécial sur les frontières syro-turques en raison de la présence des groupes terroristes armées qui se déploient sur les frontières et qui ont des agendas et des identités différents et qui représente un danger sur la sécurité de la Syrie et l’intégrité territoriale des pays de la région », a-t-il indiqué.

    Al-Zou’bi a ajouté que les frontières syro-turques sont longues et exploitées pour le trafic d’armes et de personnes armées qui avaient commis en Syrie des massacres dont le dernier était le massacre abominable perpétré par al-Qaïda à Alep, soulignant que la Syrie s’appuie dans ses relations avec les pays voisins sur les règles du bon voisinage et sur le respect de la souveraineté nationale des pays et appelle, par contre, ces pays à respecter la souveraineté nationale en Syrie.

    A. Chatta

  31. skoblar dit :

    http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/03/01003-20121003ARTFIG00707-crispation-apres-des-tirs-d-obus-syriens-en-turquie.php

    mon petit commentaire(modéré):

    Le SG de l’ONU demande à Damas de respecter l’intégrité de ses voisins.
    Hillary Clinton, dit:nous déplorons les pertes en vies humaines du côté turc»
    La France dit: Nous condamnons fermement les tirs d’obus ayant causé la mort d’au moins cinq personnes sur le territoire turc à la frontière avec la Syrie»
    Anders Fogh Rasmussen(OTAN):ferme condamnation
    Mais Madame et Messieurs,le territoire Syrien,voilà 20 mois que sont intégrité est violée par la Turquie en abritant et soutenant les terroristes de tout bord.
    Vous déplorez la mort de 5 personnes que je déplore aussi,MAIS déplorez vous comme moi les milliers de morts Syriens?
    2 poids 2 mesures même s’agissant d’Êtres Humains ?mais qui etes vous?des monstres?
    C’est consternant de la part de ceux qui prétendent diriger le monde.
    Le nom de BASHAR vous donne des cauchemars qui hantent vos nuits.Mais vous rêvez d’avoir un peuple et une armée comme lui,c’est ce que vous lui enviez?
    ne vous en déplaise,BASHAR est et sera le Président de la Syrie tant que son peuple le désire,et,je vous assure que tout le peuple Syrien avec sa téméraire armée adorent leur Président,ce qui n’est pas votre cas,BASHAR EL ASSAD est un Président patriote.

    permettez moi de vous rappeler que le père de iPhone ,l’Ipad et cofondateur de APPLE,STEVE JOBS,est SYRIEN,et que c’est dans la cité d’Ougarit, sur la côte syrienne, qu’est né le premier alphabet connu de l’histoire,cette innovation majeure de l’histoire se produisit vers le milieu du IIe millénaire av. n. ère. Vous êtes des ingrats en plus.

  32. Phoenix dit :

    Hier matin tôt j’avais mis un post concernant la Russie qui avertissait l’Otan, dixit la Turquie, membre de l’Otan, de ne pas avoir la gâchette trop facile, ou un doigt trop chatouilleux sur la gâchette concernant la Syrie.

    Les Russes savaient les Américains et les Tutcs préparer un coup tordu, pour pouvoir intervenir militairement en Syrie.

    Peut-être l’ont-ils enfin trouvé, pour contourner le double véto russo-chinois, la « raison » qui va leur permettre d’intervenir.

    En Syrie tellement de terroristes rentrent avec armes de Turquie, comme dans une passoire, alors pourquoi ces terroristes ne serraient pas capables de tirer des obus de mortier, ou lance mine sur la Turquie, si l’Occident, la Turquie, les chameliers du Moyen Orient les ont armés avec ce genre d’armes ? Un lance mortier n’est pas un Tank et les Turcs on fait une démonstration de leur force juste à la frontière syrienne avec des manoeuvres récentes et des dizaines de véhicules de l’armée en train de parader, pourquoi n’y auraient ils pas apporté ou laissé ce genre d’armes aux terroristes?

    Récapitulatif:

    1)

    Le 2 octobre 2012 les Russes avertissent l’Otan de ne pas avoir la gâchette trop facile contre la Syrie et après utiliser l’article 5 et 6 du Traité Atlantique Nord pour pouvoir attaquer en réponse à une possible agression syrienne contre la Turquie, qui aura l’assistance des membres de l’Otan pour répondre à cette attaque et en réponse agresser la Syrie !

    Moscow warns NATO on itchy trigger finger in Syria

    « Moscou avertit l’Otan contre son doigt chatouilleux gardé sur la gâchette en Syrie, ou d’avoir la gâchette trop facile)

    Published: 02 October, 2012, 16:24

    http://rt.com/politics/moscow-nato-syria-arab-spring-494/

    2) Le 3 octobre un tir de mortier venant de la Syrie (quel »hasard ») quand n’importe quel terroriste en Syrie peut tirer avec un lance-mines ou mortier sur la Turquie à la frontière turco-syrienne) tue 5 personnes en face en Turquie.

