• À la Une
  •  
  • Actualité
  •  

  Les combats se poursuivent à Homs pour expulser ou détruire les groupes armés. L'OSDH, comme à son habitude, maquille ces opérations en massacre de civils innocents, et publie ses bilans où ne figurent - c'est tout de même curieux, au terme de cinq jours d'"offensive", pour reprendre les termes de l'OSDH - que des victimes "civiles" : "des dizaines de personnes" - 47 d'après une source opposante - auraient donc péri, dans la nuit de mardi à mercredi, sous les [...]



L’opposant Haytham Manna donne son analyse de la situation à Homs

Par Guy Delorme,



Une bonne image "de synthèse" de la confusion - tant militaire que médiatique - engendrée par la situation à Homs : le blindé détruit est décoré de drapeaux de l'opposition, et le militaire à côté est présenté comme un "rebelle". Mais il pourrait tout aussi bien s'agir d'un blindé opposant détruit, et d'un soldat régulier...

Une bonne image "de synthèse" de la confusion - tant militaire que médiatique - engendrée par la situation à Homs : le blindé détruit est décoré de drapeaux de l'opposition, et le militaire à côté est présenté comme un "rebelle". Mais il pourrait tout aussi bien s'agir d'un blindé opposant détruit, et d'un soldat régulier...

 

Les combats se poursuivent à Homs pour expulser ou détruire les groupes armés. L’OSDH, comme à son habitude, maquille ces opérations en massacre de civils innocents, et publie ses bilans où ne figurent – c’est tout de même curieux, au terme de cinq jours d’ »offensive« , pour reprendre les termes de l’OSDH – que des victimes « civiles » : « des dizaines de personnes » – 47 d’après une source opposante – auraient donc péri, dans la nuit de mardi à mercredi, sous les bombardements à l’obus de mortier et à la roquette RPG qui ciblent plus particulièrement Bab Amr, au sud-ouest de la ville. Un opposant de Homs décrit ce quartier comme dévasté, avec toutes les infrastructures détruites, et une population sans eau, sans vivres et sans électricité.

Pas d’ASL à Homs, mais divers groupes armés

Qu’il y ait des civils tués dans les bombardements, c’est inévitable dans le contexte de guérilla urbaine qu’ont imposé les groupes armés. Les autorités ont invité les habitants des zones de combat à les évacuer, mais il est plus que possible qu’un certain nombre de civils soient empêchés d’évacuer le quartier par les insurgés, qui s’en servent comme d’un bouclier humain. Ou d’un instrument de propagande. Et puis, il n’est pas évident de sortir avec femmes et enfants sous les tirs croisés des deux camps en présence.

S’exprimant sur la chaine arabe Dubaï, le 2 février, l’opposant syrien Haytham Manna, qui s’oppose à la fois au régime et au CNS qu’il accuse d’être sous la coupe des fondamentalistes et de l’étranger, a donné brièvement son analyse sur la violence à Homs. Voici, résumées, ces conclusions :

- l’utilisation des armes n’est pas programmée par un camp ou un autre, la situation n’est sous le contrôle de personne.
- à Homs, il y a au moins trois tendances au sein des groupes armés  et sans aucune coordination entre elles : les salafistes « purs » ; les « sectaires« , c’est-à-dire les sunnites radicaux qui ciblent les alaouites et les chrétiens ; les « nationalistes » : on suppose que Manna désigne ainsi les opposants non fondamentalistes et « syriens unitaires » au régime, dont l’importance au sein de l’opposition militaire reste à apprécier.

Bref, pour Haytham Manaa, il est vrai en délicatesse avec le pôle CNS/ASL, il n’y a donc pas, à Homs, une ASL au sens propre de mot : il n’y a pas de coordination des combattants, aucun commandement de quiconque et aucun lieu de commandement.  Ce serait assez notre analyse – nous répétons depuis de semaines que l’ASL est largement une fiction médiatique, une marque à la « al-Qaïda » revendiquée par des groupes sans liens entre eux, et utilisée politiquement, depuis la Turquie, par la petite équipe du colonel dissident Ryad al-Asaad.