    Turkey strikes Syrian targets retaliating to mortar attack on border

    Published: 03 October, 2012, 23:13

    Edited: 04 October, 2012, 02:26

    http://rt.com/news/turkey-strike-syria-shelling-612/

    3)Le 3 octobre, donc le jour même : Décision de la Turquie et du secrétaire Général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen, d’une Convocation d’une Réunion extraordinaire de l’Otan à Bruxelles (son siège), pour décider de leur réaction envers Syrie, en venant en aide à un membre agressé, qui est la Turquie et déterminer laquelle action il vont entreprendre contre la Syrie.
    Donc, ils l’ont, sous « false flag » ou faux drapeau, leur « raison » d’intervenir militairement contre la Turquie.

    Avec ça, ils mettent autant la Chine et la Russie en position de devoir réagir.

    Votre article sur Erdogan, était quasi prémonitoire, car il coulait et devait trouver une solution à sa position délicate dans l’affaire Syrie, où il s’est tellement discrédité, qui pour l’Occident a trop duré comme situation, Bashar Al Assad tenant bon et n’étant pas encore tombé, malgré 19 mois d’horreurs perpétrés contre ce pays par l’Occident et Cie….

    Ils prennent vraiment le monde pour des demeurés, même si c’est un jeu de dupes, car aujourd’hui tout est tellement faussé, qu’il ne suffit plus de gagner la guerre pour la Syrie pour être vainqueur contre ces terroristes islamistes barbus envoyés par l’Occident et Co, car l’Occident trouvera toujours, ou du moins essaiera dans son sale jeux mafieux sans règles, de trouver la faille et de contourner le Conseil de Sécurité et les triple véto sino-russe.

    Donc c’est un « false flag » ou « faux drapeau », pour pouvoir attaquer la Syrie et l’accuser d’avoir attaqué un membre de l’Otan, en l’occurrence la Turquie, qui selon l’Otan et son Traité de l’Atlantique Nord, selon les article 5 et 6 prévoit que si un des membres de l’Otan est attaque par un autre pays, tous les autres membres lui doivent assistance, militaire s’entend, individuelle ou collective (un membre ou les membres) , dans l’exercice légitime de défense, reconnu par la Charte 51 des Nations Unies, en prenant individuellement ou collectivement telles actions qu’elle (l’Otan) jugera nécessaire pour répondre contre l’agression et l’agresseur.

    Voici les articles 5 et 6 qui sont d’application dans la mise en scène américano-turque pour agresser la Syrie. Ils on raté le coche avec leurs 2 avions turcs tombés en Syrie en juin, maintenant ils remettent ça…

    Pauvre Syrie, jamais la fin de cette misère, ils veulent vraiment par tous les moyens la détruire, massacrer les plus de gens possible et affaiblir le régime à tel point de ne plus pouvoir continuer, car l’économie et la destruction des infrastructures et les frais de cette guerre doivent être un très lourd fardeau à supporter et l’économie, à cause de la guerre est arrêtée…

    C’était ça le but aussi de massacrer la Syrie et à l’affaiblir au maximum. C’est diabolique, vu le nombre de victimes et de dégâts.

    On a l’impression que de la part de l’Occident et de la Turquie aussi, ça ne va jamais finir leurs machinations contre la Syrie, qui se tient après 19 mois encore debout.

    Le Traité de l’Atlantique Nord

    Article 5
    Les parties conviennent qu’une attaque armée contre l’une ou plusieurs d’entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d’elles, dans l’exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d’accord avec les autres parties, telle action qu’elle jugera nécessaire, y compris l’emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l’Atlantique Nord.

    Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de Sécurité. Ces mesures prendront fin quand le Conseil de Sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales.

    Article 6 ¹
    Pour l’application de l’article 5, est considérée comme une attaque armée contre une ou plusieurs des parties, une attaque armée :
    contre le territoire de l’une d’elles en Europe ou en Amérique du Nord, contre les départements français d’Algérie 2, contre le territoire de la Turquie ou contre les îles placées sous la juridiction de l’une des parties dans la région de l’Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer;
    contre les forces, navires ou aéronefs de l’une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu’en toute autre région de l’Europe dans laquelle les forces d’occupation de l’une des parties étaient stationnées à la date à laquelle le Traité est entré en vigueur, ou se trouvant sur la mer Méditerranée ou dans la région de l’Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer, ou au-dessus de ceux-ci. »

    http://www.nato.int/cps/fr/natolive/official_texts_17120.htm

    Phoenix

  33. Mulungu dit :

    Et si, prétextant des obus « syriens » sur le village d’Akçakale, les Turcs bombardaient précisément des cibles pointées par les mercenaires pour desserrer opportunément l’étau de l’armée nationale syrienne ?
    D’ailleurs, de toute façon, Erdogan est chargé d’apporter LE « prétexte » et il le forgera si nécessaire pour remplir sa mission de… provocateur au service de l’Otan.
    Je suis pas expert, mais je crois que le temps des actes forts de communication est venu pour les alliés, Russes et Chinois notamment!
    Cela vaut aussi pour le peuple syrien (armée nationale et civils patriotes) dont la campagne militaire d’extermination des rats devrait monter d’un bon cran – toujours dans le cadre d’une « communication efficace » entre les parties prenantes- avant …l’hiver.

  34. Phoenix dit :

    oups un lien à sauté, qui vient derrière ceci:

    « 3)Le 3 octobre, donc le jour même : Décision de la Turquie et du secrétaire Général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen, d’une Convocation d’une Réunion extraordinaire de l’Otan à Bruxelles (son siège), pour décider de leur réaction envers Syrie, en venant en aide à un membre agressé, qui est la Turquie et déterminer laquelle action il vont entreprendre contre la Syrie.
    Donc, ils l’ont, sous « false flag » ou faux drapeau, leur « raison » d’intervenir militairement contre la Turquie. »

    Turquie/Syrie: réunion de l’Otan
    AFP Mis à jour le 03/10/2012 à 21:24 | publié le 03/10/2012 à 21:08

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/03/97001-20121003FILWWW00704-turquiesyrie-reunion-de-l-otan.php

    • Phoenix dit :

      Un très bon article, écrit en septembre, mais cela n’a pas d’importance, c’est le sujet et l’objet qui en ont avec la nouvelle situation à laquelle est confrontée la Syrie, cette fausse attaque au mortier probablement, lancée à partir de sont territoire par les terroristes pour viser la Turquie et l’en accuser ensuite. C’est le même scénario que les ADM de l’Irak, jamais retrouvés, mais qui a permis aux Etats Unis et à l’Angleterre de l’Attaquer.

      Vont-il réussir cette fois-ci à encore une fois berner et tromper le monde, en prenant un prétexte construit par eux, les forces du mal, pour pouvoir justifier une attaque contre la Syrie, présentée comme acte de défense du territoire Turc, membre de l’Otan…

      Je ne sais comment ça peut vraiment finir cette tragédie syrienne, quand tous les coups bas et machinations sont permises à l’Occident et Cie, sans impunité aucune ? !

      10
      sep
      La Syrie à l’épreuve du ‘False flag’ et de la subversion…
      par enka

      De mensonge en mensonge, de manipulation en manipulation l’occident, à sa tête les États-Unis, ne cesse son offensive sur le reste du monde pour assouvir sa cupidité et rester le dominant, le référent idéologique, politique et économique. Il ne cesse un mensonge et une manipulation que pour en créer d’autres plus subtils ou plus stupides.

      http://www.radinrue.com le X – IX – MMXII, 17h10, par : DJERRAD Amar

      Le mensonge raté d’hier est vite modifié par celui d’aujourd’hui et ainsi de suite jusqu’à le rendre ‘vérité’ permettant d’atteindre l’objectif visé. « En politique, on ne flétrit le mensonge d’hier que pour flatter le mensonge d’aujourd’hui » (Jean Rostand).

      Agression planifiée, mensonge et manipulation.

      La guerre à la Syrie n’est planifiée, depuis longtemps, que sur cela. La Syrie serait le « pont », le « dernier verrou » pour atteindre le redoutable Iran qui constitue, avec la Syrie et le Hezbollah, l’axe farouche de résistance. Ce puissant Iran que les israéliens veulent attaquer en s’employant à impliquer les États-Unis. Mais ces derniers ont vite passé, discrètement, un message aux iraniens les rassurant qu’ils n’entreraient pas en guerre demandant, en retour, de ne pas frapper ses sites stratégiques du Golfe persique. Est-ce sincère ? Surtout quand le général Dempsey, président du comité des chefs d’état-major des forces armées US, a annoncé qu’il « ne voulait pas que les États-Unis soient « complices » d’une attaque israélienne » après les certitudes réitérées de Netanyahu affirmant que les États-Unis n’avaient pas « d’autre choix que de se laisser entraîner dans une autre guerre … ». Comme le roi d’Arabie Saoudite a tenté de les entrainer en les rassurant que le prix du pétrole ne flambera pas et qu’il serait prêt à financer une éventuelle attaque de l’Iran. Même si les déclarations du général sont importantes par leur « effet » seulement, elles restent un avertissement sur les dangers graves que provoquerait une telle aventure. Les avis contradictoires de hauts responsables israéliens sur cette question ‘sécuritaires’, aussi graves qu’importantes, nous interroge sur si ce n’est pas le fondement d’Israël qui est en train de se délayer.

      Après avoir usé de tous les subterfuges, rumeurs, mensonges, tromperies, manipulations, sanctions, assassinats aveugles, destruction des infrastructures de bases, le tout appuyé par une formidable propagande – dont une foule de médias visuels et écrits, dits « mainstream », transformés en vils instruments de guerre psychologique qui ‘fabriquent’ les évènements, déforment la réalité – ce pays, symbole des dynasties musulmanes, résiste toujours en restant opiniâtre et fidèle à ses valeurs. Même le problème des réfugiés a été instrumentalisé de façon abject pour faire croire à une persistance de la répression, pour en faire une couverture afin d’héberger les groupes armés ou pour en faire, en les provocant, un motif de pression et une source d’enrichissement. Si la Jordanie demande déjà 700 millions de dollars au lieu des 400 prévus pour « ses 120 mille réfugiés » ; que dire alors de la Turquie. Rappelons que pour le million d’irakiens qui avaient fui pour la Syrie, ce pays n’avait pas érigé de camps des réfugiés, il n’avait pas sollicité l’ONU pour une aide. Les EU usent de tous les moyens pour exacerber la crise et éviter les solutions. Dans une interview accordée à la chaîne al-Mayadine, Maqdissi affirme que les « pays occidentaux ne peuvent jouer le rôle de pompiers et de soucieux du peuple syrien tout en continuant avec l’apport des pays voisins à faire passer les armes et les combattants en Syrie, tout en les accueillant et en les entraînant » ajoutant que « Certains pays …œuvrent à miner la voie de Brahimi via une tentative de changer ses références en dehors de l’ONU, mais la Russie souhaite réaffirmer la déclaration de Genève en coupant la route à ces parties »