En revanche, il ne nous parait pas douteux que le gouvernement s’est lancé depuis mardi dans une offensive contre les groupes armés, à Homs et ailleurs. On signale du reste des combats dans les secteurs de Deraa (sud du pays) et d’Idleb (nord-ouest).

Les insurgés peuvent-ils tenir durablement et significativement des quartiers de la ville face à la stratégie globale de l’armée syrienne ? Nous ne le pensons pas, et nos raisons ne sont pas que militaires : Mao Dze Dong disait que le révolutionnaire doit être au milieu de la population civile « comme un poisson dans l’eau« . Cela a pu être – peut-être – ponctuellement et localement vrai dans deux ou trois quartiers de Homs ; cela ne peut plus l’être nulle part, les activistes rendant la vie des civils – même anti-Bachar – impossible depuis trop longtemps.

Pour les arabophones, le lien sur l’extrait de l’entretien accordé par Haytham Manna à Dubaï TV:



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

30 commentaires à “L’opposant Haytham Manna donne son analyse de la situation à Homs”

  1. amir dit :

    Ma conclusion:

    la vrai opposition cherche à amender l’article 8 de la constitution comme suit:

    de : le partie baath commandant de l’état et de la société.
    a : l’islam commandant de l’état et de la société.

    les autres ne sont que du décor, dommage pour eux.

    • coucou dit :

      il faut arreter de présenter l’Islam selon la vision fasciste des occidentaux. Si l’Europe découvre avec effroi la diversité, celle-ci a toujours été une réalité des pays musulmans.

      La machine qui consiste à diaboliser l’Islam est issue au contraire de contrée intolérante et qui l’on démontré et continue à le démontrer.

      Il est normal que les musulmans en ait marre que des politiques matérialistes arriérés dictent leur vie partour où ils se trouvent. C’est tout à fait légitime et sain surtout pour la planète.

      • mécréante dit :

        Vous êtes donc pour que les religions dirigent la planète coucou ?

      • SAMO dit :

        Non mais ça va pas??? Pourquoi on ne peut pas laisser la religion de côté, il y a des chrétiens en Syrie, et je vous rappelle qu’ils étaient même là avant les musulmans !!! La politique doit rester séparée de la religion et ce n’est pas une vision occidentale ou je ne sais quoi , d’ailleurs Sarkozy et Juppé se font un plaisir de nous dire « Islam et démocratie sont compatibles ! C’est faux !!! La religion c’est personnel !
        PS : Yasmine, c’est pour ça que dans les manifestations les slogans sont  » Nous ferons de la Syrie le cimetière des allaouites et les chrétiens à Beirut??? » Réveillez vous un peu et sortez de « dictateur méchant bla bla » on veut tous une démocratie en Syrie, mais pas au prix de la laïcité, ni au prix de la sécurité dans le pays, puisque je vous signale que maintenant super on peut insulter le président, SUPER mais qui ose sortir de chez lui sans avoir peur de se faire découper en morceaux par ces malades d’extrémistes !
        Et Yasmine, renseigne toi un peu, les armes ne sont pas rentrées en Syrie en 1 jour ! C’est quelque chose que les occidentaux avec l’aide de la Turquie et certains libanais organisent depuis des mois ! De plus, Bashar fait des réformes, mais un pays en guerre civile, les occidentaux qui balancent les sanctions économiques qui au final ne pénalisent pas le régime mais la population, des terroristes et des médias de merde, je t’assure que c’est pas de la mauvaise volonté mais ça prend du temps ! Tu parles d’un pays, pas d’une entreprise ! Et compare juste la Syrie il y a 10 ans et la Syrie de maintenant (bon avant ce printemps arabe) Tu verras ce qu’a fait Assad en 10 ans : ouverture économique, apparition de banques autre que la banque syrienne, apparition d’une classe moyenne, création d’assurance maladie (début en tt cas) même si tout n’est pas au point et il y a beaucoup de choses à faire, et beaucoup de pauvreté encore, et lui mm l’a reconnu, la Syrie qui est un pays en voie de développement et non pas un pays développé, a évolué!
        Et pour ton information il y a des partis qui se forment en Syrie, et oui parce que contrairement à ce que montre les médias en France, il y a une opposition en Syrie qui comprend ce qui se passe et préfère dialoguer avec le régime et avancer et résoudre le problème tous ensemble plutot que l’anarchie et la guerre de religion parce qu’on va tomber dedans en Syrie si ça continue.