      L’évolution en Syrie montre qu’ils n’ont réussi ni la division entre musulmans et chrétiens, ni entre musulmans sunnites et chiites, ni entre ethnies, ni la déliquescence de l’armée ! Voyant leur échec imminent, les revoilà relancer, avec fracas, un énième mensonge, le même qui a justifié l’invasion de l’Irak ; « l’emploi d’armes chimiques » éventuel par le « régime Assad » contre sa population. Ce nouveau mensonge vient juste après la débâcle de leurs troupes terroristes islamo-jihado-salafo-wahabistes – après leur anéantissement à Damas et sur le point de l’être aussi à Alep, selon les témoignages de leurs propres médias – dans leur tentative de semer le chaos et la désolation.

      Israël, le meneur

      L’idée, de faire revenir subitement au-devant de la scène ces armes chimiques, est venue d’Israël pour se voir propulsée depuis les EU. La France, la GB et les autres valets Turcs et arabes du Golfe, c’est-à-dire ceux qui entrainent, abritent, financent, arment et recrutent les mercenaires arabes, n’ont fait que suivre l’orientation des maitres.

      C’est le ministre Ehoud Barak qui a lâché ce mot d’ordre au Golan : « l’armée israélienne ne permettrait en aucun cas le transfert d’armes de destruction massive syriennes… au Liban. Nous surveillons étroitement … le Hezbollah qui pourrait essayer de tirer avantage de la situation…nous allons agir… ». Son Chef d’état – major, Yaïr Naveh, confirme en argumentant « la Syrie a accumulé le plus important arsenal d’armes chimiques … et dispose de missiles et de roquettes capables d’atteindre n’importe quel point du territoire israélien … ». « C’est une chose inacceptable pour nous, pour les EU et nous devrons agir pour l’empêcher » a averti Netanyahu. La réponse de la Syrie, par le ministre des AE, est venue tout aussi claire que menaçante « aucune arme chimique … ne sera utilisée contre nos propres citoyens … ces armes ne seront utilisées qu’en cas d’agression étrangère ». Ce n’est qu’après que Barak Obama saisi le message israélien pour le relayer ainsi « nous avons été très clairs … une ligne rouge serait de voir un arsenal complet d’armes chimiques en train d’être déplacées ou utilisées. Cela changerait mes calculs … nous ne pouvons pas nous trouver dans une situation dans laquelle des armes chimiques ou biologiques tombent entre les mains des mauvaises personnes ». François Hollande renchérie : « …nous restons très vigilants … pour prévenir l’emploi d’armes chimiques par le régime (syrien), qui serait pour la communauté internationale une cause légitime d’intervention directe ». Tout cela pour passer outre le triple véto doublé sino-russe comme le confirme l’autre relai déchu Alain Juppé : « se passer d’un feu vert onusien … au cas où le risque de prolifération d’armes chimiques se dessinait ».

      Le prétexte est donc ‘adopté’ pour une nouvelle phase de mensonges que leurs valets et leurs médias-fous devront rabâcher à la nausée. Comme cette débile ‘info’ selon laquelle les services de renseignement occidentaux seraient « persuadés que ces armes sont dispersées sur une vingtaine d’arsenaux à travers le pays ». Pourquoi pas une… trentaine ! Veulent-ils qu’elles soient concentrées sur un seul endroit ?

      L’arme chimique, un False flag !

      Cette histoire « d’arme chimique » ne peut être qu’un autre « False flag », c’est-à-dire des opérations secrètes exécutées de façon qu’elles apparaissent comme si elles sont menées par d’autres. Les “falses Flags” sont « de gros mensonges, une déformation grossière et délibérée de la vérité utilisée comme tactique de propagande » (Wikipédia). D’où cette « Préparation d’une attaque ‘fausse-bannière’ à l’arme chimique, prétexte à une intervention armée de l’OTAN » que révèle Paul Joseph Watson. Il s’agit d’une attaque par l’ASL à l’arme chimique de la ville de Deraa, proche de la Jordanie, dans le but de piéger le président syrien en le poussant à utiliser la même arme qui justifierait une intervention militaire extérieure. Selon la télé syrienne Eddounia, une source aurait révélée qu’une entreprise saoudienne avait équipé 1400 ‘ambulances’ avec des systèmes anti-gaz et anti-chimique en préparation d’une attaque à l’arme chimique qui serait effectuée par l’ASL utilisant des obus de mortier bourrés de phosphore blanc, de gaz sarin et gaz moutarde. Un autre groupe de 400 véhicules auraient été préparés pour le transport de troupes. Les ambulances, en fait remplies de soldats, sont prévues comme « couverture » pour « secourir les populations » dans l’esprit humanitaire avec des slogans « aide au peuple syrien ». Les véhicules seront utilisés pour créer une « zone tampon » qui mènera à une intervention militaire de l’OTAN sous le prétexte de punir Assad pour les atrocités soi-disant commises, selon la source. En somme des objectifs ‘nobles’ par des moyens ‘immoraux’ ? Pendant ce désordre et ces diversions, Israël accentue sans être inquiété l’occupation d’Al Qods et les assassinats.