    • Yasmine dit :

      Il faut arrêter d’être hypocrite, le problème en Syrie n’est pas l’islam. Si il y a des opposants au système politique de Bachar, ce n’est pas parce qu’il est laïc mais tout simplement parce que c’est une dictature. Alors oui, des pays étrangers exploitent l’opposition et en profitent pour déstabiliser la Syrie mais tout ces évènements ne seraient pas arrivés si Bachar avait fait des réformes plus tôt. Si le président Bachar aime vraiment la Syrie, il doit faire de réelles concessions à son peuple et à ceux qui se sont rebellés. De même, l’opposition syrienne, avec toutes ses composantes, doit essayer d’offrir un compromis et mettre fin à sa menace d’appeler à l’aide des forces étrangères. Sinon, la Syrie finira comme l’Irak…

      • joska dit :

        Yasmine, vous pensez que les réformes ne sont pas arrivées assez tôt? mais de qui se fout-on? Même si les réformes sont là c’est grâce aux premières réformes, car il y a des oppositions alors qu’avant elles étaient réprimées, oui et maintenant on vient se plaindre, de quoi? ça ne va pas assez vite, en France, au moment de la révolution, il a fallut se rendre sur la capitale pour demande du pain! Mais en Syrie, c’est soit disant pour une « Liberté et une Démocratie » mais non, cela revient à donner du lait aux sionistes et occidentaux, et arrêtez de nous parler de dictature alors qu’avant que les armes, les dollars et le net (soit disant que le régime l’avait bloqué), vous devriez remercier l’occident de donner la possibilité à vos opposants extrémistes (et ne me dites pas que cette révolution n’est pas une revendication pour une future dictature? Mais elle sera extrêmement islamiste)de tuer, d’enlever, des civils innocents qui n’osent plus parler même quand on enterre ses mort! CE N’EST PAS UNE FORME DE DICTATURE?

      • sowhat dit :

        « mais tout simplement parce que c’est une dictature »

        ça c’est une explication trop simple voire simpliste. Il faut apporter la preuve que le régime syrien est vraiment une dictature.

      • WAHRANI dit :

        la révolution syriene, c´est une révolution colorée a la sauce franco-sionistes? et B-H L, le CNT et l´armée sioniste libre au service de l´impérialisme!!!.pour une démocrassouille satanique !!!. une nuit d´anarchie vaut des années de dictature! vive la dictature ! a bas la démocratie impérialiste !!!.

    • DONA dit :

      très bonne analyse

  2. Souriya ya habibati dit :

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=21715
    العبود: اعتقلنا عشرات الضباط الأتراك وسنأتي برياض الأسعد الى دمشق