      Déroute des groupes armés et indices d’échec

      On se moque bien du monde à vouloir ‘démontrer’ que ‘Bachar’ utiliserait des « armes chimiques contre sa population » après avoir soutenu qu’il les « massacrait » peu de temps avant et surtout au moment où leurs renégats sont exterminés ou fuient en débandade. En fait de « population » c’est à leur ASL qu’ils comptent venir au secours sinon pourquoi insiste-t-on sur cette « zone d’exclusion aérienne » et ce « couloir humanitaire » qu’ils envisagent imposer en équipant leurs groupes de ‘Stinger’, selon certaines ‘infos’.

      La Syrie serait-elle stupide au point d’utiliser une telle arme contre une ASL, qui se sert de la population comme bouclier, alors qu’elle lui inflige des pertes considérables avec un minimum d’homme engagés ? Le communiqué de l’armée syrienne, qui avait pourtant décidé de ne plus en faire, a annoncé récemment « nous avons engagé, à Alep, 3000 soldats. Nous avons déjà éliminé près de 2000 terroristes, sur les 7000 présents dans la ville et, nos opérations se poursuivent, à l’intérieur de la ville comme à l’extérieur. La prise de leur bastion de Salaheddine leur a été fatale. Ceci a contribué à leur dispersion. Néanmoins, il nous faut 10 jours … [depuis le 03-09-2012] pour reconquérir l’entièreté de la cité et ses environs ». En effet, chaque jour voit son lot, toujours plus important (par certaines), de terroristes abattus, blessés ou arrêtés et ce, dans toutes les villes qu’ils annoncent avoir conquis, se retrouvant souvent dans le choix entre la reddition, les attentats à la bombe contre les civils ou les attentats-suicide ; la fuite étant périlleuse car, l’armée tient toutes les issues y compris celles qui mènent aux frontières. Voici que les ministres italien et français des Affaires étrangères, Giulio Terzi et Laurent Fabius, dans une lettre, lors d’une réunion à Paphos (Chypre), avertissent que « Si nous échouions en Syrie, la stabilité du Moyen-Orient serait compromise et la sécurité de l’Europe… du terrorisme à la prolifération des armes …serait gravement menacée ».

      L’intelligence et les méthodes opératoires de l’armée syrienne ont permis des exploits tels que même le ‘bateau espion’ allemand qui fournit des renseignements militaires aux groupes armés a permis des diversions et des tactiques fatales aux groupes et leur dislocation. Même les fameux téléphones Thuraya qu’ils utilisent sont devenus des « balises » permettant leur localisation et leur anéantissement.

      Les dirigeants occidentaux dont l’échec se constate bien à l’aune de leurs actions de plus en plus stupides et insensées – la dernière étant l’arrêt de diffusion des chaînes télés syriennes qui réalisent, par l’image, des succès éclatants dans la mise à nu de leurs mensonges et au même moment où Président syrien a donné de vérités affligeantes aux comploteurs lors d’une interview par la chaine Eddounia – sont-ils devenus aussi aliénés pour mettre à exécution ce genre d’attaque chimique ? Réagir déraisonnablement traduit souvent un état d’échec ou de faiblesse. Les syriens, les russes, les chinois et les iraniens sont-ils aussi stupides pour croire à cette « fausse bannière » justificatrice de guerre « humanitaire » ? L’Empire, en percevant son plan satanique s’écrouler face à la constance adverse et son entêtement, ira-t-il à une guerre totale ? Elle serait couteuse, destructrice et inutile quand on sait que le premier à en pâtir, au risque de disparaitre, est Israël !

      Main des lobbies sionistes

      Les ‘soutiens’ à Israël ne peuvent le demeurer indéfiniment en cas de guerre totale sachant qu’ils savent qu’il est, par son sionisme et ses lobbies, le facteur premier de déstabilisation des États, le promoteur des guerres directes ou par « procuration », qu’il vise à instaurer son hégémonie mondiale en dominant les gouvernements, les ONG et institutions internationales par l’infiltration en accaparant les principaux médias du monde, qu’il use de tous les moyens de pression, par occident interposé, pour faire plier n’importe quel pays pour atteindre ses objectifs en instrumentalisant même le judaïsme et la Shoah. A propos des ONG – dont les plus importantes trouvent leurs financements dans la fondation du sioniste Georges Soros, l’Open Society Institute ou la NED – si le parlement russe a adopté, récemment, une loi dite « ONG, agents de l’étranger » c’est que ces organisations présentent bien un danger par leurs actions subversives cachées. Ce sont bien les lobbies sionistes, en particulier l’AIPAC, qui ont de solides soutiens au Congrès Américain, qui dictent au monde ce qui doit être bon ou mauvais. « C’est l’organisation de lobbying la plus influente en matière de politique étrangère », affirme son site Internet.