    اكد عضو مجلس الشعب السوري خالد العبود خبر اعتقال عشرات الضباط الاتراك في سورية كانوا يعملون على ادخال مجموعات مسلحة الى سورية.
    العبود وفي حديث مع تلفزيون المنار اشار الى ان اردوغان لا يستطيع الدخول في صفقة مباشرة مع سورية لأنها ستعتبر هزيمة لتركيا.
    العبود أكد ان الخلافات اصبحت كبيرة بين الجيش الحر والمجلس الوطني »، مضيفاً « احد المنشقين هو عميل للإستخبارات السورية ».
    عضو مجلس الشعب السوري توعد قائد ما يسمى الجيش السوري الحر رياض الأسعد بالإتيان به الى دمشق ».
    Pour nos amis non arabophones, Khaled AL Abboud, parlementaire syrien, confirme la présence de dizaines d’officiers turcs en prison en Syrie; ils se sont fait coffrer alors qu’ils facilitaient le passage de bandes armées vers la Syrie; dans une ITV à Al-manar, il a attiré l’attention sur le fait qu’Erdogan ne pouvait pas rentrer dans un deal direct, car cela serait une vraie défaite pour la Turquie.. Il a évoqué les bisbilles qui éclatent au grand jour entre les différentes appellations (cns et al), il a ajouté: »l’un des munshaqine (déserteurs) est un agent des renseignements syriens »
    A propos, le titre du lien est: »Nous avons fait coffrer des dizaines d’officiers turcs, nous referons ‘rapatrier’ Riad al as’ad à Damas ».

    • Frantz Fanon dit :

      Super importante, cette information. Faut la diffuser dans les milieux turques. Car beaucoup de turques ne sont pas de tout d’accord avec la politique dite néo-ottomane (qui n’est en fait que la politique de soumission aux ordres de Washington pratiqué par les régimes militaires) de M. Erdogan. Et plus de turques encore, surtout de jeunes, ont peur d’être entraïnés dans une guerre qui n’est pas la leur. Donc, si le peuple turc sait qu’il y a des officiers turcs prisonniers en Syrie, il va se lancer dans la rue et pressionner le gouvernement à changer de cap. Un grand merci à Souryia pour la traduction! Al-Manar, lumière dans nos jours gris!

    • Christian dit :

      Officiellement, il y a 49… les turcs voulaient les échanger contre les prisoniers iraniens mais la Syrie a refusé. L’Iran a mis la pression sur la Turquie et ils ont relaché 11.

  3. Souriya ya habibati dit :

    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=21746
    Ce lien annonce la capture de riad al as’ad, j’espère que l’info est vérifiée.
    Souriya Allah hamiha

    • Julie dit :

      Une vague rumeur a circulé effectivement la semaine dernière sur l’arrestaion de cet officier déserteur.
      Une remarque suite à l’atricle ci-haut, par quel miracle des hommes présentés par les révolutionnaires comme des déserteurs se transforment-ils en civils innocnets lorsqu’ils sont tués suite à une opération de l’armée.
      M. Manna est moins pire que les autres mais il reste brouillon et un rien caméléon.
      Et, sans rapport avec l’article: que cherchent ces tarés dans les cimetières?
      https://www.youtube.com/watch?v=8vWOV-1jgw4

      • sowhat dit :

        « mais il reste brouillon et un rien caméléon »

        Je partage complètement votre opinion, à chaque fois que je l’ai entendu s’exprimer il m’a donné l’impression d’être un sophiste qui croit que ces paralogismes peuvent échapper à un public averti. M. Manna s’exprime surtout pour le grand nombre, pour la majorité pressée et peu au courant. Mais bon s’il est pris au sérieux par les russes et les chinois et que cela peut contribuer d’une façon ou d’une autre à une solution pacifique, attendons de voir ce qu’il pourra concrètement faire …

      • Djezehel dit :

        Une remarque suite à l’atricle ci-haut, par quel miracle des hommes présentés par les révolutionnaires comme des déserteurs se transforment-ils en civils innocnets lorsqu’ils sont tués suite à une opération de l’armée.

        Par métempsychose sioniste. Le sionisme peut tout…surtout le pire.

    • Mohamed dit :

      Dans le même sens, des informations font état de négociations entre la Syrie et la Turquie, pour la libération des 40 et quelques officiers des renseignements turcs, contre les déserteurs / dissidents de l’ASL, et le renoncement de la Turquie à l’abritation des miliciens armés dans les territoires turcs. La libération et la remise des otages iraniens à Téhéran, par les turcs, peut bien en être un signe avant-coureur de cette transaction !?