      Le Rabbin new-yorkais Y. Dovid Weiss, membre de Neturei Karta disait bien que « Les tentacules du sionisme sont tels que les pays occidentaux sont ses laquais … les hommes politiques américains sont soumis à des pressions ou menaces de toutes les calomnies s’ils ne sont pas suffisamment loyaux… à Israël… Ils leur font faire des guerres et organiser des embargos en fonction des retombées éventuelles sur Israël ». Il ajoutait « Ils ont créé des organisations juives qui prétendent contrôler les peuples, les nations et les autres religions, sous prétexte de défendre les intérêts juifs…La terreur et la contre-terreur, les expropriations, la guerre dès qu’une guerre se termine, voilà ce qu’est devenue la vie quotidienne des Juifs et des Arabes ». Rappelons l’affirmation de Freeman lorsqu’il assénait : « La stratégie du lobby israélien touche le fond du déshonneur et de l’indécence, et comprend la diffamation, les citations sélectives inexactes, la déformation volontaire d’un dossier, la fabrication de mensonges, et un total mépris de la vérité. L’objectif de ce lobby est le contrôle du processus politique par l’exercice d’un droit de véto sur la nomination des personnes qui contestent le bien-fondé de son point de vue, la substitution d’une justesse politique de l’analyse , et l’exclusion de toutes les options pour la prise de décisions par les américains et notre gouvernement autres que celles qu’il favorise ».

      De là, qui domine, en fait, qui manipule qui dans cette lutte d’influence. Le monde a acquis assez d’expérience et de faits historiques pour ne pas se voir duper. C’est bien le sionisme mondial ! Rappelons aussi cette citation d’Ariel Sharon à Shimon Pérès « Chaque fois que nous faisons quelque chose, vous me dites que l’Amérique fera ceci ou fera cela …Je vais vous dire quelque chose de très clair : Ne vous préoccupez pas de la pression de l’Amérique sur Israël, nous, les juifs, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent ».

      Jusqu’à quand ?

      Jusqu’à quand ? Pendant que certains abrutis croient à « l’après Assad » d’autres planifieraient « un Moyen-Orient sans Israël » selon un rapport intitulé : « Preparing For A Post Israel Middle East » (se préparer pour un Moyen Orient post Israël) qui aurait été réalisé « à la demande de la communauté du renseignement américain regroupant pas moins de 16 agences dont le budget annuel dépasse les 70 milliards de dollars ». Cette communauté regrouperait les départements de la marine, de l’armée de terre et de l’air, des corps de Marines, des gardes côtes, le ministère de la défense et agence de renseignement, les départements de l’Energie, la sécurité intérieure, le trésor, l’agence de lutte anti-drogue, le FBI, l’agence de sécurité nationale, l’agence de renseignement géo-spécial, l’agence de reconnaissance nationale et la CIA ; rien que cela ! Ce document conclut que « les intérêts nationaux américains et israéliens divergent fondamentalement….Israël est actuellement la plus grande menace pour les intérêts nationaux américains car, sa nature et ses actions empêchent des relations normales entre les US et les pays arabes et musulmans et dans une mesure croissante avec la communauté internationale. »

      En voici quelques extraits (de Mireille Delamarre ; planetenonviolence) : « Israël compte tenu de son occupation brutale sa bellicosité ne peut pas être sauvé tout comme le régime d’apartheid de l’Afrique du Sud… » ; « La direction israélienne est de plus en plus éloignée des réalités politiques militaires économiques du Moyen Orient » ; « Le gouvernement de coalition … Likud est … complice et influencé … par des colons et devra faire face à … plus de soulèvements civils domestiques avec lesquelles le gouvernement US ne doit pas s’associer ou s’impliquer » ; « Le pouvoir arabe et musulman qui s’étend rapidement …et la montée en puissance de l’Iran … avec le déclin de la puissance et de l’influence américaine à un Israël belliqueux et oppressif devient impossible à défendre … compte tenu des intérêts US … avec les 57 pays islamiques » ; « L’énorme ingérence d’Israël dans les affaires intérieures des US par l’espionnage et des transferts illégaux d’armes… » ; « Le gouvernement US n’a plus les ressources financières ni le soutien populaire pour continuer à financer Israël … » ; « Les infrastructures d’occupation ségrégationniste d’Israël sont la preuve d’une discrimination légalisée … » ; « Israël a échoué comme état démocratique auto proclamé et le soutien financier et politique américain ne changera pas sa dérive comme état paria international » ; « Les colons juifs manifestent de plus en plus un violent racisme rampant en Cisjordanie… » ; « De plus en plus de Juifs américains sont contre le Sionisme et les pratiques israéliennes, inclus les assassinats et les brutalités à l’encontre des Palestiniens… » ; « L’opposition internationale à un régime de plus en plus Apartheid … »

      En tout cas, voilà des vérités enfouies qui ne peuvent se manifester que quand le rapport de force balance irréversiblement ailleurs et quand la perte des intérêts risquent de vous mettre face à des conséquences d’ordre existentielle.

      Déchéance des pantins arabo-musulmans

      Que comptent alors ces Émirs vassaux des pétromonarchies du Golfe, ces chancres purulents, avec leurs centaines de milliards de dollars qu’ils ne contrôlent pas ou cette Turquie d’Erdogan, ce dindon de l’Otan qui a renoncé à faire sa prière à El Qods pour la promettre à Damas, qui prend son rêve impérial farfelus pour une réalité. Elle est passée de la stratégie « zéro problème » à « zéro amis » disent ses détracteurs avec en plus les terroristes importés sur son sol. Que comptent ces autres arabo-musulmans obséquieux, par faiblesse d’esprit ou opportunisme qui passe vite de supplétifs à l’impérialiste aujourd’hui – comme joindre leur voix à l’agression contre la Syrie, abreuvés d’inepties d’imams-d’égouts aux idées diaboliques – à partisans, demain, des causes anti-impérialistes, anticolonialistes et vice versa.

      Quand on voit Morsi et sa clique, une fois arrivé au pouvoir, adopter l’inverse de ce qu’ils ne cessent de claironner depuis des années sur l’Amérique, les sionistes, l’occident, les opprimés et les palestiniens – poussant la servilité jusqu’à s’ingérer en demandant aussi « le départ de Bachar » – on comprend parfaitement les séquelles, de l’argent corrupteur, sur les consciences . C’est le cas aussi de la Tunisie d’Ennahda, des guignols libyens, du Liban de la coalition du 14 mars, du roitelet de Jordanie et d’une multitude d’associations, de journaux et d’intellectuels ‘khobsistes’ (*) – du Maghreb au Machrek – obéissant à leurs mécènes islamo-libéraux du Golfe. Quant à la Ligue des « États arabes », cet attrape-nigaud, qui n’ose même pas agir au dernier bombardement, par l’aviation israélienne, de Gaza qui a fait des morts civils ou le massacre des 21 palestiniens du camp des réfugiés de al-Yarmouk à Damas par les terroristes, préoccupé qu’elle est par ‘le régime de Bachar’, mieux en rester à ce qualificatif et à ce constat. Mais avec ces pantins-là, une seule déclaration de retraite de leur maitre-penseur et tous changeront de cap le jour-même !

      L’avenir très proche nous révèlera comment les deux anciens « blocs » d’influence trouveront, par le Moyen-Orient, la région nodale, l’équilibre nécessaire à la coexistence pacifique des idéologies et des intérêts, pour un monde plus sécurisant et moins oppressif, sans recourir aux moyens extrêmes et inutiles. La Russie et la Chine tiennent à leurs principes de non-ingérence dans les affaires des États et d’un monde multipolaires pour plus d’équilibre. Dans une interview avec la chaîne Russia Today, Poutine a précisé « qu’il y a des parties qui veulent employer al-Qaïda et autres organisations extrémistes pour réaliser leurs buts en Syrie, ce qui est une politique très dangereux aboutissant normalement à des graves répercussions ». Il a ajouté, à propos d’une modification de la position de la Russie que ce n’est pas « à la Russie seule de réévaluer ses positions, qu’il faut aussi que nos partenaires … réévaluent leurs positions » estimant « que ce qu’il faut faire, c’est arrêter les livraisons d’armes… Lorsque je me remémore, précise-t-il, ce qui s’est passé ces dernières années, je m’aperçois que plusieurs initiatives prises par nos partenaires n’ont pas abouti aux résultats escomptés ». L’issue et l’orientation se décideront sur le terrain des combats, en Syrie, par une armée nationale structurée, expérimentée ayant une doctrine face à un ramassis hétéroclite, baptisé ASL, composé de mercenaires bon marché, de bandits, de frustrés, de revanchards et d’intégristes abrutis ! L’évolution des choses au plan militaire et diplomatique préfigure déjà le « nouveau rapport de force » qui se dessine.

      DJERRAD Amar

      (*) Qualificatif algérien qui vient de ‘khobz’ (pain) : des vauriens opportunistes, indolents et sans principes qui peuvent s’associer avec n’importe qui ou avec personne, pourvu qu’ils y trouvent un intérêt même des moindres (le pain).

      http://www.radinrue.com/article7523.html

      Phoenix

  35. Michel Paris dit :

    Pourquoi Bachar ne dit il pas qu’il a la preuve que ce sont les terroristes qui ont tire sur la Turquie?? Il faut employer les mêmes méthodes que l’AFP….. Desinformer chaque désinformation avec encore plus de violence verbale!!

    • Labaykabashar dit :

      Absolument pourquoi pas faire parler quelque takfiriste

      • Marie-Christine dit :

        Quoi faire avec ce merdogan , Décidément ça urge !!! Que son peuple en premier lieu se réveille : dans quelle aventure funeste, par ses provocations de toutes pièces veut-il l’entraîner !? Car « l’aventure », en fuite en avant d’Erdogan, sera avant tout funeste pour la Turquie !
        l’OTAN ne semble pas plus prêt à intervenir directement…? (Elle compte les points ? Et laisse l’armée turque se « démerder » dans cette aventure ?)
        Et les Kurdes aussi, réveillez-vous ! Mais ce n’est peut-être pas la peine de le leur dire…

        • machiavel dit :

          Il ne faut surtout pas que les stratèges syriens cèdent à la provocation merdoganienne .En revanche, ils doivent oeuvrer pour que tout le long de la frontière avec le pays de merdogan,les lieux de passage des terroristes soient sécurisés et au minimum soient menaçants par l’implantation de mines explosives .