  4. sirènelibre dit :

    voilà une bonne nouvelle concernant ce traître alias ghalioun qui bouillonne
    de rage ,et dire que la france l’abrite sous son toit ,quelle honte ! surtout hier ghalioun était l’invité de jupette au ministère des AE ,quelle honte quand il parle et bégaie comme un ????

  5. Lebaron dit :

    Insurgé armé au combat sur la vidéo d’hier .. transformé en victime civil .
    http://youtu.be/FtxhVGG2E1Y

  6. s.34 dit :

    Pas de vengeance mais une justice digne.
    Mais actuellement l’armée syrienne est en guerre, même en légitime défense donc elle doit arrêter tous ces dangereux sanguinaire d’une main de fer.

  7. Samy Drissi dit :

    je voudrais juste mettre au clair au sujet de la photo en haut. J’ai vu des vidéos de cette image sur youtube et le tank fonctionnait et combatait au coté des rebelles. Il faut pas déformer la vérité lorsqu’elle est connut, merci.

  8. Ulpien dit :

    RIA Novosti (version russe), 9.2.2012 13:33

    Selon RIA Novosti et le ministère des affaires étrangères chinois, des membres de l’opposition syrienne se trouvent actuellement à Pékin (du 6. au 9.2.2012), parmi eux figurerait le chef de la coalition patriotique pour un soutien à un changement démocratique, Haytham Manna…

    http://ria.ru/arab_sy/20120209/561183135.html

  9. béni-oui-oui dit :

    Samy Drissi, un des grands désinformateurs manipulateurs et hypocrites des commentaires des articles de Radio-Canada (Radio-Cadenas ou Radio-Pavda ou Rafio-Canayen pour les intimes), intervenant sous pas moins de sept identités* différentes et passant ses journées à trafiquer les votes des commentaires parce qu’incapable d’accepter que la majorité soit en désaccord avec les siens…

    * Samy Drissi (pseudonyme « bole en infos »)
    * Samuel Lalonde (pseudonyme samueleldrissi)
    * Samuel Tremblay (pseudonyme troceur)
    * Samuel Lebeau (pseudonyme saracsmse)
    * Samy Banzoui (pseudonyme libertésyria)
    * Martin lalonde Lalonde (pseudonyme lalouper)
    * Samantha Lalonde (pseudonyme lalondien)

  10. algerien dit :

    piètre opposants qui se réclament syriens anti régime, mis à part monsieur haitham, réaliste, juste que le monde des média connait depuis belle lurette, les autres… tiara, ghalion et consort ne peuvent méme pas gérer leurs familles, ou un tout petit pays tel le qatar, ils révent de gérer la syrie, c’est de la pure folie, un cauchemar, que je prie dieu le tout puissant pour qu’il ne se réalise pas. vive la syrie et vive l’algérie

  11. Bongo dit :

    Le tank de l’image est un tank de l’armée régulière détruit par les rebelles. Les drapeaux ont été mis après qu’il ait été détruit, sinon, ils auraient brûlé vu que le tank lui même semble avoir brûlé.

  12. MALEK dit :

    Je suis allé en Syrie à l’époque du père du présent ASSAD. J’ai été littéralement époustouflé par la vie et la vigueur de la société.
    Aujourd’hui, tout en considérant qu’il faudrait plus de démocratie (tout comme ailleurs, en France, par exemple), il s’agit d’une affaire qui ne regarde que le peuple syrien, seul juge de son propre destin. Donc et vite, OTAN et autres boutefeux : BAS LES PATTES, GO HOME!!!!!
    Que les USA s’occupent d’eux-mêmes, ils en ont bien besoin.

  13. Que vous êtes courageux peuple rebelle de Syrie, la victoire vous attend, comme celle des Tunisiens et Égyptiens. Honte aux occidentaux.