  36. Michel Paris dit :

    Ce matin 4 octobre la Turquie continue les bombardements sur la Syrie!! … Ou est la condamnation de l’ occident?? C’est une honte à vomir de détresse……

  37. Baki dit :

    Vu les bombardements qui durent depuis hier soir, ce ne sont plus des représailles mais une tentative d’éradiquer toutes les positions de l’armée syrienne sur plusieurs km de profondeur en territoire syrien afin de protéger les rebelles en très mauvaise posture dans le coin.

    • spartacus dit :

      c’est ce que je pense aussi en plus de créer un prétexte à intervention de l’otan si l’armée syrienne réplique les russes et chinois doivent mettre un ultimatum à ce fou d’erdogan

      • machiavel dit :

        Je suppose que les principaux alliés de la Syrie se concertent en permanence avec les autorités syriennes pour adopter la réponse adéquate aux provocations de Merdogan. Faisons confiance, ce ne sont pas ces bombardements merdoganiens qui vont faire peur à l’Armée Arabe Syrienne ou entamer la détermination des dirigeants syriens.

  38. claude dit :

    Une video très pédagogique que vous pourriez faire circuler pour convaincre ceux qui ne veulent pas entendre la vérité sur la Syrie

    Publiée le 25 sept. 2012 par oumma

    L’esprit d’Actu sur OummaTV reçoit aujourd’hui Bassam Tahhan porte-parole du collectif pour la Syrie. Agrégé d’arabe et titulaire de la Chaire supérieure d’arabe au Lycée Louis-Legrand, à Paris, Bassam Tahhan est professeur de civilisation arabe et de géopolitique à l’Ecole nationale supérieure des techniques avancées (Paris), chercheur associé au CNRS à l’Ecole pratique des hautes études (section philologie et linguistique et histoire des religions).

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uIPvwZOGWy4

  39. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Le torchon brule entre la TURQUIE et la SYRIE !

    Voila la troisième voie de la politique internationale sioniste !

    Toute cette affaire est un coup habilement monté de toutes pièces pour assurer le changement de régime en Syrie.
     » Qui de facto romprait le pacte de défense mutuel entre l’Iran et la Syrie, isolant ainsi l’Iran et coupant la fourniture d’armes au Hezbollah.  »

    La Syrie, le plus grand adversaire d’Israël, serait enfin paralysé pour l’intérêt de la politique des sionistes.
    Il faut que le Président Syrien arrive au plus vite à contrecarrer cette offensive.
    Il faut que les amis de la Syrie RUSSIE et CHINE menacent l’Otan et l’ONU pour les faire plier au plus vite !

  40. fredo dit :

    bonjour il ni a pas a se trompe cest un coup monte comme d habitude par toujours les memes. ou les rebelles de l asl ou al qaida concocte avec la turquie elle meme l otan et toute la clique sioniste. VOYEZ LES MERDIAS REMETTRE UNE COUCHE DE PROPAGANDE EUX QUI SE TAISAIENT SUR LES VICTIMES SYRIENNES .ET LA EN BOUCLE ONT REPARLE DE CET ACTE SOIS DISANT VENANT DE syrie.eux memes ne croit pas a ce quils disent tellement cest gros bref la syrie la russie iran chine mettrons un therme intchallah vive la syrie

  41. Algerien dit :

    je raisone par l’absurde.

    il faut comprendre ce merdogane, l’asl est sur le point d’etre fumée les barus ont subit de gros degat coté effective, la peur est deja installé beaucoup veulent s’enfuire mais sont executé par leur chefs et beaucoup d’entre eux sont forcés de resté.

    bientôt la fin et l’exode de ces barbus vers la turkie,ce merdogane devellope cette connerie juste pour faire un peu comme les sioniste « le golan » cree une zone ou l’asl et les barbus s’installerons et l’ottan declare cette region interdite a l’armé syrienne.

    comme ça la turquie se debarassera de cette vermine et l’installera juste de l’autre coté de la frontierre.
    la turkie aurra toujours besoin de ces bléros pour des missions future soit contre l’armé syrienne ou contre le pkk

    voila l’os qui va endurrer le conflit

  42. ECLEREURE dit :

    je vous remerci Marie-Christine

  43. Kavurde dit :

    Le mal et fait en plus il c que tout les média turc ou européen sont contre lui et dans ces condition le regret et la meilleur des solution c comme dans un tribunal bachar est l inculpé malheureusement .

  44. Algerien dit :

    je raisone par l’absurde.

    les barbus qui menent le terorrisme en syrie. es ce que se sont des barbus avec :
    la barbe des musulman.
    la barbe des sioniste
    la barbe des chrtienne
    la barbe des âtés
    la barbe des clodo.
    la barbe des sdf.

    de quel barbus cette tribune parle souvent